Vous êtes sur la page 1sur 3

Année universitaire 2020/2021

TD 1
La constitution des sociétés commerciales

EXERCICE 1 (extrait du DS 2019/2020)


Le 03 janvier de l’année 2016, la société anonyme « MDF.SA » est constituée entre Ahmed et 6 autres
actionnaires.
Ahmed apporte la situation active et passive de son ancienne entreprise telle qu’elle résulte de l’extrait
de la dernière balance établie à la date du 31/12/15 comme suit (valeurs nettes en DT):
 Frais préliminaires 2 850
 Terrains 50 000
 Constructions 50 000
 Matériels de transport 30 000
 Équipements de bureau 25 000
 Stocks de marchandises 14 000
 Fournisseurs d’exploitation 9 000
 Client (société SAMA) 7 000
 Banque 35 000
Les apports en numéraire sont libérés de minimum légal à la constitution. Tous les actionnaires se
sont libérés en versant le 31/01/2016 une somme de 125 000 dinars. Aucun versement anticipé n’a
été constaté.
Le 02/02/2016, la société règle les frais de constitution d’un montant de 7000 D dont 2000 dinars
sont supportés à l’occasion de la reprise de la construction.
Le 15/03/2016, le client SAMA verse à la société 5500 dinars pour solde de tout compte.
Le 01/03/2017 la société procède à l’appel du 2ème quart. Le 01/04/2017, date limite de libération,
le comptable de la société a constaté que Imed, souscripteur de 400 actions, a versé une somme
d’argent suffisante pour que ses actions soient libérées de ¾ et que Ahmed n’a pas répondu à l’appel.
Suite à une mise en demeure, la société déclare Ahmed défaillant le 31/05/2017 et procède à la vente
de ses actions le jour même. Le nouvel acquéreur achète les actions totalement libérées. La société
engage des frais de vente de 500 dinars.
Le 30/06/2017, la société règle l’actionnaire Ahmed par chèque bancaire pour solde de tout compte.
La perte nette de Ahmed, suite à la vente de ses actions, s’élève à 7850 dinars.
Le 02/05/2018, la société appelle le reste du capital, à libérer au plus tard le 31/05/2018. Tous les
actionnaires se sont libérés par virement bancaire.
TAF : sachant que la valeur nominale de l’action est de 100 dinars, que l’apport en numéraire
représente 2/3 du capital souscrit et que le taux d’intérêt de retard est de 6%, passer toutes les écritures
comptables nécessaires.
EXERCICE 2 (extrait de l’examen de la session principale 2017/2018)
La société anonyme CGT est constituée en juin 1995 au capital de 700 000 DT composé de 20 000
actions d’apport et de 50 000 actions de numéraire libérées partiellement.
Le 30/06/1995, date de libération des apports, le compte « 1013. Capital souscrit appelé versé » est
arrêté à 575 000 DT.

Page 1 sur 3
Année universitaire 2020/2021

L’apport en nature est constitué par un terrain (80 000 DT), un local (25 000 DT), deux voitures
(40 900 DT), des ordinateurs (3 500 DT), un fonds commercial (27 700 DT) et du matériel industriel
(28 500 DT).
L’actionnaire Wafa, possédant 5000 actions d’apport et 1000 actions de numéraire, libère la totalité
de son apport à la constitution.
Le 01/09/1998, la société appelle la fraction restante du capital, à libérer jusqu’au 30 septembre.
L’encaissement en banque, relatif à la libération, est de 110 000 DT.
Le 30/10/1998, la société encaisse 9 487,834 DT de la part de l’actionnaire Faouzi, seul retardataire
à la libération de la dernière fraction du capital.
Après mise en demeure, le conseil d’administration, réuni le 30/12/1998, déclare l’actionnaire Faouzi
défaillant et procède à la vente de ses actions à un prix unitaire de 9,750 DT.
Le 10/01/1999, la société CGT rembourse l’actionnaire Faouzi par chèque bancaire, déduction faite
des frais de vente de 492 DT et des intérêts de retard calculés au taux annuel de 8%.
TAF :
 Passer toutes les écritures comptables de la constitution au 10/01/1999
 Déterminer le résultat de l’actionnaire défaillant
EXERCICE 3 (extrait de l’examen de la session de contrôle 2015/2016)
La société « Times.SA » est constituée en 2010. La libération du capital est faite en 2 fractions (une
à la constitution et une en 2011). En 2010, les opérations de constitution se sont normalement
déroulées. Tous les actionnaires ont libéré leurs apports dans les délais impartis. Par ailleurs, Anis a
versé 12 000 DT en procédant à la libération de tout son apport. Le 30/04/2011, date de libération de
la 2ème fraction, la société a enregistré l’encaissement de la somme de 44 300 DT. Aroua et Omrane
n’ont malheureusement pas pu honorer leurs engagements à temps. Contrairement à Omrane qui a
réussi à verser 1 815 DT pour s’acquitter de sa dette après un mois de retard, Mme Aroua a été
déclarée défaillante 2 mois après la date de libération. Ses actions ont été vendues à 10,250 DT l’unité.
Les frais de vente se sont élevés à 175 DT.
Un extrait des capitaux propres de la société « Times.SA » à la date du 2ème appel se présente comme
suit :
01/04/2011
KSNA ?
KSANV 50 000
KSAV 150 000
TAF : Sachant que le capital de la société « Times.SA » est composé exclusivement d’actions de
numéraire (VN=10) :
1- Déterminer la valeur manquante sur l’extrait des capitaux propres en justifiant votre réponse.
2- Déterminer le montant du versement anticipé à la constitution ainsi que le nombre des actions
détenues par Anis.
3- Sachant que la part de Aroua dans le capital de la société « Times.SA » représente la moitié de la
part de Omrane, déterminer le nombre des actions détenues par chacun d’entre eux.
4- Analyser la situation de Aroua.
5- Reconstituer toutes les écritures comptables de l’exercice 2011.

Page 2 sur 3
Année universitaire 2020/2021

EXERCICE 4 (extrait du DS 2017/2018)


La société AMENYS-SA est constituée le 05/03/2012 au capital de 400 000 dt (VN=10 dt). Les
actions de numéraire, libérées du minimum légal à la constitution, représentent le ¼ du capital.
L’apport en nature est représenté par un local (120 000 dt), un terrain (85 000 dt), des machines
(47 500 dt), des ordinateurs (5 320 dt) et deux camions utilitaires (52 000 dt).
Le 01/03/2013, la société appelle le 2ème quart à libérer au 31/03. Le 01/04/2013, on extrait les
comptes suivants du grand livre de la société :
1012 KSANV 5 000 dt
446 Actionnaires, versements anticipés* 9 820 dt
* L’unique versement anticipé a été enregistré à la constitution suite à la libération intégrale d’un
apport.
Le 30/04/2013, le solde du compte « 446 Actionnaires, restant dû sur capital appelé » apparait
débiteur de 3 500 dt, suite à la libération de deux actionnaires de leurs parts.
Le 15/05/2013, des mises en demeure sont adressées à trois actionnaires retardataires (Fatima, Elyes
et Férid). Le 30/05/2013, Férid, détenant 650 actions, libère sa part.
Le 15/06/2013, la société procède à la vente des actions non libérées. Le prix de vente unitaire est de
4,500 dt sauf pour les 150 actions de Fatima, qui sont vendues à 10 dt l’unité totalement libérée. Les
frais de vente s’élèvent à 0,400 dt par action.
Travail à faire :
1- Passer toutes les écritures comptables du 05/03/2012 au 15/06/2013, sachant que le taux d’intérêt
de retard est de 6%.
2- Analyser la situation de Fatima et de Elyes après la vente de leurs actions.

Page 3 sur 3

Vous aimerez peut-être aussi