Vous êtes sur la page 1sur 66

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministere De La Formation Et De L'enseignement Professionnels

Institut National Spécialisé De La Formation Professionnelle Skikda

(Mohamed Bouguerm)-Cité Merdi-Eddib-Skikda

Mémoire De Fin D'étude Pour L'obtention Du Diplôme De

Technicien Supérieur

Spécialité : Réseau et Système Informatique

Système De Formation : Apprentissage

Thème : La Mise En Place D’un Serveur De Messagerie Electronique


Entreprise d'accueil : La Raffinerie De Skikda

Réalisé par : Encadré par :

 Teffahi Amina • Boufeloussa Khaled


 Rahal Salwa

Promotion : Septembre 2021

0
Table des matières
TABLE DES FIGURE
INTRODUCTION GENERALE ............................................................................................ 5

PROBLEMATIQUES .............................................................................................................. 7

OBJECTIFS .............................................................................................................................. 8

CHAPITRE I : PRESENTATION DE L’ORGANISME D’ACCUEIL : LA


RAFFINERIE DE SKIKDA RA1.K ..................................................................................... 10

INTRODUCTION ...................................................................................................................... 10
PRESENTATION DE L’ENTREPRISE .......................................................................................... 10
Historique ......................................................................................................................... 11
Localisation....................................................................................................................... 11
Structures hiérarchiques ................................................................................................... 11
L'organigramme de l'organisme d'accueille........………………………………………………….11
Principales installations ................................................................................................... 13
Objectifs et missions ......................................................................................................... 14
ORGANIGRAMMES GENERALE ............................................................................................... 15
ORGANISATION GENERALE DU DEPARTEMENT SIG................................................................ 16
Service informatique ......................................................................................................... 16
Service organisation ......................................................................................................... 17
Service information ........................................................................................................... 17
ETUDE DE L’EXISTANT ........................................................................................................... 17
Définition de MS Exchange............................................................................................... 18
Les rôles de MS Exchange ................................................................................................ 18
MBX (Mailbox)............................................................................................................. 18
CAS (Client Access Server) .......................................................................................... 19
EDGE ............................................................................................................................ 19
UM (Unified Messaging) .............................................................................................. 19
CONCLUSION ......................................................................................................................... 20

CHAPITRE II : ÉTUDE THEORIQUE : GENERALITES SUR LES RESEAUX ET LA


MESSAGERIE ELECTRONIQUE ...................................................................................... 22

INTRODUCTION ...................................................................................................................... 22
LES RESEAUX INFORMATIQUES .............................................................................................. 22
Définition .......................................................................................................................... 22
Le modèle TCP/IP ............................................................................................................. 22
Architectures des réseaux ................................................................................................. 23
Architecture Client / Serveur :....................................................................................... 23
Architecture Client / Serveur : ...................................................................................... 23
Architecture Peer to Peer (poste à poste) : .................................................................... 25
MESSAGERIE ELECTRONIQUE................................................................................................. 25
Définition .......................................................................................................................... 25
Serveur DNS...................................................................................................................... 26
Les types d’enregistrements DNS ................................................................................. 27
Les composants d’un système de messagerie.................................................................... 28
Les différents Protocoles de messagerie électronique ...................................................... 29
SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) ........................................................................ 29
POP3 (Post Office Protocol) ......................................................................................... 29
IMAP (Interactive Mail Access Protocol) ..................................................................... 29
Architecture et fonctionnalité d’un système de messagerie électronique ......................... 30
Structure d’un message électronique ................................................................................ 31
Le champ From ...................................................................................................... 31
Le champ To .......................................................................................................... 31
Le champ CC ......................................................................................................... 31
Le champ BCC ....................................................................................................... 31
Le champ Subject ................................................................................................... 31
Le Corps du message ............................................................................................. 31
PROTOCOLES DE SECURITE ET CERTIFICATION ....................................................................... 32
Protocole SSL/TLS ............................................................................................................ 32
SSL (Secure Socket Layer) ........................................................................................... 32
TLS (Transport Layer Security) .................................................................................... 32
SSH (Secure Shell) ............................................................................................................ 32
Certification X. 509 ........................................................................................................... 33
PRINCIPALES SOLUTIONS DE MESSAGERIE .............................................................................. 33
Sendmail ............................................................................................................................ 33
Postfix ............................................................................................................................... 34
MS Exchange (Microsoft Exchange)................................................................................. 34
hMailServer....................................................................................................................... 35
CONCLUSION ......................................................................................................................... 35

CHAPITRE III : PARTIE PRATIQUE : CONCEPTION ET REALISATION D’UNE


MESSAGERIE ELECTRONIQUE ...................................................................................... 37

INTRODUCTION ...................................................................................................................... 37
OUTILS DE DEVELOPPEMENT.................................................................................................. 37
Vmwar Workstation Vmwar .............................................................................................. 37
Windows Server 2012 Microsoft ....................................................................................... 38
Définition d'un annuaire ................................................................................................ 39
Différence entre un annuaire et une base de données ................................................... 40
Active Directory ................................................................................................................ 41
Présentation d’Active Directory .................................................................................... 41
Définition d’Active Directory ....................................................................................... 41
Objets Active Directory................................................................................................. 42
Protocole LDAP (Lightweight Directory Acess Protocol) ............................................... 42
Définition ...................................................................................................................... 42
Relation entre LDAP et Active Directory ..................................................................... 43
hMail Server...................................................................................................................... 43
Définition ...................................................................................................................... 43
Caractéristiques de hMailServer ................................................................................... 43
INSTALLATION ET CONFIGURATION ....................................................................................... 44
Présentation du travail ..................................................................................................... 44
Les étapes de mise en place du système de messagerie .................................................... 44
Résumé schématique de la simulation .............................................................................. 59
CONCLUSION ......................................................................................................................... 60

CONCLUSION GENERALE ............................................................................................... 62

BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................................. 64
Introduction Générale
Introduction générale
Le courrier électronique est aujourd’hui l’une des applications les plus populaires du réseau,
utilisés dans des applications très variées : personnelles, professionnelles, associatives,
politiques... etc.

Il tend à prendre une place de plus en plus prépondérante par rapport aux moyens de
communication traditionnels, en effet la messagerie électronique optimise la communication et
la diffusion des informations. Ainsi l’introduction des technologies de l’information et de la
communication (TIC) dans les organisations a représenté un renouvellement des supports
utilisés pour la communication d’entreprise dont la messagerie électronique qui en constitue
l’application la plus marquante qui a suscité un intérêt direct et évident, grâce aux avantages de
coût, de simplicité et d’efficacité qu’elle présente par rapport aux technologies antérieurs
comme le fax ou le téléphone.

La messagerie électronique s’est vite répandue, et son utilisation s’est généralisée pour devenir
un service indispensable à la viabilité des entreprises est un vecteur essentiel de l’ensemble de
leurs communications ayant un impact direct sur leurs activités. Effectivement d’un simple outil
d’échange de mails à son origine, elle est devenue une plate-forme quasi universel dédiée à la
coordination du travail collaboratif et à la communication générale au sein de l’entreprise et la
tendance est désormais à la convergence et à la l’unification des types et des outils de
communication sous ses différents formats

En revanche, si l’implantation de la messagerie électronique est arrivée aujourd’hui à la phase


de maturité, son essor n’est pas sans conséquences, puisqu’il engendre de nombreuses
complications telles que l’augmentation des volumes d’informations qui rend leur gestion
(stockage, transport) plus difficile ou encore la protection et le partage de ces dernières. Ce à
quoi s’ajoutent les besoins croissants des utilisateurs en matière de mobilité et de facilité d’accès
aux services auxquels il faut sans cesse s’adapter.

Dans ce contexte, l’objectif principal de notre travail est d’étudier, sous ses différents aspects
théoriques et pratiques, une des solutions de messagerie existante qui est hMail Server, de la
mettre en œuvre sur un environnement de simulation et de travailler dessus afin de pouvoir en
examiner les éléments consécutifs, les fonctionnalités, l’architecture et les mécanismes de
fonctionnement.
Ce thème nous l’avons choisi afin de remédier aux problèmes de l’échange d’information, au
sein de notre organisme d’accueil, la Raffinerie de Skikda RA1k, où nous avons effectué notre
apprentissage. Ce mémoire comprend donc trois parties principales :

 Le premier chapitre, consiste à présenter l’organisme d’accueil dans le quelle nous


présenterons l’architecture global du réseau informatique de la raffinerie de Skikda et
ses différents départements.

 Une partie théorique qui sera consacré à la définition de quelques bases fondamentales
sur les réseaux, ainsi qu’à la notion de base de la messagerie électronique.

 La partie finale sera consacré sur les outils nécessaire pour le fonctionnement de la
messagerie dont hMail Server que nous allons utiliser comme model d’exploitation en
détaillant les différentes étapes nécessaires pour la mise en place de notre serveur de
messagerie, allant de la planification à l’installation finale en passant par la préparation
des pré requis.

Ce travail sera clôturé avec une conclusion finale, pour synthétiser l’ensemble des informations
qui ont était traité.
Problématiques
Avec la démocratisation d'Internet, le boom de l'ADSL, le nomadisme, la messagerie
électronique est devenue le frontal de communication « standard » le plus couramment utilisé
dans les échanges d'informations et intègre du contenu très divers. La tâche des responsables
des systèmes de messagerie en devient donc de plus en plus compliquée.

Etant donné que l'E-mail est aujourd'hui une solution universelle utilisée par tous. Chacun peut
y insérer n'importe quel contenu numérique et l'envoyer à n'importe quels destinataires, qui peut
décider le faire suivre. Son développement devient alors anarchique et incontrôlable. Ce qui
n’empêche pas qu’il reste un élément d'infrastructure essentiel des systèmes d'information.

Dans les entreprises de grandes envergures tel que la raffinerie de Skikda RA1K, les bases de
données prenant en charge les applications critiques des systèmes de messageries (courrier
électronique, planification et gestion des calendriers) augmentent en taille et prennent une
importance croissante. Or, l'indisponibilité des fonctions de messagerie peut interrompre
l'activité des entreprises qui sont confrontées à plusieurs défis.

On peut dire que la gestion des E-mails demeure donc une problématique très importante et un
défi pour les années à venir alors que les échanges électroniques vont continuer à augmenter,
sous cette forme ou sous la forme nouvelle des messageries instantanées.
Objectifs
L'identification de nos objectifs, constitue un moyen d'évaluation des résultats de notre étude.
Ces objectifs se résument à plusieurs niveaux afin de démontrer la nécessité d'une solution de
la mise en place une messagerie répondant aux exigences de l'entreprise, à savoir :

 Permettre au personnel de naviguer, communiquer, surtout d'acquérir des connaissances


nécessaires pour comprendre le fonctionnement d'internet et des courriers électroniques.

 Lui permettre aussi d'utiliser plus efficacement l'outil informatique afin d’optimiser
leurs temps et leurs efforts pour une meilleur efficacité.

 Intégrer un nouveau mode de communication plus fluide et plus simple a utiliser afin de
désengorger la sursaturation de l’ancien système.
Chapitre I
Présentation de l’organisme d’accueil : Raffinerie de
Skikda RA1K

9
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

Chapitre I : Présentation de l’organisme d’accueil : La Raffinerie de Skikda RA1.K

Introduction
Ce premier chapitre consiste à présenter l’entreprise d’accueil qui nous a encadré durant notre
apprentissage, il s’agit de la raffinerie de Skikda RA1K, dont nous allons détaillés les différents
aspects en particulier le réseau informatique interne, ensuite il s’agira de présenter brièvement
une petite présentation du système de messagerie existant.

Présentation de l’entreprise
Actuellement l’entreprise nationale de raffinage du pétrole l’ensemble des cinq raffineries se
trouvant dans les villes de : Skikda, Alger, Arzew, Hassi Massoud& Adrar. La capacité totale
de transformation de l’entreprise est de 28 000 000 t/an. La raffinerie de Skikda est conçue pour
traiter le brut réduit importé pour produire des bitumes routiers et oxydés.

Figure 01: la position géographique par satellite du RA1K.

10
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

Historique
La raffinerie de Skikda est une raffinerie de pétrole située au niveau de la wilaya de Skikda en
Algérie, elle a été construite en 1979. Le démarrage de construction de la raffinerie à
commencer exactement le 02/01/1976 par le constructeur Snam Progetti (Italie) et le démarrage
de la production en mars1980

Située au bord de la mer, elle bénéficie du trafic maritime du port de Skikda et peut ainsi
accueillir des pétroliers à fort tonnage. Elle a une capacité de traitement d'environ 16,5 millions
tonnes/an, ce qui en fait la plus grande raffinerie d'Algérie, cette raffinerie est actuellement
exploitée par la société Sonatrach.

En juillet 2009, la raffinerie a signé le contrat de la réhabilitation et l’adaptation et a augmenté


la capacité de production. Elle fait une entrée progressive des unités de production réhabilitées,
en octobre 2012. Elle emploie actuellement environ 1500 travailleurs.

Localisation
La raffinerie est située à proximité de la Mer Méditerranée (environ 1,5 km au Nord de la
raffinerie). Elle est bordée : Au Nord par la cité El Arbi Ben Mhidi, À l’Ouest par un tissu
urbain, Au Sud par un tissu urbain et par d’autres sites industriels, À l’Est par la zone
industrielle.

Coordonnées géographiques : 36° 52′ 28″ Nord, 6° 58′ 34″ Es

Structures hiérarchiques
La structure hiérarchique de la gestion de la raffinerie de Skikda prévoit à son sommet un
Directeur de quel dépend cinq services, techniques de ligne, plus deux de staff comme le montre
l’organigramme suivant :

11
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

12
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

Principales installations
L’objectif du raffinage est la transformation du pétrole brut en gammes de produits finis
pouvant être utilisés dans les différents domaines « Le Transport, L’énergie, et la pétrochimie
selon les opérations de raffinage suivantes :

 Réception et stockage du pétrole brut et des produits.


 Traitement du pétrole brut dans les unités de raffinage (fabrication des bases).
 Mélanges des bases et constitution des produits finis.
 Contrôle de la qualité par le laboratoire.
 Expédition des produits finis par « Camions, Pipe et Navires ».

Ces différents procédés se font grâce à la mise en place des différentes unités de productions
que l’on va citer brièvement :

 Unités de distillation atmosphérique (unité 10 et 11 – Topping)


 Unités de reformage catalytique
 Unité d’extraction et fractionnement des aromatiques
 Unité de séparation de paraxylène
 Unité 900 (Purification d’hydrogène)
 Unité d’isomérisation 500
 Unités d’isomérisation (700-701 et 702-703) :
 Unités gaz plant

13
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

Objectifs et missions
La raffinerie de Skikda est conçue pour :

 Traiter le brut réduit importé pour produire des bitumes routiers et oxydés.
 Traiter le naphta pour produire des essences et des aromatiques.
 Raffiner le pétrole brut provenant de Hassi Massoud.

Car le pétrole tel qu’il a été entreposé à la sortie des pipelines de Hassi Massoud est
pratiquement inutilisable. Il faut donc traiter le pétrole brut pour obtenir la gamme des produits
pétroliers. Dans ce traitement qu’on appelle “le raffinage’', on peut distinguer les opérations
suivantes :la distillation fractionnelle, le cracking, le reforming ainsi que d’autres traitements
chimiques qui permettent d’améliorer ou de modifier certains des produits.

Cela dans un objectif global qui comprend le fait de :

 Continuer à assurer la couverture des besoins du marché national en produits raffinés et


ce, sur le plan quantitatif et qualitatif.
 Continuer à offrir des produits raffinés destinés à l’exportation et qui répondent aux
normes en vigueur sur les marchés ciblés.

14
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

Organigrammes Générale

15
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

Organisation générale du département SIG


Principales Tâches du Département SIG (Systèmes d’Information et de Gestion) en fonction
des trois services disponibles.

SOUS-DIRECTEUR SOUS-DIRECTEUR SOUS-DIRECTEUR


SOUS-DIRECTEUR
PRODUCTION SYSTÈME MAINTENANCE PERSONNEL SYSTÈME
TECHNIQUE SYSTÈME
& QUALITE SYSTÈME & QUALITE & QUALITE
& QUALITE

DEPARTEME
DIRECTION DU COMPLEXE ORGANISATI
SERVICE RT
SYSTÈME & QU
DEPARTEMENT
SURETE INTERNE

DEPARTEMENT DEPARTEMENT DEPARTEMENT


DEPARTEMENT FINANCES &
DEPARTEMENT HSE TECHNOLOGIE DE PASSATION MARCHES ORGANISATION
JURIDIQUE
L'INFORMATION SYSTÈME & QUALITE
SYSTÈME & QUALITE

Service informatique
Gestion des Réseaux : veiller à la disponibilité des réseaux informatiques de la Raffinerie.

Administration des Bases de Données : assurer l’administration des banques de données


centralisées (conception, implantation, création, migration, sauvegarde, restauration, gestion
des utilisateurs et des droits accès, surveillance des performances).

Help Desk : support aux utilisateurs dans l’exploitation du matériel informatique, prise en
charge de la maintenance du parc informatique.

16
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

Service organisation
Organisation de travail : élaboration organigramme, élaboration fiches descriptives des postes
de travail, participation à l’élaboration des systèmes et procédures de travail.

Reporting : consolidation des plans annuels d’investissement, suivi de la réalisation des plans
annuels, élaboration des rapports et bilans périodiques (hebdomadaires, mensuels, annuels).

Service information
Classement des documents et des archives selon les normes en vigueur, centralisation de la
documentation générale et sa mise à disposition aux structures concernées, assistance aux
structures dans la recherche d’information (ouvrages, plans, schémas, …etc.), acquisition
d’ouvrages techniques selon la demande des structures concernées.

Etude de l’existant
Le système de messagerie électronique utilisé au niveau de la raffinerie de Skikda repose sur le
logiciel MS exchange qui fonctionne sous License payante.

Mais avant de parler plus en détails du logiciel Ms Exchange, nous allons présenter une briefe
structure du réseau informatique afin de visualiser de façon plus claire le contexte informatique
de notre organisme d’accueil.

17
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

Figure 02 : architecture du réseau LAN – RA1K.

Définition de MS Exchange
Le Microsoft Exchange Server est un groupware (logiciel de groupe de travail) pour serveur de
messagerie électronique créé par Microsoft, il est très utilisé dans les entreprises car étant conçu
pour la messagerie électronique, il est aussi utilisable pour la gestion d'agenda, de contacts et
de tâches, mais assure aussi le stockage des informations et permet des accès à partir de clients
mobiles et de clients web.

Les rôles de MS Exchange


MBX (Mailbox)
 Héberge boîtes aux lettres / dossiers publics
 Génération OAB / haute disponibilité CCR, SCC, LCR et SCR ou DAG

18
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

 Ne fait pas le transport de messages (l’envoi / réception d'email échue si pas de serveur
transport HUB)
 Serveur membre du domaine

HUB
 Catégorisation (résolution des destinataires) / conversion format de mails / routage des
messages / règles de transport/ journalisation / taille maximum message envoyé et/ou
reçu
 Anti-spam (désactivé par défaut)
 Serveur membre du domaine

CAS (Client Access Server)


 Accès boîtes aux lettres via protocole NON MAPI[Quoi ?] (EAS, OWA, etc)
 Les services WEB (Auto-Discover) / Distribution OAB
 Serveur membre du domaine
 En Exchange 2010, les clients Outlook se connectent sur le serveur CAS pas sur le
serveur MAILBOX.

EDGE
 Joue le rôle de relais SMTP
 Remise des messages Internet
 Antispam
 Analyse antivirus (nécessite une solution tierce)
 Serveur NON membre du domaine et dans la DMZ

UM (Unified Messaging)
 Réponse aux appels
 Réception de télécopie
 Accès à ses mails à distance via Outlook Voice Access (consulter ses messages et son
calendrier via module vocal, accepter ou annuler des demandes de rendez-vous)
 Machine membre du domaine
 Non supporté en machine virtuelle
 Nécessite IP-BPX / passerelle VoIP

19
Chapitre I Présentation de l’organisme d’accueille

Conclusion
Nous avons pu à travers ce chapitre de présentation, englober l’ensemble des informations
nécessaires à notre projet, d’une part la description générale de l’entreprise d’accueil et d’autre
part un bref aperçu des modalités de messagerie disponible au niveau du complexe.

20
Chapitre II
Étude théorique : Généralités sur les réseaux et
la messagerie électronique

21
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Chapitre II : Étude théorique : Généralités sur les réseaux et la messagerie électronique

Introduction
Le développement de l’informatique représente un atout majeur pour les progrès de la science.
En particulier pour le perfectionnement des techniques utilisées en automatisation, ainsi que les
systèmes de communication parmi lesquels on trouve le service de courrier électronique, qui
est le plus utilisé aujourd’hui dans un réseau intranet ou Internet.

Dans ce chapitre, nous allons passer en revue quelques notions, bien que connues car de base,
mais que nous jugeons opportun de les rappeler très brièvement pour une meilleure
compréhension de l’avancement du projet. Dont un préambule sur les réseaux, leurs différentes
architectures, ainsi que leurs modèles de communication. Puis nous parlons de la messagerie
électronique, ces services, les protocoles de messagerie ainsi que son fonctionnement. Et
finalement nous allons évoquer la sécurité informatique en terminant avec les principales
solutions de messagerie électronique.

Les réseaux informatiques

Définition
Un réseau informatique est l'interconnexion d'au moins deux ou plusieurs ordinateurs en vue
d'échanger, de partager des données, des ressources ou des informations. En d’autres termes
c'est une infrastructure de communication reliant des équipements informatiques (ordinateur,
concentrateur, commutateur, routeur, imprimante...) permettant de partager des ressources
communes.

Le modèle TCP/IP
On parle de TCP/IP (Transport Control Protocol/Internet Protocol), en dénommant ainsi les
deux protocoles sur lesquels repose le réseau Internet. Le modèle TCP/IP représente l’ensemble
des règles de communication sur Internet et se base sur la notion « adressage IP ». Il s’inspire
du modèle OSI, auquel il reprend l’approche modulaire mais réduit le nombre de couches à
quatre selon le tableau suivant :

22
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Position Nom de la couche Description


Elle englobe les applications standards du réseau et
4 Couche s’assure que les données soient correctement «
application empaquetées » pour quelle soient lisibles par la
couche suivante.
Elle assure l’acheminement des données, ainsi que
3 Couche transport les mécanismes permettent de connaître l’état de la
transmission.
2 Couche internet Chargée de fournir des paquets de données et de
gérer la décomposition/recomposition des
segments.
1 Couche accès Spécifie la forme sous laquelle les données doivent
réseau être transmises, quel que soit le type de réseau
utilisé.

Architectures des réseaux


Il existe deux types d’architectures réseaux : L’architecture Client/serveur et l’architecture Peer
to Peer ou poste à poste :

Architecture Client / Serveur :


 Serveur : Un dispositif informatique matériel ou logiciel qui offre des services en
répondant automatiquement à des requêtes provenant d'autres dispositifs informatiques
(les clients), selon le principe dit client-serveur. Le format des requêtes et des résultats
est normalisé conformément à des protocoles réseau et chaque service peut être exploité
par tout client qui met en œuvre le protocole propre à ce service. Les serveurs sont
utilisés par les entreprises, les institutions et les opérateurs de télécommunication. Ils
sont courants dans les centres de traitement de données et le réseau Internet.

 Client : Dispositif ou programme qui utilise le service offert par un serveur. Le client
envoie une requête et reçoit la réponse. Le client peut être raccordé par une liaison
temporaire.

23
Chapitre II Généralités sur les réseaux

 L'architecture client-serveur : s'appuie sur un poste central, le serveur, qui envoie des
données aux machines clientes. Les programmes qui accèdent au serveur sont appelés
programmes clients (client FTP, client mail). Elle désigne un mode de communication
entre plusieurs ordinateurs d'un réseau qui distingue un ou plusieurs postes clients du
serveur : chaque logiciel client peut envoyer des requêtes à un serveur. Un serveur peut
être spécialisé en serveur d'applications, de fichiers, de terminaux, ou encore de
messagerie électronique. La figure suivante représente l’architecture Client/serveur
basée sur un serveur central et de plusieurs poste client :

Figure 03 : l’architecture client /serveur.

24
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Architecture Peer to Peer (poste à poste) :


Cette architecture est en fait un réseau sans serveur, constitué de deux ou plusieurs ordinateurs
où chaque ordinateur joue à la fois le rôle de serveur et de client. Cela signifie que chacun des
ordinateurs du réseau et libre de partager ses ressources. Selon la figure suivante qui représente
l’architecture poste à poste :

Figure 04 : architecture Peer to Peer

Messagerie électronique
Définition
Un système de messagerie électronique est l'ensemble des éléments contribuant à la
transmission d’un courriel (courrier électronique : message transmis via un réseau
informatique) de l'émetteur au récepteur. Il implique trois éléments fondamentaux qui sont :

 Le Mail Transfert Agent (MTA).


 Le Mail Delivery Agent (MDA).
 Le Mail User Agent ou (MUA).

Et d’autres éléments utilisés pour le stockage de courrier électronique sont :

 Le Mail Storage Area (MSA).


 Le Mail Storage Server (MSS).

25
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Serveur de messagerie

Un serveur de messagerie électronique est un logiciel serveur de courrier électronique. Il a pour


objectif de transférer des messages électroniques d'un serveur à un autre. Un utilisateur n'est
jamais en contact direct avec ce serveur mais utilise soit un client de messagerie, soit une
interface web, qui se charge de contacter le serveur pour envoyer ou recevoir les messages.

Serveur DNS
Le DNS (Domaine Name Server) est un serveur permettant d’assurer la correspondance entre
un nom de domaine qualifié (FQDN : Fully Qualified Domain Name) et une adresse IP. Ainsi,
grâce à DNS, il n'est pas nécessaire de se souvenir des adresses IP. Ce protocole sera utilisé par
le Serveur de messagerie.

Pour illustrer le fonctionnement du DNS voici un petit schéma qui va nous aider à mieux
comprendre.

Prenons l'exemple d'une personne désirant se connecter par l'intermédiaire de son navigateur
sur le site de Free (www.free.Fr) :

Figure 05 : schéma du serveur DNS

26
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Sans que l'utilisateur sans rende compte, lorsqu'il demande la connexion au site de Free,
plusieurs étapes vont être réalisées afin d'y accéder :

 L'ordinateur " client " va interroger le serveur DNS en lui demandant : A quelle adresse
IP correspond le nom www.free.Fr ?
 Le serveur DNS fait la correspondance entre le nom et l'adresse et renvoie cette dernière
au client
 L'ordinateur dispose à présent de l'adresse IP du site qu'il veut joindre, il peut donc aller
s'y connecter.

Les types d’enregistrements DNS


Il y a différents types d’enregistrement DNS indiquant au serveur comment il doit les aborder.
Voici les quatre types d’enregistrements qui sont les plus couramment utilisés :

 L’enregistrement A : Les enregistrements DNS de type A (également appelés


enregistrements d’hôte) permettent de relier un nom de domaine ou un sous-domaine à
l’adresse IP d’un serveur.
 L’enregistrement CNAME : Les enregistrements DNS de type CNAME, appelé aussi
enregistrements de noms canoniques, ne résolvent que les domaines et les sous-
domaines, il est souvent utilisé lorsque on souhaite rediriger une partie de notre site Web
vers un lien externe.
 L’enregistrement MX : Est l’abréviation de Mail Exchange. Cet enregistrement DNS
est différent des autres.
 L’enregistrement MX est utilisé pour diriger les e-mails envoyés aux adresses
personnalisées associées à un nom de domaine.

Quand on crée des adresses de messagerie personnalisées à partir de notre nom de domaine, les
enregistrements MX doivent être configurés de telle sorte que les emails envoyés à cette adresse
soient dirigés vers le serveur de messagerie approprié et parviennent ainsi à destination.
Généralement, notre fournisseur de messagerie nous donnera les enregistrements MX dont nous
avons besoin, puis nous l’ajouterons au domaine auquel il est associé pour terminer
l’installation.

27
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Les composants d’un système de messagerie


MUA (Mail User Agent ou Agent de Gestion du Courrier `AGC') C’est le programme qui
permet à un client de LIRE et ECRIRE un message électronique et de l'envoyer à l'Agent de
routage qui va l'injecter dans le système de messagerie via le protocole SMTP.

MTA (Mail Transfer Agent ou Agent de Transfert de Courriers `ATC') C’est le programme qui
sert à transférer des messages électroniques entre des ordinateurs qui utilisent le protocole
SMTP. Il est composé de deux agents :

 Un agent de routage des messages.


 Un agent de transport de messages.

MDA (Mail Delivery Agent ou Agent de Distribution de Courriers) C'est le programme utilisé
par l'Agent de Transfert de Courriers (MTA) pour acheminer le courrier vers la boite aux lettres
du destinataire spécifié. Il distribue le courrier dans les boîtes des utilisateurs spécifiés.

MSA (Mail Storage Area ou surface de stockage des courriers) Système ou serveur local dans
lequel le programme MTA stocke du courrier électronique. Il s'agit également de l'emplacement
à partir duquel le serveur MSS extrait du courrier électronique à la demande de l'application
MUA.

MSS (Mail Storage Server) Programme permettant d'extraire du courrier électronique de la


zone MSA en utilisant IMAP et POP3 et de le renvoyer à l'application MUA

28
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Les différents Protocoles de messagerie électronique


Le fonctionnement du courrier électronique repose sur une série de protocoles de
communication destinés à envoyer des messages, de serveur au serveur, à travers l'Internet. Les
principaux protocoles sont les suivants : SMTP, POP3 ou encore IMAP4, chacun jouant un rôle
bien précis :

SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) : Est le protocole standard permettant de transférer le
courrier entre deux serveurs de messagerie: celui de l'expéditeur et celui du destinataire. Il
spécifie aussi l'entête des courriers (from ; to ; etc...), les possibilités d'envoi groupé, la gestion
des heures ou encore le format des adresses des utilisateurs.

POP3 (Post Office Protocol) : Permet d'aller récupérer son courrier sur un serveur distant (le
serveur POP). Ce protocole est nécessaire pour les personnes qui ne sont pas connectées en
permanence à l'Internet messagerie. Mais ce protocole n'est, en revanche, pas sécurisé. Dans un
logiciel de courrier, il faut toujours donner l'adresse de son serveur POP qui prendra
généralement la forme suivante : pop. Nom_de_domaine.

IMAP (Interactive Mail Access Protocol) : Il partage de nombreuses fonctionnalités similaires


avec POP3, c'est un protocole qu'un client de messagerie peut utiliser pour télécharger des
courriels à partir d'un serveur de messagerie. Cependant, IMAP comprend beaucoup plus de
fonctionnalités que POP3. Le protocole IMAP est conçu pour permettre aux utilisateurs de
conserver leur courrier électronique sur le serveur. IMAP nécessite plus d'espace disque sur le
serveur et plus de ressources CPU que POP3, car tous les e-mails sont stockés sur le serveur

29
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Architecture et fonctionnalité d’un système de messagerie électronique


Le fonctionnement d’un système de messagerie est illustré par la figure suivante :

Figure 06 : architecture et fonctionnalité d’un système de messagerie électronique.

Le courrier électronique est transmis via les composants du serveur de messagerie comme suit
:

 Dans son application MUA, l'expéditeur crée un courrier électronique et clique sur
Envoyer.
 Le programme MUA utilise SMTP pour envoyer le courrier électronique à un agent
MTA.
 L'agent MTA relaie et achemine le courrier électronique vers un MTA dans le domaine
du destinataire.
 L'agent MTA du domaine du destinataire envoie le courrier électronique à un MDA du
système du destinataire.
 Le MDA stocke le courrier électronique dans une zone MSA.
 Le programme MUA du destinataire interroge un MSS.
 Le MSS utilise IMAP ou POP pour extraire le courrier électronique pour le destinataire
à partir de la zone MSA.
 Le MSS renvoie le courrier électronique à l'application MUA.
 Dans son programme MUA, le destinataire lit le courrier électronique envoyé par
l'expéditeur.
30
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Structure d’un message électronique


Un message électronique est un message transmis sur un réseau. À l'instar des courriers postaux
traditionnels, un courrier électronique est placé à l'intérieur d'une enveloppe. Certains éléments
figurant sur l'enveloppe sont ajoutés par le serveur de messagerie pour permettre
l'acheminement, d'autres sont spécifiés par l'utilisateur. Les données apparaissant sur
l'enveloppe sont souvent qualifiées de champs. Nous avons reporté les noms des champs en
anglais comme indiqués dans l'enveloppe bien que parfois, ceux-ci sont présentés également en
français.

 Le champ From : Est obligatoire et rempli automatiquement par les logiciels de lecture
et de composition de messages. Il contient l'adresse électronique de l'émetteur. C'est
cette valeur qui sert comme adresse de réponse quand le champ reply-to n'est pas
présent. Les champs suivants sont à remplir par l'émetteur d'un message.

 Le champ To : Est obligatoire et contient l'adresse du ou des destinataires. Les adresses


sont séparées par des virgules.

 Le champ CC : Est facultatif et permet d'ajouter des destinataires qui recevront une «
copie conforme » du message.

 Le champ BCC : A la même fonction que le champ CC, mais aucun des destinataires ne
peut connaître la liste figurant dans ce champ BCC. C'est ce que l'on appelle une « copie
conforme aveugle » (Blind Carbon Copy).

 Le champ Subject : Contient une information facultative pour indiquer le propos du


message.

 Le Corps du message : Quelques restrictions existent pour le format des données qui s'y
trouvent.

* Mais il faut savoir que bien d'autres champs apparaissent dans l'enveloppe, surtout quand le
message est enfin arrivé à son destinataire.

31
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Protocoles de sécurité et certification


Les protocoles et certificats les plus utilisés dans le service ou système de messagerie
électronique sont les suivants :

Protocole SSL/TLS
SSL (Secure Socket Layer) : C’est un protocole assurant l’échange de données de manière
sécurisée. Il permet de communiquer en évitant qu’une tierce partie puisse falsifier ou altérer le
contenu des messages.

TLS (Transport Layer Security) : Il s’agit là aussi d’un protocole de sécurité, assurant la
confidentialité des informations échangées entre des applications et leurs utilisateurs sur
Internet. TLS fait également en sorte d’éviter que des tiers puissent altérer ou falsifier vos
messages. Il est constitué de deux couches : le Protocole TLS Record (enregistrement) et le
Protocole TLS Handshake (“poignée de main”).

Le premier fournit une connexion sécurisée grâce aux algorithmes de chiffrements comme le
DES (Data Encryptions Standard, ou “standard de cryptage de données” en français) et peut
également être utilisé sans cryptage. Le deuxième protocole permet au serveur et à l’ordinateur
de s’identifier l’un à l’autre puis de choisir ensemble un algorithme de cryptage et des clés
secrètes avant de commencer à s’envoyer des données ou des messages.

SSH (Secure Shell)


C’est un protocole de niveau application qui propose une alternative sécurisée aux utilitaires
classiques (login distant, telnet) qui n'offrent pas de confidentialité. La possibilité d'exploiter
un mécanisme de tunneling rend SSH, comme SSL et TLS compatible avec les autres
protocoles de niveau application déjà existant. Tout comme SSL et TLS, SSH assure
l'authentification des machines, la confidentialité et l'intégrité des données. Il assure aussi
l'authentification des utilisateurs par mot de passe. Cependant, SSH est plus sécurisé que SSL
et TLS en matière d'identification du client. En effet, la protection du certificat sur un poste
client ne peut pas toujours être correctement assurée.

32
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Certification X. 509
La certification X.509 repose sur le principe d'autorités centralisées, dont le rôle est d’avoir une
liste des certificats valides. Elle doit aussi révoquer les certificats expirés, douteux, etc.
L'utilisateur se réfère cette autorité chaque fois qu'il veut contrôler la validité d'un certificat.
Ces autorités sont organisées hiérarchiquement, de façon que la plus haute soit une autorité de
confiance maximale. Le rôle d'une autorité supérieure est de valider les autorités qui dépendent
d'elle.

Principales solutions de messagerie


Il en existe plusieurs, nous avons choisi de vous présenter les plus utilisé et les plus exploités
sur le marché actuel, en détaillant leurs avantages et leurs inconvenants :

Send mail
Send mail est un serveur de messagerie dont le code source est ouvert. Il se charge de la livraison
des messages électroniques et possède les caractéristiques suivantes :

Avantages Inconvénients

* Une très bonne sécurité. * il est difficile à configurer car son


architecture est vieille et lent.
* Code source libre.
* Très complexe avec une maintenance
* Multi plate-forme de type UNIX (MAC difficile.
OS, GNU/LINUX).

33
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Postfix
Possède les caractéristiques suivantes dont un seul inconvénient principal mais une fois mis en
place son utilisation peut être la plus productive.

Avantages : Il est adapté pour les gros besoins.

* Facile à installer et à configurer.

* Maintenance aisée.

* Sécurisé avec antispam.

* Codes sources libres.

* Multi plate-forme de type UNIX (MAC OS, GNU/LINUX).

* Gratuit.

* Accessible en mobile.

Inconvénients : Difficile et très compliquer à mettre en marche avec les serveurs de messagerie
entrant (IMAP, POP3).

MS Exchange (Microsoft Exchange)


Microsoft Exchange est un logiciel de messagerie qui permet de gérer les Mails, les Calendriers
et les Contacts. Il a les caractéristiques suivantes :

Avantages Inconvénients

* Accès en mobilité, c'est-à-dire vous avez * Les codes sources ne sont pas libres.
accès à vos mails, vos calendriers ou vos * Il n'est pas gratuit.
contacts via votre ordinateur portable, votre * Uni plate-forme (MS Windows).
téléphone portable et ce depuis tout endroit
connecté à Internet.
* Une bonne sécurité anti spam qui
sauvegarde et archive vos données critiques.
* Une bonne efficacité permettant de partager
votre agenda et contact professionnel avec
vos collègues ou collaborateurs.

34
Chapitre II Généralités sur les réseaux

hMail Server
hMail Serveur est un logiciel de serveur de messagerie électronique dont les protocoles utilisés
sont : SMTP, POP ou IMAP. Il permet de récupérer tous les comptes et les mots de passe grâce
à un accès direct à Active Directory, pour la création du compte de messagerie (création de 800
comptes en moins d'une minute). hMail Server s'installe sans difficulté sur un serveur Windows
2008 ou Windows 2012.

Avantages Inconvénients

* Facile à installer. Le principal c’est le manque de quelques


outils de messagerie comme :
* Facile à paramétrer.
* Les forums.
* S'intègre sans difficultés dans un intranet.
* Les news.

* Optimisation maximum pour la création


de comptes.

Conclusion
A l’issu de ce chapitre, nous nous somme parti d’une brève définition sur les réseaux, leurs
architectures, leur modèle de transmission et juste après on a défini les différents concepts liés
aux systèmes de messagerie électronique qui sont en relation avec notre travail. Nous avons
aussi proposé quelques solutions de messagerie existantes. Ce chapitre englobe toutes les
généralités que nous aurons besoin par la suite pour la mise en place de notre essai concernant
la mise en place d’un système de messagerie au niveau de la société d’accueil, la raffinerie de
Skikda RA1.

35
Chapitre II Généralités sur les réseaux

Chapitre III
Partie pratique : conception et réalisation d’une
messagerie électronique

36
Chapitre III Conception et Réalisation

Chapitre III : partie pratique : conception et réalisation d’une messagerie électronique

Introduction
La mise en place d’un système de messagerie à base de hMail Server est un travail qui nécessite
d’être préparé et planifié avant toute mise en œuvre. Ce qui fait que chapitre sera divisé en deux,
une première partie qui se sera consacré à définir les outils et l’environnement nécessaire pour
l’exécution de l’essai. Tandis que la seconde partie nous présentons les étapes à suivre afin de
créer un serveur de messagerie à base de hMail Server, tout en allant d’une installation des
outils et prérequis nécessaires à une configuration de la plate-forme et du serveur de messagerie
pour la bonne utilisation de ce dernier.

Outils de développement
Nous avons référencé dans cette partie les différents éléments utilisés pour la mise en place du
serveur de messagerie en détaillant les données de référencement nécessaire.

Liste du matérielle existant :

1- Matérielle bureau tique :

- Microordinateur HP 500 G disque dur, un processeur i3 6100 avec RAM DDR3 4G

- Imprimante laser, jet d’encre et matricielle.

2- Matérielle réseaux :

- des serveurs HP 8 Emme génération.

Les différents outils

VMware Workstation VMware


Workstation est un produit qui permet aux utilisateurs d’exécuter plusieurs systèmes
d’exploitation, notamment Linux et Windows, en tant que machines virtuelles sur un seul PC.

Les utilisateurs peuvent répliquer les environnements de serveurs, de postes de travail et de


tablettes sur une machine virtuelle afin d’exécuter plusieurs applications simultanément sur
plusieurs systèmes d’exploitation, sans redémarrer.

37
Chapitre III Conception et Réalisation

Workstation fournit également un environnement isolé et parfaitement sûr pour évaluer de


nouveaux systèmes d’exploitation tels que Windows 10, ainsi que pour tester des applications
et des correctifs, ou des architectures de référence. Dans notre cas on a installé Windows Server
2012 pour la réalisation de notre projet.

Windows Server 2012 Microsoft


Windows Server 2012 est un système d’exploitation orienté serveur, il est puissant polyvalent
et s’appuie sur les améliorations apportées par Microsoft dans Windows Server 2008 release 2.

Windows Server est généralement capable de fournir des services de serveur orienté, comme la
possibilité d'héberger un site Web, la gestion des utilisateurs, la gestion des ressources entre les
utilisateurs et les applications, la messagerie, la sécurité et l'autorisation et de nombreux autres
services de serveur ciblé. [9] Ces améliorations incluent des mises à niveau globales dans le
cloud computing et l'infrastructure de stockage. Windows Server 2012 inclut des améliorations
aux éléments suivants :

 Interface utilisateur graphique (GUI) : Windows Server 2012 a été créé avec le langage
de conception Metro, de sorte qu'il a le même aspect que Windows 8 à moins qu'il ne
soit installé dans le mode Server Corre. Les administrateurs peuvent basculer entre
Server Core et le serveur avec une option GUI sans une réinstallation complète.

 Gestion des adresses : Windows Server 2012 possède un rôle de gestion des adresses IP
pour la découverte, la surveillance, l'audit et la gestion de l'espace d'adresses IP du
réseau.

 Hyper-V : Hyper-V 3.0 offre un commutateur extensible virtuel qui permet à un réseau
virtuel d'étendre ses fonctionnalités de manière difficile ou impossible à réaliser dans
les versions précédentes.

 Active Directory : Plusieurs modifications ont été apportées à Active Directory.


L'assistant de déploiement basé sur PowerShell peut fonctionner à distance, permettant
aux administrateurs de promouvoir des serveurs basés sur le cloud aux contrôleurs de
domaine sans que l'Assistant s'exécute sur le serveur lui-même. Après l'achèvement de
ce processus, les scripts PowerShell contenant des copies des commandes utilisées dans

38
Chapitre III Conception et Réalisation

le processus peuvent aider à l'automatisation de contrôleurs de domaine


supplémentaires, ce qui permet des déploiements à grande échelle Active Directory.
 Système de fichiers : Ajout de ReFS (Résilient File System) pour les serveurs de
fichiers.

 Migration de stockage : La migration de stockage en direct est autorisée et le stockage


partagé ne sera plus requis pour la migration de la machine virtuelle (VM) lors de
l'utilisation de la réplacer Hyper-V.

 Clustering : La mise à jour du cluster sera automatisée, ce qui permettra à l'ensemble du


cluster de rester en ligne pendant le processus de mise à jour avec peu ou pas de perte
de disponibilité.

 NIC teaming : Il s'agit de la première version de Windows Server avec une association
de carte réseau (NIC) intégrée. Cette fonctionnalité permet aux administrateurs
d'assembler les NIC pour le basculement et l'agrégation de bande passante, créant ainsi
une résilience du serveur intégrée au système d'exploitation.

Définition d'un annuaire


Un annuaire se présente comme une base de données, c’est à dire qu’on peut y mettre des
informations et les consulter. Ses principales caractéristiques sont d’accéder à des données par
des recherches multicritères.

Des données de natures très diverses peuvent figurer dans un annuaire électronique :

 Répertoire téléphonique
 Liste des ressources matérielles de l'entreprise (inventaire)
 Base clients
 Base fournisseurs

Tout l'intérêt de l'annuaire apparaît lorsqu'ils lui sont reliées d'autres applications telles que des
applications de messagerie, de travail de groupe et des services applicatifs Web en Intranet.

39
Chapitre III Conception et Réalisation

Le développement de ces trois activités (messagerie, group ware et Intranet car l'annuaire est
utilisé aussi pour la gestion de la relation client par exemple) est consubstantiel du
développement des annuaires d'entreprises.

Différence entre un annuaire et une base de données


Il est important de souligner les différences entre une base de données relationnelles et un
annuaire.

Un annuaire électronique n'a pas pour vocation de stocker uniquement des informations sur des
personnes. Il peut être utilisé comme base dans de nombreux types d'applications. C'est donc
en connaissant ces différences, qu'il sera possible de choisir le bon type de stockage pour chaque
type d'application.

La première différence est qu'un annuaire électronique est conçu pour être consulté, bien plus
que mis à jour. Le rapport lecture sur écriture est donc plus élevé dans les annuaires
électroniques que dans les bases de données relationnelles.

L'autre différence est la grande facilité d'extension des annuaires. L'ajout d'attributs, l'équivalent
des champs dans les bases de données relationnelles, est très aisé à réaliser. Il ne nécessite pas,
par exemple, de reconstruction de la base.

Un autre élément de flexibilité des annuaires par rapport aux bases de données, est l'héritage
multiple. Une entrée d'un annuaire peut être deux objets différents, alors qu'un objet dans une
base de données n'appartient qu'à une seule table. La contrepartie de cette facilité est l'absence
de transactions et de procédures stockées. Il faudra donc faire attention lors de l'exécution
d'opérations complexes, et gérer du côté applicatif les erreurs.

Comme autre type de restriction, il n'existe pas dans les annuaires de notions de cohérence.
Ainsi la notion de clé étrangère n'existe pas. S'il est possible de modéliser un attribut en lui
imposant d'être un lien vers une entrée de l'annuaire, il est impossible de contrôler si le nœud
pointé appartient à une branche précise ou s'il appartient à une certaine classe d'objet.

Une différence mineure concerne le type de recherches que l'on peut effectuer sur des bases de
données et des annuaires. Si les annuaires permettent dans un certain sens d'effectuer des
recherches assez évoluées (recherches approximatives ou phonétiques), ils ne possèdent pas
l'équivalent de l'instruction SQL joint pour fusionner des informations de plusieurs sources.

40
Chapitre III Conception et Réalisation

Mais les bases de données n'offrent pas les facilités de déploiement et de réplication que l'on a
avec les annuaires.

Il n'existe pas non plus de protocole universel permettant à un client quelconque de contacter
un serveur quelconque, comme c'est le cas pour la norme LDAP ou la norme X500 avant elle.
Chaque base de données relationnelle à son propre protocole réseau, qu'elle ne partage pas avec
les autres bases.

Contrôleur de domaine

Un contrôleur de domaine est un serveur sur lequel on a installé un annuaire et qui s'occupe de
l'authentification des utilisateurs dans un domaine. Un contrôleur de domaine est
nécessairement implémenté dans les grandes entreprises pour bien gérer et centraliser leurs
ressources du réseau en intégrant la sécurité et la performance. Il est constitué d'unité de base
en matière de sécurité et d'administration centralisée. Un domaine regroupe les ordinateurs qui
utilisent le même annuaire et qui partage les ressources du réseau. Tous les serveurs d'un
domaine emploient les mêmes comptes utilisateurs. Il nous suffit alors de taper les informations
relatives à un compte d'utilisateur une seule fois pour que tous les serveurs du domaine
reconnaissent ce compte.

Active Directory
Présentation d’Active Directory
Active Directory permet de centraliser, de structurer, d’organiser et de contrôler les ressources
réseaux dans les environnements Windows Servers. La structure Active Directory permet une
délégation de l’administration très fine pouvant être définie par types d’objets.

Définition d’Active Directory


Active Directory sert d’annuaire des objets du réseau, il permet aux utilisateurs de localiser, de
gérer et d’utiliser facilement les ressources. Il permet de réaliser la gestion des objets sans liens
avec la disposition réelle ou les protocoles réseaux employés. Active Directory organise
l’annuaire en sections, ce qui permet de suivre le développement d’une société allant de
quelques objets à des millions d’objets. Combiné aux stratégies de groupes, Active Directory
permet une gestion des postes distants de façon complètement centralisée.

41
Chapitre III Conception et Réalisation

Objets Active Directory


Active Directory stocke des informations sur les objets du réseau, il en existe de plusieurs types
dont :

 Serveurs
 Domaines
 Sites
 Utilisateurs
 Ordinateurs
 Imprimantes

Protocol LDAP (Lightweight Directory Access Protocol)


Définition
Est un protocole standard et extensible qui permet l’accès aux annuaires et de fournir les
concepts suivants :

 Le protocole permettant d'accéder à l'information contenue dans l'annuaire.


 Un modèle d'information définissant le type de données contenues dans l'annuaire.
 Un modèle de nommage définissant comment l'information est organisé et référencé.
 Un modèle fonctionnel qui définit comment on accède à l'information.
 Un modèle de sécurité qui définit comment données et accès sont protégés.
 Un modèle de duplication qui définit comment la base est réparti entre serveurs.
 Des APIs pour développer des applications clientes.

42
Chapitre III Conception et Réalisation

Relation entre LDAP et Active Directory


Active Directory est un annuaire au format Microsoft qui a pour objectif de stocker des données
qualifiées d’objets. Quant au LDAP, il s’agit d’un protocole d’accès aux informations. L’outil
permet d’échanger des renseignements entre les annuaires compatibles au protocole. Le LDAP
est un langage de requêtes. Grâce au LDAP, l’utilisateur peut introduire dans l’interface
n’importe quel annuaire même ceux qui sont indépendants au système. En répertoriant le
programme, on peut faire tourner le logiciel qui peut fonctionner et être modifié dans l’annuaire.
Si le LDAP est le protocole, Active Directory représente l’implémentation de la charte par
Microsoft. L’outil est un Protocole annuaire pour Windows Server. On peut trouver un
programme open source du LDAP qui s’intitule Open LDAP.

hMail Server
Définition
hMail Server est un serveur de messagerie électronique gratuit, open source pour Microsoft
Windows. Il est utilisé par les fournisseurs de services Internet, les entreprises, les
gouvernements, les écoles et les passionnés dans toutes les régions du monde.

Il prend en charge les protocoles communs de courrier électronique (IMAP, SMTP et POP3) et
peut facilement être intégré à de nombreux systèmes de courrier Web existants. Il dispose d'une
protection contre le spam basée sur le score flexible et peut s'attacher à votre scanner de virus
pour analyser tous les courriels entrants et sortants.

Caractéristiques de hMail Server


 Installation et configuration simple : L'installation et la configuration de hMail Server
sont faciles et ne nécessitent que quelques minutes. Le serveur dispose d'un outil
d'administration facile à utiliser appeler hMail Server Administrateur. Nous permettons
d'ajouter des domaines et des comptes, de spécifier les paramètres, d'activer la
numérisation de virus, etc.

43
Chapitre III Conception et Réalisation

 Sécurité : hMail Server est préconfiguré pour avoir une haute sécurité en matière de
relais et d'authentification afin que personne ne puisse utiliser ce serveur pour envoyer
des messages spam. Il prend également en charge le très populaire scanner de virus open
source. Le serveur prend également en charge les serveurs de listes noires et d'autres
mécanismes d'interdiction de spam tels que les recherches SPF et MX.

Installation et configuration
Présentation du travail

Le but de notre projet est de déployer un système de messagerie à base de produits Microsoft
Windows Server et hMailServer dans un centre de système d’information d’une entreprise qui
est constituée de serveurs et de machines tel que Windows Server qui présente l’environnement
où nous avons mis en place et configuré notre serveur de messagerie et pour les machines
clientes nous avons opté pour Windows 10 et et le service Courier intégré pour tester le
fonctionnement du système.

Pour cela, nous avons effectué notre stage pratique dans le centre du système d’information au
sein de la raffinerie de Skikda, cela nous a permis de découvrir le coté professionnel de
l’informatique. Les différentes tâches qu’un informaticien peut prendre en charge dans un vrai
domaine de travail où l’administration d’un système de messagerie est l’une des tâches sur
lesquelles nous avons travaillé.

Les étapes de mise en place du système de messagerie


Faire de Microsoft Windows 10 un serveur Web en utilisant une édition de Microsoft Windows
10 professionnel

- Activation du service IIS (Internet Information Services)


Paramètres / Applications / Programmes et fonctionnalités / Activer ou désactiver des
fonctionnalités Windows / Internet Information Services

44
Chapitre III Conception et Réalisation

Figure 07 : activation du serveur IIS (Internet Information Services).

- Vérification et gestion du service IIS


Connaître l'adresse IP de la machine : ⊞ Win+R / tapez 'cmd'

Dans la fenêtre de l'invite de commandes, tapez 'ipconfig' ⏎ Entrée

Relevez l'adresse IPV4 de la machine

Figure 08 : vérification et gestion service IIS

- Installation de l'application hMail Server


Téléchargez et exécutez l’application "hMailServer.exe"

45
Chapitre III Conception et Réalisation

La phase d'installation de hmail server sur un serveur ne pose aucun problème particulier. La
phase d'installation dure moins de 5 minutes, et se déroule en 5 écrans, Pour toute cette phase
les écrans sont en anglais.

Figure 09 : installation de l’application hmail serveur.

46
Chapitre III Conception et Réalisation

47
Chapitre III Conception et Réalisation

Figure 10 : création mot de passe hmail serveur.

48
Chapitre III Conception et Réalisation

Figure 11 : installation NET Framework.

49
Chapitre III Conception et Réalisation

50
Chapitre III Conception et Réalisation

Figure 12 : finalisation de l’installation hMail serveur.

La phase d'installation du logiciel s'est bien déroulée.

- La phase de configuration
La phase de configuration de « hmail server » ne pose aucun problème particulier. Elle dure
moins de cinq minutes, et se déroule en 6 écrans, Pour toute cette phase les écrans sont en
Français.

51
Chapitre III Conception et Réalisation

Figure 13 : configuration hmail serveur

52
Chapitre III Conception et Réalisation

53
Chapitre III Conception et Réalisation

Figure 14 : création et configuration des compte client

54
Chapitre III Conception et Réalisation

Après avoir enregistrer la configuration de ce dernier écran, le serveur de messagerie est


opérationnel.

- Phase Test
Via l’utilisation de l’application interne Courier de Windows, il suffit d’entrer les informations
de comptes correspondant a ceux utilisé au moment de la configuration.

55
Chapitre III Conception et Réalisation

56
Chapitre III Conception et Réalisation

57
Chapitre III Conception et Réalisation

Figure 15 : paramétrage de synchronisation

58
Chapitre III Conception et Réalisation

Résumé schématique de la simulation

Le courrier électronique est une application Internet très importante, elle est à la base du travail
collaboratif : le courrier électronique facilite en effet la communication et l'échange de
documents de travail (pièce jointes) dans délais pouvant être très court.

L'utilisation de la messagerie fait intervenir deux types de serveur :

- un serveur POP3 (Post Office Protocol) qui gère l'arrivée des messages.

- un serveur SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) qui gère l'envoi des messages.

Prenons l'exemple de l'adresse électronique suivante : tro_ista@tro.ma

 Le serveur de courrier sortant (SMTP) est tro.ista.


 Le serveur de courrier entrant (POP3) est tro.ma.

Pour utiliser la messagerie, il faut :

 Une adresse mail du type prénom.nom@domaine.fr.


 Un nom de connexion et un mot de passe reconnu par les serveurs POP et SMTP (les
FAI : « Fournisseurs d'Accès Internet » délivrent généralement une ou plusieurs
adresses de messagerie à leurs abonnées, le nom d'utilisateur est généralement constitué
de prénom. Nom).
 Un client de messagerie : Outlook express, Eudora... : ce logiciel permet de télécharger
ou d'envoyer son courrier. Une fois téléchargé, le courrier peut être lu sans être connecté
au réseau. En déplacement, il est également possible de consulter son courrier via le
web (Webmail).

59
Chapitre III Conception et Réalisation

Conclusion
Dans ce chapitre que nous avons divisé en deux parties, nous avons commencé par présenter
les outils et leurs concepts bien particuliers que notre système de messagerie nécessite pour être
mis en place de façon correcte et complète tel que Active Directory, comme nous avons aussi
défini hMail Server, notre solution de messagerie. Dans la partie qui suit, nous avons traité la
mise en place et la configuration du système de messagerie avec hMail Server sous Windows
Server ainsi les différentes tâches relatives à son administration.

60
Conclusion Générale

61
Conclusion générale

Au terme de ce travail, nous avons pu exploiter nos connaissances théoriques et pratiques pour
générer des interfaces graphiques et les différents protocoles utilisés pour l'envoi des messages
électroniques. Il s'agit d'un complément précieux à notre formation autant que technicien
supérieur.

Les solutions et les services offerts par notre application peuvent ainsi être interfacés avec
d'autres applications de recherche et de navigation dans l'envoi des emails pour trouver
l'information et le contenu qu'ils veulent consulter.

L'intérêt principal que nous avons tiré de cette étude est que nous avons bien affronté la vie
professionnelle de notre domaine. Nous avons évalué les différentes étapes de réalisation d'un
projet ainsi que les techniques développées par les spécialistes du domaine pour assurer
l'efficacité et la bonne réalisation des travaux en se limitant à des durées de temps exactes.

Nous avons pu voir la complexité de la mise en route d'un nouveau projet et de sa rapide
évolution qui nous a appris à mieux nous organiser afin d'être capable de finaliser notre travail.

La mise en oeuvre d'une messagerie électronique interne ou externe, devient de plus en plus la
solution de communication et d'échanges de données au sein des grandes entreprises, des
grandes institutions. Ce qui est déjà le cas au niveau de la raffinerie de Skikda.

Ainsi, après la présentation du présent projet suivie de l'étude générale de la messagerie


électronique et ses outils existants, nous avons élaboré la solution à retenir. Cette solution
présente les meilleures caractéristiques et tient compte des aspirations de jeunes entreprises
néanmoins pour la gratuité de sa License open source.

Durant le stage pratique, la mise en œuvre de la solution retenue, n'a pu se faire au niveau du
SIG, toutefois une phase de démonstration pratique a été possible grâce à notre ordinateur
personnel configuré comme serveur de messagerie dans le réseau local.

A travers cette étude, il serait vivement recommandé qu'un accent soit mis sur la formation et
la sensibilisation, afin de démontrer les avantages de la messagerie électronique et ainsi que
d'un système informatique en général.

62
Bibliographie

63
Bibliographie

https://sonatrach.com/raffinage-et-petrochimie

https://www.terrasol.fr/uncategorized/raffinerie-de-skikda-usine-de-traitement-des-affluents-
algerie

https://www.memoireonline.com/01/10/3072/Mise-en-place-dun-systeme-de-messagerie-
electronique-Cas-du-fonds-de-prevoyance-militaire.html

http://www.authsecu.com

http://www.les-infostrateges.com

http://www.vmware.com/fr/products/workstation.html.

https://www.hmailserver.com

https://docplayer.fr/2542070-Mise-en-place-d-un-serveur-de-messagerie.html

http://unlimitweb02.free.fr/Tutoriaux/Reseaux/DNS.htm

64
Table des figures :

Figure 01: la position géographique par satellite du RA1K………………………….p10

Figure 02 : architecture du réseau LAN – RA1K………………………………..……p18

Figure 03: architecture client /serveur…………………………………………………p24

Figure 04: architecture Peer to Peer……………………………………………………p25

Figure 05 : schéma du serveur DNS……………………………………………………p26

Figure 06 : architecture et fonctionnalité d’un système de messagerie électronique. p30

Figure 07 : activation du serveur IIS (Internet Information Services) ……………...p45

Figure 08 : vérification et gestion service IIS………………………………………….p45

Figure 09 : installation de l’application hmail serveur……………………………….p46


Figure 10 : création mot de passe hmail serveur……………………………………...p48

Figure 11 : installation NET Framework……………………………………………...p49


Figure 12 : finalisation de l’installation hMail serveur……………………………….p51

Figure 13 : configuration hmail serveur……………………………………………….p52

Figure 14 : création et configuration des compte client………………………………p54


Figure 15 : paramétrage de synchronisation …………………………………………p58

65

Vous aimerez peut-être aussi