Vous êtes sur la page 1sur 29

République Tunisienne

Ministère de L’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique


Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Sidi Bouzid

Rapport de Stage
Présenté au
Département : génie électrique

Stage d’initiation
Travail réalisé au sein de :

TUNISIE TELECOM

Réalisé par : Azri Rahma

Encadré par : Mr. Khaskhoussi Ridha

Année universitaire :
2020/2021

Remerciements
Je tiens à remercier tout le personnel de la Tunisie Télécom que j’ai côtoyé, pour son accueil, son
soutien et l’aide qu’ils ont pu m’apporter dans la réussite de mon stage.

Je tiens à présenter mes vifs remerciements à mon encadrant de stage Monsieur Khaskhoussi
Ridha pour son accueil, son aide et toutes ses remarques pertinentes.

Sommaire
Introduction....................................................................................................................................................1
Chapitre I : Présentation générale de Tunisie Télécom direction de Sidi Bouzid...........................................2
I. Présentation générale.............................................................................................................................3
Chapitre II : le centre de commutation...........................................................................................................5
I. Présentation............................................................................................................................................6
II. Le répartiteur général.............................................................................................................................6
III. Le commutateur Siemens EWSD.......................................................................................................6
1. Les différentes parties d’un EWSD :..................................................................................................7
2. Les LTG (Line Trunk group) :...........................................................................................................8
3. Le SN (Switching Network) :.............................................................................................................8
4. Le CP (Coordination processor).........................................................................................................9
5. Interconnexion entre les organes d’un EWSD..................................................................................10
6. Récapitulation..................................................................................................................................11
Conclusion...............................................................................................................................................11
Chapitre III : Les énergies et sécurité...........................................................................................................12
Introduction..............................................................................................................................................13
I. Salle D’énergie.....................................................................................................................................13
1. Niveau primaire................................................................................................................................13
a. STEG................................................................................................................................................13
b. Groupe électrogène..........................................................................................................................14
2. Niveau secondaire............................................................................................................................17
a. Les convertisseurs survolteurs......................................................................................................17
b. Batteries d’accumulateurs............................................................................................................17
3. Niveau tertiaire.................................................................................................................................18
a. Les convertisseurs de tension.......................................................................................................18
b. Les onduleurs de puissance..........................................................................................................18
II. CLIMATISATION..............................................................................................................................19
1. Fonctionnement................................................................................................................................19
2. Equipements centralises...................................................................................................................19
3. DETECTEUR D’INCENDIE...........................................................................................................19
a. PRESENTATION............................................................................................................................19
b. CONCEPTION D’UNE INSTALLATION......................................................................................20
4. FONCTIONNEMENT.....................................................................................................................21
a. Etat de veille.................................................................................................................................21
b. Etat d’alarme................................................................................................................................21
c. Etat de dérangement.....................................................................................................................22
Conclusion...............................................................................................................................................23
Liste des figures

Figure 1:Logo de Tunisie Télécom à partir de septembre 2010........................................................3


Figure 2:Organigramme de la société................................................................................................4
Figure 3:Schéma d’un DLU...............................................................................................................7
Figure 4:Structure d’un SN................................................................................................................8
Figure 5:Schéma de liaison d’un CP avec les autres unités fonctionnelles.....................................10
Figure 6:Structure d’un commutateur central Siemens EWSD.......................................................11
Figure 7:Transformateur courant alternatif courant continu............................................................14
Figure 8:Groupe électrogène............................................................................................................16
Figure 9:Redresseur.........................................................................................................................17
Figure 10:Batterie d’accumulateur...................................................................................................17
Figure 11:Convertisseur...................................................................................................................18
Figure 12:Onduleur..........................................................................................................................18
Figure 13:Tableau de signalisation TGC4.......................................................................................20
Figure 14:Emplacement d’un détecteur...........................................................................................21
Figure 15: Détecteur d’incendie.......................................................................................................23
2020/2021 Stage d’initiation

Introduction

Le stage est un stage d’initiation qui donnera à l'étudiant une idée pratique à propos de
l’entreprise et pour appliquer ses connaissances scientifiques et techniques et les comparer
avec ce qu'il a vu théoriquement d'autre part pour s'adapter à l'environnement de l'entreprise et
favoriser une patience accordée au travail.

Au cours de stage, j'ai suivi l'alimentation en énergie au centre technique niveau par niveau et
équipement par équipement.

Après la présentation du Tunisie Telecom j'ai essayé de décrire l'atelier d'énergie sa


constitution et son principe de fonctionnement.

Dans la dernière partie, j’ai étudié un facteur qui est important dans chaque entreprise et
surtout en TUNISIE TÉLÉCOM et à la salle d’énergie ; c’est la sécurité ou la protection, qui
assure un environnement pour le bon fonctionnement des différents équipements d’énergie.

1 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Chapitre I : Présentation


générale de Tunisie Télécom
direction de Sidi Bouzid

2 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

I. Présentation générale
Tunisie Télécom est le nom commercial de l’office national de Télécommunication dont le
siège social est situé à Tunis (crée 1996).
Elle est relève du ministère des technologies de la communication et de transport, les
prestations de cet office sont :
-Installation des lignes téléphoniques fixes ou mobiles.
-Vente des appareils téléphoniques.
La direction de Sidi Bouzid fait partie d’un réseau de télécommunication, elle est munie par
des services dotés par des informations nécessaires.
Il s’agit d’une entreprise de service qui a été créé au début de l’année.

Figure 1:Logo de Tunisie Télécom à partir de septembre 2010

3 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

I. ORGANIGRAMME DE TELECOM 

Figure 2:Organigramme de la société

4 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Chapitre II : le centre de


commutation 

5 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

I. Présentation 
Le centre de commutation électronique est la partie intelligente du réseau téléphonique, il
assure l’acheminement des appels et des données entres les abonnées.
Le centre électronique de commutation est constitué de :
 Un commutateur de type Siemens EWSD
 Un répartiteur général avec une table d’essai pour les lignes.
 Une salle d’énergie générant une tension de 48V au central est équipée de
batteries (et un groupe électrogène) pour assurer le fonctionnement et la
sécurité du central en cas de coupure accidentelle du courant électrique.

II. Le répartiteur général 


C’est le point de raccordement entre le commutateur et les câbles de transport.
Le répartiteur assure les fonctions suivantes :
- Facilite la localisation et l’identification des dérangements sur les
lignes.
- L’ajout d’un nouvel abonné : en tirant une paire du côté commutateur au côté
transport et la mise en place du fusible de protection
-Il facilite l’opération du changement du numéro du téléphone de l’abonné suite à
une défaillance ou sous demande de l’abonné, par un simple changement du bout
de la jarretière du coté des réglettes horizontale (coté commutateur).
-Il facilite le transfert de la ligne de l’abonné vers un nouvel emplacement : Par un
simple changement du bout de la jarretière du coté transport.

III. Le commutateur Siemens EWSD 


Il forme la partie la plus complexe du système de télécommunication Il est basé sur une
technologie moderne tenant compte de la croissance rapide du nombre des abonnés et
capable de satisfaire les besoins et les exigences du progrès des moyens de
télécommunication (hauts débits, messages multimédias…). Le système EWSD est l’unique
dirigeant du réseau : sa défaillance entraîne une paralysie totale du réseau de
télécommunication.

6 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

1. Les différentes parties d’un EWSD :


Un commutateur de types ESWD est constitué par les parties suivantes :
 Les DLU (Digital Line unit) :
Les DLU (unités de lignes numériques) desserrent :
 Les lignes d’abonnés analogiques.
 Les lignes d’abonnés RNIS.
 Les PBX(Privat Branch Exchange) analogiques.
 Les PBX RNIS.
Les DLU contiennent :
 Des SLM (Subscriber Line Module analogie) : ce sont des modules
pour lignes d’abonnés supportant chacun 8 lignes d’abonnés pour la 1ère
version et 32 lignes pour la 2ème version, ils se divisent en deux types :
 Des SLMA : lignes d’abonnés analogiques.
 Des SLMD : lignes d’abonnés numériques.
 Des unités de control.
 Des unités de raccordement avec les LTG.
 Des DIUD : unités d’interfaces numériques pour DLU
 Des TU : unités de test pour le control des lignes

7 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Figure 3:Schéma d’un DLU

2. Les LTG (Line Trunk group)

Les LTG (groupes de lignes /jonctions) constituent l’interface avec le réseau


de commutation (SN).
Les connexions coté lignes vers les LTG sont réalisées de la manière
suivante :
 Lignes d’abonnées par l’intermédiaire des DLU
 Jonctions numériques et lignes à accès primaire RNIS : directement
 Jonctions analogiques : Par intermédiaire d’un convertisseur.

Chaque LTG comporte les unités fonctionnelles suivantes :


 Processeur de groupe (GP).
 Commutateur de groupe (GS) ou multiplexeur de parole (SPMX)
 Unités d’interface numérique (DIL)
Le débit est de 8Mbits/s sur tous les bus entre les groupes de lignes /jonctions
et le réseau de commutation. Chaque bus de 8 Mbits comporte 128 voies de 64
Kilobits /s chacune.

3. Le SN (Switching Network) :
C’est l’unité de commutation de circuits dans un réseau à central EWSD. Son
8 ISET SBZ/Azri Rahma
2020/2021 Stage d’initiation

fonctionnement est schématisé ci-dessous :

Figure 4:Structure d’un SN

Un SN est formé d’étages temporels et d’étages spatiaux.


Les trames qui doivent être commutées changent d’intervalles de temps et de bus en
fonction de leur destination.
Dans les étages spatiaux, ces trames changent de bus sans changer d’intervalles de
temps.
Les voies de connexion passant par des étages temporels et spatiaux sont commutées
par les commandes de groupes de commutation (SGC) en fonction des informations de
commutation provenant du processeur de coordination (CP).
Le réseau de commutation assure les fonctions suivantes :
 Interconnexion de voies de parole
 Interconnexion de voies de message.
Remarque :
Dans un commutateur de type EWSD on trouve toujours une paire de SN (SN0 en maître
et SN1 en esclave) pour raison de sécurité : en cas de défaillance dans SN0, SN1
s’occupe de la commutation de façon automatique (cette transition peut être manuelle
pour des raisons de maintenance).

4. Le CP (Coordination processor)
Le CP (processeur de coordination) a pour rôles :
 Traitement de la base de données ainsi que des fonctions de configuration

9 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

et de coordination, notamment mémorisation et gestion de tous les


programmes, toutes les données de central et d’abonnés.
 Traitement des informations concernant l’acheminement des appels, la
sélection des voies et le découpage de zones.
 Traitement des alarmes.
 Communication avec l’unité de taxation.
 Interaction avec les OMC (Opération and Maintenance Center).

Figure 5:Schéma de liaison d’un CP avec les autres unités fonctionnelles


Remarques :
 En cas de surcharge sur le réseau de commutation, le CP sera le premier
congestionné c’est pour cela qu’il existe deux CP travaillant en parallèle.
 Les procédures de contrôle des voies, manipulations d’abonnés, statistiques
etc.… sont effectuées à partir des OMT.
 Le SYP (System Panel) sert à visualiser l’état du système (alarmes, trafic…).

5. Interconnexion entre les organes d’un EWSD

Chaque DLU est reliée à deux LTG différentes pour ne pas tomber dans un état de

10 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

congestion, cette liaison est un ensemble de Jonctions de 2 Mbits/s


Chaque LTG est reliée au SN par des jonctions de 8 Mbits/s
La liaison de la DLU avec le central se fait par l’intermédiaire du service LGD.

6. Récapitulation 
La structure d’un EWSD peut être récapitulée dans le schéma suivant :

Figure 6:Structure d’un commutateur central Siemens EWSD

Conclusion
Le centre de commutation est l’un des centres les plus sensibles dans un réseau de
télécommunication. Il gère un grand nombre d’abonnés (dépassant 20000).Malgré la
nouvelle technologie utilisée dans le commutateur EWSD, la gestion des FTA se fait au
moyen d’un serveur UNIX qui souffre des pannes répétitives et de sa faible capacité de
stockage .Ces conditions ont eu pour conséquences le ralentissement de la mise à jour des
fiches leurs conservation en plusieurs copies (fiches manuscrites).ce qui entraîne parfois
leurs pertes ou des confusions lors de la coordination avec le service de maintenance. Donc
un agent dans un centre de commutation doit avoir en plus de la connaissance technique, une
rapidité d’exécution puisqu’une panne ou une alarme éventuelle peut engendrer des pertes
considérables (taxation), c’est pourquoi l’agent doit réagir le plus vite possible pour
minimiser les pertes.

11 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Chapitre III : Les énergies et


sécurité

12 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Introduction
Toute entreprise de télécommunication doit fournir un service stable et permanent. Tunisie

Telecom nécessite de l’énergie continue pour assurer le bon fonctionnement de ses


Équipements. En effet, les systèmes de commutation et de transmission doivent être alimentés
D’une façon permanente indépendamment de l’état du réseau.
La permanence d’alimentation est assurée grâce à des batteries d’accumulateur jouant le rôle
D’un réservoir d’énergie. Afin de limiter l’importance de stockage d’énergie dans les centres
Importants, le réseau STEG est secouru par un groupe électrogène.

I. Salle D’énergie
L’installation d’énergie d’un center de communication doit alimenter les systèmes de
commutation ou de transmission quel que soit l’état du réseau de distribution publique du
courant électrique. Cette permanence d’alimentation est assurée grâce à des batteries
d’accumulateur jouant le rôle d’un réservoir d’énergie.

Toute fois et afin de limiter l’importance de stockage d’énergie dans les centres important,

Le réseau STEG set secouru par un groupe électrogène.

La distribution d’énergie se présente suivant trois niveaux :

1. Niveau primaire
Comprenant la poste de transformation moyen tension (MT)/basse tension (BT), le groupe
Électrogène, ainsi que le tableau de distribution basse tension constituent une interface
Distributionnelle, le centre est généralement alimenté sous une tension triphasée de 30 KV
(30.000V) (tension normalisée entre phase).

a. STEG
La haute tension délivrée par la STEG (10 K Volt) est abaissée par des transformateurs à une
Tension de 220/380 Volt. Pour des besoins en courant continu dans la téléphonie, des
Redresseurs sont utilisés, se sont des convertisseurs destinés à transformer, redresser et filtrer

13 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Une tension alternative en une tension qui varie entre 48 Volt et 53.5 Volt.

Figure 7:Transformateur courant alternatif courant continu

b. Groupe électrogène
Le groupe électrogène est un moteur entraînant un alternateur qui fournit un courant
Électrique nécessaire à l’alimentation des équipements en cas de coupure du réseau de la
STEG. Le groupe démarre automatiquement en cas de coupure.

 Travaux d'Entretien
A. Définition
On entend par “ Entretien” aux termes du présent cahier, toute intervention préventive visant à
Maintenir les équipements en état de fonctionnement conformément aux spécifications
Techniques et aux recommandations de leurs constructeurs.
Les opérations de maintenance doivent être traitées avec le soin requis afin d’assurer le bon
Fonctionnement du matériel ainsi que la sécurité du service.
B. Opérations minimales pour l'Entretien
Tunisie Telecom entend réaliser les opérations minimales d'entretien des groupes électrogènes
Détaillées ci-après :
a) Moteur :
• Détartrage du radiateur et remplacement du faisceau défectueux
• Contrôle de l’état de la pompe à eau
• Contrôle et mesure de la tension des courroies d’entraînement et remplacement de la
Courroie défectueuse
• Vidange de l’huile du moteur toutes les 120 heures de fonctionnement
• Remplacement des filtres à huile toutes les trois vidanges
• Contrôle du circuit de préchauffage et remplacement de circuit défectueux
• Nettoyage du filtre à air et remplacement du filtre défectueux
• Contrôle de la pompe d’injection

14 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

• Remplacement du filtre et pré filtre Gasoil défectueux

• Vidange du réservoir Gasoil en cas de présence d’eau


• Vérification de l’absence d’eau dans la citerne principale du Gasoil
• Dépoussiérage et nettoyage général du moteur
• Contrôle des cylin-blocs du moteur et remplacement des cylin-blocs défectueux
• Vérification de l’alignement moteur-alternateur et l’accouplement mécanique.

• Vérification s’il y a une fumée noire ou bleue à la sortie de l’échappement


• Remplacement des batteries de démarrage défectueuses
• Contrôle de l’état de la charge batterie
• Remplacement des cosses batteries et graissage
• Contrôle de l’étanchéité des conduites
• Vérification et resserrage de toutes les fixations (sortie de l’échappement moteur,
Fixation du silencieux, raccord): remplacement des pièces défectueuses
• Contrôle de l’étanchéité du réservoir du carburant
• Vérification de la bonne marche de l’indicateur niveau Gasoil et du bon
Fonctionnement de la pompe de remplissage fuel.
b) Alternateur :
• Graissage des paliers
• Serrage et vérification des connexions électrique
• Dépoussiérage et contrôle de l’isolement de l’alternateur
• Contrôle des cylin-blocs de l’alternateur et remplacement des cylin-blocs défectueux
• Vérification s’il y a échauffement anormal et réparation de l'alternateur défectueux.
c) Armoire de commande :
• Vérification et serrage des connexions électriques
• Dépoussiérage de l’intérieur et l’extérieur du coffret
• Vérification du bon fonctionnement des lampes témoins et remplacement des lampes usées
• Vérification du bon fonctionnement des organes de sécurité
• Vérification du bon fonctionnement des organes de commande (relais, disjoncteurs, etc.…)
• Contrôle et vérification du bon fonctionnement sur les 4 positions (arrêt – essai –manuelle –
automatique)
• Vérification du bon fonctionnement des appareils de contrôle (ampèremètre –voltmètre –
fréquencemètre – ampèremètre et voltmètre du chargeur batterie) et remplacements

15 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Des appareils défectueux.

d) Capotage et insonorisation :
• Graissage des charnières des portes et remplacement des charnières défectueuses

• Lubrification des serrures


• Remplacement des joints défectueux des portes
• Remplacement des gaines d’insonorisation défectueuses
• Remplacement ou réparation des tôles défectueuses
• Peinture et retouche si nécessaires.
e) Groupes mobiles :
L’entretien des groupes mobiles doit inclure, en plus des opérations citées précédemment, les
Opérations suivantes :
• Graissage de l’articulation de la remorque
• Serrage des écrous de roues
• Remplacement des pneus usés
• Vérification de la pression des pneumatiques et les gonfler si c’est nécessaire
• Contrôle du fonctionnement de la signalisation lumineuse (remplacement des lampes
grillées)
• Contrôle des organes de freinage et réparation des organes défectueux
• Graissage du système de commande du frein main.
f) Essai en charge du groupe électrogène :
Après chaque intervention d’entretien ou de réparation, l’entreprise est tenue de faire
Fonctionner le groupe électrogène pendant une heure en charge (essai en mode automatique
Pour groupe fixe).

Figure 8:Groupe électrogène

16 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

2. Niveau secondaire
Comprenant les redresseurs, les batteries d’accumulateurs et éventuellement les
Convertisseurs survolteurs. Ces équipements forment une source centralisée qui délivre une
Tension continue de 48v ou 24v sans coupure.
La distribution s’effectue par l’intermédiaire d’armoires ou coffrets d’alimentation servants
Aussi de points de coupures et de protection.

a. Les convertisseurs survolteurs


Permettent de respecter les limites de la tension de
Distribution, en cas de panne du secteur, en fournissant une tension additionnelle à la tension
Batteries afin de maintenir constante la tension de distribution.
En cas de défaillance du secteur ou des redresseurs, le premier secours est assuré par une
Batterie d’accumulateurs placée en parallèle sur l’utilisation et servant en plus comme filtre
Pour la tension délivrée par les redresseurs.

Figure 9:Redresseur

b. Batteries d’accumulateurs
Ces sont des éléments chimiques destinés à emmagasiner
De l’énergie électrique et de la restituer en cas de besoin (arrêt des redresseurs).

17 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Figure 10:Batterie d’accumulateur

3. Niveau tertiaire
Regroupe les convertisseurs continus/continus (C/C), les onduleurs continus/alternatif (C/A)
Et éventuellement des générateurs de courants spéciaux.

a. Les convertisseurs de tension


Les convertisseurs de tension sont incorporés dans les systèmes, ils délivrent toutes
Les tensions nécessaires. L’isolement entre les circuits d’entrée et de sortie permet de
Polariser les sources.

Figure 11:Convertisseur

b. Les onduleurs de puissance


Les onduleurs de puissance alimentent sans coupure, les calculateurs et leurs périphériques,
ils délivrent les tensions de haute sécurité.

Figure 12:Onduleur

18 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

 Les générateurs des courants spéciaux délivrent les tensions d’appels


Et de signalisation, ainsi que les différentes tonalités.

II. CLIMATISATION
La technique du conditionnement d’air ou climatisation consiste à maintenir un ou plusieurs
Locaux dans des conditions données de température, circulation, renouvellement d’air, pureté
D’air et d’humidité. Le maintien de ces paramètres dans des normes fixes offre un certain
Confort au personnel de maintenance et de maintenir la salle soit par rejet dans l’atmosphère
Ou par système de récupération des dégagements calorifiques des équipements.
L’apparition des équipements téléphoniques a confirmé cette nécessité de climatisation.
Un arrêt de quelques dizaines de minutes entraînait une très grande élévation de la
Température et portrait préjudice au bon fonctionnement des équipements. Pour des
Raisons de sécurité, des signaux d’alarme sont envoyés au central en cas de défaillance de
Climatisation.

1. Fonctionnement
Un système de climatisation est l’ensemble de matériel dont les fonctions essentielles sont :
 La préparation de l’aire à distribuer dans les locaux selon des caractéristiques
Bien déterminées (humidité, température).
 Distribution de l’air ainsi préparé en utilisant des conduits et des appareils terminaux.
Tout système de climatisation comprend nécessairement les équipements suivants :

2. Equipements centralises
Leur but est de préparer des fluides primaires qui sont ensuite distribué aux équipements
Terminaux de l’installation. L’équipement centralisé est situé soit dans le local à climatiser
soit à proximité.
 Equipement terminaux
Ces équipements sont toujours installés dans les réseaux à climatiser, ils reçoivent les fluides
Primaires (eau, air...) qu’ils utilisent pour préparer l’aire à souffler directement dans les

3. DETECTEUR D’INCENDIE

a. PRESENTATION
Domaine d’utilisation
Le tableau de signalisation TGC4 a été spécialement conçu pour la protection et la mise
19 ISET SBZ/Azri Rahma
2020/2021 Stage d’initiation

En sécurité des établissements recevant du public. [4] locaux.

Figure 13:Tableau de signalisation TGC4

Composition du système
Le tableau est conçu pour alimenter et surveiller 4 boucles de détection indépendantes
Les unes des autres, chaque boucle pouvant recevoir des détecteurs automatiques ou des
Déclencheurs manuels.
En effet, en cas d’alarme les signaux sonores et lumineux attirent l’attention du préposé qui
Dispose d’un temps maximum de 5 minutes. Le tableau fonctionne sur le secteur 220V, et
Automatiquement secouru, en cas de défaillance de celui-ci, par un ensemble chargeur
Batteries qui lui donnent une autonomie de 12 heures minimum.

b. CONCEPTION D’UNE INSTALLATION


Choix des détecteurs
En fonction du risque, 4 types de détecteurs peuvent être employés :
Les détecteurs de la fumée à ionisation : sont des détecteurs qui réagissent aux gaz de
Combustion et aux fumées. Ils sont adaptés à tous les types d’incendies depuis les feux
Couvrants jusqu’aux feux ouvrants à flammes vives.
Le détecteur de fumée à diffusion de la lumière R925 : est un détecteur qui réagit à tous
Les types de fumées visibles. Il est particulièrement adapté aux feux couvrants et aux feux
À combustion lente.
Le détecteur thermostatique D915 : est un détecteur qui réagit au dépassement d’une
Température maximale présélectionnée. Il est particulièrement adapté pour la protection de
Locaux dans lesquels un début d’incendie serait accompagné d’une élévation rapide de
Température.
Le détecteur de fumée optique linéaire à absorption A2400 : est un détecteur qui réagit à
Tous les types de fumées visibles. Il est particulièrement adapté pour la protection de

20 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Locaux ou l’utilisation des détecteurs ponctuels de la série 9 des problèmes d’installation


Ou de maintenance.
Choix de l’emplacement des détecteurs
Il est essentiel d’installer les détecteurs dans les endroits où la chaleur ou la fumée d’une
Incendie se concentrant le plus vite, afin de déclencher l’alarme le plus tôt possible.
Installer les détecteurs, en position verticale à l’endroit le plus élevé de la pièce.
Ne jamais installer le détecteur derrière une poutre ou au-dessus d’un meuble.
Tenir les détecteurs à l’écart des courants d’air et des sources de chaleur.

Figure 14:Emplacement d’un détecteur

4. FONCTIONNEMENT

a. Etat de veille
Le voyant « sous tension » normalement allumé, indique que l’une des deux sources
D’alimentation (secteur ou batteries) est présente.

b. Etat d’alarme
Chaque boucle est associée à un voyant rouge. Le fonctionnement d’un détecteur provoque la

21 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Commande de boucle considérée est :


Du voyant « feu »
Du signal sonore
Du relais « asservissement » de la boucle concernée
De la sortie logique « alarme feu arrêt able »

c. Etat de dérangement
Des boucles de détection
Chaque boucle est associée à un voyant jaune signalant le court-circuit ou la coupure ou la
Mise à la terre de la boucle, l’absence d’un détecteur ou de l’élément terminal, le défaut
D’isolement de fumée à ionisation ou la diminution de la puissance lumineuse d’un détecteur
Optique.
L’apparition d’un de ces dérangements provoque la commande du voyant de la boucle
Concernée et :
Du voyant « dérangement général »
Du signal sonore
Du contact de dérangement
Des sorties logiques
De la ligne diffuseur sonore
La ligne « diffuseurs sonores » est associée à un voyant jaune signalant ; le court-circuit, la
Coupure, la mise à la terre, l’absence de l’élément terminal ou la rupture du fusible de
Protection.
L’apparition d’un de ces dérangements provoque la commande du voyant « dérangement
Liaison » et :
Du signal sonore
Du contact de dérangement
Des sources d’alimentation
L’absence ou l’insuffisance des alimentations ou la rupture des fusibles de protection du bloc
D’alimentation BA04 provoque respectivement la commande du voyant « défaut secteur » ou
Du voyant « défaut batteries ».
d. Etat de hors service
La défaillance du microprocesseur provoque la commande du voyant « défaut système ».
L’absence simultanée des deux sources d’alimentation (secteur et batteries) provoque la

22 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Commande :
Du voyant « hors service »
Du signal sonore.

Figure 15: Détecteur d’incendie

Conclusion
Les systèmes de climatisation et de détecteur d'incendie occupent une place fondamentale
dans
Un centre de télécommunication, ces systèmes garantissent un fonctionnement favorable.

23 ISET SBZ/Azri Rahma


2020/2021 Stage d’initiation

Conclusion

Au cours de ce stage j’ai acquis des informations à propos de Tunisie

Télécom district de SIDI BOUZID c’est une occasion pour intégrer pendant un mois

dans le milieu professionnelle et d’assimilé la relation qui existe entre les différents

centraux de Tunisie Télécom.

24 ISET SBZ/Azri Rahma

Vous aimerez peut-être aussi