Vous êtes sur la page 1sur 4

Niveau 

: Lastic-3 Année Universitaire : 2020-2021


Module : Réseaux Sans Fil Tuteur : Chiraz Houaidia
Nom et Prénom : ………………………………………………………………………………………

TD n°1
Exercice 1 :
On considère, dans un réseau sans fil qui utilise le standard IEEE 802.11b, une
communication faisant intervenir 3 stations voisines : Station1, Station2 et Station3 telle que,
Station1 a besoin d’envoyer un message de 1024 octets à Station2. Station3 écoute le canal
sans communiquer.
1. Présenter sous forme d’un schéma, le déroulement de cette communication.

2. Expliquer le problème de la station cachée dans les réseaux sans fil.


Voir cours Diapo 10
3. Quelle est la condition d’activation du mécanisme RTS/CTS
Le mécanisme RTS/CTS n’est activé que pour les trames de données ayant une
taille supérieure au seuil RTS_Theshold
C’est-à-dire lorsque Taille_message > RTS_Threshold (Voir cours Diapo 9)

4. On considère dans la suite de l’exercice que le mécanisme RTS/CTS est activé.


Calculer le temps de transmission de ces données en négligeant les délais de
propagation.
Le tableau suivant précise les paramètres qui nous seront utiles pour le calcul du
débit utile.
Paramètre Valeur
Slot= durée d’un slot 20 μs
TDIFS= durée d’un DIFS 50 μs
TSIFS= durée d’un SIFS 10 μs
THPhy= durée en-tête physique 192 μs
LHMac= longueur en-tête MAC 34 octets
LACK= longueur ACK 14 octets
LRTS= longueur RTS 20 octets
LCTS= longueur CTS 14 octets

Lorsque le mécanisme RTS/CTS est activé, l’enchainement de la transmission se


fera de la façon suivante :

Donc le temps Total de transmission des données (Tt) serait comme suit :
Tt = TDIFS + TRTS + TSIFS + TCTS + TSIFS + TDATA + TSIFS + TACK
= TDIFS + THPHY + LRTS/DEBIT + TSIFS + THPHY + LCTS/DEBIT + TSIFS + THPHY +
(LMAC + LDATA)/DEBIT + TSIFS + THPHY + LACK/DEBIT
Sachant que la taille des données est égale à 1024 octets et le débit théorique est
égal à 11 Mbits/s car on utilise la norme IEE 802.11b
5. Calculer le débit utile de la station 1.
Débit utile = Quantité de données à transmettre / Temps total
6. Est-il judicieux de fragmenter le message original pour améliorer l’efficacité du
réseau ? Expliquer
Non, car en fragmentant le message original, on ajoutera des délais
supplémentaires tel que les SIFS entre les fragments successifs et les délais
associés aux entêtes PHY et MAC de chaque fragment.
7. Quelle recommandation pouvez-vous donner pour améliorer le débit utile ?
- l’agrégation des données (rassembler plusieurs paquets issus de la même source
et transmis vers la même destination en un seul message (MPDU))
Exercice 2 :

Dans cet exercice nous allons considérer les réseaux qui utilisent le standard IEEE 802.11b.
Rappelons qu’une trame de données 802.11b est constituée d’un entête physique, d’un entête
MAC et de données utiles (provenant de la couche supérieure). Dans tout l’exercice, nous
supposons que la taille de ces données utiles est de 1000 octets. Le tableau suivant précise les
paramètres qui nous seront utiles pour le calcul du débit utile.

Paramètre Valeur
Slot= durée d’un slot 20 μs
TDIFS= durée d’un DIFS 50 μs
TSIFS= durée d’un SIFS 10 μs
THPhy= durée en-tête physique 192 μs
LHMac= longueur en-tête MAC 34 octets
LACK= longueur ACK 14 octets
LRTS= longueur RTS 20 octets
LCTS= longueur CTS 14 octets

On supposera que :
- le temps aléatoire de backoff (BO) correspond au backoff moyen,
- la taille de la fenêtre CW (Contention Window) est égale à 31 ([0-31]).
- chaque station est à la portée de toutes les autres,
- le temps de propagation est négligeable.
1) Montrer que le temps moyen de backoff (TBO) est de 310 μs.

Le backoff est tiré aléatoirement suivant une distribution uniforme dans la fenêtre initiale de
taille [0,31]. Donc la probabilité de tirer un backoff égal à i est de 1/32. Par conséquent, le
temps moyen de backoff correspond à :
i=31
T BO❑ = ∑ p i∗i∗Slot
i=0
Avec pi=1/32
2) En supposant qu’une station attend DIFS, puis TBO avant d’entamer l’émission d’une
trame, le déroulement (dans le temps) de la communication entre la station et le récepteur,
sans le recours aux trames RTS/CTS, peut être décrit par la séquence suivante :
Temps

TDIFS TBO THPhy Durée Durée pour envoyer les 1000 TSIFS THPhy Durée
pour octets pour
envoyer renvoyer
en-tête un ACK
MAC

Déterminer la durée Tx à partir du début de l’attente DIFS et jusqu’à réception de


l’acquittement (durée qui correspond à la séquence décrite ci-dessus) sachant que le débit
nominal D est de 11 Mb/s. Déduire le débit utile (réel) d’une station qui est la seule à émettre
un paquet de données (de taille 1000 octets) sur le réseau ?

Tx =TDIFS+ TBO+ THPhy+ [(LHMac + Taille Données)*8]/D+ TSIFS+ THPhy+ (LAck*8)/D


= 754 + [(LHMac + Taille Données+ LAck)*8]/D = 1516 μs
Ceci donne un débit d'environ= (1000*8)/(1516*10-6)=5,27 Mb/s

3) En ayant recours au mécanisme de RTS/CTS,  quel est le débit réel d’une station qui est la
seule à émettre un paquet de données (de taille 1000 octets) sur le réseau et qui envoie
avec un débit de 11 Mb/s? A cet effet, avant de calculer le débit réel, décrire le
déroulement (dans le temps) des communications en complétant la figure suivante
(jusqu’à l’acquittement). Déduire la durée TxRTS/CTS du début de l’attente DIFS jusqu’à
l’acquittement. On supposera que les trames RTS et CTS sont envoyées à un débit
physique de 11 Mb/s. Nous rappelons que toute trame (RTS, CTS, ACK) commence par
un entête physique.

Temps

TDIFS TBO THPhy Durée TSIFS THPhy Durée TSIFS THPhy Durée Durée TSIFS THPhy Durée
pour pour pour pour pour
envoye envoye envoye envoye renvoyer
r RTS r CTS r en- r les un ACK
tête 1000
MAC octets

Donc le temps nécessaire pour envoyer un paquet de données avec les RTS/CTS = T'
TxRTS/CTS = TDIFS+ TBO+THPhy+(LRTS*8)/D+ TSIFS + THPhy +(LCTS*8)/D+TSIFS+LHPhy
+ [(LHMAC + Taille Données)*8]/D+ TSIFS+ THPhy + (LACK * 8)/D
= 1934,7 μs
Ceci donne un débit d'environ 4,13 Mb/s pour des paquets de 1000 octets et un débit physique
de 11 Mb/s.

Considérons le cas où nous pouvons avoir des pertes de trames notamment à cause de
collisions potentielles. Nous supposons que CW reste toujours égal à 31, T BO est celui déjà
calculé. Nous supposons que l’absence d’un ACK ou d’un CTS est détectée au bout de 30 μs
(TSIFS +Slot).

4) Sans recourir au mécanisme de RTS/CTS, si une trame est perdue et à partir du début du
DIFS, quelle est la durée minimale To qu’il faut attendre avant de tenter à nouveau une
retransmission ?
TDIFS+ TBO+ THPhy+ [(LHMac + Taille Données)*8]/D+ TSIFS+Slot
= 582 + [(LHMac + Taille Données)*8]/D = 1334 μs

5) En ayant recours au mécanisme de RTS/CTS, si une trame RTS ou CTS est perdue et à
partir du début du DIFS, quelle est la durée minimale T oRTS/CTS qu’il faut attendre avant de
tenter à nouveau une retransmission ?

TDIFS+ TBO+ THPhy+ [ LRTS*8]/D+ TSIFS+Slot


= 582 + [ LRTS*8]/D =~ 621 μs

Vous aimerez peut-être aussi