Vous êtes sur la page 1sur 31

NF EN 81-1/A2

mai 2005
AFNOR
Association Française
de Normalisation

www.afnor.fr

Ce document est à usage exclusif et non collectif des clients AFNOR ADN.
Toute mise en réseau, reproduction et rediffusion, sous quelque forme que ce soit,
même partielle, sont strictement interdites.

This document is intended for the exclusive and non collective use of AFNOR ADN.
(Standards on line) customers. All network exploitation, reproduction and re-dissemination,
even partial, whatever the form (hardcopy or other media), is strictly prohibited.

ADN

Pour : IANOR
Toute reproduction ou représentation
intégrale ou partielle, par quelque le 12/2/2007 - 14:38
procédé que ce soit, des pages publiées
dans le présent document, faite sans
l'autorisation de l'éditeur est illicite et
constitue une contrefaçon. Seules sont
autorisées, d'une part, les reproductions
strictement réservées à l'usage privé du
copiste et non destinées à une
utilisation collective et, d'autre part, les
analyses et courtes citations justifiées
par le caractère scientifique ou
d'information de l'œuvre dans laquelle Diffusé par
elles sont incorporées. La violation de
ces dispositions impératives soumet le
contrevenant et toutes personnes
responsables aux poursuites pénales et
civiles prévues par la loi.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

FA111950 ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN 81-1/A2


Mai 2005

Indice de classement : P 82-210/A2

ICS : 91.140.90

Règles de sécurité pour la construction


et l’installation des ascenseurs
Partie 1 : Ascenseurs électriques
A2 : Emplacements de machinerie et de poulies

E : Safety rules for the construction and installation of lifts — Part 1: Electric lifts —
A2: Machinery and pulley spaces
D : Sicherheitsregeln für die Konstruktion und den Einbau von Aufzügen —
Teil 1: Elektrisch betriebene Personen-und Lastenaufzüge —
A2: Aufstellungsorte von Triebwerk und Steuerung sowie Seilrollen
© AFNOR 2005 — Tous droits réservés

Amendement A2
à la norme homologuée NF EN 81-1, de novembre 1998, homologué par décision
du Directeur Général d'AFNOR le 5 avril 2005 pour prendre effet le 5 mai 2005.

Correspondance L'amendement A2:2004 à la Norme européenne EN 81-1:1998 a le statut d'une


norme française.

Analyse Le présent document définit les prescriptions techniques relatives aux emplacements
de machinerie et de poulies. En effet, l’EN 81-1:1998 prescrit des locaux de machines
et de poulies spécifiques. Le présent amendement prend en compte l’évolution de la
technologie quant à la situation des machines et de leurs équipements associés dans
la gaine, sur la cabine ou sur le contrepoids ou dans des armoires.

Descripteurs Thésaurus International Technique : ascenseur, monte-charge, matériel électri-


que, règle de sécurité, règle de construction, prévention des accidents, machinerie,
poulie, salle des machines, gaine d’élévateur, installation électrique, appareillage
électrique, dimension, essai.

Modifications

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR) — 11, avenue Francis de Pressensé — 93571 Saint-Denis La Plaine Cedex
Tél. : + 33 (0)1 41 62 80 00 — Fax : + 33 (0)1 49 17 90 00 — www.afnor.fr

© AFNOR 2005 AFNOR 2005 1er tirage 2005-05-F


ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Ascenseurs et monte-charge AFNOR P82A

Membres de la commission de normalisation


Président : M BOURGOUIN
Secrétariat : MME MICHELET — AFNOR

M ACHINO OLEODYNE SA
M AUBRY ARC
M BAUER SECURITE CONSEIL EXPERTISES SCE
MME BLANC ICF — IMMOBILIERE DES CHEMINS DE FER
M BOEHM SOMAP
M BOURGOUIN PREFECTURE DE POLICE
M BRION SNCF
M CASANOVA DGE / DARQSI / SQUALPI
M CHAMBARD FEDERATION DES ASCENSEURS
M CLUSAZ UNION SOCIALE POUR L HABITAT
M COLENO SOMAP
M CONSTANTIN COFNA
M COTE RATP
M DE MAS LATRIE OTIS
M DORE ETB
M DUPAYS FELLER INDUSTRIES LORRAINE
M DURAND CONSULTEC
M DUSSART APAVE GROUPE
M FAYOL THYSSENKRUPP ELEVATOR MANUFACTURING
M FERRIER-CANA COFNA
MR FEUILLARD SECA — SOC ETUDES CONSTRUCTION ASCENSEURS
M FRILOUX FRANCE ELEVATEURS SA
M GENAIN DGCCRF
M GEORGES ANPA C/O ILEX
M HANRIOT WITTUR SARL
M HAON COFEX
M HAUTESSERRES SODIMAS SA
M HENRION FRANCOIS-PIERRE HENRION
MME HUBERT EUROGIP
M JANIN DTT — DION TRANSPORTS TERRESTRES
M LEVASSEUR DGUHC
M LUCQUIAUD RATP
M MACHABERT SFA KONE — DPT ASCENSEURS SOULIER
M MARTIN BUREAU VERITAS
M MARY AUTINOR
M MEUNIER SFA KONE
M MOISAN ETNA FAPEL
M MONTALTI CRAM SUD-EST
M MORLIER ERMHES
M MURCIANO DGUHC
M NOEL SCHINDLER SA
M PANIER S2EA
M PELLET SLYCMA SA
MME RENDU DRT — DION RELATIONS TRAVAIL
MLLE ROUXEL DRT — DION RELATIONS TRAVAIL
M SAITTA CNAMTS
M SANTAROSSA OCTE ASCENSEURS
M SEHKI DRT — DION RELATIONS TRAVAIL
M TAILLANDIER NTC
M THIERRY DGUHC
MME TUSSIOT ALPHALEV SARL
M VANDENBUSSCHE ETS HENRI PEIGNEN SA
M VAZ DE MATOS BRIGADE SAPEURS POMPIERS PARIS
CDT WAECKERLI BRIGADE SAPEURS POMPIERS PARIS
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

NORME EUROPÉENNE EN 81-1:1998/A2


EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Octobre 2004

ICS : 91.140.90

Version française

Règles de sécurité pour la construction et l’installation des ascenseurs —


Partie 1 : Ascenseurs électriques —
A2 : Emplacements de machinerie et de poulies

Sicherheitsregeln für die Konstruktion und den Einbau Safety rules for the construction
von Aufzügen — Teil 1: Elektrisch betriebene and installation of lifts — Part 1: Electric lifts —
Personen-und Lastenaufzüge — A2: Aufstellungsorte A2: Machinery and pulley spaces
von Triebwerk und Steuerung sowie Seilrollen

Le présent amendement A2 modifie la Norme européenne EN 81-1:1998.

Il a été adopté par le CEN le 22 avril 2004.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues
auprès du Secrétariat Central ou auprès des membres du CEN.

Le présent amendement existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version faite dans
une autre langue par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale, et notifiée
au Secrétariat Central, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche,
Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie,
Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni,
Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Secrétariat Central : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 2004 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN 81-1:1998/A2:2004 F
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 2
EN 81-1:1998/A2:2004

Sommaire
Page

Avant-propos ...................................................................................................................................................... 4
0 Introduction ....................................................................................................................................... 5
3 Termes et définitions ........................................................................................................................ 5
5 Gaine .................................................................................................................................................. 5
5.3.3 Résistance du plafond ......................................................................................................................... 5
6 Locaux de machines et de poulies .................................................................................................. 5
6 Emplacements de machinerie et de poulies .................................................................................. 5
6.1 Dispositions générales ........................................................................................................................ 5
6.2 Accès .................................................................................................................................................. 6
6.3 Machinerie dans un local de machines ............................................................................................... 6
6.3.1 Dispositions générales ........................................................................................................................ 6
6.3.2 Résistance mécanique, nature du sol ................................................................................................. 6
6.3.3 Dimensions ......................................................................................................................................... 7
6.3.4 Portes et trappes ................................................................................................................................. 7
6.3.5 Autres ouvertures ................................................................................................................................ 7
6.3.6 Ventilation ........................................................................................................................................... 8
6.3.7 Éclairage et prises de courant ............................................................................................................. 8
6.3.8 Manutention du matériel ...................................................................................................................... 8
6.4 Machinerie à l’intérieur de la gaine ..................................................................................................... 8
6.4.1 Dispositions générales ........................................................................................................................ 8
6.4.2 Dimensions des zones de travail à l’intérieur de la gaine ................................................................... 8
6.4.3 Zones de travail dans la cabine ou sur le toit de cabine ..................................................................... 9
6.4.4 Zones de travail en cuvette ................................................................................................................. 9
6.4.5 Zones de travail sur une plate-forme ................................................................................................ 10
6.4.6 Zones de travail situées à l’extérieur de la gaine .............................................................................. 11
6.4.7 Portes et portillons ............................................................................................................................ 11
6.4.8 Ventilation ......................................................................................................................................... 11
6.4.9 Éclairage et prises de courant ........................................................................................................... 12
6.4.10 Manutention du matériel .................................................................................................................... 12
6.5 Machinerie à l’extérieur de la gaine .................................................................................................. 12
6.5.1 Dispositions générales ...................................................................................................................... 12
6.5.2 Armoire de machinerie ...................................................................................................................... 12
6.5.3 Zone de travail .................................................................................................................................. 12
6.5.4 Ventilation ......................................................................................................................................... 12
6.5.5 Éclairage et prises de courant ........................................................................................................... 13
6.6 Dispositifs pour les opérations de secours et les essais ................................................................... 13
6.7 Construction et équipement des emplacements de poulies .............................................................. 13
6.7.1 Locaux de poulies ............................................................................................................................. 13
6.7.2 Poulies en gaine ................................................................................................................................ 15
12 Machine ............................................................................................................................................ 15
12.5 Manœuvre de secours ...................................................................................................................... 15
13 Installation et appareillage électriques ......................................................................................... 15
13.1 Dispositions générales ...................................................................................................................... 15
13.4 Interrupteurs principaux .................................................................................................................... 16
13.6 Éclairage et socles de prises de courant .......................................................................................... 16
13.6.3 Coupure de l'alimentation des circuits d'éclairage et des socles de prises de courant ..................... 16
14 Protection contre des défauts électriques, commandes, priorités ............................................ 17
14.2 Commandes ...................................................................................................................................... 17
14.2.2 Dispositifs d'arrêt ............................................................................................................................... 18
14.2.3 Dispositif de demande de secours .................................................................................................... 18
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 3
EN 81-1:1998/A2:2004

Sommaire (fin)
Page

15 Affiches, marquage et instructions de manœuvre ....................................................................... 19


15.4 Locaux de machines et de poulies .................................................................................................... 19
15.4 Emplacements de machinerie et de poulies ...................................................................................... 19
15.5 Gaine ................................................................................................................................................. 19
16 Examens, essais, registre, maintenance ....................................................................................... 20
16.3 Informations fournies par l’installateur ............................................................................................... 20
16.3.1 Utilisation normale ............................................................................................................................. 20

Annexe A (normative) Liste des dispositifs électriques de sécurité .......................................................... 21

Annexe C (informative)Dossier technique .................................................................................................... 23


C.2 Généralités ..................................................................................................................................... 23
C.3 Renseignements techniques et plans ............................................................................................. 23

Annexe D (normative) Examens et essais avant la mise en service .......................................................... 25


D.2 Essais et vérifications ..................................................................................................................... 25

Annexe E (informative) Examens et essais périodiques, examens et essais


après une transformation importante ou après un accident ................................................... 26
E.2 Examen et essais après une transformation importante ou après un accident .............................. 26

Annexe O (informative) Emplacements de machinerie — Accès (6.1) ....................................................... 27

Annexe ZA (informative) Articles de la présente Norme européenne concernant les exigences


essentielles ou d’autres dispositions des Directives UE ......................................................... 28
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 4
EN 81-1:1998/A2:2004

Avant-propos

Le présent document EN 81-1:1998/A2:2004 a été élaboré par le Comité Technique CEN/TC 10 «Ascenseurs,
escaliers mécaniques et trottoirs roulants», dont le secrétariat est tenu par AFNOR.
Cet amendement à la Norme européenne EN 81-1:1998 devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publi-
cation d'un texte identique, soit par entérinement, au plus tard en avril 2005, et toutes les normes nationales en
contradiction devront être retirées au plus tard en avril 2005.
Le présent document a été élaboré dans le cadre d'un mandat donné au CEN par la Commission Européenne et
l'Association Européenne de Libre Échange et vient à l'appui des exigences essentielles de la Directive UE.
Pour la relation avec la Directive UE, voir l'annexe ZA, informative, qui fait partie intégrante du présent document.
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark,
Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg,
Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède
et Suisse.
L’EN 81-1:1998 prescrit des locaux de machines et de poulies spécifiques. La technologie moderne montre que
les machines et leurs équipements associés peuvent être situés dans la gaine, sur la cabine ou sur le contrepoids
ou dans des armoires. Pour assurer la sécurité du fonctionnement normal, des dispositions relatives à la mainte-
nance et à la vérification sont nécessaires, celles-ci n’étant pas décrites dans cette norme.
Le présent amendement couvre les précautions complémentaires nécessaires en remplaçant les textes corres-
pondants existant dans l’EN 81-1:1998 ou en ajoutant de nouveaux paragraphes comme indiqué.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 5
EN 81-1:1998/A2:2004

0 Introduction
0.3.15 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Pour assurer le bon fonctionnement des équipements dans l’(les) emplacement(s) de machinerie, c'est-à-dire en
tenant compte de la chaleur dissipée par les dits équipements, la température ambiante dans l’(les) emplace-
ment(s) de machinerie est supposée être maintenue entre + 5 °C et + 40 °C.

0.3.16 Le paragraphe suivant est ajouté :


Les cheminements d’accès aux zones de travail sont éclairés de façon adéquate (voir 0.2.5).

0.3.17 Le paragraphe suivant est ajouté :


Les passages minimaux requis par les règles de construction ne sont pas obstrués par une porte/un portillon
ouvert de l’ascenseur et/ou tout moyen de protection des zones de travail situées à l’extérieur de la gaine,
lorsqu’elles existent, selon les instructions de maintenance (voir 0.2.5).

0.3.18 Le paragraphe suivant est ajouté :


Lorsque plus d’une personne travaille simultanément sur un ascenseur, un moyen adéquat de communication
entre elles est assuré.

3 Termes et définitions
Les définitions suivantes sont ajoutées :

machinerie (machinery) (Triebwerks und Steuerung)


équipement habituellement situé dans un local de machines : armoire(s) pour le contrôle et le système d’entraî-
nement, machine, interrupteur(s) principal(aux), et les moyens pour les opérations de secours

emplacement de machinerie (Machinery space) (Aufstellungsrot von Triebwerk und der Steuerung)
emplacement(s) à l’intérieur ou à l’extérieur de la gaine dans lequel(lesquels) est situé tout ou partie de la
machinerie

emplacement de poulies (Pulley space) (Aufstellungsrot von Seilrollen)


emplacement(s) à l’intérieur ou à l’extérieur de la gaine dans lequel(lesquels) sont situées des poulies

5 Gaine
5.3.3 Résistance du plafond
Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Nonobstant les prescriptions de 6.3.2 et/ou 6.7.1.1, dans le cas de guides suspendus, les points de suspensions
doivent être capables de supporter les charges et efforts tels que définis en G.5.1.

6 Locaux de machines et de poulies


La totalité du chapitre 6 est remplacée par ce qui suit :

6 Emplacements de machinerie et de poulies

6.1 Dispositions générales


La machinerie et les poulies doivent se trouver dans des emplacements de machinerie et de poulies. Ces empla-
cements et leurs zones de travail associées doivent être accessibles. Des dispositions doivent être prises pour ne
permettre l’accès aux emplacements qu'aux seules personnes autorisées (maintenance, inspection et opération
de secours). Ces emplacements et leurs zones de travail associées doivent être convenablement protégés des
influences de l’environnement à prendre en compte, et des dispositions doivent être prises pour fournir des zones
convenables pour les travaux de maintenance, de contrôle et les opérations de secours. Voir 0.2.2, 0.2.5 et 0.3.3.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 6
EN 81-1:1998/A2:2004

Voir l’Annexe O.

6.2 Accès
6.2.1 Le cheminement d’accès contigu à une porte/un portillon donnant accès à des emplacements de machi-
nerie et de poulies doivent :
a) pouvoir être correctement éclairés par un(des) dispositif(s) électrique(s) placé(s) à demeure ;
b) être utilisables aisément en toute sécurité, en toutes circonstances et sans nécessiter le passage dans un local
privé.

6.2.2 L'accès en toute sécurité des personnes aux emplacements de machinerie et de poulies doit être assuré.
De préférence, ceci doit s'effectuer entièrement par des escaliers. Au cas où l'installation d'escaliers n'est pas pos-
sible, il doit être utilisé des échelles répondant aux conditions suivantes :
a) l'accès aux emplacements de machinerie et de poulies ne doit pas se situer à plus de 4 m au-dessus du niveau
accessible par l'escalier ;
b) les échelles doivent être fixées à l'accès de sorte qu'elles ne puissent pas être enlevées ;
c) les échelles d'une hauteur de plus de 1,50 m doivent, en position d'emploi, former un angle compris entre 65°
et 75° avec l'horizontale et ne doivent pouvoir ni glisser ni se renverser ;
d) la largeur utile de l'échelle doit être d'au moins 0,35 m, la profondeur des échelons ne doit pas être inférieure
à 25 mm et, en cas d'échelle verticale, la distance entre les barreaux et le mur situé derrière l'échelle ne doit
pas être inférieure à 0,15 m. Les échelons doivent être conçus pour supporter une charge de 1 500 N ;
e) à l'arrivée à la partie supérieure de l'échelle doit se trouver, à portée de main, au moins une crosse ;
f) sur une distance horizontale de 1,50 m autour de l'échelle, le risque de chute d'une hauteur supérieure à celle
de l'échelle doit être prévenu.

6.3 Machinerie dans un local de machines


6.3.1 Dispositions générales

6.3.1.1 Lorsque des machines et leur appareillage associé sont situés dans un local de machines, celui-ci doit
comporter des murs, un plafond, une porte et/ou une trappe pleins.
Les locaux de machines ne doivent pas être affectés à des usages autres que ceux des ascenseurs. Ils ne doivent
renfermer ni canalisations, câbles ou organes quels qu'ils soient, étrangers au service des ascenseurs.
Il peut être admis que ces locaux contiennent :
a) des machines de monte-charge ou d'escaliers mécaniques ;
b) du matériel servant à la climatisation ou au chauffage de ces locaux à l'exclusion de chauffage à vapeur et à
eau chaude sous pression ;
c) des détecteurs ou installations fixes d'extinction d'incendie, à température nominale élevée de fonctionnement,
appropriés au matériel électrique, stables dans le temps, et convenablement protégés contre les chocs
accidentels.

6.3.1.2 La poulie de traction peut être installée dans la gaine à condition que :
a) les examens et essais ainsi que les opérations de maintenance puissent se faire depuis le local de machines ;
b) les ouvertures entre le local de machines et la gaine soient aussi petites que possible.

6.3.2 Résistance mécanique, nature du sol

6.3.2.1 Les locaux de machines doivent être construits de manière à supporter les charges et les efforts aux-
quels ils peuvent être normalement soumis.
Ils doivent être en matériaux durables ne favorisant pas la création de poussières.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 7
EN 81-1:1998/A2:2004

6.3.2.2 Le sol des locaux de machines doit être en matériau antidérapant, par exemple en béton lissé à la truelle
ou en tôle striée.

6.3.3 Dimensions

6.3.3.1 Les dimensions du local de machines doivent être suffisantes pour permettre de travailler aisément et
en toute sécurité sur les équipements, notamment les équipements électriques.
En particulier, il doit être au moins prévue une hauteur libre de 2 m au droit des zones de travail, et :
a) une surface libre horizontale devant les tableaux et les armoires de manœuvre. Cette surface est définie
comme suit :
1) profondeur, mesurée à partir de la surface extérieure des enveloppes d'au moins 0,70 m ;
2) largeur, la plus grande des dimensions suivantes : 0,50 m ou la largeur totale de l'armoire ou du tableau ;
b) une surface libre horizontale minimale de 0,50 m × 0,60 m pour la maintenance et la vérification des parties en
mouvement où cela est nécessaire et, si nécessaire, la manœuvre manuelle de secours (12.5.1).

6.3.3.2 La hauteur libre de circulation ne doit pas être inférieure à 1,80 m.


Les accès aux surfaces libres mentionnées en 6.3.3.1 doivent avoir une largeur minimale de 0,50 m. Cette valeur
peut être réduite à 0,40 m dans la zone où il n'y a aucun organe en mouvement.
Par hauteur libre de circulation, il faut entendre la hauteur, sous retombée de poutre, mesurée depuis le niveau
de circulation.

6.3.3.3 Au-dessus des parties tournantes de la machine, il doit exister un volume libre d'une hauteur minimale
de 0,30 m.

6.3.3.4 Lorsque le local de machines comporte plusieurs niveaux de service dont l'altitude diffère de plus de
0,50 m, il doit être placé des marches ou échelons et des garde-corps.

6.3.3.5 Lorsque le sol du local de machines comporte des volumes en creux dont la profondeur est supérieure
à 0,50 m et la largeur inférieure à 0,50 m, ou des caniveaux, ils doivent être couverts.

6.3.4 Portes et trappes

6.3.4.1 Les portes d'accès doivent avoir une largeur minimale de 0,60 m et une hauteur minimale de 1,80 m.
Elles ne doivent pas s'ouvrir vers l'intérieur du local.

6.3.4.2 Les trappes d'accès des personnes doivent avoir un passage libre minimal de (0,80 × 0,80) m et être
contrebalancées.
Toutes les trappes, lorsqu'elles sont fermées, doivent être capables de supporter, en n'importe quel endroit, deux
personnes, chacune comptant pour 1 000 N sur une surface de (0,20 × 0,20) m, sans déformation permanente.
Les trappes ne doivent pas s'ouvrir vers le bas, sauf si elles sont associées à des échelles escamotables. Si elles
sont montées sur charnières, celles-ci doivent être de type indégondable.
Lorsqu'une trappe est en position d’ouverture, des précautions doivent être prises pour éviter la chute des person-
nes (garde-corps par exemple).

6.3.4.3 Les portes ou trappes doivent être munies de serrures à clé permettant l'ouverture sans clé depuis l'inté-
rieur du local.
Les trappes ne servant qu'à l'accès du matériel peuvent n'être verrouillées que depuis l'intérieur.

6.3.5 Autres ouvertures


Les dimensions des ouvertures, selon la fonction qu'elles assurent, dans les massifs et dans le sol du local doivent
être réduites au minimum.
De façon à éviter tout danger de chute d'objet, il doit être fait emploi, pour les ouvertures situées au-dessus de la
gaine et pour les canalisations électriques, de fourreaux dépassant les massifs ou le sol de 50 mm au minimum.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 8
EN 81-1:1998/A2:2004

6.3.6 Ventilation
Les locaux de machines doivent être convenablement ventilés. Dans le cas où la gaine serait ventilée à travers le
local de machines, il doit en être tenu compte. L'air vicié en provenance de locaux étrangers aux ascenseurs ne
doit pas être évacué directement dans le local de machines. Cette ventilation doit être telle que les moteurs,
l'appareillage ainsi que les canalisations électriques, etc., soient aussi raisonnablement que possible à l'abri des
poussières, des vapeurs nuisibles et de l'humidité.

6.3.7 Éclairage et prises de courant


L'éclairage électrique des locaux de machines doit être installé à demeure et doit assurer une intensité minimale
de 200 lux au sol. Cet éclairage doit répondre aux prescriptions de 13.6.1.
Un interrupteur placé à l'intérieur, à proximité de(des) l'accès et à une hauteur appropriée, doit permettre l'éclai-
rage du local.
Un socle de prise de courant (13.6.2) au moins doit être prévu.

6.3.8 Manutention du matériel


Un ou plusieurs supports métalliques ou crochets, avec indication de la charge admissible (15.4.5), suivant les
cas, sont prévus au plafond ou poutres du local de machines et convenablement disposés pour permettre le
levage du matériel lourd (voir 0.2.5 et 0.3.14).

6.4 Machinerie à l’intérieur de la gaine


6.4.1 Dispositions générales

6.4.1.1 Les supports de la machinerie et les zones de travail à l’intérieur de la gaine doivent être construits de
manière à supporter les charges et les efforts auxquels ils peuvent être normalement soumis.

6.4.1.2 Dans le cas de gaines partiellement closes en extérieur de bâtiments, la machinerie doit être convena-
blement protégée contre les influences de l’environnement.

6.4.1.3 La hauteur libre de circulation à l’intérieur de la gaine pour se déplacer d’une zone de travail à l’autre ne
doit pas être inférieure à 1,80 m.

6.4.2 Dimensions des zones de travail à l’intérieur de la gaine

6.4.2.1 Les dimensions des zones de travail auprès de la machinerie à l’intérieur de la gaine doivent être suffi-
santes pour permettre de travailler aisément et en toute sécurité sur les équipements.
En particulier, il doit être au moins prévue une hauteur libre de 2 m au droit des zones de travail, et :
— une surface libre horizontale minimale de (0,50 × 0,60) m pour la maintenance et la vérification des éléments,
là où cela est nécessaire ;
— une surface libre horizontale devant les tableaux et les armoires de manœuvre. Cette surface est définie
comme suit :
1) profondeur, mesurée à partir de la surface extérieure des enveloppes, d'au moins 0,70 m ;
2) largeur, la plus grande des dimensions suivantes : 0,50 m ou la largeur totale de l'armoire ou du tableau.

6.4.2.2 Au-dessus des parties tournantes non protégées de la machine, il doit exister un volume libre d'une hau-
teur minimale de 0,30 m. Si la distance est inférieure à 0,30 m, des protections doivent être prévues selon 9.7.1.1 a).
Voir également 5.7.1.1 ou 5.7.2.2.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 9
EN 81-1:1998/A2:2004

6.4.3 Zones de travail dans la cabine ou sur le toit de cabine

6.4.3.1 Si le travail de maintenance ou d’inspection sur la machinerie doit être effectué depuis l’intérieur de la
cabine ou depuis le toit de cabine, et si un mouvement incontrôlé ou inattendu de la cabine résultant de la main-
tenance ou de l’inspection peut être dangereux pour les personnes, ce qui suit s’applique :
a) tout mouvement dangereux de la cabine doit être empêché par un dispositif mécanique ;
b) tout mouvement de la cabine doit être empêché au moyen d’un dispositif électrique de sécurité conforme
à 14.1.2 à moins que le dispositif mécanique ne soit dans sa position inactive ;
c) lorsque le dispositif est dans sa position active, il doit être possible d’effectuer les travaux de maintenance et
de quitter la zone de travail en toute sécurité.

6.4.3.2 Les dispositifs nécessaires pour les opérations de secours et pour les essais dynamiques (tels que les
essais de frein, d’adhérence, de parachute, d’amortisseurs ou de dispositif de protection contre la vitesse exces-
sive en montée de la cabine) doivent être disposés de façon qu’ils puissent être actionnés depuis l’extérieur de la
gaine en conformité avec 6.6.

6.4.3.3 Lorsque des portes et/ou des portillons de visite sont situés dans les parois de la cabine, ils doivent :
a) avoir des dimensions suffisantes pour permettre d’effectuer le travail requis au travers de la porte/du portillon ;
b) être aussi petit que possible pour prévenir la chute en gaine ;
c) ne pas s’ouvrir sur l’extérieur de la cabine ;
d) être équipés de serrure à clé permettant la fermeture et le verrouillage sans clé ;
e) être équipés d’un dispositif électrique de sécurité conforme à 14.1.2, contrôlant la position de verrouillage ;
f) être pleins et satisfaire les mêmes prescriptions concernant la résistance mécanique que pour les parois de
la cabine.

6.4.3.4 Lorsqu’il est nécessaire de déplacer la cabine depuis l’intérieur de celle-ci, porte/portillon de visite
ouvert, ce qui suit s‘applique :
a) un poste de commande d’inspection selon 14.2.1.3 doit être disponible auprès de la porte/du portillon de visite ;
b) le poste de commande d’inspection dans la cabine doit rendre inopérant le dispositif électrique de sécurité
selon 6.4.3.3 e) ;
c) le poste de commande d’inspection dans la cabine ne doit être accessible qu’aux seules personnes autorisées,
et installé de tel sorte qu’il ne soit pas possible de l’utiliser depuis le toit de la cabine, pour déplacer la cabine,
par exemple en le plaçant derrière la porte/le portillon de visite ;
d) lorsque la plus petite dimension de l’ouverture excède 0,20 m, la distance libre horizontale entre le bord exté-
rieur de l’ouverture dans la paroi de la cabine et l’équipement installé en gaine devant cette ouverture doit être
au moins de 0,30 m.

6.4.4 Zones de travail en cuvette

6.4.4.1 Lorsque la machinerie doit faire l’objet de maintenance ou d’inspection depuis la cuvette et si ce travail
exige le déplacement de la cabine, ou est susceptible de produire un mouvement incontrôlé ou inattendu de la
cabine, ce qui suit s’applique :
a) un dispositif installé à demeure doit être prévu pour arrêter mécaniquement la cabine, avec une charge jusqu’à
la charge nominale et à une vitesse jusqu’à la vitesse nominale afin de créer une distance libre minimale
de 2 m entre le plancher de la zone de travail et les parties les plus basses de la cabine, excepté celles
mentionnées en 5.7.3.3 b) 1) et 2). La décélération des dispositifs mécaniques autres que des parachutes ne
doit pas excéder celle produite par les amortisseurs (10.4) ;
b) le dispositif mécanique doit pouvoir maintenir la cabine à l’arrêt ;
c) le dispositif mécanique peut être mis en place manuellement ou automatiquement ;
d) lorsqu’il est nécessaire de déplacer la cabine depuis la cuvette, un poste de commande d’inspection selon
14.2.1.3 doit être disponible pour utilisation en cuvette ;
e) l’ouverture à l’aide d’une clé, d’une porte donnant accès à la cuvette doit être contrôlée par un dispositif élec-
trique de sécurité conforme à 14.1.2, empêchant tout mouvement ultérieur de l’ascenseur. Le mouvement ne
doit être possible que dans les prescriptions données en g) ci-dessous ;
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 10
EN 81-1:1998/A2:2004

f) tout mouvement de la cabine doit être empêché par un dispositif électrique de sécurité conforme à 14.1.2, à
moins que le dispositif mécanique ne soit dans sa position inactive ;
g) lorsque le dispositif mécanique est dans sa position active telle que contrôlée par un dispositif électrique de
sécurité conforme à 14.1.2, seules les mouvements de la cabine commandés électriquement doivent être pos-
sibles depuis le(les) poste(s) de commande d’inspection ;
h) le retour en service normal de l’ascenseur doit être effectué uniquement par action sur un dispositif électrique
de remise en service disposé à l’extérieur de la gaine et accessible seulement aux personnes autorisées, par
exemple à l’intérieur d’une armoire fermant à clé.
6.4.4.2 Lorsque la cabine est dans la position selon 6.4.4.1 a), il doit être possible de quitter la zone de travail
en toute sécurité.
6.4.4.3 Les dispositifs nécessaires pour les opérations de secours et pour les essais dynamiques (tels que les
essais de frein, d’adhérence, de parachute, d’amortisseurs ou de dispositif de protection contre la vitesse exces-
sive en montée de la cabine) doivent être disposés de façon qu’ils puissent être actionnés depuis l’extérieur de la
gaine en conformité avec 6.6.

6.4.5 Zones de travail sur une plate-forme

6.4.5.1 Lorsque la machinerie doit faire l’objet de maintenance ou d’inspection depuis une plate-forme, celle-ci
doit :
a) être installée à demeure ; et
b) être rétractable si elle se trouve dans la trajectoire de la cabine ou du contrepoids ou de la masse d’équilibrage.

6.4.5.2 Lorsque la machinerie doit faire l’objet de maintenance ou d’inspection depuis une plate forme située
dans la trajectoire de la cabine, du contrepoids ou de la masse d’équilibrage :
a) la cabine doit être maintenue stationnaire par utilisation d’un dispositif mécanique en conformité avec 6.4.3.1
a) et b) ; ou
b) lorsqu’il est nécessaire de déplacer la cabine, sa trajectoire doit être limitée par des butées amovibles de telle
sorte que la cabine est arrêtée :
- au moins 2 m au-dessus de la plate-forme si la cabine se déplace en descente vers la plate-forme ;
- au-dessous de la plate-forme en satisfaisant 5.7.1.1 b), c) et d) si la cabine se déplace en montée vers la
plate-forme.

6.4.5.3 La plate-forme doit être :


a) capable de supporter en n'importe quel endroit, la masse de deux personnes, chacune comptant pour 1 000 N
sur une surface de 0,20 m × 0,20 m sans déformation permanente. Si la plate-forme est prévue pour la manu-
tention d’équipement lourd, ses dimensions doivent en tenir compte et elle doit avoir une résistance mécanique
pour supporter les charges et efforts auxquels il est prévu qu’elle soit soumise (voir 6.4.10) ;
b) équipée d'une balustrade conforme à 8.13.3 ;
c) équipée de moyens assurant :
1) que le dénivelé entre le plancher de la plate-forme et le niveau de l’accès n’excède pas 0,50 m ;
2) qu’il ne soit pas possible de faire passer une boule de diamètre 0,15 m au travers de tout espace entre la
plate-forme et le seuil de la porte d’accès ;
3) que tout espace mesuré horizontalement entre le vantail de la porte palière totalement ouverte et le bord
de la plate-forme n’excède pas 0,15 m, à moins que des dispositions supplémentaires n’aient été prises
pour empêcher la chute dans la gaine.

6.4.5.4 En complément à 6.4.5.3, toute plate-forme rétractable doit être :


a) pourvue d’un dispositif électrique de sécurité conforme à 14.1.2, contrôlant la position totalement rétractée ;
b) équipée de moyens pour la mettre en position de travail ou l’en retirer. Cette opération doit être possible depuis
la cuvette ou par un moyen situé à l’extérieur de la gaine et accessible qu’aux seules personnes autorisées.
Si l’accès à la plate-forme ne se fait pas à travers une porte palière, l’ouverture de la porte d’accès doit être
impossible lorsque la plate-forme n’est pas dans la position de travail, ou bien de façon alternative, des moyens
doivent être prévus pour empêcher la chute des personnes en gaine.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 11
EN 81-1:1998/A2:2004

6.4.5.5 Dans le cas du 6.4.5.2 b), des butées amovibles doivent être automatiquement actionnées lorsque la
plate-forme est abaissée. Ces butées doivent être pourvues :
a) d’amortisseurs conformes à 10.3 et 10.4 ;
b) d’un dispositif électrique de sécurité conforme à 14.1.2 qui permette uniquement un mouvement de la cabine
si les butées sont dans leur position totalement rétractée ;
c) d’un dispositif électrique de sécurité conforme à 14.1.2 qui permette uniquement un mouvement de la cabine,
plate-forme abaissée, si les butées sont dans leur position totalement étendue.

6.4.5.6 Lorsqu’il est nécessaire de déplacer la cabine depuis la plate-forme, un poste de commande d’inspec-
tion selon 14.2.1.3 doit être disponible à l’emploi sur la plate-forme.
Lorsque la(les) butée(s) amovible(s) est(sont) dans la position active, seules les mouvements de la cabine
commandés électriquement doivent être possibles depuis le(les) poste(s) de commande d’inspection.

6.4.5.7 Les dispositifs nécessaires pour les opérations de secours et pour les essais dynamiques (tels que les
essais de frein, d’adhérence, de parachute, d’amortisseurs ou de dispositif de protection contre la vitesse exces-
sive en montée de la cabine) doivent être disposés de façon qu’ils puissent être actionnés depuis l’extérieur de la
gaine en conformité avec 6.6.

6.4.6 Zones de travail situées à l’extérieur de la gaine


Lorsque la machinerie est située dans la gaine et est prévue pour être maintenue ou inspectée depuis l’extérieur
de la gaine, en dérogation à 6.1, les zones de travail selon 6.3.3.1 et 6.3.3.2 peuvent être assurées à l’extérieur
de la gaine. L’accès à cet équipement ne doit être possible qu’au travers d’une porte ou d’une trappe en conformité
avec 6.4.7.2.

6.4.7 Portes et portillons

6.4.7.1 Les zones de travail à l’intérieur de la gaine doivent être accessibles par une(des) porte(s) dans la paroi
de gaine. Les portes doivent être soit les portes palières, soit des portes satisfaisant les prescriptions ci-après.
Elles doivent :
a) avoir une largeur minimale de 0,60 m et une hauteur minimale 1,80 m ;
b) ne pas s’ouvrir vers l’intérieur de la gaine ;
c) être équipées d'une serrure à clé permettant la fermeture et le verrouillage sans clé ;
d) pouvoir s'ouvrir sans clé depuis l'intérieur de la gaine, même lorsqu'elles sont verrouillées ;
e) être équipées d’un dispositif électrique de sécurité conforme à 14.1.2, contrôlant la position de fermeture ;
f) être pleines, répondre aux même conditions de résistance mécanique que pour les portes palières, et satisfaire
aux règlements appropriés à la protection contre l'incendie du bâtiment concerné.

6.4.7.2 L’accès à une machinerie installée à l’intérieur de la gaine depuis une zone de travail située à l’extérieur
de la gaine doit :
a) avoir des dimensions suffisantes pour permettre d’effectuer le travail requis au travers de la porte/de la trappe ;
b) être aussi petit que possible pour éviter la chute en gaine ;
c) ne pas s’ouvrir vers l’intérieur de la gaine ;
d) être équipé d'une serrure à clé permettant la fermeture et le verrouillage sans clé ;
e) être équipé d’un dispositif électrique de sécurité conforme à 14.1.2, contrôlant la position de fermeture ;
f) être pleines, répondre aux même conditions de résistance mécanique que pour les portes palières, et satisfaire
aux règlements appropriés à la protection contre l'incendie du bâtiment concerné.

6.4.8 Ventilation
Les emplacements de machinerie doivent être convenablement ventilés. Les équipements électriques de la
machinerie doivent être aussi raisonnablement que possible à l'abri des poussières, des vapeurs nuisibles et de
l'humidité.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 12
EN 81-1:1998/A2:2004

6.4.9 Éclairage et prises de courant


L’éclairage électrique des zones de travail et des emplacements de machinerie doit être installé à demeure et doit
assurer une intensité minimale de 200 lux au sol. L’alimentation de cet éclairage doit répondre aux prescriptions
de 13.6.1.
NOTE Cet éclairage peut être partie de l’éclairage de la gaine.

Un interrupteur, accessible aux seules personnes autorisées et placé à proximité de(des) l'accès à la(aux) zone(s)
de travail, à une hauteur appropriée, doit commander l'éclairage des zones et des emplacements.
Un socle de prise de courant (13.6.2) au moins doit être prévu à un endroit approprié pour chaque zone de travail.

6.4.10 Manutention du matériel


Un ou plusieurs supports métalliques ou crochets, avec indication de la charge admissible (15.4.5), suivant les
cas, sont prévus dans les emplacements de machinerie et convenablement disposés pour permettre le levage du
matériel lourd (voir 0.2.5 et 0.3.14).

6.5 Machinerie à l’extérieur de la gaine


6.5.1 Dispositions générales
Les emplacements de machinerie situés à l’extérieur de la gaine, et non situés dans un local de machines sépa-
rée, doivent être construits de manière à supporter les charges et les efforts auxquels ils peuvent être normale-
ment soumis.

6.5.2 Armoire de machinerie

6.5.2.1 La machinerie de l’ascenseur doit être située à l’intérieur d’une armoire qui ne doit pas être affectée à
des usages autres que ceux de l’ascenseur. Elle ne doit renfermer ni canalisations, câbles ou organes quels qu'ils
soient, étrangers au service de l’ascenseur.

6.5.2.2 L’armoire de machinerie doit comporter des parois, plancher, toit et porte(s) pleins.
Les ouvertures suivantes sont seules admises :
a) orifices de ventilation ;
b) ouvertures nécessaires au fonctionnement de l'ascenseur, entre la gaine et l’armoire de machinerie ;
c) orifices d'évacuation des gaz et fumées en cas d'incendie.
Lorsqu’ils sont accessibles aux personnes non autorisées, ces orifices doivent satisfaire les prescriptions
suivantes :
a) assurer une protection selon l’EN 294:1992, Tableau 5, contre le contact dans les zones de danger ; et
b) être pourvus d’un degré de protection d’au moins IP 2XD contre le contact avec les équipements électriques.

6.5.2.3 La(les) porte(s) doit(doivent) :


a) avoir des dimensions suffisantes pour permettre d’effectuer le travail requis au travers de la porte ;
b) ne pas s’ouvrir vers l’intérieur de l’armoire ;
c) être équipée(s) d'une serrure à clé permettant la fermeture et le verrouillage sans clé.

6.5.3 Zone de travail


La zone de travail devant une armoire de machinerie doit satisfaire aux prescriptions de 6.4.2.

6.5.4 Ventilation
L’armoire de machinerie doit être convenablement ventilée. Elle doit être telle que la machinerie soit aussi raison-
nablement que possible à l'abri des poussières, des vapeurs nuisibles et de l'humidité.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 13
EN 81-1:1998/A2:2004

6.5.5 Éclairage et prises de courant


L’éclairage électrique à l’intérieur de l’armoire de machinerie doit être installé à demeure et doit assurer une inten-
sité minimale de 200 lux au sol. L’alimentation de cet éclairage doit répondre aux prescriptions de 13.6.1.
Un interrupteur, placé à l’intérieur, à proximité de la(des) porte(s), à une hauteur appropriée, doit commander
l'éclairage de l’armoire.
Un socle de prise de courant (13.6.2) au moins doit être prévu.

6.6 Dispositifs pour les opérations de secours et les essais


6.6.1 Dans le cas du 6.4.3, 6.4.4 et 6.4.5, les dispositifs nécessaires aux opérations de secours et aux essais
doivent être disposés sur un(des) tableau(x) convenant pour effectuer toutes les opérations de secours et tous les
essais dynamiques de l’ascenseur depuis l’extérieur de la gaine. Ce(s) tableau(x) ne doit(vent) être accessible(s)
qu’aux seules personnes autorisées. Ceci s’applique également aux moyens pour la maintenance lorsque les pro-
cédures de maintenance requièrent le déplacement de la cabine et que le travail ne peut être exécuté en toute
sécurité depuis la zone de travail prévue à l’intérieur de la gaine.
Si les dispositifs pour les opérations de secours et les essais ne sont pas protégés à l’intérieur d’une armoire de
machinerie, ils doivent être enfermés par un couvercle convenable, qui :
a) ne s’ouvre pas sur l’intérieur de la gaine ;
b) est équipé d'une serrure à clé permettant la fermeture et le verrouillage sans clé.

6.6.2 Le(les) tableau(x) doit(doivent) fournir ce qui suit :


a) les dispositifs pour les opérations de secours selon 12.5 et également un système d’interphone conforme
à 14.2.3.4 ;
b) un équipement de commande qui permette l’exécution des essais dynamiques (6.4.3.2, 6.4.4.3, 6.4.5.7) ;
c) l’observation directe de la machine ou des dispositifs de visualisation donnant des indications sur :
- le sens de déplacements de la cabine ;
- l’arrivée dans une zone de déverrouillage ; et
- la vitesse de la cabine d’ascenseur.

6.6.3 Les dispositifs sur le(les) tableau(x) doit(doivent) être éclairé(s) par un éclairage électrique installé à
demeure et assurant une intensité minimale de 50 lux mesurés auprès du dispositif.
Un interrupteur placé sur ou près de ce tableau doit commander l’éclairage du(des) tableau(x).
L’alimentation électrique de cet éclairage doit être conforme à 13.6.1.

6.6.4 Le(les) tableau(x) pour les opérations de secours et les essais doit(vent) être installé(s) uniquement là où
une zone de travail conforme à 6.3.3.1 est disponible.

6.7 Construction et équipement des emplacements de poulies


6.7.1 Locaux de poulies
Les poulies situées en dehors de la gaine doivent être positionnées dans un local de poulies.

6.7.1.1 Résistance mécanique, nature du sol

6.7.1.1.1 Les locaux de poulies doivent être construits de manière à supporter les charges et les efforts
auxquels ils peuvent être normalement soumis.
Ils doivent être en matériaux durables ne favorisant pas la création de poussières.

6.7.1.1.2 Le sol des locaux de poulies doit être en matériau antidérapant, par exemple en béton lissé à la truelle
ou en tôle striée.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 14
EN 81-1:1998/A2:2004

6.7.1.2 Dimensions

6.7.1.2.1 Les dimensions du local de poulies doivent être suffisantes pour permettre au personnel de
maintenance d'accéder, en toute sécurité et facilement, à tous les organes.
Les prescriptions des 6.3.3.1 b) et 6.3.3.2, phrases 2 et 3 sont applicables.

6.7.1.2.2 La hauteur sous plafond ne doit pas être inférieure à 1,50 m.

6.7.1.2.3 Il doit exister un volume libre d'une hauteur minimale de 0,30 m au-dessus des poulies.

6.7.1.2.4 S'il existe des tableaux de manœuvre et des armoires dans le local de poulies, les dispositions
de 6.3.3.1 et 6.3.3.2 sont applicables à ce local.

6.7.1.3 Portes et trappes

6.7.1.3.1 Les portes d'accès doivent avoir une largeur minimale de 0,60 m et une hauteur minimale de 1,40 m.
Elles ne doivent pas s'ouvrir vers l'intérieur du local.

6.7.1.3.2 Les trappes d'accès des personnes doivent avoir un passage libre minimal de (0,80 × 0,80) m et être
contrebalancées.
Toutes les trappes, lorsqu'elles sont fermées, doivent être capables de supporter, en n'importe quel endroit, deux
personnes, chacune comptant pour 1 000 N sur une surface de (0,20 × 0,20) m, sans déformation permanente.
Les trappes ne doivent pas s'ouvrir vers le bas sauf si elles sont associées à des échelles escamotables. Si elles
sont montées sur charnières, celles-ci doivent être de type indégondable.
Lorsqu'une trappe est en position d'ouverture, des précautions doivent être prises pour éviter la chute des person-
nes (garde-corps par exemple).

6.7.1.3.3 Les portes ou trappes doivent être munies de serrure à clé permettant l'ouverture sans clé depuis
l'intérieur du local.

6.7.1.4 Autres ouvertures


Les dimensions des ouvertures, selon la fonction qu'elles assurent, dans les massifs et dans le sol du local de
poulies, doivent être réduites au minimum.
De façon à éviter tout danger de chute d'objets, il doit être fait emploi pour les ouvertures situées au-dessus de la
gaine et pour les canalisations électriques, de fourreaux dépassant les massifs ou le sol de 50 mm au minimum.

6.7.1.5 Dispositif d'arrêt


Il doit être installé, dans le local de poulies, à proximité du(des) point(s) d'accès, un dispositif d'arrêt conforme
à 14.2.2 et 15.4.4.

6.7.1.6 Température
S'il y a des risques de gel ou de condensation dans les locaux de poulies, des précautions doivent être prises pour
protéger le matériel.
Si les locaux de poulies contiennent des équipements électriques, la température ambiante doit être analogue à
celle du local de machines.

6.7.1.7 Éclairage et prises de courant


L’éclairage électrique des locaux de poulies doit être installé à demeure et doit assurer une intensité minimale
de 100 lux auprès de la(des) poulie(s). L’alimentation de cet éclairage doit répondre aux prescriptions de 13.6.1.
Un interrupteur, placé à l'intérieur, à proximité de l'accès, à une hauteur appropriée doit commander l'éclairage
du local.
Un socle de prise de courant au moins, conforme à 13.6.2, doit être prévu. Voir également 6.7.1.2.4.
S'il existe des tableaux et des armoires de manœuvre dans le local de poulies, les prescriptions de 6.3.7
s’appliquent.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 15
EN 81-1:1998/A2:2004

6.7.2 Poulies en gaine


Des poulies de renvoi peuvent être installées dans la partie supérieure de la gaine à condition qu'elles ne soient
pas situées dans la projection du toit de la cabine et que les examens et essais ainsi que les opérations de main-
tenance puissent se faire en toute sécurité depuis le toit de la cabine, depuis l’intérieur de la cabine (6.4.3), depuis
une plate-forme (6.4.5) ou depuis l'extérieur de la gaine.
Toutefois, une poulie de déflexion, à simple ou double enroulement, peut être installée au-dessus du toit de la
cabine pour la nappe de câbles allant vers le contrepoids, à condition que son axe puisse être atteint en toute
sécurité depuis le toit de la cabine ou depuis une plate-forme (6.4.5).

12 Machine

12.5 Manœuvre de secours


12.5.1 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Si l'effort manuel nécessaire pour déplacer en montée, la cabine avec sa charge nominale, ne dépasse pas 400 N,
la machine doit être munie d'un dispositif de manœuvre manuel de secours, permettant de ramener la cabine à
un palier. Si le dispositif pour déplacer la cabine peut être entraîné par un mouvement de la cabine, alors il doit
être constitué d'un volant lisse sans rayon.

12.5.1.1 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :


Si ce dispositif est amovible, il doit se trouver à un endroit accessible de l’emplacement de machinerie. Il doit être
convenablement repéré s'il y a risque de confusion sur la machine à laquelle il est destiné.
Si le dispositif est amovible ou peut être désengagé de la machine, un dispositif électrique de sécurité conforme
à 14.1.2 doit être activé au plus tard lorsque le dispositif est sur le point d’être accouplé à la machine.

12.5.1.2 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :


Il doit être possible de contrôler facilement si la cabine se trouve dans une zone de déverrouillage. Ce contrôle
peut être réalisé, par exemple, à l'aide de marques sur les câbles de suspension ou sur le câble du limiteur de
vitesse. Voir également 6.6.2 c).

12.5.2 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :


Si l'effort défini en 12.5.1 est supérieur à 400 N, il doit être prévu une manœuvre électrique de rappel conforme
à 14.2.1.4.
Ce dispositif doit être situé dans l’emplacement de machinerie approprié :
— le local de machines (6.3) ;
— l’armoire de machinerie (6.5.2) ; ou
— le(les) tableau(x) pour les opérations de secours et les essais (6.6).

13 Installation et appareillage électriques

13.1 Dispositions générales


13.1.2 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Une protection de l’équipement électrique contre tout contact direct doit être prévue dans les emplacements de
machineries et de poulies, au moyen d'enveloppes assurant un degré de protection d'au moins IP 2X.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 16
EN 81-1:1998/A2:2004

13.4 Interrupteurs principaux


13.4.1 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Chaque ascenseur doit comporter un interrupteur principal capable de couper, sur tous les conducteurs actifs, l'ali-
mentation de l'ascenseur. Cet interrupteur doit être prévu pour l'intensité la plus élevée admissible dans les con-
ditions normales d'emploi de l'ascenseur.

13.4.1.1 Cet interrupteur ne doit pas couper les circuits alimentant :


a) l'éclairage de la cabine et sa ventilation éventuelle ;
b) le socle de prise de courant sur le toit de cabine ;
c) l'éclairage des emplacements de machinerie et de poulies ;
d) le socle de prise de courant dans les emplacements de machinerie et de poulies, et dans la cuvette ;
e) l'éclairage de la gaine ;
f) le dispositif de demande de secours.

13.4.1.2 Cet interrupteur doit être situé :


a) dans le local de machines, lorsqu’il existe ;
b) dans l’armoire de commande, lorsque le local de machines n’existe pas, sauf si elle est montée en gaine ; ou
c) auprès du(des) tableau(x) pour les opérations de secours et les essais (6.6), lorsque l’armoire de commande
est montée en gaine. Si le tableau pour les opérations de secours est séparé du tableau pour les essais, l’inter-
rupteur doit être auprès du tableau pour les opérations de secours.
Si l’interrupteur principal n’est pas facilement accessible depuis l’armoire de commande, alors celle-ci doit être
équipée d’un interrupteur de coupure comme requis en 13.4.2.

13.6 Éclairage et socles de prises de courant


13.6.1 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
L'alimentation de l'éclairage électrique de la cabine, de la gaine, des emplacements de machinerie et de poulies
et du(des) tableau(x) pour les opérations de secours et les essais (6.6) doit être assurée indépendamment de
l'alimentation de la machine, soit qu'elle provienne d'une autre canalisation, soit qu'elle soit prise sur celle qui
alimente la machine en amont de l'interrupteur principal ou des interrupteurs principaux prévus en 13.4.

13.6.2 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :


L'alimentation des socles de prises de courant prévus sur le toit de la cabine, dans les emplacements de machi-
nerie et de poulies et dans la cuvette doit être assurée par les circuits cités en 13.6.1.
Ces socles de prises de courant sont :
a) soit de type 2P + PE, 250 V alimentés directement ;
b) soit alimentés en très basse tension de sécurité (TBTS), selon le document d'harmonisation CENELEC
HD 384.4.41 S2: 1996, en 411.
L'utilisation des socles de prises de courant ci-dessus n'implique pas que le câble d'alimentation ait une section
correspondant au courant nominal du socle de la prise de courant. La section des conducteurs peut être nettement
inférieure sous réserve que les conducteurs soient correctement protégés contre les surintensités.

13.6.3 Coupure de l'alimentation des circuits d'éclairage et des socles de prises de courant

13.6.3.2 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :


Un interrupteur ou un dispositif similaire doit être placé dans les emplacements de machinerie à proximité de
son(ses) accès afin de couper l'alimentation de l'éclairage. Voir également 6.3.7, 6.4.9 et 6.5.5.
Pour l'éclairage de la gaine, des interrupteurs (ou équivalent) doivent être placés à la fois dans la cuvette et près
de l’interrupteur principal de telle sorte que l'éclairage de la gaine puisse fonctionner de l'un ou l'autre lieu.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 17
EN 81-1:1998/A2:2004

14 Protection contre des défauts électriques, commandes, priorités

14.2 Commandes
14.2.1.3 Commande de la manœuvre d'inspection
Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Afin de faciliter les opérations d'inspection et de maintenance, il doit être installé un poste de commande de
manœuvre d’inspection facilement accessible sur le toit de cabine.
La mise en service de ce poste de commande de manœuvre d’inspection doit se faire par un commutateur (com-
mutateur de manœuvre d'inspection) répondant aux prescriptions des dispositifs électriques de sécurité (14.1.2).
Ce commutateur doit être bi-stable, protégé contre toute action involontaire.
Les conditions suivantes pour le fonctionnement doivent être simultanément remplies :
a) l'enclenchement de la manœuvre d'inspection doit neutraliser :
1) l'effet des commandes de fonctionnement normal y compris celles du fonctionnement des portes à manœu-
vre automatique éventuelles ;
2) la manœuvre électrique de rappel (14.2.1.4) ;
3) la manœuvre de mise à quai (14.2.1.5).
La remise en marche normale de l'ascenseur ne doit s'effectuer que par une nouvelle action sur le commutateur
de manœuvre d'inspection.
Si les dispositifs de commutation, utilisés pour cette neutralisation, ne sont pas des contacts de sécurité solidaires
de l'enclenchement du commutateur de manœuvre d'inspection, des mesures doivent être prises pour empêcher
tout déplacement involontaire de la cabine lors de l'apparition, dans le circuit, de l'un des défauts envisagés
en 14.1.1.1.
b) le mouvement de la cabine doit être subordonné à une pression continue sur un bouton protégé contre toute
action involontaire, le sens de marche étant clairement indiqué ;
c) le dispositif de commande doit également comporter un dispositif d'arrêt conforme à 14.2.2 ;
d) le déplacement de la cabine ne peut s'effectuer à une vitesse dépassant 0,63 m/s ;
e) les positions extrêmes de fonctionnement normal ne doivent pas pouvoir être dépassées ;
f) le fonctionnement de l'ascenseur doit rester sous le contrôle des dispositifs de sécurité.
Le poste de commande peut également comporter des interrupteurs spéciaux, protégés contre toute action invo-
lontaire, autorisant la commande du mécanisme d'entraînement des portes depuis le toit de cabine.
Un poste de commande de manœuvre d’inspection secondaire peut être situé dans la cabine dans le cas
du 6.4.3.4, dans la cuvette dans le cas du 6.4.4.1 ou sur une plate-forme dans le cas du 6.4.5.6.
Lorsque deux postes de commande de manœuvre d’inspection sont installés, un système d’inter-verrouillage doit
assurer ce qui suit :
g) si un poste de commande de manœuvre d’inspection est mis sur la position «INSPECTION», l’ascenseur peut
être déplacé par pression des boutons poussoirs sur ce même poste de commande de manœuvre d’inspection ;
h) si plus d’un poste de commande de manœuvre d’inspection est mis sur la position «INSPECTION» :
1) il ne doit pas être possible de déplacer la cabine depuis aucun d’entre eux ; ou
2) il doit être possible de déplacer la cabine lorsque les boutons poussoir sur les deux postes de commande
de manœuvre d’inspection sont actionnés simultanément (voir 0.3.18).
Il ne doit pas être installé plus de deux postes de commande de manœuvre d’inspection.

14.2.1.4 Commande de la manœuvre électrique de rappel


Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Si un dispositif de manœuvre électrique de rappel est requis selon 12.5.2, il doit être installé un commutateur de
manœuvre électrique de rappel conforme à 14.1.2. L'alimentation de la machine doit se faire sur le réseau normal
d'alimentation force motrice ou éventuellement sur le circuit de secours, s'il en existe un.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 18
EN 81-1:1998/A2:2004

Les conditions suivantes doivent être simultanément remplies :


a) l'enclenchement du commutateur de la manœuvre électrique de rappel doit permettre la commande du mou-
vement de la cabine par une pression permanente sur des boutons protégés contre toute action involontaire.
Le sens de marche doit être clairement indiqué ;
b) après l'enclenchement du commutateur de la manœuvre électrique de rappel, tous les mouvements de la
cabine autres que ceux commandés par ce commutateur, doivent être empêchés ;
Les effets de la manœuvre électrique de rappel doivent être neutralisés par l'enclenchement de la manœuvre
d'inspection.
c) le commutateur de la manœuvre électrique de rappel doit rendre inopérant, par lui-même ou par tout autre
commutateur électrique de sécurité conforme à 14.1.2, les dispositifs électriques suivants :
1) ceux montés sur le parachute, selon 9.8.8 ;
2) ceux du limiteur de vitesse, selon 9.9.11.1 et 9.9.11.2 ;
3) ceux montés sur le dispositif de protection contre la vitesse excessive de la cabine en montée, selon 9.10.5 ;
4) ceux montés sur les amortisseurs, selon 10.4.3.4 ;
5) les dispositifs hors-course de sécurité, selon 10.5.
d) le commutateur de manœuvre électrique de rappel et les boutons doivent être placés de sorte qu'en les
manœuvrant, on puisse bien observer la machine directement ou par l’intermédiaire de dispositifs de visuali-
sation (6.6.2 c)) ;
e) le déplacement de la cabine ne peut s'effectuer à une vitesse dépassant 0,63 m/s.

14.2.2 Dispositifs d'arrêt

14.2.2.1 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :


Un dispositif d'arrêt mettant et maintenant hors service l'ascenseur ainsi que les portes à fonctionnement
mécanique doit être installé :
a) en cuvette (5.7.3.4 a)) ;
b) dans le local de poulies (6.7.1.5) ;
c) sur le toit de cabine (8.15), en une position facilement accessible et à 1 m au plus de l'accès pour le personnel
d'inspection ou de maintenance. Ce dispositif peut être celui placé près de la commande de manœuvre d'ins-
pection si celle-ci n'est pas située à plus d'un mètre de l'accès ;
d) auprès du boîtier de commande de la manœuvre d'inspection (14.2.1.3 c)) ;
e) dans la cabine des ascenseurs équipés d'une manœuvre de mise à quai (14.2.1.5 i)). Ce dispositif d'arrêt doit
être placé à 1 m au plus de l'entrée utilisée pour la manœuvre de mise à quai et être clairement identifié
(15.2.3.1) ;
f) auprès de la machine, à moins qu’il n’y ait un interrupteur principal ou autre dispositif d’arrêt à proximité qui
soit directement accessible à une distance d’un mètre ;
g) auprès du(des) tableau(x) pour les essais (6.6), à moins qu’il n’y ait un interrupteur principal ou autre dispositif
d’arrêt à proximité qui soit directement accessible à une distance d'un mètre.

14.2.3 Dispositif de demande de secours

14.2.3.4 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :


Un interphone, ou dispositif analogue, alimenté par la source de sécurité prévue en 8.17.4 doit être installé entre
l'intérieur de la cabine et l’endroit depuis lequel les opérations de secours sont exécutées, lorsque la course de
l'ascenseur dépasse 30 m ou si une communication phonique directe est impossible entre les deux endroits.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 19
EN 81-1:1998/A2:2004

15 Affiches, marquage et instructions de manœuvre

15.4 Locaux de machines et de poulies


Ce titre est remplacé par le suivant :

15.4 Emplacements de machinerie et de poulies


15.4.1 Une pancarte portant au moins l'inscription :

«Machinerie d'ascenseur — Danger,


Accès interdit à toute personne étrangère au service»

doit être apposée sur la face extérieure des portes ou trappes d'accès aux emplacements de machinerie et de
poulies (à l’exclusion des portes palières et des portes des tableaux pour les opérations de secours et les essais).
Dans le cas de trappes, une pancarte visible en permanence par celui qui utilise la trappe doit indiquer :

«Danger de chute — Refermer la trappe»

15.4.3 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :


Il doit être apposé dans le local de machines (6.3), dans l’armoire de machinerie (6.5.2) ou auprès du (des)
tableau(x) pour les opérations de secours et les essais (6.6), les instructions détaillées à observer en cas d'arrêt
intempestif et notamment celles pour l'utilisation du dispositif de manœuvre manuelle de secours ou de la manœu-
vre électrique de rappel et de la clé de déverrouillage des portes palières.

15.4.5 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :


La charge maximale admissible doit être indiquée sur les supports ou crochets de levage (voir 6.3.8 et 6.4.10).
Le paragraphe suivant est ajouté :

15.4.6 La charge maximale admissible doit être indiquée sur la plate-forme (voir 6.4.5.3).

15.5 Gaine
15.5.1 Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Sur la face extérieure de la gaine, à proximité des portes d’accès ou de visite (à l’exception des portes palières),
il doit être apposé une pancarte portant la mention :

«Gaine d'ascenseur — Danger de chute


Accès interdit à toute personne étrangère au service»

15.5.4 Le paragraphe suivant est ajouté :


Dans le cas :
— d’une plate-forme rétractable (6.4.5) et/ou de butées amovibles (6.4.5.2 b)) ; ou
— de dispositif mécanique actionné manuellement (6.4.3.1, 6.4.4.1),
il doit être apposé, à un(des) endroit(s) approprié(s) dans la gaine, une(des) pancarte(s) portant les instructions
nécessaires pour la manœuvre.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 20
EN 81-1:1998/A2:2004

16 Examens, essais, registre, maintenance

16.3 Informations fournies par l’installateur


16.3.1 Utilisation normale
Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Le manuel d'instructions doit fournir les informations nécessaires relatives à l'utilisation normale de l'ascenseur et
aux opérations de secours, particulièrement en ce qui concerne :
a) le maintien des portes donnant accès aux emplacements de machinerie et de poulies en position verrouillée ;
b) le chargement et le déchargement en toute sécurité ;
c) les mesures à prendre en cas d'ascenseurs à gaine partiellement close (5.2.1.2 d)) ;
d) les événements nécessitant l'intervention d'une personne compétente ;
e) la conservation des documents ;
f) l'utilisation de la clé de déverrouillage de secours ;
g) les opérations de secours.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 21
EN 81-1:1998/A2:2004

Annexe A
(normative)
Liste des dispositifs électriques de sécurité

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

L’Annexe A est complétée par les ajouts et modifications ci après :

Tableau A.1 — Liste des dispositifs électriques de sécurité

Clause Dispositifs concernés

5.2.2.2.2 Contrôle de la fermeture des portes de visite et de secours et des portillons de visite

5.7.3.4 a) Dispositif d'arrêt en cuvette

6.4.3.1 b) Contrôle de la position inactive du dispositif mécanique

6.4.3.3 e) Contrôle de la fermeture des portes de visite et des portillons de visite dans la cabine

6.4.4.1 e) Contrôle de l’ouverture par emploi d’une clef, d’une porte donnant accès à la cuvette

6.4.4.1 f) Contrôle de la position inactive du dispositif mécanique

6.4.4.1 g) Contrôle de la position active du dispositif mécanique

6.4.5.4 a) Contrôle de la position totalement rétractée de la plate-forme rétractable

6.4.5.5 b) Contrôle de la position totalement rétractée des butées amovibles

6.4.5.5 c) Contrôle de la position totalement étendue des butées amovibles

6.4.7.1 e) Contrôle de la fermeture de la porte d’accès

6.4.7.2 e) Contrôle de la fermeture de la porte d’accès

6.7.1.5 Dispositif d'arrêt dans le local de poulies

7.7.3.1 Contrôle du verrouillage des portes palières :


— portes palières à manœuvre automatique en conformité avec 7.7.4.2 ;
— portes palières à manœuvre manuelle.

7.7.4.1 Contrôle de la fermeture des portes palières

7.7.6.2 Contrôle de la fermeture des vantaux sans verrou

8.9.2 Contrôle de la fermeture de la porte de cabine

8.12.4.2 Contrôle du verrouillage de la trappe de secours et de la porte de secours en cabine

8.15 b) Dispositif d'arrêt sur le toit de cabine

9.5.3 Contrôle de l'allongement relatif anormal d'un câble ou d'une chaîne dans le cas de deux chaînes
ou deux câbles de suspension

(à suivre)
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 22
EN 81-1:1998/A2:2004

Tableau A.1 — Liste des dispositifs électriques de sécurité (fin)

Clause Dispositifs concernés

9.6.1 e) Contrôle de la tension des câbles de compensation

9.6.2 Contrôle du dispositif anti-rebond

9.8.8 Contrôle de l'enclenchement du parachute

9.9.11.1 Détection de la survitesse

9.9.11.2 Contrôle du retour en position normale du limiteur de vitesse

9.9.11.3 Contrôle de la tension du câble de limiteur de vitesse

9.10.5 Contrôle du dispositif de protection contre la vitesse excessive de la cabine en montée

10.4.3.4 Contrôle du retour en position détendue normale des amortisseurs

10.5.2.3 b) Contrôle de la tension de l'organe de transmission de la position de la cabine (dispositif hors course
de sécurité)

10.5.3.1 b) 2) Dispositifs hors course de sécurité pour ascenseur à adhérence

11.2.1 c) Contrôle du verrouillage de la porte de cabine

12.5.1.1 Contrôle de la position du dispositif amovible pour la manœuvre manuelle de secours

12.8.4 c) Contrôle de la tension de l'organe de transmission de la position de la cabine (dispositif de contrôle


du ralentissement)

12.8.5 Contrôle du ralentissement dans le cas d'amortisseurs à course réduite

12.9 Contrôle du mou des câbles ou des chaînes pour ascenseur à treuil attelé

13.4.2 Contrôle des interrupteurs principaux aux moyens de contacteurs disjoncteurs

14.2.1.2 a) 2) Contrôle du nivelage et de l'isonivelage

14.2.1.2 a) 3) Contrôle de la tension de l'organe de transmission de la position de la cabine (nivelage et iso nivelage)

14.2.1.3 c) Dispositif d'arrêt en manœuvre d'inspection

14.2.1.5 b) Limitation de la course de la cabine en manœuvre de mise à quai

14.2.1.5 i) Dispositif d'arrêt en manœuvre de mise à quai

14.2.2.1 f) Dispositif d'arrêt auprès de la machine

14.2.2.1 g) Dispositif d'arrêt auprès du (des) tableau(x) pour les opérations de secours et d’essais
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 23
EN 81-1:1998/A2:2004

Annexe C
(informative)
Dossier technique

Init numérotation des tableaux d’annexe [B]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [B]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [B]!!!

C.2 Généralités
Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
a) noms et adresses de l'installateur, du propriétaire et/ou de l'utilisateur ;
b) adresse du lieu de l'installation ;
c) type de l'appareil — charge nominale — vitesse nominale — nombre de passagers ;
d) course de l'ascenseur — nombre de niveaux desservis ;
e) masse de la cabine, du contrepoids ou de la masse d'équilibrage ;
f) moyens d'accès aux emplacements de machinerie et aux emplacements de poulies.

C.3 Renseignements techniques et plans


Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Plans et coupes nécessaires pour pouvoir se rendre compte de l'installation de l'ascenseur, y compris ceux des
locaux renfermant les machines, poulies de renvoi et appareillage.
Ces plans n'ont pas à représenter les détails de construction, mais ils doivent comprendre les données nécessai-
res pour vérifier la conformité au présent document et particulièrement :
a) réserves en partie supérieure de la gaine et en cuvette (5.7.1, 5.7.2, 5.7.3.3) ;
b) espaces éventuels accessibles sous la gaine (5.5) ;
c) accès à la cuvette (5.7.3.2) ;
d) protections entre les ascenseurs, s'il en existe plusieurs dans la même gaine (5.6) ;
e) réservation de trous pour ancrages ;
f) position et principales dimensions des emplacements de machinerie avec l'implantation de la machine et des
principaux dispositifs. Dimensions de la poulie de traction ou du tambour. Orifices de ventilation. Réactions aux
appuis sur le bâtiment et en fond de cuvette ;
g) accès aux emplacements de machinerie (6.2) ;
h) éventuellement position et principales dimensions des emplacements de poulies. Positions et dimensions des
poulies ;
i) position des autres dispositifs dans les emplacements de poulies ;
j) accès aux emplacements de poulies (6.7.1.3) ;
k) dispositions et principales dimensions des portes palières (7.3). Il n'est pas nécessaire de représenter toutes
les portes si elles sont identiques et si les distances entre les seuils de portes palières sont indiquées ;
l) dispositions et dimensions des portes, portillons et trappes de visite ainsi que des portes de secours (5.2.2) ;
m) dimensions de la cabine et de ses baies (8.1, 8.2) ;
n) distances du seuil et de la porte de cabine à la paroi de service (11.2.1 et 11.2.2) ;
o) distance horizontale entre porte de cabine et porte palière fermées, mesurée comme il est dit en 11.2.3 ;
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 24
EN 81-1:1998/A2:2004

p) principales caractéristiques de la suspension : coefficient de sécurité, câbles (nombre, diamètre, composition,


charge de rupture), chaînes (type, composition, pas, charge de rupture), câbles de compensation
(éventuellement) ;
q) calcul du coefficient de sécurité (Annexe N) ;
r) principales caractéristiques du câble du limiteur de vitesse et/ou du câble de sécurité : diamètre, composition,
charge de rupture, coefficient de sécurité ;
s) dimensions et calcul des guides, état et dimensions des surfaces de frottement (étiré, fraisé, rectifié) ;
t) dimensions et calcul des amortisseurs à accumulation d'énergie à caractéristiques linéaires.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 25
EN 81-1:1998/A2:2004

Annexe D
(normative)
Examens et essais avant la mise en service

Init numérotation des tableaux d’annexe [C]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [C]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [C]!!!

D.2 Essais et vérifications


f) installation électrique :
Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
1) mesure de la résistance d'isolement des différents circuits (13.1.3). Pour cette mesure, tous les éléments
électroniques doivent être déconnectés ;
2) vérification de la continuité électrique de la liaison entre la borne de terre de l’emplacement de machinerie
et les différents organes de l'ascenseur susceptibles d'être mis accidentellement sous tension.
Le paragraphe suivant est ajouté :
o) essais de fonctionnement des dispositifs suivants, s’ils existent :
- dispositif mécanique pour prévenir le mouvement de la cabine (6.4.3.1) ;
- dispositif mécanique pour arrêter la cabine (6.4.4.1). Une attention spéciale doit être portée au parachute
utilisé comme dispositif mécanique, par exemple lorsqu’il est enclenché, cabine vide, à la vitesse de la
manœuvre de secours ;
- plate-forme (6.4.5) ;
- dispositif mécanique pour bloquer la cabine ou butées amovibles (6.4.5.2) ;
- dispositifs pour les opérations de secours et les essais (6.6).
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 26
EN 81-1:1998/A2:2004

Annexe E
(informative)
Examens et essais périodiques, examens et essais
après une transformation importante ou après un accident

Init numérotation des tableaux d’annexe [D]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [D]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [D]!!!

E.2 Examen et essais après une transformation importante ou après un accident


Le texte de ce paragraphe est remplacé par le suivant :
Les transformations importantes et les accidents doivent être consignés dans la partie technique du registre ou
dossier visé en 16.2.
En particulier, sont considérés comme transformation importante :
a) le changement de :
1) la vitesse nominale ;
2) la charge nominale ;
3) la masse de la cabine ;
4) la course ;
b) le changement ou remplacement :
1) du type des dispositifs de verrouillage (le remplacement d'un dispositif de verrouillage par un dispositif de
même type n'est pas considéré comme une transformation importante) ;
2) de la manœuvre ;
3) des guides, ou du type de guides ;
4) du type de portes (ou adjonction d'une ou plusieurs portes palières ou de cabine) ;
5) de la machine ou de la poulie de traction ;
6) du limiteur de vitesse ;
7) du dispositif de protection contre la vitesse excessive de la cabine en montée ;
8) des amortisseurs ;
9) du parachute ;
10) du dispositif mécanique pour prévenir le mouvement de la cabine (6.4.3.1) ;
11) du dispositif mécanique pour arrêter la cabine (6.4.4.1) ;
12) de la plate-forme (6.4.5) ;
13) du dispositif mécanique pour bloquer la cabine ou des butées amovibles (6.4.5.2) ;
14) des dispositifs pour les opérations de secours et les essais (6.6).
Pour les essais après une transformation importante ou après un accident, les documents et les renseignements
nécessaires doivent être soumis à la personne ou organisme responsable.
Cette personne ou cet organisme jugera de l'opportunité de faire procéder à l'essai des éléments modifiés ou
remplacés.
Ces essais doivent être au maximum ceux exigés pour les éléments d'origine avant la mise en service de
l'ascenseur.
ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 27
EN 81-1:1998/A2:2004

Annexe O
(informative)
Emplacements de machinerie — Accès (6.1)

Init numérotation des tableaux d’annexe [E]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [E]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [E]!!!

Légende
1 Portes et portillons paragraphe 6.3.4 et paragraphe 6.4.7
2 Emplacements de machinerie paragraphe 6
3 Accès paragraphe 6.2

Figure O.1 — Emplacements de machinerie — Accès (6.1)


ADN pour : IANOR le 12/2/2007 - 14:38

Page 28
EN 81-1:1998/A2:2004

Annexe ZA
(informative)
Articles de la présente Norme européenne concernant les exigences
essentielles ou d’autres dispositions des Directives UE

Init numérotation des tableaux d’annexe [F]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [P]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [F]!!!

La Note 1 est remplacée par la suivante :


NOTE 1 Concernant 6.2, 6.3, 6.5 et 6.7, voir l’article 0.2.2 de la présente norme.

Vous aimerez peut-être aussi