Vous êtes sur la page 1sur 16

Le Cahier des Ponts

L'ÉCONOMIE CIRCULAIRE
NUMÉRO 2 - SEPTEMBRE 2019

Carte blanche à Adélaïde Feraille (Navier, École des Ponts ParisTech)

Émeric Fortin Kateryna Kuzmenko Sophie Sicard-Lemaire (Paprec)


Directeur du master Transport et Doctorante au laboratoire Navier, Maxime Trocmé (VINCI)
développement durable École des Ponts ParisTech Hélène Valade (SUEZ)
Sommaire
3  Édito Sophie Mougard
4  Carte blanche à Adélaïde Feraille
8  L’approche systémique
de l’économie circulaire Émeric Fortin

10  L’éco-conception de bâtiments


vue par l’architecte Kateryna Kuzmenko

12  Du côté des entreprises


14  Les essentiels
15  Quiz
Sophie Mougard
Directrice de l’École des Ponts ParisTech

Édito
Lors de la Journée internationale de la biodiver- Au vu de l'actualité brûlante de ces thématiques,
sité en 2018, l’ONU a de nouveau attiré l’attention ce deuxième numéro du Cahier des Ponts est l’oc-
de tous les acteurs – politiques, économiques, casion de mesurer comment se décline ce chan-
sociaux – sur la menace qui pèse sur la diversi- gement de paradigme dans la plupart des activités
té biologique et l’urgence des mesures à prendre économiques : industrie, construction, infrastruc-
pour la protéger. Le sujet de la préservation des tures et même services. Par les regards croisés
milieux, donc de l'utilisation parcimonieuse de d’experts, se donne à voir la variété des projets pé-
nos ressources naturelles et des moyens mis en dagogiques ou de recherche menés à l’École et par
œuvre pour les renouveler, devient l'un des prin- des professionnels sur ces sujets. Adélaïde Feraille,
cipaux défis du siècle. En la matière, le recyclage chercheuse au laboratoire Navier, ouvre la réflexion
et plus largement l'économie circulaire s'affirment avec la question du réemploi des matériaux dans le
comme des outils clés pour limiter l'impact des secteur de la construction. Émeric Fortin, directeur
activités humaines sur la nature, réduire les gas- du master Transport et développement durable,
pillages ou encore maîtriser nos émissions de gaz offre ensuite un regard pédagogique sur la réor-
à effet de serre. ganisation des systèmes et des business models
pour une nouvelle écologie industrielle. La thèse de
Rattachée au ministère de la Transition écologique
Kateryna Kuzmenko, doctorante de l’École, permet
et solidaire, l’École des Ponts ParisTech place la
alors d’aborder la performance environnementale
nouvelle économie des ressources au cœur de
dans la construction, du point de vue de l’architecte.
sa réflexion sur les mondes de demain. Le mas-
Enfin, les interventions de responsables industriels
ter Transport et développement durable forme
– Sophie Sicard-Lemaire (Paprec), Maxime Trocmé
ainsi aux enjeux des transports durables et initie
(VINCI) et Hélène Valade (groupe SUEZ) – sont l’oc-
à l’éco-conception dans un parcours dédié. Dans
casion d’aborder ces problématiques appliquées au
la formation ingénieur, le cours « éco-innovation »
recyclage du papier et du plastique, à la construc-
complète une initiation à l’analyse du cycle de vie
tion, à l’énergie et à l’eau.
(ACV). Ces problématiques rassemblent également
de nombreux chercheurs au sein de nos labora- Cette mosaïque de points de vue retrace des ac-
toires, notamment le CIRED (Centre International tions qui ont été ou qui sont menées, pour per-
de Recherche sur l’Environnement et le Dévelop- mettre de mesurer le chemin qu’il reste à par-
pement), le LEESU (Laboratoire Eau Environnement courir avant de parvenir à une véritable économie
et Systèmes Urbains) et le laboratoire Navier (re- circulaire. Davantage qu’un outil de diffusion des
cherches en mécanique et physique des matériaux, connaissances, nous espérons que ce numéro par-
des structures et des géomatériaux). ticipe à un éveil des consciences ou du moins, qu’il
inspire des initiatives innovantes.

l’économie circulaire - Le Cahier des Ponts 3


Carte blanche à
Opération de dépavage autour du chantier de l'extension
du tramway T3 porte d'Asnières © Arnaud Bouissou – TERRA.

Adélaïde Chercheuse dans l’équipe


« Matériaux et structures
architecturés » du laboratoire Navier

Feraille à l’École des Ponts ParisTech

Chercheuse au laboratoire Navier, Adélaïde Feraille développe le thème émergent de l'éco-


nomie circulaire dans la construction.

F
aire l'économie de millions de tonnes de res- matiques importantes de recherche à l'École des
sources, imaginer des scénarios de réemploi Ponts ParisTech. Et pour cause, le BTP compte,
pour les matériaux des bâtiments, voire pour avec l’industrie, pour environ 19% des émissions
le bâti lui-même… tels sont, dans un contexte directes de CO2 dans le monde en 20151. D’où l’im-
impérieux de sobriété carbone, quelques-uns des portance de valoriser le réemploi tout autant que
enjeux, pour la France et la planète, de l'économie le recyclage.
circulaire dans le domaine de la construction.
Dans l’équipe «  Matériaux et structures architec-
Cette discipline récente est déjà l'une des thé- turés », Adélaïde Feraille, chercheuse passionnée

1 •  Source : « Origine des émissions de CO2 dues à la combustion d’énergie parmi les principaux émetteurs en 2015 », dans Chiffres-
clés du climat, SDES, 2019.

4 Le Cahier des Ponts - l’économie circulaire


du développement durable, a orienté ses travaux
notamment vers l'analyse du cycle de vie (ACV).
« Cette méthodologie permet une évaluation
multicritère des impacts environnementaux d'un
Biographie
matériau, d'un produit, d'un ouvrage ou d'un ser-
vice. C'est un outil puissant pour le déploiement zz Docteure de l’École nationale des ponts et
de l'économie circulaire, car il permet notamment chaussées en 2000
d'établir des comparaisons entre différentes so-
zz Adjointe au président du département Génie civil
lutions constructives  », explique la chercheuse,
et construction de l’École nationale des ponts et
titulaire d'un doctorat de l'École nationale des
chaussées, de 2000 à 2004
ponts et chaussées, spécialité Structures et ma-
tériaux, ainsi que d’une habilitation à diriger des zz Ingénieure des travaux publics d’État affectée
recherches. En employant cet outil d’évaluation, au LAMI (Laboratoire d’Analyse des Matériaux
on peut quantifier des conséquences parfois diffi- et Identification), laboratoire de l’École nationale
ciles à chiffrer, comme l’impact sur le changement des ponts et chaussées, dans l’axe « Matériaux
climatique bien sûr, mais aussi sur la biodiversité. et structures pour le développement durable »,
de 2004 à 2007.

« Cette approche appliquée au domaine zz Secrétaire générale de l’unité de recherche


de la construction n'en est encore qu'à Navier à l’École nationale des ponts et chaus-
ses débuts. Beaucoup de choses restent à sées entre 2008 et 2010
construire. C'est passionnant ! » zz Chercheuse dans l’équipe « Matériaux et struc-
tures architecturés », à l’École des Ponts Paris-
Tech depuis 2011
Après un début de carrière consacré au compor-
tement mécanique des matériaux, Adélaïde Fe- zz Titulaire d’une habilitation à diriger des
raille oriente aujourd'hui ses travaux ainsi que ses recherches (HDR) depuis 2016
activités d'enseignement et d'encadrement de re-
cherche vers l'économie circulaire et la construc-
tion durable. «  Cette approche appliquée au do-
maine de la construction n'en est encore qu'à ses
débuts. Beaucoup de choses restent à construire.
C'est passionnant ! » assure-t-elle. D'autant que la
réglementation vient de plus en plus aiguillonner
les entreprises de construction. Ainsi, à partir de
2020, le secteur du BTP devra atteindre un taux de
recyclage de 70% des déchets de chantier et de
45% des matériaux de déconstruction.

De ce point de vue, les entreprises se tournent vers


la recherche pour trouver des solutions concrètes.
« Il y a un besoin croissant de connaissances
adaptées au terrain », relève-t-elle. À ce titre, elle
a participé ces dernières années au programme
Recybéton et à la rédaction de ses conclusions
finales. Ce projet national IREX (Institut pour la Re-
cherche Appliquée et l’Expérimentation en génie
civil), achevé fin 2018, avait pour objectif de réutili-
ser du béton pour faire du béton. « J'ai notamment
réalisé l'ACV d'une nouvelle dalle en béton située
à Chaponost (Rhône) en condition réelle, combi-
nant selon les différentes parties de la dalle des
taux croissants de granulats recyclés ».

Les résultats sont en-deçà des attendus, mais ils


ont le mérite de tirer des conclusions concrètes. Les types de déchets dans le domaine de la construction © Laetitia Mussard, École des
En matière de performance environnementale, Ponts ParisTech, 2019. Source des données : Enquête sur les déchets et déblais produits par
l'activité BTP en 2014, SDES, cité dans Déchets : chiffres-clés, l'essentiel 2018 , ADEME, dispo-
l'utilisation ou non de granulats de béton recyclé nible en ligne [consulté le 10 juillet 2019].
dans le produit final a un impact positif assez mo-
déré, de l'ordre de 10%, hors aspect transport. Cela
peut sembler décevant comme résultat, mais cela
pointe en fait là où l'effort de recherche doit se 

l’économie circulaire - Le Cahier des Ponts 5


concentrer, à savoir des indicateurs de ressources
adaptés au contexte de la construction ». Dans son
Définitions | Adélaïde feraille ensemble, l’intérêt du projet national Recybéton
est d'avoir montré que l'on pourrait, dans de nom-
breuses applications, augmenter la limite norma-
ACV tive des granulats recyclés dans le béton jusqu’à
40% contre une tolérance de 20% aujourd'hui et
L’Analyse du cycle de vie (ACV) est une méthode nor-
malisée dont le cadre général et les lignes directrices ce, sans dégrader les performances techniques.
sont donnés par les normes internationales ISO 14040 «  Avec une approche économie circulaire de ce
et ISO 14044. Elle permet d’estimer les flux de matières type, l’intérêt est de montrer qu’il faut utiliser le
et d’énergies, ainsi que les impacts environnementaux bon matériau au bon endroit sans surenchère
potentiels d’un produit ou d’un service au cours de son technologique. On ne va pas construire de grands
cycle de vie et donc d’établir les interactions entre les ouvrages, comme le viaduc de Millau, avec des
procédés technologiques et leurs effets sur l’environne- granulats recyclés, mais dans de nombreux cas
ment [Jolliet, 2017 (voir Les Essentiels, page 14)]. moins exigeants, ceux-ci peuvent trouver leur
place dans un projet constructif », note-t-elle.
Éco-conception
Démarche qui consiste à prendre en compte les im-
pacts environnementaux sur l’ensemble du cycle de « Il y a une attente des professionnels pour
vie d’un produit et à les intégrer dès sa conception. Par
disposer de données adaptées à la situa-
exemple, on imagine en amont un immeuble démon-
table, dont on pourra récupérer les matériaux, en fin de tion française »
vie, pour une nouvelle construction.

Dans le domaine de l'ACV, Adélaïde Feraille est


Écologie industrielle et territoriale
aussi une des chevilles ouvrières de la base de
Il s’agit de mettre en synergie et mutualiser entre plu-
données DIOGEN, qui met à disposition en accès
sieurs acteurs économiques les flux de matières,
d’énergie, d’eau, les infrastructures, les biens ou encore ouvert et gratuit des données d'impact environ-
les services afin d’optimiser l’utilisation des ressources nemental de différents matériaux (ciment, béton,
sur un territoire. bois, acier, etc.) utilisés dans les ouvrages de génie
civil français. DIOGEN est le fruit de la collabora-
Économie circulaire tion d’un groupe de travail constitué d’industriels
Modèle économique dont l’objectif est de produire des et de syndicats, mais aussi d’établissements pu-
biens et des services de manière durable, en limitant blics et institutionnels. Initié par l’Association fran-
la consommation et les gaspillages de ressources (ma- çaise de génie civil en 2010, ce groupe de travail a
tières premières, eau, énergie) ainsi que la production d’abord été co-animé par l’IFSTTAR (Institut Fran-
de déchets. çais des Sciences et Technologies des Transports,
de l’Aménagement et des Réseaux) et l’ex-SETRA,
Économie de la fonctionnalité aujourd’hui Cerema (Centre d’Études et d’Exper-
Le fabricant vend (à des acteurs privés, publics, à des tise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et
particuliers) non pas l’objet lui-même, mais l’usage ou le l’Aménagement), avant d’être piloté par le labora-
service qu’on peut en faire. Le fabricant reste le proprié- toire Navier et le Cerema.
taire du produit, dont il assure l’entretien et le rempla-
cement. C’est le système de l’autopartage ou des vélos Le projet DIOGEN répond en effet à une demande
en libre-service, qui pourrait être appliqué à d’autres
de terrain, souligne Adélaïde Feraille : « il y a une
produits (une machine à laver, par exemple).
attente des professionnels pour disposer de don-
nées adaptées à la situation française, car si plu-
Énergie grise sieurs bases de données existent, elles sont soit
Énergie intrinsèque aux matériaux : c’est l’énergie qui a
trop génériques, soit pas toujours en prise avec la
été consommée pour fabriquer ce matériau.
réalité industrielle de notre pays. Or, en ACV, il suf-
fit d'une variable mal évaluée pour que le résultat
Matériaux de déconstruction final en soit profondément modifié ».
On déconstruit un bâtiment pour en récupérer des ma-
tériaux, que l’on peut alors recycler et réemployer dans
La base de données est toujours en phase de
de nouvelles constructions.
développement et d'enrichissement. «  Nous al-
lons par exemple travailler prochainement sur
Matières premières secondaires (MPS)
les fumées de silice utilisées dans le ciment. Ce
Aussi appelées matières premières de recyclage (MPR),
que j'apprécie notamment dans ce projet, c'est
les MPS sont des matériaux issus du recyclage de dé-
chets qui sont utilisés pour remplacer tout ou partie qu'il nécessite une connaissance fine des procé-
d’une matière première vierge. dés de production des matériaux, jusqu'au cœur
des usines ». Un récent contrat de recherche avec
le sidérurgiste Riva lui a ainsi permis d'explorer
les secrets des aciers provenant d’aciéries élec-

6 Le Cahier des Ponts - l’économie circulaire


triques (qui produisent les aciers d’armatures par et conception » (département Génie mécanique et
exemple). matériaux) et « Analyse du cycle de vie des sys-
tèmes de transports urbains » (département Ville,
« Au-delà du recyclage, nous cherchons environnement, transport). Les élèves du premier
par exemple de plus en plus à approfondir département ont ainsi réalisé, sous sa conduite, le
bilan environnemental d'un pont. Une transmission
avec les doctorants le sujet du réemploi,
du savoir qu'elle juge essentielle. D'autant que
qui est un levier bien plus puissant pour « de plus en plus d'élèves souhaitent pouvoir trou-
l'économie circulaire » ver dans leur parcours de formation des outils, des
méthodologies ou des approches en adéquation
Pour le laboratoire Navier, un des moyens de faire avec leurs préoccupations plus globales et per-
progresser la connaissance passe aussi par le sonnelles sur l'environnement ou le changement
travail des doctorants, dont l'encadrement ou le climatique. Cet enseignement est un moyen d'y
soutien aux travaux est une des missions d'Adé- répondre et surtout de former les ingénieurs de
laïde Feraille. « Au-delà du recyclage, nous cher- demain pour qu’ils soient à même de prendre en
chons par exemple de plus en plus à approfondir compte les enjeux de l’économie circulaire dans
avec les doctorants le sujet du réemploi, qui est leurs carrières et dans leurs missions ».
un levier bien plus puissant pour l'économie cir-
culaire  ». Une thèse soutenue en 2016 s'est déjà Au-delà des aspects techniques, un des points
penchée sur le sujet, en l'espèce sur l'évaluation importants de son enseignement consiste, selon
environnementale du réemploi de poutres de bé- elle, à inciter les élèves à se poser des questions,
ton issues de la déconstruction. Elle donne déjà notamment en matière d'analyse du cycle de vie.
des résultats prometteurs. Robert Le Roy, direc- « Le regard critique [des élèves] se doit de porter
teur du Mastère Spécialisé® Génie Civil Européen sur les méthodes et les résultats, bien sûr, mais au
à l’École des Ponts ParisTech, pilote actuellement moins autant sur les données. Il faut toujours s'in-
une thèse CIFRE portée par Setec tpi sur la thé- terroger sur leur origine et leur validité. Nous insis-
matique « Concevoir aujourd'hui ce que l'on dé- tons beaucoup là-dessus, car c'est un facteur im-
construira dans 50 ans ». Dès la conception de la portant de distorsions potentielles de résultats ».
structure d’un bâtiment, il s’agit de la penser dé-
montable pour que ses éléments puissent être Mais l’économie circulaire n’en est encore qu’à ses
utilisés ailleurs. débuts dans le secteur de la construction : il reste
un grand nombre de pistes à explorer, comme
Cette approche du réemploi s'est aussi déployée l’emploi de technologies nouvelles, issues de l’in-
à travers des projets de fin d'études d'élèves ingé- formatique ou d’autres domaines. « Le laboratoire
nieurs. Aujourd'hui, dans le cadre de la chaire Pa- Navier s'est fortement engagé dans les nouvelles
risTech « Éco-conception des ensembles bâtis et solutions de construction recourant à la robotique
des infrastructures », soutenue par VINCI, nous al- et à la fabrication additive (l’impression 3D). Dans
lons monter une nouvelle thèse sur la réutilisation une approche d'économie circulaire et de déve-
d’éléments structurels », anticipe Adélaïde Feraille. loppement durable, il nous faut désormais évaluer
Cette dernière co-dirige même, avec Olivier Bave- ces nouvelles technologies émergentes », conclut
rel, chercheur au laboratoire Navier, les travaux de notre chercheuse. 
Kateryna Kuzmenko qui conduit une thèse CIFRE
sur l'enveloppe du bâtiment (voir pages 10 et 11).

« De plus en plus d'élèves souhaitent pou-


voir trouver dans leur parcours de forma-
tion des outils, des méthodologies ou des
approches en adéquation avec leurs pré-
occupations plus globales et personnelles
sur l'environnement ou le changement cli-
matique »

L’autre pan de son travail consiste à transmettre


ses connaissances, pour former les ingénieurs de
demain aux enjeux de l’économie circulaire dans
la construction. Elle initie notamment les élèves
ingénieurs de l’École à l’ACV. Dans le cycle ingé-
nieur, elle est ainsi co-responsable des modules
L’économie circulaire © Laetitia Mussard, École des Ponts ParisTech,
« Analyse du cycle de vie » (département Génie ci- 2019.
vil et construction), « Évaluation environnementale

l’économie circulaire - Le Cahier des Ponts 7


L’approche systé- Émeric Fortin, maître de conférences à l’École des Ponts Paris-
Tech, forme des élèves aux nouvelles compétences du dévelop-
pement durable et de l'économie circulaire, en développant leur
mique de l’économie approche critique et systémique.

circulaire
D
octeur en sciences écono- écoles réunies au sein du master,
miques, spécialisé en éco- mais aussi par des professionnels.
nomie de l’environnement,
Émeric Fortin dirige le master «  L'approche privilégiée [...]
Transport et développement du- est de façon croissante celle
rable (TraDD). Piloté par l’École des de la sobriété matière. C'est
Ponts ParisTech, en coopération avec
un concept simple mais diffi-
Mines ParisTech et l’École polytech-
nique, il forme en trois semestres à
cile à mettre en œuvre dans
la mobilité durable des élèves au des métiers très techniques
profil international. Créé voilà 15 ans, comme l’automobile »
soutenu par la Fondation d’entre-
prise Groupe Renault, ce master est L’intérêt du master consiste à
un véritable laboratoire des enjeux prendre en compte les contraintes
environnementaux, que ce soit pour propres à un secteur pour proposer

Émeric Fortin les opérateurs de transports collec-


tifs ou pour l'industrie automobile.
Depuis sa création, l’économie circu-
des modèles de boucles fermées
viables. «  L'approche privilégiée au
plan théorique mais aussi opération-
Directeur du master Transport et laire prend une place de plus en plus nel est de façon croissante celle de
développement durable à l’École des
importante. «  Très impliqué dans la sobriété matière. C'est un concept
Ponts ParisTech
notre master à travers sa Fondation, simple mais difficile à mettre en
le groupe Renault est un des pion- œuvre dans des métiers très tech-
niers en la matière. Depuis le début niques comme l’automobile. Toutes
de la décennie, il nous a incité à dé- les matières premières n'y sont pas
passer le seul cadre du recyclage et substituables  et on ne peut pas
Biographie à réfléchir en termes de boucle fer-
mée. Cela nous a conduit à créer des
employer les matières premières
secondaires partout, alors que le
ateliers «  économie circulaire  » dès législateur impose 85% de valorisation
Docteur en sciences économiques, 2013 », développe Émeric Fortin. sur la masse des véhicules... Ces pro-
thèse élaborée sous la direction du blématiques industrielles concrètes
professeur Gilles Rotillon, à l’université Une réflexion que les élèves conduisent les élèves à mener de
Paris-X Nanterre
conduisent, selon leurs inclinations, véritables réflexions de fond sur la
 sur un territoire de mobilité, sur un nature des boucles fermées et sur les
Directeur du master Transport et opérateur de transport ou sur de arbitrages souvent délicats auxquels
développement durable (TraDD), délivré grandes entreprises du secteur et sont soumises les entreprises  au
par l’École des Ponts ParisTech et l’École leurs écosystèmes amont et aval. quotidien face à la réalité des mar-
polytechnique, en partenariat avec la
« La particularité du master est que, chés. Nous incitons les élèves à réa-
Fondation Renault.
depuis le début, il privilégie une vision liser l'analyse des chaînes de valeur
 systémique de la mobilité. Désor- et décliner tous ces paramètres en
Responsable du pôle master et de mais la réflexion sur les ressources business models  »,  détaille Émeric
trois masters pour l’École des Ponts naturelles fait partie intégrante de Fortin. Nabila Iken, une ancienne
ParisTech :
cette approche, à travers ce qu'il élève du master, conduit ainsi une
master Management et ingénierie des est convenu d'appeler les « 4R » de thèse CIFRE chez Renault sur cette
services à l’environnement, qui forme l'économie circulaire, s'appliquant thématique. Elle y étudie les moyens
des responsables d’exploitation dans le notamment au domaine des matières de valoriser au sein du groupe l’utili-
domaine de l’eau et de la propreté premières et de l'énergie, à savoir : sation de matières premières secon-
master Économie de l’environnement, réduire, réutiliser, renouveler, recy- daires en fixant un prix interne indicatif
de l’énergie et des transports cler », expose Émeric Fortin. aux matières recyclées, à même de
développer leur emploi dans les
master Transport et mobilité
Au cours du premier semestre du pièces détachées.
 master, les élèves suivent ainsi des
Depuis 2010, responsable de la enseignements sur l'analyse du En-dehors du secteur de l’automo-
formation au développement durable cycle de vie (ACV), la prospective bile, les élèves sont aussi impliqués
dans le cycle ingénieur de l’École des des ressources et le management dans des projets qui visent les trans-
Ponts ParisTech
de l’innovation. Ils sont prodigués par ports ou les déchets plastiques. Ainsi,
les experts des laboratoires des trois certains élèves ont étudié en parte-

8 Le Cahier des Ponts - l’économie circulaire


nariat avec VINCI le réemploi des chercheur suédois Johan Rockström lité Transport. L’intérêt était d’aborder
déchets d'excavation des tunneliers voilà 10 ans1 », explique Émeric For- la fin de vie des batteries lithium et
dans le cadre des travaux du Grand tin. En la matière, les élèves du master les problématiques de réemploi et
Paris. D'autres se sont penchés sur TraDD intéressés par le management de recyclage. L'occasion de pointer
la valorisation sur place de déchets des systèmes de transports sont combien, selon lui, « l’École des Ponts
plastiques en Afrique, pour soutenir «  embarqués  » dans la vision de ParisTech est extrêmement bien
une start-up hébergée par l'incuba- l'économie circulaire « car les nou- positionnée sur le développement
teur GreenTech Verte. veaux services de mobilité partagés durable et l'économie circulaire, du
et ce que l'on appelle l'économie de fait de l'expertise de ses laboratoires
Mais pour mettre en place une éco- la fonctionnalité doivent se traduire à de recherche et du lien étroit qu’elle
nomie circulaire, il ne suffit pas d’ima- terme par une moindre production de cultive entre sciences humaines et
giner comment recycler les déchets biens, par exemple d'automobiles. On sciences de l'ingénieur ».
ou réemployer des ressources. retrouve notre premier « R », celui de
« L'économie circulaire impose de se Réduction », note-t-il.  Dans toutes les formations aux-
comporter autrement, de penser quelles il contribue, Émeric Fortin
«  système  », de co-construire  des Dans un autre registre, Émeric Fortin a garde une même approche à la fois
solutions le long des filières, d'ima- contribué à la réalisation d’un MOOC théorique et concrète de l’économie
giner des nouveaux services pour de l’École des Ponts ParisTech sur la circulaire, prenant en compte les
accompagner les changements dans révolution du véhicule électrique, en enjeux économiques, écologiques
un contexte de limites planétaires, collaboration avec Virginie Boutueil, et éthiques des problèmes. Cette
telles que mises en évidence par le chercheuse au laboratoire Ville Mobi- démarche, Émeric Fortin la décline
de manière très opérationnelle au
sein du master professionnel Mana-
gement et ingénierie des services à
l’environnement, (École des Ponts
ParisTech, UCP et UPEM). Cette for-
mation en apprentissage sur 15 mois a
été initiée par le groupe Veolia pour la
formation de ses responsables d'ex-
ploitation. « Cette proximité avec des
responsables de terrain est passion-
nante ! Elle met en lumière certaines
lacunes de notre système écono-
mique. Les opérateurs de déchets se
rémunèrent à la tonne traitée et non
aux économies de ressources qu'ils
pourraient faire faire à leurs clients,
comme c'est le cas dans l’énergie
avec le système des certificats d'éco-
Les dimensions et les outils de l’économie circulaire © ADEME (source : ADEME Presse). Rendez-vous
nomie d'énergie. Cela montre les
sur le site de l'ADEME pour profiter de la version interactive de ce schéma, à l'adresse suivante : https:// bouleversements qu’il reste encore à
presse.ademe.fr/2017/06/economie-circulaire-de-quoi-parle-t-on-et-quelles-sont-les-actions-de-la- conduire », conclut-t-il. 
deme.html

1 • Les neuf « planetary boundaries », à ne pas


dépasser sous peine d’altérer l’environnement
de façon irréversible, ont été présentées à TED
Global 2010 : https://youtu.be/RgqtrlixYR4

À La Source

Émeric Fortin vous conseille la lecture de trois


références, disponibles à La Source, bibliothèque
de l’École des Ponts ParisTech. Ces titres écrits
par des experts offrent une première approche du TEULON, Hélène, 2014. Le
sujet. Les deux premiers partent du constat de la Guide de l'éco-innovation :
raréfaction des ressources pour poser les enjeux éco-concevoir pour gagner en
compétitivité. Eyrolles.
sociaux, économiques et environnementaux de
l’économie circulaire. Le troisième est un guide BIHOUIX, Philippe et FONDATION ELLEN
pratique permettant de se lancer dans l’éco- GUILLEBON Benoît de, 2010. MACARTHUR. Vers une
conception de nouveaux produits. Quel futur pour les métaux ? économie circulaire.
Voir la bibliographie complète en page 14. Raréfaction des métaux : un Arguments économiques pour
nouveau défi pour la société. une transition accélérée
EDP Sciences. [en ligne].
l’économie circulaire - Le Cahier des Ponts 9
L’éco-conception Kateryna Kuzmenko conduit une thèse CIFRE au sein du labora-
toire Navier pour formuler des stratégies de conception durable
des bâtiments en prenant en compte toutes les phases du cycle

de bâtiments vue de vie. En complément, elle s'est déjà impliquée dans les activi-
tés pédagogiques de l'École.

par l’architecte
U
n diplôme d'architecture peut la doctorante passe par des solutions
mener à beaucoup de choses... numériques, couplant algorithmes et
y compris à une thèse à l’École modélisation 3D des bâtiments  : «  le
des Ponts ParisTech. C'est but est notamment de préfigurer des
ce qu’illustre l’exemple de Katery- algorithmes de conception et d’op-
na Kuzmenko. Ses travaux lancés en timisation au sein des outils numé-
mars 2018 visent à développer des riques de conception du bâtiment  :
méthodes de conception et d’optimi- des briques logicielles pourraient être
sation environnementales de l’enve- intégrées dans une suite BIM  », pré-
loppe des bâtiments1, en particulier cise-t-elle. Au moment de la phase
de sa composition et de son système d’esquisse, on peut configurer et gé-
constructif. Cela implique de prendre rer dans la maquette numérique elle-
en compte la performance envi- même le cycle de vie d’un bâtiment.
ronnementale et énergétique d'une
construction dans son intégralité, à sa- Après l’obtention de son diplôme
voir de sa conception à son recyclage d’architecte à l’École nationale supé-

Kateryna Kuzmenko ou à son réemploi, en imaginant divers


scénarios. L’optimisation que propose
rieure d'architecture de Grenoble,
elle intègre le département R&D de

Doctorante au laboratoire Navier de 1 •  « L’enveloppe du bâtiment représente souvent la frontière entre l’intérieur et l’extérieur d’une
construction. À ce titre, elle doit protéger (assurer l’étanchéité et l’isolation) mais également per-
l’École des Ponts ParisTech
mettre une bonne régulation de la circulation de l’air et de la lumière. » (définition tirée de Tech-
niques de l’ingénieur, accessible en ligne sur : https://www.techniques-ingenieur.fr/base-docu-
mentaire/construction-et-travaux-publics-th3/l-enveloppe-du-batiment-42226210/ [consulté
le 8 juillet 2019]).

Schéma de projet du réemploi de la structure Nexorade © Kateryna Kuzmenko.

Biographie
Diplômée de l’École nationale
supérieure d’architecture de Grenoble
en 2016

Architecte chez Kardham Cardete &
Huet Architecture en Recherche &
Développement depuis 2017

Doctorante depuis 2018 sous la
direction d’Adélaïde Feraille et Olivier
Baverel. Thèse CIFRE en cours sur la
performance environnementale dans la
construction, à soutenir en 2021

Enseignante vacataire à l’École de Ponts
ParisTech et dans le Master Spécialisé®
Design by Data sur les méthodes d’ACV
et la conception durable

10 Le Cahier des Ponts - l’économie circulaire


Kardham, un important cabinet d'ar- Ponts ParisTech. Il est le co-directeur de vie. Une expérience proposée à
chitecture et d'urbanisme français. de thèse de Kateryna, conjointement Kateryna par Cyril Douthe, chercheur
Dès le départ, elle a insisté sur l’inté- avec Adélaïde Feraille, chercheuse au au laboratoire Navier.
rêt de se tourner vers la recherche, laboratoire Navier.
ce qui l’a conduite à l’École des Ponts Après avoir réalisé une analyse du
ParisTech pour sa thèse. « Kardham cycle de vie du pavillon, Kateryna a
est fortement tourné vers les sujets
«  [...] un des enseignements mis en lumière les enjeux du projet :
de durabilité. Quand, avec mes supé- de l'expérience est que les « le défi tient à ce que l'on doit imagi-
rieurs, nous avons imaginé le contenu moyens de mise en œuvre des ner des solutions à partir d’éléments
de mon poste, il est apparu qu'il y matériaux réemployés ont une existants qui sont tous non-standards.
avait matière à conduire une thèse grande importance » Cela a conduit à mener un process
pour intégrer une méthode ACV dans intéressant de conception inversée ».
les pratiques existantes, ce qui per- Notre doctorante, qui assure avoir Les élèves supervisés par Kateryna
met de mener plus loin les actions en trouvé à l’École « un environnement ont, pour leur part, caractérisé le
lien avec la performance environne- idéal  » pour sa thèse, s’est déjà potentiel de réemploi des éléments
mentale qui sont déjà mises en place impliquée dans des travaux péda- du pavillon. De quoi documenter les
à Kardham  », explique-t-elle. Cela gogiques à l'École. Elle a piloté en divers scénarios de fin de vie : destruc-
permet d’inscrire la construction d’un 2018 une expérience de terrain avec tion, réutilisation totale ou partielle,
édifice dans une économie circulaire des élèves de première année. Leur etc. « L’utilisation de ces matériaux, en
dans une logique d’éco-conception. objet d'étude  ? Un petit pavillon elle-même, comporte un important
incurvé constitué d’éléments planes bénéfice, c'est ce que l'on nomme
Pour Kardham, c’est l’occasion de en bois (plaques de contreplaqué). « l'impact évité », détaille Kateryna,
lancer leur première thèse CIFRE. Le Sur cet ouvrage réalisé sur le cam- mais un des enseignements de
choix de l’École des Ponts ParisTech pus dans le cadre d'une expérience l'expérience est que les moyens de
est né d'une rencontre avec Olivier de construction robotisée en 2017, le mise en œuvre des matériaux réem-
Baverel, à la fois enseignant à l'École travail a consisté à caractériser divers ployés ont une grande importance ».
nationale supérieure d'architecture de scénarios de réemploi des éléments Ainsi, utiliser des moyens high-tech
Grenoble et chercheur à l’École des constructifs du pavillon lors de sa fin comme la robotique pour un si petit
nombre d’éléments avec un taux bas
de réemploi pourrait dégrader forte-
ment, voire annihiler, les gains envi-
ronnementaux. Un apport scientifique
précieux, que révèlera le discours de
la présentation du projet, co-signé par
Kateryna Kuzmenko, Cyril Douthe et
Adélaïde Feraille, lors de la confé-
rence internationale «  FORM and
FORCE » sur les structures spatiales
en octobre 2019 à Barcelone. Une
mise en jambe pour une thèse qui
sera soutenue en 2021. 

Schéma de cycle de vie de structure intégrant le réemploi © Kateryna Kuzmenko.

Mémoire
remarquable
Étude de la performance économique et écologique
des matières de la Gamme Renault à l’horizon 2022
Elsa Chebly, master TraDD, 2018
Elsa Chebly revient sur son mémoire réalisé pour dans les véhicules Renault. Le but étant de prendre
le master Transport et développement durable. en compte un double aspect économique et
« Depuis le x x e siècle, les entreprises sont environnemental, j’ai transformé en coûts réels les
passées d’une politique économique basée impacts sur tout le cycle de vie de la matière. J’ai
sur la maximisation de leur profit vis-à-vis des exploré par la suite les mécanismes économiques
actionnaires à une politique de création de valeur qui permettent à Renault de supporter tout ou une
pour toutes les parties prenantes de leur chaîne. partie de ces coûts externes, afin que les résultats
Dans mon mémoire, j’ai employé le concept fournis par les outils génériques d’évaluation
d’économie circulaire pour évaluer les impacts environnementale puissent être intégrés dans la
environnementaux liés à l’utilisation de la matière stratégie de l’entreprise. »

l’économie circulaire - Le Cahier des Ponts 11


Du côté des entreprises
Chargement du convoyeur de presse des déchets triés © Arnaud Bouissou – Terra.

La valeur des déchets selon Paprec

T
irer le meilleur parti de la matière... tel est teurs de produits, recycleurs et industriels :
le credo de Paprec. « Notre action vise «  nous avons d'abord besoin de partenariats
à extraire le maximum de valeur des de filières, ensuite d'un soutien réglementaire
déchets, pour en faire une ressource. des pouvoirs publics pour valoriser le recyclage
Ces matières premières issues du recyclage et enfin d'innovations technologiques ». Sur
se doivent d'être remises en œuvre dans une ce dernier point, Paprec s’est associé à SUEZ
logique de boucle fermée », explique Sophie pour construire une usine innovante de recy-
Sicard-Lemaire. Fondé en 1994 par Jean-Luc clage de plastiques à Limay. « Aujourd’hui, nous
Petithuguenin, Paprec est aujourd’hui un ac- pouvons produire des bouteilles en 100% PET
Sophie teur majeur du recyclage du carton-papier, recyclé, répondant aux mêmes exigences sani-
des plastiques et des déchets de chantiers, taires que les résines vierges ». Mais il reste un
Sicard-Lemaire jusqu’à traiter 12 millions de tonnes de dé-
chets par an. Le tri des déchets ménagers est
travail majeur à accomplir dans la conception
des plastiques : l’emploi de certaines résines
Chargée de mission l’autre activité de Paprec, qui trie le bac jaune pour des questions de marketing empêche
auprès de la direction d’1 habitant sur 4 en France métropolitaine. certains d’entre eux d’être recyclables. Dans ce
générale domaine comme dans bien d’autres, revient la
(groupe Paprec) Pour parvenir à une économie circulaire, l’en- question centrale de l’éco-conception.
jeu principal est la coordination entre concep-

12 Le Cahier des Ponts - l’économie circulaire


VINCI : pionnier de l'économie circulaire

D
epuis 20 ans, l’analyse du cycle de vie prendre en compte le chantier lui-même  :
est prise en compte dans le bâtiment. les process, la logistique, les équipements,
Cette méthode d’évaluation, com- le stock, etc. L’objectif : maximiser la valori-
plémentaire à l’optimisation énergé- sation des déchets de construction.
tique, permet d’évaluer globalement les
impacts environnementaux des bâtiments. En quête de solutions innovantes, le groupe se
Mais une véritable approche de la circulari- tourne vers la recherche et les start-up. D’une
té, de l’architecte au propriétaire, est encore part, le programme national de recherche

Maxime Trocmé en développement. De ce point de vue,


VINCI accompagne ses clients pour donner
Recybéton et la chaire Éco-conception VINCI
ParisTech permettent de produire des outils
Directeur déploiement une seconde vie aux matériaux. Ainsi, l’im- opérationnels et des méthodologies pour les
meuble tertiaire Pulse à Saint-Denis a per- chantiers. D’autre part, le groupe s’allie à des
recherche &
mis « le réemploi de 20 000 m² de dalles de start-up et valorise l’entrepreneuriat, notam-
développement faux plancher issues de déconstruction  », ment au sein de la plateforme de prospective
(VINCI) selon Maxime Trocmé. « À terme, l'idée est et innovation Leonard. En définitive, la muta-
d'utiliser les vieux bâtiments comme des tion du BTP vers l'économie circulaire n'en est
banques de matériaux ! ». Mais pour com- qu'à ses débuts mais VINCI entend être en
pléter la boucle, il est aussi important de première ligne.

SUEZ : vers une révolution de la ressource

A
près la révolution de l’accès à l’eau sur toute la planète au vu des enjeux clima-
et celle de l’hygiène, l’économie cir- tiques, mais cela nécessite de revoir en pro-
culaire promet une « révolution de la fondeur nos mécanismes économiques, ce
ressource », voire un « changement qui prend du temps et demande des connais-
de paradigme sociétal », selon Hélène Va- sances nouvelles », juge Hélène Valade. C'est
lade. Le réchauffement climatique ayant de ce qui a conduit SUEZ à être partenaire de la
graves conséquences sur les ressources chaire « Ville » de l’École des Ponts ParisTech.
en eau, le groupe SUEZ a réorienté sa stra- Mais les technologies innovantes ne suffiront

Hélène Valade tégie des métiers de l’eau et des déchets


en cherchant à privilégier les boucles fer-
pas à pérenniser l’économie circulaire, selon
Hélène Valade. Du côté du consommateur, il
Directrice mées. Le groupe se tourne vers les usages faut un véritable changement culturel et du
agricoles, industriels et publics des eaux côté des industriels, il faut passer par des pré-
développement usées après traitement, mais aussi vers la lèvements accrus sur les activités polluantes
durable production de biogaz à partir des boues de ou encore des obligations de réemploi pour
(groupe SUEZ) stations d’épuration. les metteurs en marché, par exemple dans
l'emballage plastique. Le mot d’ordre est l’en-
« Les déchets des uns deviennent la res- gagement de tous.
source des autres... cette approche s'impose

Matières premières et déchets Chiffres-clés


Matières premières issues du recyclage (MPR)
Autres produits en France en 2014 (en millions de tonnes)
Minéraux métalliques

Combustibles Quantité totale de MPR produites 349


18
fossiles 5
Quantité de MPR effectivement 35,5
324,5
utilisées dans la production française
122 millions de tonnes
de déchets produits
en 2015 en France
Consommation 23
de matières premières 17,5
37,9
17,5
en 2014 en France millions de tonnes
DONT de déchets ménagers
Biomasse (en millions de tonnes) 9 8,2 et assimilés
agricole, 5,4 4,6 0,3 4,1 2,4
1,1 0,5
bois et
Source : ADEME, 2016, Déchets, chiffres-clés : L’essentiel
Acier et
fonte

Non
ferreux

Papiers
carton

Plastiques

Verre

Granulats

Ensemble
(hors bois et
granulats)

produits 259 368 2018, disponible en ligne [consulté le 16 juillet 2019]


dérivés Matériaux de
construction

Source : SDES 2016, cité dans Déchets : chiffres-clés 2017, ADEME, Source : ADEME, Bilan du recyclage 2016, cité dans Déchets : chiffres-
disponible en ligne [consulté le 10 juillet 2019] clés 2017, ADEME disponible en ligne [consulté le 10 juillet 2019] l’économie circulaire - Le Cahier des Ponts 13
Les essentiels
Pour s’initier
ADEME. Économie circulaire. FONDATION VEOLIA. Les Conférences
Disponible sur : https://www.ademe.fr/exper- 2C : le cycle 2019.
tises/economie-circulaire [page consultée le 27 Disponible sur : https://www.fondation.
juin 2019]. veolia.com/fr/qui-sommes-nous/les-evene-
ments-de-la-fondation/les-conferences-2c/
Référence suggérée par Émeric Fortin. le-cycle-2019 [page consultée le 11 juillet 2019].
L’idéal pour se familiariser avec les no- L'essentiel pour suivre le cycle 2019 des
tions de base de l’économie circulaire conférences données à la Recyclerie,
et en suivre l’actualité. en partenariat avec l’École des Ponts
ParisTech, autour des 4 « R » de l'éco-
nomie circulaire.

ELLEN MACARTHUR FOUNDATION, PLASTICSEUROPE. Page d’accueil.


2013. L’Économie circulaire : du Disponible sur : https://www.plasticseurope.org/
fr [page consultée le 27 juin 2019].
consommateur à l’utilisateur.
Vidéo disponible sur : https://youtu.be/0myaca- Référence suggérée par Émeric Fortin.
Ve8Gg [vidéo consultée le 5 juillet 2019].
Pour suivre l’actualité de la filière plas-
Une synthèse claire et bien illustrée de tique en Europe.
l’économie de la fonctionnalité, à partir
d’exemples concrets.

Pour approfondir
ADRIAENSSENS, Sigrid, BLOCK, Philippe et VEENENDAAL, JOLLIET, Olivier, SAADÉ-SBEIH, Myriam, CRETTAZ, Pierre,
Diederik, 2014. Shell Structures for Architecture: Form Finding et al., 2017. Analyse du cycle de vie : comprendre et réaliser
and Optimization. Routledge. un écobilan. Presses polytechniques et universitaires
ISBN : 978-0-415-84060-6. romandes.
COTE LA SOURCE : 624.177 6 BLO. ISBN : 2-88915-135-2.
Suggéré par Kateryna Kuzmenko : « Parce que les shell-struc- COTE LA SOURCE : 363.7 JOL.
tures constituent une solution durable ». Suggéré par Adélaïde Feraille.

BIGNIER, Grégoire, 2018. Architecture & économie : ce que PEUPORTIER, Bruno, 2013. Éco-conception des ensembles
l’économie circulaire fait à l’architecture. Eyrolles. bâtis et des infrastructures. Presses des Mines-Transvalor.
ISBN : 978-2-212-67628-0. ISBN : 978-2-35671-065-9.
COTE LA SOURCE : 690.02 MAR. COTE LA SOURCE : 720.47 ECO.
Suggéré par Adélaïde Feraille.
BIHOUIX, Philippe et GUILLEBON Benoît de, 2010. Quel futur
pour les métaux ? Raréfaction des métaux : un nouveau défi RICCIOTTI, Rudy, 2006. HQE. Transbordeurs.
pour la société. EDP Sciences. ISBN : 978-2-84957-084-5.
ISBN : 978-2-7598-0549-5. COTE LA SOURCE : 720.47 RIC.
COTE LA SOURCE : TRADD BIH.
Suggéré par Kateryna Kuzmenko.
Suggéré par Émeric Fortin.
SIMONEN, Kathrina, 2014. Life Cycle Assessment. Routledge.
CHOPPIN, Julien et DELON, Nicolas, 2014. Matière grise : ISBN : 978-0-415-70242-3.
matériaux/réemploi/architecture. Pavillon de l’Arsenal. COTE LA SOURCE : 363.7 SIM.
ISBN : 2-354-87026-4.
« L'essentiel de la méthode ACV dans la construction », selon
COTE LA SOURCE : 724.6 CHO.
Kateryna Kuzmenko.
Suggéré par Adélaïde Feraille.
TEULON, Hélène, 2014. Le Guide de l'éco-innovation : Éco-
FONDATION ELLEN MACARTHUR. Vers une économie concevoir pour gagner en compétitivité. Eyrolles.
circulaire. Arguments économiques pour une transition ISBN : 978-2-212-55991-0.
accélérée [en ligne]. Fondation Ellen MacArthur. COTE LA SOURCE : TRADD TEU.
Disponible à l’adresse : https://www.ellenmacarthurfoundation.org/assets/
downloads/publications/Executive_summary_FR_27-4-16.pdf [consulté le Suggéré par Émeric Fortin.
27 juin 2019].
Suggéré par Émeric Fortin.

14 Le Cahier des Ponts - l’économie circulaire


Quiz
D’après les estimations de l'ADEME, d'ici combien d'an- Quels matériaux sont recyclables à 100% et à l’infini ?
nées commencerons-nous à épuiser les ressources mi-
a. Le verre
nérales de la Terre ?
b. Le papier
a. 4 ans
c. Le plastique
b. 10 ans
d. L'aluminium
c. 50 ans être recyclées.
d. 100 ans recyclé que 3 fois) et seules certaines résines plastiques peuvent
faut-il s’inquiéter ?, ADEME, juin 2017). ment de sa solidité au fur et à mesure des recyclages (il ne peut être
rales d’ici 10 ans environ (dans L’épuisement des métaux et minéraux : à l’infini, sans perte de qualité. Le papier recyclé perd progressive-
l’ADEME estime qu’on pourrait avoir épuisé certaines matières miné- Réponses a et d. Seuls le verre et l’aluminium peuvent être recyclés
Réponse b : 10 ans. Si l’humanité maintient la même croissance,

Nous voyons ces logos sur la plupart des emballages.


Quelle part représentent les matières premières de re- Saurez-vous identifier lesquels indiquent que le produit
cyclage (MPR) dans l'ensemble des matières premières peut être recyclé ?
utilisées en France ?
a. 2,5%
b. 5% a. b. c. d. e.

c. 10%
de lui, il est écrit quel élément du produit est à jeter ou à recycler.
d. 20% publique. e. Le « Triman » accompagne une consigne de tri : à côté
2017, ADEME, disponible en ligne [consulté le 10 juillet 2019]).]. man » rappelle que les déchets ne doivent pas être jetés sur la voie
premières consommées en France. (source : Déchets : chiffres-clés seulement du type de plastique qui constitue le produit. d. Le « Tidy
tion, ce qui fait 17,5 millions de tonnes, soit environ 2,5% des matières qu'il pourra être recyclé là où vous habitez. c. Le logo « PET » informe
produites, mais seulement la moitié est incorporée dans la produc- bius » indique que le produit est recyclable, mais il ne garantit pas
matières premières. En parallèle, 35,5 millions de tonnes de MPR sont paye une redevance auprès d’Eco-Emballages. b. Le « ruban de Mö-
Réponse a : 2,5%. On consomme en France 793 millions de tonnes de Réponses b et e. a. Le « point vert » n’apparaît que si le fabricant

le prochain numéro
thématique : l'énergie Abonnez-vous pour recevoir les prochains numéros
Des énergies fossiles aux énergies renouvelables, en suivant ce lien :
comment parvenir à une gestion durable de l'énergie, http://bit.ly/cahierdesponts_abonnement_2
capable d'absorber les besoins croissants de notre société ?

Directrice de la publication impression


Sophie Mougard Service reprographie de l’École des Ponts ParisTech
Directrice de l'École des Ponts ParisTech 6-8 Avenue Blaise Pascal - Cité Descartes
Champs-sur-Marne - F-77455 Marne-la-vallée cedex 2
Conception et réalisation
Laetitia Mussard, Isabelle Gautheron crédits iconographiques
Direction de la Documentation, École des Ponts ParisTech Pages 1 et 2 (couverture) : © Beauty & The Broker (source : stock.adobe.com).
Page 9 : logo encart « À La Source » © David Delaporte, 2018.
Comité éditorial Page 11 : logo encart « Mémoire remarquable » © David Delaporte, 2018.
Pour l'École des Ponts ParisTech : Page 13 : logo encart « Chiffres-clés » © Gaspard-Clair-François-Marie Riche
Hassane Akka, adjoint à la directrice des Relations Internationales et de Prony (1755-1839), « Tables des logarithmes, sinus et tangentes pour la
Entreprises division décimale du quart de cercle calculées avec 8 ou 9 décimales pour être
Marie-Christine Bert, directrice des Relations Internationales et Entreprises imprimées avec 7 décimales exactes au bureau du Cadastre » Bibliothèque
Sandrine Courchinoux, chargée de valorisation, direction de l'Enseignement numérique patrimoniale des ponts et chaussées, https://patrimoine.enpc.fr/
Karin Danjaume, webmaster, direction de la Communication document/extrait_4_292-1_C16.
Chantal Dekeyser, coordinatrice administrative, direction de la Recherche
Page 16 (quatrième de couverture) : © Yann Piriou, 2017.
Emmanuelle Delforge, directrice de la Communication

COMITé de rédaction contact


Pierre-Olivier Rouaud, journaliste, rédaction des 4 articles principaux Pour toute information, veuillez adresser vos demandes à :
cahierdesponts@enpc.fr
Pour l'École des Ponts ParisTech :
Adélaïde Feraille, chercheuse au laboratoire Navier
Émeric Fortin, directeur du master TraDD
ISSN : 2650-958X
Kateryna Kuzmenko, doctorante au laboratoire Navier

l’économie circulaire - Le Cahier des Ponts 15


Le Cahier des Ponts L'ÉCONOMIE CIRCULAIRE • NUMÉRO 2 - SEPTEMBRE 2019