Vous êtes sur la page 1sur 2

La 

Loi sur la protection du consommateur prévoit plusieurs types de protection. En résumé, elle


contient des règles générales qui s’appliquent aux commerçants qui fournissent des biens ou des
services aux consommateurs, et des règles particulières à certains types de biens ou de services.
Quand ces règles ne sont pas respectées, la loi prévoit la possibilité de porter plainte à l’Office de
la protection du consommateur, et, dans certains cas, de poursuivre le commerçant pour être
dédommagé, faire annuler le contrat, etc. Des amendes peuvent aussi être imposées aux
commerçants qui ne respectent pas la loi.

La protection du consommateur

Pages: 5 (1033 mots) Publié le: 4 décembre 2012

Session 2012
DOSSIER D’ÉCONOMIE – DROIT

La protection du consommateur

Première baccalauréat professionnelle Secrétariat

CLÉMENT Amandine 1s1

INTRODUCTION

La protection du consommateur est devenue nécessaire compte tenue de sa vulnérabilité face aux
vendeurs professionnels. C'est pour cela que j'ai choisie de vous présenter comme thème « La
protection du consommateur ». Laprotection du consommateur renvoie aux principes et aux
modalités d'application qui permettent de préserver les intérêts des usagers de produits ou services
et de garantir une relation commerciale équilibrée avec les vendeurs ou prestataires.
Nous pouvons donc nous demander quelles sont les règles qui encadrent les ventes et quelles sont
les obligations du vendeur envers le consommateur ?
Pour répondreà cette question, nous allons voir dans une 1ère partie « La vérité due au
consommateur » et dans une seconde partie, « Les ventes réglementaires ».

1ère PARTIE

LA VÉRITÉ DUE AU CONSOMMATEUR

Le vendeur a l'obligation pré contractuelle de renseigner les consommateurs sur les caractéristiques
du bien ou du service.
En cas de tromperie au consommateur, a lieu une répression pénale et lespeines sont doublées
lorsqu'il y a risque sur la santé des personnes.
Il y a une autorisation de la publicité comparative si il y a respect des règles suivantes : publicité
loyale, véridique ; comparaison objective et communiqué au préalable au professionnel concerné.
Il doit y avoir une publicité réglementée pour les boissons alcoolisées et la publicité est interdite pour
le tabac.
Ce sont lesagents de la DGCCRF (la Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de
la Répression des Fraudes) qui sont en charge de contrôler et repérer les infractions.
Nous allons illustré cette partie avec un exemple de publicité mensongère :
Définition publicité mensongère : " La publicité mensongère (ou trompeuse) consiste pour un
commerçant ou un industriel à diffuser des informationsinexactes ou propres à tromper le public sur
les produits ou les services qu’il met en vente, sur les engagements qu’il prend à l’égard de la
clientèle, sur les aptitudes et les qualités qu’il possède ".

L'IPHONE JUGÉ TROP LENT


Tout le monde a remarqué que l'affichage des pages Internet dans les publicités de l'iPhone 3G était
quelque peu rapide par rapport à la réalité. Apple vient d'êtrecondamnée pour cela en Angleterre.
Dix-sept personnes ont en effet déposé plainte après avoir estimées êtres trompées sur les
performances de leur iPhone 3G. Résultat, les publicités sont retirées des antennes anglaises.

2ème PARTIE

LES VENTES RÉGLEMENTÉES

Définition : ventes, accompagnées ou précédées de publicité, annoncées comme tendant, par une
réduction de prix, à l'écoulement accéléréde marchandises en stock.

Un commerçant peut proposer à ses clients des rabais pour dynamiser ses ventes ou écouler ses
stocks, dans le cadre de publicités, soldes, promotions ou liquidations. Chaque action suit une
réglementation spécifique afin de préserver une concurrence seine et loyale. Des règles communes
sont applicables à toutes les publicités de ventes à prix réduit.

Ventes àdomicile ou démarchage

La vente à domicile est une démarche strictement encadrée par la loi. Elle vise a protéger le
consommateur de techniques de ventes agressives et des abus de faiblesse. La vente à domicile
nécessite donc la présence physique du vendeur, contrairement à la vente à distance. Il y a un
démarchage lorsqu'un commerçant sollicite un consommateur dans le but de lui faire souscrire
uncontrat. Il y a donc un contrat écrit, il y a un droit de rétractation de 7 jours et le vendeur doit
attendre 7 jours avant l'encaissement de la somme redevable par le client consommateur.

Vente à distance