Vous êtes sur la page 1sur 10

Régulation automatique.

Historique et la régulation automatique aujourd'hui


Automatisation :

Ensemble des procédés visant à réduire ou à supprimer l’intervention humaine dans les
processus de production

La régulation automatique aujourd’hui :

La régulation automatique, actuellement rebaptisée «automatique» est notée dans les


techniques modernes de commande- robotique, productique etc., en raison surtout à
l’apparition de l’électronique, puis vers les années 60 du microprocesseur et donc de
l’informatique.

Mais il est utile de souligner que les vieilles techniques de régulation classiques restent encore
très utilisées dans l'industrie et elles ont encore de beaux jours devant elles car, la théorie en
automatique avance bien plus vite que l'application et cela, parce que les moyens
informatiques sont plus «performants» que la connaissance du système à traiter c’est à dire le
modèle.

Il est aussi intéressant de noter qu’aujourd’hui, les mécaniciens souhaitent parrainer


l’automatique car la robotique c’est l’automatique disent-ils et les informaticiens ont les
mêmes ambitions car l’informatique industrielle est leur apanage. Et l’automatique dans tout
ça ? Mais cette question, d’actualité d’ailleurs, est sans doute la conséquence des
transformations des sciences de l’ingénieur subies grâce (ou à cause) de l’informatique.

Historique :

 1840 : Régulateur de Watt (Besoins de l’industrie à vapeur)


 1945 : Deuxième guerre mondiale (développement de l’automatique dans l’aviation)
 1960 : Apparition de l’informatique (cosmos, traitement rapide de l’information,
possibilité de résolution des systèmes complexes etc.) Importance : Qualité des
produits finis, précision des opérations, protection de l’environnement, répétitivité des
opérations etc.
Régulation automatique.

Définition
Systèmes

 ensemble organisé dans un but fixé ou

 ensemble de processus physique-chimiques en évolution et de procédés de réalisations


de ces processus.

On distingue :

 Petits systèmes : ils se limitent à un processus type unique (réacteur, vanne etc.)

 Grands systèmes : ensemble de petits systèmes (usine chimique, colonne de


distillation etc.)

Signal

Grandeur physique générée par un appareil ou traduite par un capteur (température débit etc.)

On distingue :

 Signal d’entrée : indépendant du système, il se décompose en commandable et non


commandable (perturbations)

 Signal de sortie : dépendant du système et de signal d’entrée. On distingue sortie


observable et non observable

Exemples : Réacteur chimique, moteur, échangeur de chaleur etc.


Régulation automatique.
Conception des systèmes de commandes
Système de commande

Il est composé d’un système de commande et du système à commander

Commander : C’est organiser un système dans un but fixé.

le système à commander est le système sujet à la commande (four, moteur ,réacteur ...)

Paramètres d’un système de commande

Ordres : Consigne , but fixé : exemple fixer une température à 37 °c ou fixer une trajectoire
d’un avion.

Action de commande : Action susceptible de changer l’état du système à commander. Elle


est élaborée en fonction des ordres.

Perturbations : variable aléatoire dont on ne connaît pas l’origine

Sortie : variable à contrôler


Régulation automatique.
Système à boucle ouverte (open loop system)
Définition:

Système à boucle ouverte : système dont on a aucune information sur la grandeur à


commander.

Exemple: Le réglage de la température du four est assuré par une personne extérieure (de la
salle de contrôle), il n'a donc aucune information sur la grandeur à régler.

Avantages et inconvénients :

Système aveugle, pas de correction(corriger ou bien reguler c la mm chose) (insensible aux


perturbations) mais rapide et stable.
Régulation automatique.
Système à boucle fermée
(closed loop system, followed system)
Principe

A titre d’exemple, le réglage de la température en agissant sur un organe de réglage (la vanne)
en fonction de l’écart entre la valeur désirée et la valeur réelle.

Avantages et inconvénients :

Système précis, il y a une correction (sensible aux perturbations), pas rapide et peut être
instable , ne réagit malheureusement qu’après avoir capté la sortie alors que la perturbation a
déjà fait son effet d’où l’idée d’exploiter les avantages d’un système en boucle ouverte qui
permet d’anticiper la perturbation.
Régulation automatique.
Automatismes à boucle combinée
Principe
Régulation automatique.
SYTEMES ASSERVIS (entré variable) ET SYSTEMES DE
REGULATION (entré stable)
Exemple

Type d’un système asservi : le comportement humain


Régulation automatique.
Schéma fonctionnel d'un Système de Régulation Automatisée
Schéma
Régulation automatique.
Eléments constitutifs d’une boucle de régulation
D’une régulation analogique (signal reel)

D’une régulation numérique (valeur numerique en discontinue signal echantioné


)

CNA : convertisseur Numérique Analogique

CAN : convertisseur Analogique Numérique

On peut trouver aussi :

I/P : Convertisseur electro pneumatique


P/I : Convertisseur pneumo électrique

Régulation automatique.
EXEMPLES DE SYSTEMES ASSERVIS
ET DE REGULATION
REGULATION DE LA TEMPERATURE D'UN FOUR

Asservissement

Asservissement

Vous aimerez peut-être aussi