Vous êtes sur la page 1sur 194

Généralités

I)

Définition d’une entreprise

:

C’est un organisme qui combine des moyens humains, matériels et financiers «

capital et

 

travail

» pour produire des biens et services pour satisfaire les besoins des consommateurs et

dont le but est de réaliser un profit.

 

En général, on distingue

:

1)

transformation ». Son activité est réalisée grâce à deux fonctions principales et des sections auxiliaires.

L’entreprise commerciale : a pour but la revente des produits en l’état « sans

- Fonctions principales :

- Fonctions secondaires :

- achat ou approvisionnement

- vente ou distribution. administration financière, entretien, transport, maintenance, personnel …

2)

est réalisée grâce à trois fonctions principales et des sections auxiliaires.

L’entreprise industrielle : a pour but la production des biens ou service. Son activité

- Fonctions principales :

- Achat ou approvisionnement

- Production ou fabrication

- Distribution ou vente

- Fonctions auxiliaires :

Administration financière, personnel, emballage, expédition …

Les fonctions secondaire ou auxiliaires coordonnent et travaillent au profit des sections principales.

II) Comment créer une entreprise commerciale ?

- Dans un premier temps, apporter une somme d’argent laissée à la disposition de

l’entreprise : ressource, origine.

- Acquérir les moyens indispensables pour exercer cette activité : emploi, utilisation. -Un local qui servira de domicile de l’entreprise. -Un bureau, un fauteuil, des machines à écrire et à calculer, matériel … -Un véhicule de livraison pour acheminer les marchandises vendues. Des marchandises destinées à être vendues. -Le reliquat est déposé : - En banque ou dans un centre de chèques postaux (obligation de se faire ouvrir un compte) - En caisse (argent laissé dans l’entreprise)

Situation de ………

au …………

 

Emplois évalués en monnaie :

Ressources évaluées en monnaie :

-

Local

- L’argent

-

Bureau

- Fonds apportés par l’entrepreneur

-

Matériel

-

Marchandise

-

Banque

-

Caisse

 

(utilisations des fonds)

(origines des fonds)

 

Emploi = ressource

III)

Définition de la comptabilité générale

:

 

La comptabilité est une technique d’enregistrement des opérations réalisées par l’entreprise

 

suivant les normes et principes du plan comptable marocain, afin de donner une image fidèle

du patrimoine et de la situation de l’entreprise.

 

La tenue d’une comptabilité par l’entreprise vise trois objectifs

:

-

Un objectif légal.

 

-

Un objectif de contrôle des éléments du patrimoine.

 

-

Un objectif de gestion pour prendre des décisions et effectuer des prévisions.

C’est ainsi que toute entreprise doit tenir une comptabilité qui satisfasse aux conditions suivantes :

- Tenir la comptabilité en monnaie nationale.

- Employer la technique de la partie double.

- S’appuyer sur des pièces justificatives datées et conservées.

- Respecter l’enregistrement chronologique des opérations.

- Tenir des livres et des supports permettant de générer des états de synthèses.

Le plan comptable a prévu deux modèles :

- Le modèle normal : réservé aux grandes entreprises et comprend 5 états de synthèse :

Bilan – CPC –Tableau de financement – ESG – ETIC (état des informations complémentaire)

- Le modèle simplifié: réservé aux petites entreprises et comprend 4 états de synthèse :

Bilan – CPC – TF - ETIC

IV)

Le rôle de la comptabilité :

Activité de l’entreprise

Informations à usage interne

Au service de la gestion
Au service de la gestion
Ventes
Ventes
Achat
Achat

Informations à usage externe

Rend compte de la gestion
Rend compte de la gestion

Administration fiscale

Actionnaires

Production
Production

Système du

Traitement de

l’information

Marché du travail

Comptable

Marché financier

Personnel
Personnel
-Calcul de coûts -Budgets -Gestion financière -Tableau de bord -Etc.…
-Calcul de coûts
-Budgets
-Gestion financière
-Tableau de bord
-Etc.…

Exercice 1 :

Mr Ali dispose des éléments suivants :

-

Maison, domicile principal :

1.000.000 DH

-

Mobilier :

180.000 DH

-

Voiture :

80.000 DH

-

Avoir en banque :

15.000 DH

-

Crédit voiture :

50.000 DH

-

Crédit logement, domicile principal :

650.000 DH

-

Liquidité :

5.000 DH

T.A.F :

- Présenter le tableau permettant d’indiquer les ressources de Mr Ali et l’emploi de celle-ci.

- Déterminer le montant du patrimoine de Mr Ali.

Solution :

La situation de Mr Ali

Emplois

Montants

Ressources

Montants

Maison

1.000.000

Capital

580.000

Mobilier

180.000

Crédit logement

650.000

Voiture

80.000

Crédit voiture

50.000

Banque

15.000

Caisse

5.000

Total

1.280.000

Total

1.280.000

Capital de Mr Ali = Emplois – Ressource exigibles = 1.280.000 – 700.000 = 580.000

Exercice 2 :

Pour créer le 02/01/06 l’entreprise « Café Nejma » », Mr Najjari apporte 500.000 DH en espèces. Il effectue pour le compte de son entreprise les opérations suivantes :

-

03/01

Acquisition d’un local

200.000 DH

-

10/01

Aménagement du local

50.000 DH

-

11/01

Achat du matériel

100.000 DH

-

20/01

Achat du mobilier

100.000 DH

-

25/01

Emprunt de la banque

50.000 DH

-

30/01

Constitution des stocks

5.000 DH

-

31/01

Dépôt en banque

90.000 DH

 

et le reste en caisse

?

T.A.F :

1) Déterminer le montant des ressources.

2) Comment ces montants sont employés ? 3) Déterminer le montant en caisse.

Solution :

1)

Les ressources de Mr Najjari

Apports propres en espèces :

500.000 DH

Emprunts auprès de la banque :

50.000 DH

 

550.000 DH

2)

Les emplois effectuées :

Local

200.000 DH

Aménagement local

50.000 DH

Matériel

100.000 DH

Mobilier

100.000 DH

Stocks

5.000 DH

Banque

90.000 DH

En caisse

?

 

545.000 DH

3)

Caisse = Ressource – emploi = 550.000 – 545.000

= 5.000 DH

Emplois

Montants

Ressources

Montants

Local

200.000

Fonds apportés

500.000

Aménagement

50.000

Fonds empruntés

50.000

Matériel

100.000

Mobilier

100.000

Stocks

5.000

Banques

90.000

Caisse

5.000

Total

550.000

Total

550.000

Chapitre 1 : Le Bilan

I) Définition :

Le Bilan est une représentation des ressources et des emplois dont dispose une entité juridique. Cette représentation se fait sous la forme d’une égalité qui traduit l’équilibre des emplois et des ressources et décrit le patrimoine de l’entreprise avec ses biens et ses dettes, ses éléments d’actif et de passif. Un Bilan :

-

Concerne une entité juridique définie (entreprise LARRACH).

-

Est établie à une date déterminée.

-

Est un document d’ordre financier (valeur du patrimoine, information sur l’emploi des ressources financières).

1)

Le passif :

Indique l’ordre des diverses ressources de l’entreprise :

-

Les capitaux propres : ils constituent les ressources engagées par les propriétaires dans l’entreprise.

-

Les dettes : elles constituent des ressources externes :

-

Dettes financières : dettes contractées pour des durées assez longue afin de fournir une source de financement durable.

-

Passif circulant : dettes rapidement remboursées et qui se renouvellent avec les opérations commerciales.

-

Trésorerie passif : sommes dues à la banque et remboursables rapidement.

2)

L’actif :

Indique l’emploi des ressources dont dispose l’entreprise. Le classement et basé sur le processus de l’activité économique :

- Actif immobilisé : biens destinés à rester durablement dans l’entreprise (outil de production). Moyens nécessaires à l’activité de l’entreprise.

- Les créances : biens transformables au cours du cycle d’exploitation :

- Actif circulant : biens et créances qui se renouvellent constamment au fur et à mesure de l’activité de l’entreprise.

- Trésorerie actif : fonds déposés à la banque, espèces en caisse.

Les grandes rubriques du bilan sont :

Actif

Bilan au 31/12/N

 

Passif

 

Capitaux propres

Actif immobilisé

 
 

Dettes financières

Actif circulant

 
 

Passif circulant

 

Trésorerie actif

   
 

Trésorerie passif

II)

Présentation du Bilan :

 

A partir des données de l’entreprise LARRACH au 31/12/N, le Bilan se présente ainsi :

Terrain Apport des actionnaires Matériel et outillage Matériel informatique Emprunt B.M.C.I Crédit des fournisseurs

250.000

Crédit aux clients Fonds commercial Construction Matériel de transport Stock de marchandises Dépôt en banque

130.000

650.000

300.000

150.000

500.000

90.000

120.000

900.000

70.000

75.000

15.000

Actif

Bilan au 31/12/N

 

Passif

Actif immobilisé :

 

Capitaux propres :

 

- Terrain

250.000

-

Capital

650.000

- Fonds commercial

300.000

 

- Construction

500.000

Dettes financières :

Matériels et mobiliers Actif circulant :

-

360.000

-

Emprunt BMCI

900.000

- Stock

70.000

Passif circulant :

- Créances clients

130.000

-

Fournisseurs

75.000

Trésorerie actif :

 

-

Banque

15.000

Trésorerie passif

 

Total

1.625.000

 

Total

1.625.000

L’ensemble des ressources qui ont permis de financer l’ensemble des emplois.

Analyse des éléments du Bilan :

Actif (emplois)

Passif (ressources)

 
 
 

Côté gauche du bilan

Côté droit du bilan

Les éléments de l’actif du bilan sont classés en fonction de leur destination :

Les éléments du passif du bilan sont classés en fonction de l’origine des capitaux :

- Biens durables = actif immobilisé

- Capitaux propres = apports financiers des associés ou de l’exploitant individuel (ressources internes)

- Biens circulants = - actif circulant - trésorerie actif

- Dettes = - dettes financières

 

- passif circulant

- trésorerie passif

(ressources externes)

Total actif

Total actif

=

Total passif

Total passif

Emplois des ressources de l’entreprise

Origine des ressources de l’entreprise

III) Les types de Bilan :

Il y a deux types de Bilan :

- Bilan d’ouverture, de départ, initial, de début de période 01/01/N …

- Bilan de clôture, de fin d’exercice, final, de fin de période 31/12/N

La période qui sépare le bilan initial et le bilan final s’appelle : un exercice comptable. Un exercice comptable s’étale sur une période de 12 mois à l’exception de la première année d’exercice qui peut être inférieur à 12 mois. En général, un exercice comptable coïncide avec l’année civile 01/01/N → 31/12/N

Remarque :

Chaque emplois est financé par une ressource et toute ressource est obligatoirement employé d’où l’égalité fondamentale du bilan. Emplois = Ressources (Actif) = (Passif)

IV)

Les exemples de Bilan :

1)

Le 01/01/04 Mr Rachid décide de créer son affaire, il apporte 95.000 DH qu’il repartit de la manière suivante :

Ouverture d’un compte bancaire : 80.000 DH et le reste est conservé à la disposition de l’entreprise.

Actif

Bilan de Mr Rachid au 01/01/04

Passif

Banque

80.000

Capital

95.000

Caisse

15.000

Total

95.000

Total

95.000

2)

Le 3 janvier Mr Rachid achète un fond commercial pour un prix de 120.000 DH qu’il paie de la façon suivante : - 20.000 DH par chèque - 100.000 par prêt bancaire

Actif

Bilan de Mr Rachid au 03/01/04

 

Passif

Fond commercial

120.000

Emprunt

100.000

Banque

20.000

Total

120.000

Total

120.000

3)

Le 30 juin, une petite entreprise commerciale est créée par Mr Aziz, il possède :

 

- Un immeuble évalué à

800.000

- Du mobilier commercial évalué à

200.000

- Un matériel de transport évalué à

240.000

- Des marchandises en magasin évalué à

120.000

- Il dispose en caisse de

20.000

- Il dispose en banque de

50.000

- Il doit à ses fournisseurs

110.000

T.A.F : - Déterminer le montant de ses capitaux propres. - Dresser le bilan de l’entreprise Aziz au 20 juin N.

 

Actif

Bilan de Mr Aziz au 30/06/N

 

Passif

Construction Matériel de transport Mobilier Stocks Banque Caisse

800.000

Capital

1.320.000

240.000

200.000

Fournisseurs

110.000

120.000

50.000

20.000

Total

1.430.000

Total

1.430.000

Exercice 1 :

Mr Omar a économisé des fonds qu’il désirait investir dans la création d’un fonds de commerce de parfumerie. Voici les opérations qu’il a réalisé :

06/03 dépôt des économies en banque : 200.000 DH 11/03 Acquisition d’un fonds de commerce réglé par chèque : 300.000 DH 18/03 Acquisition d’un meuble pour la boutique : 180.000 DH, financé en partie par un crédit de 140.000 DH et en partie par la remise d’un chèque de 40.000 DH. 19/03 Il achète une automobile par chèque 35.000 DH 20/03 Alimentation de la caisse par retrait de la banque 10.000 DH

T.A.F : - Présenter le bilan de la société « OMAR » au 20/03.

Société « OMAR » bilan au 20/03

Actif

Montant

Passif

Montant

Actif immobilisé :

 

Financement permanent :

 

- Fonds commercial

30.000

-

Capital

200.000

- Matériel et outillage

180.000

Passif circulant :

Matériel de transport Actif circulant :

-

35.000

-

Fournisseurs

d’immobilisation

140.000

Trésorerie actif :

- Banque

85.000

- Caisse

10.000

Total

340.000

 

Total

340.000

Exercice 2 :

Mr AMIR exploite une petite industrie. Le 31 décembre N, il vous communique l’inventaire de ses dettes. Construction : 700.000 - Emprunts auprès des établissements de crédit : 500.000 – Stocks de marchandises : 300.000 – Terrain : 400.000 – Dettes fiscales : 30.000 – Installations techniques

matériels et outillages industriel : 900.000 – Dettes sur immobilisations : 100.000 – Matériel de bureau et d’informatique : 50.000 – Dettes sociales (CNSS) : 25.000 – Matériel de transport :

150.000.

Les factures non réglées à ses fournisseurs de marchandises s’élèvent à 139.370 DH, ses clients lui doivent 104.420 Ses disponibilités en caisse 56.200 et en banque s’élèvent à 75.200 DH.

T.A.F :

1) Déterminer le montant des capitaux propres de l’entreprise AMIR au 31 décembre N. 2) Etablir son bilan à cette date.

Correction :

1)

Les capitaux propres de l’entreprise « AMIR »

Actif – Passif exigible

Actif = 2.735.820 Passif exigible = 500.000 + 30.000 + 100.000 + 25.000 + 139.370 = 794.370

Capitaux propres = 2.735.820 – 794.370 = 1.941.450

2)

Bilan de l’entreprise AMIR au 30/06/N :

Actif

Bilan au 30/06/N

Passif

Actif immobilisé :

 

Financement permanent :

 

-

Terrains

400.000

- Capital

1.941.450

-

Constructions

700.000

- Emprunt

-

Installations techniques

900.000

Passif circulant :

500.000

-

Matériel de transport

150.000

- Fournisseurs

Matériel de bureau et informatique Actif circulant :

-

- Dettes fiscales

139.370

50.000

- Dettes sociales

30.000

- Dettes sur

25.000

- Stocks

300.000

immobilisation

- Clients

104.420

Trésorerie passif :

100.000

Trésorerie actif :

-

Caisse

56.200

-

Banque

75.200

 

Total

2.735.820

Total

2.735.820

V)

Comparaison de deux bilans :

 

Exemple : les éléments de l’entreprise « MAROUANE » au début et à la fin de l’année N se présentent ainsi :

 

Début (N)

Fin (N)

→ Argent en banque

88.000

90.000

→ Espèces en caisse

10.400

17.800

→ Stocks de marchandises

52.000

69.000

→ Matériels de transports

28.000

27.000

→ Emprunt auprès des établissements de crédit

123.000

110.000

→ Constructions

205.000

201.000

→ Fournisseurs

90.000

99.000

→ Matériel de bureau

25.000

22.000

→ Créance sur les clients

22.300

27.800

T.A.F : - Présenter le bilan de l’entreprise MAROUANE au début et à la fin de l’année N - Comparer les deux situations nettes. Que concluez-vous ?

Bilan de l’entreprise MAROUANE

 

Actif

Début

Fin

 

Passif

Début

Fin

Actif immobilisé :

   

Financement permanent :

   

- Construction

205.000

201.000

- Capital

217.700

245.000

- Matériels de

- Emprunt auprès

transports

28.000

27.000

des établissements de crédit

-

Matériels, mobiliers

123.000

110.000

de bureau

25.000

22.000

Passif circulant :

Actif circulant :

-

Fournisseurs et

-

Stocks de

compte rattachés

90.000

99.000

marchandises

52.000

69.000

-

Clients

22.300

27.800

Trésorerie :

- Banque

88.000

90.000

- Caisse

10.400

17.800

 

Total

430.700

454.600

 

Total

430.700

454.600

Exercice :

Une situation se présente comme suit :

- Capital social :

1.950.000 Dh

- Client

700.000 Dh

- Fournisseurs

912.000 Dh

- Banque

255.000 Dh

- Caisse

45.000 Dh

- Matériels et outillages

1.800.000 Dh

- Matières premières

600.000 Dh

- Produit fabriqué

800.000 Dh

- Brevet

300.000 Dh

- E.A.E.C

2.000.000 Dh

- Installations techniques

200.000 Dh

- Terrain

150.000 Dh

- Constructions

280.000 Dh

- Etat

32.900 Dh

- Organisme sociaux

10.100 Dh

- Crédit d’escompte

70.000 Dh

T.A.F : Présenter le bilan au 31/12/N et indiquer la nature du résultat.

Actif

Bilan de X au 31/12/N

Passif

Actif immobilisé :

 

Financement permanent :

 

- Brevet

300.000

-

Capital social

1.950.000

- Terrain

150.000

-

Résultat

155.000

- Construction

280.000

-

E.A.E.C

2.000.000

- I.T

200.000

Passif circulant H.T :

- M.O

1.800.000

- Fournisseurs

912.000

Actif circulant H.T :

- Organismes sociaux

10.100

- Matière première

600.000

- Etat

32.900

- Produit fabriqué

800.000

Trésorerie passif :

- Clients

700.000

-

Crédits d’escompte

70.000

Trésorerie actif :

 

-

Banque

255.000

-

Caisse

45.000

Total

5.130.000

Total

5.130.000

VI)

Les variations du bilan :

 

Le bilan, photographie du patrimoine de l’entreprise à un moment donné, varie en fonction de l’évolution des activités de l’entreprise.

Autrement dit, la situation de l’entreprise n’est pas figée, mais elle change d’un moment à l’autre. En effet, l’entreprise effectue tous les jours des opérations : achats de marchandises, ventes de produits finis, payements des dettes, acquisitions ou cessions d’immobilisations … Ces opérations ont un impact sur la situation précédente et font, donc, varier le bilan. Cependant, il faut distinguer entre deux types d’opérations :

- Celles qui n’ont pas d’impact sur les capitaux propres de l’entreprise.

- Et celles qui ont une influence sur les capitaux propres.

A) Opérations sans impact sur les capitaux propres :

Il y en a :

- Augmentation d’un élément d’actif et diminution d’un autre actif (du même montant). Exemple : un client qui devait 5.000 Dh à l’entreprise a payé sa dette par chèque bancaire. Le compte banque va ainsi augmenter de 5.000 Dh et le compte client va baisser de 5.000 Dh.

- Augmentation d’un élément du passif et diminution d’un autre élément du passif (du

même montant). Exemple : augmentation du capital par incorporation de réserves de 10.000 Dh. Le compte capital social au passif augmente de 10.000 Dh et le compte réserve toujours au passif va diminuer de 10.000 Dh.

- Augmentation d’un élément de l’actif et augmentation d’un élément du passif (du

même montant). Exemple : l’entreprise achète à crédit 3.000 Dh de marchandises qu’elle met en stock.

Suite à cette opération, le stock de marchandises va augmenter de 3.000 Dh et le compte fournisseurs au passif va augmenter de 3.000 Dh à son tour.

-

Diminution d’un actif et diminution d’un passif (du même montant). Exemple : l’entreprise a payé par chèque bancaire un fournisseur à qui elle doit 5.000 Dh. Le compte banque va donc diminuer de 5.000 Dh à l’actif et le compte fournisseur va lui aussi diminuer de 5.000 Dh au passif.

B)

Opérations ayant un impact sur les capitaux propres :

Il s’agit d’opérations qui modifient directement le capital social (augmentation ou diminution) et d’opérations qui génèrent le résultat (+ ou -).

a) Opérations modifiant le capital social :

La modification du capital peut avoir lieu soit en l’augmentation par apports nouveaux (en numéraire ou en nature), soit en diminuant par retrait de fonds.

-

Augmentation du capital par apports nouveaux :

Exemple : une entreprise, dont le capital est de 300.000 Dh, a décidé d’opérer une augmentation de capital en numéraire de 100.000 Dh. Ces 100.000 Dh seront déposés en banque. Donc le compte capital de l’entreprise passe de 300.000 Dh à 400.000 Dh.

-

Diminution du capital par retrait de fonds (Technique très rare dans la pratique) :

Exemple : l’entreprise Ali considère que son capital de 500.000 Dh est beaucoup plus important que les besoins de son entreprise, il décide d’en retirer 100.000 Dh qu’il va utiliser pour couvrir des besoins personnels, ainsi le capital de l’entreprise de Ali va diminuer de 100.000 Dh.

b)

Opérations dégageant un résultat :

Le résultat de l’entreprise peut être soit un bénéfice, et il constitue dans le cas une ressource qui vient augmenter les capitaux propres, soit une perte, et il constitue un emploi qui diminue au contraire les fonds propres de l’entreprise.

- Cas d’un bénéfice :

Exemple : l’entreprise revend à 15.000 Dh en espèces, des marchandises qui figuraient dans son stock pour 10.000 Dh. Le stock diminue alors de 10.000 Dh et la caisse augmente de 15.000 Dh. Elle réalise donc un bénéfice de 5.000 Dh

(15.000-10.000).

- Cas de perte :

Exemple : l’entreprise revend à 10.000 Dh en espèces des marchandises qui figurent dans son stock pour 15.000 Dh. Le stock diminue de 15.000 Dh et la caisse n’augmente que de 10.000 Dh, l’entreprise perd donc 5.000 Dh et ses capitaux propres qui constituent sa richesse vont diminuer de 5.000 Dh.

Chapitre 2 : Le compte

I)

Notion de compte :

Par convention, le compte est un tableau, le coté gauche du compte est réservé aux emplois et le coté droit aux ressources.

- Le coté gauche, réservé aux emplois, est appelé : Débit, débiter un compte, c’est enregistrer une somme à son débit.

- Le coté droit, réservé aux ressources est appelé : Crédit, créditer un compte, c’est enregistrer une somme à son crédit.

- L’inscription d’un mouvement comptable (une somme) au débit ou au crédit d’un

compte est appelé : Imputation.

-

II)

Le solde d’un compte : Total débit – Total crédit -Si le total du débit est supérieur au total crédit : le solde est débiteur (SD) ce solde doit être inscrit au crédit du compte pour égaliser le compte. -Si le total du débit est inférieur au total du crédit : le solde est créditeur (SC) il doit être inscrit au débit du compte pour égaliser.

La tenue d’un compte :

Il existe plusieurs façons de tenir un compte mais quelque soit la présentation, le compte doit contenir les informations suivantes :

- Les dates des opérations.

- Le libellé des opérations.

- Le montant imputé.

- Le solde.

Compte à colonnes regroupées ou mariées.

Dates

   

Libellés

Débit

Crédit

- -

-

- -

- -

-

-

-

- - - -

   

- -

-

- -

- -

-

-

-

- - - -

- -

-

- -

- -

-

-

-

- - - -

Solde

 

Total

 
 

Compte à colonnes séparées

 

Dates

 

Libellés

Débit

 

Dates

Libellés

Crédit

- -

- -

- - - -

   

- -

-

-

- - - -

   

- -

- -

- - - -

- -

-

-

- - - -

- -

- -

- - - -

- -

-

-

- - - -

 

Total débit

   

Total crédit

 

Compte schématique

Débit

Nom du compte

Crédit

Compte schématique Débit Nom du compte Crédit Application : Les opérations suivantes ont été réalisées en
Compte schématique Débit Nom du compte Crédit Application : Les opérations suivantes ont été réalisées en

Application :

Les opérations suivantes ont été réalisées en espèce :

01/10 Avoir en caisse

5.000 Dh

02/10 Achats de marchandises

2.000 Dh

08/10 Ventes de marchandises

1.000 Dh

09/10 Achats de fourniture de bureau

800 Dh

10/10 Ventes de marchandises

2.000 Dh

11/10 Règlement élecricité

200 Dh

20/10 Règlement des salaires du mois

500 Dh

T.A.F : Présenter le compte caisse selon les différents tracés.

a) Compte « caisse » à colonnes mariées ou dédoublées :

Dates

Libellés

Sommes

Débit

Crédit

01/10

Solde à nouveau Achats de marchandises Ventes de marchandises Achats de fournitures Ventes de marchandises Règlement électricité Règlement salaire Solde débiteur

5.000

 

02/10

2.000

08/10

1.000

08/10

800

10/10

2.000

11/10

200

20/10

500

4.500

 

Total

8.000

8.000

b) Compte « caisse » à colonnes séparées :

Dates

Libellés

Débit

Dates

Libellés

Crédit

01/10

Solde à nouveau Ventes de marchandises Ventes de marchandises

5.000

02/10

Achats de marchandises

2.000

08/10

1.000

09/10

Achats de fournitures

800

10/10

2.000

11/10

Règlements d’électricité Règlements salaire Solde débiteur

200

 

20/10

500

4.500

 

Total

8.000

 

Total

8.000

c)

Compte schématique : caisse

 
 

D

Caisse

C

5.000

2.000

1.000

800

2.000

200

 

500

SD : 4.500

8.0

8.000

III)

Fonctionnement des comptes du bilan :

A)

Les comptes de l’actif du bilan :

 

Ils augmentent à gauche, c'est-à-dire lorsqu’ils sont débités, et diminuent à droite lorsqu’ils sont crédités. Exemple : matériel de transport.

-

Le 01/01/2000 le compte « Matériel de transport » présente un solde initial de 300.000

Dh

-

Le 25/01/2000 achat d’un camion 110.000 Dh

-

Le 30/03/2000 achat d’une voiture pour 80.000 Dh

-

Le 25/04/2000 vente d’un véhicule pour 10.000 Dh

D 2340 M.T

C

300.000

10.000

110.000

80.000

S.D : 480.000

490.000

490.000

B) Les comtes du passif :

Les comptes du passif augmentent à droite, c'est-à-dire lorsqu’ils sont crédités et diminuent à gauche lorsqu’ils sont débités. Exemple : Le compte fournisseur.

- Le 01/01/2000 la dette de l’entreprise envers le fournisseur est de 13.000 Dh

- Le 02/01/2000 l’entreprise achète à crédit chez le même fournisseur des marchandises pour 12.000 Dh

- Le 05/01/2000 l’entreprise retourne sur le dernier achat des marchandises aux

fournisseurs : 500 Dh défectueuses.

-

Le 14/01/2000 l’entreprise verse au fournisseur en espèce 4.000 Dh

-

Le 20/01/2000 l’entreprise verse au fournisseur une somme par chèque de 10.000 Dh

 

D

4411 Fournisseurs

 

C

 

500

13.000

4.000

12.000

10.000

 

S.C : 10.500

 

25.000

25.000

 

IV)

Les comptes réciproques :

 

Sont réciproques deux comptes qui, dans deux comptabilités distinctes enregistrent les mêmes

mouvements de façon inversée : leurs soldes sont également inversés, c’est le cas des créances. Dettes de deux agents économiques. Exemple : une entreprise A effectue avec son client C les opérations suivantes :

-

01/01 : ventes de marchandises au client 2.600 Dh

-

02/01 : L’entreprise lui accorde un rabais de 5% pour marchandises défectueuses du

01/01.

-

03/01 : Ventes de marchandises au client 6.000 Dh.

-

04/01 : Le client paie 3.500 Dh.

-

05/01 : L’entreprise lui accorde une remise de 10% sur le paiement du 04/01.

T.A.F : Présenter :

- Le compte client chez l’entreprise.

- Le compte fournisseurs chez le client.

D 3421 Client

C

D

4411 Fournisseurs

C

2.600

130

(2600 x 5%)

130

2.600

6.000

3.500

 

3.500

6.000

350

(3.500 x 10%)

350

S.D : 4.620

 

S.C : 4.620

8.600

8.600

8.600

8.600

V)

Passage des comptes du bilan :

Un compte peut avoir :

Un solde débiteur, un solde créditeur ou un solde nul.

-

Les comptes à solde débiteurs sont repris à gauche à l’actif du bilan.

-

Les comptes à solde créditeurs sont repris à droite au passif du bilan.

-

Les comptes à solde nul n’ont pas de place au bilan.

VI)

Passage du bilan aux comptes :

-

Les comptes figurant à l’actif du bilan, sont portés au débit des comptes

correspondants.

- Les comptes figurant au passif du bilan, sont portés au crédit des comptes correspondants.

Exemple : soit le bilan d’une entreprise au 31/12/2000.

Entreprise X au 31/12/2000

 

Actif

Montant

 

Passif

   

Montant

Mobilier

 

10.000

Capital

 

82.000

Marchandises

 

70.000

Fournisseurs

 

7.000

Caisse

 

9.000

   
 

Total

89.000

 

Total

   

89.000

Comptes d’actif :

 

D

2351 Mobilier

C

D

3111 Marchandises

C

D

5161 Caisse

C

10.000

 

70.000

 

9.000

   

Comptes de passif :

 

D

1111 Capital

C

D

4411 Fournisseurs

C

82.000

82.000

7.000

7.000

Exemple : les comptes schématiques d’une entreprise au 31/12/2002 sont les suivants :

Comptes d’actif :

D 2351 Mobilier

C

D

3111 Marchandises

C

D

5161 Caisse

C

10.000

70.000

1.000

9.000

2.000

1.000

2.000

1.000

1.000

3.000

 

1.000

Comptes d’actif :

D

111 Capital

C

D

4411 Fournisseurs

C

 

82.000

1.000

7.000

 

3.000

 

Entreprise X au 31/12/2002

 
 

Actif

Montant

 

Passif

Montant

Mobilier

11.000

Capital

82.000

Marchandises

74.000

Fournisseurs

9.000

Caisse

6.000

 

Total

91.000

 

Total

91.000

Exercice :

1) Le compte « Matériel a enregistré au cours d’un exercice :

- Augmentation 8.000 puis 14.000

- Diminution

2.600 puis 1.900 puis 3400 Dh

Ce compte figurait au début dans le bilan début d’exercice 17.300 Dh

T.A.F : Présenter le compte « Matériel » à la fin d’exercice et déterminer son solde.

D 23321 Matériel

C

17.300

2.600

8.000

1.900

14.000

3.400

S.D : 31.400

39.300

39.300

2) Le compte « Emprunt » d’une entreprise figurait dans son bilan début d’exercice pour un montant de 130.000 Dh, durant l’année le compte a enregistré 3 augmentations : 10.000, 50.000 et 90.000 Dh et 2 diminutions : 44.000 et 6.000 Dh.

T.A.F : Présenter le compte « Emprunt » à la fin d’exercice.

D 1481 Emprunt

C

44.000

130.000

6.000

10.000

50.000

S.C : 230.000

90.000

280.000

280.000

Le bilan de l’entreprise Mouna au début de l’exercice 2005 est le suivant :

 

Actif

 

Montant

 

Passif

   

Montant

Actif immobilisé :

   

Financement permanent :

   

-

Matériel

 

195.000

- Capital

   

340.000

-

Mobilier

 

96.000

- E.A.E.C

120.000

Actif circulant H.T :

   

Passif circulant H.T :

   

- Stock M.P

140.000

- Fournisseurs

 

217.600

- Clients

 

299.300

- Etat

 

37.400

Trésorerie actif :

Trésorerie passif :

   

-

Caisse

 

17.000

-

Banque

   

32.300

 

Total

 

747.300

 

Total

   

747.300

T.A.F : Présenter les comptes schématiques correspondant à ce bilan.

 

D

23321 Matériel

C

D

2351 Mobilier

C

D

3121 Stocks

C

D

3421 Clients

C

 

195.000

 

96.000

 

140.000

 

299.300

 

D

5161 Caisse

C

D

1111 Capital

C

D

1481 EAEC

C

D

4411 Fournisseur C

17.000

17.000
340.000

340.000

D

4452 Etat

C

D

5541 Banque

C

37.400

 

32.300

Exercice 2 :

 
120.000

120.000

217.600

217.600

L’entreprise AHMED dispose en banque de la somme de 682,25 Dh au 30 avril. Au cours du mois de Mai, elle effectue les opérations suivantes :

03/05 Versement d’espèces en banque

1.000,00 Dh

10/05 Règlement par chèque aux fournisseurs

15/05 Remise en banque les chèques reçus de ses clients

1.250,35 Dh

1.870,80 Dh

25/05 Frais banque (timbres, télex…)

15,00 Dh

T.A.F : Etablir le compte banque au 31 Mai (présentation à colonnes mariées) :

- Dans la comptabilité de l’entreprise AHMED. - Dans la comptabilité de la banque.

Entreprise AHMED

Dates

Libellés

Sommes

30/04

Solde initial Versement d’espèces Règlement par chèque Remise en banque Frais bancaires Solde débiteur

682,25

 

03/05

1.000,00

10/05

1.250,35

15/05

1.870,80

25/05

15,00

2.287,70

 

Total

3.553,05

3.553,05

 

Banque

 

Dates

Libellés

Sommes

30/04

Solde initial

 

682,25

03/05

Entrer

1.000,00

10/05

Sortie

1.250,35

15/05

Entrer

1.870,80

25/05

Entrer

15,00

Solde créditeur

2.287,70

 

Total

3.553,05

3.553,05

VII)

Principe de la partie double

:

La comptabilité générale analyse les mouvements des valeurs au moyen des comptes, l’inscription dans les comptes est soumise à des règles qui assure la coordination comptable ; les entreprises adoptent une technique permettant d’observer les erreurs et de faire un contrôle :

c’est la partie double.

A) Principe :

Cette technique se traduit par le fait que toute inscription comptable se fait par 2 écritures du même montant et de sens inverse dans des comptes différents, l’un est débité et l’autre est crédité du même montant. Exemple : Versement d’espèce en banque :

-

Débit : banque 5.000 DH, entrer de valeur dans le compte.

-

Crédit : caisse 5.000 DH, sortie de valeur.

B)

Règles de la partie double :

La pratique de la partie double suppose les règles suivantes :

- Rechercher les comptes intéresser pas l’opération.

- Vérifier la place des comptes dans le bilan (actif/passif) pour connaître leur

fonctionnement.

- Enregistrer les sommes du côté choisi.

- Vérifier qu’un débit correspond à un crédit.

- Vérifier que la somme des comptes débités est égale à la somme des comptes crédités.

Exemples :

a) Opération mettant en jeux 2 comptes d’actif.

Versement de 8.000 DH par le client en espèce :

-

Débit : caisse 8.000 DH

-

Crédit : client 8.000 DH

b)

Opération mettant en jeux 2 comptes de passif :

Augmentation du capital par incorporation des réserves 100.000 DH

-

Débit : capital 100.000 DH

-

Crédit : Réserves 100.000 DH

c)

Opération mettant en jeux un compte d’actif et un compte de passif :

Achat d’un matériel pour 120.000 DH payable dans 4 Ans :

-

Débit : matériel 120.000 DH

-

Crédit : fournisseurs d’immobilisations 120.000 DH

C)

La balance générale des comptes :

On appelle balance générale des comptes d’une entreprise à une date donnée la liste générale de tous les comptes indiquant pour chacune d’eux :

- Totaux des sommes débit et crédit.

- Le solde débiteur au solde créditeur.

a) Balance à « 4 colonnes » :

Balance générale en fin d’exercice N

Intitulé du

Sommes

 

Soldes

 

compte

Débit

Crédit

Débiteurs

Créditeurs

Intitulé du Sommes   Soldes   compte Débit Crédit Débiteurs Créditeurs Totaux  
Intitulé du Sommes   Soldes   compte Débit Crédit Débiteurs Créditeurs Totaux  
Intitulé du Sommes   Soldes   compte Débit Crédit Débiteurs Créditeurs Totaux  
Intitulé du Sommes   Soldes   compte Débit Crédit Débiteurs Créditeurs Totaux  
Intitulé du Sommes   Soldes   compte Débit Crédit Débiteurs Créditeurs Totaux  

Totaux

Totaux  
Totaux  
Totaux  
 
Totaux  
 

Débit

=

Crédit

Débiteurs

=

Créditeurs

b) Balance à « 6 colonnes » :

 
 

Balance générale en fin d’exercice N

 

Compte

Soldes début

Mouvements

Soldes fin

 

Débiteur

Créditeur

Débit

Crédit

Débiteur

Créditeur

 
 
 
 
 
 
 
 

Totaux

   
Totaux      
Totaux      
Totaux      
 
 
         
         
       
         

Débiteur

=

Créditeur

Débit

=

Crédit

Débiteur =

Créditeur

On observe 3 égalités :

- Celles des soldes de début de l’exercice.

- Celles des mouvements de l’exercice.

- Celles des soldes de fin d’exercice.

Remarques :

- Le total de la balance à 4 colonnes est égal à la sommes des soldes début et mouvements de la balance à 6 colonnes.

- Total solde initiaux = total soldes finaux créditeurs.

- Total mouvement débit = total mouvement crédit.

- Total soldes finals débiteurs = total soldes finals créditeurs.

Application 1 :

-

Je crée une entreprise en versant 800.000 DH en banque.

-

Je retire 50.000 DH de la banque pour alimenter la caisse.

-

J’achète du mobilier en espèce 6.000 DH.

-

J’achète des marchandises à crédit pour 15.000 DH et en espèce pour 2.500 DH.

-

Je vend des marchandises 12.000 DH réglés 1/3 en espèce, 1/3 par chèque et le reste à

crédit.

-

Je paie 1.500 DH au fournisseur en espèce.

T.A.F :

- Passer ces opérations dans les comptes schématiques. - Présenter la balance générale à 4 colonnes.

D

Capital

C

D

Banque

C

D

Caisse

C

D

Mobilier

C

 

800.000

800.000

50.000

50.000

6.000

6.000

 
 

4.000

 

4.000

2.500

   

1.500

D Achat m/ses C

D Fournisseurs C

D Vente m/ses

C

D

Client

C

17.500

1.500

15.000

12.000

4.000

 

Intitulé du

Sommes

 

Soldes

 

compte

Débit

Crédit

Débiteurs

Créditeurs

Capital

 

800.000

 

800.000

Mobilier

6.000

6.000

Client

4.000

4.000

Fournisseurs

1.500

15.000

13.500

Banques

804.000

50.000

754.000

Caisses

54.000

10.000

44.000

Achats m/ses

17.500

17.500

Ventes m/ses

12.000

12.000

Totaux

887.000

887.000

825.500

825.500

Application 2 :

02/02 Achat à crédit à l’entreprise MOUSTAFA 4.500 DH. 03/02 Vente au comptant en espèce 2.350 DH. 10/02 Vente à crédit au client SAID 1.750 DH 19/02 Achat à crédit à l’entreprise LOUTFI 5.000 DH. 23/02 Retour de marchandises non conforme vendu à SAID 250 DH. 26/02 Envoi d’un acompte par chèque à l’entreprise MOUSTAFA 1.000 DH.

T.A.F :

- Passer ces opérations dans les comptes schématiques.

- Présenter la balance générale à 4 colonnes.

D Achat m/ses C

D Fournisseurs C

D Vente m/ses C

D

Caisse

C

 

4.500

SD:9.500

1.000

 

4.500

250

2.350

2.350

SD:2.350

5.000

SC:8.500

5.000

SC:6.100

1.750

     

2.250

 

D

Client

C

D

Banque

C

1.750

250

 

2.250

 

1.000

 

SD:1.500

SD:1.250

 
 

Intitulé du

 

Sommes

   

Soldes

 

compte

   

Débit

   

Crédit

 

Débiteur

   

Créditeur

Client

   

1.750

 

250

 

1.500

   

Fournisseurs

 

1.000

9.500

   

8.500

Caisse

 

2.350

   

2.350

   

Banque

2.250

 

1.000

1.250

Achat m/ses

 

9.500

 

9.500

Vente m/ses

250

 

6.350

   

6.100

 

Totaux

   

17.100

   

17.100

 

14.600

   

14.600

Application 3 :

- Achat de m/ses à crédit 8.000 DH

- Achat d’un Matériel et outillage payable dans 3 ans 50.000 DH

- E.A.E.C versé en banque 20.000 DH

- Vente au comptant de m/ses 5.200 DH

- Paiement d’un fournisseur en espèce 2.500 DH

- Vente à crédit de m/ses 4.700 DH

- Achat de m/ses payé par chèque 6.000 DH

- Versement en espèce par un client d’un acompte 2.000 DH

T.A.F :

- Passer ces opérations dans les comptes schématiques. - Présenter la balance générale à 4 colonnes.

D Achat m/ses C

D Fournisseurs C

D

M.O

C

D f/rs d’immob. C

 

8.000

 

2.500

 

8.000

 

50.000

SD:50.000

SC:50.000

50.000

6.000

SD:14.000

SC:5.500

   

D

E.A.E.C

C

 

D

Banque

C

 

D Vente m/ses C

SC:20.000

20.000

 

20.000

 

6.000

 

5.200

 

SD:14.000

 

SC:9.900

4.700

 

D

Caisse

C

D

Client

C

 

5.200

2.500

 

4.700

 

2.000

 

2.000

SD:4.700

 

SD:2.700

 
 

Intitulé du

 

Sommes

   

Soldes

 

compte

 

Débit

   

Crédit

   

Débiteur

 

Créditeur

Achat m/ses Vente m/ses E.A.E.C M.O Clients Fournisseurs d’immobilisations Fournisseurs Caisse Banque

 

14.000

     

14.000

   
   

9.900

     

9.900

 

20.000

20.000

 

50.000

     

50.000

 
 

4.700