Vous êtes sur la page 1sur 4

La déclaration et le paiement de la TVA

Màj le 26 octobre 2014

Les entreprises redevables de la TVA doivent déposer la déclaration de la TVA à


payer, accompagnée du versement correspondant, auprès du centre des impôts dont
elles dépendent. Les entreprises dont le CA de l’exercice précédent est supérieur à
1,5 million d’euros doivent souscrire leur déclaration par voie électronique
(télédéclaration) et acquitter cette taxe par télérèglement. La périodicité est en
principe : mensuelle dans le cadre du régime du réel normal (déclaration CA3),
trimestrielle dans le cadre du régime simplifié (déclaration CA12).

Les différents régimes d’imposition


Il existe trois régimes d’imposition. L’entreprise sera soumise à l’un d’entre eux selon
les critères de chiffre d’affaires hors taxes (CA HT) suivants :

E
n conséquence, selon le régime d’imposition auquel elle est soumise, l’entreprise
aura les obligations suivantes :

Le régime du réel normal


Les entreprises qui relèvent du régime du réel normal doivent établir chaque mois
(ou chaque trimestre) une déclaration de TVA de type CA3. Les chiffre d’affaires
annuel est supérieur à 760 000 edevront, à compter de 2007, télédéclarer la TVA.

Le montant de la TVA à décaisser est égal à :


◆ Exemple
L’entreprise Gemer a réalisé les opérations suivantes au cours du mois de novembre
(TVA au taux normal) :

  Ventes du mois HT 180 000,00 e


 Achats de marchandises en France HT 75 000,00 e
 Achats de marchandises en Belgique HT 32 000,00 e
 Prestations de services payées durant le mois TTC 5 382,00 e
 Acquisitions d’immobilisations 30 000,00 e
 Prestations de services réalisées pour le compte de  l’entreprise Gemer
durant le mois HT 3 450,00 e
 Mise en service d’un matériel fabriqué par les salariés de l’entreprise. Coût de
revient : 4 000,00 e

Renseignements complémentaires :

Toutes les marchandises ont été livrées accompagnées de leur facture.


L’entreprise Gemer a communiqué à son fournisseur belge son numéro
d’identification intracommunautaire.
Parmi les acquisitions d’immobilisations figure un véhicule de tourisme d’un montant
de 16 000,00 eHT.
Calcul de la TVA due au titre du mois de novembre :

TVA exigible :
TVA collectée sur les ventes du mois : 180 000 ×19,60 % = 35 280,00
TVA due sur les acquisitions intracommunautaires : 32 000 ×19,60 % = 6 272,00
TVA collectée sur les livraisons à soi-même : 4 000 ×19,60 % = 784,00
Total de la TVA collectée = 42 336,00

TVA déductible :
TVA déductible sur les achats : 75 000 ×19,60 % =  14 700,00
TVA déductible sur les prestations de services payées : 5 382 ×19,60 %/1,196 =
882,00
TVA déductible sur les acquisitions intracommunautaires : 32 000 ×19,60 % = 6
272,00
TVA déductible sur les acquisitions d’immobilisations :
(30 000 – 16 000) ×19,60 % = 2 744,00
TVA déductible sur les livraisons à soi-même : 4 000 ×19,60 % = 784,00
Total de la TVA déductible =  25 382,00
 Remarque :
Les prestations de services réalisées pour le compte de l’entreprise Gemer mais non
réglées au titre du mois de novembre ne donnent pas droit à déduction de TVA au
titre du mois de novembre.
La TVA sur l’acquisition du véhicule de tourisme n’est pas déductible.
TVA due au titre du mois de novembre : 42 336,00 – 25 382,00 = 16 954,00 e

Le régime du réel simplifié


L’entreprise redevable de la TVA doit payer 4 acomptes en avril, juillet, octobre et
décembre.
Les trois premiers sont d’un montant égal à un quart de la taxe due lors de l’exercice
précédent (avant déduction de la TVA déductible sur immobilisations).

(
1) À la date de paiement du 1 er acompte, la détermination de la TVA due au titre de
l’exercice N – 1 n’est pas toujours effectuée ; on prend alors en compte la TVA due
au titre de l’exercice N – 2. (2) S’il y a lieu.

Le quatrième sera égal au cinquième de cette taxe (TVA de l’année précédente hors
TVA sur immobilisations).
Chaque versement sera imputé au débit du compte « 44581 État, acomptes du
régime simplifié d’imposition ».

Fin avril de l’exercice N + 1, l’entreprise établira une déclaration annuelle CA12 dans
laquelle elle déterminera la taxe réellement due. Elle paiera sa dette en déduisant le
montant des acomptes versés. On calcule le solde de la manière suivante :

L’
entreprise qui relève du régime du réel simplifié peut opter pour le régime du réel
normal.

✎ Remarque
• Sous sa responsabilité, le contribuable peut moduler le montant de ses acomptes.
Plusieurs possibilités existent, la modulation peut être effectuée en fonction de :
– la TVA réellement due au titre de l’exercice en cours,
– la TVA réellement due au titre du trimestre en cours.
• Si la base de calcul de l’acompte est inférieure à 1 000 €, le contribuable est
dispensé de verser l’acompte.

Vous aimerez peut-être aussi