Vous êtes sur la page 1sur 1

Vidéo 2 : L'éditeur de texte vi

Il s'agit d'un des éditeurs de texte les plus puissants existants. En effet, vi implémente un grand
nombre de fonctionnalités qui ne sont pas disponibles dans certains autres éditeurs simples (comme
nano).

Le gros avantage de cet éditeur, c'est qu'il est présent sur quasiment toutes les versions de Linux, y
compris sur ce que l'on appelle les microcore (les versions très allégées de Linux).

Les commandes et la navigation dans vi :


 h : à gauche d'un caractère;
 j : en haut d'un caractère;
 k : en bas d'un caractère;
 l : à droite d'un caractère;
 w : à droite d'un mot;
 b : à gauche d'un mot;
 ^ : aller au début de la ligne;
 $ : aller à la fin de la ligne

L'insertion et la modification dans vi :


 I : Insertion au début de la ligne;
 i insertion au niveau du curseur;
 a insère après la position actuelle du curseur;
 A : insère à la fin de la ligne;
 x : supprimer le caractère;
 dw : supprimer le mot;
 dd supprimer la ligne;
 D : supprimer depuis la position actuelle;
 r : remplace le caractère;
 cw : modification du mot actuel;
 cc : modification de la ligne actuelle;
 C : modification de la ligne à partir du curseur (équivalent à c$);
 ~ : modifier les majuscules en minuscules et inversement;
 yy : copie la ligne actuelle;
 p : colle l'élément qui était dans le presse-papier;
 u : undo;
 Ctrl + R : redo

Les commandes :
 :w : Sauvegarder le fichier
 :w! : Forcer le fichier à être sauvegardé
 :q : Quitter le fichier
 :q! : Quitter le fichier sans sauvegarder
 :wq! : Sauvegarder et quitter
 :x : équivalent à :wq
 :12 : positionne le curseur à la ligne 12
 :$ : positionne le curseur à la dernière ligne
 :set nu : affiche le numéro des lignes
 :set nonu : désactive l'affichage du numéro des lignes