Vous êtes sur la page 1sur 7

SOMMAIRE

INTRODUCTION .................................................................................................2

I. DEFINITION DES NOTIONS ......................................................................3

1- Scolarisation ....................................................................................................3

2- Jeune fille.........................................................................................................3

II. LES OBSTACLES A LA SCOLARISATION DE LA JEUNE FILLE ....3

1- L’inégalité de sexes..........................................................................................3

2- Le manque de moyens financiers ...................................................................3

3- Les violences à l’école et sur le trajet de l’école .............................................4

4- Les mariages et les grossesses précoces ..........................................................4

5- Les discriminations sociales ............................................................................4

III. LES AVANTAGES DANS L’EDUCATION DE LA JEUNE FILLE ......5

1- Au niveau individuel .......................................................................................5

2- Au niveau des ménages ...................................................................................5

3- Au niveau de la société ...................................................................................5

4- Sur le développement .....................................................................................6

CONCLUSION .......................................................................................................7

1
INTRODUCTION

Le droit à l’éducation est un droit humain. De nos jours, La scolarisation


des jeunes filles est un enjeu auquel le monde fait face depuis des années. Bien
que l’éducation soit considérée comme synonyme de meilleures conditions de
vie et qu’elle contribue à l’épanouissement de l’individu, et au développement
des nations, beaucoup de jeunes filles restent exclues du système scolaire.
D’autant plus, que ce système peut lui garantir son avenir et lui permettre de
s’émanciper. Dès lors quels sont les inconvénients et les avantages dans
l’éducation pour la jeune fille ?

Dans notre travail, il sera donc question, de montrer les raisons


d’exclusions de celles-ci dans l’éducation et les avantages que lui pourrait
apporter ce système scolaire.

2
I. DEFINITION DES NOTIONS

1- Scolarisation
Sens 1 : Action de scolariser, c'est-à-dire d'envoyer à l'école.
Sens 2 : Etat d'une personne qui est scolarisée.
2- Jeune fille
Jeune personne de sexe féminin, dont l'âge indéterminé se situe entre l'enfance et
l'adolescence

II. LES OBSTACLES A LA SCOLARISATION DE LA JEUNE FILLE

Nombreuses sont les raisons à la base de l’exclusion scolaire des jeunes


filles. Nous en avons énuméré quelques-unes ici.

1- L’inégalité de sexes

Des milliers de filles ne sont pas scolarisées en cours primaire (à l’école)


parce que souvent les familles privilégient l’éducation des garçons. Ce qui
représente un frein pour cette dernière car une fille qui ne va pas à l’école aura
plus de mal à faire entendre sa voix. Marginalisée, elle ne pourra s’exprimer, ni
prendre les décisions qui concernent son corps et sa vie ; voter, participer
activement aux prises de décision de la société dans laquelle elle vit et avoir un
rôle en tant que citoyenne libre.

2- Le manque de moyens financiers

Les raisons de la déscolarisation des filles sont souvent des questions


d’argent. Les familles pauvres sont dans l’impossibilité de payer les frais de
scolarité.

3
3- Les violences à l’école et sur le trajet de l’école

Les enfants sont parfois victimes de violences et d’abus sexuels. Ces


violences constituent un frein à la scolarisation des enfants en Afrique. Certains
enseignants sont auteurs d’harcèlement à l’égard des jeunes filles, ce qui est
souvent passé sous silence. Les filles victimes n’ont pas le courage de dénoncer
leur oppresseur et préfèrent abandonner l’école, ce qui conduit de nombreux
parents à retirer leurs filles de l’école.

4- Les mariages et les grossesses précoces

Les mariages forcés impactent l’éducation des filles ainsi que les
grossesses non désirées. Très souvent, cette situation entraîne un abandon de
l’école chez la jeune fille. Ce fléau est présent dans les pays en voie de
développement qui ne disposent pas d’un système solide d’éducation sexuelle à
l’endroit des filles et où les revenus sont faibles.

5- Les discriminations sociales

Les filles sont le plus souvent discriminées du fait du rôle que les sociétés
leur assignent. Dans de nombreuses communautés, les normes sociales imposent
une division entre fille et garçon, en conférant à la fille un statut de future
femme au foyer. Les femmes sont le plus souvent assignées à des tâches
domestiques, à l’éducation des enfants, à l’entretien du foyer. Avec le mariage,
la fille est appelée à quitter sa famille pour une autre, ce qui veut dire qu’investir
sur elle est souvent considéré comme une perte, contrairement aux garçons pour
qui l’accès à l’éducation est synonyme d’investissement économique.

4
III. LES AVANTAGES DANS L’EDUCATION DE LA JEUNE FILLE

1- Au niveau individuel
L’éducation permet à la fille d’avoir une assurance de soi, de se départir
(rejeter ou abandonner) des préjugés, de sa propre vie, d’améliorer sa qualité de
vie, de prendre conscience de ses droits et d’être en mesure de les défendre.
L’instruction ou l’alphabétisation de la femme est bénéfique. Elle a des effets
positifs sur la maîtrise de la fécondité. Les femmes instruites recourent plus
souvent à la contraception se marient généralement plus tard.

2- Au niveau des ménages


Des parents instruits, surtout la mère de famille, encouragent la
scolarisation de leurs enfants. L’éducation et la formation leur procurent plus de
moyens pour pouvoir financer ce type d’investissement qu’est l’éducation des
enfants. Une mère instruite peut mieux contribuer aux charges du ménage ; et
mieux gérer les ressources dont dispose la famille.
L’éducation de la jeune fille a des effets positifs sur la vie du ménage ; elle
permet à la femme d’avoir moins d’enfants et de mieux s’en occuper au point de
vue santé et nutrition etc., grâce à une meilleure application des règles
d’hygiène.

3- Au niveau de la société
Si l’augmentation du niveau d’instruction accroît le bien être d’une façon
globale, aussi bien pour les hommes que pour les femmes, la scolarisation de la
jeune fille a des retombées sociales plus importantes. Elle permet à la femme
d’améliorer son statut et de mieux prendre part à la vie de la communauté.
Lorsque les filles et les garçons accèdent de manière égale à l’éducation, à la
santé l’emploi, c’est toute la société qui en tire profit.

5
4- Sur le développement
Les retombées de l’instruction de la femme au plan individuel, familial et
sociétal ( ce qui on des incidences positives sur le développement global (santé,
éducation agriculture emploi moderne etc.)
C’est pour ces effets bénéfiques au point de vue social et économique, que la
Banque Mondiale qualifie l’éducation des femmes « d’investissement par
excellence le plus déterminant que l’on puisse faire dans le monde en
développement ».

6
CONCLUSION

En définitive, nous pouvons retenir que « Eduquer une femme, c'est


éduquer une nation ». Ce dicton montre bien toute l'importance de l’éducation
de la fille tant pour elle-même que pour la société tout entière.

Vous aimerez peut-être aussi