Vous êtes sur la page 1sur 16

08

ctobre RA2SB0OU
20 -23 EUoRO PÉEN DE ST RG
PARLEMENT

Européenne. .
çaise de l’Union ps, Strasbourg
Présidence fran , allée du Printem
en de Strasbourg pa.eu
Parlement Europé ; http ://w ww.europarl.euro
388175 184
Téléphone : +33 de la Recherche
l’Archéologie et
s-direction de de l’UE,
anisée par la sou nce Française
Exposition org re de la Pré side
iales dans le cad Villeneuve.
en Sciences Soc rley et Estelle
e de Jennifer Heu
avec l’assistanc
u.
Laurianne Brunea
Iconographie : Scientifique.
www.aeiou.fr. l de la Recherche
Scénographie : Fran cfor t-Centre Nationa
aul
seil ler scie ntifique : Henri-P Gan d ;
Con é de
rgeois-Universit
que : Jean Bou es Institut ;
Comité scientifi es Archäologisch
Gehrke-Deutsch
Hans-Joachim ie de The ssa lonique ;
dou-Éphor esitz ;
Dimitra Malami ussisch er Kult urb
er-Stiftung Pre
Hermann Parzing des Hautes Étu
des.
École Pratique
Michel Reddé-
NISÉE PAR
de Nice Cimiez,
EUROPÉENNES
Archéologique
EXPOSITION ORGA
, INRA, Musée
ÉTRANGÈRES ET
can, CNRS, DAI F.
Partenaires : ArS RID-Arendal, WM
SCO , UNE P/G
DE S AF FA IR ES
LE MINISTÈRE
d, UNE
CE FRANÇAISE
Université de Gan

DE LA PRÉSIDEN
DANS LE CADRE
PÉENNE
DE L’UNION EURO

Ministère des Affaires Étrangères et Européennes


Direction générale de la coopération internationale
et du développement
Un peu partout dans le monde,
des vestiges archéologiques sont menacés
par les bouleversements climatiques.
Avec eux, c’est tout un pan de notre
mémoire universelle qui risque
de disparaître à jamais. Il est urgent
de voler à son secours…
L’Europe est la mieux placée pour y veiller.
Les climatologues ne cessent de le clamer sur tous les toits,
preuves à l’appui : la surproduction de gaz à effet de serre, due
à l’activité humaine, élève la température à la surface du globe
et dérègle son climat. Les pronostics pour l’avenir de la planète
et de l’humanité sont alarmants et le phénomène ne peut aller
qu’en s’aggravant. Déjà, les effets du réchauffement climatique
se manifestent dans de nombreux domaines : l’environnement,
les écosystèmes, l’économie, le développement des sociétés…
Mais dans la liste des victimes, il en est une que l’on oublie
systématiquement : notre mémoire universelle. Celle-ci est
menacée à chaque fois que disparaissent des traces que l’hom-
me a laissées derrière lui, depuis ses origines. Or, de nombreux
vestiges archéologiques sont directement exposés à la variation
des conditions climatiques. Les conséquences du réchauffement
en cours - montée des eaux, dégel des sols, désertification
ou amplification des phénomènes saisonniers - se répercutent
à leur tour sur ces fragiles restes du passé. ENGLISH SYNOPSIS : A

Terre asséchée, désert de Sonora au Mexique, décembre 2007. Crédit : Tomas Castelazo.

page 5
Un enjeu vital pour l’avenir
Qu’elle soit due au réchauffement entretenaient entre elles,
climatique ou à tout autre motif, comment elles composaient avec
la perte d’un patrimoine n’est leur environnement, etc. Grâce à
jamais un dégât mineur. Tout bon l’archéologie, nos lointains prédé-
gestionnaire sait que les lieux et cesseurs peuvent encore, à travers
les objets hérités du passé ont les siècles, nous transmettre leur
une valeur marchande autant expérience pour qu’elle éclaire et
qu’affective. Mais au-delà de leur enrichisse la nôtre ! Voilà pourquoi
prix, ces biens sont aussi pour leur il est essentiel que les vestiges
propriétaire le symbole de ce qu’il archéologiques ne disparaissent
est (son identité culturelle) et pas sans avoir été étudiés, recensés
d’où il vient (ses origines). Les psy- et – dans la mesure du possible –
chologues insistent beaucoup sur conservés. En somme qu’il soient
la prise en compte du passé familial mémorisés et archivés.
et sur la vertu des objets de mémoi- Pour les futurs « migrants envi-
re pour l’épanouissement des indi- ronnementaux », bientôt chassés
vidus. Ceci est aussi vrai à l’échelle de leurs terres par contrecoup du
des collectivités humaines, d’autant changement climatique, l’enjeu est
plus que leur cohésion s’enracine donc de taille. Il est urgent d’agir en
dans une histoire commune. Savoir leur faveur …
de quoi est fait le passé, humble C’est notre intérêt à tous.
ou prestigieux, de l’humanité est Cela sollicite les compétences des
donc indispensable pour envisager archéologues et la responsabilité
ensemble l’avenir du monde. de pouvoirs publics. L’Europe possè-
A fortiori en vue de son développe- de une longue tradition patrimoniale
ment durable! et des compétences techniques
Si modestes soient-ils, les restes en la matière ; elle a donc un rôle
de civilisations qui nous ont majeur à jouer et son exemple
précédées nous renseignent sur peut être déterminant à l’échelle
leurs goûts et leurs besoins, leurs internationale. ENGLISH SYNOPSIS : B
capacités à résoudre des problèmes
techniques, les relations qu’elles

Inondations au pont Charles, Prague, République tchèque, 29 mars 2006.


Crédit : Petr Novák.
page 7
Où en sommes-nous aujourd’hui ?
La prise de conscience de l’impact Cependant, la mission de l’UNESCO
du changement climatique sur les ne concerne que les sites et les
biens culturels fait timidement son monuments inscrits sur la liste du
chemin. En 2006, le Comité du pa- patrimoine mondial en raison de leur
trimoine mondial de l’UNESCO, « valeur universelle exceptionnelle ».
a pris acte du danger qui pèse En d’autres termes, les plus visibles
sur les biens du patrimoine mondial. et les plus prestigieux que l’on
Il a lancé une vaste enquête auprès connaisse actuellement ! Or, ceux-ci
des États-parties, visant à évaluer ne représentent qu’une infime
l’ampleur et la nature des risques. partie de la réalité archéologique
À l’issue, un rapport a été publié, de notre planète. Au-delà de ce
préconisant des mesures en matière cercle étroit, l’effort doit être élargi
de suivi, de recherche et d’entretien à tout ce potentiel patrimonial qui
des sites culturels, et suggérant gît encore sous les sols. Quelques
des plans de gestion adaptés aux beaux souvenirs ne sauraient
risques climatiques encourus. compenser une myriade de trous
de mémoire. ENGLISH SYNOPSIS : C

DjgV\VchZiiZbe„iZh/&&
4%
wa‚kVi^dcYjc^kZVj
3% 11% YZaVbZg/.
wgdh^dc/-
4%
>cdcYVi^dch/,

4% BdY^[^XVi^dcYZh
g‚\^bZhYZeaj^Z/)
9% 9dbbV\ZhVjmeZ^cijgZh
Zmi‚g^ZjgZh/)
7% H‚X]ZgZhhZh/(
8%
6jigZh/)

Ci-dessous : Menaces du changement climatique pour les sites du patrimoine culturel


Crédit : UNESCO/Centre du patrimoine mondial

Page de droite : Érosion côtière affectant l’église polonaise de Trzęsaczu.


Photos prises en 1870 (en haut) et en 2007 (en bas). Crédit : Remigiusz Józefowicz.

page 9
QUELS SONT LES EFFETS
DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE SUR
LES VESTIGES ARCHÉOLOGIQUES ?

1 / Le niveau des océans monte

Sous l’effet du réchauffement À l’intérieur des terres, le danger


de l’atmosphère, les grands glaciers vient de la fonte accélérée des
situés aux deux pôles de la planète neiges éternelles, alliée à des
et aux sommets des massifs monta- précipitations excessives. Les cours
gneux fondent très rapidement. Par d’eau issus des grands massifs
voie de conséquence, le niveau des montagneux essuient des crues
mers monte, les fleuves débordent d’une ampleur inédite et inondent
et le cycle de l’eau, perturbé, les plaines alluviales souvent den-
provoque des pluies dévastatrices. sément peuplées. Un désastre pour
En première ligne, les zones de les populations et les traces
faible altitude situées en bord de leurs ancêtres !
de mer sont condamnées à terme à L’eau n’est pas vraiment l’amie des
être submergées. Cela affectera non archéologues. Non seulement elle L’île de Thasos, dans le nord de la mer Égée, est l’une des
seulement les côtes continentales, envahit tout, mais ses mouvements
grandes îles grecques les plus visitées de la Méditerranée.
mais aussi des îles entières qui mêmes, par leur action mécanique,
seront rayées de la carte. causent d’innombrables dégâts. Les Grecs anciens, installés depuis le VIIe siècle avant notre ère,
Aux dires des spécialistes, cette De plus, par ses propriétés, elle y ont construits des monuments magnifiques, que les archéolo-
montée des eaux progresse de 40 à modifie les équilibres physico-chi-
50 cm par siècle. À ce rythme, Ve- miques et biologiques des milieux gues fouillent depuis plus de cent ans. Au cœur de la ville
nise sera inondée à chaque marée immergés. Cela peut aller jusqu’à antique, l’agora était un lieu de rassemblement civique. Des
haute avant la fin du XXIe siècle ! la décomposition pure et simple
inondations répétées, dues à la montée des eaux, détériorent
Les côtes en falaises sont-elle à de matériaux archéologiques ou leur
plus l’abri ? De la montée des eaux colonisation par des organismes le dallage ; elles déstabilisent la fondation des monuments
peut-être, mais pas de l’érosion parasites. Dans les milieux marins, et érodent leurs bases. ENGLISH SYNOPSIS : E
marine qui sape les massifs les le taux de salinité est un facteur
plus fragiles, d’autant plus vite de corrosion supplémentaire.
que s’amplifient les phénomènes En réalité, et en dépit des idées
météorologiques. reçues, la mer ne protège pas
les épaves et leur contenu, elle Inondation de l’agora de Thasos, République hellénique (Grèce).
les détruit ! ENGLISH SYNOPSIS : D Crédit : Dimitra Malamidou, Éphorie de Thessalonique.

page 11
2 / La fonte des terres gelées

Le pergélisol, appelé parfois Un autre danger de la fonte


permagel ou permafrost, est une du pergélisol est qu’elle relance
épaisseur de terre qui reste gelée l’activité biologique et chimique
en permanence, hiver comme été. des organismes figés par le froid.
Il s’étend à la périphérie des régions Au-dessus de six degrés celsius
arctiques et représente près d’un environ, les bactéries, champi-
quart des terres de l’hémisphère gnons, virus et autres parasites…
nord. Grâce à cette hypothermie reprennent vigueur et s’attaquent
exceptionnelle, le pergélisol est un aux matériaux organiques dont ils
conservatoire unique pour tout type accélèrent la décomposition.
de vestiges organiques. Sous l’effet Tous les vestiges archéologiques
du réchauffement climatique, les « bio-dégradables » sont dès lors
fontes estivales alternent avec les condamnés à pourrir, aussi sûre-
regels d’hiver. Le pergélisol ment que des aliments dans un
cède alors du terrain de façon congélateur débranché !
saisonnière d’abord, puis définitive, Certains matériaux particulièrement
en commençant par les franges fragiles, comme les fourrures ou les
plus exposées. soieries, ont traversé les siècles,
Les monts de l’Altaï, en Sibérie, s’étendent de la Russie Le cycle des gels et dégels – dite voire les millénaires. Hors du
à la Chine en traversant le Kazakhstan et la Mongolie. Au Ier cryoturbation ou encore gélifluxion - pergélisol et sans mesures de
est redoutable pour la stabilité conservation, ils sont irrémédiable-
millénaire avant notre ère, ces territoires étaient parcourus par
des sols. Il crée en effet un mouve- ment perdus. ENGLISH SYNOPSIS : G
des tribus nomades, les Scythes, qui avaient l’habitude d’enter-
ment alternatif de dilatation et
rer leurs morts, avec leurs effets personnels, leurs chevaux et
de contraction qui se manifeste à
les insignes de leur rang. Alors que le pergélisol les a conservés
la surface par la fissuration des
quasi intacts, le réchauffement climatique fera disparaître édifices et des infrastructures.
des centaines de ces tombes. Les populations actuelles, Amplifié, le phénomène provoque
très attachées à leurs traditions de pasteurs-nomades, à terme des glissements ou des
sont très sensibles à cette perte. ENGLISH SYNOPSIS : F affaissements de terrains, qui
détruisent tout à la surface.

Tête et avant-train d’un cheval gelé, tumulus de Berel’, 296 av. J.-C., Altaï, Kazakhsthan.
Crédit : Mission Archéologique Française en Asie Centrale.

page 13
3 / Aggravation des phénomènes
climatiques saisonniers
Entre cyclones et raz-de-marée, Les mousses et les lichens en
ouragans et tornades, l’actualité particulier prolifèrent sur les pierres.
météorologique souligne régulière- Or, ils se nourrissent de ces
ment l’ampleur inhabituelle des substrats minéraux, qui sont alors
Façade inondée, cité de Panam-Sonargaon (XVe-XIXe siècle), Bengladesh, 2004. perturbations atmosphériques victimes de véritables « lèpres »
Site sur la liste 2008 des 100 sites les plus menacés du WMF. depuis une vingtaine d’années. biologiques. Outre cette action
Crédit : World Monuments Fund.
La plupart des climatologues consi- corrosive, il faut compter avec
Maison dévastée dans le parc national des Sundarbans, Bengladesh (site naturel du dèrent ces dérèglements comme les racines qui pénètrent par
Patrimoine Mondial de l’UNESCO) après le passage du cyclone Sidr, 15 novembre 2007.
une conséquence directe les interstices entre les pierres
Crédit : UNESCO / M. Patry.
du réchauffement climatique ; et qui, en grossissant, contribuent
tous annoncent une amplification à disloquer les monuments.
dramatique du phénomène. Tous les édifices sont atteints
Lorsque des pluies torrentiel- par le phénomène. Les plus connus
les s’abattent sur un pays, avec et les plus visités ne sont pas
des vents balayant tout sur leur les seuls menacés.
passage, elles provoquent des Certes, ces phénomènes ne
inondations spectaculaires, avec sont pas nouveaux, mais leur fré-
glissements de terrains et coulées quence accrue, va encore alourdir
de boues. Les populations perdent le bilan. ENGLISH SYNOPSIS : H
alors tous leurs biens, quand
ce n’est leur vie.
Pour les vestiges archéologiques,
le surcroît d’humidité et de chaleur,
occasionné par ces bouleverse-
ments, a des effets secondaires
catastrophiques, car il stimule la
croissance des végétaux.

Modèle virtuel en trois dimensions d’un glissement de terrain antique


dans la vallée de Sarno, site de Poggiomarino, Italie.
Crédit : Deutsches Archäologisches Institut.

page 15
4 / Les déserts progressent

Les vestiges en zones tropicales enfouis, c’est l’écrasement pur et


ont eux aussi à craindre du réchauf- simple qu’il faut redouter. Le sable
fement climatique. Ici, la hausse a une densité très élevée et peu
des températures, l’aridité crois- de vestiges résistent à une
sante et l’assèchement des cours pression de quelques tonnes.
d’eau accélèrent la désertification Entendons-nous bien : en milieu
des terroirs, surtout dans les zones désertique, le mouvement des
sensibles aux marges des grands sables est un problème de tout
déserts. Avec pour corollaire la temps. Ce qui est nouveau - et qu’il
raréfaction de l’eau, l’infertilité des faut mettre au compte du change-
sols, la disparition des espèces ment climatique - c’est l’accentua-
vivantes, animales et végétales tion du phénomène, en intensité
(i.e. la biomasse)... La vie humaine et en extension. Par voie de consé-
y devient intenable et l’homme… quence, le patrimoine en danger
déserte. Livrés aux sables et aux est beaucoup plus important
vents, les vestiges patrimoniaux qu’auparavant. ENGLISH SYNOPSIS : I
qu’il laisse derrière lui se détériorent
rapidement, faute d’entretien.
Que risquent-ils ? D’abord l’érosion :
tout bricoleur sait qu’il n’y a pas
d’abrasif plus efficace que le sable,
quel que soit le matériau à poncer.
Ensuite, lorsque les vestiges sont

Méroé, dans le Soudan actuel, fut la capitale du royaume


de Nubie, entre le IIIe siècle avant et le IVe siècle après J.-C.
Comme leurs voisins égyptiens, les rois s’y faisaient enterrer
sous des pyramides. Les archéologues en ont dénombré environ
deux cents. Construites en blocs de grès, elles sont précédées
Ci-dessous : vue aérienne montrant l’avancée du désert sur
de chapelles aux parois couvertes de décors sculptés. D’année le village fortifié de Ouadane, en Mauritanie, fondé au XIe siècle.
en année, les archéologues voient ces reliefs s’estomper un Crédit : Franck Simmonet.
peu plus, abrasés par les dunes qui envahissent le site depuis Page du gauche : nécropole nord de Méroé, Soudan.
une cinquantaine d’années. ENGLISH SYNOPSIS : J Crédit : Section Française de la Direction des Antiquités du Soudan.

page 17
ET MAINTENANT, QUE FAIRE ?

L’action des scientifiques


Pour faire face aux conséquences ou patrimonial. Les vestiges mis
des phénomènes climatiques, les au jour sont décrits en détail
archéologues et spécialistes de en vue d’étayer les connaissances
l’environnement disposent de mé- scientifiques. Ils sont éventuelle-
thodes adaptées. Si la catastrophe ment prélevés, à titre documentaire
a eu lieu, l’archéologie se fera ou pour leur valeur patrimoniale.
« réparatrice ». Les méthodes déve- - Sauvegarder le patrimoine sur
loppées par la disaster archaeology, le site lui-même – dans la mesure
c’est-à-dire l’« archéologie du dé- où les conditions le permettent -
sastre », s’intéressent aux catastro- ou bien en le transférant dans
phes qui ont eu lieu dans le passé des musées ou autres institutions
et qui sont à l’origine des ruines, de protection. Lorsque les vestiges Fouille d’un tumulus (Ve-IIIe siècle av. J.-C.),
comme à Pompéi par exemple. archéologiques ne peuvent raison- Altaï, République de Mongolie.
Mais elle vient également au se- nablement être conservés, il faudra Crédit : Deustches Archäologisches Institut.
cours du patrimoine archéologique envisager d’en sauver la mémoire
dévasté de nos jours, en mettant par des reproductions matérielles,
REPÉRER
en œuvre toutes les ressources des dessins et des photographies, Outre les méthodes traditionnelles, - La télédétection par laser
techniques de l’enquête fine à la voire des reconstitutions virtuelles. telles les prospections pédestres aéroporté ou Light detection and
restauration et reconstitution.
Dans tous les cas, les équipes ou la photographie aérienne, les ranging (LIDAR) est la dernière-née
Dans les cas où les risques ne sont scientifiques doivent s’intéresser archéologues bénéficient de moyens des techniques de repérage aérien.
pas imminents - face à la montée à tous les états de la vie de ces de plus en plus efficaces, grâce aux Elle consiste à balayer une surface
des mers, la fonte du pergélisol ou sites. Il faut en effet comprendre progrès de la technologique. terrestre avec des rayons laser, tout
l’avancée des déserts - l’archéologie leur évolution depuis leur fondation en mesurant leurs longueurs. Cette
- L’imagerie spatiale traite les
sera « anticipatrice », mettant en jusqu’à nos jours, y compris dans technique permet alors de détecter
images numériques prises à partir
place des stratégies de recherche leurs phases d’abandon et de ruine. les reliefs, naturels et artificiels,
des satellites civils ou militaires.
adaptées aux contextes. Trois types Et pour chaque époque, il faut même sous le couvert des massifs
Elle permet de visualiser des régions
de mesures doivent être prises : prendre en compte leur insertion forestiers. Sa précision est à 10 cm
entières, avec une résolution métri-
- Inventorier des zones à risques, dans leur environnement naturel. que. En interprétant les clichés, près, en hauteur comme en largeur.
en Europe et plus largement dans Il faut aussi envisager leur il est possible de repérer les divers - Plusieurs méthodes sont utilisées
le monde ; les localiser précisément avenir, en termes de protection, éléments de la topographie (habi- pour le repérage de structures sous
et les répertorier selon la nature de conservation et si nécessaire tat, relief, routes, cours d’eau, etc.) le niveau des sols. La plus courante
de leur patrimoine ; de restauration. ENGLISH SYNOPSIS : K et de dresser des « spatiocartes », est la prospection géophysique
- Fouiller certains sites, en fonction selon la nature des informations (magnétisme, résistivité électrique,
de leur intérêt scientifique recherchées. géo-radar). ENGLISH SYNOPSIS : L

page 19
FOUILLER
Les fouilles ont pour objectif les modes de transport, etc.
de repérer les interventions des Elles s’intéressent aussi à l’environ-
hommes sur leur environnement, nement des périodes anciennes.
par les traces qu’elles ont laissées. Citons entre autres les réserves
Ce travail fait appel à toute une en eau, les variations climatiques,
série de disciplines spécialisées, la végétation naturelle ou encore
qui couvrent en principe toutes la faune environnante.
les facettes de la culture. Du moins Certains contextes de fouilles
celles dont nous avons conscience nécessitent des interventions très
aujourd’hui ! spécifiques de la part des équipes :
Ces spécialités concernent, par le pergélisol et ses tombes gelées ;
exemple, différentes catégories de même que les milieux subaqua-
d’objets et de bâtis, l’écriture, les tiques, avec leur lot d’épaves et de
restes agricoles et alimentaires, cités englouties. ENGLISH SYNOPSIS : M
les pratiques funéraires,

RESTAURER
Après la fouille, il est souvent Pour l’architecture, il est parfois
nécessaire de réparer les dégâts possible de pratiquer une « anasty-
du temps et de l’enfouissement lose », c’est-à-dire la reconstruction
(érosion, corrosion, bris, ...). de l’édifice en ruine, si les éléments
Les dégradations varient beaucoup retrouvés sur place sont suffisants.
selon le type de matériau (bois, Dans tous les cas, la restauration
métal, matières organiques), s’accompagne de l’étude scientifi-
le dommage qu’il a subi (tremble- que des processus de dégradation,
ment de terre, inondation, incendie, qu’ils soient naturels ou accidentels.
enfouissement…) et le milieu où il a ENGLISH SYNOPSIS : N
séjourné (sous-sol, eau, plein air…).
Les interventions (plastiques,
mécaniques, chimiques…) sont
adaptées au cas par cas.

Sortie d’un sarcophage, tumulus gelé de Berel’ (296 av. J.-C.),


Altaï, Kazakhstan. Fouille franco-italo-kazakhstanaise.
Crédit : Mission Archéologique Française en Asie Centrale.

page 21
Tumulus gelé de Berel’, (296 av. J.-C.) Altaï, Kazakhstan :
pendeloques de harnachement sur un corps de cheval.
Fouille franco-italo-kazakhstanaise.
Crédit : Mission Archéologique Française en Asie Centrale.

PROTÉGER
Lorsqu’un site mérite d’être particulier du pergélisol, des
conservé, il faut aussi éviter la thermosiphons sont déjà utilisés REPRODUIRE
reprise des dégradations. Pour pour maintenir une hypothermie
cela l’on se doit de stabiliser son autour des infrastructures civiles, Tous les vestiges ne peuvent par scannage. Ces reproductions
environnement, autant que possible routes, voies ferrées, oléoducs, être conservés sur place, ni dépla- restent disponibles pour la recherche ;
dans des périmètres protégés : en- dont la stabilité est menacée cés, mais il est possible d’en faire elles doivent être conservées
clos, auvents. Certains monuments par le changement climatique. des copies en deux ou en trois dans des lieux adaptés (réserves,
devront être déplacés, comme cela Cette technique pourrait être mise dimensions, matérielles grâce aux archives, etc.) et peuvent être
fut le cas jadis à Abou Simbel en en œuvre au profit des tombes techniques de moulage et de dupli- montrées au public dans des
Haute-Egypte. Dans le cas gelées. ENGLISH SYNOPSIS : O cation ; ou virtuelles au laser ou musées. ENGLISH SYNOPSIS : P

page 23
Un engagement pour l’Europe
L’Europe, en tant qu’instance des dynamiques collectives en
politique communautaire, est un faveur des causes qu’elle défend.
cadre approprié pour assumer cette Sa mobilisation pour la consolida-
responsabilité : tion de la mémoire collective, par-
- L’Europe dispose d’une base tout où elle est menacée, revêt une
opérationnelle unique au monde. valeur d’exemple. Elle peut inspirer
Les États-membres, grâce à la des actions à tous les échelons,
richesse et l’ancienneté de leur locaux, régionaux, nationaux
histoire, possèdent en effet une ex- et mondiaux.
périence avancée dans la gestion du - L’Europe est au centre d’un
patrimoine archéologique. Ils dispo- réseau mondial, à même de dialoguer
sent des compétences nationales avec les États-nations et les orga-
et des savoir-faire scientifiques nisations internationales, et de les
et techniques couvrant toutes les convaincre des menaces mémoriel-
La responsabilité des politiques disciplines concernées par les réper- les que le changement climatique
cussions du changement climatique. fait peser sur l’équilibre des
Ces équipes nationales européen- générations à venir.
Cela fait bien longtemps que Face aux risques climatiques qui
nes collaborent souvent étroitement - L’Europe dispose des moyens
les hommes ont pris conscience de pèsent aujourd’hui sur la planète,
et mènent déjà des opérations financiers indispensables pour
la rapidité des mutations environ- il est important que les autori-
de coopération avec de nombreux que soient concrètement mis
nementales et culturelles… Et des tés politiques acceptent aussi la
états non-européens fragilisés en œuvre des programmes
risques qu’une mémoire trop courte responsabilité de consolider notre
par la dégradation climatique. d’action. ENGLISH SYNOPSIS : R
faisait peser sur la civilisation ! En mémoire collective. Il en va de
Mésopotamie, par exemple, dès le l’avenir des sociétés en général - L’Europe dispose d’un cadre déci-
Ier millénaire avant notre ère, les et des futures générations de sionnel, capable d’impulser
administrations impériales prenaient migrants environnementaux, en
soin de conserver et d’archiver particulier. L’enjeu est donc capital.
la mémoire des époques plus Pour convaincre, faut-il rappeler
anciennes, afin de préserver les que radier la mémoire d’un peuple,
événements et les savoirs de l’oubli. en le privant de son patrimoine
Cette mesure de prudence permet et de son identité culturelle,
aujourd’hui aux assyriologues de est considéré par les historiens
redécouvrir les fondements de et les sociologues comme un
l’histoire proche-orientale, dont les acte de violence extrême ? Page de gauche : temple maya de Tabasqueño, région des Chenes,
lointains échos résonnent encore Ne prenons pas le risque de com- Mexique (milieu du VIIIe siècle-Xe siècle).
À gauche : restauré, printemps 1995.
dans les vicissitudes politiques mettre cette erreur, par omission À droite : dévasté après le passage des cyclones Opalo et Roxanna, automne 1995.
actuelles. Avec quel relief ! ou négligence. ENGLISH SYNOPSIS : Q Crédits : Instituto Nacional Antropología e Historia, centre régional de Campeche, Mexique.

page 25
Que doit faire l’Europe concrètement ?
Agir rapidement et à plusieurs niveaux :
- Participer à la prise de conscience - Encourager les collectivités mena-
des enjeux psychologiques et cées par les changements climati-
culturels des pertes de la mémoire ques à recenser leur patrimoine et
collective entraînées par les dégâts engager des actions de sauvegarde.
climatiques et les migrations envi- - Créer des services archéologiques
ronnementales. Au même titre que spécialisés dans le changement
les répercussions sociales, démo- climatique, capables d’expertiser
graphiques ou économiques. Page de gauche : photo satellite de la côte anglienne (Happisburgh,
les sites et les biens menacés,
Norfolk, Angleterre). Crédit : Shoreline Management Group, Environment Agency,
- Sensibiliser le public par des de programmer, mettre en œuvre Anglian Region, England.
expositions et des actions pédago- des stratégies adaptées aux
Ci-dessous : relevé des vestiges archéologiques par la technique du LIDAR.
giques, portant sur le patrimoine risques à court, moyen et long Forêt de la Haye, Meurthe-et-Moselle, France.
en voie de disparition. terme. ENGLISH SYNOPSIS : S Crédit : INRA de Nancy.

page 27
ENGLISH SYNOPSIS
A. C. The recent awareness of the G. Rising temperatures and thawing K.
ARCHAEOLOGY AND impact of climate change on cultural of the permafrost: destabilisation ACTION BY SCIENTISTS,
CLIMATE CHANGE: a major threat heritage has occurred in such of the ground, reactivation of ARCHAEOLOGISTS AND ARCHAEO-
to the memory of peoples. bodies as Unesco. One example is biological activity. Consequences: ENVIRONMENTALISTS
Current global warming appears the calculation of the percentage of destruction of buildings and decom- Their task is to establish memory
to be occurring more rapidly than various threats to cultural heritage. position of fragile remains of past by means of a sort of “archive”
initially forecast by the observations But this only concerns Unesco’s centuries and millennia preserved of sites in danger in threatened
of climatologists. Its consequences World Heritage sites, the most by the cold. regions in Europe and elsewhere,
can be seen in many areas of prestigious of them. However, the H. Greater severity of seasonal either by preserving their integrity
the environment, ecosystems, irretrievable loss of memory by site phenomena: frequency of torna- or producing real or virtual
the economy and the development destruction will be on a much more does, heavy rainfall, and landslips. images of them.
of societies. massive scale. Huge damage will be caused by L. List and survey: prospection is
Impact on societies: so far, the D. Rising sea levels: flooding of flash floods, mudslides, violent done at regional level, as in the
most perceptible disastrous low-lying areas and destruction winds and, less immediately percep- Altai. The techniques used are
consequences of global warming of coastlines by rapid erosion. tible, invasive biological phenomena satellite imagery, cartography and
have been logged and anticipated The result will be population mi- caused by vegetation, mosses ground surveys, in order to quantity
by experts. These concern water gration and the disappearance of and lichens. and assess the volume of remains
resources, food, public health, air natural and cultural heritage sites, both to study these data and un-
I. Desertification: extension of
quality, soil degradation, defores- including archaeological remains. dertake digs or protection work.
deserts, advance of sand dunes
tation, desertification, loss of bio- Log and record: such means as air-
E. Flooding can be dramatic: at the causing the death of formerly living
diversity, and economic and social borne laser surveys at micro-regio-
agora on the Greek island of Tha- regions and the accelerated des-
effects such as insurance issues and nal level, penetrating forest cover;
sos, worsening floods are deterio- truction of heritage by wind-indu-
dramatic “environmental migration”. geophysical logging at site level
rating the ground and eroding and ced sedimentation and erosion.
B. Cultural memory and identity: destabilising the monuments. (magnetism, resistivity, georadar)
J. Desertification advances: Meroë
human features under threat provides an accurate assessment
F. The permafrost thaw is acce- in Sudan is being invaded by sand
have not as yet been properly of the remains in an area in order
lerating: in the Altai, a unique dunes: traditional human settle-
recognised. These are not only to make evidence-based decisions
archaeological heritage of Bronze ments are being abandoned and
the known natural and cultural on whether to dig, preserve or not.
Age societies and Iron Age Scy- the lack of water prevents abando-
environment, including recorded M. Dig: digs are undertaken where
thian nomads is preserved in the ned sites from reviving; memories
archaeological sites, but also those necessary by the appropriate teams
permafrost; the local communities, are receding ever faster; desertifi-
that remain to be discovered or are of environmental specialists and
traditionally nomadic pastoralists, cation is destroying or evicting life;
about to disappear. It is the respon- conservationist-restorers; for global
are greatly concerned by this issue: contrary to general belief, deserts
sibility of governments and the duty warming, frozen grave barrows
hundreds of remains are decompo- do not fix, protect or conserve;
of researchers to consider in their (here in the Altai) are a case in
sing and with them the memory they destroy at great speed.
actions the dynamic memory of point, along with digs of submarine
of these communities.
people living in their home areas. and underwater remains.

page 29
N. Restore and conserve: monu-
ments or objects are restored after
original perimeter or by moving mo-
numents; in the case of permafrost
A challenge for Europe
digs to repair the effects of erosion grave barrows, keep the ground
and abrasion by sand, for example; frozen. A study is underway on R. - Europe, being the Community’s - Europe provides a decision-ma-
other cases concern remains in wet using heat pipes, already employed political body, provides an appro- king framework capable of building
environments and the conservation for roads, railways and pipelines, priate framework for assuming collective momentum to further
of wood. This restoration is accom- but not yet applied to heritage such responsibility: the causes it defends. Europe’s
panied by study of the effects protection. - Europe can provide a unique mobilization for building collective
of natural phenomena on the P. Reproduce: antiquities or monu- operational base to the world. The memory, everywhere it is threa-
various types of material in the ments that cannot be protected in Member States, thanks to their rich tened, could be a model. Europe
remains that have survived or situ or moved may be reproduced in and ancient history, have developed could inspire action at every level -
been uncovered. material or virtual form, by casting, expertise in managing archaeologi- local, regional, national and
O. Protect: sites can be protected laser or scanning. cal heritage. Their national bodies international.
in various ways either within their and scientific and technical know- - Europe is the core of a univer-
how cover all the domains affected sal network in a good position to
by the repercussions of global war- dialogue with nation-states and
ming. National teams often work international organizations to
closely together and carry out field convince them of the threats of
operations in collaboration with global warming to the balance
Policymakers’ responsibility many non-European states facing
the tragic consequences
of future generations.
- Europe has the financial means
of climate change. needed to implement actual pro-
Q. Humankind has long understood In light of the current climate
grammes of action.
how quickly environmental and threats facing the planet, it is
cultural changes are occurring. important for policymakers to bear
And also the risks an excessively the responsibility of building our
short memory can have for civili- collective memory. The issue affects What should Europe do in practical terms?
zations! For example in Mesopo-
tamia, during the first millennium
the future of societies in general
and especially future generations
Act rapidly at various levels:
BCE, imperial administrations were of environmental migrants. It is
careful to keep and record the therefore paramount. We could S. - Help raise awareness about the - Encourage groups threatened by
memory of ancient times in order argue that historians and sociolo- psychological and cultural issues global warming to take inventory
to prevent events and knowledge gists consider erasing the memory of the collective memory as well as of their cultural heritage and
from fading with the passage of of a people and depriving it of its the social, demographic and econo- safeguard it.
time. This careful behaviour enables cultural identity a crime. We should mic consequences of climate disas- Create archaeological services spe-
today’s Assyriologists to rediscover not risk committing this mistake ters and environmental migration. cializing in climate change, which
the foundations of Middle Eastern by abstention or indifference. - Inform the public by way of are able to assess endangered sites
history that is vividly echoed in exhibitions and education pro- and assets, and schedule and im-
the vagaries of contemporary grammes dealing with endangered plement appropriate strategies over
political events. cultural heritage. the short-, medium- and long-term.

page 31

Vous aimerez peut-être aussi