Vous êtes sur la page 1sur 2

Exercice 1 Vérifier si les applications suivantes sont des dis- Exercice 6 Montrer que U est un ouvert de E si, et seulement

tances : si, il est réunion quelconque de boules ouvertes.


1. E un ensemble non vide quelconque et
Exercice 7 Soit (E, d) un espace métrique.
½
¡ ¢ 0 si x=y 1. Montrer que si a ∈ E et r > 0 alors pour tout b ∈ B (a,r ) il
d x,y = x,y ∈ E
1 si x 6= y existe r 0 > 0 tel que B b,r 0 ⊆ B (a,r ) . Que montre ceci ?
¡ ¢

2. Montrer, par un exemple, que ce résultat n’est en général


2. E = ]0, +∞[ et d x,y = |e x – e y | , x,y ∈ E.
¡ ¢
¯ ¯¯ ¯ pas valable pour les boules fermées.
3. E = R∗ et d x,y = ¯x – y ¯ + ¯ 1 – 1 ¯ .
¡ ¢ ¯ ¯
3. Montrer que si x ∈ B (a,r )∩ B b,r 0 alors il existe ρ > 0 tel que
¡ ¢
x y
B x, ρ ⊆ B (a,r ) ∩ B b,r 0 . Que montre ceci ?
¡ ¢ ¡ ¢
4. E = R et

Exercice 8 Montrer que dans un espace métrique toute partie


¡ ¢ ¡ ¢
d x,y = |arctan (x ) – arctan y | , x,y ∈ E
finie est fermée.
(convention : arctan (+∞) = π2 et arctan (–∞) = – π2 ).
Exercice 9 (E, d) un espace métrique.
Exercice 2 Soient E = a,b,c à 3 éléments et d : E × E → R dé-
© ª
1. Montrer que la boule fermée Bf (a,r ) et la sphère S (a,r ) sont
finie par la table suivante
des fermés de E.
d a b c 2. En déduire une comparaison d’inclusion entre B (a,r ) et
a λ α β Bf (a,r ) .
α, β, γ, λ ∈ R
¡ ¢
b α λ γ
c β γ λ Exercice 10 E un espace métrique. Montrer que A est fermé si
et seulement si A = A.
Donner une condition nécessaire et suffisante sur α, β, γ et λ
pour qu’elle soit une distance. En déduire un exemple d’une Exercice 11 Montrer que dans un espace métrique E une par-
telle distance. tie A ⊆ E est partout dense dans E si et seulement si tout ouvert
non vide U de E coupe A (U ∩ A 6= ;).
Exercice 3
1. On munit R de la distance d x,y = ¯x – y ¯ si x,y ∈ R. Déter- Exercice 12 Soient E un espace métrique et A ⊆ E. Montrer
¡ ¢ ¯ ¯

miner les boules ouvertes de R. que


µ ¶c
o o ³ ´c
2. On munit Z de la distance c
(A ) = A et (d Ac ) = A

d (m,n) = |m – n| si m,n ∈ Z Ces égalités sont-elles valables pour A vide ?

Déterminer les boules ouvertes ainsi que les ouverts de Z Exercice 13 Dans un espace métrique E on appelle frontière
associés à cette distance. o
d’une partie A l’ensemble F r (A) = A\A. Montrer que F r (A) est
fermé, et que
Exercice 4 Montrer que dans E = R muni de la distance eucli-
dienne, les intervalles suivants sont des ouverts o
µ ¶ ³ ´
F r A ⊆ F r (A ) , F r A ⊆ F r (A )
¤ £ ¤ £ ¡ ¢
–∞,b , ]a, +∞[ , a,b a<b
Exercice 14 Dans chacun des cas suivants déterminer l’inté-
Exercice 5 Montrer que dans un espace métrique : rieur, l’adhérence et la frontière de chaque partie.
1. Toute réunion quelconque d’ouverts est un ouvert ;
1
½ ¾

2. Toute intersection finie d’ouverts est un ouvert ; 1) Dans R : 0,1
[ [ , N , Q , A = / n ∈ N
n
3. Toute intersection quelconque de fermés est un fermé ; 2
2) Dans R : [0,1[ × N , A = [1,2[ × ]3,4]
4. Toute réunion finie de fermés est un fermé. 3) Dans (E, d) e.m. : B (a,r ) , Bf (a,r )
Exercice 15 Montrer qu’une partie non vide U ⊆ E est un ou- 2. Montrer que pour toute boule B1 de E de centre a et toute
vert de E si, et seulement si, U est un voisinage de chacun de boule B2 de F de centre b il existe une boule B de E × F centre
¡ ¢
ses points : a,b telles que B ⊆ B1 × B2 .
∀a ∈ U , U ∈ V (a) 3. En déduire que si U est un ouvert de E et V un ouvert de F
Exercice 16 Montrer que A0 ∩ Is (A) = ; et A = A0 ∪ Is (A) . alors U × V est un ouvert de E × F .
¡ ¢
©1 4. En déduire aussi que si W est un ouvert de E × F et a,b ∈ W
Exercice 17 Soit, dans (R, de ) l’ensemble A = n / n ∈ N . Dé-

ª
alors il existe un ouvert U et un ouvert V de F tels que a ∈ U ,
terminer les points d’adhérence de A, ses points d’accumula-
b ∈ V et U × V ⊆ W .
tion et ses points isolés. Retrouver l’égalité liant A, A0 et A pour
ce cas. 5. En déduire que

Exercice 18 Soient (E, d) et (F , δ) 2 espaces métriques. On mu- (1) ∀U ∈ V (¡a) et¢ ∀V ∈ V b : U × V ∈ V¡ a,b
¡ ¢ ¡ ¢

(2) ∀W ∈ V a,b , ∃U ∈ V (a) et ∃V ∈ V b


¢
nit E × F de la distance de l’espace produit
tel que U × V ⊆ W
d x,y ; a,b = d (x,a) + δ y,b
¡¡ ¢ ¡ ¢¢ ¡ ¢

¡ ¢
1. Montrer que pour toute boule B de E × F de centre a,b il 6. Que peut-on en déduire pour le système des parties de
existe une boule B1 de E de centre a et une boule B2 de F de E ×F :
B = U × V / U ∈ V (a) et V ∈ V b
© ¡ ¢ª
centre b telles que B1 × B2 ⊆ B.