Vous êtes sur la page 1sur 6

Flexion (analyse et dimensionnement)

Fibre supérieure

(P + Mmax)

(Pi + Mmin)

Fibre inférieure

Fig.1. Allure du diagramme des contraintes à l’état initial et en service

Puisque deux charges extrêmes sont généralement critique et pour chacune deux
contraintes admissibles doivent être spécifiées, donc au moins quatre contraintes doivent être
considérées pour l’analyse et par conséquent quatre conditions à vérifier.

1- Condition de traction au transfert (TT)


………………………………..…….(1)

2- Condition de compression au transfert (CT)


……………………………………..(2)

3- Condition de compression en service (CS)


…………………..…………...…(3)

4- Condition de traction en service (TS)


……………………………………(4)

Avec

Où :

Développant l’équation (1) :

1
Supposons que :
=-

Donc

 La précontrainte n’engendre pas de contrainte négative dans la fibre supérieure, de ce fait


la résultante dans la fibre supérieure sera une contrainte de compression. Cependant, la
contrainte excessive de compression se situe dans la fibre inférieure, il serait inutile de

vérifier la condition (1). Donc

A partir de l’équation (1) on peut écrire :

(1)

De la même manière les équations 2,3 et 4 deviennent :

(2)

(3)

(4)

On remarque d’après ces équations qu’il y a une relation linéaire entre l’excentricité e et
l’inverse de la précontrainte (1/Pi), d’où la possibilité d’envisager une solution graphique.

2
(1/Pi)

D
Domaine théorique des
B
solution possible

ki ks e
elimite

2
3
1
4

Fig.2

 l’intersection des droites 1 et 4 est représentée par le point A sur la figure 2, sa projection
sur la ligne horizontale donne elimite et sur la ligne verticale donne Pi (précontrainte
théorique minimale).
Lorsqu’on trouve que le point d’application de la force de précontrainte est situé en
dehors de la section considérée, il faut qu’on rajoute la cinquième condition qui tient
compte de l’enrobage (solution pratique) ayant comme équation :
e ≥ - (yi - d)……………(5)
 l’intersection des droites 1 et 3 avec l’horizontal donne e = - ki et celle de 2 et 4 avec
l’horizontal donne e = ks.
Dans un problème d’analyse ou de dimensionnement donné on établi le domaine de faisabilité et
on vérifié si les valeurs proposées de P et de e sont représentées par un point à l’intérieur du
domaine. Si oui on aura besoin de vérifier les contraintes, si non on peut remarquer directement
les conditions qui ne sont pas satisfaites et par conséquent apporté les corrections nécessaire.
Remarque
Si le moment est négatif, les équations établies pour un moment positif seront toujours
valable pourvu que la section soit inversée.

3
Utilisation des conditions d’inégalité de contraintes
pour le dimensionnement des propriétés de la section

σ1

a a′ c

Δσsup

( Pi + Mmax)

(Pi + Mmin)

Pi + Mmin)

d b′ b
σ2

Δσinf
Fig.3.

 Supposons que dans la section critique les deux contraintes admissibles ( sont
atteintes sous le chargement initial, le diagramme des contraintes est représenté sur la
figure par la ligne ab.
 Deuxième suppositions : les pertes de précontrainte prennent place brusquement, le
chargement correspondant devient ), le diagramme des contraintes est
représenté par la ligne a′b′. Si un moment est ajouté soit ΔM = Mmax - Mmin (surcharge)
l’allure du diagramme change et on suppose que les contraintes admissible (
sont atteintes, le diagramme des contraintes est représenté par la ligne cd.

Remarque
Si sont dépassées cela indique que wi et ws sont faible, généralement on détermine les
valeurs minimales nécessaires pour que lesquelles les contraintes admissible sont juste atteintes.
D’après la figure 3, pour le cas initial :

4
Supposons que les pertes ont aient lieu immédiatement, le chargement devient
( ) et la contrainte dans la fibre supérieure

Elle peut s’écrire aussi sous la forme suivante :

Remplaçons (1) dans (3) on aura :

…………………………………..…..(4)

En ajoutant le moment ΔM (surcharges) la contrainte correspondante dans la fibre supérieure


serait :

La contrainte résultante due à l’action de (P + Mi) et ΔM doit être inférieure ou égale à

Remplaçons les équations (4) et (5) dans (6) nous aurons :

………………………………...(7)

Avec ΔM = Mmax - Mmin, (Mmin = Mi)

Par analogie on aboutit dans la fibre inférieure à l’expression suivante :

En fonction de Mi (charges permanentes) et ΔM (surcharges)


5
ΔM

(8) et (9) deviennent :

Vous aimerez peut-être aussi