Vous êtes sur la page 1sur 45

http://www.linternaute.

com/dictionnaire/fr/definition/conception/

Haut du formulaire
Rechercher un m

Bas du formulaire
• ACTUALITÉ
• MAGAZINES
• ENCYCLOPÉDIE
• SERVICES
• COPAINS
• BOUTIQUE
• PHOTOS
• QUIZ
Services gratuits : Inscription | Accès membres

ENCYCL L'Internaute > Dictionnaire > Langue


OPEDIES française > conception

• Haut du formulaire



Définition définition de la


Thème | Usage | Mot au hasard | Abécédaire | Top recherche
• Bas du formulaire

• C conception

nom féminin

Définitio Synonyme Citation Evénement
n s s s

Définition

• conception, nom féminin


Sens
• 1 Acte par lequel est créé un être vivant à partir de la
fécondation d'un ovule parun spermatozoïde [Biologi
e]. Synonyme enfantement
Sens
• 2 Façon que l'on a de concevoir une chose. Synony
me idée Anglaisconception

conception : 1 définition

• En savoir plus : définition de la


conception >>

• Synonymes


conception : 12 synonymes.
• Synonymes composition, concept, création, élaborati
on, enfantement, fécondation,génération, genèse, id
ée, production, vision, vue.

conception : 12 synonymes

• Citations

MAGAZI
NES conception : 2 citations contenant le mot
• conception

"La papamobile, c'est "l'immatriculée conception" : un


• pape au-dessus, seize soupapes au-dessous."
Coluche
• "Quand le peuple ne croira plus à l'Immaculée
conception, il croira aux tables tournantes."
Gustave Flaubert

conception : 2 citations

• Evénements


conception : 37 événements contenant le mot
conception

26 mars 922 Al-Hallaj, grand soufi, est supplicié
Adepte du mouvement théologique soufi, al-
• Hallaj est soumis à la torture puis exécuté. Plus
ou moins opposé aux conceptions orthodoxes,
• le soufisme apparut en Irak, sous les
Abbassides. Ses disciples r... Suite

• 1195 Averroès en exil


Le philosophe islamique est contraint à l’exil
pour avoir exposé ses conceptions. Grand
• commentateur d’Aristote, il s’est également
appuyé sur le néoplatonisme pour établir que la
matière est éternelle... Suite

1628 William Harvey expose ses théories
physiologiques
• Après avoir effectué de nombreuses
expériences sur plusieurs espèces animales,
• William Harvey publie "Essai d'anatomie sur le
mouvement du coeur et du sang chez les
• animaux". Il y démontre l’importance... Suite
1744 Le wahhabisme se propage en Arabie
• Mohammed ibn Abd el-Wahhab s’allie à
Muhammad ibn Saud, souverain de Dariyya
(future Arabie Saoudite). Sunnite et adepte d’un
• hanbalisme rigoureux, il prône depuis des
années un retour à la pureté du C... Suite
• 24 juillet 1749 Diderot est emprisonné à
Vincennes
Pour avoir publié "Lettre sur les aveugles à
• l’usage de ceux qui voient", Diderot est
emprisonné à Vincennes. Il y exposait que la
connaissance et la perception des choses

émanent d’une sensibilité pro... Suite
conception : 37 événements

• Copyright Benchmark Haut de


Group Envoyer à un ami | page
Imprimer


Haut du formulaire


Définition définition de la


Thème | Usage | Mot au hasard | Abécédaire | Top recherche
• Bas du formulaire

• Le dictionnaire de l'Internaute sur iPhone


> En savoir plus

• Dictionnaire de la langue française | Contact

Haut du formulaire

Savoir Voir un exemple

Livres Voir un exemple

L'Internaute Voir un exemple

votre email
Toutes nos newsletters
Bas du formulaire

DÉFINITION DU JOUR

éraillé
Définition : Rauque. · Qui a des déchi
ruressuperficielles. · Participe passé d
u verbe érailler.
Synonymes : cassé, déchiré, effilé, e
nroué,éraflé, rauque, usagé, usé

Lire la suite

MOTS DU JOUR

nom masculin
destin
verbe transitif
épargner
nom, adjectif
fier
nom masculin
niveau
participe
ondulé
passé, adjectif
adjectif
opaque
verbe transitif
perpétrer
préposition
sous
verbe transitif, nom
toucher
masculin
verbe transitif, verbe
tracer
intransitif
• Sites BENCHMARK GROUP : Le Journal du Net actualité économique et high-tech

• L'Internaute magazine et loisirs

• Le Journal des Femmes magazine féminin


• Benchmark Group études et formations

• Emploi Center offres d'emploi, cv

• Copains d'Avant portail communautaire

• JDN Réseau, réseau professionnel

• Newsletter

• Qui sommes-nous ?

• Contact

• Publicité

• La société

• Presse

• Recrutement

• Données personnelles

• Mentions légales

Nos sites: Techno-Science.net | Allons-Sortir.fr


Style du site: Original | Azur

Samedi 23 Avril 2011


Accueil
News
Dossiers
Archives
Boutique
Librairie
Glossaire
A propos
Forum
Haut du formulaire

Rech

Bas du formulaire
Découvrez toute l'actualité scientifique et technologique, des dossiers, des évènements et sorties
scientifiques...
Catégories
Techniques
Aéronautique
Transports
Espace
Energie
Multimédia
Architecture

Sciences
Mathématiques
Physique
Astrophysique
Astronomie
Vie et Terre

Encore plus...
Autres sujets
Rétro
Techno-Science
Outils
Recherche site
Espace Membre
Anti-spam

Proposez-nous
Une news
Un dossier
Un partenariat

Archives
Liste des titres
Liste détaillée

Partenaires
Organismes
CEA
CNES
CNRS
INSU-CNRS
ESA
Observatoire Paris

Sites Web
Allons-Sortir.fr
Sur la Toile
HD-Numérique
Définitions
Le point sur...
Moteur Diesel
Énergie renouvelable
Communication
Énergie

Nouvelles
Yakovlev Yak-12
Yakovlev Yak-9
Tucker XP-57 Peashooter
Bell XP-52
XIV. Fliegerkorps
XIII. Fliegerkorps
XII. Fliegerkorps
XI. Fliegerkorps

Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Multimédia
Définition sous licence CC-BY-SA 3.0
A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M|N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z|+
Animation Microsoft Windows
Apple Computer Moteur de recherche
Communication Partage de fichiers
Constructeur informatique Périphérique (informatique)
Droit de l'informatique Personnalité en informatique
Droit de l'Internet Progiciel
Éditeur de logiciel Programmation informatique
Entreprise de télécommunication Réseau informatique
Gestion de projet Système d'exploitation
Informatique Technique de la télévision
Informatique et législation Télécommunications
Internet Vidéo
Logiciel Virus informatique
Logiciel libre
Retour page glossaire ⇒
Méthodes d'analyse et de conception
Une méthode d'analyse et de conception a pour objectif de permettre de formaliser les étapes
préliminaires du développement d'un système afin de rendre ce développement plus fidèle aux besoins
du client. Pour ce faire, on part d'un énoncé informel (le besoin tel qu'il est exprimé par le client,
complété par des recherches d'informations auprès des experts du domaine fonctionnel, comme par
exemple les futurs utilisateurs d'un logiciel), ainsi que de l'analyse de l'existant éventuel (c'est-à-dire la
manière dont les processus à traiter par le système se déroulent actuellement chez le client).
La phase d'analyse permet de lister les résultats attendus, en terme de fonctionnalités, de performance,
de robustesse, de maintenance, de sécurité, d'extensibilité, etc.
La phase de conception permet de décrire de manière non ambiguë, le plus souvent en utilisant un
langage de modélisation, le fonctionnement futur du système, afin d'en faciliter la réalisation.

Différence entre spécification et conception


La spécification englobe la conception. Ceci étant dit, la spécification est définie comme l'expression de
toutes les caractéristiques de l'objet à developper selon une vue externe (comportements, propriétés,
contraintes, etc.) et que la conception sera définie comme la description de l'objet à developper selon
une vue interne (structures et comportements des composants).

Méthodes d'analyse et de conception


• RACINES
• Merise
• NIAM
• OMT (Object Modeling Technique)
• Booch
• OOSE
• SADT
• SART
• SA/SD
• MACAO
• FAST
• APTE
• Unified Process utilisant la méthode de notation UML
Méthodes avec notation formelle
Méthode B Méthode Z Méthode VDM Lotos Lds

Cette définition provient de l'encyclopédie libre Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0, elle est reprise sur techno-
science.net à but informatif. Vous pouvez soumettre une modification ou un complément à cette définition sur la page
correspondante de Wikipédia. La liste complète des auteurs de cet article est disponible sur cette page.
Il est possible que certains problèmes de mise en forme demeurent suite à l'importation de cette page, dans de tels cas
veuillez vous reporter à la version originale sur Wikipédia.
Retour page glossaire ⇒
Dernières news
Ces titres sur votre site
Archives des News
Avril 2011
Mars 2011
Février 2011
Janvier 2011
Toutes les archives
Samedi 23 Avril 2011 à 12:00:27 - Physique - 0 commentaire
» LHC: nettoyage de printemps, luminosité au top

Samedi 23 Avril 2011 à 12:00:07 - Vie et Terre - 0 commentaire


» Programme d'échange de seringues: moins de VIH

Samedi 23 Avril 2011 à 00:00:24 - Espace - 0 commentaire


» Il manque un bout à cette lune !

Samedi 23 Avril 2011 à 00:00:07 - Vie et Terre - 0 commentaire


» Des pesticides d'OGM détectés chez la mère et le foetus

Vendredi 22 Avril 2011 à 12:00:51 - Vie et Terre - 0 commentaire


» Des fossiles d'une espèce inconnue de tarsier

Vendredi 22 Avril 2011 à 12:00:40 - Espace - 0 commentaire


» CFOSAT: un satellite pour mieux comprendre "l'état de mer"

Vendredi 22 Avril 2011 à 12:00:23 - Astronomie - 0 commentaire


» Traquer les plus lourdes étoiles de la Voie Lactée

Vendredi 22 Avril 2011 à 12:00:07 - Vie et Terre - 0 commentaire


» Les personnes schizophrènes vivent mieux qu'on ne le croit

Vendredi 22 Avril 2011 à 00:00:31 - Vie et Terre - 0 commentaire


» La flore intestinale permet de différencier les individus

Vendredi 22 Avril 2011 à 00:00:17 - Autres sujets - 0 commentaire


» Favoriser le retour du patrimoine amérindien
Archives des news ⇒
Boutique Techno-Science

Panasonic - DMC-FS35EF-K
Asus - VK222H

Console Xbox 360 250 Go + Homefront

GARMIN Forerunner 205 - Montre GPS


Toute la boutique ⇒
Le point sur...
Communication

Ingénieur

Presse écrite
Satellite de télécommunications

Voir aussi

Japon: des puces prévenant des catastrophes dans tout appareil

Un outil pour prédire les bousculades

Google s'apprêterait à refondre YouTube


80% des européens en télétravail pour 2025 - MAJ 2 avril 2011

Identification des auteurs de courriels "anonymes"

Le piratage Wi-Fi légal aux Pays-Bas ?

Google explore le corps humain avec Body Browser

Une nouvelle technologie pour prédire l'apparence future


Page générée en 0.042 seconde(s) - site hébergé chez OVH
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par la SARL CLEVACTI - Informations légales

Techno-Science.net

Allons-Sortir.fr

Définition du mot CONCEPTION, Désigne la dernière


étape dans la vie pré-commerciale d'un logiciel
BTS Assistant de gestion de PME-PMI /
Application bureautique et informatique
Administration et
communication Du modèle conceptuel
Sommaire des de données au schéma physique
productions
de la base
29/10/2000

MCD MEA CIF Entité Identifiant Association Cardinalité


1 - Introduction
Pourquoi l'analyse conceptuelle? Qu'est-ce-que l'analyse conceptuelle?
1.1 - La situation :
La situation est toujours ainsi au point de départ :
Un problème de gestion Un outil informatique

Un utilisateur doit décider, agir… dans Un ordinateur + ses logiciels


son organisation. Il a besoin
d'information pour résoudre un
PC… + Access ou StarOffice...
problème particulier. Il veut automatiser
certains traitements.

L'usage de l'outil n'est pas immédiat ; une préparation est indispensable pour définir
une solution informatisée.
La construction méthodique d'une solution informatique repose sur deux principes :
- une progression par étapes (cf. 1.2),
- la distinction de différents niveaux d'analyse (cf. 1.3).
1.2 - La démarche par étapes
1.2.1 - L'analyse préalable
Faire le tour du problème : interview, discussion, documents
Proposer une idée de solution avec les choix majeurs (dans la situation étudiée, tel
problème de gestion peut être traité avec Access, plutôt que avec Excel…)
Evaluer le projet de solution (la matériel, le logiciel, le travail de saisie, les volumes
à traiter…)
1.2.2 - La conception de la solution
Définir les données (toutes les informations)
Et les traitements (la saisies, les mises à jour, les éditions…)
1.2.3 - Le développement du projet
La description détaillée de l'organisation des données c'est à dire de la saisie,
l'édition, les bases de données.
La réalisation (phase essentielle) et tests.
1.2.4 - La mise en œuvre
Saisie complète des données
Formation des utilisateurs
Démarrage et mise au point finale

1.3 - Les différents niveaux d'analyse


Conception 1 - Le La solution (cad l'expression du problème :
niveau conceptuel : le MCD Quoi faire?) est définie de manière abstraite
par un modèle conceptuel:
le Modèle Conceptuel des le modèle entité-association appelé
Données aussi modèle entité-relation ou
encore modèle relationnel.
Conception 2 - Le
niveau logique ou organisationnel:
modèle logique des données avec
sonSchéma conceptuel des
données Il faut rendre le MCD (conçu à l'étape
précédente) exploitable par le logiciel de
base de données prévu. On intègre à la
solution, les caractéristiques du logiciel. On
Développement - Le niveau transforme le modèle selon un formalisme
technique fourni par le "modèle relationnel". Celui-
avec le Schéma physique de la ci est à la base des SGBDR, tel Access.
base C'est la description détaillée de la solution
[voir2.1.5] (écrans, états...) avec les modes
opératoires…

1.4 - L' "analyse conceptuelle des données" est :


• La recherche des information élémentaires d'un problème de
gestion / système de gestion.
• La compréhension des règles de gestion : "remise de 2% pour
paiement au comptant", "un élève ne fait partie que d'une
seule classe"…
• La représentation normalisée du système d'information c'est à
dire la modélisation. Le "Modèle conceptuel de données"
(MCD ) que nous utiliserons est le "Modèle Entité
Association".
• La schématisation du modèle (SCD, Schéma conceptuel de
données). La représentation sous forme de schéma visuel
d'une base de données conceptualisée se fait selon un modèle
dont la définition constitue une sorte de norme universelle. Le
schéma réalisé conformément au modèle constitue un
support / moyen de communication entre les acteurs du
système et les informaticiens (éventuellement).
L'analyse conceptuelle débouche bien entendu sur la mise en oeuvre technique,
accompagnée de la réalisation de supports visuels : le schéma physique de la base,
par exemple...
Retour au sommaire.
2 - Le vocabulaire et les règles du MCD
Le vocabulaire précis et les règles sont indépendants des logiciels.

2.1 - L'entité
2.1.1 - Définition
La connaissance de l'activité de l'organisation étudiée et des procédures de gestion,
permet de définir les ensembles de données nécessaires à la gestion : les entités.
C'est donc un ensemble d'information existant dans l'organisation étudiée et repéré
par le responsable de l'étude, en raison de son utilité dans la gestion.
Exemple 1 : le service commercial gère les commandes reçues des clients et
comportant les produits à livrer. Les mots soulignés sont les entités de l'application
"gestion commerciale". Comparaison entre l'entité "commandes" et les autres : une
commande regroupe un ensemble d'information à gérer. Habituellement une
commande a une certaine existence, une certaine matérialisation.
Exemple 2 : une coopérative viticole veut gérer ses produits en stocks (vin en
bouteille de qualités différentes).
Exemple 3 : une chambre de commerce organise des salons professionnels…
Pour une entité "client", chaque client particulier est dit "occurrence de l'entité
client".
2.1.2 - Les attributs de l'entité
Les informations élémentaires (principe de l'atomicité) qui décrivent une entité
(n'importe quelle entité) sont appelées "attributs" de l'entité (ou "propriétés"). [voir
3.1.1]
Exemples :

Code client Raison Civilité du Nom du Prénom du Fonction


sociale responsable responsable responsable du
responsabl
e

411001 Pomagalski Monsieur Juanito ZHERFLUS Directeur


com

411002 Alsthom Madame Anita DICAPRI Directeur


rech

Adresse rue Code postal Adresse … … …


ville

"Adresse client" ne peut pas être un attribut d'une entité client si la gestion nécessite
des éditions automatiques des noms et adresses sur des enveloppes, sur du courrier…
2.1.3 - L'identifiant de l'entité
Un attribut dont la valeur particulière (occurrence de l'attribut) permet d'identifier
une occurrence de l'entité est l'identifiant de cette entité.
Exemple 1 : numéro = attribut de l'entité client. Un numéro permettra d'identifier
sans ambiguïté, sans équivoque, un client particulier. C'est le "code client" ou
"numéro client". Un nom ne peut pas être un identifiant.
Exemple 2 : la description d'un produit est sans équivoque mais elle est difficile à
utiliser en informatique. On va la remplacer par un code-produit qui sera l'identifiant
de l'entité. Ce code peut être signifiant (codification selon une grille) ou non
(codification séquentielle).
2.1.4 - Représentation de l'entité et de ses attributs (Modèle du MEA)
Nom entité

Identifiant

2.1.5 - Correspondance avec un logiciel SGBDR : les tables


On passe ici du modèle logique (en l'occurrence le modèle relationnel) au niveau
technique ou physique. Pratiquement, on réalise ce passage sur l'ordinateur.
Une entité est représentée habituellement par une table. La table est un objet
informatique regroupant ici tous les individus (les occurrences) de l'entité.
La table a une forme de tableau à l'écran (lors de l'affichage en mode "feuille de
donnée" avec Access):
 les colonnes ou champs : dans la table de l'entité, chaque
colonne correspond à un attribut de l'entité.

 un attribut particulier est l' "identifiant" de chaque "individu"


(occurrence), c'est à dire un numéro unique pour chaque individu.
C'est la "clé primaire" de la table.

 les lignes : chaque ligne correspond à une occurrence de


l'entité, ou "enregistrement". Une occurrence est notée sur une
seule ligne.

Retour au sommaire.

2.2 - L'association
2.2.1 - Définition
Une association définit un type de lien, un type de relation, entre deux ou plusieurs
entités.
Dans un système d'information considéré, une association correspond à une ou
plusieurs règles générales d'organisation ou de logique
Exemple : un club sportif (ASL, 24 pl. de la gare à Lyon) organise des stages de ski
d'une journée pour ses membres (nom, prénom, numéro, date de naissance, adresse
rue, code postal, adresse ville…). Des moniteurs professionnels sont recrutés et
payés pour l'encadrement : Serge MARTIN, 14 rue de champs, 69002 LYON;
Stéphane DUBOIS, 123 bd de la Martinière, 69005 LYON; Claire DUBOURG… ;
Coralie LAVAL… Les stages ont un nom qui change chaque année : étoile, cristal,
paillette, colonne, granule, dendrile, aiguille pour la saison 1998-1999. Ils ont un
niveau, un contenu, une date, un lieu…
Un stage n'est encadré que par un seul moniteur. Un adhérent peut suivre plusieurs
stages pendant une saison
Les deux dernières phrases de l'exemple ci-dessus sont des règles de gestion ou
d'organisation.
Trouvez les entités, les attributs, les idées de relation, les idées de codification…

Réponses :

Le nom de l'association est en général un verbe.


2.2.2 - L'identifiant de l'association
C'est une idée importante. Il faut dire : les entités x et y "participent" à l'association
z.
Chaque occurrence (ou réalisation) d'une association se réalise par la réalisation des
diverses entités qui "participent" à cette association.
Exemples : 1/ Moniteurs - Stage 2/ Adhérents - Stage
Ceci est de la logique. Avant de voir concrètement comment on le réalise, il faut
comprendre l'idée.
L'identifiant de l'association est formé par les deux identifiants pris ensembles des
deux entités reliées par l'association.
Exemple: Identifiant moniteur + Code stage, soit 17 + 31
Dans certaines situations, la date permet l'identification de l'association. La date est
considérée alors comme une entité (on dit que c'est une pseudo entité).
Exemple : à l'occasion des contrôles écrits dans chaque matière, une note est
attribuée à chaque élève (dans chaque matière).
2.2.3 - Les attributs de l'association
L'association peut avoir des attributs propres, outre les identifiants des entités
associées.
Exemple : la note au devoir, la quantité commandée…
Une telle association est dite "porteuse de données".
Les identifiants des entités (associées) qui participent à l'association sont des
attributs obligatoires de l'association. En conséquence, ils ne sont pas notés en
principe dans la représentation de l'association.
2.2.4 - Représentation de l'association
(Modèle Entité Association)

Nota 1 : le nom de l'association est souvent un verbe.


Nota 2 : les coins du rectangle de l'association doivent être arrondis.
Nota 3 : les règles du modèles voudraient que les identifiants des entités ne soient
pas notés dans le cartouche de l'association. Toutefois, dans la pratique, on les note.
2.2.5 - Correspondance avec un logiciel SGBDR
Vous le savez déjà, on passe ici du MCD au modèle logique et plus spécialement au
modèle relationnel.
On utilise une table pour regrouper toutes les occurrences de l'association c'est à dire
toutes les occurrences de la réalisation de la relation entre les entités.
On le sait, la table a une forme de tableau à l'écran :
 les premières colonnes ou champs permettent de noter les
identifiants des entités associés. C'est obligatoire. On les
appelle les clefs externes de l'association.

 les colonnes suivantes sont celles de données propres lorsque


l'association est porteuse de données.
Retour au sommaire.
2.3 - L'association hiérarchique ou CIF
Elle ne ressemble pas à l'association présentée ci-dessus. C'est un autre type de
relation.
2.3.1 - Définition et terminologie
Une association entre deux entités est hiérarchique si la réalisation de l'une des
entités détermine la réalisation de la seconde.
Exemple 1 : La gestion des commandes clients obéit à une règle tout à fait générale
qui est : une commande n'est passée que par un seul client. Une deuxième règle de
gestion est : chaque commande est identifiée par un numéro. Il résulte de ces deux
règles que la connaissance d'un numéro de commande permet la connaissance du
client qui a passé cette commande. L'inverse n'est pas possible bien sûr. La relation
"une commande est passée par un client" sera donc représentée par une association
hiérarchique.
Exemple 2 : Dans les établissement scolaires on trouve ces deux règles de gestion :
un élève appartient obligatoirement à une classe ; un élève n'appartient qu'à une seule
classe. L'identification de l'élève entraînera l'identification de sa classe. L'inverse
n'est pas possible. La relation "un élève fait partie d'une classe" sera donc représentée
par une association hiérarchique.
La terminologie est à connaître. Une "association hiérarchique" est aussi appelée
"Contrainte d'intégrité fonctionnelle" (CIF).
Elle est aussi appelée "Relation père-fils" car, vous l'avez constaté dans les deux
exemples ci-dessus, la relation d'identification ne fonctionne que dans un sens. Un
fils n'a qu'un père ; un père a plusieurs fils. Un élève n'appartient qu'à une classe ;
une classe comporte plusieurs élèves. 2.3.2 - Des caractéristiques particulières
L'occurrence de la relation hiérarchique est unique. Par exemple, la relation élève-
classe ne peut exister qu'une fois pour chaque élève. Il en résulte :
• que cette relation n'a pas besoin d'être identifiée.
• que cette association n'est jamais porteuse de données.
2.3.3 - Représentation
Remarque : les cardinalités (ex : 1,1 ; 1,n) sont expliquées ci-dessous.
Dans la table fils, l'identifiant de la table père est une clef externe.

2.3.4 - Correspondance avec Access


Comme les CIF n'ont pas besoin de tables, elles n'apparaissent pas visuellement
sur les écrans de Access.
Elles sont créées par l'installation d'un lien (trait visuel) entre la clef primaire de la
table père et la clef externe de la table fils, sur le schéma général des relations, ou
sinon au moment de créer une requête.
Concrètement, on clique glisse l'Identifiant P de la table père (clef
primaire) vers l'Identifiant P de la table fils (clef externe).
Retour au sommaire.

2.4 - Les cardinalités


2.4.1 - Définition
Une cardinalité, dans une association, exprime le nombre
de participations possibles d'une occurrence de chaque entité à l'association. Ce
nombre étant variable, on note la cardinalité minimum et la cardinalité maximum.
Comme il y a deux entités (au moins) associées, la cardinalité est précisée pour
chaque entité (voir la représentation : 2.4.2).
Exemple : un éditeur gère sur système informatique, son catalogue de livres et leurs
auteurs. Beaucoup d'ouvrages sont élaborés par plusieurs auteurs sans dépasser huit
pour le même ouvrage. Bien entendu, un ouvrage est élaboré par au moins un auteur.
Les cardinalités sont les suivantes:
Un livre est écrit par 1 à 8 auteurs
Chaque auteur participe à l'écriture de 1 à "n" livres. "n" veut dire que
le maximum n'est pas déterminé. Le chiffre 1 veut dire que les personnes de la base
auteurs sont auteurs d'au moins "1" livre, sinon elles ne seraient pas dans la base. "1"
est le minimum. Ceci est une règle de gestion évidente implicite dans de
nombreuses bases.
.
2.4.2 - Représentation

L'association "Ecrire" est une association normale.


2.4 3 - Cardinalité de l'association hiérarchique
La cardinalité de l'entité fils est "1,1" (voir l'exemple ci-dessus).
(Remarque : Electre est une base de données utilisées par les documentalistes, les
libraires ou les particuliers. Elle affiche les titres de ouvrages et le nom de l'éditeur.)
Règles de gestion : Un ouvrage est publié par un éditeur et un seul.

Retour au sommaire.

3 - La méthode de construction d'un MCD


3.1 - La recherche des données de la base
3.1.1 - Généralités
Il s'agit ici de trouver et de définir précisément :
 les attributs ou propriétés des entités,

 les attributs des associations,

 les données calculées dont on peut avoir besoin dans le


traitement des informations (exemples : totaux, montants HT,
montants TTC, etc.). Elles ne sont pas enregistrées. Elles sont
calculées dans les requêtes ou bien dans les formulaires ou bien
dans les états. Elles apparaissent lors de l'affichage à l'écran du
résultat des requêtes (tableaux appelés "feuilles de données" avec
Access) ou lors de l'impression des documents.

L'ensemble de ces informations constituent les données de la base.


Cette recherche aboutira à la mise en évidence des entités.

3.1.2 - Les règles de la recherche et de la définition des données


On est au stade de la conceptualisation. Rien n'est encore informatisé.
Cette analyse du système informationnel se fait à partir des documents utilisés et des
interviews données par les utilisateurs.
1 - Supprimer les rubriques génériques : le principe de l'atomicité [revenir à
2.1.2] doit être respecté : l'information doit être divisée jusqu'au niveau limite des
traitements informatiques. Par exemple, l' "adresse complète" ne peut pas être une
donnée car certains traitements peuvent porter sur le code postal ou sur le nom de la
ville. 2 - Supprimer les synonymes : deux termes différents trouvés dans les
documents ou au cours des interviews désignent la même information. Par exemple :
code-client et numéro-client désignent la même réalité. Il ne faut retenir qu'un terme.
3 - Supprimer les polysèmes : un terme est dit "polysème" quand il désigne deux
informations différentes. Cette situation traduit un manque d'analyse. Par exemple, le
terme "code-produit" désigne les produits finis en catalogue et les matières premières
! 4 - Délimiter les rubriques calculées.
5 - Délimiter les paramètres. Par exemple, un taux de TVA s'il est unique dans
l'entreprise doit être intégré aux fonctions de traitement.
3.2 - Le dictionnaire des données
3.2.1 - Définition
Le dictionnaire des données est à la fois le support du travail et le résultat de la
recherche et analyse des données. Il se présente sous la forme d'un tableau
3.2.2 - Présentation
Dans ce tableau, chaque donnée est représentée par : 1/ son nom informatique, c'est à
dire un mnémonique ou un nom en clair, 2/ une description, 3/ son type numérique,
alphabétique, logique... 3/ sa dimension en nombre de caractères, 4/ éventuellement
les calculs qui permettent de la générer,
3.2.3 - Elaboration
L'outil informatique est bien entendu pour élaborer le dictionnaires de données. En
général, il est élaboré au stade de l'analyse du problème, puis complété au moment
de la modélisation si on a besoin de créer des identifiants pour des entités.
3.3 - Le schéma de la base [aller à 1.4]
Au stade de la conception, on réalise le schéma conceptuel des données.
Au stade de la mise en oeuvre, on réalise le schéma physique de la base :
(le graphisme du schéma est obtenu par copier-coller à partir d'un écran de Access)

Retour au sommaire.
Voir aussi :
http://www.gsip.cran.u-nancy.fr/tutor/megameth/id9x0007.htm Une courte synthèse sur le modèle conceptuel de
données.
http://www.gsip.cran.u-nancy.fr/tutor/megameth/ind50006.htm Une généralisation de la modélisation : les
modèles conceptuels de données pour décrire : domaine, activité, opération, procédure. C'est le vocabulaire de la
méthode OSSAD.

Faites part de vos observations à l'auteur du document. mesteve@ac-grenoble.fr


Retour au Sommaire des productions pédagogiques
Retour à l'Accueil de la spécialité
http://www:ac-grenoble.fr/ecogest/pedago/administration/prodpeda/mcd.htm

• HOME
• ABOUT
• CONTACTEZ-NOUS

• HOME

CATEGORY
○ AFO
○ Algorithme
○ Bases de Données
○ Courrier Electronique
○ Examens
○ Hardware
○ Internet
○ Merise
○ Ms-Publisher
○ Oracle
○ Programmation
○ Réseaux Informatique
○ SGBD ACCESS
○ Systèmes d’exploitation
○ Tableur - Ms-Excel -
○ Traitement de Textes - MS-Word -
○ UML
○ VBA - Excel
○ Windows

RETROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK


ARTICLES RECENTS
L'analyse des données - Introduction cours Merise : les étapes d'analyse dans Merise
03:42 | | E-nada | Catégorie : Merise

1- Introduction

2- L'analyse des données


2.1 Le recueil d'information
2.2 L'étude des liens sémantiques
2.3 La modélisation conceptuelle
2.4 La traduction logique
2.5 L'implantation physique

3- Merise
3.1 Historique rapide
3.2 Merise et les données

1 Introduction
Nous avons vu dans le cours précédent l'importance des données de l'entreprise pour
définir le Système d'information, et plus particulièrement le domaine à informatiser.
Pour analyser correctement ces données, il convient d'une part de pratiquer avec
méthode et d'autre part d'analyser correctement l'ensemble des données ainsi que
leurs interactions.

2 L'analyse des données


Le but de l’analyse des données est d’obtenir un schéma de l’organisation des
données stable et invariant permettant de construire une solution physique, c'est à
dire la base de données.

Pour parvenir à ce résultat, on procède par étapes :


Chaque étape conduit à la création de documents qui permet de formaliser les
spécifications, et de communiquer avec les acteurs du système à informatiser.

2.1 Le recueil d'information

Cette étape est la plus importante, mais également la plus lourde. Elle se fait
en collectant l'ensemble des données à partir :

• De documents écrits
• De l'analyse d''un produit existant dans certains cas
• De discussions avec les acteurs (décideurs, utilisateurs…)
• De spécifications écrites
• De l'analyse des flux du domaine
• …

Le but de ce recueil d'information est de formaliser l'ensemble des données dans un


dictionnaire des données.

2.2 L'étude des liens sémantiques

Une fois les données répertoriées, il s’agit de rechercher quels sont les liens qui les
unissent. Cette étude s’appuie sur le concept de dépendance fonctionnelle.

Ces dépendances sont ensuite formalisées dans un document présentant soit une
matrice, soit un graphe des dépendances .

2.3 La modélisation conceptuelle

Une fois les dépendances établies, on peut établir le schéma global des données du
domaine d'étude. Ce modèle doit être vérifié et validé avec soin dans la mesure ou
c'est la base de la construction des autres phase. Cette phase dans notre cas fera
appel à un des modèles de la méthode MERISE, à savoir le MCD Modèle Conceptuel
des Données également appelé dans la littérature MEA (Modèle Entité Association).

Le document fourni à l'issue de cette étape sera un schéma (le MCD) validé par la
vérification d'un certain nombre de règles, avec si possible l'aide d'outils de
modélisation (Power AMC, Win Design ….)

2.4 La traduction logique

Cette phase de l’étude consiste en une traduction quasi automatique du modèle


conceptuel. En appliquant des règles de transformation formalisées, on obtient un
nouveau modèle, appelé modèle logique des données qui pourra être traduit et
implanté dans une base de données.

En faisant appel à des outils de génie logiciel, cette phase peut être automatisée.
Néanmoins, ce modèle pourra dans certains cas être modifié, optimisé en fonction de
contraintes organisationnelles ou d'adaptation au logiciel de base de donnée choisi.

Ce modèle logique, également appelé modèle relationnel est écrit dans un langage
intermédiaire ou sous forme graphique et présente la structure des données (les
tables) ainsi que les relations entre ces données.

2.5 L'implantation physique

Cette étape est la dernière, et consiste à implanter la structure précédente


directement au niveau du logiciel de base de donnée. Il faut donc adapter le modèle
logique exprimé de façon généraliste aux contraintes du logiciel de base de donnée
utilisé.

Cette étape également peut être automatisée à l'aide d'outils qui permettent la
traduction du modèle logique en modèle physique.

3 Merise
Merise est une méthode d'analyse, mais n'est pas la seule. Néanmoins, c'est encore
une de celle les plus utilisée dans le cadre de l'analyse des données. Elle prend en
compte l'ensemble du développement d'un projet informatique en impliquant les
différents acteurs et en fournissant pour chacune des phases d'analyse des outils
permettant de formaliser ces différentes étapes. Dans le cadre de ce cours, seul le
modèle conceptuel (MCD) sera vu. Les autres outils seront présentés ultérieurement.

3.1 Historique rapide

Merise est née en 1978 - 1979 à la suite d’une consultation lancée par le
Ministère de l’industrie. Cette naissance est liée :

• A l’inadéquation des méthodes de l’époque aux traitements conversationnels


faisant suite à la révolution technologique des années 70.
• Aux nombreux travaux sur les bases de données
• A un rapport ANSI/SPARC de 1975 préconisant pour la construction des
bases de données, une approche en 3 niveaux :
• Conceptuel
• Externe
• Interne
• Aux formalismes de description des données issus de différents
travaux :
• Le modèle « Entity-Relationship » de Chen
• Le modèle relationnel de Codd

La dernière version Merise/2 date de 90, rajoute certains formalismes et en complète


certains existants dont le Modèle Conceptuel des Données

3.2 Merise et les données

Plus qu’une méthode, MERISE est avant tout un état d’esprit et une démarche
pratique. La méthode Merise s'appuie sur des modèles de représentation des données
(et des traitements), chacun décrivant le SI pour un niveau d’abstraction donné :

D'autres méthodes d'analyse existe dont une de plus en plus utilisée en


programmation objet: UML, que vous verrez pour certains l'année prochaine.
Article Similaire :
• Exercices Corrigés Traduction du modèle entité-association MEA vers le modèle
relationnel Merise
• Traduction du modèle entité-association MEA vers le modèle relationnel Merise
et bases de données
• La modélisation conceptuelle des données Cours Merise sur le modèle
conceptuel de données MCD le Modèle entité Association MEA
• Cabinet photographe Etude de cas merise : MCC - MCT - MCD - MOT - MOD et la
liste des outils Exercice Corrigé Merise
• Le dictionnaire des données Cours Merise Elaboration d'un Dictionnaire des
données DD
Pas de Réponse pour "L'analyse des données - Introduction cours Merise : les étapes
d'analyse dans Merise"

Enregistrer un commentaire

Message plus récentMessage plus ancienAccueil

Inscription à : Publier les commentaires (Atom)

RECHERCHE
Haut du formulaire

Chercher

Bas du formulaire

NEWSLETTER
Haut du formulaire
Abonnez-vous pour les mises à jour par mail :

Inscription

Bas du formulaire

MEMBRES
BLOG ARCHIVE
○ mars (11)
○ février (47)
○ janvier (54)
○ décembre (51)
○ novembre (87)
○ octobre (157)
○ septembre (225)
○ août (38)
Copyright © Pratiquer L'informatique | Designed by MrProof

Partenaires : portail annuaire | Visitez Mon Site | Référencement


gratuit | Referencement | Guide Recherche | annuaire blog | Blogzone

• HOME
• ABOUT
• CONTACTEZ-NOUS

• HOME

CATEGORY
○ AFO
○ Algorithme
○ Bases de Données
○ Courrier Electronique
○ Examens
○ Hardware
○ Internet
○ Merise
○ Ms-Publisher
○ Oracle
○ Programmation
○ Réseaux Informatique
○ SGBD ACCESS
○ Systèmes d’exploitation
○ Tableur - Ms-Excel -
○ Traitement de Textes - MS-Word -
○ UML
○ VBA - Excel
○ Windows

RETROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK


ARTICLES RECENTS
• missions

• missions

• missions
• missions

• missions

• missions
Exercice MCD MLD Corrigé : GESTION DES FRAIS DE DEPLACEMENT

09:10 | | E-nada | Catégorie : Merise

MCD - MLD - Dictionnaire des Données : GESTION DES FRAIS DE


DEPLACEMENT

On souhaite automatiser la gestion des frais de déplacement des agents d’un service
du ministère. (Nb : on se limitera aux fais engagés en France).

Pour chaque déplacement, l’agent doit remplir un ordre de mission qui est géré
actuellement sur une feuille Excel (cf. document ci-joint). Sur cet ordre ne figurent que
les frais engagés directement par l’agent (les billets achetés par le service ne sont pas
pris en compte).

Cette feuille Excel présente plusieurs inconvénients :

• elle nécessite certaines ressaisies à chaque déplacement (ex : nombre de km


parcourus depuis le début de l’année, puissance du véhicule …).
• elle n’effectue le calcul que pour le déplacement en question et ne propose
aucun état de synthèse (ex : nombre de déplacements, nb de nuits passées à
l’extérieur, total dépensé par compte …)
• il est très fastidieux de retrouver la fiche d’un état de déplacement (chaque
fiche est stocké dans un fichier particulier).

C’est pourquoi on vous demande de mettre au point une base de données pour gérer
ces renseignements.

Le recueil de l’existant vous a permis de récolter les informations


suivantes :

• Le calcul des indemnités de repas est fixé par l’arrêté du 22 septembre 2000
fourni en annexes. (NB : si un repas est pris dans un restaurant administratif, on
appliquera le taux * 50 %) ;
• Quand un agent passe une journée complète et une nuit, on applique le tarif de
l’indemnité journalière (et non l’indemnité de nuitée + 2 repas) ;
• Le repas du midi est pris en compte si l’agent part avant 11h et revient après
14 heures ;
• Le repas du soir est pris en compte si l’agent revient après 21 heures ;

Calcul des indemnités kilométriques :

• Le calcul des indemnités s’effectue par année civile et par véhicule.


• Pour chaque agent, un montant total est autorisé par véhicule et par an. Au
delà, aucun frais n’est remboursé.
• Si l’agent change de véhicule en cours d’année, un nouveau montant est alors
alloué.
• Le remboursement des frais dépend ensuite de 2 facteurs : la puissance du
véhicule et le nombre de kilomètres parcourus dans l’année.

Travail à faire :

Établir le dictionnaire des données, le modèle conceptuel des données


correspondant puis le modèle logique associé.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Correction
----------------------------------------------------------------------------------------------------

MCD - MLD - Dictionnaire des Données :


GESTION DES FRAIS DE DEPLACEMENT
Dictionnaire des données (DD) :
Modèle conceptuel des données (MCD) :
Modèle physique des données (MLD) :

Article Similaire :
• Traduction du modèle entité-association MEA vers le modèle relationnel Merise
et bases de données
• La modélisation conceptuelle des données Cours Merise sur le modèle
conceptuel de données MCD le Modèle entité Association MEA
• Cabinet photographe Etude de cas merise : MCC - MCT - MCD - MOT - MOD et la
liste des outils Exercice Corrigé Merise
• Le dictionnaire des données Cours Merise Elaboration d'un Dictionnaire des
données DD
• L'analyse des données - Introduction cours Merise : les étapes d'analyse dans
Merise
Pas de Réponse pour "Exercice MCD MLD Corrigé : GESTION DES FRAIS DE
DEPLACEMENT"

Enregistrer un commentaire

Message plus récentMessage plus ancienAccueil

Inscription à : Publier les commentaires (Atom)

RECHERCHE
Haut du formulaire

Chercher

Bas du formulaire

NEWSLETTER
Haut du formulaire
Abonnez-vous pour les mises à jour par mail :

Inscription

Bas du formulaire

MEMBRES
BLOG ARCHIVE
○ mars (11)
○ février (47)
○ janvier (54)
○ décembre (51)
○ novembre (87)
○ octobre (157)
○ septembre (225)
○ août (38)
Copyright © Pratiquer L'informatique | Designed by MrProof

Partenaires : portail annuaire | Visitez Mon Site | Référencement


gratuit | Referencement | Guide Recherche | annuaire blog | Blogzone
Haut du formulaire

Google Search

We fatiha.canalblog.
b com

Bas du formulaire

samedi 25 septembre 2004

MERISE : MLD ou le modèle logique de données


Nous avons vu comment élaborer le modèle conceptuel de données MCD,
passons maintenant à l'étape suivante :
MLD ou modèle logique des données.
Ce modèle indique comment organiser les données. On se représente le
modèle comme étant un ensemble de relations. On a des tables (entités
dans le modèle MCD) qui contiennent des champs (attributs dans le modèle
MCD). Ce qui est important ce sont les relations entre ces tables.
Chaque table contient une clé primaire : c'est un identifiant unique. Par
exemple, pour une table contenant des informations concernant un
individu, on peut choisir le n° de sécurité sociale comme étant l'identifiant
unique car celui-ci est différent pour chaque personne.
Une table peut ou non contenir une clé étrangère qui est la clé primaire
d'une autre table. Par exemple, notre table Personne peut contenir une clé
étrangère : code postal qui est la clé primaire d'une autre table qui contient
les villes.
Nous avons des nomenclatures à respecter : on souligne la clé primaire
d'une table et on met en italique la clé étrangère. Ex : Personne
(numSecuriteSociale, nom, prenom, adresse, codePostal)
On a différents types de relations : binaires, ternaires, réflexives, ...
Ex de relations binaires : lien entre une commande et un produit. Une
commande peut contenir de 1 à n produits soit 1,n.

Liens :
MLD, mode d'emploi
Posté par fatihaelh à 00:03 - Modélisation - Commentaires [31] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Commentaires

MLD?
est ce qu'il n'y a pas une forme plus simple pour expliquer le MLD et le MPD ???
Posté par anis, lundi 4 juillet 2005

Schéma
Salut Anis,

Le mieux c'est de voir le MLD sur la base d'un exemple concret, c'est pour cela que je
te conseille de lire ce qui suit.

En deux mots ce que tu dois retenir d'un MLD c'est quoi? C'est un premier pas vers le
MPD qui lui est le modèle physique. Le MLD définit bien les relations entre les tables,
les identifiants uniques des tables, leurs champs respectifs.

Ex : un médecin peut soigner de 0 à n patients, ceci est une règle de gestion c'est ce
qui te permet de connaître les relations entre les tables.

un article "film" peut avoir plusieurs supports CD, DVD, ... simplement il ne peut
avoir été produit que par un unique producteur (exemple)

un livre peut être co-écrit par plusieurs personnes mais son code-barre est unique...

Tu dois décomposer les différents éléments qui constitueront ta base et rechercher


les relations entre ces éléments, voilà, voilà,

Cordialement,
Fatiha
Posté par Fatiha, mercredi 6 juillet 2005

MLD
Salut,
tout simplement le MLD permet une approche à la programation.
1-toute entité devient une relation (une table )
2- les identifants dees Entités deviennent des Clés primaire des relations.
3-Pour les relations concenées par les association père fils; l'identifiant de la relation
père devient une clé étrangère dans la relation Fils.
4- les assocs non père fils deviennent des relations (tables) dont la clés primaire est
la concaténation des identifiants des entités appartenant à cette associations.
Bonne chance.
Merci.
Posté par mohammed, samedi 9 juillet 2005

Mohammed, je te remercie pour ton explication.


Posté par Fatiha, dimanche 10 juillet 2005
Erratum
J'ai remarqué quelques erreurs concernant le MCD/MLD.
Il n'y a pas de tables dans un modèle logique mais des relations (relationnelles). Un
objet/entité conceptuel devient une relation relationnelle. Un objet/entité (MCD)
contient des propriétés qui deviennent des attributs lors du passage au modèle

logique. Voili voilou


Posté par Bigor, vendredi 10 mars 2006

merci

Je te remercie pour cette correction Bigor C'est un abus de langage, sorry!


Posté par Fatiha, lundi 13 mars 2006

message
je veux comprendre
Posté par alba, mardi 9 octobre 2007

Alba, tu peux pas être un peu plus précis qu'est-ce que tu ne comprends pas
exactement?

Fatiha
Posté par Fatiha, mercredi 10 octobre 2007

Bonjour
Je pense que la definition est bonne + ou - mais pas pratique, car on explique pas
comment passer d'un MCD normalisé (1 N.F, 2 N.F et 3 N.F) à un MLD puis le modèle
physique suivant les cardinalités maximales.

Biz
Posté par Simon, lundi 14 janvier 2008

message
je veux connaitre la definition de:
M.L.D DE type CODASYL
M.L.D de type reseau
Posté par hummer, jeudi 14 février 2008

Réponse à Hummer
En recherchant rapidement sur le net, j'ai trouvé qu'il y avait au minimum trois types
de MLD : réseau ou codasyl, hiérarchique et relationnel. Dans mon article, je ne
traitais que le MLD relationnel.

Après je ne peux que te donner des liens :


http://dept-info.labri.fr/~counilh/systeme-d-information/SI_0204.pdf
http://deptinfo.cnam.fr/Enseignement/CycleA/pi/Cours%204.pdf
Posté par Fatiha, vendredi 15 février 2008

Help STP
salut fatiha vous avez un superblog ofait je vois que tu métrise tres bien l'analyse de
programmation , vous pouvez m'aidez sur un tit truc beh j'ai besoin d'un schéma du
modéle conceptuel du MLD voila mon mail envoi moi le SVPPP Grand merci
d'avance .
Mon mail c : _MisS-JorDan_@live.fr
Posté par sarah, lundi 7 juillet 2008

Help STP
salut fatiha vous avez un superblog ofait je vois que tu métrise tres bien l'analyse de
programmation , vous pouvez m'aidez sur un tit truc beh j'ai besoin d'un schéma du
modéle conceptuel du MLD voila mon mail envoi moi le SVPPP Grand merci
d'avance .
Mon mail c : _MisS-JorDan_@live.fr
Posté par sarah, lundi 7 juillet 2008

au secour
j'ai lu des cours de merise mais je comprend toujours pas ce qu'il faut faire pou le
mld je ne comprend pas quoi faire des cardinalité
Posté par iname, mercredi 9 juillet 2008

salutation
vraiment un bon blog de communication et de l'information sur le domain
d'informatique par ce que j'aime informatique sertout programation pour connaitre
moi voila email stivlanch@hotmail.com

oh ce pas pour tchat mais echounger les informations et les experiences merci
Posté par rachid, lundi 14 juillet 2008

Merise
salut Mme Fatiha je vous remercie de votre blog il est très intéressant pour tous ce
qui ont une importance au programmation.SVP j'ai un contrôle le Samedi en Merise
et j'aimerais bien avoir un résumé global si ca vous permettre bien sur de me
l'envoyé a mon g_mail et merci
Posté par sarah, mardi 7 octobre 2008

aide pour mon rapport


salut tout le monde
je suis un stagiaire et je suis en train de préparer un rapport de systeme
d'information merise avec des exemples
merci pour l'aide
mon email: seddik12fr@yahoo.fr
Posté par seddik, dimanche 16 novembre 2008

je demande de l'aide
envoi moi sur le systeme d'information merise
merci d'avance
Posté par salim, dimanche 16 novembre 2008

Merci d'avance
Bonjour tout le monde, je cherche un outil pour la schématisation d'un MCD et MPD
(sur pc bien sûre),j'ai trouver power amc designer mais il payant, j'ai entendu parler
de mc-designer.
S.V.P je un lien pour le télécharger. C'est urgent Merci fatiha
Posté par nadir, dimanche 30 novembre 2008

TU peux essayer DBDesigner :

http://fabforce.net/dbdesigner4/
Posté par fatiha, dimanche 30 novembre 2008

les règles de MLD


salut tout le monde je veux savoir les règles de passer d'un MCD à un MLD et plus
précis j'ai deux entités relient avec une association et les cardinalités sont 0,1 et 1,1
pour faire MLD comment je vais faire dans ce cas et merci d'avance
Posté par ikramea, mardi 2 juin 2009

Bonjour Ikramea,

Dans ton cas tu as deux tables, avec d'un côté une clé primaire "identifiant de la
table 1" et de l'autre une clé étrangère dans la table 2.

Exemple 2, table 1 = "les villes" avec comme identifiant le code postal, dans la table
2 "une personne" avec comme clé étrangère son code postal. En clair, c'est une
relation 1,1 => une personne habite dans une ville.

Exemple 2, table 1 = "les marques de voiture" avec comme clé primaire le modèle de
la voiture composé de 5 lettres. Table 2 : "une personne", clé étrangère le modèle
de la voiture. Une personne peut avoir 0 ou 1 voiture, c'est donc une relation 0,1.
Posté par Fatiha, samedi 6 juin 2009

ca va pa
salu, moi je vais le mcd mais je ne savais pas comment faire leurs mld
Posté par mamy, jeudi 25 juin 2009
logiciel mcd mld
bonjour fatiha
stp peux tu me passer le no d'un logiciel qui fait les mld mct et mot et qui est gratuit
et qui marche stp
merci
Posté par helene, jeudi 3 septembre 2009

Salut,

Essaie DBDesigner :
http://fabforce.net/dbdesigner4/

Bon courage
@+
Fatiha
Posté par fatiha, jeudi 3 septembre 2009

M.L.D
salut g un bleme je dois rédiger un memoire mn bleme c le passage du M.C.D au
M.L.D. Mn theme c Gestion automatisée de stocks de médicament dans une
pharmacie
Posté par Azou, lundi 24 mai 2010

MCD => MCD


slt Fatiha svp tu peu m'eclairer comment passer du MLD => MCd en cas ou en a une
cardinalité (0,1)ou (1,1)
et merci
Posté par poutchi, samedi 29 mai 2010

Correction exercice
Bonjour; priere de m'aider à resoudre cet exercice. Merci d'avance car c'est urgent
EXERCICE 2 - Disque dur magnétique
Soit un disque dur magnétique possédant les caractéristiques suivantes :
* 6 plateaux (12 faces);
* 2048 pistes par face, 18 secteurs par piste, 512 octets par secteurs;
* vitesse de rotation 6000 tours/min;
* Temps de positionnement mini 5ms, moyen 20ms.
1- Calculer la capacité du disque.
2- Calculer le débit maximum du disque.
3- On suppose qu'on vient de lire le secteur d'adresse (cylindre 100, piste 2, secteur
17).
On veut lire le secteur (cylindre 101, piste 0, secteur 0).

a. Quel secteur du disque sera sous les têtes de lecture/écriture après le


positionnement ?
b. Quand le transfert pourra-t-il commencer ?
4- Un fichier de 1Mo est enregistré sur ce disque dans une zone continue à partir du
Cylindre 10, piste 0, secteur 0.

a. Calculer l'espace disque (nombre de cylindres/pistes/secteurs) occupé par le


fichier.
b. Calculer le temps d'accès à tout le fichier.
------------------ Fin exercice -------------
Posté par oussamam, dimanche 21 novembre 2010

gestion d'un championnat automobile


salut fatiha,
pouvez vous m'éclaircir sur ce type de gestion
je sais pas tres bien comment mettre une entité classement suivant 3 catégorie de
course

merci de votre aide


a++
Posté par lahcen, lundi 13 décembre 2010

Nice
Sympa pour vos explications !
Posté par Tchat, samedi 15 janvier 2011

Merci
Merci de ce tutoriel.
Posté par Chat, dimanche 23 janvier 2011

Poster un commentaire
Haut du formulaire

Nom ou pseudo :

Adresse email :

Site Web (URL) :

Titre du commentaire :
Commentaire :

Se souvenir de mes informations personnelles


Envoyer

Bas du formulaire
Rétroliens

URL pour faire un rétrolien vers ce message :


http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=4621&pid=120641
Liens vers des weblogs qui référencent ce message :
« SEPTEMBRE 2004 »

di lu m m je ve sa
m n ar er u n m

1 2 3 4

5 6 7 8 9 10 11

1 1
12 14 15 17 18
3 6

2 2
19 21 22 24 25
0 3

2 3
26 28 29
7 0

Version XML

CATÉGORIES

• Actualités
• Ailleurs
• Bases de données
• Bioinformatique
• Booster la mémoire
• CFT
• CSS
• Flash
• HTML
• Internet pratique
• JAVA
• Javascript
• Jeux
• ksh
• Modélisation
• MySQL
• nagios
• Oracle
• PERL
• Perso
• PHP
• RSS
• Solaris
• SQL
• Unix
• Web 2.0
• Webservices
• Windows
• XML/XSL
• zabbix
Contactez l'auteur

XML
Create an Alert
Get RSS Buttons

Créer un blog | Blog hébergé par CanalBlog | Plan du site | Blog Informatique, Internet, Technos | Signaler un abus

Le Modèle Logique de Données (MLD) est la modélisation logique des données qui
tient compte du niveau organisationnel des données. Il s’agit d’une vue logique
en terme d’organhttp://fdigallo.online.fr/cours/merise.pdfisation de
données nécessaire à un traitement.

Définition du mot MPD, C'est


l'acronyme de Modèle Physique
des Données. Désigne
l'implantation d'un MCD en
Merise.