Vous êtes sur la page 1sur 2

CONSERVATION SOUS PRESSION ET TRANSITION OFF/DEF « EN CRISE »

Cet exercice permet de reproduire une perte de balle dans sa propre surface de
réparation, en phase de relance pour sortir de la zone de presse. Il est donc
demandé aux défenseurs de réagir de suite et à bon escient pour empêcher les
attaquants de marquer.

Organisation/règles : dans la surface de réparation réduite de 4 mètres en largeur


(soit 32x16m50), 8 défenseurs contre 4 attaquants. Les défenseurs conservent le
ballon en 3 touches de balle maxi (puis 2 touches dans la variante). Le gardien
participe à la conservation (au pied). Si le ballon sort des 16m50 pendant la
conservation (mauvais contrôle, mauvaise passe, déviation d’un attaquant…)
l’éducateur donne un ballon à un attaquant qui cherche à marquer rapidement tandis
que les défenseurs réagissent et s’organisent le plus vite possible pour éviter de
concéder un but ! Si le but est marqué, l’éducateur redonne de suite un ballon aux
attaquants. 6 séquences de 3 minutes entrecoupées de 1 minute de récupération.

La même situation reprise sur son volet offensif

Comme expliqué très clairement, l’objectif premier de la situation concernait donc les
défenseurs. Toutefois, et comme c’est très souvent le cas, cet « exercice » peut tout
aussi bien être repris pour traiter un thème offensif avec quelques très légers
aménagements. Ainsi, adaptée pour une équipe de district, la situation présentée ci
contre vise dorénavant à travailler la transition inverse, à savoir la transition
défensive-offensive, et concerner plus spécifiquement les attaquants en zone de
finition.

Organisation / règles : idem situation précédente sauf que 2 attaquants sont


positionnés sur les extérieurs (assurer les rotations pour les joueurs offensifs). Il
convient de mener une réflexion sur le rapport numérique entre les attaquants et les
défenseurs puisque l’objectif consiste maintenant à permettre une récupération
assez rapide du ballon par les attaquants afin de multiplier les séquences offensives.
Ici, notre choix se porte sur un rapport numérique de 6 défenseurs + le gardien
(disposant de 2 touches de balle max) face à 4 attaquants (jeu libre). À la perte du
ballon par les défenseurs, les attaquants peuvent tirer directement au but si le ballon
est jouable.

Puis
Le coach réinjecte immédiatement un 2ème ballon pour l’attaquant de son choix (tir ou
combinaison avec un partenaire)
Puis
Un 3ème ballon pour le 1er joueur de côté qui centre (puis finition)
Et enfin,
Un 4èmeballon pour le 2ème joueur de côté qui centre à son tour.
Fin de l’action, le ballon repart aux défenseurs pour une nouvelle séquence de
possession.

En aménageant la situation et en effectuant désormais les feed back aux attaquants,


ceux-ci travaillent dès lors :
– la récupération haute (cadrage, couvertures, coopération défensive, volet
psychologique ayant trait à l’abnégation face à des adversaires en surnombre etc)

Après la récupération :

– les techniques de vitesse (jeu en 1 touche de balle, les «1-2 », les remises,
déviations et l’ensemble des techniques permettant de gagner du temps et de
l’espace pour parvenir à trouver « une fenêtre de tir »)
– les techniques de finition (tirs, jeu offensif aérien)
– l’encadrement de la cage par les attaquants sur les centres (où se placer par
rapport au ballon, à ses partenaires, aux adversaires, à la cage, comment arriver en
mouvement, bref tout ce qui a trait à la lecture efficiente d’une situation de jeu
donnée pour finir l’action)
– la qualité et la pertinence des centres

Enfin, outre le fait que les défenseurs continuent de travailler la conservation sous
pression et la réactivité à la perte de la balle, il faut noter qu’il s’agit d’une situation
particulièrement riche pour le gardien de but. En effet, celui-ci se retrouve de fait
dans une dimension globale reprenant tous les éléments constitutifs d’un match
(partenaires, adversaires, espaces, temps) pour laquelle il lui faudra faire preuve de
sang-froid, de technique (jeu au pied – sorties dans les pieds, lecture des trajectoires
sur les centres et interventions aériennes et au sol) dans tous les temps du jeu
(offensif-défensif, transition off-def et def-off)

Vous aimerez peut-être aussi