Vous êtes sur la page 1sur 186

EXAMEN REGIONAL DU BACCALAUREAT

Région de Méknès Tafilalet - Juin 2008

Texte :
Un matin, nous nous préparions pour sortir, quand quelqu’un frappa à la
porte de la maison. Il demanda si c’était bien là qu’habitait le maaleme Abdesslam, le
tisserand. Les voisins lui répondirent par l’affirmative. Kanza, la chouafa, appela ma
mère.
- Zoubida ! Zoubida ! Quelqu’un « vous » demande
Ma mère avait naturellement tout entendu déjà. Elle avait pâli. Elle restait au
centre de la pièce, une main sur la poitrine, sans prononcer un mot. Qui pouvait bien
nous demander ? Etait-ce un messager de bon augure ou le porteur d’une mauvaise
nouvelle ? peut-être un créancier que mon père avait oublié de nous signaler ! la petite
somme d’argent que mon père nous avait laissée avant son départ. Avait fondu.
Les quelques francs qui nous restaient étaient destinés à l’achat de charbon.
Enfin, ma mère répondait d’une voix qui tremblait légèrement :
- Si quelqu’un désire voir mon mari, dis-lui, je te prie, qu’il est absent.
Kanza fit la commission à haute voix à l’inconnu qui attendait derrière la porte
de la maison. Un vague murmure lui fit écho. Kanza, pleine de bonne volonté, nous le
traduisait en ces termes :
- Zoubida ! cet homme vient de la campagne, il t’apporte des nouvelles du maalam
Abdeslam. Il dit qu’il a quelque chose à te remettre.
Ma mère reprit courage. Un sourire illumina sa face.
- C’est exactement ce que je pensais, dit-elle en se précipitant vers l’escalier.
Elle descendait les marches à toute allure. Pour la première fois de ma vie, je la
voyais courir, je la suivis. Je ne pouvais pas espérer la gagner de vitesse. Quand
j’arrivai dans le couloir d’entrée ma mère discutait déjà par l’entrebâillement de la
porte avec un personnage invisible. L’ombre disait d’une voix rude.
- Il va bien, il travaille beaucoup et met tout son argent de côté. Il vous dit de ne
pas vous inquiéter à son sujet. Il m’a donné ceci pour vous.
Je ne voyais pas ce qu »il remettait à ma mère par la fente de la porte. Ma retroussa le
bas e sa robe et serra précieusement dans ses plis le trésor que lui remettait l’inconnu.
- Il y a encore ceci, dit la voix c’est tout. Je quitte la ville demain matin, je verrai la
-Imaalam Abdesslam dés mon arrivée au douar. Que dois-je lui dire de ta part ?
- Dis – moi que Sidi Mohamed va beaucoup mieux.
- Louange à Dieu ! sa santé l’inquiétait beaucoup . je m’en vais ; restez en paix.
- La paix t’accompagne, messager de bon augure.

I- COMPREHENSION
Relisez le texte et répondez aux questions suivantes :
1. Ahmed SEFRIOUI est un écrivain marocain d’expression française.
Quand et où est-il né ? Citez une de ses œuvres (autre que « la boîte à Merveilles »
Quand est-il mort ?
Pour répondre, vous pouvez choisir parmi les informations suivantes : 1910, 1915,
1984,2004, Fys, Tétouan, Bordeaux, Oujda, « le jardin des sortilèges ».
« Les contes de l’absurde » « les Travailleurs de la mer ».
2. Pourquoi « la Boîte à Merveilles » est –elle me œuvre autobiographique ?

3. D’après votre lecture de l’œuvre, pourquoi le narrateur pense-t-il à un créancier ?


4. Relevez quatre mots ou groupes de mots qui reprennent « l’inconnu » dans le texte.
5. a – Relevez une métaphore employée par le narrateur dans le passage suivant :
« quand j’arrivai dans la couloir d’entrée ma mère discutait déjà par
l’entrebâillement de la porte avec un personnage invisible. L’ombre disait d’une voix
rude.. »
b- Quelle idée cette métaphore met-elle en valeur ?

6. a- Quelles informations sur le mari sont données par l’inconnu à la femme ?


b- Quelle information l’inconnu doit-il transmettre à maalam Abdeslam ?

7. a- D’après votre lecture de l’œuvre, quel trésor l’inconnu donne-t-il à la mère ?


b- pourquoi le narrateur qualifie-t-il que l’inconnu a donné à sa mére de «
trésor » ?
8. a- Découpez le texte en deux parties
b- Donnez un titre à chacune d’elles.

9. Quels sentiments la mère-a-t-elle éprouvés dans le texte ?

10. a- Pensez vous que cet extrait est un passage important dans « la boîte à
Merveilles » ?
b- Pourquoi ?

II- PRODUCTION ECRITE


Dans « la Boîte à Merveilles », le père du narrateur a perdu tout son argent au souk.
Sa femme a essayé de le convaincre d’en emprunter.
Approuvez-vous cette proposition ?
Recourir au crédit pour résoudre ses problèmes d’argent est-elle pour vous une bonne
solution ?
Rédigez un texte dans lequel vous exprimerez votre avis sur le sujet.
Corrigée

EXAMEN REGIONAL DU BACCALAUREAT


Région de Méknès Tafilalet - Juin 2008
I - Compréhension
1. Ahmed Sefrioui est un écrivain marocain d’expression française. Il est né en
1915 et mort en 2004. une de ses œuvres, autre que « la boîte à Merveilles » « Le
jardin des sortilèges »
2. « La Boîte à Merveille » est une œuvre autobiographique car l’auteur ( Ahmed
Sefrioui) est aussi le narrateur et le personnage et dit « je ».
3. Le narrateur pense à un créancier parce qu’il pense que son pére a perdu son
argent au souk en des circonstances indéterminées et a dû en emprunter.
4. Les quatres mots aux groupes de mots qui reprennent « l’inconnu » :
- « cet homme » - « un personnage invisible » - « l’ombre » - « messager de
bonne augure »
5. a- Le métaphore employée par le narrateur dans le passage suivant : » quand
j’arrivai dans le couloir d’entrée ma mére discutait déjà par l’entrebâillement de la
porte avec un personnage invisible. L’ombre disait d’une voix rude… » est «
l’ombre »
b- cette métaphore met en valeur l’idée de l’invisibilité
6.a- les informations que l’inconnu apporte du mari sa femme sont :
- Il va bien, il travaille beaucoup et met tout son argent de côté.
- Il dit à sa femme de ne pas s’inquiéter à son sujet.
b- l’information que l’inconnu doit transmettre à maâlem Abdeslam : Sidi
Mohamed va beaucoup mieux.
7. a- le trésor que l’inconnu donne à la mère : des œufs, de l’huile, du beurre et de
l’argent.
b- le narrateur qualifie cela de trésor car la petite famille est si modeste que ces
petites choses ont une grande valeur pour elle.
8. a- Les deux parties du texte :
« un matin, nous nous préparions…quelque chose à te remettre »
Ma mére reprit courage…( à la fin du texte)
b- l’inquiétude de Zoubide à l’arrivée de l’inconnu
la discussion de Zoubida avec l’inconnu.
9. Les sentiments que la mère a éprouvés dans le texte : - inquiétude ou angoisse
et joie.
10. c’est un passage important dans l’œuvre car il marque le premier contact du
père avec sa famille après son départ à travers un messager.

II- Production écrite :


le coût de la vie qui ne cesse d’augmenter peut avoir une incidence directe sur
la vie des familles, notamment les modestes.
Il existe des dépenses ou difficultés financières imprévisibles qui peuvent
paraître :
Trouver des solutions immédiates pur y remédier : recourir à des crédits, des
banques devenus à la mode ou compte sur des crédits pour la rentrée scolaire
les vacances, les fêtes, les mariages…
C’est vrai que cette solution semble efficace dans l’immédiat, cependant elle
ne l’est pas pour toujours, et ce pour plusieurs raisons :
- recours fréquent à ces crédits cause un déficit financier chronique.
- Pousse les gens à dépenser sans réfléchir.
- Risque la faillite et la ruine.
- La décision de maalem Abdesalam d’aller travailler pour redresser sa situation
financière est une bonne solution pour rester uminisé contre toute manœuvre
financière qui pourrait porter préjudice à son budget.
Corrigée

EXAMEN REGIONAL DU BACCALAUREAT


Région de Casablanca - Juin 2008

I –
Compréhension
1. pierre Boulle est un écrivain français, né en 1912 à Avigon. Il est de formation
scientifique car il est ingénieur de l’Ecole Supérieure d’Electricité. Il est parti en Asie(
Malaisie et Japon) dans les rangs militaires avant de revenir, pour se fixer à Paris pour
se consacrer à l’écriture. Il est l’auteur de plusieurs romans dont « le ont de la rivière
kwaï » et « la planète des singes » . il est mort en 1994.
2. le texte est extrait de « la planète des singes » de Pierre Boulle. C’est un roman de
science fiction. Il relate l’histoire de trois hommes partis dans un voyage
interplanétaire pour l’exploration de la région de la géante étoile Bételgeuse. Une fois
sur la planète Soror, ils sont surpris par des singes qui étaient les maîtres de cette
planète où les humains se conduisaient comme des animaux : Arthur Levain a été tué,
le professeur Antelle a perdu la raison et Ulyse Mérou capturé et placé dans un centre
de recherches.
Celui a réussi à échapper avec sa petite famille grâce à la complicité de Zina et de
Cornélius, un couple de chimpanzés.
3. les indices qui montrent que le texte est extrait d’un roman de science fiction :
- après sept cents ans d’absence.
- c’est un gorille.
4. le narrateur a quitté la terre depuis sept cents ans.
Les lieux familiers qu’il reconnaît :
- Paris
- L’aéroport d’orly
5. Malgré la longue absence du narrateur rien n’a changé. Les détails sont :
6-a-Les quatres éléments
Le soleil déclinant.
Les vitres sales.
Les hautes herbes
Il tourne le dos
Il est à cinquante mètres.
b- la description des deux hommes crée le suspens.
7. La réactions de Nova et d’Ulyse Mérou »
- Nova pousse un hurlement, lui arrache son fils et court se réfugier.
- Ulysse Mérou ( le narrateur ) reste cloué sur place incapable de faire un geste ni de
proférer une parole.
8. Pour illustrer ces deux réactions le narrateur a utilisé : l’antithèse.
9. la dernière phrase laisse chez le lecteur un sentiment de surprise (coup de théâtre).

II- Production écrite :


Nombreux sont les gens qui pensent que certains progrès scientifiques et techniques
représentent un danger pour l’avenir de l’humanité.
En effet, on remarque de profondes transformations dans le monde. Cela résulte de la
profusion grandissante des inventions. Certaines de ces inventions font de l’homme
une véritable espèce biologique qui la différencient de ses prédécesseurs. Il a
désormais des yeux du télescope, les ailes des avions et des fusées qui ont percé les
cieux, les voix et les oreilles des satellites qui ont largement contribué à révolutionner
les techniques de l’information et de la communication. Sans pour autant oublier que
ce progrès a permis de faire des pas géants dans la conquête et la connaissance de
l’homme : de son corps comme de son âme.

Cependant, ces progrès scientifiques et techniques ont rendu la vie de l’homme plus
menacée. Les découvertes scientifiques ont apporté des armes nouvelles, plus
perfectionnées, de destruction massive. Les guerres deviennent plus atroces, plus
terribles. Depuis le « cheval e Troie », l’époque du lance-pierres et les miroirs
d’Archimède, arrivant à l’être atomique, en passant par la loi de l’épée, la science n’a
cessé de faire progresser l’art de tuer.
On assiste malheureusement, aujourd’hui, a une course à l’armement. Le but essentiel
des hommes est la guerre, la destruction, comme s’ils ne vivaient que pour s’entretuer.
En outre, la pollution qui ne cesse de dégrader l’environnement, est considérée
comme un danger supplémentaire et inéluctable ajouté au supplice de l’homme. Plus
le progrès scientifique améliore les conditions de vie de l’homme, plus il se révèle
générateur de malheur, de souffrance et de mort.
Nous devons faire en sorte de moraliser les progrès scientifiques. En d’autres termes,
toute invention peut être utilisée de manière à en tirer profit. Le même avion qui porte
à destination une bombe destructrice pourra transporter d’urgence le médicament ou
des malades pour les secourir. Le même explosif qui pourra anéantir une ville
permettra la percée d’un tunnel favorable à la collaboration de deux peuples.
EXAMEN REGIONAL DU BACCALAUREAT:
Région de Fés – Boulemane – Juin 2009
Corrigés :
Région de Fés – Boulemane – Juin 2009
Académie de Rabat Salé Zémour Zaïr
Examen régional 2009

Matière : Français Durée :

Bronche : Sciences Expérimental Coefficient :

Texte 1

Nous avons pris le fatal quai. Je commençais à ne plus voir, à ne plus entendre. Toutes ces voix, toutes ces
têtes aux fenêtres, aux portes, aux grilles des boutiques, aux branches des lanternes ; ces spectateurs avides
et cruels ; cette foule où tous me connaissent et où je ne connais personne ; cette route pavée et murée de
visages humains… j’étais ivre, stupide, insensé. C’est une chose insupportable que le poids de tant de
regards appuyés sur vous. Je vacillais donc sur le blanc, ne prétant même plus d’attention au prêtre et au
crucifix. Dans le tumulte qui m’enveloppait, je distinguais plus les cris de pitié des cris de joie, les rires
des plaintes, les voix du bruit ; tout cela était une rumeur qui résonnait dans ma tête comme dans un écho
de cuivre.

Texte 2

Antigone entre dans la pièce, poussée par les gardes qui s’arc-boutent contre la porte, derrière laquelle on
devine la foule hurlante.
Le garde
Chef, ils envahissent le palis !
Antigone
Créon, je ne veux plus voir leurs visages, je ne veux plus entendre leurs cris, je ne veux plus voir
personne ! Tu as ma mort maintenant, c’est assez.
Fais que je ne voie plus personne jusqu’à ce que ce soit fini.
Créon, sort en criant aux gardes.
La garde de aux portes ! Qu’on vide le palais ! Reste ici avec elle, toi.
Les deux autres gardes sortent, suivis par le chœur. Antigone reste seule avec le premier garde. Antigone
le regarde.
I-Etude de Texte :
Compétence visée : étudier un texte littéraire

1- Recopiez et complétez ce tableau

Texte 1 Texte 2
Nom de l’autre
Titre de l’œuvre
Genre littéraire
Siècle
2- Situez chaque texte dans l’œuvre dont il est extrait.
3- D’après votre lecture des deux œuvres, dites :
a) pour quelle raison Antigone a été condamnée à mort.
b) Pourquoi l’auteur du texte 1 n’a pas indiqué le motif de la condamnation.
4- Montrez que la foule n’a pas le même effet sur les deux personnages dans les deux textes.
5- Que cherche à produire le narrateur par l’emploie du pronom souligné dans le texte 1 ?
6- Que veut dire l’expression soulignée dans le texte 2 ?

a) je veux maintenant m’exposer à la foule.


b) Je refuse absolument d’être exposée à la foule.
c) Je veux m’exposer à la foule mais je refuse la mort.
d) Maintenant, je me soumets à la volonté.

Recopiez la bonne réponse.

7- Quel est le registre de la langue dominant dans les deux textes ?


8-Relevez la métaphore du début du dernier paragraphe du texte 1 et dites quel en est le sens.
9-De quelle manière chacun des deux personnages (le Condamné et Antigone) sera-t-il exécuté ?

II-Production écrite
Compétence visée : produire un texte en traitant un sujet de réflexion.

Sujet : certaines personnes pensent que les jeux disponibles dans les cybers et sur internet constituent un
danger pour les jeunes.
Quel est votre point de vue à ce sujet ?
Justifiez votre réponse en vous appuyant sur des arguments convaincants.

Critères de correction

1. Respect de la consigne.
2. Application des règles fondamentales d’écriture et de composition des textes.
3. Correction de l’expression.
4. originalité de la production.
5. Présentation de la copie.
Réponses

I- ETUDE DE TEXTE :
1-

Texte 1 Texte 2

Nom de l’auteur Victor Hugo Jean Anouilh

Titre de l’œuvre Le dernier jour d’un condamner Antigone

Genre Roman à thèse Tragédie modern

Siècle 19ème siècle 20ème siècle

2- Texte 1 : Après avoir commis un crime, le narrateur a été condamné à mort. Emmené à Bicêtre où il
doit passer six semaines avant d’être exécuter. Il assiste à d’horribles spectacles avant d’être emmené le
dernier jour à la conciergerie puis à la place de Grève où il sera exécuté.

Texte 2 : Créon a décrété une loi interdisant à quiconque, sous peine de mort, d’enterrer le cadavre de
Polynice. Antigone a bravé cette loi et a tenté d’ensevelir son frère. Arrêtée puis emmenée au roi,
Antigone refuse tout compromis et demande à Créon, le cuisinier, de la condamner.

3-a- Antigone a été condamnée à mort parce qu’elle a bravé la loi de Créon en enterrant le cadavre de
Polynice.
b- Victor Hugo n’a pas mentionné le motif de la condamnation pour donner à son plaidoyer une
dimension universelle.

4- Dans le texte 1, le condamné est devenu insensible aux cris de la foule.


Dans le texte 2, Antigone est terrorisée par la foule et demande de rester seule.
5- l’emploie de « vous » implique le lecteur dans les souffrances du condamné.
6-b- je refuse absolument d’être exposée à la foule.
7- Niveau de langue dans les deux textes est soutenu
8-« le tumulte qui m’enveloppait » le bruit de la foule est tellement fort que le narrateur n’arrive plus à lui
donner un sens.
9-le condamné sera guillotiné alors que Antigone sera emmurée vivante.
II- PRODUCYION ECRITE :

A/Les jeux sur internet sont un délassement pour les enfants :


- Epanouissement de la personnalité.
- L’ouverture sur l’autre
- Manipulation des nouvelles technologies
- Les jeux sont un moment de relaxation et de détente.
- Développement de créativité et élargissement de l’horizon.
B/Les jeux sur internet constituent un véritable danger pour les enfants :
- Les jeux abêtissent : ils développent seulement des automatiques.
- La perte du temps : les enfants réservent peu de temps à la révision de leur cours.
- L’inactivité physique.
- Les mauvaises habitudes alimentaires : ils jouent en grignotant
- La surexcitation : ils veulent à tout prix gagner.
- Les enfants sont imprégnés par les messages de violence véhiculés par certains jeux.
- L’influence négative de certaines valeurs importées.

Conclusion : l’enfant devient une cible facile de consommation.


Académie de Rabat Salé Zémour Zaïr
Examen régional 2009

Matière : Français Durée :

Bronche : Sciences Expérimental Coefficient :

Texte 1

Nous avons pris le fatal quai. Je commençais à ne plus voir, à ne plus entendre. Toutes ces voix, toutes ces
têtes aux fenêtres, aux portes, aux grilles des boutiques, aux branches des lanternes ; ces spectateurs avides
et cruels ; cette foule où tous me connaissent et où je ne connais personne ; cette route pavée et murée de
visages humains… j’étais ivre, stupide, insensé. C’est une chose insupportable que le poids de tant de
regards appuyés sur vous. Je vacillais donc sur le blanc, ne prétant même plus d’attention au prêtre et au
crucifix. Dans le tumulte qui m’enveloppait, je distinguais plus les cris de pitié des cris de joie, les rires
des plaintes, les voix du bruit ; tout cela était une rumeur qui résonnait dans ma tête comme dans un écho
de cuivre.

Texte 2

Antigone entre dans la pièce, poussée par les gardes qui s’arc-boutent contre la porte, derrière laquelle on
devine la foule hurlante.
Le garde
Chef, ils envahissent le palis !
Antigone
Créon, je ne veux plus voir leurs visages, je ne veux plus entendre leurs cris, je ne veux plus voir
personne ! Tu as ma mort maintenant, c’est assez.
Fais que je ne voie plus personne jusqu’à ce que ce soit fini.
Créon, sort en criant aux gardes.
La garde de aux portes ! Qu’on vide le palais ! Reste ici avec elle, toi.
Les deux autres gardes sortent, suivis par le chœur. Antigone reste seule avec le premier garde. Antigone
le regarde.
I-Etude de Texte :
Compétence visée : étudier un texte littéraire

1- Recopiez et complétez ce tableau

Texte 1 Texte 2
Nom de l’autre
Titre de l’œuvre
Genre littéraire
Siècle
2- Situez chaque texte dans l’œuvre dont il est extrait.
3- D’après votre lecture des deux œuvres, dites :
a) pour quelle raison Antigone a été condamnée à mort.
b) Pourquoi l’auteur du texte 1 n’a pas indiqué le motif de la condamnation.
4- Montrez que la foule n’a pas le même effet sur les deux personnages dans les deux textes.
5- Que cherche à produire le narrateur par l’emploie du pronom souligné dans le texte 1 ?
6- Que veut dire l’expression soulignée dans le texte 2 ?

a) je veux maintenant m’exposer à la foule.


b) Je refuse absolument d’être exposée à la foule.
c) Je veux m’exposer à la foule mais je refuse la mort.
d) Maintenant, je me soumets à la volonté.

Recopiez la bonne réponse.

7- Quel est le registre de la langue dominant dans les deux textes ?


8-Relevez la métaphore du début du dernier paragraphe du texte 1 et dites quel en est le sens.
9-De quelle manière chacun des deux personnages (le Condamné et Antigone) sera-t-il exécuté ?

II-Production écrite
Compétence visée : produire un texte en traitant un sujet de réflexion.

Sujet : certaines personnes pensent que les jeux disponibles dans les cybers et sur internet constituent un
danger pour les jeunes.
Quel est votre point de vue à ce sujet ?
Justifiez votre réponse en vous appuyant sur des arguments convaincants.

Critères de correction

1. Respect de la consigne.
2. Application des règles fondamentales d’écriture et de composition des textes.
3. Correction de l’expression.
4. originalité de la production.
5. Présentation de la copie.
Réponses

I- ETUDE DE TEXTE :
1-

Texte 1 Texte 2

Nom de l’auteur Victor Hugo Jean Anouilh

Titre de l’œuvre Le dernier jour d’un condamner Antigone

Genre Roman à thèse Tragédie modern

Siècle 19ème siècle 20ème siècle

2- Texte 1 : Après avoir commis un crime, le narrateur a été condamné à mort. Emmené à Bicêtre où il
doit passer six semaines avant d’être exécuter. Il assiste à d’horribles spectacles avant d’être emmené le
dernier jour à la conciergerie puis à la place de Grève où il sera exécuté.

Texte 2 : Créon a décrété une loi interdisant à quiconque, sous peine de mort, d’enterrer le cadavre de
Polynice. Antigone a bravé cette loi et a tenté d’ensevelir son frère. Arrêtée puis emmenée au roi,
Antigone refuse tout compromis et demande à Créon, le cuisinier, de la condamner.

3-a- Antigone a été condamnée à mort parce qu’elle a bravé la loi de Créon en enterrant le cadavre de
Polynice.
b- Victor Hugo n’a pas mentionné le motif de la condamnation pour donner à son plaidoyer une
dimension universelle.

4- Dans le texte 1, le condamné est devenu insensible aux cris de la foule.


Dans le texte 2, Antigone est terrorisée par la foule et demande de rester seule.
5- l’emploie de « vous » implique le lecteur dans les souffrances du condamné.
6-b- je refuse absolument d’être exposée à la foule.
7- Niveau de langue dans les deux textes est soutenu
8-« le tumulte qui m’enveloppait » le bruit de la foule est tellement fort que le narrateur n’arrive plus à lui
donner un sens.
9-le condamné sera guillotiné alors que Antigone sera emmurée vivante.
II- PRODUCYION ECRITE :

A/Les jeux sur internet sont un délassement pour les enfants :


- Epanouissement de la personnalité.
- L’ouverture sur l’autre
- Manipulation des nouvelles technologies
- Les jeux sont un moment de relaxation et de détente.
- Développement de créativité et élargissement de l’horizon.
B/Les jeux sur internet constituent un véritable danger pour les enfants :
- Les jeux abêtissent : ils développent seulement des automatiques.
- La perte du temps : les enfants réservent peu de temps à la révision de leur cours.
- L’inactivité physique.
- Les mauvaises habitudes alimentaires : ils jouent en grignotant
- La surexcitation : ils veulent à tout prix gagner.
- Les enfants sont imprégnés par les messages de violence véhiculés par certains jeux.
- L’influence négative de certaines valeurs importées.

Conclusion : l’enfant devient une cible facile de consommation.


EXAMEN REGIONAL DU BACCALAUREAT:
Région de Tanger – Tetouan – Juin 2009

Texte :
Corrigés :
Région de Tanger – Tetouan – Juin 2009
I – Etude de texte
Examen régional : Académie de Rabat-Salé-Zemmour-Zair (session : Juin 2010)

TEXTE :

Mon père s’annonça à la porte d’entrée de la maison. (…). Ma mère disposa la petite
table pour le dîner. Ce fut, je crois, le dîner le plus triste de leur vie.
De mon lit, j’apercevais le plat de faïence brune. Je n’arrivai pas à identifier la
nourriture qui s’y trouvait. Je savais qu’il y avait une sauce au safran, des légumes et de la
viande. L’odeur du safran me donnait des nausées. Mon père et ma mère, chacun abîmé dans
ses pensées, ne mangeaient pas, ne parlaient pas.
Le chat de Zineb surgit de l’invisible, s’avança à pas feutrés de la table, regarda les
formes immobiles des deux convives et miaula d’étonnement. Il miaula timidement, d’une
voix plaintive, serrant sa queue entre ses pattes de derrière et rentrant son cou dans ses
épaules. Son miaulement s’étouffa dans l’atmosphère comme dans un tampon de coton. La
frayeur s’empara de lui .Il écarquilla ses yeux jaunes, rabattit ses oreilles en arrière, cracha
un horrible juron et s’en alla tous poils dehors.
Mes parent n’avaient pas remué le petit doigt, n’avaient pas ouvert la bouche. Une
angoisse de fin du monde s’appesantit sur toutes choses. Je fondis en sanglots. Mon père se
secoua de sa torpeur et me demanda :
-Où as-tu mal, mon enfant ?
Tout hoquetant, je lui répondis :
-Je n’ai pas mal, mais pourquoi ne parlez-vous pas ?
-Nous n’avons rien à dire. Repose-toi et ne pleure plus.
Ma mère se réveilla à son tour, prit la table et se dirigea vers sa cuisine. Elle revint, les
mains chargées du plateau et des verres pour le thé .Elle trouva mon père debout, se
préparant déjà pour dormir.
-Tu ne prends pas de thé ? lui demanda ma mère.
- Non, et dorénavant, tu feras attention à ne pas trop gaspiller ton sucre
-Suis-je une femme qui gaspille ?
-Telle n’est pas ma pensée. Je veux simplement te dire qu’à partir de demain, il nous sera
difficile d’avoir du sucre et du thé tous les jours.
Ma mère devint toute pâle. J’ouvris grands mes yeux pour ne rien perdre de la scène. Elle
posa le plateau, se redressa, regarda mon père bien en face.
-Je pressens un grand malheur, dit-elle d’une voix brisée.
Mon père resta silencieux, les paupières baissées. Brusquement, un claquement sonore
me fit sursauter dans mon lit, me tira un gémissement de douleur. Ma mère s’était appliqué
sur les joues ses deux mains avec la force du désespoir. Elle s’assit à même le sol, s’acharna
sur son visage, se griffa, se tira les cheveux sans proférer une parole .Mon père se précipita
pour lui retenir les mains .Ils luttèrent un bon moment .Ma mère s’écroula face contre terre.

I. ÉTUDE DE TEXTE : (10 points)


1. Recopie et complète le tableau suivant :

Mohammed Bouchriha. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 1


Français-Lycée Marrakech
Auteur Titre de l’œuvre Genre littéraire Date de publication
………………………... ………………………... ………………………... ………………………...
2. Situe le texte dans l’œuvre dont-il est extrait.
3. Relève dans le texte une phrase qui montre que c’est le dîner le plus triste de la famille.
4. Recopie et relie par une flèche chaque personnage de la colonne A à son rôle dans la
colonne B.
A. personnage B. Rôle
Maalem Abdeslam Garçon de 6 ans (je)
Zineb Mère du narrateur
Sidi Mohammed Fille des voisins
Lalla Zoubida Père du narrateur
Fille d’Abderrahmane le coiffeur

5. Trouve dans le texte deux mots se rapportant au champ lexical de la peur.


6. Mets au discours indirect :
- Pour calmer son fils le père lui conseille : « Repose-toi et ne pleure plus.»
7. Quelle recommandation du père déclenche la réaction violente de la mère ?
8. « Je pressens un grand malheur », dit la mère. D’après ta lecture de l’œuvre, ce
pressentiment est confirmé par :
a. La dispute qui a eu lieu dans le souk des bijoutiers ;
b. La décision du père de s’absenter pendant un mois ;
c. La perte du maigre capital familial par le père ;
d. La maladie de Sidi Mohamed.
(Recopie la réponse qui correspond à ton choix)
9. Que penses-tu de la manière dont le père a provoqué la réaction de sa femme ?
(réponds en une ou deux phrases)
10. Que penses-tu de la réaction de Lalla Zoubida face à la recommandation de son mari ?
(réponds en une ou deux phrases)

II. PRODUCTION ÉCRITE : (10 points)

Dans le dernier jour d’un condamné de V. Hugo, le père d’un enfant de trois ans
est condamné à mort. À ton avis, a-t-on raison de condamner à mort le père (ou la
mère) d’un enfant ? Justifie ta réflexion à l’aide d’arguments variés.

Mohammed Bouchriha. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 2


Français-Lycée Marrakech
Corrigé : Examen régional : Académie de Rabat-Salé-
Zemmour-Zair (session : Juin 2010)
TEXTE :

Mon père s’annonça à la porte d’entrée de la maison. (…). Ma mère


disposa la petite table pour le dîner. Ce fut, je crois, le dîner le plus triste
de leur vie.

De mon lit, j’apercevais le plat de faïence brune. Je n’arrivai pas à


identifier la nourriture qui s’y trouvait. Je savais qu’il y avait une sauce
au safran, des légumes et de la viande. L’odeur du safran me donnait des
nausées. Mon père et ma mère, chacun abîmé dans ses pensées, ne
mangeaient pas, ne parlaient pas.

Le chat de Zineb surgit de l’invisible, s’avança à pas feutrés de la


table, regarda les formes immobiles des deux convives et miaula
d’étonnement. Il miaula timidement, d’une voix plaintive, serrant sa
queue entre ses pattes de derrière et rentrant son cou dans ses épaules.
Son miaulement s’étouffa dans l’atmosphère comme dans un tampon de
coton. La frayeur s’empara de lui .Il écarquilla ses yeux jaunes, rabattit
ses oreilles en arrière, cracha un horrible juron et s’en alla tous poils
dehors.

Mes parent n’avaient pas remué le petit doigt, n’avaient pas ouvert
la bouche. Une angoisse de fin du monde s’appesantit sur toutes choses.
Je fondis en sanglots. Mon père se secoua de sa torpeur et me demanda :

-Où as-tu mal, mon enfant ?

Tout hoquetant, je lui répondis :


-Je n’ai pas mal, mais pourquoi ne parlez-vous pas ?

-Nous n’avons rien à dire. Repose-toi et ne pleure plus.

Ma mère se réveilla à son tour, prit la table et se dirigea vers sa


cuisine. Elle revint, les mains chargées du plateau et des verres pour le
thé .Elle trouva mon père debout, se préparant déjà pour dormir.

-Tu ne prends pas de thé ? lui demanda ma mère.

- Non, et dorénavant, tu feras attention à ne pas trop gaspiller ton


sucre

-Suis-je une femme qui gaspille ?

-Telle n’est pas ma pensée. Je veux simplement te dire qu’à partir de


demain, il nous sera difficile d’avoir du sucre et du thé tous les jours.

Ma mère devint toute pâle. J’ouvris grands mes yeux pour ne rien
perdre de la scène. Elle posa le plateau, se redressa, regarda mon père
bien en face.

-Je pressens un grand malheur, dit-elle d’une voix brisée.

Mon père resta silencieux, les paupières baissées. Brusquement, un


claquement sonore me fit sursauter dans mon lit, me tira un
gémissement de douleur. Ma mère s’était appliqué sur les joues ses deux
mains avec la force du désespoir. Elle s’assit à même le sol, s’acharna sur
son visage, se griffa, se tira les cheveux sans proférer une parole .Mon
père se précipita pour lui retenir les mains .Ils luttèrent un bon moment
.Ma mère s’écroula face contre terre.

ÉTUDE DE TEXTE : (10 points)


1. Recopie et complète le tableau suivant :
Titre de Date de
Auteur Genre littéraire
l’œuvre publication
Ahmed La boîte à Roman
1954
Sefrioui merveilles autobiographique
2. Situe le texte dans l’œuvre dont-il est extrait.
-Le père (Maalem Abdeslem) vient juste de perdre son
argent et il va l’annoncer à sa femme à sa manière.
3. Relève dans le texte une phrase qui montre que c’est le dîner le
plus triste de la famille.
-« Ce fut, je crois, le dîner le plus triste de leur vie ».
-« Mon père et ma mère, chacun abîmé dans ses pensées,
ne mangeaient pas, ne parlaient pas ».
- Une angoisse de fin du monde s'appesantit sur toutes
choses.
4. Recopie et relie par une flèche chaque personnage de la colonne
A à son rôle dans la colonne B.
A. personnage B. Rôle
Maalem Abdeslem Père du narrateur
Zineb Fille des voisins
Sidi Mohammed Garçon de 6 ans (je)
Lalla Zoubida Mère du narrateur
Fille d'Abderrahmane le
coiffeur
5. Trouve dans le texte deux mots se rapportant au champ lexical
de la peur.
- La frayeur, pâle, angoisse.
6. Mets au discours indirect :
Pour calmer son fils le père lui conseille : « Repose-toi et ne pleure
plus.»
- Pour calmer son fils le père lui conseille de se reposer et
de ne plus pleurer.
7. Quelle recommandation du père déclenche la réaction violente
de la mère ?
-Le père lui recommande de faire attention à ne pas trop
gaspiller le sucre.
8. « Je pressens un grand malheur », dit la mère. D'après ta lecture
de l’œuvre, ce pressentiment est confirmé par :
a. La dispute qui a eu lieu dans le souk des bijoutiers ;
b. La décision du père de s’absenter pendant un mois ;
c. La perte du maigre capital familial par le père ;
d. La maladie de Sidi Mohamed.
(Recopie la réponse qui correspond à ton choix)
c) La perte du maigre capital familial par le père.
9. Que penses-tu de la manière dont le père a provoqué la réaction
de sa femme ? (réponds en une ou deux phrases)
-Le père (Maalem Abdeslem) voulait faire part à sa femme
de sa situation matérielle difficile mais la manière avec
laquelle il a abordé le problème était brutale.
10. Que penses-tu de la réaction de Lalla Zoubida face à la
recommandation de son mari ? (réponds en une ou deux phrases)
-Je pense que la réaction exagérée de Lalla Zoubida face à
la recommandation de son mari reflète sa peur de l’avenir.
C’est le genre de comportement qui règne chez les femmes
marocaines non instruites lorsqu'elles sont confrontées à un
malheur.
Examen régional : Académie de Tadla-Azilal (Session : juin 2010)

Texte :

Ma mère et son amie se remirent à parler de Rahma, la femme du fabricant de


charrues, de Fatma Bziouya et de tante Kenza la voyante.
Ma mère racontait sa réconciliation avec sa voisine du premier étage, l'escapade de
Zineb, le repas offert aux pauvres. Elle faisait l'éloge de Rahma. Elle regrettait son moment
de mauvaise humeur qui avait provoqué la dispute. Rahma devenait une charmante jeune
femme, si serviable! Si honnête!...
- Et puis, dit ma mère, elle est si jolie ! Toujours souriante, toujours vive. Son mari peut
remercier Dieu de lui avoir fait présent d'une brune si délicieuse. N'aimes-tu pas cette peau
hâlée au grain si fin, ces grands yeux qui rient ? N'est-ce pas qu'elle possède une jolie bouche
aux lèvres fermes, un peu boudeuses ?
Lalla Aïcha approuvait, opinait du chef, soupirait de contentement.
Mais ma mère enchaînait déjà :
- Fatima, ma voisine d'en face, n'a pas été non plus oubliée par le Créateur. De jolis
yeux noyés de douceur ! Des sourcils d'une courbe parfaite ! Un teint ambré ! Mais je n'aime
pas le tatouage de son menton.
- Elle a, en outre, l'agrément de sa jeunesse, ajouta l'amie.
Immobile dans mon coin, j'écoutais. Je m'étonnais d'entendre ma mère rendre justice
à la beauté de nos deux voisines. Cette beauté je la sentais, mais je ne pouvais la traduire par
des formules concrètes. J’étais reconnaissant à ma mère d'exprimer, avec des termes précis,
ce qui flottait dans mon imagination sous forme d'images vagues, confuses, inachevées.

I. Compréhension : (10 points)

1) Recopiez et complétez le tableau suivant : (1 pt)

Titre de l’œuvre Auteur Siècle (époque) Genre littéraire

2) La mère du narrateur et son amie parlent essentiellement de deux personnages.


Lesquels ? (1 pt)

3) Recopiez et complétez le tableau suivant : (1 pt)

Personnage décrit Passage correspondant


« Elle faisait l’éloge *……+ un peu boudeuses ?"
Fatma

4) Lisez le passage : « Elle faisait l’éloge… un peu boudeuses ? » (Lignes 4 à 10) (1 pt)
a). Relevez un mot décrivant le physique du personnage.
b). Relevez un mot décrivant le comportement ou le caractère du personnage.

Mohammed Bouchriha. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 1


Français-Lycée Marrakech
5) Observez la phrase suivante : (1 pt) «..ces grands yeux qui rient? »
a). La figure employée dans cette phrase est:
A- une comparaison
B- une personnification
C- une antithèse
Choisissez la bonne réponse.
b). Le jugement porté sur le personnage décrit, est-il favorable ou défavorable ?

6) Quelle est la réaction de Lalla Aicha aux propos (paroles) de son amie ? Justifiez votre
réponse à partir du texte. (1 pt)

7) Lisez les lignes de 13 à 15 et : (1 pt)


a). Relevez une phrase comportant une caractérisation valorisante du personnage décrit.
b). Relevez une phrase comportant une appréciation dévalorisante du personnage décrit.

8) Sur quel aspect la mère insiste-t-elle en décrivant les deux personnages ? Justifiez
votre réponse à partir du dernier paragraphe. (1 pt)

9) Le narrateur approuve-t-il le jugement de sa mère ? Justifiez (1pt)

10) Quelle valeur le narrateur cherche-t-il essentiellement à nous communiquer ? (1pt)


A. Le respect des parents
B. Le respect d’une éducation traditionnelle
C. Le bon voisinage (recopiez la bonne réponse)

II. Production écrite : (10 points)

Sujet:

Certaines personnes trouvent du plaisir à dire du mal des autres. Qu’en pensez-vous.
Rédigez un texte dans lequel vous donnez votre point de vue en le justifiant par des
arguments précis.

Mohammed Bouchriha. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 2


Français-Lycée Marrakech
www.9alami.com

Corrigé : Examen régional : Académie de


Tadla-Azilal (Session : juin 2010)

Texte :

Ma mère et son amie se remirent à parler de Rahma, la femme du fabricant de


charrues, de Fatma Bziouya et de tante Kenza la voyante.

Ma mère racontait sa réconciliation avec sa voisine du premier étage, l'escapade de


Zineb, le repas offert aux pauvres. Elle faisait l'éloge de Rahma. Elle regrettait son moment de
mauvaise humeur qui avait provoqué la dispute. Rahma devenait une charmante jeune femme,
si serviable! Si honnête!...

- Et puis, dit ma mère, elle est si jolie ! Toujours souriante, toujours vive. Son mari
peut remercier Dieu de lui avoir fait présent d'une brune si délicieuse. N'aimes-tu pas cette
peau hâlée au grain si fin, ces grands yeux qui rient ? N'est-ce pas qu'elle possède une jolie
bouche aux lèvres fermes, un peu boudeuses ?

Lalla Aïcha approuvait, opinait du chef, soupirait de contentement.

Mais ma mère enchaînait déjà :

- Fatima, ma voisine d'en face, n'a pas été non plus oubliée par le Créateur. De jolis
yeux noyés de douceur ! Des sourcils d'une courbe parfaite ! Un teint ambré ! Mais je n'aime
pas le tatouage de son menton.

- Elle a, en outre, l'agrément de sa jeunesse, ajouta l'amie.

Immobile dans mon coin, j'écoutais. Je m'étonnais d'entendre ma mère rendre justice à
la beauté de nos deux voisines. Cette beauté je la sentais, mais je ne pouvais la traduire par
des formules concrètes. J’étais reconnaissant à ma mère d'exprimer, avec des termes précis, ce
qui flottait dans mon imagination sous forme d'images vagues, confuses, inachevées.

Étude de texte : (10 points)


1) Recopiez et complétez le tableau suivant : (1 pt)

Titre de l’œuvre Auteur Siècle (époque) Genre littéraire


La Boîte à Roman
Ahmed Sefrioui XXème
Merveilles autobiographique
www.9alami.com

2) La mère du narrateur et son amie parlent essentiellement de deux personnages.


Lesquels ? (1 pt)
-Les deux personnages sont : Rahma et fatma Bziouya.
3) Recopiez et complétez le tableau suivant : (1 pt)
Personnage décrit Passage correspondant
« Elle faisait l’éloge [……] un peu boudeuses
Rahma

Fatma « ma voisine [……] ajouta l’amie »
4) Lisez le passage : « Elle faisait l’éloge… un peu boudeuses ? » (Lignes 4 à 10)
(1 pt)
a). Relevez un mot décrivant le physique du personnage.
-« charmante », « jolie »…
b). Relevez un mot décrivant le comportement ou le caractère du personnage.
-« serviable », « honnête », « vive »…
5) Observez la phrase suivante : (1 pt) «…ces grands yeux qui rient? »
a). La figure employée dans cette phrase est:
A- une comparaison
B- une personnification
C- une antithèse. Choisissez la bonne réponse.
B- La personnification
b). Le jugement porté sur le personnage décrit, est-il favorable ou défavorable ?
-C’est un jugement favorable
6) Quelle est la réaction de Lalla Aicha aux propos (paroles) de son amie ?
Justifiez votre réponse à partir du texte. (1 pt)

-Elle est d’accord : « Lalla Aïcha approuvait, opinait du chef, soupirait de


contentement »

7) Lisez les lignes de 13 à 15 et : (1 pt)


a). Relevez une phrase comportant une caractérisation valorisante du personnage
décrit.
-« De jolis yeux noyés de douceur! Des sourcils d'une courbe parfaite! Un teint
ambré! »
www.9alami.com

b). Relevez une phrase comportant une appréciation dévalorisante du personnage


décrit.
-« Mais je n'aime pas le tatouage de son menton. »
8) Sur quel aspect la mère insiste-t-elle en décrivant les deux personnages ?
Justifiez votre réponse à partir du dernier paragraphe. (1 pt)
-Elle insiste sur le l’aspect physique : « Je m'étonnais d'entendre ma mère
rendre. Justice à la beauté de nos deux voisines »
9) Le narrateur approuve-t-il le jugement de sa mère ? Justifiez (1pt)
-Oui :- « Cette beauté je la sentais, mais je ne pouvais la traduire par des
formules concrètes. » / « J’étais reconnaissant à ma mère d'exprimer, avec des termes
précis, ce qui flottait dans mon imagination. »
10) Quelle valeur le narrateur cherche-t-il essentiellement à nous communiquer ?
(1pt)
A. Le respect des parents
B. Le respect d’une éducation traditionnelle
C. Le bon voisinage (recopiez la bonne réponse)
C- le bon voisinage
Académie de Chaouia-
Chaouia-Quardigha
Examen régional 2011

Matière : Français Durée :

Bronche : Sciences Expérimental Coefficient :

Texte

Ma mère me calma :
- Je t’emmène prendre un bain, je te promets une orange et œuf dur et tu trouves le moyen
de braire comme un âne !
Toujours hoquetant, je répondis :
- Je ne veux pas aller en Enfer.
Elle leva les yeux au ciel et se tut, confondue par tant de niaiserie.
Je crois n’avoir jamais mis les pieds dans un bain maure depuis mon enfance. Une vague
appréhension et un sentiment de malaise m’ont toujours empêché d’en franchir la porte. A bien
réfléchir, je n’aime pas les bains maures. La promiscuité, l’espèce d’impudeur et de laisser-aller
que les gens se croient obligés d’affecter en de tels lieux m’en écartent. Même enfant, je sentais
sur tout ce grouillement de corps humides, dans ce demi-jour inquiétant, une odeur de péché.
Sentiment très vague, surtout à l’âge où je pouvais encore accompagner ma mère au bain maure,
mais qui provoquait en moi un certain trouble.
Dès notre arrivée, nous grimpâmes sur une vaste estrade couverte de nattes. Après avoir payé
soixante-quinze centimes à la caissière, nous commençâmes notre déshabillage dans un tumulte
de voix aiges, un va-et-vient continu de femmes à moitié habillées, déballant de leurs énormes
baluchons des caftans et des mansourias, des chemises et des pantalons, des haïks à glands de
soie d’une éblouissante blancheur. Toutes ces femmes parlaient fort, gesticulaient avec passion,
poussaient des hurlements inexplicables et injustifiés.
Je retirai mes vêtements et je restai tout bête, les mains sur ventre, devant ma mère lancée dans
une explication avec une aime de rencontre. Il y avait bien d’autres enfants, mais ils paraissaient à
leur aise, couraient entre les cuisses humides, les mamelles pendantes, les montagnes de
baluchons, fiers de monter leurs ventes ballonnés et leurs fesses grises.
Je me sentais plus seul que jamais. J’étais de plus en plus persuadé que c’était bel et bien l’Enfer.
Dans les salles chaudes, l’atmosphère de vapeur, les personnages de cauchemar qui s’y agitaient,
la température, finirent par m’anéantir. Je m’assis dans un coin, tremblant de fièvre et de peur. Je
me demandais ce que pouvaient bien faire toutes ces femmes qui tournoyaient partout, couraient
dans tous les sens, trainant de grands seaux de bois débordant d’eau bouillante qui m’éclaboussait
au passage.
I- ETUDE DE TEXTE
1-

Titre de l’œuvre Auteur Genre de roman Epoque des évènements

- Remplissez le tableau ci-dessus en vous référant à l’œuvre d’où le texte est tiré.

2- D’après votre lecture de l’œuvre, quel métier (activité) exerce chacun de ces personnages ?
Abdallah, lalla Kenza.
3- Dans le lieu où se trouvait le narrateur :

Vrai Faux

a- les autres enfants étaient à l’aide.

b- les femmes parlaient à voix basse.

c- le narrateur y est venu tout seul.

d- les femmes rangeaient leurs affaires dans des valises

- Mettez une crois dans la case qui convient en vous référant au texte.

4- Quels sentiments le narrateur évoque-t-il dans le dernier paragraphe du texte.


(Se limiter à deux sentiments)

5- Dans ce même paragraphe (le dernier)


a- A quoi le narrateur compare-t-il ce lieu ?
b- Justifiez votre réponse en vous limitant à deux indices
6- a) je ne vaux pas aller en Enfer.
b) Dès notre arrivée, nous grimpâmes sur une vaste estrade couverte de nattes.
- Précisez le mode d’énonciation (le system énonciatif) utilisé dans chacun des deux énoncés
Ci-dessus.
7- Relevez dans le texte :
a) Quatre mots relatifs au champ lexical du ‘‘corps humain’’.
b) Une phrase comportant une comparaison.
8- A votre avis, le narrateur a-t-il gradé un bon souvenir du lieu où il était ?
Justifiez votre réponse.
9- D’après votre lecture du passage, quelle idée vous faites-vous du narrateur ?
II- PRODUCTION ECRITE

Sujet : de nos jours, les jeunes préfèrent quitter leur maison familiale après leur mariage, pour aller
habiter ailleurs. Qu’en pensez-vous ?
rédigez un texte dans lequel vous exprimer votre point de vue en l’illustrant par des
exemples précis.

Réponses

I- ETUDE DE TEXTE
1-
Titre de l’œuvre Auteur Genre de roman Epoque des évènements
La boite à Ahmed Séfrioui Roman autobiographique XX ème siècle
merveilles

2- Abdallah est l’épicier ; lalla Kenza est une voyante (chouaffa)


3- dans le lieu où se trouvait le narrateur
a) Les autres enfants étaient à l’aise = vrai
b) Les femmes parlaient à voix basse = faux
c) Le narrateur y est venu tout seul = faux
d) Les femmes rangeaient leurs affaires dans des valises = faux
4- la peur et l’inquiétude
5- a) le narrateur compare ce lieu à l’Enfer.
b) j’étais de plus en plus persuadé que c’était bel et bien l’Enfer.
Dans les salles chaudes, l’atmosphère de vapeur, les personnages de cauchemar qui s’y agitaient, la
température, finirent par m’anéantir

6- a) je ne veux pas d’aller en Enfer, le mode d’énonciation : présent de l’indicatif + première personne du
singulier (discours)
b) Dès notre arrivée, nous grimpâmes sur une vaste estrade couverte de nattes
Le mode d’énonciation : passé simple de narration + première personne du pluriel (récit)

7- a) quatre mots relatifs au champ lexical du ‘‘corps humain’’ : le matin, le ventre, les cuisses, les
mamelles

8- le narrateur grade un mauvais souvenir du bain maure parce qu’il déteste ce lieu même à l’âge adulte.
D’ailleurs, il n’y va pas une fois devenu grand.

9- le narrateur est un enfant qui fouit les lieux où il y’a du vacarme, il préfère le calme et la solitude.

C’est un enfant prodige.


II- PRODUCTION ECRITE

Les jeunes d’aujourd’hui préfèrent quitter leurs familles et s’installer ailleurs une fois mariés. Ce
comportement peut paraitre insensé pour certaines familles. Toutefois, les jeunes ont le droit de mener leur
vie seuls en toute autonomie. Ils ont peur des parents autoritaires et incompréhension. En effet, ce type de
relation familiale crée un climat de tension entre tous les membres de la famille. De plus, certains parents
jouent mal leur rôle, ils se montrent durs et deviennent de véritables dictateurs et créent de la sorte une
relation de haine et de conflit entre eux et leurs enfants. C’est pour cela que certains jeunes préfèrent vivre
séparés de leurs familles pour s’épargner de réels problèmes. Par contre d’autres parents jouent bien leur
rôle dans la vie de leurs enfants. Ils sont leurs conseillers et leurs guides dans les choix les plus importants
de la vie, ils se comportent avec eux avec beaucoup de tendresse et d’amour.
Académie de Chaouia-
Chaouia-Quardigha
Examen régional 2011

Matière : Français Durée :

Bronche : Sciences Expérimental Coefficient :

Texte

Ma mère me calma :
- Je t’emmène prendre un bain, je te promets une orange et œuf dur et tu trouves le moyen
de braire comme un âne !
Toujours hoquetant, je répondis :
- Je ne veux pas aller en Enfer.
Elle leva les yeux au ciel et se tut, confondue par tant de niaiserie.
Je crois n’avoir jamais mis les pieds dans un bain maure depuis mon enfance. Une vague
appréhension et un sentiment de malaise m’ont toujours empêché d’en franchir la porte. A bien
réfléchir, je n’aime pas les bains maures. La promiscuité, l’espèce d’impudeur et de laisser-aller
que les gens se croient obligés d’affecter en de tels lieux m’en écartent. Même enfant, je sentais
sur tout ce grouillement de corps humides, dans ce demi-jour inquiétant, une odeur de péché.
Sentiment très vague, surtout à l’âge où je pouvais encore accompagner ma mère au bain maure,
mais qui provoquait en moi un certain trouble.
Dès notre arrivée, nous grimpâmes sur une vaste estrade couverte de nattes. Après avoir payé
soixante-quinze centimes à la caissière, nous commençâmes notre déshabillage dans un tumulte
de voix aiges, un va-et-vient continu de femmes à moitié habillées, déballant de leurs énormes
baluchons des caftans et des mansourias, des chemises et des pantalons, des haïks à glands de
soie d’une éblouissante blancheur. Toutes ces femmes parlaient fort, gesticulaient avec passion,
poussaient des hurlements inexplicables et injustifiés.
Je retirai mes vêtements et je restai tout bête, les mains sur ventre, devant ma mère lancée dans
une explication avec une aime de rencontre. Il y avait bien d’autres enfants, mais ils paraissaient à
leur aise, couraient entre les cuisses humides, les mamelles pendantes, les montagnes de
baluchons, fiers de monter leurs ventes ballonnés et leurs fesses grises.
Je me sentais plus seul que jamais. J’étais de plus en plus persuadé que c’était bel et bien l’Enfer.
Dans les salles chaudes, l’atmosphère de vapeur, les personnages de cauchemar qui s’y agitaient,
la température, finirent par m’anéantir. Je m’assis dans un coin, tremblant de fièvre et de peur. Je
me demandais ce que pouvaient bien faire toutes ces femmes qui tournoyaient partout, couraient
dans tous les sens, trainant de grands seaux de bois débordant d’eau bouillante qui m’éclaboussait
au passage.
I- ETUDE DE TEXTE
1-

Titre de l’œuvre Auteur Genre de roman Epoque des évènements

- Remplissez le tableau ci-dessus en vous référant à l’œuvre d’où le texte est tiré.

2- D’après votre lecture de l’œuvre, quel métier (activité) exerce chacun de ces personnages ?
Abdallah, lalla Kenza.
3- Dans le lieu où se trouvait le narrateur :

Vrai Faux

a- les autres enfants étaient à l’aide.

b- les femmes parlaient à voix basse.

c- le narrateur y est venu tout seul.

d- les femmes rangeaient leurs affaires dans des valises

- Mettez une crois dans la case qui convient en vous référant au texte.

4- Quels sentiments le narrateur évoque-t-il dans le dernier paragraphe du texte.


(Se limiter à deux sentiments)

5- Dans ce même paragraphe (le dernier)


a- A quoi le narrateur compare-t-il ce lieu ?
b- Justifiez votre réponse en vous limitant à deux indices
6- a) je ne vaux pas aller en Enfer.
b) Dès notre arrivée, nous grimpâmes sur une vaste estrade couverte de nattes.
- Précisez le mode d’énonciation (le system énonciatif) utilisé dans chacun des deux énoncés
Ci-dessus.
7- Relevez dans le texte :
a) Quatre mots relatifs au champ lexical du ‘‘corps humain’’.
b) Une phrase comportant une comparaison.
8- A votre avis, le narrateur a-t-il gradé un bon souvenir du lieu où il était ?
Justifiez votre réponse.
9- D’après votre lecture du passage, quelle idée vous faites-vous du narrateur ?
II- PRODUCTION ECRITE

Sujet : de nos jours, les jeunes préfèrent quitter leur maison familiale après leur mariage, pour aller
habiter ailleurs. Qu’en pensez-vous ?
rédigez un texte dans lequel vous exprimer votre point de vue en l’illustrant par des
exemples précis.

Réponses

I- ETUDE DE TEXTE
1-
Titre de l’œuvre Auteur Genre de roman Epoque des évènements
La boite à Ahmed Séfrioui Roman autobiographique XX ème siècle
merveilles

2- Abdallah est l’épicier ; lalla Kenza est une voyante (chouaffa)


3- dans le lieu où se trouvait le narrateur
a) Les autres enfants étaient à l’aise = vrai
b) Les femmes parlaient à voix basse = faux
c) Le narrateur y est venu tout seul = faux
d) Les femmes rangeaient leurs affaires dans des valises = faux
4- la peur et l’inquiétude
5- a) le narrateur compare ce lieu à l’Enfer.
b) j’étais de plus en plus persuadé que c’était bel et bien l’Enfer.
Dans les salles chaudes, l’atmosphère de vapeur, les personnages de cauchemar qui s’y agitaient, la
température, finirent par m’anéantir

6- a) je ne veux pas d’aller en Enfer, le mode d’énonciation : présent de l’indicatif + première personne du
singulier (discours)
b) Dès notre arrivée, nous grimpâmes sur une vaste estrade couverte de nattes
Le mode d’énonciation : passé simple de narration + première personne du pluriel (récit)

7- a) quatre mots relatifs au champ lexical du ‘‘corps humain’’ : le matin, le ventre, les cuisses, les
mamelles

8- le narrateur grade un mauvais souvenir du bain maure parce qu’il déteste ce lieu même à l’âge adulte.
D’ailleurs, il n’y va pas une fois devenu grand.

9- le narrateur est un enfant qui fouit les lieux où il y’a du vacarme, il préfère le calme et la solitude.

C’est un enfant prodige.


II- PRODUCTION ECRITE

Les jeunes d’aujourd’hui préfèrent quitter leurs familles et s’installer ailleurs une fois mariés. Ce
comportement peut paraitre insensé pour certaines familles. Toutefois, les jeunes ont le droit de mener leur
vie seuls en toute autonomie. Ils ont peur des parents autoritaires et incompréhension. En effet, ce type de
relation familiale crée un climat de tension entre tous les membres de la famille. De plus, certains parents
jouent mal leur rôle, ils se montrent durs et deviennent de véritables dictateurs et créent de la sorte une
relation de haine et de conflit entre eux et leurs enfants. C’est pour cela que certains jeunes préfèrent vivre
séparés de leurs familles pour s’épargner de réels problèmes. Par contre d’autres parents jouent bien leur
rôle dans la vie de leurs enfants. Ils sont leurs conseillers et leurs guides dans les choix les plus importants
de la vie, ils se comportent avec eux avec beaucoup de tendresse et d’amour.
Académie de Meknès Boulmane Examen
régional 2011

Matière : Français Durée :

Bronche : Sciences Expérimental Coefficient :

Texte 1 :

- Malheur ! Malheur ! Etre abandonnée de son mari et vivre avec un fils affublé d’une tête de
mule est un si triste sort qu’on n’oserait pas le souhaiter à son ennemi (…) Dieu !
Ecoute mes pleurs ! Exauce mes prières.
La porte du ciel devais être grande ouverte.
Zineb, partie faire une commission, revient tout essoufflée. Tout le monde l’entendit crier de la
nouvelle.
- Mère Zoubida ! Mère Zoubida ! Je t’apporte une bonne nouvelle, une bonne nouvelle ! Une
bonne nouvelle.
Ma mère s’arrêta de vitupérer contre moi. Zineb, suffoquée par l’émotion se planta au milieu du
patio, tenta sans y parvenir d’expliquer ce dont il s’agissait. Personne ne comprit le motif de son
excitation. Les femmes avaient abandonné leur ouvrage. Elles regardaient qui par une lucarne,
qui par une fenêtre, Zineb gesticuler au milieu de la cour. Je quittai ma cachette.
Zineb s’immobilisa épuisée. Toutes les femmes se mirent à l’interroger. Elle releva la tête en
direction de notre chambre et parvint à dire enfin :
- j’ai vu dans la rue… le Maalem… Abdeslam !
Un silence incrédule accueillit cette déclaration.
Rahma le rompit :
- Que racontes-tu, petite menteuse ?
- J’ai vu Ba Abdeslam, non loin du marchand de farine, près de la mosquée du bigaradier. Il
tient deux poulets à la main (…)
Kenza de sa chambre dit :
- si ce que raconte Zineb est vrai, nous en sommes toutes très heureuses et nous souhaitons
au Maalem Abdeslam bon retour.
Ma mère ne disait rien. Elle me rejoignit dans notre chambre et restait au milieu de la pièce les
bras ballants. Elle avait quitté la terre, elle nageait dans la joie au point de perdre l’usage de sa
langue.
Je me précipitai vers l’escalier. Je ne savais pas un juste où je me dirigeais. J’avais parcouru
une dizaine de marches lorsque la voix de mon père monta du rez-de-chaussée.
- N’y a-t-il personne, puis-je passer ?
Le timbre n’en avait pas changé.
- Passe, Maalem Abdeslam. Aujourd’hui est un jour béni. Dieu t’a rendu aux tiens, qu’il en
soit loué, répondit Kenza la voyante.
- Dieu te combe de ses bénédictions, dit mon père.
Je rebroussai chemin. Je voulais le voir entrer dans la chambre. L’escalier me paraissait un lieu
sombre, il n’était nullement indiqué pour revoir mon père au retour d’un aussi long voyage.
Ma mère n’avait pas bougé. Elle me parut un peu souffrante. Moi-même, je ne sentais plus très
Bien. Mon front se couvrit de gouttelettes froides et mes mais tremblaient légèrement. Le pas
pesant de mon père résonnait toujours dans l’escalier. Une ombre obscurcit la porte de notre
chambre. Mon père entre.
Extrait de ‘‘La Boite à Merveilles’’ d’Ahmed Sefrioui

I- Etude de Texte : (10 points)

Relisez le texte et répondez aux questions suivantes :


1- Ahmed Sefrioui est un écrivain marocain d’expression française.
Quand et où est-il né ? (0.25× 2 pt) citez une de ses œuvres (autre que ‘‘La Boite à Merveilles’’. (0.25)
Quand est-il mort ? (0.25 pt).
Pour répondre, vous choisissez parmi les informations suivantes : 1905, 1915, 1984, 2004, à Fès, à Oujda
‘‘le chapelet d’ambre’’, ‘‘Partir’’.

2-a) ‘‘la boite à merveilles’’ est-elle une œuvre autobiographique ?


b) pourquoi ?

3-d’après votre lecture de l’œuvre, pourquoi le mari de Zoubida a-t-il quitté sa famille ?
4- d’après votre lecture de l’œuvre, pourquoi Sidi Mohamed s’est-il caché ?
5-a) Relevez dans le texte quatre termes appartenant au champ lexical d’une habitation.
b) Où se passe la scène ?
6- Quelle nouvelle Zineb a-t-il apportée à Zoubida ?
7-Dans le texte, dégagez :
a) Deux sentiments éprouvés par le narrateur ;
b) Deux sentiments éprouvés par sa mère ;
c) Qu’est-ce qui est à l’origine de chacun des sentiments éprouvés ?
8- dégager un trait de caractère de Maalem Abdeslam dans cet extrait.
9-a) découpez le texte en deux parties.
b) donnez un titre à chacune d’elles.
10-comment trouvez-vous la mère du narrateur dans cet extrait ?

II- Production écrite (10 points)


Sujet : certains lectures de ‘‘la boite à merveilles’’ affirment que lalla Zoubida, la mère du narrateur, a
quelques défauts mais elle a beaucoup de qualités. Approuvez-vous cette affirmation ?
Rédigez un texte dans lequel vous expliquerez comment doit être une bonne mère.
Réponses

I- ETUDE DE TEXTE :

1- Ahmed Sefrioui est né en 1915 à Fès, il a écrit le Chapelet d’ambre. Il est mort en 2004
2- La boite à merveilles est une œuvre autobiographique parce que l’auteur est la fois narrateur et
personnage principal.
3- Le mari de lalla Zoubida a quitté sa famille pour aller travailler comme moissonneur dans les
environs de Fès car il avait perdu tout son argent dans le souk des haïks.
4- Le narrateur s’est caché derrière le mit dans sa chambre parce que un ami de l’école appelé Allal EL
Yaacoubi est venu lui demander d’aller au Msid.
5- A) fenêtre, chambre, pièce, la cour
b) la scène se passe à Dar Chouaffa
6- Zineb est venue annoncer à lalla Zoubida qu’elle a vu
Maalem Abdeslam dans la rue.
7- a) La joie et l’anxiété
b) la joie et la surprise
c) le retour inopiné du père a provoqué à la fois joie, bonheur, anxiété et surprise chez le narrateur
et sa mère.

8- Maalem Abdeslam est un homme polie respectueux des règles sociales qui régissent les relations
entre voisins. C’est pour cela qu’il s’est fait annoncer avant d’entre dans la maison.
9- A) 1ère partie : de « - Malheur ! malheur ! » à « nous souhaitons au Maalem Abdeslam bon retour »
2ème partie : de « Ma mère ne disait rien » à « Mon père entra »
b) Titre 1 : l’annonce de l’arrivée du père et l’effet produit sur les voisines.
Titre 2 : l’arrivée du père et l’effet produit sur sa petite famille.
La mère du narrateur est heureuse de retrouver son mari au point où elle a perdu momentanément
sa raison. Son comportement est digne d’une femme qui éprouve des sentiments forts en retrouvant
son mari. Elle fait preuve de fidélité, d’amour et de respect envers son conjoint.

II- PRODUCTION ECRITE


La mère du narrateur, comme toutes les femmes, a ses qualités et ses défauts. En effet, elle est une femme
qui veille sur son foyer, qui respecte son mari et qui le soutient dans les moments les plus difficiles de la
vie. Cependant, elle s’emporte contre Rahma sans raison, elle critique les femmes qu’elle a rencontrées au
bain maure en les imitant. Elle peut même insulter le marchand dans la rue ou marchander pour acheter le
gilet à son fils. Bref, elle …
Académie de Meknès Boulmane Examen
régional 2011

Matière : Français Durée :

Bronche : Sciences Expérimental Coefficient :

Texte 1 :

- Malheur ! Malheur ! Etre abandonnée de son mari et vivre avec un fils affublé d’une tête de
mule est un si triste sort qu’on n’oserait pas le souhaiter à son ennemi (…) Dieu !
Ecoute mes pleurs ! Exauce mes prières.
La porte du ciel devais être grande ouverte.
Zineb, partie faire une commission, revient tout essoufflée. Tout le monde l’entendit crier de la
nouvelle.
- Mère Zoubida ! Mère Zoubida ! Je t’apporte une bonne nouvelle, une bonne nouvelle ! Une
bonne nouvelle.
Ma mère s’arrêta de vitupérer contre moi. Zineb, suffoquée par l’émotion se planta au milieu du
patio, tenta sans y parvenir d’expliquer ce dont il s’agissait. Personne ne comprit le motif de son
excitation. Les femmes avaient abandonné leur ouvrage. Elles regardaient qui par une lucarne,
qui par une fenêtre, Zineb gesticuler au milieu de la cour. Je quittai ma cachette.
Zineb s’immobilisa épuisée. Toutes les femmes se mirent à l’interroger. Elle releva la tête en
direction de notre chambre et parvint à dire enfin :
- j’ai vu dans la rue… le Maalem… Abdeslam !
Un silence incrédule accueillit cette déclaration.
Rahma le rompit :
- Que racontes-tu, petite menteuse ?
- J’ai vu Ba Abdeslam, non loin du marchand de farine, près de la mosquée du bigaradier. Il
tient deux poulets à la main (…)
Kenza de sa chambre dit :
- si ce que raconte Zineb est vrai, nous en sommes toutes très heureuses et nous souhaitons
au Maalem Abdeslam bon retour.
Ma mère ne disait rien. Elle me rejoignit dans notre chambre et restait au milieu de la pièce les
bras ballants. Elle avait quitté la terre, elle nageait dans la joie au point de perdre l’usage de sa
langue.
Je me précipitai vers l’escalier. Je ne savais pas un juste où je me dirigeais. J’avais parcouru
une dizaine de marches lorsque la voix de mon père monta du rez-de-chaussée.
- N’y a-t-il personne, puis-je passer ?
Le timbre n’en avait pas changé.
- Passe, Maalem Abdeslam. Aujourd’hui est un jour béni. Dieu t’a rendu aux tiens, qu’il en
soit loué, répondit Kenza la voyante.
- Dieu te combe de ses bénédictions, dit mon père.
Je rebroussai chemin. Je voulais le voir entrer dans la chambre. L’escalier me paraissait un lieu
sombre, il n’était nullement indiqué pour revoir mon père au retour d’un aussi long voyage.
Ma mère n’avait pas bougé. Elle me parut un peu souffrante. Moi-même, je ne sentais plus très
Bien. Mon front se couvrit de gouttelettes froides et mes mais tremblaient légèrement. Le pas
pesant de mon père résonnait toujours dans l’escalier. Une ombre obscurcit la porte de notre
chambre. Mon père entre.
Extrait de ‘‘La Boite à Merveilles’’ d’Ahmed Sefrioui

I- Etude de Texte : (10 points)

Relisez le texte et répondez aux questions suivantes :


1- Ahmed Sefrioui est un écrivain marocain d’expression française.
Quand et où est-il né ? (0.25× 2 pt) citez une de ses œuvres (autre que ‘‘La Boite à Merveilles’’. (0.25)
Quand est-il mort ? (0.25 pt).
Pour répondre, vous choisissez parmi les informations suivantes : 1905, 1915, 1984, 2004, à Fès, à Oujda
‘‘le chapelet d’ambre’’, ‘‘Partir’’.

2-a) ‘‘la boite à merveilles’’ est-elle une œuvre autobiographique ?


b) pourquoi ?

3-d’après votre lecture de l’œuvre, pourquoi le mari de Zoubida a-t-il quitté sa famille ?
4- d’après votre lecture de l’œuvre, pourquoi Sidi Mohamed s’est-il caché ?
5-a) Relevez dans le texte quatre termes appartenant au champ lexical d’une habitation.
b) Où se passe la scène ?
6- Quelle nouvelle Zineb a-t-il apportée à Zoubida ?
7-Dans le texte, dégagez :
a) Deux sentiments éprouvés par le narrateur ;
b) Deux sentiments éprouvés par sa mère ;
c) Qu’est-ce qui est à l’origine de chacun des sentiments éprouvés ?
8- dégager un trait de caractère de Maalem Abdeslam dans cet extrait.
9-a) découpez le texte en deux parties.
b) donnez un titre à chacune d’elles.
10-comment trouvez-vous la mère du narrateur dans cet extrait ?

II- Production écrite (10 points)


Sujet : certains lectures de ‘‘la boite à merveilles’’ affirment que lalla Zoubida, la mère du narrateur, a
quelques défauts mais elle a beaucoup de qualités. Approuvez-vous cette affirmation ?
Rédigez un texte dans lequel vous expliquerez comment doit être une bonne mère.
Réponses

I- ETUDE DE TEXTE :

1- Ahmed Sefrioui est né en 1915 à Fès, il a écrit le Chapelet d’ambre. Il est mort en 2004
2- La boite à merveilles est une œuvre autobiographique parce que l’auteur est la fois narrateur et
personnage principal.
3- Le mari de lalla Zoubida a quitté sa famille pour aller travailler comme moissonneur dans les
environs de Fès car il avait perdu tout son argent dans le souk des haïks.
4- Le narrateur s’est caché derrière le mit dans sa chambre parce que un ami de l’école appelé Allal EL
Yaacoubi est venu lui demander d’aller au Msid.
5- A) fenêtre, chambre, pièce, la cour
b) la scène se passe à Dar Chouaffa
6- Zineb est venue annoncer à lalla Zoubida qu’elle a vu
Maalem Abdeslam dans la rue.
7- a) La joie et l’anxiété
b) la joie et la surprise
c) le retour inopiné du père a provoqué à la fois joie, bonheur, anxiété et surprise chez le narrateur
et sa mère.

8- Maalem Abdeslam est un homme polie respectueux des règles sociales qui régissent les relations
entre voisins. C’est pour cela qu’il s’est fait annoncer avant d’entre dans la maison.
9- A) 1ère partie : de « - Malheur ! malheur ! » à « nous souhaitons au Maalem Abdeslam bon retour »
2ème partie : de « Ma mère ne disait rien » à « Mon père entra »
b) Titre 1 : l’annonce de l’arrivée du père et l’effet produit sur les voisines.
Titre 2 : l’arrivée du père et l’effet produit sur sa petite famille.
La mère du narrateur est heureuse de retrouver son mari au point où elle a perdu momentanément
sa raison. Son comportement est digne d’une femme qui éprouve des sentiments forts en retrouvant
son mari. Elle fait preuve de fidélité, d’amour et de respect envers son conjoint.

II- PRODUCTION ECRITE


La mère du narrateur, comme toutes les femmes, a ses qualités et ses défauts. En effet, elle est une femme
qui veille sur son foyer, qui respecte son mari et qui le soutient dans les moments les plus difficiles de la
vie. Cependant, elle s’emporte contre Rahma sans raison, elle critique les femmes qu’elle a rencontrées au
bain maure en les imitant. Elle peut même insulter le marchand dans la rue ou marchander pour acheter le
gilet à son fils. Bref, elle …
1/2 ‫ا لصفحت‬ ‫االمتحان انجهىي انمىحد ننيم شهادة انبكانىريا‬ ‫المملكت المغربيت‬
‫ساعتان‬ ‫مـدة اإلنجاز‬ 2012 ‫دورة يىنيه‬
‫ع‬/ ‫آداب‬ ‫المعامـل‬ - ‫ انع و انتكنىنىجياث‬-‫ ع االقتصاد و انتدبير‬:‫انشعبت‬
4‫ف تظ‬//‫تك‬ ‫فنىن تط‬-‫ ع تج – ع رياضيت‬-‫اآلداب و انع االنسانيت‬
3‫ا اقتصاد‬ ‫وزارة التربيت الىطنيت والتعليم العالي‬
‫انسنت األونى‬ ‫انهغت انفرنسيت‬ : ‫انمادة‬ ‫وتكـىيـن األطـر والبـحث العـلـمـــــــي‬
‫األكاديميت الجهىيت للتربيت والتكىين‬
‫اندورة انعاديت‬ ‫الوـوضــــــــوع‬ ‫لجهت الدار البيضاء الكبري‬

Texte :
Le lendemain de notre sortie avec Lalla Aicha, ma mère me fit part de son intention de me garder à la maison durant
toute l'absence de mon père. Elle invoqua deux solides raisons : la première: je n'étais plus qu'un paquet d'os et mon teint
rappelait l'écorce de grenade; la seconde : ma mère se sentait de plus en plus seule, ma présence lui faisait oublier ses
malheurs.
Autant pour se distraire que pour attendrir les saints de la ville sur notre sort, ma mère décida de m'emmener chaque
semaine prier sous la coupole d'un Saint. Notre ville foisonne de tombes qui abritent les restes de chorfas, de chefs de
confréries, de pieux législateurs auxquels la foi populaire reconnaît des pouvoirs. Chaque santon a son jour de visite
particulier : le lundi pour Sidi Ahmed ben Yahïa, le mardi pour Sidi Ali Diab, le mercredi pour Sidi Ali Boughaleb, etc.
Tout cela, je le savais, tout le monde le savait. Nous trouvions simple, naturel, harmonieux, parfaitement sage ce que nos
ancêtres avaient établi. Personne ne se serait avisé d'en rire. Les jours avaient un sens. Pour moi, ils possédaient même
une couleur. Le lundi s'associait dans mon imagination au gris clair, le mardi, au gris foncé, un peu fumeux, le mercredi
brillait d'un éclat doré comme un soir d'automne, le jeudi froid et bleu contrastait avec le jaune rutilant du vendredi, la
pâleur du samedi annonçait le vert triomphant du dimanche. Je n'avais jamais entretenu personne de ces découvertes. Si
j'avais été femme, si j'avais été riche, j'aurais porté chaque jour une robe de la couleur qui convenait. Ma vie en aurait été
plus belle, plus équilibrée, plus heureuse. Mais je n'étais pas femme et nous n'étions guère riches, surtout depuis le départ
de mon père. Ma mère faisait une cuisine maigre, mêlait de la farine d'orge au pain de froment. Elle riait moins, ne
racontait plus d'histoires. Il nous restait les longues promenades que nous faisions pour nous rendre aux divers
sanctuaires deux ou trois fois par semaine. Nous formulions les mêmes plaintes, demandions la réalisation des mêmes
vœux. Nous versions toujours les mêmes larmes indigentes et nous repartions vers notre demeure. Ces visites me
fatiguaient. Je ne pouvais pas refuser d'y participer. La présence d'un enfant rendait les hommes de Dieu plus attentifs et
plus favorables.
2/2 ‫ا لصفحت‬ ‫االمتحان انجهىي انمىحد ننيم شهادة انبكانىريا‬ ‫المملكت المغربيت‬
‫ساعتان‬ ‫مـدة اإلنجاز‬ 2012 ‫دورة يىنيه‬
‫ع‬/ ‫آداب‬ ‫المعامـل‬ - ‫ انع و انتكنىنىجياث‬-‫ ع االقتصاد و انتدبير‬:‫انشعبت‬
4‫ف تظ‬//‫تك‬ ‫فنىن تط‬-‫ ع تج – ع رياضيت‬-‫اآلداب و انع االنسانيت‬
3‫ا اقتصاد‬ ‫وزارة التربيت الىطنيت والتعليم العالي‬
‫انسنت األونى‬ ‫انهغت انفرنسيت‬ : ‫انمادة‬ ‫وتكـىيـن األطـر والبـحث العـلـمـــــــي‬
‫األكاديميت الجهىيت للتربيت والتكىين‬
‫اندورة انعاديت‬ ‫الوـوضــــــــوع‬ ‫لجهت الدار البيضاء الكبري‬

Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes :

I – ETUDE DE TEXTE, 10 points :


1 .Recopiez et complétez le tableau suivant :
Nom de l’auteur

Titre de l’oeuvre

Genre littéraire

Deux autres titres du même auteur -


-
1 point
2. Situez le passage par rapport à ce qui précède. 1 point
3. Pour quelles raisons la mère voulait-elle garder l’enfant à la maison ? 1 point
4. Le narrateur a attribué à chaque jour une couleur. Quel effet ces couleurs produisent- elles sur lui ?
1 point
5. Quel sentiment éprouve le narrateur pendant la visite des sanctuaires ? Justifiez votre réponse à l’aide
d’un indice relevé dans le texte. 1 point
6. Qu’éprouve la mère en l’absence du père ? Justifiez votre réponse par une phrase relevée dans le texte.
1 point
7. Le narrateur et sa mère respectent-ils l’existence des saints ? Justifiez votre réponse par une phrase
relevée dans le texte. 1point
8. Relevez dans le texte quatre termes du champ lexical des saints. 1point
9. a- Quelle figure de style reconnaissez-vous dans l’énoncé souligné suivant :
« Je n’étais plus qu’un paquet d’os » ?
b- Quelle information cette figure de style donne-t-elle sur le narrateur ? 1 point
10. Avez-vous le même comportement que la mère à l’égard des saints ? Pourquoi? 1 point

II- PRODUCTION ECRITE, 10 points :


Sujet :
Certaines personnes, pour trouver des solutions à leurs problèmes (amour, famille, mariage,
chômage…) recourent à des saints.
Pensez-vous que le maraboutisme (les saints, les marabouts) soit le meilleur remède aux
problèmes de la vie ?
Développez votre point de vue dans un texte argumenté et illustré d’exemples.

Dans votre écrit, vous devez :


 Respecter la consigne : traiter le sujet proposé ; 1 point
 Organiser votre texte : introduction, développement et conclusion ; 2 points
 Choisir des arguments précis ; 2 points
 Faire attention à la correction de la langue :phrases correctes, vocabulaire précis, orthographe et
conjugaison correctes, ponctuation…. 5 points
‫‪3/2‬‬ ‫ا لصفحت‬ ‫االمتحان انجهىي انمىحد ننيم شهادة انبكانىريا‬ ‫المملكت المغربيت‬
‫ساعتان‬ ‫مـدة اإلنجاز‬ ‫دورة يىنيه ‪2012‬‬
‫آداب ‪/‬ع‬ ‫المعامـل‬ ‫انشعبت‪ :‬ع االقتصاد و انتدبير‪ -‬انع و انتكنىنىجياث ‪-‬‬
‫تك‪//‬ف تظ‪4‬‬ ‫اآلداب و انع االنسانيت‪ -‬ع تج – ع رياضيت‪-‬فنىن تط‬
‫ا اقتصاد‪3‬‬ ‫وزارة التربيت الىطنيت والتعليم العالي‬
‫انسنت األونى‬ ‫انهغت انفرنسيت‬ ‫‪‬انمادة ‪:‬‬ ‫وتكـىيـن األطـر والبـحث العـلـمـــــــي‬
‫األكاديميت الجهىيت للتربيت والتكىين‬
‫اندورة انعاديت‬ ‫الوـوضــــــــوع‬ ‫لجهت الدار البيضاء الكبري‬

‫‪Eléments de réponse et barème de correction‬‬


‫)‪(Les réponses non prévues sont laissées à l’appréciation des correcteurs‬‬
‫‪I – ETUDE DE TEXTE, 10 points :‬‬
‫‪1.‬‬
‫‪Nom de l’auteur‬‬ ‫‪Victor Hugo‬‬

‫‪Titre de l’oeuvre‬‬ ‫‪Le dernier Jour d’un Condamné‬‬

‫‪Genre littéraire‬‬ ‫‪Roman à thèse‬‬

‫‪Siècle‬‬ ‫‪19ème siècle‬‬

‫‪0,25 x 4 point‬‬
‫‪2. a- Le texte se situe au début du roman‬‬ ‫‪1 point‬‬
4/2 ‫ا لصفحت‬ ‫االمتحان انجهىي انمىحد ننيم شهادة انبكانىريا‬ ‫المملكت المغربيت‬
‫ساعتان‬ ‫مـدة اإلنجاز‬ 2012 ‫دورة يىنيه‬
‫ع‬/ ‫آداب‬ ‫المعامـل‬ - ‫ انع و انتكنىنىجياث‬-‫ ع االقتصاد و انتدبير‬:‫انشعبت‬
4‫ف تظ‬//‫تك‬ ‫فنىن تط‬-‫ ع تج – ع رياضيت‬-‫اآلداب و انع االنسانيت‬
3‫ا اقتصاد‬ ‫وزارة التربيت الىطنيت والتعليم العالي‬
‫انسنت األونى‬ ‫انهغت انفرنسيت‬ : ‫انمادة‬ ‫وتكـىيـن األطـر والبـحث العـلـمـــــــي‬
‫األكاديميت الجهىيت للتربيت والتكىين‬
‫اندورة انعاديت‬ ‫الوـوضــــــــوع‬ ‫لجهت الدار البيضاء الكبري‬

3. Le narrateur est obsédé par sa condamnation à mort 1 point


4. Le narrateur n’est pas nommé dans le texte, car en prison il perd son identité , sa dignité et son
humanité. Il est désigné par la peine à laquelle il est condamné : condamné à mort. 1 point
5. Les deux indicateurs temporels sont : autrefois et maintenant 0,50 x 2 point
6. Autrefois, il menait une vie aristocratique et fastueuse, fréquentait les lieux mondains et vivait
heureux. Maintenant il est captif, pathétique et malheureux. 1 point
7. Le champ lexical dominant dans la première période :
La joie , le bonheur : des jeunes filles splendides- chapes d'évêque- de sombres promenades la nuit -j'étais
libre- Mon esprit, jeune et riche, était plein de fantaisies 0,50 point pour 2 indices corrects
Le champ lexical dominant dans la deuxième période
Le champ lexical du malheur : je suis captif -mon esprit est en prison dans une idée- cette pensée infernale-
misérable 0,50 point pour 2 indices corrects
8. Le désespoir, l’angoisse, l’inquiétude… 1 point
9. Une antithèse. 1 point
10- c- tragique 1 point
II- PRODUCTION ECRITE, 10 points :
Tenir compte des critères suivants :
 La présentation de la copie, 1 point
 Le respect de la consigne d’écriture, 1 point
 La structure du texte ( introduction, développement, conclusion), 1 point
 Le bon choix des arguments, 2 points
 Le bon choix du vocabulaire, 1 point
 La construction de phrases correctes, 1 point
 L’usage d’une ponctuation adéquate, 1 point
 La correction de l’orthographe d’usage et grammaticale, 1 point
 Le bon emploi des temps. 1 point

NB. Ces critères doivent être reportés sur la copie de l’élève lors de la correction
1/1 ‫ا لصفحت‬ ‫االمتحان الجهىي المىحد لنيل شهادة البكالىريا‬ ‫المملكت المغربيت‬
‫ساعتان‬ ‫مـدة اإلنجاز‬ 2012 ‫دورة يىنيه‬
‫ع‬/ ‫آداب‬ ‫المعامـل‬ - ‫ الع و التكنىلىجياث‬-‫ ع االقتصاد و التدبير‬:‫الشعبت‬
4‫ف تظ‬//‫تك‬ ‫فنىن تط‬-‫ ع تج – ع رياضيت‬-‫اآلداب و الع االنسانيت‬
3‫ا اقتصاد‬ ‫وزارة التربيت الىطنيت والتعليم العالي‬
‫السنت األولى‬ ‫اللغت الفرنسيت‬ : ‫المادة‬ ‫وتكـىيـن األطـر والبـحث العـلـمـــــــي‬
‫األكاديميت الجهىيت للتربيت والتكىين‬
‫الدورة العاديت‬ ‫عناصر اإلجابت و سلم التنقيط‬ ‫لجهت الدار البيضاء الكبري‬

Eléments de réponse et barème de correction


(Les réponses non prévues sont laissées à l’appréciation du correcteur)

I- ETUDE DE TEXTE, 10 points :


1. Ahmed Sefrioui
La boîte à merveilles
Roman autobiographique
- Le Chapelet d’ambre/ Le Jardin des sortilèges / La Maison de servitude
0,25 x 4 point
2. Si Abdessalam a quitté sa famille, il est parti à la recherche d’un travail. Le narrateur, sa mère
et Lalla Aicha viennent de rendre visite à Si El Arafi…
Accepter toute bonne situation. 1 point
3. Deux raisons : - l’enfant est malade
- Elle se sent seule 0,50 x 2 point
4. Pour le narrateur chaque jour a un sens, les couleurs traduisent l’état d’âme de l’enfant : de la
tristesse du lundi et du mardi ( gris clair et foncé) à la joie du dimanche ( vert)…
Accepter toute bonne réponse 1 point
5. - La fatigue, l’ennui
- « Ces visites me fatiguaient ».
« Nous formulions les mêmes plaintes,..des mêmes vœux….les mêmes larmes.. »
0,50 x 2 point
6. - La mère est malheureuse, seule
- « Ma mère se sentait de plus en plus seule, ma présence lui faisait oublier ses malheurs ».
- « Elle riait moins, ne racontait plus d’histoires ». 0,50 x 2 point
7. Oui,
« Nous trouvions simple, naturel, harmonieux, parfaitement sage ce que non ancêtres
avaient établi. Personne ne se serait avisé d’en rire » 0,50 x 2 point
8. Chorfas - chefs de confréries – pieux législateurs – santon - sanctuaires – les hommes de
Dieu. 0,25 x 4 point
9. a- Une métaphore
b- L’enfant est maigre, chétif, malade 0,50 x 2 point
10. Accepter toute réponse justifiée 1 point.

II- PRODUCTION ECRITE , 10 points :

Tenir compte des critères suivants :


 Le respect de la consigne : traiter le sujet proposé ; 1 point
 L’organisation et la progression de la production : introduction, développement et conclusion ;
2 points
 La pertinence des arguments ; 2 points
 La correction de la langue : vocabulaire précis, orthographe et conjugaison correctes,
ponctuation…. 5 points.
N.B : Ces critères doivent être reportés sur la copie de l’élève.
2/1 ‫الصفحـة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد للباكالوريا‬
2012 ‫امدورت امعاديث‬ ‫امسيث األومي وى سنك امةلاموريـــا‬ : ‫اموسحوى‬
‫ س‬2 :‫مدة االنجاز‬ ) ‫( امووضوع‬ ‫امنغث األجيةيث األومي‬ : ‫اموـادت‬

3 : ‫اموعاوـل‬ ‫عنوه االقحصاد وامحدةيــر‬ :)‫امشعب(ت‬ ‫األلاديويث امجهويث منحرةيث وامحلويى‬


‫اآلداب وامعنوه اإليساييث – امعنوه امحجريةيث – امعنوه‬
‫ ةومواى‬- ‫جهث فاس‬
4 : ‫اموعاوـل‬
‫امرياضيث – امعنوه وامحليوموجياج – امفيوى امحطةيقيث‬

TEXTE :
Dès notre arrivée, nous grimpâmes sur une vaste estrade couverte de nattes. Après avoir payé
soixante-quinze centimes à la caissière, nous commençâmes notre déshabillage dans un tumulte(1) de voix
aiguës, un va-et-vient continu de femmes à moitié habillées, déballant(2) de leurs énormes baluchons(3) des
caftans et des mansourias, des chemises et des pantalons, des haïks à glands de soie d’une éblouissante
blancheur. Toutes ces femmes parlaient fort, gesticulaient avec passion, poussaient des hurlements
inexplicables et injustifiés. Je retirai mes vêtements et je restai tout bête, les mains sur le ventre, devant ma
mère lancée dans une explication avec une amie de rencontre. Il y avait bien d’autres enfants, mais ils
paraissaient à leur aise, couraient entre les montagnes de baluchons, fiers de leurs ventres ballonnés […].
Moi, je me sentais plus seul que jamais. J’étais de plus en plus persuadé que c’était bel et bien
l’Enfer. Dans les salles chaudes, l’atmosphère de vapeur, les personnages de cauchemar qui s’y agitaient, la
(4)
température, finirent par m’anéantir . Je m’assis dans un coin, tremblant de fièvre et de peur. Je me
demandais ce que pouvaient bien faire toutes ces femmes qui tournoyaient partout, couraient dans tous les
(5)
sens, traînant de grands sceaux de bois débordants d’eau bouillante qui m’éclaboussait au passage. Ne
venaient-elles donc pas pour se laver ? […].
Heureusement pour moi, ces séances de bain étaient assez rares. Ma mère ne voulait point
s'embarrasser(6) de l'enfant maladroit que j'étais. Pendant son absence, j'étais livré à mes timides fantaisies.
Je courais pieds nus dans le derb, imitant le pas cadencé des chevaux, je hennissais fièrement, envoyais des
ruades. Parfois, je vidais simplement ma Boîte à Merveilles par terre et j'inventoriais(7) mes trésors. Un simple
bouton de porcelaine me mettait les sens en extase(8).

1- Tumulte : désordre bruyant. 2- Déballer : sortir de son emballage. 3- Baluchon : paquet de vêtements.
4- Anéantir : Ôter (enlever) toutes ses forces physiques ou morales à quelqu’un. 5- Eclabousser : mouiller quelqu’un en
projetant sur lui un liquide. 6- S’embarrasser de : être gêné ou dérangé par. 7- Inventorier : dresser la liste détaillée de
ce qu’on possède. 8- Extase : plaisir extrême.

I- ETUDE DE TEXTE :

A- CONTEXTUALISATION DU TEXTE :
1- Complétez le tableau suivant après l’avoir reproduit sur votre copie : (1 pt)
Titre de l’œuvre a) …………………..............................................
Nom de l’auteur b) …………………..............................................
Genre littéraire c) …………………..............................................
Siècle d) …………………..............................................
2- a) Qui est le narrateur dans le texte ? (0,5 pt)
b) Dans quel lieu se trouvait-il ? (0,5 pt)
2/2 ‫الصفحـة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد للباكالوريا‬ ‫أكاديمية فاس‬

2012 ‫الدورة العادية‬ ‫ السنة األولى من سلك البكالوريـــا‬: ‫المستوى‬ ‫ اللغة األجنبية األولى‬: ‫المـادة‬

‫الموضوع‬ - ‫ اآلداب والعلوم اإلنسانية – العلوم التجريبية – العلوم الرياضية – العلوم والتكنولوجيات – الفنون التطبيقية‬- ‫ علوم االقتصاد والتدبيــر‬: ‫الشعب‬

B- ANALYSE DU TEXTE :
3- Indiquez deux caractéristiques du lieu décrit qui ont mis le narrateur très mal à l’aise. (1pt)

4- a) En vous appuyant sur les deux premiers paragraphes, indiquez si cette proposition est vraie ou
fausse :
« Le narrateur sentait tout le temps la présence de sa mère et des autres personnages à ses côtés.» (0,5 pt)
b) Justifiez votre réponse en relevant une phrase du texte. (0,5 pt)

5- a- Dans le 2ème paragraphe, le narrateur a utilisé une hyperbole pour donner une image plus forte et plus
sombre de l’endroit où il se trouvait. Relevez cette hyperbole. (0,5 pt)
b- Pour justifier l’emploi de cette hyperbole, citez une sensation physique et un sentiment éprouvés par
le narrateur. (0,5 pt)
6- a- Comme effet direct de tout cela, est-ce que les personnages continuaient à se présenter devant le
narrateur sous leur aspect (forme) naturel ? Justifiez votre réponse par une expression du texte. (0,5 pt)
b- Pour décrire sa propre situation dans ce lieu, le narrateur a-t-il employé une tonalité : ironique,
pathétique ou comique ? (0,5 pt)
7- a) Relisez la phrase soulignée dans le texte puis dites si le narrateur se posait cette question : (0,5 pt)
- parce qu’il ignorait pourquoi ces femmes étaient là ;
- parce que ces femmes ne faisaient que se laver à grande eau ;
- parce qu’il était étonné de voir ces femmes s’agiter au lieu de se laver.
b) Cette interrogation est-elle formulée au discours : direct, indirect ou indirect libre ? (0,5 pt)
8- a- Pourquoi la mère n’emmenait-elle pas souvent son enfant dans le lieu décrit dans le texte ? (0,5 pt)
b- Est-ce que l’enfant s’ennuyait alors pendant l’absence de sa mère ? Dites brièvement pourquoi.(0,5 pt)
C- REACTION PERSONNELLE FACE AU TEXTE :
9- A la place du narrateur, auriez-vous éprouvé les mêmes sentiments que lui dans le lieu où l’emmenait sa
mère ? Dites pourquoi. (1 pt)

10- A votre avis, la mère avait-elle raison de laisser son enfant seul et sans contrôle dans la rue pendant son
absence ? Justifiez votre point de vue par un argument personnel. (1 pt)

II- PRODUCTION ECRITE : (10 points)


Sujet :
Chez nous, la femme est toujours considérée par certains comme un membre secondaire (peu
important) de la société. A l’occasion du 8 mars, journée mondiale de la femme, rédigez un texte argumentatif
dans lequel vous montrerez le rôle capital (très important) que joue la femme marocaine pour le développement
de notre pays.

Dans votre production, vous devez :


- respecter la consigne (en répondant exactement à ce qui est demandé dans le sujet) ; 1pt
- organiser votre texte en prévoyant : une introduction, un développement et une conclusion ; 1pt
- utiliser des arguments pertinents et des liens logiques appropriés ; 3pts
- veiller à la correction de la langue (vocabulaire, syntaxe, orthographe, conjugaison, ponctuation.) 4pts
- bien présenter votre texte. 1pt
1/1 ‫الصفحـث‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد للباكالوريا‬

2012 ‫الدورت العاديث‬ ‫السىث األولي هو سمك الةكالوريـــا‬ :‫الهستوى‬

) ‫( السمـن‬ ‫المغث األجىةيث األولي‬ : ‫الهـادت‬


‫األكاديهيث الجهويث لمترةيث والتكويو‬
‫ ةولهاو‬- ‫جهث فاس‬
3 : ‫الهعاهـل‬ ‫عمون االقتصاد والتدةيــر‬ :)‫الشعب(ت‬
4 :‫الهعاهـل‬ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية – العلوم التجريبية – العلوم‬
‫الرياضية – العلوم والتكنولوجيات – الفنون التطبيقية‬
CORRIGE ET BAREME
Ce corrigé est donné à titre indicatif. Toute formulation - ou réponse - non prévue est laissée
à l’appréciation du professeur correcteur.
CORRIGE DE LA COMPREHENSION BAREME
A- CONTEXTUALISATION 1

1- a- « La boîte à merveilles » / b- Ahmed SEFRIOUI.


ème
c- Roman (autobiographique) / d- Le XXème (20 / vingtième) siècle. (0,25 x 4)
2)- a- C’est Sidi Mohamed (C’est un jeune garçon de six ans…) (0,5) 1
b- Il se trouvait au bain (maure / public…) (0,5)

B- ANALYSE DU TEXTE
3)- Ce qui caractérisait le lieu où se trouvait le narrateur : le bruit fort, la grande agitation, les 1
gesticulations (incessantes), le tumulte, la température élevée...
Accepter deux caractéristiques au choix (0,5 x 2)
4) a- Proposition fausse. (0,5) 1
b- « Je me sentais plus seul que jamais. » (0,5)
5) a- « J’étais de plus en plus persuadé que c’était bel et bien l’Enfer.» (0, 5) 1
b- Sensation : anéanti par la chaleur Ou bien : il tremblait de fièvre. (0,25)
Sentiment : la solitude ou la peur. (0,25)

6) a- Non, les personnages se présentaient devant le narrateur sous un nouvel aspect 1


(inhabituel). (0,25) ; « Les personnages de cauchemar » (0,25)
b- Le narrateur emploie une tonalité pathétique. (0,5)

7) a- … parce qu’il était étonné de voir ces femmes s’agiter au lieu de se laver. (0,5) 1
b- Cette interrogation est formulée au discours indirect libre. (0,5)

8- a- La mère n’y emmenait pas son fils souvent parce qu’elle se sentait dérangée par sa 1
présence (parce qu’elle le trouvait maladroit et incommodant…) (0,5)
Accepter toute réponse appropriée.
b- Non, l’enfant ne s’ennuyait pas parce qu’il s’adonnait alors à sa passion : le jeu et la
contemplation des trésors de sa boîte à merveilles. (0,5) Accepter toute réponse appropriée.

C- REACTION PERSONNELLE
1
9) Accepter tout point de vue personnel (0,5) justifié d’une manière pertinente (0,5)

10) Accepter tout point de vue personnel (0,5) justifié d’une manière pertinente (0,5) 1

II- PRODUCTION ECRITE : (10 points)


Tenir impérativement compte des critères spécifiés en accordant la note finale sur la base des notes partielles
attribuées et dûment reportées sur la copie du candidat ou de la candidate.
a - Respect de la consigne 1 pt
b - Organisation du texte : introduction, développement, conclusion 1 pt
c - Pertinence des arguments et des liens logiques 3 pts
d- Correction de la langue 4 pts
e- Présentation du texte 1 pt
1/2 ‫الصفحة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد المتحانات البكالوريا‬
) 2012 ‫( الدورة العادية يونيو‬ ‫االكاديمية الجهوية للتربية والتكوين‬
- ‫ الموضوع‬- ‫لجهة مكناس تافياللت‬
 ‫ خاص بالمترشحين الممدرسين‬
‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستـوى‬
/ ‫ العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
‫ساعتان‬ 3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬
4 : ‫باقي الشعب‬
‫اللغة الفرنسية‬
/ ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫العلوم الرياضية‬
‫ العلوم‬/ ‫العلوم والتكنولوجيات الكهربائية‬
1
2 ‫من سلك البكالوريا‬
‫ الفنون التطبيققية‬/ ‫والتكنولوجيات الميكانيكية‬

TEXTE :
Je déjeunai tout seul et je partis à l'école. L'après-midi se passa pour moi comme les autres après-
midi (…). Le soir, je repris le chemin de la maison. Je m'attendais à la trouver sens dessus dessous. Il n'en
était rien. Silencieuses, les femmes soufflaient leur feu, remuaient leurs ragoûts, écrasaient dans des
mortiers de cuivre leurs épices. Je n'osai pas interroger ma mère sur les aventures de Zineb.
Mon père arriva, comme de coutume, après la prière de l'Aacha. Le repas se déroula simplement, mais
à l'heure du thé, maman parla des événements de la journée. Elle commença :
- Cette pauvre Rahma a passé une journée dans les affres de l'angoisse. Nous avons toutes été
bouleversées.
- Que s'est-il passé? demanda mon père.
Ma mère reprit :
- Tu connais Allal le fournier (…) Il est marié à Khadija, la sœur de notre voisine Rahma. ( …)
Mariés depuis trois ans ils désiraient vivement avoir un enfant. La pauvre Khadija a consulté les
guérisseurs, les fqihs, les sorciers et les chouafas sans résultat. Il y a un an, ils sont allés en pèlerinage à
Sidi Ali Bou Serghine. Khadija se baigna dans la source, promit au saint de sacrifier un agneau si Dieu
exauçait son vœu. Elle a eu son bébé. Depuis six jours, la joie du ménage est à son comble. Demain on
procédera au sacrifice du Nom.
Mon père osa faire remarquer qu'il ne voyait pas dans cet événement motif à angoisse. Mais ma mère
l'interrompit et déclara qu'il était incapable d'écouter jusqu'au bout un récit.
- Attends! Attends! dit-elle, je commence à peine, tu m'interromps tout le temps.
Rahma était donc invitée au baptême et à la cérémonie du Nom. (…) Elle habilla de neuf sa fille
Zineb et elles partirent de bonne heure ce matin. Elles passèrent par Mechchatine, Seffarine, El Ouadine...
- Tu ne vas pas citer toutes les rues de Fès, dit simplement mon père.
Je pouffai de rire. Des yeux sévères se fixèrent un moment sur moi et ma mère reprit:
- Elles arrivèrent à Rsif. La foule barrait le chemin. Un marchand vendait des poissons frais (...). Les
gens se battaient pour se faire servir. Rahma et sa fille furent prises dans les remous de cette cohue. Une
fois à l'air libre, Rahma rajusta son haïk et constata la disparition de Zineb! Elle appela, cria, ameuta la
foule. Les gens vinrent au secours de la mère affligée, mais la fille restait introuvable.
Rahma revint tout en larmes, nous la consolâmes de notre mieux. Allal le jardinier se dépêcha de
prévenir le mari de Rahma. Deux crieurs publics parcoururent la ville en tous sens, donnèrent le
signalement de la fille, promettant une récompense à celui qui la ramènerait à ses parents.
Pendant ce temps, nous, faibles femmes, nous ne pouvions que pleurer, offrir notre compassion à.la
malheureuse mère.
J'avais le cœur gros. Fatma Bziouya et moi nous partîmes à Moulay Idriss. Dans de pareilles
circonstances, il faut frapper à la porte de Dieu et de ses Saints. Cette porte cède toujours devant les
affligés. Une vieille femme surprit notre douleur, elle nous en demanda le motif. Nous la mîmes au
courant du triste événement. Elle nous emmena à Dar Kitoun, lieu d'asile de toutes les abandonnées. Là,
nous trouvâmes Zineb. La moqqadama l'avait recueillie et nourrie pour l'amour du Créateur. Elle eut un
rial de récompense et nous la remerciâmes pour ses bons soins. Rahma retrouva toute sa gaîté lorsque sa
fille lui fut rendue.
- Louange à Dieu! termina mon père. Prépare le lit de cet enfant, ajouta-t-il. Il tombe de sommeil.
Extrait de « La Boîte à Merveilles » d’Ahmed Sefrioui

1
‫االصفحة‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو الممسالـك‬ ‫المستـوى‬
/ ‫ العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
2/2 / ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫العلوم الرياضية‬
1
‫اللغة الفرنسية‬ ‫ العلوم‬/ ‫العلوم والتكنولوجيات الكهربائية‬
‫ الفنون التطبيققية‬/ ‫والتكنولوجيات الميكانيكية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

QUESTIONS

I – ETUDE DE TEXTE ( 10 pts )

Relisez le texte et répondez aux questions suivantes :

1) Ahmed SEFRIOUI est un écrivain marocain d’expression française.


Quand et où est-il né ? (0,25x2 pt) Citez une de ses œuvres (autre que
«La Boîte à merveilles».(0,25 pt) Quand est-il mort ? (0,25 pt)
Pour répondre, vous pouvez choisir parmi les informations suivantes : 1910, 1915,
2004 , 2010 à Tétouan, à Fès , « Les misérables ». « Rêver du Maroc ». 1 pt

2) D’après votre lecture de l’œuvre, pourquoi Sidi Mohamed s’attend-il à trouver la


maison sens dessus-dessous ? 1 pt

3) a) Relevez deux comparaisons employées dans le passage allant du début du texte


jusqu’à « … les événements de la journée. »
b) Quelle idée chacune de ces comparaisons met-elle en relief ? 1 pt

4) a) Selon Khadija, qu’est-ce qui l’a finalement aidée à avoir son bébé ?
b) Partagez-vous la croyance de Khadija?
c) Justifiez votre réponse. 2 pts
5) a) Dégagez dans le texte deux sentiments éprouvés par Rahma ;
b) Qu’est-ce qui est à l’origine de chacun de ces deux sentiments? 1 pt

6) a) Qui a retrouvé Zineb ?


b) D’après votre lecture de l’œuvre, que fait Rahma quelques jours après avoir
retrouvé Zineb ? 2 pts

7) Quelle est, selon vous, l’intention du père dans sa dernière réplique? 1 pt

8) a) Les événements de cet extrait sont-ils relatés par un seul narrateur ?


b) Justifiez votre réponse. 1 pt

II - PRODUCTION ECRITE ( 10 pts )


Sujet :
Sidi Mohamed , personnage principal de « La Boîte à merveilles »
a grandi dans une famille traditionnelle.
Que pensez-vous de la famille de sidi Mohamed ?
Rédigez un texte dans lequel vous exposerez votre conception d’une
bonne famille.

NB: Lors de la correction de la production écrite, il sera tenu compte des éléments suivants : présentation de la
copie : 2 pts - respect de la consigne : 3 pts - cohérence textuelle : 2 pts - correction de la langue : 3 pts

2
1/1 ‫الصفحة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد المتحانات البكالوريا‬
) 2012 ‫( الدورة العادية يونيو‬ ‫االكاديمية الجهوية للتربية والتكوين‬
- ‫ الموضوع‬- ‫لجهة مكناس تافياللت‬
 ‫ خاص بالمترشحين الممدرسين‬
‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستـوى‬
/ ‫ العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
‫ساعتان‬ 3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬
4 : ‫باقي الشعب‬
‫اللغة الفرنسية‬
/ ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫العلوم الرياضية‬
‫ العلوم‬/ ‫العلوم والتكنولوجيات الكهربائية‬
1
2 ‫من سلك البكالوريا‬
‫ الفنون التطبيققية‬/ ‫والتكنولوجيات الميكانيكية‬

ELEMENTS DE REPONSE ( A TITRE INDICATIF ) ET BAREME


I – ETUDE DE TEXTE ( 10 pts )

1) Ahmed SEFRIOUI est un écrivain marocain d’expression française. Il est né en 1915


à Fès. (0,25x2 pt) Une de ses œuvres ( autre que « La Boîte à Merveilles » :
«Réver du Maroc » (0,25pt). Il est mort en 2004 (0,25 pt) 1 pt
2) Parce que Zineb a disparu. La disparition de Zineb. Ou équivalent. 1 pt
3) Dans le passage: « Je déjeunai tout seul…Demain on procédera au sacrifice du Nom.»
Une comparaison : « L'après-midi se passa pour moi comme les autres après-midi. »
« Mon père arriva, comme de coutume, après la prière de l'Aacha. »
Ces deux comparaisons mettent en relief la routine, la vie monotone. Ou équivalent. 1 pt
4) a) Khadija croit que le saint , Sidi Ali Bou Serghine l’a aidée à avoir son bébé. Accepter
toute autre formulation adéquate comme le fait de se baigner dans la source du saint.
b) Accepter toute réponse cohérente. Ex. Non. c) Justification : c’est Dieu qui a fait que
Khadija a eu son bébé. Accepter l’explication scientifique ( …)
Oui. Justification : je crois à l’intervention des saints dans notre vie. A leur intercession
bénéfique. Accepter toute autre réponse ou formulation adéquates. 2 pts
5) Deux sentiments éprouvés par Rahma :
L’angoisse. Origine : ex. la disparition de Zineb . La peur de perdre sa fille pour toujours.
La tristesse. Origine : la disparition de Zineb.
La joie. Origine : Zineb retrouvée. 1 pt
6) a) Lalla Zoubida ( la mère du narrateur) et Fatma Bziouya ont retrouvé Zineb à Moulay
Idriss.
b) Rahma organise un repas. (pour les pauvres et (une fête) pour ses voisines).
Ou équivalent. 2 pts
7) Le père veut que son épouse termine son récit car il est fatigué , car il est temps de dormir.
Accepter toute autre réponse convenable. 1 pt
8) a) Non .
b) Justification : les événements de cet extrait sont relatés par Sidi Mohamed et sa mère.
En effet Sidi Mohamed qui est le narrateur principal continue à raconter ses souvenirs
d’enfance et prête ici à sa mère , en tant que narrateur relais, la responsabilité de raconter le
récit de la disparition de Zineb. Accepter toute autre formulation ou réponse adéquates. 1 pt

II - PRODUCTION ECRITE ( 10 pts )


Présentation 2 pts
Respect de la consigne 3 pts
Cohérence textuelle 2 pts
Correction de la langue 3 pts

____
20 pts
_______________________
NB: Ce corrigé est donné à titre indicatif .

1
‫امتحـــــــان ويــم شهــــــادة انبكــانىريـــا‬
) 2012 ‫الدورة انعاديت ( يىويــى‬
‫انسىت األونى مه سهك انبكانىريــــا‬
‫وزارة انتربيت انىطىيت‬

‫انصفحت‬ ‫انمعامم‬ ‫مدة االنجاز‬ ‫انهغت األجىبيت األونى‬ ‫انمادة‬


3/1 4/3 ‫س‬2 ‫جميع انشعب األدبيت و انعهميت و انتقىيت‬ ‫ انمسهك‬/ ‫انشعبت‬

TEXTE

Un matin, nous nous préparions pour sortir, quand quelqu’un frappa à la porte de la maison.
Il demanda si c’était bien là qu’habitait le maalem Abdeslem, le tisserand. Les voisines lui
répondirent par l’affirmative. Kanza, la Chouafa, appela ma mère.
- Zoubida ! Zoubida ! Quelqu’un « vous » demande.
Ma mère avait naturellement tout entendu déjà. Elle avait pâli. Elle restait au centre de la
pièce, une main sur la poitrine, sans prononcer un mot. Qui pouvait bien nous demander ?
Etait-ce un messager de bon augure ou le porteur d’une mauvaise nouvelle ? Peut-être un
créancier que mon père avait oublié de nous signaler ! La petite somme d’argent que mon père
nous avait laissée avant son départ, avait fondu. Les quelques francs qui nous restaient étaient
destinés à l’achat de charbon.
Enfin, ma mère répondit d’une voix qui tremblait légèrement :
- Si quelqu’un désire voir mon mari, dis-lui, je te prie, qu’il est absent.
Kanza fit la commission à haute voix à l’inconnu qui attendait derrière la porte de la
maison. Un vague murmure lui fit écho. Kanza, pleine de bonne volonté, nous le traduisit en
ces termes :
- Zoubida ! Cet homme vient de la campagne, il t’apporte des nouvelles du maalem
Abdeslem. Il dit qu’il a quelque chose à te remettre.
Ma mère reprit courage. Un sourire illumina sa face.
- C’est exactement ce que je pensais, dit-elle en se précipitant vers l’escalier.
Elle descendit les marches à toute allure. Pour la première fois de ma vie, je la voyais
courir. Je la suivis. Je ne pouvais pas espérer la gagner de vitesse. Quand j’arrivai dans le
couloir d’entrée, ma mère discutait déjà par l’entrebâillement de la porte avec un personnage
invisible. L’ombre disait d’une voix rude :
- Il va bien, il travaille beaucoup et met tout son argent de côté. Il vous dit de ne pas vous
inquiéter à son sujet. Il m’a donné ceci pour vous.
Je ne voyais pas ce qu’il remettait à ma mère par la fente de la porte. Ma mère retroussa le
bas de sa robe et serra précieusement dans ses plis le trésor que lui remettait l’inconnu.
- Il y a encore ceci dit la voix. C’est tout.
‫امتحـــان ويــم شهــــــــادة انبكـــانىريـــــا انسىت األونى مه سهك انبكانىريا‬
‫انصفحت‬ ) 2012 ‫ يىويى‬-( ‫(الدورة انعاديت‬
3/2
‫جميع انشعب األدبيت و انعهميت و انتقىيت‬ ‫ انمسهك‬/ ‫انشعبت‬ ‫انهغت األجىبيت األونى‬ ‫انمادة‬

I. Etude de texte : (10 points)


Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes :

1. a) De quelle œuvre ce texte est-il tiré ?


b) A quel genre appartient-elle ?
c) En quelle année a-t-elle été publiée ?
d) Qui en est l’auteur ? (0,25 pt x 4)

2. Pour situer ce texte dans l’œuvre, répondez aux questions suivantes :


a) Quelles étaient les circonstances qui avaient obligé le père du narrateur
à quitter sa famille ? (0,5 pt)
b) Où est-ce qu’il est allé travailler ? (0,25 pt)
c) Quel était son nouveau travail ? (0,25 pt)

3. Dans cet extrait :


a) Qui raconte ? (0,5 pt)
b) Où se passe la scène ? (0,5 pt)

4. a) D’où vient l’homme dont parle le narrateur ? (0,5 pt)


b) Qui l’avait envoyé ? (0,5 pt)

5. D’après le texte, quelles sont les deux raisons qui justifient la visite de
cet homme. (0,5 pt x 2)

6. A qui renvoient les deux pronoms soulignés dans le texte ? (0,5 pt x 2)

7. « Il y a encore ceci dit la voix »


Cet énoncé comporte :
- Une comparaison ;
- Une métonymie ;
- Une antithèse.
Recopiez la bonne réponse. (1 pt)

8. Que signifie l’expression soulignée dans l’énoncé suivant :


« Je ne pouvais pas espérer la gagner de vitesse » (1 pt)
‫امتحـــان ويــم شهــــــــادة انبكـــانىريـــــا انسىت األونى مه سهك انبكانىريا‬
‫انصفحت‬ ) 2012 ‫ يىويى‬-( ‫(الدورة انعاديت‬
3/3
‫جميع انشعب األدبيت و انعهميت و انتقىيت‬ ‫ انمسهك‬/ ‫انشعبت‬ ‫انهغت األجىبيت األونى‬ ‫انمادة‬

9. A votre avis, pourquoi la mère discutait-elle avec l’homme par l’entrebâillement de


la porte ? (1 pt)

10. D’après le texte, la mère avait tout entendu, elle avait pâli sans pouvoir prononcer
un mot. Si vous aviez été à sa place, auriez-vous eu la même attitude ?
Justifiez votre réponse. (1 pt)

II. Production écrite : (10 points)


Sujet :
Actuellement, il existe encore des personnes qui pensent que la femme doit rester à la
maison pour s’occuper de son foyer et que c’est l’homme qui doit subvenir aux besoins de
sa famille.
Partagez-vous ce point de vue ?
Développez votre réflexion sur le sujet en vous appuyant sur des arguments pertinents et
sur des exemples précis.

Lors de la correction, on tiendra compte des indications contenues dans le tableau suivant :

Barème de
Critères d’évaluation de l’aspect textuel
notation
Conformité de la production à la consigne d’écriture
Cohérence de l’argumentation 5 points
Structure du texte (organisation et progression du texte)
Critères d’évaluation de la langue
- Syntaxe
- Vocabulaire
- Orthographe 5 points
- Conjugaison
- Ponctuation
‫امتحـــــــان ويــم شهــــــادة انبكــانىريـــا‬
) 2012 ‫الدورة انعاديت ( يىويــى‬
‫انسىت األونى مه سهك انبكانىريــــا‬
‫وزارة انتربيت انىطىيت‬

‫انمعامم‬ ‫مدة االنجاز‬ ‫انهغت األجىبيت األونى‬ ‫انمادة‬


4/3 ‫س‬2 ‫جميع انشعب األدبيت و انعهميت و انتقىيت‬ ‫ انمسهك‬/ ‫انشعبت‬
ELEMENTS DE REPONSE (à titre indicatif)
(+) BAREME
I. Etude de texte : (10 points)
1. a) La Boite à Merveilles ; b) roman autobiographique ; c) 1954 ;
d) Ahmed Sefrioui. (0,25 pt x 4)
2.
a) Il avait tout perdu ; Il a été ruiné. (0,5 pt)
b) Dans les environs de Fès. (0,25 pt) ; c) Moissonneur (0,25 pt)
3. a) Sidi Mohammed (0,5 pt) ; b) Dans la maison familiale (0,5 pt)
4. Il vient de la campagne (0,5 pt) ; b) Maalem Abdeslem (0,5 pt)

5. – Apporter des nouvelles de maalem Abdeslem à sa famille (0,5 pt)


– Remettre quelque chose à la famille (0,5 pt)

6. - « Il » → Maalem Abdeslem (0,5 pt) ; - « vous » → Zoubida (et son fils) (0,5 pt)
7. Une métonymie (1 pt)
8. Dépasser ; devancer, arriver avant en allant plus vite…etc. (1 pt)
9. Par pudeur ; par respect des traditions
Acceptez toute interprétation pertinente. (1 pt)
10. Accepter toute réponse pertinente et logique. (1 pt)

II. Production écrite : (10 points)


Lors de la correction, on tiendra compte des indications contenues dans le tableau suivant :
Barème de
Critères d’évaluation de l’aspect textuel
notation
Conformité de la production à la consigne d’écriture
Cohérence de l’argumentation 5 points
Structure du texte (organisation et progression du texte)
Critères d’évaluation de la langue
- Syntaxe
- Vocabulaire
- Orthographe 5 points
- Conjugaison
- Ponctuation
N.B. Il est recommandé d’éviter tout recours injustifié à la mention « hors sujet ».
2/1 ‫الصفحـة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد للباكالوريا‬
3102 ‫الدورة العادية‬ ‫السنة األولى من سلك البكالوريـــا‬ : ‫المستوى‬
‫ س‬3 : ‫مدة االنجاز‬ ) ‫( الموضوع‬ ‫اللغة األجنبية األولى‬ : ‫المـادة‬
3 : ‫المعامـل‬ ‫علوم االقتصاد والتدبيــر‬ :)‫الشعب(ة‬ ‫األكاديمية الجهوية للتربية والتكوين‬
‫ بولمان‬- ‫جهة فاس‬
4 : ‫المعامـل‬ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية – العلوم التجريبية – العلوم‬
‫الرياضية – العلوم والتكنولوجيات – الفنون التطبيقية‬

ANTIGONE
Lâchez-moi. Vous me faites mal au bras avec votre main.
CRÉON, qui serre plus fort.
Non. Moi, je suis le plus fort comme cela, j'en profite aussi.
ANTIGONE, pousse un petit cri.
Aïe !
CRÉON, dont les yeux rient.
C'est peut-être ce que je devrais faire après tout, tout simplement, te tordre le poignet, te tirer les cheveux
comme on fait aux filles dans les jeux. (Il la regarde encore. Il redevient grave. Il lui dit tout près.) […]
Cela ne te semble pas drôle, tout de même, ce roi bafoué(1) qui t'écoute, ce vieil homme […] qui est là, à se
donner toute cette peine pour essayer de t'empêcher de mourir ?
ANTIGONE, après un temps.
Vous serrez trop, maintenant. Cela ne me fait même plus mal. Je n'ai plus de bras.
CRÉON, la regarde et la lâche avec un petit sourire. Il murmure.
Dieu sait pourtant si j'ai autre chose à faire aujourd'hui, mais je vais tout de même perdre le temps qu'il
faudra et te sauver, petite peste(2). (Il la fait asseoir sur une chaise au milieu de la pièce. Il enlève sa
veste, il s'avance vers elle, lourd, puissant, en bras de chemise.) Au lendemain d'une révolution ratée, il
y a du pain sur la planche. Mais les affaires urgentes attendront. Je ne veux pas te laisser mourir dans une
histoire de politique. Tu vaux mieux que cela. […] Tu crois que cela ne me dégoûte (3) pas autant que toi,
cette viande qui pourrit(4) au soleil ? Le soir, quand le vent vient de la mer, on la sent déjà du palais. Cela me
soulève le cœur. Pourtant, je ne vais même pas fermer ma fenêtre. C'est ignoble, et je peux même le dire à
toi, c'est bête, monstrueusement bête, mais il faut que tout Thèbes sente cela pendant quelque temps. Tu
penses bien que je l'aurais fait enterrer, ton frère, ne fût-ce que pour l'hygiène ! Mais pour que les brutes(5)
que je gouverne comprennent, il faut que cela pue le cadavre(6) de Polynice dans toute la ville, pendant un
mois.
ANTIGONE
(7)
Vous êtes odieux !

Explication des mots et formules difficiles :


1. Bafoué : traité avec mépris, ridiculisé. 5. Une brute : homme violent, grossier, sans esprit ni raison.
2. Petite peste : personne nuisible (qui fait du mal) comme la 6. Cela pue le cadavre : le corps de la personne morte dégage
maladie grave de la peste. une très mauvaise odeur.
3. Dégoûter : provoquer une sensation d’écœurement comme 7. Odieux : détestable, antipathique, qui ne mérite aucun
lorsqu’on voit quelque chose de sale. respect.
4. Pourrir : ici, se décomposer en dégageant une mauvaise
odeur.

I- ETUDE DE TEXTE (10 points)


A. CONTEXTUALISATION DU TEXTE :
1. Complétez le tableau suivant après l’avoir reproduit sur votre copie : (0,25 x 4)
Le titre de l’œuvre dont on a extrait ce texte a- ………………………..
Le nom de l’auteur b- ………………………..
Le genre littéraire c- ………………………..
Le siècle d- ………………………..
3/3 ‫الصفحـة‬ ‫ االمتحان الجهوي الموحد للباكالوريا‬: ‫أكاديمية فاس‬
3102 ‫الدورة العادية‬ ‫ السنة األولى من سلك البكالوريـــا‬: ‫المستوى‬ ‫ اللغة األجنبية األولى‬: ‫المـادة‬

‫الموضوع‬ ‫ اآلداب والعلوم اإلنسانية – العلوم التجريبية – العلوم الرياضية – العلوم‬-‫علوم االقتصاد والتدبيــر‬ : ‫الشعب‬
‫والتكنولوجيات – الفنون التطبيقية‬

2. a- Quel lien de parenté unit Antigone et Créon ? (0,5)


b- Précisez l’acte commis par Antigone et qui a provoqué la colère de Créon. (0,5)

B. ANALYSE DU TEXTE :
3. a- Pourquoi Antigone demande-t-elle à Créon de la lâcher ? (0,5)
b- Face à cette réaction d’Antigone, Créon a-t-il éprouvé un sentiment de regret, de supériorité ou de
sympathie? (0,5)
Relevez la comparaison qui le montre. (0,5)

4. Créon veut-il punir Antigone ou au contraire lui sauver la vie ? (0,5)


Justifiez votre réponse en relevant une phrase expliquant le but de Créon. (0,5)
5. Dites si la proposition suivante est vraie ou fausse : « Créon est convaincu d’être toujours un chef
d’Etat respecté. »
Justifiez votre réponse en relevant une expression dans sa 2ème réplique. (1)
6. « Il y a du pain sur la planche ». Cette phrase, appartenant au niveau de langue familier, veut dire que :
a- Créon a beaucoup de travail devant lui ;
b- Créon a assez de pain pour son peuple ;
c- Créon prépare du pain sur une planche.
Recopiez la bonne réponse. (0,5)
7. a- En parlant du corps sans vie dans sa dernière tirade, Créon a-t-il employé une tonalité laudative
(valorisante) ou péjorative (dévalorisante) ? (0,5)
b- Relevez une phrase qui justifie votre réponse. (0,5)
8. Dans la liste ci-dessous, relevez deux sentiments que révèle la dernière réplique d’Antigone vis-à-vis de
Créon : Le mépris – la peur – la jalousie – la colère – la satisfaction – l’admiration. (0,5 x 2)

C- REACTION PERSONNELLE FACE AU TEXTE :

9. Doit-on utiliser la violence pour convaincre quelqu’un ? Justifiez brièvement votre point de vue. (1)
10. Selon vous, faut-il favoriser ses proches (leur accorder un avantage) lorsqu’on occupe un poste de
responsabilité ? Dites brièvement pourquoi. (0,5x2)

II. PRODUCTION ECRITE : (10 pts)


Sujet : De nos jours, la presse nous rapporte de plus en plus le cas d’enseignants maltraités ou
agressés par leurs propres élèves à l’intérieur même de l’école : insultes, menaces, attaques à l’arme
blanche, blessures…
Pour la revue de votre lycée, rédigez un texte argumentatif en suivant ces indications :
- montrez que ces comportements violents sont inacceptables (une violation de la loi) ;
- exposez les raisons pour lesquelles les élèves doivent absolument manifester (montrer) un grand
respect à l’égard de leurs professeurs ;
- donnez un titre à votre texte.
Important : La correction de votre copie tiendra compte des critères suivants :
- Le respect de la consigne (répondez exactement à ce qui est demandé dans le sujet). 1pt
- La présentation de votre copie (titre, alinéas, paragraphes, ponctuation, majuscules…). 1pt
- L’organisation cohérente de votre texte. 1pt
- L’importance des idées et la pertinence des arguments. 3pts
- La correction de la langue. 4pts
1/1 ‫الصفحـة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد للباكالوريا‬

1023 ‫الدورة العادية‬ ‫السنة األولى من سلك البكالوريـــا‬ :‫المستوى‬


) ‫( السلـم‬ ‫اللغة األجنبية األولى‬ : ‫المـادة‬
‫األكاديمية الجهوية للتربية والتكوين‬
‫ بولمان‬- ‫جهة فاس‬
3 : ‫المعامـل‬ ‫علوم االقتصاد والتدبيــر‬ :)‫الشعب(ة‬

4 :‫المعامـل‬ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية – العلوم التجريبية – العلوم‬


‫الرياضية – العلوم والتكنولوجيات – الفنون التطبيقية‬

CORRIGE ET BAREME
Ce corrigé est donné à titre indicatif. Toute formulation - ou réponse - non prévue est laissée à l’appréciation du professeur
correcteur.

I. ETUDE DE TEXTE (10pts) BAREME

A- CONTEXTUALISATION DU TEXTE
1. a- Antigone.
1
b- (Jean) ANOUILH (Anouilh).
c- Une tragédie (moderne) / Le genre théâtral / Une pièce de théâtre/ le genre tragique.
ème ème
d- Le 20 (vingtième ; XX ) (0,25pt x 4)

2. a- Antigone est la nièce de Créon ou bien Créon est l’oncle d’Antigone. (0,5) 1
b- Antigone a essayé d’enterrer le cadavre de son frère malgré l’interdiction du roi.
Accepter toute réponse correcte (0,5)
B- ANALYSE DU TEXTE
3. a- Antigone demande à Créon de la lâcher car il lui fait mal au bras. (0,5)
b- Face à cette réaction d’Antigone, Créon a éprouvé un sentiment de supériorité. (0,5) 1,5
La comparaison qui le montre est : «Moi, je suis le plus fort comme cela »
Accepter également : « …te tirer les cheveux comme on fait aux filles dans les jeux.» (0,5)
4. - Créon veut sauver la vie à Antigone. (0,5) 1
- La phrase qui le montre est : « Ce vieil homme qui est là, à se donner toute cette peine pour
essayer de t’empêcher de mourir.» Ou bien « Je vais tout de même perdre le temps qu'il faudra et
te sauver. » Ou bien « Je ne veux pas te laisser mourir. » Accepter une phrase au choix. (0,5)

5. Cette proposition est fausse (0,5) car Créon dit, en parlant de lui-même : « ce roi bafoué ». (0,5) 1

6. Cette phrase veut dire : a- « Créon a beaucoup de travail devant lui. » (0,5) 0,5

7. a- En parlant du corps sans vie, Créon a employé une tonalité péjorative (dévalorisante). (0,5) 1
b- Justifications possibles : « Cette viande qui pourrit au soleil » / « Il faut que cela pue le
cadavre de Polynice dans toute la ville. »
Accepter également : «Tu crois que cela ne me dégoûte pas autant que toi » / «Cela me
soulève le cœur. » / « C'est ignoble ». Une justification au choix (0,5)
8. Les deux sentiments que révèle la dernière réplique d’Antigone vis-à-vis de Créon sont le 1
mépris et la colère. (0,5 x 2)
C- REACTION PERSONNELLE FACE AU TEXTE
9. Accepter tout point de vue personnel (0,5) justifié d’une manière pertinente (0,5) 1
10. Accepter tout point de vue personnel (0,5) justifié d’une manière pertinente (0,5) 1
10pts

II. GRILLE D’EVALUATION DE LA PRODUCTION ECRITE (10pts)

*Tenir impérativement compte des critères spécifiés en accordant la note finale sur la base des notes partielles
attribuées et dûment reportées sur la copie du candidat ou de la candidate
a- Le respect de la consigne 1pt
b- La présentation de la copie (titre, alinéas, paragraphes, ponctuation, majuscules…) 1pt
c- L’organisation cohérente du texte 1pt
d- L’importance des idées et la pertinence des arguments 3pts
e- La correction de la langue 4pts
ROYAUME DU MAROC

Ministère de l'Education Nationale


et de la formation professionnelle

Académie Régionale de l'Education et de la Formation


Chaouia Ouardigha

Examen régional du baccalauréat – Session : juin 2014


Séries littéraires/ scientifiques/ techniques/ économiques
Coef 04 04 04 03

Niveau : 1ère Année du baccalauréat Durée : 2heures

Epreuve de Français
Texte :
CRÉON, lui broie le bras.
Je t’ordonne de te taire maintenant, tu entends?
ANTIGONE
Tu m’ordonnes, cuisinier? Tu crois que tu peux m’ordonner quelque chose?
CRÉON
L’antichambre est pleine de monde. Tu veux donc te perdre? On va t’entendre.
ANTIGONE
Eh bien, ouvre les portes. Justement, ils vont m’entendre!
CRÉON, qui essaie de lui fermer la bouche de force.
Vas-tu te taire, enfin, bon Dieu?
ANTIGONE, se débat.
Allons vite, cuisinier! Appelle tes gardes!
La porte s’ouvre. Entre Ismène.
ISMÈNE, dans un cri.
Antigone!
ANTIGONE
Qu’est-ce que tu veux, toi aussi?
ISMÈNE
Antigone, pardon! Antigone, tu vois, je viens, j’ai du courage. J’irai maintenant avec toi.
ANTIGONE
Où iras-tu avec moi?
ISMENE
Si vous la faites mourir, il faudra me faire mourir avec elle!
ANTIGONE
Ah! non. Pas maintenant. Pas toi! C’est moi, c’est moi seule. Tu ne te figures pas que tu vas venir mourir avec moi
maintenant. Ce serait trop facile!
ISMENE
Je ne veux pas vivre si tu meurs, je ne veux pas rester sans toi!
ANTIGONE
Tu as choisi la vie et moi la mort. Laisse-moi maintenant avec tes jérémiades. Il fallait y aller ce matin, à quatre
pattes, dans la nuit. Il fallait aller gratter la terre avec tes ongles, pendant qu’ils étaient tout près et te faire empoigner
par eux comme une voleuse!
ISMENE
He bien, j’irai demain!
ANTIGONE
Tu l’entends, Créon? Elle aussi. Qui sait si cela ne va pas prendre à d’autres encore, en m’écoutant? Qu’est-ce que tu
attends pour me faire taire, qu’est-ce que tu attends pour appeler tes gardes? Allons, Créon, un peu de courage, ce
n’est qu’un mauvais moment à passer. Allons, cuisinier, puisqu’il le faut!
CRÉON, crie soudain.
Gardes!
Les gardes apparaissent aussitôt.

Page 1 sur 1
Examen régional du baccalauréat – Session : juin 2014
Séries littéraires/ scientifiques/ techniques/ économiques
Coef 04 04 04 03

Niveau : 1ère Année du baccalauréat Durée : 2heures

I-Etude de texte (10 points)

1- Recopiez et complétez le tableau suivant : (0.25pt x4)

Genre littéraire Auteur Titre Siècle

2- Ce passage est la suite :


a. d’un dialogue entre Antigone et la nourrice sur la beauté de la nature
b. d’un dialogue entre Antigone et Ismène sur la mort.
c. d’un dialogue entre Antigone et Créon sur la notion du bonheur.
Recopiez la bonne réponse. (1pt)

3- Ismène entre en scène après avoir pris une décision, laquelle? (1pt)
4- Antigone est-elle convaincue par la décision d’Ismène ?
Relevez du texte ce qui justifie votre réponse. (0.5pt x2)

5- Relevez deux didascalies qui montrent la violence physique de Créon. (0.5pt x2)
6- Comment Antigone a-t-elle pu amener Créon à être violent à son égard ? (1pt)
7- « Si vous la faites mourir, il faudra me faire mourir avec elle! »
Quel est le registre (tonalité) dominant(e) dans cette réplique d’Ismène ? (1pt)
8- « Allons vite, cuisinier! Appelle tes gardes! »
Identifiez la figure de style dans l’énoncé précédent. Quel en est l’effet recherché ? (0.5pt
x2)
9- « CRÉON, lui broie le bras. Je t’ordonne de te taire maintenant, tu entends? »
Que nous apprend cet énoncé sur le personnage de Créon ? (1pt)
10- « Je te convaincrai, n’est ce pas ? Je te convaincrai ? » Dit Ismène à Antigone à la page 31.
A-t-elle fini par la convaincre ? Justifiez votre réponse. (0.5pt x2)

II- Production écrite (10 points)


Sujet :
De nos jours, certains jeunes n’acceptent plus l’autorité parentale et se révoltent contre les
ordres des grandes personnes. Trouvez-vous ce comportement normal et justifié ?
Rédigez un texte argumentatif où vous défendez votre point de vue par des arguments et
des exemples inspirés de votre expérience personnelle ou de votre entourage.

Page 1 sur 1
2/1 ‫الصفحـة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد للباكالوريا‬
1024 ‫الدورة العادية‬ ‫السنة األولى من سلك البكالوريـــا‬ : ‫المستوى‬
‫ س‬1 : ‫مدة االنجاز‬ ) ‫( الموضوع‬ ‫اللغة األجنبية األولى‬ : ‫المـادة‬
3 : ‫المعامـل‬ ‫علوم االقتصاد والتدبيــر‬ :)‫الشعب(ة‬
‫األكاديمية الجهوية للتربية والتكوين‬
4 : ‫المعامـل‬ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية – العلوم التجريبية – العلوم الرياضية‬
‫ بولمان‬- ‫جهة فاس‬
‫– العلوم والتكنولوجيات – الفنون التطبيقية‬

Nous mangeâmes copieusement. La table débarrassée, ma mère nous servit du thé à la menthe et
1
parla des menus événements de la journée. Mon père sirotait son thé et répondait rarement. La lumière
baissa une seconde, ma mère moucha la bougie avec une paire de ciseaux. Elle en profita pour déclarer
que les bougies devenaient de moindre qualité, qu'il en fallait une tous les trois jours et que la pièce
2
paraissait lugubre avec toutes ces ombres qui s'amassaient dans les angles.
- Tous les gens « bien» s'éclairent au pétrole, dit-elle pour conclure.

Ces propos laissaient mon père dans une indifférence totale. Mes yeux brillaient de curiosité.
3
J'attendais son verdict. J'admirais intérieurement l'habileté de ma mère. Je fus déçu. Sans commentaire,
mon père se prépara pour dormir. Je gagnai mon lit. Je rêvai cette nuit d'une belle flamme blanche que je
4
réussis à tenir prisonnière dans mon cabochon de verre taillé en diamant.

Le lendemain, à mon retour du Msid pour le déjeuner, je sautai de joie et de surprise lorsque je
découvris, accrochée au mur de notre chambre, bien au centre, une lampe à pétrole identique à celle de
notre voisine. Le matin, Driss le teigneux, en venant chercher le couffin pour les provisions, l'avait tendue
5 6
à ma mère. Il avait fait emplette en outre d'une bouteille de pétrole et d'un entonnoir .

La chouafa qu'on appelait « tante Kanza » monta admirer notre nouvelle acquisition, nous souhaita
7
toutes sortes de prospérités . Ma mère rayonnait de bonheur. Elle devait trouver la vie digne d'être vécue
et le monde peuplé d'êtres d'une infinie bonté.

1- Menu : ici, sans grande importance. 2- Lugubre : triste et inquiétant. 3- Habileté : qualité d’une personne
intelligente. 4- Cabochon : pierre fine ou précieuse 5- Faire emplette : acheter 6- Entonnoir : petit instrument qui
sert à verser un liquide dans un récipient à ouverture étroite. 7- Prospérités : ici, moments heureux.

I. ETUDE DE TEXTE : (10 points)


A- CONTEXTUALISATION DU TEXTE
1) a- Indiquez le nom de l’auteur de l’œuvre dont on a extrait ce texte. (0,5pt)
b- Indiquez le nom du narrateur. (0,5pt)
c- Cette œuvre est-elle un roman à thèse, un roman autobiographique ou bien un roman d’aventures ? (0,25pt)
d- Relevez dans le texte un indice montrant que c’est une œuvre de littérature maghrébine d’expression
française. (0,25pt)
2) En parlant des gens « bien », Lalla Zoubida pensait-elle à Fatma Bziouya, à Rahma ou à Kanza la voyante?
(0,5pt)
1/1 ‫الصفحـة‬ ‫ االمتحان الجهوي الموحد للباكالوريا‬: ‫أكاديمية فاس‬
1024 ‫الدورة العادية‬ ‫ السنة األولى من سلك البكالوريـــا‬: ‫المستوى‬ ‫ اللغة األجنبية األولى‬: ‫المـادة‬

‫الموضوع‬ ‫ اآلداب والعلوم اإلنسانية – العلوم التجريبية – العلوم‬-‫علوم االقتصاد والتدبيــر‬ : ‫الشعب‬
‫الرياضية – العلوم والتكنولوجيات – الفنون التطبيقية‬

B- ANALYSE DU TEXTE
3) Recopiez puis complétez le tableau suivant : (0,5ptx2)
er
Les arguments employés par la mère pour montrer les défauts Passages qui le montrent dans le 1 paragraphe
des bougies :
- Les bougies ne sont pas économiques. a- ………………………………………..
- On se sent mal à l’aise dans une chambre éclairée aux b- ………………………………………..
bougies.

4) Dites si l’affirmation suivante est vraie ou fausse : « Après avoir écouté sa femme, le père semblait intéressé
ème
par sa proposition. » (0,5pt) Justifiez votre réponse par une phrase relevée dans le 2 paragraphe. (0,5pt)
5) Le narrateur porte-t-il un jugement valorisant ou dévalorisant sur la façon dont sa mère a abordé le sujet de
l’achat de la lampe ? (0,5pt) Justifiez votre réponse en relevant une phrase qui le montre. (0,5pt)
6) Quels sont les deux sentiments que le narrateur a éprouvés en découvrant la lampe accrochée au mur de la
chambre ? (0,5ptx2)
7) Relevez puis nommez la figure de style décrivant le sentiment éprouvé par la mère à la fin du texte. (0,5ptx2)
8) La tonalité qui domine dans le dernier paragraphe est-elle tragique, polémique ou lyrique ? (1pt)

C- REACTION FACE AU TEXTE


9) D’après vous, le père a-t-il bien fait de satisfaire le désir de sa femme en achetant la lampe à pétrole ? Justifiez
votre réponse par un argument personnel. (1pt)
10) La mère du narrateur tenait absolument à avoir une lampe tout à fait semblable à celle de sa voisine. A-t-elle
raison d’adopter ce comportement ? Justifiez votre opinion par un argument. (1pt)

II. PRODUCTION ECRITE : (10 points)


Sujet : Autrefois, on ouvrait sa porte à ses voisins, on partageait tout avec eux et on s’entraidait. Mais, de nos
jours, les relations de voisinage ne sont plus ce qu’elles étaient. Pourquoi d’après vous ?
Développez votre point de vue à l’aide d’arguments pertinents et d’exemples précis.

Important : La correction de votre copie tiendra compte des critères suivants :

- La présentation de la copie (alinéas, paragraphes, ponctuation, majuscules…) 1pt

- L’organisation de votre texte (introduction, développement et conclusion) 1pt

- L’originalité et l’importance des idées 2pts


- La cohérence des idées 2pts
- La correction de l’expression 4pts
12
2112
‫األكاديمية الجهوية للتربية والتكوين‬
‫ تافياللت‬-‫جهة مكناس‬
 

2
3
2 1
TEXTE :
CRÉON : Pourquoi fais-tu ce geste, alors ? Pour les autres, pour ceux qui y croient ? Pour les dresser
contre moi ?
ANTIGONE : Non.
CRÉON : Ni pour les autres, ni pour ton frère ? Pour qui alors ?
ANTIGONE : Pour personne. Pour moi.
CRÉON, la regarde en silence : Tu as donc bien envie de mourir ? Tu as l'air d'un petit gibier pris.
ANTIGONE : Ne vous attendrissez pas sur moi. Faites comme moi. Faites ce que vous avez à faire.
Mais si vous êtes un être humain, faites-le vite. Voilà tout ce que je vous demande. Je n'aurai pas du
courage éternellement, c'est vrai.
CRÉON, se rapproche : Je veux te sauver, Antigone.
ANTIGONE : Vous êtes le roi, vous pouvez tout, mais cela, vous ne le pouvez pas.
CRÉON : Tu crois ?
ANTIGONE : Ni me sauver, ni me contraindre.
CRÉON : Orgueilleuse ! Petite Œdipe !
ANTIGONE : Vous pouvez seulement me faire mourir.
CRÉON : Et si je te fais torturer ?
ANTIGONE : Pourquoi ? Pour que je pleure, que je demande grâce, pour que je jure tout ce qu'on
voudra, et que je recommence après, quand je n'aurai plus mal ?
CRÉON, lui serre le bras : Ecoute-moi bien. J'ai le mauvais rôle, c'est entendu, et tu as le bon. Et tu
le sens. Mais n'en profite tout de même pas trop, petite peste… […]
ANTIGONE : Lâchez-moi. Vous me faites mal au bras avec votre main.
CRÉON, qui serre plus fort : Non. Moi, je suis le plus fort comme cela, j'en profite aussi.
ANTIGONE, pousse un petit cri : Aïe !
CRÉON, dont les yeux rient : C'est peut-être ce que je devrais faire après tout, tout simplement, te
tordre le poignet, te tirer les cheveux comme on fait aux filles dans les jeux. (Il la regarde encore. Il
redevient grave. Il lui dit tout près.) Je suis ton oncle, c'est entendu, mais nous ne sommes pas tendres
les uns pour les autres, dans la famille. […]
ANTIGONE, après un temps : Vous serrez trop, maintenant. Cela ne me fait même plus mal. Je n'ai
plus de bras.
CRÉON, la regarde et la lâche avec un petit sourire. Il murmure : Dieu sait pourtant si j'ai autre
chose à faire aujourd'hui, mais je vais tout de même perdre le temps qu'il faudra et te sauver, petite
peste. (Il la fait asseoir sur une chaise au milieu de la pièce. Il enlève sa veste, il s'avance vers elle,
lourd, puissant, en bras de chemise.) […]. Je ne veux pas te laisser mourir dans une histoire de
politique. Tu vaux mieux que cela.

Extrait de "Antigone" de Jean Anouilh


22
1
QUESTIONS
I- ETUDE DE TEXTE (10 pts) :
Relisez le texte et répondez aux questions suivantes :
1) Jean Anouilh est un dramaturge français. 1,5pt
- Quand et où est-il né ? (0,25pt×2).
- Citez une de ses œuvres autre que « Antigone ». (0,5pt).
- Quand et où est-il mort ? (0,25pt×2).
Pour répondre, vous pouvez choisir parmi les informations suivantes : 1905, 1910, 1980,
1987, à Paris , à Bordeaux, à Genève, à Lausanne, « La Sauvage », « Les Misérables ».
2) Dans quel genre littéraire classe-t-on la pièce « Antigone » de Jean Anouilh ? Pourquoi ? 1pt

3) « CRÉON : Pourquoi fais-tu ce geste, alors ? ». 1pt


D’après votre lecture de l’œuvre, de quel geste parle Créon dans cette réplique ?

4) Relevez dans le texte une phrase qui montre l’entêtement et la détermination d’Antigone. 1pt

5) a- Relevez dans le texte, une didascalie qui montre la colère de Créon ? 1pt
b- Quelle est la raison de sa colère ?

6) « Je n'ai plus de bras. » 1,5pt


a- De quelle figure de style s’agit-il ? Justifiez votre réponse.
b- Quelle idée met-elle en relief ?

7) Relevez dans le texte deux mots ou expressions appartenant au champ lexical de 1pt
« la violence ».
8) D’après votre lecture de l’œuvre, Créon a-t-il réussi à convaincre Antigone de renoncer à 1pt
son projet ? justifiez votre réponse.
9) A la lecture de ce passage, qui selon vous, est en position de force : Créon le roi ou 1pt
Antigone ? Justifiez votre réponse.

II- PRODUCTION ECRITE (10 pts) :


SUJET :
Dans ce texte, Créon est en colère. Il recourt à la violence à l’encontre d’Antigone.
Approuvez-vous ce comportement ?
Rédigez un texte dans lequel vous exposerez votre point de vue sur le sujet.

NB : Lors de la correction de la production écrite, il sera tenu compte des éléments suivants :
 Présentation de la copie : 2pts
 Respect de la consigne : 3 pts.
 Cohérence textuelle : 2 pts.
 Correction de la langue : 3 pts
www.9alami.com
www.9alami.com
- Etudes de texte :
1/

Prénom et nom de Une autre œuvre de


Genre littéraire Date de production
l’auteur même auteur

Victor HUGO Roman a thèse 1829 Notre Dame de Paris

2/ le texte suivant est situé après la visite du condamné dans sa cellule a Bicêtre par le garde,
le directeur et le pétre . C’est son dernier jour dans cette prison.

3/ -a- faux

-b- vrai

-c- faux

-d- faux

4/ le condamné s’adresse a lui-même

- Il se qualifie de misérable car il n’a plus de possibilité pour s’évader.

5/-a- les attitudes du condamné et de l’huissier ne sont pas semblables.

-b- l’huissier : sans lever les yeux de dessus son papier timbré.

Le condamné : depuis quelques instants je ne l’écoutais plus.

6/

Enoncés Figure

a/une espèce de monsieur en habit noir a/ Périphrase

b/par les portes, par les fenêtres, par la charpente du toit b/ Gradation
7/ champ lexical de la mort :

Pompes fumeterres – qui a demandé (….) ma tête – ma mort – il l’a sollicité avec tant d’ardeur

8/ le registre est ironique

9/ les questions 9 et 10 sont des réactions personnelles. Toutes les réponses sont acceptées a
condition quelles soient logiques.

Voici quelques arguments pour défendre l’idée de l’abolition de la peine de mort :

- Le criminel est un produit de la société – le cas du frianche qui s’est trouvé dans la rue
depuis l’âge de 6 ans.
- En condamnant un criminel à la peine capitale, on condamne au même moment sa famille
a la perte ou du moins a un vide sentimental.
- Le condamné dans certains cas est un vrai malade, le cas de papaveine. il faut penser à le
soigner tout d’abord puis étudier son cas pour éviter à la société ce genre de cauchemars.
‫االمتحان الجهوي الموحد للبكالوريا‬
1 ‫السنة األولى من سلك الـبـكالوريا‬
2 2017 ‫الدورة العادية‬
‫الـمـوضـوع‬
Ω ‫المركز الجهوي للالمتحانات‬

‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستوى‬


‫ العلوم‬/ ‫ العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬
‫ساعتان‬
2
4 : ‫باقي الشعب‬ ‫اللغة الفرنسية‬
‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫الرياضية‬
‫العلوم والتكنولوجيات ( مسلك ع تك كهربائية و‬
)‫مسلك ع تك ميكانيكية‬
1
‫الفنون التطبيقية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

TEXTE DE BASE :
Il se fit un grand silence. J’étais parvenu à ma place. Au moment où le tumulte* cessa
dans la foule, il cessa aussi dans mes idées. Je compris tout à coup clairement ce que je n’avais
fait qu’entrevoir confusément jusqu’alors, que le moment décisif était venu, et que j’étais là
pour entendre ma sentence.
L’explique qui pourra, de la manière dont cette idée me vint, elle ne me causa pas de
terreur. Les fenêtres étaient ouvertes ; l’air et le bruit de la ville arrivaient librement du dehors :
la salle était claire comme pour une noce ; les gais rayons du soleil traçaient çà et là la figure
lumineuse des croisées, tantôt allongée sur le plancher, tantôt développée sur les tables, tantôt
brisée à l’angle des murs ; et de ces losanges éclatants aux fenêtres chaque rayon découpait
dans l’air un grand prisme de poussière d’or.
Les juges, au fond de la salle, avaient l’air satisfait, probablement de la joie d’avoir bientôt
fini. Le visage du président, doucement éclairé par le reflet d’une vitre, avait quelque chose de
calme et de bon ; et un jeune assesseur* causait presque gaiement en chiffonnant son rabat*
avec une jolie dame en chapeau rose, placée par faveur derrière lui.
Les jurés seuls paraissaient blêmes et abattus, mais c’était apparemment de fatigue d’avoir
veillé toute la nuit. Quelques-uns bâillaient. Rien, dans leur contenance, n’annonçait des
hommes qui viennent de porter une sentence de mort ; et sur les figures de ces bons bourgeois
je ne devinais qu’une grande envie de dormir.
En face de moi, une fenêtre était toute grande ouverte. J’entendais rire sur le quai des
marchandes de fleurs ; et, au bord de la croisée, une jolie petite plante jaune, toute pénétrée
d’un rayon de soleil, jouait avec le vent dans une fente de la pierre.
Comment une idée sinistre aurait-elle pu poindre parmi tant de gracieuses sensations ?
Inondé d’air et de soleil, il me fut impossible de penser à autre chose qu’à la liberté.
1- Tumulte : bruit confus que produisent des personnes assemblées.
2- Assesseur : juge qui aide le président.
3- Rabat : large cravate portée par les juges.

Lisez attentivement le texte et répondez aux questions.


I - COMPREHENSION : 10 points (1ptx10)
1- Recopiez et complétez le tableau suivant :

Titre de l’œuvre Auteur Genre Siècle


………………….. ………………….. ………………….. …………………..
Ω 2/2
2017 ‫ يونيو‬: ‫دورة‬ ‫ من سلك البكالوريا‬1 ‫المستـوى‬ ‫اللغة الفرنسية‬ ‫المـــادة‬
‫ العلوم والتكنولوجيات ( مسلك ع ت‬/ ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫ العلوم الرياضية‬/ ‫ العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬ ‫ المسالـك‬/ ‫الشعـب‬
‫ الفنون التطبيقية‬/ )‫كهربائية و مسلك ع ت ميكانيكية‬

2- Par rapport à l’œuvre, le narrateur est : a- à Bicêtre b- à la Conciergerie c- à l’hôtel de ville


Recopiez la bonne réponse. Justifiez-la.
3- Dans ce passage :
a- Où se trouve le narrateur ?
b- De quel moment décisif parle-t-il ?
c- Quel sentiment éprouve-t-il en attendant ce moment?
4- Recopiez et complétez le tableau suivant:

Personnage Trait physique ou moral


Les juges -………………
Les jurés -………………
Le président -………………
L’assesseur -………………

5- Relevez dans le texte quatre mots appartenant au champ lexical de la nature.


6- Recopiez et complétez les tableaux suivants:
a-
Enoncé « Comment une idée sinistre aurait-elle pu poindre parmi
tant de gracieuses sensations ? »
Niveau de langue …………………………
b-
Enoncé « La salle était claire comme pour une noce.»
Figure de style …………………………

7- Le jugement que porte le narrateur sur les jurés est : a- valorisant b- dévalorisant c- neutre
Recopiez la bonne réponse et justifiez-la.
8- L’impression qui se dégage de la description du lieu est plutôt :
a- une impression d’espoir b- une impression de désespoir c- une impression de peur
Recopiez la bonne réponse et justifiez-la.
9- Il faut être privé de sa liberté pour apprécier son importance.
Partagez-vous cet avis ? Justifiez votre réponse.
10- Le thème de cette œuvre est-il toujours d’actualité ? Justifiez.

II - PRODUCTION ECRITE : 10 points


« Le jeune a besoin d’apprendre de ses erreurs ; il ne faut ni le punir ni le juger. »
Partagez-vous ce point de vue ?
Rédigez un texte dans lequel vous développerez votre réflexion à l’aide d’arguments et
d’exemples précis.

Critères d’évaluation du discours Critères d’évaluation de la langue


Vocabulaire (usage de termes précis et variés)
Conformité de la production à la consigne d’écriture 5pts Syntaxe (construction de phrases correctes) 5pts
Cohérence de l’argumentation Ponctuation (usage d’une ponctuation adéquate)
Structure du texte (organisation et progression du texte) Orthographe d’usage et grammaticale (respect des règles)
Conjugaison (emploi des temps)
‫االمتحان الجهوي الموحد للبكالوريا‬
‫السنة األولى من سلك الـبـكالوريا‬
2017 ‫الدورة العادية‬
‫المركز الجهوي لالمتحانات‬
‫عناصر اإلجابة وسلم التنقيط‬
2/1

‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستوى‬
‫ العلوم‬/ ‫ العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬
‫ساعتان‬
2
4 : ‫باقي الشعب‬ ‫اللغة الفرنسية‬
‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫الرياضية‬
‫العلوم والتكنولوجيات ( مسلك ع تك كهربائية و‬
)‫مسلك ع تك ميكانيكية‬
1
‫الفنون التطبيقية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

Ce corrigé est donné à titre indicatif.


Toute réponse (ou formulation) non prévue est laissée à l’appréciation du correcteur.

I COMPREHENSION : (10 points)


1- 1/4ptx4

Titre de l’œuvre Auteur Genre Siècle


Le Dernier Jour d’un
Victor Hugo Roman, roman à thèse 19ème (XIX°)
Condamné
2- a- à Bicêtre. 1/2pt
Justification : Début du roman (Chapitre II), le condamné se souvient du
déroulement de son procès. 1/2pt
3- a- dans la salle d’audience, au tribunal, au palais de justice. 1/4pt
b- du jour où sa sentence (jugement, verdict) va être prononcée. 1/2pt
c-serein, calme, il n’a pas peur, il pensait surtout à sa liberté. 1/4pt
4- 1/4ptx4
Personnage Trait physique ou moral
Les juges -satisfaits ( joyeux)
Les jurés -blêmes (abattus)
Le président -calme et bon
L’assesseur -jeune (gai)

5- Soleil, rayon (de soleil) - air - vent – fleurs - plante 1/4ptx4


6- a- 1/2pt

Enoncé : « Comment une idée sinistre aurait-elle pu poindre parmi


tant de gracieuses sensations ? »
Niveau de langue : Soutenu
b- 1/2pt
Enoncé : « La salle était claire comme pour une noce.»
Figure de style : Comparaison
Ω 2 /2
‫ من سلك البكالوريا‬1 ‫المستـوى‬ :‫المـــادة‬
‫اللغة الفرنسية‬
2017 ‫ يونيو‬: ‫دورة‬
‫ العلوم‬/ ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫ العلوم الرياضية‬/ ‫ العلوم التجريبية‬/ ‫ المسالـك اآلداب والعلوم اإلنسانية‬/ ‫الشعـب‬
‫ الفنون التطبيقية‬/ ‫ العلوم والتكنولوجيات الميكانيكية‬/ ‫والتكنولوجيات الكهربائية‬

7- b- dévalorisant. 1/2pt
Justification : blêmes - bâillaient – envie de dormir 1/2pt

8- a- une impression d’espoir. 1/2pt


Justification: narrateur optimiste - impression de gaîté - luminosité de la salle,
fenêtres ouvertes – lumière – « gracieuses sensations » – liberté,….. 1/2pt

9- Acceptez toute formulation adéquate où le candidat prend position par rapport


au contenu du passage (à son contexte) en justifiant son point de vue. 1pt

1O- Acceptez toute formulation adéquate où le candidat prend position par rapport
au contenu du passage (à son contexte) en justifiant son point de vue. 1pt

II PRODUCTION ECRITE : (10 points)

Critères d’évaluation du discours Critères d’évaluation de la langue


Vocabulaire (usage de termes précis et variés)
Conformité de la production à la consigne d’écriture Syntaxe (construction de phrases correctes)
Cohérence de l’argumentation 5pts Ponctuation (usage d’une ponctuation adéquate) 5pts
Structure du texte (organisation et progression du Orthographe d’usage et grammaticale (respect des
texte) règles)
Conjugaison (emploi des temps)
Certains pensent que les parents doivent toujours pardonner les erreurs de leurs enfants.
Après aimer, pardonner est le rôle le plus important d’un parent.
Certains pensent qu’il faut toujours pardonner aux autres leurs erreurs.
Certains pensent que les parents doivent toujours pardonner les erreurs de leurs enfants.

Après aimer, pardonner est le rôle le plus important d’un parent.


A la radio, à la télévision, certaines émissions invitent des personnes pour raconter leurs
problèmes.
Qu’est-ce que vous en pensez ?
Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous exprimerez votre opinion à l’aide
d’arguments précis.
- Ce passage est extrait de : ………………………………..
- Ce roman appartient au genre littéraire : ………………………………….
- Il est écrit par : ……………………………….
- Il a été publié au …………. siècle .
a- Qui est le narrateur dans ce texte? Où se trouve-t-il ? Pourquoi ?
1- Quel sentiment éprouve le narrateur en attendant sa sentence.

2- Qu’est ce qui préoccupe le plus le narrateur ?


De quelle idée sinistre parle le narrateur ?

3- * Quelle différence d’atmosphère y a-t-il entre l’extérieur de la salle et son extérieur ?


 Recopiez et complétez le tableau suivant:

Ce qui se passait à l’intérieur Ce qui se passait à l’extérieur


………………………………….. ………………………………………………….
……………………………….. ………………………………………………..

Enoncé Figure de style


-« La salle était claire comme pour une noce.» …………………………
- « Une jolie petite plante jouait avec le vent. » ………………………….

1- Qu’est ce qui préoccupe le plus le narrateur ?


De quelle idée sinistre parle le narrateur ?

Relevez dans le texte deux énoncés qui décrivent deux personnages du texte

2- Qu’est ce qui préoccupe le plus le narrateur ?


De quelle idée sinistre parle le narrateur ?
 Ce texte est plutôt : a- narratif b- descriptif c- Justifiez votre réponse.
 Ce texte est-il un récit ou un discours ? Justifiez votre réponse.
« La salle était claire comme pour une noce. »
Identifiez la figure de style contenue dans cette phrase.
‫االمتحان الجهوي الموحد للبكالوريا‬
2/1 ‫الموضوع‬ ‫السنة األولى من سلك الـبـكالوريا‬
2017 ‫الدورة اإلستدراكية‬
Ω ‫المركز الجهوي للالمتحانات‬

‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستوى‬


‫ العلوم‬/ ‫ العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬
‫ساعتان‬
2
4 : ‫باقي الشعب‬ ‫اللغة الفرنسية‬
‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫الرياضية‬
‫العلوم والتكنولوجيات ( مسلك ع تك كهربائية و‬
)‫مسلك ع تك ميكانيكية‬
1
‫الفنون التطبيقية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

TEXTE DE BASE :
ANTIGONE
CRÉON Non. Vous avez dit « oui », Vous ne vous arrêterez
Tu m’amuses! jamais de payer maintenant!
ANTIGONE
Non. Je vous fais peur. C’est pour cela que vous CRÉON, la secoue soudain, hors de lui.
essayez de me sauver. Ce serait tout de même plus Mais, bon Dieu! Essaie de comprendre une minute,
commode de garder une petite Antigone vivante et toi aussi, petite idiote! J’ai bien essayé de te
muette dans ce palais. Vous êtes trop sensible pour comprendre, moi. Il faut pourtant qu’il y en ait qui
faire un bon tyran, voilà tout. Mais vous allez tout disent oui. Il faut pourtant qu’il y en ait qui mènent
de même me faire mourir tout à l’heure, vous le la barque. Cela prend l’eau de toutes parts, c’est
savez, et c’est pour cela que vous avez peur. C’est plein de crimes, de bêtise, de misère... Et le
laid un homme qui a peur. gouvernail est là qui ballotte. L’équipage ne veut
CRÉON, sourdement. plus rien faire, il ne pense qu’à piller la cale et les
Eh bien, oui, j’ai peur d’être obligé de te faire tuer officiers sont déjà en train de se construire un petit
si tu t’obstines. Et je ne le voudrais pas. radeau confortable, rien que pour eux, avec toute la
ANTIGONE provision d’eau douce pour tirer au moins leurs os
Moi, je ne suis pas obligée de faire ce que je ne de là. Et le mât craque, et le vent siffle, et les voiles
voudrais pas! Vous n’auriez pas voulu non plus, vont se déchirer, et toutes ces brutes vont crever
peut-être, refuser une tombe à mon frère? Dites-le toutes ensemble, parce qu’elles ne pensent qu’à leur
donc, que vous ne l’auriez pas voulu? peau, à leur précieuse peau et à leurs petites
CRÉON affaires. Crois-tu, alors, qu’on a le temps de faire le
Je te l’ai dit. raffiné, de savoir s’il faut dire « oui» ou « non», de
ANTIGONE se demander s’il ne faudra pas payer trop cher un
Et vous l’avez fait tout de même. Et maintenant, jour et si on pourra encore être un homme après?
vous allez me faire tuer sans le vouloir. Et c’est On prend le bout de bois, on redresse devant la
cela, être roi! montagne d’eau, on gueule un ordre et on tire dans
CRÉON le tas, sur le premier qui s’avance. Dans le tas! Cela
Oui, c’est cela! n’a pas de nom. C’est comme la vague qui vient de
ANTIGONE s’abattre sur le pont devant vous; le vent qui vous
Pauvre Créon! Avec mes ongles cassés et pleins de gifle, et la chose qui tombe dans le groupe n’a pas
terre et les bleus que tes gardes m’ont faits aux de nom. C’était peut-être celui qui t’avait donné du
bras, avec ma peur qui me tord le ventre, moi je feu en souriant la veille. Il n’a plus de nom. Et toi
suis reine. non plus, tu n’as plus de nom, cramponné à la barre.
CRÉON Il n’y a plus que le bateau qui ait un nom et la
Alors, aie pitié de moi, vis. Le cadavre de ton frère tempête. Est-ce que tu le comprends, cela?
qui pourrit sous mes fenêtres, c’est assez payé pour
que l’ordre règne dans Thèbes. Mon fils t’aime. Ne
m’oblige pas à payer avec toi encore. J’ai assez
payé.
2/2

2017 ‫ يوليوز‬: ‫دورة‬ ‫ من سلك البكالوريا‬1 ‫المستـوى‬ ‫اللغة الفرنسية‬ ‫المـــادة‬
‫ العلوم والتكنولوجيات ( مسلك ع ت‬/ ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫ العلوم الرياضية‬/ ‫ العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬ ‫ المسالـك‬/ ‫الشعـب‬
‫ الفنون التطبيقية‬/ )‫كهربائية و مسلك ع ت ميكانيكية‬

I- COMPREHENSION : (10 points) (1ptx10)


1- Recopiez et complétez le tableau suivant :

Titre de l’œuvre Auteur Genre Siècle


…… …… …… ……
2- Cette scène est située: a- au début b- au milieu c- à la fin de l’œuvre
Recopiez la bonne réponse. Justifiez-la.

3- a- Quelle est l’intention de Créon ?


b- Antigone est-elle d’accord ? Pourquoi ?
4- Répondez par « Vrai » ou « Faux » :
a- Créon est courageux.
b- Créon fait peur à Antigone.
c- Créon change de comportement.
d- Créon ne veut pas tuer Antigone.
5- Relevez dans le texte deux arguments présentés par Créon pour convaincre Antigone .
6- La didascalie suivante « la secoue soudain, hors de lui. », montre :
a-un Créon calme
b-un Créon en colère
c-un Créon sage
Recopiez la bonne réponse.
7- Relevez dans le texte quatre mots appartenant au champ lexical de la marine.
8- « On gueule un ordre et on tire dans le tas. »
A quel niveau de langue appartient cet énoncé ?

9- Si vous étiez à la place de Créon, agiriez-vous de la même façon? Pourquoi ?


10- Pour bien communiquer avec les autres, il faut éviter de dire « Non ».
Etes-vous d’accord ? Pourquoi ?

II- PRODUCTION ECRITE : (10 points)

« Seules les personnes âgées peuvent nous donner de bons conseils. »


Partagez-vous ce point de vue ?
Développez votre réflexion en vous appuyant sur des arguments précis.

Critères d’évaluation du discours Critères d’évaluation de la langue


Conformité de la production à la consigne Vocabulaire (usage de termes précis et
d’écriture variés)
Syntaxe (construction de phrases
Cohérence de l’argumentation correctes)
Structure du texte (organisation et progression Ponctuation (usage d’une ponctuation
du texte) adéquate)
5PTS 5PTS
Orthographe d’usage et grammaticale
(respect des règles)
Conjugaison (emploi des temps)
‫االمتحان الجهوي الموحد للبكالوريا‬
‫السنة األولى من سلك الـبـكالوريا‬
2017 ‫الدورة اإلستدراكية‬
‫المركز الجهوي لالمتحانات‬
‫عناصر اإلجابة وسلم التنقيط‬
1/1

‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستوى‬
‫ العلوم‬/ ‫ العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬
‫ساعتان‬
2
4 : ‫باقي الشعب‬ ‫اللغة الفرنسية‬
‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫الرياضية‬
‫العلوم والتكنولوجيات ( مسلك ع تك كهربائية و‬
)‫مسلك ع تك ميكانيكية‬
1
‫الفنون التطبيقية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

Ce corrigé est donné à titre indicatif.


Toute réponse (ou formulation) non prévue est laissée à l’appréciation du correcteur .
I COMPREHENSION : (10 points)
1- 1/4ptx4
Titre de l’œuvre Auteur Genre Siècle
Théâtre, tragédie
Antigone Jean Anouilh 20ème (XX°)
moderne
2- a- au milieu de l’œuvre 1/2pt
Justification : C’est le nœud. Arrêtée, Antigone est conduite devant Créon. 1/2pt
3- a-Créon veut sauver Antigone. 1/2pt
b- Non. 1/4pt
Justification:« Moi, je ne suis pas obligée de faire ce que je ne voudrais pas!» 1/4pt
4- a- Faux. b- Faux c- Vrai d- Vrai 1/4ptx4
5- 2 arguments : - Faire régner l’ordre dans Thèbes. 1/2pt
- « Mon fils t’aime. » 1/2pt
6- b- un Créon en colère 1pt
7- barque – gouvernail – équipage – radeau – mât – voile, … 1/4ptx4
8- Familier. 1pt
9- Acceptez toute formulation adéquate où le candidat prend position par rapport
au contenu du passage (à son contexte) en justifiant son point de vue. 1pt
1O- Acceptez toute formulation adéquate où le candidat prend position par rapport
au contenu du passage (à son contexte) en justifiant son point de vue. 1pt
II- PRODUCTION ECRITE : (10 points)

Critères d’évaluation du discours Critères d’évaluation de la langue


Vocabulaire (usage de termes précis et variés)
Conformité de la production à la consigne d’écriture Syntaxe (construction de phrases correctes)
Cohérence de l’argumentation 5pts Ponctuation (usage d’une ponctuation adéquate) 5pts
Structure du texte (organisation et progression du Orthographe d’usage et grammaticale (respect des
texte) règles)
Conjugaison (emploi des temps)
‫الشعب والمسالك العلمية‬ ‫امتحانات نيل شهادة البكالوريا‬
‫واألدبية والتقنية‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد‬
2017‫ يونيو‬: ‫الــــــــدورة‬
‫ السنة األولى بكالوريا‬: ‫المستـــــوى‬ 1 ‫ اللغة الفرنسية‬: ‫المادة‬
‫ ساعتان‬: ‫مدة اإلنجـاز‬ 2
4 : ‫المعامـــــــل‬
‫الموضوع‬
TEXTE
Tout à coup la série des boutiques qui occupait mes yeux s’est coupée à l’angle d’une place ; la voix de la
foule est devenue plus vaste, plus glapissante, plus joyeuse encore ; la charrette s’est arrêtée subitement, et j’ai
failli tomber la face sur les planches.
Le prêtre m’a soutenu. – Courage ! a-t-il murmuré. Alors on a apporté une échelle à l’arrière de la
charrette ; il m’a donné le bras, je suis descendu, puis j’ai fait un pas, puis je me suis retourné pour en faire un
autre, et je n’ai pu. Entre les deux lanternes du quai j’avais vu une chose sinistre. Oh ! C’était la réalité ! Je me suis
arrêté, comme chancelant déjà du coup.
– J’ai une dernière déclaration à faire ! Ai-je crié faiblement. On m’a monté ici. J’ai demandé qu’on me
laissât écrire mes dernières volontés. Ils m’ont délié les mains, mais la corde est ici, toute prête, et le reste est en
bas.

Un juge, un commissaire, un magistrat, je ne sais de quelle espèce, vient de venir. Je lui ai demandé ma
grâce en joignant les deux mains et en me traînant sur les deux genoux. Il m’a répondu, en souriant fatalement, si
c’est là tout ce que j’avais à lui dire.
– Ma grâce ! Ma grâce ! Ai-je répété, ou, par pitié, cinq minutes encore ! Qui sait ? Elle viendra peut-être !
Cela est si horrible, à mon âge, de mourir ainsi ! Des grâces qui arrivent au dernier moment, on l’a vu souvent. Et à
qui fera-t-on grâce, monsieur, si ce n’est à moi ?
Cet exécrable bourreau ! il s’est approché du juge pour lui dire que l’exécution devait être faite à une certaine
heure, que cette heure approchait, qu’il était responsable, que d’ailleurs il pleut et que cela risque de se rouiller.
– Eh, par pitié ! Une minute pour attendre ma grâce ! Ou je me défends, je mords ! Le juge et le bourreau
sont sortis. Je suis seul.
– Seul avec deux gendarmes. Oh ! L’horrible peuple avec ses cris d’hyène !
– Qui sait si je ne lui échapperai pas ? Si je ne serai pas sauvé ? Si ma grâce ?… Il est impossible qu’on ne
me fasse pas grâce ! Ah ! Les misérables ! Il me semble qu’on monte l’escalier…

QUATRE HEURES.
---------------------------------------------------------------
I. ETUDE DE TEXTE (10 pts)
1. Recopiez et complétez correctement ce qui suit :
 Ce texte est extrait de l’œuvre intitulée ………..…, un roman à …………… de l’écrivain français
……………. Le roman raconte l’histoire d’un personnage qui a commis …………...

2. Recopiez le tableau suivant puis, d’après votre lecture de l’œuvre, reliez convenablement (par une
flèche : ) les éléments de la colonne (A) aux éléments de la colonne (B).

A B
Le - une affaire à classer
- Sa fille
condamné - une bête, un gibier
- la justice
est
- le personnel de la prison - Il est mort
pour
- le peuple - un objet de spectacle
‫الشعب والمسالك العلمية‬ ‫امتحانات نيل شهادة البكالوريا‬
‫واألدبية والتقنية‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد‬
2017 ‫ يونيو‬: ‫الــــــــدورة‬
‫ السنة األولى بكالوريا‬: ‫المستـــــوى‬ 2
‫ ساعتان‬: ‫مدة اإلنجـاز‬ 2
‫ اللغة الفرنسية‬: ‫المادة‬
4 : ‫المعامـــــــل‬

3. « La voix de la foule est devenue plus vaste, plus glapissante, plus joyeuse encore. »
 Pourquoi la voix de la foule a-t-elle soudainement changé ?

4. « - J’ai vu une chose sinistre. »


a. Quelle est cette chose sinistre dont parle le condamné ?
b. Pourquoi ne la nomme-t-il pas ?

5. Le condamné garde encore l’espoir d’être sauvé.


 Par quel moyen pourrait-il l’être ?

6. « L’horrible peuple avec ses cris d’hyène. »


a. Quelle est la figure de style soulignée dans cet énoncé ?
b. Quel est l’effet recherché par cet emploi ?

7. Identifiez la tonalité (registre) dans chacun des énoncés suivants :


a. « – Ma grâce ! Ma grâce ! Ai-je répété, ou, par pitié, cinq minutes encore ! Qui sait ? Elle
viendra peut-être ! Cela est si horrible, à mon âge, de mourir ainsi ! »
b. « – Qui sait si je ne lui échapperai pas ? Si je ne serai pas sauvé ? Si ma grâce ?… Il est
impossible qu’on ne me fasse pas grâce ! Ah ! Les misérables ! Il me semble qu’on monte
l’escalier… »

8. Dans le texte, il y a beaucoup d’indications temporelles.


 Que traduit « QUATRE HEURES » à la fin du texte ?

9. « Il m’a répondu, en souriant fatalement, si c’est là tout ce que j’avais à lui dire. »
 Dites, en une ou deux phrases, ce que vous pensez de l’attitude du magistrat.

10. Le comportement de la foule envers le condamné à mort, vous paraît-il correct ?


 Justifiez votre réponse en une ou deux phrases.

II. PRODUCTION ECRITE (10 pts)


Sujet :
Dans Le Dernier jour d’un condamné, Victor HUGO défend la nécessité d’abolir la peine de mort.
L’auteur, vous paraît-il convaincant ?
 Rédigez un texte dans lequel vous développerez votre point de vue à l’aide d’arguments
et d’exemples.
‫الشعب والمسالك العلمية‬ ‫امتحانات نيل شهادة البكالوريا‬
‫واألدبية والتقنية‬
‫االمتحان الجهوي الموحد‬

2017 ‫ يونيو‬: ‫الــــــــدورة‬


1
‫ السنة األولى بكالوريا‬: ‫المستـــــوى‬
1 ‫ اللغة الفرنسية‬: ‫المادة‬
‫ ساعتان‬: ‫مدة اإلنجـاز‬

4 : ‫المعامـــــــل‬

‫عناصر اإلجابة وسلم التنقيط‬

A- COMPREHENSION DU TEXTE (10 points)


NR REPONSES BAREME

Le Dernier jour Un crime ou un homicide ou


01 Thèse Victor HUGO 0.25pt * 4
d’un condamné un meurtre

Pour :

Sa fille  il est mort

02 La justice  une affaire à classer 0.25pt * 4

Le personnel de la prison  une bête / un gibier

Le peuple  un objet de spectacle

Parce que la foule a vu le condamné arriver / Parce que la charrette transportant le


condamné vient de s’arrêter / …
03 1 point
(accepter toute réponse allant dans le même sens)

a- La guillotine.
04 0.5 point * 2
b- il a peur / c’est horrible à voir (accepter toute réponse allant dans le même sens)

05 Par une grâce royale (par le fait d’être gracié) 1 point

a. Métaphore
06 0.5 point * 2
b. pour mettre en valeur le comportement inhumain (sauvage) du peuple.

07 a. Pathétique. 0.5 point * 2


b. Tragique.

Annonce la fin d’une vie, d’un espoir / La fin de l’histoire / Le condamné est
08 obsédé par le temps qui passe. 1 point

(Accepter toute réponse appropriée, correctement formulée)

09 (Accepter toute réponse convenable, correctement formulée.) 1 point

10 (Accepter toute réponse convenable, correctement formulée.) 1 point

B- PRODUCTION ECRITE (10 points)

CRITERES D’EVALUATION DU DISCOURS (5 points)

- Conformité de la production à la consigne d’écriture. 2pts

- Cohérence de l’argumentation. 2pts

- Structure du texte. 1pt

CRITERES D’EVALUATION DE LA LANGUE (5 points)


- Vocabulaire. 1pt

- Syntaxe. 1pt

- Ponctuation. 1pt

- Orthographe. 1pt

- Conjugaison. 1pt
‫الصفحة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد المتحانات البكالوريا‬
1 )2017 ‫ يونيو‬: ‫( الدورة العادية‬
.. ‫ـ الموضوع ـ‬
C : RS 29  ‫ خاص بالمترشحين الممدرسين‬
‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستـوى‬

1
/ ‫العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
‫ساعتان‬ 3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬ ‫اللغة‬ / ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫العلوم الرياضية‬
2 4 : ‫باقي الشعب‬ ‫الفرنسية‬ ‫ العلوم‬/ ‫العلوم والتكنولوجيات الكهربائية‬
‫ الفنون التطبيقية‬/ ‫والتكنولوجيات الميكانيكية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

La voix de ma mère me tira des profondeurs du sommeil. Je nageai, un bon moment, dans une
lumière rouge parcourue d’étincelles et d’astres errants, puis, j’ouvris les yeux. Vite, je les refermai,
espérant retrouver le noir si reposant et si frais. La voix insistait :
- Réveille-toi, il est trois heures du matin. Je t’ai préparé ton beau gilet, ta chemise neuve et ta
sacoche. Tu n’as pas encore vu ta belle sacoche brodée. Ouvre les yeux! Réveille-toi donc !
Je pleurnichai, je me frottai énergiquement les paupières de mes poings fermés. Je tentai
plusieurs fois de me recoucher, mais ma mère fut impitoyable. Elle se mouilla la main et me la passa
sur la figure. Mes oreilles cessèrent de bourdonner. J’entrouvris mes cils avec précaution. Mon père,
habillé d’une djellaba de laine fine, me souriait.
- Prépare-toi pour fêter l’Achoura au Msid avec tes camarades. Du courage! Du courage!
Ce fut dans un état de somnambule que je me lavai les yeux, me rinçai la bouche, me rafraîchis les
membres. Je retrouvai ma lucidité lorsque ma mère me passa, à même la peau, ma chemise neuve,
craquante d’apprêt. Elle me grattait horriblement. A chaque mouvement, je remplissais la pièce d’un
bruit de papier froissé. Je mis mon gilet rouge aux dessins compliqués et bien en relief. Ma sacoche en
bandoulière, je complétai cet ensemble très élégant par la djellaba blanche qui dormait au fond du
coffre de ma mère. Elle sentait la fleur d’oranger et la rose séchée.
Me voilà devenu un autre homme! J’étais complètement réveillé. J’avais hâte de partir à l’école.
Les vêtements, les chaussures, tout était neuf. Plein de dignité et d’assurance, je précédai mon père
dans l’escalier.
La lumière brillait à toutes les fenêtres de la maison. Hommes et femmes commençaient l’année
dans l’activité. Ceux qui restaient au lit un matin comme celui-ci se sentiraient, durant douze mois,
indolents, paresseux.
L’appel d’un mendiant nous arrivait de la rue. J’entendais le bruit de sa canne. C’était sûrement un
aveugle.
Je perdais mes babouches tous les trois pas. Mes parents voyaient grand. Ni les vêtements, ni les
chaussures n’étaient à ma taille. Mais j’étais heureux.
************************************

I- Étude texte (10 pts)


1) Recopiez et complétez le tableau suivant : (1pt)

Titre de l’œuvre d’où Nom et prénom Genre littéraire de Date de


est extrait ce texte de l’auteur l’œuvre publication

1
2) Parmi les faits suivants, un a eu lieu avant ce texte. Lequel ? (1pt)
a. Au Msid, les élèves fêtent le jour de l’Achoura en récitant des versets coraniques ?
b. Lalla Aicha rend visite à la mère de Sidi Mohamed ?
c. Le narrateur- personnage (Sidi Mohamed) accompagne son père chez le coiffeur ?
Retenez la bonne réponse sur votre copie.

3) En vous référant au texte, vous répondrez par Vrai ou faux devant chacune des affirmations
suivantes: (1pt)
a- Sidi Mohamed n’est pas pressé d’aller à l’école.
b- Sidi Mohamed doute fort que le mendiant soit aveugle.
Dégagez du texte une phrase qui justifie chacune de vos réponses.

4) «L’appel d’un mendiant nous arrivait de la rue. » (1pt)


Le pronom personnel souligné dans cette phrase employée dans l’avant- dernier paragraphe du
texte remplace – t – il :
a- Le narrateur- personnage (Sidi Mohammed) et sa mère ?
b- Le narrateur- personnage (Sidi Mohammed) et son père ?
c- Le narrateur- personnage (Sidi Mohammed) et un de ses camarades du Msid ?
Retenez sur votre copie la réponse juste.
5) Relevez dans le texte quatre mots ou expressions (groupes de mots) appartenant au champ
lexical du sommeil. (1pt)
6) Lequel des arguments suivants la mère emploie – t- elle pour encourager son fils Sidi
Mohammed à se réveiller assez vite ? (1pt)
a- Porter de nouveaux habits à l’occasion de la fête de l’Achoura ?
b- Participer à la fête de l’Achoura en compagnie de ses camarades ?
c- Se frotter violemment la figure et les paupières ?
Recopiez la bonne réponse et dégagez dans les premières lignes du texte un énoncé (phrase
ou partie de phrase) qui la justifie.

7) Trouvez dans le texte deux exemples de phrases montrant le caractère comique des
habits portés par Sidi Mohamed lors de la fête de l’Achoura. (1pt)
8) Recopiez et complétez le tableau suivant : (1pt)

Énoncés Figures de style employées


a- « Je nageai, un bon moment, dans une lumière
rouge… »
b- «…la djellaba blanche qui dormait au fond du
coffre de ma mère. »

2
9) « Me voilà devenu un autre homme ! »
Pensez- vous, comme exprimé dans cette phrase, que porter des habits neufs et élégants
puisse changer un individu et lui donner plus de valeur ? Justifiez votre réponse en une
phrase ou deux. (1pt)

10) « Si, dans ce texte, Sidi Mohamed a de la difficulté à se réveiller et à quitter son
sommeil, c’est parce qu’il est un rêveur. » (1pt)
Êtes-vous d’accord avec cette observation ? Justifiez votre réponse en une phrase ou deux.

II- Production écrite (10 pts)


Sujet :
On entend dire assez souvent que les gens qui se lèvent tard sont des paresseux et des
fainéants qui n’arriveront jamais à réussir dans leur vie.
Partagez- vous cette opinion ?
Vous rédigerez un texte d’une quinzaine de lignes dans lequel vous exprimerez votre point de
vue en l’appuyant par des arguments et des exemples précis et pertinents.

*********************************
N.B : Lors de la correction de votre production, il sera tenu compte des critères suivants :

Critères d’évaluation
Respect de la consigne (répondre exactement à ce qui est demandé dans le sujet) ;
Organisation cohérente des étapes de votre réflexion (introduction, développement, conclusion);
Précision des arguments, des exemples et des liens logiques employés ;
Choix pertinent des moyens de la langue permettant d’exprimer votre opinion (types de
phrases, expressions, temps …) ;
Correction de la langue (syntaxe, vocabulaire, orthographe, conjugaison, ponctuation) ;
Présentation convenable de votre production.

3
4
‫الصفحة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد المتحانات البكالوريا‬
1 )2017 ‫ يونيو‬: ‫( الدورة العادية‬
.. ‫ـ عناصر اإلجابة ـ‬
C : RR 29  ‫ خاص بالمترشحين الممدرسين‬
‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستـوى‬

1
/ ‫العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
‫ساعتان‬ 3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬ ‫اللغة‬ / ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫العلوم الرياضية‬
2 4 : ‫باقي الشعب‬ ‫الفرنسية‬ ‫ العلوم‬/ ‫العلوم والتكنولوجيات الكهربائية‬
‫ الفنون التطبيقية‬/ ‫والتكنولوجيات الميكانيكية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

Éléments de réponse et barème


I- Étude texte (10 pts)
1) (0,25 pt × 4)
Titre de l’œuvre d’où est Nom et prénom Genre littéraire de Date de
extrait ce texte de l’auteur l’œuvre publication
La Boîte à Merveilles Ahmed Sefrioui Roman 1954
autobiographique

2) c. Le narrateur- personnage (Sidi Mohamed) accompagne son père chez le coiffeur. (1pt)

3) a- Faux. 0,25pt Phrase de justification à dégager : «J’avais hâte de partir à l’école. » 0,25pt
b- Faux. 0,25pt Phrase de justification à dégager : «C’était sûrement un aveugle. » 0,25pt

4) Le pronom personnel « nous » souligné dans cette phrase remplace :


b- Le narrateur- personnage (Sidi Mohammed) et son père. (1pt)
5) «profondeurs du sommeil», «j’ouvris les yeux », «je les refermai », «retrouver le noir», «Réveille-toi»,
«je me frottai énergiquement les paupières », « me recoucher» etc. (0,25 pt ×4)
Accepter tout autre mot ou toute autre expression se rapportant au même champ lexical.
(En retenir quatre)

6) a- Porter de nouveaux habits à l’occasion de la fête de l’Achoura. (0,5 pt)


Enoncé de justification de l’argument a- employé par la mère dans les premières lignes du texte :
« Je t’ai préparé ton beau gilet, ta chemise neuve … » (0,5 pt)

7) Exemples de phrases montrant le caractère comique des habits portés par Sidi Mohamed lors de la
fête de l’Achoura : (0,5 pt x 2)
- «Je perdais mes babouches tous les trois pas. »
- «A chaque mouvement, je remplissais la pièce d’un bruit de papier froissé. » etc.
Admettre toute autre phrase allant dans le même sens.
8) a- Une métaphore. (0,5 pt) b- Une personnification. (0,5 pt)

9) Réponse par « oui » ou par « non » (ou toute réponse nuancée ; (0,25 pt)
Justification structurée et argumentée. (0,75 pt)

1
10) Réponse par « oui » ou par « non » (ou toute réponse nuancée) ; (0,25 pt)
Justification structurée et argumentée. (0,75 pt)

II– Production écrite (10 pts)

N.B : La correction des productions s’effectuera en fonction des critères, des indicateurs et du
barème inclus dans la grille suivante :

Critères et indicateurs d’évaluation Barème de


notation
Respect de la consigne (répondre exactement à ce qui est demandé dans le sujet) ; 1pt
Organisation cohérente des étapes de la réflexion (introduction, développement, conclusion) ; 2pts
Précision des arguments, des exemples et des liens logiques employés ; 2pts
Choix pertinent des moyens de la langue permettant au candidat d’exprimer son opinion 1pt
(types de phrases, expressions, temps …) ;
Correction de la langue (syntaxe, vocabulaire, orthographe, conjugaison, ponctuation) ; 3pts
Présentation convenable du texte produit. 1pt

2
3
‫الصفحة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد المتحانات البكالوريا‬
1 )2017 ‫ يوليوز‬: ‫( الدورة االستدراكية‬
.. ‫ـ الموضوع ـ‬
C : RS 29  ‫ خاص بالمترشحين الممدرسين‬
‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستـوى‬

1
/ ‫العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
‫ساعتان‬ 3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬ ‫اللغة‬ / ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫العلوم الرياضية‬
2 4 : ‫باقي الشعب‬ ‫الفرنسية‬ ‫ العلوم‬/ ‫العلوم والتكنولوجيات الكهربائية‬
‫ الفنون التطبيقية‬/ ‫والتكنولوجيات الميكانيكية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

CREON, entre avec son page.


Je les ai fait coucher l’un près de l’autre, enfin ! Ils sont lavés, maintenant, reposés. Ils sont seulement un
peu pâles, mais si calmes. Deux amants au lendemain de la première nuit. Ils ont fini, eux.
LE CHŒUR
Pas toi, Créon. Il te reste encore quelque chose à apprendre. Eurydice, la reine, ta femme…
CREON
Une bonne femme parlant toujours de son jardin, de ses tricots, de ses éternels tricots pour les pauvres.
C’est drôle comme les pauvres gens ont éternellement besoin de tricots. On dirait qu’ils n’ont besoin que de
tricots…
LE CHŒUR
Les pauvres de Thèbes auront froid, cet hiver, Créon. En apprenant la mort de son fils, la reine a posé ses
aiguilles, sagement, après avoir terminé son rang, posément, comme tout ce qu’elle fait, un peu plus
tranquillement peut-être que d’habitude. Et puis elle est passée dans sa chambre, sa chambre à l’odeur de
lavande, aux petits napperons brodés et aux cadres de peluche, pour s’y couper la gorge, Créon. Elle est étendue
maintenant sur un des petits lits jumeaux démodés, à la même place où tu l’as vue jeune fille un soir, et avec le
même sourire, à peine un peu plus triste. Et s’il n’y avait pas cette large tache rouge sur les linges autour de son
cou, on pourrait croire qu’elle dort.
CRÉON
Elle aussi. Ils dorment tous. C’est bien. La journée a été rude. (Un temps. Il dit sourdement) Cela doit être
bon de dormir.
LE CHŒUR
Et tu es tout seul maintenant, Créon ?
CRÉON
Tout seul, oui. (Un silence. Il pose sa main sur l’épaule de son page.) Petit…
LE PAGE
Monsieur ?
CRÉON
Je vais te dire, à toi. Ils ne savent pas, les autres; on est là, devant l’ouvrage, on ne peut pourtant pas se
croiser les bras. Ils disent que c’est une sale besogne, mais si on ne la fait pas, qui la fera ?
LE PAGE
Je ne sais pas, monsieur
CRÉON
Bien sûr, tu ne sais pas. Tu en as de la chance ! Ce qu’il faudrait, c’est ne jamais savoir. Il te tarde d’être
grand, toi ?
LE PAGE
Oh oui, monsieur !
CRÉON
Tu es fou, petit. Il faudrait ne jamais devenir grand. (L’heure sonne au loin, il murmure) Cinq heures. Qu’est-
ce que nous avons aujourd’hui, à cinq heures ?

1
LE PAGE
Conseil, monsieur.
CRÉON
Eh bien, si nous avons conseil, petit, nous allons y aller.
Ils sortent, Créon s’appuyant sur le page.
*********************

I- Étude de texte (10 points)


1- En vous référant à l’œuvre dont le texte est extrait, recopiez et complétez le tableau suivant : (1pt)
Titre de l’œuvre d’où Nom et prénom de Genre littéraire de Siècle de publication
est extrait ce texte l’auteur l’œuvre

2- A- Le pronom souligné dans la première réplique remplace : (1pt)


a- Ismène et Hémon ?
b- Antigone et Hémon ?
c- Œdipe et Jocaste ?
Recopiez la bonne réponse.
B- « Ils ont fini, eux ». (Première réplique de Créon)
Cette affirmation signifie :
a- Ils se sont mariés ?
b- Ils ont trouvé la mort ?
c- Ils se sont séparés ?
Retenez la bonne réponse.
3- Relevez dans le texte un exemple de didascalie montrant la fatigue de Créon. (1pt)
4- A- Eurydice est présentée par Créon comme : (1pt)
a- Une femme égoïste ?
b- Une femme généreuse ?
c- Une femme orgueilleuse ?
Recopiez la bonne réponse et justifiez-la en relevant une expression dans la deuxième réplique de
Créon.
B- Le chœur apprend à Créon qu’Eurydice est morte :
a- Suite à une crise cardiaque ?
b- Suite à un suicide ?
Recopiez la bonne réponse, puis justifiez-la par une expression (groupe de mots) du texte.
5- « c’est une sale besogne … » (cinquième réplique de Créon) (1pt)
Cet énoncé veut dire :
a- C’est un travail très reposant ?
b- C’est une tâche très difficile ?
c- C’est une occupation très amusante ?
Retenez la réponse juste.

2
6- Relevez dans la deuxième réplique du Chœur quatre mots appartenant au champ lexical du
sommeil. (1pt)
7- La figure de style exprimée dans la deuxième réplique de Créon est : (1pt)
a- Une antithèse ?
b- Une répétition ?
c- Un oxymore ?
Recopiez la réponse juste.
8- « Les pauvres de Thèbes auront froid cet hiver.» (1pt)
Transposez cette phrase au discours indirect en commençant par :
Le Chœur affirma …
9- «Créon est un personnage terriblement seul qui parvient à vivre malgré la perte de ses proches. »
Partagez- vous cette observation ? Justifiez votre réponse en une phrase ou deux. (1pt)
10- «Ils dorment tous. C’est bien. »
Êtes- vous d’accord avec cette affirmation de Créon ? Justifiez votre réponse en une phrase ou
deux. (1pt)
******************************
II- Production écrite (10 points):
Sujet :
S’adressant à de jeunes lycéens lors d’une journée culturelle organisée par un établissement
scolaire, un écrivain (invité en cette occasion) dit : «Amusez- vous bien comme vous pouvez, sachez
que devenir adulte implique beaucoup de responsabilités.»
Partagez-vous l’opinion de cet écrivain ?
Dans un texte d’une quinzaine de lignes, vous exposerez votre point de vue en l’appuyant au moyen
d’arguments et d’exemples précis et pertinents.
************************************
N.B : Lors de la correction de votre production, il sera tenu compte des critères suivants :

Critères d’évaluation
Respect de la consigne (répondre exactement à ce qui est demandé dans le sujet) ;
Organisation cohérente des étapes de votre réflexion (introduction, développement, conclusion);
Précision des arguments, des exemples et des liens logiques employés ;
Choix pertinent des moyens de la langue permettant d’exprimer votre opinion (types de
phrases, expressions, temps …) ;
Correction de la langue (syntaxe, vocabulaire, orthographe, conjugaison, ponctuation) ;
Présentation convenable de votre production.

3
4
‫الصفحة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد المتحانات البكالوريا‬
1 )2017 ‫ يوليوز‬: ‫( الدورة االستدراكية‬
.. ‫ـ عناصر اإلجابة ـ‬
C : RR 29  ‫ خاص بالمترشحين الممدرسين‬
‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستـوى‬

1
/ ‫العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
‫ساعتان‬ 3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬ ‫اللغة‬ / ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫العلوم الرياضية‬
2 4 : ‫باقي الشعب‬ ‫الفرنسية‬ ‫ العلوم‬/ ‫العلوم والتكنولوجيات الكهربائية‬
‫ الفنون التطبيقية‬/ ‫والتكنولوجيات الميكانيكية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

Éléments de réponse et barème

I- Étude de texte (10 points)


1- En vous référant à l’œuvre dont le texte est extrait, recopiez et complétez le tableau
suivant : (0,25 pt x 4)

Titre de l’œuvre Nom et prénom de Genre littéraire de l’œuvre Siècle de


l’auteur publication

Antigone Jean Anouilh Une tragédie (une pièce de théâtre 20ème siècle
tragique ou une tragédie moderne)

2- A- Le pronom souligné dans la première réplique remplace Antigone et Hémon (b). (0,5 pt)

B - Cette affirmation signifie : « Ils ont trouvé la mort » (b-). (0,5 pt)

3- Exemple de didascalie illustrant la fatigue de Créon : (1pt)

- « Il pose sa main sur l’épaule de son page. »

(Accepter toute autre didascalie allant dans le même sens)

4- A- Eurydice est présentée par Créon comme une femme généreuse. (b-) (0,25 pt)

Justification : « Une bonne femme» ; « ses éternels tricots pour les pauvres.». (0,25 pt)

B- Le chœur apprend à Créon qu’Eurydice est morte suite à un suicide (b). (0,25 pt)
Justification : « s’y couper la gorge » ; « cette large tache rouge sur les linges ». (0,25 pt)
(Ne retenir qu’une expression dans chacune des réponses proposées pour A et B).

5- b- C’est une tâche très difficile. (1pt)

6- Quatre mots appartenant au champ lexical du sommeil (deuxième réplique du Chœur) :


« chambre » ; « étendue » ; « lits » ; « dort ». (0,25 pt x 4)

7- La figure de style en question est une répétition (b): (1 pt)

~1~
8- Le Chœur affirma que (0,25 pt) les pauvres de Thèbes auraient (0,5 pt) froid cet
hiver- là. (0,25 pt)

9- Réponse par « oui » ou « non » (ou toute autre réponse nuancée) ; (0,25 pt)
Justification structurée et argumentée. (0,75 pt)

10- Réponse par « oui » ou « non » (ou toute autre réponse nuancée) ; (0,25 pt)
Justification structurée et argumentée. (0,75 pt)

II- Production écrite (10 points) :


N.B : La correction des productions s’effectuera en fonction des critères, des indicateurs et du
barème inclus dans la grille suivante :

Critères et indicateurs d’évaluation Barème de


notation
Respect de la consigne (répondre exactement à ce qui est demandé dans le sujet) ; 1pt
Organisation cohérente des étapes de la réflexion (introduction, développement, conclusion) ; 2pts
Précision des arguments, des exemples et des liens logiques employés ; 2pts
Choix pertinent des moyens de la langue permettant au candidat d’exprimer son opinion 1pt
(types de phrases, expressions, temps …) ;
Correction de la langue (syntaxe, vocabulaire, orthographe, conjugaison, ponctuation) ; 3pts
Présentation convenable du texte produit. 1pt

~2~
~3~
t,"lrl+J' ilta*! ôUtâirl
gJFd

t-J,.ll ÉJ+Jl gtsioYl


eÉJ"ll 20118 3pjj6 ô.p.r
LIL
Â.r^.,it$l iiJJt ;ôtUr
l+.Àdl+ l.eTt iiJt ;,59*I

t+l'lls : rJl4;r.Jilt 6Jljir


gJrll ''''ltl Itdl 6lrill3 d{,.11
=llÊJl'll4fli
àL-_rJtlJLtl L.*+ttiypsll
L3=r5l*, tJr-. JJÉSillJ fJJrll
_*rill_t fgle
04 cj.tr-:t 4+i+Jâill ôyilt if.i Bafème et COff.igé:

Ce corrigé est donné à titrre indticatif. Le narrateur jugera de la validité des non preYues.

I- Etude de texte : (10 points)


L Recopie,z et complétezletableau suivant : (0,25ptx 4)
Titre de l'æuvre Auteur
Le dernier jour d'un condamn(i

2. a- Une cellule à Bicêtre. (0,5pt)


b- Le fènage des forçats (le spectacle des forçats). (o,5pt)

3. a- Vrai, coups de bâton, baquet... (0,25ptx2)


b- Vrai, quelles herbes, quelle liquide fumant et sale, pain bis. (0,25ptx2)

4. a- La pitié, la compassion... (0,5pt)


b- un profond sentiment de pitié .. ., et leurs rires me faisaient pleurer. (0,5pt)

5. - Le netrrateur à La Grève. (0,5pt)


- Les forçats à Toulon. (0,5pt)

6. c- Il sera guillotiné. (1pt)


7. Les gardes-chiourme, forçats, co ndamné. .. (0,5pt x 2)
8. Une antithèse.
(1pt)

9. Le correcteur jugera de la pertinrlnce de la réponse et notera en conséquence. (0,5pt a 2)


10. Le correcteurjugera de la pertinence de la réponse et notera en oonséquence.
(0,5pt x 2)

il- Production écrite: (10 points)


Critères d'évaluation du discou"" I
Conformil.é de la production à la consi.qne d'écriture.
Cohérence de I'argumentation.
Structure <iu texte (organisation et ion du texte
Critères d'évaluation de la

Vocabulaire
des rè
u n(e Ioi des tem
Ponctuation (
‫الصفحة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد المتحانات البكالوريا‬
1 )2018 ‫ يونيو‬: ‫( الدورة العادية‬
.. ‫ـ عناصر اإلجابة ـ‬
C : RR 29  ‫ خاص بالمترشحين الممدرسين‬
‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستـوى‬

1
/ ‫العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
‫ساعتان‬ 3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬ ‫اللغة‬ / ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫العلوم الرياضية‬
2 4 : ‫باقي الشعب‬ ‫الفرنسية‬ ‫ العلوم‬/ ‫العلوم والتكنولوجيات الكهربائية‬
‫ الفنون التطبيقية‬/ ‫والتكنولوجيات الميكانيكية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

Éléments de réponse et barème


I- Étude texte (10 pts)
1)
Titre de l’œuvre d’où Prénom et nom Genre littéraire Siècle
est extrait ce texte de l’auteur de l’œuvre de publication
La Boîte à Merveilles Ahmed Sefrioui Roman autobiographique 20e
0,25 pt 0,25 pt 0,25 pt 0,25 pt
2) A/ b- « Les Misérables » (0,5 pt)
B/ b-Driss le teigneux apporte à la mère du narrateur personnage la lampe à pétrole. (0,5 pt)

3) a- Vrai. 0,25pt
Exemples de phrases de justification : « Les femmes avaient interrompu leur besogne. » 0,25pt
« Nous pouvons peut-être te venir en aide. » / « Toutes les femmes entourèrent Rahma la
malheureuse. » etc.
Accepter toute autre phrase allant dans le même sens. (Retenir une seule : 0,25pt)
b- Faux. 0,25pt
Exemple phrase de justification : « Personne ne s’occupait de moi. » 0,25pt

4) « tu » : Rahma ; 0,5pt « nous » : les femmes. 0,5pt

5) « Ma mère oublia que Rahma n’était qu’’une pouilleuse, une mendiante d’’entre les mendiantes.»
Ou « Tout émue, elle se précipita au premier étage en criant » (1pt)
Admettre l’une ou l’autre de ces deux phrases.

6) - Figure de style exprimée : b- Une répétition. (0,5 pt)


- Expression (ou mot) la justifiant : « je pleurais » (0,5 pt)
Accepter aussi «pleurait ».

7) «tout en pleurs», «se lamenter», «Malheur», «la plus misérable», «cette douleur», «Tout
émue», « déchires le cœur», «se mit à pleurer bruyamment », «du chagrin », etc.
Accepter tout autre mot ou toute autre expression se rapportant au même champ lexical.
(En retenir quatre) (0,25 pt ×4)

1
8) b- pathétique et comique. (1pt)

9) Réponse par « oui » ou par « non » (ou toute réponse nuancée ; (0,25 pt)
Justification structurée et argumentée. (0,75 pt)

10) Réponse par « oui » ou par « non » (ou toute réponse nuancée) ; (0,25 pt)
Justification structurée et argumentée. (0,75 pt)

II– Production écrite (10 pts)

N.B : La correction des productions s’effectuera en fonction des critères, des indicateurs et du
barème inclus dans la grille suivante :

Critères et indicateurs d’évaluation Barème de


notation
Respect de la consigne (répondre exactement à ce qui est demandé dans le sujet) ; 1pt
Organisation cohérente des étapes de la réflexion (introduction, développement, conclusion) ; 2pts
Précision des arguments, des exemples et des liens logiques employés ; 2pts
Choix pertinent des moyens de la langue permettant au candidat d’exprimer son opinion 1pt
(types de phrases, expressions, temps …) ;
Correction de la langue (syntaxe, vocabulaire, orthographe, conjugaison, ponctuation) ; 3pts
Présentation convenable du texte produit. 1pt

2
3
tCJJll+Jf ;tl+l cJ+ ûUtri4l
$J"ll #J'û|Jl gLrieTl
t r'' lJt 2018 rdsl i-ur
':ll2
A+"iJii[ {illl :ô.rt,

l#Jill SJljr
iLJrll

slldl ÊJhiltJ (lN.lt


i+rt+ll41alBlt
-t li+JlJ'isillJ
'a
J.1... N.hll

Texte: I 04 | .l.t'-:t | 4i#!3llûJiiilli.r.i

On apporta dans le préau un large baquet. Les gardes-chiourm,e rompirent la des forçats à coups
de bâton, et les conduisirent à ce baquet dans lequel on voyait nagerje ne sais quel herbes dans j,3 ne sais
quel liquide fumant et sale. Ils mangèr:ent.
l?uis, ayant mangé, ils jetèrent sur le pavé ce qui restait de ler.u soupe et de leur bis, et se remirent à
dansier et à ctranter. Il paraît qu'on leu' laisse cette liberté le jour du ferrage et la nuit
.l'observails ce spectacle éhange Brvec une curiosité si avide, sii palpitante, si ive, que je' m'étais
oublié moi-rnême, Un profond sentiment de pitié me remuait jusqu'aux entrailles, et rires me.laisaient
pleurer.
Tout à coup, à travers la rêverie profonde où j'étais tombé, je rris la ronde s'arrêter ett se taire,
Puis tous les yeux se tournèrent vers jla fenêtre que j'occupais. - Le condamné ! Le ! crièrent.ils
tous en me montrant du doigt ; et les e xplosions de joie redoublèrent.
.[e restai trrétrifié.
.l'ignore d'où ils me connaissaient rlt comment ils m'avaient reco:nnu.
- Bonjourr! Bonsoir! me crièrent-:ils avec leu ricanement atroce. Un des plus j condarnné aux
galères perpé,tuelles, face luisante et plombée, me regarda d'un air d'envie en di :- Il est herrreux ! il
sera rogné ! l\dieu, camarade !
Je ne puiis dire ce qui se passait en moi. J'étais leur camarade en effet. La est sæur de Toulon.
J'étais même placé plus bas qu'eux : ils me faisaient horureur. Je frissonnai.

I- Etude de texte: (10t points)


1- Recopiez et complétez le tableau suivant : (lpt)

|2- Pour situer ce texte dans l'æurne, répondez avx questions suivantes:

a) Oii se trouvait le narrateur '/ (0,5pt)


b) À quol spectacle assistait-il ? (0,5pt)

,3- Répondezpax wai ou faux: (0,5pt)


a- Les gardes maltraitent les forçats.

b- Or:r sert une nourriture de mauvaise qualité aux forçats.


Justifiez votre réponse en relevant une expression danrs le te:<te pour chaque
UJtCqI ;,tt+,i # ÉUtâi.l
r -J.ll
dJt+ll .llslrTl
20111*ri-* ilr
P c.à È.Jl
212
4*,,jJi'll â;illl :6lt e
iutl.#.jl ;Jttju
.rlrjtl 6J.ll slLdl Ëh:llJ si{-lt
iJlleU" i +ra I ll l*.lrtSTl

.tt .a5!Yl pj'lo


-g.till3
04 | ,J"t'-ott | 4É+!ilt Ogiitt 1u.:,

4- a- Quel sentiment éprouvait lo nanateur à l'égard des forçats qui dansaient ?


b- Justifiez votre réponse par un indice tiré du texte. (0,5pt)

5- A partir de l'énoncé suivant : < La Grève est sæur de Toulon >, dites quel sera la d,ostination du
narrateur et celle des forçats '/ (lpt)

6- L'énoncé suivant, < il sera ro5pé veut dire :


>>

a- Il sera pendu. b- Il sera emprisonné. ll sera guLillotiné.


Choisissez et recopiez la bonrLe rÉrponse. (1pt)

7- Relerrez dans le texte deux mots appartenant au champ lexical de la prison, (i

8- Identifiez la figure de style conterrue dans l'énoncé suivant: (lpt)


< ,..leurs rires me faisaient plrluror.>>.

9- Les fôrçats, traités comme des bêtes par les grades, chantaient et dansaient. votre avis. cette scène
était-elle amusante? Dites pourquoi en une phrase? (lpt)

10- Selon vous, les prisonniers rrLéritent-ils d'être traités comnte des animaux? ifiez l'otrr: réponse
en deux phrases. (lpt)

Il-Production écrite : (10 points)

Certaines personnes penseil[ que l'univers carcéral (la prir;on) devrait une irnstitution de

formatiorn et de rééducation en vue d'une réinsertion sociale. Partavez-vous ce

Ré<ligez un texte argumentirtif dans lequel vous exprimez votre point de en le.iustifiant par
des argurnents et des exemples.

lmportont:
Lors de la correction, il sera tenu compte des éléments suivonts:
rs : respect de la consigne' cohét'ence de l' organisation et
pro€tression du texte. (5pts)
ue : correction de la langue (ponctuation' s5mtaxe, vooabulaire,
conjugaison). (5pts)
‫الصفحة‬ ‫االمتحان الجهوي الموحد المتحانات البكالوريا‬
1 )2018 ‫ يونيو‬: ‫( الدورة العادية‬
.. ‫ـ الموضوع ـ‬
C : RS 29  ‫ خاص بالمترشحين الممدرسين‬
‫مدة اإلنجاز‬ ‫المعامـــل‬ ‫المـــادة‬ ‫الشعـب أو المسالـك‬ ‫المستـوى‬

1
/ ‫العلوم التجريبية‬/ ‫اآلداب والعلوم اإلنسانية‬
‫ساعتان‬ 3 :‫شعبة علوم االقتصاد والتدبير‬ ‫اللغة‬ / ‫علوم االقتصاد والتدبير‬/ ‫العلوم الرياضية‬
2 4 : ‫باقي الشعب‬ ‫الفرنسية‬ ‫ العلوم‬/ ‫العلوم والتكنولوجيات الكهربائية‬
‫ الفنون التطبيقية‬/ ‫والتكنولوجيات الميكانيكية‬ ‫من سلك البكالوريا‬

Rahma, la femme du fabricant de charrues, qui était sortie ce matin accompagnée de sa fille Zineb,
dans l’intention de se rendre au quartier Kalklyine pour assister à un baptême, revint tout en pleurs. Elle
se mit à se lamenter depuis l’entrée de la maison, à s’administrer des claques sonores sur les joues.
- Malheur ! Malheur à moi ! Je suis la plus misérable des mères; je ne pourrai jamais survivre à cette
douleur. Personne ne pourra soulager ma peine.
Les questions fusaient de toutes les fenêtres. Les femmes avaient interrompu leur besogne. Elles la
suppliaient de les mettre au courant de la nature de cette catastrophe qui l’avait frappée. Ma mère
oublia que Rahma n’était qu’’une pouilleuse, une mendiante d’’entre les mendiantes. Tout émue, elle se
précipita au premier étage en criant:
- Ma sœur ! Ma pauvre sœur ! Que t’est-il arrivé ? Nous pouvons peut-être te venir en aide. Cesse
de pleurer, tu nous déchires le cœur.
Toutes les femmes entourèrent Rahma la malheureuse. Elle réussit enfin à les renseigner: Zineb avait
disparu, perdue dans la foule. En vain, sa mère avait essayé de la retrouver dans les petites rues
latérales, Zineb s’était volatilisée, le sol l’avait engloutie et il n’en restait pas la moindre trace.
La nouvelle de cette disparition se propagea instantanément dans le quartier. Des femmes
inconnues traversèrent les terrasses pour venir prendre part à la douleur de Rahma et l’exhorter à la
patience. Tout le monde se mit à pleurer bruyamment. Chacune des assistantes gémissait, se lamentait,
se rappelait les moments particulièrement pénibles de sa vie, s’attendrissait sur son propre sort.
Je m’étais mêlé au groupe des pleureuses et j’éclatai en sanglots. Personne ne s’occupait de moi. Je n’aimais
pas Zineb, sa disparition me réjouissait plutôt, je pleurais pour bien d’autres raisons. D’abord, je pleurais
pour faire comme tout le monde, il me semblait que la bienséance l’exigeait; je pleurais aussi parce que
ma mère pleurait et parce que Rahma, qui m’avait fait cadeau d’un beau cabochon de verre, avait du
chagrin ; mais la raison profonde peut-être, c’était celle que je donnai à ma mère lorsqu’elle s’arrêta,
épuisée. Toutes les femmes s’arrêtèrent, s’essuyèrent le visage, qui avec un mouchoir, qui avec le bas de sa
chemise. Je continuais à pousser des cris prolongés. Elles essayèrent de me consoler. Ma mère me dit:
- Arrête ! Sidi Mohammed, on retrouvera Zineb, arrête ! Tu vas te faire mal aux yeux avec toutes ces
larmes.
Hoquetant, je lui répondis:
- Cela m’est égal qu’on ne retrouve pas Zineb, je pleure parce que j’ai faim ! Ma mère me saisit par le
poignet et m’entraîna, courroucée.
*********************

1
I- Étude texte (10 pts)
1) Recopiez et complétez le tableau suivant : (1pt)

Titre de l’œuvre d’où Prénom et nom Genre littéraire Siècle


est extrait ce texte de l’auteur de l’œuvre de publication

2) (1pt)
A/ Parmi ces œuvres, une n’est pas écrite par l’auteur du texte ci- dessus. Laquelle ?
a- « Le Chapelet d’ambre » ?
b- « Les Misérables » ?
c- « La Maison de servitude » ?
Recopiez la bonne réponse.
B/ Lequel de ces événements se produit avant ce texte ?
a- Lalla Zoubida et son fils rendent visite à Lalla Aicha ?
b- Driss le teigneux apporte à la mère du narrateur- personnage la lampe à pétrole ?
c- Un repas est organisé au profit des mendiants aveugles ?
Retenez la bonne réponse sur votre copie.

3) En vous référant au texte, vous mettrez Vrai ou Faux devant chacune des affirmations suivantes
après les avoir recopiées : (0,5pt)
a- Ayant entendu ses cris, les femmes viennent aider Rahma.
b- Tout le monde prenait soin du narrateur – personnage Sidi Mohammed.

Justifiez chacune de vos réponses par une phrase tirée du texte. (0,5pt)

4) « Cesse de pleurer, tu nous déchires le cœur. »


Que remplace chacun des deux pronoms personnels soulignés dans cette phrase ? (1pt)

5) Trouvez dans le texte une phrase qui montre le changement d’attitude de la mère du narrateur
- personnage vis-à-vis de Rahma, suite à la disparition de Zineb. (1pt)

6) « …je pleurais pour bien d’autres raisons. D’abord, je pleurais pour faire comme tout le monde, il me
semblait que la bienséance l’exigeait; je pleurais aussi parce que ma mère pleurait… »
La figure de style exprimée dans cet énoncé tiré du dernier paragraphe est :
a- Une comparaison ? b- Une répétition ?
c- Une métaphore ? d- Une antithèse ?
Retenez la bonne réponse et justifiez- la par un mot ou une expression tiré «e» de cet énoncé. (1pt)

7) Relevez dans le texte quatre mots ou expressions (groupes de mots) appartenant au


champ lexical des sentiments. (1pt)

2
8) Décrivant la réaction des femmes, les énoncés soulignés dans le texte se rapportent au registre
littéraire :
a) réaliste et tragique ?
b) pathétique et comique ?
c) tragique et fantastique ?
Recopiez la réponse juste. (1pt)

9) Très touchée par la disparition de sa fille Zineb, Rahma se mit à crier et à se donner des gifles
« sonores sur les joues.» (1pt)
Son comportement vous semble – t – il convenable ? Justifiez votre réponse en une phrase ou deux.
10) Contrairement à toutes les personnes présentes, le narrateur- personnage semble plutôt content « et
se réjouissait » de la disparition de Zineb.
Êtes- vous d’accord avec sa réaction ? Justifiez votre réponse en une phrase ou deux. (1pt)

II- Production écrite (10 pts)


Sujet :
De plus en plus de parents viennent attendre leurs enfants devant les écoles de peur qu’il
leur arrive un malheur (enlèvement, agression, vol …).
Pensez- vous que ces parents aient raison de s’inquiéter ainsi ?
Dans un texte d’une quinzaine de lignes, vous exprimerez votre point de vue en l’appuyant au
moyen d’arguments pertinents et d’exemples précis.

*********************************
N.B : Lors de la correction de votre production, il sera tenu compte des critères suivants :

Critères d’évaluation
Respect de la consigne (répondre exactement à ce qui est demandé dans le sujet) ;
Organisation cohérente des étapes de votre réflexion (introduction, développement, conclusion);
Précision des arguments, des exemples et des liens logiques employés ;
Choix pertinent des moyens de la langue permettant d’exprimer votre opinion (types de
phrases, expressions, temps …) ;
Correction de la langue (syntaxe, vocabulaire, orthographe, conjugaison, ponctuation) ;
Présentation convenable de votre production.

3
4

Vous aimerez peut-être aussi