Vous êtes sur la page 1sur 53

République du Niger

…………………………………………………………………………………………………………

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION

……………………………………………………………………………………………………………..

ECOLE DES MINES DE L’INDUSTRIE ET DE LA GEOLOGIE (EMIG)

Etablissement public à caractère scientifique culturel et technique,

Créé par la loi n° 2004 – 019 du 16 mai 2004

BP. : 732 Niamey – Niger

Courriel. : emig@intnet.ne; Site web. : www.emig-niger.org

Rapport dE stage de fin de cycle


technicien supérieur
Département: Génie Electrique

Option : Energie Renouvelable

Energie Solaire : Photovoltaïque et Thermique


Structure d’accueil :

Encadreur:
Présenté par :
ABDOU GADO Mamane Sani M. MAMAN TOUKOUR Aboubacar
M. ATTO Mahamane Tahir

PROMOTION 2015

Mars 2019
Dédicaces

Je dédie ce document à :

 Mes parents
 Tous mes frères et sœurs.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page i


Remerciement

Au terme de ce travail, je tiens à remercier d’abord Allah le Tout Puissant par sa Grace et
sa Gloire de m’avoir accordé longue vie et santé, conditions nécessaires pour la réalisation
de ce document.

Je remercie aussi du fond du cœur toutes les bonnes volontés ayant contribué d’une
manière directe ou indirecte à la réalisation de ce document, notamment à :

 M. le directeur général de l’EMIG


 M. le directeur de la consultation-plus pour accueille au sein de la société
 M. Maman Tahir Atto à l’EMIG, qui a accepté de m’aider malgré ses occupations
personnelles. Votre disponibilité et surtout votre sens de relation humaine ont
contribué énormément à la finalisation de ce travail. Trouver ici toute ma gratitude ;
 Encadreur supérieur du stage, personnels technique qui m’ont assisté.
 Tous les enseignants de l’EMIG pour leur disponibilité ainsi que leur pédagogie, qui
nous ont guidés tout au long de ce travail.
 A tous ceux qui ont, de près ou de loin contribué à l’aboutissement de ce travail qu’ils
trouvent ici l’expression de ma profonde gratitude.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page ii


Table des matières
Dédicaces.................................................................................................................................................. i
Remerciement..........................................................................................................................................ii
Liste des Sigles et Abréviations .............................................................................................................. iv
Liste des figures .................................................................................................................................... vii
Liste des annexes :................................................................................................................................... ix
INTRODUCTION ................................................................................................................................. 1
CHAPITRE I : Présentation de l’entreprise « Consultation- Plus »...................... 2
1.1 Historique ................................................................................................................................... 3
1.2 Les activités de l’entreprise ........................................................................................................... 3
1.3 Organisation de l’entreprise ...................................................................................................... 4
CHAPITRE II : généralités sur les énergies renouvelables ..................................... 5
1.1 Généralités .............................................................................................................................. 6
1.1.1 Définition ......................................................................................................................... 6
1.1.2 Les différents types d’énergies renouvelables ................................................................ 6
CHAPITRE III : Activités menées au cours du stage ................................................ 12
3.1 Contexte .................................................................................................................................... 13
3.2 Expérimentation d’un pasteurisateur d’eau chaude ................................................................. 13
3.2.1 Définition ............................................................................................................................ 13
3.2.2 Principe de fonctionnement ............................................................................................... 13
3.2.3 Résultats des mesures ........................................................................................................ 14
3.2.4 consignes d’utilisation ..................................................................................................... 14
3.2.5 Avantages et inconvénients ................................................................................................ 14
 Avantages .............................................................................................................................. 14
 Inconvénient .......................................................................................................................... 15
3.3 Utilisation d’un four solaire ..................................................................................................... 15
3.3.1 Définition ......................................................................................................................... 15
3.3.2 Constitutions .................................................................................................................. 15
3.3.3 Principe de fonctionnement ........................................................................................... 15
3.3.4 Consignes d’utilisation ................................................................................................... 16
3.3.6 Avantages et inconvénients................................................................................................ 17
3.4 Conception et réalisation d’un système de pompage solaire en milieu rural ............................ 17
3.4.1 Principe de fonctionnement ................................................................................................ 18
3.4.2 Les composants principaux du système ............................................................................. 18
3.4.3 Dimensionnement d’une installation de pompage solaire .................................................... 23

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page iii


3.4.3.1 Contextes : ......................................................................................................................... 23
3.4.3.2 Données de base............................................................................................................ 23
3.4.3.4 Le débit journalier : .......................................................................................................... 24
3.4.3.6 Niveau dynamique ........................................................................................................... 24
3.4.3.7 La hauteur du réservoir .................................................................................................... 24
3.4.3.8 La hauteur manométrique totale (hmt) ........................................................................... 25
3.4.3.9 Diamètre de l’ouvrage ..................................................................................................... 25
3.4.4 Dimensionnement par le logiciel COMPASS............................................................................. 26
3.4.4.1 Le rendement mensuel moyen ......................................................................................... 26
3.4.4.2 Rendement journalier...................................................................................................... 27
3.4.4.3 Caractéristiques techniques du champ photovoltaïque ................................................... 28
3.4.4.4 Schéma de branchement du générateur photovoltaïque ................................................. 29
3.4.4.5 Caractéristiques techniques de la pompe ........................................................................ 29
3.4.5 Dimensionnement par calcul................................................................................................ 29
3.4.5.1 les données du système : ................................................................................................ 29
3.4.6.2 Installation de la pompe .................................................................................................... 33
CONCLUSION ......................................................................................................................................... 37
BIBLIOGRAPHIE ...................................................................................................................................... 38
Annexes ................................................................................................................................................. 39

Liste des Sigles et Abréviations

 : Pourcent/ pourcentage

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page iv


 : Rendement
A : Ampère
AN : application numérique
E : énergie à produire
Es : ensoleillement global
H : hauteur du réservoir ;
Hg : hauteur géométrique
HMT : hauteur manométrique totale
Imoy : irradiation journalière moyenne
kW/m2 : kilowatt par mètre carré
Kwc : kilowatt-crête
L : longueur
m: mètre
mm2 : millimètre-carre
Nd : niveau dynamique
ɳm: rendement du moteur
Np : nombre des panneaux en parallèle
Ns : niveau statique
Ns : nombre des panneaux en série
Nt : nombre total des panneaux
Pc : puissance crête du générateur
Pch : pertes de charge
Pe: puissance électrique
Pm : Puissance mécanique
Psous : Puissance souscrite
PV : Photovoltaïque
Q : débit
QJ : besoin en eau journalier=25m3/j
Rm : rabattement maximal
S : section du câble
Um : tension du module

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page v


V : tension en volt
WC: watt-crête
Wh: watt heure

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page vi


Liste des figures

Figure 1:Illustration de l'organigramme de l'entreprise CONSULTATIONS PLUS .................................... 4


Figure 2: Principe de fonctionnement d’une centrale éolienne ............................................................. 6
Figure 3:principe de fonctionnement du centrale géothermique .......................................................... 7
Figure 4:principe de fonctionnement d'une centrale hydraulique ........................................................ 8
Figure 5:principe de fonctionnement d’une centrale de la biomasse ................................................... 8
Figure 6: illustration de l’énergie solaire ................................................................................................ 9
Figure 7:Illustration d’une centrale solaire photovoltaïque ................................................................. 10
Figure 8:Illustration d'une centrale thermique solaire ......................................................................... 11
Figure 9:Illustration du pasteurisateur d’eau solaire ............................................................................ 13
Figure 10: Mesures de température à l’intérieur de pasteurisateur d’eau solaire............................... 14
Figure 11: four solaire ........................................................................................................................... 15
Figure 12:Cuisson de viande avec le cuiseur solaire ............................................................................. 17
Figure 13: illustration de la pompe solaire ............................................................................................ 18
Figure 14: illustration du câble .............................................................................................................. 19
Figure 15: illustration de la conduite d’eau........................................................................................... 19
Figure 16: Illustration mise en place d’un champ photovoltaïque........................................................ 20
Figure 17: Illustration des différents vue du contrôleur des pompes LORENTZ ................................... 20
Figure 18: Illustration de la vue intérieur d’un PV disconnect .............................................................. 21
Figure 19: Illustration parafoudre ......................................................................................................... 21
Figure 20: Illustration d’une sonde de puits.......................................................................................... 22
Figure 21: Illustration d’un flotteur ....................................................................................................... 22
Figure 22:Illustration du sunsensor ....................................................................................................... 23
Figure 23:Illustration d'un système de pompage solaire photovoltaïque ............................................ 25
Figure 24: courbe du rendement moyen journalier pour chaque mois ................................................ 27
Figure 25: courbe du rendement journalier .......................................................................................... 27
Figure 26:Schéma de branchement des panneaux solaire ................................................................... 29
Figure 27:Pendant l’installation des supports et panneaux .................................................................. 32
Figure 28:fixation du champ.................................................................................................................. 33
Figure 29:fixation du câble .................................................................................................................... 33
Figure 30:protection du câble ............................................................................................................... 34
Figure 31:emboittement de la pompe .................................................................................................. 34
Figure 32:pompe prête.......................................................................................................................... 34
Figure 33:forage et la tête de puits ....................................................................................................... 35
Figure 34:immersion de la pompe ........................................................................................................ 35
Figure 35: câblage du contrôleur .................................................................... Erreur ! Signet non défini.
Figure 36: câblage du sectionneur .................................................................. Erreur ! Signet non défini.
Figure 37: Aperçu du système à la fin de l’installation ........................................................................ 36

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page vii


Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page viii
Liste des annexes :
Annexe 1:Fiche Technique de la pompe .............................................................................................. 40
Annexe 2:Connexion au contrôleur PS2-1800 de la pompe[7] ............................................................ 41
Annexe 3:Connexion du pv disconnect ................................................................................................ 42

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page ix


INTRODUCTION

Le couronnement des études dans l’enseignement supérieur se fait toujours par le biais
d’un projet industriel suivi d’un stage de fin d’études, notre formation faisant partie de ces
formations supérieures à caractère professionnel, nous ne pouvons pas nous sous soustraire
à cet état de faire car il permet à l’élève ou a l’étudiant d’être initié à la résolution des
problèmes industriels et de connaitre son futur cadre de travail.

Dans cette optique, Nous avons bénéficié d’un stage au sein de l’entreprise CONSULTATION-
PLUS spécialisées dans l’énergie solaire. Durant notre séjour, nous avons participé au
dimensionnement et à l’installation d’un système de pompage solaire au fil du soleil dans le
village de Gotheye servant à produire de l’eau potable pour la population locale,
l’élaboration et la construction d’un four solaire à effet de serre servant à promouvoir
l’utilisation des technologies solaires pour la cuisson des aliments en milieu rural. Nous
avons par ailleurs, participé à plusieurs autres activités pratiques (maintenance et
installation des équipements).

En vue de rendre compte de manière fidèle des mois passés au sein de l’entreprise
CONSULTATION-PLUS, il est logique de présenter de prime abord l’entreprise, puis les
généralités sur les énergies renouvelables et ensuite les différentes tâches que nous avons
eu à effectuer durant cette période.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 1


CHAPITRE I :
Présentation de
l’entreprise
« Consultation- Plus »

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 2


1.1 Historique

L’entreprise « CONSULTATIONS PLUS » est en service depuis 2009 et est inscrite au


registre de commerce et du crédit mobilier de Niamey sous le N°RCCM-NIA-2009-A-2426.
L’entreprise Consultations plus est une société de droit nigérien dont le numéro
d’identification fiscal, NIF est: 17015/R. Elle assure aussi la représentation de la société
SINES France au Niger et partenaire du groupe Allemand, LORENTZ. L’entreprise a des
domaines d’activités multiples. Cependant l’activité principale de l’entreprise est d’assurer
l’expertise et la réalisation des ouvrages dans le domaine des énergies renouvelables. De
façon spécifique, l’entreprise réalise des études techniques de dimensionnement, d’appui
conseils et de formation des comités locaux de gestion des projets. Pour ce qui est de la
réalisation, elle assure la fourniture, l’installation, la mise en service et la maintenance des
ouvrages réalisés dans le domaine de promotion des technologies à énergies renouvelables. En
termes de partenariat commercial, l’entreprise dispose des accréditations des fabricants basés
en Allemagne et en France dans le domaine des technologies solaires Photovoltaïques et de
pompage solaire. De plus, CONSULTATIONS PLUS est membre de l’Association
Professionnel de l’Energie Solaire du Niger (APE-Solaire) et de l’Association Professionnelle
des Energies Renouvelables de la CEDEAO (APER/CEDEAO).

1.2 Les activités de l’entreprise

L’objectif de cette entreprise est de satisfaire la fourniture et l’installation de matériels


solaires aux particuliers et aux professionnels. L’entreprise réalise des études techniques de
dimensionnement, d’appui conseils et de formation des comités locaux de gestion des projets.
Son principal objectif est de fournir des équipements de qualité et un service de réalisation
efficace géré par une équipe professionnelle et expérimentée dans le domaine. Par ses
activités l’entreprise vise à promouvoir l’énergie renouvelable dans le territoire national et
l’accès à l’eau potable dans les zones les plus reculées.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 3


1.3 Organisation de l’entreprise

L’entreprise CONSULTATION PLUS est structurée comme suit :

Directeur Générale

Assistante de
Direction

Département : organisation
de l’Administration Bureau annexe :
Centrale Département : Technique et Commerciale

Comptable Assistant
Administratif

Cellule
Technique Responsable
d’études et
réalisations
(Responsable du
bureau annexe)

Figure 1.1: l'organigramme de l'entreprise CONSULTATIONS PLUS

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 4


CHAPITRE II :
généralités sur les
énergies
renouvelables

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 5


1.1 Généralités

Depuis longtemps la consommation d’énergie électrique au Niger dépasse de loin sa


production, ce qui n’est pas sans conséquence dans le secteur public et privé. Cela nous
amènera sans doute à nous tourner vers les énergies dites renouvelables afin de combler le
déficit.

1.1.1 Définition

Une énergie renouvelable est une source d’énergie qui se renouvelle assez rapidement pour
être considérée comme inépuisable à l’échelle de l’homme. Les énergies renouvelables sont
issues de phénomènes naturels réguliers ou constants provoqués par les astres, principalement
le soleil (rayonnement), mais aussi la lune (énergie de marée) et la terre (énergie
géothermique).

1.1.2 Les différents types d’énergies renouvelables


1.1.2.1 Énergies éoliennes :

L’énergie est produite par de l’air en mouvement ou par la force du vent. Cette énergie peut
être obtenue à l’aide d’un dispositif comme un moulin à vent mais, de nos jours, ce sont plutôt
les éoliennes qui sont utilisées pour générer ce type d’énergie. Celles-ci sont installées dans
des endroits où le vent souffle avec intensité et peuvent produire jusqu’à 4,5MW lorsqu’elles
tournent à puissance maximale avec un vent de 50 à 60 Km/h. Le mode de fonctionnement
d’une éolienne est assez simple : le vent fait tourner les pales (couplés à un arbre et un train
d’engrenage, entre 10 et 20 tr/mn, puis l’alternateur contenu dans l’éolienne transforme
l’énergie mécanique produite en énergie électrique. [1]

Figure 2.1: Principe de fonctionnement d’une centrale éolienne

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 6


1.1.2.2 Énergie géothermique :

L’énergie géothermique est produite grâce à la chaleur présente dans les profondeurs da la
terre, dont le noyau peut atteindre 60000Celsius. Pour fonctionner convenablement, les
systèmes géothermiques ont généralement besoin de cette chaleur ainsi que d’eau : cette
dernière est acheminée dans des tuyaux souterrains, où elle est réchauffée par la température
ambiante puis remonté sous forme de vapeur pour ensuite être diffusée, par exemple, dans les
maisons. De tels systèmes peuvent être instaurés partout où les sols permettent l’installation
de conduits souterrains. Enfin, les systèmes d’alimentation géothermique génèrent de 3 à 4
fois plus d’électricité que ce qu’ils consomment pour pouvoir fonctionner. [1]

Figure 2.1:principe de fonctionnement du centrale géothermique

1.1.2.3 L’énergie hydraulique :

Constituant plus de 6% de la quantité d’énergie produite mondialement, l’énergie hydraulique


est fournie par le mouvement de l’eau (généralement les chutes, les marées ou les cours d’eau
à grand débit). On peut obtenir cette forme d’énergie notamment par la construction de
barrages hydroélectriques ou d’installations marémotrices, activées par les variations de la
marée. Leur fonction est le suivant : le débit de l’eau entraine une turbine qui est accouplé à
un alternateur, cet alternateur est tourné qui a son tour produit de l’électricité.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 7


Figure 2.2:principe de fonctionnement d'une centrale hydraulique

1.1.2.4 La bioénergie :

La bioénergie est une énergie dérivée de la combustion de matières organiques, aussi appelées
biomasse (bois, résidus agricoles, déchets organiques divers…). Elle constitue la plus
ancienne source d’énergie utilisée par les humains ; on a qu’à penser au bois de chauffer
utilisé, pour faire la cuisine, pour chauffer l’eau, etc. On peut aussi faire appel à la bioénergie
par le biais de l’éthanol produit à partir du (maïs, canne à sucre, betterave) ajouté à l’essence
dans un ratio de 10% éthanol 90% essence, en tant que carburant pour automobile. On peut
transformer la biomasse en énergie à l’aide de nombreux procèdes : en la brulant, en la
gazéifiant, en la transformant grâce à la biochimie, etc. [1]

Figure 2.3:principe de fonctionnement d’une centrale a biomasse

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 8


1.1.2.5 Energies solaires

C’est une source d’énergie qui dépend du soleil. Cette énergie permet de fabriquer de
l’électricité à partir de panneaux photovoltaïques ou des centrales solaires thermiques, grâce à
la lumière du soleil captée par des panneaux solaires.

Figure 2.4: illustration de l’énergie solaire

 L’énergie solaire photovoltaïque

C’est l’énergie qui provient de la conversion de la lumière du soleil en électricité au sein de


matériau semi-conducteur comme le silicium recouvert d’une mince couche métallique. Ces
matériaux photosensibles ont la propriété de libérer leurs électrons sous l’influence d’une
énergie extérieure. C’est l’effet photovoltaïque. L’énergie est apportée par les photons,
(composant de la lumière) qui heurtent les électrons et les libèrent, induisant un courant
électrique continu. Ce courant continu qui pourra être transformé en courant alternatif grâce à
un onduleur en cas de besoin.

L’électricité produite est disponible sous forme d’électricité directe ou stockée dans des
batteries (énergie électrique décentralisée) ou en électricité injectée dans le réseau.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 9


Figure 2.5:Illustration d’une centrale solaire photovoltaïque

 L’énergie solaire thermique


C’est une forme d’énergie solaire. Elle désigne l’utilisation de l’énergie thermique du
rayonnement solaire dans le but d’échauffer un fluide (liquide ou gaz). L’énergie reçue par le
fluide peut être ensuite utilisée directement (eau chaude sanitaire, chauffage etc.) ou
indirectement (production de vapeur d’eau pour entrainer des turbines couplée à des
alternateurs et ainsi obtenir de l’énergie électrique). [6]

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 10


Figure 2.6:Illustration d'une centrale thermique solaire

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 11


CHAPITRE III :
Activités menées au
cours du stage

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 12


3.1 Contexte

Tout au long de notre stage nous avons participé aux différentes activités de l’équipe « études
et réalisations » de l’entreprise CONSULTATION PLUS. Nous avons dans ce sens assisté le
responsable études et réalisations et aussi travaillé simultanément avec l’équipe des
techniciens lors des travaux d’installation et maintenance. Les principales activités (au
nombre de trois) auxquelles nous avons traités dans les points ci-après.

3.2 Expérimentation d’un pasteurisateur d’eau chaude

La situation d’eau potable est précaire dans de nombreux pays en voie de développement, car
beaucoup de site n’ont pas d’accès suffisant, a l’eau potable. La majorité des maladies dans
ces pays sont généralement provoqués par des bactéries qui résident dans l’eau rurale ou du
lait infectés. La pasteurisation peut contribuer à améliorer cette situation, car elle détruit les
bactéries.

3.2.1 Définition

La pasteurisation de l’eau est un procédé qui consiste à éliminer par l’emploi de la chaleur la
majorité des microbes présents dans cette eau. La pasteurisation de l’eau est faite à 63°C
pendant 20 minutes et à 73°C pendant une minute.

3.2.2 Principe de fonctionnement

La pasteurisation solaire est une technologie simple, elle consiste à utiliser le rayonnement
solaire pour inactiver et détruire certains micro-organismes pathogènes présent dans l’eau.
L’appareil de pasteurisation d’eau est constitué de mallette thermique qui contient 8 bouteilles
de 0,5 litre de couleur noire. Le principe de fonctionnement est le suivant, une fois exposé au
soleil, les bouteilles peintes en noir absorbent le rayonnement solaire ce qui entraine une
élévation de la température du fluide qu’elles renferment.

Figure3.1:Illustration du pasteurisateur d’eau solaire

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 13


3.2.3 Résultats des mesures

Nous avons effectué quelques tests de mesure de la température du pasteurisateur en


septembre dans la région de Niamey latitude : 13°30'49'' Nord, rayonnement solaire quotidien
moyen : 6,06 kWh/m2/jour, température ambiante : 37 °C.

Figure3.2: Mesures de température à l’intérieur de pasteurisateur d’eau solaire

Les mesures ont été effectuées à partir de 11h pendant une (01) heure avec une prise de
température à chaque 10 minute. Initialement a une température d’environ 35°C, on constate
une fois exposés au soleil la température à l’intérieur de pasteurisateur augmente pour
atteindre environ 65°C après une heure de temps.

3.2.4 consignes d’utilisation

 Remplir les tubes au 9/10 de leur volume


 Placer les tubes en tenant compte de la position du testeur de température.
 Orienter le pasteurisateur face au soleil dès le lever du soleil
 Vérifier si le voyant vert apparait au bout du tube, ce qui permet de confirmer que la
température requise est atteinte pour rendre cette eau potable

3.2.5 Avantages et inconvénients

 Avantages

 Temps d’utilisation : de 8 H à 18 H

 Entretien très léger

 Durée de vie 10 ans minimum

 Très facile d’utilisation


Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 14
 Inconvénient

Il ne sera pas utilisable à l’absence du soleil

3.3 Utilisation d’un four solaire


3.3.1 Définition

Un cuiseur solaire est un dispositif qui est conçu pour capter au maximum le rayonnement
solaire et qui le transforme en chaleur pour pouvoir cuisiner, chauffer l’eau etc.

3.3.2 Constitutions
Il est constitué de :

 Foyer : appelé aussi « boîte de Concentration » contient une casserole.


 Un tube contenant de l’huile végétale : qui transporte la chaleur pour la stérilisation
dans la boîte
 Un réflecteur : C’est une feuille d’aluminium qui réfléchit les rayons du soleil sur le
tube. L’huile contenue dans le tube ainsi chauffée, atteint une température suffisante pour
cuire vos repas et/ou stériliser votre matériel médical.

Figure3.3: four solaire

3.3.3 Principe de fonctionnement

Si le four est exposé au soleil il Capte le rayonnement solaire et le concentre à travers un


réflecteur sur un tube qui contient un fluide caloporteur qui permettra de chauffer le fluide à
des températures très élevées. La chaleur concentrée obtenue au fluide sera restituée et
transmise sous forme de vapeur à la casserole de cuisson. Cette chaleur est conservée à une

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 15


température élevée pendant plusieurs heures dans le fluide et la boite de conservation et la
continuée à restituer même en cas de manque d’ensoleillement.

3.3.4 Consignes d’utilisation

 Orienter le stérilisateur / cuiseur face au soleil dès le lever du soleil


 Observer un temps de préchauffage de l’huile au moins 1 h 00
 Réajuster la position du cuiseur en l’orientant dans l’axe du soleil (facultatif).
 Observer la température affichée sur le thermomètre et quand elle atteint 70°c on peut
placer le repas dans la casserole.

3.3.5 Expérience réalisée

A partir du cuiseur solaire à concentration que nous avons au bureau, nous avons
expérimenté plusieurs types de plats. C’est un appareil qui est simple à utiliser si on respecte
les consignes citées ci-dessus. Voici ci-dessous quelques exemples suite à notre
expérimentation :

o Pour amener un litre d’eau à ébullition après avoir chauffée au moins une heure (1h),
il faut à peu près trente minutes (30mn). En cas de manque d’ensoleillement cela peut
prendre beaucoup plus de temps.
o Nous avons préparé 3 sachets de nouilles en moins d’une heure après la phase de
chauffage de l’huile.
o Nous avons réussi à préparer aussi de la viande sauté de mouton (1/2kg) en moins de
deux heures (2H) après avoir chauffé l’huile.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 16


Figure 3:Cuisson de viande avec le cuiseur solaire

3.3.6 Avantages et inconvénients

 Avantages

 Plage d’utilisation : de 9 H à 18 H

 Entretien très léger

 Durée de vie 15 ans minimum

 Facilité d’utilisation

 Absence d’éblouissement

 Inconvénient

Il n’est pas opérationnel en l’absence du soleil

3.4 Conception et réalisation d’un système de pompage solaire en milieu


rural
Les pompes solaires sont des dispositifs utilisés pour le pompage des eaux de surface, de puits
ou de forage pour la consommation locale des habitants et leur bétail mais aussi pour
l’irrigation des cultures. Elles fonctionnent intégralement grâce à l’énergie du soleil et
remplacent les puits traditionnels à traction animale ou humaine. L’entreprise
CONSULTATION PLUS réalise des installations de pompe solaire au fil du soleil. C’est un
système photovoltaïque plus simple, plus fiable et moins coûteux qu’un système avec

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 17


batteries. Le stockage de l’eau se fait dans un château d’eau (réservoir), l’eau est ensuite
distribuée par gravité aux fontaines.

3.4.1 Principe de fonctionnement

Le principe de fonctionnement de la pompe solaire est simple : la pompe est alimentée par un
récepteur de rayonnement solaire appelé panneau photovoltaïque à travers un contrôleur. Elle
pompe un maximum d’eau le jour, en fonction de l’ensoleillement, et se met à l’arrêt la nuit.
Pour le cas nécessitant un pompage de jour comme la nuit, il faut ajouter un réservoir qui
prendra le relais dans la nuit.

3.4.2 Les composants principaux du système

 La pompe solaire

L’entreprise CONSULTATIONS PLUS utilise les pompes fabriquées par LORENTZ.


LORENTZ est une entreprise Allemande qui fabrique des pompes à eau solaires. La pompe
est choisie généralement en fonction de la hauteur manométrique (HMT) totale du puits et du
besoin en eau.

Figure 3.4: illustration de la pompe solaire

 Le câble de connexion
Les câbles électriques sont utilisés pour le raccordement entre les différents équipements de
l’installation, des panneaux PV jusqu’à la pompe. Ils sont résistants aux intemperies.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 18


Figure3.5: illustration du câble

 Les conduits d’eau

Ce sont les tuyaux rigides qui conduisent l’eau de la pompe au réservoir c’est-à-dire : les
conduits d’aspiration et de refoulement.

Figure 3.6: illustration de la conduite d’eau

 Le réservoir d’eau

C’est le contenant dans lequel on stocke l’eau de refoulement provenant du forage, il doit être
choisi en fonction du besoin journalier en eau.

 Champ solaire photovoltaïque

Le champ est constitué des panneaux photovoltaïques et des supports. Le premier point à
déterminer lors d’une installation est l’orientation des panneaux solaires. Il est important de
connaitre l’endroit où l’on doit positionner les panneaux photovoltaïques mais l a plupart des
temps le client donne cette information. Il faut juste s’assurer que les panneaux ne seront pas
dans l’ombre. Au Niger, les panneaux sont installés plein Sud suivant une inclinaison de
15°C. En effet cette disposition permet de capter au maximum le rayonnement solaire.
Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 19
Figure3.7: Illustration mise en place d’un champ photovoltaïque

 Contrôleur solaire MPPT

C’est un élément central d’une installation solaire de l’entreprise consultation plus. Il permet
de contrôler la production des panneaux tout en optimisant la durée de vie des batteries. Il
doit donc être soigneusement choisi. De plus en cas de ciel nuageux, quand l'intensité
lumineuse change constamment, un régulateur MPPT (Maximum Point Power Tracking)
améliorera la collecte d'énergie. Le contrôleur doit être protégé de l’eau, de l’humidité et des
animaux. Son boîtier doit donc toujours être étanche, et être installé dans un endroit sec et
suffisamment ventilé.

Figure3.8: Illustration des différentes vue du contrôleur des pompes LORENTZ

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 20


 PV disconnect

La gamme de sectionneurs PV LORENTZ est une boîte de connexion PV avec sectionneur


intégré et protection contre les surtensions dues à la foudre incluse en option. La boîte est
conçu pour brancher une chaîne de module PV (6 chaines pour le 440-40-6) au contrôleur de
la pompe en utilisant les bornes situées à l’intérieur de la boîte. Le sectionneur cc est utilisé
comme disjoncteur manuel entre le panneau solaire et la charge. Ce sectionneur est facile
d’accès, il suffit d’ouvrir le couvercle à charnières au-dessous du verrou à ressort.

Figure3.9: Illustration de la vue intérieure d’un PV disconnect

 Parafoudre
C’est un appareil de protection contre la foudre. Son utilisation est facultative mais il est très
important car il permet de renforcer la protection de l’installation solaire.

Figure3.10: Illustration de parafoudre

 Sonde de puits
C’est un dispositif de protection contre le démarrage à sec. Il permet d’éviter d’endommager
la pompe quand elle fonctionne à sec.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 21


Figure3.11: Illustration d’une sonde de puits

Flotteur

C’est un dispositif de protection qui permet de détecter le niveau d’eau et d’arrêter la pompe
lorsque le réservoir est plein.

Figure3.12: Illustration d’un flotteur

 Sun sensor

Le module sun sensor permet de paramétrer le niveau d’ensoleillement à partir duquel la


pompe est mise en marche. Il rallonge la durée de vie des pompes en évitant le
fonctionnement lors d’un ensoleillement faible.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 22


Figure3.13:Illustration du sunsensor

3.4.3 Dimensionnement d’une installation de pompage solaire

3.4.3.1 Contextes :

Lors de notre stage, nous avons eu l’occasion de participer à l’élaboration d’un projet de
pompage solaire pour un particulier dans la commune rurale de Gotheye située dans le
département de Tillabéry.
Dimensionner un système consiste à déterminer la puissance totale à installer en fonction de
toutes données fournies par le client, jusqu’aux caractéristiques des équipements à installer
ainsi que leur comportement en fonction de l’ensoleillement journalier et leur rendement
variable tout au long de l’année.

Au cours de notre stage nous avons utilisé deux méthodes de dimensionnement : par la
méthode manuelle en utilisant les formules mathématiques appropriées et par l’utilisation
d’un logiciel du groupe LORENTZ.

3.4.3.2 Données de base

Avant de commencer le dimensionnement l’entreprise CONSULTATIONS PLUS recueille


les informations auprès de client en lui donnant une fiche à remplir (cf. annexe 4).Les
données recueillies seront nécessaires pour dimensionner la pompe solaire et les composants
annexes.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 23


3.4.3.3 La localisation et surface disponible :

En général, il faut déterminer le lieu d’implantation du projet afin de déterminer


l’ensoleillement de la zone. En plus, il est nécessaire de connaitre la surface disponible pour
l’implantation des panneaux solaires car pour des grandes installations cela nécessite des
surfaces importantes.

3.4.3.4 Le débit journalier :

Le débit (Q) est la quantité d’eau que la pompe peut fournir durant un intervalle de temps
donné. En pompage, le débit est habituellement donné en litres par heure (l/h). En pompage
solaire, le débit (ou le besoin en eau) est souvent exprimé en m3 par jour.
La quantité d’eau requise par le client pour son pompage solaire est estimée à : 20 m3/ jour.

3.4.3.5 Niveau statique

Le niveau statique (Ns) d'un puits ou forage est la distance du sol à la surface de l'eau avant
pompage.
Nous avons utilisé une sonde piézométrique pour mesurer la profondeur statique, c’est-à-dire
la profondeur à partir de laquelle l’eau est présente dans le puits. La profondeur totale du
forage est de 70 m.
La profondeur statique mesurée était estimée à : 21 m.

3.4.3.6 Niveau dynamique

Le niveau dynamique (Nd) d’un puits ou d’un forage est la distance du sol à la surface de
l’eau pour un pompage à un débit donné. Pour le calcul de la hauteur manométrique totale
(HMT), le niveau dynamique est calculé pour un débit moyen. La différence entre le niveau
dynamique et le niveau statique est appelée rabattement et est notée (Rm). Rm est le
rabattement maximal acceptable avant de stopper la pompe. Le niveau dynamique était estimé
à : 41 m

3.4.3.7 La hauteur du réservoir

C’est la hauteur à laquelle le réservoir de stockage d’eau pompée est placé. Elle est
généralement notée Hr.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 24


3.4.3.8 La hauteur manométrique totale (hmt)

La hauteur manométrique totale (HMT) d’une pompe est la différence de pression en mètres
de colonne d’eau entre les orifices d’aspiration et de refoulement. Cette hauteur peut être
calculée comme suit :

HMT = Nd + Hr + Pertes de charge (1)


Avec :

Pertes de charge : Les calculs des pertes de charge sont généralement longs et complexes.
On les estime souvent à en moyenne entre 10 à 15 % de la hauteur manométrique.

3.4.3.9 Diamètre de l’ouvrage

Les pompes immergées ont généralement des diamètres qui varient. Pour s’assurer que la
pompe choisie peut être placée dans l’ouvrage (puits et forage), l’entreprise demande les
différents diamètres de l’ouvrage.

Le schéma ci-dessous donne un récapitulatifs des différentes données de bases nécessaires au


dimensionnement du pompage solaire.

Figure3.14:Illustration d'un système de pompage photovoltaïque

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 25


3.4.4 Dimensionnement par le logiciel COMPASS
Pour dimensionner ce système, l’entreprise CONSULTATIONS PLUS dispose d’un logiciel
fabriqué par leur partenaire LORENTZ. Le logiciel est dénommé COMPASS LORENTZ. Les
études de dimensionnement avec le logiciel permettent de déterminer la puissance totale à
installer en fonction de toutes les données fournies par le client, jusqu’aux caractéristiques des
équipements à installer ainsi que leur comportement en fonction de l’ensoleillement
journalier.
Les données de base introduites dans le logiciel sont récapitulées comme suit :
 Niveau dynamique
 Niveau statique
 Débit d’eau
 Localisation du site
 Longueur de conduite d’eau
Le logiciel fait ressortir un résumé en fichier PDF avec le type panneaux utilisé leur nombre
nécessaires ainsi que la manière de les disposer, la pompe convenable pour un débit donné,
le rendement journaliers de la pompe et la capacité du réservoir a installé.
Les résultats obtenus sont énumérés ci-dessous :

3.4.4.1 Le rendement mensuel moyen

Le graphe obtenu donne des renseignements sur quelques paramètres clés pour le
dimensionnement. On constate qu’il fournit des renseignements sur le rayonnement solaire de
la zone (kWh/m2) qui est nécessaire pour estimer la quantité d’énergie produite par les
panneaux solaires installés. Il donne également des informations sur la quantité d’eau
météorologique qui tombe sur le lieu au cours d’une période donnée en (m3) ainsi que la
température ambiante en (°C).
Le paramétrage du Sun Sensor indique que si l’ensoleillement est inférieur à 200 W/m², la
pompe sera mise à l’arrêt automatiquement pour éviter les démarrages répétitifs.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 26


Figure3.15: courbe du rendement moyen journalier pour chaque mois

En dehors des paramètres clés pour le dimensionnement, le graphe nous donne l’information
sur la quantité journalière d’eau pompée dans chaque mois en (m3). On constate que la
production moyenne quotidienne du système est de 22 m3 pour un débit journalier souhaité
par le client de 20 m3. La production couvre donc largement les besoins souhaités.

3.4.4.2 Rendement journalier

Figure 4: courbe du rendement journalier

Ce graphe informe sur le rendement journalier de la pompe. On constate que la quantité d’eau
journalière varie en fonction du rayonnement solaire. Plus le rayonnement capté est important
plus la quantité d’eau est grande. Cette courbe définit bien le système de pompage dit au fil du
soleil, car on remarque bien la variation du rendement qui est proportionnelle à
l’ensoleillement du site.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 27


3.4.4.3 Caractéristiques techniques du champ photovoltaïque

Le générateur photovoltaïque est constitué de quatre panneaux solaire photovoltaïque de


265 Wc et tension 24 V.

Tableau 1. Caractéristique technique du générateur photovoltaïque


800 W/m², 20 °C Max./STC*
Générateur PV Température des cellules [°C] 46 25

Perte de température [%] 8,8 -

Perte par saletés [%] 5,0 -

Pmax [Wp] 721 1040

Vmp [V] 114 125

Mp [A] 6,3 8

Voc [V] 138 152

Isc [A] 6,8 9

Pout [W] 721 -

Vout [V] 114 -

Iout [A] 6,3 -

Câble moteur Perte de puissance [%] 1,5 3,6 4,5

Systèmes de pompe Puissance du moteur [W] 175 693 1400

Tension du moteur [V EC] 72 91 120

Intensité du moteur [A] 2,5 7,7 13


Vitesse du moteur [rpm] 2255 2495 2970
Débit [m2/h] 0 3,0 5,8
Efficacité [%] 0 51 51

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 28


3.4.4.4 Schéma de branchement du générateur photovoltaïque

Figure 5:Schéma de branchement des panneaux solaire

3.4.4.5 Caractéristiques techniques de la pompe

La pompe immergée choisie est la PS 1800 cs-5-12, qui a un débit max de 7,6 m3/h pour une
hauteur maximale de 70 m. cf. annexe1

3.4.5 Dimensionnement par calcul


3.4.5.1 les données du système :
Besoin en eau 20m3/j ;
Rendement de la pompe est 0.92 ;
Rendement d’onduleur 0.98 ;
Module PV 260wc, 24v ;
Temps de fonctionnement 10h ;
Rendement moteur 0.92 ;
Irradiation journalier 5.52w/m2/h ;
Le dimensionnement d’un système de pompage solaire par la méthode manuelle comprend les
étapes suivantes : [4]
Etape1: détermination de débit
π∗∆Q (1)
Qmax = 2∗t

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 29


π ∗ 20
=
2 ∗ 10

= 3.14 m3 /h
Avec
Qmax : débit d’eau maximum (m3 /h)

∆Q : Besoin en eau (m3 /j)

Etape2 : détermination de la puissance hydraulique


Qmax∗HMT (2)
Ph = 367

Avec
Ph : puissance hydraulique
HMT=Hd+Hr+10%(Hd+Hr)= 41+4+10%(45)=49.5m (3)
3.14∗49.5
Donc Ph= = 0.423kw
367

Etape3 : détermination de la puissance mécanique


Ph (4)
Pm = ηp

0.423
= 0.92

= 0.459kw
Avec
Pm : puissance mécanique
ηp: Rendement de la pompe

Etape4: détermination de la puissance électrique de la pompe


Pm (5)
Pe = ηm

0.459
= =0.499kw
0.92

Avec :
Pe : puissance électrique

ηm : Rendement mécanique
Etape5 : détermination de la puissance électrique pour le système
Pe (6)
Psous = K

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 30


Ou : K = ηond*ηcable*ηpann
Avec :
Psous : puissance souscrite du système
K : rendement du système
ηond : rendement d’onduleur
ηcable : rendement cable
ηpann : rendement de panneau
Donc
0.499
Psous= 0.98∗0.90∗0.90 =0.628kw

Etape6 : détermination de l’énergie nécessaire pour le système


Eelec = Psous*T (7)
= 0.628*10
= 6.28kwh
Avec :
Eelec : énergie nécessaire du système
T : temps de fonctionnement par jour

Etape7: détermination de la puissance crête


Eelec (8)
Pc = Irmoy

6.28
=
5.52

= 1.137kwc

Avec :
Pc : puissance crête
Irmoy : irradiation journalière
Etape8 : détermination de nombre total de panneau
Pc (9)
Nt = Pcm

1.137
Nt = = 4modules
260

Avec :
Nt : nombre total du panneau

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 31


Pcm : puissance du module
Etape9: détermination de nombre de panneau en série
Uu (10)
Ns = Um

96
Ns = 24 = 4modules en série

Avec :
Ns : nombre du module en série
Uu : tension d’utilisation du système
Um : tension du module
Etape10 : détermination de nombre de panneau en parallèle
Nt (11)
Np = Ns
Np=1module
Avec :
Np : nombre de module parallèle.

3.4.6 Installation
C’est une partie qui contient l’ensemble des étapes de l’installation du système de pompage.
Cette expérience nous a permis d’acquérir des compétences pratiques solides et
d’appréhender concrètement toutes les procédures liées à l’installation d’un système de
pompage au fil du soleil.

3.4.6.1 Installations du champ photovoltaïque


 Fixation des supports et pose des panneaux : Les supports ont été conçus
préalablement avec toutes les mesures nécessaires pour pouvoir réceptionner les
panneaux. Nous avons installé les supports en acier et nous les avons fixés au sol
avec du Béton.

Figure3.16:Pendant l’installation des supports et panneaux

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 32


 Fixation du champ : Une fois les supports bien fixer, nous avons assemblé et fixé les
4 panneaux qui fournirons la puissance nécessaire aux fonctionnent de l’installation.

Figure3.17:fixation du champ

3.4.6.2 Installation de la pompe

La pompe étant alimentée en triphasé, nous avons raccordé les 4 fils (trois phases et terre)
avec un autre câble électrique plus long et de même section tout en scellant hermétiquement
(avec de la résine) le lieu de raccordement.

Une fois le raccordement des fils électriques terminé, c’est au tour du tuyau de sortie d’eau à
être connecté à la pompe.
Nous avons placé une sonde de puits à la partie supérieure de la pompe pour prévenir la
pompe de fonctionnement à sec.
En absorbant de l’eau, la pompe et le tuyau deviennent extrêmement lourds, nous avons donc
attaché une corde de sécurité qui sera reliée à la tête de pompe et qui va soutenir le poids total
celle-ci.
Phase1 : connexion du câble d’alimentation à la pompe

Figure3.18:fixation du câble

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 33


Phase2 : protection du câble dans le moule avec colle et ruban adesif

Figure3.19:protection du câble

Phase3 : emboitement de la conduite d’eau à la pompe

Figure3.20:emboittement de la pompe

Phase4 : pompe prête à être immergée

Figure3.21:pompe prête

Emplacement de la tête de la pompe : Cette étape peut se dérouler au même moment que la
fixation des supports et panneaux. La structure est en acier et très robuste, elle permet de
supporter le poids de la pompe et tuyaux gorgés d’eau. Elle représente la sortie d’eau du puits.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 34


Avant l’installation de puits Apres l’installation
Figure3.22:forage et la tête de puits

Phase5 : Immersion de la pompe

Figure3.23:immersion de la pompe

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 35


1.12.3 Câblages
 Raccordement du fils triphasé au contrôleur PV : Les fils triphasés de la pompe ont
été connectés à la sortie triphasée du contrôleur PV.

 Raccordement du champ PV : Les 4 panneaux branchés en série sont d’abord


connectés au sectionneur PV (équipé d’un système de parafoudre) puis raccordés à
l’entrée DC du contrôleur PV.

 Raccordement du câble électrique de la sonde de puits : Le câble est aussi connecté


au contrôleur ainsi que le SunSensor qui mesure le rayonnement solaire et empêche à
la pompe de tourner lorsque l’ensoleillement n’est pas suffisant.

 Connexion au contrôleur PS2-1800 de la pompe [7] (annexe2)

 Connexion du PV Disconnect et du MNSP-300 pour la protection de la pompe


[5] (annexe3)

Les sorties du sectionneur, de sonde de puits, de sunsensor et de la pompe sont tous


connectés au contrôleur. C’est le contrôleur qui gère tout le système.

En fin après avoir tout raccordé nous avons testé le système qui a fonctionné sans aucun
problème

Figure3.26: Aperçu du système à la fin de l’installation

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 36


CONCLUSION

Ce stage m’a permis d’approfondir mes connaissances dans les activités de l’énergie
solaire et de découvrir dans les détails le secteur du domaine. Ces activités peuvent se scinder
en deux grandes catégories :

- La première est celle l’énergie solaire photovoltaïque, liée à l’alimentation des pompes
électriques et par la suite à la production d’eau potable (à travers la mission Gotheye),
l’éclairage et l’alimentation des équipements.
- La deuxième concerne l’énergie solaire thermique à travers le four et le pasteurisateur.
Ces deux volets sont extrêmement importants dans la politique de préservation de
l’environnement et contribuent pour beaucoup au développement des zones rurales.

Nous pouvons donc dire que l’objectif du stage à savoir l’acquisition du nouvelle
connaissance et la maitrise du terrain ont été atteint. Son déroulement au sein de l’entreprise
CONSULTATIONS PLUS a parfaitement répondu à mes attentes puisqu’il m’a conforté dans
mon choix professionnel car nous souhaitons vivement que ce genre de stage dure au moins
quatre mois pour plus de pratique car les volets du solaire sont nombreux et en plein
développement.

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 37


BIBLIOGRAPHIE

[1] : M.Boudacar Adamou Bassirou : projet Industriel de dont le thème est «


Dimensionnement d’un système d’électrification par système photovoltaïque » promotion
2012.

[2] Amadou Moussa Toukour : projet Industriel de dont le thème est « Dimensionnement
d’un système de photovoltaïque alimentant une maison isolée » promotion 2016.

[3] Mohamed Lakhdar LOUAZENE : Mémoire de fin d'étude pour l'obtention de master,
Université EL HADJ LAKHDAR-BATNA de

[4] : Mr ASSARID : cours Photovoltaïque cycle TS, 2018

[5] L’entreprise LORENTZ livre de manuel d’installation de pompage.

Site web:
[6]: https://particuliers.engie.fr > electricite > s….
[7]: https://www.picbleu.fr > page > solaire-p…
[9]:https://www.planete-energies.com > med

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 38


Annexes

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 39


Fiche technique de la pompe

Annexe 1:Fiche Technique de la pompe

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 40


Connexion au contrôleur PS2-1800 de la pompe [7]]

Annexe 2: Connexion au contrôleur PS2-1800 de la pompe [7

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 41


Connexion du pv disconnect

Annexe 3:Connexion du pv disconnect

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 42


Questionnaire pompe

Annexe: 4: questionnaire pompe

Réalisé par : ABDOU GADO M.Sani Page 43

Vous aimerez peut-être aussi