Vous êtes sur la page 1sur 5

En m a r g e d e l a illlllllllllllllllllllllllllllllllllllllIIIIIIIIIIIIIIII IIIIIIIIIIIIIIIIIIIItlIllllllllllllllllllllllllllllllll lllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll lllllllllllllllllllllllllllllllllllliÈ

Haute Fidélité Musicale


LA PRATIQU E
DE LA CONTRE - R É ACTION
Hllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll lllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll Par L. CHR ÉTIEN, Ingé nieur E . S. £. iiiiiimmmimiiifR

Le principe m ê me de la contre réaction ou


réaction n égative a ét é étudi é dans un article
- -
Contre r éaction de tension et d ' intensité.
paru le mois dernier . 2 On peut repr ésenter sch ématiquement
-
Il y a contre réaction dans un amplificateur
quand on ré introduit, à l’entrée, une tension
O

<
co
un amplificateur à contre- réaction comme
nous l’ avons indiqu é sur la figure 1.
en provenance du circuit de sortie de l’ampli
ficateur . - ZD
La tension fournie par le gé n érateur G
n’atteint pas tout entière l’entrée de l’ampli -
ficateur. Elle se compose avec la tension de
O
AMPLIFICATEUR
Cette composante se retranchant de la ten
sion d’entrée, il en résulte que le gain devient
- 6
r \ D'
TENSION
TENSION D ' ENTREE -
UJ
O
2
-
contre-réaction en provenance , du circuit
r)ENTREE
.
plus faible Mais l’amplificateur acquiert alors
des propri étés nouvelles fort inté ressantes .
r
^ + TENSION DE
REACTION
^ <
Q
UJ
a.
de sortie de l’amplificateur.
Notre schéma met bien en évidence la

--
3E
Nous avons, en effet, montré que, s'il s’agit
caract é ristique essentielle des circuits réac
tifs : l’existence d' une boucle de contre
d’une réaction de tension , le gain tend à deve - réaction .
nir ind épendant de l’amplitudejet de la fréquen
ce de la , tension d’entrée En d’autres termes, . - C’est à dessein que le sch éma de la figure 1
les distorsions de fréquence et d’amplitude sont BOUCLE DE CONTRE REACTION ne pr écise pas de quelles mani ère est obte
nue la tension de contre-r éaction. Il y a ,
-
supprim ées ou, tout au moins, fortement atté
nu ées. - FIG.1 en effet, plusieurs solutions possibles.
Dans l’article d é jà cité, nous avons exposé
par quel m écanisme physique cette correction
FIG . 1 . —
Schéma synoptique général d' un
amplificateur à réaction. Ce montage est ** *
.
était obtenue Enfin , nous avons montré qu’on caractérisé par l' existence d' une boucle de Consid érons, par exemple, la figure 2 .
peut aussi utiliser la contre réaction pour
modifier à volonté la courbe de ré ponse de
- réaction qui ramène à l' entrée une tension
en provenance du circuit de sortie ou d' uti -
La tension de contre-réaction est une frac
tion de la tension de sortie. Elle est prise
-
l’amplificateur . lisation . au point intermédiaire d’un diviseur de
Le procéd é de la contre réaction est donc
plein d’inté rêt. Encore faut il savoir comment
-- tension constitu é par les deux résistances
R! et R 2. Elle est donc égale à
.
l'employer C’est ce que nous allons exposer Vr = V X R 2 / RI + Ra
...
|

maintenant 0) Elle est proportionnelle à la tension de


R sortie V 8. On dit qu’il s’agit d' une contre -
ENTREE
VS
réaction de tension .
R. Reportons-nous maintenant à la figure 3 .
Une question fort vaste . ai
La résistance d’une contre-ré action . est
placé en série avec l’impédance de charge
Remarquons, pour commencer, que notre
vr ou d’ utilisation. Celle-ci étant parcourue
par une certaine intensit é de courant IB ;
premier article n’a pas épuisé le sujet. Il il en r ésulte que la tension de contre-
s’en faut même de beaucoup. Sur ce réaction est :
th è me de la réaction, on pourrait ré diger BOUCLE DE CONTRE REACTION
plusieurs savants volumes. . Il importe . Vr = la X R
donc de n’avoir aucune illusion là dessus : - Vr - Vs x -R ?. 2R
|+
Elle est donc proportionnelle à l’inten
sit é de sortie. On dit alors qu’il s’agit d’ une
-
nous avons examin é tout simplement les 2
grandes lignes de la question. FIG. 2 contre-r éaction d' intens it é .
Pour être complet, il aurait fallu poser FIG . 2 . Principe d' un amplificateur
Si l’on consid è re la correction des dif
f érentes distorsions, les deux types de
-
le problè me de la réaction en gé n éral, à contre-r éaction de tension. La tension
celle-ci pouvant ê tre positive ou n égative . de contre-réaction est proportionnelle à la contre-réaction sont équivalents Toutefois, .
les r ésultats sont tr ès diff érents en ce qui
Nous aurions ainsi reconnu qu’il y a une tension de sortie. L' effet de la contre -réaction
sorte de continuit é entre les r éactions des tend à maintenir une tension constante
concerne le comportement de l’amplifica
teur dans certaies circonstances. Un exem-
-
deux signes. Une ré action n égative aplatit entre les extrémit és de l' impédance de sortie. ple pratique nous permettra imm é diate-
les bosses d’ une courbe de ré ponse d’ un ment de saisir la diff érence.
amplificateur, alors qu’une réaction posi-
rive, au contraire, les exagè re. C’est pour Supposons (comme c’est généralement
le cas) que l’imp é dance d’ utilisation soit
cette raison qu’on doit soigneusement l’é vi- un haut -parleur.
ter dans la construction des amplificateurs... L’imp édance d’ un haut- parleur parfait
Mais il n’est pas toujours facile de la sup-
primer entiè rement. devrait ê tre constante. Mais il n’en est pas
Ce qui complique encore la situation ,
c’est que, en gén éral, un amplificateur intro- ENTREE
AMPLIFICATEUR
) ainsi, en pratique.
Il y a une augmentation r éguliè re d’imp é-
duit entre les tensions d’entr ées et les ten-
sions de sortie une rotation de phase qui
varie avec la fréquence. Il en r ésulte que vr
R
— dance avec la fr équence et , surtout, il y a
des r ésonances m écaniques parasites qui
se traduisent par des r ésonances électri-
ques ; c’est-à -dire des augmentations d’imp é-
la r éaction interne peut ê tre positive pour « dance pour certaines bandes de fréquences.
certaines fr équences, nulle pour certaines
et n égatives pour d’autres... BOUCLE DE CONTRE REACTION L’étage de sortie fournit gé n é ralement une
Une étude complète de la question nous
aurait montré qu’il peut éventuellement
Vr = RxIs J
tension qui est proportionnelle à l’imp é
dance. En conséquence, quand il y a une
-
être avantageux de combiner la réaction FIG. 3 résonance, il y a une augmentation de ten-
positive et la r éaction n égative. Toutefois, sion V 8 entre les extrémit és de la charge.
FIG . 3 . Principe d' un amplificateur
la r éalisation de tels montages pose de à contre-réaction d’intensit é. La tension a) Cas de la contre-r éaction de tension ,
redoutables problè mes . de contre-réaction est proportionnelle à l’in- Dans ce cas, il y a n écessairement une
Nous nous en tiendrons donc, pour le tensit é de sortie. L' effet de la contre-réac - augmentation de tension de contre-réaction
moment, à des indications pratiques très
simples et d’ une application facile.
tion tend à maintenir une intensité constante
,

dans l' impédance d' utilisation.


. .
( voir fig 2 ) Il en r ésulte ainsi une diminu -
tion du gain de l’amplificateur. En consé -
21
plète de l’appareil en supprimant la bou -
GAIN ( DECIBELS) che de contre-r éaction. C’est après cette
U mise au point seulement qu’on pourra
16 - r éaliser le couplage réactif ;
3) TAUX DE CONTRE REACTION
12 EXCESSIF e ) La contre-réaction n’augmente pas
la puissance maximum que peut fournir
8- un amplificateur : tout au contraire Le
procéd é permet de diminuer et même,
.
4- pratiquement, de supprimer la distorsion ,
+
0 à condition que l’amplificateur ne fournisse
2) TAUX
qu' une fraction de sa puissance maximum.
4 - A mesure que la puissance fournie est
/l) SANS CONTRE CORRECT/ plus voisine de ce maximum , l’avantage
8- V REACTION
présent é par la contre- r é action diminue.
12 La situation s’inverse pour une certaine
t
50 100 500 1000 5 oio 100O0 FREQUENCE (HERTZ) puissance. Il est alors plus avantageux de
ne pas utiliser de contre-r éaction .
FIG . 4 Nous donnons deux courbes tout à fait
typiques sur la figure 5. L’une d’elle est
FIG . 4. La courbe de r é ponse du En effet : relative à un amplificateur pouvant fournir
même amplificateur : une puissance modulée d’ environ 6,5 W
1. Sans contre -réaction ;
a ) Augmenter la contre-r éaction , c’est • avec un taux de distorsion de 10 %.
diminuer le gain . Or, la premiè re vertu En appliquant un taux de r éaction rai-
2. Avec une contre-r éaction mod ér ée ; d ’ un amplificateur c’est, encore, d' ampli- sonnable, l’ am élioration est consid é rable
3. Avec une contre-réaction excessive . fier ; pour les puissance faibles. Sans contre-réac -
Les trois courbes ont ét é ramenées au b ) On pourrait aussi constater qu’ un tion , la distorsion atteint 5 % quand l’am-
même niveau pour rendre la comparaison taux de contre-réaction excessif donne en plificateur fournit 5 W. Une telle distor-
plus facile . d é finitive des mauvais résultats. sion est d é j à nettement perceptible à une
Au lieu d ’ une courbe de réponse corrigée, oreille un peu entra î n ée. Il n’est pas besoin
comme sur la figure 4 ( 2 ), on peut fort bien d’avoir recours à un distorsiom ètre...
quence, l’effet de la résonance est atténu é. obtenir la courbe figure 4 (3). La m ê me puissance est obtenue avec
Il peut m ê me être pratiquement supprim é C’est qu’en effet, si l’opposition de phase 1 % de distorsion quand on applique la
si le taux de r é action r ( voir pr écé dent arti- entre la tension d’entrée et la tension de .
contre-r éaction Or, 1 % de distorsion est
cle) est assez élev é... r éaction est bien réalisée pour les fr équences tout à fait n égligeable, c’est tout à fait
moyennes la rotation de phase pr ésente imperceptible.
b ) Cas de la contre-r éaction de tension . pratiquement dans tout amplificateur rend En revanche, pour 6 W, l’amplificateur
L’augmentation d’impé dance due à la la réaction de moins en moins n égative à normal pr ésente un taux de distorsion
résonance se traduit par une diminution mesure qu’on s’écarte du centre de la bande ..
d’environ 8 %. alors que celui de l’apli -
d’intensit é dans l’impédance d’ utilisation . passante de l’ amplificateur. . ficateur réactif est supérieur à 10 %.
La tension de contre-r éaction qui est por - Il en résulte une augmentation du gain En conséquence, pour profiter des avan -
portionnelle à cette intensit é devient ainsi
plus petite, et il en r ésulte une augmenta-
accompagnée de distorsion... ; -
tages de la contre réaction, il faut faire
largement les choses. Il faut :
tion du gain de l’amplificateur, En consé- c ) Bien mieux, il est fort possible que a ) Prévoir un gain beaucoup plus grand
la réaction change complètement de signe
quence, l’effet de la résonance est aug-
.
ment é.. ce qui nuit évidemment à la qua-
lité de reproduction de l’ensemble.
On pourrait résumer la situation en
et devienne positive.
Ainsi, le gain augmente encore. Si le
facteur de réaction rG ( voir article précé -
que celui qui serait strictement n écessaire ;
b ) Prévoir une puissance largement supé
rieure à celle dont on a besoin.
Notons, en passant, que les deux choses
-
disant que, dans le premier cas, la réaction dent ) devient égal à I, l’amplificateur de
vient le si ège d’oscillations. En d’autres
- sont distinctes : il ne faut pas confondre
n égative tend à maintenir constante la le gain et la puissance maximum que peut
tension fournie par l’amplificateur Dans
le second cas, c’est l' intensité qui est main-
. ...
termes, il accroche Ce n’est plus un ampli
ficateur, c’est un oscillateur . ; .. -
tenue invariable.
En consid é rant les choses sous un autre
d ) Quand le fonctionnement d’ un ampli-
ficateur est d éfectueux, il ne faut pas
. .
FIG 5 Courbe de distorsion produite
par un même amplificateur en fonction de
angle, on peut dire que, dans le premier cas,
•on .est en pr é sence d’ une diminution de la
compter sur la contre-r éaction pour arran
.
ger les choses Le d éfaut de fonctionnement
- la puissance utile ;
a) Sans contre-r éaction ;
r ésistance interne du systè me, alors que
dans le second il s’agit d’ une augmenta-
est gén éralement accompagn é d’ une impor-
tante rotation de phase. Dans ces condi-
-
b) Avec contre réaction .
Le béné fice amené par la contre-réaction
tion. Or, pour amortir les résonances tions, l’application de la contre-réaction est consid érable pour les puissances faibles
parasites du haut- parleur, il y a tout int é
rêt à l’alimenter avec une source à r ésistance
- devient fort aléatoire. Le rem ède risque
d’être pire que le mal•••
.
et moyennes Mais quand on arrive au
voisinage de la puissance maximum que
interne aussi faible que possible.. C’est . En conséquence, il ne faut appliquer de peut supporter l' amplification la situation
donc la contre-ré action de tension qui appa
ra î t ici comme la plus int éressante. Ce résul-
- contre-réaction qu’à des amplificateurs qui
sont d é jà parfaitement mis au point. Nous
s' inverse.
Il ne faut donc jamais utiliser un ampli-
tat, obtenu par le raisonnement simple, recommandons aux lecteurs de Radio Plans - ficateur à contre-réaction en r é gime de sur -
qu’on vient de lire est parfaitement con
firm é par des essais pratiques.
- de faire, d’abord , une mise au point com - charge.
C’est donc spé cialement vers la contre
réaction de tension que nous allons porter
-
maintenant notre attention. Il semble
toutefois int éressant de remarquer que,
dans certains cas, la contre-réaction d ’in-
tensité peut pr ésenter beaucoup d’intérê t.. .
Nous pourrions être amen é à l’ utiliser, par
exemple, s’il s’agissait d’ un amplificateur
de mesure.

Quelques remarques fort importantes .


Avant de discuter quelques sch é mas, il
est essentiel de faire quelques remarques
dont l’importance est capitale pour la
mise au point des amplificateurs à contre-
r éaction.
1. Les bienfaits apport és par la contre-
réaction deviennent théoriquement de plus
en plus grand au fur et à mesure qu’on
augmente le taux de contre r éaction. On
pourrait ê tre tent é d ’adopter ainsi, d’em -
-
blée, un taux de contre-réaction énorme...
Mais on risquerait de grosses d éceptions.
Un sch é ma presque aussi simple
-
de contre réaction de tension .

EF 86 EL 84 Entre les tensions d’entrée et de sortie '

TUBE O ' ENTREE TUBE DE PUISSANCE d’un tube amplificateur attaqué par la

( Lt_.J I )
grille, il y a un déphasage de 180 °.. . c’est-

Cj 0,1 pF
G ZD à - dire opposition de phase. En reliant là
grille et l’anode d’ un tube amplificateur
au moyen d’une résistance on introduit
o —Il
20 miilivolts
\ donc un couplage de contre -réaction . La
tension ainsi reporté e est proportionnelle
=3- à la tension de sortie. C’est donc bien une
o IMPEDANCE contre-ré action de tension .
OJ Z : 20000
Mais les potentiels continus de la grille
o
U
o
fO
T à3i et de l’ anode sont fort diff érents. La résis-
tance serait donc parcourue par un cou-
\y o
_
56 V
rant continu et , d’autre part , le potentiel

R «
Ci
o
CM
5V
u Ci
o
13 de grille serait ramené vers des valeurs
positives . Il est facile toutefois de bloquer
s? CM 2: CM in 2
CM
00
CD
la composante continue au moyen d’ un
CM'
CM to oc O
m
CD ID
condensateur . On arrive ainsi au schéma
CM
U
cc cc cc cc figure 7 .
On peut encore simplifier ce sch éma . Le
+ 250 V condensateur C7 joue le m ê me r ôle que le
FIG .6
condensateur de liaison C4. - Il en résulte

. .—
FIG 6 Un montage typique d ’ ampli -
ficateur utilisant un tube penthode EF 86
La valeur de crê te est donc de 40 x 1 ,4
= 56 V environ.
comme tube amplificateur de tension et une C’est donc tout à fait considérable . Il est
penthode finale EL84. en effet é vident que les variations de crê te
à crête représentent le double , c’est- à-
dire près de 120 V.
fournir un amplificateur pour un taux Mais pour obtenir ce résultat , il suffit
donn é de distorsion ; que la tension d’attaque de grille atteigne
/) Nous avons reconnu que la contre- 3, 5 V en valeur efficace . La valeur de crête
ré action avait pour effet d’ uniformiser correspondante est de 3 , 5 x » 1 , 4 soit en vi-
le gain de l ’amplificateur pour toutes les -
ron 5 V. Or , le tube EF 86 peut fournir
une tension efficace de 46 V avec une dis-
fréquences. Qu’adviendrait-il , dans ces con-
ditions , si nous disposions quelque part torsion de . 5 %... On est donc bien loin
un contrô le de tonalit é qui produit précis é - du compte . On peut considérer , clans ces
ment l ’action contraire , c’est-à -dire qui conditions , que la distorsion fournie par le
favorise certaines fréquences ? tube EF86 est tout à fait n égligeable .
C ’ est très simple : l’ action du contrô le II est int é ressant de rechercher quelle
de tonalit é sera annul é e dans la mesure doit être la tension d’entrée entre les extré-
V ou le taux de contre -ré action sera suffisant , mit és de RI pour obtenir le fonctionnement
Il faut donc bien se garder de pr é voir de de l’amplificateur à pleine puissance. Cela
tels dispositifs à l’ int é rieur de la boucle nous renseigne sur les possibilit és d ’intro-
de contre -r é action : ils seraient sans action ,
S ’ il est n écessaire de modifier la courbe
duire la contre-réaction dans un tel ampli-
ficateur.
FIG . 7. — Un sché ma trè s simple pour
appliquer une contre - ré action de tension
de transmission ou de ré ponse de l ’ampli - Dans ces conditions indiquées par le à l’ é tage de puissance . Il suffit , en e f f e t ,
ficateur , il faut agir soit avant , soit après sch éma de la figure b ) le gain de l ’ étage d’ ajouter RI et Cl . Le taux de contre -ré action
la boucle de contre -r é action . EF6 atteint 180. En conséquence, pour pour une valeur donné e de RA et de R5 d é pend
Nous avons reconnu dans le précé dent obtenir une valer efficace de 3,5 V à la sor- de la valeur choisie pour RI . A noter qu’ en
article qu ’ on pouvait aussi utiliser pour tie , il suffit d ’ une tension d’entré e de : choisissant correctement Cl on peut obtenir
cela la contre-réaction elle - m ême en ren- 3,5 /180, soit environ 20 miilivolts . une augmentation de gain du côt é des basses
dant le taux de contre -réaction variable fré quences .
Ces chiffres montrent bien que c’est dans
avec la fréquence . l ’ étage final que se produit exclusivement
la distorsion . Il est donc parfaitement
Contre réaction dans l’étage final .
- raisonnable de n’appliquer la contre- ré ac- qu’on peut réaliser tout simplement le
tion que dans les seuls circuits de la lampe schéma de la figure 8 . On obtient le béné-
Quelques chiffres . de puissance . fice de la contre-réaction au prix d’une
simple résistance R 7 .
Dans un amplificateur normal , c’est *
Ce procé dé extrêmement simple peut
toujours dans l ’ é tage final que se produit Un sch é ma fort simple de r éaction ê tre employ é pour ajouter la contre-réac-
la distorsion . Il est facile d’en comprendre négative d’intensité . tion à un maplificateur qui ne comportait
pas ce perfectionnement .
la raison : c’est seulement dans cet étage
que se produise les grandes variations d’am-
plitude . Considérons , par exemple , un ampli-
ficateur tout à fait classique , comme celui
S ’ il s ’ agissait d’ une contre-réaction d ’ in -
tensit é , la solution serait fort simple . Il -
D étermination du taux de contre réaction .
qui é quipe la plupart des r écepteurs nor - suffirait , en effet , de supprimer le conden-
sateur de d é couplage de la cathode , c’est - Quelle valeur faut- il donner aux él éments
maux ou qui consitue la partie basse fré - pour obtenir un taux de contre-réaction
quence d’ un téléviseur. à - dire le condensateur C5 de la figure 6 .
Le courant anode-cathode traverse en donné .
Avec les valeurs indiqu é es sur le sch éma , Il est facile de le d é terminer.
le tube EL 84 ( alias 6 BQ 5 ) peut fournir effet cette résistance et le r ôle du conden- La tension report ée à l’entrée dépend
environ 4 , 2 \V modul és avec une distorsion sateur G 5 c’est précisément d ’ annuler la
tension alternative qui se produit entre d ’ un diviseur de tension qui comporte R 7
de 10 %. Notez qu’ une telle puissance est comme premi ère branche . La seconde bran-
beaucoup plus grande que ce qu ’ une oreille ses deux extrémit és. Notons , d’ailleurs , che est constituée par R 4 et R 5 , qu’il faut
normale peut supporter dans un appartement que le taux de contre -r é action ne serait
pas très grand . Sa valeur serait évidemment considérer comme étant en parallèle. En
de grandeur normale . . . effet , l’impé dance du condensateur G4 est
Quand l’ impé dance de charge est de de 210 / 7000 + 210, soit environ 3 /100
ou 3 %. On pourrait artificiellement l ’aug- né gligeable .
7.000 Q , cela suppose que l ’ amplitude La résistance équivalente à R 4 et R 5 est :
ef ïï cace d’ une tension sinuso ï dale dans le menter mais ce serait au dé triment de la
circuit d’anode est telle que l ’ on ait : simplicit é. R 4 ES
4,2 = ( V ) 2 /7000. Malgré les inconv énients de la contre- Rr =
R4 + R &
D’o ù l’on peut dé duire que cette valeur réaction d’ intensité , ce montage est parfois
Veff est de : employ é .. . sans doute parce que, non seule- Le taux de contre-réaction est alors :
i
ment il ne co ûte rien , mais permet m ême Rr
V = yj7000 /4 2 , soit environ 40 V. d’ économiser le prix d’ un condensateur
de 50 f i F .
F
Rr + R ,
28
On peut r éaliser des montages dans les-
TUBE D 'ENTREE TUBE DE PUISSANCE quels le transformateur est entiè rement
RÉALISEZ VOS MONTAGES RADIO
EL 84 incorpor é.
HAUTEJ[et BASSE FRÉ QUENCE Nous en donnons un exemple figure 9.
et APPRENEZ UN M É TIER...
JLuBoURS
D( R7
VW
ED C'est un montage classique. La tension
de contre-r éaction est emprunté e à l' en -
roulement secondaire du transformateur
d'adaptation .
ysssssj
Elle est appliqu ée au tube entre la cathode
c4 et la masse.
/POLYTECHNIQUES II O
Pour é viter d’introduire dans le montage
01 une contre-réaction d’intensité, il faut que
a la r ésistance R 2 demeure faible par rapport
o
VOTRE ÉCOLE D’É LECTRONIQUE se met à R4 es lll
VOTRE DISPOSITION -OV
OJ
C\J <£>
=
L J
CO 1
O cc
3 M O I S S U F F I S E N T •••
NOTRE COURS DE
MONTEUR -CABLEUR
Dès la premiè re leçon, vous commencerez le câblage
FIG.8

FIG 8. . —
Le résultat est équivalent à
+ 250 V C4
oHI
QZ 4P m
A
et la réalisation de l' un de vos CINQ montages . celui que fournit la figure 7. Il suffit , cette LA.
NOTRE COURS DE fois , d’ ajouter une simple résistance pour c: C
*
. 8
OU I RÉGLEUR-ALIGNEUR obtenir l’ effet de contre-réaction o
OVJ
o
O
Là encore, vous commencerez par le montage et <D ' B
cr CO
nous vous initierons de plus à la mise au point, aux o
r églages et à l'alignement . Si l’on veut conna î tre R 7 pour obtenir
un taux de contre-r éaction donn ée, le v
i/
PARMI LE cr
calcul donne :
6 COURS DIFFÉ RENTS - 120
-RfWMA
Q

vous trouverez certainement celui qui correspond à ( l -r ) c:


vos ambitions : R7 = Rr
r u>
CVJ
NOTRE COURS
Dans le cas de la figure 8, nous d ésirons CVJ
cr
AGENT TECHNIQUE réaliser par exemple un taux de contre-
réaction de 10 %. La valeur de Rr est de : + 250 V
-
Niveau cc Sous-Ingénieur Électronicien »
680 x 220 / 680 -f 220, soit environ W.
Examine tous les aspects de l 'Électronique et de la
Radio par l'explication pratique et le calcul Débute
par une section « Mathématiques » importante, de
l'Algèbre du second degr é au Calcul des Imaginaires
.
.
170 kQ.
En conséquence, il faut prendre R 7 telle
FIG. 9
Tz

R| + R 2

que :
NOTRE COURS SPÉCIAL
FIG 9 . .— Contre-réaction de tension uti -
OU I«
.
MATHS » RADIO
Développe, sous l'aspect électronique : l’Algèbre, la
Trigonométrie Calcul intégral et imaginaire.
Pour ceux qui connaissent bien la pratique de la
Radio ou qui veulent rafraîchir leurs connaissances
R 7 = 170

c'est-à -dire 1,5 environ.


m
Il est évident que cette r ésistance doit
kQ
lisant le transformateur d’ adaptation Les
d é fauts que peut présenter ce dernier sont
partiellement corrigés, puisqu’ il est inclus
dans la boucle de contre-réaction .
.

mathématiques . ê tre notablement plus élevée que R 4, si


NOTRE COURS PRATIQUE DE l'on ne veut pas perturber le fonctionnement
OU I TECHNICIEN RADIO de l'amplificateur.
Un enseignement complet de l'Électricité , de l'Élec
tronique et de la Radio sous un angle pratique
Convient même aux débutants
NOTRE COURS DE
.
. -
Remarquons encore que, dans le sch éma
de la figure 7, le condensateur C 7 peut
servir à obtenir une modification du taux
-
de contre réaction avec la fr équence. Il o
c4
n
C y= Q)
présente une imp édance qui devient de
- %

--
RADIO PROFESSIONNELLE plus en plus grande à mesure que la fré
quence est plus basse. On peut donc l' uti ca
Pour ceux qui possèdent de bonnes notions d 'Élec
tricité (sans « Maths ») , et que seule la Radio Pratique
- liser pour augmenter le gain aux basses 10 Q
intéresse. fréquences. oc O
Rappelle seulement les élé ments d’Électronique et Quelle doit ê tre, dans ce cas, son ordre P
approfondit tous les aspects de la Radio, du tube à
vide jusqu'au d é pannage . de grandeur ? Il faut é videmment que, pour
les fré quences basses, son imp édance soit CD
O
4 VERSIONS DE TRAVAUX comparable à R 7...
Pour d étermiber sa valeur, nous nous
L J ±
PRATIQUES souviendrons d'une règle simple que nous
avons d é jà eu l'occasion d' utiliser ici :
co
cr
Rl
# 1 RÉCEPTEUR 5 LAMPE" VMM
un condensateur de 1 pF , à 100 Hz présente ,
# 1 RÉCEPTEUR 7 LAMPES
# 1 RÉCEPTEURJA TRANSISTORS
et surtout notre Cycle complet
une impédance de 1.600 Q
Nous voulons, par exempe, r éaliser une
.
4 I
+ 250 V
» 2 qui^vous fera réaliser| imp édance de 1,6 M.Q à 100 p ériodes. Cela
conduit à prendre évidemment un conden-
.
5 MONTAGES DIFF É RENTS
dont un AMPLIFICATEUR BF ' - HI-FI
sateur 1.000 fois plus petit ou .. 1.000 pF.
Tel est l'ordre de grandeur qu ’il faut
utiliser ici.
.
FIG 10

1 2 FORMULEjS § DE PAIEMENT
A VOTRE CHOIX FIG. 10. —
Le schéma équivaut à celui
de la figure 10. La contre réaction est direc
-
suivant vos possibilités . Empli du transformateur d'adaptation . tement appliquée à la grille Il n’ y a pas . -
Dans cette annonce, nous vous donnons seulement
quelques indications. Tons les détaüs sur ces divers
Le couplage à contre-réaction permet -
à redouter de contre r éaction d’ intensité .
cours sont contenus dans notre DOCUMENTATION F la correction de tous les d éfaut des élé-
qu’il vous suffira de demander ,
sans engagement de votre part aux
ments inclus dans la boucle de contre
réaction. Il y a donc é videmment intérêt
- à R 8. Ce résultat est obtenu dans la figure 9
COURS POLYTECHNIQUES à placer le plus grand nombre d 'éléments puisqu'il existe un rapport voisin de 10
DE FRANCE dans cette boucle. entre les deux r ésistances .
(Service 519 ). Ainsi, avec les montages précé dents, le L'effet de la contre-réaction d épend du
67, boulevard de Clichy, transformateur du haut-parleur, qui est taux qui est ici encore R / RiRt. Il d épend
» PARIS 9 e - toujours une importante source de distor- *
aussi du rapport de transformation de T. ..
.
Bien spécifier pour éviter toute erreur, sion n'est inclus dans la boucle de contre- -
c'est-à dire, en fait, de l'impédance de la
cc SERVICE 519 n S.V.P. réaction que d’ une manière tout à fait
partielle. bobine mobile .
La variante de la figure 10 permet d'évi-
24
.

a
R ésistance inté rieure et impédance de charge

Une étude complète de l’étage final nous


montrerait que l’introduction de contre-
réaction se traduit par une diminution con
sid érable de la r ésistance interne et du
coefficient d’amplification du tube de puis
-
--
a B4 0
.
sance Les deux grandeurs sont pratique C4 o-o
ment divisées par le produit rk, k étant le O 11 B3 °
coefficient d’amplification du tube. B 255
Prenons le cas d’ un tube EL84. La résis - <D
o—O
B1 O
tance interne est de 40.000 Q et le coefficient
d’ amplification de 400 dans les conditions
d’emploi les plus courantes . oc co
En utilisant un taux de contre-ré action oc
de 10 %, le facteur r x k est de 40. Il en
résulte que l’application de la contre - m.
FIG'. 11 . Caract éristiques id éalisées réaction nous met en pr ésence d’ un tube + 250 V
d' un tube triode . La contre-réaction appliquée virtuel dont la résistance interne n’est plus FIG .12
à un tube penthode permet d' obtenir ce que 40.000 / 40, soit 1.000 Q et le coeffi
.
-
genre de caract éristiques . cient d’amplification de 10.. FIG . 12. —
Le montage dit ultra-linéaire
Ces constantes nouvelles ne sont plus celles
, ...
n' est pas autre chose qu' un montage de con
tre-r éaction appliquée à la grille écran...
-
d' un tube penthode mais d' un tube triode
A la limite , le tube penthode est transformé
ter totalement l’effet de contre réaction
d’intensit é. Cette fois, la tension de contre-
- Bien mieux, l’analyse nous montrerait ...
en tube triode C' est en e f f e t évident , quand
que les caract éristiques de ce tube virtuel la grille écran est reli ée à l' anode .
réaction est directement appliqu ée au cir
cuit de grille. Le sens de branchement du
- ont exactement la forme des caract é risti -
ques d’un tube triode id é al !
transformateur de sortie doit, dans ce cas, Elle se présenteraient sous forme de davantage de spires. En m ême temps,
être inversé par rapport au sens correspon
dant à la figure 10.
- lignes parfaitement droites et également bien entendu , le gain diminue...
.
espacées ( fig. 11) Ainsi s’explique l’absence Et quand nous serons au point B5 ?
En pratique, d’ailleurs, la d étermination de distorsion. Nous aurons reli é la grille écran et l’anode
du sens correct s’effectue exp érimentale - et nous aurons transform é notre tube pen-
ment. Il suffit d’essayer un sens quelconque -
Mais faut il appliquer à ce tube triode thode en un tube triode, réelle, cette fois !
Si l’on est tombé juste, on constate une
virtuel les règles classiques de d étermi
nation de l’imp é dance de charge optimum ?
- Gela démontre la réalité de notre rai-
sonnement pré cé dent et, en m ê me temps,
diminution de gain et une am élioration
de qualité. Si le sens adopt é est incorrect, -
Faut il, en d’autres termes, modifier le
port du transformateur d’adaptation
que l’application d’une contre-réaction bien
le haut-parleur fait entendre un hurlement
/
dosée permet d’obtenir plus simplement le
strident. Dans ce cas, il ne faut pas insister,
sous pr étexte qu’il ne s’agit plus d’ un tube m ême résultat qu’avec un montage ultra -
car on risquerait de provoquer des dégâts
penthode ? linéaire.
soit dans le tube de puissance, soit dans le Non. Il ne faut pas oublier que notre Dans un article prochain , nous verrons
transformateur ou le haut parleur. On - triode est virtuelle. On peut conserver comment on peut é tendre pratiquement la
éteint l’amplificateur et l’on inverse les l’impé dance de charge indiqu ée par le boucle de contre-réaction à un amplifi -
connexions A et B ( fig . 9) . constructeur (7.000 Q pour un tube EL84). cateur tout entier.
Tout au contraire, aurait-on un très léger
avantage à augmenter l égè rement cette
valeur. TOUS LES
DISPONIBLE .
LE NOUVEAU
-
Contre réaction d 'écran

Nous avons vu plus haut que la contre-


réaction pouvait être appliqu ée à la grille
DISQUES
CATALOGUE G É N É RAL AU PRIX DE
ou à la cathode. On peut aussi la faire agir
MABEL RADIO - sur la grille-écran du tube. Toutefois,
l’écran étant plus proche de l’anode pré
sente naturellement u î coefficient d’ampli
-
- GROS


NOUVELLE [ PR É SENTATION
NOUVELLE FORMULE
fication beaucoup plus faible que la grille
de commande. Aussi faut-il, pour un TOUTES LES MARQUES
F

effet donn é, appliquer des tensions plus TOUS LES GENRES


Il comprend : élevées.
Une liste de pi èces d étach ées, appareils (Classique, Variétés, Jazz, Folklore, etc.)
D’autre part , on est évidemment gê n é 16 - 33 1 / 3 - 45 et 78 tours et même
de mesures, à des prix très étudi és. par le fait que la grille écran consomme une
Une collection des principaux mod è les
en pièces d étach ées :
intensit é de courant notable.
Un moyen de tourner la difficult é est de • LES DISQUES STÉ RÉ OPHONIQUES
•-
- - - .-
Testez votre magnétophone sté réophonique et élec
Téléviseurs Radio Tuner FM prendre directement la tension de contre- troohone st é r éophonique AVEC LE 1er DISQUE
Portatifs, etc réaction d’écran entre les extr émit és d’un DE DéMONSTRATION EN STéRé OPHONIE
"

É lectrophones
avec devis -
Sch é mas de principe
Plans de câ blage,
- enroulement du transformateur.
Nous en donnons le moyen sur la . figure
(importation). Disque entiè rement musical : grand
orchestre, musique militaire , orgue, variétés , etc.)
33 TOURS, 30 cm (Valeur : 3.599) FRANCO. 2.700
.
...ET NOS POSTES' EN ORDRE
DE MARCHE
w
H
12.
Mais les lecteurs, adeptes fervents de la
A L’OCCASION DES FÊ TES DE PAQUES
nous vous offrons
4 DISQUES DE DANSE, SUPER 45 TOURS
§ haute fid élité ,' ont d é j à reconnu le sch éma I
- -
M A B- E L RADIO T É L É VISION
£
g
3
II est connu sous le nom de montage
ultra-linéaire et — il faut bien le dire
à peu près exclusivement - utilisé avec les
.
montages sym étriques Aucune raison vala

-
valeur : 3.840 (6 tangos, 2 paso doble , 2 cha cha
cha, 2 mambos , 1 ba ïon, 1 fox et 2 slows) SOIT


1 HEURE DE DANSE pour franco

+ LE CATALOGUE GÉ NÉ RAL 4-
—2.750
A chaque envoi il sera joint gratuitement et à titre exceptionnel
g
35, rue d’Alsace ble n’en interdit cependant l’emploi avec grandes marques de disques ( valeur 450 F).
de toute» les &
un montage ordinaire. .. Ainsi que tous conseils et renseignements dont vous &

-
PARIS 10e T É L : NOR 88 25 . . - En fait , le montage ultra-linéaire n' est
pourriez avoir besoin . §
pas autre chose qu' un schéma à contre -réac-
Métros : Gare de l’Est et du Nord
'
à d écouper tion d' écran. Et cet exemple illustre bien
le propos que nous tenons plus haut.
Demandez également nos conditions pour MEUBLE
-
RADIO PHONO avec FM d’importation allemande
ÉLECTROPHONES et CHANGEURS DE DISQUES avec 4
t ête sté réophonique ( 22 à 27 % ) .
**

P
. —
:
En connectant l’écran au point B1 nous
Veuillez m’adresser
votre NOUVEAU CATALOGUE G É N É RAL obtenons le montage classique d’une pen- CLUB DES DISQUES
-
Ci joint ISO F pour frais thode de puissance. La connexion étant
faite en B2, B3, etc... nous obtenons un DE PARIS
NOM
ADRESSE
.
montage dit ultra-linéaire.. et l’ultra-lin éa- 50, RUE DES MARTYRS, PARIS (9*)
Métro : N.-D.-de-Lorette et Pigalle. Autobus 67 et 31.
rité (si l’on peut s’exprimer ainsi ) s’accro ît C.C.P. PARIS 6825.91
RC ou RM (Si professionnel) à mesure que l’enroulement d’écran comporte
25

www.retronik.fr

Vous aimerez peut-être aussi