Vous êtes sur la page 1sur 7

Chapitre 1 : Ondes mécaniques progressives

‫ الموجات الميكانيكية المتوالية‬: 1 ‫الوحدة‬

 Situation-problème :
Lorsqu’on lance une pierre dans un plan d’eau parfaitement calme, des rides (des vagues)
circulaires se forment et se propagent à la surface de l’eau. Ce sont des ondes mécaniques.

 Qu’est-ce qu’une onde mécanique?


 Quelles sont ses caractéristiques ?

 Objectifs : Connaissances et savoir-faire exigibles

- Définir une onde mécanique et sa célérité


- Définir et reconnaitre une onde transversale et onde longitudinale
- Connaitre et exploiter les propriétés générales des ondes
- Définir une onde progressive à une dimension et savoir que la perturbation en un point d’un
milieu, à l’instant t , est celle qu’avait la source au temps t’ = t – ; étant le retard ( dans un
milieu non dispersif )
- Exploiter la relation entre le retard, la distance et la célérité
- Exploiter un document expérimentale (oscillogrammes, acquisition de données avec un
ordinateur,,,) obtenu à partir de capteurs délivrant un signal lié à la perturbation et donnant
l’évolution temporelle de la perturbation en un point donné : interprétation , mesure d’un retard ,
calcul d’une célérité , calcul d’une distance
- Utiliser un dispositif expérimental pour mesurer un retard ou une distance lors de la propagation
d’une onde. En particulier, utiliser un oscilloscope pour mesurer le retard d’un clap sonore ou
d’une salve d’ultrason

Site : www.chtoukaphysique.com Gmail : prof.jenkalrachid@gmail.com Page 1


I. Onde mécanique progressive :
1. Activité 1 : Ondes mécaniques progressives – transversales et longitudinales
Les ondes mécaniques sont des ondes progressives qui nécessitent un milieu de propagation ( corde ,
ressort , la surface de l’eau , l’air …) , par contre les ondes électromagnétiques ( la lumière ) peuvent se
propager dans le vide (sans support matériel )
Une perturbation est une variation d'une propriété mécanique (position, vitesse, énergie) d’une partie d'un
milieu matériel.
Un milieu est dit élastique (compressible et expansible) si il est capable de reprendre sa forme initiale après
avoir subi le passage de la perturbation
 Exploitation
1. Que se passe-t-il lorsqu’on crée une perturbation dans les milieux élastiques suivants ( corde , ressort , eau )

2. Regardez attentivement le mouvement du point M au passage de la perturbation. Le point M est-il entrainé


vers la droite ( ou vers l’une des extrémités de la corde )
3. La propagation de la perturbation est-elle accompagnée du transport de matière ?
4. On considère le point M comme un système étudié de masse m . A l’instant t = 0, l’énergie mécanique du
point M est nulle (Em=EC +EPP = mv2 +mgz =0+0=0). Au passage de la perturbation, le point M s’élève et
son énergie mécanique est non nulle, elle est même positive ; donc cette énergie d’où vient-elle?
5. Proposer la définition d’une onde mécanique progressive
6. Dans les trois expériences, comparer la directions de la perturbation du milieu (direction de mouvement
des points du milieu) et le sens de propagation de l’onde. Puis classer ces ondes en ondes longitudinales
et ondes transversales
Milieu Etat du milieu Comparaison Type d’onde
codre
ressort
Surface de l’eau

 Interprétation
1. On observe que la perturbation ( la déformation )se propage à travers le milieu élastique :( le long de la
corde , le long du ressort , sur la surface de l’eau )
2. Le point M a petit mouvement vertical au moment où passe la perturbation mais la perturbation n’emporte
pas le point M avec elle (il n’est pas entrainé par la perturbation).c’est la même chose pour tous les
autres points du milieu. chaque point reprend son aspect (sa position) initial après le passage de la
perturbation.
3. Non, la propagation de la perturbation n’est pas accompagnée du transport de matière car les points de
propagation du milieu se meuvent (se déplacent) pendant le passage de la perturbation puis reviennent
à sa position initiale. (chaque point du milieu de propagation reste à sa place (position ) initiale après le
passage de la perturbation.)
4. Elle a été fournie par la main qui est la source de la perturbation et elle s’est propagée jusqu’à M .
donc il y a un transport d'énergie sans transport de matière, alors la propagation de la perturbation
s’accompagne de transport d’énergie
5. Une onde mécanique progressive est le phénomène de propagation d’une perturbation dans un milieu
matériel élastique sans transport de matière mais avec transport d’énergie
milieu Etat du milieu comparaison Type d’onde
corde solide perpendiculaire Onde transversale
ressort solide Parallèle Onde longitudinale
Surface de l’eau liquide perpendiculaire Onde transversale

Site : www.chtoukaphysique.com Gmail : prof.jenkalrachid@gmail.com Page 2


Conclusion :
 Source d’onde S : l’endroit où l’on crée une perturbation ( le premier point qui se met en mouvement )
 Chaque point M du milieu matériel reproduit la même perturbation que la source S mais avec un retard .
 Un milieu élastique est un milieu qui reprend sa forme initial après le passage de l’onde mécanique
 Si l’onde a besoin d’un milieu matériel pour se propager on dit que c’est une onde mécanique
 Le terme { progressive } indique que la transmission du phénomène s’effectue de proche en proche. en
effet chaque point du milieu atteint par la perturbation exerce les actions mécaniques sur les points voisins et
les met à leur tour en mouvement
 Onde mécanique progressive : le phénomène de propagation d’une perturbation dans un milieu
matériel élastique sans transport de matière mais avec transport d’énergie
 Une onde est dite transversale : quand la direction de la perturbation (direction de mouvement des points
du milieu) est perpendiculaire au sens de la propagation de l’onde .
 Une onde est longitudinale lorsque la direction de la déformation ( ou perturbation ) et le sens de la
propagation de l’onde sont parallèles

2. Activité 2 : Onde sonore

Activité 2 : L’onde sonore


 Expérience 1 : le son est –il une onde mécanique ?
 Placer une source sonore (ici un réveil mécanique muni d’un marteau pour bien l’entendre) sous une cloche
de verre reliée à une pompe à vide , en faisant attention à ce qu’elle
ne soit pas en contact direct avec les parois de la cloche
 Faire sonner le réveil. (En plus d’entendre la sonnerie, on peut voir le
marteau du réveil bouger.)
 Activer la pompe afin de faire le vide à l’intérieur de la cloche.
 Exploitation
1. Que se passe-t-il ?
2. l’onde sonore est une onde mécanique ?
3. Pourquoi ne pas mettre le réveil sur les parois de la cloche ?

 Interprétation
1. Au bout d’un certain temps, on n’entend plus le son du réveil, et pourtant on voit que le marteau du réveil
continue de bouger.
2. Le son est une onde mécanique car il nécessite un milieu matériel ( l’air ) pour se propager. Sans l'air,
le son ne peut pas se propager jusqu’à nos oreilles. C’est pourquoi l’impact du marteau sur le réveil n’est
plus audible.
3. Tout simplement parce que le verre est un milieu solide, donc de la matière. Donc le son peut également
se propager par cette voie. Si le réveil était en contact avec les parois de la cloche, le son serait audible.

 Conclusion
 Le son ne se propage pas dans le vide
 Le son est une onde mécanique ; il nécessite un milieu matériel ( solide , liquide , gaz ) pour se propager.

Site : www.chtoukaphysique.com Gmail : prof.jenkalrachid@gmail.com Page 3


 Expérience 2 : L'onde sonore est-elle transversale ou longitudinale ?
 Frapper vigoureusement un diapason, le tenir verticalement près d’une oreille et le faire tourner lentement
autour de son axe vertical.
 Résultats
- On perçoit un son dont l’intensité varie selon la position du
diapason : il augmente et diminue deux fois au cours d’une
rotation du diapason.
- L’intensité perçue est maximale lorsque l’oreille se trouve dans
le même plan vertical que les branches.
- L’intensité est minimale dans la direction perpendiculaire à ce
plan.
 On peut visualiser ce phénomène en observant l’intensité du son émis par le diapason à l’aide d’un
microphone et d’un oscilloscope ; On peut remplacer l’oreille par un microphone relié à un oscilloscope :
- on constate bien que l’amplitude de signal électrique passe par un maximum lorsque les deux branches
du diapason sont dans l’axe de microphone
 Exploitation
D’après ces expériences, expliquer et interpréter les résultats obtenus

 Interprétation
L’intensité perçue de l’onde sonore est maximale dans la direction de vibration des branches, (Dans les
autres directions l’intensité sonore est minimale) , ce qui indique que la direction de propagation de
l’onde et celle de vibration du milieu ( les branches du diapason + l’air ) sont alignées ( parallèles ) ,donc le
son est une onde longitudinale
 Conclusion
Le son est une onde mécanique progressive longitudinale se propage
dans les milieux matériels (solide, liquide, gaz) , il se propage grâce à
une compression et une dilatation du milieu de propagation.

II. Propriétés générales d’une onde mécanique


1. Direction de propagation d’une onde :
Une onde se propage, à partir de sa source, dans toutes les directions qui lui sont offertes, nous distinguons ainsi
les onde à une, deux ou trois dimensions :
a) Onde à une dimension (onde unidimensionnelle): La propagation a lieu dans une seule direction
 Exemple : onde le long d’une corde ou un ressort
b) Onde à deux dimensions (onde bidimensionnelle):la propagation s’effectue sur une surface (plan)
 Exemple : ondes circulaires à la surface de l’eau
c) Onde à trois dimensions (onde tridimensionnelle) : si la propagation s’effectue dans tout l’espace
 Exemple : onde sonore dans l’air
2. Superposition (croisement) de deux ondes mécaniques
Activité 3 : Superposition de deux ondes mécaniques
Nous provoquons des déformations transversales, simultanément,
en chacune des extrémités d’une longue corde (ou ressort).
 Exploitation
Que remarquez-vous ?

 Interprétation
Les deux ondes se croisent sans subir de modification. Après leur rencontre, leurs formes respectives
restent inchangées. Nous observons le même phénomène avec des ondes se propageant sur la surface de
l’eau.
 Conclusion :
Lorsque deux ondes mécaniques (d’une perturbation très faible) se croisent, elles superposent et
continuent à se propager après leur rencontre sans se perturber (elle garde la même forme et la
même célérité)

Site : www.chtoukaphysique.com Gmail : prof.jenkalrachid@gmail.com Page 4


III. La célérité : vitesse de propagation d’une onde
1. Définition :

La vitesse de propagation d’une onde, aussi appelée célérité, est donnée par la relation suivante : v = avec :
d : La distance parcourue par l’onde en m
: La durée de la propagation en s
v : la vitesse de propagation, elle s’exprime en m.s-1

 remarque :
On parle de vitesse pour le déplacement de matière et de célérité pour le déplacement d’une onde (l’énergie)
2. Paramètres influant sur la célérité de l’onde
Activité 4 : De quels paramètres dépend la vitesse de propagation v ?
 Expérience 1 : effet de la forme de la perturbation
Les courbes représentent les variations de l’élongation d’un point M appartient à une
corde, situé à une distance de SM = 5 m de la source, en fonction du temps. on
considère l’instant de début de vibration de la source comme origine des dates ts = 0 s
1. Calculer la vitesse de propagation de l’onde dans chaque cas
2. La vitesse de propagation dépend–elle de la forme de la perturbation ?

 Expérience 2 : effet de la tension de la corde


Les courbes représentent les variations de l’élongation d’un point M (avec SM = 5m )
en fonction du temps. dont on modifie la tension de la corde .
3. Déterminer la vitesse de propagation de l’onde dans chaque cas
4. La vitesse de propagation dépend–elle de la tension de la corde?

 Expérience 3 : effet de la masse linéique


 Les courbes représentent les variations de l’élongation d’un point M (avec SM = 5 m ) en fonction du temps.
où on modifie seulement la masse linéique (linéaire ) de la corde .
 La masse linéique ou masse linéaire est une grandeur physique qui mesure la
masse par unité de longueur avec = , m : la masse de la corde et L : la
longueur de la corde
5. déterminer la vitesse de propagation de l’onde dans chaque cas
6. Est-ce que la masse linéique a un effet sur la vitesse de propagation ?
7. D’après ces expériences ; de quels paramètres dépend la vitesse de propagation
v de l’onde le long d’unecorde ?
8. en réalité, la célérité d’une onde le long d’une corde est donnée par la relation suivante : v = √ .
Une onde se propage le long d’une corde tendue de masse m =100g et de longueur L = 8 m et sa tension T = 5 N
8. 1 Calculer la vitesse de propagation de l’onde
8. 2 Quelle est le temps mis par l’onde pour parcourir la corde toute entière ?

 Interprétation
 Expérience 1 : effet de la forme de la perturbation
1. Calculons la vitesse de propagation de l’onde dans chaque cas :
Perturbation 1 : v1 = AN v1 = = 10 m.s-1 , perturbation 2 : v2 = , AN v2 = = 10 m.s-1
2. On remarque que v1 = v2 = Cte , donc la célérité de l’onde ne dépend pas de la forme de la perturbation
 Expérience 2 : effet de la tension de la corde
3. déterminons la vitesse de propagation de l’onde dans chaque cas
Tension Cas 1 : T1 = 2 N Cas 2 : T2 = 0,2 N
Célérité de l’onde v1 = = = 10 m.s-1 v2 = = = 2,5 m.s-1
4. On remarque que v1 v2 , alors la vitesse de propagation de l’onde v dépend de la tension de la corde T
On a T1 T2 et v1 v2 donc plus T la tension de la corde augmente plus v la vitesse de propagation
augmente

Site : www.chtoukaphysique.com Gmail : prof.jenkalrachid@gmail.com Page 5


 Expérience 3 : effet de la masse linéique
5. la vitesse de propagation de l’onde dans chaque cas
La masse linéique Cas 1 : = 100 g / m Cas 2 : = 500 g .m-1
La vitesse de propagation v1 = = = 5 m.s-1 v2 = = = 1,7 m.s-1
6. On remarque que v1 v2 , donc La masse linéique a un effet sur la vitesse de propagation de l’onde v
On a et v2 v1 donc plus La masse linéique augmente plus la vitesse de propagation diminue
7. D’après ces expériences, on constate que la célérité de l’onde le long d’une corde élastique dépend de sa
tension T et de sa masse linéique : v = f (T , )
8.
8. 1 On a v = √ , comme = , AN = = 1,25 .10-2 Kg .m-1 , alors v = √
D’où v = 20 m.s-1
8. 2 Déterminons le temps mis par l’onde pour parcourir la corde toute entière
On sait que v = ce qui donne = AN = Donc = 0,4 s

 Remarque :
 La célérité d’une onde sur la surface de l’eau est donnée par la relation suivante : v = √
Où g est l’intensité de pesanteur et h est la profondeur de l’eau
 Pour l’onde sonore, la célérité augmente avec la densité du milieu de propagation : vgaz vliquide vsolide
Milieu de propagation L’air L’eau L’acier
-1
Célérité du son en ( m.s ) 340 1500 5500
 Pour les gaz, la célérité du son augmente avec la température du milieu

 Conclusion :
Plus généralement, pour un milieu homogène, la célérité d’une onde mécanique est constante et indépendante
de la forme de la perturbation .elle ne dépend que du milieu de propagation et de son état physique : son
élasticité, son inertie, sa température, sa densité …

3. Notion de retard temporel


 Soit M1 et M2 deux points distincts du milieu de propagation ( corde ) et on suppose que la perturbation se
propage sans modification ( sans amortissement ) .
 On crée une perturbation à S l’une des extrémités de la corde à l’instant
t0 = 0 s . cette perturbation se propage sans modification avec une vitesse
v et atteint le point M1 à l’instant t1 , et à l’instant t2 elle atteint le
point M2 qui reproduit le même mouvement que M1 mais avec un
retard tel que : = ( puisque = )
 La relation entre l’élongation d’un point M1 du milieu de propagation
et celle du point M2 est : y1 ( t1 ) = y2 ( t2 ) Ce qui donne : y1 (t2 - ) = y2 ( t2 ) . avec = t2 - t1

 Conclusion :
 En général, le retard d’un point M par rapport un point S est donné par : =
 La relation entre l’élongation d’un point M (t) du milieu de propagation et cette de la source S ( t0 ) est :
yM ( t ) = yS ( t0 ) Ce qui donne : yM (t ) = yS ( t - ) avec = t - t0

Site : www.chtoukaphysique.com Gmail : prof.jenkalrachid@gmail.com Page 6


 Exercice 1 : Propagation d’une onde le long d’une corde
La figure ci-dessous représente la propagation d’une onde le long d’une corde. Elle représente l’aspect de la corde
à l’instant t = 40 ms . Sachant que la perturbation commence à partir d’une source S à l’instant t0 = 0 s

1. Quelle est la nature de l’onde ? justifier votre réponse


2. Quelle est sa dimension ?
3. Déterminer, à l’instant t , les points qui se dirigeront vers le bas ainsi que ceux se dirigeront vers le haut
4. Calculer v la célérité de l’onde le long de la corde
5. Pendant quelle durée un point de la corde est-il affecté par le passage de la perturbation ?
6. A quel instant s’arrête le point M ?
7. A quel instant l’onde arrive au point N , tel que N = 20 cm
8. Représenter graphiquement l’aspect de la corde à l’instant t’ = 10 ms
9. Déterminer parmi les propositions suivant la / Les relation(s) entre l’élongation du point M et celle de la
source S
1 2 3 4
yS ( t ) = yM ( t – 0,04 ) yS ( t ) = yM ( t + 0,04 ) yM ( t ) = yS ( t – 0,04 ) yM ( t ) = ys ( t – 0,04 )

 Exercice 2 : Mesure de la célérité du son dans l’air


Pour mesurer la vitesse de propagation des ondes sonores dans l’air , on réalise le montage expérimental
représentant ci-dessous . la distance entre les deux microphones R1 et R2 est d = 1,70 m .
La courbe ci-dessous représente la variation de la tension aux bornes de chaque microphone

 Données : Sensibilité horizontale : Sh = 1 ms / div ; célérité du son dans l’eau veau = 1500 m.s-1
Température de l’air : T = 25 °C
1. L’onde sonore est –elle transversale ou longitudinale ?
2. Déterminer la valeur du retard temporel entre les microphones R1 et R2
3. Déduire vair la célérité du son dans l’air
4. Déterminer la valeur du retard temporel quand on déplace le microphone R2 vers la droite à partir de sa
position initiale de L = 51 cm
5. Comparer vair et veau , que peut-on déduire ?

 Exercice 3 : Un modèle pour calculer la vitesse du son dans l’air


Un modèle de calcul de la vitesse du son dans un gaz diatomique ou dans l’air donne la relation suivante :
v=√ avec P la pression du gaz au repos et la masse volumique du gaz . Les valeurs sont en bon accord
avec les valeurs déterminées expérimentalement.
On admet que ces gaz vérifient la loi des gaz parfaits, c’est-à-dire : P.V = .R.T où V est le volume occupé
par une masse m de gaz de masse molaire M sous la pression P, à la température absolue T
1. Monter que la vitesse du son ne dépend pas de la pression du gaz, mais dépend de la température et de la
masse molaire
2. La vitesse du son dans le dihydrogène est-elle plus grande que dans le dioxygène ? justifier
3. À 0°C = 273 K, la vitesse du son dans est de 331,45 m.s-1 . en admettant que la formule est valable pour l’air,
calculer la masse molaire da l’air.
4. Calculer les vitesse du son dans le dihydrogènes et dioxygène .
Données : R = 8,314 S.I , M( H2) = 2,0 g.mol-1 . M( O2) = 32,0 g.mol-1

Site : www.chtoukaphysique.com Gmail : prof.jenkalrachid@gmail.com Page 7

Vous aimerez peut-être aussi