Vous êtes sur la page 1sur 2

LA PARTICIPATION OFFENSIVE DES

ARRIÈRES LATÉRAUX

SITUATION

Désignation – Organisation – Mise en place : Dans un rectangle d’environ 40 m x 20


m, 6 attaquants (les blancs et noirs) contre 3 défenseurs (les défenseurs). A l’extérieur du
rectangle, 3 autres défenseurs aux 16 m 50 + 2 attaquants (arrières latéraux blancs et
noirs). 2 autres appuis profonds pour les oranges en cas de récupération des défenseurs.
Possibilité de délimiter 2 zones en biseau pour inciter les latéraux à orienter leurs courses
et leurs premières touches de balle vers l’intérieur.

Les ballons repartent de la source (coach) à l’issue de chaque action.

1ère phase : dans le rectangle, les blancs et noirs cherchent à conserver le ballon (laisser
jeu libre pour coller au plus près de la réalité tout en incitant les joueurs à rythmer la
circulation de balle). Lorsque la situation le permet (joueur disposant de l’espace et du
temps suffisant), trouver l’arrière latéral droit (B) ou gauche (A) en fonction de ce que le
jeu exige.

Objectifs pour les orange : récupérer collectivement ou individuellement le ballon puis


trouver un appui profond (C ou D) avant une remise pour marquer un point en effectuant
une passe au travers d’une porte (constris rouges sur la ligne médiane sur le schéma)

Objectif pour les blancs et noirs : Assurer la conservation et la progression du ballon


pour trouver le joueur en situation d’adresser une passe vers un arrière latéral.

2ème phase : L’arrière latéral joue l’action « comme en match » face aux 3 défenseurs
orange tandis que les blancs et noirs se projettent devant la cage pour finir l’action
offensive.

Objectif pour les oranges : Protéger le but et en cas de récupération, sortir de la densité
immédiatement en privilégiant des passes « traversantes » pour les appuis profonds.

Objectifs pour les blancs et noirs :

Pour les arrières latéraux :


1. a) Les arrières latéraux doivent trouver le bon moment pour enclencher leurs appels. Donc
nécessité de lire le jeu en dynamique en adaptant leurs comportements en fonction de la
situation.
2. b) Après la passe, effectuer la première touche de balle vers l’intérieur du jeu, attaquer la
cage si la situation le permet et centrer sur le partenaire libre ou le mieux placé.

Pour les attaquants et les milieux de terrain :

50. a) Proposer les appels les plus adaptés en assurant « l’encadrement » des zones devant le
but (1er poteau, point de pénalty, deuxième poteau, joueur en retrait vers la ligne des 16
m 50.

Remarques pédagogiques : Changer progressivement les rapports numériques entre les


attaquants et les défenseurs en allant du plus simple au plus compliqué pour les blancs et
noirs (6×3 sur le schéma, puis aller vers du 6×4 puis 6×5 – retour d’un puis deux
défenseurs présents du rectangle-) tout en conservant à l’esprit que l’idée première
consiste à améliorer la participation offensive des arrières latéraux.

Vous aimerez peut-être aussi