Vous êtes sur la page 1sur 28

COURS EN MATIERE DE FISCALITE INTERNATIONALE Elaboré par : M.

Mohamed Salah AYARI CHAPITRE PREMIER PRESENTATIO


TRE PREMIER PRESENTATION GENERALE Généralement, les systèmes fiscaux s’appliquent aux personnes résidentes et celles non résident
entes et celles non résidentes, aux revenus et bénéfices réalisés sur le territoire du pays concerné ou sur le territoire d’autres pays selon d
itoire d’autres pays selon des conditions spécifiques prévues par la législation interne de chaque Etat. Cette situation a été à l’origine d’un
uation a été à l’origine d’une double imposition aussi bien au niveau des personnes concernées, qu’au niveau des revenus ou bénéfices réa
es revenus ou bénéfices réalisés, ce qui a engendré au départ une restriction au niveau des échanges Inter - Etats et un blocage au niveau
ats et un blocage au niveau des investissements étrangers. Afin d’atténuer l’effet de ces défaillances au niveau des systèmes fiscaux, il a fa
des systèmes fiscaux, il a fallu prévoir un système qui permet d’éviter la double imposition, à savoir les conventions de non double imposi
tions de non double imposition. Mais avant d’entamer l’étude approfondie desdites conventions, il y a lieu de présenter le système fiscal t
présenter le système fiscal tunisien et de définir certaines notions qui ont un lien direct avec l’élaboration des conventions de non double i
onventions de non double imposition Paragraphe I : Présentation Succincte du Système Fiscal Tunisien : Le système fiscal Tunisien repose
ème fiscal Tunisien repose sur trois législations qui se présentent comme suit : - La première relève du droit commun. Elle comporte le co
mmun. Elle comporte le code de l’impôt sur le revenu des personnes physiques et de l’impôt sur les sociétés, le code de la taxe sur la vale
e code de la taxe sur la valeur ajoutée et des droits de consommation, le code des droits d’enregistrement et de timbre, le code de la fisca
e timbre, le code de la fiscalité locale et le code des droits et procédures fiscaux. - La seconde s’intéresse à l’encouragement de l’investisse
couragement de l’investissement prévu par le Code d’Incitation aux Investissements. Elle consiste en l’octroi d’exonérations totales ou par
exonérations totales ou partielles et de dégrèvements fiscaux en matière d’impôts directs, de la réduction ou de la suspension de la TVA e
e la suspension de la TVA et des droits de consommation en matière d’impôts indirects, d’exonérations en matière des droits de douane e
tière des droits de douane etc. … - La troisième est celle régissant les conventions. Elle concerne essentiellement les conventions internatio
t les conventions internationales de non double imposition. Paragraphe II : Notions de Conventions de non Double Imposition Les conventi
uble Imposition Les conventions de non double imposition sont des traités internationaux dont l’objet est purement fiscal. Ces convention
ment fiscal. Ces conventions ont une suprématie par rapport au droit interne du fait que les règles du droit commun peuvent être infirmée
mmun peuvent être infirmées par l’application de telles conventions et ce, en vertu de l’article 20 de la nouvelle constitution Tunisienne qu
constitution Tunisienne qui prévoit que: « les traités approuvés par l’Assemblée représentative et ratifiés ont une autorité supra_x0002_l
une autorité supra_x0002_législative et infra-constitutionnelle ». Ainsi, les conventions, pour s’affirmer comme une norme juridique supér
une norme juridique supérieure à la loi interne, doivent être régulièrement ratifiées. L’apparition des conventions fiscales de non double
tions fiscales de non double imposition s’explique par un besoin ressenti à l’échelle internationale d’un cadre juridique susceptible de règle
ridique susceptible de règlementer l’investissement et les échanges internationaux, et par une volonté exprimée par les Etats au sein de la

Vous aimerez peut-être aussi