Vous êtes sur la page 1sur 7

BTS Informatiques

SUPPORT DE COURS
« Architecture des ordinateurs»

Objectif : Ce cours vise à décrire les composants d’un ordinateur, comprendre la


structure matérielle et logicielle d’un microprocesseur moderne et apprendre à
programmer en assembleur.
PLAN DU COURS
Chapitre 0 : Introduction

Chapitre 1 : Représentation des données

Chapitre 2 : Les mémoires

Chapitre 3 : L’unité centrale de traitement

Chapitre 4 : Le microprocesseur

Chapitre 5 : Les entrées /sorties

Chapitre 6 : Introduction à la programmation en


assembleur

vanel.divin@gmx.fr Page 1
SUPPORT DE COURS ARCHITECTUREDES ORDINATEURS – CHAPITRE 1 : INTRODUCTION ET PRESENTATION GENERALE

CHAPITRE 1 : INTRODUCTION ET calculatrices électromécaniques dépassés par une technologue


PRESENTATION GENERALE mille fois rapide. Avant la fin de 1945, John von Neumann, un
mathématicien d’origine hongroise, associé comme consultant au

1. Histoire de l’ordinateur projet ENIAC, franchit le dernier obstacle et proposa la construction


de l’EDVAC, machine modèle de l’ordinateur tel qu’on le conçoit à
1.1. Introduction
présent. C’est la naissance de l’ordinateur qui sera caractérisé,
L’homme a toujours eu besoin de compter au fil du temps,
selon Von Neumann :
mettant en exergue plusieurs systèmes de numérations illustrés par le
 Une machine universelle contrôlée par programme
tableau suivant.
 les instructions du programme sont condées sous
Tableau 1. 1: Différents systèmes de comptage
forme numérique et enregistrées en mémoire ;
 le programme peut modifier ses propres instructions,
qui sont normalement exécutées en séquence
 des instructions existent permettant les ruptures de
séquence
Dans une communication, Von Neuman décrira plus tard les
cinq composants essentiels de ce qui allait désormais être appelé
l’architecture de Von Neumann :

 l’unité arithmétique et logique (UAL)


 l’unité de commande
1.2. Naissance de l’ordinateur  la mémoire centrale

En 1945 Joh Presper Exkert et John Mauchly terminent à  l’unité d’entrée

l’université de Pennsylvanie la construction de l’ENIAC, une  l’unité de sortie

machine universelle, programmable, numérique basée sur le


système décimal et entièrement électronique. C’était la fin des

vanel.divin@gmx.fr Page 1
SUPPORT DE COURS ARCHITECTUREDES ORDINATEURS – CHAPITRE 1 : INTRODUCTION ET PRESENTATION GENERALE

2. Présentation générale 2.2. Principes de fonctionnement du


2.1. Valeurs et acteurs de référence matériel
La grande majorité des valeurs utilisées en informatique sont Un ordinateur se compose d’une mémoire centrale, qui

des puissances (positives ou négatives) de 2 pour tout ce qui contient programmes et données, d’une unité centrale de

touche aux mesures de capacités et des puissances de 10 pour ce traitement qui exécute un programme chargé en mémoire

qui se rapporte aux mesures de temps. Il est donc important de centrale, et d’unités d’entrées / sorties permettant l’échange

maîtrise quelques valeurs de référence que nous présentons dans le d’informations avec les unités périphérique. On appelle unité

tableau ci-dessous. centrale, l’ensemble composé de l’unité centrale de traitement et


de la mémoire central.
Tableau 1. 2: Préfixes des unités de mesure

Figure 1. 1: Schéma général d'un ordinateur

vanel.divin@gmx.fr Page 2
SUPPORT DE COURS ARCHITECTUREDES ORDINATEURS – CHAPITRE 1 : INTRODUCTION ET PRESENTATION GENERALE

L’exécution d’un programme se déroule selon le modèle La capacité d’une mémoire s’exprime en fonction du nombre
suivant : de cellules existant en mémoire centrale. Elle se mesure en octets.
 Le programme et les données sont chargées en Parallèlement, pour accéder plus efficacement à la mémoire,
mémoire centrale ; les processeurs échangent avec cette dernière plus d’un octet à la
 les instructions du programme sont amenées fois, souvent 4 ou 8 : on parle alors de mot mémoire ; c’est-à-dire
séquentiellement à l’unité de contrôle qui les analyse que toute opération de lecture ou d’écriture porte sur un mot
et déclenche le traitement approprié en envoyant des mémoire. De plus, ils manipulent des données occupant également
signaux à l’unité arithmétique et logique. Le passage à plus d’un octet : les valeurs d’une taille de 32 bits ou de 64 bits se
l’instruction suivante est automatique ; sont généralisées dans la plupart des ordinateurs. Cette taille est
 le traitement peut nécessiter de faire appel aux unités une caractéristique importante dans l’architecture d’un ordinateur
d’entrées / sorties ou à la mémoire centrale. Une et reflète la structure des différents composants fonctionnels.
antémémoire rapide appelée cache est normalement Un registre mémoire est une cellule mémoire ayant une
placée entre la mémoire centrale et le CPU. fonction particulière. Dans la mémoire centrale, on trouve deux
types de registres :
2.2.1. La mémoire centrale
 Le registre d’adresse qui contient l’adresse d’une
La mémoire centrale contient principalement deux types
cellule mémoire
d’informations :
 Le registre mot qui contient le contenu d’un mot
 Les instructions des différents programmes
mémoire (donc plusieurs octets).
 Les données traitées lors de l’exécution des
Les opérations possibles dans la mémoire centrale sont la
programmes
lecture et l’écriture de mots mémoires qui se déroulent ainsi qu’il
La mémoire centrale est divisée physiquement en cellules.
suit :
Chaque cellule correspond à un octet et possède une adresse qui
 Lecture : le registre d’adresse contient ‘l’adresse de la
lui est propre. A chaque cellule mémoire est associé :
cellule à lire, le dispositif de sélection et d’accès
 Une adresse (unique) indiquant la position en mémoire
 Un contenu (instruction ou données)

vanel.divin@gmx.fr Page 3
SUPPORT DE COURS ARCHITECTUREDES ORDINATEURS – CHAPITRE 1 : INTRODUCTION ET PRESENTATION GENERALE

permet de transférer une copie du contenu du mot L’unité de calcul ou arithmétique et logique contient tous les
commençant à cette adresse dans le registre de mot ; circuits électroniques qui réalisent effectivement les opérations
 Ecriture : le registre d’adresse contient l’adresse d’une désirées. Les opérandes nécessaires pour ces opérations se trouvent
cellule dans laquelle on va écrire le contenu du dans des registres contenus dans cette unité et qui sont accessibles
registre mot. NB ; l’écriture implique l’effacement du aux programmeurs. Les registres de l’UAL se divisent en différents
précédent contenu des cellules groupes :
 Les registres arithmétiques : ils servent aux opérations
2.2.2. L’unité centrale de traitement
arithmétiques ;
L’unité centrale de traitement ou CPU contient deux unités :
 les registres de base et d’index : ils permettent le
 L’unité de commande
calcul d’adresses par rapport à une valeur de base ou
 L’unité de calcul
d’un index ;
L’unité de commande s’occupe de gérer l’exécution des
 les registres banalisés ; registres généraux pouvant
instructions d’un programme. Elle contient deux registres
servir à diverses opérations telles que le stockage des
importants :
résultats intermédiaires ;
 Le registre d’instruction (RI) qui contient l’instruction en
 le registre d’état (PSW) : il indique l’état du système
cours d’exécution
La figure ci-dessous illustre le fonctionnement du CPU et de la
 Le compteur ordinal (CO) qui contient l’adresse de la
mémoire centrale
prochaine instruction à exécuter
Les registres de l’unité de commande ne sont pas
directement accessibles aux programmeurs. L’UC contient aussi un
dispositif de décodage des instructions (décodeur) et un
séquenceur de commande qui active les circuits nécessaires à
l’exécution de l’instruction en cours. Cette unité a besoin des
signaux d’une horloge pour enchaîner les commandes.

vanel.divin@gmx.fr Page 4
SUPPORT DE COURS ARCHITECTUREDES ORDINATEURS – CHAPITRE 1 : INTRODUCTION ET PRESENTATION GENERALE

les unités périphériques. Les unités d’E/S les plus courantes sont le
bus, l’accès direct à la mémoire (DMA) et le canal.

2.2.4. Unités périphériques


Les unités périphériques se répartissent en deux classes :
 Les unités qui permettent à l’ordinateur d’échanger
des données avec l’extérieur (écran, clavier,
imprimante, modem, etc.)
 Les mémoires auxiliaires (disques, bandes, cartouches
magnétiques, disques SSD, etc.) qui permettent de
stoker de façon permanente beaucoup
d’informations à moindre coût. On les appelle aussi
mémoire de masse.
A chaque catégorie d’unités périphérique est associé un
contrôleur de périphériques qui s’occupe de la gestion de ces
unités et de l’interface avec les unités d’E/S.

Figure 1. 2: Schéma général du fonctionnement de l'unité centrale

2.2.3. Unités d’entrées/sorties


Les unités d’E/S ou unités d’échange sont des éléments qui
permettent de transférer des informations entre l’unité centrale et

vanel.divin@gmx.fr Page 5

Vous aimerez peut-être aussi