Vous êtes sur la page 1sur 9

Les Diodes Industrielles

A- LA DIODE A JONCTION
I- Généralités
La diode est une jonction PN introduite dans un boitier ; donc elle hérite toutes les propriétés de
celle-ci.
La jonction P.N. en germanium ou en silicium peut être utilisée pour réaliser un dispositif appelé
diode dont le symbole graphique est représenté figure 4. La conduction de la diode est
matérialisée par le sens de la flèche.
L’anode (A) correspond à la zone P de la jonction et la cathode (K) à la zone N ; l’extrémité
«A» nécessite une tension positive par rapport à l’autre extrémité «K».

La jonction est obtenue par la pose, sur une pastille de semi-conducteur N, d’une certaine
quantité d’aluminium (figure 5-a) ou d’indium ; on chauffe l’ensemble de façon à obtenir la
fusion de l’aluminium ou de l’indium, et la fusion partielle du semi-conducteur (figure 5-b).
Après refroidissement, ces corps se solidifient formant une zone P pour l’aluminium et la
jonction P.N. dans la pastille N (figure 5-c).
II- CARACTERISTIQUES DIRECTE ET INVERSE

Figure 9

En inverse si la température est faible, la caractéristique est pratiquement confondue avec l'axe
. Le courant inverse étant un courant de minoritaires croît avec la température.

1
Au-delà d'une certaine valeur de , il y a claquage de la jonction par effet d'avalanche.
L'épaisseur de la jonction étant très faible, même avec des potentiels peu élevés, le champ
électrique au niveau de la jonction peut être très grand. Sous l'effet de ces champs intenses (
), il y a ionisation des atomes et production d'électrons, qui sont eux-mêmes
accélérés et qui provoquent de nouvelles ionisations (avalanche) qui rendent la jonction
conductrice : si rien ne limite le courant, il y a destruction de la jonction par emballement
thermique.
Remarque :
La tension inverse admissible varie selon les diodes entre et .

B- Diode Zener
I- Généralités

Symbole de la diode Zener Diode Zener de puissance


Une diode Zener est un assemblage de deux semi-conducteurs dont les propriétés électriques ont
été découvertes par le physicien américain Clarence Zener. Contrairement à une diode
conventionnelle qui ne laisse passer le courant électrique que dans un seul sens, le sens direct,
les diodes Zener sont conçues de façon à laisser également passer le courant inverse, mais ceci
uniquement si la tension à ses bornes est plus élevée que le seuil de l'effet d'avalanche. Ce seuil
en tension inverse (tension Zener) est de valeur déterminée pouvant aller de 1,2 V à plusieurs
centaines de volts (200)1.

Caractéristique de la diode Zener : courbe de I(Ud).

Caractéristique idéale de la diode Zener : courbe de I(Ud).

2
Une diode est le contact de deux types de semi-conducteurs, l'un de type P et l'autre de type N.
Soumise à une tension inverse, elle conduit un courant inverse très faible, que l'on considère nul
dans la pratique. L'énergie des bandes de valence des atomes dans le matériaux de type P ont
souvent un recoupement avec les bandes de conductions du matériau de type N. Si la jonction P-
N d'une diode est fortement dopée, la zone de charge d'espace est très mince et des électrons
peuvent traverser la jonction dans la bande d'énergie commune par l'effet tunnel. Ainsi, la diode
soumise à une tension inverse peut conduire un courant par l'effet tunnel2. La tension
d'apparition de l'effet tunnel est très faible si le dopage est très grand. Cette tension dépend du
niveau de dopage et de la tension inverse.

D'autre part, lorsque la tension inverse devient suffisamment grande, le champ électrique interne
à la jonction P-N est tel que certaines charges électriques minoritaires très énergétiques génèrent
de nouvelles charges électriques par processus d'ionisation par chocs2. Il y a augmentation du
courant inverse par effet d'avalanche, et destruction de la diode si cet effet n'est pas limité par
une résistance mise en série. La diode peut ainsi laisser passer un courant important en inverse.
Ces deux mécanismes de conduction en tension inverse peuvent coexister pour des valeurs
intermédiaires de tension Uz. Par exemple, la diode silicium de tension Uz de 5,6 volts est
souvent utilisée car l'effet tunnel et le processus d'ionisation par chocs ont une dépendance
contraire avec la température. Ainsi dans ce cas, la tension Uz reste constante à 5,6 V pour une
gamme de température assez étendue, servant ainsi de référence de tension.

Zone d'utilisation de la diode Zener.

Symbole de la diode Zener et formes courantes du composant. Le courant inverse est


indiqué sur le schéma.
On l'utilise comme référence de tension dans les alimentations stabilisées par exemple. Elle
permet également la protection en surtension, Les diodes Zener sont fréquemment utilisées pour
3
réguler la tension dans un circuit. Lorsqu'on la connecte en inverse en parallèle avec une source
de tension variable, une diode Zener devient conductrice lorsque la tension atteint la tension
d'avalanche de la diode. Elle maintient ensuite la tension à cette valeur.

Dans ce circuit, la résistance R est responsable de la chute de tension entre UIN et UOUT. La
valeur de R doit satisfaire deux conditions :
1. R doit être suffisamment petite pour que le courant qui passe dans D la maintienne en
mode d'avalanche. La valeur de ce courant est donnée dans la data sheet de D. Par exemple, la
diode Zener classique BZX79C5V63 (5,6 V / 0,5 W) possède un courant inverse recommandé de
5 mA. Si le courant qui traverse D n'est pas suffisant, alors UOUT n'est pas régulé, et vaut moins
que la tension d'avalanche (ce comportement est différent de celui des tubes régulateurs de
tension pour lesquels la tension de sortie serait supérieure à la tension nominale, et pourrait
atteindre UIN). Lors du calcul de R, on doit tenir compte du courant qui circule dans la charge
externe connectée sur UOUT (qui ne figure pas dans ce diagramme).
2. R doit être assez grande pour que le courant qui traverse D ne la détruise pas.
Applications des diodes
A- Le Redressement du courant alternatif
Le redressement est une opération qui consiste à transformer le courant alternatif en courant
continu.
Plusieurs types de schémas peuvent nous permettre d’atteindre ce but :Le redressement mono ou
double alternance .
I-Redressement simple alternance
C'est le redressement le plus simple qui soit : quand la tension aux bornes du
transformateur Vt dépasse la tension de seuil de la diode, celle-ci conduit, laissant passer le
courant direct dans la charge. La tension aux bornes de la charge Vr est alors égale à la tension
aux bornes du transformateur moins la tension directe VF de la diode.

4
Figure 19
Redressement avec une diode.

Quand la tension aux bornes du transformateur devient inférieure à la tension de seuil, la


diode est bloquée ; il ne subsiste que le courant de fuite, qui est négligeable en comparaison du
courant direct. La tension aux bornes de la diode est alors égale à celle aux bornes du
transformateur : il faudra choisir une diode avec une tension VR au minimum égale à la
tension crête du secondaire du transformateur.

II- Redressement double alternance

1- Avec transfo double enroulement ou transformateur à point milieu

Figure 20
Redressement avec transfo double sortie.

Le montage précédent présente l'inconvénient de ne laisser passer que la moitié du courant que
peut délivrer le transformateur. Pour remédier à cela, on utilise un transformateur avec deux
enroulements secondaires que l'on connecte de manière à ce qu'ils délivrent des tensions en
opposition de phase.

Dans ce cas, tout se passe comme si on avait deux montages identiques à celui de la Figure 19
qui fonctionnent l'un pour l'alternance positive, l'autre pour l'alternance négative. On vérifie bien
(Figure 21 et Figure 22) que le courant dans la charge est toujours orienté dans le même sens.
5
Figure 21
Alternance positive.

Figure 22
Alternance négative.

On notera la chute de tension dans les diodes : elle devient non négligeable quand les
tensions alternatives sont faibles, en dessous d’une vingtaine de volts.
Les diodes sont plus sollicitées que pour le montage simple alternance : en effet, la diode
qui ne conduit pas devra supporter en plus de la tension aux bornes de son secondaire de
transformateur, la tension aux bornes de la résistance. Au total, elle devra supporter une
tension VR double de celle requise dans le montage à simple alternance, soit deux fois la
tension crête présente sur chacun des secondaires.

2- Avec pont de Graëtz

Figure 23
Fig.13. Redressement avec pont de diodes.

Il existe une autre manière de faire du redressement double alternance, ne nécessitant pas un
transformateur à double enroulement : on utilise 4 diodes montées en pont, dit « pont de
Graëtz ». Des ponts tous faits sont disponibles dans le commerce, permettant de réduire le
nombre de composants du montage.
6
Lorsque la tension aux bornes du transformateur est positive, D1 et D4 conduisent, et quand elle
est négative, D2 et D3 conduisent (Figure 24 et Figure 25).

Figure 24
Alternance positive.

Figure 25
Alternance négative.

Chaque diode n'a à supporter qu'une fois la tension crête du secondaire du transformateur
(contre deux fois pour le montage précédent), mais en revanche, on a deux tensions directes de
diode en série. La puissance totale dissipée dans les diodes est double par rapport à la solution
précédente.
Quelle solution choisir ?
Quand on en aura la possibilité, on préfèrera la solution à transformateur à point milieu, pour
plusieurs raisons :
- le transformateur n'est pas plus cher que celui à secondaire simple.
- avec un transformateur à un seul secondaire, on ne peut pas faire d'alimentation double
symétrique en redressement double alternance. Ce type de transformateur est moins
universel.
- le fait que les diodes aient à tenir une tension double n'est pas un problème dans la plupart des
cas, car les tensions redressées sont très souvent bien inférieures aux tensions VR minimum des
diodes disponibles dans le commerce.
- dans le montage en pont, la charge est flottante par rapport au transformateur, ce qui peut
être gênant dans certains cas.
Filtrage
Les montages précédents délivrent des tensions redressées continues mais ondulées.
Pour obtenir une tension quasiment lisse, il suffit de mettre un gros condensateur en parallèle
avec la charge.
Redressement simple alternance
Ici, la charge est absolument quelconque, et peut être un montage électronique complexe ayant
une consommation en courant aléatoire.

7
Vt=tension aux bornes du transformateur ; Vch= tension aux bornes de la charge ou tension
moyenne.

Vtmax
Vch=
π

Figure 26
Redressement simple alternance et filtrage.

Sur le graphique de la Figure 26, on voit en pointillé la tension redressée telle qu'elle serait sans
condensateur. En traits pleins épais, on voit la tension filtrée.

Sur ce graphe, le courant de décharge du condensateur est linéaire : il correspond à l'hypothèse de


décharge à courant constant.

Le fonctionnement est simple : quand la tension aux bornes du transformateur est supérieure à la
tension aux bornes du condensateur additionnée de la tension directe de la diode, la diode conduit. Le
transformateur doit alors fournir le courant qui va alimenter la charge et le courant de recharge du
condensateur.
Quand la tension du transformateur devient inférieure à celle du condensateur plus la tension de
coude de la diode, la diode se bloque. L'ensemble condensateur-charge forme alors une boucle isolée
du transformateur.
Le condensateur se comporte comme un générateur de tension, et il restitue l'énergie accumulée
dans la phase précédente.
A noter que la tension aux bornes du condensateur étant en permanence voisine de la tension crête
positive du transformateur, lorsque celui-ci fournit la tension de crête négative, la diode doit supporter
deux fois la tension crête délivrée par le transformateur : on perd le seul avantage (hormis la
simplicité) du montage à redressement simple alternance.

3- Redressement double alternance

Les hypothèses seront les mêmes que précédemment. La seule différence viendra du temps T ;
8
vu qu'on a un redressement double alternance, la fréquence du courant redressé est double de
celle du secteur.

Figure 27
Redressement double alternance et filtrage.

2 ×Vtmax
Vch=
π

Vous aimerez peut-être aussi