Vous êtes sur la page 1sur 2
Modéliser pour comprendre et réduire la dispersion des pesticides dans l’environnement L’étude de la
Modéliser
pour comprendre
et réduire
la dispersion
des pesticides dans
l’environnement
L’étude de la dispersion des pesticides est fondamentale
pour diminuer les pollutions environnementales, mais elle
s’avère particulièrement complexe.
L’approche par modélisation permet d’isoler les
phénomènes, de faire varier les paramètres d’injection
et d’environnement via des conditions initiales et aux
limites adéquates, et de reproduire un grand nombre
d’expériences en un temps limité.
Deux études particulières concernent
la modélisation de l’atomisation
d’un jet de pesticide et la modélisation
de la contamination atmosphérique
pendant l’application.
Les méthodes expérimentales
peuvent s’avérer non satisfaisantes
en termes de coût ou de non-fiabilité,
respectivement à cause de la main
d’œuvre nécessaire et de la variabilité
des conditions environnementales.
La pollution du sol et des eaux est liée
Des mécanismes
aux moDèles
Les pollutions environnementales en-
gendrées par l’application de pesticides
concernent l’air, le sol et l’eau. Elles dé-
pendent notamment des cultures, des
conditions climatiques, des technolo-
gies et des produits utilisés.
à la contamination directe par le jet ou
à la présence de grosses gouttes qui
s’écoulent le long de la végétation. La
pollution de l’air est notamment liée
Codes de calcul
Fluent + Développements spécifiques
en Fortran et C
Écoles Doctorales
Mécanique Physique et Modélisation,
Marseille
Information, Structures, Systèmes,
Montpellier
Science et Procédé Biologiques
et industriel, Montpellier
Cofinancements
ADEME, ministère de la Recherche,
Inra, ANR1
Modélisation 3D de l’écoulement interne et externe
d’une buse à turbulence.
Profils transversaux de fraction massique liquide
(thèse M. De Luca)
Cemagref
- Écotechnologies
Cemagref
- Écotechnologies
Y. Gil
Cemagref
à la présence de petites gouttes (indispensables à une bonne couverture du végétal) détournées de
à la présence de petites gouttes
(indispensables à une bonne couverture
du végétal) détournées de la cible par le
vent ou évaporées lors de l’application.
Dans l’équipe modélisation de l’UMR
ITAP, deux sujets complémentaires
sont en cours d’étude.
Le modèle tient compte de la géométrie
de la buse et du pulvérisateur, ainsi
que des propriétés physiques du
produit pulvérisé. Il est en cours de
programmation dans le code de calculs
Fluent.
Le premier concerne la modélisation
de l’atomisation d’un jet de pesticide.
Le second sujet concerne la prévision
des dispersions atmosphériques au
cours des applications.
Le but est de créer un modèle, basé
sur les équations de la mécanique des
fluides (branche de la physique étudiant
le mouvement des gaz et des liquides),
permettant de décrire le passage d’un jet
continu à des gouttes dispersées
soumises au vent.
Une méthodologie expérimentale a été
mise en place pour analyser l’influence
des différentes variables.
Contacts scientifiques
Cemagref Monpellier
Une analyse statistique des résultats
a permis
de mettre en évidence les
Bernard Bonicelli
Tél. 04 67 04 63 10
bernard.bonicelli@cemagref.fr
principales corrélations.
Parallèlement, un modèle simplifié a été
développé sur trois niveaux d’échelle pour
représenter les interactions du jet avec
la végétation, déterminer les émissions
vers l’air puis simuler la dispersion des
pesticides n
Carole Sinfort
Pollutions atmosphériques
Tél. 04 99 61 23 24
sinfort@ensam.inra.fr
Ariane Vallet
Atomisation
Tél. 04 67 16 64 15
ariane.vallet@cemagref.fr
Modélisation 3D de l’écoulement interne et externe
d’une buse à turbulence.
Champ de vitesse axiale (thèse M. De Luca)
Simulation numérique de la dispersion des pesticides
depuis une parcelle de vigne (thèse J.-M. Brun)
www.cemagref.fr
Service communication - Photos Cemagref - Édition 2006
Cemagref
- Écotechnologies
Cemagref