Vous êtes sur la page 1sur 2

II.

Marche à suivre pour trouver la cause d'une chute de


pression en cours de forage:

Si en cours de forage, ou à la suite d'un ajout, une chute de


pression est observée, il faut:
A – Contrôles préalables:

-Noter soigneusement la profondeur, le débit, la pression et


la densité de la boue.
-Dégager l'outil du fond et comparer la pression au fond (forage) et au-
dessus du fond au même débit. Si un moteur volumétrique se
trouve dans la BHA, tenir compte des pertes de charge crées par le
moteur en cours de forage (200 à 800 psi).
S'il y a une différence entre la pression en forage et la pression outil
dégager du fond qui ne peut être expliquée (moteur de fond, outil
diamant ou imprégné, couronne usée..) remonter au jour pour
contrôler la garniture.
-Vérifier et confirmer la pression sur les autres manomètres (pompe,
manifold, cabine de mud logging..)
-Vérifier qu'il n'y a pas de fuite en surface ou de modification du
circuit de refoulement (vannes, purge,…)
-Contrôler que l'aspiration s'effectue toujours sur le même bac de
circulation (même boue, densité et rhéologie).
-Vérifier le débit réel des pompes de forage(vérifier les comptes
coups, aller compter les coups sur la pompe). Vérifier le débit réel
en pompant sur un bac et en effectuant le retour sur un autre,
pendant 5 min (mesure sur les bacs).(voir la procédure )
-Contrôler avec l'accrocheur et le superviseur boue qu'il n'y a pas de
dilutionou de manipulation sur les bassins en cours, vérifier avec
FC la rhéologie de la boue.
-Vérifier s'il n'y a pas eu un changement de pompe
(chemisage différent).
-Si le forage s'effectue avec une seule pompe, changer de pompe et vérifier à
nouveau la pression au même débit de forage.

1/2
B-Si après toutes ces vérifications, rien d'anormal n'a été
signalé qui puisse expliquer cette chute de pression, il faut:

-Comparer la pression de forage réel avec la pression


théorique calculée à la même profondeur (voir avec le
superviseur boue pour les caractéristiques réelles de la
boue).
Si le modèle confirme que la pression de forage est bien inférieure (150
psi minimum) à la pression théorique, arrêter le forage et
remonter au jour pour trouver la cause de cette chute de pression.
Sinon (la pression calculée est égale à la pression actuelle de forage à +/-
100 psi), continuer le forage en contrôlant soigneusement la
pression. La chute de pression enregistrée peut être normale
(débouchage d'une duse, mauvais réglage du débit de forage avant
l'incident, boue non homogène…). Ce reporter à la section "Règles
importantes à observer en cours de forage".
Remarque: les valeurs de 150 psi et 100 psi sont seulement données à
titre indicatif, il est évident que si la pression en forage n'est que de
800 psi par exemple, un écart de seulement 100 psi est déjà
important et il faut réagir vite (voir page 4)
S'il est décidé de remonter au jour pour inspecter la garniture,remonter
tige pleinesen maintenant le puits plein pour permettre l'observation
de la sifflure, sinon celle-ci risque de passer inaperçue (ne pas
pomper de bouchon lourd).
Si, une fois au jour la cause de la chute de pression n'a pas été trouvée,
alors redescendre l'outil en circulant 5 min au top de la BHA, noter
la pression et la comparer à la pression théorique préalablement
calculée. Si un écart existe, remonter pour contrôler à nouveau la
BHA. Sinon, poursuivre la descente en circulant tous les 400m.
Noter la pression de circulation au bout de 5 minutes et la reporter
sur un graphe. (voir exemple ci-joint, page 10)
Normalement, la pression doit régulièrement augmenter; si la
pression diminue ou est identique entre deux circulations
successives, cela indique que la sifflure se situe entre ces deux
vérifications (il reste à la trouver, elle se situe dans les 15
dernières longueurs descendues).
Ne pas reprendre le forage tant que la cause de cette chute de pression
n'aura pas été clairement établie et corrigée.

2/2

Vous aimerez peut-être aussi