Vous êtes sur la page 1sur 7

Relation entre le volume et la quantité de gaz

Laboratoire en Chimie

présenté à
Nancy Lemay

par
Sébastien Paquette
Florentin Toupet

École Secondaire du Mont-Bruno


6 novembre 2020
Buts : Déterminer si l’on doit utiliser deux fois plus de gaz pour gonfler un
ballon dont le volume est deux fois plus grand que celui d’un autre ballon et
déterminer si le ballon gonflé à l’hélium s’élève dans les airs parce qu’il
contient moins de molécules qu’un ballon gonflé à l’air. Dans ce laboratoire, les
variables indépendantes sont le volume et le type de gaz. La quantité de gaz,
calculé en nombre de moles grâce à la masse et la masse molaire du gaz, est la
variable dépendante. Les autres variables à prendre en compte serait ainsi la
température et la pression, respectivement ambiante et normale.
Hypothèse : Il est probable que l’on doive utiliser deux fois plus de gaz
pour gonfler deux fois plus de volume parce que le volume d’un gaz est
directement proportionnel au nombre de moles du gaz (Source : Cahier
d’activité Option Science Chimie page 77-Loi D’Avogadro) Il est
aussi probable qu’un ballon d’hélium ne s’envole pas parce que la masse
volumique de l’hélium (He) est inférieure à celle de l’azote (N), constituant
70% de l’air, le rendant plus léger que celle-ci.
Protocole : (voir Document de l’enseignante)
Schéma de Montage : (voir Document de l’enseignante)
Manipulations : (voir Document de l’enseignante)
Masse de la Masse du Masse du Volume du
seringue vide dioxygène et de la dioxygène dioxygène
seringue
(en g ± 0,0005) (en g ± 0,0005) (en g ±0,0005) (en mL ± 2,5)

81,1220 81,2680 0,146 140

81,1470 81,2780 0,131 120

81,1940 81,2750 0,081 80

RÉSULTATS:
81,2400 81,2800 0,04 40
Masse du dioxygène par rapport à son volume

Masse de la Masse du dioxyde Masse du dioxyde Volume du dioxyde


seringue vide de carbone et de la de carbone de carbone
seringue
(en g ± 0,0005) (en g ± 0,0005) (en g ±0,0005) (en mL ± 2,5)

81,1220 81,3530 0,231 140

81,1470 81,3430 0,196 120

81,1940 81,3210 0,127 80

81,2400 81,3000 0,06 40


Masse du dioxyde de carbone par rapport à son volume

Quantité de chacun des gaz par rapport à leur volume

Calculs :
Diagrammes :
Discussion :
Analyse des résultats
La loi d’Avogadro dit qu’à température et pression constantes, le volume d’un
gaz est directement proportionnel à la quantité de moles du gaz. (Source :
Cahier d’activité Option Science Chimie page 77-Loi D’Avogadro) Nous
comprenons ainsi que plus il y aura de volume, plus la quantité de gaz sera
élevé et vice-versa. La formule mathématique de cette relation serait :
V1/n1=V2/n2. Si la quantité de gaz double, le volume doublera aussi, car, en
lien avec la loi d’Avogadro : plus la quantité de gaz est élevée, plus le volume
sera élevé. La théorie dit que si on ajoute du gaz, il y a plus de particules, ce qui
augmente le nombre de collisions. Conséquemment, le volume augmente afin
de maintenir la pression constante. (Source : Cahier d’activité Option Science
Chimie page 78-Explication à l’aide de la théorie cinétique) En lien avec la
loi générale des gaz (P1V1/n1T1=P2V2/n2T2), nous pensons que tous les gaz
se comporteraient de la même façon si les températures et les pressions restent
les mêmes puisque cette loi, s’appliquant sur tous les gaz, détermine une
relation constante entre ces quatre variables (Pression, température, volume,
quantité de gaz). Nous exprimons cette relation en fonction du nombre de
particules puisque la masse du gaz est une variable intermédiaire dans le calcul
du nombre de moles. La masse du gaz est simplement nécessaire, tout comme la
masse molaire, à trouver la quantité de gaz en moles.
Les causes d’erreurs de ce laboratoire étaient l’utilisation du bon bouchon sur
l’outil de mesure créant une fuite considérable, la température ambiante pouvait
ne pas être exactement à 25°C, le volume pouvant être mal mesuré et les
mouvements de l’air entourant l’outil de mesure fragilisant ainsi nos résultats.
Conclusion
Pour conclure, nous devrons effectivement utiliser deux fois plus de gaz pour
gonfler un ballon dont le volume est deux fois plus grand que celui d’un autre
ballon. Aussi, la masse volumique de l’hélium plus légère que celle de l’air est
la raison pour laquelle un ballon remplit de ce gaz s’envolera. Ainsi, nos deux
hypothèses se sont confirmés grâce à l’expérience. La relation entre le volume
et la quantité de gaz et la loi générale des gaz est maintenant acquise par ce
laboratoire. Pourtant, la masse volumique est une relation entre la masse et le
volume. Alors, est ce qu’un ballon d’hélium flotte car sa masse (en g) par unité
de volume (en mL) est plus légère que celle de l’air ou bien car la quantité de
gaz de l’hélium est inférieure à la quantité de gaz de l’air ?

Retour sur la mise en situation


Les ballons possédant un volume doublement plus grand que celui de certains
autres ballons au marché contiennent le double du gaz de ceux-ci. Aussi, un
ballon d’hélium flotte grâce à sa masse volumique plus légère que celle du de
l’air.

Vous aimerez peut-être aussi