Vous êtes sur la page 1sur 16

EUTDE DYNAMIQUE( SISMIQUE)  

1. Introduction :

Le séisme correspond à une vibration du sol provoquée par une libération de l’énergie de
déformation accumulée dans la croûte terrestre.

C’est un phénomène imprévisible, qui provoque plusieurs catastrophes (destruction des


ouvrages, nombreuse perte de vie humaine). De ce fait, le comportement des constructions
sous action dynamique est devenu un chapitre indispensable dans l’étude de n’importe quelle
structure.

Le calcul sismique dans notre étude sera effectué dans le cadre du règlement parasismique
algérien (RPA99) version 2003.

2. 2.1 Modélisation :

Nous utiliserons les étapes suivantes dans la modélisation de notre structure :

-Détermination des propriétés des matériaux utilisés :

Les propriétés du béton (voir chapitre I) .

-Détermination des caractéristiques géométriques des elles utilisées:(voir chapitre


II).
-Détermination les conditions aux limites :
Notre structure sera représentée par un modèle tridimensionnel encastré à la base,
où les masses sont concentrées au niveau des centres de gravité des planchers avec
trois degrés de liberté (deux translations horizontales et, une rotation d’axe verticale).
[RPA99/4.3.2]

-Détermination de la descente des charges :


-Détermination des forces sismiques E :
Ils sont distribués horizontalement verticalement sur les éléments proportionnels à
leurs rigidités par l'introduction d'un spectre de réponse dans deux directions
orthogonale (Xet Y )
-Détermination des combinaisons des charges : elle sont donnés par le RPA99v2003
L'action sismique est considérée comme une action accidentelle au
sens de la philosophe de calcul aux États Limites. Les combinaisons
sismiques à considérer pour la détermination des sollicitations et des
déformations de calcul sont :

1,35G+1,5Q ; 
G+Q ;
G + Q ± Exx ;
G + Q ± Eyy ;
0.8G ± Exx ;
0.8G ± Eyy  ;

3. Analyse modale :

L’analyse modale permet de déterminer les modes et les fréquences propres de la


structure à l’absence des forces extérieurs, les fréquences naturelles et les modes
propres sont directement en fonction de la rigidité et de la distribution des
masses de la structure par conséquents les résultats du calcul des fréquences et
des modes propres peuvent varier considérablement en fonction de la
modélisation des masses.
A partir de ces résultats, on peut se prononcer sur le type de la structure (rigide,
souple, etc…) et enfin sur le comportement de la structure.

 Facteur de participation massique directionnels :

C’est le taux en pourcentage de la masse modale de chaque mode de vibration et


dans chaque direction.
D’après le RPA99, la somme des masses modales effectives pour les modes
retenus soit égale à 90% au moins de la masse totale de la structure, ou que tous
les modes ayant une masse modale effective supérieure à 5% de la masse totale
de la structure soient retenus pour la détermination de la réponse totale de la
structure.
Cette recommandation est exigée pour déterminer le nombre de modes de
vibration à retenir dans chacune des deux directions d’excitation.
Avant de lancer l'analyse modale, il est nécessaire de transformer les
chargements statiques en masses pour l'étude dynamique d'une manière
automatique à partir des charges statiques (G+βQ). La figure suivante illustre la
procédure de transformation des charges statiques en masses.
(G+0,2Q)
 Vérification la période : TRPA > Tsap

Selon l'article 4.2.4 du R.P.A. 99 V2003, la période du mode fondamental de la


structure (premier mode, T= 1,065 s) est supérieure à celle recommandée par
R.P.A. 99 2003, ce qui nous permet de dire que notre bâtiment est souple
3
T  CT * (hN ) 4
………………..( selon RPA 99 V2003)

hN
: Hauteur mesurée en mètres à partir de la base de la structure jusqu’au
dernier niveau. (Ht=19,55).
CT : Coefficient, il est en fonction du système de contreventement et du
type de remplissage
(CT =0,05 contreventement assuré partiellement par des voiles en béton armé).

T=0,465 s
Les valeurs de T calculées avec SAP2000 ne doivent pas dépasser celles estimées
à partir des formules empiriques précédentes de plus de 30% :

TSAP2000 = 1,065s

Trég= 1.3 TRPA99 = (1.3) (0.465) = 0.604 s ≤ TSAP2000....................non


vérifiée.

Donc nos résultats ne sont pas acceptables, il est indispensable de renforcer la


structure. Pour cela on ajoute des voiles de contreventement et augmenter la
section des poteaux et les poutres .

Donc :

 Poteaux (40X40) ………………..(45X45)


 Poteaux (35X35)………………..(40X40)
 Poutre pp (40X30)……………..(45X40)
 Poutre ps (30x20)……………….(40X35)
 Les voiles L= 1,2 m et e=16 cm

Donc : TSAP2000 = 0,595s

Trég= 1.3 TRPA99 = (1.3) (0.465) = 0.604 s > TSAP2000....................vérifiée.


On visualise la déformée des deux premiers modes pour les comparer avec ceux
de la structure non-contreventée. Les figures suivantes illustrent les deux
premiers modes de la structure contreventée
.
D'après les figures des déformées avec insertion des voiles, on constate que
l'insertion des voiles à améliorer le comportement de la structure, ou on a
observé ce qui suit :
 Le premier mode de vibration reste une translation mais dans la
direction y-y;
 Le deuxième mode de vibration s'est transformé en une
translation dans la direction x-x ;
 La période du mode fondamental de la structure (premier mode,
T= 0,595s) est inférieure à celle recommandée par R.P.A. 99 V2003
(1,3 x T_R.P.A. = 0.604 s).
 Vérification des modes :

OutputCas StepTyp
e e StepNum Period UX UY UZ SumUX SumUY
Text Text Unitless Sec Unitless Unitless Unitless Unitless Unitless
MODAL Mode 1 0,595361 5,352E-07 0,81423 3,571E-07 5,352E-07 0,81423
MODAL Mode 2 0,524501 0,80969 5,384E-07 2,159E-07 0,80969 0,81423
MODAL Mode 3 0,43831 0,0000265 8,922E-07 3,222E-11 0,80971 0,81423
0,00000103
MODAL Mode 4 0,183024 4,381E-08 0,11486 6 0,80971 0,9291
MODAL Mode 5 0,15904 0,11857 5,396E-08 1,279E-07 0,92829 0,9291
0,00000593
MODAL Mode 6 0,129846 7 2,023E-07 3,52E-11 0,92829 0,9291
MODAL Mode 7 0,090089 5,286E-09 0,0407 6,763E-08 0,92829 0,96979
MODAL Mode 8 0,077114 0,04159 1,083E-09 0,00003381 0,96989 0,96979
0,00000102 0,0000226
MODAL Mode 9 0,062772 4 1 0,57686 0,96989 0,96982
0,0000235
MODAL Mode 10 0,061407 0,00000361 4 0,00766 0,96989 0,96984
MODAL Mode 11 0,061174 4,118E-07 6,073E-09 0,0292 0,96989 0,96984
MODAL Mode 12 0,06025 1,403E-07 0,00071 0,00113 0,96989 0,97055

Mode 5 : Participation de Mass. UX (%)=92 ,829 et


Participation de Mass. UY (%) =92,91 donc véréfie

 Analyse spectrale :

Pour cette méthode, il est recherché pour chaque mode de vibration, le


maximum des effets (déplacements, vitesses, forces internes ... etc.)
engendrés dans la structure par les forces sismiques représentées par un
spectre de réponse de calcul (c.-à-d. pour chacun de ces modes propres
l'analyse spectrale permet de déterminer l'accélération de chaque masse du
modèle pour chacun des modes de vibration). Ces effets sont par la suite
combinés pour obtenir la réponse de la structure.

 Définition du spectre de réponse :


Avant de lancer l'analyse spectrale, il faut tout d'abord définir le spectre de
réponse. Un spectre de réponse est une courbe permettant d'évaluer la
réponse d'un bâtiment à un séisme passé ou futur. En Algérie le spectre de
réponse est défini par le règlement
R.P.A. V99 version 2003 .
La figure suivante décrit la procédure de définition du spectre de calcul.

Donnés ;
Zone sismique IIa et groub d usage 2 ;
Coeff comportement ( selon RPA99V2003) R=3,5 ;
Facteur de qualité Q=1,2 ;
Site meuble S3 ( donné) ;
Facteur amortissement 7%
 Définition des combinaisons sismiques :

L'action sismique est considérée comme une action accidentelle au sens de la


philosophe de calcul aux États Limites. Les combinaisons sismiques à
considérer pour la détermination des sollicitations et des déformations de
calcul sont :
G + Q ±Exx ;
G +Q± Eyy ;
0.8G ± Exx ;
0.8G ± Eyy ;

Pour les ossatures autostables, les combinaisons précédentes sont remplacées par
les combinaisons suivantes :
G + Q ± 1.2 Exx ;
G + Q ± 1.2 Eyy ;

 Évaluation de la force sismique :

La force sismique totale V, appliquée à la base de la structure, doit être


calculée successivement dans les deux directions horizontales et
orthogonales selon la formule :

A ×D×Q
V= ×W
R

Avec : A : coefficient d’accélération de la zone (tableau 4 -1 de RPA 99).

D : facteur d’amplification dynamique .

Q : facteur de qualité (tableau 4 – 4 de RPA 99).


R : coefficient de comportement (tableau 4 –3 de RPA 99).
W : poids totale de la structure. W= G+ 0,2Q
 Vérification des déplacements :

Selon la RPA99v2003, les déplacements relatifs d’un étage par


rapport aux étages qui lui sont adjacents ne doivent pas dépasser 1% de
la hauteur d’étage :

Le déplacement horizontal à chaque niveau "k" de la structure est calculé comme suit

ddMAX = R ddek (4.-19)

dek :
d déplacement dû aux forces sismiques Fi (y compris l’effet de torsion)

R : coefficient de comportement R=3,5

le déplacement relatif au niveau "k" par rapport au niveau "k-1" est égal à :

DDk = ddk - ddk-1

niveau δ ek max (cm) Δk MAX ×R (cm)


0.01he (cm) RPA
δx δy Δx Δy

5 3,78 3,77 1,52 1,47 3.06 C.V

4 3,347 3,34 1,99 1,93 3.06 C.V

3 2,78 2,79 2,35 2,31 3.06 C.V

2 2,1051 2,13 2,63 2,59 3.06 C.V

1 1,3522 1,3796 2,66 2,66 3.06 C.V

RDC 0,589 0,61 2,06 2,135 4 ,35 C.V


 _ Vérification de l'effort normal réduit:

sollicitations d'ensemble dues au séisme, l'effort normal de


compression de calcul est Outre les vérifications prescrites par le
C.B.A et dans le but d'éviter ou limiter le risque de rupture fragile
sous limité par la condition suivante :

Nd
  0.30
Bc . f c 28
N : l'effort normal de compression s'exercant sur la section du poteau.

B : l'aire de la section transversale du poteau.

fc28 =25,00Mpa

1) Sélection les poteaux RDC sans voiles pour ( sap 2000)


2) Nous choisissons les combinaisos sismique
N= 931,323 KN
B= 2050 cm2

nn = 0,18 < 0,3  ………………………….. donc vérifie


 L’efforts tranchant à la base :
La résultante des forces à la base ‘F’ obtenue par combinaison des valeurs

Modales ne doit pas être inférieure à 80% de la réultante des forces sismiques

Déterminées par la méthode statique équivalente ‘V (RPA99 ; 2003 Article. 4.3.6)

A ×D×Q
V= ×W
R

A=0,15 ; R=3,5 …………………(selon RPA99 V99).

la période fandamentale T  clculer D : (j’ai utilisé le fichier Excel pour le calcul)

La période T peut être estimer à partir de la formule empirique suivante : T= CthN3/4

hN :hauteur mesurée en mètre à partir de la basse de la structure jusqu’au dernier


niveau(N).

Ct : coefficient, fonction du système de contreventement du type de remplissage est


donné par le tableau 4.6.RPA99.

Ct=0.05

T= 0,05x 19,55 3/4 = 0,46sec

D : est la dimension du bâtiment mesuré a sa base dans la direction de calcule


considéré.

Suivant x-x : Lx= 23,5m. Tx= 0,36s

Suivant y-y : Ly=12,16m. Ty= 0,505s

Tx=min (0,36 ; 0,46) Tx= 0, 36 s

Ty=min (0,505 ; 0,46) Ty= 0,46 s

6. période caractéristique associée à la catégorie de cite pour un sol


meuble 

T1= 0,15s T2= 0,50s ……………………………. (tableau 4.7.RPA99).

7. facteur de correction d’amortissement donné par la formule 


η= √7 /(2+ζ ) = 0,8819 ¿ 0,7

8. facteur d’amplification dynamique :Donné par la formule :

2,5 η 0 ¿ T ≤ T 2

D= 2,5 η .(T2/T)2/3 T2 ¿ T ≤ 3s

Sens x :

0 <TX < T2 0<0,36<0,5

donc : Dx = 2,5 η = 2,2

Sens y : 0 <Ty< T2 0<0,46 <0,5

donc : Dy = 2,5 η = 2,é

V.3.3.3 La force sismique totale sera :

Vx=Vy= 1724,28 KN

Sens V (spec) (kn) V (stat.eq) 80%V stat.eq 0.8Vstat≤V(spec)

1706,28
X 1724,28 1379,42 Oui

Y 1584,78 1724,28 1379,42 Oui

 Justificaton de l'interaction:
. Système de contreventement constitué par des voiles porteurs en béton
armé  :

Le système est constitué de voiles uniquement ou de voiles et de portiques.


Dans ce dernier cas les voiles reprennent plus de 20% des sollicitations dues
aux charges verticales. On considère que la sollicitation horizontale est
reprise uniquement par les voiles.

Donc : w= G+0,2Q ( poteau + voiles )

Vérification : w – N / w < 20%


W : poids totale de la structure
N : la somme totale de la charge sur les poteaux de RDC
Méthode utilisée : pour sap2000 , selctione tout les poteaux RDC et
ajouté ( lood combintion ) w= G+0,2Q
Display …. Show tables …. Element ouptut….frame output …..element
force frame…… select load cases (W)
N= 36737,9 /3 = 12243,97 KN

(15206,686 – 12245,97 / 15206,686)x100 =19,46 % < 20% ….. Donc vérifie

 Justification vis à vis de l’effet P  :


L’excentricité des charges verticales résultant des déplacements relatifs des

Étages provoque dans les murs et les poteaux des efforts axiaux additionnelle. Ce

Phénomène est appelé « effet P ».

D’après l’article du RPA (5.9)

Les effets du 2° ordre (ou effet P .) Peuvent Être négligés dans le cas des bâtiments

Si la condition suivante est satisfaite à tous Les niveaux :

θ = Pk . k / Vk .hk. < 0,10

Pk : poids total de la structure et des charges

D’exploitation associées au dessus du niveau« k »

Vk : effort tranchant d’étage au niveau "k"

k : déplacement relatif du niveau « k » par rapport au

Niveau «k-1»

hk : hauteur de l’étage « k »

Pour le sens X

Niveau Wi (KN) V Hi(cm) ∆k ×R θ

5 3725,14 781.35 306 1,22 0,019

4 3581,59 1306.42 306 1,22 0,010

3 3679,13 1705.81 306 1,22 0,008

2 3679,13 2043.2 306 1,26 0,007

1 3679,13 2331.79 306 1,22 0,006

RDC 3789,67 2585.51 306 1,19 0,005

Tableau V.5 Justification vis à vis de l’effet P sens


x

Pour le sens y :


Niveau Wi (Kn) V Hi(cm) ∆k × R θ

5 3725,14 793.87 306 1,26 0,019

4 3581,59 1328.02 306 1,33 0,011

3 3679,13 1734.99 306 1,36 0,009

2 3679,13 2070.34 306 1,36 0,007

1 3679,13 2354.71 306 1,33 0,006

RDC 3789,67 2611.39 306 1,29 0,006

Vous aimerez peut-être aussi