Vous êtes sur la page 1sur 9

Béton Hydraulique

Introduction

HISTORIQUE DU BETON :
Histoire du béton montre que sa technique, bien fixée empiriquement
par les Romains, avec la chaux grasse et la pouzzolane, a évolué
seulement au 19éme siècle, après l’apparition des chaux hydrauliques
et des ciments.

L’invention de la chaux hydraulique par Louis Vicat en 1817, celle du


ciment portland par Aspdin en Ecosse en1824 et l’installation des
premiers fours par Pavin de Lafarge au Teil en France en 1830
préparent l’avènement du béton .

A l’origine, le béton était constitué d’un mélange de trois matériaux :


le ciment, les granulats et l’eau. Dans la plupart des cas, le ciment était
du ciment Portland obtenu par mélange homogène d’argile et de
calcaire, ou d’autres matériaux contenant de la chaux, de la silice, de
l’alumine et de l’oxyde de fer, cuit à la température de linéarisation
puis broyé. Par la suite, de petites quantités d’adjuvants chimiques ont
été ajoutées au mélange afin d’améliorer certaines des propriétés du
béton à l’état frais ou durci.
Au 20éme siècle, le béton se développe considérablement avec
l’évolution de ses techniques : usage croissant des adjuvants, béton
prêt à l’emploi, matériel de mise en œuvre.

Dans les années quatre -vingt et quatre-vingt-dix du siècle dernier, les


études relatives aux bétons à hautes performances ont montré le rôle
de l’excès d’eau dans les bétons. La réduction de cette quantité d’eau
par l’emploi de défloculants, a conduit aux gains de résistance allant
jusqu'à 200 MPA et à une excellente durabilité.

De nos jours, l’étendue des exigences possibles sont augmentées de


façon spectaculaire, Par exemple l’affaissement au cône d’Abrams
varie de 0 pour les bétons fermes à plus pour les bétons autoplaçants,
qui sont caractérisés ailleurs par des étalements. De même les
résistances en compression à 28 jours peuvent variées de l’ordre de 10
MPA pour certains bétons de masse, à des valeurs très élevées
supérieures à 200 MPA .

Définition :

Béton:
Substance constituée d'un mélange d'agrégat et d'un hydrocarbure ou
d'un hydrocarbure. Ce terme est utilisé seul et désigne spécifiquement
le béton hydraulique qui est un mélange de sable, de gravier, de
ciment et d'eau, éventuellement additionné d'additifs.
Béton – hydraulique :
Béton dont le joint est hydraulique : ciment, chaux hydraulique et
plâtre. Ses domaines d'utilisation sont multiples : bâtiment, génie civil,
voirie, etc.
Causes de la détérioration du béton :
1_ Causes chimiques :
_Ils sont associés à la formation de ciment et à l'érosion hydrique au
contact.
_La composition du ciment est principalement à base de silice, de
chaux et d'alumine.
_La formation de divers silicates, et secondairement à partir de fer, de
magnésie et d'alcali. _Détermine En général un milieu très basique
contenant une grande réserve de sels solubles.
_Lors de la stabilisation du ciment, Portland en particulier, il y a un
dégagement important de chaux, Sous forme de Ca(OH) 2, formant de
l'aluminate tricalcique, code "C3A".
La dégradation chimique peut être due à :
 Agressivité du dioxyde de carbone « libre ».
 Attaque avec une forte acidité.
 Action de l'ammonium.
 Action des sulfates.
 Forte attaque alcaline.

2_ Agressivité carbone :
État de l'eau douce ; l'attaque des structures par le dioxyde de carbone
se produit en présence d'eau douce.
Cependant cette attaque reste encore superficielle et ne menace pas la
pérennité du fait que le bicarbonate produit par l'action du dioxyde de
carbone sur la chaux du béton
(Portlandite) se combinera à son tour avec la chaux pour donner du
carbonate de calcium, qui est Augmente la cohésion du béton et
ralentit la détérioration.
Pour éviter la détérioration des couches superficielles, il est
recommandé de ne pas utiliser de CPA mais des Compounds
Portlands (CPJ), des CLC ou des ciments de haut fourneau (SWF ou
CLK). Les autres recommandations sont :
 Augmentation de l'épaisseur du revêtement en acier.
 Prévoyez une couche de mortier de ciment d'une épaisseur de 2 ou 3
cm.
 Empêchez les rondelles abrasives telles que les nettoyeurs haute
pression.

3_ Causes mécaniques :
 Très haute perméabilité : L'obtention d'une très forte cohésion à des
doses de ciment de 300 à 400 est en fait une exigence minimale en
présence d'eau agressive.
 La présence de grottes/ou de fissures dues à de mauvaises conditions
d'installation :
(ex: reprise de la coulée du béton) qui peut être améliorée en
augmentant la ductilité du béton avec une dose eau/ciment inférieure à
0,45 ou en utilisant un plastifiant.
 Corrosion due aux vitesses de circulation de l'eau dans les
canalisations.

4_ attaque acide :
_Le risque de cette attaque augmente d'autant plus que les sels de
calcium sont solubles.
_Une corrosion accrue se produit en présence des acides suivants :
phosphorique, sulfurique, nitrique et chlorhydrique. Les acides
organiques sont nocifs.
_En cas d'acidité modérée, la résistance à la corrosion est améliorée en
abaissant Rapport eau/ciment et/ou utilisation de ciment alumineux
(En outre sensible).
Mais en général il y a souvent un risque de fissuration des structures, y
compris Une protection complète ne peut être garantie sans un
revêtement approprié. D'autre part, de nombreuses lois relatives à
l'évacuation des eaux usées recommandent sa préservation.

Facteurs affectant la qualité du béton


à base d'eau :
De nombreux facteurs affectent la qualité du béton.
 Avant fabrication :
Condition de stockage du ciment (lorsqu'il est stocké dans un
environnement sec).
 Lors de la fabrication :
-Sélection et dosage du ciment (l'excès entraîne une tendance à la
fissuration et la carence entraîne une diminution de la résistance et de
la durabilité).
-Nature et propreté des agrégats.
-Quantité et qualité de l'eau dans le mélange.
-L'intensité et la durée du mélange.
-température du béton.
 Lors de la mise en œuvre :
-Uniformité concrète.
-Qualité du moule (éviter les éléments poreux secs).
 Pendant le traitement :
Entretien des moules pendant une période suffisante.

fabrication du béton :
La fabrication du béton détaille les phases successives pour la
réalisation du mélange en examinant les objectifs visés, les rôles, les
modes d’action et, avec les difficultés rencontrées, les meilleurs
moyens pour être efficace.

Béton de propreté :
Le béton de propreté est un béton maigre (faiblement dosé de ciment),
il est étalé sur le sol ou au fond de fouille afin de créer une surface de
travail plane et non terreuse, il permet de travailler au propre, il est
coulé sur les épaisseurs ne dépasse pas 5 à 10 cm.

Dosages et compositions :
Le béton est un matériau hétérogène multiphasique, constitué d’un
mélange de granulats et
d’une pâte, elle-même constituée à partir de ciment et d’eau. La pâte
de ciment représente 25à 40 % du volume total du béton. Chaque
constituant joue un rôle bien défini, celui de liant hydraulique pour la
pâte de ciment, et celui de remplissage atténuateur de variations
volumiques (retrait) et source de résistance pour les granulats.
Un béton hydraulique est constitué :
• D’une pâte pure (ciment + eau),
• D’un mélange granulaire,
• De produits additionnels (adjuvants, additions minérales, ...).
On désigne habituellement sous le nome :
• De matrice ou de mortier : le mélange (liant + eau + sable),
• De squelette solide ou de squelette granulaire: le mélange des
granulats.
Les ciments usuels sont aussi appelés liants hydrauliques car ils ont la
propriété de
s'hydrater en présence d'eau et parce que cette hydratation transforme
la pâte liante, qui a une consistance plus ou moins fluide, en un solide
pratiquement insoluble dans l'eau.
Il ne faut pas confondre:
Le ciment, poudre commercialisée en sac ou en vrac, avant son
gâchage avec l'eau;
La pâte de ciment, au moment du gâchage du ciment avec l'eau;
Le ciment hydraté ou pâte de ciment durcie lorsque le mélange eau +
ciment s'est solidifié.
Le dosage par mètre cube de béton en œuvre en fonction des
utilisations sont les suivants :
CONCLUSION
Cette partie théorique nous permet de conclue que :

Le béton est un matériau hétérogène dont le choix des composants est


en fonction des critères qui lui sont recherchés. Ces critères sont
essentiellement les résistances mécaniques et la qualité et des
composants.

Vous aimerez peut-être aussi