Vous êtes sur la page 1sur 38

2ème année

Baccalauréat

Réalisé par :

EL KYAL
MOHAMED
https://www.3elmo.blogspot.com
Sommaire
Signe de ax+b – signe de ax²+bx+c 4

Identités remarquables – Domaine de définition d’une fonction 5

Limites d’une fonction 6

D
Continuité d’une fonction 8

ME
Dérivabilité d’une fonction 10

Axe de symétrie - Centre de symétrie – Point d’inflexion 12

Branches infinies 13

HA
Fonction réciproque 14

Fonction racine n-ième 16


MO
Suites numériques 18

Fonctions primitives 20

Calcul intégral 22

Fonctions Logarithmes 24
AL

Fonctions Exponentielles 26

Nombres Complexes 28
KY

Equations différentielles 32

Dénombrement 33

Probabilités 34
EL

Géométrie dans l’espace 36

Trigonométrie 38

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487

https://www.3elmo.blogspot.com
Signe de ax+b
Signe et factorisation de ax²+bx+c
EL KYAL MOHAMED

 Signe de ax+b (a ≠ 0)

x  b 

a
ax  b
 
Signe de a
Signe de a

D
ME
 Signe et factorisation du trinôme P(x)=ax²+bx+c (a ≠ 0)
Solution de l’équation
2
  b  4ac x   x  0  Signe de  x  Factorisation de  x 

HA
 
On ne peut pas
  0 S 
 x  Signe de a factoriser  x 
MO
b

b  x   
 ²
  0 S 
   2a  x   a x
b
 

 2a 
 
  2a 
 x  Signe de
a
Signe de
a

S  x ;x  
AL

1 2
avec : x  x1 x2 

0 x 
b  
 x  Signe Signe de Signe  
 x  a x x
1
x  x2 
1 2a
2a de a (a ) de a
KY

b  
x  (on suppose que x1  x2 )
2 2a
2a

Si x1 et x 2 sont deux solutions distinctes de l’équation : x  ax ²  bx  c  0


EL

b c
alors: x x  et x x 
1 2 a 1 2 a

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487


28481487 | Page 4

https://www.3elmo.blogspot.com
Identités remarquables
Domaine de définition d’une fonction
EL KYAL MOHAMED

 Identités remarquables :
Pour tous réels a et b
2
a  b 2
 a  2ab  b
2

D
2
a  b 2
 a  2ab  b
2

ME
2 2
a b  a b a b  
3
a  b 3 2
 a  3a b  3ab  b
2 3

3
a  b 3 2
 a  3a b  3ab  b
2 3

  2
HA 
3 3 2
a b  a  b a  ab  b

 a  b a  ab  b 
3 3 2 2
a b
MO
 Domaine de définition d’une fonction :
Soient P et Q deux polynômes
f une fonction numérique de la variable réelle x
Domaine de définition de f :
AL

définie par :


f x  x  Df  


 x
 
KY


f x 
Q x 
Df  x   / Q x  0 


f x  
 x 
Df  x   /  x  0  

EL

 x

f x  
D f  x   /  x  0 etQ x  0   
Q x 


 x 

    0 etQ x  0
 x

f x  Df  
x   /
Q x 
 
Q x  


Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 5

https://www.3elmo.blogspot.com
Limites d’une fonction
EL KYAL MOHAMED

 Limites et inverses des fonctions x  x


n
n   * et x  x:
n
lim x  0 lim x 0
x 0 x 0

lim x   1
x  lim 0
x  x n

D
1
lim 0 1
x  x lim 0
x  x n

ME
Si n est un nombre pair alors: Si n est un nombre impair alors:

n n
lim x   lim x  
x  x 

HA
n n
lim x   lim x  
x  x 

1 1
lim   lim  
x  0 xn x  0 xn
MO
 

1 1
lim   lim  
x  0 xn x  0 xn
 

 Limites des fonctions polynômes et rationnelles en    :


AL

Limite d’une fonction polynôme en  et en  Limite d’une fonction rationnelle en  et en 


est celle de son terme de plus haut degré est celle du quotient des termes de plus haut degré
KY

 Limites des fonctions trigonométriques :


sin x tan x 1  cos x 1
lim 1 lim 1 lim 
x 0 x x 0 x x 0 x² 2

 Limites des fonctions de type x  u x : 



EL

lim u x
x x 0
lim
x x 0
u x 
l0 l

 

Ces résultats restent valable, à droite en x 0 , à gauche en x 0 , en  et en 

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 6

https://www.3elmo.blogspot.com
 Théorème de comparaison :




U x   f x   V x 



 f x  l V x 
   
lim U x   l   lim f x   l 
   lim f x   l
x x 0 

x x 0 lim V x  0 
  x x 0
lim V x   l 

x x 0 

x x 0 

D

f x U x    U x   f x  

ME
  lim f x     lim f x   
lim U x    lim U x    
x x 0  x x 0
 x x  x x 0 
 0 

Ces résultats restent valable, à droite en x 0 , à gauche en x 0 , en  et en 

HA
 Limites et opérations :


lim f x
x x 0
l l l   

 l'     
MO
lim g x
x x 0

x x 0 

lim g x  f x   l + l'     FI


AL

lim f x l l 0 l0 0
x x 0   

x x 0

lim g x l'        

   
lim g x  f x
KY

x x 0 
l  l'        FI

lim f x
x x 0
 l l l0 l0   0 
EL

lim g x
x x 0
 l'  0  0

0

0

0

0

0

0

0
 0 

lim

f x l
FI FI
0

       
x x 0 g x l'

Ces résultats restent valable, à droite en x 0 , à gauche en x 0 , en  et en 

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 7

https://www.3elmo.blogspot.com
Continuité
EL KYAL MOHAMED

 Continuité en un point :
f est continue en x 0  lim f x   f x 0 
x x 0

 Continuité à droite - Continuité à gauche :


f est continue à droite en x 0  lim f x   f x 0 

D

x  x0

f est continue à gauche en x 0  lim f x   f x 0 

ME

x  x0

 f est continue en x 0  f est continue à droite et à gauche en x 0

 Continuité sur un intervalle :

HA
 f est continue sur un intervalle ouvert a, b  si f est continue en chaque élément de a, b 
 f est continue sur un intervalle fermé a, b  si f est continue sur l’intervalle ouvert a, b 
et f est continue à droite en a et à gauche en b
MO
 Opérations sur les fonctions continues:
Soit f et g deux fonctions continues sur un intervalle I et k un réel
 Les fonctions f  g , f  g , kf et f n avec n   , sont continues sur I
1 f
 Les fonctions et sont continues sur I si g ne s’annule pas sur I
g g
AL

Conséquences :
 Les fonctions polynômes sont continues sur 
 Les fonctions rationnelles sont continues sur tout intervalle contenu dans leur domaine de définition
 La fonction : x  x est continue sur  0,  
KY

 
 Les fonctions : x  sin x et x  cos x sont continues sur 

 Composé de deux fonctions continues:


Si f une fonction continue sur un intervalle I et g une fonction continue
sur l’intervalle f I  , alors la fonction g  f est continue sur I
EL

 L’image d’un intervalle par une fonction continue:


 L’image d’un segment par une fonction continue est un segment
 L’image d’un intervalle par une fonction continue est un intervalle

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 8

https://www.3elmo.blogspot.com
Cas particulier :
Soit f est continue et strictement monotone sur un intervalle I
Le tableau suivant illustre les différents cas possibles de l’intervalle f I 
L’intervalle f (I )
L’intervalle I
f est strictement croissante sur I f est strictement décroissante sur I
a, b   f a  ; f b   f b  ; f a 
     
   
a, b   f a  ; lim f x   lim f x  ; f a 
     
 x b   x b 

D
   
a, b   lim f x  ; f b   f b  ; lim f x 
     
 x a    x a  

ME
   
a, b   lim f x ; lim f x   lim f x  ; lim f x 
     
 x a  x b   x b x a  
   
a,  
   f a  ; lim f x   lim f x  ; f a 
 x    x  
   

HA
a,    lim f x  ; lim f x   lim f x  ; lim f x 
     x  
 x a  x 
  x a  
   
 ,a 
   lim f x  ; f a   f a  ; lim f x 
 x    x  
   
 ,a   lim f x  ; lim f x   lim f x  ; lim f x 
MO
   x    
 x a    x a x 

   
  lim f x  ; lim f x   lim f x  ; lim f x 
 x  x    x  x  

 Théorème des valeurs intermédiaires :


Si f est continue sur un intervalle a, b  , alors pour tout réel  compris entre f a  et f b 
AL

 
il existe au moins un réel  de l’intervalle a, b  tel que f    
 
Si f est continue sur un intervalle a, b  telle que f a   f b   0
 
 
alors l’équation f x   0 admet au moins une solution  dans l’intervalle a, b 
 
Si f est continue et strictement monotone sur un intervalle a, b  telle que f a   f b   0
 
KY

 
alors l’équation f x   0 admet une solution unique  dans l’intervalle a, b 
 
 Méthode de dichotomie :
Soit f est fonction continue et strictement monotone sur un intervalle a, b  telle que f a   f b   0
 
l équation f x   0 admet une solution unique  dans a, b 
 
a  b  a  b 
Si f a   f  Si f b   f 
EL

  0   0

 2    2 
a b a b
Alors : a  Alors: b
2 2
l’amplitude de cet encadrement est : ba . l’amplitude de cet encadrement est : ba .
2 2
   
On poursuit la recherche de  sur l’intervalle a;a b  On poursuit la recherche de  sur l’intervalle a b ;b 
 2   2 
  
On arrête le processus dès que l’amplitude de l’encadrement de  est inférieur à la précision souhaitée

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 9

https://www.3elmo.blogspot.com
Dérivabilité
EL KYAL MOHAMED

 Fonction dérivable en un point:


f x   f x 0 
On dit qu’une fonction f est dérivable en x 0 si lim existe et finie
x x 0 x  x0
Cette limite est appelée le nombre dérivé de f en x 0 , on le note f ' x 0  .

 L’équation de la tangente à une courbe :

D
Soit f fonction est dérivable en x 0

 
L’équation de la tangente à la courbe C f au point d’abscisse x 0

ME
est : y  f ' x 0 x  x 0   f x 0 

 Dérivabilité à droite, à gauche en un point :


f x   f x 0 

HA
 On dit que f est dérivable à droite en x 0 , si lim existe et finie
x x 0
x  x0

Cette limite est appelé le nombre dérivé de f à droite en x 0 , on le note f 'd x 0 
f x   f x 0 
 On dit que f est dérivable à gauche en x 0 , si lim existe et finie
x x x  x0
MO
0

Cette limite est appelé le nombre dérivé de f à gauche en x 0 , on le note f 'g x 0 

f dérivable en x 0 ,si et seulement si f est dérivable à droite


et à gauche en x 0 et f 'd x 0   f 'g x 0 
AL

 Dérivabilité et continuité :
Si f une fonction est dérivable en x 0 alors f est continue en x 0

 Dérivée des fonctions usuelles :


f x  f  x 
KY

k 0 k   
x 1
1 1
x x²
xr rx r 1 r   *  1
EL

1
x
2 x
sin x cos x
cos x  sin x
1
tan x 1  tan2 x 
cos2 x

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 10

https://www.3elmo.blogspot.com
 Opérations sur les fonctions dérivées- dérivée d’une fonction composée :
u  v   u   v  ku   k u  k   
uv   u v  uv  u   nu .u
n n 1

   u  u v  uv 
 1   v    
 v  v²  v  v²

uv   u v   v   u   2u u

D
 Dérivée et sens de variation :
Soit f une fonction dérivable sur un intervalle I

ME
 f est croissante sur I x  I  f  x   0
 f est décroissante sur I x  I f ' x   0
 f est constante sur I x  I f ' x   0

 Interprétation géométrique et dérivabilité :

HA
La limite Dérivabilité en x 0 Interprétation géométrique : C f admet  
f x   f x 0  Une tangente au point A x 0 ; f x 0   
lim  a
x x 0 x  x0 a 0 de coefficient directeur a
f est dérivable en x 0
f x   f x 0 
MO
Une tangente horizontale
lim 0
x x 0 x  x0 
au point A x 0 ; f x 0  
f x   f x 0  Une demi- tangente à droite au point
lim  a
x x 0 x  x0 a 0 f est dérivable  
A x 0 ; f x 0  de coefficient directeur a
à droite en x 0
f x   f x 0  Une demi- tangente horizontale
lim 0

à droite au point A x 0 ; f x 0  
AL

x x 0 x  x0

f x   f x 0  Une demi- tangente verticale à droite


lim  
x x 0 x  x0 f n’est pas dérivable  
au point A x 0 ; f x 0  dirigée vers le bas
à droite en x 0
f x   f x 0 
KY

Une demi- tangente verticale à droite


lim  
x x 0 x  x0  
au point A x 0 ; f x 0  dirigée vers le haut

f x   f x 0  Une demi- tangente à gauche au point


lim  a
x x 0 x  x0 a 0 f est dérivable  
A x 0 ; f x 0  de coefficient directeur a
à gauche en x 0
f x   f x 0  Une demi-tangente horizontale
EL

lim 0
x x 0 x  x0 
à gauche au point A x 0 ; f x 0  
f x   f x 0  Une demi- tangente verticale à gauche
lim  
x x 0 x  x0 f n’est pas dérivable  
au point A x 0 ; f x 0  dirigée vers le haut
à gauche en x 0
f x   f x 0  Une demi- tangente verticale à droite
lim  
x x 0 x  x0  
au point A x 0 ; f x 0  dirigée vers le bas

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 11

https://www.3elmo.blogspot.com
Axe de symétrie-Centre
symétrie de symétrie-Point
Point d’inflexion
EL KYAL MOHAMED

 Axe de symétrie – Point de symétrie :

La droite d’équation x  a est un axe de symétrie de la courbe C f si :  


 x  D f 2a  x   D f
 x  D f  f 2a  x   f x 

D
 
Le point I a, b  est un point de symétrie de la courbe C f si :
x  D f 2a  x   D f

ME

 x  D f  f 2a  x   f x   2b

 Concavité et point d’inflexion d’une courbe :

HA
Une fonction est convexe sur un intervalle si sa courbe
représentative sur cet intervalle est entièrement située
au-dessus
dessus de chacune de ses tangentes

Si x  I  f  x   0
MO
 
alors la courbe C f est convexe sur l’intervalle I

Une fonction est concave sur un intervalle si sa courbe


représentative sur cet intervalle, est entièrement située
au-dessous de chacune de ses tangentes
Si x  I  f  x   0
AL

 
alors la courbe C f est concave sur l’intervalle I
KY

 
Un point d’inflexion d’une courbe C f est le point ou la courbe

C f  change de concavité en ce point


Si f  s’annule en changeant de signe en x 0

 
alors la courbe C f admet un point d’inflexion d’abscisse x 0
EL

Si f  s’annule sans changer de signe en x 0

 
alors la courbe C f admet un point d’inflexion d’abscisse x 0

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 12

https://www.3elmo.blogspot.com
EL KYAL MOHAMEDd

Page 13
ME
lim f x   a lim f x    lim f x   
x  x  x a

|
: 0628481487
HA
lim  f x   ax  b   0 f x  f x  f x 
lim  a lim  lim 0
x  x  x a 0 x  x x  x
Branches infinies

|
MO
lim  f x   ax   b lim  f x   ax   

@ : elkyalmaths@gmail.com
x  x 

C f  admet
Une
asymptote
C f  admet
Une
asymptote
AL
C f  admet
Une branche
parabolique
C f  admet
Une branche
parabolique
C f  admet
Une branche
parabolique
C f 
admet
Une
de direction de direction asymptote
KY
horizontale oblique de direction

|
d’équation: d’équation : la droite l’axe des l’axe des verticale
y a y  ax  b d’équation : ordonnés abscisses d’équation:

Résumé maths bac


au voisinage y  ax au voisinage
au voisinage au voisinage
de  de  au voisinage de  de  x a
de 
EL

https://www.3elmo.blogspot.com
Fonction réciproque
EL KYAL MOHAMED

 Propriété :
Si f est une fonction continue et strictement monotone sur un intervalle I

Alors f admet une fonction réciproque, notée f 1 ,définie sur l’intervalle f I 



  f y   x

 f x   y
1
  
et on a :  
x  f I 




y  I

D
1
x  :

ME
 Détermination de l’expression de f
Soit f une fonction continue et strictement monotone sur un intervalle I
Soit x un élément de f I  et y un élément de I tel que: f 1 x   y

On a : f 1 x   y  f y   x et en résolvant l’équation f y   x d’inconnue y

HA
On déduit l’expression de f 1 x  pour tout x de f I 

 Continuité de la fonction réciproque :


Si f est une fonction continue et strictement monotone sur un intervalle I
MO
Alors une fonction réciproque f 1 est continue sur l’intervalle f I 

 Dérivabilité de la fonction réciproque :


Soit f une fonction continue et strictement monotone sur un intervalle I
soit x 0 un élément de I et y 0  f x 0 
AL

si f est dérivable en x 0 et si f ' x 0   0 , alors la fonction f 1 est dérivable en y 0

et on a : f  y   f ' 1x 
1
0
0
KY

Soit f une fonction continue et strictement monotone sur un intervalle I


si f est dérivable sur I et f  ne s’annule pas sur I

alors la fonction f 1 est dérivable sur f I  et on a :


EL

'
 
x  f I  f 1 x  

1

f '  f 1 x 
 

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 14

https://www.3elmo.blogspot.com
 Monotonie de la fonction réciproque :
Si f est une fonction continue et strictement monotone sur un intervalle I

Alors une fonction réciproque f 1 est strictement monotone sur f I 


et varie dans le même sens que f

 La courbe représentative de la fonction réciproque :

D
ME

 f 

bissectrice du repère (droite d’équation: y  x )


HA  
Dans un repère orthonormé C 1  est le symétrique de C f par rapport à la première
MO
 Remarques:

 
La courbe C f  
La courbe C 1 
 f 

 
 
A a, b   C f A ' b, a   C 1 
AL

 f 

admet une asymptote verticale admet une asymptote horizontale


d’équation : x  a d’équation : y  a
admet une asymptote horizontale admet une asymptote verticale
KY

d’équation : y  a d’équation : x  a
admet une asymptote oblique
1 b
admet une asymptote oblique d’équation : y  x 
a a
d’équation : y  ax  b
(on détermine l’expression de y
EL

à partir de la relation: x  ay  b )

admet une tangente admet une tangente


(ou demi-tangente) verticale (ou demi-tangente) horizontale
admet une tangente admet une tangente
(ou demi-tangente) horizontale (ou demi-tangente) verticale

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 15

https://www.3elmo.blogspot.com
Fonction racine n-ième
EL KYAL MOHAMED

 Définition :

Soit n un entier naturel non nul

est continue et strictement monotone sur l’ intervalle 0;  


n
La fonction : x  x
 
elle admet une fonction réciproque définie sur 0;   ,nommée racine n-ième

D
et que l’on note
n  et on a :  x ; y    2 n x  y  x  y n

ME
 Propriétés:

 
2
 x ; y   2
  *
  2
 x ; y   n   *
   m ; n  

n
x n y  n x y

HA

n n
x x m
 

n n m
 x  x
n
 n x  x n
x x

ny
 n  y  0  
MO
n y
 x  ny  x  y
n
nm nm
 x  ny  x  y  x  x
n nm m
 x  x
 Ensemble de définition :


AL

L’ensemble de définition de la fonction x  n u x est :


D  x   / x  Duet u x  0  
 Limites:
KY

lim u x  lim n u x 
x x 0 x x 0

l0 n
l

 
EL

Ces résultats restent valable, à droite en x 0 , à gauche en x 0 , en  et en 

 Continuité :
Si f une fonction définie ,positive et continue sur un intervalle I


alors la fonction x  n u x est continue sur I

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 16

https://www.3elmo.blogspot.com
 Dérivée :

Si u une fonction strictement positive et dérivable sur un intervalle I


alors la fonction : x  n u x est dérivable sur I


u x
  

et on a : x  I  n u x 
n 1
n n u x
  

D
 Résolution de l’équation x  x n  a  a    :  

ME
n un entier naturel impair n un entier naturel pair non nul

a 0 S  n a  n n
S   a; a  
a 0 S  0  S  0
 
HA
a 0 S  n a S 

 Puissance rationnelle d’un nombre réel strictement positif:


Soit un x réel strictement positif et un r nombre rationnel
MO
p * *
On pose r  ( p   et q   )
q
p
q
On a : x  x  xp
r q
AL

 Remarques :
1
     
nu x  u x n

 1  1

n u x  
 1
KY

 u x n       
1 
   u x  u x n
  n
 
Pour tous réels x et y positifs et pour tous rationnelles r et r 
r'
x 
r r' r r '
 x x  x r rr '
 x
EL

r
 x  y  r
 x y
r
 x r x r
  

 y  y
r
1 r
 x r
r x r r 
x  x
r
x

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 17

https://www.3elmo.blogspot.com
Suites numériques
EL KYAL MOHAMED

 Suite arithmétique – Suite géométrique :

Suite arithmétique de raison r Suite géométrique de raison q

Définition un 1  un  r un 1  q  un

Terme général 
un  u p  n  p r  un  u p  q
n p

D
Somme de u  un  q n p 1  1
 p 
u p  ...  un  n  p  1  u p  ...  un  u p   

ME
termes 
consécutifs
 2   q  1 
a ,b et c trois
termes 2b  a  c b²  a  c
consécutifs

HA
 Suite majorée, minorée, bornée :

 
Soit un
n I
une suite numérique

un n I est majorée par un nombre réel M  n  I un  M


MO

 un n I est minorée par un nombre réel m  n  I un  m


 un n I est bornée si un n I est majorée et minorée
AL

 Monotonie d’une suite :

 
Soit un
n I
une suite numérique

 un n I est croissante  n  I un 1 un


KY

 un n I est décroissante  n  I un 1 un


 un n I est constante  n  I un 1 un

  avec    * :

EL

 Limite de la suite n

0 0
lim n   0 lim n   
n  n 

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 18

https://www.3elmo.blogspot.com
 Limite de la suite q  n avec q   :
q  1 1  q  1 q 1 q 1

la suite q  n n’admet lim q n  0


n 
lim q n  1
n 
lim q n  
n 
pas de limite

 Critère de convergence d’une suite :

D
 Toute suite croissante et majorée est convergente
 Toute suite décroissante et minorée est convergente

ME


vn  un  wn 

un  l  vn 

 
  lim u  l
 lim vn  l 
  lim un  l
lim vn  0
 n 
n
n   n 
n  
 

lim wn  l 

HA
n  

un  vn 
 un  vn 

 
  lim u     lim un  
lim vn   n  n lim vn   n 


 


MO
n  n 

 Suite de type vn  f un :  
Si un  une suite convergente de limite l et si f une fonction continue en l
n I
 
alors la suite vn  définie par: vn  f un est convergente de limite f  l 
AL

 Suite de type un 1  f un :  
Soit un  une suite numérique définie par :
KY



u0  a
  où f une fonction

u
 n 1
 f un n  
Si :
 f une f continue sur un intervalle I
EL

 
f I I
 a I
 un  une convergente
alors : la limite l de la suite un n I est solution de l’équation : f x   x

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 19

https://www.3elmo.blogspot.com
Fonctions primitives
EL KYAL MOHAMED

 Définition :

Soit f une fonction définie sur un intervalle I


On dit que F est une fonction primitive de f sur I si :
 F est derivable sur I
 

D
 x  I F ' x  f x

ME
 Existence et unicité des primitives:

Toute fonction continue sur un intervalle I admet des primitives sur I

   HA
Si f admet une primitive F sur un intervalle I alors toute fonctionG définie sur I


par :G x  F x  k  k   est aussi une primitive de f sur I
MO
Soit f une fonction admettant des primitives sur un intervalle I

soit x 0 un élément de I et y 0 un réel, Il existe une seule primitive F de f sur I


AL

 
vérifiant la condition F x 0  y 0

 Propriété de linéarité des primitives :


KY

Si F etG des fonctions primitives respectives de f et g sur un intervalle I

et si k un réel alors :

 F  G  est une fonction primitive de f  g  sur I


EL

 kF est une fonction primitive de kf sur I

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 20

https://www.3elmo.blogspot.com
 Formulaire: primitives des fonctions usuelles :

f x  F x 
a   ax  k
1
x x²  k
2
1 1
k

D
x² x
1
2 x k

ME
x
r 1
x
 r   *  -1  x
r k
r 1
1
ln x  k

HA
x

e
x x
e k k   
sin x  cos x  k

cos x sin x  k
MO
2 1
1  tan x  tan x  k
2
cos x

 Primitives des fonctions composés :

f x  F x 
AL


u' x

u x 
2 u x k 
KY

u x r 1
 r   *  -1 
u ' x  u x 
   r
  k
r 1


u' x

u x 
ln u x  k
EL

  k   
ux u x 
u ' x e e k

u ' x   sin u x   


 cos u x  k
  


u ' x  cos u x 
    
s in u x  k

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 21

https://www.3elmo.blogspot.com
Calcul intégral
EL KYAL MOHAMED

 Intégrale d’une fonction continue sur un segment :


nue sur un intervalle a; b  et F une primitive de f sur a; b 
Soit f une fonction continue
   
b b
L’intégrale de f de a à b est le nombre réel :
a

f x dx  F x   F b   F a 
 a

D
 Propriétés :
a a b
a f x dx  0
b f x dx  
a f x dx

ME
b b b
Linéarité:
a  f x   g x  dx 
  a f x dx 
a g x dx
b b
k   kf x dx  k
a f x dx
a

HA
b c b
Relation de Chasles:
a f x dx 
a f x dx 
c f x dx

 Valeur moyenne :
Soit f une fonction continue
conti sur segment a; b 
MO
 
 
La valeur moyenne de la fonction f sur a; b  est le nombre réel :
 
b
1

b a a f x dx
 Intégrale et ordre :
AL

b
six  a, b f x   0,alors 
a

f x dx  0

b b
six  a, b f x   g x ,alors
a

f x dx 
a g x dx
KY

 Intégration par parties :


b b b
 a
u x   v  x dx  u x   v x  
 a a

u  x   v x  dx

 Calcul d’aires :
EL


Le plan est rapporté à un repère orthogonal o, i, j
   
 
Soit I et J deux points tels que : i  OI etOJ  j
L’unité d’aire, notée u.A , est l’aire du rectangle bâti à partir
des pointsO , I et J
 
1.u . A  i  j

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 22

https://www.3elmo.blogspot.com
 
L’aire du domaine délimité par C f , l’axe L’aire du domaine délimité par C f , C g et   
des abscisses et les droites d’équation les droites d’équation x  a et x  b est:
x  a et x  b est:  b 

 b

 
 f      .u.A
x  g x dx


 a
f x  dx  .u.A

 a 

 Cas particuliers :
L’aire du domaine hachuré
Figure illustrative Remarque
sur la figure

D
 b 

f est positive sur a; b 
  
 f    .u.A
x dx

ME
 a 

 b 

f est négative sur a; b 
  

 a
 f    .u.A
x dx

 f est positive sur a ; c 


 
 f est négative sur c; b 
 
HA  c

 
 a
f x dx 
 c
b 
f x dx  .u.A

MO
C f  est au dessus  b



de C g  sur a; b 
 

 a

f x   g x  dx  .u.A

 
AL

 
 C f est au dessus
 c 
de C g  sur a; c 
b

  

 a
 f x g x dx  c g x   f x dx .u.A

 C f  est au dessous
KY

de C g  sur c; b 
 

 Calcul de volumes :
Le volume du solide de révolution engendré par la
 
rotation de la courbe C f sur a; b  , un tour complet
EL

autour de l'axe des abscisses est:


 b ² 
V  
  
 a
 f x  dx  u.v

u.v : unité de volume

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 23

https://www.3elmo.blogspot.com
Fonctions logarithmes
EL KYAL MOHAMED

 Fonction Logarithme népérienne :


 Définition :
1
La fonction logarithme népérien est la primitive de la fonction : x 
x
sur l’intervalle  0; +  qui s’annule en 1 et notée ln
 

D
 Conséquences et propriétés :

ln 1  0 ln e  1 x   0;  y   0;  


ln xy   ln x  ln y

ME
x   0;  y   0;  
ln x  ln y  x  y
ln x  ln y  x  y
 
ln x r  r ln x
r  
1
ln     ln x
x   0;  y    x 
x 
ln    ln x  ln y

HA
ln x  y  x  e y
 y 

 Domaine de définition :
f une fonction numérique de la
Domaine de définition de f :
variable réelle x définie par :
MO
f x   ln u x 
 
D f  x   / x  Du et u x   0 
 2
f x   ln u x  
 
  D f  x   / x  Du et u x   0 
f x   ln u x 
AL

 Limites usuelles :
ln x
lim
x 
ln x    lim 0
x  xn
lim ln x    
lim x n ln x  0  n   *
KY

x 0 x 0
 
ln x ln x  1
lim 1 lim 1
x 1 x  1 x 0 x

 Continuité:
La fonction ln est continue sur l’intervalle  0; + 
 
EL

Si u est une fonction strictement positive sur un intervalle I


et si u est continue sur I
alors la fonction x  ln u x  est continue sur I
 

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 24

https://www.3elmo.blogspot.com
 Dérivabilité :
La fonction ln est dérivable sur l’intervalle  0; + 
 
1
et on a : x   0;  ln x  
  x
Si u est une fonction strictement positive sur un intervalle I
et si u est dérivable sur I
lors la fonction x  ln u x  est dérivable sur I
alors
 
u  x 
et on a : 
x  I  ln u x    

D
  u x 

 Signe et représentation
eprésentation graphique de ln :

ME
x 0 1 

ln x - +

 Fonction Logarithme de base a  * \ 1 :


 Définition :
HA
MO
La fonction logarithme de base a est la fonction
ln x
définie par : x   0;  loga x  
  ln a
Cas particulier : si a=10, loga est le logarithme décimal. On le note log
 Conséquences et propriétés :
AL

x   0;  y   0;   loga 1  0


loga xy   loga x   loga y  loga a   1

 
loga x r  r loga x r  
1
loga    loga x  x   0;  y   0;  r  
KY

 x 
x  l oga x   l oga y   x  y
loga    loga x   loga y 
 y  l oga x   r  x  a r

0a 1 a 1
EL

loga x   loga y   x  y loga x   loga y   x  y

lim loga x    lim loga x   


x  x 
lim loga x    lim loga x   
x  0 x  0
1
x   0,   loga x  ' 
    x ln a

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 25

https://www.3elmo.blogspot.com
Fonctions exponentielles
EL KYAL MOHAMED

 Fonction exponentielle népérienne :


 Définition :
La fonction exponentielle népérienne, notée exp , est la fonction réciproque
de la fonction ln . On pose : x  exp x   ex

D
 Conséquences et propriétés :

x  ex  0

ME
x  y   e x  e y  e x y
 
x  ln e x  x
r
x   0,  elnx  x  
x   e x  e rx r  
x  y   0;   1
x    ex

HA
e x  y  x  lny ex


 x , y    ² e x  ey  x  y
x  y  
ex
 e x y
x y y
e  e  x  y e
MO
 Domaine de définition :
f une fonction numérique de la
Domaine de définition de f :
variable réelle x définie par :
f x   ex Df  

u x  D f  x   / x  Du 

f x e
AL

 Limites usuelles :
 
 e x 
lim    
lim ex   x   x n 
KY

x 
n   *
lim e x  0
x 
lim
x 
x e   0
n x

ex  1
lim 1
x 0 x
EL

 Continuité:

La fonction x  e x est continue sur l’intervalle 


Si u est une fonction continue sur un intervalle I
u x 
alors la fonction x  e est continue sur I

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 26

https://www.3elmo.blogspot.com
 Dérivabilité :
la fonction x  e x est dérivable sur 
'
 
et on a: x   e x  e x

Si u est une fonction est dérivable sur un intervalle I


u x 
alors la fonction x  e est dérivable sur I
 u x  ' u x 
et on a: x  I e   u  x  e
 

D
 Représentation graphique de exp :

ME
 Fonction exponentielle de base a   0;   :
 Définition :
HA
La fonction exponentielle de base a est la fonction définie par :
MO
x log x 
x   0;  a x  e
 
 Conséquences et propriétés :

x   a x  e xln a
 x ; y    a  a  a
2 x y x y
 
loga a x  x
AL

r
 
x   a x  ar x r   log x 
x   0;  a a
 
a

1
x    a x  x ; y   2 a x  a y  x  y
ax
KY

x  y   0;  


ax
 x ; y      a x y
2
ay a x  y  x loga y 

0a 1 a 1

ax  ay  x  y ax  ay  x  y
EL

lim a x  0 lim a x  
x  x 
x
lim a   lim a x  0
x  x 
x
a 1
lim  ln a
x 0 x

  
a x  ln a   a x

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 27

https://www.3elmo.blogspot.com
Nombres complexes
EL KYAL MOHAMED


L’ensemble des nombres complexes est :   z  a  ib / a; b   ² et i ²  1
 
Soit le plan complexe muni d’un repère orthonormé direct o, e1, e2  
 Définition et propriétés :
Soit z  a  ib un nombre complexe avec a; b    ²
 La forme algébrique du nombre complexe z est : a  ib .

D
 La partie réelle du nombre complexe z est : Re z  a  .

 La partie imaginaire du nombre complexe z est : Im z  b . 

ME
 Le nombre complexe z est imaginaire pur si Re z  0 . 

 Egalité de deux nombres complexes : z  z   Re z  Re z  et Im z  Im z      
 Le conjugué du nombre complexe z est : z  a  ib

HA
 Le module du nombre complexe z est : z  zz  a ²  b ²

 L’image du nombre complexe z  a  ib est le point M a, b , noté M z   


 
 L’affixe du point M a, b est le nombre complexe z  a  ib , noté z M
MO

 L’affixe du vecteur u a, b  est le nombre complexe z  a  ib , noté zu

 L’affixe du vecteur AB est le nombre complexe z   z B  z A
AB
 

 L’argument du nombre complexe non nul z est une mesure  de l’angle orienté e1,OM  
noté argz
AL

on a arg z   2 

Re(z )   Im(z )
cos   et sin  
z z
KY

 La forme trigonométrique du nombre complexe non nul z est :


z  r cos   i sin    r ,  

avec r  z et arg z   2 


 
EL

r ,   est une écriture réduite du nombre complexe r cos   i sin  


 

 La forme exponentielle du nombre complexe non nul z est : z  re i 


avec r  z et arg z   2 
 

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 28

https://www.3elmo.blogspot.com
 Propriétés:
Conjugué Module Argument
Opposé z  z z  z arg z     arg z  2 

Conjugué z z z  z

arg z  arg z 2 

Produit z z '  z z ' z z   z  z  arg zz   arg z  arg z 2 

Puissance zn  z 
n
zn  z
n
 
arg z n  n arg z 2 

D
 

 1  1 1 1
   1  arg    arg z 2 

ME
Inverse  z '  z ' z z  z 

 z  z z 
   z z
 arg    arg z  arg z  2 
Quotient  z '  z z'  z  
z'

Somme

HA
z z '  z z '

Forme trigonométrique Forme exponentielle


Opposé  r ,    r ,     i    
rei   re
MO
Conjugué r,    r ,  
    rei  rei 
Produit r ,    r ',  '  rr ';    ' i   '
      re i   r ' e i  '  rr ' e

r ,   n  r n ; n   n i n  
Puissance     re i
 r ne
AL

1 1  1 1
Inverse   ;    ei 
r ;    r 
 re i r
 
r ;   rei 
    r ;    ' 
r i   '
e
Quotient r ';  '  r ' 
KY

   r ' ei ' r'

 z  z  2Re z   z est réel  z  z


 z  z  2Im z   z estréel  argz  k  / k  
EL

² ²  z est imaginairepur  z  z
 zz  Re z   Im z 
   
 z 0z 0 
 z est imaginairepur  arg z   k / k  
2
 k  r ,   2k    r ,  

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 29

https://www.3elmo.blogspot.com
 Formule de Moivre :

n
cos  isin   cos n   isin n 

 Formules d’Euler :

cos  
1 i
2

e  e i  
 

D
1
sin    e i   e i 
2i

ME
 Equations du second degré à coefficients réels :

L’équation : Ensemble de solution:


b   b   
 
0 S  ; 

HA
 

 2a 2a 


 

z  az ²  bz  c  0 b 
 
0 S   
  b ²  4ac  
 2a 
 

b  i  b  i  
 
0 S  ; 

MO

 2a 2a 


 

 Nombres Complexes et géométrie:

Notion complexe : Relation géométrique :


z B  zA la distance AB
AL

 AM  r
z  z A  r
r  0  M appartient au cercle de centre A et de rayon r
 AM  BM
z  z A  z  zB
 M appartient à la médiatrice de AB 
 
z  zB
KY

zI  A I milieu de AB 


2
zC  z A
 A,B et C trois points alignés
zB  zA
     z  z 
 
  
AB; AC   arg  c A  2 
  
   zB  zA    mesure de l’angle AB; AC 
 
EL

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 30

https://www.3elmo.blogspot.com
 d’un triangle:

Nature du triangle ABC

zC  z A  
 r ;    ABC est un triangle rectangle en A
zB  zA  2 

zC  z A
 1;   ABC est un triangle isocèle en A
zB  zA
zC  z A  
 1;   

D
 ABC est un triangle isocèle et rectangle en A
zB  zA  2 
zC  zA  
 1;   ABC est un triangle équilatéral

ME
zB  zA  3 

 Ecritures complexes des transformations du plan:

Transformations: Ecriture complexe :


HA
Translation de vecteur u d’affixe z  z   z  zu
u
Homothétie de centre    et de rapport k z     k z   

Rotation de centre    et d’angle  z     ei  z   


MO
 Reconnaitre une translation, une homothétie ou une rotation à partir de leurs
expressions complexes :
 
Soit le plan complexe muni d’un repère orthonormé direct o,e1, e2  
 
Soit M  z  l’image d’un point M z  par une transformation F
AL

L’expression complexe du transformation F Nature du transformation F


F est une translation

a 1 de vecteur u d’affixe z   b
u
KY

F est une homothétie


de rapport a
b
 et de centre  d’affixe  
z   az  b a    1 1a
2 (  vérifie la relation :   a   b )
avec a ;b   
EL

(a  0)
a 1
F est une rotation
d’angle :   arg a 2  
  
a    1 b
et de centre  d’affixe  
avec a  1 1a
(  vérifie la relation :   a   b )

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 31

https://www.3elmo.blogspot.com
EL KYAL MOHAMEDd

Page 32
 Résolution de l’équation différentielle : y '  ay  b

ME
Equation différentielle Solution générale de l’équation différentielle

|
b
y '  ay  b a  0 y x   eax    

: 0628481487
a

HA
 Résolution de l’équation différentielle : ay '' by ' cy  0
Equations différentielles

Equation Equation Solution générale


L'équation caractéristique admet
différentielle caractéristique de l’équation différentielle

|
MO
r1x r2x
y x   e  e
Deux solutions réelles

@ : elkyalmaths@gmail.com
0
distinctes r1 et r2
,    ²

y x   x   erx

AL
ay '' by ' cy  0 ar ²  br  r  0
0
Une solution réelle
unique r
,    ²
Deux solutions
KY

|
complexes conjuguées y x    cos qx   sin qx e px
0 r1  p  iq

Résumé maths bac


et r2  p  iq ,    ²
EL

https://www.3elmo.blogspot.com
Dénombrement
EL KYAL MOHAMED

 Cardinal d’un ensemble :


Soit E un ensemble fini
Le cardinal de E est le nombre d’éléments de E , on le note card E
Soit A et B deux parties d’un ensemble fini
Card A  B   CardA  CardB  Card A  B 

D
 Principe fondamental du dénombrement :

ME
Soit une expérience peut être réalisée en p choix p   *
Si le premier choix peut être réalisé en n1 façons différentes
et le second choix peut être réalisé en n2 façons différentes

HA
.
.
.
et le p -ème choix peut être réalisé en n p façons différentes
alors le nombre façons différentes de réaliser cette expérience
n1  n2  n 3  ...  n p
MO
est le produit :

 Les nombres : n ! , Anp et Cnp

n !  n  n  1  n  2  ...  2  1
n! n!
Anp  C np 
AL

n  p  ! p ! n  p  !

C np 1  C np  C np1 C np  C nn p

C nn  1 C nn 1  n
KY

 Types de tirages :
On tire p objets parmi n objets
Nombre de tirages
Type de tirage: L’ordre :
possible est :
EL

simultané C np p  n  n’a pas d’importance

Successif avec remise np est important

Successif sans remise Anp p  n  est important

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 33

https://www.3elmo.blogspot.com
Probabilités
EL KYAL MOHAMED

 Probabilités d’un ensemble fini:


La probabilité d’un événement A est la somme des probabilités des événements
élémentaires qui le composent, on la note p A

 Propriétés :

D
Soit  l’univers associé à une expérience aléatoire
L’événement: Probabilités:
0  p A  1

ME
A

A 
p A  1  p A

p A  B   p A  p B   p A  B 

AB p A  B   p A  p B 

HA
(A et B sont incompatibles)

S’il y a équiprobabilité alors pour tout événement A de  , on a:


cardA nombredescas favorables
p A  
MO
card  nombredes cas possibles

 Loi d’une variable de probabilité aléatoire:


Soit  l’univers associé à une expérience aléatoire
Pour définir la loi de probabilité de la variable X sur  on suit les étapes suivantes :
1) On détermine X   x1; x 2 ; x 3 ;...; xn  l’ensemble des valeurs prises par X
AL

2) On calcule pour chaque valeur x i sa probabilité pi  p X  xi  avec i  1;2;...; n 


3) On résume la loi de probabilité de la variable X par le tableau suivant :
xi x1 x2 x3 … xn
KY

p X  x i  p1 p2 p3 … pn

 Probabilité conditionnelle :
Soit A et B deux événements liés à une même expérience aléatoire tel que: p A  0
La probabilité de l’événement B sachant que A est réalisé est le nombre :
EL

p A  B 
 A 
pA B   p B
p A

 Evénements indépendants :
Soit A et B deux événements liés à une même expérience aléatoire
A et B sont indépendants  p A  B   p A  p B 

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 34

https://www.3elmo.blogspot.com
 L’espérance, la variance et l’écart-type d’une variable aléatoire:

Soit X une variable aléatoire dont la loi de probabilité est définie par le tableau suivant:

xi x1 x2 x3 … xn

p X  x i  p1 p2 p3 … pn

D
L’espérance mathématique
E X   x1  p1  x 2  p2  x 3  p3  ...  xn  pn

ME
de la variable X

La variance de la variable X V X   E X ²  E X  ²


 

 X   V X 

HA
L’écart -type de la variable X

 Epreuve répétée :
MO
Soit p la probabilité d’un événement A , lors d’une expérience aléatoire

si on répète n fois l’épreuve dans des conditions identiques


alors la probabilité de réalisation de A exactement k fois durant les n épreuves est :
k n k
C nk p  1  p  k  n 
AL

 Loi binomiale :
KY

Soit p la probabilité d’un événement A , lors d’une expérience aléatoire

on répète n fois l’épreuve dans des conditions identiques


si la variable aléatoire X , égale au nombre de réalisation de A durant les n épreuves
alors la loi de probabilité de la variable X est donnée par :
EL

n k
k  0;1;2;...; n p X  k   C nk  pk  1  p 

On dit que la variable X suit une loi binomiale de paramètres n et p et on a

E X   n  p et V X   np 1  p 

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 35

https://www.3elmo.blogspot.com
Géométrie dans l’espace
EL KYAL MOHAMED
  

L’espace est rapporté à un repère orthonormé direct o, i , j , k 
 Expressions analytiques :
 
Soient u a, b, c  et v a ', b ', c ' deux vecteurs

 Produit scalaire : u .v  aa ' bb ' cc '

 Norme : u  a ²  b ²  c ²

D
  b b'  a a'  a a' 
 Produit vectoriel : u  v  i  j  k
c c' c c' b b'

ME
 Aire d’un triangle :
1  
L’aire d’un triangle ABC est: AB  AC
2

 Distances :

HA
La distance entre deux points A et B est :
AB  xB  xA  ²  yB  yA  ²  zB  zA  ²
La distance du point M au plan P  d’équation ax  by  cz  d  0 est:
MO
axM  byM  czM  d
 
d M ;   
a ²  b²  c²
 
AM  u

La distance du point M à la droite  A, u  est: d M ,   
u
AL

 Equation cartésienne d’un plan :



n a, b, c  est un vecteur normal au plan P   P  : ax  by  cz  d  0

  
Si AB  AC  0 alors les points A , B et C ne sont pas alignés
KY

 
Dans ce cas : AB  AC est un vecteur normal au plan ABC  et l’équation cartésienne
du plan ABC  peut être déterminé à l’aide de l’équivalence suivante :
  
M  ABC   AM . AB  AC  0  
 Equation cartésienne d’une sphère:
EL

L’équation cartésienne d’une sphère


de centre  a, b, c  et de rayon R est :

x  a  ²  y  b  ²  z  c  ²  R²

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 36

https://www.3elmo.blogspot.com
 
 Ensemble des points M de l’espace vérifiant : AM .BM  0

L’ensemble des points de l’espace vérifiant :


 
AM .BM  0 est la sphère de diamètre AB 
 

 Intersection d’une sphère et d’un plan :


Soit la sphère (S) de centre  et de rayon R et le plan P 


Soit H le projeté orthogonal du centre  sur le plan P  . On pose : d  H  d ;  

D
ME
P  coupe S  selon un cercle C 
HA
MO
de centre H P  est tangent à S  en H P  ne coupe pas S 
et de rayon : r  R ²  d ²

 Intersection d’une sphère et d’une droite :


Soit la sphère (S) de centre  et de rayon R et la droite  .
AL


Soit H le projeté orthogonal du centre  sur la droite  . On pose : d  H  d ;  
KY
EL

 coupe S  en deux points  est tangente à S  en H  ne coupe pas S 
distincts

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 37

https://www.3elmo.blogspot.com
Trigonométrie
EL KYAL MOHAMED

 Tableau des valeurs remarquables et cercle trigonométrique:

x    
0
6 4 3 2

D
1 2 3
sinx 0 1
2 2 2

ME
cosx 3 2 1
1 0
2 2 2
3
tan x 0 1 3
3

 Les formules des angles associés :


HA
MO
 
x  x +x x x
2 2
sin  sin x sin x  sin x cos x cos x

cos  cos x
cos x  cos x sin x  sin x
AL

-1  cos x  1
sin x
tan x  cos x  2k    cos x
cos x sin x  2k    sin x
KY

-1  sin x  1
1
cos ²x  sin ²x  1 1  tan ²x  tan x  k    tan x
cos ²x

 Equations trigonométriques :
 cos x  cos a  x  a  2k ou x  -a  2k
EL

 sin x  sin a  x  a  2k ou x   - a   2k 


 tan x  tan a  x  a  k   k  

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 38

https://www.3elmo.blogspot.com
 Formules d’addition :

cos a  b   cosa  cosb - sina  sinb cos a - b   cos a  cos b  sin a  sin b
sin a  b   sina  cosb  cosa  sinb sin a - b   sin a  cos b - cos a  sin b
tana  tanb tan a - tan b
tan a  b   tan a - b  
1 - tana  tanb 1  tan a  tan b

 Formules de duplication :

D
cos2a  cos ²a - sin ²a
 2 cos ²a - 1

ME
a
on pose: t  tan
 1 - 2 sin ²a 2
sin2a  2 sina  cosa
2t
sina 
2 tana 1  t²
tan2a 
1 - tan ²a 1 - t²
cosa 
1  t²

HA
1  cos2a
cos ²a  2t
2 tana 
1 - cos2a 1 - t²
sin ²a 
2
MO
 Transformation des produits- transformation des sommes :

 p  q   p  q 
1 cos p  cos q  2 cos   cos 
 2 

cosa  cosb  cos a  b   cos a - b   2 
2 
 p  q   p  q 
1
sina  sinb   cos a  b   cos a  b  cos p  cos q  2 sin   sin  
2   2   2 
1  p  q   p  q 
sina  cosb   sin a  b   sin a  b 
AL

sin p  sin q  2 sin   cos  


2   2   2 
1
cosa  sinb   sin a  b   sin a  b   p  q   p  q 
2  sin p  sin q  2 cos   sin  
 2   2 
KY

 Transformation de a cos x  b sin x :

 a b 
a cos x  b sin x  a ²  b ²  cos x  sin x 
 a ²  b ² a ²  b² 
 a ²  b ² cos x   
EL

a b
avec  un réel tel que : cos   et sin  
a ²  b² a ²  b²

Résumé maths bac | @ : elkyalmaths@gmail.com | : 0628481487 | Page 39

https://www.3elmo.blogspot.com

Vous aimerez peut-être aussi