Vous êtes sur la page 1sur 11

Chapitre III : Planchers Mixtes

Définition

Dans ce chapitre, le plancher mixte est obtenu en associant une poutrelle en I en acier avec
dalle en béton armé. La poutre mixte comporte trois composants ;

- une dalle en béton armé, se présentant habituellement sous la forme d’une semelle en
béton armé à la partie supérieure de la section mixte.
- Une poutrelle en acier
- Une tôle nervurée
- Connecteurs ; la connexion acier-béton est généralement assurée par des goujons.

N.B : il est indispensable que le béton et l’acier soient solidaires dans leur travail.

Figure 2.1 : Exemple d’un plancher mixte

Dispositions d’un coffrage

Le coffrage est en tôle mince d’acier galvanisée nervurée, qui reste en place, suivant trois
dispositions :

- Coffrage perdu, porteur de la dalle pendant le coulage (le plus utilisé)

- Coffrage porteur, calculé pour supporter seul les charges permanentes et d’exploitation

Cela permet de réduire la dalle (e = 5cm avec treillis soudé)


- Coffrage associé au béton, sous forme de plancher mixte (sans connecteurs), combine
les résistances du coffrage métallique et du béton. La connexion est assurée par la
forme des nervures et par des bossages des parois latérales.

Avantages de la liaison béton-acier

- Réduction du poids de la structure

- Réduction de la hauteur du plancher donc réduction de la hauteur totale du bâtiment.

- La rigidité de la structure augmente

- Résistance au feu améliorée

Calcul des planchers mixtes en phase plastique : Les profilés dont les sections de
classe 1 et 2, peuvent travailler à la phase plastique. Leur calcul nécessite de
déterminer les caractéristiques de la section mixte homogénéisée.

Coefficient d’équivalence n

En vue de déterminer les caractéristiques des sections des poutres mixtes


homogénéisées par rapport à l’acier, il est pratique d’introduire le concept de
coefficient d’équivalence acier-béton, défini comme suit :

n = Ea / Ecm

où Ea = 2.1*106 daN/cm2 (Module d’élasticité longitudinal d’acier)

Ecm Module d’élasticité sécant pour les actions ayant des effets à court terme
donné selon la classe de résistance du béton

Tableau2.1 : Valeur de module d’élasticité sécant en fonction de la classe de résistance du béton

fck (MPa) 20 25 30 35 40

Ecm (daN/cm2) 2.9*105 3.05*105 3.2*105 3.35*105 3.5*105

n = 3*(Ea / Ecm) : Pour des actions de longue durée comme charge permanente G

n = 2*(Ea / Ecm) : pour la plupart des bâtiments (sauf destinés au stockage)


Largeur de la dalle en béton armé

La table de compression sera égale à :

beff = be1 + be2 avec bei = min (L/8 ; bi)

avec L est la longueur de la poutre beff 


be1  be2 

b1  b1  b2 

Résistance des sections au moment fléchissant

Le moment résistant de calcul (Msd) doit rester inferieur ou égale au moment plastique
résistant (Mpl,rd), soit ;

Msd  Mpl,Rd

Calcul de moment plastique

Le calcul de moment plastique résistant dépendant de la position de l’axe neutre plastique,


trois cas sont envisagés.

Cas 1- Axe neutre passe par la dalle : Le cas se produit lorsque : Fc > Fa

Désignons respectivement par Fc et Fa les résistances plastiques de la dalle en compression et


de la poutrelle en traction :

Fa = Aa. fy / ga

Fc = 0.85.hc. beff .fcd

où fcd = fck / gc avec gc= 1.5 et ga =1.1


Aa ; l’aire de la section du profilé

ga , gc sont respectivement les coefficients de sécurité de l’acier et du béton.


0.85 fcd compression 

   hc  x Fc1 
A.N
   hp 

ha/2 
Fa 
   ha 
ha/2   

Fy / ga  Traction 

Calcul de la distance X (L’axe neutre)

En équilibrant la force de compression avec celle de traction, La cote X de l’axe neutre


plastique sera donnée comme suit :

X = Fa / ( 0.85.beff.fck / gc) b hc
Le moment résistant (Mpl,R ) est donné par :

Mpl,Rd = Fa .( ha/2 + hp+ hc- X / 2)


Cas 2- Axe neutre passe par la semelle du profilé en acier

ce cas se produit lorsqu’on a :

Fc < Fa et Fa- Fc b 2.bf .tf . fy / ga

beff 
0.85 fcd compression 

x Fc  
Fa1 

Fa2 

Fy / ga  Traction 
En appliquant les conditions d’équilibre, l’axe neutre est donné par :

X = [(Fa- Fc ) / 2.bf.( fy / ga )] + (hp + hc)

Le moment plastique résistant Mpl,Rd est donné par :

Mpl,Rd = Fa .[ ha/2 + hp+ hc / 2]- 0.5 (Fa- Fc ).( X + hp )


Cas 3- Axe neutre situé dans l’âme du profilé en acier

Ce cas se produit lorsqu’on a :

Fc < Fa et Fa- Fc > 2.bf .tf . fy / ga

beff  0.85 fcd compression 

   hc  Fc  
   hp  x
Fa1 

   ha       xw 
Fa2 
  ha /2 
Fy / ga  Traction 

Calcul de l’axe neutre

Dans le troisième cas, l’axe neutre est donné comme suit ;

X =( ha/2 + hp+ hc - Xw]


D’où : Xw = Fc / [ 2tw . (fy / ga ) ]

Le moment plastique résistant (Mpl,Rd) est donné par :

Mpl,Rd = Mapl,Rd + Fc [ ha/2 + hp+ hc / 2]- 0.5 Fc . Xw


Où Mapl,Rd = Wpl,y fy /gM0
Résistance des sections à l’effort tranchant

L’effort tranchant de calcul (Vsd) doit rester inferieur ou égale à l’effort tranchant plastique
résistant (Vrd,pl), soit :

, d’où , ⁄√

avec

: Section de l’âme du profilé (donnée sur le tableau de caractéristique de profilés).

Cet effort plastique est repris par la section de l’âme du profilé en acier.

Vérification des flèches

Il est nécessaire que la flèche verticale ( d’une poutre soit inferieure à celle
admissible    ), soit ;
Valeurs de flèches verticales :

Les valeurs des flèches et moments fléchissant dans les poutres les plus couramment utilisées
en construction métallique sont donnés dans le tableau suivant ;

Système de chargement Moment fléchissant maximal Fleche maximale

5
q     
8 384
L

q     
12 384

p    
4 48
L

 
p 8 192

   
   
q  2 8 
L
Combinaisons de charges et surcharges :

La flèche d’une poutre est vérifie à l’état limite de service :

1- combinaison rare :

1- Surcharge seule :

3- Cas des vibrations ; la combinaison fréquente est donnée par: 0.75

Flèches admissibles

- Cas d’un plancher général ; 2.8


- Cas d’un plancher de salle de sport ö 1

Caractéristiques de la section mixte beff 

Section homogénéisée :

.    hc 
S   A  
hp 
Moment statique par rapport aux fibres

supérieures de section mixte : ha / 2


G
.   
m A h h   ha 
.

Centre de gravité de la section mixte :

Moment d’inertie par rapport aux fibres supérieures de la dalle :

.   
I I S h h  
.

Moment d’inertie de la section mixte par rapport au centre de gravité de la section


homogénéisée

I I S .X
Calcul des connecteurs ;

La liaison entre la dalle en béton et la poutrelle en acier, nécessite des connecteurs sous forme
de goujons à tête soudés ou cornière soudée :

1) Goujons à tête soudée:

En cas d’un goujon soudé, la résistance de calcul au cisaillement est donnée comme suit :

. d
, avec hG 
.
. . . .

fu est la contrainte ultime de l’acier , = 1.25

est un facteur correctif :

1     4

0.2 1        3 4

Coefficient empirique de réduction du à la présence de la tôle nervurée Kt

Le coefficient empirique de réduction du à la présence de la tôle nervurée (Kt) est donné par
la formule :

.
, avec Nr : nombre de goujons dans une nervure ( N 1

Dalle en B A

hG 
hp 

      d0 
IPE
2) Cornières soudées

La résistance du goujon en cornière soudée est donnée comme suit :

/
. . .

f  ; La résistance caractéristique du béton

Lc : la largeur de la cornière utilisée, hc : la hauteur d’aile de la cornière

avec   10  , 150

Filant en acier traversant l’aile de cornière

3 hc 

Le diamètre minimal du filant en acier étant donné par la condition :

. .

f : Contrainte de l’acier de ferraillage, γ  : Coefficient de sécurité =1.15

Calcul du nombre de connecteurs

Le nombre de connecteurs est déterminé en fonction de l’effort de cisaillement longitudinal


de calcul ( VL).


L’effort de cisaillement longitudinal de calcul VL vaut :

.
        avec 1.1 et 1.5
0.85. . .

Le nombre de connecteurs N est donné comme suit ;

1) pour les cornières

2) pour les goujons


.

N.B le nombre de connecteurs est donné pour une longueur critique (Lcr =L/2)

Vous aimerez peut-être aussi