Vous êtes sur la page 1sur 21

Cours 7

Logique séquentielle (3)

ELP 304 : Electronique Numérique


Les compteurs synchrones :
caractéristiques générales

- „ Complexité supérieure à celle des compteurs


asynchrones

+ „ Toutes les bascules sont commandées par la


même horloge
Ö Pas de problème de cumul des temps de propagation
Ö Etats transitoires parasites limités
„ Une méthode unique pour réaliser tous les types
de compteurs
„ Tous les types d'énumérations peuvent être
réalisés de manière fiable

2 Département Electronique
Synthèse des compteurs synchrones à partir
de bascules D flip-flops

Construction d'un compteur modulo N :


1 - Nombre de bascules nécessaires : n, où 2n-1 < N ≤ 2n
2 - Etablir la table de transition du compteur
– état suivant (Qi+) en fonction de l'état présent (Qi)

Qn ..... Q1 Qn+ ..... Q1+

3 - Calculer l'expression des entrées D des


bascules
– Di = Qi+ = F(Qj)
3 Département Electronique
Exemple 1 : compteur modulo 8

A vous de jouer !

4 Département Electronique
Exemple 1 : compteur modulo 8
1 - Nombre de bascules nécessaires ? 3
2 - Table de transition
Q3 Q2 Q1 Q3+ Q2+ Q1+
0 0 0 0 0 1
0 0 1 0 1 0
0 1 0 0 1 1
0 1 1 1 0 0
1 0 0 1 0 1
1 0 1 1 1 0
1 1 0 1 1 1
1 1 1 0 0 0
5 Département Electronique
Exemple 1 : compteur modulo 8
3 - Calcul de D1= Q1+ , D2 = Q2+ , et D3 = Q3+
Q2 Q1
D1
Q3 Q2 Q1 Q3+ Q2+ Q1+ 1 1 0 0
D1 = Q1
0 0 0 0 0 1 Q3 1 1 0 0
0 0 1 0 1 0
Q2 Q1
0 1 0 0 1 1 D2
0 1 1 1 0 0 0 1 0 1 D2 = Q2 Q1 + Q1 Q2
1 0 0 1 0 1 D2 = Q1 ⊕ Q2
Q3 0 1 0 1
1 0 1 1 1 0
1 1 0 1 1 1 Q2 Q1
1 1 1 0 0 0 D3 D3 = Q3 Q1 + Q3 Q2 + Q3 Q1 Q2
0 0 1 0 D3 = Q3 Q1 Q2 + Q3 Q1 Q2
Q3 D3 = (Q1 Q2 ) ⊕ Q3
1 1 0 1
6 Département Electronique
Compteur modulo 8 : résultat

D Q D Q D Q
D1 = Q1 3 2 1
H CK Q* CK Q* CK Q*
D2 = Q1 ⊕ Q2
D3 = (Q1 Q2 ) ⊕ Q3 = (Q1 + Q2 ) ⊕ Q3
Q3 Q2 Q1

H
n
Compteur modulo 2
Q1

D1 = Q1 Q2

Di = (Q1L Qi −1) ⊕ Qi , i > 1 Q3


(Q3 Q2 Q1) 000 001 010 011 100 101 110 111 000 001

7 Département Electronique
Exemple 2 : compteur modulo 5
„ Table de transition
Q3 Q2 Q1 Q3+ Q2+ Q1+
0 0 0 0 0 1
0 0 1 0 1 0
0 1 0 0 1 1
0 1 1 1 0 0
1 0 0 0 0 0
• Calcul des entrées des bascules
D1 = Q1+ = Q1 Q3

D2 = Q2+ = Q1 ⊕ Q2

D3 = Q3+ = Q1Q2
8 Département Electronique
Compteur modulo 5 : résultat

D Q D Q D Q

H CK Q* CK Q* CK Q*

Q3 Q2 Q1

H
f
Q1
Q2
Q3 f/5
(Q3 Q2 Q1) 000 001 010 011 100 000 001 010 011 100

9 Département Electronique
Autres cycles de comptage

„ La méthode étudiée permet également de synthétiser


• des décompteurs
• des circuits décrivant des cycles autre que l'énumération
binaire naturelle

- compteurs de Gray

- cycles quelconques : 5 -> 1 -> 3 -> 6 -> 0 -> 2 -> 5 ...

=> Champ d'application plus large que les compteurs


asynchrones

10 Département Electronique
Les compteurs programmables
„ Compteurs proposés dans les catalogues de
circuits standard
• chargement parallèle du compteur
• commande de validation / inhibition du comptage
• programmation du sens du comptage

entrées de chargement
E4 E3 E2 E1
LOAD

ENABLE
UP / DOWN COMPTEUR PROGRAMMABLE
H
INIT

Q4 Q3 Q2 Q1
11 Département Electronique sorties
Un compteur programmable : structure
„ Exemple de réalisation d'une cellule de base
• LOAD = 1, chargement parallèle
• LOAD = 0, mode comptage

- ENABLE = 0, comptage inhibé

- ENABLE = 1, comptage validé Ei


– UP/DOWN = 1 => comptage
– UP/DOWN = 0 => décomptage
1
Di Qi
0 D Q
+ (décomptage) 0 0
+
Qi bascule
1
i
Qi+(comptage) 1
LOAD CK
ENABLE
UP / DOWN
H INIT

12 Département Electronique
Initialisation des compteurs

„ Entrée d'initialisation nécessaire


• Circuits à fonctionnement autonome (pas d'entrée de
données externe)

„ S'assurer que la commande d'initialisation force le


compteur dans un état appartenant au cycle de
comptage (pour les cycles incomplets)

13 Département Electronique
Applications des compteurs

„ Comptage d'évènements (ex : timers)

„ Division de fréquence

„ Adressage de mémoires (ex: FIFO, cf. cours 8)

14 Département Electronique
Fréquence maximale de fonctionnement d’un
circuit synchrone

„ Chemin critique

fonction fonction
EA de SA logique EB de SB
mémorisation combinatoire mémorisation
A B

Horloge

Le chemin critique est le chemin de propagation qui limite


la fréquence maximale de fonctionnement

15 Département Electronique
Analyse d'un chemin de propagation
T

Horloge

Entrée A
EA t p (bascD) > thold (bascD)

≥ thold ( A)
Sortie A
SA

Entrée B t p ( A)
EB

t p (log. comb.) ≥ tsetup (B)

T > t p max ( A) + t p max (logique combinatoire) + t setup (B) = Tmin

16 Département Electronique
Exemples de calcul de fréquences maximales
de fonctionnement
„ Registre à décalage

D Q D Q

1
CK CK f max = 1 / Tmin =
t p max (basc D) + tsetup (basc D)
H

17 Département Electronique
Exemples de calcul de fréquences maximales
de fonctionnement

D Q D Q D Q
3 2 1
H CK Q* CK Q* CK Q*

Q3 Q2 Q1
„ Compteur modulo 8
• Six chemins de propagation
• 1 -> 3 est le chemin le plus long

1
f max = 1 / Tmin =
t p max ( basc1) + t p max ( NON OU) + t p max (OUEX) + t setup ( basc3)

18 Département Electronique
Quelques règles d'assemblage séquentiel

„ Initialisation
• Prévoir une entrée d'initialisation permettant de forcer
l'état des bascules

„ Signal d'horloge
• Pas d'états parasites sur le signal d'horloge
• Ne pas insérer de retard sur les signaux d'horloges

„ Entrées statiques / dynamiques


• N'utiliser les entrées dynamiques autres que H que pour
l'initialisation
• Toutes les autres entrées doivent être statiques

19 Département Electronique
Aléa de fonctionnement dû à un décalage
d'horloge
Q1
D1 D Q D Q Q2
Bascule 1 Bascule 2

H1 H2
CK CK

H1
H2

D1

Q1

20 Département Electronique
Aléa dû à une commande asynchrone
Q1 Q2 Q3

D Q D Q D Q

H
CK Q* CK Q* CK Q*
CL* CL* CL*

H
Comportement
escompté
Q1 Comportement
réel possible
Q2

Q3

CL*
21 Département Electronique

Vous aimerez peut-être aussi