Vous êtes sur la page 1sur 14

Chapitre 1

DISPERSION DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES

Jamel.chahed@enit.utm.tn Chahed 2020

Jamel Chahed - 2020-2021


Dispersion atmosphérique (ENIT-3GHE)
1- LA PROBLÉMATIQUE
• Le problème de la pollution atmosphérique a débuté avec l’ère
industriell et l’usage du combustible fossile (le charbon), il y a environ
150 ans.
• Les progrès technologique ont généré plusieurs substances toxiques
contribuant à la contamination de l’air, de l’eau et du sol.
• Jusqu’à la deuxième guerre mondiale, ces problèmes n’étaient pas
très préoccupants. Aujourd’hui les émissions industrielles et
urbaines, l’accumulation de déchets, et la libération de substances
très toxiques et peu biodégradables, parfois même indestructible
recouvrent des enjeux majeurs en relation avec les questions sensible
de santé publique et de protection de l’environnement
• On évalue l’émission de polluants atmosphériques à 150 millions de
tonnes par an au États-unis, et à 2 milliards de tonnes dans le monde.
1-1- Les polluants atmosphériques
• On parle de la pollution de l’air lorsque la concentration d’une
certaine substance est plus grande qu’en temps normal et que cela
produit un effet nuisible sur l’être humain et son environnement.
• Nous pouvons classer les types de polluants atmosphériques en
plusieurs catégories.
- Les polluants primaires qui sont émis directement de la source sans
subir de transformation physique ou chimique,
- Les polluants secondaires qui sont formés de réactions chimiques
entre les polluants primaires et les constituants présents dans
l’atmosphère.

Jamel Chahed - 2020-2021


Dispersion atmosphérique (ENIT-3GHE)
1-1- Les polluants atmosphériques

Jamel Chahed - 2020-2021


Dispersion atmosphérique (ENIT-3GHE)
1-1- Les polluants atmosphériques
• En plus des polluants gazeux, il existe des polluants sous forme solide
(poussière, fumée) et liquide (brouillard, brume).

• NB: Les concentrations sont beaucoup plus élevées dans une


atmosphère polluée, régions urbaines et industrialisées par exemple
1-2- Les effets :
• Les polluants atmosphériques peuvent occasionner des effets
nuisibles à l’homme : mauvaises odeurs, irritation des sens, des
maladies, décès. Aux États-unis, on estime que 15000 morts par
année sont attribuables à la pollution atmosphérique; les tornades et
les ouragans provoquent jusqu’à 750 morts par année.
• Un des pires désastres relié à la dispersion de polluants
atmosphériques s’est produit en 1986 en Inde, où un gaz poison
relâché d’une industrie (UC) de fertilisant pendant une nuit
d’inversion s’était répandu dans une zone résidentielle, tuant environ
3000 personnes et blessant plusieurs autres.
• Les végétaux sont aussi sensibles aux polluants atmosphériques.
entraînant une diminution de la taille et de la production des fruits.
Certaines espèces végétales sont si sensibles à certains éléménts
qu’elles peuvent servir comme détecteur de polluants.
1-2- Les effets :
• Les animaux, sont affecté de la même façon que les humains, sauf
qu’en plus leur alimentation peut se retrouver contaminée, ce qui
peut nuire à la qualité du lait et de la viande commercialisé.
• Les bâtiments et structures subissent des dommages occasionnés soit
par la saleté ou la corrosion. On estime à plusieurs milliards de dollar
le coût pour l’entretien et le remplacement de matériel endommagé
chaque année par la pollution atmosphérique.
• Plusieurs effets atmosphériques locaux, tel la brume et le brouillard,
la réduction de la visibilité, la balance énergétique en surface, et
régional, comme les changements climatiques, peuvent être
influencé par la présence de polluants atmosphériques.

Jamel Chahed - 2020-2021


Dispersion atmosphérique (ENIT-3GHE)
1-2- Les effets :
• Les effets des pollutions atmosphériques peuvent se produire par
une exposition courte d’une forte dose ou d’une exposition
prolongée de petite concentration et ils n’apparaissent pas seulement
dans les zones urbaines et industrielles, mais aussi dans les autres
régions contenant moins de sources de pollutions atmosphériques.

Jamel Chahed - 2020-2021


Dispersion atmosphérique (ENIT-3GHE)
1-3- Les sources:
• Les sources de pollution sont reparties en trois catégories :
1- Les sources urbaines et industrielles : production d’énergie,
complexes industriels, (mines, raffineries, usines de pâtes et papier,
fonderies et des compagnies pharmaceutiques), transports (camions,
avions et bateaux, Incinération des déchets, décharges, sont
responsable d’émission de CO, CO2, CH4, H2S, NH3 et d’aérosols.
2- Les sources rurales, (agriculture) : poussière de terre, fumée,
émissions Nox (fertilisant et pesticides), émissions des industries
agroalimentaires
3- Les sources naturelles : Leurs polluants atmosphériques proviennent
de l’érosion du sol par le vent (poussières, sable, métaux lourds), des
feux de forêt (CO, CO2, NOx), des éruptions volcaniques (CO2, SO2),
dégazage de lacs volcaniques, de la décomposition naturelle (NH3,
CH4, H2S) et des éclairs (production d’ozone troposphérique).
1-3- Les sources:
• On distingue principalement deux types de rejet : les rejets
instantanés et les rejets continus.
1- Rejet instantané : Les rejets instantanés sont souvent associés à des
émissions accidentelles en relation par exemple avec la rupture d’un
confinement entraînant un relâchement immédiat du contenu.
2- Rejet continu : C’est le cas des rejets continus à partir d’une conduite,
d’une cuve de stockage ou d’une cheminées d’extraction. Les
quantités émises sont estimées en termes de débit d’émission et
aussi des conditions d’émission (vitesse, température, réactivité etc.).
• La distinction entre rejets instantanés des rejets continus se fait en
comparant la durée d'émission à la durée de transfert (durée
nécessaire au produit pour migrer de la source aupoint considéré). Si
la durée du rejet est quatre fois supérieure au temps de transfert, le
rejet est supposé comme continu [J.C COUILLET, 2002 ].
1-4- Le contrôle:
• Pour réduire la pollution atmosphérique on agit en imposant un
certain contrôle législatif des émissions à la source. En fait, ces
actions législatives sont basées sur les effets nuisibles des polluants
atmosphériques.
• Dès 1963, le "United States Clean Air Act" a établit des standards de
contrôle des émissions des polluants atmosphériques dangereux
(HAP). Au début, seulement quelques polluants faisaient l’objet de
contrôle (arsenic , mercure...) En 1990, ce nombre est passé à 189.
D’autres contrôles ont vu le jour (sources mobiles, pluies acides,
CFC..)
• La qualité de l’air s’est progressivement améliorée au cours des trente
dernières année, mais beaucoup de grandes villes ont encore des
difficulté à résoudre certains problèmes, comme celui de la pollution
urbaine du à l’O3 troposphérique.
1-4- Le contrôle:
Objectifs des études de la dispersion des pollutions atmosphériques :
estimer quantitativement l’effet de perturbations introduites par des
sources d’effluents et son niveau significatif
Plan sommaire :
• Les problèmes de pollution atmosphérique recouvrent trois aspects :
1- les sources d’émission,
2- l’atmosphère dans laquelle se produisent les processus de transport,
de diffusion, de transformation chimique et de retrait,
3- les récepteurs au sol et leur sensibilité aux polluants atmosphériques.
-----------------------------------------------------------------------------------------------
1- LA PROBLÉMATIQUE
2- STRUCTURE THERMIQUE ET DYNAMIQUE DE L’ATMOSPHÈRE
3- SYSTÈMES ATMOSPHÉRIQUES ET TRANSPORT DE POLLUANTS
4- MODELISATION DE LA DISPERSION

Jamel Chahed - 2020-2021


Dispersion atmosphérique (ENIT-3GHE)

Vous aimerez peut-être aussi