Vous êtes sur la page 1sur 13

Ministère des Finances

Conseil National de la Comptabilité


CNC

Préparation à l’examen du Diplôme d’Expert Comptable

Comptabilité Approfondie

Impôt sur le résultat


Etude de cas avec corrigé

Session 2012
________________
Brahim Tiguemounine
Expert Comptable

ETUDE DE CAS

Etude de cas Page 1


Le service comptable de l’entité MEUBLECHIC a établi le 31/12/N une balance générale provisoire de
l’exercice N en omettant de traduire en comptabilité les écritures ci-après.  Le taux d'impôt à l’IBS est
de 19 % :

- N’ayant pas consacré d’actions de formation continue et d’apprentissage au profit de son


personnel (1%+1% de la masse salariale annuelle), l’entité est tenue de constater cette
charge qui se chiffre à 1 500 KDA avec en plus une pénalité de retard de 10% (1)
- Les loyers du logement de fonction d’un cadre dirigeant s’élèvent annuellement à : 1 800
KDA les neuf premiers mois de l’année ont été réglés en n-1 et comptabilisés dans le compte
‘’486’’charges constatées d’avance ; (2)
- La société constate qu’une créance de : 2 340 KDA TTC sur le client ABC est totalement
perdue, ce dernier étant en liquidation judiciaire ;
- Sur la base de son chiffre d’affaires de l’exercice N, la société a évalué la provision pour
garanties données à ses clients à un montant de : 1 200 KDA :
- La provision pour indemnité de départ à la retraite est évaluée à : 16 000 KDA celle de N-1
était de : 15 000 KDA, les règlements au cours de l’année étant de: 3 000 KDA;
- La société a acquis une construction qu’elle a occupée le 02/01/N-10. Le coût d’acquisition
de cette immobilisation s’élève à : 40 000 KDA amortissable en linéaire sur 25 ans. Au
02/01/N, cette immobilisation a été réévaluée par un expert à une fois et demi sa valeur
comptable, La valeur résiduelle est supposée nulle (réévaluation et dotations de N non
constatées) (3) ;
- La taxe du véhicule de tourisme acquis pour : 2 600 KDA doit être constatée pour :
300 KDA (4) ;
- Un véhicule utilitaire acquis le 02/01/N-3 pour : 6 000 KDA amortissable sur 5 ans a été cédé
le 30/12/N pour : 1 500 KDA, sa valeur résiduelle est nulle ; (5)
- La société à reçu par virement bancaire de sa filiale sa participation aux bénéfices pour :
4 500 KDA ; (6)
- Au cours de l’exercice N-1 la société a constaté une provision pour risque de  : 2 800 KDA
relative à un licenciement d’un salarié. Le 30/12/N, le tribunal a condamné la société à verser
l’indemnité de : 2 500 KDA à son salarié. Des honoraires d’avocat se sont élevés à 100 KDA
HT.

Informations complémentaires :

- Des cadeaux pour : 60 KDA ont été offerts à l’occasion de la fête de la femme, voir la balance
en annexe (2).
- Dans les dotations aux amortissements du matériel de transport au 31/12/N figurent les
dotations des deux véhicules l’un de tourisme acquis pour : 1 500 KDA et l’autre utilitaire
acquis pour : 2 600 KDA HT amortissables sur 5 ans ; (7)
- Se basant sur le plan d’affaires indiquant une forte probabilité de pouvoir imputer la perte de
l’exercice n-1 de : 10 000 KDA sur les bénéfices futurs, les dirigeants de la société avaient
instruit le comptable qui a constaté un IDA de : 1 900 KDA ;

Travail demandé :

Etude de cas Page 2


Passer dans le journal les écritures ci-dessus, et présenter au 31/12/N conformément au SCF, le
compte de résultat avec une ventilation par nature.

Déterminer l’impôt sur le résultat avec la méthode de l’impôt différé et avec la méthode de l’impôt
exigible (ancienne méthode).

Informations utiles :

(1) Art. 9 du Décret exécutif n°98-149 du 13 mai 1998. ‘’Ces taxes n’obéissent pas aux règles d’exonération
prévues par la législation en vigueur et ne sont pas déductibles de l’assiette de l’impôt sur le revenu global ou
les bénéfices des sociétés’’. L’article 2 de ce décret est modifié par l’article 4 du décret 09-262 du 24 Août 2009
qui stipule ‘’Les taxes ci-dessus citées sont dues lorsque les employeurs visés aux articles 2 et 3 du présent
décret ne consacrent pas un montant au moins égal à 1% de la masse salariale annuelle aux actions de
formation professionnelle continue, et un montant au moins égal à 1% de la masse salariale annuelle aux
actions d’apprentissage’’

(2)Art. 169 − 1) (du CIDTA) Ne sont pas déductibles pour la détermination du bénéfice net fiscal :
- les dépenses, charges et loyers de toutes natures afférents aux immeubles qui ne sont pas directement
affectés à l’exploitation;
- les cadeaux de toute autre nature, à l’exclusion de ceux ayant un caractère publicitaire lorsque leur valeur
unitaire ne dépasse pas 500 DA, les subventions, les libéralités et les dons à l’exception de ceux consentis en
espèces ou en nature au profit des établissements et associations à vocation humanitaire, lorsqu’ils ne
dépassent pas un montant annuel de 200.000 DA;
- les frais de réception, y compris les frais de restaurant, d’hôtel et de spectacle, à l’exception de ceux dont les
montants engagés sont dûment justifiés et liés directement à l’exploitation de l’entreprise.

(3) Art. 186 − Le supplément des dotations aux amortissements dégagé des opérations de réévaluation sera
rapporté au résultat de l’année.

(4) Art. 26. (du CIDTA) Les véhicules immatriculés dans la catégorie des voitures particulières (VP), de moins de
cinq (5) années d’âge, figurant dans le bilan des sociétés, ou pris en location par ces mêmes sociétés durant
une période cumulée égale ou supérieure à trois (3) mois au cours d’un exercice fiscal, par les sociétés établies
en Algérie, sont soumis à une taxe annuelle dont le montant est fixé comme suit :EUR DU VEHICULE A L‘ACQ
Entre 2.500.000 DA et 5.000.000 DA : 3 00 000 DA
Plus de 5.000.000 DA : 5 00 000 DA.
La taxe n’est toutefois pas applicable aux véhicules destinés exclusivement soit à la vente, soit à la location, soit
à l’exécution d’un service de transport à la disposition du public, lorsque ces opérations correspondent à
l’activité normale de la société propriétaire. La taxe n’est pas déductible pour l’établissement de l’impôt.
La taxe est acquittée à l’occasion du règlement du solde de liquidation de l’impôt sur les bénéfices des sociétés.

(5) Art. 173 – 1 (du CIDTA) Le montant des plus-values provenant de la cession partielle ou totale des éléments
de l’actif immobilisé dans le cadre d’une activité industrielle, commerciale, artisanale ou agricole ou dans
l’exercice d’une activité professionnelle, à rattacher au bénéfice imposable, est déterminé en fonction de la
nature des plus-values telles que définies à l’article précédent :
- S’il s’agit de plus-values à court terme, leur montant est compté dans le bénéfice imposable, pour 70 %;
- S’il s’agit de plus-values à long terme, leur montant est compté, pour 35 %.

(6)Art. 147 bis (du CIDTA) Les revenus provenant de la distribution des bénéfices ayant été soumis à l’impôt
sur les bénéfices des sociétés ou expressément exonérés ne sont pas compris dans l’assiette de l’impôt sur les
bénéfices des sociétés.

(7) Loi de finances 2010 ‘’la base de calcul des annuités d’amortissement déductibles est limitée pour ce qui est
des véhicules de tourisme à une valeur d’acquisition unitaire de 1.000.000 DA. Ce plafond de 1.000.000 DA ne
s’applique pas lorsque le véhicule de tourisme constitue l’outil principal de l’activité de l’entreprise’’.

Annexe :

Etude de cas Page 3


Balance des comptes de l’EPE/SPA MEUBLECHIC arrêtée provisoirement au 31/12/N


Intitulés des comptes Soldes en DA
comptes

Débiteurs Créditeurs

101 Capital social 200 000 000


103 Primes liées au capital social 8 000 000
106 Réserves 12 000 000
110 Report à nouveau 8 100 000
133 Impôts différés actif (1 900+2 850+532) 5 282 000
153 Provisions pensions et obligations similaires 15 000 000
158 Provisions pour litiges 2 800 000
164 Emprunt auprès des établissements de crédit 12 000 000
213 Constructions 40 000 000
215 Matériel et outillages industriels 36 000 000
218 Autres immobilisations corporelles (véhicule lourd) 6 000 000
2181 Autres immobilisations corporelles (véhicule de tourisme) 2 600 000
2182 Autres immobilisations corporelles (véhicule de tourisme) 1 500 000
261 Titres de filiales 18 000 000
2813 Amortissements constructions 16 000 000
2815 Amortissements installations techniques 3 600 000
2818 Amortissements autres immob. corpor. (véhicule lourd) 3 600 000
28181 Amortissements autres immob. corpor. (véhicule tourisme) 1 560 000
28182 Amortissements autres immob. corpor. (véhicule tourisme) 900 000
310 Matières premières et fournitures 53 500 000
351 Produits intermédiaires 11 345 000
355 Produits finis 63 245 000
401 Fournisseurs 49 224 000
411 Clients 97 326 400
416 Clients douteux 2 340 000
431 Sécurité sociale 600 000
444 Etat, impôts sur le résultat 780 000
445 Etat, taxes sur le chiffre d’affaires 580 000
467 Autres comptes débiteurs ou créditeurs 540 000
486 Charges constatées d’avance 1 350 000
487 Produits constatés d’avance 525 000
491 Pertes de valeur sur comptes de clients 2 000 000
512 Banque comptes courants 10 087 000
601 Matières premières 144 562 000
607 Achats non stockés matières et fournitures 2 726 000
6091 Rabais, remises, ristournes obtenus sur achats 400 000
615 Entretien, réparation et maintenance 1 200 000
616 Primes d’assurances 4 200 000
620 Autres services extérieurs 6 800 000
622 Rémunérations intermédiaires 11 200 000
631 Rémunération du personnel 88 360 000
638 Autres charges du personnel 2 450 000
642 Impôts, taxes non récupérables sur chiffre d’affaire 5 890 000
656 Amendes et pénalités 60 000
657 Charges exceptionnelles gestion courante 12 000
666 Pertes de change 653 600

Etude de cas Page 4


68113 Dotations aux amortissements constructions 00
68115 Dotations aux amortissements Installations techniques 3 600 000
68118 Dotations aux amortissements, matériel de transport 1 200 000
681181 Dotations aux amortissements, véhicule lourd 520 000
681182 Dotations aux amortissements, matériel de transport 300 000
701 Ventes de produits finis 294 500 000
723 Variation de stocks d’encours 1 200 000
724 Variations de stocks de produits 1 300 000
748 Subventions d’exploitation 9 000 000
766 Gains de change 860 000
Totaux 633 689 000 633 689 000

Etude de cas Page 5


Corrigé étude de cas
________________________31/12/N__________________________
641 Impôts, taxes et versements assimilés sur rémunérations 1 500
656 Amendes et pénalités 150
447 Autres impôts, taxes et verse. Assimilés 1 650
Constatation amendes et pénalités
________________________ d° __________________________
613 Locations 450
401 Fournisseur de services 450
Constatation des loyers du 4ème trimestre N
________________________ d° __________________________
613 Locations 1 350
486 Charges constatées d’avance 1 350
Reclassement charges payées d’avance
________________________ d° __________________________
491 Pertes de valeur sur comptes de clients 2 000
785 Reprise d’exploit sur pertes de val et prov 2 000
Reprise de la provision sur clients douteux
________________________ d° __________________________
654 Pertes sur créances irrécouvrables 2 000
442 TVA collectée 340
416 Clients douteux 2 340
Constatation de pertes sur créances clients irrécouvrables
________________________ d° __________________________
68x Dotations aux provisions pour risque et charges d’exploit 1 200
158 Autres provisions garanties données aux clients 1 200
Constatation provisions pour garanties données aux clients
________________________ d° __________________________
133 Impôt différé actif 228
692 Imposition différée actif 228
Constatation IDA (1 200x19%)
________________________ d° __________________________

Etude de cas Page 6


_______________________ d° _________________________
153 Provisions pour pensions et obligations similaires 3 000
428 Personnel pension et obligations similaires 3 000
Utilisation/réajustement de la provision
________________________ d° __________________________
428 Personnel pension et obligations similaires 3 000
512 Banque 3 000
Règlement indemnité départ en retraite
_______________________ d° _________________________
692 Imposition différée actif 570
133 Impôts différés actif 570
Réajustement IDA sur indemnité départ en retraite 3 000x19%
_______________________ d° _________________________
68x Dotations aux provisions indemn départ en retraite 4 000
153 Provision pour pension et obligations simil 4 000
Réajust. prov. Indemnité départ en retraite 16000-(15000-3000)
________________________ d° _________________________
133 Impôt différé actif 760
692 Imposition différée actif 760
Réajustement IDA (4000x19%)
________________________ d° _________________________
213 Construction 20 000
2813 Amortissement des constructions 8 000
105 Ecart de réévaluation des immobilisations 12 000
Comptabilisation de l’écart de réévaluation
________________________ d° _________________________
105 Ecart de réévaluation des immobilisations 2 280
134 Impôt différé passif 2 280
Constatation impôt différé (12 000x19%)
________________________ d° _________________________

Etude de cas Page 7


________________________ d° _________________________
681 Dotations aux amortissements sur immobilisations 2 400
2813 Amortissement des constructions 2 400
Dotation de l’exercice (60 000/25)
________________________ d° _________________________
134 Impôt différé passif 152
693 Imposition différée passif 152
Constatation quote-part IDP de N (2 280/15)
________________________ _________________________
645 Autres impôts et taxes 300
447 Autres impôts, taxes et verse. Assimilés 300
Constatation de la taxe sur les véhicules
________________________ d° ________________________
681 Dotations aux amortissements 1 200
281 Amort. Autres immob corporelles 1 200
Constatation dotations aux amortissements exercice N (6000x20%)
________________________ d° _________________________
462 Créances sur cession d’immobilisations 1 500
281 Amortissement autres immobilisation corporelles 4 800
218 Autres immobilisations corporelles 6 000
752 Plus-values sur sorties d’actifs immobilisés 96
445 TVA dûe (1 020x1/5) 204
Constatation cession véhicule utilitaire (*)
________________________ d° _________________________
512 Banque 4 500
761 Produit des participations 4 500
Constatation virement dividendes reçus
________________________ d° ________________________

Etude de cas Page 8


________________________ d° ________________________
158 Autres provisions pour charges passif non courant 2 800
445 TVA 17
428 Personnel charges à payer 2 500
401 Fournisseurs de services 117
78x Reprise sur provisions 200
Suivant décision de justice
________________________ d° _________________________
428 Personnel charges à payer 2 500
401 Fournisseurs de services 117
512 Banque 2 617
Suivant décision de justice
________________________ d° _________________________
692 Imposition différée actif 532
133 Impôt différé actif 532
Annulation de l’impôt différé (2 800x19%)
________________________ _________________________
692 Imposition différée actif 1 900
133 Impôt différée actif 1 900
Reprise report déficit exercice N-1 (10 000x19%)
________________________ _________________________
695 Impôts sur les bénéfices 3 883,6
444 Etat, Impôts sur les bénéfices 3 883,6
Constatation impôts sur les bénéfices des sociétés avec impôts différés
________________________ _________________________
695 Impôts sur les bénéfices 2 021,6
444 Etat, Impôts sur les bénéfices 2 021,6
Constatation impôts sur les bénéfices des sociétés sans impôts différés
________________________ _________________________

Etude de cas Page 9


(*) Le véhicule utilitaire cédé n’a été utilisé par la société que durant quatre années, il y a lieu de
procéder à la réintégration de la TVA pour la dernière année de non utilisation soit ;

6 000 KDA x 17% = 1 020 KDA x 1/5 = 204 KDA

Cette réintégration de la TVA se fait sur le G50 relatif au mois de cession du bien d’immobilisation à
déposer avant le 20 du mois suivant.

CHARGES D’IMPOTS SUR LES BENEFICES (CHIFFRES EN KDA)

Bénéfice comptable avant impôts 20 772,4

Effet sur l’impôt des éléments non déductibles/imposables

Produits non imposables (4 562,5)

- Plus-values sur cession élément d’actif immobilisé 62,4


- Dividendes reçus 4 500

Charges non déductibles 4 230

- Loyers logement de fonction . 1 800


- Cadeaux 60
- Taxes véhicules 300
- Impôts, taxes et versement assimilés 1 500
- Amendes, pénalités sur taxes apprentis et form continue 150
- Amortissement non déductibles 420

Différences temporelles (9 800)

- Dot. aux provisions garantie clients 1 200


- Provisions pour pension et obligation similaires (3 000)
- Réajust. provisions Indemnités départ retraite 4 000
- Ecart de réévaluation rapporté au résultat 800
- Provisions pour charges passif non courant (2 800)
- Perte fiscale reportée en avant (10 000)
________

Bénéfice imposable 10 640


Impôt sur les bénéfices à 19% 2 021,6

Détermination du résultat net

Bénéfice comptable - impôt sur les bénéfices : 20 772,4 - 2 021,6 = 18 750,8 KDA

Etude de cas Page 10


Tableaux de calcul du résultat net
Compte
s Libelles Débit Crédit  
601000 Matières premières 144 562,00 -  
607000 Achats non stockés de matières et fournitures 2 726,00 -  
609000 Rabais, remises, ristournes obtenus sur achats - 400,00  
613000 Locations 1 800,00 -  
615000 Entretien, réparation et maintenance 1 200,00    
616000 Primes d'assurances 4 200,00 -  
620000 Autres services extérieurs 6 800,00 -  
622000 Rémunérations intermédiaires 11 200,00    
631000 Rémunération du personnel 88 360,00 -  
638000 Autres charges de personnel 2 450,00 -  
642000 Impôts et taxes non récupérables sur chiffre d'affaires 5 890,00 -  
645000 Autres impôts et taxes (hors impôts sur les résultats) 1 800,00 -  
654000 Pertes sur créances irrécouvrables 2 000,00 -  
656000 Amendes et pénalités, subv, accordés, dons et libéralités 210,00 -  
657000 Charges exceptionnelles de gestion courante 12,00 -  
666000 Pertes de change 653,60 -  
681000 Dotations au amorts, prov. pertes valeur - actifs n/ cour 3 600,00 -  
681113 Dotations aux amorts immob corporelles construction 2 400,00 -  
681115 Dotations aux amorts immob corporelles mat, transport 1 200,00 -  
681118 Dotations aux amorts matériel de transports 2 020,00 -  
685000 Dotations aux amorts, prov. et pertes de valeur - actifs courants 5 200,00 -  
701000 Ventes de produits finis - 294 500,00  
723000 Variation de stocks d'en-cours 1 200,00 -  
724000 Variation de stocks de produits 1 300,00 -  
748000 Autres subventions d'exploitation - 9 000,00  
752000 Plus values s/ sorties d'actifs immobilisés n/ financiers - 96,00  
761000 Produits des participations - 4 500,00  
766000 Gains de change - 860,00  
781000 Reprises d'exploit s/ pertes valeur et provision actifs courants - 2 200,00  
  Totaux 290 783.60 311 556,00  
  Résultat comptable 20 772.40  
Tableau des réintégrations et déductions en KDA
Compte
s Libelles Réintégrations Déductions  
645000 Autres impôts et taxes 1 500,00 - R
656000 Amendes et pénalités 150,00 - R
613000 Locations 1 800,00 - R
685000 Dotations aux provisions garanties clients 1 200,00 - C 228
153000 Provisions pour pension et obligations similaires   3 000,00 D 570
685000 Réajust provision indemnités dép retraite, 16000-(15000-3000) 4 000,00 - C 760
681300 Amort compl. sur réévaluation rapporté au résultat (2 400-1 600) 800,00   C 152
645000 Autres impôts et taxes 300,00 - R
752000 Plus-value s/ sortie d'actif immobilisations non financiers - 62,40 D
761000 Produits des participations - 4 500,00 D
151000 Provision pour charges passif non courant   2 600,00 D 532
781000 Reprises d'exploit sur provisions actifs non courants - 200,00
  Réintégration dotations amortissement non déductibles 420,00  R
  Cadeaux non déductibles 60,00  R
  Déficit N-1   10 000,00 D 1 900
  Total 10 230,00 20 362,40  
  Solde - 10 132,40  
  Résultat fiscal est égal à : 20 772,40 - 10 132,40 10 640,00  
  Calcul IBS au taux de 19% est égal à : 10 640 x 19% 2 021,60  
Etude de cas Page 11
  Résultat net est égal à : 20 772,40 - 2 021,60   18 750,80  
IMPRIME DESTINE A L'ADMINISTRATION

  Exercice clos le 31/12/N

I. Résultat net de l'exercice Bénéfice                                 18 750 800


(Compte de résultat) Perte                                
-
II. Réintégrations          
Charges des immeubles non affectés directement à l’exploitation 1 800 000
Quote–part des cadeaux publicitaires non déductibles
Quote-part du sponsoring et parrainage non déductibles
Frais de réception non déductibles
Cotisations et dons non déductibles 60 000
Impôts et taxes non déductibles 1 800 000
Provisions non déductibles
Amortissements non déductibles 420 000
Quote-part des frais de recherche développement non déductibles  
Amortissements non déductibles liés aux opérations de crédit bail (Preneur) (cf.art 27 de LFC 2010)
Loyers hors produits financiers (bailleur) (cf.art 27 de LFC 2010)  
Impôt exigible sur le résultat 3 883 600
Impôts sur les bénéfices des sociétés
Impôt différé (variation) -1 862 000
Pertes de valeurs non déductibles
Amendes et pénalités 150 000
Autres réintégrations (*)
Total des réintégrations 6 251 600
III. Déductions          
Plus values sur cession d’éléments d’actif immobilisés (cf.art 173 du CIDTA) 62 400
Les produits et les plus values de cession des actions et titre assimilés ainsi que ceux des actions
ou part d'OPCVM cotées en bourse.  
Les revenus provenant de la distribution des bénéfices ayant été soumis à l'impôt sur les bénéfices
des sociétés ou expressément exonérés (cf.art 147 bis du CIDTA) 4 500 000 
Amortissements liés aux opérations de crédit bail (Bailleur) (cf.art 27 de LFC 2010)  
Loyers hors charges financières (Preneur) (cf.art 27 de LFC 2010)
Complément d’amortissements  
Autres déductions (*)
Total des déductions 4 562 400
IV. Déficits antérieurs à déduire (cf.art 147 du CIDTA)          
Déficit de l’année 20 -
Déficit de l’année 20 -
Déficit de l’année 20 -
Déficit de l’année 20 -
Total des déficits à déduire -
Bénéfice 20 440 000
Résultat fiscal (I+II-III-IV)
Déficit  
(*) A détailler sur état annexe à joindre

Le montant de l’impôt à payer est de : 3 883 600 – 1 862 000 = 2 021 600 DA

Etude de cas Page 12


IMPRIME DESTINE A L'ADMINISTRATION

  Exercice clos le 31/12/N

I. Résultat net de l'exercice Bénéfice                                 18 750 800


(Compte de résultat) Perte                                
-
II. Réintégrations          
Charges des immeubles non affectés directement à l’exploitation 1 800 000
Quote–part des cadeaux publicitaires non déductibles
Quote-part du sponsoring et parrainage non déductibles
Frais de réception non déductibles
Cotisations et dons non déductibles 60 000
Impôts et taxes non déductibles 1 800 000
Provisions non déductibles
Amortissements non déductibles 420 000
Quote-part des frais de recherche développement non déductibles  
Amortissements non déductibles liés aux opérations de crédit bail (Preneur) (cf.art 27 de LFC 2010)
Loyers hors produits financiers (bailleur) (cf.art 27 de LFC 2010)  
Impôt exigible sur le résultat 2 021 600
Impôts sur les bénéfices des sociétés
Impôt différé (variation)
Pertes de valeurs non déductibles
Amendes et pénalités 150 000
Autres réintégrations (*) 6 000 000
Total des réintégrations 12 251 600
III. Déductions          
Plus values sur cession d’éléments d’actif immobilisés (cf.art 173 du CIDTA) 62 400
Les produits et les plus values de cession des actions et titre assimilés ainsi que ceux des actions
ou part d'OPCVM cotées en bourse.  
Les revenus provenant de la distribution des bénéfices ayant été soumis à l'impôt sur les bénéfices
des sociétés ou expressément exonérés (cf.art 147 bis du CIDTA) 4 500 000 
Amortissements liés aux opérations de crédit bail (Bailleur) (cf.art 27 de LFC 2010)  
Loyers hors charges financières (Preneur) (cf.art 27 de LFC 2010)
Complément d’amortissements  
Autres déductions (*) 15 800 000 
Total des déductions 20 362 400
IV. Déficits antérieurs à déduire (cf.art 147 du CIDTA)          
Déficit de l’année 20 -
Déficit de l’année 20 -
Déficit de l’année 20 -
Déficit de l’année 20 -
Total des déficits à déduire -
Bénéfice 10 640 000
Résultat fiscal (I+II-III-IV)
Déficit  
(*) A détailler sur état annexe à joindre

Le montant de l’impôt à payer est de : 2 021 600 DA

Etude de cas Page 13

Vous aimerez peut-être aussi