Vous êtes sur la page 1sur 6

Chapitre II Phénomène de transfert de chaleur

CHAPITRE II

PHENOMENE DE TRANSFERT DE CHALEUR

Les procédés industriels sont souvent le siège des échanges de chaleur (fours,
échangeurs, générateurs de vapeurs, évaporateurs, condenseurs, lits fluidisés, trempe). Pour
comprendre les phénomènes physiques qu'il observe, maîtriser les procédés et la qualité des
produits, l'ingénieur doit acquérir des connaissances de base dans ce domaine.
La thermodynamique nous renseigne sur la quantité totale d’énergie qu’un système
doit échanger avec l’extérieur pour passer d’un état d’équilibre initial à un état d’équilibre
final, mais ne nous renseigne pas sur l’évolution quantitative (dans l’espace et dans le temps)
de la température du système, entre les deux états.
Echanges d’énergie
avec l’extérieur
(S) 𝑓
𝑃𝑒𝑥𝑡
𝑖
𝑃𝑒𝑥𝑡 (S) (S) 𝑓 𝑓
𝑃𝑓 = 𝑃𝑒𝑥𝑡 ; 𝑇𝑓 = 𝑇𝑒𝑥𝑡
(S) 𝑓
𝑇𝑒𝑥𝑡
𝑖 𝑖
𝑖
𝑃𝑖 = 𝑃𝑒𝑥𝑡 ; 𝑇𝑖 = 𝑇𝑒𝑥𝑡
𝑇𝑒𝑥𝑡 𝑉𝑓
𝑉𝑖
Etat d’équilibre final
Etat d’équilibre initial Evolution de (S) au cours du temps (T et P uniformes)
(T et P uniformes) (T et P non uniformes)

La thermocinétique se propose de décrire quantitativement l’évolution de la


température au cours du temps en chaque point du système, entre l’état d’équilibre initial et
l’état d’équilibre final.

Un transfert de chaleur au sein d’un système ne se produit que s’il existe des gradients
de température entre les différentes parties du système (la température n’est pas uniforme
dans tout le système).

L’objectif des transferts thermiques est de déterminer, dans tout système matériel
physique, les évolutions des champs de température T(x,y,z, t) et de flux d’énergie, quelle que
soit la forme de cette énergie, en vue de la maitrise et du conditionnement thermique de ce
système.

Dr HAMMACHE F. Page 1
Chapitre II Phénomène de transfert de chaleur

Il existe trois modes de transfert de chaleur :


- Transfert de chaleur par conduction
- Transfert de chaleur par convection
- Transfert de chaleur par rayonnement
Le meilleur exemple regroupant les trois modes de transfert thermique est celui de la
casserole pleine d’eau qui chauffe, comme le montre le schéma ci-dessous :

Figure 1 : Les trois modes de transferts thermique (conduction, convection,


rayonnement)
Lorsque deux systèmes sont à des températures différentes, le système le plus chaud
cède de la chaleur au plus froid (deuxième principe de la thermodynamique); on dit qu’il y a
un échange thermique entre ces deux systèmes (moteurs thermiques).
La chaleur fournie à un endroit du corps est propagée de proche en proche dans le corps.
Dans le cas des gaz, il s’agit de chocs entre molécules.
Dans le cas du solide, il s’agit de vibrations des atomes.

Les transferts de chaleur sont déterminés à partir de l’évolution dans l’espace et dans
le temps de la température, T(x, y, z, t).
La variation dans le temps en un point M(x, y, z) du système est donnée par la dérivée
𝜕𝑇
partielle de T(x, y, z, t) par rapport au temps : 𝜕𝑡
∂T
Pendant un intervalle de temps dt, la variation de température en un point M sera : dT= dt
∂t

A tout moment, le lieu géométrique des points possédant la même température constitue une
surface isothermique.

Dr HAMMACHE F. Page 2
Chapitre II Phénomène de transfert de chaleur

La variation dans l’espace à un instant t est donnée par de gradient de température :


⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝑻
⃗⃗ 𝑻 = 𝒈𝒓𝒂𝒅
𝛁
Le gradient de température est le taux linéaire de variation de la température dans une
direction normale à une surface isothermique.

II.1. FORMULATION D’UN PROBLEME DE TRANSFERT DE CHALEUR

II.1.1. Bilan d’énergie

Afin de déterminer quantitativement l’évolution de la température dans le temps et dans


l’espace à l’intérieur d’un système, on doit suivre les étapes suivantes :
1- Définir le système (S) par ses frontières dans l’espace;
2- choisir le système de coordonnées ;
3- établir l’inventaire des différents flux de chaleur qui influent sur l’état du système ;
4- Faire le bilan d’énergie en appliquant le premier principe de la thermodynamique :
Entrée – Sortie + Production = Accumulation
5- Etablir les expressions des différents flux

Le bilan d’énergie du système (S), en appliquant le premier principe de la


thermodynamique (conservation de l’énergie en l’absence d’une source de chaleur)
s’écrit :
𝜙𝑒 + 𝜙𝑔 = 𝜙𝑠 + 𝜙𝑠𝑡

Φe (S) Φs

Φ𝑠𝑡 Φg

Φe : Flux de chaleur entrant dans le système


Φs : Flux de chaleur sortant du système
Φg : flux de chaleur généré dans le système
Φst : Flux de chaleur stocké dans le système

Dr HAMMACHE F. Page 3
Chapitre II Phénomène de transfert de chaleur

II.2. EXPRESSION DES FLUX D’ENERGIE

II.2.1. TRANSFERT DE CHALEUR PAR CONDUCTION


C’est le transfert de chaleur au sein d’un milieu opaque (corps homogène immobile),
sans déplacement de matière, sous l’influence d’un gradient de température constituant la
force motrice du transfert.
La transmission de la chaleur au sein d’un corps s’effectue par vibration des atomes ou
molécules et par des électrons libres.
Ce mécanisme de transfert est régi par la loi de Fourier (1822),
stipulant que la densité de flux de chaleur échangée par conduction est proportionnelle
au gradient de température :

𝜑 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝑇
⃗ = − 𝜆 𝑔𝑟𝑎𝑑 𝑒𝑛 𝑊/𝑚²

Exemple :
Milieu homogène et isotrope
𝑻𝟏 > 𝑻𝟐

S
⃗⃗ = −𝝀 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝛗 𝒈𝒓𝒂𝒅 𝑻
T1 TT2 2 T2

0 e
e x

Barreau solide
Le flux de chaleur est dans le sens des températures décroissantes.
⃗⃗ est normale aux surfaces isothermes
φ

Le flux de chaleur 𝚽 transmis par conduction suivant la direction x s’écrit :

𝝏𝑻
𝚽 = −𝝀 𝑺 𝒆𝒏 (𝑾)
𝝏𝒙
𝜆 est la conductivité thermique caractéristique du milieu en W/m.K
S : Section de passage du flux de chaleur
x : Variable d’espace dans la direction du flux de chaleur.

Dr HAMMACHE F. Page 4
Chapitre II Phénomène de transfert de chaleur

II.2.2. TRANSFERT DE CHALEUR PAR CONVECTION


Les échanges de chaleur par convection mettant en jeu le déplacement de la matière
ont lieu essentiellement entre un fluide en mouvement et un solide.
Ce mécanisme régi par la loi d’Isaac Newton (1643-1727) stipule que la densité de
flux de chaleur échangé entre une paroi solide et un fluide en écoulement est proportionnelle
au gradient de température :

⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗
𝛗𝐜𝐯 = 𝐡 ( 𝐓𝐩 − 𝐓∞ ) 𝐧

𝜙𝑐𝑣 = 𝐡 𝐒 ( 𝐓𝐩 − 𝐓∞ )

𝑇𝑝 > 𝑇∞
Solide Fluide 𝑻∞


𝒏
𝒉

𝑇𝑝
p

h est une grandeur positive appelée coefficient d’échange convectif, en W.m-²K-1.


h dépend de nombreux paramètres (fluide , type d’écoulement, état de surface du solide)
φcv : Vecteur densité de flux de chaleur (W /m²)
⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝜙𝑐𝑣 : Flux de chaleur transmis par convection (W)
S : Aire de la surface de contact solide – fluide
TP : température de surface du solide
𝑇∞ : Température du fluide loin de la surface du solide

Dr HAMMACHE F. Page 5
Chapitre II Phénomène de transfert de chaleur

II.2.3. TRANSFERT DE CHALEUR PAR RAYONNEMENT


Ce mécanisme de transfert est régi par la loi de Stefan, qui stipule que le transfert de
chaleur par rayonnement entre deux corps à des températures différentes séparées par du vide
ou un milieu semi transparent se produit par l’intermédiaire d’ondes électromagnétiques
sans support matériel.
𝛟𝐫 = 𝛆 𝛔 𝐒 (𝐓𝐏𝟒 − 𝐓∞
𝟒
)

𝜙𝑟 𝑇∞ (Température du milieu environnant en K)

TP

𝜙𝑟 : Flux de chaleur transmis par rayonnement


𝜀 : émissivité du corps ( 0 < 𝜀 < 1 )
𝜎 : constante de Steffan (5,67 10-8 Wm-²K-4)
S : aire de la surface
TP : Température de la paroi

Dr HAMMACHE F. Page 6

Vous aimerez peut-être aussi