Vous êtes sur la page 1sur 16

Les principes de base de la

communication

Année universitaire: 2020/2021


Module: Communication écrite et orale
Public visé: 2ème année T/TS
Formateur: Amine BOUFADIL
Plan
 Définition de la communication
 Les composants de la communication
 Les obstacles de la communication
 Les types de communication
 Les fonctions du langage
 Les enjeux de la communication
 La communication en entreprise
Définition de la communication
 La communication se définit comme
l’action d’échanger, de mettre en commun
des informations ou des messages pour
les transmettre et créer une relation
entre individus. C’est un processus
interactif et dynamique d’émission et de
réception de messages.
On ne peut pas ne pas
communiquer
On peut décider de ne pas parler, mais
cette décision communique quelque chose
(colère, peur, culpabilité, manque de
confiance, etc. De plus, les expressions de
notre visage, notre attitude, nos gestes,
notre posture, nos comportements et
même notre façon de nous habiller parlent à
notre place. C'est tout l'univers du non-verbal
que vous exploriez plus en détail un peu plus
loin dans cette session.
Les composantes de la
communication
 L’émetteur : c’est celui qui envoie le message, qui écrit,
qui parle, qui envoie l’info… Ce peut être une entreprise,
une collectivité, une association…
 Le récepteur : c’est celui qui reçoit le message, qui le lit,
qui l’entend… Ce peut être un client ou client potentiel
(la cible).
 Le message : c’est l’information transmise selon une
certaine forme, ce qui est écrit, ce qui est dit,…
 Le référent : c’est le sujet du message, ce dont on parle.
 Le canal ou média : c’est le support du message entre
l’émetteur et le récepteur. Le sens premier du terme –
media, pluriel du mot latin medium signifie “intermédiaire”
: radio, télé, presse, affiche, web…
 Le code : le message est codé par l’émetteur et décodé
par le récepteur. Il faut connaître le code pour
comprendre le message. Si l’émetteur parle anglais il faut
que le récepteur comprenne l’anglais.
 Le bruit : c’est tout ce qui perturbe la communication : les
parasites dans une communication radio, le bruit de la rue
pendant une conversation, une mauvaise qualité de papier ou
d’impression qui ne permet pas de bien lire un texte…
 Le feedback : c’est la possibilité du récepteur de répondre à
l’émetteur (concept issu des travaux de Norbert Wiener). Le
récepteur n’est plus passif mais devient actif, il devient à son
tour émetteur : répondre au téléphone, entamer un dialogue,
renvoyer un coupon réponse, remplir un formulaire sur un site
web. Certaines communications ne permettent pas le feedback.
Le récepteur reste passif. L’absence de feedback peut parfois
entraîner la fin de la communication.
 Les stratégies : conscientes ou inconscientes, ce sont
les attitudes et comportements adoptés par les acteurs en
fonction d’un but à atteindre.
 Le sens du message dont la signification est donnée par les
acteurs de la communication.
 Le contexte : c’est l’environnement dans lequel a lieu la
communication : le lieu, le moment, les rapports sociaux,
l’actualité,…
Les obstacles de la communication
 Une communication peut etre limitée ou
reduite s’il y a des obstcles, ou ne peut
pas aboutir. Dans ce cas, c’est un échec.
 Ces obstacles sont appelés freins à la
communication ou bruits.
Les types de communication
 On peut distinguer trois formes de communication :
- la communication interpersonnelle qui met en
relation deux individus. C’est
la communication directe entre deux personnes c’est-
à-dire un émetteur et un récepteur.
 Exemple : deux amis discutent du dernier film sorti au
cinéma.
 - La communication de groupe qui met en relation
plusieurs individus. C’est l’émission l’information en
public à un nombre illimité de récepteurs.
 Ce type de communication ne nécessite pas
obligatoirement la présence de feedback exemple :
conférence de presse ; avis ; déclaration…etc.
 Exemple : le professeur annonce à ses élèves la date du
prochain devoir.
- La communication de masse C’est
l’émission d’un message par un émetteur
à un groupe ciblé (un nombre de
récepteur bien défini).
Exemple : la télévision, la radio, la presse,
l’affichage, le cinéma, Internet).
Les fonctions du langage
Les enjeux de la communication
- les enjeux informatifs : la communication est
un acte d’information;
- Les enjeux de positionnement d’identité
: communiquer, c’est se positionner par rapport
à l’autre;
- Les enjeux d’influence : communiquer, c’est
faire preuve d’ « influence »sur autrui;
- Les enjeux relationnels : communiquer, est un
acte de concrétisation de la relation humaine;
- Les enjeux normatifs : communiquer,
c’est proposer un ensemble de normes, de
règles qui vont soutenir les échanges.
La communication en entreprise
Les principales formes de communication
interne sont les suivantes
 La communication vers le bas : classique, c’est
celle qu’établit l’employeur avec l’ensemble de ses
salariés ou le supérieur hiérarchique avec l’ensemble
de ses subordonnés. En général, elle correspond à
une communication informative : communiquer sur le
règlement interne, mesures de la direction…
 La communication vers le haut : comme vous
pouvez l’imaginer, elle part de la base de la pyramide
(salariés) vers la direction.
 La communication horizontale : sûrement la plus
délicate à mettre en place car il n’y a aucun lien
fonctionnel. Elle a pour but de favoriser l’échange et
le partage entre les salariés de l’organisation et
d’éviter les conflits.
Les outils de la communication
interne
 La note de service :
Elle fixe les règles de
fonctionnement interne,
trace les directives,
informe sur les
modifications juridiques,
commerciales ou
techniques. Elle permet
aussi à un responsable
hiérarchique de diffuser
une information
ponctuelle concernant
l’entreprise et/ou ses
travailleurs.
 Le tableau d'affichage : Il convient aux
informations ponctuelles et simples sur
l’aspect professionnel ou extra
professionnel.
 La boite à idées : C’est une urne dans
laquelle, de façon anonyme ou pas, les
salariés font des suggestions à la direction
concernant tout ce qui touche à la vie de
l’entreprise. Elle est aussi appelée boîte à
suggestions.
 Le film d'information : Il est aussi appelé
film institutionnel. C’est un court-métrage
présentant les activités de l’entreprise, une
partie d’entre elles ou un problème précis.

Vous aimerez peut-être aussi