Vous êtes sur la page 1sur 9

Master finance audit et contrôle de gestion

7éme promotion

IAS 7
TABLEAUX DES FLUX DE TRESORERIE

Réalisée par:
BELARBI YASMINA

2020/2021
Contenu
I. La présentation de la norme ........................................................................................................... 2
1.1 Notion de base ........................................................................................................................ 2
1.2 Le champ d’application de la norme ....................................................................................... 2
1.3 L´objectif de la norme............................................................................................................. 2
II. Contenu de la norme ....................................................................................................................... 3
2.1 L’organisation du tableau des flux .......................................................................................... 3
2.2 Exemple des diffèrent flux ............................................................................................................ 3
2.3 Construction du tableau de flux de trésorerie .............................................................................. 4
Cas pratique............................................................................................................................................. 5

1
NORME IAS 07
-IAS 7 a été publié par l´IASB en 1992 pour la première fois.

-IAS 7 entre en vigueur pour les états financiers des périodes ouvertes à compter du 1er
janvier 1994. Mais elle a été amendée ultérieurement à plusieurs modifications.

-Au niveau de l’Union Européenne IAS 7 a été homologué antérieurement par le


règlement CE n° 1725/2003 du 29 septembre 2003.

- LA COMMISSION EUROPÉENNE le 3 novembre 2008, a regroupé un seul texte (le


règlement CE n° 1126/2008) qui reprend la version de l'IASB publiée en 1992 et les
amendements successifs à cette norme introduits par d'autres normes et interprétations
homologuées au sein de l'Europe le 15 octobre 2008.

-Les derniers amendements (modifications) s’appliquent aux exercices ouverts à compter


du 1er janvier 2017, et l’application anticipée est permise.

I. La présentation de la norme
1.1 Notion de base
Tableau des flux de trésorerie présent des informations sur l’évolution de la
trésorerie et des équivalents de trésorerie.

 La trésorerie est constituée des fonds en caisse et les dépôts à vue.

 Les équivalents de trésorerie sont les placements à court terme, très


liquides et facilement convertibles dont le risque de variation de valeur est
négligeable. (leur terme ne doit pas, dépasser 3 mois)

1.2 Le champ d’application de la norme


Tableau des flux de trésorerie est obligatoire et fait partie intégrante des états financiers
décrivent par IAS1.

Toute société soumise aux normes IAS est tenue de présenter un tableau des flux de
trésorerie dans ses états financiers de base selon les dispositions définies par norme.

1.3 L´objectif de la norme


Tableau des flux de trésorerie permet aux lecteurs des comptes de l’entreprise d´avoir
les informations nécessaires sur :

- Les variations des actifs nets (Actif immobilisé + actif circulant – dettes) ;
- La solvabilité et la liquidité de l’entreprise ;

2
- la variation de la trésorerie entre le début et la fin de l’exercice.

En bref : L’objectif de la présente de cette norme est d’imposer l’information sur


l’historique des évolutions de la trésorerie et des équivalents de trésorerie d’une entité au
moyen d’un tableau des flux de trésorerie.

II. Contenu de la norme


2.1 L’organisation du tableau des flux
Les flux de trésorerie doivent obligatoirement être classés selon les catégories suivantes :

 Flux générés par les activités opérationnelles. (cash flow from operating activities )

Représentent la différence entre les encaissements et les décaissements liés aux activités
opérationnelles, autrement dit il représente les activités qui génèrent des produits et autres
activités non liées à l’investissement et au financement.

 Flux générés par les activités d’investissement. (cash flow from investing activities)

Représentent les décaissements sur acquisition et encaissements sur l’actif à long terme.

 Flux générés par les activités de financement. (cash flow from financing activities )

Activités ayant pour conséquence de modifier la taille et la structure des fonds propres ou
des emprunts de l’entreprise.

2.2 Exemple des diffèrent flux

Flux de trésorerie Flux de trésorerie Flux de trésorerie de


opérationnel d’investissement financement
Encaissement : Encaissement : Entré
-vente de biens et de la prestation -cession des immobilisations et -émission d'actions ou d'autres
de services d'autres actifs à long instruments de capitaux propre
-redevances, commissions et terme; - nouveaux emprunt à long terme
d'autres produits - remboursement d'avances et de Sortie :
Décaissement : prêts consentis à d'autres parties -Distribution de dividendes,
- fournisseurs de biens et services - vente des titres ou -Remboursement d’emprunt
- salaire, charge d’instrument de capitaux propres - acquérir ou racheter les actions de
- remboursements d'impôts sur le - dividende reçus l'entité
résultat, Décaissement
- intérêt payé -Acquisition des immobilisations
/ des filiales
- avance de trésorerie

3
2.3 Construction du tableau de flux de trésorerie

Les flux de trésorerie opérationnels sont déterminés soit par la méthode dite directe ou
indirect.

 La méthode directe : consiste à déterminer le montant des flux


d’exploitation par le calcul des encaissements et les décaissements relatifs aux
activités opérationnelles de l’entité. Cette méthode est recommandée par les normes
IFRS.

Exemple d’un TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

DESIGNATION Montant
Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles
+Encaissement reçus des clients
-Sommes versées aux fournisseurs et au personnel
-Intérêts et autres frais financiers payés
-Impôts sur les résultats payés
=Flux de trésorerie net provenant des activités opérationnelles (A)

Flux de trésorerie provenant des activités d’investissement


- acquisition d'immobilisations corporelles ou incorporelles
+cessions d'immobilisations corporelles ou incorporelles ou autres
-Décaissements sur acquisition d'immobilisations financières
+ cessions d'immobilisations financières
+Intérêts encaissés
+ dividende reçus
=Flux de trésorerie net provenant des activités d'investissement (B)
Flux de trésorerie provenant des activités de financement

+Encaissements suite à l'émission d'actions


-Dividendes et autres distributions effectués
+Encaissements provenant d'emprunts
-Remboursements d'emprunts ou d'autres dettes
Flux de trésorerie net provenant des activités de financement (C)

Variation de trésorerie de la période (A+B+C)


Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture de l'exercice
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture

 La méthode indirecte :

Selon cette méthode le flux de trésorerie net provenant des activités opérationnelles se
détermine en ajustant le résultat en tenant du compte :

4
- des variations de certain poste du BFR (stocks et les créances et dettes
opérationnelles)
- des éléments sans effet de trésorerie, tels que les amortissements, les
provisions, les impôts différés, les gains ou pertes de change latents, les bénéfices non
distribués des entreprises associées etc.
- la déduction des produits financiers, et l’ajout des charges financières

Cette méthode a l‘avantage pour l’utilisateur de mieux faire apparaitre la manière dont le
résultat net et les amortissements ont contribué au financement des investissements.

Cas pratique
L’entreprise YASO adopte les normes IFRS. Elle vous remet les informations
suivant :
Le bilan au 31/ 12/N
Actif N N-1 Passif N N-1
Immobilisation brute 12597 10000 Capital 7138 50000
7 0 9
Amortissement -32054 -23000 Réserve 7245 7245
Immobilisation financier 10510 12000 Résultat net 1024 14500
6
Actif non courant 10443 89000 Capitaux propres 8888 71745
3 0
Stock 657 1113 Provision 3280 2300
Créance client 12624 12972 Impôt diffère 1457 220
Trésorerie 6605 -2134 Emprunt 2821 23500
5
Actif courant 19886 11955 Passif non courant 3295 26020
1 2
Dette fournisseurs 2487 3186
Totale actif 12431 10095 Totale passif 1243 10095
9 1 19 1

Autre information relative à l´exercice N :

 Encaissements reçus des clients et autres débiteurs : 157 624.


 Sommes versées aux fournisseurs, au personnel et autres débiteur : 132 347.
 Intérêts payés : 7 029.
 Intérêts encaissés : 4 563.
 Dividendes reçus : 456.
 Immobilisations corporelles acquises au cours de l'exercice : 25 977.
 Immobilisations financières cédées au cours de l'exercice (valeur brute 1 490,
moins-value de cession 645) : 845.
 Augmentation de capital par apports en numéraire : 12 000.
 Dividendes mis en distribution au cours de l'exercice : 5 111
 Impôts sur le résultat payés : 1 000.

5
 Encaissement provenant d'emprunts : 6 000.
 Remboursement d'emprunts : (1 285).
 produit des placements financiers constatés d’avance : 5 019

TAF :

Présenter le tableau de flux de trésorerie selon les deux méthode (méthode direct,
méthode indirect)

Correction

Méthode direct

Elément N
Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles
Encaissement reçus des clients +157 624
Sommes versées aux fournisseurs, au personnel et autres débiteur - 132 347
Intérêt payés - 1 000
Impôt sur résultat - 7 02

Flux de trésorerie net provenant des activités opérationnelles (A) 17 248


Flux de trésorerie provenant des activités d’investissement
Acquisition d’immobilisation corporelle - 25 977
Encaissement sur cession d’immobilisation +845
Intérêts encaissées +4 563
Dividendes reçus +456
Flux de trésorerie net provenant des activités d’investissement (B) - 20 113
flux de trésorerie provenant des activités de financement
Augmentation de capital 12 000
Produits d’emprunt long terme 6 000
Remboursement d’emprunts -1 285
Dividendes versés - 5 111
Flux de trésorerie net provenant des activités de financement(C) 11 604
Variation de trésorerie de la période (A+B+C) ou (E-D) 8 739
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture de l'exercice (D) - 2 134
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de l'exercice (E) 6 605

Méthode indirect

Calcule de :

Variation du BFR = BFR(N) – BFR (N-1)

BFR(N)= (657+12624)- 2487 = 10794 BFR (N-1) = (1113+129729 – 3186 = 10899

 Variation de BFR = 10794 – 10899 = -105  diminution de BFR

6
 Variation d ´impôt diffère = 1457-220 = 1237
 Variation (amortissement / provision) = (32 054-23000) + (3280-2300) =
10034
 Moins-value : 645

Elément N
Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles
Résultat net 10246
+ amortissement / provision +10034
- Produit financier -5019
+/- variation de BFR +105
-/+ plus / moins-value +645
+ variation d’impôt diffère +1237

Flux net de trésorerie provenant des activités opérationnelles(A) 17248


Flux provenant des ac tivités d’investissement
Acquisition d’immobilisation corporelle - 25 977
Encaissement sur cession d’immobilisation +845
Intérêts encaissées +4 563
Dividendes reçus +456

Flux de trésorerie net provenant des activités d’investissement (B) - 20 113


Flux de trésorerie provenant des activités de financement
Augmentation de capital 12 000
Produits d’emprunt long terme 6 000
Remboursement d’emprunts -1 285
Dividendes versés - 5 111

Flux de trésorerie net provenant des activités de financement(C) 11 604


Variation de trésorerie de la période (A+B+C) ou (E-D) 8 739

Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture de l'exercice (D) - 2 134


Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de l'exercice (E) 6 605

7
Pour conclure : Le tableau des flux de trésorerie est bâté sur les égalités suivantes :

Trésorerie à Trésorerie à
la clôture l’ouverture

Flux de trésorerie Flux de trésorerie Flux de trésorerie


provenant des provenant des provenant des
activités activités activités de
opérationnelles d’investissements financement

Vous aimerez peut-être aussi