Vous êtes sur la page 1sur 3

Chers frères et sœurs de Q&R Spirituelles :

Je suis un croyant qui vient d’accepter l’œuvre de Dieu. Même si les réunions
d’échange et la lecture des paroles de Dieu sont très importantes pour un chrétien,
mon métier exigeant et fatiguant me prend tout mon temps. Je gagne bien ma vie mais
je me sens toujours vide dans mon cœur. Comment puis-je équilibrer la croyance en
Dieu et la vie professionnelle très chargée ?

Xiao Dong

Cher Xiao Dong,

Comment allez-vous ? Votre question m’a préoccupé également pendant certain


moment. En échangeant avec des frères et des sœurs du Seigneur et en continuant à
lire les paroles de Dieu, j’ai commencé à comprendre les intentions de Dieu. Pour
équilibrer le travail et la croyance et avoir une perspective appropriée du travail, nous
devons comprendre les deux points suivants :

Si nous agissons selon les paroles du Seigneur Jésus, nous ne nous perdrons pas.

Jésus a dit : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort
de la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4). « C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez
pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez
vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?
Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien
dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus
qu’eux ? » (Matthieu 6:25-26). « Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que
mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces
choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez
besoin » (Matthieu 6:31-32).

La parole de Dieu nous fait comprendre que tout est sous Son contrôle, y compris
notre vie et notre travail. Tant que nous Lui faisons confiance et que nous vivons selon
Ses paroles, nous recevrons Ses bénédictions. En tant que chrétien, nous devons tout
essayer de comprendre par Ses paroles et accepter que la parole de Dieu soit le
fondement de notre vie.

Tous nos besoins matériels sont fournis par Dieu. La Bible raconte l’histoire du
prophète Élie. Quand il se cacha dans le ravin du torrent de Kerith, Dieu ordonna aux
corbeaux de lui apporter à manger. Grâce à cela, Élie ne mourut pas de faim. Nous
l’avons tous lu plusieurs fois. Il s’est avéré qu’il y a beaucoup de frères et de sœurs qui
ont vécu de telles expériences. Au début, le manque de revenus nous préoccupe peut-
être, mais avec le temps, nous découvrirons que Dieu nous a donné plus que ce dont
nous avons besoin. À ce stade, nous verrons que la grâce de Dieu suffit amplement,
que nous ne ressentons pas de besoins extravagants et que nous sommes détendus.

En fait, notre foi et notre travail ne se contredisent pas. Comment construisons-nous


une bonne relation avec Dieu au travail ?

Recentrons-nous et nous verrons la main de Dieu dans notre travail.

Le Seigneur Jésus a dit : « Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en
esprit et en vérité » (Jean 4:24). Dieu est Esprit. Il contrôle tout. Nous pouvons vénérer
Dieu et construire une relation avec Lui à tout moment et en tout lieu. Si nous nous
concentrons sur l’expérimentation de Ses paroles lorsque nous travaillons, alors nous
pourrons voir Ses actions merveilleuses dans chaque chose et apprécier Sa compagnie
quotidienne. Il nous aidera à résoudre nos problèmes et difficultés et nous apprendra
à être une personne honnête. Après avoir acquis comme cela, même si la fatigue du
travail et le temps pressé, nous pourrions être positif pour confronter notre travail de
chaque jour.

Permettez-moi de partager avec vous une de mes expériences réelles. Au début, je


pensais que le travail était le travail et que la croyance était la croyance, et que ces
deux choses étaient totalement indépendantes. Je pensais que je pouvais vraiment
adorer Dieu seulement pendant les réunions d’église. Je travaillais dans un restaurant
à cette époque. J’étais très occupé et il y avait plusieurs réunions d’église chaque
semaine. J’avais toujours l’impression d’être à court de temps et je n’avais pas le
temps de lire les paroles de Dieu, encore moins de les expérimenter. Et j’avais aussi
l’impression que mes heures de travail étaient longues et fatigantes. Une sœur a
partagé avec moi un paragraphe de la parole de Dieu lors d’une réunion : « car pour
marcher dans la voie de Dieu, nous ne pouvons négliger quoi que ce soit qui nous
concerne ou qui se passe autour de nous, même les petites choses. Peu importe si
nous pensons que nous devrions lui prêter attention ou non, tant que toute question
nous préoccupe, nous ne devrions pas l’oublier. Tout ce qui entoure cette question
devrait être considéré comme le test de Dieu à notre égard. Que dire de ce genre
d’attitude ? Si tu as ce genre d’attitude, alors cela confirme un fait : ton cœur craint
Dieu et ton cœur est prêt à s’éloigner du mal. Si tu as ce désir de satisfaire Dieu, alors
ce que tu mets en pratique n’est pas loin de la norme de la crainte de Dieu et de
l’éloignement du mal. Certains croient souvent que les choses qui ne reçoivent pas
beaucoup d’attention de la part des gens, les choses qui sont rarement mentionnées,
sont simplement des bagatelles et n’ont rien à voir avec la pratique de la vérité.
Lorsque ces gens affrontent une telle chose, ils lui portent peu d’intérêt et l’oublient
rapidement. Mais en fait, cette chose est une leçon que tu devrais étudier, une leçon
sur la manière de craindre Dieu, sur la manière de s’éloigner du mal. De plus, ce qui
devrait te préoccuper encore davantage, c’est de savoir ce que Dieu fait lorsque cette
chose se présente à toi. Dieu est juste à tes côtés, observant chacune de tes paroles et
chacun de tes actes, observant tes actions, les changements dans ton esprit, c’est
l’œuvre de Dieu. » En lisant les paroles de Dieu et en échangeant avec mes sœurs, je
savais que je devais traiter les gens et toutes les choses selon les paroles de Dieu.
Toutes les choses que nous voyons, les gens que nous rencontrons, le travail que nous
faisons sont des épreuves à des degrés divers données par Dieu. Il veut que nous Le
craignions profondément et que nous suivions fidèlement Ses paroles dans toutes les
épreuves. Je ne savais pas comment communier avec Dieu dans le passé et je ne
savais pas comment mettre Ses paroles en pratique. J’avais laissé passer maintes
occasions de gagner la vérité. Mais ensuite, j’ai commencé à prêter attention aux actes
de Dieu et à expérimenter Ses paroles dans mon travail.

Une fois, mon responsable m’a demandé d’ajouter d’autres prestations diverses sur les
chèques des clients afin que nous puissions les facturer davantage. Quand je pense
aux paroles du Seigneur : « Que votre parole soit oui, oui, non, non ; ce qu’on y ajoute
vient du malin » (Matthieu 5:37), Je savais que je ne devais pas tromper les clients,
mais je ne voulais pas offenser mon manager. Je ne voulais pas qu’il m’enlève ma
prime, ou pire encore, me vire. J’ai alors soudain réalisé que c’était une épreuve de
Dieu et que Dieu était à côté de moi pour analyser mon comportement. J’ai prié Dieu :
« Oh, mon Dieu. Je suis prêt à négliger ma chair pour pratiquer la vérité. Peu importe
la façon dont les autres me traitent, je veillerai à vivre en accord avec Vous, à établir
une bonne relation avec Vous, à expérimenter Vos paroles et à apprendre à être
honnête. Puissiez-Vous m’aider. » Après avoir prié, mon cœur s’est calmé. Bien que je
n’aie pas fait ce que mon manager m’avait dit, mais qu’au contraire, j’ai agi
conformément aux exigences de Dieu, mon manager n’a pas dit un mot, ni m’a
réprimandé. J’ai alors compris qu’en pratiquant les paroles de Dieu, nous pouvons
obtenir la paix intérieure, ce que l’argent ne peut jamais acheter. Plus tard, je me suis
concentré sur la pratique des paroles de Dieu dans ma vie professionnelle. Je sentais
que j’avais rétabli une bonne relation avec Dieu et que mon travail n’était plus
fatiguant.

Pour concilier vie professionnelle et foi, nous n’avons rien à sacrifier à l’extérieur. Nous
devons simplement suivre les paroles de Dieu et les laisser être les principes de base
de notre vie. De cette façon, vous recevrez la liberté, la paix intérieure et les
bénédictions de Dieu. Que Dieu vous bénisse !

Q&R Spirituelles

Xiao Ming

Les opinions exprimées par l'auteur de cet article ne sont pas celles d'Opera News.