Vous êtes sur la page 1sur 3

Electromécanique 2017-2018

TD n°1 : Machines à courant continu

Fonctionnement en moteur

Exercice 1 :
Un moteur à excitation indépendante fonctionne sous la tension d'induit U=230 V.
En fonctionnement nominal, l'induit est parcouru par un courant d'intensité I= 40 A. La résistance de
l'induit est : R= 0,3 et celle de l'inducteur est r = 120 . Un essai à vide à la fréquence de rotation
nominale donne les résultats suivants : U 0 = 225 V ; I0 = 1,2 A. Sachant que la tension d'alimentation
de l'inducteur est : Ue = 140 V
- Calculer le rendement du moteur.

Exercice 2 :
L'essai d'une machine à courant continu en générateur à vide à excitation indépendante a
donné les résultats suivants : fréquence de rotation : n = 1500 tr/min ; intensité du courant
G

d'excitation Ie = 0,52 A ; tension aux bornes de l'induit : UG0 = 230 V.


La machine est utilisée en moteur. L'intensité d'excitation est maintenue constante quelle que soit le
fonctionnement envisagé. La résistance de l'induit est R =1,2 .
1. le moteur fonctionne à vide; l'intensité du courant dans l'induit est I 0 = 1,5 A et la tension à ces
bornes est U0 = 220 V Calculer :
- la force électromotrice.
- les pertes par effet joule dans l'induit.
- la fréquence de rotation.
- la somme des pertes mécaniques et des pertes fer.
- le moment du couple de pertes correspondant aux pertes mécaniques et pertes fer. Ce moment sera
supposé constant par la suite.
2. Le moteur fonctionne en charge. La tension d'alimentation de l'induit est U=220 V et l'intensité du
courant qui le traverse est I=10 A. Calculer :
- la force électromotrice
- la fréquence de rotation.
- le moment du couple électromagnétique.
- le moment du couple utile.
- la puissance utile.

Exercice 3 :

On se propose de réaliser deux essais avec un moteur à courant continu à excitation indépendante  ; l’intensité
du courant d’excitation est maintenue constante. Cette machine est de plus supposée parfaitement compensée
et la résistance de l’induit est R = 27 Ω.
ESSAI N°1
On réalise le montage expérimental représenté sur la ci-dessous; le moteur fonctionne à vide. Les valeurs
mesurées par les différents appareils utilisés sont regroupées dans le tableau 1.
1. Calculer la puissance P0 absorbée par l’induit du moteur.
2. Calculer les pertes par effet Joule PJ0 dans l’induit du moteur.
3. En déduire la valeur de la somme des pertes magnétiques et mécaniques notée Pc.
4. Calculer le moment du couple de pertes du moteur noté Tp. On admettra que ce dernier est
indépendant de la fréquence de rotation de l’induit.

1
Electromécanique 2017-2018

ESSAI N°2
Le moteur à courant continu entraîne maintenant une machine asynchrone triphasée dont le stator est
débranché : le montage expérimental est représenté sur la ci-dessous et les résultats des mesures regroupés
dans le tableau 2.
5. Calculer la puissance P2 absorbée par l’induit dans ces conditions.
6. Calculer les pertes par effet Joule dans l’induit, notées PJ2.
7. Quelle est la valeur de Pc ? Pourquoi ?
8. En déduire la valeur de la puissance mécanique Pméc fournie à la machine asynchrone. Que représente
physiquement cette puissance ?

IO I
A A

SOURCE DE TENSION FIG.7


S V U0 FIG.5 S V
CONTINUE REGLABLE
U

Tableau 1 Tableau 2 MAS


3
VOLTMETRE 218 V VOLTMETRE 220 V
AMPERMETRE 0,17 A
AMPEREMETRE 0,10A
FIG.6 TACHYMETRE 1500 tr/min
TACHYMETRE 1500 tr/min

Exercice 4 :
La plaque signalétique du moteur à courant continu à excitation indépendante indique les valeurs nominales
suivantes
• fréquence de rotation ; nN= 1000 tr.min-1
• puissance utile: Pu = 660 W
• tension d'alimentation de l'induit: UN = 80 V
• intensité du courant dans l'induit: IN = 10 A
• circuit inducteur: Ue = 110 V ; Ie = 0,5 A
La mesure de la résistance de l'induit à la température de fonctionnement a donné : R = 1,0 .
On supposera la réaction magnétique d'induit parfaitement compensée.
Dans tout le problème, l'intensité du courant d'excitation est maintenue constante.

1. Représenter le schéma électrique équivalent de ce moteur


2. Pour le point de fonctionnement nominal, déterminer
2.1. la f.e.m. du moteur ;
2.2. le moment du couple électromagnétique TN ;
2.3. le moment du couple utile TuN;
2.4. le moment du couple de perte Tp que l'on considérera constant dans la suite du problème.

3. On rappelle que le moteur fonctionne à excitation constante.


3.1. Montrer que E = k.n où E est la f.e.m. du moteur (en volts), n sa fréquence de rotation (en
tr.min-1) et k un coefficient numérique que l'on calculera.
3.2. Établir la relation numérique donnant le moment du couple électromagnétique T em, en
fonction du courant dans l'induit I. On prendra Tem = 0,67 I dans la suite du problème.

4. Le moteur entraîne une charge dont le moment du couple résistant est constant et vaut
Tr = 6,3 N.m. Il est alimenté sous tension d'induit réglable.
4.1. Montrer que l'intensité du courant dans l'induit est constante. Quelle est sa valeur ?

2
Electromécanique 2017-2018

4.2. Donner l'expression de la fréquence de rotation n (en tr.min -1) en fonction de U.


4.3. Tracer la courbe n = f(U).
Echelles : 1 cm = 10 V 1 cm = 50 tr.min-1.

Exercice 5 :
Un moteur à courant continu à excitation indépendante et constante a les caractéristiques suivantes :
- tension d’alimentation de l’induit : U = 160 V
- résistance de l’induit : R = 0,2 

1- La fem E du moteur vaut 150 V quand sa vitesse de rotation est n = 1500 tr/min.
En déduire la relation entre E et n.
2- Déterminer l’expression de I (courant d’induit en A) en fonction de E.
3- Déterminer l’expression de Tem (couple électromagnétique en Nm) en fonction de I.
4- En déduire que : Tem = 764 – 0,477n
5- On néglige les pertes collectives du moteur. Justifier qu’alors : Tu (couple utile) = Tem
6- Calculer la vitesse de rotation du moteur à vide.
7- Le moteur entraîne maintenant une charge dont le couple résistant varie proportionnellement avec
la vitesse de rotation (20 Nm à 1000 tr/min).
- Calculer la vitesse de rotation du moteur en charge :
- par une méthode graphique
- par un calcul algébrique
- En déduire le courant d’induit et la puissance utile du moteur.

Fonctionnement en génératrice

Exercice 6 :
Une génératrice à excitation indépendante délivre une f.é.m constante de 210 V pour un courant
inducteur de 2 A.
Les résistances des enroulements induit et inducteur sont respectivement 0,6 et 40 .
Les pertes « constantes » sont de 400 W.
Pour un débit de 45 A, calculer :
La tension d’induit U
La puissance utile Pu
Les pertes Joule induit et inducteur
La puissance absorbée Pa
Le rendement 