Vous êtes sur la page 1sur 7

Chapitre 5

LES SEMELLES DE FONDATION

Les semelles de fondation sont les ouvrages de transition entre les charges appliquées sur murs porteurs ou
poteaux et le sol. Elles permettent de transmettre les charges au sol porteur et de répartir les pressions.

1. Prédimensionnement des semelles :

Il s’agit de déterminer les dimensions d’une semelle rigide de fondation sous mur (semelle filante) ou sous
poteau (semelle isolée) de section carrée ou rectangulaire.

Les éléments connus sont :


- contrainte admissible du sol  sol ,
- charges appliquées au niveau de la semelle (NG et NQ),
- les dimensions du poteau (section rectangulaire  a  b ) ou du murs (épaisseur du mur : b et longueur
prise égale à 1m),

Les éléments inconnus sont les dimensions de la semelle (continue : B, h et isolée : A, B, h).

Figure 9.1. a. Semelle isolée Figure 9.1. b. Semelle continue

18 Béton armé Bahlous Souha


Semelle isolée
NG  NQ
1ère étape : Condition de résistance S
 sol

S est l’air (approchée) de surface de la semelle.


a A a b
2ème étape : Respect de l’homothétie des dimensions   A  S et B  S
b B b a
3ème étape : Choix des dimensions de la surface portante : Multiples de 0,05 m.
Bb
4ème étape : Condition de rigidité d  Bb
4
et la hauteur totale de la semelle (h étant multiple de 0,05m) : h  d  0,05m .
N G  N Q  Psemelle
5ème étape : Vérification de la condition  sol   sol
AB
où Psemelle est le poids propre de la semelle.

Application :
Dimensionner une semelle isolée sous un poteau carré supportant une charge NG  NQ  0,8 MN .

On donne  sol  3 bars et dimension du poteau : 20cm*20cm.


Réponse :
NG  NQ 0,8
Air approchée de la semelle S   2, 67 m ²
 sol 0, 3
a A
  1  Aapproché  B approché  S  1, 63 m , soit A  B  1, 70 m
b B
Bb 1, 7  0, 2 d  0, 4m
Hauteur utile  d  Bb  d   0, 375 m ; soit
4 4
Hauteur h  d  0,05m  0, 45m .

NG  NQ  Psemelle 0,8   25103 1,7²  0,45


Vérification:  sol    0,288MPa   sol
AB 1,7²

Remarque : En cas d’utilisation de gros béton sous la semelle, on emploie, dans la condition de résistance, la
contrainte admissible du gros béton au lieu de celle du sol,  GB  4 à 6 bars .
Le dimensionnement du gros béton (AGB, BGB) est effectué en appliquant la condition de résistance et en
a A AGB
respectant l’homothétie des dimensions   .
b B BGB
La hauteur du gros béton est obtenue par : H GB  max  BGB  B; AGB  A .

Semelle continue
Dans le cas des semelles continues, on applique les mêmes étapes de prédimensionnement sauf la 2 ème étape
qui devient inutile puisque A=1m.

19 Béton armé Bahlous Souha


2. Ferraillage des semelles

2.1. Semelle isolée


Nu  B  b
Nappe inférieure // B : Ax 
8 d f su
Nu  A  a 
Nappe supérieure // A : Ay 
8 d1 f su

où Nu est l’effort appliqué sur la semelle, calculé à l’ELU, fsu  fe  s , d est la hauteur utile.

2.2. Semelle continue


Nu  B  b
Nappe inférieure // B (p.m.): Ax 
8 d f su
Ax
Nappe supérieure perpendiculaire à B : Ay  .
4
L’effort Nu et la section des aciers Ax sont évalués par mètre linéaire (p.m.). L’acier Ay est un acier de
répartition, il est placé dans le sens longitudinal.

Figure 9.2. a. Ferraillage d’une semelle isolée Figure 9.2. b. Ferraillage d’une semelle continue

2.3. Dispositions constructives

- La section minimale des aciers de répartition constituant le chaînage longitudinal est :


> 2 cm² pour les aciers FeE400,
> 1.6 cm² pour TS et FeE500.
- L’enrobage des aciers doit être supérieur ou égal à 3cm.
- On utilise généralement des aciers en attente avec retour d’équerre dans la semelle (surtout, s’il faut
équilibrer un moment de flexion ou un effort de traction).
20 Béton armé Bahlous Souha
Figure 9.3. Disposition des aciers

Application
Déterminer les sections d’armatures des deux semelles rigides décrites ci-après :
Semelle 1 : semelle isolée Semelle 2 : semelle continue
Charges NG=0.167 MN NG=0.300 MN
NQ=0.383 MN NQ=0.050 MN
Acier et Béton FeE400, fc28 = 22 MPa FeE400, fc28 = 22 MPa
Contrainte  sol  0,3 MPa  sol  0,75 MPa
(argiles) (roche)
admissible du sol
Dimensions

Réponse : Nu  1,35NG  1,5NQ  0,8MN Nu  1,35NG  1,5NQ  0,48MN


Ferraillages
0,8 1, 6  0, 2510 0, 48  0,5  0, 210
4 4

Ax   11,08 cm² Ax   2, 46 cm² / m


8 0,35  347,8 8 0,21 347,8
0,8 1,3  0, 210 Ax
4
Ay   0, 62 cm ²
Ay   9,03 cm² 4
8 0,35  347,8
Choix des sections réelles :
Choix des sections réelles :
Ax : 4 HA 10 /m (pm)
Ax : 10 HA 12
Ay : chaînage minimal 2cm² : 3 HA 10.
Ay : 8 HA 12

Résumé :
Semelle isolée
Nu  B  b
Nappe inférieure // B : Ax 
8 d f su
Nu  A  a 
Nappe supérieure // A : Ay 
8 d1 f su
Semelle continue
Nu  B  b
Nappe inférieure // B (p.m.): Ax 
8 d f su
Ax
Nappe supérieure perpendiculaire à B : Ay  .
4

21 Béton armé Bahlous Souha


Enseig
: S. El
Ba

Institut Supérieur des Technologies ‫ﺟﺎﻣﻌـﺔ‬7‫ﻧوفﻣبـر بقرطـﺎج‬


de l’Environnement de l’Urbanisme & du Bâtiment
‫المعهـد العالي لتكﻨولوجيات البيئة والعمران والبﻨيان‬

LAGC Enseignante : Bahlous Elouafi Souha

BETON ARME 2

SERIE 5 : LES SEMELLES DE FONDATION

Exercice °1

Considérons une semelle rectangulaire soumise aux charges concentrées suivantes ;


- une charge permanente NG = 610 KN (poids propre du pré-poteau et de la semelle y compris,
- et une charge d’exploitation NQ = 430 KN.
La semelle est conçue sous un poteau de dimension 30cm*40cm et elle est de dimension 120cm*160cm et
d’hauteur 40cm.
On donne fc28 = 26MPa, Armature FeE500. L’enrobage est de 4cm.
1. Calculer le ferraillage de la semelle.
2. Fournir un plan de ferraillage en indiquant les quantités d’acier.

Exercice °2

On se propose de dimensionner et calculer le ferraillage d’une semelle filante sous un mur poteau de largueur
25cm.
La semelle est soumise, par mètre linéaire, aux charges suivantes
- une charge permanente NG = 230 KN (poids propre du mur y compris et poids propre de la
semelle non pris en compte)
- et une charge d’exploitation NQ = 240 KN.
La contrainte admissible du sol est de 4 bars.
On donne fc28 = 25 MPa, Armature FeE400. L’enrobage est de 3cm.
1. Dimensionner la semelle
2. calculer le ferraillage de la semelle.
3. Fournir un plan de ferraillage muni de la nomenclature des aciers.

Exercice °3

On se propose de dimensionner et de calculer le ferraillage de la semelle S (voir figure).


La charge permanente appliquée par mètre linéaire de la semelle est NG = 22 tonnes (poids propre du mur y
compris et poids propre de la semelle non pris en compte).
La charge d’exploitation appliquée par mètre linéaire de la semelle est NQ = 14 tonnes.

22 Béton armé Bahlous Souha


La contrainte admissible au sol sol vaut 0,75MPa.
L’enrobage : e = 4 cm. Acier Fe E400. Largueur du mur : b = 20cm.

1. Dimensionnez la semelle S. Mur


2. Calculez le ferraillage de cette semelle.
3. Faites un schéma de ferraillage détaillé de cette semelle
en indiquant les quantités d’acier.

Semelle
S
h b

CORRECTION DE LA SERIE 5
ETUDE DES SEMELLES DE FONDATION

Exercice 1 : semelle isolée

Nappe inférieure // B :
N u  B  b  1468,5 1, 6  0, 4   14, 47 10 4 m 2  14, 47 cm 2 ; soit 8HA16.
Ax   
8 d f su 8 0, 35  435  10 3
A  2c
L’espacement entre ces barres est calculé par stx  avec c est l’enrobage et n est le nombre de barres
n 1
1, 2  2  0, 03
stx   0,16 m
8 1
Nappe perpendiculaire à B
N u  A  a  1468, 5 1, 2  0, 3  10,85 10 4 m 2  10,85cm 2 soit 10HA12
Ay   
8 d f su 8 0, 35  435  103
B  2c 1, 6  2  0, 03
L’espacement entre ces barres est calculé par sty  => sty   0,17 m
n ' 1 10  1

Exercice 3 : semelle filante

Dimensionnement de la semelle
NG  NQ 220  140
S   0, 48m 2 et A = 1m => B  0, 48m ; on prend B  0,5 m .
 sol 750
B b 0, 5  0, 2
 d  B  b =>  d  0, 5  0, 2 ; on prend d  0, 2 m et h  0, 25m
4 4
Vérification :
Le poids de la semelle est N semelle  25  0,5  0, 25  3,125 KN par mètre linéaire
23 Béton armé Bahlous Souha
N G  N semelle  N Q 220  3,12  140
  0, 726 MPa   sol  0, 750 MPa
A B 1  0, 5
La charge totale à l’ELU est NU  1,35  N G  N semelle   1, 5 N Q  511, 2 KN par mètre linéaire (p.m.)

Nappe inférieure // B (p.m.)


N u  B  b  511, 2  0, 5  0, 2   2, 75 10 4 m 2  2, 75 m 2 : soit 4HA10/ml
Ax   
8 d f su 8 0, 2  347,8103
A 1
L’espacement entre ces barres est stx    0,25m ; on rappelle que A=1m puisqu’on calcule par mètre linière.
n 4
Nappe supérieure perpendiculaire à B :
A 2, 75
 0, 69 cm 2  2 cm 2 ; prenons le ferraillage minimal A y  2 cm : soit 4HA8
2
Ay  x 
4 4
B  2c 0,5  0, 08
L’espacement entre ces barres est calculé par sty    0,14 m
n ' 1 3

24 Béton armé Bahlous Souha

Vous aimerez peut-être aussi