Vous êtes sur la page 1sur 41

Auto-construction ruche apicole de type abbé Warré

PAR
ENGELLEBEN
– 2 FÉVRIER 2009PUBLIÉ DANS: CAMPAGNE

La ruche de l’abbé Warré


L’abeille n’a pas besoin de l’homme pour survivre, les ruches ne sont qu’un moyen pour
l’homme d’exploiter les produits de l’abeille : miel, gelée royale, pollen, cire, propolis et venin.

Novice en apiculture, plutôt que la solution toute faite de la ruche Dadan qui est un monopole
dans le Perche, je me suis intéressé aux écrits de l’abbé Warré qui, pour ce type de ruche,
privilégie le confort de la colonie, et bien malgré les déconseils d’autres apiculteurs, j’ai
construit mon rucher Warré.

Avantages
Quelques avantages de la ruche Warré :

- renouvellement des cires tous les 3 ans, voir même tous les ans, en conséquence un miel
de grande qualité (les cires sont renouvelées tous les 5 ans pour la ruche dadan)

- grande réserve à Propolis (= pharmacie des abeilles), favorisant une colonie saine

- ruche divisible : on prend un élément pour en faire une nouvele ruche

- pas de ruchette nécessaire

- cire gaufrée réduite pour laisser libre court aux abeilles à l’extension de leur grappe

- pas de refroidissement du couvain au printemps par la visite (on glisse 2 éléments en


dessous)

- pour hiverner : 2 éléments sont nécessaire

- disposition en bâtisse froide (rayons parallèle à l’entrée) ou chaude (rayons perpendiculaires


à l’entrée, pour couper le froid l’hiver)
- peu, ou pas, d’essaimage

- production de miel dès la première année

- poids réduit des éléments (ne veut pas dire quantité de miel réduite)

- meilleur hivernage car plus proche de la forme naturelle de l’essaim (h40*L30*l30)

- pas d’extracteur pour le miel, car il faut tirer le miel par écoulement le jour même, voir un
pressoir, ou une centrifugeuse

J’ajouterais que le nourissement n’est pas souhaitable, il faut laisser l’indépendance aux
abeilles et donc être moins gourmant dans notre récolte.

Auto-construction de la ruche
Caractéristiques de la Warré
Chaque élément de la ruche aura une taille intérieure de L:300*l:300*h:210, avec 8 supports
de cire L:320*l:24*h:9 qui seront séparés de 12 (minimum pour notre apis melifera).

Une toile à propolis (moustiquaire) en guise de couvre cadre, surmontée d’un coussin de
10cm de haut (contenant foin et sciure).
Du bois de 2cm d’épaisseur est suffisant (2.4cm préconisé par l’abbé Warré).
Plan sommaire d’un élément de ruche, en fait l’imagination de chacun est à contribution pour
adapter au mieux sa ruche.

Assemblage
Voici l’élément avant montage, le mien est équipé d’une plaque de plexiglass pour éviter
d’ouvrir la ruche et aussi pour montrer aux enfants, voisins, amis…
8 vis et un peu de colle à bois pour assembler l’élement, le plexiglass recevra un cache par la
suite.
Et je procède de même pour assembler 5 autres éléments sans aucune difficulté, juste un peu
de temps.
Le fond de ma ruche est équipé d’un plateau amovible, il manque encore le fond grillagé en
inox. Remarquez
le système pour la porte d’entrée de la ruche, c’est un tasseau carré, dans lequel on pratique
deux ouvertures :

- ETE : largeur 12cm, hauteur 1.5cm

- HIVER : largeur 7 cm, hauteur 0.7cm

il suffit de faire un 1/4 de tour au tasseau pour basculer d’été à hiver.


Le sommet de la ruche est équipé d’un couvre cadre, qui devra être équipé d’une
moustiquaire (qui sera propolisée),
et de son coussin (sciure et foin).
A l’intérieur des éléments ce ne sont pas des cadres mais de simples baguettes de bois,
les miennes sont en chêne car le bois est bien plus rugueux la cire accrochera d’autant.
Le toit doit être ventilé pour permettre l’évaporation ; du grillage fin métallique
sert de protections aux insectes et souris qui pourraient venir se loger dans le coussin.
Une vue d’ensemble de la ruche, sur les éléments a été ajoutées les poignées (tasseau de
25*38),
l’un à plat, l’autre à flanc sur l’arrière, cette disposition permet de faire pivoter un
élément sur un autre tout en le callant convenablement grâce au débord sur l’arrière.

Un peu plus tard


Au premier plan, en jaune foncé l’élément de ruche a recu une couche d’huile de lin avec un
petit pigment
de jaune ; à l’arrière plan, la trappe de la vitre ouverte et fermée.
Mise en place des baguettes en chêne, en chêne car bien plus rugueux que le sapin, qui
permet une
meilleure accroche de la cire.

Voici un détail du support de cadres, quelques tourillons pour maintenir l’écartement, l’autre
solution est de simplement utiliser des clous.
Vu de dessous de l’élément, les baguettes en chêne ont reçu une amorce de cire gaufrée
(longueur 28cm, hauteur 3 cm).
Le couvre cadre est équipé d’une moustiquaire qui sera propolisée (c’est le but recherché),
un espace de 6mm avec les baguettes de cadre est maintenu.
Le couvre cadre recoit un coussin d’une épaisseur de 10cm, c’est un vieux rideau contenant
des copeaux de bois, un peu de foin, et quelques brins de lavande.
Mise en place du toit de la ruche sur un élément, le débord est important (8cm), le Perche
étant humide.
Le toit est fortement aéré privilégiant un grand vide d’air au dessus du coussin pour favoriser
l’évaporation de l’eau,
pour l’hiver je remplirais en partie de fétu de paille, ou de menu foin.

Quelques Astuces
- frotter quelques feuilles de mélisse sur la planche de vol pour faire adopter la ruche par les
abeilles

- une abeille passe dans un trou de 6 mm, et 5mm sans son pollen, voir même 4mm

- les trous de 3mm ne seront pas propolisés, en dessous de 2mm les trous sont remplis de
propolis

- les trous de moins de 2mm seront remplis de propolis

- pour décrocher les varroas des abeilles, saupoudrez de sucre glace les abeilles, elles se
lèchent, les varroas n’adhèrent plus et tombent
- pour attraper un essaim vagabond , faire comme en Syrie, déposer une natte (ou un drap) au
sol sous l’essaim, et asperger d’eau l’essaim, qui tombe dans la natte, reste à trouver la reine
la mettre dans une cage à reine, puis transvaser tout ce beau monde dans une ruche.

Prix de revient
Coût de l’auto-construction d’une ruche Warré à 5 éléments
Le matériel pour construire :

- 1 planche 30*200 : 10e (1m2 de parquet en pin des landes fait aussi bien l’affaire)

- 1 planche 40*100 : 5e

- 0,5m2 de lambris : 5e

- 1 tasseau 15*15*200 : 2e

- 3 tasseau 24*9*200 : 6e

- 2 tasseau 25*38 : 3e

- 1 tourillon 12 : 2e

- 0,40m2 plexiglas : 6e

- 0,25m2 grille propolis : 1e

- 0,25m2 grille inox varroa : 5e

- vis : 2e

TOTAL : 45e (95e pour une Dadan avec son plateau grillagé, soit le double)

Coût matériel
Il faut un minimum de matériel pour commencer, à savoir :

- un enfumoir : 30e

- une varreuse : 30e

- une paire de gants : 15e


- 1 kg de cire gaufrée de hausse dadan : 10e

- 3 kg de candi au miel pour nourrir la première colonie : 10e

TOTAL : une centaine d’euros

Surcoût pour la solution Dadan


Pour la ruche Dadan, le coût est plus élevé car il faut rajouter:

- 45e de plus pour acheter une ruche dadan

- cire gauffrée : 30e

- rouleau de fil inox : 25e

- transfo pour chauffer les fils : 20e

TOTAL surcoût dadan : 120e Dadan est un fabricant (américain) de cire gauffrée,
ceci explique bien la conception de cette ruche.

En attendant l’essaim
Un souvenir d’apiculture dans mon enfance à l’occasion d’une promenade,
un apiculteur nous avait invité à découvrir quelques peu son travail.

Puis l’année dernière, initiation à l’apiculture par l’UAO.

Pendant l’hiver construction de la ruche

Au printemps 2007, installation de la ruche dans le robinier (faux acaccia) pour laisser faire la
nature, car des essaims
passent toujours par chez nous, mais cette année fut désastreuse en essaimage (trop
pluvieuse) ; et les pompiers n’ont pas eu d’essaim à transplanter cette année.

Comentaires déja saisis


Commentaires

1. Le mercredi 5 septembre 2007 à 20:05, par Gruwé


Bonjour,
j’aimerais connaître les côtes de votre toit notamment la hauteur des ouvertures, sur la
longueur, latérales du toit. En effet comme le coussin n’est plus recouvert par une
planche pleine, s’il n’est pas modifié, il peut servir de nid pour une faune indésirable.
A combien avez vous réduit la hauteur des aérations latérales ?
Quel est le diamètre des trous d’aération avant et arrière ?
J’ai vu que vous êtes probablement membre de l’UAO, êtes vous aussi membre du
groupe de conservation et de séléction de l’abeille noire ?

En attendant votre réponse, merci, cordialement Q.G

Réponse de engelleben

le vendredi 7 septembre 2007 à 21:37


bonsoir
hauteur du toit 13cm, largeur du toit 55cm, largeur des ouvertures 5cm, les ouvertures sont
protégées par une moustiquaire metallique, donc pas d’intrusion possible
je ne suis pas membre de l’uao (mais j’ai de bonnes relations avec eux), ni membre du
conservatoire…plus tard
marc

2. Le mardi 2 octobre 2007 à 17:49, par didiermds

Merci tout cela me rassure je viens d’acheter une warré et c’est vrai les apiculteurs
m’aimes pas Je vais la recevoir brute comment puis je mettre le plexiglace vissé par
l’intérieur et le fond découpé comment?
Merci d’avance Didier de l’Oise

Réponse de engelleben

le mardi 9 octobre 2007 à 03:25


sur un élément existant faire une découpe sur un coté (avec une scie sauteuse), le plexiglass
est fixé à l’intérieur avec des vis après avoir percé quelques trous sur ses bords, garder la
découpe pour faire l’occultation en y rajoutant une planche supplémentaire par dessus
important : il doit faire nuit noire dans la ruche

3. Le samedi 17 novembre 2007 à 15:34, par Wilfrid

Merci à vous pour toutes ces informations.. Ca le fait de voir des gens pasionné. Très
bon site pour enfin faire ses premeirs pas dans l’apiculteur. C’est parti, je me lance
dans la construction d’une ruche, je vous tiendrez au courant de l’avancement..
Encore merci pour ce site.

Réponse de engelleben

le dimanche 18 novembre 2007 à 08:45


bon courage Wilfrid, et merci pour le site, marc

4. Le mercredi 21 novembre 2007 à 14:40, par rogerrabbit

Bravo pour ce site, ses photos et ses astuces.


Peut-on recevoir des plans cotés (toit notament)
Merci encore

Réponse de engelleben

le vendredi 23 novembre 2007 à 07:52


Bonne idée, je vais informatiser mes plans pour les partager, je vous tiens au courant, marc

5. Le dimanche 25 novembre 2007 à 10:35, par Martine

bonjour, je n’ai pas bien compris les différences fondamentales par rapport à une
Dadan mis à par les cadres du corps et des hausses qui sont remplacés par des
languettes avec amorce de cire gaufrée. Comment faites-vous tenir les amorces de cire
sur les baguettes? Les abeilles n’ont-elles pas tendance à créer par endroits des rayons
transversaux comme dans une ruche panier? Comment faites-vous alors pour la
récolte, peut-on se servir d’un extracteur à centrifugation?
PS: la cire gaufrée n’est pas importée des états unis! si le créateur était américain, celà
fait bien longtemps que tous les pays ont leurs propres fabricants et que les
particuliers les font eux-mêmes. Merci pour vos réponses, cordialement, M.

Réponse de engelleben

le jeudi 29 novembre 2007 à 20:06


Par rapport à une Dadan, on privilégie le confort de la colonie (on étend la ruche par le
dessous, sur la Dadan la hausse est dessus), ce principe est à même de fournir quelques
avantages par rapport à la Dadan.

Je n’ai pas d’extracteur mais un pressoir, je renouvèle ainsi mes cires tous les ans, et ainsi
garantir une meilleure hygiène de la ruche.
La Dadan est une solution, la Warré une (éco)alternative.

Je vous recommande la lecture du traité d’apiculture de l’abbé Warré, c’est plaisant à lire et
apporte de précieux conseils aux apiculteurs amateurs que nous sommes.

Salutations, Marc.

6. Le jeudi 13 décembre 2007 à 22:12, par guillaume

Le livre de l’Abbe Warre « L’apiculture pour tous » est dispo sur www.apiculture-
warre.fr/ a prix libre et en html.
Egalement sur le site : des livres, des photos, des films, des plans, un wiki et un forum.

Bien amicalement, Guillaume

Réponse de engelleben

le samedi 15 décembre 2007 à 08:03


merci pour l’info, je recommande vivement sa lecture c’est tellement agréable à lire ; il doit
également pouvoir se trouver sur d’autres supports, marc

7. Le vendredi 21 décembre 2007 à 13:42, par sebastien

Voici l’adresse d’un site d’annonce apicole où l’on peut trouver le livre de l’Abbé Warré
auprès d’un petit éditeur au prix de 20 euros environ.
Il faut rentrer dans les annonces sur les livres.
www.beekeeping.com/photoa…

Réponse de engelleben

le dimanche 23 décembre 2007 à 06:45


merci

8. Le samedi 12 janvier 2008 à 19:23, par Véronika

Bonsoir Engelleben,
Je suis très motivée pour mettre une ruche dans mon jardin. Non pas pour récolter du
miel à tout prix mais plutôt pouvoir accueillir et observer la multitude d’abeilles qui
évolue plusieurs mois de l’année dans mon jardin. Inutile de dire que je souhaite
pratiquer l’apiculture bio. Pour cela je cherche en vain une ruche Warré. Et je tombe sur
votre site et l’auto-construction. Est-ce la seule solution. J’ai juste peur de ne pas la
réussir. Où en êtes vous de plans informatisés ? En tout cas, je trouve votre site hyper
intéressant et je voulais savoir comment cela s’est déroulé le peuplement et l’évolution
de la ruche, puisque vous semblez avoir démarré en 2007 ? Toujours dans ma
démarche éco, je voudrais « récupérer un essaim ». Qu’en pensez-vous ?
Cordialement

Réponse de engelleben

le lundi 14 janvier 2008 à 12:02


il n’y a pas à ma connaissance de fabricants de Warré (et c’est tant mieux), simplement tenir
compte des dimensions à respecter 30cm*30cm sur une hauteur de 21cm (côte intérieures), il
suffit de clouer 4 planches entre elles
c’est plus délicat pour les supports des rayons, pour cela j’ai fait un premier cube dont 2 coté
opposés ne font que 20cm de haut (pour permettre d’y poser les baguettes), et j’ai ensuite fait
une protection autour en simple lambris

pour les plans je n’ai pas trouvé le temps, j’y pense donc pour la mi février.

il y a aussi la possibilité d’acheter une ruche Dadan à monter soi même, il y a un CAT (adultes
en difficulté) qui les commercialise.

quant à mon expérience, je ne peux vous en donner mot, je n’ai pas recueilli d’essaim
vagabond cette année 2007.
marc

9. Le jeudi 17 janvier 2008 à 12:10, par sebastien

Bonjour Veronika,
Tu peux acheter des ruches Warré toutes montées, dont voici quelques adresses:
www.routedor.fr/index.php…
ruche-warre.com/accueil.h…
et les établissements Rigault frères à Pannes dans le 45 tel 0238878582 (pas de site)
Bonnes recherches et bonne apiculture!!!

Réponse de engelleben

le samedi 19 janvier 2008 à 08:22


merci pour l’info, pour Veronika donc
10. Le samedi 19 janvier 2008 à 18:25, par Véronika

Bonjour à tous,
Merci Sébastien pour tes infos. Pour l’instant, je ne suis allée que sur le site de
routed’or mais j’ai beau chercher, il y a différentes ruches mais pas la Warré. Ai-je mal
lu ?
Je poursuis mes recherches.
A +++

11. Le samedi 19 janvier 2008 à 18:36, par sebastien

Bonjour à tous,
J’ai oublié de préciser que les ruches warré ne sont pas sur le catalogue, mais j’ai eu
les infos par mail.
Pour info, voici les prix:
ruche 3 elements 57.50
corps avec cadres 17.50
nourrisseur 8.20
Si vous leur écrivait, ils vous envoient 2 photos des ruches et les prix.

12. Le dimanche 20 janvier 2008 à 17:04, par Véronika

OK, Sébastien, merci.


Je m’en occupe cette semaine.
a ++++
Véronika

13. Le mercredi 30 janvier 2008 à 14:18, par sebastien

Bonjour Engelleben!

J’aimerai savoir comment tu fais pour amorcer la barette avec la cire gauffrée?
Est qu’elle est la dimmension de tes barettes?
Merci par avance.

14. Le jeudi 31 janvier 2008 à 20:09, par Alain

Bonjour à tous,

Je suis un apiculteur débutant depuis un an.


Je construis actuellement des ruches warré FG, je suis d’ailleurs bien avancé. Je
confirme que la contruction est simple, mais qu’il faut quand même être un minimum
bricoleur et avoir du temps.

J’habite dans la région de Strasbourg.

Je cherche d’autres apiculteurs alsaciens qui pratiquent avec ce type ruche pour
recueillir des informations sur leur expérience.

Merci de me répondre par imel.

A Bientôt

Alain

Réponse de engelleben

le samedi 2 février 2008 à 08:32


avis aux alsaciens…

15. Le vendredi 1 février 2008 à 22:46, par claude

bonjour a tous
je suis en train de fabriquer une ruche warré FG en chataigner, il semblerai que cet
essence soit efficace contre le varroa
J’avoue que ce n’est pas facile de faire que les hausse se joignent parfaitement.Les
troux pour l’observation interrieur sont fermes par une vitre, plus facile pour l’entretien
par la suite
A+

Réponse de engelleben

le samedi 2 février 2008 à 08:36


surement lié au tanin contenu dans le bois, le chataignier est également imputrescible ; je
l’utilise pour réaliser des paniers, il n’y a pas mieux pour sa longévité, marc

16. Le vendredi 22 février 2008 à 17:01, par Véronika

Bonjour les Amis des Abeilles,


Je voulais savoir quel traitement faites-vous à l’intérieur d’une ruche non traitée :
propolis, mélisse, … ? J’ai idée d’attraper un essaim … J’ai trouvé une lasure bio (bleue
! un reste de pot) de chez IKEA qui me parait pas mal pour l’extérieur : Lasure
BEHANDA (désolée pour la pub). Ca ne va pas affoler les abeilles, cette couleur ?
A bientôt de vous nouvelles.
Véronika

Réponse de engelleben

le jeudi 28 février 2008 à 11:52


pas de soucis pour le bleu, c’est le rouge que les abeilles ne voient pas, marc

17. Le jeudi 28 février 2008 à 11:19, par patri68

Pour sébastien l’alsacien

J’ai construit 3 ruches warré et je commence cette année avec ces ruches.
voici mon mail : patrice.boutot@laposte.net
j’habite dans la vallée de ST Amarin (haut rhin)
à bientôt

Réponse de engelleben

le jeudi 28 février 2008 à 11:53


bienvenue parmi nous

18. Le jeudi 28 février 2008 à 11:29, par patri68

Sorry, c’est Alain l’asacien…

Engelleben peux-tu m’envoyer des photos de ton pressoir à miel ?


merci

Réponse de engelleben

le jeudi 28 février 2008 à 11:54


pour un usage familial, un petit pressoir à fruit fait l’affaire, marc

19. Le lundi 3 mars 2008 à 18:04, par Véronika


Salut Marc,
Faut-il apporter un traitement à l’intérieur d’une ruche neuve ? Pour que les abeilles s’y
sentent bien par exemple ? Quel usage pour la mélisse ?
Merci et à bientôt,
Véronika

Réponse de engelleben

le mercredi 5 mars 2008 à 11:59


on peut frotter la mélisse autour de la planche de vol, éventuellement un peu de miel sur les
parois intérieures, marc

20. Le dimanche 9 mars 2008 à 19:04, par faramo28@hotmail.com

super ton site Marc a quand tes plans avec cotes nous sommes impatient

21. Le mercredi 12 mars 2008 à 11:31, par patri68

1) Quelle conduite utilisez vous celle de « Freres et Guillaume » (abbé Warré) ou celle
de « Marc Gatineau » ?
2) Eléments rajoutés par le bas ou par le haut ?
à plus
Patrice.

Réponse de engelleben

le mardi 18 mars 2008 à 10:38


plutot abbé Warré, et rajout des éléments par le bas, marc

22. Le dimanche 16 mars 2008 à 09:36, par Franjac

Bonjour,
Comment les feuillures pour supporter les barrettes sont elles fabriquées ? Les photos
sur la site ne sont pas assez détaillées pour voir celà. Un plan serait préférable.
Merci d’avance pour les renseignements.
J’habite la région d’Alençon. Est-il possible de passer voir vos ruches ?

Réponse de engelleben

le mardi 18 mars 2008 à 10:50


vous pouvez regarder cette photo qui pourra vous aider :
http://www.garaudiy.com/hausseswarre et là aussi c’est pas mal avec un simple clou :
http://www.ruchewarre.net/viewtopic.php?t=225&sid=e890270ed1f134973d34033552a3c85f ,
je tenterais d’autres photos ; ma ruche n’est pas peuplée alors je ne sais si cela vous
intéressera, mais ma porte est ouverte, marc

23. Le mercredi 9 avril 2008 à 11:20, par lolita

merci pour ses renseignements, je débute et je vais essayer de faire une ruche warré,
encore mille merci a plus tard !

Réponse de engelleben

le mercredi 9 avril 2008 à 14:46


je vous encourage, marc

24. Le mercredi 9 avril 2008 à 15:44, par Véronika

Bonjour à tous,
Pouvez-vous me dire l’épaisseur que doit faire l’amorce de cire, s’il vous plait ? Je ne
mets pas de la cire gaufrée mais fondue par couches successives au pinceau.
De plus, je voudrais savoir si les barettes doivent être fixées et faut-il respecter
rigoureusement un espacement entre elles ? Moi, je pensais qu’il fallait juste les poser
(!). Hé oui, je débute et j’ai pas finis de faire des bourdes, je pense.
A +++
Véronika

Réponse de engelleben

le samedi 12 avril 2008 à 08:52


mon amorce de cire (gaufrée) fait 2cm ; il faut maintenir l’espacement entre les rayons soit
avec des cales, soit en pratiquant une fente (ou un trou) dans la barrette qui s’insèrera dans
un clou, marc

25. Le mercredi 9 avril 2008 à 18:47, par Alain

Bonjour à la futur génération d’apiculteurs adeptes d’une apiculture raisonnée.

Bien débuter dans la construction de ruches frérès Guillaume,

Cet hivers j’ai fabriqué 5 ruches Warré FG à 3 hausses avec les moyens dont je
dispose, c’est à dire des outils portatifs et un petit établi.
J’ai acheté le bois en planches de sapin épaisseur de 25 mm et largeur de 21 cm chez
un menuisier.

J’ai surtout suivi les conseils de fabrication trouvés dans un livre uniquement fait pour
cela avec plein d’autres infos sur la conduite de cette ruche.

J’ai suivi tous les forum parlant de cette ruche et Je trouve dommage que tant de
personnes se lançant dans la fabrication de cette ruche n’investissent pas dans ce
livre.

Je rappelle le titre de ce livre


L’apiculture écologique de A à Z de Jean Claude Guillaume commandable uniquement
chez ce monsieur.

Je n’ai pas d’actions chez lui et je suis un débutant dans l’apiculture faisant parti d’un
rucher école.

Pour le moment tout s’est passé comme écrit.


Je suis à la phase d’attente d’un essaim sauvage.

Bon courage à tous les bricoleurs et passionnés des abeilles.

Réponse de engelleben

le samedi 12 avril 2008 à 08:54


voilà encore un bel exemple d’éco-construction, bonne continuation, marc

26. Le jeudi 1 mai 2008 à 19:58, par JJ

Bonjour,
je n’arrive pas à saisir en quoi cette ruche est plus écologique que le modèle Dadan.
Si vous pouviez m’éclairer.
merci.

Réponse de engelleben

le samedi 3 mai 2008 à 07:27


d’une part ce type de ruche privilégie le confort de la colonie, par sa forme (proche de la forme
de l’arbre) et par son hygiène (remplacement des cadres, et toit propolisé) ; d’autre part, on
fédère ici quelques idées sur ce modèle, le partage du savoir fait partie du développement
durable c’est à mon sens le plus important, cordialement marc
27. Le samedi 3 mai 2008 à 10:26, par JJ

Je ne polémique pas dans le but de dénigrer mais dans celui de comprendre le


pourquoi du plus écolo.
Certes, la forme est plus naturelle mais tout le reste, remplacement des cadres, toit
propolisé et le partage du savoir ne sont pas l’apanage de ce seul modèle. De plus, on
peut partager le savoir quel que soit le sujet (y compris en polluant au maximum).
Quelles sont ces quelques idées?
désolé de vouloir approfondir, mais ma démarche ne se veut pas improductive.
merci.

Réponse de engelleben

le lundi 5 mai 2008 à 12:35


je décris la warré comme une alternative, avec un coût économique plus faible, j’y ai trouvé
bien des avantages dans cette solution et que je fais partager (c’est ma démarche éco-
citoyenne) ; pour le coté écologique (que je ne met pas en avant), grâce à cette forme de
ruche et la conduite de l’élevage, je pense que les abeilles s’y sentent mieux que dans une
autre ruche, cela pourrait se prouver par l’absence de traitement chimique dans la ruche (c’est
d’autant que l’on ne retrouvera pas dans le miel), voir même à l’issu un gage de pérennité
pour les colonies

il est à noter que le miel pourra ne pas être plus bio que dans un autre rucher, tout dépendra
de l’emplacement du rucher lui-même vis à vis de son environnement

en espérant t’avoir éclairé, marc

28. Le dimanche 11 mai 2008 à 09:48, par JJ

Bonjour,
J’ai creusé l’affaire et j’ai trouvé des arguments qui ont fait mouche.
Je vais donc en construire quelques unes pour tester réellement.
As-tu achevé les plans informatisés?
Bien que les photos soient parlantes, il reste quelques détails qui seront éclaircis par
un plan.(notamment l’usage réservé au lambris)
Merci beaucoup pour ton travail.

Réponse de engelleben

le mardi 13 mai 2008 à 10:52


heureux de te voir convaincu, ce ne sera qu’une expérience bénéfique ; pour les lambris, je les
aient mis par dessus mes planches pour obtenir l’épaisseur de 30mm de bois ; pour les plans,
je ferais un croquis à main levée (plus rapide), sachant que c’est aussi bien de faire un peu à
son idée la seule chose c’est de respecter la taille intérieure 210*300*300 des éléments, marc

29. Le vendredi 16 mai 2008 à 10:21, par Véronika

Bonjour à tous,
La lecture du livre de Marc Gâtineau complète bien les justifications de Marc
concernant l’intérêt de la ruche Warré (en réponse à JJ). Moi, débutante avec mon
unique ruche, je m’en convaincs un peu plus tous les jours. D’autant plus qu’un gentil
apiculteur me drive dans la pratique de cette nouvelle activité, mais il est totalement
contre la warré et chaque semaine, je me fais fort de mes arguments au fil de mes
lectures et contacts.
une question :
J’ai mis un petit essaim sauvage dans 1 élément de ma ruche Warré. La colonie bâtit
bien. J’envisage de rajouter un élément. Mais faut-il que je le rajoute par dessus ou par
dessous ? Pouvez-vous m’en expliquer la raison ? Si c’est par dessous, c’est parce que
le couvain progresse par le bas et que la réserve de miel doit se trouver au dessus ?
J’attendrai (im)patiemment vos réponses.
A +++
Véronika

Réponse de engelleben

le jeudi 22 mai 2008 à 14:32


rajouter l’élément (voir même deux) par dessous, effectivement le couvain est en dessous, les
réserves dessus ; il est recommandé d’avoir 2 éléments pour passer l’hiver, marc

30. Le mercredi 28 mai 2008 à 10:16, par Véronika

Marc,
M. Gatineau me dit que « Une ruchette, (un seul élément) doit être agrandie par en
dessous. C’est le seul cas où cela a lieu. par la suite c’est par en dessus ». Peux-tu
m’expliquer pourquoi selon lui on ne doit pas ajouter systématiquement les éléments
par le bas ?
Merci
Véronika

Réponse de engelleben

le lundi 2 juin 2008 à 14:53


je me réfère aux écrits de l’abbé Warré, M. Gatineau a semble t il un avis différent, marc
31. Le mardi 10 juin 2008 à 00:53, par jerome

Salut à tous,

Pour ceux que ça intéresse je vends des warré toutes montées et prêtes à l’emploi
(peintes au thermopeint).

Sur trois corps : 68 euros hors frais d’envoi.

Jérôme.

Réponse de engelleben

le mercredi 11 juin 2008 à 22:26


avis aux intéressés, marc

32. Le mercredi 2 juillet 2008 à 18:59, par JJ

salut,
de retour pour que je puisse avancer encore.
Pourquoi ne pas utiliser des cadres type Hoffmann pour éviter les tourillons?

Pour le couvre cadre, le coussin est-il posé directement sur la toile?

Dans son livre, l’abbé Warré préconise un emboitement de 10cm du toit sur le couvre
cadre (toile+ coussin) pourquoi ne pas avoir suivi?

merci

Réponse de engelleben

le vendredi 4 juillet 2008 à 11:31


le couvre-cadre est une moustiquaire, le coussin est posé 3cm au-dessus de la moustiquaire,
marc

33. Le vendredi 5 septembre 2008 à 09:20, par roland

bonjour,
si j’ai bien vue sur vos éléments de ruches il n’y a pas de feuillure pour mettre les
baguettes ? l’élément est un peu plus bas et les poignées viennent donc combler le
vide? si sa nous évite de faire des feuillures c’est super?!!!!!

Réponse de engelleben
le vendredi 5 septembre 2008 à 19:50
bien vu, les poignées permettent bien de combler le vide, marc

34. Le samedi 6 septembre 2008 à 15:47, par roland

bonjour
toujours au sujet des poignées de votre ruche celles ci viennent couvrir les bords de la
ruche. j’ai lu dans un forum que ce type de poignées peuvent faire pourrir
prématurément la ruche ils conseillent de faire des poignées un peut plus courte. qu’en
pensez-vous? c’est un avantage dans la construction mais qui pourrait devenir un
inconvénient? dans tous les cas j’espère faire aussi bien que vous! bravo pour votre
construction! et votre partage!

Réponse de engelleben

le mardi 9 septembre 2008 à 11:57


effectivement l’humidité pourrait stagner sur la poginée, il suffit de la bisauter pour l’évacuer
vers l’extérieur, marc

35. Le lundi 8 septembre 2008 à 18:42, par sandrine

Bonjour,
Une petite question, ou avez vous acheté le bois?

Réponse de engelleben

le mardi 9 septembre 2008 à 12:01


récupération à la scierie et menuiserie, sinon les grands surface de bricolage peuvent vous
fournir (dans ce cas éviter les bois tropicaux), marc

36. Le mardi 16 septembre 2008 à 21:55, par JJ

beaucoup de bois traité dans les grandes surfaces, mieux vaut s’orienter vers les
scieries.

Réponse de engelleben

le vendredi 19 septembre 2008 à 06:37


surtout que l’on en a toujours une du coté de chez soi, d’autant qu’au vu des prix cela mérite le
déplacement, marc

37. Le mardi 28 octobre 2008 à 18:07, par manou


bonjour Marc, et d’abord merci pour ton partage.
Débutant, je vais construire mes ruches FG et pour cela,
j’ai acheté des tablettes en pin 2000X300X18 environ 5 euros;
Je les doublerai en épaisseur, ce qui résoudra le problème de feuillure,
Je pense m’en tirer facilement avec une scie sur table et une visseuse.

Réponse de engelleben

le vendredi 31 octobre 2008 à 12:27


c’est semble t il une bonne solution, bonnes découpes, marc

38. Le mercredi 5 novembre 2008 à 20:46, par loupgi

BONJOUR.
Recherche ruche warré avec essaim.
meme vieille ruche . proche de Nancy.
merci

Réponse de engelleben

le vendredi 7 novembre 2008 à 07:09


avis aux vendeurs…

39. Le vendredi 14 novembre 2008 à 18:00, par martine

beaucoup de renseignements très intéressants sur la présentation de la Warré et sa


construction, mais de nombreuses lignes sont partiellement ou totalement illisibles.
Voudriez-vous y remédier, à moins que mon PC soit en cause. Merci d’avance. De la
part d’une aspirante-apicultrice très enthousiaste pour la ruche de type Warré.

Réponse de engelleben

le samedi 15 novembre 2008 à 07:12


je vous invite à recharger la page web, éventuellement utiliser le butineur Firefox, marc

40. Le vendredi 28 novembre 2008 à 17:27, par sylvain1926

Bonjour,
je souhaiterai savoir s’il y a des amateurs de ruches Warre dans le Var. Nous en
construisons 3 pour le mois de février et je cherche des essaims, et des conseils.
Merci d’avance
Sylvie
Réponse de engelleben

le vendredi 12 décembre 2008 à 16:31


moi je suis plutôt dans le Perche, si quelqu’un se manifeste je transmettrais…marc

41. Le samedi 13 décembre 2008 à 13:50, par sylvain1926

Merci encore
s’il y en a dans le 04. 05 06 ou le 13 c’est bien
A+

42. Le vendredi 19 décembre 2008 à 13:59, par frejodan

bravo pour votre site, pouvez vous nous parler de la conduite que vous préconisez?

Réponse de engelleben

le dimanche 21 décembre 2008 à 14:14


la conduite est préconisée par l’abbé Warré, il indique que l’on fortifie les ruches en effectuant
un transvasement complet de la colonie dans une ruche vide au Printemps, je vous renvois
donc vers ces écrits, marc

43. Le vendredi 19 décembre 2008 à 20:27, par frejodan

Bonsoir à tous,
Pour ceux qui ont 2 mains gauches, le CAT de CHAUNY dans l’aisne propose des
constructions Warre pures sans vitres et autres types avec vitres pour des prix
particulièrement attractifs. De plus vous faites une bonne action en faisant travailler des
adultes handicapés. N’hésitez pas à les contacter.
à+

Réponse de engelleben

le dimanche 21 décembre 2008 à 14:25


voila une info très intéressante, merci pour ton partage, marc

17 Commentaires
1. Bernard Lemaitre

Posté le 19 novembre 2009 à 10:54

(à toutes fins utiles si le blog est toujours ouvert : le dernier commentaire date du 19/12/2008)

Bonjour,

Permettez-moi de revenir (un peu tard il est vrai, mais mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ?) sur le message (n°15) de

Claude.

En effet, il indique qu’il est en train d’utiliser du bois de chataignier pour construire ses ruches, précisant qu’il a entendu dire

que cet essence était « efficace contre le varroa ».

Il serait intéressant (s’il est toujours à l’écoute de ce blog (?)) de connaître son retour d’expérience quant aux résultats de

lutte contre le varroa des abeilles logées dans une ruche en bois de chataignier.

Il est vrai , comme vous l’indiquez justement dans votre réponse, que le bois de chataignier est particulièrement chargé en

tanin (ou tannin d’ailleurs ?) ce qui fait qu’il était recherché de 1850 à 1950 par les tanneries jusqu’à l’apparition des produits

chimiques (chrome), encore eux ! De plus, nos ancetres avaient remarqué que le bois de chataignier chassait les araignées

(encore, semble-t-il au tanin), ce qui fait qu’il était employé dans la construction des charpentes : il faut visiter les combles

(superbes) du chateau de Beaugency pour constater que c’est vrai. Donc de là à passer des araignées aux varroas (du

genre acarien), il n’y a en effet qu’un pas.

Ceci étant, je serai très curieux de connaître la réaction des abeilles vivant dans une ruche en bois de chataignier. S’y

plaisent-elles vraiment ? Merci pour la réponse.

2. engelleben

Posté le 19 novembre 2009 à 8:38

merci Bernard pour cette investigation, Claude n’avait pas laissé ses coordonnées à ce moment, peut être répondra-t-il à cet

appel, Claude est-tu là ? marc

3. HENRY MEUNIER ISABELLE

Posté le 16 décembre 2009 à 9:10

bonjour

est il envisageable que lère ma ruche soit fabriquée par vous ?

Si oui pouvez vous s’il vous plait m’indiquer les conditions


Vous remerciant

Cordialement

Isabelle HM

4. engelleben

Posté le 17 décembre 2009 à 11:49

merci de penser à moi, mais le temps me manque, aussi je vous invite à contacter le CAT de Chauny qui construisent de

telles ruches Warré (et même vitrées), dont voici les coordonnées:

Centre d’Aide par le Travail (CAT)

84 AVENUE JEAN JAURES

02300 Chauny

5. thierry

Posté le 3 janvier 2010 à 9:51

pour fabriquer des ruches warre acheter du plancher de chataignier l’ usinage est déja fait , c’ est facile et les planches ne

se faussent pas

6. engelleben

Posté le 6 janvier 2010 à 3:39

merci pour le conseil thierry, encore faut il trouver le prix competitif pour ce plancher, où l’avez vous acheté ?

marc

7. Vald

Posté le 10 novembre 2011 à 3:55

Bonjour,

la discussion date un peu, mais le sujet peut être toujours bouillant.

J’ai fabriqué il y a un an 2 ruches Warré selon les conseils du Livre de Marc Gatineau. Depuis je compte en fabriquer

beaucoup plus, une dizaine durant l’hiver 2011/2012.


La feuillure a réaliser sur le corps des Warré n’est pas évidente à produire, même avec une scie sur table. J’ai doute même

réalisé ces feuillures, … mais dans l’optique de fabriquer cette ruche en série cela me parait délicat. Voila ce qui m’a amené

sur ce forum.

Le déplacement de la poignée pour remplacer cette feuillure est une idée GENIAL!!!

Le toit type chalet est très tentant aussi, mais le manque de détail ne me permet pas d’en saisir correctement la fabrication.

J’ai essayé d’évaluer les proportions en partant du principe que l’épaisseur du bois est de 25mm.

Puis je ne saisi pas comment il peut rester sur le corps de ruche par grand, du fait qu’il a l’air d’être simplement posé sur le

couvre cadre.

Il y a beaucoup d’aération, et c’est une bonne idée, mais n’y en a pas t’il trop?

Le débord de 8 cm est bien pour limiter le ruissellement sur la ruche.

Voici ce que j’ai pu saisir sur les dimensions du toit:

2 grands plateaux supérieurs: 570x300x25

2 tasseaux (grand) : 484x25x25

2 tasseaux (courts): 417,5x25x25

face et dos: en 18mm: 460x 50(ext) et 460x 120 (au milieu)

qu’en pensez vous?

Vald

8. engelleben

Posté le 12 novembre 2011 à 8:37

Vald, il n’y a pas d’heure pour discuter de Warré,

pour le toit, sur le dernier élément je pose un support de 4 tasseaux en carré, contenant un grillage fin (=propolysé), dessus

un coussin de 10cms (gros copeaux de bois) garantissant isolation tout en laissant respirer la ruche, le toit s’emboite par

dessus les 4 tasseaux de bois, on peut assurer la fixation de l’ensemble avec 2 petits crochets

vos dimensions sont assez proche de la réalité, et je ne peux vous les confirmer car aujourd’hui ma ruche est dans un

rucher école et j’en suis ravi, marc

9. benoit
Posté le 9 décembre 2011 à 10:19

Bonjour

J’ai quelques ruches (dadant) en tant qu’apiculteur amateur. Je suis tombé plus ou moins par hasard sur votre site voulant

faire une ruche par moi meme. A lire les différents messages je suis un peu interpelle et j’ai quelques questions (je dois

aussi me procurer le livre cité:

Quel est le retour de votre experience avec cette ruche?

-essaimage?

-perte de ruche?

-production par an ( bien que cela depende de l’environnement de la ruche)

- absence de traitement contre le varoa ? (je n’ai pas vu de grille a varoa, en utilises tu?). Je suis convaincu que le

renouvellement regulier des cadres limite le stock de parasite quelque soit le type de ruche.

- enfin le fait de mettre les elements par le bas me surprend vraiement: en effet dans la nature le miel est entrepose au

dessu s du couvain donc il parait plus logique de mettre les elements au dessus. ceci etant dit dans la nature un essaim

s’etire par le bas…

En tout cas merci pour ces infos interessantes qui ont le mérite de remuer les idéées recues,

benoit

10. engelleben

Posté le 10 décembre 2011 à 7:22

Comme vous le dites si bien, un essaim s’étire par le bas dans la nature, la ruche Warré est conçue pour respecter cela,

prônant ainsi meilleure santé des abeilles.

J’ai bien une grille en fond de ruche pour récupérer les Varoas.

La ruche est aujourd’hui dans un rucher-école, je n’ai pas de mauvais retour d’expérience ; les corps de ruche étant plus

petits, on a davantage de travail, d’autant qu’il faut soulever tous les éléments pour agrandir la ruche.

Une lecture s’impose.


11. simon

Posté le 29 mai 2013 à 2:45

je recherche une personne qui puisse me construire une ruche warré, je voudrais au moins une ruche dans mon jardin, mais

je ne suis pas bricoleuse, merci de me contacter pour plus amples bavardages… bonne saison à tous les apiculteurs… le

soleil va arriver… cordialement

12. Tsunade

Posté le 7 juin 2013 à 11:44

Bonjour,

Merci beaucoup pour toutes ces explications, ces infos.

En fait, je récupère une rûche qui a été laissée dans une dépendance de la maison que j’ai achétée. Elle a visiblement déjà

bien servi, ce qui parait-il est fort apprécié des abeilles. Il semble aussi qu’elle ait été construite par l’ancien proprio, et

ressemble au modèle Dadan. Hélas, j’aurais préféré une Warré. J’en ferai une par la suite probablement, car je veux

privilégier les abeilles avant tout.

Les 2 questions sont : à votre avis, peut-on quand même mettre une grille avec coussin sur une type « Dadan » ?

Quand vous parlez de changer les cadres, pourquoi ne pourrait-on pas le faire de même sur une Dadan ? Vous changez

toute la structure en bois des cadres chaque année ? Si oui, en effet !

Merci

13. Tsunade

Posté le 7 juin 2013 à 11:48

Re, bonjour,

Désolée, vous avez tellement de commentaires, vous êtes très sollicité!! J’ai cherché un lien avec les plan en PDF mais je

n’ai pas trouvé. Je me dis que je pourrais peut-être transformer ma rûche »dadan en rûche Warré !
14. Tsunade

Posté le 7 juin 2013 à 11:52

Non c’est bon j’ai trouvé, merci encore

15. L'ABEILLE NOIRE DU LIRON

Posté le 9 juin 2013 à 9:25

Bonjour,

je viens de parcourir le site et votre forum,

Ruche en Châtaignier…ici en Cévennes nous avons une histoire apicole basée sur des « bruscs » , ruchers en troncs de

châtaigniers évidés,

qui ont sans vraisemblablement participé à la préservation d’un écotype d’abeille noire locale.

Ruche Warré… c’est une ruche qui semble intéresser de plus en plus de monde, y compris chez les apiculteurs prof (dont je

ne suis pas encore), je vous invite à découvrir ce site qui en donne une déclinaison asiatique, à croisillon de bois,

tiens, comme l’intérieur de nos « bruscs » ancestraux, épatant non ?…

http://www.h6.dion.ne.jp/%7Ekansatu/index.html » target=_new

rel= »nofollow »>http://www.h6.dion.ne.jp/%7Ekansatu/index.html

bonne saison à tous…

L’Abeille Noire Du Liron

Vous aimerez peut-être aussi