Vous êtes sur la page 1sur 33

Traduit de Anglais vers Français - www.onlinedoctranslator.

com

Partie I

Informations générales
Chapitre 1

À propos de ce guide

Ce manuel d'utilisation est destiné à être une référence pour les utilisateurs du DIgSILENT PowerFactory Logiciel.
Ce chapitre fournit des informations générales sur le contenu et les conventions utilisées dans cette
documentation.

1.1 Contenu du manuel d'utilisation

La première section du manuel de l'utilisateur fournit des informations générales, y compris un aperçu des PowerFactory
logiciel, une description des paramètres de base du programme et une description des PowerFactory modèle de données.

Les sections suivantes décrivent PowerFactory fonctions d'administration, de manutention et d'analyse du


système électrique. Dans la section Fonctions d'analyse du réseau électrique, chaque chapitre traite d'un calcul
différent, présentant les aspects théoriques les plus pertinents, lePowerFactory approche, et l'interface
correspondante.

La version en ligne de ce manuel comprend des sections supplémentaires dédiées à la description mathématique
des modèles et de leurs paramètres, appelées références techniques. Pour faciliter leur portabilité, leur
visualisation et leur impression, les articles sont joints à l'aide en ligne sous forme de documents PDF. Ils
s'ouvrent en cliquant sur les liens indiqués dans le manuel.

Il est recommandé aux nouveaux utilisateurs de commencer par lire le chapitre 4 (PowerFactory Vue d'ensemble) et en
complétant le PowerFactory Tutoriels.

1.2 Conventions utilisées

Les conventions pour décrire les actions de l'utilisateur sont les suivantes :

Boutons et touches Les boutons de dialogue et les touches du clavier sont signalés par du texte en gras et souligné
mise en page. Par exemple, appuyez sur lad'accord bouton dans le PowerFactory dialogue ou appuyez sur
CTRL+Bsur le clavier.

Menus et icônes Les menus et les icônes sont généralement référencés à l'aide de Italique. Par exemple, appuyez sur laUtilisateur
Paramètres icône , ou sélectionnez Outils → Paramètres utilisateur. . .

Autres éléments "Les marques vocales» sont utilisées pour indiquer les données à saisir par l'utilisateur, et également pour se référer à
un élément défini par l'auteur. Par exemple, considérons un paramètre « x ».

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 3


CHAPITRE 1. À PROPOS DE CE GUIDE

4 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


Chapitre 2

Contact

Pour plus d'informations sur l'entreprise DIgSILENCE, nos produits et services s'il vous plaît visitez notre site Web, ou
contactez-nous à:

DIgSILENT GmbH

Heinrich-Hertz-Str. 9

72810 Gomaringen / Allemagne

www.digsilent.de

2.1 Assistance technique directe

DIgSILENCE des experts offrent une assistance directe aux PowerFactory utilisateurs avec des contrats de maintenance valides
par téléphone ou en ligne via les demandes d'assistance posées sur le portail client.

Pour vous inscrire au portail en ligne, sélectionnez Aider → Inscription des utilisateurs en ligne. . .ou rendez-vous directement sur la page
d'inscription (lien ci-dessous). Les informations de connexion seront fournies par e-mail peu de temps après.

Pour vous connecter au portail, entrez l'e-mail (ou l'identifiant) et le mot de passe fournis. Lorsque vous soulevez une
nouvelle demande d'assistance, veuillez inclure lePowerFactory version et numéro de build dans votre soumission, qui
peuvent être trouvés en sélectionnant Aider → Sur PowerFactory . . .depuis le menu principal. Notez que l'inclusion de
fichiers *.pfd pertinents peut nous aider dans notre enquête sur votre requête. Le portail client est illustré à la figure
2.1.1.

Téléphone: +49-(0)7072-9168-50 (allemand)


+ 49-(0)7072-9168-51 (anglais)

Connexion et inscription au portail : https://www.digsilent.de/index.php/support.html

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 5


CHAPITRE 2. CONTACTER

Figure 2.1.1 : Portail client DIgSILENT

2.1.1 PowerFactory Pack d'assistance

Parfois, dans le cadre d'une enquête sur les billets, les clients sont invités à fournir un "PowerFactory Pack
d'assistance ». Cela peut être généré de l'intérieurPowerFactory depuis le menu du haut en faisant Aider → Créer
un package d'assistance.... Le support package peut être enregistré sur l'ordinateur de l'utilisateur puis joint au
ticket. Le contenu du "PowerFactory Support Package » sont répertoriés dans le Manuel d'installation et de
configuration avancées.

2.1.2 Pack de prise en charge des licences

Si le problème d'un client est considéré comme lié à la licence, il peut être demandé au client de fournir un « Package de
support de licence ». Cela peut être généré à partir du gestionnaire de licences, où unCréer un package de support de
licence le bouton est fourni. Le support package peut alors être enregistré sur l'ordinateur de l'utilisateur puis joint au
ticket.

2.2 Base de connaissances

Une base de données d'informations « Knowledge Base », basée sur un format FAQ, est à la disposition de tout
utilisateur (inscrit ou non) pour chercher des réponses à ses questions. La base de connaissances contient des questions
et des réponses intéressantes concernant des applications spécifiques dePowerFactory.

Base de connaissances : https://faq.digsilent.de/powerfactory.html

2.3 Informations générales

Pour des informations générales sur DIgSILENCE ou votre PowerFactory licence, merci de nous contacter via :

6 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


2.3. INFORMATIONS GÉNÉRALES

Téléphone: +49-(0)7072-9168-0

Fax: +49-(0)7072-9168-88E-mail:

mail@digsilent.de

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 7


CHAPITRE 2. CONTACTER

8 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


chapitre 3

Documentation et système d'aide

DIgSILENCE PowerFactory est fourni avec un package d'aide complet pour assister les utilisateurs à tous les niveaux d'expertise.
Les documents contenant les informations de base du programme et de ses fonctionnalités sont combinés avec des références
à des fonctionnalités de simulation avancées, des descriptions mathématiques des modèles et bien sûr des exemples
d'application.

PowerFactory propose les ressources d'aide suivantes :

• Commencer: un document décrivant les premières étapes à suivre après réception du DVD d'installation ou
téléchargement du logiciel depuis le DIgSILENCE zone de téléchargement. Le document de démarrage couvre les
options d'installation de base.

• Manuel d'installation et de configuration avancé : dans ce document, les options d'installation avancées, par exemple
la base de données multi-utilisateurs, l'installation sur un serveur d'applications et l'installation en mode hors ligne, sont
couvertes. Le guide du mode hors ligne est disponible dans la section5.5: Guide de l'utilisateur du mode hors ligne.

• Didacticiel: informations de base pour les nouveaux utilisateurs et tutoriel pratique. Accès via le menu Aide dePower-
Factory, et pour les utilisateurs enregistrés dans le DIgSILENCE zone de téléchargement : https://www.digsilent.de/
index.php/downloads.html

• Manuel de l'Utilisateur: ce document. Accès via le menu Aide dePowerFactory. Les manuels actuels et précédents
(fichiers PDF) sont également disponibles sur le dans leDIgSILENCE zone de téléchargement.

• Références techniques : description des modèles mis en œuvre dans PowerFactory pour les différents
composants des systèmes d'alimentation. Les documents techniques de référence sont joints à l'aide en ligne (
Document de références techniques).

• Forfaits supplémentaires : des informations supplémentaires et/ou des exemples sur des PowerFactory les fonctions
sont disponibles dans le menu Aider → Forfaits supplémentaires. Les forfaits supplémentaires sont :
– Interface de programmation (API)

– Format d'échange de données DGS

– Extensions DPL C++


– Interface OPC
– Modèles DSL Interface C
– Fonctions DSL C-Interface
– Interface C externe pour les modèles dynamiques

• Aide contextuelle : en appuyant sur la touche F1 en travaillant avec PowerFactory mènera directement au sujet
connexe dans le manuel de l'utilisateur.

• PowerFactory Exemples: la fenêtre PowerFactory Exemples fournit une liste d'exemples


d'application de PowerFactory fonctions de calcul. Chaque exemple est accompagné d'une explication

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 9


CHAPITRE 3. DOCUMENTATION ET SYSTÈME D'AIDE

) . Enlaoutre,
document qui peut être ouvert en cliquant sur le Afficher la documentation bouton ( des vidéos démontrant prise en
main du logiciel et ses fonctionnalités sont disponibles. Le PowerFactory La fenêtre d'exemples « apparaîtra »
automatiquement à chaque fois que le logiciel est ouvert, cela peut être désactivé en décochant la case Montrer au
démarrage case à cocher. PowerFactory Des exemples sont également accessibles dans le menu principal, en
sélectionnant Déposer → Exemples. . ..

• Notes de version: pour toutes les nouvelles versions et mises à jour du programme Notes de version sont fournis, qui
documentent les changements mis en œuvre. Ils sont disponibles auprès duDIgSILENCE zone de téléchargement.

• Base de connaissances : voir chapitre 2: Contact

• Soutien technique: voir chapitre 2: Contact


• Connexion et inscription au portail : https://www.digsilent.de/index.php/support.html

• Site Internet: www.digsilent.de

dix DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


Chapitre 4

PowerFactory Aperçu

Le programme de calcul DIgSILENT PowerFactory, est un outil d'ingénierie assistée par ordinateur pour l'analyse
des systèmes de transmission, de distribution et d'alimentation électrique industrielle. Il a été conçu comme un
progiciel intégré et interactif avancé dédié à l'analyse des systèmes d'alimentation électrique et de contrôle afin
d'atteindre les principaux objectifs de planification et d'optimisation de l'exploitation.

"DIgSILENCE " est l'acronyme de "Creuseritalien SImuLation de Eélectrique NeTtravaux". DIgSILENCE La version 7 a été le
premier logiciel d'analyse de réseau électrique au monde avec une interface graphique monoligne intégrée. Ce schéma
unifilaire interactif comprenait des fonctions de dessin, des capacités d'édition et toutes les fonctionnalités de calcul statiques et
dynamiques pertinentes.

PowerFactory a été conçu et développé par des ingénieurs et des programmeurs qualifiés possédant de nombreuses années
d'expérience dans l'analyse des systèmes d'alimentation électrique et la programmation informatique. L'exactitude et la validité
des résultats obtenus avecPowerFactory a été confirmée dans un grand nombre d'implémentations, par des organisations
impliquées dans la planification et l'exploitation de systèmes électriques à travers le monde.

Pour répondre aux besoins d'analyse du système d'alimentation des utilisateurs, PowerFactory a été conçu comme un outil d'ingénierie
intégré pour fournir une suite complète de fonctions d'analyse du système électrique au sein d'un seul programme exécutable. Les
principales caractéristiques comprennent :

1. PowerFactory fonctions essentielles : définition, modification et organisation des dossiers ; routines numériques de
base; fonctions de sortie et de documentation.

2. Graphiques interactifs sur une seule ligne intégrés et traitement des cas de données.

3. Élément du système d'alimentation et base de données du cas de référence.

4. Fonctions de calcul intégrées (par exemple, calcul des paramètres de ligne et de machine sur la base d'informations géométriques
ou de plaques signalétiques).

5. Configuration du réseau du système d'alimentation avec accès SCADA interactif ou en ligne.

6. Interface générique pour les systèmes de cartographie informatisés.

L'utilisation d'une base de données unique, avec les données requises pour tous les équipements d'un système électrique (par exemple,
données de ligne, données de générateur, données de protection, données d'harmoniques, données de contrôleur), signifie que
PowerFactory peut facilement exécuter toutes les fonctions de simulation de puissance dans un seul environnement de programme -
fonctions telles que l'analyse de flux de charge, le calcul de court-circuit, l'analyse harmonique, la coordination de la protection, l'analyse
de stabilité et l'analyse modale.

Même si PowerFactory comprend des fonctions d'analyse du système électrique très sophistiquées, l'interface utilisateur
intuitive permet aux nouveaux utilisateurs d'effectuer très rapidement des tâches courantes telles que les calculs de flux de
charge et de court-circuit.

La fonctionnalité achetée par un utilisateur est configurée dans un format de type matrice, où les fonctions de calcul
sous licence, ainsi que le nombre maximum de bus, sont répertoriés sous forme de coordonnées. L'utilisateur peut

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 11


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

puis, au besoin, configurer l'interface et les fonctions selon leurs besoins.

En fonction des besoins des utilisateurs, un PowerFactory La licence peut inclure ou non toutes les fonctions décrites
dans ce manuel. Selon les besoins, des fonctionnalités supplémentaires peuvent être ajoutées à une licence. Ces
fonctions peuvent être utilisées dans la même interface de programme avec les mêmes données réseau. Seules des
données supplémentaires, pouvant être requises par une fonction de calcul ajoutée, doivent être ajoutées.

4.1 Concept général

Le général PowerFactory Le concept de conception du programme est résumé comme suit :

Intégration fonctionnelle

DIgSILENCE PowerFactory Le logiciel est implémenté en tant que programme exécutable unique et est entièrement compatible
avec Windows 7, Windows 8 et Windows 10. La méthode de programmation utilisée permet une sélection rapide des différentes
fonctions de calcul. Il n'est pas nécessaire de recharger les modules et de mettre à jour ou de transférer des données et des
résultats entre différentes applications de programme. À titre d'exemple, les outils d'analyse de flux de charge, de court-circuit
et de flux de charge harmonique peuvent être exécutés de manière séquentielle sans réinitialiser le programme, activer des
modules logiciels et des moteurs supplémentaires, ou lire et convertir des fichiers de données externes.

Intégration verticale

DIgSILENCE PowerFactory Le logiciel utilise un concept de modèle intégré verticalement qui permet de partager des
modèles pour toutes les fonctions d'analyse. Les études relatives aux analyses « Génération », « Transmission »,
« Distribution » et « Industrielle » peuvent toutes être réalisées dansPowerFactory. Des moteurs logiciels distincts ne
sont pas nécessaires pour analyser des aspects distincts du système d'alimentation ou pour effectuer différents types
d'analyse, car DIgSILENTPowerFactory peut tout accueillir dans un programme intégré et une base de données intégrée.

Intégration de base de données

Un concept de base de données : DIgSILENCE PowerFactory fournit une organisation optimale des données et des définitions
nécessaires pour effectuer divers calculs, la mémorisation des paramètres ou des options de fonctionnement du logiciel. Les
PowerFactory L'environnement de base de données intègre entièrement toutes les données nécessaires à la définition des cas d'étude,
des scénarios d'exploitation, des graphiques à une seule ligne, des résultats textuels et graphiques, des options de calcul et des modèles
définis par l'utilisateur, etc. Tout ce qui est nécessaire pour modéliser et simuler le système électrique est intégré dans une base de
données unique qui peut être configuré pour un seul et/ou plusieurs utilisateurs.

Gestion de projet: toutes les données qui définissent un modèle de système électrique sont stockées dans des dossiers
« Projet » au sein de la base de données. À l'intérieur d'un dossier « Projet », les « cas d'études » sont utilisés pour définir
différentes études du système en considérant le réseau complet, des parties du réseau ou des variations sur son état actuel.
Cette approche « projet et cas d'étude » permet de définir et de piloter des études de réseaux électriques avec des logiciels
orientés objet.PowerFactory utilise une structure facile à utiliser, évite la redondance des données et simplifie la tâche de
gestion et de validation des données pour les utilisateurs et les organisations. L'application des cas d'étude et des variations de
projet dansPowerFactory facilite la reproduction efficace et fiable des résultats de l'étude.

Fonctionnement multi-utilisateur : plusieurs utilisateurs détenant chacun leurs propres projets ou travaillant avec des données partagées par
d'autres utilisateurs sont pris en charge par une opération de base de données « multi-utilisateurs ». Dans ce cas, la définition des droits d'accès, la
comptabilisation des utilisateurs et les groupes de partage des données sont gérés par lePowerFactory Utilisateur administrateur.

Mode hors-ligne: dans certains cas, une connexion réseau à une base de données de serveur peut ne pas être disponible. Pour remédier à ce,
PowerFactory fournit des fonctionnalités pour travailler en mode hors ligne. Les données de projet requises sont mises en cache sur la machine
locale de l'utilisateur, qui peut ensuite être synchronisée ultérieurement avec la base de données du serveur. La fonctionnalité du mode hors ligne
inclut la possibilité de verrouiller et de déverrouiller des projets et de modifier des projets en lecture seule.

Personnalisation de l'interface utilisateur Par défaut, les profils d'utilisateurs « Pack de base » et « Standard » sont disponibles dans
PowerFactory. Les profils peuvent être sélectionnés dans le menu principal sous Outils → Profils. La base

12 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.2. USINE DE PUISSANCE FONCTIONS DE SIMULATION

Le profil "Package" limite les icônes affichées sur la barre d'outils principale à celles généralement utilisées par les nouveaux utilisateurs,
telles que les commandes de flux de charge et de court-circuit. L'administrateur de la base de données peut créer et personnaliser des
profils utilisateurs, notamment :

• Personnaliser les pages de dialogue des éléments qui s'affichent.

• Personnaliser les paramètres de la boîte de dialogue des éléments. Les paramètres peuvent être masqués (non affichés) ou désactivés
(affichés mais non modifiables).

• Configuration complète des menus de la barre d'outils principale et de la barre d'outils de dessin, y compris la définition de commandes et de
modèles DPL personnalisés avec des icônes définies par l'utilisateur.

• Personnalisez le menu principal, le gestionnaire de données et les commandes de menu contextuel.

Chapitre 6: comptes d'utilisateurs, groupes d'utilisateurs et profils (section 6.7 Création de profils) détaille la procédure
de personnalisation.

Base de données, objets et classes

PowerFactory utilise une base de données hiérarchique orientée objet. Toutes les données, qui représentent les éléments du
système d'alimentation, les graphiques à une seule ligne, les cas d'étude, les scénarios de fonctionnement du système, les
commandes de calcul, les paramètres du programme, etc., sont stockées sous forme d'objets dans un ensemble hiérarchique de
dossiers. Les dossiers sont agencés afin de faciliter la définition des études et d'optimiser l'utilisation des outils fournis par le
programme.

Les objets sont regroupés selon le type d'élément qu'ils représentent. Ces groupes sont connus sous le nom de
« Classes » au sein de laPowerFactory environnement. Par exemple, un objet qui représente un générateur synchrone
dans un système électrique est d'une classe appeléeElmSym, et un objet stockant les paramètres d'un calcul de flux de
charge est d'une classe appelée ComLdf. Les classes d'objets sont analogues aux extensions de fichiers informatiques :
chaque classe a un ensemble spécifique de paramètres qui définit les objets qu'elle représente. Comme expliqué dans la
section4.7 (Interface utilisateur), les boîtes de dialogue d'édition sont les interfaces entre l'utilisateur et un objet ; les
paramètres définissant l'objet sont accessibles via cette boîte de dialogue. Cela signifie qu'il existe une boîte de dialogue
d'édition pour chaque classe d'objet.

Les principales classes que le PowerFactory l'utilisateur est susceptible de tomber dans ces catégories :

• * Orme*
. Éléments de réseau

• * Type*
. Objets de type, affectés à l'élément de réseau afin de configurer les paramètres souvent fournis
par les fabricants.

• * Int*
. Objets structurels, par exemple *.IntFolder

• * Régler*
. Ces objets contiennent généralement des paramètres

• * Com*
. Objets de commande, par exemple *.ComLdf pour la commande de flux de charge

Noter: Tout en PowerFactory est un objet ; un objet est défini par sa classe et les objets sont
stockées selon une disposition hiérarchique dans l'arborescence de la base de données.

4.2 PowerFactory Fonctions de simulation

PowerFactory intègre une liste complète de fonctions de simulation, décrites en détail en partieFonctions
d'analyse du système électrique du manuel, y compris les éléments suivants :

• Analyse de flux de charge, permettant des réseaux maillés et mixtes à 1, 2 et 3 phases CA et/ou CC
(chapitre 25)

• Analyse de court-circuit, pour les réseaux CA maillés et mixtes à 1, 2 et 3 phases (chapitre 26)

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 13


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

• Sensibilités de flux de charge pour la tension, le flux de dérivation et les sensibilités des transformateurs. (Chapitre 47)

• Analyse du réseau basse tension (section 25.4.2: Options de chargement avancées)

• Analyse des contingences (Chapitre 27)

• Simulation quasi-dynamique, qui permet d'effectuer plusieurs calculs de flux de charge dans un laps de
temps (chapitre 28)

• Réduction du réseau (Chapitre 48)

• Analyse de la protection (chapitre 33)

• Analyse des risques d'arc électrique (chapitre 34)

• Analyse des câbles, y compris le dimensionnement des câbles et le calcul de l'intensité admissible des câbles (chapitre 35)

• Analyse de la qualité de l'alimentation et des harmoniques (chapitre 36)

• Évaluation de la demande de connexion (Section 36,8)

• Outils de réseau de transmission (Chapitre 40), comprenant:


– Calcul des courbes PV
– Calcul des courbes QV
– Facteurs de distribution de transfert de puissance

– Analyse de la capacité de transfert

• Outils de réseau de distribution (chapitre 41), comprenant:


– Optimisation du point ouvert des liens

– Optimisation du profil de tension

– Optimisation de l'équilibre des phases

– Placement optimal du condensateur

– Analyse de la capacité d'hébergement

• Outage Planning : outil de gestion des arrêts programmés (Chapitre 42)

• Analyse probabiliste (chapitre 43)

• Fonctions d'analyse de fiabilité :


– Évaluation de la fiabilité (Chapitre 44)
– Restauration optimale de la puissance (chapitre 45)

– Emplacement optimal du commutateur de télécommande (RCS) (section 45,3)

– Restauration manuelle optimale (Section 45,4)


– Analyse de l'adéquation des générations (chapitre 46)

• Flux de puissance optimal (chapitre 38)

• Engagement d'unité (Chapitre 39)

• Calcul technico-économique (Chapitre 49)

• Estimation de l'état (chapitre 50)

• Simulation RMS : simulation temporelle pour les transitoires électromécaniques (Chapitre 29)

• Simulation EMT : simulation dans le domaine temporel des transitoires électromagnétiques (Chapitre 29)

• Fonctions de démarrage du moteur (chapitre 51)

• Analyse modale/valeur propre (chapitre 32)

• Identification des paramètres du modèle (chapitre 31)

14 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.3. CONCEPTION GÉNÉRALE DEUSINE DE PUISSANCE

4.3 Conception générale de PowerFactory

PowerFactory est principalement destiné à être utilisé et exploité dans un environnement graphique. C'est-à-dire que les données sont
saisies en dessinant les éléments du réseau, puis en modifiant et en attribuant des données à ces objets. Les données sont accessibles à
partir de la page graphique en double-cliquant sur un objet. Une boîte de dialogue de saisie s'affiche et l'utilisateur peut alors modifier les
données de cet objet.

Chiffre 4.3.1 montre le PowerFactory Interface utilisateur graphique (GUI) lorsqu'un projet est actif. L'interface
graphique est discutée plus en détail dans la section4.7

Figure 4.3.1 : PowerFactory Fenêtre principale

Toutes les données saisies pour les objets sont structurées hiérarchiquement dans des dossiers pour faciliter la navigation. Pour
visualiser les données et leur organisation, un « Data Manager » est utilisé. Chiffre4.3.2 affiche la fenêtre Gestionnaire de données. Le
Gestionnaire de données est similaire en apparence et en fonctionnalité à une fenêtre de l'Explorateur Windows.

Au sein du Data Manager, les informations sont regroupées selon deux critères principaux :

1. Les données qui se rapportent directement au système à l'étude, c'est-à-dire les données électriques.

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 15


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

2. Étudiez les données de gestion, par exemple, quels graphiques doivent être affichés, quelles options ont été
choisies pour une commande de calcul de flux de charge, quelles zones du réseau doivent être prises en
compte pour le calcul, etc.

4.3.2 : PowerFactory Manager de données

Notez que la plupart des actions utilisateur peuvent être effectuées à la fois dans le graphique à une seule ligne et dans le gestionnaire
de données. Par exemple, un nouveau terminal peut être ajouté directement au graphique à une seule ligne, ou bien créé dans le
gestionnaire de données. Dans ce dernier cas, le terminal pourrait être affiché dans le graphique à une seule ligne en utilisant leOutil de
mise en page de diagramme, en "glissant-déposant" depuis le gestionnaire de données, ou en créant un nouvel objet réseau graphique
dans le gestionnaire de données (avancé).

4.4 Données de type et d'élément

Étant donné que les systèmes électriques sont construits à l'aide de matériaux et de composants standardisés, il est pratique de diviser les données électriques
en deux ensembles, à savoir les ensembles de données « Type » et les ensembles de données « Élément ».

• Les paramètres électriques caractéristiques, tels que la réactance par km d'une ligne ou la tension nominale d'un
transformateur sont appelés données de type. Les objets de type sont généralement stockés dans la bibliothèque globale
ou la bibliothèque de projet et sont affichés en rouge. Par exemple, un objet Type de ligne,TypLne ( ).
• Les données relatives à un cas particulier d'équipement, telles que la longueur d'une ligne, le facteur de
déclassement d'un câble, le nom d'une charge, le nœud de connexion d'un générateur ou la position de prise
d'un transformateur sont appelées Élément Les données. Les objets d'élément sont généralement stockés dans le
dossier Network Data et sont affichés en vert. Par exemple, un objet élément de ligne,ElmLne ( ).

Considérez l'exemple suivant :

• Un câble a une réactance de type « X » Ohms/km, disons 0,1 Ohms/km.

• Une section de câble de longueur « L » est utilisée pour une installation particulière, disons 600 m ou 0,6 km.

• Cette section (Elément) a donc une réactance de X * L Ohms, soit 0,06 Ohms.

16 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.5. DISPOSITION DES DONNÉES

Notez que les paramètres des éléments peuvent être modifiés à l'aide des scénarios d'opération (qui stockent des ensembles de données
opérationnelles du réseau) et des caractéristiques des paramètres (qui peuvent être utilisés pour modifier les paramètres en fonction de l'heure du
cas d'étude ou d'un autre déclencheur défini par l'utilisateur).

4.5 Disposition des données

Les PowerFactory base de données prend en charge plusieurs utilisateurs (comme mentionné dans 4.1) et chaque utilisateur peut gérer plusieurs
projets. "Compte d'utilisateur” les dossiers avec des privilèges d'accès uniquement pour leurs propriétaires (et d'autres utilisateurs avec des droits
partagés) doivent alors être utilisés. Les comptes d'utilisateurs sont bien sûr à un niveau supérieur à celui des projets.

Chiffre 4.5.1 montre un instantané d'une base de données telle que vue par l'utilisateur dans une fenêtre du gestionnaire de données, où
il existe un compte utilisateur pour « Utilisateur » et un projet intitulé « Projet ». Les principaux dossiers utilisés pour organiser les
données dansPowerFactory sont résumés ci-dessous :

Figure 4.5.1 : Structure d'un PowerFactory projet dans le gestionnaire de données

4.5.1 Bibliothèque globale

La bibliothèque mondiale (appelée Bibliothèque DIgSILENT) est fourni avec PowerFactory et ne doit pas être modifié par le
client. Lorsqu'une base de données est migrée vers une nouvelle version, la bibliothèque globale sera actualisée avec toutes les
informations nouvelles et mises à jour et si un utilisateur devait apporter des modifications et des ajouts, toutes ces
informations seraient perdues. Si l'utilisateur souhaite inclure des modèles spécifiques à l'utilisateur, etc., une bibliothèque
définie par l'utilisateur peut être créée (voir la section4.5.2)

La bibliothèque globale contient un large éventail de modèles prédéfinis, notamment :

• Tapez les données des composants standard tels que les conducteurs, les moteurs, les générateurs et les transformateurs.

• Cadres, modèles et macros du système de contrôle standard (c'est-à-dire, fonctions de transfert et blocs logiques,
etc.).

• Modèles standard de TC, TT, fusible et relais.

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 17


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

• Modèles de modèles prédéfinis, notamment :


– Système de batterie avec contrôle de fréquence (10 kV, 30 MVA).

– Générateur d'éolienne à induction à double alimentation (0,69 kV, 2 MW).

– Générateur d'éolienne à convertisseur entièrement évalué (0,4 kV, 2 MW).

– Générateur d'éolienne à résistance de rotor variable (0,69 kV, 0,66 MW).


– Système photovoltaïque (0,4 kV, 0,5 MVA)

• Scripts DPL standard, y compris les scripts pour :


– Minimisez la valeur actuelle nette des coûts du projet (variation) en faisant varier la date de service du
projet.
– Effectuez des calculs de flux de charge à balayage temporel.

La documentation sur les différents éléments et types de la bibliothèque globale se trouve directement dans la
page de description des éléments, dans l'annexe B: Modèles standards en PowerFactoryet en Document de
références techniques (Modèles).

4.5.1.1 Gestion des versions dans la bibliothèque globale

Tous les objets principaux (types, modèles, etc.) de la bibliothèque globale sont gérés à l'aide de versions, par exemple
un objet Type peut être en v002.1, où le numéro de version principal (002 dans cet exemple) est incrémenté lorsqu'un
matériau passe à l'objet est créé et le numéro de version mineur (.1 dans cet exemple) est incrémenté lorsqu'une petite
modification qui n'affectera pas les résultats du calcul est effectuée.

Une page de version affiche le numéro de version et un journal des modifications pour afficher l'historique des modifications.

La distinction entre les deux types de changement est importante car lorsque la bibliothèque globale est mise à jour suite à l'installation
d'une nouvelle version de PowerFactory par l'utilisateur, toutes les modifications mineures de la version seront mises en œuvre
automatiquement, tandis que les mises à jour de la version principale ne seront pas effectuées automatiquement. Au lieu de cela, les
utilisateurs peuvent décider d'utiliser les modèles mis à jour ou de continuer à utiliser les anciennes versions, qui seront
automatiquement conservées dans des sous-dossiers.

Reporting sur les versions utilisées et les nouvelles versions disponibles

Un utilisateur qui a mis à jour vers une nouvelle version de PowerFactory souhaitera peut-être savoir quelles nouvelles versions de
modèles, types, etc. sont disponibles.

Les actions suivantes peuvent être entreprises pour revoir l'utilisation des modèles standard, etc. de la bibliothèque globale dans un
projet particulier :

• Faites un clic droit sur le projet et Afficher les types externes.

• Les types etc. de la bibliothèque globale (et d'autres bibliothèques externes) sont répertoriés dans la fenêtre de sortie.

• Les objets de la bibliothèque globale peuvent être ouverts à partir de la liste dans la fenêtre de sortie et l'utilisateur peut
alors voir si des versions ultérieures sont disponibles et ce qui a été modifié dans les versions ultérieures.

• De plus, pour chaque élément répertorié, le nombre d'objets l'utilisant est indiqué. Cela agit comme un lien hypertexte qui
peut être utilisé pour faire apparaître une liste d'objets dans le projet référençant cet élément.

4.5.2 Bibliothèque globale définie par l'utilisateur

Parfois, il est utile de partager une bibliothèque avec un autre PowerFactory utilisateur dans une bibliothèque globale. Cela
nécessite la création d'un dossier de bibliothèque, ce qui peut être fait par l'administrateur, comme le montre la figure4.5.2.
Pour ce faire, l'Administrateur doit procéder comme suit :

• Faites un clic droit sur la « Base de données »

18 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.5. DISPOSITION DES DONNÉES

• Cliquer sur Nouveau → Dossier

• Choisissez un nom de bibliothèque et sélectionnez « Bibliothèque » comme Type de dossier

• Cliquez sur d'accord

La nouvelle bibliothèque est maintenant créée au même niveau de la hiérarchie que la bibliothèque globale. Chaque utilisateur de cette
base de données dispose d'un accès en lecture complet, mais les types de cette bibliothèque doivent être créés et modifiés par
l'administrateur.

Figure 4.5.2 : Création d'une bibliothèque globale définie par l'utilisateur

4.5.3 Bibliothèque de projets

La bibliothèque de projets contient les types d'équipement, les informations opérationnelles du réseau, les scripts, les modèles et les
modèles définis par l'utilisateur (généralement) utilisés uniquement dans un projet particulier. Un projet particulier peut avoir des
références à la bibliothèque du projet et/ou à la bibliothèque globale. Le dossier et les sous-dossiers de la bibliothèque de projets sont
décrits en détail dans le chapitre14 (Bibliothèque de projets).

4.5.4 Diagrammes

Les graphiques à une seule ligne sont définis dans PowerFactory au moyen de dossiers graphiques de classe IntGrfNet)( .
Chaque diagramme correspond à un dossier IntGrfNet. Ils sont stockés dans leDiagrammes dossier ( ) du
Modèle de réseau. Les schémas unifilaires sont composés d'objets graphiques, qui représentent les composants des
réseaux à l'étude. Les composants graphiques référencent des composants de réseau et des objets symboles (IntSym).

La relation entre les objets graphiques et les composants du réseau permet la définition et la modification des réseaux
étudiés directement à partir du graphique unifilaire. Les composants du réseau peuvent être représentés par plusieurs
objets graphiques (de nombreuxIntGrf les objets peuvent faire référence au même composant de réseau).Par
conséquent, un composant peut apparaître dans plusieurs diagrammes.

Ces diagrammes sont gérés par le cas d'étude actif, et plus précisément par un objet appelé le Graphique

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 19


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

Planche. Si une référence à un schéma de réseau est stockée dans la carte graphique d'un cas d'étude, lorsque le cas d'étude est
activé, le schéma est automatiquement ouvert. Les diagrammes peuvent être facilement ajoutés et supprimés des cartes
graphiques.

Chaque diagramme est lié à une grille spécifique (ElmNet ). Lorsqu'une grille est ajoutée à un cas d'étude actif,
l'utilisateur est invité à sélectionner (parmi les schémas pointant vers cette grille) les schémas à afficher. Des références
aux diagrammes sélectionnés sont alors automatiquement créées dans la carte graphique correspondante.

Chapitre 9 (Network Graphics), explique comment définir et utiliser des graphiques à une seule ligne.

4.5.5 Données réseau

Le dossier Network Data contient les données réseau (données d'élément) dans les dossiers « Grid », les informations de modification du
réseau dans les dossiers « Variation » et les informations de regroupement d'objets.

Grilles

Dans PowerFactory, les informations sur le réseau électrique sont stockées dans des dossiers « Grid » (ElmNet, ) . Un système d'alimentation

peut avoir autant de grilles que défini par l'utilisateur. Ces réseaux peuvent être interconnectés ou non. Tant qu'ils sont
actifs, ils sont pris en compte par les calculs. Les données peuvent être triées selon des zones logiques,
organisationnelles et/ou géographiques (discutées plus loin dans la section4.6: Structure du projet).

Noter: Une Grille (et en général tout objet composant le modèle de données) est active lorsqu'elle est référencée par
le cas d'étude actuel. Seuls les objets référencés dans le cas d'étude actuel (actif) sont pris en compte pour le
calcul. Dans le gestionnaire de données, l'icône d'une grille active est affichée en rouge, pour la distinguer des
grilles inactives.

Pour plus de détails sur la définition des grilles, reportez-vous au chapitre 8.Définition de base du projet, section 8.2 (Création de nouvelles grilles).

Variantes

Lors de la planification et de l'évaluation d'un système électrique, il est souvent nécessaire d'analyser différentes
variantes et alternatives d'extension du réseau de base. DansPowerFactory ces variations sont modélisées à l'aide de «
Variations ». Il s'agit d'objets qui stockent et implémentent les modifications requises sur un réseau, et peuvent être
facilement activés et désactivés. L'utilisation de Variations permet à l'utilisateur de mener des études sous différentes
configurations de réseau de manière organisée et simple.

Objets de variante (IntScheme, ) sont stockés dans le dossier Variations ( ) qui réside dans le
Dossier de modèle de réseau. Les variations sont composées de « stades d'expansion » (IntStage), qui stockent
les modifications apportées au(x) réseau(x) d'origine. L'application de ces modifications dépend du temps d'étude
actuel et du temps d'activation des étapes d'extension.

Le temps d'étude est un paramètre du cas d'étude actif, et est utilisé pour situer l'étude en cours dans un laps de temps.
Le temps d'activation est un paramètre donné aux Etages d'Expansion, pour déterminer si, en fonction du temps
d'étude, les changements contenus dans les Etages d'Expansion sont appliqués ou non au réseau. Si l'heure d'activation
précède l'heure d'étude, les modifications sont appliquées au réseau d'origine. Les changements d'une étape
d'expansion ultérieure s'ajoutent aux changements de ses prédécesseurs.

Pour que les modifications apportées à la configuration du réseau soient appliquées et puissent être visualisées, une Variation
doit être activée. Ces changements sont contenus dans le(s) stade(s) d'expansion de cette Variation active. Une fois la Variation
désactivée, le réseau revient à son état d'origine. Les changements contenus dans une étape d'expansion peuvent être classés
comme :

• Modifications des composants du réseau.

• Composants ajoutés au réseau.

20 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.6. STRUCTURE DU PROJET

• Composants supprimés du réseau.

Noter: S'il n'y a pas de scénario d'exploitation actif, les modifications apportées aux données d'exploitation seront stockées dans le
Variante active.

Groupement d'objets

En plus des dossiers Grid, le dossier Network Data contient un ensemble d'objets qui permettent de regrouper davantage de
composants réseau. Par défaut, lorsqu'un nouveau projet est créé, de nouveaux dossiers vides pour stocker ces objets de
regroupement sont créés dans le dossier Modèle de réseau.

Pour plus de détails sur la façon de définir des objets de regroupement, reportez-vous au chapitre 15: Regroupement d'objets.

4.5.6 Scénarios de fonctionnement

Les scénarios d'opération peuvent être utilisés pour stocker des paramètres opérationnels, un sous-ensemble de données d'élément. Les données
opérationnelles comprennent les données relatives au point de fonctionnement d'un appareil mais pas à l'appareil lui-même, par exemple la
position de prise d'un transformateur ou la répartition de la puissance active d'un générateur. Les scénarios d'opération sont stockés dans le
dossier Scénarios d'opération.

4.5.7 Études de cas

Le dossier Study Cases contient les informations de gestion des études. Les cas d'étude sont utilisés pour stocker des informations telles
que les paramètres de commande, les variantes actives et les scénarios d'opérations, les graphiques à afficher et les résultats de l'étude.
Voir le chapitre13 (Cas d'étude) pour plus de détails.

4.5.8 Paramètres

Les paramètres du projet, tels que les styles de diagramme définis par l'utilisateur, par exemple, qui diffèrent des paramètres globaux,
sont stockés dans le dossier Paramètres. Voir section8.1.2 (Paramètres du projet)

4.6 Structure du projet

La structure des données du projet dépend de la complexité du réseau, de l'utilisation du modèle et des préférences de
l'utilisateur. L'utilisateur a la possibilité de définir les composants du réseau directement dans la grille, ou d'organiser et
de regrouper les composants d'une manière qui simplifie la gestion des données du projet.

Considérez l'exemple d'arrangement de données de réseau illustré à la figure 4.6.1 Dans ce cas, deux systèmes de jeux
de barres (ElmSubstat dans PowerFactory) ont été définis, un à 132 kV et un à 66 kV. Les deux systèmes de jeux de
barres sont regroupés au sein d'un site, qui comprend les transformateurs 132 kV / 66 kV (non représentés sur la figure
4.6.1). Une branche composée de deux sections de ligne et d'un nœud relie le « Barre omnibus 132 kV » au
« Borne HT ». groupement de composants de cette manière simplifie l'agencement des données dans le
Data Manager, facilite les schémas de vue d'ensemble du dessin et facilite le stockage des configurations de commutation de
sous-station.

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 21


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

Figure 4.6.1 : Exemple de structure de projet

Les sous-sections suivantes fournissent de plus amples renseignements sur les PowerFactory représentation des principaux
composants topologiques du réseau.

4.6.1 Nœuds

Dans PowerFactory, les nœuds reliant les lignes, les générateurs, les charges, etc. au réseau sont généralement appelés
« Terminaux » (ElmTerm). Selon leur utilisation dans le système d'alimentation, les terminaux peuvent être utilisés pour
représenter des barres omnibus, des jonctions ou des nœuds internes (leur utilisation est définie par un menu déroulant trouvé
dans la page Données de base de la boîte de dialogue du terminal). Selon l'utilisation choisie, différentes fonctions de calcul sont
activées ; par exemple, le calcul de court-circuit ne peut être effectué que pour les jeux de barres, ou pour les jeux de barres et
les nœuds internes, etc.

4.6.2 Éléments de bord

Le terme « Edge Element » fait référence à un élément connecté à un nœud ou à plusieurs nœuds. Inclut les éléments à port
unique tels que les charges et les éléments à ports multiples tels que les transformateurs.

4.6.3 Filiales

Les éléments avec des connexions multiples sont appelés « branches » (par opposition à un Élément de branche(OrmeBranche),
qui est un regroupement d'éléments, discuté dans la section 4.6.9). Les branches comprennent deux éléments de connexion tels
que des lignes de transmission et des transformateurs, et des éléments à trois connexions tels que des transformateurs à trois
enroulements, des convertisseurs AC/DC avec deux bornes DC, etc.

Pour plus d'informations sur la définition des lignes de transmission (et des câbles) et des sections, reportez-vous au chapitre 11:
Construction de réseaux. Des informations techniques sur les modèles de lignes de transmission et de câbles sont fournies dans
Document de références techniques (Ligne (ElmLne)).

4.6.4 Cabines

Lorsqu'un élément de bordure est directement connecté à un terminal, PowerFactory utilise une « Cubicle » (StaCubic) pour
définir la connexion. Les armoires peuvent être visualisées sous forme de panneaux sur un tableau de distribution ou de baies
dans une cour à haute tension, auxquelles les éléments de dérivation sont connectés. Une cellule est généralement créée
automatiquement lorsqu'un élément est connecté à un nœud (notez que les cellules ne sont pas affichées sur le graphique à
une seule ligne).

4.6.5 Commutateurs

22 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.7. INTERFACE UTILISATEUR

Pour modéliser des configurations complexes jeu de barres-poste, les commutateurs (OrmeCoup) peut être utilisé. Leur
utilisation peut être définie sur Disjoncteur, Sectionneur, Interrupteur-sectionneur ou Interrupteur de charge. La connexion d'un
OrmeCoup vers un Terminal s'effectue au moyen d'une Cellule générée automatiquement sans aucun interrupteur
supplémentaire (StaSwitch) objet.

4.6.6 Sous-stations

Les configurations détaillées des jeux de barres sont représentées dans PowerFactory comme sous-stations (ElmSubstat ). Des schémas
unifilaires séparés de sous-stations individuelles peuvent être créés. Les objets de poste permettent d'utiliser des dispositions de
fonctionnement pour mémoriser/paramétrer les états des disjoncteurs de poste (voir chapitre14: Bibliothèque du projet, Section 14.3:
Bibliothèque opérationnelle).

Pour plus d'informations sur la définition des sous-stations, reportez-vous au chapitre 11: Construction de réseaux.

4.6.7 Sous-stations secondaires

Sous-stations secondaires (ElmTrfstat ) sont des sous-stations plus petites et plus simples, généralement utilisées pour les connexions à un seul
transformateur.

4.6.8 Emplacements

Les composants du réseau, y compris les sous-stations et les succursales, peuvent être regroupés au sein d'un « site » (ElmSite).
Cela peut inclure des éléments tels que des sous-stations / jeux de barres à différents niveaux de tension. Pour plus
d'informations sur la définition des sites, reportez-vous au chapitre11: Construction de réseaux.

4.6.9 Éléments de branche

Semblable aux sous-stations, les éléments terminaux et les éléments de ligne peuvent être stockés dans un objet appelé
élément de dérivation (OrmeBranche). Les dérivations sont des éléments « composites » à deux ports qui peuvent être
connectés à un terminal à chaque extrémité. Ils peuvent contenir plusieurs bornes, sections de ligne (y compris divers types de
ligne) et charges, etc., mais être représentés comme une seule branche sur le graphique à une seule ligne. Comme pour les
sous-stations, des schémas séparés pour la branche détaillée peuvent être créés avec l'éditeur graphique.

Pour plus d'informations sur la définition des branches, reportez-vous au chapitre 11: Réseaux de construction, sections 11.2 et
11,5.

4.7 Interface utilisateur

Un aperçu de la PowerFactory L'interface utilisateur est fournie dans cette section, y compris une discussion générale
sur les fonctionnalités disponibles pour saisir et manipuler des données et des graphiques. Les aspects de l'interface
utilisateur sont traités plus en détail dans les chapitres suivants, en particulier :

• Chapitre 6 (Comptes d'utilisateurs, groupes d'utilisateurs et profils).

• Chapitre 9(Graphiques de réseau (schémas unifilaires)).

• Chapitre dix (Manager de données).

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 23


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

4.7.1 Aperçu

Le principal PowerFactory la fenêtre est montrée dans la figure 4.7.1

Figure 4.7.1 : PowerFactory interface utilisateur

Les principales caractéristiques de la fenêtre principale sont les suivantes :

1. La fenêtre principale comprend une description du PowerFactory version et des icônes standard pour
réduire, maximiser/restaurer, redimensionner et fermer la fenêtre.

2. La barre de menu principale comprend des sélections de menu déroulant. Le menu principal est discuté plus en détail dans la
section4.7.2 (Barre de menu).

3. La barre d'outils principale comprend des commandes et d'autres icônes. La barre d'outils principale est décrite plus en détail dans
la section4.7.3 (Barre d'outils principale).

4. L'éditeur graphique affiche des schémas unifilaires, des schémas fonctionnels et/ou des tracés de simulation du projet
actif. Les réseaux étudiés et les modèles de simulation peuvent être directement modifiés depuis l'éditeur graphique en
plaçant et en connectant des éléments.

24 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.7. INTERFACE UTILISATEUR

5. Lorsqu'un objet est cliqué avec le bouton droit (dans l'éditeur graphique ou dans le gestionnaire de données) un le contexte un
menu sensible avec plusieurs actions possibles apparaît.

6. Lorsqu'un objet est double-cliqué, sa boîte de dialogue d'édition s'affiche. La boîte de dialogue d'édition est l'interface
entre un objet et l'utilisateur. Les paramètres définissant l'objet sont accessibles via cette boîte de dialogue d'édition.
Normalement, une boîte de dialogue d'édition est composée de plusieurs « pages ». Chaque page regroupe des
paramètres pertinents pour une certaine fonction. En chiffres4.7.1 la page Flux de charge d'un générateur s'affiche, où
seuls les paramètres du générateur pertinents pour les calculs de flux de charge sont affichés.

7. Le gestionnaire de données est l'interface directe avec la base de données. Son apparence et ses fonctionnalités sont
similaires à celles d'une fenêtre de l'Explorateur Windows. Le volet de gauche affiche une représentation arborescente
symbolique de la base de données complète. Le volet de droite est un navigateur de données qui affiche le contenu du
dossier sélectionné. Le gestionnaire de données est accessible en appuyant sur la toucheManager de données icône ( )
à gauche de la barre d'outils principale. Il est toujours « flottant » et plusieurs peuvent être actifs à la fois. Selon la façon dont
l'utilisateur navigue vers le gestionnaire de base de données, il peut n'afficher que l'arborescence de la base de données pour
sélectionner un dossier de base de données, ou il peut afficher l'arborescence complète de la base de données. La fonctionnalité
principale du gestionnaire de données est de fournir un accès aux composants/objets du système d'alimentation. Le gestionnaire
de données peut être utilisé pour modifier un groupe d'objets sélectionnés dans le gestionnaire de données sous forme de
tableau. Alternativement, les objets peuvent être modifiés individuellement en double-cliquant sur un objet (ouclic-droit → Éditer
).

8. La fenêtre de sortie s'affiche en bas de la PowerFactory la fenêtre. La fenêtre de sortie ne peut pas être
fermée, mais peut être minimisée. La fenêtre de sortie est discutée plus en détail dans la section4.7.4(La
fenêtre de sortie).

9. La fenêtre Aperçu du projet s'affiche par défaut sur le côté gauche de la fenêtre principale de l'application entre la
barre d'outils principale et la fenêtre de sortie. Il affiche une vue d'ensemble du projet permettant à l'utilisateur
d'évaluer l'état du projet en un coup d'œil et facilitant une interaction facile avec les données du projet.

4.7.2 Barre de menus

La barre de menu contient les principaux PowerFactory menus. Chaque entrée de menu a une liste déroulante d'options de
menu et chaque option de menu effectue une action spécifique. Pour ouvrir une liste déroulante, cliquez sur l'entrée de menu
avec le bouton gauche de la souris ou appuyez sur le boutonAlt touche avec la lettre soulignée dans le menu. Les options de
menu affichées en gris ne sont pas disponibles et ne deviennent disponibles que lorsque l'utilisateur active des projets ou des
modes de calcul, selon les besoins.

Figure 4.7.2 : Le menu d'aide sur la barre de menu

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 25


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

Par exemple, comme le montre la figure 4.7.2:

• Accéder PowerFactory tutoriels : Presse Alt-H pour ouvrir le menu d'aide. Utilisez le clavier pour sélectionner Démarrer le
didacticiel. presseExécuter pour ouvrir le didacticiel.

• Pour accéder au Manuel de l'utilisateur : Cliquez avec le bouton gauche sur le Aider menu. Faites un clic gauche sur l'optionManuel de l'Utilisateur pour
ouvrir le manuel d'utilisation électronique.

4.7.3 Barre d'outils principale

Le principal PowerFactory La barre d'outils permet à l'utilisateur d'accéder rapidement aux principales commandes disponibles dans le
programme (voir Figure 4.7.1). Les boutons qui apparaissent en gris ne sont actifs que lorsque cela est approprié. Toutes les icônes de
commande sont équipées de bulles de texte d'aide qui s'affichent lorsque le curseur est maintenu immobile sur l'icône pendant un
moment et qu'aucune touche n'est enfoncée.

Notez que la visibilité des boutons pour un utilisateur individuel peut dépendre du profil utilisateur. Voir section6.7pour
plus de détails à ce sujet.

Pour utiliser une icône de commande, cliquez dessus avec le bouton gauche de la souris. Ces icônes qui effectuent une
tâche reviendront automatiquement à un état non enfoncé lorsque cette tâche est terminée. Certaines icônes de
commande resteront enfoncées, comme le bouton pourMaximiser la fenêtre de sortie. Lorsqu'il est enfoncé à nouveau,
le bouton revient à l'état d'origine (non enfoncé).

Cette section fournit une brève explication de la fonction des icônes situées dans la partie supérieure de la barre
d'outils. Les icônes de la partie inférieure de la barre d'outils sont abordées dans le chapitre9 (Graphiques de réseau
(schémas unifilaires)). Des explications détaillées pour chacune des fonctions commandées par les icônes sont fournies
dans les autres sections du manuel.

Gestionnaire de données ouvertes

Ouvre une nouvelle instance du gestionnaire de données. Lorsque l'option « Utiliser plusieurs gestionnaires de données » est
activée dans le menu des paramètres utilisateur (Paramètres utilisateur → Gestionnaire de modèle de données/réseau )
l'utilisateur pourra ouvrir autant d'instances du gestionnaire de données que nécessaire. Si « Utiliser plusieurs gestionnaires de
données » est désactivé, la première instance du gestionnaire de données sera rouverte. Pour plus d'informations sur le
gestionnaire de données, reportez-vous au chapitredix.

Ouvrir le gestionnaire de modèles de réseau

Ouvre le gestionnaire de modèles de réseau, qui est un navigateur pour tous les objets pertinents pour le calcul. Il fournit une
liste de tous les éléments (colorés en vert) et types (colorés en rouge) qui sont dans une grille active : par exemple les types de
transformateurs, les éléments de ligne, les modèles composites, etc. Pour plus d'informations, voir le chapitre12: Gestionnaire
de modèle de réseau.

Date/Heure du cas de calcul

Affiche la date et l'heure du calcul du cas. Cette option est utilisée lorsque les caractéristiques des paramètres
d'éléments spécifiques (par exemple la puissance active et réactive des charges) sont définies pour changer en fonction
du temps d'étude, ou qu'un état de variation est défini pour changer avec le temps d'étude.

Modifier le déclencheur

Affiche une liste de tous les déclencheurs qui se trouvent dans le cas d'étude actif. Ces Triggers peuvent être édités afin
de changer les valeurs pour lesquelles une ou plusieurs caractéristiques sont définies. Ces valeurs seront modifiées en
fonction de la nouvelle valeur de Trigger. Tous les déclencheurs pour toutes les caractéristiques pertinentes sont
automatiquement répertoriés. Si nécessaire, de nouveaux déclencheurs seront créés dans le cas d'étude. Pour plus
d'informations, voir le chapitre18: Caractéristiques des paramètres, états de charge et tarifs. Section18.2.

Évaluation des données du réseau

26 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.7. INTERFACE UTILISATEUR

Active la boîte de dialogue de commande d'évaluation des données réseau pour générer des rapports sélectionnés sur les
données réseau ou pour effectuer une vérification des données du modèle. Pour plus d'informations, voir la rubrique26,6:
Courant ou section de défaut de terre capacitif 25,6: Dépannage des problèmes de calcul du débit de charge.

Calculer le flux de charge

Active la boîte de dialogue de commande Calcul du flux de charge. Pour plus d'informations sur les paramètres spécifiques,
reportez-vous au chapitre25: Analyse de flux de charge.

Calculer le court-circuit

Active la boîte de dialogue de commande de calcul de court-circuit. Pour plus d'informations, reportez-vous au chapitre26:
Analyse de court-circuit.

Modifier les courts-circuits

Modifie les événements de court-circuit. Les événements sont utilisés lorsqu'un calcul nécessite plusieurs actions
ou considère plusieurs objets pour le calcul. L'analyse de défauts multiples en est un exemple. Si, par exemple,
l'utilisateur sélectionne deux jeux de barres (à l'aide du curseur) puis clique sur le bouton droit de la souris
Calculer → Défauts multiples une liste d'événements de court-circuit sera créée avec ces deux jeux de barres.

Exécuter des scripts

Affiche une liste des scripts disponibles. Voir section4.8.1 pour une description générale des scripts DPL, et
le chapitre 23: Script pour des informations détaillées.

Analyse de calcul de sortie

Présente les résultats des calculs dans divers formats. La sortie est imprimée dans la fenêtre de sortie et peut
être visualisée ou copiée pour être utilisée dans des rapports externes. Plusieurs rapports différents, selon le
calcul, peuvent être créés. Pour plus d'informations sur la sortie des résultats, reportez-vous au chapitre19
:Rapport et visualisation des résultats, section 19.4.2.

Insérer un tracé

Ouvre la boîte de dialogue Insérer un tracé, dans laquelle différents types de tracé peuvent être sélectionnés. Pour plus
d'informations, reportez-vous au chapitre19:Rapport et visualisation des résultats, section 19.7.

Documentation des données de l'appareil

Présente une liste des données de l'appareil (un appareil est le modèle de tout objet physique qui a été
entré dans le projet pour étude). Cette sortie peut être utilisée dans les rapports et pour vérifier les
données saisies. Selon l'élément choisi pour le rapport, l'utilisateur a deux options ; générer une liste
restreinte ou un rapport détaillé. Pour plus d'informations, reportez-vous au chapitre19: Rapport et
visualisation des résultats, Section 19.4.1.

Comparaison des résultats On/Off

Active/désactive la comparaison des résultats de calcul. Utilisé pour comparer les résultats lorsque certains
paramètres ou options de conception d'un système d'alimentation ont été modifiés d'un calcul à l'autre. Pour
plus d'informations, reportez-vous au chapitre19: Rapport et visualisation des résultats, Section 19,5.

Modifier la comparaison des résultats

Permet à l'utilisateur de sélectionner les cas/résultats de calcul à comparer les uns aux autres, ou de
définir le mode de coloration pour le rapport de différence. Pour plus d'informations, reportez-vous au
chapitre19:Rapport et visualisation des résultats, section 19,5.

Mettre à jour la base de données

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 27


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

Utilise les résultats des calculs actuels (c'est-à-dire les données de « sortie » du calcul) pour modifier les paramètres d'entrée
(c'est-à-dire les données que l'utilisateur a entrées). Un exemple est les positions de prise du transformateur, où elles ont été
calculées par l'option de commande de flux de charge « Réglage de prise automatique des changeurs de prise ». Pour plus
d'informations, reportez-vous au chapitre25: Analyse de flux de charge, section 25.5.7.

Enregistrer le scénario d'opération

Enregistre les données opérationnelles actuelles dans un scénario d'opération (par exemple, les valeurs de charge, les états de
commutation, etc.). Voir le chapitre16: Scénarios d'opération.

Casser

Arrête une simulation transitoire ou un script DPL en cours d'exécution.

Réinitialiser le calcul

Réinitialise tout calcul effectué précédemment. Cette icône n'est activée qu'après avoir effectué
un calcul.

Noter: Si Conservation des résultats après changement de réseau est réglé sur Afficher les derniers résultats (Paramètres utilisateur, Divers-
néous page), les résultats apparaîtront en gris sur le schéma unifilaire et sur l'onglet Données flexibles jusqu'à ce
que le calcul soit réinitialisé ou qu'un nouveau calcul soit effectué.

Paramètres utilisateur

Options utilisateur pour de nombreuses fonctionnalités globales de PowerFactory peut être défini à partir de la boîte de dialogue accessible par cette
icône. Pour plus d'informations, reportez-vous au chapitre7: Paramètres utilisateur.

Agrandir la fenêtre graphique

Agrandit la fenêtre graphique. Un nouvel appui sur cette icône ramènera la fenêtre graphique à son état
d'origine.

Maximiser la fenêtre de sortie

Maximise la fenêtre de sortie. Une nouvelle pression sur cette icône ramènera la fenêtre de sortie à son état d'origine.

Changer la boîte à outils

Afin de minimiser le nombre d'icônes affichées sur la barre des tâches, certaines icônes sont regroupées en
fonction du type d'analyse, et ne sont affichées que lorsque la catégorie pertinente est sélectionnée dans le
Changer la boîte à outils icône. En chiffres4.7.3, l'utilisateur a sélectionné Simulation RMS/EMT, et par
conséquent, seules les icônes pertinentes pour les études RMS et EMT sont affichées à droite du Changer la boîte
à outilsicône. Si, par exemple,Analyse de fiabilité ont été sélectionnés puis des icônes à droite de Changer la
boîte à outils l'icône deviendrait celle qui convient à une analyse de fiabilité.

28 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.7. INTERFACE UTILISATEUR

Figure 4.7.3 : Modifier la sélection de la boîte à outils

4.7.4 La fenêtre de sortie

En plus des résultats présentés dans les graphiques à une seule ligne et/ou le Gestionnaire de données, la fenêtre de sortie
affiche d'autres sorties textuelles, telles que les messages d'erreur, les avertissements, les messages de commande, la
documentation de l'appareil, les résultats des calculs et les rapports générés, etc. Cette section décrit utilisation et fonctionnalité
de la fenêtre de sortie.

4.7.4.1 Dimensionnement et positionnement de la fenêtre de sortie

L'emplacement par défaut de la fenêtre de sortie est « ancré » (fixe) au bas de la fenêtre principale, comme le montre la figure
4.7.1 Il peut être minimisé, mais pas fermé. Lorsque vous cliquez avec le bouton droit de la souris avec le curseur dans la zone
des fenêtres de sortie, le menu contextuel de la fenêtre de sortie apparaît. La fenêtre de sortie peut ensuite être désancrée en
désélectionnant leFenêtre de sortie du Dock. La fenêtre de sortie non ancrée est toujours confinée à la fenêtre principale, mais
maintenant en tant que fenêtre flottante libre. Cela peut se produire involontairement lorsque l'utilisateur clique avec le bouton
gauche de la souris sur la barre d'outils de la fenêtre de sortie et fait glisser la souris (en maintenant le bouton de la souris
enfoncé) quelque part en dehors des limites de la fenêtre de sortie. Pour rectifier cela, faites simplement un clic gauche dans la
barre de titre de la fenêtre non ancrée et faites-la glisser vers le bas de l'écran où elle s'ancrera à nouveau (si vous avez cliqué
avec le bouton droit et décoché « Vue d'accueil », puis cliquez avec le bouton droit et sélectionnez « Docking View” une fois de
plus).

Le bord supérieur de la fenêtre de sortie affiche une barre de séparation qui est utilisée pour modifier la taille de la fenêtre de sortie. Le
curseur « glisser » apparaît automatiquement lorsque le curseur est placé sur la barre de séparation. Le bouton gauche de la souris peut
être enfoncé lorsque le curseur « glisser » est visible. Cela rendra la barre de séparation grise et la fenêtre de sortie peut maintenant être
redimensionnée en maintenant le bouton de la souris enfoncé et en déplaçant la souris vers le haut ou vers le bas.

La fenêtre de sortie peut être déplacée et redimensionnée par :

• Faire glisser la barre de séparation (barre grise au bord supérieur de la fenêtre de sortie) lorsque la fenêtre de sortie est
en « mode d'amarrage ».

• Double-cliquer sur le cadre de la fenêtre de sortie pour l'ancrer/détacher de la fenêtre principale.

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 29


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

• En appuyant sur le Agrandir la fenêtre graphique icône ) sur la barre d'outils principale pour agrandir les graphiques
( tableau en masquant la fenêtre de sortie.

• En appuyant sur le Maximiser la fenêtre de sortie icône ) icônes sur la barre d'outils principale pour agrandir la sortie
( fenêtre.

4.7.4.2 Options de la fenêtre de sortie

Le contenu de la fenêtre de sortie peut être stocké, édité, imprimé, etc., à l'aide des icônes affichées dans le volet droit
de la fenêtre de sortie. Certaines commandes sont également disponibles à partir du menu contextuel en cliquant avec
le bouton droit de la souris dans le volet de la fenêtre de sortie.

Ouvre les paramètres utilisateur sur le Fenêtre de sortie page.

Enregistre le texte sélectionné, ou le contenu complet de la fenêtre de sortie si aucune sélection n'a été effectuée, pour
un fichier texte, html ou csv.

Copie le texte sélectionné dans le Presse-papiers Windows. Le texte peut ensuite être collé dans d'autres programmes.

Le contenu de la fenêtre de sortie est affiché et immédiatement enregistré dans un fichier.

Redirige la fenêtre de sortie à imprimer directement.

Recherche dans le texte de la fenêtre de sortie les occurrences d'un texte donné.

Efface la fenêtre de sortie en supprimant tous les messages. Notez que lorsque l'utilisateur revient en arrière et clique
sur les messages précédents dans la fenêtre de sortie, la fenêtre de sortie ne défilera plus automatiquement avec les nouveaux
messages de sortie. LesTout effacer L'icône « réinitialisera » le défilement de la fenêtre de sortie. Ctrl\End peut également être
utilisé pour « réinitialiser » le défilement.

4.7.4.3 Utilisation de la fenêtre de sortie

La fenêtre de sortie facilite la préparation des données pour les calculs et l'identification des erreurs de données de réseau. Les objets qui
apparaissent en bleu dans la fenêtre de sortie ont généralement un lien hypertexte afin qu'ils puissent être double-cliqués avec le bouton
gauche de la souris pour ouvrir une boîte de dialogue d'édition pour l'objet. Vous pouvez également cliquer avec le bouton droit sur
l'objet, puisModifier, modifier et parcourir l'objet, ou Marquer dans le graphique choisi. Cela simplifie la tâche de localisation d'objets
dans le graphique à une seule ligne.

De plus, des options pour passer d'un type de message à l'autre sont disponibles lors de la sélection de l'option Aller à →
Message suivant/précédent

4.7.4.4 Filtres de fenêtre de sortie

Dans la fenêtre de sortie, illustrée à la figure 4.7.4, les messages ne sont pas seulement colorés, mais des icônes sont également utilisées
pour indiquer la catégorie (erreur, avertissement, info, événements,...) ; ces catégories peuvent être filtrées à l'aide des onglets de filtrage
prédéfinis. Il existe également un filtre de texte, pour rechercher des chaînes de texte spécifiques dans les messages de sortie.

30 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.7. INTERFACE UTILISATEUR

Figure 4.7.4 : Fenêtre de sortie

Les messages dans la fenêtre de sortie sont classés comme suit :

Message d'erreur : rouge.

Message d'avertissement : jaune foncé.

Messages d'information : noir.

Messages d'événements : bleu.

Texte de sortie : noir.

Le bouton Effacer tous les filtres peut être utilisé pour supprimer tous les filtres sélectionnés.

4.7.4.5 Résultats graphiques de la fenêtre de sortie

Les rapports de résultats de calcul peuvent contenir des informations graphiques à barres. Le rapport « profils de tension »
après un calcul de flux de charge, par exemple, produit des graphiques à barres des tensions unitaires des jeux de barres. Ces
barres seront colorées en bleu, vert ou rouge si l'optionAfficher le rapport de vérification dans la commande Load Flow
Calculation a été activée. Elles seront hachurées si les barres sont trop grandes pour être affichées.

Une partie d'une sortie de graphique à barres est illustrée à la figure 4.7.5 La mise en forme suivante est visible :

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 31


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

Figure 4.7.5 : Diagramme à barres de la fenêtre de sortie

• Barre verte continue : utilisée lorsque la valeur est dans la plage tolérée.

• Barre solide bleue : utilisée lorsque la valeur est inférieure à une limite.

• Barre solide rouge : utilisée lorsque la valeur est supérieure à une limite.

• Barre hachurée : utilisée lorsque la valeur est en dehors de la plage.

4.7.4.6 Copie à partir de la fenêtre de sortie

Le contenu de la fenêtre de sortie, ou des parties de son contenu, peut être copié dans l'éditeur intégré dePowerFactory,
ou à d'autres programmes. Les lignes à copier sont déterminées par les paramètres de la fenêtre de sortie ; par défaut,
ce qui est affiché dans la fenêtre de sortie est copié. Les filtres peuvent être utilisés pour afficher uniquement les
messages d'intérêt.

4.8 Script dans PowerFactory

Pour automatiser les tâches dans PowerFactory, deux options de script sont disponibles : utilisation du DIgSILENCEP
programmation Llangue DPL, ou des scripts à l'aide de Python.

4.8.1 Scripts du langage de programmation DIgSILENT (DPL)

DPL offre une interface à l'utilisateur pour l'automatisation des tâches dans PowerFactory. Au moyen d'un langage de
programmation simple et d'un éditeur intégré, l'utilisateur peut définir des commandes d'automatisation (scripts) pour
effectuer des calculs itératifs ou répétitifs sur les réseaux cibles, et post-traiter les résultats.

Pour trouver le nom d'un paramètre d'objet à utiliser dans un script DPL, placez simplement le pointeur de la souris sur le champ
correspondant dans une boîte de dialogue d'objet. Par exemple, pour une charge générale, sur leDébit de charge page, passez le
pointeur de la souris sur la Puissance active Fichamp pour afficher le nom du paramètre plini.

Les scripts DPL définis par l'utilisateur peuvent être utilisés dans tous les domaines de l'analyse du système électrique, par exemple :

32 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation


4.8. SCRIPT DANSUSINE DE PUISSANCE

• Optimisation du réseau

• Dimensionnement des câbles

• Coordination de la protection

• Analyse de stabilité

• Analyse de balayage paramétrique

• Analyse de contingence

Les scripts DPL peuvent inclure les éléments suivants :

• Commandes de flux de programme telles que 'if-else' et 'do-while'

• PowerFactory commandes (c'est-à-dire commandes de flux de charge ou de court-circuit : ComLdf, ComShc)

• Routines d'entrée et de sortie

• Expressions mathématiques

• PowerFactory appels de procédure d'objet

• Appels de sous-programme

Les objets de commande DPL fournissent une interface pour la configuration, la préparation et l'utilisation des scripts DPL. Ces
objets peuvent prendre des paramètres d'entrée, des variables et/ou des objets, les transmettre à des fonctions ou des sous-
programmes, puis sortir des résultats. Les commandes DPL sont stockées dans le dossier Scripts ( ) du projet
annuaire.

Considérez l'exemple simple suivant illustré à la figure 4.8.1 pour illustrer l'interface DPL et la polyvalence des scripts DPL pour
prendre une sélection de l'utilisateur à partir du graphique à une seule ligne. L'exemple de script DPL prend une sélection de
charge à partir du graphique à une seule ligne et implémente une boucle while pour afficher le(s) nom(s) de charge dans la
fenêtre de sortie. Notez qu'il existe également un contrôle pour voir si des charges ont été sélectionnées par l'utilisateur.

Figure 4.8.1 : Exemple de script DPL

Pour plus d'informations sur les commandes DPL et sur la façon d'écrire et d'exécuter des scripts DPL, reportez-vous au
chapitre 23 (Script), et le Référence DPL.

DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation 33


CHAPITRE 4. USINE DE PUISSANCE APERÇU

4.8.2 Script Python

En plus du DPL, il est également possible d'utiliser le langage Python pour écrire des scripts à exécuter dans
PowerFactory.

Cela peut être fait de l'une des deux manières suivantes :

• Le script peut être écrit directement dans un objet Python (ComPython) dans PowerFactory, ou

• Pour les scripts plus complexes, un script Python peut être écrit dans un éditeur externe et lié à la commande
Python (ComPython) à l'intérieur PowerFactory.

Pour plus d'informations sur la commande Python et sur la façon d'écrire et d'exécuter des scripts Python, reportez-vous
au chapitre 23 (Script), et le Référence Python.

34 DIgSILENCE PowerFactory 2019, Manuel d'utilisation

Vous aimerez peut-être aussi