Vous êtes sur la page 1sur 3

Les différentes étapes du peau à peau 

En salle de naissance Une fois le cordon ombilical coupé


et le bébé rapidement séché, la sage-femme va vérifier
quelques constantes et s’assurer que l’adaptation se fait
rapidement sans soins particuliers. Puis elle vous donnera
enfin votre enfant pour votre premier peau à peau : elle le
posera sur votre buste, un petit bonnet sur sa tête
encore mouillée et un linge posé sur son dos. Vous vivrez cette
expérience magique où vous envelopperez ce petit être de tout
votre amour. Ce sera votre première ren- contre, votre premier
regard, votre premier tout ! Si tout va bien, les soins (voir
en- cadré) se feront juste avant de monter dans votre
chambre. Il y a quelques années, la pratique du peau à peau a
subi une régression en salle de naissance. Dans certaines
maternités, le personnel soignant considère que la maman
risque d’être trop fatiguée, peu alerte pour veiller à la sécurité
de l’enfant. Je recommande qu’il y ait toujours une personne
auprès de la nouvelle mère pour s’assurer que le peau à peau
se fait sans danger de chute, de somnolence ou d’étouffement.
N’hésitez pas à en discuter avec le personnel de salle avant
l’arrivée 

du bébé.   Les premiers soins  Voici les


vérifications de constantes et les soins qui répondent à un
proto- cole précis à l’arrivée de votre bébé. 
•Vérification de la perméabilité des choanes. 
•Auscultation cardiaque. 
•Vérification de la bonne coloration (lorsque le bébé rosit,
c’est 
qu’il s’oxygène bien). 
•Mise en place de deux bracelets d’identification. 
•Coupe du cordon plus court (car à la naissance il est clampé 
mais coupé trop long).
Vérification de la présence de deux artères et d’une veine
ombi- 
licale. 
•Administration de la vitamine K1. 
•Pesée du bébé, mesure de sa taille et de son périmètre
crânien. 
•Vérification des réflexes archaïques : 
•la marche automatique ; 
•le « grasping » ou réflexe d’agrippement ; 
•le réflexe de succion et des points cardinaux ; 
•le stimuli des coins de la bouche déclencheur d’une envie 
de téter ; 
•le réflexe de Moro ou réflexe des bras en croix ; 
•le réflexe tonique symétrique du cou. 
 Si tout le monde va bien, vous serez ramenée dans votre
chambre et votre bébé 
plongera ensuite dans un sommeil de récupération. En cas
d’accouchement par césarienne, il est assez fréquent qu’on
soit un peu plus fatiguée. Bien évidemment, on ne prendra pas
le risque de mettre le bébé en peau à peau si vous êtes encore
faible. La décision reviendra à la sage-femme. C’est souvent à
la jeune maman qu’on le propose, mais il peut tout aussi bien
être fait par le papa, souvent très demandeur. Dans tous les
cas, s’il n’a pas pu être proposé dans les minutes qui suivent
l’accouchement, rassurez-vous, vous pour- rez le vivre dans la
chambre, plus tard, avec les mêmes bienfaits.
De retour à la maison Le peau à peau peut perdurer
après le retour à la maison. Je vous explique ci- dessous les
précautions à prendre en toute sécurité, alors sentez-vous
libres de le reproduire aussi souvent que vous en avez envie :
après le bain, lors d’un allai- tement maternel, lorsque vous
sentirez votre bébé un peu agité, face à des pleurs, etc.