Vous êtes sur la page 1sur 43

Département de Physique,

Filière SMP/S2
2020-2021

Module : Electrostatique et Electrocinétique


Travaux dirigés
Correction de la série N° 2

Pr. BAHRI Hicham 1


L’utilisation du théorème de Gauss:

• Que dit ce théorème ?


• Comment l’Utiliser ? F
Flux élémentaire:

Pour cela il faut suivre les étapes


suivantes :
1. Repérer le point où on cherche E.
2. Faire passer une surface fermée par Flux à travers une surface
ce point respectant la symétrie du fermée:
système.
3. Calculer les charges se trouvant à
l’intérieur de cette surface.
4. Calculer les produits scalaires 𝑬. 𝒅𝑺
sur les différentes surfaces.
5. Poser l’égalité pour trouver E.
En fait, pour le calcul, on oublie la notion de flux et on
s’intéresse uniquement à l’égalité qui réunit le produit scalaire
et le calcul des charges à l’intérieur de la surface de Gauss.
2
Solution:

3
1)

fil

d𝐸𝑃′
M x
O
𝑬𝑷𝑷′ (𝑴)
d𝐸𝑃

𝑬(𝑴)
P’

4
2.a) Surface de Gauss est le cylindre fermé de rayon d , de hauteur h
quelconque, ayant le fil chargé comme axe de symétrie et fermé en
haut et en bas par deux disques D1 et D2 perpendiculaires au fil.

fil
Surface de Gauss

D1 d

h O M

D2

5
Calculons le flux de 𝑬 à travers la surface de Gauss SG

On a: 𝒅𝑺

D1 𝐸

Rappel: Ф= 𝐸. 𝑑𝑆 𝒅𝑺
𝑆 SL
𝐸

Sachant que: Pour D1, on a: 𝐸⊥ 𝑑𝑆 et pour D2, on a: 𝐸⊥ 𝑑𝑆 D2 𝐸

𝒅𝑺
Alors:

D’où: Ф = Ф 𝑬, 𝑺𝑳 = 𝑬. 𝒅𝑺 = 𝑬. 𝒅𝑺 = 𝑬. 𝟐𝝅𝒉𝒅
𝑺𝑳 𝑺𝑳

6
2.b) Cherchons la charge totale 𝑸 contenue dans le volume
limité par la surface de Gauss.

𝑑𝑄
On a: 𝜆= 𝑑𝑙 Alors: 𝑑𝑄 = 𝜆dl

Donc: 𝑄= 𝜆dl = 𝜆 dl = 𝜆ℎ

2.c) Cherchons l’expression de 𝑬 ;

D’après la question (2.a) , on a: Ф = 𝐸. 2𝜋ℎ𝑑

D’autre part, d’après le théorème de Gauss on a:


𝑄
Ф=
𝜀0
𝑸 𝝀 𝟏
D’où: 𝑬 = =
𝟐𝝅𝒉𝒅𝜺𝟎 𝟐𝝅𝜺𝟎 𝒅

7
3) Cherchons l’expression de 𝑬 par application directe de la loi de Coulomb

Nous avons vu dans la question 1 que 𝑬 est


porté par l’axe (Ox), Alors:

𝐸 𝑀 = 𝐸𝑥 𝑖

Cherchons 𝑬𝒙 ;

D’après le schéma, on a: 𝑑𝐸𝑥 = 𝑑𝐸𝑐𝑜𝑠𝛼

Avec 𝒅𝑬 est le champ élémentaire créé au point M


par la charge élémentaire dq d’un élément
de longueur dl associé au point P.

Alors:

𝑑𝑞 𝜆dl
𝑑𝐸𝑥 = 𝑐𝑜𝑠𝛼 = 𝑐𝑜𝑠𝛼
4𝜋𝜀0 𝑃𝑀2 4𝜋𝜀0 𝑃𝑀2
8
On a:

 x=d
𝑙
 𝑡𝑔𝛼 = 𝑥 𝑥𝑡𝑔𝛼 = 𝑙 𝑥𝑑(𝑡𝑔𝛼) = 𝑑𝑙
𝑑𝛼
𝑥 = 𝑑𝑙 𝑙
𝑐𝑜𝑠 2 𝛼
𝑥 1 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 𝛼
 𝑐𝑜𝑠𝛼 = 𝑃𝑀 =
𝑃𝑀2 𝑥2

Alors:
𝜆dl 𝜆 𝑑𝛼 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼
𝑑𝐸𝑥 = 𝑐𝑜𝑠𝛼 = 𝑥 𝑐𝑜𝑠𝛼
4𝜋𝜀0 𝑃𝑀2 4𝜋𝜀0 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 𝑥 2
𝜆 𝜆
= 4𝜋𝜀 𝑥 𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑑𝛼 = 4𝜋𝜀 𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑑𝛼
0 0𝑑
𝜋
2 𝜆 𝜆
𝜋
2 𝜆 𝜋
Donc: 𝐸𝑥 = 𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑑𝛼 = 𝑐𝑜𝑠𝛼 𝑑𝛼 = 𝑠𝑖𝑛𝛼 −𝜋 2
−𝜋 4𝜋𝜀0 𝑑 4𝜋𝜀0 𝑑 −𝜋 4𝜋𝜀0 𝑑 2
2 2

𝝀 𝝀 𝟏 𝝀 𝟏
D’où: 𝑬𝒙 = ∗𝟐= et: 𝑬 𝑴 = 𝒊
𝟒𝝅𝜺𝟎 𝒅 𝟐𝝅𝜺𝟎 𝒅 𝟐𝝅𝜺𝟎 𝒅 9
4)

Le calcul indirect, par théorème de Gauss, est évidemment plus simple et plus rapide.

10
Solution:

11
Méthode de calcul direct du potentiel électrostatique.

Soit la figure suivante:

• On calcule le potentiel par la méthode directe


pour un point M de cote z>0

• L’élément de surface en vert est une


couronne élémentaire de rayon r et d'épaisseur dr.

• Cette couronne est vue sous un angle α depuis le point M.


On intégrera suivant α pour balayer toute la surface
de la couronne

• La surface de cette couronne élémentaire est: 𝒅𝑺 = 𝟐𝝅𝒓𝒅𝒓


• La charge élémentaire de cette couronne est: 𝒅𝒒 = 𝝈𝒅𝑺 = 𝝈𝟐𝝅𝒓𝒅𝒓

Alors: le potentiel élémentaire crée en M par cette couronne est comme suit:
𝟏 𝒅𝒒 𝟏 𝝈𝟐𝝅𝒓𝒅𝒓 𝝈𝒓
𝒅𝑽 = = = 𝒅𝒓
𝟒𝝅𝜺𝟎 𝑷𝑴 𝟒𝝅𝜺𝟎 𝑷𝑴 𝟐𝜺𝟎 𝑷𝑴

Cherchons V; 12
𝜎𝑟
On a trouvé que: 𝑑𝑉 = 𝑑𝑟 (1)
2𝜀0 𝑃𝑀

Comme on veut intégrer suivant α, on va chercher à tout exprimer en fonction de α et z:

𝑑𝛼
On a: 𝑟 = 𝑧𝑡𝑔𝛼 Alors: 𝑑𝑟 = 𝑧
𝑐𝑜𝑠 2 𝛼
𝑧
Et: 𝑃𝑀 =
𝑐𝑜𝑠𝛼

En développant l’équation (1), on trouve:

𝜎𝑧 𝑠𝑖𝑛𝛼
𝑑𝑉 = 𝑑𝛼
2𝜀0 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼
R
𝑧
Avec: 𝛼 varie de 0 à 𝛼𝑚𝑎𝑥 = cos−1
𝑅2 +𝑧 2

𝛼𝑚𝑎𝑥 𝛼𝑚𝑎𝑥
𝜎𝑧 𝑠𝑖𝑛𝛼 𝜎𝑧 𝑠𝑖𝑛𝛼 𝜎𝑧 1 𝛼𝑚𝑎𝑥
Alors: 𝑉 𝑀 = 𝑑𝛼 = 𝑑𝛼 =
0 2𝜀0 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 2𝜀0 0 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 2𝜀0 𝑐𝑜𝑠𝛼 0

𝜎𝑧 1
= −1
2𝜀0 𝑐𝑜𝑠𝛼𝑚𝑎𝑥 13
−1
𝑧
Sachant que: 𝛼𝑚𝑎𝑥 = cos
𝑅2 + 𝑧 2

Alors: 𝜎𝑧 1 𝜎𝑧 𝑅2 + 𝑧 2
𝑉(𝑀) = −1 = −1
2𝜀0 𝑐𝑜𝑠𝛼𝑚𝑎𝑥 2𝜀0 𝑧

𝝈
D’où: 𝑽(𝑴) = 𝑹𝟐 + 𝒛𝟐 − 𝒛 Pour z>0
𝟐𝜺𝟎

• On revient aux données du problème:

La symétrie de la distribution par rapport au plan du disque assure:

𝑉(−𝑧) = 𝑉(𝑧)

𝝈
Alors: 𝑽(𝑴) = 𝑹𝟐 + 𝒛𝟐 − 𝒛 𝑃𝑜𝑢𝑟 𝑡𝑜𝑢𝑡 z
𝟐𝜺𝟎
14
Exercice 2: Distributions de charges surfaciques

Solution:

15
𝜎>0
O
P’ P

16
x
B) Plan infini uniformément chargé

M’
D2 r

𝜎>0

O r
SI

SL
d 𝑑𝑆

D1 M 𝑬
17
x
3) On a trouvé: Si

D’autre part on a: 𝑄𝑖 = 𝜎𝑑𝑠 = 𝜎 𝑑𝑠 = 𝜎𝜋𝑟 2


𝑆𝑖 𝑆𝑖

Or:

D’où:

Sachant que 𝐸 𝑀 est porté par l’axe (OM) et il est dirigé de O vers M car 𝜎 > 0, alors:

𝑬(𝑴)
18
4)

Pour deux points M et M’ situés de part et d’autre du plan chargé, on a:

𝜎 𝑬(𝑴′)
Et on a: 𝐸(𝑀) − 𝐸(𝑀′ ) = 𝜀
0
M’(-d)

Alors: La traversée du plan s’accompagne d’un 𝜎>0


changement de sens de 𝑬.
O
P’ P
𝒊

M(d)

𝑬(𝑴)
19
5) Calcul direct du champ électrostatique

Soit le schéma ci-contre:


𝜎>0
Nous avons vu dans la question 1 que 𝑬 est
porté par l’axe (Ox), Alors: O
r
𝐸 𝑀 = 𝐸𝑥 𝑖 P
𝜃
dS
Cherchons 𝑬𝒙 ;

D’après le schéma, on a: 𝑑𝐸𝑥 = 𝑑𝐸𝑐𝑜𝑠𝛼


M(x)
Avec 𝒅𝑬 est le champ élémentaire créé au
𝑑𝐸(𝑀)
point M par la charge élémentaire dq
𝛼 𝑑𝐸𝑥
d’un élément de surface dS associé au point P.

Alors:
𝑑𝑞 x
𝑑𝐸𝑥 = 𝑐𝑜𝑠𝛼
4𝜋𝜀0 𝑃𝑀2
𝜎 dS
= 𝑐𝑜𝑠𝛼
4𝜋𝜀0 𝑃𝑀2 20
En coordonnées polaires (r,𝜽) on a:

 𝑑𝑆 = 𝑟𝑑𝑟𝑑𝜃

 𝑃𝑀2 = 𝑥 2 + 𝑟 2
𝑥 𝑥
 𝑐𝑜𝑠𝛼 = =
𝑃𝑀 𝑥 2 +𝑟 2
Alors:

𝜎 dS 𝜎𝑟𝑑𝑟𝑑𝜃 𝑥
𝑑𝐸𝑥 = 𝑐𝑜𝑠𝛼 =
4𝜋𝜀0 𝑃𝑀2 4𝜋𝜀0 (𝑥 2 + 𝑟 2 ) 𝑥 2 + 𝑟 2

𝜎𝑥 𝑟𝑑𝑟𝑑𝜃
=
4𝜋𝜀0 𝑥 2 + 𝑟 2 3 2

𝜎𝑥 𝑟𝑑𝑟𝑑𝜃 𝜎𝑥 𝑟𝑑𝑟𝑑𝜃
Donc: 𝐸𝑥 = = =
4𝜋𝜀0 𝑥 2 + 𝑟 2 3 2 4𝜋𝜀0 𝑥2 +
3
𝑟2 2

+∞ 2𝜋
𝜎𝑥 𝑟𝑑𝑟
= 3 𝑑𝜃
4𝜋𝜀0 0 𝑥2 + 𝑟2 2 0 21
+∞ 2𝜋
𝜎𝑥 𝑟𝑑𝑟
Alors : 𝐸𝑥 = 3 𝑑𝜃
4𝜋𝜀0 0 𝑥2 + 𝑟2 2 0

𝜎𝑥 1 +∞ 2𝜋
= − 𝜃
4𝜋𝜀0 2
𝑥 +𝑟 2 0 0

𝜎𝑥 1
= 2𝜋
4𝜋𝜀0 𝑥2
𝜎𝑥 1
=
2𝜀0 𝑥2

𝝈𝒙 𝟏 𝝈
D’où: 𝑬𝒙 = =
𝟐𝜺𝟎 𝒙 𝟐𝜺𝟎

𝝈
Et l’expression de 𝐸 𝑀 est comme suit: 𝑬 𝑴 = 𝑬𝒙 𝒊 = 𝒊
𝟐𝜺𝟎

22
Exercice 2: Distributions de charges surfaciques

Solution:

23
𝑬(𝑴)
1)
𝒅𝑺
On considère le schéma suivant: Surface de Gauss: Sg
M
Par raison de symétrie , le champ en tout point M à l’extérieur r
de la sphère (r>R) est porté par (OM) et son module r
ne dépend que de r. Et on a: 𝑆𝑐ℎ O
R
𝐸(𝑀) = 𝐸(𝑟).𝑒𝑟 𝜎
Cherchons E(r);
r>R: M à l’extérieur
On a: Ф= 𝐸. 𝑑𝑆 = 𝐸 𝑟 . 𝑑𝑆 = 𝐸(𝑟) 𝑑𝑆 de la sphère (O,R)
𝑆𝑔 𝑆𝑔 𝑆𝑔

𝜋 2𝜋
=𝐸 𝑟 𝑟 2 𝑠𝑖𝑛𝜃𝑑𝜃𝑑𝜑 = 𝐸 𝑟 𝑟 2 𝑠𝑖𝑛𝜃𝑑𝜃 𝑑𝜑
𝑆𝑔 0 0

= 𝐸 𝑟 𝑟 2 ∗ 2 ∗ 2𝜋

Alors: Ф = 𝑬 𝒓 . 𝟒𝝅𝒓𝟐

24
Nous avons trouvé que: Ф = 𝑬 𝒓 . 𝟒𝝅𝒓𝟐 (1)

D’autre part, d’après le théorème de Gauss on a:

𝑸𝒊𝒏𝒕
Ф= (2)
𝜺𝟎

Avec 𝑄𝑖𝑛𝑡 est la charge totale intérieure de la surface de Gauss (la sphère virtuelle de rayon r).

𝟏 𝑸𝒊𝒏𝒕
D’après (1) et (2) on a: 𝑬 𝒓 =
𝟒𝝅𝜺𝟎 𝒓𝟐

𝟏 𝑸𝒊𝒏𝒕
Donc: 𝑬(𝑴) = 𝟒𝝅𝜺 𝟐 .𝒆𝒓
𝟎 𝒓

C’est donc bien le même champ que celui que créerait la charge 𝑄𝑖𝑛𝑡 s’elle était
concentrée au centre O .

25
2) 𝑆𝑐ℎ
𝜎
 pour r<R; Mr
On considère le schéma suivant:
r
V O
D’après la symétrie du système on a: R
𝐸(𝑀) = 𝐸(𝑟).𝑒𝑟 Sg

Cherchons E(r);
r<R: M à l’intérieur
On a: Ф=𝐸 𝑟 . 4𝜋𝑟 2 de la sphère (O,R)

D’autre part, d’après le théorème de Gauss on a:

𝑄𝑖𝑛𝑡
Ф= Avec 𝑄𝑖𝑛𝑡 est la charge totale intérieure de la surface de Gauss
𝜀0
On a: 𝑄𝑖𝑛𝑡 =0 Alors: Ф=0

D’où: 𝑬 𝒓 =𝟎
26
 Traçons le graphe de E(r);

Pour r<R on a: 𝐸 𝑟 =0
1 𝑄𝑖𝑛𝑡
Pour r>R on a: 𝐸 𝑟 =
4𝜋𝜀0 𝑟 2

• La charge totale portée par la surface de la sphère (O,R) est donnée par:

𝑄𝑖𝑛𝑡 = 𝜎𝑑𝑆 = 𝜎 (𝑅𝑑𝜃)(𝑅𝑠𝑖𝑛𝜃𝑑𝜑)


𝑀∈𝑆𝑐ℎ
𝜋 2𝜋
𝜋
= 𝜎𝑅2 𝑠𝑖𝑛𝜃𝑑𝜃 𝑑𝜑 = 𝜎𝑅2 2𝜋 −𝑐𝑜𝑠𝜃 = 𝜎4𝜋𝑅2
0 0
0
On peut remarquer qu’à la traversée de la surface chargée, le champ subit
une discontinuité: 1 𝑄𝑖𝑛𝑡 𝜎
=
4𝜋𝜀0 𝑅 2 𝜀0 E(r)
𝜎
• Le graphe de E(r) est comme suit: 𝜀0
1 𝑄𝑖𝑛𝑡
4𝜋𝜀0 𝑟 2

O R r
27
3)
 Cherchons V;

On a: 𝐸 = −𝑔𝑟𝑎𝑑𝑉
D’autre part on a le champ électrostatique 𝐸 est radial et il est exprimé seulement en
fonction du composant r des coordonnées sphériques: 𝐸(𝑀) = 𝐸(𝑟).𝑒𝑟
𝜕𝑉 1 𝜕𝑉 1 𝜕𝑉
Sachant que: 𝑔𝑟𝑎𝑑𝑉 = 𝑒𝑟 + 𝑒θ + 𝑒
𝜕𝑟 𝑟 𝜕θ 𝑟𝑠𝑖𝑛θ 𝜕𝜑 φ

Alors:

𝐸 𝑟 =0 Si r<R
On a: La continuité du potentiel au point r=R
1 𝑄𝑖𝑛𝑡 implique:
𝐸 𝑟 = Si r>R
4𝜋𝜀0 𝑟 2

Donc: Finalement, on trouve:


𝑸 𝟏
𝒔𝒊 𝒓 ≤ 𝑹
Détermination des constantes d’intégration C1 et C2 𝟒𝝅𝜺𝟎 𝑹
𝑽 𝒓 =
𝑸 𝟏
On a: 𝒔𝒊 𝒓 ≥ 𝑹
𝟒𝝅𝜺𝟎 𝒓 28
 Traçons le graphe de V(r);

V(r)

𝑄 1
𝑉 𝑅 =
4𝜋𝜀0 𝑅
𝑄 1
4𝜋𝜀0 𝑟

r
O R

29
Exercice 2: Distributions de charges surfaciques

Solution:

30
1) z
 Pour r>R
Soit le schéma suivant:
D1
D’après la symétrie du système, on a: 𝑆𝑔
𝑂𝑀 𝑒𝑟 M
𝐸(𝑀) = 𝐸(𝑟).𝑒𝑟 Avec: 𝑒𝑟 =
𝑂𝑀 h O r
𝐸(𝑀)
Cherchons E(r) par application de théorème de Gauss;
R D2
Prenons comme surface de Gauss 𝑆𝑔 un cylindre coaxial, de rayon r ,
Sch
de hauteur h quelconque, fermé par deux disques D1 et D2
perpendiculaires à l’axe de symétrie.
0 0
On a: Ф = 𝐸 𝑀 . 𝑑𝑆 = Ф(𝐸, 𝑆𝑔𝐿 ) + Ф(𝐸, 𝐷1 ) + Ф(𝐸, 𝐷2 ) = 𝐸 𝑀 . 𝑑𝑆
𝑆𝑔 𝑆𝑔𝐿

= 𝐸 𝑟 .𝑒𝑟 . 𝑑𝑆. 𝑒𝑟 = 𝐸 𝑟 . 𝑑𝑆 = 𝐸(𝑟) 𝑑𝑆


𝑆𝑔𝐿 𝑆𝑔𝐿 𝑆𝑔𝐿

Alors: Ф = 𝐸 𝑟 . 2𝜋𝑟ℎ (1)

D’autre part, d’après le théorème de Gauss on a:


𝑄𝑖𝑛𝑡
Ф= Avec 𝑄𝑖𝑛𝑡 est la charge surfacique totale du cylindre ouvert
𝜀0 , de rayon R et de hauteur h,
Cherchons 𝑄𝑖𝑛𝑡 ; 31
On a: 𝑑𝑄 = 𝜎𝑑𝑆 𝑑𝑆 est la surface élémentaire de la surface latérale du
cylindre ouvert, de rayon R et de hauteur h

Alors: 𝑄𝑖𝑛𝑡 = 𝜎𝑑𝑆 = 𝜎 𝑑𝑆


𝑆 𝑆
2𝜋 ℎ
=𝜎 𝑅𝑑𝜑𝑑𝑧 = 𝜎𝑅 𝑑𝜑 𝑑𝑧 = 𝜎2𝜋𝑅ℎ
0 0

𝜎2𝜋𝑅ℎ
D’où: Ф=
𝜀0
𝜎2𝜋𝑅ℎ
Nous avons trouvé que: Ф = 𝐸 𝑟 . 2𝜋𝑟ℎ et Ф=
𝜀0

𝝈𝑹
Alors: 𝑬 𝒓 = Pour r>R
𝜺𝟎 𝒓

32
z
 Pour r<R

Soit le schéma suivant: R

D’après la symétrie du système on a: Sch 𝑆𝑔


h r
𝐸(𝑀) = 𝐸(𝑟).𝑒𝑟 𝐸(𝑀)

Cherchons E(r) par application de théorème de Gauss;

On a: Ф = 𝐸 𝑀 . 𝑑𝑆 = 𝐸 𝑀 . 𝑑𝑆
𝑆𝑔 𝑆𝑔𝐿

Alors: Ф = 𝐸 𝑟 . 2𝜋𝑟ℎ (1)

D’autre part, d’après le théorème de Gauss on a:


𝑄𝑖𝑛𝑡 Avec 𝑄𝑖𝑛𝑡 est la charge totale intérieure du cylindre
Ф=
𝜀0 de rayon r et de hauteur h (Surface de Gauss)

On a: 𝑄𝑖𝑛𝑡 =0 D’où: 𝐸 𝑟 =0

33
En résumé:
D1
On a: r>R: 𝑆𝑔
𝑒𝑟 M
h O r
𝐸(𝑀)
R
Sch

𝑄𝑖
Sachant que: Ф =
𝜀0
r<R:
𝑄𝑖
Alors: E=
2𝜋𝑟ℎ𝜀0 R
Sch 𝑆𝑔
h r
𝐸(𝑀)
D’où:

34
 Traçons le graphe de E(r);

Nous avons trouvé que:

𝐸 𝑟 =0 Si r<R
𝜎𝑅
𝐸 𝑟 = Si r>R
𝜀0 𝑟

Le graphe de E en fonction de r est comme suit:

E(r)
𝜎
𝜀0

O R r

Remarque: La traversée du surface chargée s’accompagne d’une discontinuité


𝜎
du module de 𝐸(𝑀) égale à 𝜀
0 35
2) 𝐸 𝑟 =0 Si r<R
On a trouvé: 𝜎𝑅
𝐸 𝑟 = Si r>R
𝜀0 𝑟

Alors:

Détermination des constantes d’intégration C1 et C2 : Ici la condition lim 𝑉(𝑟)=0 n’est


𝑟→∞
plus valable car il y a des charges à l’infini. Donc la seule condition disponible est celle relative
à la continuité du potentiel au point r=R , et qui se traduit par une relation entre les
deux constantes:

Ceci signifie que si on ne fixe pas la valeur de l’une de ces constantes, tout ce qu’on peut
déterminer parfaitement c’est la différence de potentiel:

≥R
36
Solution:

37
𝐸(𝑀)
𝒅𝑺
Sg
M
r
r
r>R: O
𝜌 R

Sg M
rr
r<R: 𝜌 O
R

38
Solution:

39
R2
R1

O
M

40
Solution:

41
𝐸(𝑀)

M
r

𝝈
𝝆𝒓 𝝆 O
𝒔𝒊 𝒓 < 𝑹𝟏 S1 :R1
𝟑𝜺𝟎
𝝆𝑹𝟑𝟏
Alors: 𝑬 𝒓 = 𝒔𝒊 𝑹𝟏 < 𝒓 < 𝑹𝟐
𝟑𝜺𝟎 𝒓𝟐
S2 :R2
𝝆𝑹𝟑𝟏 + 𝟑𝝈𝑹𝟐𝟐
𝒔𝒊 𝒓 > 𝑹𝟐
𝟑𝜺𝟎 𝒓𝟐 42
𝜌𝑟
4. 𝑠𝑖 𝑟 < 𝑅1
3𝜀0
𝜌𝑅13
On a: 𝐸 𝑟 = 𝑠𝑖 𝑅1 < 𝑟 < 𝑅2
3𝜀0 𝑟 2
𝜌𝑅13 + 3𝜎𝑅22
𝑠𝑖 𝑟 > 𝑅2
3𝜀0 𝑟 2

Alors:

𝜌𝑅12 𝜎
• C1 est telle que: V1(R1)=V2(R1) => 𝐶1 = + 𝑅
2𝜀0 𝜀0 2 43

Vous aimerez peut-être aussi