Vous êtes sur la page 1sur 38

ELE3311 –

Systèmes logiques programmables

Chapitre 1: la logique mixte


§  Principe de la logique mixte
§  Équivalence des portes (logique, physique)
§  Analyse de circuits logiques mixtes
§  Synthèse de fonctions en logique mixte
§  Conversion de circuits de la logique standard à la
logique mixte.

Mohamad Sawan et collaborateurs


Hiver 2016
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 2

Principe de la logique mixte


Qu'est-ce que la logique mixte?
§  Méthode de réalisation des circuits logiques qui
consiste en une représentation combinée des deux
logiques positive et négative dans le but de séparer la
convention et l'état, soit la représentation physique de
la représentation logique.
Représentation Représentation
Convention
physique (tension) logique (état)

H Active ou '1'
Positive
L Inactive ou '0'

L Active ou '1'
Négative
H Inactive ou '0'
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 3

Principe de la logique mixte (suite)


§  En logique standard, la représentation est ambiguë.
Exemples:
Ø  Sortie Z est active si l'entrée A
est active ou l'entrée B est inactive;
Ø  Détecteurs …

Pourquoi utilise-t-on la logique mixte?


• Clarté, optimisation & recommandations industrielles
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 4

Principe de la logique mixte (suite)


Pourquoi utilise-t-on la logique mixte? (suite)

•  Représentation logique claire


A
Représentation standard B
Z
Z=(AB)(CD) C
D

A
Représentation en logique B
mixte C
Z

Z=AB+CD D
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 5

Principe de la logique mixte (suite)


Pourquoi utilise-t-on la logique mixte ? (suite)

•  Optimisation des circuits


A
Représentation standard B
•  2 portes ET C
Z

•  1 porte OU D

A
Représentation en logique B
mixte C
Z

•  3 portes NON-ET D
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 6

Principe de la logique mixte (suite)


Quels sont les symboles? (suite)
§  ET, OU, Tampon, XOR – physique et logique

§  Niveau d'activité des entrées/sorties – physique


A Z* A(H) Z(L)
Z=A

§  Complément logique (barre oblique) – logique

Z=A A Z
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 7

Équivalence
§  Il y a 2 types d’équivalence

Ø  Équivalence logique
•  La fonction logique est la même

Ø  Équivalence physique
§  Physiquement le même composant
§  La table de vérité est identique
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 8

Équivalence logique des portes

ET

OU

OU-EXCLUSIF
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 9

Équivalence physique des portes


§  La porte ET en logique positive est équivalente à la
porte OU en logique négative

§  Règle générale: remplacer l'opérateur logique et


permuter les cercles
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 10

Équivalence physique de portes (suite)

ET ET (+) ET (-)
A B Z A B Z A B Z
L L L
0 0 0 1 1 1
L H L 0 1 0 1 0 1
H L L 1 0 0 0 1 1
H H H
1 1 1 0 0 0
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 11

Équivalence physique de portes (suite)


Non-ET Non-ET (+) Non-ET (-)
A B Z A B Z A B Z
L L H 0 0 1 1 1 0
L H H 0 1 1 1 0 0
H L H 1 0 1 0 1 0
H H L 1 1 0 0 0 1

Non-OU Non-OU (+) Non-OU (-)


A B Z A B Z A B Z
L L H 0 0 1 1 1 0
L H L 0 1 0 1 0 1
H L L 1 0 0 0 1 1
H H L 1 1 0 0 0 1
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 12

Équivalence physique de portes (suite)


ET

OU

NON-ET

NON-OU

TAMPON

INVERSEUR

OU-EXCLUSIF ou
XOR et
XNOR sont
des cas
NON-OU-EXCLUSIF ou particuliers
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 13

Exemples de circuits logiques mixtes


§  Exemple de Wakerly

§  Exemple 1 de Tinder
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 14

Exemples de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 2 de Tinder
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 15

Analyse des circuits logiques mixtes


§  Extraction de l'équation booléenne qui correspond à
un schéma en logique mixte

§  L'opération se fait en 2 étapes:


1. Inscrire sur le schéma, les sorties des fonctions ET, OU,
XOR (ignorez les tampons, les cercles et les barres
obliques);
2. Ajouter un complément sur une expression si le fil
possède une barre oblique.
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 16

Analyse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 1 AB
A AB
B*
Z
C Z=AB+C
Z=AB+C
1. Inscrire sur le schéma, les sorties des fonctions ET, OU,
XOR (ignorez les tampons, les cercles et les barres
obliques);
Z=AB+C

2. Complémenter une expression s'il y a une barre oblique


Z=AB+C
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 17

Analyse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 2
1

1+A
A* (1+A)B
B*
((1+A)B)⊕(C+1⋅D)
C*
Z*
C+1⋅D
1
Z=((1+A)B)⊕(C+1⋅D)⊕E

D 1⋅D

E*
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 18

Analyse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 2 (suite)
1

1+A
A* (1+A)B
B*
((1+A)B)⊕(C+1⋅D)
C*
Z*
C+1⋅D
1
Z=((1+A)B)⊕(C+1⋅D)⊕E
D 1⋅D

E*
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 19

Analyse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 2 (suite)
1
Vérification: 3 barres obliques – ? compléments
A
A* AB
B*
AB⊕(C+D)
C*
Z*
C+D
1
Z=AB⊕(C+D)⊕E
D D

E*
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 20

Analyse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 3
1

1+A
A* (1+A)B
B* (1⋅D+C)⊕(1+A)B

C*
Z
1⋅D+C
1
Z=(1⋅D+C)⊕(1+A)B⊕E
1⋅D
D

E*
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 21

Analyse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 3 (suite)
1

1+A
A* (1+A)B
B* (1⋅D+C)⊕(1+A)B

C*
Z
1⋅D+C
1
Z=(1⋅D+C)⊕(1+A)B⊕E
1⋅D
D
Z = (1 ⋅ D + C) ⊙ (1 + A)B ⊕ E
E*
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 22

Analyse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 3 (suite)
1
Vérification: 4 barres obliques – ? compléments
A
A* AB
B*
(D+C)⊕AB

C*
Z
1 D+C
Z=(D+C)⊕AB⊕E

D D
Z = (D + C) ⊙ A B ⊕ E
E*
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 23

Synthèse de circuits logiques mixtes


§  Réalisation d’un schéma en logique mixte qui correspond à
l'équation booléenne.
§  L'opération se fait en 3 étapes:

1. Ignorer les "complémentations" et dessiner un diagramme


réalisant les relations ET, OU et OU-EXCLUSIF;

2. Transformer le circuit afin d'utiliser les portes logiques


spécifiques demandées (si nécessaire);

3. Ajouter les cercles, les inverseurs et les barres obliques


nécessaires pour "complémenter" les variables.
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 24

Synthèse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 1 (suite)
Z=AB+(C+D) A, B*, C, D et Z*
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 25

Synthèse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 1 (suite)
Z=AB+(C+D) A, B*, C, D et Z*

A
B*
Z*

C
D

Vérification: 2 compléments – 2 barres obliques


ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 26

Synthèse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 2
Réaliser la fonction:

Z = (AB⊕ C)(D⊙ E)

Les entrées disponibles sont A, B*, C*, D et E*.


On veut obtenir la sortie Z*.
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 27

Synthèse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 2 (suite)
Z = (AB⊕ C)(D⊙ E)
A
B*
C*
Z*
D
E*

Vérification: 2 compléments – 2 barres obliques


ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 28

Synthèse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 3
Réaliser la fonction:

Z=AB⊕((C+D)⊕E)

Les entrées disponibles sont A*, B*, C*, D et E*.


On veut obtenir la sortie Z*.
Utilisez uniquement des portes 7400 (NAND) et 74266
(XNOR).
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 29

Synthèse de circuits logiques mixtes (suite)


§  Exemple 3 (suite)
Z=AB⊕((C+D)⊕E)
A*
B*

C*
Z*
D
E*

Vérification: 2 compléments – 2 barres obliques


ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 30

Conversion de circuits en logique mixte


La conversion de circuits traditionnels en circuits
logiques mixtes se fait en 4 étapes:
1. Convertir la porte de l'étage de sortie en une porte
équivalente pour obtenir le niveau logique de sortie
demandé.
2. Convertir les portes qui alimentent le dernier étage pour
obtenir un nombre pair de cercles sur chaque fils.
3. Compléter les autres étages un à la fois de la même
manière que l'étape 2.
4. Placer les barres obliques.

Important: Aucun nouvel élément n'est ajouté.


ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 31

Conversion de circuits en logique mixte (suite)


§  Exemple 1
A
Z
B
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 32

Conversion de circuits en logique mixte (suite)


§  Exemple 1
A
Z
B

On prend A, B* et Z et on obtient 2 solutions:


A
Z=AB Z
B*

A
Z=A+B B*
Z
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 33

Conversion de circuits en logique mixte (suite)


§  Exemple 2 A
B
C
D Z
E
F

On prend A, B*, C, D*, E, F* et Z, on obtient:


A
B*
C
D* Z
E
F*
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 34

Conversion de circuits en logique mixte (suite)


§  Exemple 3
A
B

C Z
D
E

On prend A, B, C*, D*, E et Z, on obtient:

A
B

C* Z
D*
E
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 36

Intel Core i7 Processor…


ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 37
ELE3311 –
Systèmes logiques programmables Page 38

Vous aimerez peut-être aussi