Vous êtes sur la page 1sur 4

Analyse, séance 4 : exercices corrigés

LA MISE EN OEUVRE

Question 1

Un exemple en dimension 1
• Définir une formulation variationnelle et un principe du minimum pour le problème aux limites
suivant : 
2
 −d u + u

= q(x) sur ]0, 1[
dx2 (1)

 u(0) = u(1) = 0

Corr. :
On multiplie par v l’équation différentielle et on intègre
Z 1 Z 1
1 d2 u
∀v ∈ C ([0, 1]) − 2 v + uv dx = qv dx
0 dx 0

On intègre par parties le premier terme


Z 1 Z 1
du dv
1
∀v ∈ C ([0, 1]) + uv dx + [u0 v]10 = qv dx
0 dx dx 0

On pose V0 = {v ∈ C 1 ([0, 1]) / v(0) = v(1) = 0}. Pour u, v ∈ V0 le crochet est nul, on a donc
Z 1 Z 1
du dv
∀v ∈ V0 + uv dx = qv dx
0 dx dx 0

D’où la formulation faible 


u ∈ V0
(2)
∀v ∈ V0 , a(u, v) = L(v)
avec Z 1
du dv
a(u, v) = + uv dx
0 dx dx
qui est une forme bilinéaire symétrique définie positive sur V0 et
Z 1
L(v) = qv dx
0

1
Mathématiques 2 2

qui est une forme linéaire sur V .


La formulation (2) est équivalente à (1) : montrons le en démontrant la réciproque :
Soit u solution de (2), après intégration par parties, il vient
Z 1
d2 u
∀v ∈ V (− 2 + u − q)v dx + [u0 v]10 = 0
0 dx
Choisissons v / v(0) = v(1) = 0 , il vient
1
d2 u
Z
∀v ∈ V0 ([0, 1]) (− + u − q)v dx = 0
0 dx2
d’où l’on déduit (lemme 2 , §3.3.1 du polycopié) que u vérifie l’équation différentielle.
• Définir une solution approchée uh dans l’espace Vh des fonctions continues affines par morceaux
sur un découpage de pas h de l’intervalle [0, 1] et nulles sur le bord.
Corr. :

u h ∈ Vh
(3)
∀v ∈ V, a(uh , v) = L(v)
• Décrire les fonctions de la base naturelle de Vh et calculer complètement la matrice de raideur du
système qui définit uh dans cette base (on calculera les intégrales de fonctions du second degré par la
formule de Simpson). Comparer avec les équations obtenues par différences finies.
Corr. :
On prend h = N 1+1 . Il y a N fonctions de base : pour 1 ≤ i ≤ N , la fonction wi est la fonction
“triangle”, nulle sur [0, (i − 1)h] et [(i + 1)h, 1] et égale à 1 en ih.
Les coefficients de la matrice de raideur
Z 1
dwi dwj
Ki,j = + wi wj dx
0 dx dx
sont des intégrales qui se calculent comme des sommes d’intégrales sur les intervalles [kh, (k + 1)h].
Seuls interviennent dans le calcul les intervalles dont ih et jh sont des extrémités, ce qui fait, si i = j,
deux intervalles ([(i − 1)h, ih] et [ih, (i + 1)h]) et, si 6= j, un seul ([ih, jh]). La formule de Simpson
est une formule approchée pour calculer l’intégrale d’une fonction f (x) sur un petit intervalle [a, b]
b (f (a) + 4f ( a+b
2 ) + f (b))
Z
f (x) dx ' (b − a)
a 6
qui est exacte pour les polynômes du second degré, ce qui est le cas ici. On l’utilise pour calculer par
1 = (i+1)h w w dx. Pour K 0 = (i+1)h dwi dwj + w w dx on a K 0 = h dwi dwj
R R
exemple Ki,j ih i j i,j ih dx dx i j i,j dx dx
car les dérivées sont constantes.
K est la somme des matrices tridiagonales K0 et K1 telle que
2 1
K0i,i = , K0i,j = − si |i − j| = 1, K0i,j = 0 sinon
h h
4h h
K1i,i = , K1i,j = si |i − j| = 1, K1i,j = 0 sinon
6 6

ECP 2006-2007 Analyse


Mathématiques 2 3

Ce qui conduit à une équation courante


ui−1 − 2ui + ui+1 ui−1 + 4ui + ui+1
− +h = hqi
h 6
Après division par h on reconnaît une approximation aux différences finies, dans laquelle la valeur de
u est calculée par une moyenne sur trois points.

Noter le caractère automatique de la construction du système d’équation, dès que l’espace Vh et


une base ont été choisis, cela sera mis à profit pour construire des logiciels très généraux.

Question 2

Un exemple en dimension 2
....
• Montrer l’équivalence du problème (??) et de la formulation faible ...
Corr. :
On procède exactement comme au paragraphe 3.3 du polycopié (par rapport à l’exemple du § 3.3, le
bord Γ1 est vide.

Question 3

Approximation
...
• Rappeler les principes de construction du système :

KU=F

qui détermine uh .
Corr. :
Voir le §7.2.5 du polycopié.

Question 4

Un programme de calcul

....

...
• Soit un domaine Ω carré, découpé en 4 triangles rectangles isocèles à partir de son centre. On a
donc ne = 4, np = 5, préciser les tableaux COORD et ELEM .
Corr. :

ECP 2006-2007 Analyse


Mathématiques 2 4

1 2

5
4 2

4 3

F IG . 1 – Carré découpé en quatre triangles rectangles isocèles.

On donne le numéro 5 au nœud du centre et 1, 2, 3, 4 aux quatre sommets du carré, on suppose que le
côté du carré a pour longueur h et on place l’origine au nœud 4
 
  0 h
5 3 2  h h 
 5 2 1   
ELEM =  COORD =   h 0  (4)
 
 5 1 4 
 0 0 
5 4 3 h h
2 2

• Faire “tourner” à la main le programme ci-dessus sur cet exemple.


• Écrire un programme de calcul des matrices de raideur élémentaire associées au terme
Z
k ∇u . ∇v dΩ

Corr. :
Polycopié § 7.2.5 p. 170. R
• Écrire un programme de calcul des termes du second membre F associés à Ω qv dΩ.
Corr. :
Polycopié § 7.2.5 p. 170, 171.

ECP 2006-2007 Analyse

Vous aimerez peut-être aussi