Vous êtes sur la page 1sur 291

o

vrvre
MATERN ELLE

I
10q0 ;ffi
Ç;n

Materne[[e

POUR EXPLORER LE MONDE DU \VIVANT,


DES OBJETS ET DE LA MAT!ERE

Yannick LEFRANçOlS Dominique LAGRAULA


I Itustrateu r Professeure de technologie
à I'ESPE de Paris
Emmanue[te DI MARTINO
I [[ustratrice Nicotas BRACH
Directeur d'écote
Personne Ressource en Sciences
dans l'académie de Strasbourg

Dominique LEGOLL
Professeure des écotes
en maternel[e
dans l'académie de Strasbourg

Sous la direction de
Léa SCHNEIDER
Éditrice
Professeure des écotes à Paris

UNIVERSITÉ PNNIS EST CRÉTEIL


BU DE L'IUT DE SÉNART
Ouvrage de
288 pages A4
+ r DVD-Rom

Coffret de
ro8 cartons de Memory
324 cartes-images
12 recettes
B fiches de construction
rz affiches
r plateau de jeu

13 rue du Château d'Angleterre . 67300 Schittigheim


.
Tét. o3 88 t9 gt 67 Fax q 88 79 o9 85

www. acces -ed itio ns. co m


4 Rêpartition des apprentissages sur Ie cycle ro
5 Trucs et astuces 72
6 Ouvrages, vidéos et applications autour
7 du vivant, de [a matière et des objets t4
8

LA MATIÈRE LES OBjETS


LES MATÉRIAUX LES OBjETS DE CONSTRUCTTON
t6 Notions pour l'enseignant 774 Notions pour l'enseignant 792
18 Trucs et astuces r75 Trucs et astuces 793
20 Les p'tits pâtissiers tt6 Comment tu t'appelles? 194
En quoi c'est fait? 72o Les p'tits ingénieurs 796
22 Ça gratte ou ça pique? 724 Les p'tits architectes 798
24 Ma maison est [a ptus solide! 7jo ll suffit de passer le pont 200
27 Ouvrages autour des matériaux t34 De bas en haut 204
Ouvrages, jeux et vidéo
rEAU autour de [a construction zo6
3o Notions pour I'enseignant B6
33
36
Ça coule de source 138 LEs OBJETS MÉCANIQUES
Flotte-coule 142 Notions pour l'enseignant 2oB
38 :.:::i Le radeau de Zouglougtou 146 Trucs et astuces 209
41 On the rocks 148 Jne cuisine bien rangée 21A
44 Menthe à ['eau r51 Les p'tils cLti:inie"c zt6
iii'li: Boule de neige t54 Pince-mi et P:nce.moi
qG
Ouvrages autour de ['eau 156 sont dans une cuisine 220
Ouvrages, ieux et application
L'AIR autour de [a cuisine et de [a mécanigue 224
4a Notions pour ['enseignant 158
52 Tru6s et astuces tss LES OBJETS ROULANTS
Le nez au vent 160 Notions pour I'enseignant 226
57 Tournez moulinets ! 764 Trucs et astuces 227
58 En coup de vent t66 Les gardiens de parking zz8
64 Un grand bol d'air 169 Les p'tits garagistes 234
Ouvrages et ieux autour de ['air tl2 Les constructeurs de voitures 236
67 *gËl Le défi des constructeurs 240
68 tE§ * BR˧ §T L,q LiJ §ÈR§ Ouvrages et ieux autour des véhicules 242
7o N+ticy:s pour §'*:ls*ignar:Ë â74
Trurs t êsti:aê$ 175 LES OBJETS MAGNÉTIQUES
73
À r!';=cur: -ql* r;;iur:'É 1j6 Notions pour I'enseignant 244
74
LÈs nê!trc5 ie i'*rtbie 128 Trucs et astuces 245
ZB
Les lmhie,: d* ia ir:iir 182 Accrochez-vous ! 246
8r
i'!'ioi ihêâlre i'cmbres 182 Les p'tits pêcheurs 250
**vrages *t iê*x ààlt*!:r des c*::bres Pôle position )t)
8S
e[ cle ia [ui.nière igû §*§! lt avance tout seul! 256
Ouvrages et ieux autour du magnétisme 258
88
LES OBJETS EN ÉQUIL|BRE
90
Notions pour I'enseignant
92
Trucs et astuces 267
94
101 Les culbutos 262
103 Les p'tits Calder 264
to6 Questions d'équilibres 267
11() Ouvrages, jeux et balances
autour de l'équilibre 270
tt7
LES OBfETS ÉlrCrRlQUrS
Notions pour I'enseignant 272
Trucs et astuces 273
Y a-t-i[ un fil dans ['objet? 274
Les p'tits dépanneurs 276
Le chemin de ['étectricité 279
**trt Mon ctown voit rouge 284
Ouvrages, ieux et vidéos
autour de l'êlectricité 286
La boîte à outils pour [a classe 287
Liste des tournisseurs et index des ouvrages 288

Sciences à vivre §
Léa SCHNEIDER, Dominique LAGRAULA, Nicclas BRACH et Dominique LEGOtt à ACCÈS Éditions en iévrier zor5

La toi de refondation de t'Écote de la Répubtique attribue deux missions essentielles à t'écote mater-
nette. Tout en respectant [e rythme de chacun, [a première écote doit préparer progressivement les
enfants aux apprentissages qui seront dispensés à t'écote étémentaire. Ette doit jouer un rôte clé
dans [a réduction des inégatités et dans [a réussite de tous les enfants qu'e[[e accueitte. L'écote
maternelle place au premier chef de ses priorités ['apprentissage du [angage orat, outiI essentieI
dans [a prévention des difficuttés.
Dans [e domaine de [a découverte du monde et des apprentissages scientifiques et technologiques,
trop peu de collègues de maternetle de peur d'être btoqués à un moment or* à
OSENT SE LANCER
un autre par manque d'idées, de ressources ou de matériel. Forts de ce constat, nous avons pris [e
parti de réaliser SCIENCES ÀVtVnf MATERNELTE, un outil complet et concret engtobant LE VIVANT,
LA MATIÈRE ET LES OBJETS.
Dans [e domaine scientifique et technologique, les élèves ont besoin d'être confrontés [e plus
souvent possibte à des supports concrets et vivants. Pour qu'ils puissent se questionner, observer,
manipuler, chercher et verbatiser, [e cæur des séquences se déroute en atetiers dirigés. Nous avons
néanmoins choisi d'amorcer chaque séquence en classe entière, de manière à créer une émutation
et un vécu communs. Les bitans se font également en classe entière, ce qui permet de favoriser les
échanges entre les groupes et de construire des connaissances communes.
Nous avons fait [e choix de vous proposer des séances guidées et cadrantes. Nos démarches per-
mettent de mobitiser fortement [e langage des enfants. Ettes sont volontairement très structurées
et détaitlées. Cependant, etles ne sont que des EXEMPLES destinés à vous DONNER ENVIE de faire
plus de Sciences et de Technologie dans vos ctasses. Les interactions enseignant-élèves y sont
permanentes. Des propositions de consignes énoncées par ['enseignant sont en italique gras. Les
réponses attendues des étèves sont écrites en italique. Leurs conclusions espérées figurent en
cursive. Ces exemptes de questionnements, d'émissions d'hypothèses, de verbalisations et de
conctusions ne sont en aucun cas des modèles à suivre à [a lettre. Vos séances seront d'autant plus
rêussies que les interrogations viendront de vos élèves eux-mêmes, que leurs conctusions seront
formulées avec [eurs propres mots.
Nous n'avons volontairement pas traité les outils numériques car les équipements des écotes mater-
nelles nous ont sembté trop différents les uns des autres. De ptus, ta rapidité avec laquelle les
technologies évoluent ne nous permettait pas de proposer des séquences pérennes. Les tabtettes
arrivent dans les ctasses, mais lesquelles et en quetle quantité ? Ne seront-eltes pas supplantées
dans deux ou trois ans ? À ['heure où nous avons écrit cet ouvrage, iI nous paraissait trop difficite
de vous proposer des séquences réetlement utilisabtes dans ce domaine. Comme vous, nous avons
besoin de temps pour nous adapter au défi numérique qui nous attend.
llos démarches ont été expérimentées en classe et soumises à une analyse critique à [a lumière
-: .::'-- ssages et des progrès des étèves. Conçues comme des situations de communication,
, - r - -: : .-: rsées éveittent ta curiosité des é[èves en privitégiant Ies échanges oraux, Ies
- - ,-
-: -: - -- :i les maniputations de chacun et favorisent Ies découvçrtes scientifiques et

:e à vous et à tous vos étèves.


-:-e LAGRAULA, Nicotas BRACH, Dominique LEGOLL et Léa SCHNEIDER
Novembre zor5
e ['' o[
- :.in officiel spécial n"2 du z6 mars zot5
et ils utilisent quelques matières ou matériaux naturels (t'eau, [e bois,
5. IEXPLORER LE MONDE la terre, [e sable, ['air...) ou fabriqués par l'homme (le papier, [e carton,
la semoule, [e tissu...).
5;1 Se repérer dans le temps et l'espace [...]
Les activités qui conduisent à des méLanges, des dissolutions, des
ÿ2r Explorer [e monde du vivant, des obiets transformations mécaniques ou sous l'effet de la chaleur ou du froid
et de la matière permettent progressivement d'approcher quelques propriêtés de ces
---=rtrée à I'école materne[[e, les enfants ont déjà des représenta- matières et matériaux, quelques aspect§ de leurs transformations pos-
-. --r Leur permettent de prendre des repères dans leur vie quoti- sibtes. Elles sont l'occasion de discussions entre enfants et avec ['ensei-
gnant, et permettent de classer, désigner et dêFnir leurs qualitês en
- .--= rour les aider à découvrir, organiser et comprendre le monde qui
:: :-.f,uTe, ['enseignant propose des activités qui amènent Ies enfants acquêrant [e vocabulaire approprié.
- -::-,./eT, formuler des interrogations plus rationne[les, construire des Utiliser, fabriquer, manipuler des objets
: -: ,-s entre Ies phénomènes observés, prévoir des conséquences, L'utilisation d'instruments, d'objets variés, d'outils conduit les enfants
.-. -lê, des caractéristiques susceptibtes d'être catégorisées. Les
à développer une série d'habitetés, à maniputer et à découvrir [eurs
. '. -.: commencent à comprendre ce qui distingue [e vivant du non- usages. De la petite à [a grande section, les enfants apprennent à retier
. - r ls manipulent, fabriquent pour se familiariser avec Ies objets et
une action ou [e choix d'un outi[ à t'effet qu'its veulent obtenir: co[[er,
.: - : Êl'ê
enfiter, assembler, actionner, boutonner, découper, équilibrer, tenir un
0blectifs visés et é[éments de progressivité outiI scripteur, plier, utiliser un gabarit, manipuler une souris d'ordina-
)écouvrir [e monde vivant teur, agir sur une tabtette numérique... Toutes ces actions se complexi-
.--.=ignant conduit les enfants à observer les différentes manifesta- fient au [ong du cycle. Pour atteindre t'oblectif qui [eur est fixé ou celui
-. ie Ia vie animale et végétale. lts découvrent le cycle que consti- qu'its se donnent, les enFants apprennent à intégrer progressivement Ia
- a naissance, Ia croissance, la reproduction, le vieillissement, la chronotogie des tâches requises et à ordonner une suite d'actions; en
- ":r assurant les soins nécessaires aux étevages et aux plantations grande section, ils sont capables d'utiliser un mode d'emploi ou une
.-. a classe. lls identifient, nomment ou regroupent des animaux en fiche de construction i[[ustrés.
- . rr de Ieurs caractéristiques (poils, plumes, écailles...), de Ieurs Les montages et démontages dans [e cadre des jeux de construction et
- ,=. Ce déplacements (marche, reptation, vo[, nage...), de Ieurs milieux de la réalisation de maquettes, Ia fabrication d'objets contribuent à une
première dêcouverte du monde technique.
- : ÊTS Ies activités physiques vécues à ['écote, Ies enfants apprennent Les utilisations multiples d'instruments et d'obiets sont ['occasion de
: - :-x connaître et maîtriser [eur corps. lts comprennent qu'i[ [eur ap- constater des phénomènes physiques, notamment en utilisant des ins-
- :' .: rt, qu'ils doivent en prendre soin pour se maintenir en forme et
truments d'optique simples (tes [oupes notamment) ou en agissant avec
'. :'iser leur bien-être. lls apprennent à identifier, désigner et nommer des ressorts, des aimants, des poulies, des engrenages, des plans încli-
-. - ilérentes parties du corps. Cette éducation à la santé vise l'acqui- nés... Les entants ont besoin d'agir de nombreuses fois pour constater
. , - de premiers savoirs et savoir-faire relatifs à une hygiène de vie des régularités qui sont les manifestations des phénomènes physiques
,. -= E[[e intègre une première approche des questions nutritionne[les qu'ils étudieront beaucoup plus tard (la gravité, l'attraction entre deux
pôles aimantés, les efrets de [a [umière, etc.).
- reut être liée à une éducation au goût.
Tout au [ong du cycte, les enfants prennent conscience des risques liés
--. :nfants enrichissent et développent [eurs aptitudes sensorietles,
. =- servent pour distinguer des rêalités différentes selon [eurs caracté- à t'usage des objets, notamment dans [e cadre de [a prévention des
.. oues otfactives, gustatives, tactiles, auditives et visuelles. Chez les accidents domestiques.

-s grands, iI s'agit de comparer, classer ou ordonner ces réalités, les Utitiser des outits numériques
,- -ire grâce au Iangage, les catégoriser.
Dès [eur plus jeune âge, les enfants sont en contact avec les nouvelles
:-'r. Ies questions de [a protection du vivant et de son environnement
technologies. Le rôle de l'écote est de leur donner des repères pour
.,-- abordêes dans le cadre d'une découverte de différents milieux, par
en comprendre ['utitité et commencer à les utiliser de manière adaptêe
--= initiation concrète à une attitude responsable.
(tabtette numérique, ordinateur, appareil photo numêrique...). Des re-
Explorer [a matière cherches ciblées, via le réseau lnternet, sont effectuées et commentées
par ['enseignant.
--: première appréhension du concept de matière est favorisée par
::tion directe sur les matériaux dès [a petite section. Les enfants Des prolets de classe ou d'écote induisant des retations avec d'autres
: : iercent régulièrement à des actions variées (transvaser, malaxer, mé- enfants favorisent des expêriences de communication à distance. L'en-
.-ger, transporter, modeter, taitler, couper, morceler, assembler, trans- seignant évoque avec les enfants ['idée d'un monde en réseau qui peut
'--ner). Tout au [ong du cycle, ils découvrent les effets de leurs actions permettre de parler à d'autres personnes parfois très éloignées.

Ce qui est attendu des enfants en fin d'écote materne[le


- Reconnaître Ies principales étapes du développement d'un animal ou d'un végétal, dans une situation d'observation du réel ou sur une image.
- Connaître [es besoins essentiels de quelques animaux et vêgétaux.
- Situer et nommer [es di[férentes parties du corps humain, sur soi ou sur une reprêsentation.
- Connaître et mettre en oeuvre quelques règtes d'hygiène corporelle et d'une vie saine.
- Choisir, utiliser et savoir désigner des outils et des matériaux adaptés à une situation, à des actions techniques spécifiques (plier, couper,
colter, assembler, actionner...).
- Rêatiser des constructions; construire des maquettes simples en fonction de plans ou d'instructions de montage.
- Utitiser des objets numériques: appareil photo, tablette, ordinateur.
- Prendre en compte les risques de I'environnement familier proche (obfets et comportements dangereux, produits toxiques).

Sciences à vivre §
I
iis
§"t mment permettre cette exploration ?

DES 5tTl.IAT!O},I§ MTTIVAruT˧ ÊT ADAPTÉES À TEGE PE5 E§{FANT§ EN s'APPUYANT sUR LE RÉEL ET SUR LA MANIPULATION
En permettant aux élèves de maternelle d'explorer [e vivant, la matière Pour que tes élèves de materneLle puissent s'approprier le vivant,
et les objets, on les confronte à des étéments concrets qui suscitent [a matière et les objets, ils ont besoin de voir et de toucher de vrais
[eur curiosité. Ces enfants sont curieux de nature et ont envie de com- animaux, de vraies ptantes, de vrais matériaux, de vrais objets... En
prendre le monde qui les entoure. La présence d'un animat, d'une plante observant au ptus près et en maniputant, les enfants s'approprient le
ou de nouveaux objets va d'emblée les intéresser, leur donner envie réeI et se construisent des représentations qui Ieur permettront de
d'apprendre et créer un vécu commun. fonder des apprentissages durables.

Dans Sciences à vivre, nous vous proposons des situations qui s'appuient sur du matériel riche et motivont.

EN INTERPELLANT LA SENSIBILlTÉ DE TENFANT


Pour qu'un enfant ait envie de parler, il faut qu'il ait envie d'entrer en Le vivant, la matière et les objets vont créer des situations qui inter-
communication. Grâce au vivant, à [a matière et aux objets, I'enfant va peItent la sensibilitê de ['enfant: apporter un animal, Iui faire toucher
avoir envie de s'exprimer, soit pour partager son ressenti soit pour poser une matière inconnue, proposer de nouveaux objets...
une question: « c'est froidl C'est chaudl Ça chatouillel C'est quoi ça?... » Elles vont également faire appel à son vécu: montrer des photos de lui
ou de ses camarades ptantant une graine, Iisant un album ou montrant
des images où un personnage fait la même chose que [ui...

Dans Sciences à vi nous voLts proposons des situations déclenchantes motivontes 0insi que des cartes-images
et des jeux de Memory sources de langage.

EN VARIANT LEs SUPPORTS DE LANGAGE


Le lexique du monde du vivant, de [a matière et des ob.iets est intaris- Pour que [e lexique soit mémorisê et utilisé, il faut I'utiliser à plusieurs
sabte. Pour chaque notion abordée vont être nommés et mémorisés un reprises et permettre aux étèves de s'en emparer à différents moments:
grand nombre de mots: des noms, des verbes et des adlectifs. Dans un avant l'activité, [ors de l'activitê, [ors du bilan, mais aussi [ors de jeux
premier temps, ['enfant tâchera de comprendre les mots en rêception et d'ateliers dirigês de langage. Pour ancrer [e lexique, [e mieux est de
puis iI essaiera progressivement de les rêutiliser en production. pouvoir varier les représentations: réet, photographie, dessin.

Dans Sciences à vivre, nous vous proposons des ateliers dirigés de langoge s'oppuyant sur du réel, des photographies
et des illustrotions. À la fin de chlque séquence est listé le lexique qui y est abordé et qui peut être mémorisé por les élèves.

sE§ 5âTt-lATr0ht5 sTRL!CTr.'&&ArrE§ EN SUIVANT UNE DÉMARCHE STRUCTURÉE


Le vivant, [a matière et les objets sont source de beaucoup d'activités Même en maternelte, iI est possibte de suivre une démarche sclentifique
qui structurent la pensée de I'enfant: des tris, des classements, des ou technologique structurée, partant d'un questionnement et aboutis-
dêmarches structurées qui ['amènent à organiser Ie monde qui l'entoure. sant à des réponses scientifiques ou des solutions techniques.

Les séquences proposées dons Sciences à vivre suivent une démarche structurée pour permettre aux élèves d'organiser
et de comprendre le monde qui les entoure.

EN PROPOSANT DEs ACTIVITÉS QUI OÉVTIOPPENT TOBSER ION


Grâce au vivant, à [a matière et aux objets, les étèves apprennent à se L'observation fait partie intégrante des activités de dêcouverte du vi-
focaliser sur des détaits, à devenir plus méticuleux et plus précis dans vant, de [a matière et des objets: observer un animaL, d'abord à ['ceiI nu
leurs intentions. Cela dêveloppe considérablement leur faculté à obser- puis à La Ioupe, observer Ies détails d'un objet pour pouvoir comprendre
ver, ce qui les aidera au quotidien à réussir [eur scolarité. comment iI fonctionne, observer Ie rêsultat d'une action sur Ia matière...

Dans Sciences à vivre, nous proposons des séonces qui développent l'observation.

*§§ I EN METTANT TÉLÈVE EN SITUATION DE RECHERCHE


Grâce à des situations déclenchantes bien choisies, ['enfant va être ame- En posant aux étèves des problèmes qui font sens, [a recherche devient
né à se poser des questions sur le monde qui ['entoure, développant natureLle et motivante, créant une émulation positive dans [a ctasse.
ainsi sa capacité à s'interroger de manière rationnelle.

Dans Sciences à vi nous vous proposons des situations qui permettent de mettre les élèves en situation de recherche.

mËs siTi..§,&T§*N§ Gil( §âvELtP+lETdr EN PROPOSANT DEs RECETTES ET DES FICHES DE CONSTRUCTION
La construction et t'utilisation d'oblets apprennent à l'enfant à rendre Suivre une recette de cuisine ou une fiche de construction, c'est à la
ses gestes de plus en plus précis et à identifier les outils les plus effi- fois suivre une démarche ordonnée et apprendre un certain nombre de
caces pour une action donnêe. gestes adaptés à une action, un outiI ou un matériau donné.

Dans Sciences à vivre, nous vous proposons douze recettes et huit fiches de construction.

DEs SITUATIONS QUI DÉVELOPPENT LA COLTABORATION EN PROPOSANT DEs DËFIS


À travers des questionnements, des projets et des défis communs, les Rien de tel qu'un défi pour permettre à tous les êlèves de trouver des
êlèves apprennent à travai[[er ensemble, à échanger [eurs points de vue, réponses, mais aussi d'êcouter cettes de Ieurs camarades, se mettre
à écouter et à respecter Ieurs camarades. d'accord et travailler ensemble.

Dans Sciences à vi nous vous proposons sept défis adaptés aux élèves de materneLle.

6
PHASE DE
ET DE PI

Découverte
Situation déctenchante
ü
Réprésentations initiales
J
Questionnement

PHASE DE RÉSOLUTION DE PROBLÈME

De ['ordre de [a connaissance De l'ordre de [a fabrication


Comment sovoir? Comment faire?

ü ü
DÉMARcHE scrENTIFreuE oÉwrRRcn r rEcH NoLoGreur
Hypothèses Cahier des charges
ü ü
INVESTIGATION Conception
lmaginer, chercher des solutions
Observation Essayer, réatiser des prototypes

Manipulation
et/ou Fabrication
J
Expérimentation Fiche de construction
Amélioration des prototypes
et/o u

Recherche documentaire ü
UtiIisation
ü
Analyse des résuttats de l'investigation

PHASE DE BILAN

STRUCTURATION

Conclusions Trace écrite collective

ÉvRluRnoru

À ['oral Trace écrite individuette Fabrication, construction

Sciences à vivre §
C ilise r ?

LES NOTIONS POUR I,TruSTICURUT LES TRUCS ET ASTUCES


Au début de chaque chapitre, cette page explique brièvement à Cette page donne à ['enseignant des conseils pratiques
l'enseignant les savoirs scientifiques en jeu dans les séquences. pour trouver, acheter ou fabriquer [e matériel nécessaire.

t
Notions pour ['enseignant

È Unc @ùe peût èue mo.t$ dè dêu, h(one diiÉDnts

, À h ribnBUon, § deurnonbgE impliquentdÈ difrculÉ h.hniqùÈ dlfiérente

-'iï:*:il* '&

Les obiets roulants. La page 226 Les objets routants. La page 227

LES OUVRAGES ET JEUX LE DVD-ROM


En fin de chaque chapitre, cette page propose une sélection Le DVD-ROM comporte tout [e matériel et les documents élèves
dbuvrages et de ieux du commerce en [ien avec les notions cités dans les séquences, en noir et blanc et en couleur, prêts à
abordées. être imprimés. ll contient également des vidéos et des photos à
montrer aux é[èves.

o!vRAGEs auIouÊ oEs vÉHtcuLEs

vn6uu

ô@,o @
vmuml vroum!

o@è @@
T."jll:,#4,b.:d"
!: Mr: !,tiu 0j{s:,r6 vdr!Ês

JEUi Àurou DEs vÉHrcuLÈs

@
nudLè en bo'§à bdôE vèhtu.!

Les objets roulants. La page 248

I
LA PAGE DE SEQUENCE
Oraque séquence d'apprentissage se présente sur deux à six pages. E[[e se compose de plusieurs étapes aux modalitês variées.
Eh est organisée par différentes rubriques.

Le chapitre Le tlir e
lI rappelle dans quel chapitre Lldonne une indication
s'inscrit la séquence. Iudique sur [a séquence

-: :a:tie
: e rappetle
:: , :-:Lle partie L'objectif général
::: :- se situe lI concerne ['ensemble
de [a séquence proposée.

Les niveaux
.;;;itrqre lls précisent à queI niveau de ctasse
s'adresse l'etape. lls peuvent varier
:- ::'-e l'étape
d'une étape à l'autre seton teur difficulté
I ::: :- CeSSOUS

Les consignes
-. -:::éireI
Oùel e\! l! ttedi.t,léûèn! dè ld vrittt. qLi t.ntr er pûnte: :) :, ...
En italique gras,
"
. :: -: qUl e5l > Que3eWl l? b oa. esr.t.vte. att€ së àë9on1ê eltes reflètent mot
: :r-- l'étape. . Ensùitu, qLbrlwlll à l, ÿdtqe ? !. pla..het .asse pour mot les paroles
de l'enseignant.

> Qtelle ponie d. lov.iutê totb. er Pdlneendêrtiet? Le ]ûoL.ùt. Les réponses attendues
r ÀAuoisettnqot.h.:.- t
1 ^
' , Qrc fait od qÿond !n. vôiu.e lon& ponne ? a. trn^, r. ,h.. t. g.t.9 ist. En itatique, etles indiquent

la réponse que l'on peut
attendre des étèves.
ÀcrvtrÊ tNDTvTDUELLE
1o à2o mlnutes

.,::i::l t it,neuewnwn*«yont dercpÆûN


i";.; t4pontat*et'stntoilaaÈ'-
hr .s or !?il6 dê roJcr,
À.tlviE
> Châque élève dessine une volture Le6eigianl
1,g.nd. e Ce5sin en !nteroseant chaqùe éiève
Le pictogramme
ll permet de se situer
au sein de la démarche.

qu.5üonnonê"t
> toM t @ Lq @ @ds ent I I êléûenb
d uevoihe? End.n.ndont àûnÿ.nd.tt de
/onure, en denondontà un sardqiste et rclôt
do.t donsùneÿoittre

Proposithi du ffiontaE€
> I'ai ici ûe p*b ÿoir!re lotet qll ûryonê bÉ La période de l'annêe
les é |tutu inpûnnb {ûe v ôle rùuh
Noos olbns lo dén@@ et noûn.t taut* le5
Elte suggère quand
ptà.@ déDoltfu il est iudicieux de
Émon69ê mener la séquence
sur l'année,
en fonction du niveau
de ctasse.

Les pages 2j4 el 235


Les aorc.rLSiors
En cursive, elles permettent Les remarques
de visualiser ce qu'iL faut retenir pour ['enseignant
et donnent un exemple de ce que Détachées du
l'on peut noter sur une aFfiche. déroulement de [a
séance, eltes attirent
['attention sur des
LES DÉFIs détaits qui facilitent
se distinguent des sa mtse en æuvre.
!Éqiences ptus ctassiques
par un changement de
:rrteur. lts sont proposés
:our [a ctasse mais sont
:-core plus porteurs quand
plusieurs classes

Le prolongement
ou la dif[érenciation
lI donne des pistes d'activités
supplémentaires en [ien
avec [a séquence. Elle permet de
savoir comment différencier.

Le cadre lexique
ll indique le lexique mobilisé
tout au long de [a séquence.

Sciences à vivre
R' !i sa i ge t te

PS MS GS
D.
Pr Pz P: P4 P5 Pr Pz. P3 P4 P5 Pr Pz t) P4 P5

l'HyctÈnE rr rn snrurÉ
Se laver o o o C o o C C o
La visite médicale o o o o o
LE SCHEMA CORPOREL
Contours et sithouettes o o o C o o o o
Le dêplacement de ['enfant C o C o o o o
Le corps articulé o o C o o o C
LES CINQ SENS
Le toucher C o o o o o C o oC o o C C o
Le goût o o o o C C o C o o o C o o o
L'odorat o o o o C C o o o o o o o o o
L'o u ie o C C C o o o o C o o o o o o
F
La vue o C C C C o o o C o o o C o o
Les organes des sens o o o C o C o C o C
z
LES ELEVAGES
Polochon [e poisson o o o c o o C o o C o C o C o
: Romarin le lapin o o o o o C o C C o o o C C C
Vani[[e [a gerbilte o C C o C o a o a o C C C c C
Margot I'escargot (, C o C C C o C o o o o o o o
EJ
Stanistas te phasme (, o C o o o o a o o
LA LOCOMOTION
J
Pigeon vole o c o C o C o C C o C o
Aites, pattes ou nageoires? o C o o C
LA NUTRITION
Bon appétit lapin! o C C C C C o C C C
À chacun son menu C C C C c o C C
LA REPRODUCTION
Tableau de famille o o o o o
0vipare ou vivipare? o o o
Des petits dans notre étevage o C o o C o C o o o o o o C o
LE JARDINAGE C o C o o C o
Silence, ça pousse! o a)
Graine ou pas graine? o C a I

Du bulbe à la fleur C C C C o C C C C
Le cycle du blé c (, o C C U C C o
O Périodes où iI est possible de réaliser [a séquence. Pr Septembre - Octobre
O Périodes où iI est conseil[é de réaliser [a séquence. Pz Novembre - Décembre
P3 Janvier - Février
P4 Mars - Avril
P5 Mai - Juin

1()
Les p'tits pâtissiers
En quoi c'est fait?
Ca gratte ou Ça pique?
Ma maison est [a plus solidel

Ça coute de source
4rJ
Ft otte - co u le

Le radeau de Zouglouglou
On the rocks
Menthe à ['eau
Boule de neige

= Le nez au vent
Tournez moulinets !

En coup de vent
Un grand bol d'air

A chacun son ombre


Les maîtres de I
Les ombres de [a cour
I
i
-+-i*L-
lvton thêâtre d'ombres

Comment tu t'appelles?
Les p'tits ingénieurs
Les p'tits architectes
l[ suffit de passer le pont
oÉrt oe bas en haut

Une cuisine bien rangêe


(, Les p'tits cuisiniers
Pince-mi et Pince-moi

LTJ
Les gardiens de parking
Les p'tits garagistes

Les constructeurs de voitures

o Le défi des constructe

Accrochez-vous !
v1
Les p'tits pêcheurs
LrJ Pôte position
DÉFl !l avance tout seul!

Les cutbutos
Les p'tits Calder
Questions d'équilibres

Y a-t-il un fil dans l'objet?


Les p'tits dépanneurs
Le chemin de l'êtectricité II
o
DÉH Mon clown voit o

Sciences à vivre
Que vous choisissiez ['une ou l,autre des sotutions
pour fabriquer les briques, eltes devront respecter
Solution r les proportions suivantes
Étater la pâte à set ou L:zP
t'argile entre deux tasseaux P:zH
d'épaisseur r cm. Couper
fabriquer les briques au couteau A
Les vraies briques
prennent en compte les
des briques ? à l'aide d'un tasseau
de r,5 cm pour [a
lu
V
ioints. L est donc un peu
ptus petit que 2P et P un
profondeur et de 3 cm peu plus petit que zH.
pour la [ongueur.

Si vous ne souhaitez pas acheter


les briques Tefoc, vous pouvez ll est possible d'utiliser
vous en fabriquer. ['intérieur des boîtes de
. Soit en pâte à sel (recette 3 dans [e chocotat de type Pyrénéen.
DVD-Rom et [e coffret). Les blocs à glaçons peuvent
C'est [a sotution [a plus économique, aussi être utilisés mais
mais les briques seront à refaire les proportions ne
régulièrement. Pour la couteur, utitiser seront plus iustes.
du colorant marron versé dans l,eau
servant au métange.
. Soit en argile.
lI existe de ['argile séchant à I'air
pour les écoles ne possédant pas
de four permettant [a cuisson
de [a terre.

AVEC QUEI OUTIL?


.Avec une aiguille de piquage,
un clou ou une vrille. ' Pour facititer [e traçage,
l[ faut alors que [a pointe iI est préférable d'utiliser un
de ['outiI puisse traverser [e matériau matériau assez rigide et ayant
et s'enfoncer dans un matériau souple, un une certaine épaisseur.
sandwich de cartons ou du tiège par exemple. Les intercalaires en plastique
. Avec une perforatrice. épais sont faciles à découper,
Pour [e papier, [e carton ou [e plastique fin. ont une rigidité et une épaisseur
Uniquement si [e trou doit être près des bords. suffisantes pour guider [e crayon.
. Avec des emporte-pièces
+ plaque martyre + marteau.
. De plus, ils sont [avables.
A [a rentrée, ils sont beaucoup
Permet de percer n'importe moins chers.
où dans te matériau.
. Avec une perceuse-visseuse LA TABLE DOIT
es forêts avec embout spécifique. Êrne pnorÉeÉr
À réserver pour [e bois . Planche
et les cartons épais. à découper.
î

tE MATÉRIATJ
DolT ÊTRE FxÉ
. Au ruban adhésif
Les références des outils cités
double-face.
. se trouvent page zB7.
Avec de la pâte
à modeler.
. Avec un serre-joint.

Sciences à vivre
5
ouvRAGES AUToUR DU vlvANT, DE LA MATIÈne er DES oBJETS
!

-
t *r,- ,'
6 /-:

q9 §,
Mes premières
\
@@
Mes P'tits Docs
@
Maxidoc
@@
Qu'y a-t-iI là-dedans? I
t
découvertes 5téphanie r.6, 6 1Y;16p . 7,4o€ O Milan jeunesse Alex Barrow et Mathitde Nivet
@t Gattimard ieunesse . 9€ Une cotlection de documen-
. Entre 8,9o€ et 9,9o€ O Bayard jeunesse.zor3. r3,5o€
Une collection incontournable taires aux pages gtacées Des documentaires géants avec Un documentaire présentant
de documentaires avec volets i n déchirabtes. des textes simptes et accessibtes ['intérieur des corps des
transparents. aux étèves de maternetle. plantes, des machines, des
bâtiments.

I
I -.: rii i:.
I
I

@@ @@@ 6à 6à q9§,
Dokéo, je comprends Ma première boîte Drôte d'engin pour

l
Avant-après
à outils [entin Anne-Margot Ramstein
comment ça marche Va
@ ALbin Michet . 2013. €
Cécite lugla @ Nathan jeunesse . zor4 Anne-Sophie Baumann et Virginie Géraldine Elschner et Rémi SaiItard 79,5o
. 74,90€ craire O Tourbitton . zot4. t3,99€ @ L'élan vert . 2013 . t4,2o€ Ce très beI imagier met en
Un documentaire qui répond en Un atbum animé très sotide Léon petit berger conçoit et regard des étêments (avant) et
illustrations à des questions sur dans Iequel [e [ecteur manipule réalise un engin pour Vatentin leurs évolutions ou régressions
les objets du quotidien. les outits des grandes opéra- petit mouton qui rétrécit quand (après).
tions de fabrication. il pteut.

VIDÉOS ET APPLICATIONS AUTOUR DU VIVANT, DE LA MATIÈNE ET DES OBJETS

Eijl-

@@@ @@ @
Le site.tv France TV êducation Mon encyclopédie interactive
http://www.lesite.tv/videotheque/r6-of fre- http://ed u cation.fra n cetv. fr/deco uverte-des-sciences/ Dokéo
etablissementh-ecoIe/zoz-decouvrirIe-monde- Des vidêos et des leux en [igne sur diffé- Apple et Android O Nathan Jeunesse o 3,59€ les ro
sciences_2/86-materne[[e fiches d'un domaine ou 74,99€ ['ensemble
rents suiets, scientifiques ou non.
Des vidéos accessibtes aux élèves de Des fiches interactives incitant t'êtève à ta
maternelle. L'étabtissement doit s'abonner: curiosité. Des zooms pour en savoir plus
tarif seton [e nombre d'élèves. ainsi que des ieux pour se tester.
LE VIV NT

'Êt

l'r
Dossier hygiène et santé t6
Notions pour ['enseignant rB
Trucs et astuces 20

Le schêma corporel
Contours et sithouettes 22
Le déplacement de ['enfant 24
Le corps articulé 27

Les cinq sens


Le toucher 3o
Le goût
L'odorat l6
L'o uTe 3B
La vue 41
Les organes des sens 44
Ouvrages autour du schêma corporel et des cinq sens r+6

Les notions abordées


. L'hygiène
. La visite médicale
o La construction du schéma corpore[:
les membres, les articulations
et tes capacités motrices
. La prise de conscience des sensations
associées à chacun des cinq sens
. L'utilisation à bon escient de ses sens
dans des situations ponctuelles
. La découverte du monde, des ob.iets
à travers un sens isolé
. Le lien entre [e sens et I'organe correspondant
Do ie gr
ne est capitaI pour contribuer au dévetoppement physique et inte[[ectue[ du corps de ['enfant. Si les premières
; retèvent de ['éducation parentale, ['école s'assure que les élèves connaissent les principates mesures d'hygiène
té. La tâche n'est pas aisée car [e vécu repose essentiel[ement sur des moments familiaux.
rette, iI est difficite de traiter ce domaine sous forme de démarche d'investigation. Les apprentissages reposent
ement sur des séances de langage, à partir de situations ou de supports qui s'appuient sur [e vécu de l'é[ève:
rituels, albums, photographies, illustrations, ieux. Pour vous munir de supports [angagiers, des ieux de Memory
rtes-images sont présents dans [e DVD-Rom et [e coffret.

L'HYGIÈNE DU CORPS: SE LAVER QUOI ET QUAND ?

@@ @@@
es sCÈ ins
ffre tion
Des photos permettant aux étèves Des iltustrations permettant de répondre à Des ittustrations permettant de répondre
de nommer et d'expliquer les usages ta question: queltes parties du corps faut-iI à [a question: quand faut-iI se laver les
des objets de [a satle de bains. se laver? mains?

.In!
&rê
Le pigeon
a besoin
d'un bon

@@ @@@ @@
Lili se brosse [es dents
Kim Fupz Aakeson et Siri Melchior
O Gutf Stream éditeur. zor3 . 8,5o€ Un album très drôle dans lequeI un pigeou
Petit tigre ne veut pas prendre son bain.
ll va iouer avec ses amis animaux dont les Liti est grande, eIte sait se brosser Ies très sate ne voit pas t'intérêt de prendre u
parents [ui disent tous d'aller prendre son dents. C'est ce que nous dit [e texte. Les bain... jusqu'au moment où iI en prend un.
bain. Rien n'y fait ! iltustrations nous montrent autre chose.

LE SOMMEIL: POURQUOI JE DOIS DORMIR ?

passage comple
Hormis [e moment de [a sieste, [e sommeiI ne constitue pas un vécu commun partagé à t'écote. l]entrée dans [e sommeil est un
[a traversée de la nuit peut être entravée d'émotions et d'interrogations qui nêcessitent une approche ptus subtite.
I Exploiter des atbums permet d'évoquer ce qui se passe quand on dort, d'extérioriser ses appréhensions, de partager ses rituets.

@@@ @
Tom ne veut pas dormir Dis, tu dors?
Marie-Atine Bawin O Mango ieunesse o 2612 o 5€
Tom ne veut pas dormir. Pour gagner du
temps, tous Ies moyens sont bons... iusqu'à
ce que maman se fâche.
UALIMENTATION : POURQUOI JE DOIS MANGER AUSSI DES ALIMENTS QUI NE ME FONT PAS PLAISIR ?

-: :'rcoTe, ['école n'a pas beaucoup de prise. Etle ne doit pas juger les > Valoriser les goûters à base de pain en organisant une journée sur
--.s préparés par les parents au risque de blesser les étèves. lJâge de ce thème avec les parents, prêparer des toasts avec toutes sortes de
. -aternelle est celui où les fruits et légumes sont peu appréciés, les pains et de garnitures sucrées ou salées.
: -.:rs étant essentiellement composés de gâteaux et de friandises. > Exptiguer les bienfaits des atiments que l'adulte demande de manger,
-3aniser des cotlations de fruits ou de légumes sous forme d'ate- rappeler [es conseils que [e pédiatre et les parents ont certainement
' -
.'> sensoriels, toucher les atiments, les redécouvrir, les sentir, les déjà donnés.
.: -:er prêsentés en petits morceaux, réaliser des recettes... lleffet ne
::': pas immédiat, mais [a valorisation et la dégustation en groupes
:.-rettra à certains de découvrir de nouveaux aliments.

A MALADIE: QUE SE PASSE-T-IL DANS MON CORPS?

: -:.our en classe d'un êlève malade est l'occasion de [e faire parler de ce qu'iI a ressenti. Découvrir des atbums qui partent de la maladie
.--et de structurer les souvenirs, de mettre des mots sur des sensations et des émotions.

Ricn qu'rurc petite grippel

@@@ @@
=o@
','Jnsieur Scarlatine Atchoum Rien qu'une petite grippe!
:- : ::::ut O Gulf Stream éditeur . 2011. 9,5o € Stronk Cally O Nord Sud . 2011 . 8,5o€ Didier Dufresne et Armelle Modéré
Honsieur Scartatine est un vilain microbe. Auiourd'hui, petit tapin reste au lit! @ L'école des loislrs . 2oo3. 17,70€

-r ver dodu passe, et hopl Monsieur Scar- lI est malade, tout raplapta et... Diego a [a grippe. Le médecin vient l'aus-
,atine est avaté. Le ver se sent malade... Atchoum! ll éternue à tout va. culter et lui prescrit des médicaments.

LA VISITE MÉDICALE: QUE VA-T-ON ME FAIRE ?

-i ..e médicale organisêe par le médecin scolaire est l'occasion d'aborder le sujet.
--'.: avoir joué au jeu de Memory du médecin ou découvert ['album ci-dessous, les étèves peuvent réinvestir ce qu'ils ont appris au coin jeu
, -=.ri-ci dispose d'une maltette avec des objets médicaux.

@@ @@
l,'_ n Méd^ecin. Les Petits Cæurs aussi vont chez Mes P'tits Docs: chez [e docteur
: _or.v
lî et coflrel O ACCES
-.:
-
Editions . 2015 le docteur Stéphanie Ledu et Catherine Brus
)es photos des objets utitisées chez [e Géraldine CoLlet et Rolland Garrigue .
@ Mitan 2oo5 . 7,4o€
:édecin: une paire gagnante est consti- O P'titGlénat. zoro. ro€ Ce documentaire aux pages indêchirables
:-rée de [a carte instrument et de la carte Les Petits Cceurs explorent une sa lte présente [e docteur des enfants: [e pédiatre.
:ù [e médecin ausculte un étève avec cet d'attente pteine d'inconnus. Un monsieur
'-strum ent. en blouse blanche arrive.

Le corps de t'enfant 1/
> Voici ['évolution des représentations
Le schéma corporel bonhomme.
du
Les cinq sens
> La découverte du monde et des autres Les perceptions sensorielles
passe par ce[[e de soi et de son schéma
> lhomme a cinq sens: la vue, l'ouïe, ['odo-
corporet. Seton Hêtène Brochard, [e srhêma
rat, [e goût, [e toucher.
corpore[ est une perception que chacun a
> À chaque sens correspond un organe précis
de son propre corps, de ses différentes par-
appe[é organe des sens: t'æit, l'oreille, te
ties, de sa position par rapport à [a verticale
nez, [a langue, [a peau.
ou à ['horizontate, de ses mouvements.
> Grâce à ces organes, nos sens nous per-
> Le schéma corpore[ renvoie à l'image du
mettent de saisir les odeurs, les goûts, les
corps. lI permet progressivement à l'étève
températures, les bruits, la Iumière et de
de prendre conscience de son corps et de [a
réagir pour nous protéger des dangers qui
ptace qu'il occupe dans t'espace.
nous entourent.
> llimage de ce corps commence à se Réalisme fortuit Bonhomme têtard
> Chaque organe dispose de récepteurs sen-
construire après [a naissance. ll se struc-
soriels qui permettent de transmettre un
ture par ['apprentissage et ['expérience. Les
stimulus extérieur au système nerveux,
informations sont multiples: sensorie[les,
constitué des nerfs, de [a moetle êpinière
tactiles, visuelles, kinesthésiques, vestibu-
et du cerveau. Cetui-ci décode les informa-
[aires.
tions sensorielles et les transforme en per-
> Cette notion de schéma corporel est com-
ceptions qui permettent de réagir au monde
ptexe. C'est un sujet d'étude pour [a neuro-
qui nous entoure.
biologie, [a psychanalyse, les neurosciences,
l'ergothérapie et Ia psychomotricité. Le toucher
> llécole maternette propose de nombreuses > Le toucher se fait par ['intermêdiaire de ré-
séquences d'apprentissage pour permettre cepteurs qui se trouvent sous notre peau,
à ses jeunes élèves de construire leur sché- dans [e derme. lls sont inégatement répar-
ma corporel. Le corps se vit, s'explore à tra- tis et leur densité est bien ptus importante
vers [a motricité et les cinq sens. Le [angage sur [e bout de nos doigts et sur nos lèvres.
contribue à sa structuration, les activités
graphiques n'étant pas les seules compo- Têtard enrichi Bonhomme complet L'odorat
santes des apprentissages. llenseignant > fotfaction ou odorat est le sens qui per-
est témoin de cette progression: il observe met d'analyser tes substances chimiques
l'évotution des dessins du bonhomme, re- votatites de l'air. ll reste encore notre sens
présentation qu'a l'étève de son propre le plus mystérieux même s'i[ est largement
corps à un moment donné. moins développé que celui de [a ptupart
> Attention, l'étève donne au psychomotricien des animaux. C'est un sens qui se fatigue
des informations sur le degré d'évotution rapidement, ce qui explique que ['odeur
de son schéma corporel. Si [es dessins dans une pièce n'est plus ressentie au bout
d'étève représentent une activité impor- d'un moment.
tante à ['écote materneIte, ['enseignant n'a i- > Les substances volatiles contenues dans
pas les compétences pour les anatyser ou ['air passent par les narines et stimulent les
se livrer à des tests du bonhomme. Tous les récepteurs otfactifs. En gagnant [e cerveau,
enfants du monde reproduisent ces mêmes ['influx entre en contact avec des zones dé-
dessins! Pour Varenka et Olivier Marc, its votues aux émotions et à [a mémoire. Ainsi,
retraceraient à [a fois l'histoire de ['enfant, une simpte odeur peut engendrer une êmo-
Bonhomme habil[é
mémoire du fcetus intra-utérin, de t'æuf fé- tion, faire resurgir un souvenir.
condé à ['enfant à naître et égatement ['his-
toire de l'évolution de ['homme, des pre-
mières bactéries à ['homo sapiens...

Ce qui peut poser problème


> Si [e corps ne doit pas être tabou, [a pudeur de chacun doit être respectée. Les
situations de contact doivent être cadrées. Nous proposons des jeux à deux avec
un éLève qui a un contact physique avec le corps de l'autre. L'enseignant étabtlt des
règtes: on ne fait pas ma[ et on ne met pas I'autre mal à t'aise.


Le goût L'oui'e
s À sa surface, ta tangue est composée de nom- > Iloreitte est ['organe qui permet de percevoir les sons. Sa partie visibte, le pavitlon, concentre
breux organes sensoriels appelés popilles. [e son vers le conduit auditif et jusqu'au tympan. Cette membrane transmet la vibration à
s Les bourgeons du goût se trouvent dans une chaîne de trois osselets: le marteau, I'enclume et l'étrier. Ce dernier appuie sur une
ces papittes. lls contiennent des récepteurs membrane refermant ['oreilte interne et qui transmet [a vibration au [iquide contenu dans [e
gustatifs qui permettent de discerner les limaçon, où ['information est transmise au cerveau via [e nerf auditif.
cinq saveurs fondamentales actuettement
identifiées: le sucré, le salé, I'acide, ['amer
Osselets: marteau,
et ['umami, dernière saveur de base identi- enclume, étrier
fiée en r9o8 pour décrire la saveur des glu-
tamates. Certains chercheurs décrivent une
sixième saveur correspondant à la réglisse
et réftéchissent à une septième saveur pour
le gras. Nerfs auditifs
> \ ces cinq saveurs primaires, iI faut ajouter Conduit
ls de chaque dégustation auditif
. Les arômes qui résuttent de ['excitation
des récepteurs olfactifs du nez par tes
Trompe d'Eustache
mo[êcutes dégagées par les atiments in-
Tympan i
gérés. Tout [e monde a déjà pu constater
:ue le nez bouché réduit considérable-
- ent [e goût des aliments.
. Les sensations trigéminales à savoir: Oreille externe Orerlle
moyenne
Oreil e interne

. le piquant qui vient de ['actlvation par des La vue


composants du poivre ou du piment des
> [ceil est l'organe de la vue. La lumière passe par la cornée transparente puis par ta pupilte,
récepteurs à [a douteur.
qui se rétrécit quand il y a beaucoup de lumière et se dilate quand il y en a peu. Le cristallin
- [a fraicheur qui vient de l'activation des
modifie ensuite sa courbure en fonction de [a distance de t'oblet observé pour obtenir une
-écepteurs du froid de la bouche par les
image nette, réceptionnée par la rétine, où se trouvent les cellules visuetles, les cônes pour La
ro[écutes de menthols et certains sucres. vision des couteurs et les bâtonnets pour la vision en niveau de gris. Iinformation est ensuite
.t'astringence qui est provoquêe par ['ac-
transmise au cerveau par l'intermédiaire du nerf optique.
.ivation des récepteurs tactites de la
:ouche qui resserre les tissus sous ['effet
:ar exemple des tanins contenus dans [e
.,1

' .. .Jtres sens, vue (pour ['anticipation) et


: rouT [e croquant) participent égale-
- . : La construction du goût.
Pupi[[e
' -: : oppement du goût est très cutturet,
, ,-,rendant des habitudes atimentaires.
, - .ommence chez [e fætus qui reçoit les Lornee /
des aliments consommés par sa
..:.r,.t
' ':let de l'amer est considéré comme un
=
. -.risme de survie pour ['espèce humaine,
.' :: nombreux poisons sont amers. Cette
, -.'.ion aurait pour rôte de protéger l'être
--.in et relève du réflexe.

le qui peut poser problème


' --= prentière approche des cinq sens en maternetle peut sembler anodine, voire simptiste. Or, on s'aperçoit vite de [a com-
=rité des situations car chez les é[èves, les cinq sens interfèrent sans cesse Ies uns avec les autres. L'utilisation des sens
,-'ait le ptus souvent de manière inconsciente. Les perceptions sont parfois subjectives et varient cl'un éLève à un autre.
I - - r découvrir L'étendue des perceptions sensorieltes à [a maternelte, iL est souvent indispensabte cle
' supprimer ta perception
.- ette qui est prédotninante. Ce n'est pas facile car certains élèves ne supportent pas qu'on [eur bancle les yeux. ll est alors
-=iérable d'utiliser un dispositif pour cacher I'objet, comme la boîte
à toucher, pour découvrir cet objet autrement que par Ia

Le vivant Le corps de ['enFant


lI est ptus efficace et motivant de commencer par traiter
Comment
les cinq sens ensemble. Pour votre organisation, inviter
organiser les parents à diriger un atetier, tout comme its sont invités
des ateliers pour les ateliers de cuisine. Chaque parent dirige un
sensoriels ? atelier différent et [a classe fait [a rotation des atetiers sur
[a journée'

Récupérer un carton et y découper au


cutter deux trous d'environ dix centi-
mètres de diamètre. Agrafer sur [e pour-
tour de chacun des trous une chaussette
assez [ongue dont les pieds ont'été
découpés pour faire des manchons. Dé-
couper Ia face opposée à celte des trous
pour ptacer facilement les différents ob-
iets ou prendre une boîte avec couvercle
pour pouvoir ['ouvrir facitement. Peindre
et décorer [e carton.

lmprimer les [unettes proposées dans [e DVD-


Rom au format A3, les découper et placer des
morceaux de plastique transparent de couleur.
Les intercataires de ctasseur ou les chemises
en plastique fonctionnent égatement. Préparer
des [unettes avec un seu[ æil découpé, pour
l'æit gauche et pour l'æit droit, des lunettes
avec d'autres tai[[es d'ouverture. Utitiser un
papier cartonné suffisamment fort pour que les
lunettes ne cassent Pas trop vite.

20
Mou
Coussin, plusieurs
éponges attachées
ensemble, matérieI en
plastique mou et dé-
formable de [a salle
de jeu...

Le parcours pieds nus offre


à ['élève [a possibitité de
marcher sur des é[éments aux
Dans les
touchers très divers.
Pour réaliser ce parcours,
ma sins
récupérer des morceaux de
de tissu
matériaux de forme rectangulaire Rugueux
de dimensions 3ox4o sur [equel
Protège-éviers placés à
iI pourra poser ses deux pieds. I'envers pour utiliser Ies
Le matérieI de sa[[e de jeu peut ventouses, dos d'éponges
égatement servir. fixés ensemble, sets de
réaliser table en fibres tressées...

taetile pieds

Lisse Vous pouvez éga-


Sous-main de lement utiliser des bacs
bureau... et les remptir de graviers, de
coton, de morceaux d'écorce,
B uæsxâ d'eau, en prévoyant une serviette
après [e bac. Si vous n'êtes pas trop
Matériel de salle de
maniaque, remplissez-[es de semoule,
ieu à picots, pailtas-
ça ptaît beaucoup aux étèves mais i[
son en paitte, paittas-
faudra passer le balai ensuite!Pour
son en ptastique à
limiter les satissures, placer le bac à
eau après [e bac à semoute. La
semoule tombera dans ['eau
et moins ai[[eurs.
CORPOR

F
=

=
lrJ

ORGANISATIONS VARIÉES
ACTIVITÉS RITU ELLES
Libre Comptines et rondes
> lI existe beaucoup de comptines et de rondes dans lesquetles on fait intervenir à chaque fois une
Matériel partie du corps. En suivant la même structure, iI est facite d'inventer de nouveItes strophes pour
les albums inducteurs
cibler une partie particulière.
> Exemptes de rondes: Sovez-vous planter les choux - Rond, tout rond - Dans mon chAfuou, y'o un robot
- Jean Petit gui donse.

leux de relaxation en binôme


> Un étève agit sur un autre par petit massage, tapotement... Ceta permet à t'élève passif de res-
sentir des parties de son corps notamment celtes auxquelles il n'a pas facitement accès, [e dos,
['arrière des cuisses.
> Ces exercices doivent évidemment être ludiques et raconter guetque chose. Cetui qui agit utilise
différents gestes avec les doigts, les mains, ceta doit toujours être agréable et respectuéux.
ll est où ?
Christlan Voltz O Éditions du Rouergue
. Laver la petite voiture. Un élève se recroqueville en voiture et l'autre fait les gouttes d'eau,
. zoo7. t3,7o€ savonne, essuie, saupoudre de pailtettes...
o Prendre une douche. L'étève est debout, «ta douche» est derrière [ui et iI procède comme pour [a
petite voiture.
o Préparer une pizza. Un êlève est atlongé sur Ie ventre. Le cuisinier pétrit ta pâte, [a roule,
[a recouvre de sauce tomate, y ptace champignons, otives...

Va-t'en Grand Monstre Vert!


Ed Ember ey O L'école des loisirs
'1996'72,2a€

Découvertes d'albums
> Dans ['album llestoù 7, un bonhomme en matériaux détournés apparaît au tur et à mesure qu'un
petit bouton Ie cherche dans ['univers enfantin et poétique de Christian Vottz.
> L'atbum Vo-t'en Grand MonstreVert!fai| apparaître et disparaître les différentes parties du visage,
Agothe ce qui permet de travaitter sur ce lexique.
Ddr, d -ô doe e.lea--LrA-.ec 5a.rAlir
O L'é.ole des 1o;t115.2se2.5,6o€ > Dans Agothe, [e corps d'un étève est exploré petit à petit par une fourmi. Un point de vue original
pour travailter les parties du corps.

Représentations
> Beaucoup d'activités artistiques sont possibles pour représenter Ie corps:
- en votume avec de ta pâte à modeler, des Ctippo ou d'autres jeux,
- en dessin,
- à [a peinture.
> Par contraste ou par analogie, Ia comparaison avec [a représentation du corps d'animaux d'étevage
contribue également à [a construction du schéma corporeI de t'élève.

22
Janvrer > JUrn

septembre > juin

D EM I -CLA55E
SALLE DE MOTRICITÉ
25 minutes POUR UN PETII, LE CORPS EST REPRÉSENTÉ PAR UNE BoULE ET DES TRAITS. TRAcER LE CoNToUR DE cE coRPS DoIT LUI
tAtRL pRENDRE coNsc.tNct eur LLS MLMBRES o\T UNE ÉpAtsstrjR t- euL LE lRoNc coRRESpoND DAVANIAGE À uN
cYLTNDRE eu'À UNE BouLE.
Matériel
- r grande feuilte à la taille Organisation
::s étèves, d'environ r,5om de
.c'.lgueur et o,8om de largeur > L'enseignant constitue des binômes qui se répartissent dans [a salle de jeu. Un élève se couche sur
- r craie de cire [a feuitte de papier [égèrement ptus grande que lui,
> Au préalabte, ['enseignant a dêcoupé une feuitte par binôme et les a disposêes dans Ia salte de jeu.
Contour ressenti par [e toucher
> L'élève accroupi fait [e contour du corps de son copain avec [a main. Cela permet à t'étève couché
de ressentir [e contour de son corps grâce au contact et à ['autre de visuatiser une silhouette.
Contour matérialisé par un tracé
> L'élève accroupi réatise [e contour du corps de son copain avec une craie en cire, pas tachante.
> Si nécessaire, I'enseignant rectifie les tracês des étèves, en général trop [oin du corps.

ATELI ER5
]U]S CLASSE ENTIÈRE
30 + 15 minutes Structuration
> De retour en classe, les sithouettes de t'étape précédente sont
Matériel
:s sithouettes de l'étape découpées par un adutte. Chaque élève pourra peindre [a sienne
précédente au routeau sur de grandes tables.
- de [a peinture > Chacun se reconnaît et découvre son corps reprêsenté à taitte
- des routeaux
réelle. Les élèves se repositionnent à ['intérieur pour vérifier
l'exactitude des dimensions.
> lls observent [eur corps, nomment les différentes parties: [a tête,
les bras, les.iambes et [e tronc dont on se rend bien compte ici
qu'iI n'est pas rond.

Le vivant Le corps de ['enfant


F
z,

IrI

TourES LES sÉnrucEs oE motnrcrrÉ coNTRTBUENT ÉvroEnurut À LA coNsrRUcrtott ou scHÉmn coRPoREL oe r'ÉrÈvs
DÈs LoRS eu'ELLES sott exprtctrÉrs: couRtR, sAUTER, GRtMpER, RAMpER, RouLER, LANcER, ATTRAPER, vlsER, DANSER,
REMUER, oNDULER . AUTANT D'AcloNS ootr r'ÉrÈvE pREND D'AUTANT pLUS coNSctENCE LoRsQU'tL LES vERBALtSE, LoRS-
QU,IL oBSERVE SES PROGRÈS ET DEVIENT PLUS PERFORMANT,

LE5 RoNDES EI ]EUX cHANTÉS PERMETTENT ÉGALEMENI DE NOMMER TOUTES LES PARTIES DU CORPS APRES LES AVOIR
MOB LISEES.

LT copps ST V,T, SE oARLI: IT DESSIN DU BoNHoMMI NE CONSTPLI- PAS LE SCHEMA CORPOPTI MAIS MON-RE LA RTPPÉ.
sENTATToN qu'ru n r'ÉrÈve

LA sEeuLN(L À vil\'R ES- uN MoMt \T DANS volRE pRoGpaMMATtoN DE MorRr.r-a ET \E sE IARûut ÈvtDtMME\- PAS
o'Êrne r'uru euE MoMENT où oN pREND coNsctENCE DES cAPAclrES MorRlcES DE soN coRPS

S VoUS AVEZ pnÉvu oe TRAITER LE cHAPITRE DE LA LocoMoTIoN CHEZ LES ANIMAUX, PRATIQUER CES ETAPES EN PA.
RALLÈLE ou EN DtFFÉRÉ pERMETTRA nux ÉrÈves DE coMpARER LEURs DÉpLACEMErurs À crux DES ANtMAUx ou DE FAIRE
uLtÉnrrunenEur DES RAppRocHEMEurs (voin PtGEoN voLE encrs 58 À 63).

CLASSE ENTIÈRE
SALLE DE MOTRICITÉ
25 minutes Situation inductrice
> Au préatabte, les étèves ont découvert Le carnavol des onimaux de Camitte Saint-Saëns et vont en
Matériel
-r satte de leu pour imiter des déptacements d'anlmaux.
CD du CarnavaI des animaux
de Camille Saint-Saëns Consigne
> Choisissez un onimol et déplacez-vous comme lui dons lo solle de ieu. Recommencez en imitont
d'outres onimoux!
> Laisser un temps pour qu'un maximum de déplacements aient été mimés. Relancer en vatorisant
certains mimes pour inviter [es autres élèves à changer de déptacement.

Questionnement
> Et vous, comment orrivez-vous à vous déplocet ?
> llenseignant [aisse [es étèves chercher Ieurs possibilités motrices. ll Ies rassembte pour une mise
en commun: les élèves montrent et verbalisent. Évidemment it faudra faire un tri parmi les fantai-
sies retevant ptus de [a danse pour cibter Ies déptacements réatistes.
> Le recentrage «qu'est-ce que tu foîs dans la cour, dons lo solle de jeu, dehors dans la rue, dons lo
noture?...r, permet d'éliminer et d'identifier des déptacements qu'ils ne pratiquent pas.
Conclusions
> Les étèves ont explicité [es déptacements suivants: sauter, grimper, ramper, marcher, courir.

24
CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
20 minutes Verbalisation, catégorisation et répertoire des déplacements
> De retour en ctasse, ['enseignant demande à ses élèves de lui citer à nouveau [es déptacements
Matériet réalisés dans [a salte de jeu. Au fur et à mesure, ['enseignant présente les pictogrammes des
: r-:.nmes des déplacements
déptacements (matériet page 6r) et les explique . Cette corte veut dire souter, morcher, courir...
-,.érieI page 61 et DVD-Rom)
Discussion autour des déplacements NAGER et VOLER
> ll me reste deux cortes de déplocement dont vous ne m'ovez pos porlé. Certains onimoux arrivent à se
déplocer de cette foçon, de quels déplocements s'ogit-il ?
> L'enseignant donne des indices pour permettre à ses étèves de trouver nager el voler.
> Et vous, orrîvez-vous à voler, à noger ?
> Les étèves prennent conscience qu'ils ne sauront jamais voter avec [eur corps.
Hiérarchisation des déplacements et conclusion
> L'enseignant aide [es étèves à prendre conscience de leurs capacités motrices et à hiérarchiser les
déplacements selon [eur fréquence: Quels déplocements fois-tu le plus souvent, quelquefois? euel
déplocement dois-tu encore opprendre ? Quel déplocement ne souros-tu iomois foire ?
o 1e sais marcher, courir, grimper, sauter, ramper. Bientôt
le saurai nager sans bouée, mais.je ne
saurai jamais voler.

I:ELIER DIRIGÉ DE LANGAGE


DE6À8ÉlÈvEs
2o minutes
> L'enseignant pose les cartes-images face retournée sur la table (cartes-images 4
DVD-Rom et cof-
MatérieI
fret). Les pictogrammes des déplacements sont également posés sur ta table mais face visible.
-.-,=s-images 4: déplacement
-= é[ève (DVD-Rom et coffret) > Retournez une corte, dites ce que vous voyez, et cherchez lo carte des déplocements qui correspond.
- pictogrammes > Chacun retourne une carte et verbatise ce qu'iI voili c'est une petite fille, elle noge.
des déplacements > Un étève prend le bon pictogramme et l'associe à sa photo. Les autres vatident ou non la réponse.
-..ériel page 6r et DVD-Rom)
Prolongement pour associer les organes au déplacement
> On vo réfléchir pour trouver ovec quelle partie du corps on peut marcher, courir, souter...
> Les étèves proposent leurs réponses. L'enseignant intervient pour faire amêliorer les réponses.
Conclusion

^*..?*t" ?* ** N* y N*
.?** .)" yPÀ,o.
eL m,,>
.fu f.y", u.iy,Nilk mntnt», r\,et,
.a
.Wm
eL r."et» yæÀ,5
. a 0 I
Jou\ hJJ/-.qver;
oA ..lên ^n,*At^o}*
0,
toiJE -o.Tt^.
f*

ACTIVITÉ INDIVIDUELLE
25 minutes
Trace écrite individuelte
Matériel
-r photocopie par étève > L'étève décrit les illustrations et nomme à nouveau [e dêplacement associé à chaque pictogramme.
- - -Jment page 26 et DVD-Rom) > Colle l'étiquette des déplacements ô côté de l'illustrotion correspondonte.
- ciseaux et colle

Le vivant Le corps de l'enfant -:l§


Associer un déplacement à son codage.

Cotte t'étiquette des déptacements à côté de ['i[lustration correspondante.

o
E
o
J
o
l,
|n
t(ÿ
L
F

o
|,
o

ô-

,= rÉ

.uE
@o

f
_IT -I -r -..]

I I
l I

L
L

'^
II
$i I .,,
I _.1
I

L
LE CORPS DE I.'ENFANT L

F
- ARTICULÉ
@
@ conscience de ses
lrl
J I et de leurs

ACTIVITÉS RITUELLES
2() minutes
lmprégnation de comptines sur le schéma corporel
T"riu:ii > Les étèves connaissent des comptines dansées, teltes que Jeon petit qui donse, Savez-vous plonter
des choux... En regroupement ou en motricité, t'enseignant tes modifie pour faire intervenir les
épaules, les coudes, [es poignets, le cou, res hanches, les genoux, les chevilles.

Jacques a dit
> jouer à Jocques a dit permet de réinvestir [e vocabulaire, mais également d'utiliser un verbe d,ac-
tion en relation avec les articulations.
> Jocgues a dit: plie tes coudes, tourne les poignets, bolonce tes honches, penche lo tête en orrière, fais
un rond ovec tes bros, monte tes épaules...

ornrcÉ or LANGAGE
oE6À8Ér-Èves
zo minutes Situation déclenchante
> L'enseignant a apporté un mannequin articuté en
Matériel
annequin articu[ê en bois bois et laisse Ies é[èves le maniputer librement.
Verbalisation et constatations
> Chaque étève présente aux autres une attitude
du mannequin. L'enseignant fait nommer les ar-
ticutations manipulées. Les autres élèves imitent
la posture du mannequin.
> Certains ont remarqué que ['on ne peut pas faire
ptier les bras et les jambes du mannequin dans
les deux sens. Les autres se rendent compte qu,ils
n'arrivent pas non plus à te faire avec leur corps.
Elargissement de la recherche
> À partir de ces constatations, l,enseignant incite ses étèves à alter ptus [oin.
r

> Cherchez les mouvem1nts possibles et impossibles faire ovec les coudes, les poignets,
à les genoux,
les chevilles, les honches et le cou. Bougez lentement pourne pas vous foire mol.
-
> Les étèves explorent [eurs capacités motrices. lls se mettent évidemment debout à t,intérieur du
coin regroupement pour avoir de ta ptace pour se mouvoir, ils échangent tibrement entre eux. puis
chacun vient faire part de ses observations.
Observations, constatations et conclusions
, n, U" k"^rÀ"" "t ?*» J-*l!-o a^r.»
?n
lnr»vnart
en urv trsttb, ou, d,o.,rL,o, L:"rt.-.
y@^Jrt ù:n n b" rln hrp*, ),o ræ. poJr& ÿ))ù
u lJ' "f 0 I I

Le vivant Le corps de ['enfant


CLASSE ENTIÈRE
SALLE DE MOTRICITÉ
20 minutes à renouveler lnitiation au yoga
> Les séances de yoga se pratiquent dans [e
Matériel catme, avec quelques rituels à instaurer: dispo-
le livre-CD inducteur
ser les tapis en cercte, se mettre en chaussettes
pour être à ['aise, s'asseoir en petit yogi entre
chaque posture, réveitter [e corps en le massant
avec des papouilles.
> L'enseignant expticite les bienfaits du yoga:
être soupte comme les animaux du livre, être
calme pour se sentir bien, être fort pour tenir en
êquitibre.
Mon oremier livre de Yooo
Gilles Diederlchs et IVlarlon Bliiet > De séance en séance, les étèves dêcouvrent de
O Nathan . 2oo9.15€
nouveltes postures. Le CD indique tout ce qu'iI y
- r tapis par élève
a à réatiser, les musiques ou chansons main-
tiennent un ctimat de concentration accrocheur.
Verbalisation
> À ta fin de [a séance, tes élèves verbatisent ce qu'its ont réalisé.

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8ÉLÈves
30 minutes Présentation et fabrication
Matériel
> Les élèves observent [a photocopie et essaient de deviner ce dont it s'agit (matériet page 29 et
* Par élève: DVD-Rom).
- r photocopie
des membres du > L'enseignant exptique t'objectif et [e déroutement.
pantin sur un papier [égèrement
cartonné (matérieL page 29 > Vous ollez fobriquer un pontin en popier, gui pourro s'articuler comme le pontin en bois.
et DVD-Rom) > Découpez la tête, le tronc et les membres du corps.
- crSeaux
-r > Percez choque trou ovec I'oiguille de piquage.
aiguilte de piquage
- 12 attaches parisiennes > Reconstituez le corps du pantin.
- sandwich de cartons
> Superposez les trous correspondonts oux orticulotions et enfilez I'attache porisienne.

Utilisation
> Lorsque le pantin est réatisé, les êlèves [e maniputent et forment différentes postures.

ACTIVITÉ INDIVIDUELLE
20 minutes
> Au préalable, [es êlèves ont nommé les articutations du pantin à ['enseignant. ll les a écrites sur
Matériel des modèles à disposition des élèves. lI réalise rapidement à côté de chaque mot un dessin pour
- r photocopie d'un pantln permettre à ses élèves d'identifier chaque mot en autonomie.
en paprer
- crayon de papier Consigne
- bandeletLes de papier pour écrire
> Écris le nom des articulotions du corps et trace une flèche pour lo relier à I'illustrotion.
les mots modètes
> Les étèves annotent leur photocopie du pantin en écrivant les noms des principates articulations.

PROLONGEMENT

> Des pistes d'activité autour de Keith Haring sont proposées dans ['ouvrage Hors-d'æuvre d'arts de
Patrick Straub chez ACCÈS Éditions.

28
Le vivant Le corps de t'enfant §§
tE5 CINQ SENS

F
=

lr|
J

ATELIER DIRIGE
DE6À8ÉlÈvrs
purs À L'eccuett
Questionnement
r5 minutes > À quoi nous servent nos moins? À attroper, à manger, à faire les marionnettes, à peindre...
> pour t'êtève, [a main est engagée dans I'action et it n'explicite que peu son rôle dans [a perception.
Matériel
- 8 petits sacs en t ssL Activité de découverte
fin contenant chacun:
-rclé > llenseignant propose d'utiliser ses mains autrement et pose les petits sacs sur [a table.
- r bitle > Voici des petits sacs ovec un obiet coché à ?inté-
- z bitles
rieur. À vous de me dire ce qu'il y o dedans sons
-3 bittes ou ptus selon [e niveau
- r paire de ciseaux ouvrir le sac.
-r CtiPPo > Les élèves palpent spontanément et s'échangent
- 1 petite voilure les sacs.
-rdéàjouer
Verbalisation
> lts proposent, nomment, contestent et valident
le contenu de chaque sac.
Conclusion
> À quoi ont servi vos moins ? À toucher pour savoir
ce qu'il y a à l'intérieur des socs.

ATELIER DIRIGE
DE6À8ÉlÈvrs
PUIS À L'ACCUEIL Présentation du matériel
30 minutes > L'enseignant montre et fait nommer les objets sélectionnés. lI exptique l'utitisation de ta boîte à
toucher.
Matériel
*rboîteàtoucher > Plongez vos moins dons les trous, touchez l'obiet et dites-moi ce que vous ressentez.
* Des objets durs et mous:
- pâte à modeler
- cube en bois
- balle en mousse
-bitle
* Des objets piquants et doux:
- brosse à cheveux
- cure'dent
- fourchette
-Ptume
- coton
- Fausse fourrure
)k Des objets Iisses et rugueux:
- savon
- cuittère à soupe
- CliPPo
- caittou avec asPérités
- gatet [isse Verbalisation
-éponge à récurer
> Chacun passe à tour de rôte. lJenseignant choisit les oblets pour faire anatyser des sensations
* Des échantiltons de malières
pour le classement contraires et ptace dans l'ordre suivant: un objet qui pique, un oblet doux, un obiet mou, un objet
dur, un oblet rugueux, un obiet [isse.
> Un oblet [isse est souvent ressenti comme doux. La diffêrence entre piquant et rugueux est difficite
à percevoir. Avec des PS, quatre sensations suffisent: dur, mou, piquant et doux.
Verbatisation et classement
> Les étèves nomment les sensations ressenties et regroupent [es obiets seton les sensations. fen-
seignant [aisse Ies discussions s'engager et encourage ses étèves à justifier Ieurs choix.
> Pour les matières que les étèves ont du mat à quatifier, les inciter à utitiser [a joue pour mieux en
ressentir l'effet tactile.
> En MS ou en GS, ['enseignant aioute un ctassement où apparaît [a notion de contraire.

3o
@ @ (ô ""pt".bre>
juin

DEIVII-CLASSE
:1--: DE MOTRICITÉ
:5 minutes à renouveler
> Les étèves sont pieds nus.
Matériel
-sarcours pieds nus > Posez les deux pieds sur chaque topis et observez ce que vous ressentez. Avoncez de tapis en topis.
-:-quette d'eau iroide Premier passage
' :i'ouette d'eau tiède
- 1 serviette > Dans un premier temps, [es étèves découvrent [e parcours. Lorsqu'its ont fini, l'enseignant les
invite à s'exprimer de façon spontanée: ici c'est doux, là ça pique, là-bos ço me chatouille.
Deuxième passage
> L'enseignant choisit quelques étèves et [eur précise où se placer: ollezà unendroitoùc'estdoux.
Les étèves se placent chacun sur un tapis doux

Troisième passage
> Pour ce passage, ['enseignant a supprimé les bassines d'eau. lt constitue des binômes: un étève
a [es yeux bandés et un autre ['emmène doucement par [e bras sur différents tapis. À chaque fois,
['élève avec les yeux bandés exprime son ressenti à son copain : là, ço pique!

CLASSE ENTIÈRE
SALLE DE MOTRICITÉ
20 minutes Présentation de I'activité
> Les étèves se regroupent en binômes et se
Matériel placent sur un tapis: un étève se couche sur le
* Par binôme:
ventre, un autre s'assoit à côté de lui. Distribuer
- r tapis

-
r ptume
r petite balle
quatre oblets à chaque binôme. J
> Touchez le dos de votre copain ovec un obiet sons
r boule de coton le lui montrer. Bougez I'objet sur le dos sons foire
r boule de papier
mol. ll doit deviner ce que vous ovez choisi.
Verbalisation et ressentis
> Les étèves mentionnent le côté agréabte et
ludique de t'activité. Seule [a pointe de [a plume
peut piquer, les autres obiets procurent des
sensations douces ou qui chatouitlent.

Questionnement et conclusion
> Dons votre corps, qu'est-ce qui vous o permis de ressentir ce gue faisoit le copain ?
> À partir des réponses des étèves, ['enseignant oriente [e questionnement pour passer de [a ré-
ponse mondosà [a réflexion mo peau et aboutir à:
.E:"ot?^ r\.pn , oal n.e yvn,eL d,e rre»tsnL;n d/.»,cerrtlr;f;a+w.
I I

Le vivant Le corps de t'enfant È:


@@@

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ét-Èvgs
3o minutes Présentation du matérieI et exPloration tactile
> Les étèves touchent et nomment te matériel êparpittê sur [a tabte. llenseignant fait nommer ce qui
Matériei est connu des élèves et apporte [e vocabutaire manquant.
-ptume, coton, cure-dent, éponge à
gratter, fausse fourrure, Question nement
laine vierge
- différents papiers texturés récupé- > Comment pourroit-on closser ces différents motérioux?
rés tets échantitlons papier peint > Les étèves vont certainement proposer un classement par couleur, par usage.
- carton ondulé
- papier de soie
> Si [e ctassement par sensation n'est pas apparu spontanément, l'enseignant demande à ses élèves
- papler emery de fermer les yeux, de toucher tes matériaux et de reformuter [a question.
- papier bulte > Comment peut-on closser les mstérioux qusnd on o les yeux fermés ?
- toile cirée tisse
-protège-cahier > On pourrait les classer comme [a dernière fois avec les objets: ceux qui sont doux, ceux qui sont
- feutrine Iisses, ceux qui piquent, ceux qui grattent ou qui ont du retief.
-balton de baudruche
- corde Classement
> Les étèves rêpartissent les matériaux selon Ieur sensation tactite. Pour mieux sentir la sensation,
ils peuvent frotter ['obiet sur leur ioue.

L,ENSEIGNANT GARDE pRÉctEUSEMENT cE MATÉRIEL cLAssÉ pouR LA RÉALtsATloN DU LIVRE TACTILE DE r'ÉrlpE sutvnlrE

ATELIER DIRIGÉ
OU AUTONOME
DE6À8Ét-Èvrs Présentation et fabrication
4x3o minutes pour les Ps > Le projet est de réaliser un [ivre tactite de quatre pages:
30 minutes pour les GS . 1è'" page: doux comme un mouton, ' 3€ page: rugueux comme un crocodite,
Matériel
. 2" page: piquant comme un hêrisson, o 4e page: lisse comme ma peau'
*Pour le groupe: > Présenter [es matériaux, soit tous (pour les GS), soit une partie du classe-
-Les rratériaux de ['étape 5 ment à chaque étape.
-de la cotle btanche
> Pour chaque page, les élèves collent ['animal au centre de la feuitte
* Par étève:
-4 feuitles de papier Canson A4 Canson. Puis its cottent autour les matériaux correspondants
de 4 couteurs d'un carré de roxro cm (doux, piquant, rugueux ou lisse) qu'its choisissent.
-les pl.otocopies du poussin. > Relier [es pages avec une spirate.
crocodite, visage de bébé,
et hérisson (DVD-Rom) > Une séquence atternative sur [e toucher est disponible dans le cha-
- r spirate pour relieuse pitre sur tes matériaux (Ço grotte ou Ça pique? pages 724 à rz9). Plus
axée sur les matériaux, elle consiste à créer un nid douittet pour un
animal après avoir trié des échantiltons de matière.

32
LE CORPS DE t'ENFANT L

aliments selon leur saveur

CLASSE ENTIÈRE
âPS DE COLLATION
10 minutes Situation inductrice
> L'enseignant annonce [a cotlation comme un moment de jeu.
MatérieI
- > le vous oi préporé un goûter de fruits. Vous ollez le déguster dans I'obscurité, ce sero plus rigoto !
r bol par élève
r: : -r--'rn'res, de poires, A votre ovis, allez-vous reconnoître ce que vous ollez monger dons le noir?
:. -.--". de clémentines
- .-. s dans chaque bo[ Présentation et déroulement de I'activité
> Les étèves s'assoient à table et découvrent rapidement [e contenu du bol. L'enseignant assombrit
la classe et invite les élèves à goûter. Pendant qu'ils mangent, ils vont repérer tes bruits engendrés
par les fruits croquants et être surpris par [e jus qui sort de ta ctémentine mordue à pleine dent.
> Ne pas savoir du tout ce qu'ils vont manger btoquerait beaucoup d'étèves. C'est pourquoi te fait
d'avoir observé [e contenu du boI est nêcessaire.
Verbalisation
> Les élèves racontent leur perception et nomment les fruits qu'its ont peut-être reconnus: [a pomme
et [a poire croquent, [a banane non, et [a c[émentine a du jus qui coute. Même quand il fait sombre,
on reconnaît les différents goûts.

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ér-ÈvEs
3o minutes PouR LES Ps,5E LtMtrER AUx ALTMENTs sucnÉs rr serÉs Alouren LES ALTMENTS AcTDES pouR LES MS ET LEs ALTMENTS
AMERS PouR LES GS. VÉRlFlER LEs RtsQUEs o'nLLrnctes ET LES courul\,1ES cuLTURELLES ET RELIGIEUSEs AVANT DE FATRE
MatérieI GOUTER QUOI QUE CE SOIT, NOTAMMENT LE ]AMBON.

. .-. :rtes de 4 couLeurs


(44q+z) Présentation du matérie[, de t'activité
-=- > sucrés: confiture, > L'enseignant lait nommer Ies différents ati-
- e[, chocolat blanc, ments et présente la consigne. levoisvous
yaourt aux fruits
'::s alîments acides: foire goûter choque oliment, à vous de me dire
:'--= citron, cornichon, ce que vous ressentez.
- :es aliments salés:
- :. 'romage salé (féta) Déroulement et verbalisation
- ::s atiments amers: > L'enseignant fait goûter chaque échantilton.
: .. - rir à 85 %, endive
Pour faire ressortir ['amertume du chocolat
noir, i[ [e présente après le chocolat btanc.
Pour faire ressortir l'acidité du yaourt nature, il
le fait goûter après [e yaourt aux fruits.
> Les étèves commentent leurs ressentis: c'est
bon, c'est sucré, ço pique, c'est salé, j'oime ou
pas...

Classement en fonction des quatre saveurs


> fenseignant fait poser à ses élèves les atiments sur des assiettes de couteur au fur et à mesure
qu'ils ont été caractérisés: une couteur pour les aliments sucrés, une autre pour les aliments
acides, [es atiments salés et [es aliments amers.

Le vivant Le corps de I'enfant


ATELIER DIRIGE
DE6À8Ét-Èves
zo minutes Présentation de t'activité
> llenseignant a entevé les étiquettes des bou-
Matériel teitles. ll propose à ses étèves de goûter un
- jus de banane, ius de kiwi.
jus d'ananas, jus de raisin, morceau de fruit, de goûter chaque jus et de
jus de pomme retrouver de queI fruit iI provient.
- banane, kiwi, ananas, raisin,
pomme en petits morceaux Dégustation et verbalisation
> Les étèves goûtent chaque fruit et tes nomment.
L'enseignant remplit un gobelet d'un jus de
fruit: [es élèves décrivent et comparent les sa-
veurs. lls doivent ensuite associer [e ius de fruit
au fruit déjà goûté.

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8ÉrÈvrs
20 minutes Présentation du matériel et questionnement
> L'enseignant présente les pots sans nommer [eur contenu et précise que ce sont tous des atiments
Matériel
- 1 pot de sucre que I'on peut manger. lI pose [a question i qu'est-ce que c'est?
- r pot de sel > Les atiments sont tous btancs, it est difficite de les identifier visueltement. L'enseignant attend celui
- r pot de noix de coco râpée qui va proposer de les goûter au préatabte pour les reconnaître et non de iouer aux devinettes.
- r pot de farine
- 1 pot d'amandes en poudre Dégustations et identifications
> En les goûtant, tes êtèves vont reconnaître facilement [e sel, [e sucre, [a farine. La noix de coco et
['amande en poudre sont ptus comptexes à identifier et nécessitent de faire appet à des saveurs
rencontrées Iors de recettes faites en ctasse ou à la maison.

34
ATELIER DIRIGE DE LANGAGE
DE 4 ÉLÈVES
15 minutes Rappels des différentes saveurs
> Les élèves rappeltent [e ctassement de t'étape 2 et citent pour chaque saveur un atiment: acide
Matériel comme Ie citron...
* par étève:
- r grilte de toto (DVD) Présentation de cette activité sous forme de jeu de loto
* Pour le groupe: > L'enseignant montre et explique chaque gritte (DVD-Rom). Le nombre de gritles augmente seton [e
' :aries-images 5: loto du goût
(coffret et DVD-Rom) niveau de classe: uniquement sa[ê et sucré pour les PS, acide en plus pour les MS et amer pour
les GS.
> Voici lo grille pour placer les aliments sucrés, celle pour les oliments solés (celle pour les aliments
ocides et celle pour les oliments omers). Je vais montrer des cortes ovec un oliment, à vous de me lo
demonder si I'oliment a la saveur indiquée por votre plonche.

Déroulement du jeu
> Les quatre êlèves se répartissent [es quatre
griltes. Chacun Ia remplit avec les cartes des
aliments (cartes-images 5 DVD-Rom et coffret).
> L'enseignant présente une carte aux joueurs et
nomme l'atiment: voici lecitron!
il
tI > te prends le citron car i'oi lo grille ocide et le citron
est acide !
> Le temps de leu se prête à une discussion sur
la saveur de chaque aliment. Certains élèves
contestent l'attribution de cartes: non, le choco-
lot noir, je me roppelle, ilest amer, pas sucré !
Conclusion

Trace écrite individuelte


> L'enseignant peut photocopier les planches comptétêes avec les cartes correspondantes
pour constituer une trace écrite à distribuer aux élèves.

ATELIER CUISINE
3r: minutes de préparation
+ 45 minutes de cuisson
> Préparer [a pâte avec [es élèves à partir de [a recette 1 présente dans le DVD-Rom et le coffret.
> Demander l'aide de parents pour cuire une crêpe à couper en quatre ou quatre mini-crêpes par
Matériet
:-:: ents et ustensiles de [a étève. Les garnir de confiture de fraises, de jus de citron néanmoins sucré, de tarama ou de fro-
::::.: r (DVD-Rom et coffret) mage salé type féta, de confiture d'oranges amères ou de chocotat noir.
> Pour comparer les saveurs, goûter chaque mini-crêpe dans ['ordre suivant: ta crêpe sa[ée, [a crêpe
acide, [a crêpe amère et la crêpe sucrée à [a confiture de fraises.
> Faire expliciter sa saveur pour chaque crêpe.

Le vivant Le corps de l'enfant §§


LE CORPS DE t'E\FANT LE5 CINQ SEHS

F
=

lrl
J

CLASSE ENTIÈRE
À cnneue occAStoN
TOUT AU LONG DE I'AruUÉC
> Exptoiter tes différentes activités rituettes ou liées à des projets pour rendre les êlèves ptus rêcep-
Iibre
tifs aux odeurs.
Matériel
. Lors du Iavage des mains, verbatiser ['aspect agréabte et différencier [es différents savons.
- en fonction de l'occasion . Lors de ta réalisation de recettes, [aisser un temps pour sentir tes atiments odorants ou non,
humer les odeurs qui sortent du four.
. Lors de moments de relaxation basée sur [a respiration, vaporiser des essences de parfum et respirer,
se boucher les deux narines et constater qu'on ne sent ptus rien. Se boucher une seule narine et sentir
àmoitié, inverser et se boucher l'autre narine, dégager [e nez pour respirer et sentir pleinement.

ATELIER DIRIGE
DE6À8ÉLÈves
PUtS À ÙACCUe[ Présentation du matériel
3o minutes > L'enseignant montre [es pots remptis. lI fait nommer ce qu'ils contiennent.
Matériel Consigne et activité
* 9 pots contenant chacun: > Prenez choque pot et sentez son contenu.
- quartier d'orange
- quartier de citron > Les étèves sentent et découvrent l'odeur de chaque ingrédient. 5i nécessaire, ['enseignant inter-
- bâton de cannelte vient pour faire circuler [es pots et renommer.
- lavande
- pâte à tartiner au chocolat Verbalisation
-ctous de girofle > ll invite [es étèves à s'exprimer sur [eurs ressentis.
- vlnalgre
-eau de fleur d'oranger > Quelles odeurs sont ogréobles pour vous ? Quelles sont les odeurs que vous n'oimez pos ?

ACTIVITÉ DIRIGÉE EN BINôME


À I'nccuEtt-
5 minutes à renouveler Réinvestissement et tri
sur la semaine > Reprendre [a même activité mais cette fois en bandant [es yeux. L'enseignant fait sentir tes diffé-
rents pots à un autre êlève qui a [es yeux bandés. Un étève remptace I'enseignant.
MatérieI
- r foulard > Une fois qu'iI a senti Ie pot, t'élève essaie d'identifier ['odeur. lt dit si ette est agréabte ou non. lttrie
- 10 pots chaque pot en le ptaçant dans la catégorie des odeurs qu'il aime ou dans celle qu'il n'aime pas.
- quartier d'orange, quartier de
citron, cardamome, lavande, pâte
à tartiner au chocotat. clous de
girofte, sauce nuoc'mâm, morceaux
de savon. vinaigre,
eau de fteur d'oranger,

36
."o,",bre> juin
@@@

ATELIER DIRIGE
DE4À6Ér-Èvrs
zo minutes Présentation du matériel et consigne
> Les étèves nomment les ingrédients dans les pots transparents. L'enseignant leur présente les pots
MatérieI opacifiés recouverts d'un peu de coton pour cacher ['atiment tout en laissant passer ['odeur: vorci
-Z pots transparents
-7 pots opacifiés des pots masqués. À fintérieur, il y o les mêmes ingrédients que dons les premiers pots. Grôce à leur
' coton odeur retrouve les pots qui contiennent la même chose.
,,. . :r d'orange, quartier de
-:-ramome, lavande, pâte Déroulement
: -:- au chocotat, clous de > L'enseignant répartit Ie matériel pour deux élèves qui vont travailler simuttanément. Les autres
: -':, eau de fteur d'oranger observent en attendant leur tour.
> Quand les élèves pensent avoir trouvé, l'enseignant ouvre [e pot pour faire voir ce qu'iI y a à t'inté-
rieur et valider ou non [a réponse.

> lI est possibte de réatiser de ta pâte à sel parfumée


aux êpices en aioutant des ctous de girofle,
de [a cannetle ou des épices à pains d'épices dans
ta pâte à partir de [a recette 3 présente dans
te DVD-Rom et Le coffret.

Le vivant Le corps de l'enfant §.-*r


F
=

ul
J

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
15 minutes EN AMoNT, r prut Êtnr luDtctEUX o'evotn tnAvntLLÉ AVEC LES ÉrÈvrs sun LES BRUlrs QUE L'oN PEUT FAIRE AVEc sA
BoucHE, cEUX euE L'oN pEUT FATRE AVEc soN coRps. L'ÉTUDE DES BRUtrs coRPoRELS PRÉcÈDE cELLE DES BRUlrs AVEc
DES OB]ETS.
Matériel
[e matérieI de [a classe Questionnement
> Les étèves sont assis au coin regroupement, ['enseignant [eur demande. Qui peutfoire un bruitsons
utiliser so bouche, sons laire un bruit ovec son corps ?
Temps de recherche et propositions
> Cette question les laisse souvent perplexes, les premiers font un bruit avec te corps iusqu'à ce qu'un
étève se lève et propose un bruit teI que faire tomber un obiet, ou lrapper unjeu contre une tabte.
Les premiers bruits sont imités en générat puis [e reste de [a ctasse diversifie les propositions.

CLASSE ENTIÈRE
SALLE DE MOTRICITÉ
30 minutes Présentation du matériel et de [a consigne
> Les élèves enlèvent [eurs chaussures pour être en chaussettes.
Matériel
- 3 ou 4 feuiltes de papiei
> L'enseignant divise sa classe en deux groupes: un marche, ['autre observe et écoute.
- z plumes > promenez-vous dons lo solle, prenez un obiet ou sol, foites un bruit ovec cet obiet. Reposez-le et conti-
- quelques Kapta nuez. Repérez les obiets qui ne font pos de bruit.
- 2 ou 3 obiets en mousse
- I foulard Réalisation et verbalisation
- 1 clochette
- r petit xylophone
> Au cours du passage de chaque groupe, ['enseignant demande à chacun de montrer un bruit de
- 3 ou 4 mouchoirs en papier son choix au groupe qui observe. Un même ob.iet peut produire ptusieurs bruits. Les étèves in-
- carton onduté diquent égatement les obiets qui ne font pas de bruit.
- ctseaux
Questionnement et classement
> euels sont les obiets qui permettent les bruits les plus forts ou les bruits les plus doux?
> Les étèves regroupent tes objets produisant des bruits d'intensité forte, faible, moyenne. Certains
objets peuvent correspondre à ptusieurs groupes seton [e geste utitisé: faire tomber, taper, frotter,
gratter, secouer.

38
t"ot"'bre> juin
@@@

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ér-Èves
puts À I'nccurt Présentation du matériel et consigne
z5 minutes > L'enseignant montre [e matériel et les étèves nomment les objets.
> Trouvez plusieurs foçons de produire un son à portir de ces objets. Ne foites rien tomber por terre.
Matériel
=.:e papier brouilton Manipulation, recherche, réponses
: :-.ell[e rempLie d'eau
- l entonnoir > Les étèves testent, s'imitent. L'enseignant les encourage à chercher une panoptie de bruits possibtes
-r gobelet Actions attendues.
,i :-ayons de couteurs > Bouteitte d'eau: secouer, frotter, gratter, verser dans te gobelet, remptir [a bouteilte avec ['entonnoir.
r:etrte boute en bois
- r pot vide > Papier: déchirer, secouer, lroisser, ptier, [âcher en l'air.
> Boule et pot: faire rouler [a boute, [a placer dans le pot, [a faire rouler, secouer Ie pot.
> Boîte de crayons: secouer, taper, faire router sur ta tabte, transvaser dans le pot vide.

TELIER SEMI.DIRIGÉ
DE6À8Ér-Èvrs
PUIS À L'AccUEIL CErrE ÉTApE esr uru nÉ NVEsTlssEMENT DE LA pREcEDENTE sous FoRME DE tEU.
25 minutes
Présentation de ['activité
Matériel > Un élève se retourne et se cache les yeux. Un autre choisit un objet et une action en réinvestissant
- identique à celui les actions de l'étape précédente. Celui qui s'est caché les yeux doit reconnaître le bruit en citant
de l'étape précédente
le matêriel utitisé et [e verbe d'action.

Le vivant Le corps de l'enFant


ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ér-Èvrs
r5 minutes Présentation de t'objet à fabriquer
> L'enseignant montre une maracas. Chacun ['essaie et en ioue. L'enseignant explique que c'est un
Matériel instrument de musique et que chaque êlève va fabriquer [a sienne.
- 1 maracas
- 6 petites bouteitles d'eau Question et recherche
'pois chiche
' r17
> Àvotre ovis pourquoi lo morocas foit-elle des sons? Parce qu'il y a quelque chose dedons qui fait du
- lentitles bruit quand on lo secoue !
-petits clous
- gravler Ecoute des sons, choix du contenu de [a bouteille
- mals > En regroupement, ['enseignant présente plusieurs objets pour produire des sons. ll remplit plu-
- r entonnoir sieurs bouteiltes pour utiliser chaque proposition, ferme le bouchon, secoue chaque bouteilte pour
présenter le son qui en résulte.
> Les é[èves verbalisent les différences entendues seton Ies objets placés dans Ia bouteille. Quand
tous les sons possibtes ont étê écoutés, chacun choisit ce qu'il mettra dans sa bouteitte.
ATTENTtoN, LEs oBJETS À mErrnr DANS LA BourErLLE pouRRAtENT Êtnr olucenEux sANS LA vtGtLANCE DE L'ENSEIGNANT
EN pARTtcuLtER LES pETtrs cLous. VETLLER Évroeiuir,trnt À cE eu'AUCUN ÉrÈvE ue METTE QUot QUE cE solr EN BoucHE.

ATELIER DIRIGE
DE6À8ÉlÈvEs
30 à 40 minutes Réalisation de [a maracas
> Les élèves remptissent leur bouteille avec les objets choisis. lts testent Ie son produit et enlèvent
MatérieI
- 1 petite bouteitte d'eau par étève ou ajoutent des objets jusqu'à obtenir un son satisfaisant.
- pois chiche > lts recouvrent ensuite [eur maracas de papler mâché.
-|7
- lentiltes > Lorsque ta maracas est sèche, its [a peignent avec de ['acrylique.
- petits ctous

''ilii;
- 1 entonnoir
- papier journaI
- cotle à papier peint
- peinture acrylique

40
tÉ CORPS DE L'ENfANT L

F
I
.l
- visuelles
I
J

À L'eccurt
5 minutes
Présentation du matériel
Matériel > À I'aide du gabarit fourni dans te DVD-Rom, réatiser dix paires de Iunettes différentes: deux paires
. -rÊttes fabriquées avec un verre opaque et l'autre transparent et alterner æil gauche et ceil droit, l'une avec les deux
-- gabarit proposé
(DVD- Rom) verres translucides avec du papier calque, cinq paires avec des verres de couteurs différentes,
:= :apier transparent ['une avec des verres transparents bardés de rayures noires, I'une avec deux petites ouvertures.
de couleur
Découverte
> Les élèves s'amusent à porter les dilférentes Iunettes et à verbaliser ce qu'ils voient.

ATELIER DIRIGÉ
Étlpt z METTRE EN ÉvrDENcE ntlusroN ENTRE rEs couLEURs RÉELLEs ET oBsERVÉEs Ms. Gs
DE6À8ÉlÈves
PUIS À L,AccUEIL Observation des obiets avec des lunettes
3o minutes > Chacun porte une paire de Iunettes dont [es verres sont de couleurs diffêrentes. L'enseignant place
sur [a table les objets btancs et pose [a question : de quelle couleur sont ces objets?
Matériel
['album inducteur > Chaque étève donne sa réponse sans entever ses Iunettes. L'enseignant relève [es propositions et
fait réagir sur les contradictions.
Constatations
> Les élèves entèvent leurs lunettes et qualifient [a couteur de chaque objet qui fait l'unanimité.
Reprise de I'expérience avec les objets en couleur
> L'enseignant montre des obiets en couleur et les élèves les caractérisent au préalabte sans Iunettes.
Émission d'hypothèses et vérification
Co u le urs > Remettez vos lunettes en couleur pour voir les objets. À votre ovis, de quelle couleur vont-ils poroître ?
: :: a Albin l\iliche[ ]eunesse
. 2A74. 15,9a€- > Les élèves observent et rectifient: les couleurs des objets ne sont pas forcément cettes des tu-
.. :: différentes couleurs nettes, les couleurs se superposent.
-6àSobjetsblancs
:. S objets unis et ctairs Conclusion
:,remple en jaune, rose,
' Quand je mets des Iunettes avec des verres de couleur, le vois les couleurs différemment.
bteu clair, vert ctair
Découverte de l'album
> L'enseignant présente l'atbum Couleurs. La maniputation de feuittets de couleurs transtucides tra-
vaille sous une autre approche [a perception des couleurs.

Le vivant Le corps de l'enFant


ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ér-Èves
z5 minutes Dêcouverte de ['album
> L'enseignant lit et manipute [es pages de l'atbum Couleurs.
Matériel
- ['album inducteur Expérimentation
> Les étèves ont envie d'expêrimenter les actions évoquées. lts choisissent deux couteurs parmi Ies
couleurs primaires, déposent côte à côte deux gouttes et les mélangent.

Hervé Tullet O Bayard jeunesse


.20r-. rr,9o€
- gouaches de cou.errs primaires:
jaune primaire, bteu cyan, rouge
magenta et btanc
- papiers blancs Mise en commun, constatations et conclusion
> Chaque étève exptique les couteurs qu'it a métangées et tes couleurs obtenues. À force de les
constater, ils en déduisent [es couleurs obtenues à partir de chaque métange.
,9u o* ,q. d,u, p,uno d*W @, dp ÿ$t \,eht.
^J^ "L
> La retecture aÉ t'utUrd, confirme ces conclusions.

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ér-ÈvEs
zo minutes
Présentation du matériel
> L'enseignant montre les loupes et explique comment s'en servir.
MatérieI
-différentes loupes > Plocez un objet à I'intérieur, remettez le couvercle-loupe et plocez
-des boîtes-loupes votre æil correctement pour voir en grond.
- matériel interessant à volr en
grand: feuitle d'arbre, insecte, Observation
plume, pièce de monnaie, morceau
de roche, morceau de tissu...
> L'élève découvre en visible des étéments miniatures qu'it distin-
guait à peine sans Ia [oupe.
Conclusion
.fl *uS.
*WY dp» n">Inu.".Bn"L> y * de rwn drb dÂf-l)t
f*
*

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ér-ÈvEs
30 minutes Fabrication des [unettes
> Les élèves de GS peuvent dessiner [es Iunettes sur du papier légèrement cartonné à t'aide d'un
Matêriel gabarit présent dans [e DVD-Rom puis les découper avec des ciseaux et les êvider avec une aiguilte
- r gabarit des Iunettes
par élève (DVD-Rom) de piquage. Puis its choisissent une couleur de plastique transtucide, coupent seton le gabarit, et
-des feuitles en ptastique enfin co[[ent [es verres à l'arrière des montures avec l'aide d'un adutte.
translucide
r feuilte cartonnée A3 pour
4 paires de Iunettes
- cray0ns
- crSeaux
-aiguittes de piquage

42
Le vivant Le corps de l'enfant
LE CORPS DE L'ENFANT

F
z,

=
ul
J

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
10 minutes Présentation du matériel
> llenseignant accroche chaque pictogramme au tabteau (matériet page 43 et DVD-Rom). Les étèves
Matériel décrivent ce qu'ils voient.
- pictogrammes des 5 sens
(matériel page 43 et DVD-Rom) > Une fois que chaque organe des sens a été nommé, ['enseignant fait associer ['organe au sens qui
lui correspond ; l'(ElL permet de VOIR et voici lo corte pour LA VUE.
> Poursuivre pour chaque sens. La carte de la main demande ptus de discussion pour rappeter que c'est
LA PEAU qui permet LE TOUCHER mais que c'est compliqué de représenter la peau sur un dessin.
> Seton [e niveau de langage des élèves, utitiser [e verbe peut être plus facile qu'utitiser [e nom,
notamment pour entendre et ['ouie. Dans ce cas, formuter ainsi: voici lo corte ovec I'OREILLE pour
ENTENDRE.

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
5 temps de regroupement dans Présentation du matériel et questionnement
la même journée > L'enseignant montre [a boîte à toucher contenant les obiets.
20 minutes (toucher)
> Aujourd'hui, nous ollons foire le jeu des objets mystères: cinq obiets sont cochés dons cette boîte.
+ 5 minutes (entendre)
Vous ollez vous servir de votre corps pour ovoir le plus d'informotions possibles sur ces obiets.
+ 10 minutes (sentir)
+ r5 minutes (goûter) Que peut-on utilîser pour sovoir quelque chose sur ces objets ?
+ 5 minutes (voir) > Les étèves proposent les mains, [e nez...
> L'enseignant explique ['ordre dans lequet its vont explorer les oblets: en premier avec [es mains,
Maiériei ensuite avec les oreittes, puis avec [e nez, [a bouche et enfin avec les yeux. Chaque exptoration
- boîte à toucher sensorielte se déroute sur une même journée à un moment de regroupement différent.
1 orange entière et 1 orange
coupée en petits morceaux Avec les mains
- r clémentine entière et z clérnen- > Les étèves touchent [es objets directement dans
tines coupées en petits morceaux
- r kiwi entier et r kiwi coupéen Ia boîte à toucher et observent:
petits morceaux - lo forme en boute de chaque oblet,
-r boule de pâte à modeter - les différentes tailles de chaque objet,
- r boute en bois
- 1 coLÿerture et z chaises - les différentes textures.
pour tabriquer un paravent
-1 bonnet ou r toulard
pour chaque é[ève
- 3 coupeites contenant
les [ruils coLpés

Avec les oreilles


> L'enseignant se fabrique un paravent avec deux
chaises et une couverture de la salte de sieste.
ll Iaisse tomber chaque ob jet,
les élèves discernent
- le bruit sec et fort de [a boute en bois,
- les bruits plus ou moins étoulfés des aulres.

Avec le nez
> Les élèves ont les yeux bandés.
> L'enseignant prend les coupelles de fruits prédécou-
pés, [a boute en bois et [a pâte à modeter. lI fait sen-
tir à tout [e monde les cinq obiets dans l'ordre: kiwi,
clémentine, boule en bois, pâte à modeter, orange.
> Les êtèves repèrent:
-lesobjetsguiontuneodeuret ceux qui n'en ont
presque pas,
- les odeurs coroctéristiques.
> À ce stade, certains obiets sont identifiabtes et
peuvent être identifiés.

tt4
Avec [a bouche
> L'enseignant précise que deux obiets ne sont pas
comestibtes. lt fait goûter des morceaux de fruits.
Les élèves identifient:
- les différentes soveurs,
- les différents goûts et essaient de les reconnoître.
> La dégustation permet à nouveau d'identifier des
objets ou de valider les réponses déjà trouvées.

Avec les yeux


> Les êlèves vont donner d'emb[ée [e nom de chaque
objet, te jeu des obiets mystères est rêsotu. L'ensei-
gnant leur demande ce que la vue leur a permis de
découvrir à savoir:
- t'identification immédiate et définitive des objets,
- leur couleur.

CLASSE ENTIÈRE
:CIN REGROUPEMENT
2o minutes Stru ctu ratio n
> Les cinq pictogrammes sont cottés sur ['affiche. Les élèves dictent à l'enseignant ce que permet
Matériel
-r chaque sens en faisant appeI aux constations de t'étape précédente.
affiche
, - - =s des pictogrammes
::: : ::'rs (matérieI page 43
et DVD-Rom)

Le vivant Le corps de t'enfant +=


OUVRAGES AUTOUR DU SCHÉMA CORPOREL

\,-/ 6à6à
6à \, \_-/ @@ 6à 6à 6à
\__,/ \__/ \_-/ @@
mier livre Va-t'en Grand Monstre Agathe l[ est où?
Vert ! Pascal Teutade et Jean-Charles Christian Vottz O Éditions du
Gittes Diederichs et Marion Bi[let Eo tmberley O -'école des loiris's Sarrazin O L'école des loirisrs Rouergue.2007.13,7o€
O Nathan . zoog. t5€ . 1996 . 72,20 € .)i^).EAi€
Un petit bouton cherche
Ce livre-CD articute te yoga Un grand monstre vert apparaît La fourmi Agathe rencontre une quelqu'un sous un ramassis
sur trois axes: la souptesse, [e par accumutation page après drôle de montagne mouvante, de cailtou, fil de fer, bouton,
calme et t'équilibre. En réalisant page, puis disparaît. Album de au sommet de [aquelle pousse per[es...Au fur et à mesure, it
les postures adaptées, l'élève référence pour travaitler sur Ies un arbre rose et chaud... reconstitue un bonhomme.
renforce son schêma corpore[. parties du visage.

-, ;,,

6à 6è) @@@ @@@ éà


.le veux grandirl Quand i'étais petit Quand je serai grand
Tony Ross @ Gallimard jeunesse. lvlario Ramos O PasteI fécote des Pitta: et Cetvai, O Gallimard je:-
Lydia Devos et Arnaud Made[énat )ôll . /, oô€ lotsirs.ry97.13,2o€ nesse Giboutées . 2ao7 . 12,20€
O Editions Le Pommier . zot3 . t3€ La petite princesse veut abso- Cet atbum sans texte montre un Un petit garçon se prend à ima-
Augustine est perplexe: reve- Iument grandir. EIte interroge animal adulte. Derrière le rabat giner [e monde quand il sera
nue à sa maison de campagne, donc les adultes qui ['entourent se trouve l'enfant qui sommei[[e grand. Joies et désagrêments
e[[e remarque qu'il a suffi d'un pour savoir comment faire mais en Iui. sont abordés tout simplement,
hiver pour que ses objets fami- les conseils qu'ils lui donnent avec humour et tendresse.
liers soient devenus trop petits. sont bien difficites à apptiquer.
Elte est trop grande pour eux.

OUVRAGES AUTOUR DES CINQ SENS

Des ouvrages autour du toucher sont proposés dans [e chapitre sur [es matériaux page 134.

6À r;À @@@ @@@ {Zà

Des goûts et des odeurs Couleurs Couleurs Ferme les yeux


Caiherine Rayner Hervé Tullet O Bayard jeunesse Pittau et Gervais @ Albin Nlichet Victoria Pérez Escriv et CLaudia
e Ka(éidoscope . 2014 . 12,Eo € . 2074 . 11,90 € jeunesse . 2014. 15,9o€ Ranucci O Syros . 2or4 . 5,50 €
Freddo est un chien qui sent Ia Au f ur et à mesure du livre, Grâce à des transparents de À chaque page, deux frères
rose. Et ça, iI n'aime pas. Ators l'élève est incité à utiliser ses couleurs, ce Iivre permet à décrivent Ie monde tel qu'ils
il va se balader pour retrouver doigts pour caresser, frotter, t'élève de modifier Iui-même Ies [e perçoivent. L'un a [es yeux
sa bonne odeur à [ui. tapoter, secouer, métanger Ies images pour faire apparaître ouverts, I'autre fermés. De quoi
couleurs qui sont sur [es pages. [e résuttat de combinaisons de se rendre compte que la vue
couleurs. inftuence énormément notre
perception du monde.

6
Vi

Dossier élevages t+8


Elevages à gogo
52
La locomotion
Notions pour I'enseignant
57
Pigeon vole
58
Aites, pattes ou nageoires? 64
[a nutrition
Notions pour I'enseignant 67
Bon appétit lapin! 6B
A chacun son menu
7o
La reproduction
Notions pour I'enseignant
73
Tabteau de famitte
74
Ovipare ou vivipare?
78
Des petits dans notre élevage 8r
Ouvrages et jeux autour de [a vie animale 8l

Les notions abordées


. Les bases du concept de vivant à travers
I'observation des grandes fonctions
. Les différents modes de déplacement
et leurs organes spécifiqueé
. Les organes sensoriels spécifiques
de certains animaux
. L'alimentation des animaux, la relation entre
un animal et [e choix d'aliments spécifiques
à chaque espèce
. Les ovipares et les vivipares
. Le cycle de vie complet de [a naissance à la mort
Mettre en place un étevage dans sa classe, dans [e cadre de ['enseignement des Sciences, permet d'aborder et de traiter de
nombreux champs d'apprentissages qui vont aider t'étève à construire [e concept de vivant.

DES RÈGLES À RESPECTER

> lI n'existe aucune tégistation particutière règlementant [a mise en dans Ia ctasse est donc [aissée à ta seule appréciation des ensei-
place d'étevage dans [a classe. gnants qui doivent toujours vérifier que l'étevage mis en place res-
> En l'absence de textes règtementaires précis sur ce suiet, une dis- pecte certaines règtes concernant [a protection et les conditions
position tégistative existe cependant. Elte est de portée générate de vie de l'animat, t'hygiène et la sécurité des étèves.
et s'applique à tous les produits et tous les services. ll s'agit de > lI n'existe pas non plus de liste d'animaux autorisés ou non dans
I'article L.zzt.r du code de [a consommation: les écoles.
«Les produits et les services doivent, dans des conditions nor- > De nombreux animaux peuvent faire t'obiet d'un élevage en ctasse,
males d'utilisation ou dans d'autres conditions prévisibles par chaque espèce pouvant présenter des avantages et des inconvé-
le professionne[, présenter [a sécurité à taquetle on peut tégiti- nients seton les objectifs que ['on s'est fixé.
mement s'attendre et ne pas porter atteinte à [a santé des per- > Nous vous conseiltons nêanmoins de vérifier qu'aucun étève n'est
so n nes». attergique aux animaux à poits ou à ptumes. Le cas échéant ['éte-
> La note de service n"85-779 du 3o avril 1985 pubtiée au BO nozo vage ne pourrait être insta[[é dans [a sa[[e de classe car même
du r5 mai 1985 apporte des informations concernant [es élevages sans contact physique avec ['animat, les poits sont disséminés
et I'introduction d'animaux en ctasse. La pertinence d'un étevage dans ['air.

POURQUOI METTRE EN PLACE UN ÉLEVAGE DANS SA CLASSE ?

> L'élevage en ctasse permet de confronter directement les étèves à > L'observation continue des animaux élevés va permettre [a mise
la notion fondamentate de vivant. en évidence des caractères fondamentaux communs à tous les
> lI assure [a mise en place de façon pertinente des différentes êtres vivants:
étapes de [a dêmarche d'investigation scientifiques (questionner, - la naissance, [a croissance, [a reproduction et la mort,
chercher, tester, expérimenter, modétiser, représenter, concLure) et - [a nutrition et les régimes alimentaires,
contribue à développer l'observation, processus inteltectueI qui - [a locomotion,
nécessite un apprentissage progressif. - les interactions avec l'environnement.
> L'étevage génère des situations extrêmement motivantes et crée un
vécu commun indispensabte à la construction des connaissances.
> lt sensibitise aussi Ies étèves aux questions liées à ta protection de
[a nature (EDD) et les responsabilise quant au respect de [a vie et
du bien-être animat.

QUEL ANIMAL CHOISIR ?

Le choix de I'animal est important. Quets pièges éviter?


> L'enseignant doit se fixer des obiectifs et en fonction de cela choisir > Avant d'instatter un étevage dans sa classe, il faut savoir:
['animaI adéquat à étever. Même si parfois, c'est I'opportunité d'in- - ce que ['on va faire des animaux pendant les congés scolaires,
troduire I'animal en ctasse qui va induire ['élevage et la recherche - ce que ['on va faire des animaux à ta fin de ['année scolaire,
d'objectifs à travaitler. - ce que ['on fera des petits en cas de reproductions nombreuses
> La comparaison de ptusieurs étevages peut être un moyen très ef- et répétées.
ficace de mettre en évidence certains concepts. Ainsi, les gerbittes Où s'en procurer?
et [es escargots permettent d'observer des modes de reproduction > Se faire prêter un animaI pour une durée déterminée est une so-
différents et une première approche des reproductions ovipares lution idéate:
et vivipares. - prêt par un êlève, des connaissances, une ferme...,
> Bien sûr, d'autres êlevages sont possibles, mais à exptoiter scien- - prêt par certains ESPE pour des durées données,
tifiquement ptutôt au cycle z: papitlons, poussins, gendarmes et - en animalerie,
autres petites bêtes de [a cour de récréation, animaux de la mare... - sur certains sites dédiés: www.insecte.org, petites annonces sur
> Les amphibiens sont protégés, on ne peut ptus en prélever dans [a www.phasmes.com
nature et leur étevage est donc impossibte.
QUEL ANIMAL CHOISIR ?

AN IMAL INTÉRÊTS DE t'ÉLEVAGE À slvorn


. Saletés générées: [es gerbi[[es passent leur temps à
o Observation aisée des différents modes de déptacement:
réamênager leur cage et exputsent chaque jour un peu de
sauter, courir, marcher, grimper. titière.
o Observation de [a reproduction vivipare. . Croissance exponentielle du nombre de petits: savoir quoi
Gerbi[[e . Reproduction rapide et relativement aisée. faire des petits (animalerie, don aux enfants ou sur inter-
. AnimaI suscitant [a curiositê, ['adhésion et ['empathie. net, co[[ègues...).
. Beaucoup moins d'odeurs que les autres rongeurs car [a
. Agressivité et conflits entre individus dans la même cage
gerbille urine peu. qui peuvent atter jusqu'à Ia mort. Si un individu est séparé
du groupe pendant plus de z4h, iI ne sera plus accepté.
. À part [e nourrissage, aucune interaction possible avec
. Appréhension de [a relation entre [e déptacement et [e
['anima[.
Poisson milieu de vie.
. Aquarium à nettoyer régulièrement.
. Possibilité de mener une investigation sur Ie rêgime ali . Longue durêe de vie de l'anima[, dont iI faut pouvoir
Lapin mentaire. s'occuper pendant plusieurs années, y compris pendant les
. AnimaI suscitant [a curiosité, ['adhésion et ['empathie. vacances: si possible, préférer [e prêt.

. S'approvisionner en feuilles de ronces même en hiver.


. Observation du cycte de vie comptet, ce qui permet d'abor-
. Entretien du terrarium: iI faut sortir tous [es phasmes...
der [a notion de vie et de mort. même les petits que l'on a du mal à trouver et séparer les
æufs et les crottes.
. Reproduction parthénogênêtique relativement aisée mais
Phasme longue (3 mois minimum).
o Certaines espèces de phasmes sont toxiques (ex: Oreo-
phoetes peruvana).
. AnimaI qui oblige à focaliser le regard, qui rend l'êlève
particulièrement actif dans l'observation.
. Le phasme se met en bâton: ses antennes et ses pattes
se co[[ent le long de son thorax et abdomen. ll peut même
faire [e mort. C'est son mécanisme d'autodéfense.
. Observation de [a reproduction ovipare. . Entretien du terrarium.
Escargots . Reproduction rapide et relativement aisée. . Prélever des individus dans [a nature est interdit dans
. Observation d'un mode de déptacement spécifique. certaines régions à certaines périodes.

QUELLES LOUPES CHOISIR ?

Les loupes à main les boîtes-loupes Les loupes USB

-)È- dæ

:-.=rble ro boîtes-[oupes 6 boîtes-loupes Pour une


de ro ro loupes @ Nathan Loupe sur pied petit modèle @ Nathan Boîte-[oupe triple observation fine
,:es simples Rét 3r3-3-o9-
@ Wesco @ Celda Réf. 3r3-3-o9- vue @ Wesco menée par
= letda Ref. 3o5128-8.
4,7o€ pièce Rêf. 5u64.55. 3o5o9o-8. 8,9o€ pièce ['e nse ign a nt.
: -: :c R nr€ 18,2o€
t5,65€ 17,6o€ Prix très variable.
Dossier élevages

le poisson
le [apin

À pRÉVotn: aquarium, gravier, au molns une vraie ptante


pour oxygéner.

À pnÉVOtn: cage d'environ un mètre de [ong, litière


végêtale, paiLle foin, biberon, un abri.
nitle
la gerbitte
tanislas
le phasme

À pnÉVOln: terrarium ou aquarium, fibre humidifiêe,

CARTÊ D'DENTITÉ

À pnÉvOln: terrarium ou aquarium, fibre humidifiée,

CARTE D'IDENTIlÉ branches de ronce.


oô«r@o.?@

o * ,e) @ so @) Comment garder une trace écrite?


Pour garder une trace écrite de votre étevage, nous vous proposons d'êtabtir en fin de séquence
une carte d'identitê de ['animal relatant [es principales observations (DVD-Rom et coffret).
L'organisation de cette carte d'identité est la même quelque soit l'animat étudiê, de manière
à pouvoir les comparer. ll est possibte d'en êtablir d'autres à partir d'animaux famitiers, d'ani-
maux rencontrés lors d'une sortie, dans des livres ou des vidéos. Des cartes-images permettent
de la compléter (Cartes-images 6 et 7 dans [e DVD-Rom et [e coffret).
EIEVAGE

z,
Émv ESÀ
lrl

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
20 à 30 minutes Situation déclenchante
L'enseignant a caché sous un drap une
-l'animal ptacé dans un récipient boîte ou un sachet transparent contenant
transparent: boîte ou sachet dans l'anima [.
le cas du poisson lI propose de faire deviner aux élèves de
- cage, IerrariLm ou aquarir,m queI animal it s'agit à t'aide d'une petite
- accessoires (voir pages 5o et 5r)
-nourriture adaptée à ['animal devin ette.

Lorsqu'un étève donne [e nom de I'animal


ou d'un animaI proche, retirer le drap.
PoLR LE phASME. "RÉsFN-FR pt u-ô- r r -Ln-
RARtUM ET DEMANDER nux ÉrÈvrs ot nepÉnEn
L'AN tMAL.

Les é[èves verbatisent ce qu'ils savent


sur ['animaI et ce qu'ils voient.
L'enseignant note Ies premières observa-
tions et les questions si certaines surgissent, en précisant qu'on essaiera d'y répondre plus tard.

L'enseignant fait remarquer aux êlèves que [a boîte ou [e sachet dans lequeI se trouve ['animal
n'est pas très confortabte et [eur demande s'its savent comment on pourrait mieux ['instatter.
. Dans [e cas d'un animal en cage, iI présente Ie matêriel. Les élèves nomment ce qu'i[s voient et
essaient de comprendre la fonction de chaque objet.

. Dans [e cas d'un animaI en aquarium,


ils ptacent [es petits caittoux au fond de
['aquarium, remplissent l'aquarium et
lâchent l'animaI dans ['eau (voir situation
problème Comment remplir l'aquarium
page 138).

Dans le cas d'un animaI en terrarium,


les élèves placent de [a terre, quelques
caittoux, de Ia mousse, une branche,
quetques feuilles, une petite fleur avec
ses racines si c'est possibte. L'enseignant
apporte le terme terrorium: dons un aquo-
rium il y a de l'eou, ici on o mis de lo terre,
on dit terrorium.

52
5 minutes par iour Nous ovons bien instollé notre onimol, mois que fout-il encore lui donner?
À manger, sinon ilvo mourir!
Matériel Et que monge notre onimol?
- l'animaI dans sa cage,
n terrarium ou son aquarium
nourriture adaptée à l'animal
Les é[èves ont des connaissances et proposent des aliments. D'autres ne sont pas sûrs.
L'enseignant note Ies hypothèses.

Pour les animaux ne risquant pas d'en mourir, à partir de ta MS, it est possible de mener une dé-
marche d'investigation en expérimentant différents aliments (voi Bon appétit lopin! pages 68 et 69).
Pour te poisson, expliquer que ['animaI mange uniquement des granulés.

Exptiquer qu'iI faudra nourrir l'animaI régutièrement et définir les rôles de chacun.
Dans [e cas des gerbiltes, du [apin ou des escargots, les étèves pourront apporter tous les jours de
Ia nourriture et la donner [ors de ['accueit.
Dans [e cas du poisson, un êtève différent est chargé chaque jour de le nourrir.

1() à 20 minutes
Au départ ['enseignant Iaisse ses é[èves s'exprimer librement. Puis iI centre Ies questions pour
Matériel
- ['animal dans sa cage, orienter Ies observations. lI note égatement leurs questions.
son aquarium ou son terrarium Que foit I'onimol ?
Les élèves verbatisent [eurs observations.

)uverte sensorielle
Si ['animaI est serein, [e sortir et [aisser les étèves [e toucher après avoir précisé qu'iI faut faire
très attention à ne pas [ui faire mat.
Les mains de ['enseignant sont en dessous des leurs, prêtes à récupérer ['animaI au cas où.
Au-detà de Ia dimension ludique, cette approche par le toucher est nécessaire pour construire des
connaissances: présence de poits, contractions musculaires d'un animal vivant, mouvement des
moustaches, traces de bave...
Cette observation par [e toucher renforce les observations visuettes.

CERTATNS ÉrÈvrs rue vouDRoNT pAs roucHER L'ANtMAL. NE pAs LEs FoRcER.

Le vivant La vie animate §§


CLASSE ENTIERE
COIN REGROUPEMENT
15 minutes Présentation du matériel
> Quetques jours après avoir accueilti ['anima[, ptusieurs questions ont surgi naturellement de [a
Matériel bouche des élèves. L'enseignant les note au fur et à mesure et les retit à ['ensemble de [a ctasse.
- ['animal
- r affiche > Nous ollons noter toutes les questions qu'on se pose sur notre onimol de monière à ne pas les oublier.
Ça nous permettra de sovoir exoctement ce qu'on cherche quond on observe notre onimol,
> Noter [e titre sur t'affiche et les questions déjà posées par les étèves.
> Certoins d'entre vous se posent-ils d'outres questions sur notre onimal?
> Noter les questions et montrer de temps en temps I'animal ou des traces de son activité pour
générer de nouvetles questions. Si les étèves ont du ma[ à en trouver de nouvetles, en proposer.
> Si de nouvettes questions surgissent ptus tard, tes ajouter. Écrire les rêponses dès que la ctasse a
réussi à en trouver.

.-," Aré!Éb?
-,1, y.,, f" î-"
*ny\
00,)o
h. dÉIl^". ,!? B-'ü
,r, yJtu te,rttu
U5l æ re Yp il'vo/ÿfr\.a dDhl:
cD In n
h* À 1^-
CD n ôôn
Jo

a _
),ph eL*A,\Â Lb ôml dÀ ffi -0 0 0
(w,rÏæ
->
|
6I\
)Jet»
)lô^ rM
t ôt tr
b
Û)(
I
c; Un
G0n r6i ô r
Jo'r\L'dh
JonL c".Lt-/J (( )o,ü
ùh cnr-a Jo-ü'Utr Mnv ((
üt> Mfù
(o .o*nl*T- @\*Yi
rl I h -)

»
*A 0 0 "'-:^'
! )oil Lu0 y,y !
-'G -r
l.^* [", "
CHAQUE euEsTloN pouRRA ÊTRE LE potNT oe oÉpnnr D'uNE NouvELLE oBsERVAT|oN, o'urr expÉnrueruTATroN ou D'uNE
REcHERcHE DocuMENTATRE. MÊME L'ENSETGNANT pErJT NE pAs sAVotR ET s'AppuyER suR UNE REcHERcnr poue eÉporuonr
AUx euEsnoNs oes ÉrÈves.

CETTE ÉTApE rsr oÉveroppÉe DANs P/6EoN vorE pAGE 58.

ATELIER DIRIGÉ DE LANGAGE


DE6À8Ér-ÈvEs
15 minutes Comparaison
> L'enseignant fait comparer [e corps de ['animal au corps de t'étève.
Matêriel
- ['animal > Votre corps et celui de l'onimal sont-ils poreils?
- [a carte d'identité de ['animal > Les étèves énumèrent les points communs et [es diffêrences facilement identifiabtes.
(DVD-Rom et coffret)
> L'enseignant demande des précisions supptémentaires concernant [a taitle et [a forme des oreittes
ou de [a queue, [a différence de taitle entre les pattes avant et arrière, ['emptacement des pattes...
> lI apporte [e vocabutaire nécessaire: moustaches, museau, griffes, queue, nageoires, écaitles,
branchies, pied, coquitte, tentacutes, abdomen, thorax...
> La comparaison suscite de nouveltes interrogations qui peuvent être aioutées à I'affiche de l'étape
p rêcédente.

> Cette observation permettra de répondre à certaines questions de l'affiche.


> Pour certaines parties du corps, la réponse n'est pas évidente et nécessitera une observation à [a
[oupe ou une recherche documentaire.
Structuration
> Les élèves commencent à remplir [a carte d'identité avec les éléments observés (DVD-Rom et
coffret).

54
septembre s juin

ATELIERS SEMI-DIRIGÉS
DE6À8Ér-Èves
zo minutes PLUStEURS RECoNSTtruloNS soNT posstBLEs EN FoNcloN DU NtvEAU DEs ELEVEs

Matériel Reconstitution d'un puzzle


- puzzle > Les étèves tentent de reconstituer un puzzte de l'animaI et nomment ses parties.
-=.éments prédécoupés en carton
- crates Reconstitution de la silhouette et empreinte
- pâte à modeter
- fi[ de fer > Reconstituez un lopin, recouvrez d'une feuille et frottez ovec lo croie ô plat.
-::lle repositionnable en bombe

PouR euE rrs ÉrÉruerurs pnÉoÉcoupÉs EN cARToN NE BoUGENT pAs LoRs Dr.J FRorrAcE, rL Esr RECoMMANDE DE LEs
FAIRE TENIR AVEC DE LA COLLE REPOSITIONNABLE EN BOMBE.

Réatisation en volume
> Représentez le corps de l'onimol en pôte à modeler / ovec du fil de fer.

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ér-Èvrs
10 à 15 minutes MANIPULER UNE LOUPE N'EST PAS INNÉ: LE PREMIER REFLEXE VA ETRE DE PLACER LA LOUPE SUR L'ANIiMAL, AU RISQUE
or L'Écnasrn, Urur ncr vrrÉ oE oÉcouvtnte DE cET oBJET EN AMoNT EST DoNC NECESSA RE, EN REMpLAçANT LES vRAts
ANIMAUX PAR DES JOUETS EN PLASTIQU
Matériel
* Par êtève:
Observation de I'escargot
- r loupe
1 escargot ou r phasme > Grâce à [a [oupe, les êlèves aperçoivent les yeux au bout des longs tentacules. lls en déduisent
que ces tentacutes servent à voir. L'enseignant Ieur apprend que Ies tentacutes courts servent à
toucher comme si c'étoient des mains.
> La bouche n'est pas visibte au premier coup d'æi[, les élèves ont cru qu'ils n'en avaient pas. C'est
[orsque ['escargot se déplace contre une surface transparente qu'iI est [e ptus facile de ['observer.
Observation du phasme
> On voit mieux [a différence entre pattes et antennes en plaçant ['animal dans une boîte [oupe.
> lI est possible de voir les yeux et éventueltement [es mandibules.
> On peut égatement visualiser [a segmentation entre Ie thorax et l'abdomen.
Observation du poisson
> lI est possibte d'observer à [a [oupe un poisson acheté chez [e poissonnier pour mettre en êvi-
dence Ies écaittes, la bouche, Ies branchies.

Le vivant La vie animale §§


ATELIER DIRIGÉ
DE6À8ÉlÈves
zo à 3o minutes lr rsr trurÉnessntr DE DEMANDER nux ÉrÈvEs oe nÉnrrsen uN DEsstN D'oBsERVATIoN À cHneur srADE DE rn oÉmnncHe.
Au FUR ET À tvtesune, tLs GAGNERoNT EN coNFtANcE ET AFFTNERoNT LEURS oBSERVATtoNs pouR oBTENtR uN DEsstN DE
PLUS EN PLUS PRECIS.
Matériel
* Par étève: Dessins d'observation
- r animaI
- 1 Crayon > Dessinez I'onimol pour qu'on voit bien toutes les porties nécessoires de son corps.
- r feuilte > L'enseignant annote les dessins ou écrit [es mots nécessaires sur l'affiche de l'anima[ à légender
* Pour te groupe: (DVD-Rom et coffret).
t'affiche de ['anima[ à [égender
(DVD-Rom et coffret) Comparaison des dessins
> En comparant [eurs dessins, les étèves prennent conscience de [eurs oublis ou de [eurs ajouts.
> Lorsqu'il y a un doute sur un détait, il est possible de vêrifier sur I'animat.

Cerre Érepe esr oÉveroppÉe DANs DEs pETtrs DANS uorBe Étrvnet pAGES 81 À 84.

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
10 à 15 minutes Recontexua lisation
> Rêgutièrement, l'affiche avec les questions sur ['animaI est comptétée avec les réponses trouvêes
Matériel
aux questions posêes. Pour certaines questions, il s'agira d'avoir recours à la documentation.
- des photographies
- des vidéos > Où pourroit-on trouver une rêponse à cette question? Dans des livres!
des livres documentaires
Recherche documentaire
> Les élèves cherchent des indices [eur permettant de répondre aux questions.
> Si les questions demeurent, ['enseignant Iit des extraits de documentaires y répondant.

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
15 minutes Rappet
> L'enseignant reprend les différents points déjà comptétés CARTE D' DENT TE
avec les étèves.
- affiche de la carte d'identité
(DVD-Rom et coffret) > Its complètent [es réponses manquantes et placent les
- ca'tes-images 6: étiquettes au bon endroit.
aniraux pour ca-te d'identité
(DVD Rom et coflret) Trace écrite individuette
- cartes-images 7: > La carte d'identité peut être photocopiée pour chaque êtève
ali11e-ts (DVD-Ron et cof'ret)
pour son cahier.
> lts peuvent [a personnaliser en cotlant des étiquettes ou
en dessinant.

æ§o@§o@

56
Les notions abordées
pour l'enseignant

que la locomotion ? Que[ organe pour quet déplacement?


- , ln est La faculté pour un être vivant de se mouvoir pour > Pour une même fonction «se déplacer», les organes de dépta-
cement sont adaptés au milieu de vie. De manière générate, on
. --- on est une fonction essentielte qui permet de distin- trouve des pattes pour [e milieu terre, des aites pour le milieu air
=. .-l-naux des vêgétaux. et des nageoires pour [e mitieu eau.
> Chez [es vertêbrés, des modifications très importantes sont appa-
rues pour adapter tes membres au type de déplacement matgré
les animaux se déplacent-ils? une organisation générale commune du squelette. Ainsi la patte
' -:- ( se déplacent pour se nourrir, pour se reproduire, pour
- --=dateur ou poursuivre une proie, pour antérieure du cheva[, t'aite de la chauve-souris et la nageoire du
trouver des condi- dauphin ont subi d'importantes modifications qui les adaptent au
-- e plus ctémentes.
mitieu de vie dans [equeI its évotuent.

déplacements pour quel milieu de vie ?


,-:- cn est une suite de mouvements qui entraînent un dê-
-.-, 0n peut associer [es déptacements au mitieu de vie: un
: -: se déptace pas de la même façon dans l'eau, dans ['air
.:=rre. Ce déplacement peut être [a nage ou la proputsion
.,-. e voI dans ['air. une progression bipède, quadrupède DAUPH N

-- :JT teffe.
-= se déplacent que dans un seul milieu, comme les pois-
:,': que d'autres sont capables de se mouvoir dans ptu-
-. - leux, comme les canards.
:-:::T, c'est toujours prendre appui sur quetque chose de

- : - lour marcher, courir, ramper, sauter,


-:_ :ûur nager,
. ::uT voler.
..-, les animaux nagent. ll existe certes des animaux mar-
: -lrlme Ie crabe, mais s'ils vivent dans l'eau, le dépta-
. . .e fait sur une surface sotide correspondant aux fonds
: - -:s. Le singe qui grimpe dans I'arbre n'est pas aérien pour
: -ertains animaux tels les gerris arrivent à marcher sur
-=: exempte est permis grâce aux forces de tension de sur-
: : iau et constitue un cas particulier.

le motion chez l'homme


-,- rotion est une fonction commune aux animaux et à

-:: r: ses différents modes de déptacements par ['êtève contri


. . : .onstruction de son schéma corpore[.
CHAUVE SOURIS

-= qui peut poser problème


' r' :.c:notion est impossibte à étudier à partir de photos d'animaux ou de recherches documentaires.
' - ''roiiver une recherche et s'interroger sur [a locomotion, L'élève doit être conlronté à ['observation d'un animal vivant qui
. .=:lace (élevages, sorties) et à des vidéos d'animaux se déptaçant.
I
' , - lien intégrer un mode de déplacement comme [a reptation, iI est intéressant que ['élève puisse faire un paratLèle avec
: -: .'opres possibilités de ramper en salle de motricité.

Le vivant La vie animale §§


LA TOCOMOTION

z,
@
@
PIGEON
= ldentifier et
ul

CLASSE ENTIERE
COIN REGROUPEMENT
OU :.'' ;'. Sr
51 vort
vous N'AVEz pAs D'ÉLEVAGE DANS
N'AVEZ clAssE, pASsEz
DANs LA cLAssE, pAssEz DrRE(
DTRECTEMENT À L'ÉTApE lBrs
SALLE DE MOTRICITÉ
ro minutes à renouveler Situation déclenchante et questionnement
2 ou 3 fois > L'enseignant sort ['animaI de Ia classe et [e ptace au milieu des élèves.
> Comment se déploce cet onimol ?
Matériel
- ['animaI de l'étevage
- [a carte d'identité de l'animal
(DVD-Rom et coffret)

> Pour ['observation des petits mammifères tets que lapins et gerbitles, utitisez ['espace autour d'un
grand tapis. Les étèves sont assis tout autour pour matériatiser une barrière. On peut égatement
observer ces déplacements autour d'une tabte, mais l'espace est ptus petit, l'animaI se contente
souvent de marcher.

L'observation des insectes peut se faire au regroupement sur [e sol, sur une partie du corps ou sur
[e tableau de [a classe.
Le dêptacement de ['escargot peut se faire sur une ardoise btanche pour mettre en évidence [e mucus
(la bave). En ptongeant son pied dans du colorant alimentaire, on visualise le tracé du déplacement.

Les é[èves observent et nomment Ies déplacements. lls identifient les organes impliqués.
Mimer les sauts du lapin permet de différencier corporetlement le rôle des pattes avant et des
pattes arrière, puis de [e décrire verbalement.
L'enseignant relance par des questions pour affiner ['observation. lI apporte [e vocabulaire néces-
saire: les nageoires du poisson, ['escargot rampe sur son pied.
Le phasme marche et grimpe dans toutes les positions.

Les é[èves ênumèrent Ies déplacements caractéristiques de l'animaI et les organes imptiqués.
fl, W.r.r* "" 0. 4",^* .t.y-,\ m),pi,r),
^*À
t0t

or,r SoilB.'.-f aill,,ù c\^r.rr.no ?* L^n, or.J^n


St]-uLprù.

'uJ.e.,rhtét d. L*- *t1,. (DVD-Rom et cotfret)

58
.LASSE ENTIÈRE
:. .. REGROUPEMENT
25 à 30 minutes Questionnement et hypothèses
> Comment se déplocent les outres onimouxT
. r3: déplacements > L'enseignant [aisse les étèves réagir, citer différents animaux et dêptacements, faire des hypothèses.
,:: :- --'raux (DVD-Rom)
' '.=j déptacenents Recherche
. -.;= 6r et DVD-Rom) > L'enseignant propose de visionner des vidéos sur [e déptacement des animaux (DVD-Rom).
> Observez comment choque onîmol se déploce.
> Les étèves nomment les animaux et [es dêplacements qu'its connaissent.
> Si nécessaire, Ie groupe valide, corrige Ies réponses.
> L'enseignant présente pour chaque déptacement cité un pictogramme.
Conclusion
> À Ia fin de ta séance, tes étèves ont répertorié tous tes déptacements des animaux. Les piito-
grammes accrochés au tableau permettent d'en garder une trace.

DEMI-CLA55E
- ., REGROUPEMENT
20 minutes
L'enseignant distribue Ies cartes-images de Ia Iocomotion des animaux (DVD-Rom et coffret).
Matériet
:
-:- -:s des déptacements Chacun nomme son animal et cite son mode de dêplacement. Les autres valident ou non. Une
-: :- : lage 61 et DVD-Rom) vérification avec le DVD-Rom reste possible.
- cartes-images 8:
- -:motion des animaux
1'DVD-Rom et coffret) L'enseignant accroche au tabteau les sept pictogrammes des déptacements.
0u
-=irations des animaux Accrochez l'imoge de votre onimol sur le pictogromme du déplocement qui lui convient.
(matériet page 6z)
- ordinateur et DVD CERTATNS ANTMAUX oNT pLUsrEURs DÉpLAcEMENT5. S'rL N'y pAs oe oÉent LoRseuE L'ÉLÈVE AccRocHE soru erutuer À
utt oÉpLnceruett ALoRS euE D'AUTREs soNT posstBLEs, fENSETGNANT pEr.JT TNTERVENTR pouR ALLER pLUs LotN DAN5
accessibles si besoin prusrruns oÉeLncruexrs, LEs
L'ANALvsE. CoMME tL FAUDRA AssoctER IJN ANIMAL À TMAGEs soNT pREVUEs EN DouBLE,
VOIRE TRIPLE.

Le vlvant La vie animale jp


CLASSE ENTIERE
SALLE DE rrnOrntCtrÉ
zo minutes Réinvestissement
L'enseignant propose que les étèves se déplacent comme les animaux qu'iI va citer.
Déplocez-vous comme ... un escorgot!
Les êtèves rampent et prennent conscience qu'ils utitisent I'ensemble de leur corps.

Un étève nomme à chaque fois te déplacement choisi. Les élèves valident ou corrlgent Ieurs dépta-
cements et prennent conscience des contraintes et caractéristiques de chaque déptacement pro-
posé: quand je rampe comme I'escargot, j'ovance lentement, je n'utilise pas mes bros ou mes iambes,
j'utilise tout mon corps.

ACTIVITÉ INDIVIDUELLE
2() minutes

Matériel Lenseignant présente Ie matériet. Les é[èves nomment tout ce qu'its reconnaissent.
-1 photocopie par élève
(document page 63 et DVD-Rom) Collez choque onimol sous son déplocement. 9'il y o plusieurs fois le même onimol, c'est gu'il peut se
- colte déplocer de plusieurs foçons.
- clseaux
CERTATNS ANrMAux oNT pLUS EURs DÉpLAcEMENTS ET Do vENT DoNC Êrnp corrÉs PLUS EURs Fols

> L'enseignant peut choisir [e niveau de difficulté.


. Niveau simpte: les étèves classent seton [e déplacement de ['animaI sur ['image.
. Niveaux ptus complexes: les étèves connaissent les autres façons de se déptacer et associent
['animal à ses autres déptacements.

6o
I

I?

Le vivant La vie animate


ILLUSTRATIONS ANIMAUX

ii'ili

6:
Classer un animal selon son déptacement.


PIGEON VOLE
Colle chaque animal sous son déplacement.

A ,^ .f M Èâ
tA rocoMoTloil

F
z, OU
moteur
lrl

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
20 minutes Situation déclenchante
> L'enseignant propose un nouveau ieu et en explique rapidement les règtes.
Matériel
- r
ptateau de jeu > Vous êtes une petîte boule et vous devez vous déplocer sur ce chemin pour orriver le premier à lo
(DVD-Rom et coffret) dernière cose. Sur le chemin, it foudro morcher, courir, grimper, sauter, noger, voler, romper, mois
- 24 carTes de jeu 8 toute seule la boule ne peut pas ovoncer. Des onimoux vont vous oider et vous prêter une partie de leur
(DVD-Rom et coffret)
corps pour vous permettre de vous déplocer.

Questionnement
> euelle portie de leur corps les onimaux doivent-ils vous donner pour que votre boule puisse se déplocer?
> Les élèves réfléchissent et sont amenés à citer [es pattes, [es aites et [es nageoires.
Présentation des cartes
> l]enseignant pose [es cartes sur ta tabte, face cachée. Les élèves tes retournent les unes.après [es
autres et dêcrivent à chaque fois ce qu'its voient.

Observation et verbalisation
> Pour chaque carte, les étèves reconnaissent l'animal, observent et nomment ses organes de dépta-
cement. lls identifient également les pictogrammes des dêplacements possibles.
Présentation du plateau
> L'enseignant fait repérer à ses étèves tes diffêrentes parties du parcours: [e chemin principal où it
faut marcher ou courir, les passages où it faut nager et [es trois raccourcis que ['on peut emprunter
en grimpant, en sautant, en rampant ou en volant.
Explication de ta règte du ieu
> Choque joueur o trois cortes devant lui. Pour ovoncer, il pioche une quotrième corte puis choisit celle
qu'il veut utiliser. tl lo dépose au centre et déplace son pion d'une cose. Si I'onimol choisi peut courir, il
peut avoncer de trois coses, souf s'il veut s'orrêter ovont pour pouvoir prendre un raccourci.
> La corte Atout permet de posser portout.
> Choque joueur joue à tour de rôle. Le premier joueur qui atteint lo cose d'orrivée a gogné.

6q
25 minutes LE pLATEAU DE rEU coNVrENr pouR DEs pnnrrrs À DEUx, TRors ou euArRE ËLÈvES MAxTMU^4.

Matériel L'enseignant fait reformuler [es règles du jeu et [a partie débute.


t Pour 4 élèves:
- r plateau de jeu
/D-Rom et coffret)
24 cartes de jeu 8
/D-Rom et coffret)
- 4 ptons

Le joueur ptace au centre [a carte qu'il utilise et verbalise.


o prends les pottes du tigre pour courir et j'avance de deux cases.
Je

' Je prends le corps du serpent pour ramper et ie posse sous lo barrière. C'est un raccourci.
o Je prends les ailes de lo cigogne pour
voler et prendre ce roccourci.
Au FIL DEs PARTIEs, LEs ÉrÈvEs corusenveNT srRATÉGTeuEMENT DANs LEUR MArN CERTATNES cARTES
eu,rLs pouRRoNT
urlLlsER PLUs Lottt. Exervprr: sl PosstBLE, NE pAs urtLtsER LEs PATTES DE L'ouRs pouR
IMARCHER ou couRtR MAls LEs
GARDER POI.JR NAGER OU GRIMPER

20 minutes

Matériel
photocopie par élève Les étèves identifient les colonnes du tabteau et tes organes de déptacement choisis.
(document page 66)
;igne
Colle dons choque colonne les orgones qui permettent le déplacement demondé.

Le vivant La vie animale 6!


Associer un organe moteur aux déplacements qu'iI permet.


AI LES, PATTES OU NAGEOIRES?
Co[[e dans chaque colonne [es organes qui permettent te déptacement demandé.

A '^
L
ID
7
"f M §u
ns pour l'enseignant Les notions abordées

' . :-,,,' t",a ,.

Qu'est-ce que le régime alimentaire


- ":
.t
, .. ?) ta t al\.', i ?
-r --:rition correspond à toutes Ies fonctions assurant l'approvi- > Le régime alimentaire définit Ia façon dont un animal se nourrit.
.- =-t en matière et en énergie d'un organisme nécessaire à Son régime alimentaire peut être constitué exctusivement d'ani-
, = et à son développement. Elle comprend I'alimentation, [a maux, de végêtaux ou parfois des deux. C'est sur [a base de cette
: :::: on, [a respiration, la circulation et l'excrétion. diffêrence d'origine des atiments que ['on a étabti une ctassifica-
tion des régimes alimentaires.
digestion > Les animaux qui ont un régime alimentaire carnivore se nourrissent
nutriments
excrétion
d'aliments d'origine animate. Ce sont les zoophages. Exemples: le
Gros intestin
lntestin grêle hibou, te [ion, [a couteuvre, le héron, [a coccinelte, ['étoile de mer...
a
+ aa Certains régimes carnivores sont très spécialisês.
a
. Les insectivores ne consomment que des insectes.
Atimen ts
non-digérés Ex: t'hirondette.
-i-
=:l0n . Les charognards ne mangent que des cadavres. Ex: le vautour.
lr
I

Vaisseaux
Sangurns
CO2
respiration . Les piscivores ne mangent que des poissons. Ex: [e martin-
circulation
1. ._l
O2 pêcheu r.

> Les animaux qui ont un régime alimentaire vêgêtarien se nour-


.l rissent d'atiments d'origine végétale et de substances produites
Co2 . 02 +glucose
par les végétaux comme [a sève ou [e nectar. Ce sont des phyto-
0rga nes phages. Exemples: le phasme, ta gerbille, [e [apin, [e cerf...
Ce régime alimentaire peut égatement être très spécialisé.
o Les herbivores ne mangent que de l'herbe. Ex: la vache.
- - =st-ce qane E'æâim*ertætâæm?
. Les granivores ne mangent que des graines. Ex: le verdier d'Europe.
" -:-nentation désigne Ia manière dont s'atimente un animal et ce
- -ange: sa prise de nourriture et son régime alimentaire. C'est . Les nectarivores ne se nourrissent que de nectar sécrété par les
: : :ornposante de la nutrition qui est travaittée à ta maternetle. fleurs. Ex: te cotibri.
" -,,: es animaux se nourrissent. L'observation directe des ani- > D'autres animaux ont un régime alimentaire omnivore. lls se nour-
-,-,, ['observation des traces d'un repas et Ia recherche docu- rissent à [a fois d'atiments d'origine animate et d'atiments d'origine
- -:rre permettent de le mettre en évidence à [a maternelte. végétate. Exemples: [e renard, [e sangtier, le raton [aveur, ['ours,
=
Ie merte...
Ce régime peut étonnamment être aussi très spêcialisé.
o Les ptanctophages ne consomment que du ptancton d'origine
animale et végétale. Ex: [a bateine.
> Le régime alimentaire a une inftuence sur [e comportement de t'ani-
mal (prêdateur, proie), sur [a structure anatomique de certaines
parties du corps (bouche, dents, griffes, estomac...).
> lI peut varierau cours de [a vie de ['animal. Le jeune mammifère se
nourrit de lait materne[ au dêbut de sa vie puis adopte [e régime
atimentaire de son espèce.
> lI peut également varier en fonction des saisons quand [a quan-
tité de nourriture disponible change. Le raton Iaveur se nourrit
beaucoup de [arves, d'æufs, d'oisiltons et de vers de terre au prin-
temps, puis de fruits, graines et baies en automne.
> Les animaux qui sont exclusifs dans leur régime atimentaire sont
souvent plus vulnérabtes à la sélection naturetle que les omni-
vores. Ex: [e panda.

Le vivant La vie animale *


LA NUTRITION

F
=

ul
J

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
ou colN Élevnee Situation inductrice
2() minutes > La ctasse travailte actuetlement sur un projet étevage ou accueitle un [apin pour quetques iours.
UNE expÉntmerurnrtoN ANALoGUE PEUT ÊTRE errectuÉr AVEC D'AUTRES ANIMAUX ÉrEvÉs eu clAssE, NoTAMMENT
Matêriel
- aucun L,ECARGOT. EruTIÉONIE, ELLE POURRAIT SE MENER AVEC TOUS LEs ANIMAUX, MAIS CERTAINS MANGENT PEU ET LENTEMENT
pnÉrÉneNcES ALIMENTAIRES FoRTES
ET L,AL|MENT restÉ pounntt DANS LA cAGE (pHnsue). CERTATNs ANTMAUX our oes
er üexpÉnrmetrlrroru ur eÉvÈrr pAs cE euE L'ANrrvlAL sAUVAGE MANGERAIT (cenetrre). ON NE PLAcERA PAs DANs uN
AQUARTUM DES ALTMENTS À resren cHEz LE potSsoN, DE PEIJR DE LE VOIR MOURIR RAPIDEMENT.

Lenseignant interroge sa classe i que vo-t'on donner à monger ou lopin ?


Les étèves font appet à des connaissances qu'ils ont déià et vont certainement proposer
des carottes, du pain dur, du chou...

L,enseignant Ies encourage à proposer d'autres aliments : pour sovoir ce que monge ce lapin, on vo
fui prof,oser tous les jouri deux oiiments différents et on regardero ce gu'il o mongé et ce qu'il o loissé.
Les é[èves aioutent des aliments'
llenseignant s'arrange pour en choisir six à huit avec quetques-uns que [e tapin ne mange pas
(iambon, thon, fromage...).
Cependant, it étimine tout de suite des aliments qui sont toxiques pour Ie [apin en ['exptiquant.
. Le lopin monge le chocolot mois ço peut le rendre oveugle !
. Lo solode donne la diorrhée ou lopin noin.
. tt fout toujours que le lopin oit du foin pour ses dents.

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
5 minutes à rênouveler Expérimentat!on
plusieurs fois > Certains étèves ont apporté des aliments cités prêcêdemment. Celui qui a apporté un atiment [e
met dans [a cage.
Matériel
RAssAslÉ PAR uN
- cage avec [e laPin CHorsrR DEUx ALIMENTs À rn rots er eu QuenrtrÉ mooÉnÉr PouR QUE LE LAPTN NE PUl55E PAS ÊTRE
- carotte srur. pln RESpEcr DU gteru-Êtne ANtMAL, oN NE DoNNE pAs uN sEUL ALTMENT AU LAPIN SACHANT QU'lL N'EN IVIANGERA PAs'
- chou
- pomme
- pain dur Le tapin est gourmand, tes étèves pourront observer le matin et dans [a journée les atiments aux-
- fromage
- iambon
quets it a touché. Les élèves responsables du nourrissage sont chargés égatement de ['observation'
- thon
- autres propositions des étèves

Les étèves étabtissent ta Iiste des aliments que le [apin mange et ceux qu'il ne mange pas.

Évtren Lrs TERMES AtME /Er n'ntme PA5, TRoP ANTHRoPoMoRPHIqUES

Étabtir une tiste de préférence parmi [es atiments que mange Ie lapin: présenter deux atiments
simultanément. Observer Iequet est choisi en premier, ceux mangés totatement ou partietlement.

6E
CLASsE ENTIÈRE
.] N REGROUPEMENT
20 minutes
L'enseignant montre les cartes-images 7 (DVD-Rom et coffret). Les élèves reconnaissent et nom-
ment les aliments.

Au tobleou, occrochez dons lo première colonne les oliments que le lopin monge et dons I'autre, les
oliments gu'il ne monge pos.

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8ÉlÈves
z5 minutes Questionnement
> L'enseignant demande à ses élèves si tous les lapins mangent les mêmes aliments que [e [eur.
Matériel
- albums documentaires
. Comment sovoir ce que mongent LES lopins?
=:'nagazines pour élèves
. Regarde moîtresse, tu os apporté des Livres qui expliquent la vie du lopin.
,= ::tionnés par l'enseignant
Consultation des documentaires
> En ciblant [a recherche et en observant les images, [es étèves vont pouvoir apporter des réponses.
> L'enseignant peut [ire pour apporter des réponses non illustrées.

ra_000
tlo.-À Le^ rcrqpnn Vn ,^n-ftne, \,eh biltr\t> lnaun:o-r[
st\^Aræ d
0 d-
o,YdnsJ,5
Ajouter des atiments non encor la recherche documentaire (ma'rs, navet...).

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
20 minutes
L'enseignant propose de réaliser une affiche qui récapitule ce que mangent les Iapins.
-t affiche A partir de [a structuration de l'étape 3 déjà accrochée au tabteau, les élèves complètent
- cartes-images Z: [a cotonne « mange » avec [es informations de l'étape 4.
: -=-is (DVD-Rom et coffret) lls comptètent êgalement la carte d'identité du Iapin (DVD-Rom et coffret).
. :arte d'identité du lapin
(DVD-Rom et coffret)
- -,::ls prises ou des images
des aliments testés
-...s découpées d'atiments

Le vivant La vie animale S§


LA NUTRITION

F
=
SON MENU
lrl àun
J

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
15 minutes Situation inductrice
> Les élèves connaissent l'atbum Bon appétit!
Matériel Monsieur Lopin. Monsieur Lapin n'aime plus
fatbum inducteur
[es carottes et demande à d'autres animaux
ce qu'its mangent, jusqu'au moment où iI
rencontre Ie renard...
5t rr oÉeur ET LA FtN DE L'HtsrotRE RELÈVENT DE LA
FrcrroN, LEs BÉporuses DEs ANtMAUx euerur À leun
ALtMENTAT|oN soNT ExAcrEs D'uN potNT DE vuE Bto
LOG I QU E.

Questionnement
> Qui monge quoi?
Bon oppétit! Monsieur Lopin > Les élèves se souviennent. La grenouille mange
r aJdF Boujor des mouches, l'oiseau des vers, le lapin ne monge pas la carotte.
O L'école des loisirs.2013.8,7o€
- éléments ptastifiés de I'atbum > Chaque étève accroche au tableau sa réponse avec les étéments ptastifiés (DVD-Rom).
- r bouche barrée et 7 bouches La bouche ouverte signifie «mange», la bouche barrée signifie «ne mange pas».
ouvertes (DVD-Rom)

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
15 minutes Lancement d'un projet de réalisation d'une affiche
> Nous allons foire une gronde offiche qui présente des onimoux et explique ce qu'ils mongent.
Matériel
cartes d'identité déjà réatisées Quels onimoux connoissons-nous déjà ?
au cours de I'année Réponses
à partir des étevages
À partir de cartes d'identité d'animaux étudiés en élevage.
> Les étèves citent des animaux observés en élevage et dont on a noté ['atimentation.
À partir des connaissances personnelles des élèves.
> Les étèves nomment un animaI qu'ils connaissent (animaI domestique, visite...) et précisent com
ment iI faut [e nourrir.
> L'enseignant prend des notes.

7o
ATELIER SEMI-DIRIGÉ
DE6À8Ér-Èvrs
zo minutes Questionnement
> Voilà des mogozines et des livres qui expliquent lo vie des animoux. Que veut-on sovoir sur les ani-
Matériel moux pour réaliser notre affiche ? On veut sovoir ce qu'ils mangent.
t -:ins 2 documentaires par
ie€=l i Ê'r'rprunter dans une BCD: Consigne
- magazines type Wakou
- livres documentaires > Feuilletez les documentoires, cherchez des images où on voit un animol monger et où I'on peut recon-
noître ce qu'il monge.
> Plocez un popier pour garder lo poge. À lo fin, chocun me présentero ce qu'il a trouvé.

Recherche
> Les élèves cherchent des photos, mettent les papiers pour garder la page.
> De temps en temps, t'enseignant [es questionne pour voir comment ils s'en sortent, llvérifie qu'its
ont bien choisi un animaI en train de manger où ['atiment est identifiable. Pour ceux qui ont du mat,
iI peut Ieur choisir [es documentaires [es ptus riches.
Conclusion
> Chaque élève expose ses recherches. L'enseignant [aisse les marque-pages pour photocopies.

ATELIER SEMI-DIRIGÉ
DE 6 À 8 Ér-Èvrs
z5 minutes AvEc DEs GS, ot't pEur rRrER LES ALTMENTS seLolr L'oRlGrNe: vÉcÉrerE ou ANtMALE. FATRE ALoRS L'ÉTApE 5.

Présentation de I'activité
,... :écoupées des animaux > Les élèves nomment chaque animaI et ce qu'on le voit manger sur [a photo.
-étiquettes
-rodèles avec les noms > Voilà les onimoux trouvês. Chocun choisit une photocopie et découpe soigneusement lo photo.
des animaux > Vous êcrivez le nom de l'animol sur une étiquette et ce qu'îl monge sur une outre étiquette.
-rodèles avec [es noms
des alinents mangés Réalisation
-coLle
- ctseaux > Les élèves coupent et écrivent grâce aux modètes préparês par l'enseignant.
lL v n eenucoup DE PAprERs suR LA TABLE ENTRE LEs pHorocoplEs, Les oÉcouences, Les rvooÈrrs er res Éttquettrs
L'roÉlr senatt o'Écntnr sun uN AUTRE EspAcE euE cELUt DU DÉcoupAGE.

Le vivant La vie animale fX


I

ATELIER SEMI-DIRIGÉ
or6À8ÉrÈves
z5 minutes Présentation de t'activité
> Les élèves nomment chaque animaI et ce qu'on [e voit manger sur [a photo.
-;ges découpées des animaux
> Voilà les onimoux que vous ovez trouvês. Chocun choisit une photocopie et découpe lo photo.
- étiquettes > Vous écrivez le nom de I'animal sur une étiquette et ce qu'il monge sur une outre étiquette.
- modètes avec Ies noms
des animaux Réalisation
- modètes avec les noms
> Les êtèves coupent et écrivent grâce aux modètes préparés par l'enseignant.
des aliments mangés
- colle et ciseaux
Classement
> Pormi ces onimoux, certoins mongent d'outres onimoux, d'outres mongent des plontes.
> Posez votre feuille sur l'affiche rouge si votre onimol monge un outre onimol, ou posez-le sur I'offiche
verte s'Îl monge une plonte ou quelque chose qui vient d'une plonte.
> Chaque étève vient poser sa feuitte en justifiant son choix.
Observation des deux affiches
> Quand les deux affiches sont terminées, l'enseignant amène les termes carnivore et végétarien.
> Les étèves citent ators des exemptes d'animaux végêtariens ou carnivores.

PAV

d.dt
dr.)"
(Û"'
DANS cETTE pnel,rrÈne AppRocHE vÉcÉTAnrEu/cnnrrvonr, L'ruserclrnNT vETLLERA A ulLrsER DES ExEMpLES cARIcATU-
RAUX: UN ANIMAT QUI MANGE DU YAOURT OU DES CROQUETTES EST TROP COMPLEXE A ANALYSER.

72
ms pour l'enseignant Les notions abordées

Ovipare ou vivipare ?
.:'-rduction regroupe tous Ies processus permettant Ia per_ > Un animal ovipare est un animal dont ta femeile pond des ceufs.
' -: J1 des espèces par la naissance de nouveaux organismes. dévetoppement et [a croissance de l,embryon se dêroulent hors du
Le

,' --e des activités fondamentates des êtres vivants. corps de la femetle dans cet ceuf.
-: 'lgUe Pour que l'æuf puisse se développer, il doit avoir êté fécondé par
. -: reproduction sexuée. Elle est assurée par ta fécondation et le mâle. Selon les espèces, cette fécondation résulte de I'accouple_
, .-contre des gamètes mâ[es et femeltes. EIe est très impor_ ment des parents: le mâte dépose sa semence dans le corps de [a
:-'= cat elle assure [e brassage génétique entre les individus femelle (ex: la poule) ou le mâte peut féconder les ovutes après
-: même espèce. leur ponte (ex: les grenouitles).
, -= reproduction asexuée ou multiptication végétative. Elle per_ lJembryon se développe ensuite dans cette enveloppe extêrieure
: , sans fécondation ni gamètes, d,avoir des descendants tous solide chez Ies oiseaux, ptutôt gélatineuse chez Ies poissons et [es
,--rlques génétiquement. Seules certaines espèces d,animaux batraciens ou de forme particulière chez certains requins. L,æuf
'.. primitifs peuvent se muttiplier de cette façon, à partir d,un contient toutes les réserves nécessaires au bon développement
- : ,ridu isotê (des protozoaires: individus unicellulaires, cer_ de ['embryon.
. -es hydres d'eau douce, certaines anémones de mer...).
Lorsque te petit sort de ['æul on appette ceta l'éclosion.
, :a'riculiers
chez les animaux. Les oiseaux, les batraciens, les insectes, [es araignées, beaucoup
. La parthénogénèse, considérée comme un mode de reproduc_ de reptiles et de poissons sont ovipares.
.:r sexuée car elle fait intervenir des gamètes, est la facuttê > Un animal vivipare est un animal dont la femelte assure [e dé_
-: l'ovute non fécondê à pouvoir se développer. Ette produit, te veloppement de I'embryon dans son utêrus. La nutrition de ce
:,s souvent, un individu femelle identique à sa mère. parfois, dernier est mise en place par [e placenta via [e cordon ombilical
=rtaines formes de parthénogénèses, par des phénomènes de et la femetle va le garder dans son corps jusqu,à l,expulsion. Tous
'-sions complexes, peuvent ne donner que des mâles ou encore les mammifères sont vivipares à l,exception de l,ornithorynque et
-:s mâtes et des femeltes. de l'échidné.
lans la nature, on trouve ce mode de reproduction chez des
'rsectes (phasmes, fourmis, abeittes...),
des annélides et ptus
-arement chez certains vertébrês:
certains requins, le dragon Croissance et développement des animaux
-e Komodo..- > Tout anima[, au cours du temps, se dévetoppe par une succession
rour certaines espèces de phasmes, ce mode de reproduction de différentes phases: la naissance, te dévetoppement et [a crois-
:st teltement répandu que ['on n'a jamais encore identifiê d,in_ sance, l'âge adutte, [e vieillissement et la mort.
:ividus mâles dans I'espèce. Certains animaux possèdent un développement direct: te jeune
. L'hermaphrodisme. Tous les escargots sont hermaphrodites. lls ressemble à t'adutte dès sa naissance. D,autres connaissent un
sont à [a fois mâles et femetles et peuvent produire des gamètes développement indirect: Ia [arve subit des transformations impor-
nâles et des gamètes lemeIes simultanêment. lts ne peuvent tantes appelées métamorphoses pour devenir adulte.
:ependant pas s'autoféconder et doivent toujours être deux in_ > La croissance des animaux est définie par opposition à cette des
dividus pour se reproduire. C'est une fécondation croisée et [es végétaux qui se poursuit tout au tong de [eur vie.
deux individus se fécondent mutuettement. Généralement, [a croissance s'arrête à ta maturitê sexuelte de I,ani_
mat. Elle peut être continue si ette se poursuit en permanence
lusqu'à ['âge adulte (ex: ta gerbille) ou discontinue si e[e résutte
d'une succession de mues car [,augmentation de taille n,a alors
lieu qu'au moment de la mue (ex: te phasme).

Ce qui peut poser problème


> A part la naissance d'un petit frère ou d'une petite sæur, les étèves ont
souvent peu de vécu dans ce domaine.
ll faut donc prendre le temps de recueitlir [es représentations initiales et privitégier [es
observations d,étevages pour
construire des connaissances.

Le vivant La vie animate §§


tA 1{UTRITIOT

F
=
DE
EI
J

CLASSE ENTIÈRE
REGROU PEMENT
20 minutes lDÉALEMENT, cE cHAptrRE EST À TRAtTER EN AMoNT ou EN EXpLotrATlotl o'utlE SoRTlE À LA FERME.

Matériel
l'atbum inducteur L'enseignant tit t'album un peu perdu. Un bébé chouette tombé du nid ne retrouve plus sa maman,
un écureuiI tente de ['aider mais a bien du mal à reconnaître sa maman, iI lui présente d'autres
animaux: un Iapin, une grenouitle, un ours...

À la fin de t'histoire, l'enseignant demande à ses êlèves si un bébé chouette peut avoir un tapin
comme maman. lI retance [es questions pour les amener à expliquer, {Jn bébé et la moman sont les
mêmes onimaux, la maman d'un bébé ours est un ours.
LE vocABULAtRE DEs pETtrs, mÂres rr
FEMELLEs rst egonoÉ À fÉTAPE 3. NE cRÉEz PAs DE LA coNFUsloN EN

O Thierry Magnier. 2011 . 14,80€ N'ulLIsANT euE LE TERME nppnopntÉ AU RrseuE DE pAssER À côrÉ oe L'oB,EcrtF DE cETTE Étnpr: Lr pettt
AppARTTENT À rn uÊue EspÈce Que sES PARENTS.

ATELIER DIRIGÉ DE LANGAGE


DE4À6Ét-Èves
zo minutes
lenseignant montre Ies cartes du jeu. Les é[èves reconnaissent et nomment [es animaux. lts
MatérieI
Memory B: petits-parents constatent qu'it y a des cartes avec des bébés animaux et d'autres avec le papa et la moman.
(DVD-Rom et coffret)

L'enseignant explique la règte du Memory consistant à apparier un bébé anima[ à ses parents.
En jouant, ['élève reconnaît les parents d'un petit grâce à [eurs ressemblances morphologiques.
ll nomme chaque animaI avec ['aide de l'enseignant.

74
:- :i DIRIGÉ DE L,qNGAGE
DE4À6Ér_Èvrs
z5 minutes Appropriation du matériel et apport de vocabulaire
> L'enseignant dispose les images au centre de la tabte et donne [a consigne (cartes-images 10 dans
Matériel le DVD-Rom et le coffret).
- cartes-images ro:
Reconstituez une famille d'onimaux de votre choix.
=-=:ciation petit-mâle -femette
(DVD-Rom et coffret) > À tour de rôle, chaque élève, prend trois images pour reconstituer une familte.
> Quand toutes les familtes sont assembtées, l'enseignant fait nommer les cartes à ses étèves.
> lls vont utiliser les termes de mamon etpopa. L'enseignant apporte maintenant des rectificatifs de
vocabutaire: on ne dit pas « la moman » mais lo femelle et on ne dit pos « le papo » mois le môle,
> L'enseignant fait rêpéter [e vocabutaire exact pour chaque carte, teI que poule, coq, poussin...
Jeu de cartes et utilisation de ce vocabulaire
> L'enseignant distribue atéatoirement les cartes
aux é[èves. Chacun dispose les cartes devant
lui et choisit une familte à reconstituer. pour
obtenir Ies cartes qui Iui manquent, l,étève
doit [a demander à celui qui l,a en utilisant tes
termes appropriês: Adom, donne-moi le coq s'il
te plaît.
> L'étève qui coltecte [e plus de familtes a gagné.

ACTIVITÉ INDIVIDUELLE
3() minutes

MatÉriel
- r photocopie
par élève Colle les onimoux d'une même fomille ensemble,
(document page 76 ou 77)
- ciseaux et colte
Les élèves posent puis cotlent. L'enseignant détermine [e nombre d'étiquettes seton le niveau
des
élèves:3 familles pour un PS,4 pour un MS,5 pour un GS.
À ta fin de t'activité, chacun nomme à l'enseignant [es animaux qu,il a cottés.

CLASSE ENTIÈRE
REGROUPEMENT
25 minutes Lecture de I'album et verbatisation
L'enseignant lit t'atbum Le premier jourde mavie. ll fait verbaliser ce que les élèves ont retenu:
Matériel
I'album inducteur c'est un livre qui exptique comment certains animaux s'occupent de Ieurs petits.

Connoissez-vous d'outres comportements d,animoux ovec leur petit ?


Les étèves apportent des étéments de réponse grâce à leur culture, constatent peut-être aussi que
certains animaux se débrouillent seuls après la narssance.

Le premier jour de mo vie


Steve lenl ins et Robin Page
O Circoniere . 2o1j . t2€

Le vivant La vie animale ÿ§


cQ

qi
U
tQ,)
o_
tn
CJ

a)
fTl
=
<c)
ô'
a ô
=
:
!
x ô
rE =
.E
C
(o
(n
q.)
-o
da
.9
U
o
(/) O
(n

t l
I
U;
q
U
(- I

G.'
(u
E
((l)
E
q
LIJ
J c
(,

J E
(o

: a
E
o
qL

tr c.)
E
((U
a

LU E

o c.)

:
C

l E
xJ
(o

LU .E
(-
J ro
tt)
m a2

(t,
o
É U

l"
Associer des animaux d'une même espèce.


LEAU DE FAMILLE
:s animaux d'une même fami[[e dans [e même enctos.

.e§§§§
ww§§ÿ

I
LA NUTRITION

F I
=

ul
J

CLASSE ENTIÈRE
REGROUPEMENT
25 minutes Situation déctenchante Pour aboutir à un questionnement
te petit manchot
> llenseignant tit te début de t'atbum D'où viennent tes bébés animaux? Lorsque
Matériel pose tiquesti on d'oùviennenttesbébés?, ['enseignant interrompt [a lecture et demande'
- ['atbum inducteur Réponse ta ptus probable: ilssortentdesæufs'
> Etvous,sovez-vousd,oûviennentlesbêbés?
> Est-ce que tous les onîmoux sortent d'un æuf?
petite sceur pour
> lJenseignant peut faire réfêrence à [a naissance d'un petit frère ou d'une
permetire à ses étèves de trouver que des petits peuvent aussi sortir du ventre'
qui connaît des onimaux qui sortent du ventre ?
> Qui connoît des onimaux gui sortent d'un æuf et

Rechenche et réPonses
> Les étèves apportent Ieurs réponses personnelles, puis ['enseignant poursuit la
[ecture de
permettre tous [es étèves d'avoir une cutture commune'
pour étargir ies recherches et à
D'où viennent les bébés onimoux?

i;*;;;;5 ** *î -" --
Anna lMllbourne et Laura Wood
oLcDor "'/o11'o'5oé J? u o d",u o )r\aL/Î cyt loer-o.-L. or^ ...{ eL do^-r.aæ-o an)Ltmr,-'x otn tanrprJ- dL @rthP
;:".\^'

ATELIER DIRIGÉ DE LANGAGE


EN DEMI.CLASSE
20 minutes Verbalisation et consigne
> Les êtèves reformulent le contenu de ['atbum'
Matêriel qui sortent du ventre'
- ooster fourni avec ['atbum > citez des onimoux de I'olbum qui sortent d'un æuf et cîtez-en d'outres
D'oit viènnent les bébés animoux?
Réponses et apport de vocabulaire
des colonnes' i[ écrit
> Les élèves apportent [es réponses. llenseignanttrace un tableau: dans une
dans ['autre ceux qui sortent du ventre de [eur mère'
tes noms des animaux!ui iortent d'un æuJ,
> llenseignant introduit ators les termes d'ovipares et de vivipares'
Dêcouverte du poster et appropriation des termes précédents
> L'enseignant Présente le Poster.
soit écrit'
> sur le poster, pour les onimoux ovipores, l'indice << æuf » est soit dessiné,
R.echerche à partir des inrages du poster.
>observeleposteretprécisepourchoqueonimols,îlestovîporeouvivÎpore.
mode de reproduc-
> Les élèves identifient chaque animat puis à t'aide des indices dêterminent son
tion. Si nécessaire, ['enseignant lit [es écrits du poster'
È Lenseignant raioute les noms des animaux dans tes colonnes du tabteau.

78
janvrer juin

20 minutes Présentation du matériel et hypothèses


L'enseignant montre des photos d'animaux et demande pour chacun s'iI est ovipare ou vivipare
Matériel (cartes-images t dans te DVD-Rom et le coffret).
cartes-images u:
pare ou vivipare? Pour chaque image, les étèves proposent une réponse: je pense que le petit du canord sort d'un æuf,
D-Rom et coffret) je pense que le conard est ovipare.
Cette hypothèse devra être vérifiêe plus tard pour être validêe. Les étèves sont d'accord ou non
avec les propositions et le font savoir.
fication des réponses
Puis I'enseignant dispose face cachée les photos permettant la vatidation. Un élève retourne une
carte, dêcrit ce qu'iI voiti c'est un conard qui o pondu des æufs, le canard est bien ovipore.
Quand tous les élèves ont retourné toutes les cartes, l'enseignant fait ctasser [es animaux ovipares
et les animaux vivipares en accrochant [es photos dans deux colonnes au tableau.

5 minutes

Matériel
photocopie par élève Les élèves nomment les animaux. L'enseignant énonce [a consigne et expticite chaque colonne du
)age 80 et DVD-Rom) tableau avec le symbote qui permet de mémoriser partie ovipare et partie vivipare: t'euf pour les
- ciseaux et colle animaux ovipares et ['æuf barré pour [es vivipares qui naissent comme nous.
Coupe et colle les onimaux dons la bonne colonne: les onimoux ovipores dons lo colonne ovec l'æuf et
les onimoux vivîpares dons lo colonne avec l'æuf borré.

Feuilteter I'album À qui est cet æuf? et découvrir queI animaI va sortir de chaque æuf. Cet album
permet d'observer différents types d'æufs et de dêcouvrir à quet animal it appartient.
Dêcrire diffêrents æufs d'après [eur taitte, leur couteur, leur forme... à partir d'êchantitlons d'æufs
apportés par des élèves ou plus facilement à partir d'ittustrations de documentaires.

Le vivant La vie animale p§


C[asser [es animaux selon [eur mode de naissance.


CEUF OU PAS CEUF?
Découpe et co[[e les animaux dans [a bonne colonne: les animaux ovipares dans
ta cotonne avec ['æuf et les animaux vivipares dans [a cotonne avec ['æuf barré.

OVI PARE VIVI PARE

f
I
I I

I
I

.t 'tl l
LA REPRODUCTION

F
-
=
rl
J

CLASSE ENTIÈRE
REGROUPEMENT
25 minutes
> Dans un êlevage, vous aurez certainement l'occasion d,observer des naissances.
Matériel
- ê[evage de Ia classe > L'enseignant exptique qu'it y a un papa et une maman dans Ia cage, dans [e terrarium. Comme [es
animaux observês ne sont pas encore des parents, l'enseignant corrige son vocabutaire et apporte
les termes môle et femelle.

Questionnement et hypothèses
> L'enseignant interroge ses é[èves, de préférence avant les naissances.
> Comment vont noître les petits ?
> Certains é[èves pensent que tous tes bébês sortent d'un æuf. D'autres sont ptus informés, surtout
s'its ont un petit frère ou une petite scur et savent qu'un bébé peut sortir du ventre de ta mère.
> Pour les gerbilles, on vo découvrir comment ço se posse: si elles sortent d'un æuf, on verro les mor-
ceoux de coquille.

CLASSE ENTIÈRE
R EG RO U PEM ENT
15 minutes
> Dans [e terrarium des escargots, on observe un iour
Matériel
- élevage ovipare des petites boutes blanches translucides plaquées
contre [a paroi du pot en verre et enfouies dans [a
terre.
> Qu'est-ce que c'est? Je crois que ce sont des æufs.
> Qui o pondu ces æufs? C'est l'escargot qui les a pon-
dus !
L'EscARGor Étntt uEnmapnnoDtrE, oN NE pEUT pAs pARLER
DE MALE OU DE FEMEI IF.

> Dans le terrarium des phasmes aussi, on peut obser-


ver des æufs, mais ils sont ptus difficites à trouver.
L'enseignant doit guider ses élèves et les aider à distinguer les æufs des crottes.
> Que vont devenir ces æufs? Des petits escorgots ou des petits phasmes vont naître et sortir des æufs.

CLASSE ENTIÈRE
REGROUPEMENT
ro minutes à renouveler
dans [a journée
Dans [a cage des gerbilles, les élèves découvrent un
matin la portêe lovée dans un coin.
Matériel
- étevage de la classe On ne voit aucune trace d'æuf, tes bébés sont sortis
du ventre.

L'enseignant fait observer ces petits sans Ies toucher


ou les dêranger et fait dêcrire ce qu'on voit.
. Les petits escargots sont minuscutes et [eur
coquiIte est transparente et fragite.
. Les petits phasmes sont à pelne visibtes.
Quelquefois on peut encore observer [a coquilte de ['æuf accrochêe à [eurs pattes.
Les petites gerbitles ressemblent pour ['instant à de gros vers rose foncés. On voit à peine les
quatre pattes, etles n'ont pas de poits, et [eurs yeux sont fermés.
La femelle s'occupe de ses petits sans qu'on comprenne toujours bien ce qu,elte fait.
LEs solNs or re mÈnE voNT TNTERpELLER res ÉrÈvrs cnn srs runrutÈnts soNT BRUseuEs. tLs AURoNT BEsotN
eu,oN
LEUR ExpLreuE eu'ELLE NE FAtr pAs pouR AUTANT MAL À ses prrrrs.

Le vivant La vie animale 3


CLASSE ENTIÈRE
REG ROU PEMENT
SOUS FORME DE RITUELS Observations
Pour I'escargot. Les æufs pondus sont d'abord ctairs et brittants puis deviennent beiges et ptus
mâts. lts éctosent trois semaines après la ponte. L'escargot grossit et la coquille se colore. Sa taitle
augmente et etle est définitive [orsque sa coquitle a un bourretet au bout de plusieurs mois.
Matériel
- élevage
- appareil photo

> Pour le phasme. Les æufs éctosent deux à quatre mois après la ponte. Le petit ressemble à l'adutte
et il va grandir par mues successives que ['on peut observer (six mues en six mois environ).

> Pour la gerbitle. Les petits naissent après vingt-quatre à vingt-six jours de gestation. lls pèsent trois
grammes et sont dépourvus de poits, sourds et aveugtes. lls ressemblent à de gros versrouges. Au
bout de sept jours, [es poits apparaissent. Au bout de quinze lours, ils se déplacent à ['aveugle dans
[a cage. Au bout de vingt lours, [eurs yeux s'ouvrent et its commencent à manger comme les aduttes.
lls grandissent.

Activités des élèves


,r§Prendre des photos et faire des dessins d'observation,
> Verbaliser les changements et Ies évotutions. Dater ces observations sur le calendrier.

s 2miJJcD
21ue
ÀgE
+"^L

,, LÉ Pl+AsH€ âa l '+'e['À
' 6 +êIt'À LA GEegir-rE
2() minutes
L'enseignant distribue [es photos. Les êlèves les décrivent et situent [e moment de la photo.
Matériel
- photos prises [ors
du développement
OU
Retrouvez I'ordre chronologique du développement des petits.
- cartes-images 12: Les élèves accrochent [eur photo au tableau dans ['ordre en justifiant Ieur ch oix.
nages séquentielles croissance
(DVD-Rom et coffret)
r',
i'

25 minutes
Consigne
Matériet
- r photocopie par élève Découpe les étiquettes et colle-les dons I'ordre chronologique.
cument page 84 et DVD-Rom)

20 à 25 minutes
L'enseignant montre des images séquentietles de [a croissance du poussin ou de [a grenouille
Matériel (cartes-images 72 dans [e DVD-Rom et [e coffret).
- cartes-images 12:
ages séquentielles croissance Les élèves décrivent Ies images et font des observations.
(DVD-Rom et coffret)

L'enseignant invite les étèves à remettre Ies images dans I'ordre chronologique et les incite à justi-
fier [eur choix. ll les pousse à utiliser des connecteurs temporels.
Le groupe valide. La chronologie peut être verbalisêe à nouveau et prise en dictée à I'adutte.

Le vivant La vie animale §§


Ordonner les êtapes de développement et de croissance des petits.


DES PETITS QUI GRANDISSENT!
Cotte les illustrations dans ['ordre chronologique.

t+++l
tl

LII-L]
DocUMENTAIRES AUToUR DES ANIMAUX o,ÉtevAce

L'escargot

Le Iapiq

@@@ @@
: -: sa;=;-lcÊÊ ;:ati.ii"elies Mes premières découvertes Gerbil[es
.:,ri:, t!,1 :je ril jeitre:se aA a.l:ir .ia 9t: O Gallimard jeunesse . 9€ Heike Schmidt-Rôger
-= coLlection de documentaires formi- Une cottection de documentaires avec O Editions Ulmer . 2oo9 . Z,9o€
- :: es pour parler de diflérents animaux votets transparents. Existe pour le poisson, Un documentaire reLativement accessibte
. =: humour et vérité scientifique. Existe ['escargot et Ie Iapin. si on s'en tient aux photographies et à
, - - - [e [apin, l'escargot et [e phasme. quetques textes courts.

ALBUMS AUTOUR DES ANIMAUX D'ÉLEVAGE

3@@ 6à6à
\_-/ \-./ 6à
\_-,/ 6à 6à 6À /â
Qui a mangé? Le voyage de ['escargot Le petit poisson rouge
Anne Crausaz Ruth Brown Eric Battut
--:-7 . t4€ O Éditions MeMo . 2011 . 12,20€ O Gaitimard jeunesse . 2ooo . 12€ @ félan vert . 2012. 12,20€
-"album graphique d'un escar- À chaque page un tégume a été Le trajet d'un escargot dans Une revisite du conte Le petit
got qui aimerait bien se méta- mangé... Qui se cache là-des- une petite parcetle de fardin choperon rouge avec un pois-
'irorphoser en un autre anima[. sous ? quand it pense gravir des obs- 5On rouge.
tactes incroyables.

JEUX AUTOUR DES ANIMAUX D'ÉLEVAGE


@ @@ @@
Puzztes Les animaux Encastrement ANIMO Puzzle [apin
: ref. 3t33o9375t56o poisson O Au bois enchanté
. A-Nathan
partir de 28,5o€ . A partir de 29,90€
O-Goula rel. 74o -126.79oo2o Puzzle en hêtre massif de sept
Quatre puzzles composés de . A partir de 9,5o€ pièces. Existe aussi pour le Un puzzle en hêtre massif
trois pièces avec des photos Encastrement en bois de lapin, [e papitlon, [e poisson. de sept pièces peint à [a main.
réettes d'animaux. quatre pièces.
OUVRAGES AUTOUR DE LA REPRODUCTION

6"ÿf ,;."ô

@@ @@@ @@ @@@
Un peu perdu apa ma maman Lucas et Lola aiment
Chris Haughton tes bébés animaux
@ Thierry Magnier . 2011 . 14,80 € Bénédicte Guettier Sylvie Misslin et Marie Paruit Steve lenkins
Un bébé chouette tombé du nid @ Loulou & Cie . 2oo9 . 11,20€ O Amaterra 2014. 72,95€ @ Circonftexe . zot1. tz€
ne retrouve ptus sa maman. Un imagier des papas, des Un livre animé pour découvrir Un atbum qui explique com-
mamans et des bébés. [es animaux et Ieurs petits. ment certains animaux s'oc-
cupent de Ieurs petits.

6à @ 6à
@@@
Petit, petit, petit ! D'où viennent les bébés À qui est cet æuf? Maxidoc:
Stéphane Frattini animaux? GUV Troughton de ['æuf à [a poute
O Mitan . 2oo9 . 72,90€ Anna Milbourne et Serena Riglietti O Piccolia . 2013. 12€ @ IMitan jeunesse. zoro.8,9o€
Un livre à votet permettant .
o Éditions Usborne 2ot3.9,5o€ Ce superbe album itlustre [e Un documentaire géant avec
d'associer un petit animat Chouchou sait que tes bêbés monde merveilteux des ceufs et des textes simptes pour visua-
à sa maman. manchots sortent des æufs. des bêbés animaux. Huit æufs liser les étapes de dévetoppe-
Une discussion avec un bébé sont prêsentês... Qui en sortira? ment du poussin, de t'æuf à ta
phoque lui apprend qu'il n'en po u le.
est pas ainsi pour tous.

OUVRAGES AUTOUR DE L'ALIMENTATION

6è) 6à 6à6à6à
\, \_-/ \--./ @ 6à
Bon appétit les animaux! C'est l'heure de manger
Françoise Laurent et Capucine Mazilte Steve Jenkins et Robin Page
@ Les éditions du Ricochet . 2014 . @ Circonflexe 2o13 . 10€
Ctaude Boujon Keith Fautkner et Jonathan Lambert
@ L'écote desloisirs.2oo7.77,zo€ O Casterman . 7996. :12,95€ tz,5o € Un documentaire qui permet de
Monsieur Lapin n'aime ptus les Un [ivre animé dans lequel [a Un documentaire pour dêcouvrir découvrir ce que mangent les
carottes. lt quitte sa maison grenouilte à grande bouche tous les régimes alimentaires animaux.
pour aller regarder dans demande à plusieurs animaux des animaux!
['assiette de ses voisins. ce qu'its mangent.
I

VI

Dossier iardinage 88
Notions pour I'enseignant 9o
Trucs et astuces 92

Silence, ça pousse! 94
Graine ou pas graine? 101
Du bulbe à ta fleur 103
Le cycte du blé ro6

Ouvrages autour de la vie végétale 110


Exploitation de sorties ttl

Les notions abordées

a7
et porteur de sens pour les enfants dès l'école materne[le,
Créer et entretenir un jardin est évidemment un projet motivant
mais [e seul enthousiasme d'un enseignant ne suffit malheureusement pas à garantir la réalisation de ce proiet.

AVANT DE COMMENCER

Travailler avec des partenaires Se renseigner sur t'événement


> I[ vous faut t'appui total de votre école et surtout [e soutien de [a La semaine du jardinoge à l'école
municipatitê. > Cette semaine est parrainée par les ministères de l'Éducation
o Les terrains de t'écote appartiennent à Ia mairie et les aménage- nationate, de l'Écotogie et du Développement Durable. Connaître
ments permanents nécessitent son accord. [es partenaires et tes distributeurs pour chaque région de France.
. La mairie peut apporter un soutien [ogistique pour [a mise en ptace
de bacs ou de ptates-bandes. Ette peut aussi accorder un soutien S'organiser dans [e temps
financier pour l'achat de Ptantes. > Avant de démarrer te projet, choisissez les ptantations selon [a sai-
. Des agents municipaux peuvent vous aider à rendre [e terrain son et [e temps dont on dispose, en prenant en compte notamment
cuttivabte, à arroser, à entretenir. les vacances scotaires.
> Commencez par de petites surfaces pour garder la maîtrise des ptan-
tations et de ['entretien des parcettes. Se poser les bonnes questions
o Quetqu'un peut-il s'occuper du jardin pendant les vacances? Seton [a
> Renseignez-vous et recherchez des bênévoles auprès d'associations.
réponse vous pourrez cuttiver ou non des ptantes qui se récottent en
Créer du [ien social, des rencontres entre générations automne, des ptantes qui poussent sans entretien ou des ptantes qui
> lnvitez des personnes âgées ou non, passionnées de iardin et ftat- ont un grand besoin en eau.
têes de transmettre des savoirs à [a jeunesse, ravies d'apporter de . 0ù y a-t-il du soleil et un point d'eau dans [a cour?
l'aide pour l'entretien (arrachage des mauvaises herbes, taitte...). . De quet budget disposons-nous? Les graines, bulbes et autres
ptantes à transptanter ont un coût car chaque élève va les utitiser.
Consulter absolument [e site fardinons à l'école
www.ia rdinons-alecole.org
> C'est une véritabte mine de renseignements pour dêmarrer un lardin,
notamment pour connaître les dates de ftoraison et de récottes.

Carottes Mars à juillet Entre3et5mois Juin-novembre

Courgettes Mars à mai lMa i- ju ln Entre2et3mois mi-luiltet à octobre


ju in
Fèves Février à avril Entre3et4mois IMa i-

Haricots et petits pois Mars à juin Entre2et3mois Ivlai à iuittet Juin à septembre

Laitue Mars-avril Environ 2 mois Nlai-juin

Mai's Avrit-mai Environ 5 moîs Septembre-octobre

Pommes de terre Av rit-m a i Entre3et5mois Septembre-octobre

Potiron Avrit-mai Entre5et6mois Se ptem b re-n ove m b re

Radis Mars à juittet Entre3et6semaines Avril à août


Tomate Ma Entrezà4mois Juillet à octobre

Septembre à mi-octobre Avrit-mai IVla -u n


traisier
Avrit-mai o Juittet-août luin juillet
-
'
Framboisier Novembre à février Septembre - octobre

Basilic Mars à mai mai à octobre

Menthe Mars à juin Toute ['année

Ciboulette Février à mai avr à novembre

Persil Mars à août Toute l'année

Tulipes Octobre à décembre Mars à mai


Amarytlis Octobre à février 2 mois plus tard

Jacinthe Septembre à janvier Décembre à mai

Perce-neige Septembre-octobre Janvier à mars


Crocus êt ionquille Septembre à novembre Février à mai
Muscari Septembre à novembre lvlars à mai

Dahtia Mars à juin luin à octobre


Glaleuls I\,1ars à juitlet Juillet à septembre
Arums Mars à mai Juin à octobre
JARDINER EN PLEINE TEBRE OU EN BACS ?

.lravail de ta terre est une activité particutièrement pertinente pour Pour les écoles qui n'ont pas de possibilité de travaiIer directement
.. enfants de maternelle. prévoyez au moins trois séances pour [a terre, la culture en bacs permet néanmoins de réatiser un jardin,
-- ser chaque outil et enlever les cailtoux, aérer et aplanir te terrain, la hauteur des bacs correspond à la hauteur des cuisses des élèves.
- =re si les aduttes ont déjà rendu ce terrain cultivable. Utitisez les bacs pour planter plutôt les plantes vivaces et persis-
.-:lner en pteine terre permet d'utitiser correctement tous les outits tantes (butbes, ptantes aromatiques, fraisiers), afin que ces ptantes
= lardinage. La surface doit être attongée, ni trop [arge pour ne ne vous gênent pas l'année suivante pour travailter [a terre d,un
.. être obtigé de piétiner la terre, ni trop étroite pour éviter les espace que vous remanierez chaque année.
.,:rdents de serlouette et de râteaux. Aménager un terrain en plate- N'oubliez pas d'utitiser l'espace vertical [e long des clôtures, les
.-Ce est une bonne solution et les élèves restent propres, plantes grimpantes sont vigoureuses et ont plein d,astuces pour
s'accrocher.

rpproche sensorielle du jardin et du.iardinage correspond bien à l'âge des élèves de maternelle
et peut être facilement associée à d,autres
oiets menés dans [a classe. ll n'est évidemment pas nécessaire de planter les six coins ci -dessous.

Iarrosoi r
La fourche

Le transplantoir à bulbes

Le ptantoir Le râteau

lnstatlation d'un compost et d'un récupêrateur d'eau en concertation avec [a municipatité

Le vivant La vie végétaie


I

Les plantes sont des organismes autotrophes, c'est-à-dire capabtes Un butbe est un organe végétat souterrain formé par un bourgeon
de produire leur propre matière organique à partir du Co, de l'air, entouré de feuilles rapprochées et charnues.
des sels mlnéraux du sot et en utilisant l'ênergie sotaire. E[les se Les feuilles externes sont mortes, desséchêes et ont un rÔ[e protec'
distinguent égatement des animaux par [eur enracinement dans [e teur. Les feuittes plus internes sont remplies de réserves nutritives
sol pour un grand nombre d'espèces et donc d'une faibte mobitité. qui permettent à ta ptante de reformer chaque année ses parties
Le terme de vêgétaux n'existe ptus dans la ctassification actuette des aérien nes.
êtres vlvants. Les plantes vertes regroupent les algues vertes, les Certains bulbes s'achètent et se ptantent à ['automne: amaryltis'
mousses, tes fougères, les conifères, les angiospermes (ou plantes jacinthe. D'autres se plantent au printemps: crocus narcisse, iris.
à fteurs). C'est ce dernier groupe qui est étudié dans cette partie. tulipe, muscain.
Pour une plantation en pleine terre, en règte gênérale' iI faut planter
tes bulbes à une profondeur égate à deux fois sa hauteur et utitiser
LJne ptante est un organisme moins comptexe qu'un animaI du point de préférence un plantoir à butbe.
de vue de ses tissus et organes. Ette est constituée de racines, tiges,
feui[[es, bourgeons, fleu rs.
et protège I'embryon vé'
Une graine est une structure qui contient
gétat obtenu après fêcondation de ['ovute. La graine permet une
reproduction sexuée, la nouveIte plante combine les informations
gênétlques des gamètes mâles et femettes.
La graine est ette-même souvent contenue dans le fruit. lI existe
quatre sortes de fruits:
- tes fruits charnus à plusieurs graines comme la pomme,
- les fruits charnus à une seule graine comme la cerise,
- les fruits secs à plusieurs graines comme la gousse de haricot,
- les fruits secs à une seule graine comme Ie gland.
ATTENTION. Le classement fruit et tégumes correspond à une habitude
atimentaire et ne repose en rien sur une distinction botanique: cer-
tains tégumes sont des fruits charnus comme [a tomate, d'autres des
fruits secs comme les haricots. Les épinards, choux, salades sont des
feuittes, on mange t'inftorescence de l'artichaut, la tige et la racine de
[a carotte, les tubercutes de la pomme de terre, [a tige renflée du céteri.

Trois facteurs sont déterminants:


- [a température,
- t'humidité,
- ['oxygénation.
Attention à certaines idées reçues: les graines n'ont pas besoin de
tumière pour germer et heureusement car c'est très sombre sous [a
te rre !

Phénomène de dormance: certaines graines doivent subir une pé-


riode de froid avant de germer, cette dormance en climat tempéré
préserve les graines d'une germination prématurée en automne.
À savoir en conséquence: pour faire germer des pépins de pomme,
les placer trois semaines au rêfrigérateur.

It suffit de ta mouiller sans [a noyer' En plus de ['eau, la graine dolt


être oxygénêe. Le substrat (terre, coton.") permet de contenir ['eau
tout en permettant une aération.
Le substrat n'est là que pour conserver I'eau nécessaire à [a graine,
[a graine ne monge pas [a terre, elte possède ses propres réserves et
la ptante n'utitisera que ptus tard les sets minéraux du sot. Lors de la
croissance de ta ptante, [a terre permet un meitleur enracinement de
> Le tronc de t'arbre correspond ainsi à une tige, c'est-à-dire ['organe [a plante, tes plantutes du germoir et du coton ptoient et retombent
qui permet ta circutation de la sève et [e port de [a plante' sur le côté au bout d'un moment.
> Une ptantute est une jeune pousse issue de l'embryon après germi- La tongêvité des graines est variabte d'une espèce à ['autre, en
nation de [a graine. moyenne de deux à cinq ans, et dépend beaucoup des conditions de
conservation (tempêrature et degré de dessiccation).

9o
stades de la germination

Premières feuilles

- Coÿlédons
.

Ette peut être naturette ou engendrée par ['homme. Ce type de reproduction permet l'obtention d'une nouvette ptante qui a les mêmes quatités
que [a plante mère.
La muttiptication asexuée naturette s'opère à partir :
- des bulbes (attention, [à aussi [es bulbes ont besoin d'une pêriode de froid pour fleurir),
- de tiges rampantes comme [es stolons,
- de tiges souterraines comme les rhizomes et tubercules.
[homme a inventé d'autres opérations comme [e bouturage, le marcottage, te greffage, la culture en tube.
La reproduction asexuée est un moyen de reproduction plus sûr et plus rapide que [a reproduction sexuée.

Ce qui peut poser problème


> Le vivant est souvent représenté par les animaux. En faisant pousser une plante, l'enfant va se rendre compte qu'etle a des
besoins nutritifs, qu'elte se développe, se reproduit et meurt.
> La représentation d'une ptante pour un enfant de maternette correspond à une fteur. Ce mot fteur est pour eux un terme
générique qui désigne aussi bien [es feuitles qu'une plante. C'est pourquoi beaucoup de petits désignent par Ie mot fteur des
étéments qui n'en sont pas comme Les feuitles, Ies petites plantes herbacées.
t
I > Les enfants ne savent pas définir [a graine par sa nature, mais ils possèdent déjà des connaissances sur sa fonction et son
besoin en eau. lls ont souvent une représentation fausse concernant [e besoin en terre: si le plus souvent une graine germe
dans [a terre, ceta n'est pas une nécessité pour elle, mais même en expérimentant des germinations sur du coton, ou directe-
ment sur un germoir, cette représentation du besoin en terre persiste Iongtemps.

Le vivant La vie végétate pl


Quelles graines utiliser ?
Iutllisation de graines variées permet d'aborder les notions de tormes et de grandeurs et d'associer un type de graine à une plante précis=
Les graines sélectionnées ci-dessous ne demandent aucune précaution particutière et germent rapidement. Vous pouvez réduire les coûts =-
privitégiant des graines que ['on peut acheter au rayon atimentaire de magasin bio ou non (tentittes, haricots, pois chiches, soja, mais, alfa .
-^..^
u/etile_-.1-
\

Les graines de radis i


Les graines de haricot Petites graines claires qui germent
Morphologie la plus caricaturale très rapidement. Le [égume radis
de la graine. Existent en plusieurs s'obtient trois à quatre semaines
couleurs. Germination facilement après [a germination. Pour observer
observable même pour un petit, ces petits radis, il faut ctairsemer tes
et rapide (48 h) : au bout de trois plantules: les élèves ont tendance
semaines, la plante a produit à planter trop et à trop serrer. Pour
plusieurs stades de feuiltes. que la racine du radis grossisse et
devienne le radis, arracher les plants
trop rapprochés.

Les lentilles
Brunes ou vertes,
germination également de petits pois
très rapide (z4h). Germination comparabte
à ce[[e du haricot mais
Les graines de basilic [es feuittes découpées
Très petites et noires. La ger- de [a plante sont très
mination est visible au bout de d iiférentes.
cinq à sept jours. lntéressantes
à comparer aux graines ptus t
rapides de radis, haricot, La ptantule sort de [a
lentittes, car du coup on a coque, bel effet!
['impression qu'iI ne se passe
rien jusqu'à ce que... Graines un peu plus petites
que [es graines de haricot,
mais le soja fait partie de ta
même famille. Germination
visibte au bout de 48h.

Alfala, Iuzerne
Les pois chiches
Germent au bout de
quatre ou cinq lours.

Lem
ll germe au bout
d'une semaine. .Le gazon
tes cargopses: Mêtange de caryopses de graminées,
fruits secs dans l'ensembte ressemble à des débris
tesquels t'embrgon de foin et n'est pas immédiatement
identifiable comme groines.
est intimement Au début, on pense égatement qu'iI
soudé. On parte du ne se passe rien, mais i[ germe au
coup de grains et bout de sept à dix jours.

Le blé non de graines!


On peut extraire [es grains
directement de l'épi, ce
qui permet un bon support
pédagogique pour visualiser §* §

le cycle d'une plante.

,!

I
)ans quoi planter? Germination sur du coton
> Recouvrir une barquette de coton, placer les graines, recouvrir de
: r bstrat
coton et arroser sans noyer.
-: TERREAIJ
§. On peut utitiser un cure-dent ou une pique à brochette avec [e nom
: -erreau est [e substrat idéat: c'est une terre enrichie en matière de [a plante et quetques graines scotchées.
..nique et minérate. C'est un substrat plus léger que la terre grâce à Les graines ont besoin d'eau pour germer mais égatement
, -'ésence de fibres et d'écorces. d'oxygène. Lors de l'arrosage, iI ne faut pas noyer le mitieu, [a
_: ÏERRE graine serait asphyxiée et ne germerait ptus. Pour éviter que
. -:rre est un substrat natureI dont la composition est essentiettement ['eau ne stagne au fond du pot, utitiser de préférence des pots troués
. =rminée par [a nature de [a roche mère. Elle varie ainsi énormément
au fond.
.:r les régions. Pour les plantations dans du coton, étiminer ['eau qui n'a pas été ab-
sorbée par les fibres de coton.
.: COMPOST De manière générale, les germinations ratées [e sont essentiellement
.
-ompost est [e rêsultat du recyctage et de [a décomposition de ma- parce qu'elles ont été trop arrosées.
.-=s organiques. Son rôle principaI est d'enrichir le soI ou [e terreau
ricro-organismes, éléments minéraux et humus. ll doit être mêlan-
:.. la terre et ne peut pas être utilisé pur.
-:S COPEAJX DE BOIS OU SCIURES
-: copeaux de bois peuvent remptacer le terreau pour les bricolages
. -ête à cheveux (page 98 et fiche de construction r).
-convénient. Pour des enfants qui ont toujours ptanté dans du terreau,
ser des copeaux ne correspond pas à un réeI réinvestissement, il
.-ait plus pédagogique de faire une étape pour montrer aux enfants
-: Ia terre n'est pas indispensabte à [a germination et utitiser d'autres
,:strats (coton, rien comme le germoir, copeaux).
-,antages. Les copeaux de bois ou sciures sont moins satissants, ils
, -t trop gros pour passer à travers Ies mailles du coltant, Ia tête
,.enue est moins [ourde et conserve plus facilement sa forme ronde.
Plantation de bulbes en intérieur
De nombreux bulbes sont toxiques et les étèves ne doivent
: écipients: acheter ou récupérer jamais porter les butbes à [eur bouche.
. Gobelets en plastique. À percer au fond. Pour faire pousser des butbes dans sa ctasse, si on veut qu'ils
. Pots en verre de confiture. Attention de ne pas asphyxier les graines fteurissent, il faut [eur faire subir un traitement spéciat appeté forçage.
.l'arrosage. En plaquant les graines contre les parois, mise en évi- Les bulbes doivent être placés au réfrigérateur pour une durêe de 6
semaines. Le forçage évite que la tige et les feuittes ne se dévetoppent
-ence du système racinaire à moindre frais.
. avant les racines et ne permettent pas [e fleurissement.
Pots en terre. De préférence troués au fond.
. Jardinières On peut pratiquer [a cutture en carafe dans des
. Pots en terreau. A acheter en jardinerie. Très pratiques pour transplan- vases spéciaux mais on peut également les
:er dans [e jardin de ['école. fabriquer soi-même en coupant une bouteille
. Bacs en ptastique. À récupérer chez te fteuriste d'eau minérale en deux. La partie supérieure est
placée retournée sur [a partie inférieure. Dans
. Autres. Amusez-vous en détournant des objets (vieittes basl<ets, boîte
cetle ci, on place le butbe qui doit affleurer ['eau.
à æufs, valise, boîte à thé...) et lancez-vous dans un proiet artistique
ro hème.

On peut égate-
Cermt§maÊiog's dams *êil germo§r ment pratiquer [a culture à [a chinoise
l,4ettez vos graines à tremper [a veille dans un bol d'eau. dans un récipient peu profond. On y
- Répartissez les sur les plateaux du germoir.
étate une couche de gravier.iusqu'à
, Rincez et arrosez matin et soir. lleau en surptus tombe dans
mi-hauteur, on place ensuite les bulbes
la coupetle du fond.
bien serrés en évitant qu'ils ne se
touchent. 0n remptit d'eau lusqu'au
niveau supérieur du gravier et on com-
ptète avec une deuxième couche de
gravier pour bien caler [e tout.

Le vivant La vie végétate pl


F
= SILENCE, ÇA POUSSE!
Découvrir les différents stades
lr!
J de la germination d'une graine

ETAPE T

L'enseignant tit t'album Touiours rien?

L'enseignant a apporté des graines dans Ieur sachet d'achat: radis, haricots, soia, basilic
ll Ies sort pour les montrer à ses êlèves. Qu'est-ce que c'est? Des groines'
Qu'est-ce qu'une groine? On la met dans la terre.
ll fout l'arroser et après Ça pousse.

L'enseignant invite à deviner son proiet.


À votre ovis, pourquoi oi-ie ocheté des groines ?
Pour Les planter, comme Monsieur Louis !
Touiours rien ?
It dévoile [e reste du matêriet: les pots, [a terre.
.
Christian Voltz
1999 . 11,7a€
Comment doit-on foire pour les planter? llfaut
O Éditions du Rouergue
mettre de la terre et les graines dans les pots.
- pots en terre cuite
- z cuitlères
- terreau
- ptusieurs sortes de graines:
Deux par deux, des enlants vlennent au centre
haricots, soia, radis, basitic du regroupement pour ptanter les dlffêrentes
graines dans les différents pots. Un échanti[-
lon de chaque gralne est disposé dans une petite assiette pour se rappeter comment étaient [es
gra r n es.

euand les graines sont plantées, [es enfants verbatisent. D'abord, on remplit le pot ovec la terre en
se servant à'une cuillère. Après on creuse un trou avec le doigt. Ensuite, on plante quelques graines et
on les recouvre ovec la terre. À la fin on arrose.
rur à I'album
Et mointenont, que doit-on foire ? ll faut attendre, comme Monsieur Louis.
Montrer à nouveau la page de l'atbum où Monsieur Louis dit: «Je t'attends», puis tourner [a page
et expliquer qu'it va fatloir taisser passer plusieurs journées et plusieurs nuits avant de pouvoir
observer te rêsuttat. Nous ollons dormir, et choque matin, quond vous orriverez à l'école, nous obset-
verons nos plontotions pour voir si ça o poussé.

94
@@ ,,r. iuin

ETAPE z P5.MS

15 minutes
> L'enseignant dit qu'it connaît d'autres façons de ptanter des graines.
Matêriel Dons lo terre, on ne voit pos ce qui se posse, on est commeMonsieur Louis, on ne soit pos si ço pousse
- barquettes
- coton ou non. Moi, je connois deux outres façons de foire germer les groines et on pourro tout voîr.
- germorr
les de haricot, soja, oposition d'autres dispositifs de plantations
lentilles, basitic > L'enseignant explique à ses élèves deux autres façons de [aire germer les graines.
> Sur d u coton. Prenez une borquette, recouvrez-lo de coton, posez les graines dessus, recouvrez de
coton et orrosez légèrement.
UTtLTSER DES GRAINES DE HARICOT, DE SO]A, ET DE BASILIC

ê
§ ."ÿ

Dans un germoir. Prenezlesgroinesmisesôtremperdansunverre,réportissez-lessurunétogedu


germoir et ortosez-les !

UTtLtSER LEs GRATNES DE soJA, RADts, LENTILLEs. EvtrER LEs GRossEs GRAtNEs coMME LE HARtcor.

ETAPE 3

20 à 30 minutes
L'enseignant fait nommer [e matériel. Les enfants rêinvestissent t'étape précédente en reformulant
ce qu'its vont faire.
Par étève :

r gobelet transparent Choisissez vos groÎnes et plontez-les dons un petit pot. Essoyez de ne pos renverser la terre,
percé au fond
:rochettes sectionnée
ipulations
en 2 morceaux À tour de rô[e, chaque enfant remplit son pot, décide de ce qu'it souhaite planter. Pour un petit de
Pour le groupe: quatre ans, ta tâche n'est pas si facile et correspond à des objectifs de motricité fine. L'enseignant
-des graines de radis, jette un coup d'æil à l'arrosage pour réguler.
sola, haricot et basilic Chaque élève précise sur son pot queltes graines iI a ptantées grâce à des étiquettes.
- des cuiltères
- du terreau
-Jettes prénom et des
ec [e nom des graines

Le vivant La vie végétale pJ


CLASSE ENTIÈRE P5.M5
Érnee 4
COIN REGROUPEMENT
15 à 20 minutes Prt4semtation du matéri*l
* L'enseignant montre tes photos. Les étèves
font Ia correspondance entre [es actions
- 1- os retraçant les étaPes montrées et leurs actions précédentes.
plantations (DVD-Rom)
- 4 iItustrations retraçant
trdre chrcsio{ogielue dee êtaP*s
Les étapes des plantations
(nTatériet page 99 et DVD-R0m) e" llenseignant demande d'accrocher au tableau
[es photos dans ['ordre chronologique.
De ta phcto à t'image
r llenseignant montre ensuite les illustrations.
Les étèves verbalisent à nouveau chaque
action et associent l'image avec la photo,
ce qui les amène à ordonner les images
dans ['ordre chronotogique'

ACTIVITÉ INDIVIDUELLE PS.Ms


Émpr s
15 à 2() minutes
Frê*entatio* du mat$rieT
tfiatérieI r, llenseignant montre Ie document et l'exptique.
- r photocopie Par élève
(document Page 1oo., rvr--1:[] eonsigne
* Colle les itllustrotions dons I'ordre chronologique.

ii-À55Ë EruT:àRË P5.M5


Érnpe o
r.fl i{ $És R0,,1 pË l\4 [!§T
I

5 à ro minutes par iour


sous forme de rituels Tous [es jours, [es étèves observent tes pots en germination. L'enseignant prend des photos.

fdatérieI
- [es plantules des étapes I et z Les dilférentes phases de dêvetoppement font apparaître des évolutions successives.
- r appareil Photo
. Certainesplantationspoussentplusvitequed'autres:onvoitquelquechosesortirdeterre.
Pour autres pots, il faudra encore attendre (bosilic)'
Les
. Dans le germoir et sur le coton, lo graine a grosst.
LES GRAINES precÉEs onus UNE ASSIETTE PERMETTENT LA coMPARAlsoN'

. La peou de lo graine s'est déchirée.


. La plantule se développe et forme des racines et une tige'
Au eour DL L-5 ouos, oN pFUT DTSTRTBULP tr\E Pl aNIULI DE soiA À C\AQLE ÉLÈvF.

. Lo racine, ta tige, le reste de lo graine et même des petites feuilles opparoissent au bout de 4-5 iou'.
LES DEUX COTYLEDON:
LA PTANTULE DU HARICOT MET BIEN TU ÉVIOTNCE LE SYSTÈME RACINAIRE DE PLUS EN PLUS POILU:
DE LA GRATNE QUt s'ouvRENT PouR LAlssER SoRTLR LA TIGE.
LES GRATNES DE BAs L c soNT pLUS DtFFrc LES À oBSERVER. AvEc LES GRAINES DE RADIs
oN volr QU'lL S'EST PAssÉ
NE SONT PAS AUSSI MANIPULABLES ET OBSERVABLES
QUELQUE CHOSE ET QUE LA GRATNE I CEnmÉ mnts nu oÉaur ELLES
QUE LES GRA NES DE HARICOT OU DE 5O]A

> En distribuant une plantute de sept iours aux étèves, et en demandant de toucher les racines de la
ptante, [es étèves vont constater qu'ettes sont mouiltées, ['enseignant [eur exptique que [es racines
permettent à la ptante d'aspirer I'eau comme une petite pailte.
> L'enseignant nomme et fait répéter [es termes feuilles, tige et rocines.

96
@ @ ru" iuin

ETAPE 7
15 minutes

lffiatériel
[,-
\\o§,T]l
.
Dessinez lo groine qui o germé ovec lo tige, les racines, .r.
* Par étève: N,lo$l
- r feuitle A4 les petites feuilles.
1 crayon à papier À la fin de la séance, l'enseignant annote les dessins I

des étèves. .v?. L.t LY6

\_t
',L

__ ogrclNf_

Étnpt a
15 minutes Découverte des cartes et commentaires des élèves
L'enseignant a posé toutes les cartes face cachée. Les étèves tes retournent au fur et à mesure et
Matérieâ
,s-images13 : germination
expticitent ce qu'its voient.
aine (DVD-Rom et coffret) L'enseignant induit un ctassement graines de l'atbum ou graines rée lles.
rt-mêtrage sans parole de
ian Voltz Der kleine Kriffer

Les élèves essaient d'associer [a photo avec une ittustration (cartes-images 13 dans te DVD-Rom et
Ie coffret.
L'enseignant leur demande d'observer ce qui n'est pas iuste sur les ittustrations de l'album.
. lln'y a pas les rocines!
o Nous, on a des petites
feuilles, pos une fleur.
' Et la graine s'ouvre pour laisser pousser les feuilles, elle sort même de lo terre en vrai. Ce sont les
rocines qui restent dons la terre.

L'enseignant montre également [e film Monsieur Louis und der kleine Ktiffer directement inspiré de
['atbum Touiours rien et réalisé par Christian Voltz Iui-même. Le film permet d'appréhender davan-
tage la notion de durée. La germination permet de structurer le temps qui passe. La fin de t'atbum
a été [égèrement modifiée, une seconde fleur pousse pour Monsieur Louis.

Le vivant La vie végétale ÿ/


ATELIER DIRIGÉ PS. M5
ETAPE 9
DE6À8Ér-Èvrs
zo minutes
Avec des PS, chaque groupe ordonne quatre photos de germination identiques du haricot
dans Ia terre.
Pour [es PS:
- 4 photos de Lagermination Avec des MS, la ctasse est divisée en quatre groupes. Chaque groupe ordonne cinq photos
du haricot en terre de germinations différentes.
.r frise . Germination du haricot dans Ia terre. . Germination du haricot dans du coton.
de la pâte à fixer puis de Ia colte
. Germination du radis dans le germoir. . Germination du radis dans [a terre.
Pour les MS:
-5 photos de la germination
du haricot en terre
-5 photos de [a germination L'enseignant présente les photos prises auparavant. Les étèves commentent chaque photo.
du haricot sur du coton
-5 photos de [a germination
du'adis du ge"noir Les photos rangées, Ies êlèves retracent verbalement Ies différentes étapes de la germination.
- 5 photos de La germination
du radis en terre
lts cotlent tes photos sur le bandeau de papier pour réatiser une frise chronotogique. Les photos
- z, f"ises ba-oearx de pap e. sont d'abord fixées avec de [a pâte à fixer puis collées définitivement à [a fin.
cartonné de zox6ocm
' de Ia colte
ETAPE ro MS

25 à 35 minutes Distribution du matériel et réalisation du mini-livre à partir de [a gernrination de la graine de haricot


> L'enseignant distribue [e document qui retrace les étapes de [a germination en cinq étapes.
MatêrieI . La graine est plantée dans [a terre.
- r photocopiepar élève . Une radicute sort de la graine.
du mini-livre de la germination
(DV D-R o m) . Le système racinaire se dévetoppe.
- crseaux . Les cotylédons de ta plantule émergent de [a terre.
. La ptante a deux feui[[es et deux coty[édons
> Le [ivre est déjà prédécoupé, mais avant te pliage les iltustrations paraissent être à l'envers (voir
Trucs et astuces page 12).
> L'enseignant aide les étèves à plier et à réatiser [eur mini livre.
> La dernière page est Iaissée btanche pour [eur permettre de dessiner, d'écrire te moi GRAINE.

> ll est possibte de proposer la fabrication d'une tête à cheveux avec un coltant et des graines de
gazon à partir de ta fiche de construction r (DVD-Rom et coffret).

98
Érnprs DES PLANTATToNS

I
I
I

I]

UNIVERSITÉ PNRIS EST


CRÉTEIL
EU DE L'IUT DE SÉrUENi.-.-
Le vivant La vie végétale tp
T_l

-@
Ui
E
.o
P

P
C
a
o
l/)
OJ
!
l,
(u
o_
(o
P
\(Ll
(,
(u
tl
L
q)
C
C
o
EL
o
c\..
O
LU
z
t
CI
oi
o
=
'b,,
o
É o
-o
LU
F !-
-C
Z U
OJ
l-
El-
J o
(/)
o_ E
a
l
E
(o

(,
C
o
C '{=

!-
+J
(.r)

l.ll J

LU =(,
q
o
à
a U
o
RAINE OU PAS GRAINE
GRAINE GRAINE?
Expérimenter pour déterminer ce qui est une graine
I
ETAPE T

Les étèves connaissent déjà t'atbum Toujours rient


Après ta lecture de L'histoire du bonbon, l'enseignant questionne ses étèves.
Est-ce qu'un bonbon peut pousser comme on le roconte dons cette histoire?
Les élèves se doutent bien que non, mais la situation est tentonte, ils se prêtent volontiers ou jeu.

stionnement
L'enseignant utitise cette motivation pour les faire s'interroger. Comment pourroit-on le vêrifîer?
On n'a qu'à le plonter comme les groines, on l'orrose, et on attend pour voir s'il pousse!
L'enseignant sort un bonbon du matérieI et dévoite [es autres oblets sans montrer [es embaltages.
Les étèves vont reconnaître notamment tout ce qu'its ont délà mangé: coquiltettes, pois chiches,
tournesot. La semoule va les induire en erreur par sa forme et le fait que [e couscous est aussi
appeté graine. Les graines de haricot, Ientitles et soia sont identifiées comme graines grâce au
chapitre précédent et prennent un rôte de témoin.
lerche
Triez ce quî est une groine et ce qui n'est pas une groine.
Les élèves vont voutoir répondre immédiatement. L'enseignant les pousse à entrer dans un
protocote en [eur demandant Comment faire pow être absolument sûr?
Les étèves vont proposer la même sotution que pour le bonbon : ilfout les planter.
othèses
L'enseignant a préparé deux cartons avec des morceaux de scotch double face.
ll montre chaque obiet et demande à un élève s'iI faut [e placer sur le carton «oui, c'est une
groine» ou sur [e catton «non, ce n'est pos une graine». À chaque fois, il cotte te nom de t'objet.
L'histoire du bonbon Ln pnÉpnnnrtoru scRUpuLEUsE vous Évttenn oes oÉsnenÉmeruTs. TourEs cEs GRATNEs soNT pETtrEs, RouLENT,
." g. ade O 'école oe..o -ir.
sr ruÉrnrucErur rr r'Érepe PEUT vtTE DEvENtR HARAS5ANTE !
1997 . 5,6a€
des graines déjà connues:
-.ricots, soja, radis, Ientitles
- des graines inconnues:
... 'èves, pois chiches, graines
r. -=tits pois, de tournesol, de
capucine, mars, semoule
- des coquiItettes, caitloux,
, , -bons en Forme de dragées
:, :s cartonnées où sont déjà
: - :s titres oui c'est une groine
'e 1'est pos une groine el oi-t
.: -: déjà placés des morceaux
de scotch doubte face
- des étiquettes avec
le nom de chaque objet

,a1

Le vlvant La vie végétale 1O1


ATELIER DIRIGÉ ETAPE z
DE6À8Ér-Èves
z5 minutes 0N REpREND EN pETrr GRoUpE cE eut vtENT o'Êtnr rntr EN GRAND GRouPE.
CHAeUE ENFANT vn À ruouvrnu ÉMETTRE UNE HyporHEsE EN pLAçANT DANs uN pREMtER TRr 5oN oBJET, ET vA ENFIN
PLANTER SON OBJET DANS UNE BARQUETTE DE GERMINATION EN SE SERVANT DU COTON.

barq uettes à compartiments


Consigne
en terreau
- z boîtes vides de ro ceufs > ll y o deux boîtes à æufs : une pour celles que vous pensez être des groines, une pour les objets qui
- coton n'en sont pos. ChoÎsissez et plocez les objets dons les boîtes.
-objets à faire germer
- étiquettes avec le nom Manipulations
de chaque objet
> Chacun prend un objet et [e place dans [a boîte à æufs de son choix, pour matérialiser son hypothèse.
> Lorsque tout est réparti, les objets de [a boîte à æufs hypothèse oui, c'estune groine sont mises à
germer dans [a barquette oui.De la même manière les graines de ta boîte à æufs non, cen'estpos
une groine sont mises à germer dans la barquette non.
Les graines sont posées sur du coton puis recouvertes de coton et arrosées.

LEs HyporHÈsES DEs GRoupEs NE sERoNT pas roncÉueut Lts mÊrvtEs euE CELLES coLLÉES suR LEs cARToNs PAR LE
GRAND GRoupE. CE N'Esr p,qs eÊruarur. LEs ENFANTS pLANTERoNT EN FoNcloN DU TRt DU GRouPE.

ci-A§5§ Er{ rf âiîË


Émer 3
{:ÛNru R§GR*UPËMËh}T
25 minutes
Au bout d'une dizaine de jours, [es résultats sont bien visibles.
- des obiets et des graines testês Lesé[èvesobserventsansdifficultêetconctuentfacilement: regorde,Çopousse,c'estbienune
-les z feritles cartonnées groine ! lci, rien n'o poussé !
hypothèses L'enseignant passe en revue chaque objet pour faire constater si oui ou non c'est une graine, et si
- z nouvetles Ieuitles cartonnées
pour matérialiser les conclusions oui ou non t'hypothèse de dêpart êtait juste ou fausse? il y a souvent des erreurs sur Ia semoute
- scotch double face supposée graine, et sur les grosses graines comme [es fèves.
- papier affiche Les caiItoux, coquiltettes et bonbons ont valeur de témoin pour prouver que tout ne germe pas
- feutres
quand on ['arrose.

L'enseignant a accroché les hypothèses du groupe ctasse sur Ies feuiltes cartonnées. Les enfants
citent le nom de ce qui étaient bien une graine et les noms de ce qui n'en êtaient pas, et comparent
les conclusions aux hypothèses de départ.
EN GÉNÉRAL pERsoNNE NE sE souvtENT ÊtnE L'eutrun o'urur uvpotHÈsE FAUSSE !!

De [a même façon que pour les hypothèses, les enfants cotlent à t'aide de scotch double face les
objets sur les cartons oui, c'est bien une graine et non, ce n'est pos une graine.

Une affiche est réatisée. Elle présente Ies hypothèses et conclusions déjà é[aborées.

nG3
F
-rt DU BULBE À LA FLEUR
- pement d'un
I
J et l'anatomie d'une fleur

ETAPE T P5.MS.GS
15 minutes LIRE ABSoLUMENT LEs rRUcs ET AsrucES: ToxtcrrÉ, FoRçAGE DEs BULBEs, MoNTAGE EN CARAFE rr laorurncE À rn
cHrNotsE.
Ff,atérieI
L butbe de narcisse
ation déclenchante
bulbe de muscaris L'enseignant propose de fteurir ta cour. ll montre différents types de butbes (déià forcés), exptique
-r butbe de crocus ce que c'est et ce qu'on va en faire. Cesontdesbulbes.Cenesontposdesgrossesgruines,moisen
r butbe de iacinthe les orrosont on vo observer ce qui pousse. Vous allez plonter les bulbes dans les jordinières.

lI y a des bulbes de ptusieurs tailtes: des petits, des gros, des très gros. lls ont une forme arrondie
et pointue. L'enseignant exptique que [a partie pointue du butbe doit être ptacée vers te haut.

Qu'est-ce qui vo pousser à portir de ces bulbes?


Les enfants essaient de répondre. Certains réinvestissent les acquis de [a germination

Érnpe z
15 minutes

Materiel Chaque enfant matêriatise ses hypothèses par un dessin.


feuiItes de dessin
1 crayon à paprer Dessinez comment vous allez plonter votre bulbe dans lo jordinière, puis ce gui vo se posser.

,j(.flf I

9tlLll

Érnpe r PS.MS.GS
2() minutes
Les enfants ayant choisi un même bulbe se retrouvent autour de [a même jardinière.
lVtatériel
* par étève: Prenez un bulbe. Déposez une couche de graviers au fond puis remplissez la iardinière de terre.
:e déjà forcé (iacinthe, Foites un trou plus ou moins profond selon lo grosseur de votre bulbe: it ne doit pas être trop enfoui
;aris, crocus, amaryltis) sous la terre.
* Pour le groupe: Plocez votre bulbe ovec la portie pointue en hout, et recouvrez de terre.
Ces piques à brochette
- des étiquettes À la fin, une étiquette avec le nom du butbe est fixée sur chaque lardinière par une pique à brochette.
'k Pour ['enseignant:
- r butbe de narcisse
rteitte sectionnée en z

L'enseignant explique une autre technique de ptantation pour bien observer tout ce qui va se passer.
ll installe le bulbe de narcisse en carafe.

Les jardinières sont ptacêes dans la cour. Le bulbe de narcisse reste en Lld55E.
Le bulbe à I'intérieur se développera ptus vite car jusqu'en avril, it fait plus chaud à ['intérieur

Le vivant La vie végétale 1Ol


@ @ Gà novembre révrier

ACTIVITES RITUELLES
AU COIN REGROUPEMENT

. Prendre des photos et faire des dessins d'observation.


-bulbe placé en carafe . Dater les relevés sur le calendrier de [a ctasse.
des feuitles de dessin
- des crayons à papier 2" stâde: apparitiôn et croissance de [a tige
.des bandelettes de papie' Activités des é[èves, à atterner sur trois iours.
-1 appareil photo
- r catendrier de la classe
. Prendre des photos et faire des dessins d'observation.
- cartes-images 14: . Mesurer [a [ongueur de [a tige du bulbe à t'aide d'une bandelette en papier.
stades de dévetoppement du butbe
(DVD-Rom et coffret)
. Dater [es retevés sur [e catendrier de la classe.
- affiche: butbe à [égender
(DVD-Rom et coffret) 3" stade: apparitiofi des bourgeons floraux et dêvelopperme*t de [a fleur
- affiche: stades de développement Activités des étèves.
du bulbe (DVD-Rom et coffret) . Prendre des photos et faire des dessins d'observation.
. Dater tes retevês sur [e calendrier de [a classe.
o Nommer toutes les parties de la plante: racines, tige, feuiltes, bourgeons, fleur, pétales.

LEs DEsstNs D'oBSrBvnrror.r successrrs sottt À


cHAeuE Fors pLUs RtGoUREUX, pLUs pRÉcrs. Sr
BESOIN, LEs ELEVES PEUVENT LES REPRENDRE ET
LES ANNOTER EN COLLANT DES ETIQUETTES OU EN
ÉcRtvANT LEs Mors sutvANTs: RActNEs, TrGE,
FEUILLES, FLEUR.

ATËLIIR SËMI.D!R16É Étlpr s


RE6ÀEÉr-Èvrs
25 minutes eonsigne
> Ploce les illustrations dons I'ordre pour expliquer le développement du bulbe.
Matériel
- 1 photocopie par é[ève Réalisation de [a eonsigne et verba[Êsaâion
(document page 1o5 ., ,Ur:}:il]
> Les étèves travailtent en autonomie pour ptacer les photos. Avant de les coller, l'enseignant intervient
pour les faire verbaliser les diffêrents stades en réinvestissant [e ocabutaire.

CLASSE ENTIERE ETAPE 6 M5. G5


COUR DE RECREATION
R6investisserneni différê
Âûatêriel
des jardinières avec bulbes
> Les élèves réinvestissent [eurs connaissances à partir du dêveloppement des bulbes ptacés à l'extérieur.
de ['étape 3 > lls observent que les ptantes sont différentes en fonction des différents butbes plantês.

104
-@
>'- ?
\

LU
m
J
l
m
l
o c;
o
=
F 'b,/l
o
Z
LU
o
E
o
l-
.C
U
OJ

LU !t-
o
o_ L
(,
o_ (o
E
9
LU
(,
E
o

L
(,
LU J

o =LO
q
q,
LIJ
J o
U
F
=
LE CYCLE DU BL
= Découvrir le cycle de vie d'une plante
EI
J

15 minutes
L'enseignant tit t'atbum Lo grosse faim de P'tit
Bonhomme.
['album inducteur
À Ia fin de ta tecture, it interroge les élèves sur
la provenance du pain.
llenseignant a apporté une petite botte de bté
qu'iI a récoltée pendant t'été, en prenant soin
de conserver quelques racines. lI montre un êpi
et sa tige aux étèves.
te vous oi apporté du blé. Nous ollons l'observer
ottentivement. Décrivezle moi. ll y a une longue
tige, des racines, et une portie en haut ovec des
La grosse faim de P'tit Bonhomme sortes de cheveux. Oui, on oppelle cette portie
Pierre Delye et Cécile Hudrisier
O Didier leunesse . 2012 . 5,5o€ l'épi, et les poils sont appelés lo borbe.
1 botte de bté d'une Savez-vous où se trouvoient les rocines de cette
quarantaine d'épis plonte ovont que ie lo cueille? Dans la terre.
L'enseignant nomme à nouveau chaque partie,
de la racine vers l'épi. Lorsqu'il arrive à t'épi, it
exptique que cetui-ci renferme plein de grains
de bté, en extrait un et Ie montre aux étèves.

ETAPE Z
25 minutes

&4aiétie{
Choque élève vo essoyer de dessiner du blé en I'observont attentivement.
*Par élève:
r épi de blé avec sa tige et des Quefaut-ildessinerpourquel'onvoitquec'estdublé? llfoutdessinerlatige,l'épietlesrocines.
racines si possibte llne fois qu'on o réussi à dessiner toutes les porties du blé, on vo onnoter le dessin.
-lcrayonapaprer
- r feuitte avec [a consigne lJenseignant exptique ce que veut dire onnoter en montrant un exemple au tableau. l[ écrit ensuite
tes différents mots dont les élèves vont avoir besoin pour annoter leur dessin, de manière à ce
qu'i[s puissent [es copier: RACINES, TIGE, ÉPl, BARBE, GRAIN DE BLÉ.

L'enseignant distribue du blé à chaque élève.


Les étèves dessinent te bté puis l'annotent.

lL EST PossrBLE DE PRoPoSER DEs ÉTreuETTEs AUTocoLLANTES AVEc LES Mors


DÉlÀ ÉcRrrs AUX ÉLÈvEs LENTs ou AyANT DEs orrrrcuLtÉs À Écntnr oes mots
EN cAPtrALEs D'tMPRtMERlE.

to6
septemlrre
@@ luin

ETAPE 1
5 minutes
tnÈs counrr, crrre Érner, pEUT AVorR rreu À rn sulrE DE r'Érnpe pnÉcÉorrrr.
A{âtér;ei
* Par élève: ipulations
- r ou z épis de blé Nous ollons mointenont récolter les groins de blé qui se trouvent dons l'épi. Chacun met ses grains de
- r petite barquette blé dons une petite borquette et le reste dons une gronde borquette.
Pour 4 à 6 élèves:
r grande barquette

ETAPE 4

10 à 15 minutes
Demander aux étèves de raconter brièvement I'histoire de La grosse faim de P'tit Bonhomme et de
rappeter qu'il faut du bté pour faire de [a farine et de Ia farine pour faire du pain.
['atbum inducteur

Montrer [e contenu d'une petite barquette. Main-


tenont, nous ovons des grains de blé, mois nous
n'ovons pos de forine ! Comment faire pour obtenir
de lo forine ovec ces groins de blé ?
Laisser les élèves faire quelques propositions.
Montrer [e mortier et [e piton ou [a pince et
écraser quelques grains de bté. Montrer [e résut-
:se foim de P'tit Bonhomme
tat: une poudre btanch e. C'est de la farine !
: erre Delye et Cécile Hudrisier Montrer le contenu d'une grande barquette.
: )idier leunesse . 2012 . 5,5o€
-1 barquette avec Que foit-on ovec ce qui reste? Avec la tige du blé?
quelques grains de blé Ces tiges ne vous font pos penser à guelgue chose?
--ette avec des tiges de bté Sr res ÉrÈves N'oNT pAs o'toÉr, rxpLreurn euE c'Esr
-r pilon et un mortier DE LA pAtLLE ET DEMANDER À euor rlle senr. GÉrÉnnre-
ou une pince plate
e
MENT, cERTAINs ÉrÈvrs snvEtr euE L'oN ulLlsE LA pATLLE coMME LTrtERE ou coMME NouRRrruRE pouR LES ANTMAUx.
- cartes-images 15:
CERTAtNs sE souvtENNENT euE L'uN DES TRots pETtrs cocHoNS ulLtsE LA pAtLLE pouR coNSTRUIRE sn mntsoN PnÉct-
bté (DVD-Rom et coffret) SER QUE DANS LE CAS D'UNE MAIsoN DoNT LE ToIT EST EN PAILLE, oN APPELLE LA PAILLE DU cHAUME ET LA MAISoN UNE
: ce moissonneuse-batteuse CHAUM]ERE.
(DVD-Rom)
-vidéo de moutin à farine
(DV D-Rom)
Montrer des photos ou des vidêos (cartes-images 15 et vidéos dans Ie DVD-Rom et le coffret) pour
que les élèves visualisent ce qu'est une moissonneuse-batteuse, une botte de paitte, un moutin.
Pour [eur permettre de mémoriser [e vocabulaire, faire [e Iien avec la chanson Meunier, tu dors.

t
l-.o a".a
rl * -. hrr* a- ?^
l)

a. W. 9rt". a.» c\.sJ.,tJ,pru da ).


V"r*
t) mu),Un.

Le vlvant La vie végétale 1Ol


ATELIER SEMI-DIRIGÉ Érner 5
DE6À8ÉlÈves
3o à 4o minutes Présentation du proiet
> Maintenont gue nous ovons de la forine, nous ollons pouvoir foire du poin comme dans I'olbum Lo
grosse loim de P'tit Bonhomme. Pour vous oider, ie vous oi opporté une recette (recette z dons le DVD-
Par élève:
- r blouse Rom et le coffret).
- r petit saladier
' 1 Verre Lecture de [a recette
- r grande cuit[ère > Un élève s'aide des itlustrations pour nommer les ingrédients. Un autre étève fait de même pour
- r petite
cuitlère les ustensiles, et un troisième déchiffre les étapes de [a recette.
- 1 torchon
- 1 sachet de levure > L'enseignant distribue les ustensites et expticite les attendus i chocun vo réolisersa boule de poin,
gue nous ollons cuire ensuite. Vous ollez foire le mélonge des ingrédients dans votre solodier. Vous
Pour [e groupe:
- la recette z (DVD et coffret) ovez chocun un verre et un solodier, mois il y o un récipient de forine et d'eou pour plusieurs. ll vo donc
- r kito de farine réparti dans folloir portoger et ottendre son tour.
3 ou 4 récipients or nÉnrrsrn UNE BoULE DE pArN pouR DEUx.
-z grands récipients remptis St r'ou te DtsposE pAs DE suFFtsAMMENT DE sALADTERs, tL Esr posstBLE
d'eau tiède
- du sel fin Réalisation de [a recette
-de l'huile d'olive > Les étèves réalisent [eur boule de pain en suivant les étapes de [a recette.
> L'enseignant peut intervenir pour rappeter à un étève où iI en est dans [a recette et [e faire verbaliser.

Quand chacun a obtenu une boule de pain, [a recouvrir d'un torchon humide.

Après ['activité, les boules de pain sont mises à reposer pendant une heure. Etles sont ensuite
rassembtées sur une plaque de cuisson avec un petit papier indiquant Ie prénom de chaque enfant
et sont cuites dans [e four de l'école. Les boules sont mises à refroidir.

Les boules de pain sont montrées à ['ensemble de [a classe. Les étèves [es ayant rêalisées rap-
petlent [es êtapes de Ia recette.
Chacun goûte sa boule de pain et en donne un petit morceau à ses camarades.
Certains donnent leur avis : je trouve que ce pain est trop/pas ossez salé. Je trouve que ce pain est dur.
Je trouve que ce pain est meilleur que celui de lo contine...

108
Érnpr z

10 minutes
Mointenont que nous savons comment foire de la forine et comment foire du poin, j'oimerais sovoir
frilatÉriet
comment foire pour ovoir encore plus de poin.
* par êlève:
- 1 pot en terreau Pour ovoir plus de poin, il fout avoir plus de ... farine. Pour ovoir plus de forine, il fout ovoir plus de... blé
* Pour le groupe: Comment faire pour ovoir plus de blé ? ll faut plonter des groins de blé !
:s grains de b[és rêcupérés
à l'étape 3 lisation des plantations
- du terreau
Voici un petit pot pour chocun d'entre vous. Vous ollez y mettre de lo terre avec une pelle et y plonter
- des petles
:es étiquettes autocotlantes des groines. Quond vous ourez terminé, n'oubliez pos d'écrire votre prénom sur une étiquette et de lo
- des crayons coller sur votre borquette.
- r arrosoir rempti d'eau
Après avoir ptanté leurs graines, les élèves Ies arrosent avec un arrosoir.

CEs PLANTATIoNs nÉnrtsÉes EN clAssE voNT pERMETTRE DE BrEN oBsERVER LEUR ÉvoLUTIoN suR LE couRT TERME, MAts
LEs coNDITloNs NE PERMETTRoNT pAs D'oBTENTR oes Épts or erÉ À À4arucrrÉ. PouR uNE oBsERVATtoN suR DU pLUS
LoNG TERME, lL Esr coNsEtLLÉ DE PLANTER quELeuES ennrrs À L'rxrÉnrrun, roÉnLrmenr onus uu cnncÉ DE IARDtNAGE.
EN PLANTANT EN ocroBRE ou EN NovEMBRE, tL FAUDRA ATTENDRE JUrN pouR votR DE vRAts Épts oe erÉ sE FoRMER.

ETAPE 8

z à 3 minutes par iour Observation


> Tous [es jours, les élèves observent leurs ptantations. Au bout de quetques jours, on observe
Matériet
- les ptantations quelques pousses.
de l'étape précédente Prendre des photos rêgulièrement pour garder une trace des différentes étapes de [a germination.
> Les pousses ressembtent à de I'herbe, que ['on appelle communément herbe à chat.
> Après une quinzaine de jours, Ia croissance ralentit, Ies ptantations sont à l'étroit. Pour poursuivre
['observation, it faudrait repiquer les semis en pleine terre et attendre plusieurs mois.

-:XIQUE

.:rbes : récolter. nroudre.


'roms: b[é, grain de blé, tige, racines, barbe, épi, dessin d'observation, farine, moissonleuse-batteuse, moisson, botte de paitte,
-tir, meunier, meules, chaume, chaumière.

Le vivant La vie végétale lOp


OUVRAGES AUTOUR DU JARDINAGE

@@@ fMÀ 6à @@ fGà

Le grand [ivre du jardin Le secret du potager Un [oup dans [e potager La fête de [a tomate
3 !aliirard jeunesse . 2a14. 11,8o€ Luc Foccroulle et Annici< Massorr Claire BouillL:r Et Quentln arréban Satomi lchikawa
Ce livre fourmitte d'idées, de @ IvlijaCe . 2üog o 11€ . 1l€
lo Mijade " 2co9 aO L'é(.oie des loisirs : zorz " rtr,zo€
recettes, de jeux ou d'activi- Quand Papy se met en tête Monsieur Loup a tellement faim Un petit ptant était bradé au
tés pour tous ceux qui aiment d'initier Liti au jardinage, etle qu'it décide de faire pousser des supermarché. Hana ['a réclamé
profiter de leur jardin et de [a râte. Mais bientôt, elle voit légumes. Très vite, iI récolte et à son papa et ['a planté dans [e
nature autour de chez eux. grandir sa graine de haricot. cuisine de bons petits ptats. potager de sa grand-mère.

OUVRAGES AUTOUR DES GRAINES


\J
rMà6à
\--l .-', @@9@ @@ 6à
Toujours rien ? 'ai grandi ici
.f Dix petites graines Jack et [e haricot
Cirristian Voltz (ô Edilions du Anne Crausaz Ruth Brown magrque
RoLergue ô1999an,7û€- [c) Editions lÿiemo . 2oc8 . 14,20 € r.. (rdllimard jo,,l-..se o ,6s1 o'-2€
Anne RcVer
Monsieur Louis ptante une Une petite graine est tombée. Les étapes de la germination, @ [ditions Liio n 2010. ]1,99€
graine. Le temps passe et Elle germe, se développe, mat- [e cycle de [a graine à [a fleur Une version simplifiée, foliment
chaque matin Monsieur Louis gré les élêments et les animaux sous forme d'album à compter. illustrée et très bon marché du
s'étonne qu'it n'y ait toujours qui s'acharnent contre elle. célèbre conte anglais.
rien. lls'impatiente.

OUVRAGES SUR LE BLÉ ET LE PAIN

@@ 6à /6à @ e,
La grosse faim de P'tit La petite poule rousse Non, je n'ai jamais Mes P'tits Docs: [e pain
bonhomme Pierre Delye et Cécile Hudrisier mangé Ça ! 5téohanie Ledu
Pierre Delye et Cécile Hudrisier @ Didier jeunesse . 2c73. 5,5o€ lennifer Dalrympie O tolilan . zaog n 7,4o€.
@ Didier jeunesse o
2s12. 5,5o€ La petite poule rousse plante r 5,6o€
@ fécote des loisirs a 2ç66 Un documentaire qui explique
Un atbum en randonnée qui du bté. Elte voudrait bien un Léo sème du blé avec son Papi les êtapes de [a fabrication du
permet de visualiser tout ce peu d'aide mais personne ne à l'automne. lI observe le blé pain puis retrace Ies diffêrentes
dont on a besoin pour avoir veut ['aider. grandir .iusqu'à sa transforma- manières de [e faire.
du pain. tion en farine.
II
OUVHAGES AUTOUR D'UNE SOBTIE À IE TENNAC

t
&

@@@

Ce documentaire permet de
découvrir en détail ['univers de
Ce [ivre animé permet d'explo
[a ferme.
rer le monde de la ferme avec
beaucoup de plaisir.

@@ @@

Un livre grand format pour prê-


Un documentaire très comptet senter les animaux de [a ferme
avec pages transparentes. et les comparer entre eux.

OUVRAGES AUTOUR D'UNE SORTIE AU ZOO

Un livre à volets pour découvrir


-agnifique livre à rabats [es détails des peaux de diffé-
.-C format pour deviner un rents animaux.
-alselon son pelage.

@@@ @@

Un livre à volets pour identifier Une petite fitle a disparu ainsi


es animaux à partir de détaits. que tous les animaux du zoo !
OUVRAGES AUTOUR D'UNE SORTIE EN FORÊT

@@ @@

Le défiIé de [a vie vu par une Un mervei[[eux documentaire


feuilte. Le cycle de ['arbre au avec des transparents pour
cours des saisons est découvrir la vie de ta forêt.
également abordé.

@@

Un imagier photo sur les arbres Un documentaire agrémenté


de nos régions qui permet d'une lampe magique pour aider
d'identifier un arbre grâce à ses à explorer ['univers de [a forêt.
feuittes.

OUVRAGES AUTOUR DE SORTIES


EN MILIEU NATUREL

@@@

Dans ce beau livre de photos, Même principe que Espèce de


[e lecteur est invité à recon- cornichon mais pour la décou-
naître les [êgumes à partir d'un verte des fruits.
très gros plan et à découvrir
des informations à Ieur suiet.

Un documentaire à toucher Un [ivre animé qui explique a


pour connaître Ies petites vie des petites bêtes.
bêtes.
TIÈR

Notions pour l'enseignant 774


Trucs et astuces 115

Les p'tits pâtissiers tt6


En quoi c'est fait? 120
ça gratte ou ça pique? 124
Ma maison est [a plus soLide ! 130

Ouvrages autour des matériaux 734

Les notions abordées


. Les propriétés des matériaux
. Les sensations tactiles
o La transformation des matériaux
Les états de [a matière Les propriétés de la matière
> La matière existe à ['état naturel sous trois états: sotide, liquide, > Un matériau est caractérisé par:
gaze ux. - sa couleur,
' Un solide a une forme gui ne dépend pas de so.n contenant. - son état de surface,
Ses particutes sont serrées les unes contre les autres. Ettes ne - sa forme,
bougent pas. - sa dureté (cette propriété est testée à ['aide du test de ta rayure,
'Un tiquide prend [a forme de son contenant. La surface de sépa- entre deux matériaux, te ptus dur est celui qui raye ['autre),
ration entre te tiquide et ['air est toujours horizontate. Un tiquide - sa fragitité (un matériau fragile se casse facilement. Un maté-
occupe un votume propre: un litre d'eau occupera toujours te riau dur, comme le verre par exemple, peut être fragite),
même volume même si la forme du volume diffère. Les particules - sa conductivité thermique, capacité à transmettre ta chaleur.
d'un tiquide sont proches mais elles peuvent se déplacer dans - sa cond uctivité étectriq ue, capacité à laisser circuler un courant
toutes les directions. étectriQ ue ,
o Un gaz n'a ni forme ni volume propre, it occupe toute [a place - son magnétisme, capacité à attirer les éléments ferreux,
qu'on tui donne. - sa maItéabilité, capacité à être déformé,
> Les particules sont éloignées les unes des autres et se déplacent - sa ftottabilité, capacité à flotter sur l'eau,
dans toutes les directions. - son étasticité, capacité à se déformer sous l'action de forces et
à retrouver sa forme initiale.
OrotOO
eoo)o æ ffirffiæ
OroOO > La notion de flottabitité est abordée dans [e chapitre sur l'eau,
(oooo
:l:?:?, Particules d'un liquide Particules d'un gaz

> Toute matière est susceptible de passer d'un état à l'autre sous
des conditions de température et de pression.
Le cas des solides en grains, comme [e sable et [e sucre, est diffi-
cite à traiter car chaque grain est un solide mais un ensemble de
grains se comporte en partie comme un liquide. En effet, i[ prend
la forme du rêcipient dans leque[ on [e verse mais [a surface de
séparation ne sera pas horizontale.

tt4
Où trouver du bois ?
Parmi les jetons de jeux, les
jeux de constructions, les
cui[[ères en bois en récupérant
Dans les grandes surfaces de bri-
des cagettes pour légumes,
colage. Le gros æuvre se trouve au des chutes de bois dans les
rayon matériaux, mais iI est difficite grandes surfaces de bricolage,
d'en acheter en petites quantités. des boîtes de fromage, des
Dans les rayons décoration ou jardi-
bâtonnets de glace, également
nage, iI existe des sacs de cai[[oux vendus pour les Ioisirs créatifs.
pour décoration à mettre au fond
des vases.

Où trouver du sable ?
Dans les grandes surfaces de
ffiffi frræuvmn dN sggÉgmËl
bricolage, il existe du sable
En récupérant des boîtes de
spécifique pour les bacs à
conserve, des canettes, des
ustensiles de cuisine, des clefs, où sable des enfants. Dans [e
rayon jardinerie, on trouve des
des pièces de monnaie...
tro uver sables décoratifs.
les
Où trouver du plastique? matéria ux ?
En récupérant divers emballages.
Où trouver du verre ?
Pour [es plastiques souples, pen-
En récupérant des pots de
ser aux intercalaires, pochettes ou yaourt ou des petits pots
chemises plastique.
de bébé. En achetant des
mosai'ques au rayon loisirs
et création.

Où trouver de [a brigue ?
Brique Tefoc, dans les magasins
de jouets ou sur lnternet.
Où trouver de ta pailte ?
Dans les animaleries
ou les jardineries.

ffiesg*æe*a
Papier de verre, éponge à récurer, gant
de crin...

Coton, fausse fourrure, tissu,


I
feutrine...
Bois que...
\ Qu'utiliser
po ur
la reconnaissance
de sensations
tacti[es ?
\
Plastique, métaI de canette...

ffæda=fl# +N kæssæÂ*
Carton ondu[é, embal[age
intérieur de petits gâteaux...
Papier bu[[es, papier peint
à motifs en relief...

La matière Les matériaux


ul
É,
,ul
t-

=
J

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
10 à 15 minutes Situation inductrice
> L'enseignant arrive avec une boute de pâte à set. Les étèves ne [a touchent pas.
Matériel
- r boute de pâte à sel Questionnement
[a recette 3 (DVD-Rom et coffret)
> l[ les interroge sur ce qu'its voient. lls décrivent la pâte et font des hypothèses sur sa nature.
> L'enseignant distribue un petit bout de pâte à chaque élève pour [es inviter à décrire plus fine-
ment. lI les interroge sur [a texture, ['odeur, [e goût: ette est molle, on peut ['écraser, on sent des
petits grains. Ette a l'odeur du pain, du sel. Ette est satée.

Trace écrite
> L'enseignant rédige une affiche pour rêsumer ce qui a été dit:
o vLoat,Le
"" 0" [Lor Gn0
, U*
oA
Â.r,r^,,
al- | Âta
, A"'lP^"'l ,)cÿ\mp i (n4.lp
I'clJée a. 'Co*J*,
vctu ^*
Lancement du projet et hypothèses
> le vous propose de fabrîquer de lo pôte comme celle que nous ovons observée.
> À votre avis, de quoi ovons-nous besoin ? Du sel, de la forine, du beurre, du sucre.
> Vous me donnez les ingrédients pour foire un gâteou ! Comment savoir quels sont les ingrédients?
ll faut la recette.

Lecture de [a recette
> L'enseignant affiche [a recette au tabteau @ La pâte à sct
(recette 3 dans [e DVD-Rom et le coffret).
> I'oi lo recette, nous ollons lo lire.
> Les êtèves décodent la recette. L'enseignant
montre les ustensiles nécessaires ainsi que les
ingrédie nts.
UNE Fors LEs oBiETs rlçoltruÉs LoRs DE L'ÉTAPE 5, LA
pÂre À srr ootr Êrnr cutre.
ApRÈs AU MotNS uNE JouRNÉE DE sÉcHnee À L'AtR Ltane,
rL y A DEUx MoDES DE cutssoN DE rn pÂle À seL:
. AU FouR TRADTTloNNEL À rempÉnnrune 80o, DE 2 À
3 H sELoN res ÉpnrssEuqs À cutne. CnnquÈrrmenrs
posstBLEs oe rl cnoûrr st LA TEMpÉRATURE Esr rRop
FO RT E.
. AU MrcRo-oNDES EN postloN oÉcorucÉrnrror, or 30s
EN 30s LA curssoN complÈre. LEs zoNEs NoN
luseu'À
cutrES sE votENT cAR ELLES N'oNT pns Ln iuÊme cou-
LEUR. UNE curssot't À uNE purssANCE rnoe ronre rt/
ou rRop LoNGUE pEUT FATRE pRENDRE FEU À r'ÉrÉmenr
À cutnt er ooNc neîr\4rn L'APPAREtL.

x1§
@ ,or"rbre>juin

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ér-Èves
3o à 4o minutes Réalisation
> le vous oi préparé des gobelets ovec de I'eou colorée, des épices à oiouter si vous voulez que votre
MatérieI pôte à sel soit odoronte,
.: DVD-Rom et coffret)
colorant atimentaire PouR QUE rrs ÉLÈves PUtssENT MALAxER FAcTLEMENT LA BouLE, pRoposER uN pETrr voLUME DE BAsE.
coMME uNE
..=rsi[es et ingrédients TASSE A CAFE OU UN POT DE PETIT SUISSE
de [a recette
> Les élèves suivent les étapes de la recette. Chacun obtient une petite boute de pâte de couleurs et
d'odeurs différentes.
Les ÉrÈvEs nunorur À.HolslR LA couLEUR ET L'oDEUR DE LEUR pÂTE À ser La pÂrr À ser DE cHAeuE ÉrÈve rsr nlucÉr
DANs uN sAc PLASTIQUE AVEc soN PRÉNoM ET rratsr au nÉratcÉnerruc
lusqu'À Le sÉeNce sutvANTE.

DEMI.CLASSE
z5 à 3o minutes
Manipulations
Matériet
;t Par élève: > La pâte à sel fabriquée est mise à disposition pour qu'elle puisse être manipulée [ibrement. Des
-r boule de pâte à sel outils, couteaux en plastique, roulettes, emporte-pièces divers, moules sont disponibtes.
* Pour [e groupe: > lts explorent les différentes possibitités de mise en æuvre. lt peut être intéressant de [eur montrer
: .outeaux en plastique - comment faire des plaques régutières avec un rouleau positionné sur deux
-des emporte.pièces cales de même épaisseur,
- des moutes
- [a technique du cotombin.
- r routeau
- rasseaux d'épaisseurs
identiques

Verbalisation
Une liste des actions possibles sur Ia pâte à seI est construite par I'enseignant lors de l,atelier. ll fait
nommer [es actions que les étèves sont en train de réatiser et prend tes actions en photos: mataxer,
étaler, router, aplatir, décorer, découper, mouter, appuyer, enrouler, émietter...
Structuration
> Après séchage, des productions types des différentes techniques sont affichées et légendées.

La matière Les matériaux


ATELIER SEMI.DIRIGÉ
DE6À8Ér-Èvrs
r5 à zo minutes Bilan
> À t'aide des affichages, ['enseignant fait reverbaliser ce qu'its ont appris sur [a pâte à sel.
Matériel
* Par élève:
> ll y o une chose que ie ne vous ai pos encore dite, c'est que lo pôte à sel peut être cuite. J'oi cuit
- r feuille certoines de vos productions, voilà ce qu'elles sont devenues. C'est devenu dur ! Lo pôte à sel est un
'l PhotocoPie des illlstrat ons motériou mou qui devient dur quond on le cuit.
d'outits (matériel page 19
et DVD-Rom) Lancement du proiet
*Pour le groupe: > Nous allons réolîser des viennoiseries en pôte à sel pour le coin cuisine.
- cartes-inages 1b: vien"oiseries > Où trouve-t-on des viennoiseries? À la boulongerre.
(DVD-Rom et coFlret)
- crayons de couleur Que lles vi e n n oise ri es con n o issez-vo us ?
- ctSeaux > Les élèves citent des viennoiseries, ['enseignant montre [eurs photos (cartes-images 16 dans te
- cotle DVD-Rom et [e coffret).

Conception
> Tout d'obord, vous ollez dessiner en couleur ce gue vous voulez fobriquer. Puis vous collerez ô côté de
votre dessin les illustrations des outils dont vous durez besoin.
> Les étèves dessinent [eur projet, découpent et coltent les outils nécessaires (matériet page 119 et
DVD-Rom).

ATELIER SEMI.DIRIGÉ
DE6À8ÉLÈves
25 à 30 minutes Réalisation
> Chaque étève réatise son projet, de la fabrication de [a pâte à ta finition. Une fois [a fabrication
Matériel
- les ustensiles et'ingrédients terminée, l'enseignant évatue avec t'étève si elte correspond bien au prolet forme, couleur, outils
de [a recette utitisés. L'enseignant interroge l'étève sur [a pertinence de [a technique choisie.
- cotorant alimentaire
- les dessins de l'étape précêdente
- cartes-images 16:
viennoiseries (DVD-Rom et coffret)

Cuisson et instaltation
> Après [eur cuisson par ['enseignant, les réalisations sont installées dans [e coin cuisine. Chaque
étève nomme sa viennoiserie.

DIFFÉRENCIATION / TRANS\

> D'autres projets selon la même démarche sont possibtes: décorations de Noë1, suspensions pour mo-
biles, fruits et légumes, poissons, animaux, formes, biioux, cadres photos, pions de jeux de sociêté...

118
ILLUSTRATIONS DES OUTILS 1 photocopie par é[ève

V
F

Les oblets Les matériaux


tE5 MATERIAUX

lr|
É,
.lrl
l-

=
J

Â-E! ER DIRlGE DE LANGAGE


DE4À6ÉlÈvrs
zo à z5 minutes Situation déclenchante
> Une collection de gobelets est proposée aux élèves à ['occasion d'une instaltation du coin cuisine,
Matériel
de sa rêorganisation ou tout simptement de son rangement.
* Le même type d'objet
dans différentes matières
(gobelet, cuitlères, jouets, Questionnement
boîtes...): > Que pouvez-vous dire sur ces objets?
- en bois > lnciter à parter des matières, des propriétés.
- en métaI
- en ptastique
C'est chaud, c'est froid quand on touche, cela se
- en porcelaine casse, c'est solide, c'est transporent...
- en verre > Connaissez-vous d'autres obiets dons les mêmes
- en carton
motières7
* Des objets de [a c[asse > Les étèves citent des objets du quotidien et
de différentes matières:
- paprer l'enseignant Ies incite à prêciser Ia matière ainsi
'tissu que Ia sensation tactile de ce matériau.
- laine > Y o-t-il des obiets qui nous entourent qui sont
- cutr
- mousse dons d'autres motières? Popier, tissu, loine, cuir,
- terre... mousse, terre...
Recherche
> L'enseignant propose une chasse aux matériaux: les étèves cherchent des oblets dans [a ctasse et
les positionnent devant le bon gobetet en verbatisant [e matériau constituant l'oblet.

À L'Accu EtL pEN DANT


UNE À DEUX SEMAINES
10 minutes
Questionnement
> Pendant la durée de la sêquence, mettre à
MatérieI
des grandes boîtes en carton
disposition des êtèves des grandes boîtes en
carton dans [esquetles ils peuvent déposer des
objets ayant tous [e même matériau de base.
Lors de ['accueit, its peuvent apporter des ob-
jets venant de chez eux ou chercher des objets
dans [a classe.
Chaque carton est différencié par un objet trouvé
dans l'étape précédente et pris en photo.
> Un carton peut servir à regrouper [es objets
m ulti- maté rio ux.
> lt est aussi possible de faire la semaine du bois,
du plastique, du papier...

12()
mars >JUtn

CLASSE ENTIERE
COIN REGROUPEMENT
20 minutes > Les oblets de chaque boîte sont sortis
un à un et nommés. La classe vatide te DES OBJETS PLASTIOUE
Matériel classement de cet objet dans ce carton.
.. :oîles en carton de l'étape
précédente et les obiets > Cette énumêration peut donner lieu à
s'y trouvant des questionnements sur la fonction
:. rhotographies des objets des objets, [eur lieu de rangement, [es
-r affiche par boîte
consignes à respecter pour les utitiser...
> Une affiche par matêriau est réatisêe
avec les photos des obiets et leur dési-
gnatio n.
> Selon le nombre d'oblets, iI est possibte
de faire un carton parjour pour que la
sêance ne soit pas trop [ongue.

: - :? DIRIGÉ DE LANGAGE
DE6À8Ér-Èvrs
20 minutes Questionnement
> Montrer un échantilton de matêriau puis
Matériel demander d'où il vient.
-: on de bois, cuir, métal,
-:
: -: :Lastique, tissu en coton > Montrer [es photos correspondantes et
- cartes-images 1Z: expliquer comment [e matériau a été
matières d'origine obtenu (cartes-images 1Z dans le DVD-
(DVD-Rom et coffret)
Rom et [e coffret).

Jeu d'association
> Demander à chaque élève d'associer un
échantitton à une photo en verbalisant.
lL EST DrFFtctLE DE MoNTRER L'oBTENTtoN DU
ItÉrer rr DU pLASTteuE. PouR cES DEUX MA,
rÉprnux, tr EST Dtrfl.,. F pouo _ES rL rvrs ot
SE RENDRE COMPTE DE LA TRANSFORMATION QUI
NoN SEULEMENT LEUR pARLE oe ttnrtÈne qu'trs
N,oNT ]AMAIS VUE MAIs QU DE PLUS PAsSE DE
L'Étnr rreuror À L'ÉTAr soLtDE

ACTIVITÉ INDIVIDUELLE
5 à 15 minutes
> Pour que cette trace écrite ait du sens, iI faut que les matières puissent être cotlées sur [e docu-
MatérieI ment. ll faut donc la réserver aux matières pour lesquelles il est facile de récupêrer des échantil-
-r
photocopie par élève
r _:_rment pages 122 et 123 lons (Irucs et ostuces page rt5).
et DVD-Rom)
-des échantiltons déià
: --=s de bois, papier, carton,
tissu, métaI
:- .cotch doubte face pour les
=:rantillons dilficites à coller
:: rme le métaI et [e plastique

La matière Les matériaux


l
=
.!

t È,
(IJ
= -o
o
/(g
p
P \(u
G)
5
-o
o o
t-
E
= -o
(o

qJ

o (n
(, (u
(r)
OJ

=
UÂi

., 'b,.,)
G)'=
(§ .L
L)

=ru<u
L râr
'r'- /(L)
r(U
Hioi6
EEF
J--
r(6
!-G)
E O!
OEl- I-
Éô.o
sus
(- ÈJ ÈJ

c\.. (J
F
!

.Cl =(.r)
.Y
+)-
ErG)É=
J--

f, oooEEC
'*,==
F
a vt
!-
-c,ro
.l-J
(O ÈJ

<!!
(-

JL)(J
(-

\(U \O)
LU =G)OJOJ
===
ooo
ô (orO(§
.C .C .C
UUU
o
l
U1U1(n
ooo
===
(ra6

c ---
ooo
---
U(JU
ooo

Z
LU
hu I (PS-MS) Donner uniquement les échanti[lons de matières et cacher les deux consignes inutiles.
h.u z (MS performants et GS) Donner les échantillons de matière, [es 6 étiquettes-mots et cacher
-- -s gne inutile.
3 (GS)Donner les échanti[[ons de matière, les 6 étiquettes-mots et les 6 i[[ustrations
-..:ières d'origine.

ITI
.,4ÉTAL PAPIER CARToN

-_ÀsTrQUE BO|S TTSSU


I_L]
rIl
ÉTAL PAPIER
',,1 CARToN

--_{slQUE
II]
BOIS TISSU

ITI
.,iÉTAL PAPIER CARToN
r {STIQUE BOIS TISSU
-
-trl
TT]

II]
T_T]

IIl
TTT l

I li I l
É,
trl
F

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
10 minutes Situation déclenchante
> L'enseignant tit t'atbum À qui est ce nid?
Matériel
['album inducteur > ll présente ensuite à I'ensembte de [a classe une nouvetle mascotte, sous [a forme d'une peluche
animate dont t'habitat est un nid, une souris par exempte.
qul esÉ
gê nid > le vous présente... une nouvelle morionnette qui o un problème à vous poser:
«J'orme beoucoup votre closse, mois il me monque une chose importonte pour m'y sentir bien Je voudrois que vous me fobr(uiez un nid
bien dourllet
"
Questionnement
> Sovez-vous ce qu'est un nid? La maison des oiseaux.
A qui est ce nid > Oui, mois on appelle oussi nid lo moison des souris, des hamsters, des serpents, des guêpes et de
CLy--oJghron O P, oliê. 2o1J. 12r beoucoup d'autres onimoux. Et un nid douillet? Un nid bien doux.
-r peluche d'un animal > Comment foîre un nid douillet à ... ? ll faut trouver des matières douces.
v vant dans un nid: oiseau, souris...

ATELIER DIRIGÉ DE LANGAGE


DE4À6ÉLÈvrs
15 à 20 minutes LEs sENsATroNs LEs pLUs srMpLEs À EXpLotrER soNT Doux ET RUGUEUx. cEs tvlATtÈREs soNT LES pLus sttupLrs À
TRouvER. LtssE ET BossELÉ ou otourÉ soNT AUSsr DEs sENsATToNS ASSEZ FAcTLES À crnrurn. Le enoerÈme esr que
Matériel souvENT UNE MÊNrE mlrrÈnr prur Êrne oouce ET LrssE ou DoucE ET oNDULÉE. ATTENTIoN AUx ÉcHANTtLLoNs cHotsts
- des échantiltons de matières
douces, rugueuses, lisses, Consigne
bossetées, ondulées, moltes, dures > Pour trouver les matières qui vont nous servir à fobriquer le nid de ..., il nous fout closser toutes les
- 1 barquette par sensation tactile:
motières que je vous oi opportées.
4 pour [es PS,
6 pour les MS > Touchez toutes les matières qui sont sur lo toble et dites-moi ce que vous sentez.
Maniputations
> Les élèves touchent Ies matières et verbalisent [a sensation tactite.
> L'enseignant verbatise à nouveau en utitisant [e vocabutaire pertinent si nécessaire: rugueux pour
ço grotte, ondutê pour ço foit desvagues, bosselé pour ça o des bulles.
> Pour les matières que [es étèves ont du ma[ à quatifier, les inciter à utiliser tajoue pour mieux
sentir l'effet tactite de la matière.
> Choisir un échantitlon pour chaque sensation tactile. Le ptacer dans une barquette pour constituer
un échantitton témoin.

Classement
> Les élèves proposent, pour chaque échantitlon,
un classement dans une des barquettes en ex-
pticitant Ieur proposition: je trouve que ce bout
de bois est doux mois qu'ilest oussi très dur, il
va faire mal à la mascotte. Je trouve cette éponge
à lo fois douce et molle, ... la moscotte va bien
s'enfoncer dedans.
> Les élèves peuvent s'aider de t'échantitlon
témoin pour valider leur classement.
CLASSE ENTIÈRE
] \ REGROUPEMENT
10 minutes Trace écrite: dictée à I'adulte
> Qu'ovez-vous dêcouvert lors de l'otelier? Quond on touche une motière, elle peut être douce, lisse...
Matériel
-:s synboles associés > Pourquoi ovons-nous touché les matières? Pour fobriquer le nid douillet de .... Nous avons touché des
aux sensations motières. ll y en a des douces, des rugueuses, des molles, des dures, des lisses, des bosselées.
: : ::ge rz8 et DVD-Rom)
. --:rtillon par sensation Présentation des symboles associés à chaque sensation
> L'enseignant affiche tes symboles au tableau (matériet page 128 et DVD-Rom).
> Quel symbole choisiriez-vous pour doux? La plume.
> Discussion cotlective autour des symboles. Fixation d'un échantilton de [a matière dont la sensa-
tion tactile est itlustrée à côté du symbole.
St DEs SYMBoLES NE FoNT pAs L'uNANIMtrÉ, tL Esr possrBLE DE LEs TRANsFoRMER sous LA DtcrÉE ors ÉLÈvEs poun
ARRtvER À uN coNsENsus.

:_ELIER AUTONOME
DE4À5Ér-ÈvEs
10 à 15 minutes Présentation de l'activité
> L'enseignant fait reverbaliser [a signification de chaque symbole (matériel page 128 et DVD-Rom)
Matériel et demande à différents élèves de trouver un échantitlon témoin pour chaque barquette.
:, roins 3 échantillons
> Chacun à votre tour, prenez un échontillon, nommez lo sensotion puis foites posser oux outres êlèves
: -.ur chaque sensation
-des barquettes pour qu'ils vérifient.5i tout le monde est d'occord, mettez l'échontillon dons la bonne borquette.
,, -:oles des sensations Loissez sur lo table les échontîllons pour lesquels vous n'orrivez pos à vous mettre d'occord,
. :age 128 et DVD-Rom)
Manipulations et classement
> Les étèves touchent les matières et êtablissent le classement.

La matière Les matériarLx


CLASSE ENTIERE
COIN REGROUPEMENT
1() minutes Rappet
> Que nous ovoit demondé ...? De lui fabriquer un nid douillet.
Matériel
- cartes-images 18: > Qu'ovons-nous foit? Nous ovons trouvé des motières douces.
matières d'origine > Et mointenont? ll fout faire le nid.
(DVD-Rom et coffret)
Observation
> I'oi apporté des photos de nids, dêcrivez-les (cortes-imoges tB dons le DVD-Rom et le coffret).
> Les étèves doivent faire ressortir les notions d'endroit plus ou moins fermé, fait avec des matières
com posites.
> Pour ..., comment foire ?
Propositions des élèves
> Les étèves proposent d'utitiser divers contenants, selon tes possibitités de la classe: une boîte à
choussures, un soladier, une barquette...
> Ce contenant doit être garni des échantittons classés doux.

ATELIER AUTONOME
DE4À6Ét-Èvrs
10 à 15 minutes Réalisation du nid
> Après décision sur Ie contenant le plus adéquat en fonction de la dimension de la petuche, les
Matériel
élèves garnissent te nid d'échantittons qu'ils ont choisis dans ta barquette des matières douces.
r boîte à chaussures recouverte
d'adhésif doubte face NE pRoposER euE DE pETtrs ÉcHANTTLLoNS oe nnllrÈnr À ce eue rous LEs ÉrÈves pu ssENT GARN R LE NID
- des échantittons de matières
douces lnstallation de ...
> L'enseignant instatle la peluche dans son nid et Iui demande s'il est assez douiItet pour elle.

,126
TE INDIVIDUELLE
15 à 20 minutes

Questionnement
MatérieI
: -: ocopie par élève
> Trouvez un échantillon de motière pour choque sensotion toctile.
....':29 et DVD-Rom) > Posez choque échontillon dons le corré sous le bon symbole.
-.-. [ons de matières > Quond vous ovez terminé, appelez-moi,
> Rappeler [a signification de chaque symbote si nécessaire.
Activité des élèves
> Quand ['enseignant est appelê, iI s'assure que le vocabulaire est acquis et que les matières choi-
sies sont bien représentatives de la sensation symbotisée. Les élèves cotlent alors les échantittons.

_:- ER SEMI-DIRIGÉ
PROLONGEMENT
rE4À8Ér-ÈvEs
20 à 25 minutes > ll est possible de transformer la trace écrite individuelle en mini-livre retraçant [a fabrication du
nid sous forme d'histoire (mini-livre des matières dans [e DVD-Rom et te coffret).
Matériel > Après la lecture d'un livre terminé, l'enseignant demande à chaque élève de colter à la bonne place
rtpar étève:
-- :.,-rpie du mini-tivre un échantillon de matières comme dans la trace écrite précédente.
:.. -..ières (DVD-Rom) > La petite souris est découpée (DVD-Rom): détourée pour les élèves capables de dêcouper correc-
: -::::opie de la souris tement ou selon le rectangle l'entourant. Elte est sotidarisée au mini-tivre à t'aide d,un fit ou d,un
: . :.-tonné (DVD.Rom) scoubidou de 15 cm représentant sa queue, scotchê à une extrémité sur la page à l,emplacement
- 1 Crayon 3
-: paire de ciseaux de la croix ainsi qu'à ['arrière de ta souris. E[e peut ainsi se promener de page en page.
-15 cm de ficelle > Une pastitle autoagrippante positionnée en page 3 pour un des deux étéments, l,autre êtant fixé à
ou un scoubidou ['arrière de la souris, peut servir à la ranger.
:: .: résiI doubte face
::- ,.d'autoagrippant
(facuttatit)
't pour [e groupe:
. :' . - . Llons de matières

E: toucher,

La matière Les matériaux


PICTOGRAMMES DES MATIÈRES Une photocopie par élève

tzB
Associer un matériau au symbole reprêsentant sa sensation tactile.


ÇA GRATTE OU ÇA PIQUE?
Co[[e les bons échantil[ons sous chaque symbote.

\§§§\
EI
É
,lrl
F
E!
= les plus
J

CLASSE ENTIERE
COIN REGROUPEMENT
20 minutes Situation déclenchante
> L'enseignant Iit I'album Les trois petits cochons.
Matériet
['album inducteur Questionnement
> Amener [es étèves à verbatiser que les cochons utitisent
des matériaux très différents pour fabriquer leur maison:
ta paitte, [e bois, les briques.
> Faire circuter des échantittons et Ies afficher au tableau.
> Quelles sont les différences entre ces trois motériaux ?
> Les amener à parter de Ieur sotidité. La couteur, la
facilitê d'utitisation, [e prix des matêriaux peuvent être
Les Tro petits cochons discutés puisqu'it en est question dans I'album.
Paul Fran is et Gerda l\4uller
O Père Castor F amarion . i999. 4,2a€- > D'après I'olbum quel est le motériau le plus solide ? Quel est le plus fragile ?
rt Des échantillons > Comment pouvons-nous vérifier si c'est vroi?
o.t , ,,.,:;:ii; > Les amener à ta possibititê de faire des tests pour vêrifier ta sotidité des trois matériaux.
-brindittes de bois LES ÉTApEs 2,2}ts,2 TER soNT DES ATELTERS orntcÉs penmerrnNT DE TE5TER sELoN PLUsIEURS cARACTÉRISTIQUES
-r brique Tefoc ou son équivalent rrs mntÉntnux. Les coupÉteruces MtsES EN Jeu Érnrr tDENTteuEs, cHaQuE Ét-Ève NE PASsE oottc Qu'À uN DEs rRols
labriqué maison ATEL|ERs. Sotr rn crnssr Esr DtvtsÉE EN TRots GRoupES, sotr tL EST Ausst posslBLE DE DoUBLER CERTAINS ATELIERS.
(Trucs et astuces page r3)

ATELIER DIRIGE
DE4À6Ét-Èves
10 à 15 minutes Questionnement
> Comment le loup orrive-t-Îl à détruire la première moison ? En soufflant.
Matériel
- des brins de paitle > Comment peut-on vérifier si un matériou résiste ou souffle du loup ? En faisont comme lui :
- des brindiltes de bois en soufflont dessus /avec un ventiloteur /ovec un sèche-cheveux.
- des bandes de papier
Présentation de l'atetier
- des bandes de carton épais
- r brique Lego > Sur lo table it y o les motêrioux utilisés par les petits cochons. J'ai ajouté du popier, du corton, du plos-
- r brique Tefoc ou son équivalent tique. Vous ollez poser l'échantillon sur le support. Puis vous allez souffler. Si l'échontillon s'envole,
fabriqué maison gu'en concluez-vous? Le matériau ne résiste pas au souffle.
(Trucs et ostuces page r3)
> Avec les motérioux restonts, vous allez recommencer mois en utilisont le sèche-cheveux, que vous me
demonderez de broncher. Vous ollez observer ce qui se posse.
Tests
> Les élèves font les tests en essayant les matériaux chacun à leur tour. Le fait d'avoir aloutê papier,
carton et ptastique, étargit te test en permettant à chaque étève d'être responsable d'au moins un test.

Conclusion
> Qu'ovez-vous constaté ? Lo poille, le corton et le popier s'envolent ovec notre souffle.
Le bois et le plastique s'envolent avec le sèche'cheveux.
Lo brique ne s'envole ni ovec le souffle, ni ovec le sèche-cheveux.
> Avez-vous une explication ? Les motérioux légers s'envolent, les plus lourds résistent 0u vent.
Trace êcrite individuelte
> Dessinez le test que vous ovez fait.
> Les élèves dessinent [eur test et dictent à ['enseignant les [égendes à apposer et les conctusions.

13G
ATELIER DIRIGÉ
DE4À6ÉlÈves
ro à r5 minutes Questionnement
> Après ovoir soufflé, que foit le loup? ll tope sur la metson.
Matériel
- des brins de pailte > Que dit-on d'un motériau qui résiste à des coups? ll est solide. On dit qu'il résiste ouxchocs.
-des brinditles de bois > Comment peut-on vérifier si un motériou est solide? En faisant comme le loup: en topant dessus /en
-des bandes de papier essayont de le casser en deux ovec les moins /avec un marteou /en faisant tomber le matériau por terre.
.. , bardes de carton épais
- r brique Lego Présentatiôn de ['atelier
: : -= tefoc ou son équivaLent > Sur la toble, il y a les motêrioux utilisés par les petits cochons. I'ai ojouté du popier, du corton, du
fabriqué maison plostique. Vous ollez poser l'échontillon sur le support pour ne pos abîmer lo toble. Puis vous allez le
=tucs et ostuces page r3)
toper ovec votre moin. 9'il résiste, vous essoyez de le couper en deux touiours ovec vos moins. S'il se
-:-.eau et r plaque martyre
cosse dons un de ces deux cos, qu'en concluez-vous ? Le motériau n'est pas très solide.
> Avec les matérioux restonts, vous ollez foire 2 nouveoux tests, Vous loissez tomber le motériou du
haut de lo toble. S'il résiste, vous le topez avec un morteou.
Tests
> Les étèves font les tests en essayant [es matériaux chacun à [eur tour. Le fait d'avoir ajouté papier,
carton et ptastique étargit te test mais permet aussi [a réatisation d'au moins un test par élève.

Conclusion
> Qu'ovez-vous constoté? La paille et le popier se plient et se cassent facilement ovec les moins. lls
sont fragiks. Le corton et le bois sont plus solides mois on arrive quond même à les casser. Les deux
briques sont très solides: nous ne sommes pas orrivés à les casser.
Trace écrite individuelle
> Dessinez le test que vous ovez foit,
> Les élèves dessinent [eur test et dictent à t'enseignant tes tégendes à apposer et [es conclusions.

La matière Les matériaux


CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
10 à 15 minutes Rappel
I
> Dans fhistoire, lo moison du troisième petit cochon est solide cor elle résiste ou souffle et oux couq
Matériel
- des brins de paitle mis en botte, du loup. Mois une vraie moÎson ne doit-elle être que solide ? À guoi doit-elte résisteii Au vent, au
assembtés par un élastique soleil, à la neige et à la pluie.
- des brindilles de bois mises en > Qu'est-ce que celo veut dire qu'un motériou résiste ô lo pluie ?
botte assemblées par un étastique
- des bandes de papier > lnciter les élèves à verbaliser que l'eau ne doit pas traverser [e matériau.
assez larges > Celo s'oppelle l'Împerméabilité. Un motériou qui ne loisse pos posser I'eou est imperméoble.
- des bandes de carton épais
> comment vérifier qu'un motériou est imperméable ? En les plongeont dans l'eau.
assez [arges
- r plaque Lego > Vais-je voir si I'eou troverse le matériou? Non. pourquoi ?
- r mur de brique Tefoc ou son > Cette proposition génératement vient de [a confusion entre imperméobilité et
équivalent fabriqué maison flottobilité.
(Trucs et astuces page r3) > Pour sortir de cette confusion, prendre l'exemple de la brique.
- 1 petit arrosoir > Àvotre ovis, les briques protègent-etles de la pluie? Oui, beaucoup de maisons sont
- de l'eau fabriquées
en brique.
- des feuilles de papier
- 1 barquette par échantillon pour > Donc si ie lo plonge dons I'eou, que vo-t-il se passer ?
éviter de mettre de ['eau partout > Génératement, les étèves à ce moment sont perptexes et rêalisent que le test proposé ne va rien
- des é[éments type kapla,
permettant de pencher
dire sur ta propriété.
les barquettes > ll faut un test qui nous permet de voir si I'eou ne troverse pos le motériou quond it pteut.
> Ce test est difficite à imaginer par les élèves. Si aucune idée permettant de tester réeltement
l'imperméabitité du matériau ne vient, l,enseignant propose Ie test suivant.
Présentation de l'atelier
> Sur la toble, il y o les motérioux utÎlisés por les petits cochons, J'oi ojouté du papier, du corton, du
plostique. Vous ollez poser l'échontîllon sur une feuille de popier dons une borquette.
Mointenont, vous positionnez le Koplo sous un côté de lo borquette pour la pencher.
Puis vous versez doucement de I'eou sur l'échantilton.
Ensuite vous soulevez l'échontillon et vous regardez si lo feuitle de popier est mouillée ou non là où se
trouvoit le matériou.
Tests
> Les étèves font les tests en essayant les matériaux chacun à [eur tour. Le fait d'avoir ajouté papier,
carton et plastique, é[argit le test mais permet aussi que chaque étève puisse passer.

Conclusion
> Qu'ovez-vous constoté ? Le papier et le corton ne sont pas imperméables. Les fagots de poille et de
bois laissent un peu passer l'eau mois c'est porce qu'il y o des trous. Le plostiqué et la brique sont
imperméables.
Trace écrite individuetle
> Dessinez le test que vous ovez foit.
> Les élèves dessinent [eur test et dictent à l'enseignant tes tégendes à apposer et [es conctusions.

ar2
CLASSE ENTIÈRE
-_ N REGROUPEMENT
15 à 20 minutes Rappels
> Le bilan commence par un rappeI des trois tests menés. Nousavonsmenédestestspoursavoir
Matériel quels matériaux résistent ou vent, aux chocs et à la pLuie.
r affiche
> Les êlèves ayant mené les tests racontent aux autres ce qu'ils ont fait et verbatisent à nouveau
[eurs bilans.
La poille et le popier s'envolent ovec natre souffle
Le bots, le c0rton et le plostique s'envolent ovec le sèche-cheveux.
La brique ne s'envole ni avec le souffle, ni avec le sèche-cheveux.
La paille et le popier se cossent focilement ovec les moins lls sont frogiles.
Le corton et le bois sont plus solides, mais on arrive quand même à les cosser.
Les deux briques sont très solides: nous ne sommes pas arrivés à les cosser.
Le papier et le corton ne sont pas imperméobles.
Les fagots de poille et de bois loissent un peu passer I'eou, mais c'est porce qu'il y o des trous.
Le pl0stique et l0 brique sant imperméables

CLASSE ENTIÈRE
-, N REGROUPEMENT
10 à 15 minutes Présentation du projet
> Pour que vous oyez chocun le livre des Trois petits cochons, vous ollez me dicter I'histoire. Nous ollons
Matériel
y aiouter ce que nous ovons trouvé. Chocun d'entre vous ouro olors son mini-livre.
- L'atbum
-=s Trois petits cochons Réécriture de I'histoire
. :-,ntiItons de matières > L'enseignant fait verbaliser à nouveau ['histoire et écrit les phrases sous [a dictée des é[èves.
.-'rom écrit au tableau
: -3 pliée en mini-livre > Son support est une feuitte A3, pliée sous forme de mini-livre (voi Trucs etostuces page r.2)
- :s et astuces page rz) > Sur chaque page du mini-tivre, une ptace est [aissée [ibre pour que les élèves puissent dessiner.
- 1 Crayon Les matériaux sont écrits en capitales d'imprimerie comme au tableau [ors de Ia première étape.
- I'affiche réatisée
) l'étape précédente Reproduction du mini-livre
> Une fois le mini-livre rédigé, l'enseignant [e photocopie en le réduisant ou non.

_ .i
TÉ INDIVIDUELLE
20 à 30 minutes
Démonstration de [a réalisation du mini-livre
Matériel
> Les étèves ptient, découpent et montent Ie mini-tivre en suivant [a démonstration de ['enseignant
* Par élève: (voi Trucs et astuces page 12).
' :: pie A3 du mini-livre
.= è ['étape précédente Consigne
, -e fourni (DVD-Rom) > Mointenont que vous ovez votre mini-livre, vous pouvez illustrer choque poge.
-:: Crayons de couleur
,. -.ntiltons et leur nom Dessins
écrit au tabteau > Pour que les élèves repèrent Ia teneur du texte et donc ['ittustration à faire, [eur rappeler qu'i[s
peuvent repérer [e matériau dont iI est question en comparant [e nom du matériau qui aura été
écrit en Iettres d'imprimerie au tableau.

lEs: tester, ffler, briser,


l-. paille, b le,
|ff,.: léger,

La matière Les matériaux


OUVRAGES AUTOUR DES MATÉRIAUX

i *irÉ
à
§,ê

,o@ @@ @@@ @@
Pâte à sel Miniatures en pâte à seI À qui est ce nid? Batthazar et les matière-
.lca O Fieurus o 2s11o 7,9o€ !(arine ThibouLt Guy Troughton à toucher
Des modèles de bricolages en . 1a€
O Fleurus . 2a12 O Piccolia . 2a13. t2€ Mar'e-nélène Place et taro ire l-or
pâte à sel iltustrés en quatre à À chaque page sont proposés Livre devinette à rabats qui O Hatier jeunesse . 2a14 . 12,15€-

cinq étapes. ptusieurs modè[es pour fabri- invite [e [ecteur à trouver à qui Pour carnaval, Balthazar a irr -

quer des miniatures en pâte à appartiennent des nids. té ses amis. lts viennent vêtus
seI sur diflérents thèmes. de déguisements en matières à

toucher.

@@ §,
Les trois petits cochons L'arbre en bois D'où ça vieni?
PauL Francois et Gerda lvluller Phiiippe Coi'entin Anne-5ophie Baumann et Mé[anie
iO Père Castor Flammarion . 1999 O L'écote cies [oisirs. zooo. rz,zc€ Combes O Nathan . 2o14. i7,95=-
La table de chevet raconte son Un livre animé qui explique la
Trois petits cochons histoire: avant, etle était un provenance ou Ia fabricatio-
construisent chacun une maison arbre en bois. des objets du quotidien.
dans un matériau différent.

@@ (9 @@ @
Mes maisons du monde Chacun sa maison Mes P'tits Docs : Gare au gaspi!
C[émentine Sourdais
' S"- e'--.ê)Se. -)15. 8,-o€
PauI Faucher et Alexandre Chem les maisons du monde Geneviève Rousseau et Estelie Àle:-:
O Père Castor Flan''marion . zorz 5téphanie Ledu et DeIphine Vanfrey O l\4ijade .2012.11 €
Cinq doubte-pages à votets et un . 15.25€ O l\,litan . 2ao6 . 7,4o€ Phitémon met en appticatior
pop-up présentant extérieur et Cet album nous invite à ren- Ce documentaire aux pages ce qu'iI apprend en ctasse sur
intérieur d'habitats typiques de contrer huit enfants du monde indéchirables présente des les gestes à faire pour aider Ia
pays aux climats très différents. en habits traditionnels et à les maisons du monde entier p la nète.
associer à un type d'habitat. étonnantes.
Notions pour ['enseignant B6
Ça coule de source 138
Flotte-co u Ie 742
-.,::t: Le radeau de Zouglouglou 146
0n the rocks 148
Menthe à ['eau 751
': -1:' Boule de neige 754

Ouvrages autour de I'eau t56

Les notions abordées


. Le transport d'un liquide
. Une première approche de ta ftottabitité
. Les différents états de I'eau
. Une première approche de la solubilité:
mélanges de substances avec I'eau
Les trois états de ['eau Le cycle de ['eau
> La matière eau peut se présenter sous trois états: solide, tiquide > Entre ciel et terre, ['eau est en circulation permanente depuis des
ou gazeux. Ce sont les différentes façons dont les motécutes mittiards d'années. Etle se transforme en permanence, changeant
d'eau sont liées entre e[[es qui définissent son état: les Iiaisons d'état au cours de son cycle naturel dans l'atmosphère, à [a sur-
sont fortes pour de ['eau solide, ptus faibtes pour de t'eau [iquide face et dans les sous-sols de notre ptanète.
et presque inexistantes pour de ['eau à t'état gazeux.
Chaque état présente des caractéristiques physiques particulières:
- ['eau solide est incompressibte et a une forme indépendante
de son récipient,
- t'eau liquide est peu compressible et sa forme s'adapte à son
récipient,
- ['eau gazeuse est compressible et occupe tout [e volume dispo-
nibte dans un récipient.

> Les changements d'états de ['eau correspondent au passage d'un


état à un autre. On peut les reprêsenter et les nommer sur [e
schêma suivant:

Sotide

Cette eau qui circute en permanence sur [a terre est une ressource

Liquide ry:;__,,.,,* Gaz vitate qu'iI est important de préserver.


lleau un mitieu de vie à découvrir et à protéger, I'eau et son usage
quotidien (consommation, traitement, utilisation) sont des thèmes
On peut observer assez facilement les trois états de ['eau et le
que ['on peut aborder dès ['écote maternetle.
passage de ['un à l'autre dans [a vie quotidienne.
. lleau liquide qui chauffe dans la casserote bout à too o et devient
de ['eau à l'état gazeux: [a vapeur d'eau. Attention, [a vapeur
d'eau est invisibte. Ce que ['on voit au dessus de la casserote et
qui est habituetlement appeté vapeur d'eau est de ['eau [iquide
sous forme de fines gouttelettes.
. La neige qui fond montre [e passage de ['eau sotide à ['eau
tiquide
.lleau liquide placée au congélateur devient de ['eau solide dans
[e bac à glaçons.
. En soufftant sur un miroir, [a vapeur d'eau présente dans ['air à
['état gazeux se condense en gouttelettes d'eau tiquide, ta buée.

136
INFLUENCE DE LA DENSITÉ
- . - -stat c'est légen Ça flotte ou c'est lourd, ça coule n'est pas > Plus un ftuide est dense, ptus [a poussée d'Archimède subie par
= :cur expllquer pourquoi un corps plongé dans de L'eau un oblet plongé dans ce ftuide sera importante.
. :- coute. ll faut faire référence au principe de [a poussée
- -ède pour expliquer correctement ce phénomène. u

-: tlongé dons un liquide au repos subit une force verticale


.. - - D0s vers le haut et opposée au poids du volume de fluide
.. -elte force est oppelée poussée d'Archimède.

--:\CE DU POIDS
Eau salée
votume, un obiet coute ou ftotte en fonction de Eau douce

,-_:Ur. > lleau satée, plus dense que ['eau douce, exerce une poussée
d'Archimède ptus importante sur les objets qui y sont plongés
car son poids est supérieur à celui de ['eau douce à volume égat.
C'est pour cette raison que certains obiets flottent dans ['eau de
mer alors qu'ils coulent dans ['eau douce.
> À l'inverse, plus un objet a une densité importante, plus son
poids est important et plus iI a de chances de couler. C'est pour
ceta que certains matériaux flottent plus facilement que d'autres.

INFTUENCE DE tA FORME
> Pour un même poids, un obiet ftotte
ou coule en fonction de sa forme.
> Une boute d'acier va couter car son
poids est supérieur au poids du vo-
lume d'eau qu'ette déplace. Si on
fabrique [a coque d'un bateau avec
de ['acier, ce bateau a une surface de contact avec ['eau ptus im-
'.rlère boîte ne contient que de t'air. Ette llotte car son portante, ce qui lui permet de déptacer plus d'eau. Le poids de [a
-. =st moins important que le poids de ['eau déplacée. coque creuse et de ['air qu'e[[e contient devient ainsi inférieur à
--..r ème boîte contient du sable. Elle s'enfonce un peu car celui de ['eau qu'elle déptace. Donc [e bateau ftotte.
- ls est ptus important mais toujours inférieur à celui de > À t'écote primaire, il n'y a pas d'explications possibles de ce phé-
- - -'e[[e déptace. nomène. On peut observer que des objets de même forme mais
-. ème boîte est remptie de sable. Etle coute car son poids de matières différentes n'ont pas [a même ftottabitité (ex: une
. : érieur à celui de l'eau qu'elle déplace. cuillère en bois, une cui[tère en métat, une cuiltère en plastique).
0n peut égatement amener les élèves à remarquer que tout obiet
lourd peut flotter s'il est creux ou s'i[ a une très grande surface
et que c'est [a forme qui est déterminante.

-e qui peut poser problème


' :-'--.::tite section, tes enfants n'ont que peu de notions des propriétés tiées à ta fLuidité de ['eau. Que de l'eau s'écoule par les
d'un contenant percé qu'ils ont choisi pourtransporter de ['eau ne manquera pas de les surprendre.
-^-cvenne et grande sections, Ies élèves associent souvent ta flottabilité d'un objet à sa taiIte ou son poids.
.- :rlets utitisês dans le chapitre Flotte/Cou[e doivent être testé-c par ['enseignant au préatabte.
-, oâte à modeler est en généraI un matériau qui coule, mais attention cependant, iI existe des pâtes à modeter qui
- r::ent.
-= capier atuminium est du métal mais lorsqu'il est comprimé en boule, il flotte car il y a beaucoup d'air qui est resté
- égé à t'intérieur dans les ptis de ta boule.
-: papier flotte puis coule car il absorbe ['eau. Certains papiers coutent plus vite que d'autres.

La matière L'eau
E
É,
ul
t- COULE DE SOURCE
= liser des objets qui permettent de transporter l'eau

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
25 minutes Situation probtème déclenchante
> L'aquarium est posé [oin du robinet de Ia ctasse, iI sera trop [ourd à porter quand iI sera rempti.
Matériel
- aquarlum > Comment foire pour remplir l'aguorium ?
- point d'eau à proximité
- Seau Questionnement, recherche, proposition
-bol > Les enfants sont en situation de recherche. Lidée de transporter n'est pas évidente immédiatemen:
- gobelet à cet âge, I'enseignant retance si besoin en induisant la nécessité de contenant.
'gobelet Percé
- cuiltères de différentes tailles EN TRANSpoRTANT uu sEnu o'rnu pnÈs oe r'neuln uM, rL N'EST pAS NÉcESSAtRE DE FATRE TRANsPoRTER L'EAU DANs UNE
- ecumotre cutLLÈRE ou uN GoBELET À TRAVERS LA cLAssE suR TourE LA SEANcE.
- passorre
- serviette Manipulations et observation
- serpitlère > Lorsque t'idée de transporter avec des objets, notamment ceux du coin cuisine, a été proposée,
l'enseignant incite à un large choix de contenants et comptète pour arriver au matériel cité.
> Les é[èves remptissent ['aquarium. Les contenants non adaptés laissent l'eau s'échapper. L'ensei-
gnant doit to[érer que de ['eau se renverse un peu, iI incite à [a verbalisation, aux commentaires.

Conclusion
.'!"o-
0* -,-;
rre ne,tj no^ sf,h.e l'\,.rL\na\[Bp o,Lre. r'i,rnnod.e
er\ A"il,^,"r,r?"., | J"à ]",t. r-r'r^;,-* JL r*^-L
**l 0

bhr^p.r\æ^ ""rlr11-.
Poun nLrpn pLUs Lo N: LA TATLLE DU coNTENANT pERMET DE REMpLtR pLUS ou MotNS RAPTDEMENT L'AQUARIUM.

ATELIER AUTONOME
DE4À6ÉlÈves
15 minutes Consigne
> lJtilisez te boc à eou comme vous voulez, sons mouiller pot terre et sons mouiller les copoins.
Matériel
- bac à eau fENsEIGNANT oo ÊTne RIGoUREUX QUANT AU RESPEcT DE CETTE CONSIGNE POUR PLACER LES ENFANIS EN SITUATION
- tabliers o'nuroruoiure Cerrr cousrcue REspEcrÉE, rr eec À Eau pEur Êrne MIs À DtsPostrtolt oEs ÉrÈves À r'nccurtr, eu
- objets de ['étape I ATELTER sATELLtTE ET ÊTRE ulIsÉ souvENT. LEs ÉrÈvEs ATMENT TELLEMENT JoUER AVEc L'EAU QU'lLS soNT cAPABLES DE
- pailles FA RE BEAUcoup o'grronts PouR NE PAs ru Êrnr pntvÉs
- bouteitles
-moutin à eau Manipulations
- serpitlière
> Les êtèves ne se [assent pas de remptir, vider, verser, transvaser, actionner [e moulin à eau.
L'exploration de [a matière eau est intarissabte, ils sont Ioin d'avoir fait [e tour de ses propriétés.

138
(pè mai> juin

ATELIER DIRIGÉ
DE4À6Ér-Èves
zo minutes Consigne
> Tronsportez I'eau du seou à lo bossine en utilisant les objets à disposition.
Matériet
- z bassines Maniputations
- 2 Seaux
- r gobetet > Chaque enfant choisit le matériet, te et passe plusieurs fois.
-r gobelet percé
-rlouche
-r bouteilte
-r bouteilte percée
- r entonnoir
- 1 ecum0rre
- r cuittère
- 1 eponge
serviettes de couteurs
'i:- -.our matérialiser le tri

Verbalisation
> À chaque passage, ['enfant est invité à verbaliser ce qu'iI a fait, s'it a réussi à remptir. ll pourra
éventuetlement atler plus loin dans ses commentaires en jugeant de ta quantité d'eau déposée
dans [a bassine et en comparant les contenus de chaque contenant.
Tri
> Les élèves posent sur ['une ou ['autre serviette les objets selon qu'its permettent ou non
de transporter l'eau.
L'enseignant prend des photos tout au Iong de ['atelier.

.//

CEnrntrus oBIETS soNT pLUs EFFtcAcEs AU DEBUT cAR tLS TRANSeoRTENT uNE GRANDE QUANTITÉ D,EAU. MAIS PoUR VIDER LE
FoND rL FAUT uN pETtr coNTENAur (cutrrÈne, eertr coarrrr) er poun nÉcupÉnen rrs oenrtÈnes GourrEs rL raut L'Époruce.

CLASSE ENTIÈRE
:OIN REGROUPEMENT
15 minutes
Verbalisation
MatêrieI
> L'enseignant montre tes photos prises [ors de ['étape précédente. Les étèves commentent ce qu'its
-photos prises tors font, nomment les objets utitisés et mentionnent s'ils permettaient ou non de transporter l'eau du
de l'étape précédente seau à Ia bassine.
i Iustrations des objets
à trier (DVD-Rom) Tri
> L'enseignant montre les illustrations des ob.iets (DVD-Rom) et trace deux colonnes au tableau.
> Placez dons cette colonne les images des objets quî permettent de tronsporter I'eau et dons I'outre
colonne les objets qui ne le permettent pos.
> Un étève choisit un dessin et [e place dans [a bonne colonne, [e reste du groupe valide ou non.

La matière L'eau
@

ACTIVITÉ INDIVIDUELLE
20 minutes
Présentation de I'activité
Matériel > Colle les objets qui permettent de tronsporter I'eou dons lo bossine pleine et ceux quÎ ne permettent
- 1 photocopie par élève
(document page 141
",
,Urll:[] pos de tronsporter I'eau dons la bassine vide.

ATELIER DIRIGÉ
DE4À6Ér-Èves
zo minutes Présentation de ['atelier
> Remplisez le solodier, les pots, lo bouteille à I'aide des outres obiets.
Matériel
- saladier
Manipulations
-pot (type pot de cornichons)
- pot de confiture > L'enseignant laisse les êlèves se débrouilter, même quand its renversent.
-petit pot bébe > ll observe si tes étèves adaptent t'outil à la situation, s'its savent se servir de l'entonnoir. À défaut
- 2 bouteitles en plastique
(r à remptir et r pour verser) iI retance la situation : Là, tu os mis plus d'eou sur lo toble que dans lo bouteille, commeil foirc ?
-gobelets (petit et grand)
-cuillères (petite et grande)
!:
- entonnoir
- louche
- bassine remplie d'eau
- eponge
- torchon
-papier essuie-tout
- mouchoir

Verbalisation
> Les enfants expliquent teur difficutté à remplir te petit pot et [a bouteitte. Ceux qui sont parvenus à
remplir correctement [es contenants expliquent comment its ont fait, quels obiets its ont choisis et
comment its Ies utitisent.

Questionnement
> Comment enlever I'eau ?
> L'enseignant demande aux étèves d'essuyer [a table et [e matériet. ll [eur met à disposition éponge,
serviette, torchon, papier essuie-tout, mouchoirs.
> Les étèves commentent t'efficacité de chaque outit. L'enseignant verbalise et introduit les verbes
essuyer, essorer, éponger et absorber.

PROLONGEMENT

> Verser dans différents contenants dont l'ouverture devient de plus en plus étroite.

,,40
Trier les objets selon leur capacité à transporter ['eau.


]UI TRANSPORTE [EAU?
'[* les objets qui permettent de transporter ['eau dans [a bassine pleine
,- -iux qui ne permettent pas de transporter ['eau dans [a bassine vide.
ul
É,
.ul
F

=
J

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
20 minutes Situation déclenchante
> llenseignant fait découvrir t'album Le boteou de Monsieur Zouglouglou.
Matériel
-t'album inducteur > Dans cet album en randonnée, Monsieur Zougtouglou a construit un bateau avec une noix.
Au fur et à mesure qu'il vogue sur [a rivière, it invite ptusieurs animaux à monter dedans.
À ta fin, une petite puce tes reioint sans rien demander et fait couler le bateau.
> llenseignant raconte t'histoire en matériatisant les actions à chaque page (personnages sur le DVD-
Rom).
> ll prend une noix, [a casse en deux parties et montre [a coque aux élèves. Étant trop petite pour
itlustrer [e reste de l'atbum, ['enseignant explique qu'it prend une assiette pour faire [e bateau.
Découverte
> Chaque personnage est ptacé sur t'assiette au fur et à mesure de l'histoire, quand [a petite puce
saute sur [e bateau, ['enseignant s'arrange pour appuyer discrètement sur I'assiette: les élèves
Le bateou de M. Zouglouglou observent [e bateau couler au fond de I'aquarium avec à chaque fois [e même plaisir.
Coline PromeYrat
O Didler leunesse . 20oo' 11,95 €
-raquarium rempli d'eau
-les personnages de l'histoire pho'
tccopiés et pLastifiés iru?;I.J]
-1 petite assiette en Ptastique

ATELIER DIRIGE
DE4À6ÉLÈvrs
30 minutes Au pnÉnrngLr, LES ENFANTs oNT DÉjÀ utrrrsÉ Lr BAc À EAU Artru oE s'AppnoPnten re mntÉnter ET D'AccEPTER
DE RESPECTER LA CONSIGNE DE CETTE ETAPE'

Matériel
- bac à ea.r Présentation du matériel
* Diftérents objets du > Les enfants nomment ce qu'its voient.
quotidien, des petits et des grands,
des lourds et des Légers: Questionnement
- petite et grande cuittère > eue vo-t-il se posser si on pose un obiet dons I'eou ? tl va nager, tomber, couler, voguer (idem l'histoire)-
en bois, en métal, en ptastique
-balte en ptastique Consigne
Pâte à modeter > Posez doucement un obiet sur l'eou et observez ce qui se posse.
- noix de coco Tests et maniputations
- feutre
- crayon à PaPier > Chaque enfant choisit un obiet, [e pose, observe et verbalise : îl coule, il flotte.
- ctef > puis, ['enseignant tui demande d'anticiper ce gui va se passer: Peut-être que mon obietvo couler, ie
':ii::::
-
crois que mon obiet va flotter.
bille
- assiette en plastique
'cube en bois
- 2 plateaux

Conclusion
> fenseignant fait sortir te matérieI du bac à eau, en posant sur un ptateau les objets qui ont couté
et sur ['autre les objets qui ont ftottê.
.?nt* Jb[,,^-Pr"f
Ol) dontæ W^L*
6à janvier > iuin
@ nor"rore>juin

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8ÉlÈvrs
zo minutes Description du matériel
Mise en évidence des différentes tailles et masses
Matériel
-aquarium rempLi d'eau > Les enfants nomment et décrivent [e matérie[:
- r baLle de golf je vois plein de boules, il y en a des petites et des
- l petite bille en métal grandes, mais pas toutes pareilles.
-, petite et
une grande bille
en verre > ll y o encore outre chose qui est différent entre
stit caillou et un gros galet ces boules.
-
::- re et une grande boule de > L'enseignant invite un étève à porter et à soupe- §
polystyrène
- r boule e- bois, à oélaLt ser les boules dans la main.
- - rorceau de bois plus gros > ll y a des boules qui sont légères et d'outres qui
:ue la boule de pétanque sont lourdes.
'. . )- e et une grosse boule
de pâte à moderer Mise en évidence des différentes matières
,-: :ougie en forme de boule
. :n liège ou par défaut un > Qu'est-ce qui n'est pos pareil? Elles ne sont pls
bouchon en liège coupé foites avec la même matière.
> L'enseignant fait nommer les matières que les enfants connaissent et aident à nommer les
autres.
> Les êlèves classent les boules selon la matière.
ATTENTIoN AUx BouLEs EN PLASTIQUE: LE PLAsTIQUE couLE, MArs coMME EN cÉtÉnnr r'oeyer pLAsleuE Esr
EN cREtJx,
CET OBJET FLOTIE.

Représentations initiales et hypothèses


> Quelles sont les boules qui vont couler et quelles sont celles qui vont
flotter?
> Les étèves vont certainement penser que tes petites boules flottent et que les ptus grosses
coulent
ou que [es tégères flottent et que les plus [ourdes coulent.
Expérimentation
> Mettez lo main dans I'eau et posez doucement lo boule ou
fond de l'oquorium. Observez si elle reste
ou fond ou si elle remonte pour flotter.

Observation
> Les boutes qui ftottent et celtes qui coulent ne correspondent pas aux hypothèses des élèves
Conclusions
.fl,uad*»
. Y*1,
m A.'!*o
.)VVadæ,»
.ar-y*P,Y,",*
car"lrrt
0.

BiEN sÛR, lL EST PosslBLE DE FATRE FLorrER ors unrtÈnes eur couLENT EN MoDTFTANT
LEUR FoRME, MArs CoNSTATER
L'ttttpoRTarucr DE LA MATIÈRE ToNcERNANT LA FLorrAB rtrÉ o'utt oBJET EST uN
oBlEclF suFFtsANT À rn rtu or r,Écore
MAÏERN ELLE.

La matière L'eau
I

ATELIER SEMI.DIRIGE
I
DE6À8Ét-Èves
3o minutes Présentation du matériel
l
> lJaquarium est disposé au mitieu de [a tabte, les objets à trier à côté, tes enfants nomment ce
Matériel qu'ils voient, its reconnaissent certains objets de l'étape z, d'autres ont été remplacés.
- aquarium rempti d'eau
-Pailte
Hypothèses
-plume
'brinditle > plocez les étiquettes des obiets ou fond de l'oquorium si vous pensez qu'ils coulent et ou-dessus du
-crayon à papier niveau de I'eau si vous pensez qu'ils flottent.
- clseaux
clef Vérification
> Avont de coller les étiguettes, vérifiez à I'oîde des vrois objets puis collez son étiquette ou bon endroiL
- bouchon .. ,o;!:
- trombone
- duplo
lr
-bougie
-caittou
-r photocopie par élève
(document page 145 ., ,Urll:[]

PROLONGEMENT

> Pour aller ptus toin, it est possibte d'essayer de faire flotter une matière qui coule en modifiant sa
forme.
> Pour cela, it est possibte de réatiser une expérience avec de ta pâte à modeter: ette coute si elle est
en boute et ftotte si elte a [a forme d'une assiette ou de [a coque d'un bateau.
TESTER L'ExpÉRtENcr Au pnÉnLneLr, cAR cERTATNES pÂrEs À uooeren FLoTTENT eN aouLr.
^ilÊmr

744
(u tl
o
LL

'o-j
t_ =(,
-o
G
=

ç- e
(t)
=
0.) E
=
a (=
o
CJ G)

a
a
-c-
c !=
a
t
(,
(=
,r)
.4,
(,
q.)
E I

=

qJ
t
q2 I

=
o I

U
t
§- (n
E
LU
J J
'g-

l
(o

o
=
§
C G)

O E
E
C
o

O r=
o

l -o
G)

o o
(u

o
=
LU ço

F
I-
.C
o
!
U

G)

9 (u

o
=
LL '{=
\OJ
L
o
I
\ )
(} o
lJ
EI
É,
,EJ
LE RADEAU DE ZOUGLOUGLOU
= Fabriquer une embarcation qui flotte

DÉCOUVRIR LE DÉFI

10 à 15 minutes DEs ALBUMs DANs LESeuELs lL y A DEs RADEAUX urtrtsÉs pnn LES pERSoNNAGEs sERoNT À LA DtsPostrtoN oEs ÉrÈvEs
LoRS DES TEMps D'ACCUE L DES sEMAtNEs pnÉcÉorures VotR DERN Ènr pnce DE cE cHAPtrRE.

Situation déclenchante
['album inducteur
> L'enseignant lit ou retit l'album Le bateau de Monsieur Zouglouglou.

Questionnement
> Comment pourrions-nous oider Zouglouglou pour qu'il puisse emmener tous ses omis dons son
emborcotion ? Lui fobriquer un plus gros bateau.

Défi
Le bateou de M. Zouglouglou
Coline Promeyrat > Choque groupe imagine une emborcotion qui permettro A Zouglouglou d'emmener tous ses omis.
O Didier leunesse . zooo. rr,95 €
- les personnages de l'album > tl foudro que tous les personnages puissent tenir dons l'emborcotion et que celle-ci ne coule pos.
plastifiés scotchés sur r bouchon
(DVD-Ro m)

DESSINER TEMBARCATION

10 à 15 minutes Observation
> Choque groupe vo oller rcgorder tout le motériel que vous pouvez
- des bouteitles vides utiliser pour fobriquer l'emborcotion de Zouglouglou.
- du papier
- du carton Consigne
- des gobelets > Après avoir discuté entre vous, choque groupe doit dessiner
- des bouchons
-des pailtes I'emborcotion qu'il o imaginée. Quond c'est terminé, je posse dons
- des piques à brochettes choque groupe et vous me dictez le motéilel dont vous ollez ovoir
-de l'adhésil besoin.
de la cotle
- des canettes Dessin
- des leuilLes plastiques
- des branches > Chaque groupe dessine son embarcation que ['enseignant vient
-des étastiques [égender.
feuille de papier par groupe

FABRIQUER UN RADEAU

25 à 30 minutes Cerrr ÉrnpE prur ÊrnE RÉrrÉRÉE luseu'À ce euE rous LEs GRoUPES AtENr RELEVE LE DEFI

Essais
le matériel demandé par le groupe > Chaque groupe réalise ['embarcation imaginêe.
[ors de l'étape précédente
-,e maté.iel oe récupération > À chaque essai, ['embarcation est mise à ['eau et testée avec tous les personnages.
de l'étape précédente > Les difficuttés [es plus courantes sont:
- ['emptoi de matériaux non imperméables qui vont donc couler au bout d'un moment,
- I'emptoi de matériaux qui ne flottent pas,
- t'assemblage des éléments entre eux: la première action que les élèves vont tester est [e coltagÉ
mais la colle vinytique habituelte ne résiste pas à ['eau, de même pour ['adhésif.
Le projet initiaI va être remanié plusieurs fois avant d'arriver à une embarcation satisfaisante.

,,46
PRÉPARATION DE LA PRÉSENTATION

15 à 20 minutes Verbalisation
> Rocontez-moi comment vous êtes orrivés à cette fobricotion ?
embarcation du groupe En montrant les photos, I'enseignant aide les étèves à reverbatiser toute [eur démarche en veittant
- [es photos prises au réemploi du vocabutaire spécifique et des connecteurs temporels: en premier nous ovons fait un
par l'enseignant bateau en papier, mois le papier a absorbé de l'eau, il n'est pas imperméable, notre bateou o coulé. Puis...

PRÉSENTATION DU DÉFI

4 ou 5 x 10 minutes A peÉvotn suR UNE sEMAtNE. CHAeuE GRoupE pRÉsENTE sA soLUTtoN À L'eNsEMeLe DE LA cLASSE suR uN TEMps DE
REGROUPEMENT.

-les embarcations
de chaque groupe
-: 3eTsonnages de l'atbum
:: .:otchés sur un bouchon
(DVD-Ro m)

lnsta[[ation
> Mise en ptace de ['espace permettant aux groupes de passer et de relever Ie défi.
Passage des groupes
> Chaque groupe passe, fait sa présentation orate et une démonstration du dêfi relevé

Questions
L'enseignant et Ies autres élèves demandent des explications si nêcessaire.

15 minutes Bilan
> Chaque groupe étant passé, L s solutions trou ,ées sont Listées u tabLeau.
des photos prises Iors > Le terme de radeau est introduit s'i[ ne ['a pas encore été.
de [a présentation
-r affiche Trace écrite
> Une affiche collective est réalisée en dictée à l'adutte.

:JUào-
aünlné,
L:no u.
*ffi
[rSt- n o n n î,1*
In ù»
q ,î.o dà" U*"-
W,fi*r, l) I

=-:es: relever un défi, ftotter, couter, tester, assembler, dissoudre.


:-s: -adeau, embarcation.
- : ectifs : perméable, imperméable.

La matière feau
lrJ
É
,Ul
l-

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
3 x 1() minutes en dêbut Situation inductrice
de matinée, fin de matinée > ll a neigé et gelé dehors. La ctasse a récupéré de [a neige et de
et fin d'après-midi en hiver [a gtace dans des bots.
L'enseignant prend des photographies des bots à chaque étape
Matériel
- z bols de la démarche.
-de la neige
- de [a gtace Approche sensoriette
> Les bots circulent de main en main, les enfants observent [a
gtace et [a neige, [es différencient visuellement: [a glace est
transparente, avec des morceaux comme du verre, [a neige est
blanche et ressemble à de [a poudre.
> En les touchant, [es élèves constatent que [a gtace et [a neige sont très froides.
Questionnement et hypothèse
> Que vo-t-il se posser si on loisse les bols dons la closse ? Tout va fondre !
Vérification
> En fin de matinée, [a classe observe à nouveau [es bols. Verbatiser les observations: dans les deux
bots, it y a de ['eau.
> D'où vîent cette eou ? De la gloce et de lo neige qui ont fondu.

Conclusion
. Q,^^a Ur
fî^"- "1,
A-, *'*r.f p' L^t, ç- * t". ^$^.^- e-n, eDrJ,.

Questionnement
> Que se posse-t-il si on remet les bols dehors ?

Hypothèses des é[èves


> Chacun donne son idée, ['enseignant êcrit pour garder en mémoire les différentes propositions.
Expérimentation et observation
> Remettre les bots à ['extérieur et observer [e résuttat quetques heures ptus tard: l'eau des deux
bols est devenue dure et froide: c'est de [a gtace.
Conclusion
.Lno* i.hL lr,^r.j+,.r"É-
"* nÿt-., y " ,-y.
CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
15 minutes Situation inductrice
> lJenseignant propose de fabriquer de jolis glaçons dans tes différents moules et de [es décorer.
Matériel
- moutes à mutfins Questionnement
-boutes de cotittons > Comment foire des gloçons ? Mettre I'eau dans les moules. Placer dehors ou f roid ou ou congéloteur.
-con[ettis
-perles > À quel moment fout-il mettre les décorotions?
> Laisser la discussion s'engager entre ceux qui ont déjà bien compris ce qui va se passer et ceux
qui ne se représentent pas encore totalement [a situation. Les étèves argumentent.
> Comment décorer son gloçon ? En rajoutant des petits objets, des petits jouets, des morceaux de pa-
piers brillonts... En rajoutant des gouttes de peinture, encres, gouoche pour des effets différents.
> Avec les boutes de cotilton, les perles et les confettis I'enseignant a déià induit des étéments de
réponse. Les élèves peuvent proposer d'autres décorations.

748
@@ décembre> mars

ATELIER SEMI-DIRIGÉ
D'AUTANT o'ÉlÈves
QUE DE MOULES Présentation de son idée
zo minutes > L'enseignant demande à chacun comment iI veut décorer son gtaçon et comment il va procéder.
Matériet Réalisation
- moules à muffins > Le matérieI est à disposition. Les êlèves s'organisent, l'enseignant n'est là que pour faire
- boules de cotitton
-confettis verbatiser, retancer et réguler au besoin.
- fèves > Quand chaque enfant a fabriqué son glaçon, il faut mettre les moutes dehors ou au congélateur et
décorations de Noël attendre Ie lendemain.
: bouteilte rempiie d'eau
- encre avec pipette

CLASSE ENTIÈRE
:OIN REGROUPEMENT
3 x 10 minutes Observations
> Les élèves admirent [eurs glaçons. On peut les sortir pour mieux les voir, les toucher, ils commencent
Matériel
un peu à fondre dans les doigts. Quand on les remet, ils rentrent parfaitement dans [e moute.
- les glaçons réalisés
s de l'étape précédente Remettre les glaçons dans [es moules, [es mettre de côté pour les oublier.

lvlÊ[4E sr LEs ENFANTS SAVENT eu'uN GLAçoN rouo À r'rr.rrÉnrrup, Tous NE soNT pAS pEnsueoÉs euE LE GLAçoN eu'rLS
oNT FABRTeUE vA EGALEMENT FoNDRE. eUAND tLS FoNT uN cÀrenu rn pÂTE sE TRANsFoRT\,rE EN GÂTEAU sous L'AcloN DE
LA CHALEUR ET RESTE SOL DE EN REFRo D]SSANT. CETTE REPRESENTATIoN DE TRANSFoRMAT oN IRREVERsIBLE VA CoRRES.
poNDRE À cERTAtNS ENFANTs, L'ENjEU DE rn sÉeNcg coNS srE A MoNTRER DES TRANsFoRMATtoNS REVERSTBLES.

> Plus tard, Ies enfants observent à nouveau leurs gtaçons tout fondus.
Verbatisation
> Le gLoçon est redevenu de l'eau Liquide.

Questionnement
> Est-ce que Ie gloçon peut se tronsformer à choque fois en eou liquide et redevenir de lo gloce ?
Comment le vérifier ?
> Les étèves proposent de refaire la même manipulation, remettre les moules dehors.
Expérimentation
> Recommencer Ies opérations de geI et de dégel.
Conclusion

La matière L'eau
CLASSE ENTIERE Érnpe 5 FATRE LA RELATIoN ENTRE LA FoRME DU GLAçoN ET LE MoULE M5'GS
COIN REGROUPEMENT
5 minutes Défi
> Proposer ce défi aux étèves: faire des glaçons pointus.
Matériel
- aucun Temps de réflexion et propositions des élèves
> Les étèves font des propositions: casser [es gtaçons en pointe, faire fondre [e bout...
> par [,argumentation et te dialogue, on pourra déjà éliminer les propositions irrêatisabtes. Cetles
pas très
réatisables en ctasse sont testèes et critiquées: te gtaçon que ['on taitte en pointe n'est
rêussi et seu[ ['enseignant peut te faire, faire fondre en pointe est doutoureux pour [es mains!
Relance par l'enseignant
> Si on ne peut pos ogir sur le gloçon, que peut-on choisir ? Quelles formes ovoient les gloçons ?
à gôteoux.
Des formes oirondies. Pourquoi ? Parce qu'on les avait mis dans moules
Donc, si on ne peut pos ogir sur Ie gloçon, que peut-on choisir ? Le moule'

Conclusion
,9-^p;"- a". W t0
8"^,[
a\DJ/rplv d*b
^^'lP"

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
15 à zo minutes Temps de recherche
> Les élèves recherchent dans [a ctasse, à [a maison, des oblets hermêtiques et creux pouvant faire
Matêriet
office de moule.
- pâte à modeler
- objer en forme de cône, > Certains enfants vont voutoir te fabriquer avec du papier. Or, [e remptissage avec ['eau va s'avérer
de pyramide ou de cube impossibte avec des objets en papier ou carton, ou si it y a du vide qui [aisse ['eau s'écouter.
-moule en triangte
> llenseignant propose ators de reformuler les critères du moule?
- ll ne doit pas être en carton ou en papier. ll ne doit pas avoir de trous'
> Les étèves proposent des solutions qui respectent ces différents critères:
- Apporter de lo moison des cônes à glace.
- Trouver des obiets creux en forme de pyromide ou de cube ouvert'
- Faire I'empreinte d'une pyramide dans de lo pâte à modeler et s'en servir comme moule.

Fabrication
> Les étèves remptissent [e moute qu'its ont réatisé ou choisi et observent les gtaçons obtenus.
Analyse
> pourquoi le moule doit-il être pointu? Parce que lorsqu'on met l'eau dons le moule, elle se met dans
cette forme, et après le glaçon gorde la même forme.

Conclusion
,- %,
-- "ÿ.". ' ,h. ,A A h'r,'rr- a* ^^'"ÿ-.
tr--=- l' 0

Réinvestir
> S'amuser à faire des glaçons de toutes les formes.

150
E
É
II
t-
MENTHE À TEAU
{
=
(
J
_l

CLASSE ENTIERE Étlpr r DÉcouvRtR LA DtssoLUTtoN


COIN REGROUPEMENT
15 minutes Approche sensorielle du matériel
> L'enseignant prêsente [a cruche remptie d'eau ainsi que le bol rempli de sucre. Les élèves goûtent
Matériet
[es contenus pour reconnaître et nommer l'eau et le sucre.
: :- 'ansparent de r[ de volume
rempli d'eau potable Questionnement et hypothèses
- roog de sucre > Que vo-t-il se posser si on mélange le sucre dons I'eou ?
-r cuiilère par enfanl > Les enfants s'interrogent et proposent des réponses.
Expérimentation et observations
> Lun d'eux vient verser [e sucre dans l'eau puis mé[ange avec une cuil[ère en bois.
> Au départ, le sucre est visible dans [a cruche, on voit les grains de sucre tomber dans l'eau, ['eau
devient btanchâtre puis au bout de 3o secondes elle est à nouveau limpide.
> Le sucre a disporu !
Vérification
> L'enseignant fait goûter ['eau. Les élèves constatent qu'elte est
sucrée alors qu'au début elte ne ['était pas.
Conctusion

6,i xx#;:r**
'b vt^^
*'^^ *" Y'L

ATELIER DIRIGÉ
DE 6 ÉLÈVES
Êtapzz EXpÉRTMENTER DEs MÉLANGES xÉrÉnocÈres ET HoMoGÈNEs Gs

25 minutes
Prêsentation du matériel
> L'enseignant montre six pots contenant chacun une substance
Matériet
rr pots en verre transparents btanche. Les atiments choisis sont tous btancs. Pour [es recon-
avec couverc[e naître, il faut les goûter.
- eau > L'enseignant montre également les pots en verre remptis d'eau.
- sucre
- sel Déduction de la consigne en réinitiatisant les acquis
- noix de coco
- farine > À votre ovis, qu'ollez-vous foire ovec ces oliments et les pots d'eou ?
-sirop d'argent > C'est une manière déguisée de rappeler le mé[ange sucre et eau.
- lait en poudre
> Consigne reformutée par ['enseignant.
Mélangez chaque aliment dons un pot d'eau, refermez le pot et secouez-le pour mélonger !
Manipulations
> Chaque élève s'occupe d'un aliment, [e verse dans le pot, referme, secoue le pot et s'attend à ce
que [e mêtange redevienne transparent comme avec [e sucre.

Observation
>Chaque étève n'obtient pas la même chose. Les différentes observations s'opposent:
ce rta i n es su bstan ces d i sp a ra i ssent, d'a utre no n.
> Force est de constater que [a farine et Ia noix de coco ne se mêlangent pas comme [e sucre, Ie set,
le sirop et [e lait en poudre.

La matière L'ea u
ATELIER SEMI-DIRIGÉ
DE4À6Ét-Èves
3o minutes Réinvestissement
> L'enseignant fait nommer te matérieI mais on ne fait plus goûter.
Matériel
- 6 pots en verre transparents Consigne
refermables type petits O",t OriO.Î: > Mêlongez le sucrc, le cofé, le chocolot en poudre, I'huile, le soble et le sircp avec de I'eau dons un pot
- café solubte à choque fois diffêrent. Refermez les pots et secouez pour mélonger. Observez les pots pour trier d'un
- chocoLat en poudre solubte côté ceux où I'eàu s'est mélongée ovec ce gu'on o mis dedons et ceux où l'eou ne s'est pas mélongée.
(attention, certains fortement > L'enseignant introduit ici Ies termes de sotubte et non sotuble.
dosés en cacao ne [e sont Pas)
- huile
-sabte
-sirop de menthe
- colle
- une photocopie par étève
(document page 152 el DVD-Rom)

Expérimentation
> Les étèves ont l'expérience nécessaire pour manipuler et faire Ie tri.
ATTENTtoN À te pns METTRE TRop or sorurÉ (exemeLe ou sucne) DANs LE soLVANT (r'enu) cnn LoRsQUE LE MÉLANGE
INNIVT À SATURATION, TC SOLUTÉ NE DISPARAÎT PLUS MAIS 5E DÉPOSE AU FOND DU MELANGE.
euAND oN vERsE DE L'EAU DANs DU slRop, Le mÉr,qucr s'opÈne trusrnntnuÉueut. Mnts sl oN vERsE DU
slRoP DANs
L,EAU, LE stRop DEscEND AU FoND DU vERRE cAR rn oeusrtÉ DES DEUx LtQUtDEs N'EST PAs Ln uÊur. lL FAUT AGITER
LE

Tour pouR oBTENIR uN mÉLeucE HoMoGENE.

LA-r EN PÇiDRa
1 ÀÉË
ia 5ABLE

5,Â.Ê Dr ÿE{T"E
HUI LE
-^t tlf-;tÉ
5ULÿDL--
,A(
l\J
<.n't,at
;v;vJ--
f

Trace écrite individuelte


> feste choque motière à ta dîsposition puis colle son êtiquette dans lo bonne colonne.
> Les élèves posent et collent leurs images dans [e tableau.

r52
Trier les matières solubles dans ['eau.


SCLUBLE OU PAS SOLUBLE?
Teste chaque matière à ta disposition puis cotle son étiquette
dans [a bonne colonne.

SOLUBLE NON SOLUBLE

+ +
1

I I
lrJ
É,
,uJ

DÉCoUVRIR LE DÉFI

10 à 15 minutes AvANT DE coMMENCER Lr oÉrt, r'ensrrcruANT DEMANDE AUX pARENTS D'AMENER uN por DE vERRE AVEc couvERcLE ET
UNE FIGURINE ENTRANT DANS LE POT

Situation déclenchante
au moins l boule de neige
réaIisée par l'enseignant > L'enseignant présente une boule de neige qu'iI a fabriquée. lt ta fait circuter pour que chaque étève
puisse la retourner et ['observer. ll explique gue chacun va en réaliser une.

Questionnement
> 5i nous voulons fobriguer une boule de neige, que devons-nous ovoir ? Un pot avec un couvercle,
de L'eau, un personnage, de La neige. L'enseignant rédige la Iiste du matériel nécessaire au tabteau.
> Est-ce vraiment de lo neige ? Non, cela représente de Ia neige, c'est blanc.
Défi
> ll vo folloir trouver ovec quoi nous ollons pouvoir foire de lo neige,
Hypothèses
> Que connoissez-vous comme motière blonche qui pourroit nous servir pour foire lo neige ? Du sel, de Lc

forine, du sucre, du popier, des bouts de plastique, du riz, du coton, du tissu blanc, des paillettes...
> Choque groupe vo tester les éléments qu'il pense être la neige de la boule de neige.

TESTER LES MATIÈRES COMESTIBLES

10 à 15 minutes Préparation des tests


> Nous ollons foire deux séries de tests, d'obord les oliments puis les outres motières.
les malières alimenls nonmées
> Chaque groupe va chercher les matières qu'il souhaite tester. fenseignant fait en sorte que toutes
lors de ['étape précédente les matières soient testées mais qu'il n'y en ait pas ptus de quatre par groupe.
- farine, sel, sucre, riz, fécule...
- des pots avec couvercle Consigne et tests
-Jne petite cuilLè'e par mariè'e
à tester
> Un élève remplit le pot d'eou ovec soin, un outre
verse une cuillère de la matière testée dons
I'eou, un troisième ferme le pot, Puis, oprès ovoir
essoyé, vous posez le pot devont lo motière que
vous ovez testée pour vous en souvenir.
> Chaque groupe réatise les tests qu'i[ a choisis.

Constats
> Qu'ovez-vous constaté aprèsvostests ?

LE NtvEAU DE LANGAGE sena rnÈs otrrÉnerut seLou


euE res sÉnruces MENTHE À fEAU - FlorrE-couLE soNT
mrtÉes nvnrur ce oÉrt ou NoN.5l ELLEs NE LE soNT
PAs, LE VOCABULAIRE SCIENTIFIQUE SERA INTRODUIT À
cerre Érnpr.

> lly a des matières qui sont solubles dans l'eau, comme le sel et Le sucre, elles ne peuvent pas foire
de la neige. lly a des matières qui troublent I'eoLt comme la forine et la fécule, eLles non plus ne
conviennent pas. lly a des matières qui coulent tout de suite, comme Le riz, ce n'est pos beou.

Bilan

CE BILAN PEUT ÊTRE MENÉ EN CLASSE ENTIÈRE UNE FOIS QUE TOUS LES GRoUPES SERoNT PAsSES AUx PREMIERS TESTS.

t ",\]3.," d.s,n v> th,oL,ueh url€ mali,ei,e d,o 0.o- ou *e V*JP* r.o,o 0no- nt o-
^.o -l^J0"
.u.
0-lr
cîulÊ afurPmpn),.

754
TESTER LES AUTRES MATIÈRES

25 à 30 minutes Préparation des tests et questionnement


> Chaque groupe va chercher les matières qu'iI souhaite tester. Lors de cette étape, les groupes vont
-ious les éléments rencontrer ta difficutté de faire des petits bouts des matières blanches à [eur disposition.
btancs
=:ertoriés [ors de l'étape r >Quedevez-vousfoire? llfoutfairedespetitsbouts.Commentfoire? Endécoupant,déchirant,rôpant.
hors aliments > llenseignant introduit l'outit râpe si [es étèves n'y pensent pas.
:--: er, tissu, coton, gobelet,
:-e. bouchons en plastique Tests et constats
. :, perles, pailles, gomme...
-r ou z paires de ciseaux > Chaque groupe réalise les tests choisis par [e groupe.
- 1OU 2 rapes
-des barquettes Constats
- des pots avec couvercle > Qu'ovez-vous constoté après vos tests ?
-une petite cuiltère
par matière à tester ll y a des matières qui flottent comme le polystyrène, le tissu,
le papier,
elles ne peuvent pas faire de la neige.
Ily a des motières qui coulent tout de suite, comme les perles, ce
n'est pas beau.
lLy a des matières qui coulent doucement, elles peuvent foire de lo neige.

Bi[a n
,lno -olrn'oo o^-WùIr t o! o/*.r , J-il LrÈ,b u-l,e rLe ,uv*nyuzr,I *.o. -,\]à.-o nô1-16nÀ
.J^r.- "*u *4"-}^ "" ?.--L ar.rû"-J" o - {^.*l* "^ il\Àr-"
FABRIQUER LES BOULES DE NEIGE

15 à 20 minutes Fabrication
> Chaque étève choisit parmi les matières possibtes cetle qu'il souhaite pour faire Ia neige. Certains
réalisent [eurs brisures de gomme ou autres, pendant que d'autres après avoir poncê l'intérieur de
* Par élève:
- 1 pot avec couvercte Ieur couvercte passent à ['atelier cotlage de Ia figurine avec t'enseignant.
- r figurine
* Pour la classe:
-tes matières choisies
- rapes
- ctseaux
- barquettes
-lpistoletàcolte

EN FoNcr oN DE LA TA LLE DE LA F GURtNE, rn nÉHeussEn À r'ntoe o'un BoucHoN EN pLAsr euE ET FtxER LE Tour AU
PISTOLET A COLLE.

STRUCTURATION ET TRACE ÉCRITE

15 minutes Bilan et affiche


> Qu'ovons-nous oppris en fobriquont ces boules de neige ? ll y o des
- des photos prises matières solubles et non solubles, d'autres qui troublent l'eau. lly
lors de [a fabrication o des matières qui flottent et d'outres qui coulent plus ou moins
doucement.

Verbes: relever un défi, flotter, couler, tester, dissoudre, râper.


Noms: boute de neige, brisure, copeau, râpe.
Adjectifs: perméabte, imperméable, solubte, insolubte.

La matière L'eau
ALBUMS AUTOUR DE L'EAU

q, 6à 6À @@ @
0ù va ['eau? Le bateau de Monsieur La familte Souris et [a
lÊarn." Ashbé Zougto uglou mare aux Iibellutes
. . - p,:r"e.-cc'.1,.0€ Coline Promeyrat et Ste[any Devaux Christine Be ge{ et Christophe l\4ertin l(azuo waTnura
L'eau du seau va dans [e verre. O Didier jeunesse . uooo . rr,95€ O Le baron per.hé.2013.14€ O -ecole des lo',ir>.2ooj. r.2o=
Et où va ['eau du plat? Cette Monsieur Zougtougtou construit Par une nuit de terribte tem- Aujourd'hui les quatorze petites
eau-là va dans [e bot à pois. Et un bateau avec la coque d'une pête, un navire sombre. Un souris embarquent sur un radeau
quand Lili boit, où va t'eau du noix. Plusieurs animaux montent mystérieux coffre est êpargné à [a poursuite des Iibellutes et
bot à pois ? Dans le pot de Liti ! à bord. par Ies flots. des grenouitles.

Ær ,6à
\-/ \, 6à
6à \, @@@ @@@
Les deux maisons Quand it pleut Voità ta pluie ! Deux manchots
Didier l(owarsl(y et Samuel Ribeyron lunko Nal<amura l,4anVa stojic sur un glaçon
O D d er je-r esse . 2011 . !,;o € O Editions À,aemo. zor4. 15€ . zoog . tz,5o€
O Circonflexe Sylvain Diez
Dans [eur maison de set se La ptuie réveitte un enfant de Les animaux de la savane @ l(aléidoscope o 2s15 c 9,9o€
disputent le p'tit vieux tout en sa sieste et L'attire dehors. ll s'annoncent Ia venue de [a Deux manchots se préLassent
seI et Ia p'tite vieitte tout en observe ators les événements ptuie: le porc-épic la flaire, Les sur un glaçon quand crac! Les
sucre. Un jour, le p'tit vieux que la pluie amène et ce que zèbrent Ia voient, [es singes ennuis commencent.
met sa femme dehors. fait chacun. t'entendent.

AUTRES OUVRAGES AUTOUR DE L'EAU

@@ @@ @@
Les secrets de ['eau premières découvertes :
E.irnanueI Chanut
Pierre-Marie Valat @ GaLlimardleunesse. 2o08. 9€
Douze expériences faciles pour découvrir O Galtimard ]eunesse . 9€2610 c Un Iivre documentaire sur les bateaux
des propriétés étonnantes de I'eau. Un livre documentaire sur ['eau avec avec des volets transparents.
des voteis transparents.
t§ t- Ër
§à*

Notions pour l'enseignant 158


Trucs et astuces t59
Le nez au vent 16o
Tournez moulinets ! 764
En coup de vent t66
Un grand bot d'air 169

Ouvrages et jeux autour de ['air 772

Les notions abordées


u le §Ès+rivsrtr §* i'*!r è i'*sl§iitr:r
u ië sȧùi':r:.§::* ris l'sii § l'i;r;+-iris:::
s S:.'* §i**:èrs §SL1i§{ts §s le l-::sr'.*:r!*iisalii:;r
ris i':=ir
La constitution de ['air
> llair est un métange de gaz constitué en votume de zf/" de > L'air possède les propriétés d'un gaz: i[ est compressible,
dioxygène, de 78"/" de diazote et d'environ r % d'autres gaz: du expansible et é[astique.
dioxyde de carbone, de la vapeur d'eau, et des gaz présents à > Une expérience avec une seringue permet de mettre en

l'état de traces. évidence ces propriétés.


. Lorsqu'on comprime un gaz, l'espace vide entre les molécutes
NOM DU GAZ 7o pnÉseur diminue, donc [e votume occupé par [e gaz diminue: [a pression
du gaz augmente. 0n dit que [e gaz est comPressible.
Diazote (Nz) 78'À

Dioxygène (Oz) 27o/"

Argon (Ar) o,93'/"

Vapeur d'eau (Hz0)

Gaz carbonique (COz) o,033 %

Néon (Ne) o,oo187o

Krypton (Kr) o,ooo1147o

Dihydrogène (Hz) o,oooo5 7o

Protoxyde d'azote (NzO) o,oooo5 7o . À ['inverse, si on augmente [e votume occupé par un gaz, ['espace
Xénon (Xe) o,ooooo877o vide entre les particules augmente: la pression du gaz diminue.
0n dit que [e gaz est expansible.
Ozone (O3) o - o,ooooolTo

Les propriétés de ['air


È[air est pesant. On peut utiliser un batlon de footbatl et une
batance pour mettre en évidence sa masse.

Un gaz enfermé dans un rêcipient a touiours tendance


reprendre son volume et sa pression initiate.
On dit que [e gaz est êlastique.

{* qu§ Ssrst ssssr s§}*{èsT:*


.',o;:i
ui:ti ce ilu'à i;; fiir ii:..:tirle rJss ilüiiisiLrird:ssEirlnis. ies éii:ut: aii:iri tiri-t.ctlùi:re rit la rr.lsiirl=liiê ile I'aii.
* ÿi:ur iirs tni:i:ts Ci F{:iiie Siiii+i:, jTiieslCÈrlia,.-ç,,,:ni iis ilc leiçùi:reiri l}ils *ntil.È i';it'ccn:ir* prêsent- ilaiiii!I .riltiri.ii aÈ
il ü i l-4.
>,{ l"*i-aii: *i:::*ineiie. l'éii:ve i:e ür=n,l:t i*rscj*nat rj* i'i:rrsielcl rii: i';ti;'i*isrr*'il i:-çl en üû:.ivttaai'ii.
F i.: yeii: iii;1sl:lr* d* i';!r i:r iilili,rei,'reni. :i i,.eu1 ètre i= prêt*.rie à lle sr*iriiirc:.l!:e *r éviije;lct i1t i: pié:el'.t C: i'.r:t"

:,.is ::rL;r iiier i,er-. uiil Iii.qt i1t icn:clenee pi:r i'ciÈris i:e l'r:xi:li;rre rji. i',:ir, ig:lr-nr:i:i a i'iltiir.,"r'.

tlB
§ffi §§§§§s* §æ §
Sectionner le fond de [a
bouteille. Le remptacer par un
balton de baudruche découpé.
Placer une plume dans le goulot
et tirer [e batlon. Relacher.

Ptanter une paille à travers [e


goulot d'une petite bouteilte.

ss§. s§§ §s
§§ §§ §ê
Sectionner le fond de la bouteilte
qui sera plongée dans ['eau.
Mettre un batton sur [e goulot.
lrJ
É,
,lrl
F

CLASSE ËNTIERE
couR DE nÉcnÉsrtoru
r5 minutes :-: : -:.
:.1
i:: i i i i.: :i i: i': i: :-l ii :l i il È
t..

s- par une matinée venteuse, l'enseignant propose à ses étèves de se rendre dans la cour pour dê-
Matériel couvrir ce qui se passe.
l'appareil photo

+ par des questions, ['enseignant invite ['enfant à se centrer sur ses ressentis: sensation de frais,
voire de froid, sensation désagréable ou non.
:. Que se posse-t-il sur votre corps quond le vent souffle ?
." Et mointenont, fermez les yeux !
;- Ouvrez les yeux et regordez outour de vous: que voit-on quond le vent souffle ?

Pendant ce temps, I'enseignant prend des photos qui seront exploitées [ors de l'étape 3.

CLÂSSE §NTIERË
COIFI REGRÛLJFEIlNENT
ro minutes Verbalisation
> L'enseignant laisse un temps où les enfants s'expriment [ibrement: moi i'ai peur du vent! Moi ie
to1atérieI
trouve ça rigolo ! Moi i'avois froid !
- aucun
> Lorsque les enfants se réfèrent à ce qu'its ont observé avec [eurs sens, l'enseignant les fait formu-
ler à nouveau en leur reposant [a question.
> Que se passe-t-il sur votre corPs quond le vent souffle?
- Le vent caresse, chatouille, pique, frappe le visage. Le vent est froid, très froid. Le vent fait bouger
mes cheveux, mes hobits.
- Le vent fait du bruit quond il souffle.
- Je vois les
feuilles qui bougent.
- Le vent fait bouger les branches des arbres.
- Tu os les joues et le nez tout rouges.
> L'enseignant écrit quetques propos des élèves pour en garder une trace.
:-ELIER DIR!GE DE LANGAGE
DE6À8Ér-Èvrs
zo minutes :-l: l-l *-: g 1';;, l s5 : § : :1 l.i. i: i. ii i:,-: :i:
=
s lenseignant accroche au tabteau les photos prises dans la cour. Les êlèves se reconnaissent et
:. t"'
rappeltent ce qu'ils ont ressenti.0n pourra également relire les notes écrites en dictée à ['adutte
- des photos prises
lors de L'étape r pour bien avoir ['ensemble des observations sensorieItes.
-les pictogrammes des sens :i.:.i-i:i:i:i':.: i::: rl'l:*-:::-: S:=l lt:: aa .=::::J=: ai=:::-:.=i:,=:r:::il-,-:l:
vue-toucher-oure
-atériel page 43 et DVD-Rom) + L'enseignant décroche [es photos du tableau pour y accrocher trois pictogrammes représentant un
- r affiche celt, une oreille, une main (matériel page 43 et DVD-Rom).
r- Ces trois pictogrammes sont connus des enfants s'ils ont dêjà travaitté sur les cinq sens.
s Les enfants rappellent de quoi iI s'agit:
- un æil pour ittustrer ce qu'on peut voir,
- une oreiIte pour représenter ce qu'on peut entendre,
- une main pour tout ce qui touche [a peau.
;- Plocez choque photo sous I'organe des sens qui vous o permis de ressentir lo sensotion.
s. Les étèves vont associer une photo à un organe, en argumentant leur choix: une photo avec les
joues rouges peut être placêe sous l'æiI parce qu'on voit du rouge, ou sous [a main parce que c'est
associé au froid, à un picotement.
s L'enseignant note ce que disent [es étèves pour accompagner les photos.

s À partir des photos, ['enseignant construit une affiche qui associe les organes des sens, les photos
que Ies étèves ont ptacées er [eurs principaux commentaires.

DJ-t d,,'o» 0- .*tr,

Ô ie vois p i'.n,.r., ($ i.,"n,

La mâtière L'air l{=i-i


CLASSE ENTIÈRE
couR DE nÉcBÉlrrou
25 minutes §ilil=::::* i::*r:rl:'ir+
§ L'enseignant présente [e matérieI aux élèves et le nomme.
:-:.i*ttr ir.:
-5à8moulinets i* :rl i*i !:: r: S
: i::,_:

- 6 à 8 sachets en plastique * Utilisez ce que vous voulez comme vous voulez, mois gordez toujours le motériel dons votre moin !
6 à 8 foulards et rubans de [a
salle de motricité i:+=-.-:ir:itaia:r'].<*:v*:'i,.+ll:li:::::
-6àSmanchesàair * Le moulinet tourne très vite.
> Le sachet va s'envoLer si je le lôche.
* La manche à air flotte et fait du bruit.
* Le foulard «vole».

CLASSE ENTIÈRE
couR DE nÉcnÉnrrou
20 minutes Èiêç*r:i+lir"-* iir ::st§ri+1.
E L'enseignant montre les objets. Les enfants [es reconnaissent et les nomment.
il*ti.i:i
- des mo"ceaux le papier . .:'ql.::.r:.ats;!: ;: :-" lr.l:tir*
des baltons de baudruche gonfLés * Que se posse-t-il si je lôche ces obiets dons lo cour quond il y o du vent ?
- des plumes
- des morceaux de riss.rs sachet va voler, Le papier aussi, La voiture va tomber...
Le
- des sachets en plastique ", Comment sovoir qui o roison ? Pour vérifier, il fout essayer...
- des feutres
- des petites voitures *: * * ii::: i*:: r::: -:

- des baltes s Chaque obiet est tenu en I'air puis [âchê. L'enseignant régule l'activité mais [aisse ses étèves
- des jouets de la cuisire expérimenter ['ensembte du matérie[.
- des cubes en bois

Co*stataticns et {onctu6iûHs
È Les enfants constatent que chaque objet s'envote ou retombe immédiatement.
AvEc DES pETtrs, DANS LA couR, ET AVEC DU VENT tL EST tMposstBLE D'uTlLtsER CETTE SEIJLE MANrpuLAT|oN
pouR srRUcruRER DEs coNNAtssANcEs. CETTE rxpÉntuEutnttott vn ooruc Êrne REpRtsE DANS LA clAssE AVEc
TJN VENTILATEUR.

r63
CLASSE EI{TIÈRE
COIN REGRÛUPEMENT
r5 minutes Verba[isaii*n
> L'enseignant êtale au sol tous [es objets expérimentés à t'étape précêdente. Les élèves rappellent
F: ':iû i: i
ce qu'ils ont fait et ce qu'ils ont observé dans [a cour.
ar

- identique à celui
de t'étape précédente > lI montre ators le ventilateur et explique qu'iI va servir à faire du ventdedans pour voir si t'oblet
- z boîtes s'envote ou tombe par terre.
- 1 ventilateur
-r affiche Tests
> Chaque objet est testé devant [e ventilateur:
un enfant tient puis lâche cet objet.
Consigne
> Triez les objets dons chocune des deux boîtes: si
I'objet s'est envolé, plocez-le dons cette boîte. S'il
est retombé por terre, plocez-le dons I'outre boîte.

lfl
> Chaque étève à tour de rôte choisit un objet et ! Er!ÿôLg
propose une réponse. Le reste du groupe valide
ou non son choix.
Tr+i: ë:rit*
+ Une affiche est réalisée à partir des photos et des conctusions des étapes précédentes

ILYA
S'ENVOLENT P,'\S

FtÈi §t * i § a§ ÿ i" § *,q*lTË

> Des exercices de retaxation sur [e souffle peuvent se faire en salle de motricité.
> En musique, il est possibte de faire découvrir des instruments à vent.

i..e :nailèie L'r i


ul
É,
,lrl
F

=
J

CLASSE E§IT§ERI
CtlN RËGROUPEtvIENT
10 minutes Présentation du proiet
> Connoissez-vous cet obiet ? À quoi sert-il ?
fl6attÉrie§
À s'amuser.
- r moutinet
(gabarit sur te DVD-Rom) > Comment I'utilise-t-on ? ll faut le mettre dons
le vent. ll faut courir en le tenant en l'air.
> Si nécessaire, les êtèves testent [es
propositions.
> Vous ollez en réoliser un chocun.
Anticipatlon de la fabrication
> Comment devons-nous foire? Quel motériel
devons-nous ovoir?
> Le moulinet passe de mains en mains.
Chaque élève, avec [e moulinet en mains,
\ nomme un des étémenTs: un bôton, un clou,
un bouchon, une perle, un morceou de papier.

ÂTEtIER DIRIGE
$Ë6À8ËrÈvss
15 à zo minutes ,,i :"i a S:: i,.i.-:. : t ï: i: :: :
+.!'oi trouvé des b6tons, des clous, des bouchons, des perles,
-fiche de construction 2 y Pour les oiles du moulinet, j'oi du popier mois comment sovoir ce qu'il fout en foire ? ll faut démonter
(DVD-Rom et coffret) Le moulinet déjà fait.
-l moulinet
Ë Se.on la labrication choisie: llli 1.1-:5ii:;;1
- r pholocopie par étève
(DVD-Ro m) :* Un élève retire [e clou. Le papier peut ainsi être déptié.

-r teuille d'origami papier


ou
:] t s,: ii a-r i : i-: i
:i j :..i :r + :: i: = r: i.
:: * : I : :s

ou plastique (vendu par OPITEC >Quepouvez-vousdiredecemorceoudepopier? C'estuncarré.llyauntrouaumilieu. llyadestrous


référence 4t499 les zo à 5,99€) dons les coins. ll y a des traits découpés.
par élève
r gabarit de traçage réatisé avec È.ili::,s.iiir":::
[e gabarit (DVD-Rom)
s-Chaque étape se fait après Ia démonstration de ['enseignant en suivant [a fiche de construction z
(DVD-Rom et coffret).

Deux possrsrrrrÉs DE FABRtCATToN:


1. À pARTtR D'uNE FrurLLe pHotocoptÉe coupÉe nu ronmnt cnncÉ suR LAQUELLE LES porNTs DE pERçAGE ET LEs LIGNES
or oÉcoupncE soNT tNscRrrs. LEs ÉLÈVES N'our eu'À pERcER, DÉcouPER PUts ASSEMBLER.
2. À pARTtR D'uNE FEUTLLE o'ontcnmr, oÉJÀ cnnnÉr. LEs ÉLÈvEs nrpÈnerur LES pERçAGEs ET LEs LtGNES DE couPE
À fAtDE D'uN cnennrr nÉlrtsÉ À L'AtDE ou unrÉnrrr DVD.... LES ÉrÈves orur À rnlcrn, erncen, oÉcoueen euts
AssEMBLER. CETTE sEcoNDE soLUTIoN pERMET D'unLrsER DEs FEUTLLES D'oRtGAMt EN pLASTreuE rnÈs soupLe. Lrs
MouLrNETs soNT ArNst ulLtsABLEs DANs uN JARDTN PUtsQU'tLs nÉstsrrnr À rn pLutr.

164
ACTIViTÉ I NDiViDUELI-E
15 à 20 minutes
Crrre ÉrnpE Esr FACULTAT vE ET PEUT Êrnr rntre tNDtFFÉREMMENT AVANT ou ApRÈs LE pERcAGE ET Ln oÉcoupr ol
.i.t;:_:irisi cnnnÉ, Cere pEur Êrne L'occAStoN or nÉrruvesttn LES GRApHtsMEs DU tvloMENT
.. ailes oes moulinets réalisées
lors de L'étape précédente
- des teJlres. des craies, i:::: -<,-il i:::
de l'encre ou de la peinture > Décorez les ailes du moulinet, des deux côtés des ailes.
- fiche de construction 2
(DVD-Rom et coffret)

ÂTELiER DIRIGÉ
DSf\4:.CLA5SE
15 à 20 minutes i;:: ;:-r i i s * t:.. t': l: i
=
r- Nous ovons
tout le motériel. Comment terminer notre moulinet ?
-1piqueàbrochette s Chaque étape de la feuilte de fabrication est décodée et verbalisée par les étèves, démontrée par
-r bouchon t'enseignant puis réalisée par Ies élèves:
- 1 clou à tête plate - enfiler chaque angle des ailes du moulinet dans le clou,
- I perle
r aite de moulinet décorée
- enfiler [e clou dans [e trou du milieu des aites,
- fiche de construction 2 - enfiler [a perle dans le clou,
(DVD-Rom et coffret)
- planter [e ctou dans le bouchon.
La oEnutÈnr Érnpe rsr LA PLUS DÉLrcArE ELLE pEUT AUSSr pREsENTER uN DANGER DU FA T DE L'AspEcr porNTU DES
PIQUEs À BRocHETTE ELLE N'Esr PAS oBLtGATotRE: LE MouLtNET psur ÊTnr urtrtsÉ urutqurueNT À pARTtR
DU BoucHoN.
CETTE ÉTAPE PEUT ÊTRE FACILtrÉE st L'ENSE ctt,qur n pnÉ-pencÉ rr
aoucHotl À r'atoe oE L'AIGUtLLE DE ptouAGE ou D'uN
CLoU, A FAIRE AVEC L,ENsEIGNANT, ÉLÈVE PAR ÉLÈVE.

pique à brochette dans [e bouchon.

r'

CLA55E SNT[ÈRE
CTUR DE RÊCRË,CTION
5 à 10 minutes > Les étèves utilisent leurs moulinets dans [a cour

i:{§a+r:+i
- les moutinets réalisés
lors de l'étape précédente

les obiets L'ai


lrJ
É,
,lJJ

CLA55E ENT!ÈRE
COIN REGROUPEMËNT
20 minutes È i lr.tiir.':-: 3 il ij ii ïir+
:

*" Les étèves ont joué dans [a cour avec un moulinet quand it y
Èila.ri:: avait du vent et ['ont observé tourner.
- r moulinet
-1 p De retour en classe, [e moutinet ne tourne plus.
feuilte cartonnée
OU
r livre à portée de main
x Comment foire tourner le moulinet sons le toucher ?
On peut souffler dessus !

s Chacun essaie. Les é[èves constatent que ceta marche plus


ou moins bien seton ['angle de souffle.

?n
^^'1^*t l. A* ,*)fl." det t-,n
i)n
hnbl.
0. 00 -Û{)
ù- lÆ^,,rure îlfu,lt iÿ.],P-
0'
Nouveau défi
> Comment foire tourner le moulinet sons soutfler? On peut courir
en tenont le moulinet. On peut secouer une feuille cortonnée ou un
livre devant le moulinet pour qu'il oille plus vite.
1;:::: , i:f- i:-,Ii.i-

* Laisser un temps pour Ia réflexion. Chaque idée est testée immédiatement

ÀTELIER DIR!GÉ
DE6À8ÉlÈvrs
20 minutes irrS:+ll.:ii*::';ir. is ::ii.:*iis*
+ L'enseignant construit un parcours avec des virages sur la table. ll matérialise I'arrivée et le départ
itl*i*: il:
élève:
ll laisse à disposition les pailles et les leuiltes cartonnées et une balte de ping-pong.
=t Par
- r paitle
Défi
r teuitle cartonnée [ormat A5
> Déplocez lo bolle de ping-pong dons un circuit sons lo tou-
* Pour [e groupe:
cher et sans bouger lo toble !
- r balle de ping-pong
- des jeux de construction
Questionnement
style Kapla ou Lego
> Comment ollez-vous foire ? Foire du vent en soufflont comme
pour le moulinet, ogiter les mains, secouer le carton.

Tests
> Les étèves expérimentent ators: agiter les mains est peu
efficace, souffler dans une paitte est ptus précis, secouer
le carton est plus efficace mais moins précis.
Verbalisation
> Chacun exptique ce qu'it a fait et [a technique qu'it préfère.
> L'enseignant remplace le letme vent par les mots souffle eT courant d'air.
> Les étèves dessinent [eur test et dictent à ['enseignant les [égendes à apposer et les conctusions

j<i.: Si*ri*+
=+
s L'enseignant modifie [e parcours: deux étèves face à face s'échangent [a balle.

766
ATELIER SEMI-DtRIGE
DË6À8ÉrÈvrs
15 minutes
§ L'enseignant a ptacê les diffêrents dispositifs face aux étèves qui nomment Ie matérieI devant eux.
i.§::.+i:!i
:tites bouteilles remplies d'eau i-::: r:::; {:: i'.
-z petites bouteiltes + Soufflez dons les bouteilles. Surtout, n'aspirez pos son contenu. Que se posse-t-il ?
remplies de confettis
-2 petites bouteilles rempLies >. Essoyez de mettre les petits popiers dons le gobelet ovec lo poille.
à moitié d'eau savonneuse
-z gobelets
- r paille par élève
-de: perits bouts de papier = i;t;i;;.. font et testent. L'enseignant [eur demande juste de ne pas avaler le contenu des bouteitles.

!\:i *=1!:*lir:,=
* Quand je souffle dans I'eau, ça foit des bulles.
*- Quand je souffle dons l'eou sovonneuse, Ço fait de lo mousse.
* Quand je souffle sur les confettis, ils s'envolent.
+ Je peux attroper les petits papiers en ospiront avec la paille.

CLA55E ENTIERE
COIN REGROUPEMËNT
25 minutes Présentation de l'atelier
> Rappelez-moi comment on orrive à ïoire des couronts d'air ô I'intérieur, comme le vent dehors,
ù1;lêii*l
non visible en début de séance) > On peut souffler, secouer une feuille cortonnée, ogiter les mains...
- r sèche-cheveux
-rpompeàvélo Questionnement
-r gonfleur > Connoissez-vous des obiets à lo moison qui fobriquent des couronts d'oir?
-r soufltet
-r éventai[ > Les êlèves énumèrent ce qu'its connaissent.
- 1 ventilateur > fenseignant peut dévoiter ce qu'iI a apporté en montrant au fur et à mesure t'oblet cité. lt peut
- r foutard faire deviner les objets non mentionnés avec une devinette: lesersàgonflerlepneudesvélos...
-l moutinet
- 1 sachet en plastique Observations
-r boule de polystyrène
> L'enseignant fait tester chaque objet sur [e foutard, [e sachet, [e moutinet, la boute de polystyrène.
Verbalisation
> Après quelques commentaires spontanés, il centre les observations des élèves sur la puissance du
sèche-cheveux et du ventilateur. La pompe à véto, te soufflet et [e gonfleur fonctionnent bien aussi
mais iI faut toujours recommencer [e geste. L'éventail fait penser à ta feuitle cartonnêe.

La matière L'ai
D ËM i.CLASST
SALLE DE MOTRICITÉ
2() minutes l:r:iÈ:r:-.
u Foites circuler la balle sons lo toucher à I'oide des objets.
:':i:: i.: I i: i
- z sèche-cheveux i§;.:*:*;i:'ri:r:.
- 1 petit ventilateur à pile
- 2 rallonges eler triques *'Par groupe, [es étèves déplacent ta batte sur [e parcours et vont prendre conscience que:
-zpompesàvéto - [e sèche-cheveux et le ventitateur font avancer Ia batle rapidement à travers [e tunnel,
-r gonlleur - dans les passages prêcis, ils sont compliqués à utiliser,
-zéventails
- des briques de motricité - si [a rallonge n'est pas assez longue, [e sèche-cheveux n'est plus utitisable,
-r ptan inctiné - les autres objets ont Ieur intérêt à ces moments-là.
l tunnel
ptusieurs battes de ping-pong lDÉaLEMEN-. ot! prut oËooueLEo MATÉRtl rr pApcoups poup opGANtstR uNF couRSE EN-pE DtJx Éeurprs. st res
ÉeurpEMENTs oE r'Écore LE pERMETTENT.

L'enseignant prend des photos en vue de l'étape suivante. lI interroge ses élèves pour faire verbati-
ser ce qu'ils ont vêcu et ce dont ils ont pris conscrence.

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
20 minutes v'i: r 1..: I i:.,-: il..:::

i*.r!Ériri
* Les élèves observent les photos et les commentent (cartes-images 19 dans le DVD-Rom et te coffret).
- du papier affiche i-tti1r:: i-..:t!+i:
cartes-images r9: objets pour
mettre ['air en mouvement s L'enseignant a tracé un tableau sur ['affiche.
(DVD-Rom et cotfret) s Les élèves y associent teur photo.

r'r^\/l .
WwtrY A"*""np,n-.r^elL"L
d .10 0
d,o æ41il1,aÿPrL (n \ilP\)Ê,
0Lt rulDJ,rutprL
\-4q-elÀ np\,rnd)P ) d,p

168
lrl
É,
.ul
t-

=
J

ATEI.IER D!RIGÉ
0E6À8Ér-Èvrs
ro minutes Èil;tii*:': i.:ri i::irl.:*
§ fenseignant prêsente la boîte à toucher et
§.i::s::r:i
. explique à quoi elle va servir.
;achets type sac de congélation:
-r rempli de sable, ,>
l'oi trois sochets remplis.
En les touchont l'un
- r rempli d'eau, oprès I'outre, vous devez deviner ce qu'il y o
- r rempti d'air dedons sons regorder.
: ooîte à toucher dans laqueLle
::ut glisser les mains et palper i::
=a+i
i: * sa-*ir-: :i+:i=
ce qui s'y trouve sans [e voir s Les élèves touchent successivement les trois
(Trucs et astuces page zo)
sachets sans s'aider de Ia vue mais en utitisant
le toucher pour s'approprier ['idée que [e sachet
contient de la matière.
§*-s:-:+ i ii :i +s § l+r ::.:
s Chacun propose son idêe.

Vérification
> Comment sovoir ce qu'il y a dedons sons regarder ?
> L'enseignant propose de percer le sachet avec un petit trou pour que les contenus s'écoutent
doucement, de faire toucher, sentir et écouter ce qui en sort.
> Cette fois-ci, les élèves ont les yeux fermés. L'enseignant passe rapidement chez chacun pour
( éviter qu'il n'y ait ptus d'air et d'eau dans les sachets.
I

i- -:i::sl.:-:
=
s Dans le premier sachet, on reconnaît facitement les grains de sable. Dans [e deuxième sachet, c'est
mouiIté. Dans [e troisième sachet, on sent et on entend un petit souffte qui chatouitte la main.
s Les élèves peuvent alors regarder [es trois sachets et conclure : dons celui-ci il y a du sable, dans
ceLui-là ily a de l'eau, dans le dernier il y a de l'air!

La matière L'.
ATEL!ER EIRiGÉ
DÉ6À8Ér-Èvrs
z5 minutes Présentation de I'atelier
> L'ensembte du matérieI est disposé sur une tabte et présenté aux étèves (voir Trucs et astuces page
r\litt r!+i
r59). L'enseignant exptique et montre comment se servir de chaque dispositif.
- 1 sachet type congélation
-rpâteàfixer Consigne
- z pailles
> Utilisez ces quotre objets pour déplocer les petits bouts de popier et les plumes.
- 1 grosse seflngue
-rpompeàvélo > Utilisez un dispositif pour faire décoller lo plume et un outre dispositif pour gonfler le bollon.
- l aquarlurr
Manipulations
- oes papiers oécoupés
- des petites plumes > Les élèves expérimentent chaque dispositif.
-r dispositifs poLr'mettre l'air
en mouvement Observations
(voir Trucs et ostuces page r59) > lts constatent qu'ils arrivent avec ces différents obiets à déptacer [es papiers et [a ptume, à gonfter
[e balton. lts essaient ptusieurs fois et affinent [eur maniputation pour mieux contrô[er [eur geste.

f
CLA55E ENTiÈRE
CTIru REGRÛUFËMENT
20 minutes
> Les élèves expliquent ce qu'ils ont fait et observé.
- aucun Analyses et conclusions
> Que se passe-t-il lorsqu'on oppuie sur le sachet, la bouteille, lorsque le ballon se dégonfle, lorsqu'on
octionne lo pompe, lo seringue ? lly o de l'air qui sort, on le sent avec les mains et on l'entend.
> Pourguoi est-ce que les petits bouts de popier et les plumes se déplacent et s'envolent? C'est I'air qui
les pousse. Quand j'appuie sur le sachet, lo bouteille, lo pompe et la seringue, je vide un peu d'air et il
chasse les plumes et les papiers.
> Les deux ateliers avec les bouteilles sectionnées sont ptus complexes à interpréter.
> Si certains ê[èves posent des questions pour comprendre pourquoi le batton se gonfle, c'est de
préférence ['enseignant qui exptique que ['eau chasse ['air de la bouteilte et entre dans le balton.

ACTIViTÉ INDIVIDUELLÊ
20 minutes

lUXatériet
eorisigne
* Choisissez un dispositif et dessinez l'expérience que vous ovez réolisée.
I
a

* par êlève:
- r feuilte
- des crayons ou des feutres

sr Nù-

0 Àr. r.olV

CL,S55E ENTIÈRE
SALLE EE MOTR!CITÉ
20 minutes i§:3il:i.. i:1*i: *.r Ë

Répartir Ia classe en quatre groupes.


§eir:riÈi ".
- r balton pour chaque élève + Gonfler des batlons et Ies donner au premier groupe d'étèves sans nouer l'embout du batlon.
d'un groupe s lts vont manipuler ces battons matadroitement ou non, en [es tenant ou en [es lâchant, détibéré-
r : -rmpe pour gonfLer les ballons ment ou non.
+ La ctasse observe amusée et commente.
s L'enseignant regonfte la série de battons. l[ [es distribue au deuxième groupe, puis au troisième et
enfin au quatrième groupe: les êtèves vont reproduire au début Ies matadresses des premiers ou
au contraire tâcher de garder Ie contrôte du ballon pour le tenir et [e [âcher à un moment précis.
i.':-.:'".':.,: :. - -.'.
s Le batton se dégonfte et vole dans tous les sens: c'est l'air du ballon qui sort, je I'entends et je le sens.

La nratière L'air
OUVRAGES A$.!TOUR EU VEN.'IT

.,rogqJl

,6-à 6à és-,
@@@ 6à
:j'',i :i:i1-. Vive [e vent I L'oirragan
Peter Schôssow- Pascale Bougeault
.i } i-.. § ].: ::: O La ioie de lire à ,o13 e o"8o€ O L'école cles loisirs * 2oo9 o 12,7c€
i..:. Aniorin Loucharrj O Édition5 ThierrV
Cet atbum itlustre la chanson iVr.agnier . 2a1, 6 8,9o€ Cet atbum sans texte montre Un ouragan terrible s'approche
Vent f rois, vent du matin. Le Ftaubert, un bonhomme en un homme vêtu d'un imper et de t'île de Lucette. ll s'ap-
vent emporte tout sur son pas- papier, se promène. Le vent se d'une écharpe faire face au vent pette Octave. Toute Ia familte
sage, sous [es yeux de ce petit lève. Ftaubert perd une à une et se [aisser emporter, si bien se rassemble et se calfeutre.
ours qui n'en croit pas ses yeux toute les parties de son corps. qu'iI s'envole et concurrence Ies Mais où est passée la chienne.
et finit par s'envoler à son tour. Le vent se catme et... avions. Caca ho u ète ?

JEI.JX -ALJTÜUR MU §TUFFLË

:::'

1,.:, ,',::'r
@@ @@
l.::-::i,.il-i :rl ;'i : :::l :-ia I i'i '.-ili!a§ al-.:i:i:: Cass Baraque
Peter Schôssow
-l :' -:
Un jeu pour un à quatre joueurs. ll s'agit de Un jeu de société pour deux à quatre . ,'-,, . -. -- :.::

souffler sur une bille pour qu'eIte atteigne joueurs. Le but est de souffler habitement Un jeu de sociétê pour deux à trois joueurs
les différents gâteaux du plateau de jeu. sur Ies boutes de feu qui jaitlissent du cra- Chaque joueur essaie de construire sa
Un jeu où iI laut maitriser son souffle et tère et de viser correctement afin de gagner maison avant que le Ioup ne [a démotisse
exercer [a motricité des lèvres pour gagner. les fruits du dragon. en soufftant dessus.

@@@ @@@ @@@


Flow-EatI Les ptanches à s.ouffle
nA partir de z,9o€ pièce @ Hoptoys Ref. CASoz * A pariie de 7,go€
Un objet dans lequeI on souffle pour main- Les Btopens sont des feutres dans [esquels De loties planches très Iudiques pour
tenir [a balle en ['air. on souffle. travailler Ie souffle dans [a bonne humeurl
Notions pour I'enseignant 174
Trucs et astuces 175

À chacun son ombre 176


l-es maîtres de I'ombre 178
Les ombres de [a cour l8z
Mon thêâtre cl'ombres 187

Ouvrages et ieux autour des ombres et de la [umière 190


§
§
§
§

Qu'est-ce qu'une ombre ? §,*:*r*e pr:*:s§r* *È §**y** s*c*sdsiè"e


> Lorsqu'un objet est éclairé par une source lumineuse, certaines La source lumineuse est primaire lorsqu'etle fabrique de [a -
zones situées derrière t'obiet, ne reçoivent pas de lumière et mière (te soteit, des braises, un projecteur, une Lampe de poche,
constituent ['ombre de t'obiet. ou secondaire lorsqu'etLe diffuse [a Iumière (ta Iune, les planète-'
d'autres objets dans une pièce...)
Ombre propre et ombre portée
r" Lorsqu'un objet est éctairé, on distingue deux zones d'ombre.
. L'ombre propre est la zone de t'obiet qui ne reçoit pas de [u-
mière. C'est ta partie de t'obiet qui est située à l'opposé de [a
source [umineuse.
. L'ombre portée se situe sur une surface ctaire située derrière t'objet
(un écran, [e sot, un mur...) et qui ne reçoit pas de lumière. Cette
ombre a une forme qui reproduit les contours de t'objet éclairé.
Ainsi, pour observer une ombre portée, iI faut touiours trois été-
ments disposés dans [e même ordre.
r- [a source [umineuse.
z- t'obiet opaque.
3- [a surface claire.
*. llespace situé derrière t'objet et ne recevant pas de [umière est
appelé cône d'ombre ou zone d'ombre.
Un objet peut avoir pLusieurs ombres s'il reçoit de [a lumière c=
plusieurs sources [umineuses.

Quand un objet ne laisse passer aucune lumière, on dit qu'il est


oPaque.
' Un vidéoprojecteur est une source Iumineuse facitement utitisabte dans [a ctasse. Un mur blanc ou uni et clair remptace un écran.
Vérifier simptement Ia présence d'une prise de courant à proximité et d'une raItonge éventuellement pour instatter votre projecteur.
' Les [ampes de poche à LED sont de bonnes sources lumineuses car eItes diffusent moins [a lumière et permettent d'obtenir
des ombres plus nettes.

t/ atériel
. . :oîte format A4 ou A3 avec couvercle amovibte.
-:s boîtes contenant cinq ramettes de feuitles
- -rrr photocopieur sont idéales.

§
s

\
-. casteLet s'utilise en [e I

,. tionnant en bout d'une


, = de classe avec [a lampe
\

- [e spot en bout de [a
.: e de façon à ce que [e
-.Io de [a lampe éclaire
'ensemble du calque.
Situation déclenchante
25 minutes Les en[ants sont regroupés dans une salte que ['on peut assombrir et dans laquelle its pourront
déambuler: idêatement, la satle de motricité.
i§*:§i!e§.
- r écran L'enseignant instalte ['écran, le nomme, allume le proiecteur, éteint [a lumière.
- 1 projecteur Les étèves réagissent : C'est noir... lly o de lo lumière...
r grand tapis ou r drap
pour faire paravent
Pour éviter un attroupement devant l'écran où on ne distinguerait ptus rien ['enseignant fait
asseoir sa ctasse et invite à chaque fois trois élèves à se déptacer dans la salte pendant quelques
instants. Les premiers qui volontairement ou non se placent entre [a source lumineuse et ['êcran
vont déctencher des réactions et inciter les suivants à laire apparaître une ombre.

Les enfants s'expriment au fur et à mesure : c'est moi ! On voit Adam, Emmo, on les reconnoît!
lls sont tout noirs!Ah, on ne Les voit pLus sur l'écron !

L'enseignant poursuit en donnant Ia consigne : Plocez-vous pourque I'on puisse voirvotre ombre.
Chaque enfant fabrique son ombre, certains timidement, d'autres ptus à l'aise vont s'observer
davantage, bouger.
Par moments, ['enseignant éteint Ia lumière : on ne peut plus faire d'ombres!

L'enseignant propose un ieu où un enfant crée son ombre et les autres doivent le reconnaître.
Un groupe d'enfants est caché derrière un paravent (tapis ou drap). Un enfant se lève et fait appa
raître son ombre. lautre groupe doit deviner le nom du copain grâce à son ombre.
PcerteuÉ rru oÉaur o'aruruÉE, cE,EU FAVoRtsE LA socrALlsATtoN ET LA coNsrRUcrloN DU GRoUPE cLASSE

a d- ?^ ?rt"""àr,-.
.0 urü9ttÉ)
ML w
a ,11îrh,e,5.

176
DEMI.CLASSE
sALLE euE rloru prur
OBSCURCIR
r5 minutes Demander aux élèves de rappeter [es conclusions de la séance précédente.

*latêii*i
- r êcran
L'enseignant pose la question : Lo morionnette o-t-elle une ombre?
- rprojecteur
l marionnette Les étèves répondent et ne sont pas forcément d'accord entre eux.
L'enseignant [eur demande comment vérifier. Les élèves proposent d'attumer [e projecteur. lls réin-
vestissent Ies conclusions de ['étape r.
CHERCHER L'oMBRE DE LA MARtoNNETTE oBLrcE L'ENFANT À se oÉcrNrnEn Er À s'rurÉnrssrn À r'onaene D'uN oBIET AVEc
MOTIVATION.

Placez lo morionnette pour qu'on sache si elle o une ombre.


Par tâtonnements, les étèves portent la marionnette jusqu'à ce que son ombre apparaisse: [a ma-
rionnette a elle aussi une ombre. Puis lls cherchent des emplacements où on voit une ombre de Ia
marionnette et d'autres où il n'y en a pas.

ü*neiusiqr'c *t lr§e§ ê<ritc e* *t'=* n*#u


b,ono ?^r^r * r»-
0 "t

La matière Les ombres et la [umière 1//


lrl
É,
.EI
F

DEMI.CLASSE
SALLE QUE t-'OtU peUr
OBSCURCIR REPRENDRE DES S TUATIONS DE LA PS POUR RÉACTIVER LES ACQUIS.
10 minutes

§vlatêri*[ L'enseignant lit l'album )eu d'ombres.


['album inducteur

L'enseignant questionne les élèves : Adom o un pull rouge, de quelle couleur sero son ombre?

Bien que toutes les ombres observêes aient toujours êté noires, [a question instaIte un doute.
Chaque enfant donne sa réponse, l'étève concerné fait apparaître son ombre.
L'hypothèse est validêe ou corrigée.
_leu d'ombres
Prévoir de faire passer tout le monde pour installer dêfinitivement ['idée qu'une ombre est toujours
Hervé Tullet O Editions Phaidon
c 2613 c 9,95€
noire quettes que soient les couteurs des habits et pour satisfaire [e besoin égocentrique de chacun.
- r écran
- r projecteur

aL.+§s{ Ë!{T!ÈRÈ
{*lr.l R˧§Gtir§Mil"lr
20 à25 minutes
L'enseignant propose à toute [a ctasse de jouer à
Jacques a dit. Puis un enfant se place devant [e groupe,
choisit une posture, [e reste de la ctasse l'imite.
L'enselgnant propose ators de faire une activité simi-
Iaire en utitisant [es ombres et énonce [a consigne:
foites opporoître sut l'écron une ombre identique à une
silhouette (DVD-Rom et coffret).

VoLoNTAtREMENT, L'ensErcrunut NE Dtr pAS « tMtrE LA PosruRE


DE LA stLHouETTE» pouR oBLtGER L'ÉLÈvE À sE oÉcrurnrn ru
§ compnnnut soN oMBRE pnolerÉE À Ln strHourrrE ET NoN soN coRPs À CETTE stLHouETTE.
tsfenfant trouve [a posture exacte, [e reste du groupe valide ou argumente en cas de désaccord.
È Ensuite, 2 étèves pourront reproduire [e même exercice avec une sithouette différente pour que
tout le monde arrive à passer sans que cela soit trop [ong.

F
r
{

ÀT( L! [ Èi "4:ir* ni {f rl,1 Ë

*[6À-::ÉlÈ.rrs
25 à 35 minutes jer.t
s- Les étèves jouent au memory des ombres (DVD-Rom et coffret).
- memory D: ombres
Traee éerite
(DVD-ROm et coffret)
- de la colle F fenseignant présente Ie tabteau et [es étiquettes découpées à ptacer.
photocopie par élève (documents > Observe chaque ombre. Colle choque personnoge à côté de son ombre. Attention, certoins person-
pages 18o et 181 ou DVD-Rom)
nages n'ouront pos d'ombre !

178
D EM I-CLASS E
SALLE qUE L'ON PEUT
OBSCURCIR
25 minutes
Les enfants décour,,rent l'album Boucle d'or et les trois ours. Cel album en noir et blanc et sans
texte retrace tout en finesse ta trame de l'histoire de Boucle d'or. Les élèves décrivent et verba-
-l'album inducteur lisent. L'enseignant insiste sur les trois tailles des ours.

Boucle d'or Avant ['activité, sans [es étèves, ['enseignant a placé [e projecteur et ['êcran. lI a accroché avec du
& les trois ours scotch le gabarit de Petit Ours. II faut surtout anticiper l'endroit où se positionnera un élève pour
que son ombre corresponde au gabarit de Petit Ours. Cet endroit est matériatisé au sol avec du
papier de couleur scotché.

Un enfant se ptace sur ce repère, [es autres observent son ombre et constatent qu'elte a ta tailte de
Petit Ours.

Boucle d'or et les trois ours


RascaI O Pastel. 2015 . 1o,5o€ L'enseignant change de gabarit et scotche celui de Grand Ours.
- r prolecteur DËtl: Essoyez de foire une ombre oussi gronde que Grond Ours.
_ 1 ecran
-duruban adhésif
-des langLetres oe papier
Les enfants réfléchissent et font des propositions. lls peuvent individuettement tester teur idée à
- 3 gabarits découpés dans
du papier léger, styte papier en l'écran. La réponse sera peut-être trouvée par hasard quand en se déptaçant devant [e projecteur,
--.uleau de maternelte, en imitant certains enfants constateront que ['ombre s'agrandit ou rapetisse.
les dessins de Rascal: lndividuellement mais rapidement, chaque enfant se place pour fabriquer une ombre de la tailte de
- petit ours: r,zom
- moyen ours: r,6o m Grand Ours.
- grand ours: r,8o m

Refaire le même défi mais avec I'ombre de Moyen Ours.

,. dÉd",.
ù\n À8.
d ..
yP*

La mâtière Les ombres et la tumière 179


Associer une ombre à son personnage.


CHACUN SON OMBRE!
Observe chaque ombre. Co[[e chaque personnage à côté de son ombre.

fT'II-..l

II]
Les ombres
et la lumière Associer une ombre à son personnage.


CHACUN SON OMBRE!
Observe chaque ombre. Colle chaque personnage à côté de son ombre.

f
Attention, certains personnages n'auront pas d'ombre !

LIIII]
lrl
É,
rrtl
F

CLASSE ENTIÈRE
couR DE cÉcnÉlrroru
3o minutes
L'enseignant tit t'atbum Le Lapin noir. Dans cette histoire, un Iapin est intrigué par son ombre.
§vX*t$ri*È
l'album inducteur Par une iournée ensoteitlêe, proposer aux élèves de se rendre dans [a cour de ['école pour voir si
nous aussi avons une ombre qui nous suit partout.

Chacun a une ombre. Pour ['instant, on ne s'intéresse pas encore aux autres ombres présentes
dans [a cour. L'enseignant concentre l'attention du groupe sur l'ombre corporette en demandant
de faire bouger différentes parties du corps tout en restant sur place pour constater: Maîtresse,
l'ombre fait lo même chose que moi !

Philippa Leathers
O Bayard jeunesse . 2a1). 12,9o€-

DÉFl nor Essayez de vous déborrosser de votre ombre.

Reeherche
> Laisser quelques minutes aux étèves pour chercher des sotutions. lls vont probabtement courir vite,
en accétérant, en changeant de direction. Certains parviendront à se défaire totalement
ou partiellement de [eur ombre en se ptaçant dans des zones ombragées de [a cour.

Les élèves s'expriment sur [es stratégies choisies pour parvenir à retever te défi.
pas réussi, pourtant j'ai couru très vite et j'ai même sauté derrière le petit banc.
Je n'ai
Moi, quand i'étois caché dons lo maison, on ne voyait plus que I'ombre de mon pied qui dépossoit.
Là-bas, on ne voit pLus Les ombres.
L'enseignant recentre les verbatisations pour faire émerger une conctusion.
. 9*rJr*,nouô b^ri,f , ttJr\L a/.Lm oüL o* \"Jdl,
fl.^r^.Lt
C'est Ie moment pour vérifier ce qui n'èst pas encore évident pour un enfant de cinq à six ans.
Que faut-il pour foire une ombre ? Pour foire une ombre, iL faut de La lumière.
Dons lo cour, qui foit lo lumière? Dons la cour, le soleil foit lo lumière.

Défi noz Essayez de décoller vos pieds de votre ombre.

L'enseignant taisse les étèves tâtonner et réfléchir.


Le défi parle des pieds et non des autres parties du corps. Toute situation où les deux pieds ne
sont plus en contact avec [eur ombre est bonne: assis sur les fesses pieds tevés, en appui sur le
bras... Néanmoins, on attend [a situation où ['élève constatera qu'en sautant l'ombre est entière-
ment détachée du corps.

. Q'-".1,
l. ?à* b y^, L,, !"* nn u..-'J*
ÿ^^
*r, y.ao

tBz
15 minutes
{t*§ëti§!:
,i"§at§rÈ*l
- r feuitle par étève De retour en classe, les élèves rappellent les conclusions des deux défis
des crayons de couleur fenseignant propose de représenter ces conclusions par [e dessin.

i*-.\a ,'u1.A"

Le matin 15 minutes :esiiYÊfȧ


È Venir LE MATIN pour chercher les ombres de [a cour, des arbres, des bancs, des structures de leux.
Nsi§:!+t
- des craies de couleur *'Trocez le contour des ombres que vous voyez par terre !
!§€ÿv&Ë!s*
s fenseignant demande ensuite à ta moitié de la classe de se répartir dans [a cour ensoteitlée.
L'autre moitié de Ia ctasse trace le contour de ['ombre d'un copain avec une craie de couleur, prend
une autre couteur pour indiquer ['emplacement des pieds et écrit son prénom.

La matière Les ombres et la iumière 18:


L'après-midi r5 minutes

atèri**l
- des craies de couteur
Au début de la séance, tes étèves ne se sont pas encore placés dans les emptacements du matin.
L'observation se fait à partir des étéments fixes de [a cour.
Les ombres ne sont plus dans les trocés, que s'est-il possé ?
Chacun retourne ensuite à son emplacement du matin et tà encore [es dessins du matin ne fonc-
tionnent plus. Les élèves n'arrivent même pas à placer [eur ombre dans les tracés en changeant de
place ou de position.

Les étèves réfléchissent et proposent une explication.


ÉvroEtrtreur r'HyporHÈse coRREcrE coRRESpoND À uu ÉrÈvr DU cycLE 3. LA struATtoN se pnÊrr À oE rn nÉrrextoN, i
DU LANGAGE ET NoN A uNE coNSTRUcloN DE coNNAtssANCES eur N'EST pAS DE soN Âcr CerrE Étnpt Lt corurnoutt
.
uNe nÉar rÉ pHys euE FACTLEMENT oBSERVABLE. c'est ùouvenrunr AU LA cuRtostrÉ quE L'oN cHERcHE À suscttla
^4oNDE,

. Y*, . !t", drt l,uirrruTr,a oo,r,L ,oo?ro ^;r* *Yn a-Uy". *"1r.
| "JL"

184
30 minutes

-1 grande feuitle aiustée


à la taille de [a tabte
- r ptaymobil par étève
- de [a pâte à fixer Écloirez votre personnoge ovec votre lompe !
-des crayons à papier lts êctairent [eurs Ptaymobit disposés sur Ia tabte et observent
-: lampes de poche, idéalement
:.: torches (ta quatité du matérieI les ombres des jouets. Comme iI y a deux [ampes, il y aura plu-
::. important: si la salte n'est pas sieurs ombres pour chaque personnage. Les ombres se décuplent,
suffisamment sombre et si Ies se croisent et s'entretacent, s'agrandissent et rapetissent.
l'aisceaux des lampes sont trop
lJenseignant laisse quelques minutes pour permettre à ses étèves
-'fus et faibtes, cette étape sera d'exptorer, de s'exprimer. Puis it fait éteindre toutes [es [ampes:
difficite à mener)
i[ n'y a ptus d'ombre!

Pourquoi les ombres bougent? Parce que les Lampes bougent !


LEs DÉFoRMATtoNs DES olvlBRES sELoN euE LA LAMpE s'AppRocHE ou s'Érotcle DU pLAyMoBtL NE soNT pAS ÉvoeuEEs
IC]: A TOUT TRAITER LA CLASSE RISQUE DE SE D/SPERSER DANS SE5 ANALYSES ET DE NE PLUS SUIVRE L,OB]ECTIF DE L,ÉTAPE
LES DtFFÉRENTES postloNs o'uNr omsnr sELoN LA posrrroN DE LA LAMpE.

Tracez le contour de I'ombre d'un Ploymobil.


Le tracê est difficite car en se penchant ['étève projette son ombre sur son travail.
C'est ['enseignant qui trace et l'élève qui tient la lampe.
Puis, à partir d'une autre lampe, ['enseignant recommence un second tracé pour le même Ptaymobit.

L'ENSETGNANT vETLLERA À ce quE LEs DEUx orvanes À DEsstNER sotENT BtEN DtslNcrES.

Les étèves observent les deux ombres du Playmobit.


L'enseignant recentre sur [a probtématique: Pourquoiya-t-ildeuxombressurvotredessin?
Les êlèves apportent leurs rêponses pour arriver à la conclusion.
. A U^î", ,]'.^'f d- l!.r-, ,|. ff d-
9*d L:rrrJr,-
"r.r.^L ÿ.r-

La matière r-es ombres et Ia lumière 18J


CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
5 à 10 minutes Questionnernent et analyse
LEs pLAvMoBtL posÉs sun LA TABLE, LA LAMpE DE pocHE eut ÉcrarBr À oes Enonotts otrrÉnrrurs soNT UNE MoDÉLtsA-
ÿoiXsȧr!el TtoN DE LA struATtoN oe r'Étnpe 4 où rrs ÉrÈves orur rnncÉ res coNTouRs DE LEURs oMBRES À oEUx MoMENTS DE LA
dessin réalisé à l'étape 5 JouRNÉE. tL s'AGtr Ict DE pERMETTRE nux ÉrÈves DE FATRE LE RAppRocHEMENT.
ts fenseignant montre les dessins des ombres de [a cour et revient sur [e prob[ème de ces ombres.
> Roppelez-vous: dons lo cour, qu'ovions-nous constoté ?
- Les ombres des orbres, des jeux et des copains avaient chongé de place.
- Oui et on n'avait pas compris pourquoi !
- Avec le trovoil sur les Ploymobil, pourquoi les ombres ont-elles changé de ploce ?
- Parce que tu os changé de ploce pour les éclairer lo seconde fois.
- Dons la cour ce n'est pos moi qui vous écloirois !
- Non, c'est le soleil !
- Alors réfléchissons... Est-ce que quelqu'un ouroit une idée pour expliquer pourquoi les ombres
du motin ne sont pos celles de l'oprès midi ?
- Moi j'oi vu le soleil, il n'est pos toujours à la même ploce.
- Ah bon?
- Oui, c'est vroi, il bouge !
- Et lorsque lo lompe bouge gue se posse-t-il?
- ll y a une autre ombre qui apporaît!
- Alors quond le soleil chonge de ploce.,,
- L'ombre change de ploce !

Conclusion

Représentation et trace êcrite

LES OTIBRES OE LA CNÙP'

CONCLUSLOT\l :

Le »n\e,L .L-.X"
Àt f«s,eL fu6
D"t\t b du 8o- cn ar, "h-o^{er"t
tr^»L Àa $o-cz

L'r.ilon n* *ài*

l,'r^l^n nz !- atlb -ùü;

386
.lrl
l-

=
J

{I} î §J R§ü F* L§ ÈÈ fu1 [1.*i


10 à 15 minutes
lenselgnant joue une saynète dans le castetet
t*{ætér!el
- 1 castetet fabriqué avec Ies marionnettes qu'iI a fabriquées.
r série de marionnettes pour LEs ÉrÈvrs NE DorvENT RrEN vorR DE L'ARRrÈRE DU
raconter une saynète choisie CASTELET

Avant de questionner sur [a technique, faire


reformuter ['histoire, Ies personnages et les
d éco rs.
Que pouvez-vous dire sur lo foçon dont est ro-
contée l'histoire ? Comment sont représentés les
personnoges? Ce sont des ombres.
Que fout-il pour ovoir une ombre ? De lo lumière,
un écron et un personnage.
Nous ollons réoliser des morionnettes pout toconter les histoires lues dons lo classe avec le costelet.

5à ro minutes
> L'enseignant dévoile [e castetet et [e nomme.
ffiatè:i*i > Décrivez-moi ce costelet. C'est une boîte avec une fenêtre.
- 1 castetet
- 1 spot > Où se trouve l'écron ? C'est lo fenêtre, il y a un papier. Ce papier est oppelé un colque.
ou > Qu'est-ce qui donne lo lumière? Une lampe.
r [ampe de poche
> Où la lumière doit-elle être înstollée? Derrière l'écran.

sais
> Les êtèves essaient les différentes positions possibles de [a lampe de poche du spot.
>Commentsovoirsilespositionsquevousessoyezsontlesbonnes? llfoutuneombre.
> Quel obietvo former I'ombre? Une morionnette.
> ll n'y o que les morionnettes pour foire des ombres? Non, n'importe quel objet, nos mains.
> Et où doit se trouver I'objet? Entre l'écran et lo lumière.

Les élèves essaient à nouveau avec [eurs mains comme objet donnant ['ombre et trouvent [a posi-
tion de la lampe de poche, du spot.

La matière Les ombres et la tumière 18/


§iELl§R *1:§iGÊ
==§À{:SlÈvss
z5 à minutes
3o
L'enseignant montre d'abord Ia marionnette qui a une forme de triangte ou de n'importe quetle
forme géométrique, uniquement en situation dans Ie castetet.
Par élève;
- r triangle en papier cartonné Les étèves ne doivent pas voir la marionnette.
- au moins 1 baguette Que voyez-vous ? lJn triangle. Si c'étoit un triongle, vous pourilez
-au moins r pailte coudée
toucher I'objet, le pouvez-vous ? Non, c'est son ombre.
-r paire de ciseaux
À votre ovis, comment est foite lo morionnette que i'oi dons les
Pour Ie groupe:
moins? C'est un triangle.
- l marionnette de forme
géo métriq ue Que dois-ie vous donner pour que vous vous en fossiez une ?
- 1 castetet
Généralement, les élèves demondent une feuille de papier noir.
- de la ficelte
- de t'adhésif Pour avoir une ombre, fout-il obligotoirement une forme noire ?
-de
La pâte à modeler Non, toutes les ombres sont noires.
- de la pâte à fixer
- des gommettes
- des bandes de carton
* Voilà un triongle dons du popier cortonné blonc. Essayons pour voir si i'ai la même ombre qu'avont.
> Les étèves essaient. On voit Ieurs mains tenant [e triangle.
F Est-ce lo même chose que tout à I'heure ? te vous remontre,
F fenseignant montre [es deux ombres: cetle obtenue avec [a marionnette et celte du triangte tenue
par son autre main.
> Non, avec lo marionnette on ne voit pas les mains.

Réssiutlon du problàrne
> Voilà des triongles et du motéile\. Essayer de trouver une solution pour pouvoir manipuler les morion-
nettes sons voir les moins.
*" Les étèves s'aident du castelet pour tester [eurs idées. Les sotutions les ptus courantes sont une
baguette scotchêe à ['arrière du triangte. Quetques-uns essaient avec une ficette scotchée ou agrafée.

Anrétioration des premières solutions


> Observez bien les morionnettes que vous ovez foites. Que voit-on?
On voit le triangle, on ne voit plus les mains mois on voit le bôton,
la ficelle.
F Remontrer l'ombre faite par [a marionnette de ['enseignant.
> Avec lo mienne, voit-on outre chose que le triongle ? Non. Pourtont
j'oi oussi une boguette dons la moin.
v À votre ovis, comment doit-il être sur le triongle pour gue I'on ne
voit pos son ombre,
> Génératement it y a un élève qui dit qu'it faut que l'ombre de
la baguette soit cachée par I'ombre du triangle. Si personne ne
trouve, rappeter les observations de [a cour: pour se débarrasser
de son ombre, on peut soi-même se cacher à I'ombre.
> Le problème est de frxer lo boguette dons cette position.
> Les élèves amêtiorent [eurs propositions.
> le vous montre lo solution que i'oi trouvée. Décrivez-moi mo morion-
nette. Sur le triangle, il y a une poille gui est agrofée et pliée. Dans
lo grande partie de la poille, ily o la boguette.

': c>:>
10 à 20 minutes
Nous allons jouer à roconterI'histoire de... Quelles marionnettes devons-nous fobriquer?
Par élève: Les étèves énumèrent Ies personnages de ['histoire. L'enseignant répartit les personnages à réatiser.
La silhouette d'un ou ptusieurs Lorsqu'iI y a peu de personnages, chaque étève peut en réaliser ptusieurs, seton sa rapidité.
oêrsonndge5 d'u.e histoire
- 1 baguette par personnage F Ptusieurs solutions pour [a reproduc-
r paille coudée par personnage tion des personnages.
- r paire de ciseaux . Utilisation de photocopies de t'his-
Pour le groupe: toire à découper et qui serviront de
- de l'adhésif gabarits.
. Demander aux étèves de dessiner
eux-mêmes les personnages. ll faut
alors travailler sur la reconnaissance
des personnages.
> Réalisation des marionnettes.
Les étèves découpent [a silhouette de
[eur personnage, ils coltent une paitle
sur [eur forme puis fixent une baguette
dans [a paitle à t'aide d'adhésif.

"':_:_l'-l-,-T Le castetet peut être utilisé en autonomie, les marionnettes étant rangées par histoire dans des
$*t§riei poch ettes.
- 1 castetet instal[é
[es marionnettes fabriquées Les histoires sont ainsi racontées, Ies
étèves souvent aussi métangent les
personnages et inventent de nouvetles
histoi res.
lI est aussi possible de faire répéter
les êlèves et de [eur demander quand
its sont prêts à faire une reprêsen-
tation devant [a classe et/ou les
parents.
L'enseignant repêrera les moments
où les élèves utiliseront la variation
de distance pour agrandir ou réduire
['ombre projetée.
Cette découverte pourra être reprise
en regroupement pour que tous
puissent se ['approprier.

ll est possible de demander aux élèves de trouver une solution pour que ['on voie les yeux des
personnages ou [es fenêtres éctairées, en évidant les parties que ['on veut éclairer. ll est même
possible d'atter jusqu'à trouver la sotution pour que ces é[éments soient colorés à t'aide d'un
papier transtucide comme du papier vitrail.

La matière Les ombres et la lumière 18p


OUVRAGES AUTOUR DES OMBRES ET DE LA LUMIÈRE

I]
cc

c@ @@@ fi,s§ @@
Jeu c'*:'nbres Le lapin noir lombre C* Icê Dans [a nuit noire
Heivé TililÈi Philippa Leathers la.haêi:€jic Laurie Cohen et Hector Dexet
,; ir.ii.l:,:;.. 1. " -,.11 e;.o.€ @ Bayard jeunesse . rli L'êcois d?s lci:i.s u zoo, n rz,fc€ @ Frimousse Eds . 2014 . 14€
zot3 " tz,9a€
Un tivre cartonné évidé de Lapin est intrigué. Partout où il Zoé boxe contre son ombre. Tim se promène seuI dans [a
manière à pouvoir jouer avec va, un grand lapin noir le suit. Un jour, son ombre s'arrête de nuit avec sa lampe de poche.
les ombres. boxer et disparaît.

e8'§ iÀrst iGÈl Itêst {üsl ,,Çà,


''G'l
üurile §si t+n trïbi*? ijneLire rùuge Le peiiT ih§ât:"e el'*n:!-.res Ncn lhôêtve ii'*ffibr*s
i-Ér:iis i.ri:iiti Marle-Às'riid il:ll1'!,-14âitie Él Seilirrara iei:'.t:se Gibcuié+s Ri.har'.1 i'(!\lr,
' .-: 1i,1.1;, n r..- e , r,9-:t Èi ÀÉtcire ûui1bp;,-i: u À Fariii Ct:1.,;s5
À chaque doubte page, une O L'éilr ve:; " 11ii] * -r:,it€ Une collection avec un Iivre, Cette co[[ection propose
ombre ou un reftet est mis en Un très beau livre dans [equeI un petit théâtre, des figurines, d'animer une histoire grâce
valeur par une fenêtre. Un in- une souris et un loup se re- les décors et une [ampe. ll en à une lampe de poche. l[ en
dice permet de deviner de quel trouvent au coucher du soleiI existe ptusieurs. existe ptusieurs: Voyoge dans
objet vient cette ombre. pour jouer avec leurs ombres. l'espoce, Monstres de lo nuit.

JEUX AUTOUR DES OMBRES ET DE LA LUMIERE

î-üP
r'ei:
\J,
is!: iis-l
:ÿ IJ r;èGrê ir,tqt r G! ! i.§
J** eies *TlrilrÉs *rnbres d* s,:il Lê fêls cies *mbres j** ei'*:r:brË e* -fû j"êi
-ô S:-rin 11;iir iei 51415214 er:',ioriit Fùi!/ îei §1.:1ic.r-r A.:Jiilr ÈÈ ::r.io€
É', i'la5a s ÿliiiiiei (ra.ii O Kr;ui * Â pârr;. d. 18€
* A i-,ar!,ii r.le ..:€ * ri saliil ie r;,€ Un jeu d'observation et de mé- Un jeu de société coopératif.
Un jeu de loto où i[ faut asso- Un ensembte de marionnettes moire en 3D qui utitise le prin- Les nains se cachent dans les
cier un sujet avec son ombre pour théâtre d'ombres. Plusieurs cipe des ombres chinoises. Les ombres des arbres, mais [a
chinoise. lI faut faire bien versions existent : château, dino- habitants de [a forêt dansent bougie se déplace.
attention car iI y a des pièges. saures, cirque, toits de Paris... autour du feu.
ts

Notions pour l'enseignant 192


Trucs et astuces 193

Comment tu t'appelles? 194


Les p'tits ingénieurs 196
Les p'tits architectes 198
It suffit de passer [e pont 200
De bas en haut 204

Ouvrages, jeux et vidéo autour de la construction zo6

. ljéquilibre
o La stabilité des structures
. La solidité des structures
. Les techniques de construction
. Les techniques d'assemblage
. Le contrepoids
Règles de base Porte-à-faux
> Pour qu'une construction soit sotide, il faut que toutes les forces > Un porte-à-faux est un élément de la construction qui dépasse
qui y sont en action se compensent. d'un mur ou d'un pitier, comme les batcons par exemple.
> Dans toute structure, les forces en action peuvent être des ten- > lts répondent aux règles de t'équitibre de levier (voir page z6o).
sions (a), des compressions (b et c), des torsions (d) ou des
cisaillements (e).
> Etles viennent du poids de la construction, du poids des usagers,
personnes, véhicutes et/ou mobitier, des contraintes ctimatiques. Polte-à-faux

Construction d'un bâtiment


> La structure peut être de deux sortes:
a . À murs porteurs. Les briques
Stabitité dont les dimensions suivent
> Une construction sera d'autant plus stable que: un principe de proportionna-
- sa surface d'appui sera plus grande, litê sont assemb[ées selon
- son poids sera important, différents appareitlages qui
- son centre de gravité sera bas. font que les joints sont croi-
sés pour que le poids de
chaque brique soit réparti

Sommet étroit
sur deux briques.
. À ossature. La structure est
faite d'un cadre dont [a ri-
gidité est assurée par des
triangulations. Les murs ne
sont que «les peaux» de
cette ossature, its ne sont
pas porteurs.

Base large

Les ponts
> ll existe trois sortes de p o nts.
Tabliêr

el ie, ot p:te
/

Ce qui peut poser prob[ème


> Les difficuttés des êlèves seront de ['ordre de [a vision dans ['espace quand le travaiI s'appuiera sur des modètes en zD qu'il faudra
reproduire en 3D. llexercice inverse, qui consiste à représenter une construction 3D en zD, sera Iui aussi difficite.
> L'abstraction, demandée par un dessin en zD représentant un objet en 3D, proche de la modétisation est difficite pour des élèves
de maternelte. Demander aux élèves de dessiner teur production, ce qui les aidera à comprendre ['importance de [a précision et
d'une observation juste.
Par assemblage
mécanique
Meccano GS
Technico GS Les zD
Constribois GS
Le jeu des p'tits clous MS-GS

Le coin ieux
Par empilement de construction
Cubes PS
o ll doit évoluer au cours du cycle,
Kapta PS - MS - cS
dans [a comptexité du jeu mais
aussi dans ta difficulté
des constructions à réaliser.
. Prévoir un tapis de sol pour
amortir le bruit souvent inhérent
à [a manipulation de ces jeux.

Par magnétisme
Manético MS-GS
Smartmax MS-GS
Géomag GS

Par encastrement
Avec des rouleaux Dupto PS - MS-GS
o Rassembter des rouleaux Lego GS
de hauteurs et de largeurs Ctipo GS
K'nex GS
différentes,
. Découper des plateformes
Avec deS Oailtes
Mobito P5-MS-GS
de dimensions diverses o Réunir O"i pritf",
rigides.
dans des cartons
et des rondlltes
de routeaux ou des
bouchons en plastique
percés avec

Les obiets Les oblets de construction


LE5 OBIETS DE CONSTRUCTTON

rrt
F
lrl
6
CO
o
UI
lrl

ATELIERS AUTONOMES
PUIS CLASSE ENTIÈRE
POUR LES BILANS Crttr sÉqueruce peur ÊrnE meuÉe À cnneue rNTRoDUcroN D'uN NouvEAU IEU DE coNsrRucrtoN.
25 à 30 minutes
Manipulations [ibres
Matériel > Les élèves découvrent [e matérie[ et construisent
* Pour te groupe: Iibrement des objets de leur choix.
- r jeu de construction constitué
d'éléments de diffêrentes couleurs, Bilan
tailles et/ou formes (Dupto, Lego,
Technico, Mobilo, P'tits clous, > L'enseignant [eur demande de nommer et de décrire leur
Manetico) construction en [es incitant à utitiser le vocabulaire lié
à t'objet réalisé: aites, volant, roues, portes...
> l[ [eur demande d'exptiquer comment its ont procédê.
Les verbes d'action empiler, encastrer, emboîter el les
connecteurs spatiaux sont reformutés.
Prendre en photo les constructions et noter les exptications pour refaire la construction ptus tard
EN PS, LA DESTRUCTToN Esr souvENT DtFFtctLE. LE FAtr D'AVotR pRts EN pHoro ET NorÉ LES EXpLtcATtoNs FActLtrE
L'Acr oN. L EST AUSSr possrBLE D'TNSTAURER LE lv\usÉE D'uN louR DES coNSTRUcloNS eur pERMET or otrrÉnen La
DESTRUC-toN À LA FtN DL . n -o.touÉr.

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
15 à 20 minutes À fnccuetr, L'ENsETGNANT n oeunruoÉ À uu ecoupr o'ÉrÈvEs DE cLAssER res ÉrÉueurs DU IEU ET DE RAssEMBLER
rourES LEs etÈces roerurrqurs DANs DEs BAReUETTES.
Matériel ldentification du prob[ème de vocabulaire
- les étéments du jeu classés
dans diffêrentes barquettes > Après ptusieurs bitans, choisir une rêatisation dans [aquelte it y a des étéments de même couleur
- r affiche et de dimensions différentes et une explication n'indiquant pas Ia précision de tailte des élêments.
- les photos des différentes > le voudrois refoire la construction de ... le vous relis les notes que j'oi prises.
pièces du ieu (DVD-Rom) > L'enseignant désigne un élève qui essaie de refaire [a construction à t'écoute de [a [ecture des notes.
> L'élève est très vite confrontê au choix d'un élément ptutôt qu'un autre puisque [e seuI indice dont
iI dispose est cetui de ta couleur. Cela fait émerger [a nécessité de nommer chaque pièce du jeu.
Observation de l'inventaire
> Ce motin, des êlèves ont clossé les éléments du ieu. Qu'observez-vous?
> Les étèves auront pu effectuer un ctassement plus ou moins fin, sur un seuI critère ou sur les
deux: Ia tailte ou la couteur. Génératement, les étéments de formes spêciales sont regroupés.
> Seton ce classement, ['interrogation va devoir aboutir au fait qu'iI y a trois critères: [a taitte, la
couleur et [a forme. La dénomination des étéments devra préciser ces trois critères.
lnventaire final sous forme d'affichage collectif
> l[ est possibte de réatiser un inventaire de chaque .ieu sous forme d'affichage (photos dans te DVD-Rom).

CONSTRIBOIS MOBILO
LES LATTES LES CUBES LES PLAOUE'

simples -1, ,.pf


", À
ot rô:! ô4troû oé ro!, .:\ o."ut", ::: ooubte, §
LEs ÉLÉMENrs Dt L AlsoN *
.. rripies à
tE5 PIECES SPEC ALES
.Nbe verf p.vé r.!96 cô,é 5le!
le triongle ::*r .\ têle :r
*
le r, o.q- e o-ro1oi
lo

leg To-e,

,1 g,
rES PtÈcES sPÈc ALES

794
ATELIERS AUTONOMES
PUIS CLASSE ENTIÈRE
POUR LE BILAN Construction
25 à 30 minutes
> Comme dans l'étape r, les étèves construisent [ibrement.
Matériet
le jeu de construction
- l'affiche inventaire

Bilan
> Lors de la description de Ieur construction, ['enseignant insiste sur l'utilisation du vocabulaire
instatlê lors de l'étape z.
> lI est possible de faire référence à t'affichage coltectif de l'i n ve ntai re.

ATELIER SEMI-DIRIGÉ
DE6À8Ér-ÈvEs
z5 à 3o minutes
Construction individuelle
> Chaque étève choisit moins de huit pièces de jeu pour réaliser une construction simpLe.
Matériel
* Pour te groupe: Jeu en binôme
le jeu de construction
- l'affiche inventaire > Former des binômes et [eur lournir une boîte opaque.
* Par binôme: > Un êtève par binôme ptace sa construction dans [a boîte et Ia décrit à son camarade, de manière à
- r boîte opaque ce que celui-ci puisse ta reproduire.
> L'enseignant veitte à [a bonne utitisation du vocabulaire et fait préciser Ie vocabutaire spatial.
> À la fin de ta description, Ies deux constructions sont comparêes, les différences verbalisées et les
mauvaises interprétations reformutées.
> Les deux élèves inversent ensuite les rôles.

tes obiets Les objets de constru.tlon


LE5 OBJETS DE CONSTRUCTION

ul
F
EI
@
o
UI
ul
J

ATELIER DIRIGE
DE4À6Ér-Èves
z5 à 3o minutes Consigne
> Vous choisissez une photo et vous construisez I'objet ou I'onimol représenté avec le motériel.
Matériel
* Pour te groupe:
> Chaque étève choisit une photo et construit d'après [e modè[e.
- cartes-images 20:
modèles de construction Jeu de reconnaissance
(DVD-Rom et coffret) > Les constructions sont disposées sur la tabte. fenseignant montre une des photos choisies.
le matérieI de construction choisi > Quelle est lo construction qui à votre ovis a êté foite d'oprès ce modèle ?
> Comment ovez-vous reconnu cet objet ? À cause de la co uleu r, des pottes, du long cou, des roues...
> L'exercice est recommencé pour une ou deux constructions.
Jeu de devinette
> Décrire une construction et demander aux étèves de [a désigner. Par [a suite, c'est un élève qui
donne les indices.

ATELIERS AUTONOMES
DE6À8Ér-Èves
r5 à zo minutes L'ATEL|ER srnn pnoposÉ plustEURs Fots AVEC DES FtcHEs DE coNsrRUcrtoN DE pLUs EN pLUS coMpLEXES.
UN LtvRET REGRoupANT rrs uooÈres peur Êrnr pnoposÉ nux ÉLÈves coMME LTvRET DE sutvt DE L'ATELtER.
CHAeuE MoDÈLE EST pHoroGRApHrÉ Er assocrÉ À ors cnsrs LUt pERMETTANT oe s'Évlruen DU TypE: J'nr essnvÉ oe
Matériel
FABRIeuER cr mooÈre, J'y suts ARRtvÉ, sEUL ou AVEc ArDE.
*Pour z élèves:
LA pLUPART DES JEUX DE coNsrRUcroNs soNT FouRNts AVEC DES FrcHEs rourEs FArrEs.
- r fiche de construction
* Pour te groupe: Consigne
le matérieI de construction choisi
> ll y a une fîche de construction pour deux élèves. Choque élève construit I'obiet de lo fiche.
> Quond vous ovez terminé, vous comporez vos fobricotions. Si elles sont pareilles, vous ovez sûrement
bien suivi la fiche tous les deux. Si elles sont différentes, vous essoyez de trouver oû vous ovez lu
différemment lo fiche. Vous ovez le droit de corriger votre objet.

tg6
ATELIERS AUTONOMES
DE6À8ÉlÈves
r5 à zo minutes fATELTER pEUT s'ENVtsAGER EN AclvtrÉ tNDtvtDUELLE, rru eruôrur ou EN GRoupE. lloeJer rnenreuÉ DEVRA ÊTRE EN 3D
POUR QUE LA FICHE DE CONsTRUCTION SOIT INDISPENSABLE: POUR UN OB]ET EN 2D, TRÈS SOUVENT LA PHOTO SUFFIT.

Matériel
Consigne de [a construction
* Porr Ie groupe:
-le matériel de > Vous ollez inventer un objet qui devro être en volume et le construire avec le matériel.
constr.lction choisi > Un volume est un obiet qui o de l'épaisseur, Une feuille simple n'est pos un volume, une feuille enrou-
objet exemp[e fabriqué en zD lée devient un volume.
- r objet exemple
fabriqué en volume > L'enseignant montre des exemptes de fabrications 2D et 3D.
> Les étèves construisent selon leur imagination

ATELIER DIRIGÉ
DE4À6Ér-Èves
35 à 40 minutes
Questionnement
Matériet > ll fout mointenont êcrire lo fiche de construction de votre objet pour que vos comorades puissent le
* Pour le groupe: fobriguer sans I'ovoir vu. Comment foire? llfaut prendre I'objet en photo.
- [es constructions > Celo suffit-îl à construire votre obiet? Non, il y a des côtés qu'on ne voit pos.
- r feuilte
- [e matérieI de construction > Dons les fiches dêjà utilisées, quÿ ovoit-il? Une photo de l'objet fini, les éléments dont on avait be-
soin et les étapes pour fabriquer.
le fois les photos et vous dessinez le reste.
Rédaction de [a fiche de construction
> Chacun ou chaque groupe dessine. Des stratégies sont trouvées pour dessiner facitement les
étéments, [a plupart du temps par contournement. Souvent, les étèves expriment la nécessité de
démonter Ieur objet pour se rappeler les étapes de [a fabrication.
> Plutôt que dêmonter que pourriez-vous foire? Refaire un autre objet et noter au fur et à mesure.
> lls construisent un second obiet avec [e premier en modè[e et dessinent les êtapes.
> Certains peuvent demander à utitiser ['apparei[ photo pour faire comme les vraies fiches.
> D'autres peuvent demander à faire une dictée à t'adulte. L'enseignant veilte à [a bonne utitisation
des dénominations étabties en amont.

ATELIERS AUTONOMES
DE6À8Ér-Èves
t5 à zo minutes Réinvestissement
> Les nouvetles fiches sont mises à ta disposition des élèves pour construction.
Matériel
* Pour te groupe:
le matériel de construction
- les fiches de construction
de l'étape précédente DIFFÉRENCIATION / TRANSVERSALITÉ

> ll est possibte de proposer uniquement des modèles zD, de demander Ie matêriel nécessaire et de
['ajouter à côté de [a photo de l'objet.

Les obiets Les obiets de construction


LE5 OBJETS DE CONSTRUCTION


F
trl
6
o
ARCH
ut gravité
EI
J

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
10 à 15 minutes Lancement du concours
> Nous ollons foire un concours de tours. Choque groupe vo construire une tour, Le groupe qui ouro foit lo
Matériel plus houte sero le groupe gagnant.
- affiches A4: photographies
de tours (DVD-Rom et coftret) > Demander aux élèves ce qu'est une tour, s'ils en ont déjà vues et ce qu'ils peuvent en dire. lts
peuvent observer que les tours sont souvent plus [arges à [a base qu'au sommet. Si cette observa-
tion n'est pas faite, ne pas [a susciter.
> Sovez-vous comment s'oppelle lo personne qui conçoit, invente, dessine les tours? Un architecte.
Documentation
> J'oi offiché des photogrophies de tours. Vous pouvez les regarder avant de construire vos tours.
St LE MATÉRtEL Esr suFFtsANT pouR euE Tous LES GRoupEs putssENT TRAVATLLER EN MÊME TEMps, pAssER À L'ÉTApE 2.

Problème d'organisation
> Nous ovons un problème: nous n'ovons pos de motériel pour que tout le monde puisse fabriquer les
tours en même temps. Comment pouvons-nous faire ? ll faut mesurer les tours les unes oprès les
autres, prendre une photo de chaque tour, faire une morque sur le tobleau...

ATELIERS AUTONOMES
DE3À4Ér-ÈvEs
z5 à 3o minutes Construction
> Les êtèves construisent une tour ensembte. lts peuvent
Matêriel
- r jeu de construction s'inspirer des photos de tours (cartes-images zr dans [e
permettant de construire DVD-Rom et Ie coffret).
des tours (Dupto, Clippo, Kapla) Une fois la tour construite, elte est photographiée et mesu-
- cartes-images 21:
rée seton [a solution de t'étape r. Prendre également des
tours (DVD-Rom et coffret)
photos zooms des sotutions particulièrement ingénieuses
pour gagner de Ia hauteur.
Dessin
> lI est possible de demander aux élèves de dessiner leur
tour une fois qu'ette est construite.

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
r5 à zo minutes LEs pHoros DE TourEs LES TouRs sorut nrrtcuÉes AU TABLEAU.

Matériel Comparaison
- les tours ou leurs photos > Quelle touro gogné? Les élèves désignent la photo
- [es photos des astuces ou lo tour lo plus houte.
de construction
- affiche A3: iltustration de tour > Pourquoi? C'est lo marque lo plus haute...
à légender (DVD-Rom et coffret)
Observation
> Qu'est-ce qui o foît gogner cette êquipe?
> Les élèves observent les photos et tes zooms et indiquent
les différentes solutions pour gagner de [a hauteur: /ls ont
fait des trous et comme celo ils ont eu plus de briques pour
monter. Le bas est plus large que le haut, mois pos trop.
> Et gue pouvez-vous dire sur toutes les tours ? Pourquoi ovez-vous foit le bos plus lorge ?
Sinon la tour ne tenoit pas. Sur les photos des tours, le bas est toujours plus large que le haut.
> Légender t'affiche de [a tour sous [a dictée des élèves (DVD-Rom et coffret).
Lancement du nouveau défi
> Mointenont que vous connoÎssez les règles pour construire une tour très houte, vous ollez refoire des
tours en utilisont les techniques que nous venons de voir et peut-être déposser lo tour du groupe...

198
ATELIERS AUTONOMES
DE3À4Ér-ÈvEs
15 à zo minutes Nouvelles constructions
> Des tours sont reconstruites. La hauteur de chaque tour est: comparée à [a hauteur de [a tour ga-
Matériet gnante. Les tours plus hautes sont observées pour tro uver les techniques employées.
- r jeu de construction permettant de
onstruire des tours (Dupto, Clippo, Kapta)

CLASSE ENTIÈRE
PUIS ATELIERS AUTONOMES
35 à 40 minutes Nouve[[e contrainte
> Vous sovez construire des tours houtes. Sont-elles solides ? Non, si on les bouscule elles se cossent.
Matériel
- jeu à encastrement > À quoi doit résister une tour? Au vent, à la pluie, ou feu, à un tremblement de terre...
(Dupto, Ctipo..J > Oui, l'orchitecte pense à tout celo, il utilise des motériaux porticuliers qui résistent à I'eou et ou feu.
êchelle de Richter (DVD-Rom) Mois nous, nous n'avons que des briques et nous ne pouvons pos construire ovec outre chose.
> le veux que vous fobriquiez des tours encore plus solides copobles de résister à un tremblement de tene.
> L'enseignant explique si nécessaire ce
qu'est un trembtement de terre à t'aide
de t'échette de Richter.
Démonstration
> Je vois soulever lo ploque sur loquelle vous
ollez construire et votre tour ne devro pas
s'effondrer.
> L'enseignant fait une démonstration de [a
maniputation simutant Ie tremblement de
terre à l'aide d'une échelte de Richter.
> Cette fois-ci l'équipe gognonte ne sero pos
forcément celle dont lo tour sera lo plus
houte mais celle qui sero lo plus houte et lo
plus solide.
Nous closserons d'obord les tours selon
leur houteur, la plus houte ouro quotre points si la closse compte quotre groupes, lo plus bosse un
point. Nous ferons olors les tremblements de terre et lo plus solide ouro quotre points, lo plus frogile
un point, Nous odditionnerons les points pour ovoir le gognont.

Construction
> Les équipes construisent leurs tours en testant [eur sotidité avant de les déclarer terminées.
> Au fur et à mesure du passage des équipes, hauteur et sotidité sont mesurées.
Si les ateliers se passent sur Ia semaine, prendre des photos.
Bitan
> Les scores de chaque équipe sont comparés et ['équipe gagnante est proctamée.
> Pourquoi cette tour a-t-elle gogné ? Quelle technique lui o permis d'être à lo fois houte et solide ?
> 0bservation des diffêrentes tours ou des photos et formulations: points de faibtesse et points forts.

DrFFÉRENCTATTON / TRANSVERSALTTÉ

> Autres constructions possibtes avec [a même démarche:


. un abri pour [es animaux, en utilisant des figurines de la classe,
. une maison avec une porte et des fenêtres, avec un étage (ptus difficile).

Les obiets Les oblets de construction


t/)

IL SUFFIT DE PASSER LE PONT


trJ
co
o
t, Trouver une solution technique
lrJ

PRÉSENTER LE PRoBLÈME À nÉSouonE (-,)


Situation déclenchante
> L'enseignant Iit I'album lggyPeck I'architecte et s'ar-
rête une fois que la classe est bloquée sur I'î[e.
> Que doivent fobriquer les élèves? Un pont pour
quitter l'île.
> Nous ollons imoginer gue l'île est cette boîte à
choussures et que la rive est I'autre boîte,
> ll foudro que les ry élèves de lo closse et Mme Goro-
toi puissent passer sur le pont mois oussi les petites
voitures du coin goroge,
Iggy Peck t'orchitecte > De quoi allez-vous ovoit besoin? De bois, cartons,
Andrea Beaty et David Roberts
L) 5drba dnp. 2oo9 . l\.50. briques Lego, Kopla, rouleaux, ficelles...
-zboîtesàchaussures > Que font les orchitectes ovont de construire ?
des personnages de Ia classe lls font des pLans.
(playmobil ou autres)
- des petites voitures

DESSTNER SON PROjET

25 à 30 minutes Dessin individuel


> Chaque élève dessine son pont.
Par élève: > L'enseignant [égende les dessins ou note au tabteau les mots demandés par [es étèves.
- r feuilte > lI regroupe [es dessins qui utilisent des techniques proches: pont avec ou sans piles, pont avec
- 1 Crayon
arches, pont suspendu, pont en Kapta, pont en briques Lego, pont en matérieI de récupération..
Pour le groupe:
- affiche A3: pont à légender > lt désigne les groupes en mettant ensembte [es élèves qui ont des propositions simitaires.
(DVD-Rom et coffret)
les dessins des élèves du groupe Dessin du groupe
-I feuille > le vous demonde mointenont de dessiner un projet
1 Crayon
depont en vous mettont d'occord entre vous. Chocun
explique ce qu'il o pensé puis vous dessinerez ce que
vous aurez décidé.
> Pour qu'on se comprenne bien, ie vous opprends les
mots qui désignent les différentes parties d'un pont.
> L'enseignant montre les parties nommées sur ['af-
fiche du pont et [e [êgende (OVO-Rom et coffret).
> Chaque groupe dessine [e projet définitif.

It\
CONSTRUIRE LE PONT DESSINE ot Al-.
35 à 40 minutes Construction
> Chaque groupe réalise son pont et Ie teste avec [es personnages et les voitures.
Pour chaque groupe: > La construction peut être corrigée jusqu'à ce que le test soit probant.
instatlation «îtes et rives» > Une fois un pont terminé, ['enseignant interroge [e groupe pour ['explication de ses choix.
- personnages et voitures
qui doivent passer Le pont
- le matériel nécessaire
au pont du groupe

t
§

B fif:
COMPARER LES CONSTRUCTIONS NTIE
35 à 40 minutes Explications des constructions
> Voilô les ponts construits. Tous répondent
-l'atbum inducteur au problème de lo closse de Mme Goratoi.
Pourtont, ils sont tous différents. Choque
groupe vo venir expliquer comment il est
orrivé à cette solution.
> Chaque groupe exptique son proiet. fen-
seignant interroge sur [es étapes succes-
stves.

Structuration
tggy irrt t'orchitecie
Andrea Beaty et David Roberts > L'enseignant réatise une affiche.
O Sarbacane . 2oo9 . 15,5o€
- les ponts de chaque groupe D" ?^ J.o)ùp)^o{rô o,,uo4Lô, ,é"!hb
-1 affiche ^llÆ nsn-I, îslJ@-
. 0t
- affiches A4: photographies de
ponts (DVD-Rom et coffret) . U,* l'o,ü, ; "^-.
- cartes-images 22: . 0t
"Ur4I I

a-l-^À*
ponts (DVD-Rom et coffret) l-o4ü
- illustrations de ponts > Qu'avois-nous oipris ?
(matérieI page 2o3 et DVD-Rom)

TourES cES soLUTtoNs NE sERoNT pns roncÉiuetr ulLtsÉES.

Comparaison avec de vrais ponts


> Voilà des photos de ponts. Quels sont ceux qui utilisent les mêmes solutions que vous ?
> Les élèves dêsignent [es ponts ressemblant aux leurs et les nomment.
> Proposer aux élèves de classer [es photos de ponts (cartes-images 22 dans [e DVD-Rom
et [e coifret) sous [es itlustrations de ponts correspondantes (matériel page 203 et DVD-Rom).

Lecture de [a fin de l'atbum


> Finolement, quel est le pont qui a été construit grôce à lggy Peck ?
> L'enseignant tit ta fin de l'histoire.

TRACE ÉCRITE INDIVUELLE


15 à 20 minutes
Présentation de t'activité
> Découpe les vignettes représentont des ponts et colle-les dons lo bonne colonne.
Par étève:
r photocopie (document page 2o2 > Avant de distribuer [e document, ['enseignant demande à un élève de ptacer une vignette sur le do
et DVD-Rom) cument agrandi fixé au tableau. ll interroge l'élève qui justifie son positionnement: je mets ce pont
Pour la classe: dans [a colonne des ponts avec arches car iI y a trois arches.
le document élève et Ies vignettes
agrandis au format A3
(document page 2o2 et DVD-Rom)

Les obiets Les objets de construction


RECONNAîTRE LA STRUCTURE DES PONTS.


IL SUFFIT DE PASSER LE PONT
Découpe les ponts et colle-[es dans [a bonne colonne.

Pont poutre Pont en arc Pont suspendu

f-r-r_l

Lll--l
ILLUSTRATIONS DE PONTS

PONT POUTRE

IIIIIIIIIIIIIIIII

PONT EN ARC

PONT SUSPENDU

Les oblets Les objets de construction


(/)

DE BAS EN HAUT
lrJ
co
o
t, Fabriquer un engin élévateur
lrl

DÉCOUVRIR LE DÉFI

15 à 20 minutes Situation déclenchante


> Lire l'album La famille Souris dîne au cloir deiane jusqu'à [a page r7.
l'album inducteur > Les souris sont fatiguées, il fout leur fobriquer un engin qui leur monte le bois.
>Connaissez-vousdesmochinesquiserventàmonterdesobjets,despersonnes? Lesascenseurs,
les grues, le f unicuLaire, I'hélicoptère, l'escalator, la pelLeteuse...
> Montrer [es photos d'engins pouvant répondre au défi (cartes-images 23 dans [e DVD-Rom et le
coffret). Les nommer et exptiquer brièvement Ieur fonctionnement.
> Les mochines que vous ollez fobriquer devront monter les bouts de bois dont les souris ont besoin.
Lo fanille Souris dîne au cloir de lune
Kazuo wamuTa Questionnement
O L'éco e des loisirs.1999. 5,60€
> Les êtèves interrogent ['enseignant sur le défi : A-t-on le droit de toucher les boguettes?
Pour [e groupe:
- cartes-images z3: engins de > Oui, vous pouvez installer les boguettes dons l'engin et il est oussi possible de toucher les boguettes
levage (DVD-Rom et coffret) pour les poser sur lo toble: vous serez lo souris qui est ou sol et lo souris qui est sur lo ploteforme.
o"'o'-*iiili:

coNcEPTtoN DEs DtSPOStTtFS DE FAçON tND|VIDUELLE


30 à 45 minutes
Représentation des idées
> Dessinez votre idée.
Par étève:
-r feuilte > Les élèves dessinent. Une fois [e dessin terminé, l'enseignant Ie lêgende sous [a dictée de t'élève.
- 1 Crayon

ï. ^ ,1"^î.t',,1i",

FABRICATION DES ENGINS

t5 à 20 minutes Constatations
> L'enseignant regroupe [es dessins des solutions représentant te même type d'engin et constitue
ainsi les groupes de travail.
Pour Ie groupe:
Ie matérieI de construction > Les solutions impossibles à fabriquer sont é[iminées après discussion permettant aux élèves de
-ta table pour Les tests comprendre que [eur idée est trop complexe ou impossibte à fabriquer: robot, hêticoptère...
-les baguettes
Fabrication
> Chaque groupe fabrique son engin et [e teste jusqu'à ce que Ie défi puisse être retevé.
L'enseignant prend en photo les différentes machines et [eurs évotutions.

204
PRÉPARATIoN DE LA PRÉSENTATIoN DU DÉFI

10 à 15 minutes Verbalisation
> L'enseignant interroge le groupe d'élèves sur les différentes étapes aboutissant à la sotution.
- L'engin construit > Les photos prises pendant les fabrications peuvent aider [es élèves à se rappeter leurs essais.
Ies photos prises pendant
Ia construction

PRÉSENTATION DU DÉFI

15 à 20 minutes lnstalIation
> Mise en place de ['instatlation permettant aux groupes de relever le défi.
- les engins construits Passage des groupes
> Chaque groupe re[ève le défi à ['aide de sa machine et explique à ['ensemble de Ia classe comment
il en est arrivé à cette solution.

STRUCTURATION ET TRACE ÉCRITE

15 à 20 minutes Bitan

> Chaque groupe étant passé, les solutions sont Iistées sur une affiche.
- [es engins construits
-r affiche Trace écrite

Les obiets Les objets de construction


OUVRAGES AUTOUR DE LA CONSTRUCTION

@@ @@ @@@ @@
Petit Franck architecte Construire une maison Une nouvetle maison
Frank Viva Byron BarLon
@ Sarbacane . zoog . r5,5o € O 5 conlirênrs . zorj . r,z.ro€ O -'ecoLe d"< loisirs. r991. r1,20t
Depuis ses deux ans lggy est Un album simpte pour découvrir O L'école des loisirs. zooo. rr,zo€
passionné de construction. les étapes de Ia construction Un atbum pour expliquer [e
d'une maison. démênagement.

JEUX DE CONSTRUCTION ET VIDÉO

@@ @@@ @@@ q9 §,
Les p'tits ctous- Duplo Mobito Technico
O Ulysse ref. zz4o3. A partir de O A partir de 55€ O A partir de 60€ O Ktein . A partir de 50€
15,99€ Des pièces à encastrer dont te Des pièces déjà en votume à Un jeu de construction consti-
Une activité individuelle consis- nombre varie. assembler par encastrement. tué de vis et d'écrous. Possi-
tant à former des personnages bitité de constructions en zD
ou des objets à l'aide de et 3D.
formes géométriques en les
clouant sur une plaque de Iiège.

@@ @@@ qv §,
Co nstribois Créabtoc Le site TV
O Nathan . A partir de jo€ . Diflusion OPPA-i\'lontessori . 59€
O Jiji http://www.lesite.tv/videotheq ue/o/51.oo17 oo-con:
La construction d'objets à l'aide de barres, Un jeu de construction où la solidarité trulre une maisùn
vis, êcrous, arbres et roues. Des fiches entre [es briques permet [a sotidité de Une vidéo avec les différentes fonctions
techniques représentant ['objet terminê et l'ensemble. d'une construction, puis Ia construction en
les pièces nécessaires sont disponibles. elle-même.
T

Notions pour I'enseignant zo8


Trucs et astuces 209

Une cuisine bien rangée 270


Les p'tits cuisiniers zt6
Pince-mi et Pince-moi sont dans une cuisine 22A

Ouvrages, jeux et application


autour de la cuisine et de la mécanique 224

. Les différents mouvements:


rotation et translation
. Les mécanismes permettant
tes transmissions et les transformations
de mouvement
. Le principe des leviers
o La fonction des objets
Les caractéristiques des mouvements
> Un mouvement se caractérise Par:
. sa nature: transtation, rotation, mouvement héticotdat.
. son sens, sa direction, sa vitesse.

Les différents mécanismes


> Un mécanisme permet soit de transmettre [e mouvement et on parle de mécanisme de transmission, soit de transformer sa nature et
on parle alors de mécanisme de transformation.
> eu,it soit de transmission ou de transformation, le mécanisme peut modifier [e sens, [a direction ou [a vitesse du mouvement.

Les mécanismes de transmission [es ptus courants

Mêcanismes Le système Le système


Les engrenages Les roues de friction La poulie
de transmission pou [ies-courroie pignons-chaîne

Schéma

Exemples d'ob.iets Batteur mécanique,


Remo nte- pe nte Dyna mo Vêto Puits
uti tisa nt
essoreuse à salade
ce mêcanisme

Les mécanismes de transformation [es plus courants


Mécanismes Le système Le système
Le treuil Le système vis-écrou
de transformation bielle - m an ive [[e pignon-crêmail[ère

Schêma

Exemples d'objets
Puits Moteur, vieitLe locomotive Toupie BeyBlade Eta u
utilisant
ce mécanisme

Les leviers
> Les leviers sont utilisés soit pour amptifier une force, soit pour amplifier
un déplacement. Dans les ustensites de cuisine utitisés, c'est [a fonction ampti-
fication de [a force qui est mise en avant. Pour que te levier soit [e plus efficace
possibte, it faut que [e bras de levier soit [e ptus grand possibte et que la charge
soit le plus près possibte du pivot.
> Les pinces sont des leviers doubtes.

Ce qui peut poser problème


Peu de difficuttés dans ce chapitre si tes étèves ont à disposition les objets rée[s permettant de manipuler.

êȧ
' Moutin à légumes
à manivelte

Panier à satade Essoreuse à salade


à treuil

Presse-p
à levier
u rée Quets ustensiles
dans ces séances ?
Les ustensiles nécessaires aux séances de ce
Fouet manueI
chapitre, excepté [es essoreuses, ne sont
plus vraiment en vogue dans nos cuisines
modernes. lI y a pourtant un renouveau de
ce matérieI entièrement mécanique. lI est
donc possibte de les trouver au sein des
cuisines famiIates. Ces objets sont aussi
toujours en vente dans [a ptupart
des grandes surfaces
Fouet mé

Râpe multi-faces

râpes
I'T
F
ul
6
CUISINE BIEN
de
leur fonction

À I'nccuEtt-
La semaine précédant
la séance Manipulations
> La semaine précédant [a séance, ['enseignant
Matériel dispose dans Ie coin cuisine [es ustensiles qui
-r lo-et na-uel. r fouet nécanique
- 1essoreuse à manivetle serviront à la séance.
r essoreuse à treuiI > À t'accueit ou Iors de moments en autonomie,
-rpanieràsalade les élèves [es manipulent et se Ies approprient.
- 1 presse-puree
-r presse-purée à levier LES RÂpEs pEUVENT posER pRoBLÈME. Les ÉrÈvEs
-rmoutinà[égumes ESSAyENT oE cÂern rour cE eut sE TRouvE DANS LE
-r râpe manuelle, r râpe à fromage cotN cutstNE lr prut Êrpe ruÉcrssnrnr DE LEUp rNDteuER
- r râpe à [égumes à manivetle eu'L NE FAUT pAS RÂpER LES oBjETs DE LA cutstNE.
- r émulsionneur, (fouet électrique
à piles non obtigatoire mais qui per-
met d'introduire Ia notîon d'énergie)

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROI.,'PEMENT
10 à 15 minutes
Questionnement
Matériel
> Qu'ovez-vous remorqué dons le coin cuisine? De nouveoux obiets.
- [es ustensiles > lntroduire Ie nom d'ustensites, outils spécifiques à [a cuisine.
de l'étape précédente > En connoissez-vous certoins? Sovez-vous à quoi îls servent et comment ils s'oppellent?
- cartes-images z4: ustensiles
de cuisine (DVD-Rom et coffret) > Certains obiets sont connus des élèves. Leur photo, [eur nom et [eur fonction associant un verbe
- êtiquettes-mots agrandis à zoo"k d'action et ['aliment concerné sont affichés et écrits au tableau (cartes-images 24 dans [e DVD-Rom
(matériel page 215 et DVD-Rom) et [e coffret.
> Pour les obiets inconnus, [es photos sont affichées et regroupées sous un point d'interrogation.
> S'it y a dissension sur un ustensile ou erreur sur [a fonction, ['enseignant dispose les photos de ces
ustensiles avec les ustensiles inconnus.

Présentation de ['activité
> Nous atlons reprendre tous les ustensiles en petits groupes, et en les essayant avec différents
aliments nous essaierons de comprendre à quoi its servent.

GÉNÉRALErvtENT,LEs FouETs NE posENT pns oe pnogrÈue. Ln nÂpe iUANUELLE Esr coNNUE, LA RÂpE À FRoMAGE ArNsr
euE LA RApE MoULTNETTE soNT pLUs RAREMENT coNNUEs. LES EssoREUsEs pEUVENT ÊTRE assoctÉes AU LAVAGE DE LA
5ALADE ou ETRE coMpLETEMENT tNcoNNUEs. LEs pnEssr-punÉE soNT RAREMENT coNNUs.

g:.G
ATELIER DIRIGÉ
DE4À6Ér-Èvrs
zo à z5 minutes Rappet
> Montrer Ies différents ustensites ainsi que Ies aliments.
,Vlatériet
- [es ustensiles > Nous ollons essoyer de comprendre à quoi servent ces ustensiles.
- r salade lavée
- 4 à 6 pommes de terre cuites Manipulations
- 4 à 6 carottes épluchées > Les ingrédients sont au centre de [a tabte. Chaque élève essaie d'associer un ingrédient à un
- l morceau de fromage ustensite. Les ustensiles connus sont génératement associés au bon aliment. Pour les ustensiles
type emmenthaI inconnus, des associations sont testées. Tous les constats sont verbatisés.
-4 à 6 assiettes ou barquettes

PouR cERrArNs ENFANTs, rL Esr posstBLE DE LEs uflLtsER oe unrurÈne Éroruuaute, pouR oBTENtR pAR ExEMpLE DE LA
punÉr or SALADE. PouR D'AUTREs, tL EST posstBLE DE FArRE coNsrATrn que L'ot't N'ARRtvE pAs À ulLtsER TEL lJsrEN-
stLE AVEc rEL ALTMENT: tL Esr tMposstBLE pAR EXEMp.E D'ÉcRAsER LES cARorrES cAR ELLES NE soNT pAs cutrES,

Synthèse des essais


> Chaque ustensile est montrê et les élèves les ayant testés indiquent ce qu'its ont réussi à faire.
Description des ustensiles
> Quels sont les éléments de cet ustensile ?
> lntroduire [e vocabutaire spécifique en Ies désignant sur ['oblet: panier, manivetle, poignée, râpe,
axe, ficelte.
> Que doit-on foire pourfaire fonctionnercet ustensile?
> Les étèves dêcrivent ['action à mener pour l'utitiser: pousser, tourner la manivelle, appuyer sur la
manive[[e, tirer sur Ia ficette... Là encore, les actions sont faites lorsqu'etles sont décrites.
> Pourquoi y o-t-il des trous? lls servent à faire s'écouler de l'eau. Ce sont des trous qui rôpent,
enlèvent un bout de l'aliment parce qu'il dépasse. lls laîssent posser l'oliment qui est écrasé.

Questionnement
> À votre ovis, comment s'oppelle cet ustensile ?
> Si les élèves ne trouvent pas, [eur indiquer le nom exact de ['ustensite.

ATELIER SEMI-DIRIGE
DE6À8Ér-ÈvEs
10 à 15 minutes Dessin des élèves et dictée à ['adulte
> Dessine I'ustensile de ton choix. ll fout pouvoir le reconnaître.
Matériet
* Par étève:
> Les étèves choisissent un ustensile, le placent près d'eux et [e dessinent.
- r feuiile A4 > lJenseignant écrit sous [eur dictée [e titre et ta légende du dessin. lt vatide ainsi [e vocabutaire.
-lCrayonapaprer
* Pour te groupe:
- les ustensites
,*!*r ù ; ^r*3.

Les obiets Les objets mêcaniques


I

ATELIER DIRIGÉ
DE4À6Ér-Èvrs
zo à 3o minutes Présentation du matériel
> Mointenont que nous sovons nous seruit de ces nouveoux ustensiles, nous ollons nous en servir pour
Matèriel réoliser des recettes ovec eux. le vous oi opporté quelques recettes simples.
* Par élève:
- r assiette > L'enseignant présente les quelques recettes et en lit les titres aux élèves tecettes 4, 5, 6, 7 et 8
- 1 fourchette dans le DVD-Rom et le coffret).
*
Pour le groupe:
- Ies ustensiles des recettes CHAeuE GRoupE pounnn nÉlrtsen uNE RECETTE otrrÉnrlte.
- les ingrédients des recettes
- recettes 4, 5, 6,7 el 8 Lecture d'une recette
dont l'ustensiie principaI est caché > Auiourd'hui nous ollons réoliser lo recette... Décrivez-moi les différentes parties de cette recette.
(DVD-Rom et coffret)
> tl y a une partie ovec les ingrédients, une partie avec les ustensiles et une portie avec ce qu'il faut faire.
> lntroduire le vocabulaire nouveau: ingrédients, ustensites, déroutement.
@ Les clrolle. r,Fées
> De quels ingrédients ovons-nous besoin ?
> Les étèves décodent les iltustrations de [a recette et nomment [es ingrêdients nécessaires.
> De quels ustensiles ovons-nous besoin ?
> Les êtèves décodent tes itlustrations de [a recette et nomment les ustensites nécessaires.
> L'ustensile principat est caché sur Ia recette pour qu'its la complètent avec l'ustensite choisi.
> Que monque-t-il?
> lJenseignant questionne Les étèves sur tes ustensites vus dans les étapes précédentes.
> ll y o une ploce pour le dessin de I'ustensile mois ie ne sais pos lequel vous préférez utiliser.
Ce sero à vous de choisir entre les trois.

Règtes d'hygiène
> Quelle est lo première opérotion? 5e laver les marns.
> Faire êmerger [es autres règles d'hygiène.
Réalisation des recettes
> Les étèves réatisent chaque recette étape par étape en s'aidant des recettes. Au moment de t'utiti-
sation de ['ustensite principat, ['enseignant Ies incite à essayer [es différents ustensiles proposés.
> Quel est I'ustensile que vous ovez préféré utiliser? Pourquoi ?
> Les élèves indiquent ['ustensile qu'its préfèrent et exptiquent [eur choix.
Dégustation et structuration

> Pendant que les étèves qui Ie souhaitent mangent te ptat préparê, ['enseignant les interroge sur [es
actions qu'its ont menées avec ['ustensile principat. C'est l'occasion d'évaluer si les verbes d'action
liés à ces opérations sont acquis et utitisés à bon escient.
> La dégustation peut être une occasion d'introduire du vocabutaire sur [es saveursi cettesoladeest
sovoureuse, elle croque sous les dents, la vinaigrette est bien assaisonnée, elle est salée, elle pique
un peu à cause du vinaigre...

,{?
CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
1() minutes Questionnement
> Maintenont que nous ovons trouvé à quoi servent tous les ustensiles, comment pouvons-nous
Matériel les closser? Ceux qui rôpent, ceux qui mélangent, ceux qui essorent, ceux qui écrosent.
- [es ustensiles
- cartes-images z4: ustensites Affichage
de cuisine (DVD-Rom et coffret)
- les étiquettes-mots > Les quatre verbes sont affichés au tabteau: râper, mélanger, essorer, êcraser.
agrandies à 2oo% > Les photos sont montrées une à une. Le nom de ['ustensile est rappelé ainsi que l'action
(matériel page 215 et DVD-Rom) qu'iI permet et les atiments concernés. La photo est placée sous [e verbe correspondant.

ÀCTIVITÉ INDIVIDUELLE
10 minutes
CETTE ÉTAPE PEUT SE FAIRE EN ATELIER AUToNoME EN PARALLÈLE AVEc L,ATELIER DIRIGÉ DE ÜÉTAPE 5
Matériel
* Par étève: Trace écrite individuelte
r photocopie (document pages 214 > Colle les ustensiles qui vont ensemble dons lo même colonne.
et 215 ou DVD-Rom)
-r paire o" .:::iià

ATELIER DIRIGÉ DE LANGAGE


DE6À8ÉlÈves
15 à zo minutes Devinette
> I'oi trouvé un outre clossement, je vous demonde
Matériel de le deviner.
les ustensiles
Dons mon nouveou clossement, I'essoreuse à mo-
nivelle est dons lo même cotégorie que le moulin
à légumes. Quel est le critère que j'oi choisi?
> Les élèves manipulent les deux ustensites.
> Pour le foire fonctionner, on foit le même mouve-
ment: on tourne.
Second classement
> Quels sont les autres ustensiles que je pourrois
closser ovec eux ? Les élèves indiquent [es us-
tensiles en vérifiant en les maniputant que ['on
tourne bien une manivetle.
> Et les outres, qu'en foit-on ? ll y o ceux pour lesquels il faut tirer. ll y a ceux pour lesquels on foit un
mouvement de va et vient.
> Et le ponier à solade? ll faut baloncer le bras.
Questionnement sur [a chaîne de mouvement
> Nous venons de regorder les mouvements que nous devons faire. Que se posse-t-il dons I'ustensile ?
> Un élève manipule ['ustensite et verbalise ce qur se passe.
Pour l'essoreuse à solade à monivelle, on tourne la monivelle, cela fait tourner le panier à l'intérieur.
Pour I'essoreuse à treuil, on tire sur la ficelle, cela fait tourner le panier à l'intérieur.
Pour le batteur méconique, on foit tourner lo monivelle, cela fait tourner les roues dentées qui font
tourner les fouets. Pour les rôpes à fromage ou à légumes ou le moulin à légumes, on fait tourner lo
manivelle, cela fait tourner lo rôpe, la ploque trouée.

Les objets Les objets mécaniques


Classer des ustensiles selon le critère de [a fonction d'usage.


QUI FAIT QUOI ?
Découpe [es ustensites et co[[e-tes dans [a bonne colonne.

Découpe tes étiquettes-mots et colle-tes dans [a bonne cotonne.


Niveau t (MS) Fournir 8 illustrations d'ustensiles et cacher [es cases des niveaux supérieurs.
Niveau z (MS performants et GS) Fournir rz i[[ustrations d'ustensiles et cacher les càses du niveau
3.
Niveau 3 (GS performants) Fournir rz il[ustrations d'ustensiles et 8 êtiquettes-mots.

&
Les i[[ustrations d'ustensites

-r -r-r_l
I I

I I

I I

I I

I I

I I

I I

I I

I _l

-l

I I

l I

l I

I I

_-L __l

Les étiquettes-mots à découper

.TI : -t

_ECxAIEL r _ESloRuL r RAPER


l
M ELANG ER
l

ETI qU ETTES-MOTS Un série d'étiquettes pour la classe

t- .I
ECRASER
a
ESSORER nÂprn
T-

_yEIAEEL
I

PRESSE-PURÉE nÂpr I FOUET


-
ESSonrusr À sÀrnor-
l

l
LE5 OBJETS MÉCANIQUES


F
ul
É
o
CUISINI
UI et utiliser des outils
ul
J

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
5 minutes Présentation du projet
> Lors du regroupement, ['enseignant
Matériel arrive avec un cotis et une lettre pour
* r carton dans [equei les étèves (DVD-Rom).
sont regroupés:
-lessoreuseàsalade > Les étèves reÇoivent [a commande
a engrenages d'une salade. Le cotis comporte Ia
-1 essoreuse à satade à treuiI
recette de cuisine ainsi que des usten-
r
panier à satade
- r râpe à noix de muscade siles de cuisine mélangés.
- r râpe manuelle
-rrâpeàfromage Lecture de [a lettre
-r râpe à légumes à manivette > lenseignant présente [e colis et lit [a
-rcouteauàdents
- 1 couteau de cuisine lettre. Si nécessaire, iI explique [es
- 1 couteau économe mots incompris.
- 1 couteau en ptastique
-1couteauàbeurre
> Le mot distrait peut être exptiquê: une
personne distraite rêve souvent, oubtie
-recette 9 (DVD-Rom et colfret)
* des choses.
Ia ["ttre (DVD-Rom)

Questionnement
> Que nous demande cette lettre? De fobriquer une salade.
> Comment allons-nous faire ? ll faut lire lo recette et regarder ce qu'il y a dans le colis.
> Nous ollons regorder en otelier ce qu'il y o dons le colis,

ATELIER DIRIGÉ
DE4À6ÉLÈvrs
1() minutes Ouverture du colis
> Chaque obiet est sorti, dêsigné et sa fonction indiquée.
Matériel
- [e matériel de l'étape précédente > Cette étape est rapide si [a séance lJne cuisine bien rangée a été menée.
> Si tes ustensites ne sont pas connus, ['enseignant interroge les étèves et [eur donne des indices
leur permettant d'émettre des hypothèses sur [a fonction de ['ustensite (voir étape 3 Une cuisine
bien rangée page zt).
> Tous [es couteaux sont regroupés près de l'enseignant pour des raisons de sécurité.
Manipulations
> Les autres ustensiles sont
manipu[és librement par
les étèves.
Consigne
> Closser les ustensiles selon
le critère «ô quoi ils
serVent ».
> C'est moi qui monipuleroi les
couteaux pour le moment.
le les mets moi-même ovec
le groupe d'obiets que vous
me désignez.

Classement
> Les ustensites sont regrou-
pés en trois groupes: ceux
servant à râper, ceux pour ,,1::

essorer, ceux pour couper.

276
CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
5 minutes Stru ctu ration
> L'enseignant propose de rédiger en dictée à I'adutte une affiche indiquant [e contenu du cotis.
Matêriel
- r alfiche et 1 feutre
-le matériel de ['éiape précédente 4." Jr^*"r",

o nnnen ?*n
"!r"rr. ^
Questionnement
> Et maintenont que devons-nous faire? La salade.
> Comment foire ? llfaut Lire la recette.

CI-A55E ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
5 minutes Lecture de [a recette
> L'enseignant lit [a recette à l'ensemble de
MatÉriel La satade composée
. recette 9 (DVD-Rom et coffret) la ctasse (recette 9 dans [e DVD-Rom et le
coffret). Si nécessaire, iI exptique les mots
incompris. Emmental et comté sont des
fromages. Une lamelle est une tranche fine
et Iongue. Éplucher ou peler se dit quand on
entève la peau d'un atiment.
> Pour l'ensemble petits dés, faire te parattète
avec les dés des jeux de société.
> Les roisinssecssont des grains de raisin
que ['on a séchés pour qu'ils se conservent
longtemps. Faire goûter un grain à chaque
é[ève volontaire.

Verbalisation des différentes actions


> ll faut essorer et découper la laitue en fines
lamelles.
> Peut-on utiliser la loitue directement ?
llva falloir la lover.
> Que fait-on avec les corottes et le fromoge ?
ll faut rôper les corottes et le fromage.
> Rôpe-t-on directement les carottes?
Non, il fout les éplucher. ll faut éplucher
et couper les pommes en petits dés.

Questionnement
> Quel est I'ustensile qu'il vo folloir utiliser
pour chocune de ces octions ?
> Pour le sovoir, nous ollons les tester en otelier. Choque groupe est responsoble d'un ingrédient.

Les objèts Les objets mécaniqres


CLASSE ENTIÈRE
4ATELTERSDE4À8ÉLÈvrs
1 ATELTER pnn rrucnÉorerur Lavage des mains
3o minutes > Les atetiers doivent commencer par [a mise en évidence des conditions d'hygiène et de l'obtigation
de se [aver les mains avant de cuisiner.
MatérieI
* Pour ['atetier pommes: Tests
-:.àzpommes > Dans les atetiers pommes et carottes, [es différents couteaux sont testés pour ['épluchage.
- des couteaux
- des économes > Dans les atetiers carottes et fromage, les différentes râpes sont testées.
des planches à découper > Dans les atetiers pommes et satades, [es différents couteaux sont testés pour [a découpe.
-r saladier > Dans ['atetier satade, [es différentes essoreuses sont testées après le lavage de [a salade.
-tk Pour ['ateLier carottes:
-4à6carottes
-r saladier
- des couteaux
- des économes
- des râpes
* Pour l'atetier fromage:
- lmorceau d'emmentaI
- des râpes
-r saladier
* Pour I'atelier satade:
-r salade
- des essoreuses à salade
- des ciseaux Trace êcrite collective
- I5dldUtet > En fin de chaque atetier, rédaction de la trace écrite indiquant ['outil choisi par Ia classe.
a lorvù 8.,,1, a"n a,rf"
^î^,,\ÿ l]

a
qa
)oLn Y e<l>rvÿ\e..
G)0
a . v,h \,r,1æ :ÿ,\lp.
6D1
a -)'oùt rÀnæ o Ylb.rmane
t)O
lL EST posstBLE oe nÉnrtsen LA sALADE À r'nror ors tucnÉoteurs uttLtsÉs Lons ogs otrrÉneNrs ArELtERs. sE posE
ALORS LE PROBLEME DE LA CONSERVATION DES ALIMENTS: LE5 POMMES BRUNISSENT, LES CAROTTES SECHENT ET LA 54.
rnoe sE rLÉtntt. St LES ATELTERs 50NT Tous merÉs onrus LA MAT|NEE, tL Esr RECoMMANDE DE FArRE LE i\TELANGE EN FrN
oe ET DE FATRE coûrrn rous rrs ÉrÈves DANS cE cAS. L'ÉTApE 6 op nÉLruvrsrtssruENT N'EXtsrE pAS
^ltnrtNÉg

3i§
CLA5SE ENTIÈRE
4 ATELTERS DE 4 À 8 Ér-ÈvEs
1 ereurrn pan rrueRÉorerur Organisation
3o à 4o minutes PoUR ENCADRER LES ATELIERs, IL EST PoSSIBLE DE DEMANDER L,AIDE DE PARENTS

MatérieI > Les groupes sont toujours responsabtes d'un ingrédient mais ils seront permutês pour que Ies
- les ustensiles choisis étèves aient à utitiser des ustensites dont ils ne se sont pas encore servis.
-4à6carottes È Les atetiers salade et fromage, si celui-ci est déià découpé, peuvent être autonomes.
- 2 p0mmes
- 1 salade > L'atelier carottes doit être dirigé [ors de ['êpluchage. ll faut une carotte par élève.
- l morceau de fromage > L'atetier pommes doit être complètement dirigé, chaque élève coupant r/4 de pomme en petits dés.
type emmenthal
-r saladier par atetier > ll faut donc [ancer les deux ateliers autonomes, prévoir un travaiI en autonomie du groupe
recette 9 à colorie' (version noir pommes, comme le cotoriage des ingrêdients de la recette par exempte, commencer ['atelier
et btanc du DVD-Rom) carottes puis quand l'êpluchage est terminé, s'occuper de l'atetier pommes.
- des crayons de couleur
Uti(isation des ustensiles
» Chaque groupe travaitte. L'enseignant vei[[e à ce que Ies étèves utilisent correctement Ies ustensiles

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
5 minutes Assemblage de la salade
> L'enseignant mêlange devant tous [es étèves [es ingrédients récoltés dans [es ateliers précédents.
Matériel
[es ingrédients de ['étape > ll monque quelque chose dons cette solade, qui s'en souvient ?
précédente > Si personne ne se rappelte qu'il faut des raisins secs, revenir à [a recette et [a retire.
- des raisins secs
- de la vinaigrette
> De même pour [a vinaigrette. Utitiser de la vinaigrette toute faite ou [a faire avant [a séance.
> Lors de t'assembtage, l'enseignant fait reverbaliser aux êlèves Ies opérations qui ont été effectuées
et nommer les ustensites utitisés. ll est important aussi d'exprimer les difficultés rencontrées.

CLA55E ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
10 minutes Distribution
> Les élèves sont instaltés aux tabtes,
Matériel ['enseignant ou un élève leur sert de
- les ingrédients de l'étape
précédente la satade.
- r grand saladier
- des couverts à salade Dégustation
- [es raisins secs > Les étèves goûtent. L'enseignant tes
-La vinaigrette incite à dire ce qu'ils en pensent.
> Aimez-vous cette salode? Pourquoi?
Reconnoissez-vous tous les oliments ?
Est-ce solé ? Sucré ? Acide ? Amer ?
Que sentez-vous ? Tous les ingrédients
ont-îls le même croquant sous les
dents?

les objets Les obiets mécaniques


tES OBJETS MECANIQUES

ln
F
ul
o
ET PINCE-
o
ra
DANS UNE
EI
J Découvrir la notion de

À I'eccuErt-
La semaine précédant
la séance Manipulations
> La semaine précédant [a séance, ['enseignant dispose dans Ie coin cuisine [es pinces de la séance.
Matériel
* > À t'accueit ou lors de moments en autonomie, les étèves [es manipulent et se les approprient.
Différentes pinces:
-rpinceàdénoyauter
-lplnceasucre
-r pince à cornichons
-r pince à épiter
- 1Ca55e-nOlX
-r pince à crustacés
- r presse-aiI
-rpinceàescargots
-rpinceàthé
-r pince à salade
;k Des objets à transvaser:
- marrons
. coquilles O'.t:.;*.ij

- noisettes...

ATELIER DIRIGÉ DE LAIVG,AGE


DE4À6ÉlÈvEs
15 à 20 minutes Défi
> Faites passer tous les objets de cette boîte dons son couvercle sons toucher directement les obiets,
fvlatêr!eI
Les boîtes ne doivent pos bouger. Avez-vous des idées?
* Pour z élèves:
2 boîtes de 6 æufs > lnciter les étèves à proposer des méthodes et à argumenter en quoi etles fonctionneraient.
-les pinces de l'étape précédente, > Étiminer les sotutions fantaisistes et faire essayer [es solutions réatistes et argumentées.
-6 pertes de grosseurs différentes,
de [a perle de rocaitle à La perle de > Si aucun élève ne pense à utitiser les nouvelles pinces du coin cuisine, les mettre sur Ia voie:
la grosseur d'une noix disposées dons le coin cuisine, îl y o de nouveoux obiets qui pourroient nous servir.
dans Ia boîte à compartiments
- 1 morceau de sucre Manipulations
1n0lx > Les étèves essaient les différentes pinces. lts verbatisent tes échecs et les exptiquent: jen'yarrive
- 1 noisette
- pas lvec cette pince car la perle est trop grosse (trop petite).
r cornichon
- r olive > lts verbalisent les rêussites et [es exptiquent: jesuisarrivéàpincercetteperleaveclapince,elle
- r coquilte d'escargot s'ouvre juste un peu plus que la grosseur de la perle et oprès Ço la serre.
-quetques *r,,,., o. roj,jXË Désignation
> Mettre tes objets réets sur [a tabte et inciter [es élèves à trouver [a fonction d'usage de chaque
pince. Une fois [eur usage trouvé, nommer les pinces.

Structuration

220
ATELIER DIRIGÉ
DE 10 À 15 ÉlÈvrs
ro à r5 minutes Observation - questionnement
> Que pouvez-vous me dire sur toutes les pinces que nous ovons utilisées?
Matêriel Elles ont toutes un endroit pour mettre les doigts, un endroit pour mettre I'objet.
* par élève:
- r feuitle > Montrer les branches des pinces et interroger les élèves à leur sulet.
-lCrayonapaprer > Et cela, comment I'oppelleriez-vous? Les bras.
* Pour le groupe: On pourrait oppeler celo les bras de lo pince, mois on préfère dire les bronches.
-les pinces de ['étape Combien de bronches ont chocune de ces pinces ? Elles o nt toutes deux branches.
précédente numérotées à ['aide de
Que pouvez-vous dire sur ces deux bronches ? Elles sont reliées.
go m m ettes
L'endroit oû elles sont reliées s'oppelle le pivot.
Consigne
> Répartir les étèves en deux groupes de manière à pouvoir échanger les dessins des deux groupes
Iors de l'êtape suivante.
> Choisissez une pince et dessinez-lo. Attention on doit lo reconnoître.
> Quond tout le monde ouro dessiné so pince, nous mélongerons les dessins et il foudro retrouver les
pinces qui ont été dessinées.
> Quond vous ovez terminé votre dessin, écrivez à I'arrière votre nom et le numéro de lo pince.

ATELIER DIRIGÉ
DE 10 À 15 ÉLÈvEs
5 à 10 minutes I nstailation
> Echanger Ies dessins de deux groupes et ins-
Matériel
- les dessins de l'étape
tatter Ies pinces correspondant aux dessins sur
précédente d'un autre groupe chaque table.
--mérotés à ['aide de gommettes
Consigne
> Positionnez les pinces sur leur dessin,
Vêrification
> Vérifier en retournant Ies dessins que les pinces
appariées aux dessins sont Ies bonnes.
Règles d'un bon dessin d'observation
ts Que les pinces aient été reconnues ou non,
faire verbaliser [e pourquoi de [a reconnais-
sance ou de la non-reconnaissance: on ne voit
pos les branches. On voit bien que Les bronches sont reliées ou milieu et qu'il y o une cuillère et une
fourchette pour attraper Lo salade... C'est trop petit. On ne voit pas la forme de l'endroit où on pince
I'objet. On peut confondre la pince à sucre et La pince à cornichons si on ne dessine pas bien le bout de
la pince,
Une fois l'ensemble des dessins vaIidés ou non, les dessins des é[èves du groupe sont
bués. Les élèves Ies amé[iorent au vu des remarques qu'its viennent de faire.

Les obiets Les objets mécaniques


ATELIER DIRIGÉ DE LANGAGE
DE4À6ÉlÈvrs
ro à r5 minutes Consigne
> Clossez les pinces.
Matériel
Les pinces des étapes Questionnement
précédentes
> Que veut dire closset? Regrouper.
- r appareil photo
> Regrouper n'importe comment? Non, il fout que dans choque groupe les pinces oient un point commun.
Propositions des élèves
> Quel classement peut-on foire ?
Les critères proposés peuvent être la matière de [a pince, [a grosseur des obiets pincés, la dimension
des pinces, [eur fonction (attraper, tenir, écraser, casser).
Laisser faire ces ctassements, [es prendre en photo puis inciter à trouver d'autres critères.

ATELIER DIRIGÉ
DE4À6Ér-Èves \§§
ro à r5 minutes Manipulations
> Présenter une pince à sucre sur laquelte des gommettes ont êté positionnées.
Matériel
* Pour z étèves: l'oi collé trois gommettes sur les branches de lo pince à sucre.
-r pirce à cor-ichons ou à:ucre Vous ollez pincer le morceau de sucre et le posser d'une boîte à l'outre en positionnont vos doigts
sur [aquet[e ont été cotlées 3 gom- d'obord sur lo gommette rouge, puis la orange, puis lo verte.
mettes: 1 gommette rouge près du > Les élèves manipulent.
pivot, l gommette orange au mitieu
de [a pince, l gommette verte au
bout des branches.
-zboltesàceufs
- 1 morceau de sucre
* Pour le groupe:
- les aul'es pinces

Questionnement et constat
> Que remarquez-vous? Quand on pince avec les doigts sur lo gommette verte, c'est plus focile de pincer
fort le sucre. En mettont les doigts sur la gommette rouge, on n'y arrive pas. Sur la gommette oronge,
on pince le sucre moins fort.
> Quelle est la ploce de lo gommette verte pot ropport ou pivot? Elle est loin du pivot.
> Constat: [a pince est ptus facile à maniputer si [es doigts sont [oin du pivot.
Elargissement
> Est-cevrai surtoutes les pinces?
> Vérification pour toutes les pinces.
Conclusion
. 9** A^ y,',", b^L ?r"
û^ 4""- y"ilL, ,,0
8""t,
nollt.e >e»
W ?-\," d,,
ryu"l

222
CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
5 à 10 minutes Questionnement
> Qu'ovons-nous opprîs sur les pinces ?
MatérieI Les différents éléments d'une pince: les deux
- r affiche
- r photocopie de la pince branches, le pivot, I'emplacement pour pincer
à cornichons (DVD-Rom) I'objet, l'emplacement pour tenir lo pince.
r feutre pour annoter [a pince > Comment pourroit-on écrire celo sur l'offiche pour
-les pinces des ateliers
que celo soit simple ô comprendre?
En foisant un dessin et en mettant les mots
dessus.
> Celo s'oppelle légenderun dessin.
> Et quond nous ovons trovoillé ovec lo pince à cor-
nichons? llfaut tenir lo pince loin du pivot.
> Démonstration si nécessaire par un étève.
Rédaction de I'affiche
> Sous ta dictée des êlèves, l'enseignant annote [a pince et écrit [a conclusion.

PROLONGEMENT

> ll est possible d'organiser une chasse aux pinces. Les pinces n'existent pas seulement dans
[a cuisine. Les outils sont souvent des pinces. Les paires de ciseaux ne sont que des pinces
qui coupent.
> ll est possibte de proposer aux étèves une cottection de pinces de toutes sortes.
> À chaque nouvette pince amenée par [es êtèves, observation de [a pince, réinvestissement
du vocabutaire et de Ia position idéale pour une utilisation efficace.

Les objets Les objets mécaniques


OUVRAGES AUTOUR DE LA CUIS!NE ET DE LA MÉGAN!QUE

Dons lo cuisine

@ 6à 6à @@
Dans [a cuisine Mon premier [ivre de cuisine J'apprends à cuisiner
Claudine Furlano O Zoom éditions . zooz . 3,9o € @ Le Batton t 2C.12 o 4,95€ Angela Will<es et Stephen Cartwright
@ Editions Usborne . 2oo8 . 9,7o €
Un imagier des ustensiles de [a cuisine. Quinze recettes itlustrêes en quatre étapes
de façon simpte. Trois niveaux de difficutté. Une quarantaine de recettes très bien
iltustrées. Un lexique des ustensites et du
vocabulaire, des astuces et des conseils.

- -,

q, §v @@ @
Marmitons en classe La machine de IVlichel La clinique des jouets
Nete Soors O Sedrap . 2613 o 55€ Dorothée de Monfreid Yuichi Kasano O L'école des loisirs , zotr o tz,lo€
Seize recettes originales pour permettre Le robot de Kenji est cassé. À ta ctinique
aux êtèves de se famitiariser avec la cuisine, lnvité à la fête d'anniversaire d'Atice, Michet des jouets, il va retrouver une seconde vie
les quantitês et les règtes d'hygiène. lui fabrique une machine extraordinaire. au milieu de nombreux autres jouets.

JEUX ET APPLICATION AUTOUR DES MÉCAruISMES

.,-r.tst
i:;s': {6à r;à
@@ @@
Lego Duplo Lego Duplo '.]:i:,:-: :'1.: i r,-.',--\.. : i :.. Geared for lpad
- .l :.--:.. -' I :.,::: - I :.
Mes premières machines La mécanique ,, --- Bryan Mitchet[
@ Lego Duplo. À partir de 129,95€ @ Lego Duplo . À partir de r55€ Un jeu pour dêcouvrir les prin- O Bryan l\4itchetl n 2,99€
Ce coffret permet d'exptorer Ce coffret permet de concevoir cipes de base de la transmission Une application pour réali-
des principes mécaniques de et réatiser des constructions où du mouvement par engrenages. ser virtuellement des trains
base tets que des engrenages, les principaux mécanismes de La boîte «Toolbox» intègre d'engrenages en dêplaçant les
des leviers, des pouties, des transmission et de transforma- une chaîne qui permet de roues dentées du bon diamètre.
roues et des axes tion de mouvement seront mis comprendre aussi les prln-
en ceuvre. cipes de [a transmission par
pi gno ns- ch ai ne.
Notions pour l'enseignant zz6
Trucs et astuces 227

Les gardiens de parking zz8


Les p'tits garagistes 234
Les constructeurs de voitures 46
Défi Le défi des constructeurs 240

Ouvrages et jeux autour des véhicules 242

Les notions abordées


. Le lexique de ta vciture
" Un mÉcenisrne de base: la roue
Nti sp r['nsei na

> Une roue comporte plusieurs parties.

Jante

> Une roue peut être montée de deux façons différentes.

Roue libre sur axe fixe Roue sotidaire de ['axe

À ta fabrication, ces deux montages imptiquent des diffi cuttés techniques différentes.
'
. Si les trous sont d'un diamètre plus grand que ['axe, les roues . Si les trous sont d'un diamètre ptus petit que I'axe, les
sont Iibres sur ['axe. lI faut Iimiter Ieur déplacement transversaI sont montées solidaires de ['axe, en force.
sur l'axe avec des perles, du scotch ou des pailles.

Ce qui peut poser probtèrne


> La notion de paraltétisme peut être difficite à visualiser et à verbaliser"

a:6
On peut utiliser tout objet circulaire.
.Pour les essieux, ['axe peut être un cure-dent, une pique à bro-
chette ou un touritton de deux ou trois mitlimètres de diamètre.
.Pour les roues, les bouchons en liège sont à éviter car leur
perçage est difficile. La solution la plus simple est les bouchons
plastiques. lts comportent presque tous en [eur centre une petite
bosse ou une zone plus foncée, traces de leur mode de fabrica-
tion. C'est un repère facile pour réaliser [e trou de passage de
['axe des roues. Le perçage se fait à l'aide d'une vrilte, d'un clou ou
d'une perceuse-visseuse.

Pour éviter cela, i[ est possible d'utiliser


deux bouchons que ['on emmanche
['un dans l'autre.
Cet emmanchement peut
se faire de trois façons.

Les deux bouchons


sont de diamètres
très différents.
Coller [e petit
à t'aide d'un pistotet
à colle (basse tem- -
pérature) à l'intérieur

On peut trouver
des roues toutes faites
chez Opitec.

Les obiets Les obiets roulants


LE5 OBJETS ROULAI{T5

UI
F
ul
o
o
UI
lrl
J

CLASSE ENTIERE
COIN REGROUPEMENT
10 à 15 minutes §iiu*ii*n dS:l**r**sl*
* Un nouveau coin garage est installé. ll est préférable que ce coin n'existe pas auparavant.
to!=tàiiel
Si le coin est déjà en ptace, mettre en scène ['arrivêe d'un nouveau lot de véhicutes.
Ë r cotlection de véhicutes
mlniaiures comportant : § Les nouveaux véhicutes sont présentés à t'ensemble de [a ctasse.
- do- . phir.lles de tourisme
-des véhicules de sport *=ss:j*§-sTs§-:
- des véhicules utiLitaires
- des bus ou minibus
s L'enseignant interroge sur [a nature des objets présentés: qu'est-ce que c'est?
- des camions Des voitures, des camions, des motos...
- des tracteurs
- des motos §er§*iisaii*-
-des trottinettes, des vétos
s L'enseignant dirige une discussion permettant de nommer correctement chacun des véhicutes et
§ Des véhicules de faire verbatiser [e fait que ce sont des jouets qui représentent de vraies voitures. ll introduit [e
de di[férentes matières :
- en bois lerme véhicule.
- en plastique
- en métal ie *sisr':+
-en tissu * Pour découvrir tous ces nouveoux véhicules, ollez jouer ou coin goroge.
- en carton
- en mousse
* Des véhicules récents et anciens

ATËLIER AUTOTIOME
DE3À4Ér-Èves
15 à 20 minutes S*r*uv*rie,l i§er':iruiat:**
> Pendant un momeni de découverte des jouets, moment préatabte indispensable au travai[, chaque
Matériel
étève manipule [es véhicules, les prend en mains, les fait router Iibrement.
la collection d'objets routants

228
(pà lanvier>1uin
> décembre
@ ""o,"rbre

ATELIER DIRIGÉ DE LANGAGE


DE4À6Êr-Èvrs
zo à 3o minutes
Consigne
> Vous ollez ronger les nouveaux véhicules dons le coin garage. ll fout que les véhicules que l'on vo
Matériel
la cotlection d'objets roulants mettre ensemble aient des points communs.

Propositions des élèves


> Chaque élève propose des ctassements différents: couteur, taitle, nombre de roues.
> Si aucun étève ne propose le classement par fonction (toisirs, sport, utilitaires) faire comparer une
voiture de sport avec une voiture utititaire. Utilise-t-on ces deux voitures de lo même façon?
> Si aucun étève ne propose [e classement par matêriaux, faire de même avec deux voitures
de matériaux différents. Ces deux véhicules sont-ils identiques?

Chaque classement est photographié en vue d'une affiche finale.

CLASSE ENTIERE
COIN REGROUPEMENT
10 à 15 minutes Affichage
> Les photographies des ctassements sont affichées au tabteau.
Matériel
- les photos des ctassements
Verbalisation
de ['étape précédente
- r affiche
> Les étèves renomment les différents classements ayant été trouvés.
> L'enseignant écrit sous ta photographie [e nom du ctassement.

Chsix du classement
> Les étèves choisissent [e ctassement qu'its souhaitent utiliser pour [e con ga rage.

Trace écrite

Les obiets Les objets roulants


=-::::
ATELIER DIRIGÉ Émpt + cLAssER DEs vÉHtcuLEs sELoN uN cRIÈRE PS.Ms
DE4À6Ét-Èves
r5 à zo minutes Présentation du matêriel
> Des barquettes avec une étiquette indiquant [e critère de classement des véhicules sont proposées
Matêriet (matérieI page 231 ou DVD-Rom).
des barquettes
::s étiquettes de ctassements > L'enseignant prend une carte-image de vêhicule (DVD-Rom et coffret) et demande à un étève de [a
r"téi'leI page 237 et DVD-Rom) décrire et de [a positionner dans Ia bonne barquette.
- cartes-images z5:
véhicules (DVD-Rom et coffret) Consigne
> Clossez ces photos de véhicules,

Ctassement
> Chaque étève prend une carte, nomme te véhicute et indique les différents critères possibles: c'esf
uncamion,ilohuitroues,ilsertàtronsporterdesonimoux. ll positionne [a carte dans [a barquette
qu'it pense être [a bonne. Les autres élèves peuvent ne pas être d'accord et proposer un autre
ctassement en argumentant.
D'AUTRES cRlrÈREs DE cLAssEMENT PEUVENT ÊTRE eruvtsncÉs.
- LE MoDE DE pRopuLstoN: MANUEL, A RESS6RT, À FRlcrloN, Érecrntque, RADIoGUIDÉ, rtLocutoÉ.
- LE RANGEMENT cHRoNoLoGreuE 5t LA coLLEcrloN coMPoRTE oEs vÉltcurrs ANclENs.

Validation
> L'enseignant vatide le ctassement du groupe.

ACTIVITÉ INDIVIDUELLE
r5 à zo minutes
Présentation de l'activité
fMatériel
- r photocopie par êlève > L'enseignant présente [e document étève.
(document pages 232 eI 233 > Découpe les imoges de véhicules et colle-les dons lo bonne cose.
ou DVD-Rom)

DIFFÉRENCIATION

> Dans tes étapes 4 et 5, te nombre de véhicules peut être adapté au niveau des étèves. lt est pos-
sibte de demander ptusieurs classements successifs pour les étèves les plus performants.

230
ÉreuerrEs DE cLASSEMENT Au choix selon le classement

Nombre de roues Utitisation: familiale, utititaire, urgence, tout terrain, sport, vacances

Époquer passé, présent, futur

S (B' Énergie: essence, électricité

Nombre de passagers: un passager, une famille, un groupe

Les obiets Les objets l.or1un15 li-§:§.


CHACUN SON PARKI NG
Classer les véhicules selon [e critère choisi.


Cotte les véhicules dans [e bon parking.
Niveau r (PS) Ne donner que z parkings. Y coller les logos du critère de classement choisi (z ou roues). Donner les g
4
images de véhicules correspondants.
Niveau z (Ms) Donner [es 4 parkings. Y co[[er les [ogos du critère de classement choisi G,2,3,4 ou + de roues).
Donner les ro images de véhicules correspondants.
Niveau 3 (MS performants) Donner tes 4 parkings. Y co[[er les [ogos du critère de classement selon ce qui
est transporté (transport d'un passager, transport d'une famitte, transport en commun, transport de marchandises).
Donner les rz images correspondantes.
iàa

l-rTr.l

LI

tT-r-r-Tt

--t L\-\

-' ll=;l

l
ISTES
ln ur en nommer chaque partie
IJJ
J

CLASSE ENTIERE
COIN REGROUPEMENT
10 minutes Situation déctenchante
> L'enseignant tit l'atbum La vieille guimbarde.

Questionnement
> Qu'est-ce qu'une guimborde ? Une vieille voiture.
> Quel est le premier élément de lo voiture qui tombe en ponne ? Une roue.
> Que se posse-t-il? La roue est crevée, elle se dégonfle.
> Ensuite, qu'arrive-t-il à lo voiture ? Le plancher casse.
> Dons une voiture, on dit plutôt un chôssis. Et oprès? C'est le réservoir qui tombe.
> À quoi sert le réservoir? À mettre I'essence.
Pourquoi doit-on mettre de I'essence dons lo voiture? Pour faire fonctionner le moteur.
Toutes les voitures fonctionnent-elles ovec de I'essence? Non, il y a des voitures électriques.
> Quelle partie de lo voiture tombe en ponne en dernier? Le moteur.
Lo vieille guimborde À quoi sert le moteur? ll fait tourner les roues.
Phy is Root et Jill Barton
O Kaléidoscope . 2ao7. 72,7a€ > Que foit-on quond une voiture tombe en ponne? On l'emmène chez le gorogiste.
> L'enseignant propose de jouer oux petits gorogistes pour comprendre comment est faite une voiture.

ACTIVITÉ INDIVIDUELLE
10 à 20 minutes
Consigne .. /
Matériel
> Dessine une voiture en essoyant de repiésenter
*
Par étève;
les porties les plus importantes.
- r [euilte
feutres ou crayons de couteur
Activité
> Chaque élève dessine une voiture. L'enseignant
légende [e dessin en interrogeant chaque étève.

ATELIER DIRIGÉ
DE4À6Ét-Èvrs
t5 à zo minutes Constation
> À t'aide des dessins faits [ors de t'étape pré-
Matériel
cédente, ['enseignant montre que [es é[éments
au moins une petite voiture
à démonter, plus si possibte indiqués par les êtèves ne sont pas les mêmes.

Questionnement
> Comment peut-on savoir quels sont les éléments
d'une voiture? En demondant à un vendeur de
voiture, en demandant à un garogiste, en regor-
dant dons une voiture.

Proposition du démontage
> I'oi Îci une petite voiture iouet qui comporte tous
les éléments importonts d'une vroie voiture.
Nous ollons la démonter et nommer toutes les
pièces démontées.

Démontage
> Les élèves à tour de rôte (ou l'enseignant si
l'utilisation du tournevis est trop complexe pour
tes élèves) démontent les différents étéments de
la petite voiture en [es nommant.
> La fonction de chaque élément peut aussi être
abordée.
Prendre une photo de chaque élément.

234
@@ septembre > juin

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
15 minutes Structuration des sonnaissances
> Une fois [e démontage réalisé, légender
Matériei
- iflustrations des éléments les différents éléments d'une voiture pour obtenir une
d'une voiture (DVD-Rom) affiche.
- des étiquettes pour Ia légende
(DVD-Ro m) Fossibilité de dictée à ['adutte
6h.0
> J)a b w ü u o:
l)n,
.0\yJt-[^,h.e.
frtrt]P)h,
,*"^;^.*
0^
.AnÀ,lÿ},.
d,et-n: e,>»lætt:x:,
o4nL,ta nann»,
I

UNE rRACE Écnrre NorvrourLrE peur Êrnr couçue À pARTtR DES


ÉrÉmerurs DE L'AFFtcHE. ELLE NE pARTtclpERA pAS À L'oBlEclF DE
LA sÉANcE MAts pouRRA FA RE L'oBlET D'uN TRAVATL DE RrLoN-
NAtssANcE DE L'tNr lAr L DES NoMS oes irÉull
t s tt
nrrÉneuce
À r'nrrrcur. Crttr nctrvrrÉ prur Êree L'oelEr o'uu ATELTER EN
AUTONOMIE

ATELIER DIRIGÉ DE LANGAGE


Érnee 5 NoMMER LEs DIFFÉRENTEs pARTlEs D'uNE votruRE
DE4À6ÉLÈves
15 minutes Memory des é[éments d'une voiture
> Le jeu se pratique comme un memory ctassique, mais chaque carte retournée doit être nommée
Matériet
- memory E: étéments par l'élève. lt s'agit d'associer ['tlustration à ta photo.
d'une voiture (DVD-Rom et coffret) > Les paires trouvées ne peuvent être gagnées que si ['étément est nommé correctement.

DIFFÉRENEIATION

> Le nombre de cartes du memory peut être différent selon [e niveau de [a ctasse: les éléments
principaux sont toujours présents mais les secondaires (rêtroviseurs, pare-brises, pare-chocs...)
peuvent être ou non entevés du leu.

Les obiets Les obiets routants


|n
F
ul
6
o
CONSTRUCTEURS DE VOITURES
t^ maquette d'objet roulant
lrl
J

CLASSE ENTIÈRE
COIN REGROUPEMENT
5 à ro minutes Présentation du projet
> L'enseignant propose de fabriquer des petites voitures.
Matêriel
- aucun
Questionnement
> Comment foire 7 Quels sont les éléments que nous ne devons pos oublier ?
Des roues, des essieux, une carrosserie, un chôssis, un moteur, un volant...

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ér-Èvrs
30 à 45 minutes Présentation du matériel et des outils
> L'enseignant présente le matérieI de récupération qu'iI met à la
fl{atrÈriel
disposition des élèves ainsi que les outits.
*' Matériet de récupération:
- boîtes diverses
- bouchons Règles de sécurité
- objets en plastique § Les bjets à percer ne doivent pas être tenus entre les mains, ;
-liège mai its doivent être soit scotchés avec du double face sur une I
- tourillons
-piques à brochette ptaque martyre en bois ou en ptastique soit enfoncés dans une
-pailtes grosse boute de pâte à modeler.
roues de chez Opitec ou autres
- perles eonsigne
* outits > À t'oide du motériel que vous voulez, construisez une voiture.
-aiguilte de piquage'
- scotch
Réalisation des êtèvcs
- cotle
- agrafeuse a. Les élèves vont se construire un véhicule avec ['aide de ['enseignant qui aidera au perçage des
- vritte boîtes en plastique ou en métal et à [a découpe des piques à brochette.
- clous
- marteau
- ctseaux
- SCte

CLASSE ENTIERE
COIN REGROUPEMENT
r5 à zo minutes Constations

nc le véhicule ne peut pas router.


> Sur d'autres, ce sont les essieux qui sont fixes. Si les roues tournent, ceta n'est pas grave mais
' souvent les essieux ne sont ni paratlètes ni à [a même hauteur du sot.

Træee é*rite
+ Une affiche est rêalisée. Etle tiste tout ce qu'iI faut respecter lors de la fabrication pour que le
véhicule puisse router.
. eo,-* \,rüe roti),e, u ?*u '"*t-. t*+ >"0,,^ der- ebùpuî) ?-" dnue,r,f
"'*» "oo;.r--
, ?^ c,ùL\,oh -dLto, Q*o ,* t o d^"wnL

,t , .t ;,Lt lh'c,^so,odenL 0"* , r,rcu"ru-, L^t»

236
(ô ianvier*luin

ATELIER DIRIGÉ
DE6À8Ér-Èves
zo à 3o minutes CHAqUE pRoBLÈME TECHNteuE FAtr L'oBlET o'ut nrrLreR otnrcÉ.
CnneuE ÉrÈve pARTtclpE À uru oes ATELIERs.
CHAQUE ATELIER sE TERMINE PAR LA RÉDACTIoN D,UNE AFFIcHE PER-
METTANT À L'rNsrMeLe ors ÉrÈves DE pouvotR nÉsouone rous LEs
pnosLÈrvlrs rEcHNteuES nrtcorutnÉs.
> Pour chaque atelier, [a démarche est [a suivante.
Rappel du problème
> Les é[èves verbatisent [e problème qu'il faut résoudre.
Recherche de solutions
> Propositions des élèves.
> Les étèves testent les sotutions proposées.
Choix *
> Le groupe choisit [a solution qui Iui semble la plus efficace.
Trace écrite
> Sous la dictée des élèves, ['enseignant rédige une affiche
permettant à tous les êlèves de mettre en æuvre [a solution
ch oisie.
Atelier r Atelier r
> Comment foire pour que les essieux soient porollèles
entre eux et perpendiculoires à lo longueur du chôssis ?
> Les êlèves diront bien droits. Traçage avec gabarit, calage
sur des rectangles de carton prédécoupés, calage avec des
boîtes d'attumettes...
Atelier z
> Comment foire pour percer les roues-bouchons bien ou centre ?
> Observer les bouchons et faire remarquer le point centraI
un peu ptus foncé, en pointe, dû au mode de fabrication
des bouchons.
Atelier 2
Atelier 3
> Comment faire pour que les roues soient à lo même hauteur?
Là encore, utitiser des gabarits de traçage ou de perçage.

Atelier l

ATELTER sennr-oinrcÉ
oE6À8ÉlÈvEs
30 à 45 minutes
> Avec [e support des affiches, ['enseignant interroge [es étèves sur [es êléments à respecter pour
Matériel que le véhicute route correctement. lI s'enquiert de [a mise en ceuvre des sotutions choisies.
* ldentique à celui de ['étape z
Consigne
> Construisez un nouveou vêhicule en corrigeont les erreurs gue vous ovez faites lo première fois.

Réalisations
> Chaque élève refait une voiture en corrigeant ses erreurs à t'aide des sotutions techniques trouvées.

Les obiets Les objets roulants ::::::.=


ATELIER DIRIGE ' Érnpr qBls RÉALrsATloN D'uN vÉHtcuLE EN sutvANT uNE FIcHE DE coNsrRucrloN M5'GS
30 à 45 minutes
Présentation
Matériel > L'enseignant amène une petite voiture en carton.
* Par élève:
- le matériel de [a fiche
de construction 3 Questionnement
t Pour le groupe: > Cette petite voiture respecte-t-elle toutes les règles gue nous ovons trouvées ?
- gabarits (DVD-Rom) Quelles sont les solutions techniques utÎlisées?
- les outits de [a fiche Les essieux sont libres et sont glissés à l'intêrieur d'une poille sous le chôssis, les 4 roues sont donc
de construction à lo même hauteur. Les poilles sont scotchées de part et d'autre d'un rectongle de carton, les essieux
- fiche de construction 3
(DVD-Rom et coffret) sont donc parallèles.

Présentation de ta feuille de fabrication


> En commentant tes photographies de ta feuille de fabrication, les étèves anticipent [es différentes
étapes de [a fabrication.

Réatisation
> Les étèves réatisent teur véhicute en suivant les différentes étapes des feuiltes de fabrication.
llenseignant est avec [e groupe qui réatise [e châssis. Les autres étèves, en autonomie, décorent Ia
carroSse fle.
> L'assemblage carrosserie et châssis doit se faire en atelier dirigé.

lL Esr posstBLE D'uflLtsER DEs pHorocoptEs DU GABARtT DE LA cARRossERlE.

238
@ mars'1uin

CLASSE ENTIÈRE
SALLE DE MOTRICITÉ
30 à 45 minutes Frésentation
> Maintenant que chacun a une voiture, I'enseignant propose la tenue d,une course.
Matériel
- les voitures fabriquées Qu estionnement
lors de l'étape 5 ou 5 bis
> Que nous faut-il foire pour orgoniser une course de voitures ?
ll nous fout une ligne de déport, une ligne d'orrivée, un drapeou de course, un trophée, une coupe.
> L'enseignant introduit les mots concurrents, courses éliminatoires, finale.
eou rse

ATELIER AUTONOME
PROLONGEMËFIT
4 À 6 Ér-Èvrs
10 à 15 minutes
Construction de véhicules en matériel modulaire
> Si la ctasse ou ['école possède du matériel de
Matér!el
- des Duplo techniques construction (type Lego, Meccano), iI est possibte
ou du matérieI de construire des véhicutes avec pour consigne de
de construction avec des roues retrouver tous les éléments d'une voiture.

Les obiets Les obiets roulants S§§


UI
ltJ
É
o
Concevoir un mode de propulsion sans contact

'r I z'
DÉCOUVR§R tE DÉFi (-)
10 à 15 minutes Situation déclenchante
> Maintenant que nous avons des petites voitures ie vous propose un défi: ilvofolloirquevotre
voiture roule sur ou moins deux mètres sons que vous ne lo touchiez,
r ficelle de la longueur du tabteau
> Expliquer [es mots non compris: défi, mètre, ou motns.
> Exptiquer que deux mètres correspondent à peu près à la longueur du tabteau et découper une
ficelte de cette [ongueur qui servira d'étalon de [a classe.

Questionnement
> Avez-vous compris le défi 7
Quels sont les mots que vous ne connoissez pas?
Défi, mètres.

Questions des élèves


> Peut-on lo pousser, la lancer, lui donner de l'élan ? Non, vous lo poserez sur lo ligne de déport et vous
devrez lo lôcher.
> A-t-on le droit de modifier notre voiture ? Oui, vous pouvez oiouter des éléments qui doivent être
faciles à trouver en closse ou à lo moison.
> A-t-on le droit d'utiliser d'outres choses en plus de la voiture? Oui, mois là encore il faut gue ce soient
des obiets lociles à trouver et monipulobles sans donger.

{sl{eEPïiü§,r s˧ §À§PssiT!§5 $Ë FÀÇü$i §N§!V!SܧLLE


30 à 45 minutes
RecueiI des hypothèses

Par élève:
> L'enseignant demande aux élèves s'ils ont des idées.
- r feuitte > Propositions diverses.
- 1 Crayon
Représentation des idées
> Dessinez-moi votre îdée.
> Les élèves dessinent. Une fois terminé, ['enseignant tégende [e dessin sous [a dictée de t'êlève.

1.! 6ù ha
JI "

ô
û a II oaa
i:,*,.-..1.

CüN§TITUT§SN $˧ §R§UP§§ S§ TR iL

15 à 20 minutes {rnstât*ti*:'is
s L'enseignant regroupe les desslns représentant des solutions proches: plan inclinê, souffler sur
Ia voiture avec ou sans aide de ventilateur ou autre, aimants, guidage par un fit, ballon, moteur,
- r styto
r feuilte té[écommande.

Èiir:rinali*n des solutie*s impossib{ss à réaliser


> Par la discussion, I'enseignant amène [es êtèves ayant imaginé des sotutions impossibtes ou trop
comptexes (moteur êtectrique, tétécommande...) à abandonner [eurs idées et à se rattier à un
groupe de solutions ptus réalistes.

fomm+nds du *etérlei nâeessairs ii lhaque group


> Chaque groupe constitué se met d'accord sur un dispositif. lI commande. en dictée à ['adulte, le
matériel nêcessaire à sa réatisation. Une même sotution peut être suivie par ptusieurs groupes.

â4$
FRÊSENTATIOI{ Du DÉFI

3o à 45 minutes !nsialtati*n
> Mise en ptace de ['espace permettant aux groupes de passer et de retever te dêfi
-l'étaton de la ctasse
-: voiture Fassage des grouües
- le matériel commandé § Chaque groupe passe et essaie de relever le défi.
Iors de L'étape précédente

Contrôle
> L'enseignant vérifie à t'aide du mètre étaton.

Questions
> L'enseignant et/ou les autres étèves demandent des exptications si nécessaire.

STRUCTTJRÀTIOii ET TRACE ËCR.ITE

15 minutes Bi{an
> Chaque groupe étant passé, les solutions trouvêes sont Iistées au tableau.
- des photos prises
lors de l'étape précédente Traee éerite
dp /:D r,Àt)æb h^rrÎ"Urt l"*]"",,rlouÀ, o,uornb.

"fj* r,"^J* =ni,b, nnt» thq b-,i,"1o 0- .*,f,-*


ttt
otratnL ca,rnrta;',æ 0.
"-.-^".,
,t , r*ÿ- ,l-r--,r- ,r-J n-&-nbp

9.,-,.- ,! b a*ar-'N-, A-W r--ÿ""


0"-
""^r,-^- "r,
A- B.'a*U***.l
TEXIQUE

Les obiets Les obiets roulants


OUVRAGES AUTOUR DES VÉHICULES

q itu re
§

§
§

(,

@ @@@ @
Ma voitLtre Vroum ! Vroum ! Les voitures
B.\,ron gaitcn lcl L'écoie des
icisirs.2oo2.11,20€ François Delebecque Aurélie Sarrazin, Didier Balicevlc et Robert Barborini
Sam présente sa voiture. Les iltustrations O l\4itan . 2014.11,9oe-
très graphiques et colorées de Byron Un imagier des moyens de locomotion. Une encyclopédie de l'automobite en quatre
Barton rendent cet album documentaire Chaque page présente un moyen de loco- chapitres: [a vie d'une voiture, sur [a route,
très vivant. motion sous [a forme d'une sithouette en les modètes de voitures, [es sports auto-
ombre chinoise. mobiles.

@@@ @@ @
La viei[[e guimbarde Mes p'tits Docs: Ies voitures Le garagiste
Phyltis Root et lill Barton 5téphanie LedJ et Didier Balit evic Pascaie de Bourgoing O Laliigram " 2c04 " 7,5o€
@ l(aleidoscope . zoot. tz,7o€ Une journée de la vie d'André [e garagiste.
It fait très chaud, papa emmène ses trois La vie d'une voiture itlustrée du bureau Toutes les facettes de ce mêtier sont abor-
enfants se rafraîchir au bord du lac à bord d'études à [a casse. Les différents usages dées: Ia réparation, ['entretlen, la vente.
d'une vieille guimbarde dont chaque été- des véhicutes sont abordés.
ment tombe en panne ['un après ['autre.

JEUX AUTOUR DES VÉHICULES

@ @@@ @@
Puzzle en bois à boutons Véhicules Magnéti'book - Bolides Puzzte vilie avec miniatures
@ Métissa & Doug Ref. r9o5r. À partir de 5,99€ O Janod ref. )05518 . À partir oe r5,99€ . P' partir de 35,1o€
O Sevi ref 8z6:4
Un puzzle à encastrement de huit pièces Un jeu individueI de cinquante magnets Un puzzte géant de cinquante-quatre pièces
en forme de différents véhicutes avec une pour reconstituer différents véhicules sur pour construire et animer un grand circuit
image sous chaque pièce. un décor aimanté à t'aide de dix-huit cartes avec miniatures en bois: huit véhicules,
servant de modèles. cinq panneaux de signatisation et cinq
pe rso n nages.
E

Notions pour ['enseignant 244


Trucs et astuces 245

Accrochez-vous ! 246
Les p'tits pêcheurs 250
Pôle position 253
,--iii lI avance tout seull 256

Ouvrages et jeux autour du magnétisme 258

Les notions abordées


" les propriétÉs des ainnants
. Les caractÉristiques des nnatêriaux
attirés par les ainnants
" Les pôles nragnétiques
. fattraction à distance
{

La'ai La puissance
> Un aimant est rro-magnétique. > Les aimants ont des puissances différentes. La force d'adhérence
d'un aimant dépend de [a surfacê'de contact, de son champ ma-
gnétique et de [a distance à taquelle it agit. Ptus un aimant est
gros, ptus iI est puissant.

L'aimantation
> Un objet contenant du fer, du nickel ou du cobalt peut être ai-
manté par contact avec un aimant.

Les propriétés des aimants La désaimantation


L'attraction > Un aimant peut se désaimanter sous l'effet de [a chaleur ou d'un
> Les aimants interagissent avec toute matière contenant du fer, ch oc.

du nickel ou du cobalt.
Quetles pièces de monnaie contiennent du fer
Les pô[es ou du nicke[?
> Les aimants sont formés de deux pôtes, appelés pôle sud et pôte > Les pièces de monnaie de t, z et 5 centimes contiennent de
nord. Les pôles de mêmes noms se repoussent. Les pôtes de l'acier et eltes sont donc attirêes par les aimants.
noms contraires s'attirent. > Les pièces de r et 2 euros contiennent de l'acier et du nickel et
sont donc attirées par les aimants.
> Les pièces de ro, zo et 5o centimes sont un altiage de cuivre, zinc
et atuminium. Eltes ne sont pas attirées par les aimants.
nord géographique
Pôtè sud Les caneftes et les aimanG
> Les canettes ne sont pas toutes dans le même attiage. En alumi-
nium, etles ne sont pas magnétisables.
> Pour savoir si une canette est magnétisable, te ptus simple est
d'essayer avec un aimant. Mais si vous vous posez [a question et
n'avez pas d'a à disposition, seules les canettes possédant
[e pictogramm seront attirées par les aimants.
11

> Une boussole est un aimant monté sur un axe. llaimant s'aligne
sur [e champ magnétique terrestre. Le pôte nord de [a boussole
est attiré par [e pôte sud du champ magnétique terrestre. Ce
pôte sud correspond au pô[e nord géographique et par souci de
simptification est appelé pôle nord magnétique.

e* qu§ s§*È sssss ËssbËè §


s Èas ü'ch:iatie a;.riiç;1.
s i'utli!saiicn cjes i+rn-'1ss::is-ii§c:.rçs,:-l:i ôii::i.ri eii:ie *l î'atii:"t.-u=,:ii i:+l *t;::i=æ,i*:. isi§eS.ùüfin:tt.ri:,it:ii:t:. ilir ei-:ai:i
:i:tie ,.:u ne criie ij-i, È11 i:-rgue è .l=i:.i]!i.

344
Les aimants vont se différencier par leur puissance et leur forme.

Ii'j"t ut*untt'

Les feuilles
&§tt magnétiques
so-us IaPPet- imprimables.
§'ao,n*."ialisés
-iation Les rubans
§- desuPerrnognet ou
ces Comment assembler magnétiques
Grr- sous ta marque NéodYme' un aimant à une autre matière ? adhésifs.
Jü ,i*ntt
ont une force d'attrac-
qu'en séParer Pour les aimants en plaque, utitiser l'adhésif
'- tl P,ittunte
llfn
est difficite et Peut double face. ll existe des ptaques adhésives.
deui
Pour les autres aimants, aucune solution ne
Drovoquer des Pincements,
sera satisfaisante: doubte face ou pistotet à
;;i; À réserver aux adul
colte chaude seront des solutions accessibtes
aux élèves mais iI faut savoir qu'e[les ne
tiendront pas dans [e temps.
C'est pour cette raison que [a réatisation
des cannes à pêche du jeu proposé dans la
séance les petits pêcheurs, les aimants utiti-
sés sont des aimants toriques assemblés par
un næud à [a ficetle de [a canne.

Pour alimenter un coin


objets magnêtiques
des .ietons de [oto ou bingo
magnêtiques avec ramasse Tous ces aimants
letons sont idéaux.
lts se trouvent au rayon petits peuvent s'acheter
jeux des grandes surfaces
ou sur lnternet.
en grande Gê,su
Autour de 4 €. chez Hema ou sur
le site Opitec.

Les obiets Les obiets magnétiques 245


t1
F
ul
É
ACCROCNEZ-VOUS!
o Découvrir que les aimants attirent
|n
ul
J

CLASSE ENTIÈRE ÉrlpE r DÉcRrRE ET NoMMER LA F'oN€TioN D'uN AIMANT


COIN REGROUPEMENT
5 à 10 minutes Questionnement
> Connoissez-vous cet obiet?
Matériel
> L'enseignant montre un aimant de [a classe ou un aimant de cuisine. C'est un oimont.
4 à 6 aimants de cuisine
>À quoi sert-il ? À décorer, à coller des feuilles sur le frigo, sur le tableau.
Les feuilles sont-elles vroiment collées? Non. Pourquoi ? Porce que quand on colle un obiet, on ne
peut pas le décoller. Avec un aimant on peut changer ce qu'on accroche sur le frigo.
> Donc, un oimont est un objet qui permet d'occrocher des feuilles sur un frigo, sur un tobleou.
Peut-il servir oÎlleurs? Les étèves énumèrent d'autres endroits.
> Comment sovoir si les oimonts peuventvroiment fixer les feuilles là où vous me dites? llfaut essayer.

DEMI-CLASSE
ÉrApr z mÉcruvntm LEs MATIÈRE§ ATTIRÉEs ou P{tôl PAR LES ÀlffiANTs
COIN REGROUPEMENT
t5 à 20 minutes
Consigne
> Je distribue à chocun un oimant et une feuilte. Vous devez trouver un endroit où vous pouvez occrocher
Matériet
* Par élève:
votre feuille ovec I'oimant. Vous n'avez pos le droit d'utilÎser le tableou. Quond vous ovez trouvé, vous
- 1 aimant le laissez en ploce et vous revenez vous osseoir.
- r feuilte
Chasse aux endroits possibles
> Les êlèves essaient de fixer ta feuitte en plusieurs endroits jusqu'à trouver un endroit sur [equel
l'aimant est attiré.

Bilan
> Chaque étève décrit les endroits qui n'ont pas fonctionné et l'endroit sur lequeI iI a pu fixer sa feuilte.
> Les interroger sur [es matières des objets.
) 1ur quelles motières ne fonctionne-t-il pos? Le bois, le verre, le plastique, le papier, le corton,
" la poterie, la moquette, le plôtre, le tissu...
> 1ur quelles motières fonctionne-t'il? Le métal, le fer.
À cr suor. Ln oÉsrctntror,r mÉtnr rsr ecceprÉr. 5r LE MoT FER EST ur LtsÉ, Le nrtErtn PUISQUE ScIENTIFIQUEMENT lL
EsT PLUS CORRECT
> On dit gue les oimonts sont ottirés por le fer mois pos por les outres motérioux.
> Puisque I'oimant fonctionne sur le tobleou, est-il en fer ? On ne soit pos. Oui, il est en fer mois les
tobleoux sont recouverts d'une peinture ou d'un film sur lequel on peut écrire.

Trace Écrite col{eetive


. Ur," or,,--Lo,rl @n?r^r" d*b?g.ild" hLn [o{rÀ U" J4"^ Apn ,oT i{I " û11
eÀr o'lttrh'e
0
Y'e
0
'
" ù
fl *"**oÀ orbi,r€Jno,h- u* Jaür*r matle,.e». d

tl pAssANT
PouR LE GRoupE pLUs
EN sEcoND, r'ncTlvtrÉ sERA RApIDE cAR rrs ÉrÈves AURoNT vu LEs EssAls DE LEURs
CAMARADEs. LA coNstGNE pEur Êtpe uoorrrÉe: TRouvEz DEs ENDRorrs otrrÉnetrs oe cEux rnouvÉs PAR LE PREMIER
GROUPE POUR ACCROCHER VOTRE FEUILLE.

246
(pà mars > juin

juin
@ ""pt"rore
+

ATELIER DIRIGÉE Érner 3 TRIER DEs oBJETS AVEc DEs ATMANTS


DE6À8ÉlÈvrs
ro à 15 minutes Présentation de I'atelier et des pictogrammes
> Sur lo toble, j'ai disposé une série d'obiets. Vous ollez chocun en choisir deux: un qui sera attirê por un
tutèifi:*l aimont et un outre qui ne le sero pos. Vous plocez celui qui est ottiré por un oimont dons lo borquette
-1 aimant en Ll
- z barquet[es avec le pictogromme oimont et I'outre dons celle ovec le pictogramme aimant borré.
-pictogrammes aimant > Expliquer le pictogramme aimant en faisant circuter un aimant en U et en le positionnant sur [e
et aimant barré (DVD-Rom) tableau par exempte pour montrer que c'est bien un aimant. Exptiquer que c'est souvent cet aimant
§ Au rnoins ro objets métalliqtes: qui est choisi pour reprêsenter [es aimants car iI est facilement reconnaissabte.
-clou, vis, écrou
-punaise, épingte
- trombone Hypothèses
-boîte métatlique > Les étèves choisissent deux objets et [es ptacent dans [a bonne barquette. lts justifient [eurs choix.
- petite voiture métatlique
- paire de ciseaux métatlique
-règte métatlique
- cuillère métatIique
-capsute métallique
- fourchette
- attache-parisierne
- bolte de conserve
- cannette
- pièces de monnaie

§ Au moins to obiets
non méralliq.les:
- bouchons en plastique de
diftérentes tailtes et couteurs
-bouchon de liège Vérification des hypothèses
-leuille de papier
- feuille de carton
> Chocun d'entre vous o foît des hypothèses. Vous pensez que I'obiet que vous ovez plocé dons la
- carré de coton borquette ovec le pictogromme oimont sera attiré par I'aimant et l'outre non. Vous ollez vérifier vos
- morceau de tissu hypothèses ovec un oimont,
- morceau d'éponge
> Distribution de différentes sortes d'aimants. Vérification de [eurs hypothèses par [es ê[èves.
- cuitlère en bois
-cuiilère en plastique
- fourchette en ptastique
- règle en bois
-règle en plastique
- verre
- cannette
-pièces de nonnaie

Bilan
> Les oblets sont regroupés dans deux barquettes selon qu'its ont ou pas été attirés par les aimants.
> Vos hypothèses étoient-elles iustes ? Vous êtes-vous trompé sur un obiet ? Pourquoi ? Je ne connois-
sais pos cette motière, je croyois que c'étoit du fer.

Verbalisation
> Faire verbatiser à nouveau que [es oblets en fer sont attirés par les aimants et que toutes les
autres matières (bois, verre, tissu, cuir, papier, pâte à modeter...) ne sont pas attirées.

Les obiets Les objets magnétiques


D EM I -CLASSE i--i:ll§ ii i-§§§- è ** iÈ-:t Ps . MS
COIN REGROUPEMENT
10 à 15 minutes Présentation du ieu
> Dans les cerceaux, positionner soit des poissons rêatisés dans différents matériaux (trucsetas-
rÈ1s:ët i*l tuces page fii, soit des obiets divers dans différents matériaux.
- 1 cerceau pour 4 étèves
> le vois distribuer à chocun d'entre vous une conne à pêche. Décrivez-moi cette conne à pêche. ll y o un
§ Dans chaque cerceau: bôton, une ficelle et un aimont. On dÎt une boguette plutôt qu'un bôton.
au moins 16 objets ou poissons
métatliques > Distribuer les cannes à pêche.
-au moins 8 objets ou poissons > Chocun d'entre vous o une conne à pêche mognétique. Je vous demonde de pêcher le plus de poissons/
non métattiques
objets possÎbtes ovec votre canne. Choque poisson/obiet pêché vous roppofte un point.
Le gognont sera celui qui aura le plus grond nombre de points.

Pêche
> S'its ont bien compris le fait qu'un aimant n'attire que des objets métattiques, [es élèves devraient
n'essayer de pêcher que les obiets métatliques

Décompte des points


> Chaque étève dêcompte ses points pour savoir qui a gagné.
> Discussion permettant un travaiI de numération et sur [a notion de plus grand que.
> Comment ovez-vous foit? Comme les aimants n'attirent que le fer, on a d'abord essayé les obiets en fer.

ACTIVITÉ INDIVIDUELLE
10 à 15 minutes
ir:r:S:S*§
§sii:r;si
È > Découpe puis colle sur I'oimont les objets qui sont ottirés. Colle dons le ponier ceux qui ne sont pos
Par élève:
- 1 photocopie (document ottirés por I'oimont.
page 249 ou DVD-Rom) PouR LEs PS, res trrusrnnrtoNS PEUVENT ÊTRE PRÉDÉcouPEES
- 1 paire de ciseaux
- cotte

PRûL§ruGEitlET.IT

> Durant Ia séquence, it est possibte de mettre en place un coin sciences magnêtisme avec [e maté-
rieI suivant: une boîte métattique ou non contenant des aimants et des petits objets métalliques
ou non. Mettre quetques bouteittes d'eau avec à ['intérieur de petits obiets de différentes matières
(métaltiques, plastiques, bois...) Ces bouteilles devront être fermées hermétiquement avec un ad-
hésif. Les étèves pourront s'amuser à attirer Ies êléments métatliques au travers de [a bouteitle.

248
CLASSER LES OBJETS SELON LE CRITÈRE DU MAGNÉTISME.


ATTIRE OU NON ?
Découpe puïs colle sur ['aimant [es objets qui sont attirés.
Co[[e dans [e panier ceux qui ne sont pas attirés par ['aimant.

E P ?
I
tn
F
lrJ
É
o
EURS
ut t le principe du magnétisme
lrl
J

CLASSE ENTIERE Étnpe r sÉeRrRE [-tN isus§


COIN REGROUPEMENT
20 à25 minutes UN IEU DE pÊcHE MAGNÉTIQUE n ÉrÉ pnoposÉ LA sEl\4AlNE pnÉcÉoeNlr À L'AccuElL'

\§:siS:isi Questionnement
- r jeu de pêche magnétique > llenseignant montre [e ieu de pêche.
du commerce > Comment ioue-t-on à ce nouveou ieu ? ll y o des poissons et des cannes à pêche. ll faut ottraper les
- l aimant en U
-1 barquette poissons avec une canne à Pêche.
- r pictogramme aimant > Comment lo conne à pêche permet-elle d'ottroper les poissons ? ll y a un truc noir ou bout de la conne à
(DVD-Rom) pêche qui colle à l'æil du Poisson.
- 1 gommette ou
r disque en plastique de la couleur > Le poisson est-il vroiment collé à lo conne ? Non. Pourquoi ? Porce que quond on colle un obiet on ne
de L'éLément métaLlique peut pos le décoller. Là, on peut détacher le poisson de lo conne.
des Poisso^s > On dit dans ce cos que l'élément noir ottire l'æil du poisson.
ÈDispersés dans [a classe: > Connoissez-vous d'autres objets qui fonctionnent de lo même foçon ? Oui, les oimants du tobleau.
- des clous
- des trombones u,Évoque LES ArMANrs DU TABLEAU, FArRE EN soRrE QU'uNE cANNE DU IEU EN LA MANTPULANT sE FrxE
- des attaches parisienres :ilï:ili:,".
-des épingles
- des couverts métattiques > eue se passe-t-il dans le jeu de pêche ? ll y o ou bout de lo canne un oimant qui attire les poissons.
- des boltes métatliques > Quelle portie des poissons est ottirée por I'aimont de lo canne à pêche ? L'reil.
- des agrates
-des vis > Qu'a de spêcial cet æil? tl est rond, il est doré ou orgenté.
- des écrous Les étèves décrivent ta partie métattique par sa forme et sa couteur. Sa matière n'est pas citêe.
- des petites voitures métatliques > Tout ce qui est rond et doré est attiré par les oimonts?
- des ctés
- des ciseaux Faire ta démonstration du contraire avec une gommette dorée par exempte.
> Pour trouver pourguoi l'@il est ottiré par les oimonts, ie vous propose un ieu.

Chasse aux obiets qui sont attirés par les aimants


> le vous distribue à chacun un aimont. Essoyez de romener un obiet ovec cet oimant, sans toucher I'obiet.
> par petits groupes, les élèves se dispersent à [a recherche d'objets attirés par les aimants.

Bitan
> posez tous les obiets gue vous ovez ramenés dons lo borquette avec le dessin de l'oimant,
> Expliquer en montrant un aimant en U, que c'est cet aimant qui est choisi pour représenter les
aimants car sa forme est reconnaissabte.
> Quel est le point commun de tous ces obiets? lls sont en fer, métat.
AccEpTER LEs DEUX TERMES, MAts uflLtsER DE pnÉrÉneruce LE Mor FER QUI Esr ScIENTIFIQUEMENT LE PLUs coRREcr

> Que peut-on dire desyeux des poissonsT lts sont en fer.

CLASSE ENTIÈRE MS.Gs


Étnpe z ilÉeouvntn LE PRûIËT
COIN REGROUPEMENT
5à ro minutes
Lancement du projet

1§=t+T:ri
> Nous ollons réoliser des ieux de pêche. Chocun d'entre vous ouro son ieu.
§'
Pour la ctasse: > Que va-t-on devoir fabriquer? Des poissons, des connes, une boîte pour tout ronger.
-r leu fabriqué par I'enseignant > L'enseignant montre les fiches de construction et un exemplaire du jeu sans fer sur les poissons.
sans [er sur les poissons
-fiches de construction 4 et 5 > Deux élèves instaltent le jeu et essaient de pêcher les poissons.
(DVD-Rom et coffret) > Pourquoi n'y orrivent-ils pos? Les poissons n'ont pos d'yeux en fer.
§ Par étève:
- 1 tirage de la planche
des poissons à décorer (DVD-Rom)

250
@ lanvier*1u n

@ ""o,"rore>jun

ATELIER DIRIGÉ Étnee 3 FABRIQIJER LA EoîTË nu lgu


DE6À8Ér-Èvrs
zo à 3o minutes i-.*;ii:l'* $r, is *ei:* $* :::.:=sÈr*:ii*r:
> Les étèves décodent Ies iltustrations des différentes êtapes avec démonstration de ['enseignant.
ù§*t::ri+i
: PouR LE pLrAGE, FArRE TRAVATLLER res ÉrÈvEs EN BrNôME. UN ÉLÈvE ttrltt Ln nÈGLe, LE sEcoND TRACE LA LrGNE DE
Par élève:
PLIAGE AVEC LE PtIO R.
- le tirage du [ond et du couvercle
de la boîte (DVD-Rom) :" Bien indiquer qu'iI faut décorer avant de monter [a boîte.
- 1 paire de ci5eaJx
- des feutres ou crayons de couleur
* Pour vous aider, vous pouvez regorder la boîte terminée.
- r
règle
- r ptioir or r sty[o à bilLe usagé
- adhésif ou colte ou agrafeuse
selon la sotution choisie
§Pour le groupe:
- r boîte modèle
- fiche de construction 4
(DVD-Rom et coffret)

ATELIER DIRIGÉ
Érnee 3 Brs FAsRrquËR i-§s eANNËs À pÊcmu
DE6À8ÉrÈvrs
15 à 20 minutes Lecturc dc i* ÿi;he d* e*:-:stru*iirr-:
s Les élèves dêcodent Ies illustrations des différentes étapes avec démonstration de l'enseignant.
tuisiri:is i
§ Par étève: fÉTAPE UN PEU CoMPLEXE EST L,ENFILAGE DE LA BAGUETTE DANS LA PAILLE AVEC LA FLCELLE EN DOUBLE
-r paille
s- Indiquer aux élèves que c'est normal que ce soit un peu difficite pour que te montage tienne bien.
-2x4o centimètres de ficelLe
-2 baguettes
2 aimants
x- Pour le groupe:
- fiche de construction 5
(DVD-Rom et coffret)

SI LES ÉLÈVEs
NE SAVENT PAs FAlRE DE NGUD, IL FAUDRA QUE L,ENSEIGNANT LEs FASSE oU QU,UN ATEL ER D,APPRENT]S
SAGE DES NGUDS SOIT MIS EN PLACE A UN AUTRE MOMENT

Les obiets Les objets magnétiques


I

ATELIER DIRIGÉ
DE4À6ÉlÈvrs
zo à 3o minutes LES potssoNS pEUVENT ÊTRE oÉconÉs pr oÉcoupÉs EN AUToNoMtE nvnut cette Étepe.

Ssi§tis{ §appsi §s s:i**l§s."*


§ Pour Ie groupe: > Que monque-t-il à nos poissons pour pouvoit être pêchés ? D u fe r.
des prototypes de poissons déjà
découpés §rr-sii §ss -**i-ii**s
- ro aiguilles
- ro trombones * Avez-vous des idées pour ajouter du fer sur notre poisson ?
- 10 attaches parisiennes Si les élèves n'ont pas d'idêe, leur rappeler [a chasse aux obiets qui sont attirés par Ies aimants.
- ro rondeltes en fer
-de t'adhésif > Laisser Ies élèves proposer des solutions qui pourront être:
- 3 à 4aiguiltes de piquage - scotcher un trombone, une rondelle, une aiguille ou un clou sous le poisson,
ou ctous - faire deux poissons, les coller I'un contre l'0utre en cachant un trombone entre les deux,
- 3 à 4 sandwichs de carton
-colte - mettre une ottoche porisienne à lo pLace de l'æil.
* Par étève:
- 1 rectangle de papie' cartonné ÿi_*iùiiis§_i
par porSson s Les élèves réalisent les sotutions qu'its ont proposées.
- r
paire de ciseaux
- des feutres ou des crayons PEUT sE posER rr pnoerÈI\^ e DU pERÇAGE pouR iitETTRE L'ATTACHE pARtstENNE. PRoposER L'urLrsATroN DE L'ATGUTLLE DE
de couteur