Vous êtes sur la page 1sur 16

L’ A C T U A L I T É A U Q U O T I D I E N

CONGO

200 FCFA N°4120- M E R C R E D I 10 N OV E M B R E 2021


www.adiac-congo.com

FOOTBALL

Le Centre technique d’Ignié


bientôt opérationnel À l’issue d’une visite du
chantier du Centre tech-
nique d’Ignié, la Fédération
congolaise de football a salué
l’état d’avancement des tra-
vaux avec la pose, sous peu,
des pelouses synthétiques.
L’entreprise en charge du
projet financé par la Fédéra-
tion internationale de foot-
ball association s’est fixée
jusqu’au 20 décembre pro-
chain pour finaliser les tra-
vaux. « D’ici trois semaines,
vous allez marcher sur la
pelouse, à condition que
le climat soit favorable »,
a indiqué le chef de projet,
Franclin Ngwese Ngabé.
Page 16

Jean Guy Blaise Mayolas


visitant le chantier du Centre
technique d’Ignié/Adiac

MINES OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC URBAIN


De nouveaux projets miniers La mairie de Brazzaville
à développer dans le Kouilou apostrophée
L’Assemblée nationale a adopté, potasse et de phosphate dans le hauteur du village Mboukoumas-
le 8 novembre à Brazzaville, deux département du Kouilou, entre le si. Le second, quant à lui, porte
projets de loi portant approbation gouvernement et les sociétés pri- sur un gisement de phosphate
de la convention d’exploitation vées. Le premier projet concerne basé dans le district de Hinda.
conjointe de deux gisements de le gisement de potasse situé à Page 3

LITTÉRATURE
Un concours dédié à la promotion
Les deux parties pendant la réunion/DR
du livre « Tous les enfants dispersés » Les bureaux du Sénat et du paux de transport en commun
L’Association culture Elongo organise, en partenariat avec l’Agence Conseil départemental et muni- et les difficultés financières de
d’information d’Afrique centrale et l’Organisation internationale cipal de Brazzaville ont échan- la municipalité ont également
de la francophonie, un concours du livre pour promouvoir en mi- gé, le 9 novembre, sur les pro- été évoquées au cours de cette
lieu scolaire et universitaire le roman « Tous les enfants disper- blèmes auxquels la capitale rencontre.
sés » de Beata Umubyeyi Mairesse, lauréate du Prix littéraire des congolaise est confrontée, no- Page 2
5 continents 2020. Ce concours concerne cinq établissements de tamment l’occupation du do-
Brazzaville, à savoir les lycées de la Révolution, Nganga-Edouard, maine public urbain, le manque EDITORIAL
Savorgnan-de-Brazza, Joseph-Chaminade et la Faculté des lettres, de cimetière municipal et l’ac-
arts et sciences humaines de l’Université Marien-Ngouabi. cès à la morgue de l’hôpital
mère-enfant Blanche-Gomes. Effrayant !
Page 9 La surcharge des bus munici- Page 2
2 | POLITIQUE L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E N°4120 - mercredi 10 novembre 2021

DOMAINE PUBLIC
ÉDITORIAL
Le Sénat interpelle la mairie de Brazzaville
Effrayant ! sur l’occupation des espaces protégés
L’occupation des espaces publics protégés dans la ville ; l’absence d’un

C
e que l’Histoire retiendra du temps présent est cimetière municipal ; la surcharge des bus municipaux et le problème de
bien le fait que les grandes puissances de la
l’entrée de la morgue de l’hôpital mère-enfant ainsi que d’autres sujets ont
planète, au lieu de s’accorder pour lutter contre
le dérèglement climatique, contre la pandémie de
fait l’objet de discussions, le 9 novembre, entre les bureaux du Sénat et du
Covid-19, contre la pauvreté qui frappe de nombreux
Conseil départemental et municipal de Brazzaville.
peuples du Tiers-monde, le fait donc que ces grandes
puissances dépensent des sommes de plus en plus
pharamineuses pour renforcer leur armement, se défier
ouvertement, prendre le contrôle de régions entières
de la planète, bref courir le risque de nous faire plonger
dans une nouvelle guerre mondiale.
Exposée de façon terrifiante par le romancier britannique
Ken Follett dans son dernier livre « Pour rien au monde »,
que viennent de publier en France les Editions Robert
Laffont, la mécanique infernale d’une troisième guerre
mondiale provoquée par l’inconscience des Grands de ce
monde est décrite de façon accablante en quelque sept Les deux parties pendant la réunion/DR
cent soixante-quinze pages. Elle repose très exactement, Après avoir planté le décor de té de ciment installée au stade domaine public confondent le
très précisément sur ce que nous vivons aujourd’hui, à la séance de travail, le président Alphonse-Massamba-Débat, le domaine public de l’Etat des voi-
savoir la détérioration des relations entre la Chine, les de la chambre haute du Parle- maire de Brazzaville s’est engagé ries qui reviennent de droit à la
Etats-Unis, la Russie, l’Europe que gèrent des gouvernants ment, Pierre Ngolo, a passé la à aller s’enquérir de la situation. mairie », a dénoncé Dieudonné
parole au deuxième secrétaire Quant au stade Marchand qui ap- Bantsimba.
qui ne perçoivent visiblement pas les dangers que leur
de l’institution, Joseph Yedikissa partient à la mairie, il a indiqué Parlant de la surcharge dans les
compétition fait courir à l’humanité tout entière. Dadhié, qui a épinglé quelques que c’est l’entreprise chinoise bus STPU, le maire a déclaré
Exactement comme cela s’est produit par deux fois durant sites qui sont actuellement illé- qui a construit le nouveau siège que les chauffeurs étaient prêts
galement occupés. Il s’agit, entre du Parlement qui y est installée à respecter, malheureusement
le siècle précédent, provoquant la mort de centaines de
autres, des abords du stade Al- après avoir signé un contrat avec ils subissent la pression des usa-
millions d’êtres humains, la destruction de multiples phonse-Massamba-Débat, du les Grands travaux. gers. « Nous avons demandé à
grandes cités en Europe, en Asie et ailleurs, avant de stade Marchand, de l’espace Hu- Pour l’école Nkéoua-Joseph à la police d’appliquer la loi, ces
s’achever sur les drames épouvantables d’Hiroshima et de gos, du terrain de jeu de l’école Bacongo, c’est l’Agence française bus depuis quelques jours sont
Nagasaki que dévastèrent les armes nucléaires dont les Nkéoua-Joseph, du jardin de la de développement qui a signé un arrêtés et mis en fourrière pour
Etats-Unis venaient tout juste de se doter. Exactement Case de Gaulle, de la voie d’accès contrat avec la mairie pour y ins- payer les pénalités. Depuis un
aussi comme cela se produira de nouveau dans les au pont 15-août et la Corniche. taller les aires de transit des or- moment, ils essaient de respec-
décennies à venir si la raison ne l’emporte pas enfin sur « Les risques d’érosions sont là, dures ménagères. Un projet que ter. Nous sommes en train de
l’instinct destructeur qui inspire l’animal humain depuis le champ de vision sur le fleuve les deux parties entendent de re- travailler pour diminuer la sur-
son émergence sur la Terre où nous vivons. Congo et la ville de Kinshasa est lancer sous peu. Quant à l’occu- charge dans les bus », a-t-il assuré.
fortement brouillé. Nous obser- pation d’autres espaces, le maire Selon lui, le vrai problème est que
Si les peuples du Tiers-monde, nous-mêmes donc, ne se vons qu’il y a une tendance à la de Brazzaville accuse certains le nombre de bus a considérable-
mobilisent pas à temps pour faire comprendre aux Grands dégradation des espaces devant ministères à l’instar de celui en ment baissé. En effet, sur les 120
de ce temps que leur comportement est à tous égards permettre aux Brazzavillois de charge du Domaine public. Il re- bus au départ, il n’en reste que
se détendre et de se divertir… », connaît l’occupation anarchique 73 qui fonctionnent. La solution
suicidaire, ils en paieront lourdement les conséquences.
a souligné le deuxième secrétaire qui existe entre la Case de Gaulle pourrait être réglée par l’arrivée
Prions pour qu’ils le disent clairement lors du Forum sur du Sénat. et le pont du Djoué. de près de 200 bus de la coopéra-
la paix qui se tiendra à Paris, du 11 au 13 novembre, et qui Intervenant à son tour, le pré- « Nous avons aussi un problème tion indienne qui sont bloqués à
réunira de nombreux gouvernants, au nombre desquels sident du Conseil départemen- avec certains ministres qui cause de la pandémie de covid-19.
figurera en bonne place notre propre président, Denis tal et municipal de Brazzaville, confondent l’espace municipal Les deux parties ont, par ailleurs,
Sassou NGuesso. Dieudonné Bantsimba, a indiqué à celui de l’Etat. Quand nous évoqué les difficultés auxquelles
que la mairie vient d’engager vérifions, ces documents ne sont le Conseil départemental et mu-
une opération de déguerpisse- pas signés de nous. Il y a beau- nicipal de Brazzaville est confron-
Les Dépêches de Brazzaville ment des occupants de l’espace coup d’espaces comme cela dans té.
public. S’agissant de la socié- la ville. Souvent nos amis du Parfait Wilfried Douniama

LES DÉPÊCHES DE BRAZZAVILLE service), Lopelle Mboussa Gassia, Gloria Imelda Distribution et vente : Jean Lesly Goga Administration des ventes: Marina Zodialho, République du Congo
Losselé Bureau de Kinshasa : 4, avenue du Port - Sylvie Addhas Tél. : (+242) 05 629 1317
Les Dépêches de Brazzaville sont une Service Afrique/Monde : Yvette Reine Nzaba Immeuble Forescom commune de Kinshasa eMail : imp-bc@adiac-congo.com
publication de l’Agence d’Information d’Afrique (cheffe de service), Josiane Mambou Loukoula, Gombé/Kinshasa - RDC - /Tél. (+243) 015 166 200 Commercial Brazzaville : Erhiade Gankama
centrale (ADIAC) Rock Ngassakys Commercial Pointe-Noire : Mélaine Eta Anto INFORMATIQUE
Site Internet : www.brazzaville-adiac.com Service Culture et arts : Bruno Okokana (chef MAQUETTE Chef de service diffusion de Brazzaville : Directeur adjoint : Abdoul Kader Kouyate
de service), Rosalie Bindika, Merveille Jessica Atipo Eudes Banzouzi (Chef de service) Guylin Ngossima Narcisse Ofoulou Tsamaka (chef de service),
DIRECTION Service Sport : James Golden Eloué (chef de PAO Diffusion Brazzaville : Brice Tsébé, Darel Ongara, Myck Mienet Mehdi, Mbenguet
service), Rude Ngoma Cyriaque Brice Zoba (Chef de service) Irin Maouakani, Christian Nzoulani Okandzé
Directeur de la publication : Mesmin Boussa, Stanislas Okassou, Diffusion Pointe-Noire : Bob Sorel Moumbelé
Jean-Paul Pigasse LES DÉPÊCHES DU BASSIN DU CONGO : Jeff Tamaff, Toussaint Edgard Ibara. Ngono /Tél. : (+242) 06 895 06 64 LIBRAIRIE BRAZZAVILLE
Secrétariat : Raïssa Angombo Rédacteur en chef délégué : Quentin Loubou Directrice : Lydie Pongault
Durly Emilia Gankama (Cheffe de service) INTERNATIONAL TRAVAUX ET PROJETS Émilie Moundako Éyala (chef de service),
RÉDACTIONS Directrice : Bénédicte de Capèle Directeur : Gérard Ebami Sala Eustel Chrispain Stevy Oba,
Directeur des rédactions : Émile Gankama RÉDACTION DE POINTE-NOIRE Adjoint à la direction : Christian Balende Nely Carole Biantomba, Epiphanie Mozali
Assistante : Leslie Kanga Rédacteur en chef : Faustin Akono Rédaction : Camille Delourme, Noël Ndong, INTENDANCE Adresse : 84, bd Denis-Sassou-N’Guesso,
Photothèque : Sandra Ignamout Lucie Prisca Condhet N’Zinga, Hervé Brice Marie-Alfred Ngoma, Lucien Mpama, Coordonnateur général:Rachyd Badila immeuble Les Manguiers (Mpila), Brazzaville -
Mampouya, Charlem Léa Legnoki, Dani Ndungidi. Coordonnateur adjoint chargé du suivi des République du Congo
Secrétaire général des rédactions : Prosper Mabonzo, Séverin Ibara services généraux: Jules César Olebi
Gerry Gérard Mangondo Commercial : Mélaine Eta ADMINISTRATION ET FINANCES Chef de section Electricité et froid: Siméon GALERIE CONGO BRAZZAVILLE
Secrétaire des rédactions : Clotilde Ibara Bureau de Pointe-Noire : Av. Germain Bikoumat : Directrice : Lydie Pongault Ntsayouolo Directrice : Lydie Pongault
Rewriting : Arnaud Bienvenu Zodialo, Norbert Immeuble Les Palmiers (à côté de la Secrétariat : Armelle Mounzeo Chef de section Transport: Jean Bruno Ndokagna Chef de service : Maurin Jonathan Mobassi.
Biembedi, François Ansi Radio-Congo Pointe-Noire). Adjoint à la directrice : Abira Kiobi Astrid Balimba, Magloire Nzonzi B.
Tél. (+242) 06 963 31 34 Suivi des fournisseurs : DIRECTION TECHNIQUE
RÉDACTION DE BRAZZAVILLE Comptabilisation des ventes, suivi des annonces (INFORMATIQUE ET IMPRIMERIE) ADIAC
Rédacteur en chef : Guy-Gervais Kitina, RÉDACTION DE KINSHASA : Wilson Gakosso Directeur : Emmanuel Mbengué Agence d’Information d’Afrique centrale
Rédacteurs en chef délégués : Directeur de l’Agence : Ange Pongault Personnel et paie : Assistante : Dina Dorcas Tsoumou www.lesdepechesdebrazzaville.com
Roger Ngombé, Christian Brice Elion Chef d’agence : Nana Londole Stocks : Arcade Bikondi Directeur adjoint : Guillaume Pigasse Siège social : 84, bd Denis-Sassou-N’Guesso,
Grand-reporter : Nestor N’Gampoula, Rédacteur en chef : Jules Tambwe ItagaliCoor- Caisse principale : Sorrelle Oba Assistante : Marlaine Angombo immeuble Les Manguiers (Mpila), Brazzaville,
Service Société : Rominique Nerplat Makaya donnateur : Alain Diasso IMPRIMERIE République du Congo
(chef de service) Guillaume Ondzé, Fortuné Économie : Laurent Essolomwa, PUBLICITÉ ET DIFFUSION Gestion des ressources humaines : Martial Tél.: (+242) 06 895 06 64
Ibara, Lydie Gisèle Oko Société : Lucien Dianzenza, Aline Nzuzi Coordinatrice, Relations publiques : Mombongo Email : regie@lesdepechesdebrazzaville.fr
Service Politique : Parfait Wilfried Douniama Culture: Nioni Masela Mildred Moukenga Chef de service prépresse : Eudes Banzouzi Président : Jean-Paul Pigasse
(chef de service), Jean Jacques Koubemba, Sports : Martin Enyimo Chef de service publicité : Gestion des stocks : Elvy Bombete Directrice générale : Bénédicte de Capèle
Firmin Oyé Comptabilité et administration : Lukombo Rodrigue Ongagna Adresse : 84, bd Denis-Sassou-N’Guesso, Secrétaire général : Ange Pongault
Service Économie : Fiacre Kombo (chef de Caisse : Blandine Kapinga Assistante commerciale : Hortensia Olabouré immeuble Les Manguiers (Mpila), Brazzaville -
N°4120 - mercredi 10 novembre 2021 L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E ÉCONOMIE | 3

JOURNÉE DE LA SCIENCE

Faire de la recherche et de l’innovation une priorité nationale


Dans la déclaration du gouvernement à l’occasion de la Journée internationale de la science au service de la paix et du
développement, commémorée le 10 novembre, la ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Edith Delphine Emmanuel,
a évoqué les initiatives en cours visant à mettre la recherche et l’innovation technologique au premier plan pour résoudre des
problèmes auxquels la société est confrontée.
La communauté scientifique cé- les énergies renouvelables, les
lèbre, cette année, la Journée de nanosciences et les nanotechno-
la science au service de la paix logies et le dernier étant le Co-
sur le thème « Bâtir des commu- mité science ouverte. En pers-
nautés prêtes pour le change- pective, la première édition de
ment climatique ». « L’objectif la science et des technologies,
étant de rapprocher la science organisée conjointement avec
de la société en mettant en évi- la République démocratique du
dence de possibles solutions Congo, est prévue en avril 2022.
apportées par la science, la D’autres pays de la sous-région
technologie et l’innovation à n’ont pas manqué de manifester
certains des grands défis aux- leur intérêt pour cet événement.
quels notre société est confron- Dans le cadre de la célébration
tée », a indiqué la ministre Edith de la Journée de la science au
Delphine Emmanuel dans sa dé- service de la paix et du déve-
claration. Il est aussi question, loppement ce 10 novembre,
a-t-elle poursuivi, de renouveler une table ronde avec différents
l’engagement national en faveur acteurs et experts est prévue.
de l’utilisation responsable des Les discussions porteront sur
acquis de la science. des solutions pour construire
Selon elle, le processus structu- des communautés prêtes pour
rel pour la mise en place d’une le changement climatique. « La
interaction constructive et ré- jeunesse congolaise sera in-
ciproque entre la science et la vitée à cette table ronde per-
société suit son cours. Celle-ci mettant de renforcer les com-
est observable à travers notam- pétences des jeunes ; leurs
ment l’élaboration, en cours, de La ministre délivrant le message du gouvernement pour la Journée de la science expertises et leurs connais-
la stratégie et politique secto- place de neuf instituts et/ou plateformes ou comités scien- drologique intergouvernemen- sances en tant que contribu-
rielles sur la gouvernance de la agences de recherche, de cinq tifiques sur : le programme hy- tal, l’homme et la biosphère, teurs de solutions aux pro-
science, technologie et l’inno- blèmes climatiques urgents,
vation 2021-2025, dans le but tout en favorisant au niveau
de faire des secteurs de la re- « La jeunesse congolaise sera invitée à cette table ronde permettant de local une culture de la paix »,
cherche et de l’innovation une renforcer les compétences des jeunes ; leurs expertises et leurs connaissances a fait savoir la ministre Edith
priorité nationale. en tant que contributeurs de solutions aux problèmes climatiques urgents, tout Delphine Emmanuel.
Il y a, par ailleurs, la mise en en favorisant au niveau local une culture de la paix » Rominique Makaya

EXPLOITATION MINIÈRE FORMATION


Deux grands projets La plate-forme Yekolab va initier
en vue dans le Kouilou les enfants à la robotique
L’Assemblée nationale a approuvé, le 8 novembre,
au cours d’une séance plénière sous la direction de A travers le programme « Yekolab for kids », les enfants de 7 à 17 ans vont
son président, Isidore Mvouba, deux projets de loi apprendre les techniques pour programmer et fabriquer des robots ou encore des
portant approbation de la convention d’exploitation machines automatiques dans la période du 17 novembre 2021 au 25 juin 2022.
de deux gisements minéraliers de potasse et de
phosphate dans le département du Kouilou.
Le premier projet de loi adopté à l’unanimité par les députés porte sur
l’approbation de la convention d’exploitation conjointe d’un gisement
de potasse au village Mboukoumassi, dans le département du Kouilou,
entre le gouvernement congolais et une société chinoise dénommée
Luyuan. Au total, 192 millions F CFA sont en jeu pour sa mise en œuvre
effective, dont l’Etat congolais contribuera à hauteur de 110 millions F
CFA. La société adjudicatrice devrait, pour sa part, apporter la somme
de 82 millions au fonds minier destinée au renforcement des capacités
techniques des personnels de la société. La convention paraphée vise à
former les agents qui y évolueront, spécifie les droits et obligations des
deux parties dans la réalisation des opérations minières et détermine La conférence de presse sur le programme Yekolab for kids
les engagements de ladite société, dans l’exécution de son programme A travers le programme « Yeko- pour développer la créativité la cheffe de projet éducation
d’activités. lab for kids », les enfants vont sont au programme. Egalement, de Yekolab, Timo Caprucine.
Le second projet de loi, quant à lui, a concerné l’approbation de la apprendre à faire la program- des scénarios sous forme de « Les élèves des cycles pri-
convention d’exploitation conjointe d’un gisement de phosphate mation, à apporter des solutions jeux au cours desquels les ro- maire paieront 15 000 FCFA
dans le district de Hinda, département du Kouilou, entre le Congo et à un certain nombre de pro- bots de plusieurs élèves peuvent et secondaire, c’est-à-dire col-
les sociétés Cominco S.A et Cominco Ressources LTD. Une fois mis blèmes rencontrés au quotidien s’affronter : courses, opérations lège et lycée, paieront 20 000
en œuvre, ces projets pourront générer des centaines d’emplois aux que la robotique peut résoudre, de sauvetage… FCFA», a-t-elle précisé.
jeunes Congolais. a expliqué Alban Besse, direc- L’appui technique et financier L’autre partenaire c’est Algora.
Interrogé par les sénateurs sur la « maltraitance » que les Chinois infli- teur général de Yekolab, lors de des partenaires comme l’Agence Une des meilleures écoles de
geraient aux travailleurs congolais dans les chantiers, le ministre d’Etat, la conférence de presse tenue le de régulation des postes et des programmation pour enfant en
des Industries minières et de la Géologie, Pierre Oba, qui a soutenu le 9 novembre à Brazzaville. télécommunications électro- France. Dans le cadre de « Ye-
projet de loi, a fait savoir que le gouvernement va enquêter afin que ces Pour sa part, Régis Dilou, res- niques fait que les prix pour la kolab for kids », celle-ci va ap-
derniers soient rappelés à l’ordre. ponsable technique, a précisé participation au programme porter son expertise et appui
Il a aussi annoncé que dans le code minier en réactualisation, toutes les que des livrets pédagogiques «Yekolab for kids » soient abor- technique afin de garantir aux
dispositions seront prises pour que les Congolais ne subissent plus ce seront mis à la disposition des dables et permettent à un grand enfants une formation de qua-
genre de traitement dans leur propre pays. enfants pendant la formation. nombre de jeunes Congolais lité.
Firmin Oyé Des missions de programmation d’en tirer profit, à en croire R.M..
4 | DOCUMENT L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E N°4120 - mercredi 10 novembre 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Les services du FMI ont abouti à un accord au niveau


des services sur un accord de facilité élargie de crédit
avec la République du Congo, le 8 novembre 2021
Les communiqués de presse de fin de mission contiennent des déclarations des équipes des services
du Fonds monétaire international (FMI) qui rendent compte de leurs conclusions préliminaires après
leur visite dans un pays. Les avis exprimés dans la présente déclaration sont ceux des services du
FMI et ne correspondent pas nécessairement à ceux du conseil d’administration du FMI. À partir des
conclusions préliminaires de cette mission, les services du FMI établiront un rapport qui, sous réserve de
l’approbation de la direction, sera présenté au conseil d’administration pour examen et décision.
L’équipe du FMI est parvenue à un accord au niveau des services avec les de 2021. À cette fin, il sera important d’augmenter le recouvrement des
autorités de la République du Congo sur un programme de trois ans au titre arriérés d’impôts, de réduire les exonérations fiscales et douanières, et de
de la Facilité élargie de crédit (FEC) pour aider le pays à maintenir la stabi- poursuivre fermement les réformes déjà engagées en matière de politique
lité macroéconomique et impulser une reprise économique dans le contexte et d’administration fiscales, ainsi que la réduction des transferts aux entre-
de la pandémie. prises publiques (EsP).
La politique budgétaire jouera un rôle central dans le renforcement de la « À moyen terme, ces efforts budgétaires devraient être soutenus par une
reprise tout en contenant les risques et en maintenant la viabilité de la dette. révision du régime fiscal dans le secteur pétrolier, une suppression plus
Il sera également essentiel de donner la priorité aux dépenses sociales et importante des exonérations de TVA et une rationalisation des autres
d’infrastructures telles que reprises dans le Plan national de développe- dépenses fiscales, une amélioration des pratiques de passation des mar-
ment 2022/2026. chés et une gestion plus efficace des investissements publics.
L’avancement des réformes en matière de gouvernance, de transparence « Projetée à 94 % du PIB à la fin de 2021, la dette est soutenable mais des
et de lutte contre la corruption sera essentiel pour améliorer l’efficacité des vulnérabilités importantes persistent. Les principaux sont les risques de
dépenses publiques, l’environnement des affaires et la confiance écono- liquidité et celles liées aux chocs négatifs sur les prix du pétrole. Alors que
mique. les besoins immédiats en liquidités sont soutenus par l’Initiative de suspen-
sion du service de la dette (ISSD) du G20, relever ces défis nécessitera une
Washington, DC : une équipe du FMI, dirigée par Pritha Mitra, cheffe de mis- stratégie renforcée de gestion de la dette et une amélioration des statis-
sion pour la République du Congo, a effectué une mission virtuelle auprès tiques de la dette. Ces mesures viendront compléter les remboursements
des autorités congolaises du 7 au 15 octobre et le 4 novembre 2021, afin de substantiels en cours de la dette extérieure—suite à une restructuration des
discuter d’un programme devant être soutenu par un accord de la Facilité prêts commerciaux extérieurs—et les remboursements des arriérés inté-
élargie de crédit (FEC) [1] du FMI. rieurs. En attendant l’apurement des arriérés extérieurs et la conclusion
Au terme de la mission, Mme Mitra a fait la déclaration suivante : des négociations de restructuration en cours, la dette est classée comme
étant en « détresse ».
« L’équipe du FMI est parvenue à un accord au niveau des services avec les
autorités de la République du Congo sur un programme de trois ans qui « Le remboursement des arriérés intérieurs, qui permet de réduire les
pourrait être appuyé par un accord au titre de la FEC d’un montant de 324 créances douteuses, renforce la stabilité financière. À cet égard, la finali-
millions de DTS ou $ 1,1 milliard. Le programme économique viserait à main- sation rapide de l’audit des arriérés intérieurs accumulés au cours de 2019-
tenir la stabilité macroéconomique et impulser une reprise économique 2020 et la communication claire de tout nouveau plan de remboursement
dans le contexte de la pandémie et, dans les années à venir, à favoriser une des arriérés intérieurs seront essentielles.
croissance plus élevée, plus résiliente et inclusive. « L’avancement des réformes en matière de gouvernance, de transparence
« Après avoir été durement touchée par la pandémie de covid-19 et les chocs et de lutte contre la corruption sera essentiel pour améliorer l’efficacité des
des prix du pétrole, l’activité économique redémarre lentement, avec une dépenses publiques, l’environnement des affaires et la confiance économique.
croissance du PIB réel qui devrait passer de -0,2 % en 2021 à 2,4 % en 2022. Les mesures prévues comprennent le dépôt au Parlement de la nouvelle loi
Cette reprise devrait être stimulée par la hausse des prix du pétrole, le rebond anti-corruption, l’audit et la publication des informations relatives à la produc-
de la production pétrolière du Congo, le déploiement des vaccins, les tion pétrolière et aux revenus pétroliers effectivement perçus par le gouver-
dépenses sociales, le remboursement des arriérés intérieurs et l’expansion nement, ainsi que le renforcement de la gestion des finances publiques - par
de l’agriculture, de l’exploitation minière et des services. Cependant, les l’audit des dépenses liées à la pandémie, et l’adoption d’un contrôle et d’une
perspectives sont entourées d’une incertitude importante avec des risques transparence accrus des dépenses publiques et le recouvrement des recettes
de nouvelles vagues de pandémie et de volatilité des prix du pétrole. pétrolières et non pétrolières. « Un plus grand soutien des partenaires au déve-
loppement sera essentiel à la réussite de la mise en œuvre de la stratégie de
« La politique budgétaire jouera un rôle central dans le renforcement de la réforme économique et structurelle des autorités.
reprise tout en gérant les risques et en maintenant la viabilité de la dette.
La priorité accordée aux dépenses sociales et d’infrastructures, en parti- « La mission a rencontré le ministre des Finances, du Budget et du Porte-
culier dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’agriculture, sera feuille public, M. Rigobert Roger Andely, et d’autres hauts fonctionnaires
essentielle pour renforcer la résilience de l’économie et améliorer la crois- du gouvernement. La mission du FMI a également rencontré des représen-
sance inclusive. La mobilisation des recettes et la réduction des dépenses tants de la société civile, du secteur privé et des partenaires au développe-
non prioritaires soutiendront ces objectifs tout en permettant l’assainisse- ment.
ment budgétaire progressif nécessaire pour renforcer la soutenabilité de « L’équipe du FMI remercie les autorités pour leur forte coopération et pour
la dette. les discussions franches et constructives qui ont eu lieu».
« Dans ce contexte, il serait approprié de cibler un déficit primaire non pétro- [1] La FEC est un accord de prêt qui permet un engagement soutenu du pro-
lier de 15,5 % du PIB non pétrolier dans le budget de l’exercice 2022. L’amé- gramme à moyen et à long terme en cas de problèmes prolongés de balance
lioration des recettes facilitera l’augmentation de l’assistance sociale et des paiements.
des dépenses d’investissement indispensables tout en réduisant le déficit
primaire hors pétrole de 1,7 % du PIB hors pétrole par rapport à son niveau
N°4120 - mercredi 10 novembre 2021 L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E AFRIQUE/MONDE | 5

DIASPORA
TRIBUNE LIBRE
Le premier forum de recrutement ouvert à Paris
Les précurseurs au Palais des congrès d’Issy-les-Moulineaux
La rencontre, ouverte le 9 novembre au Palais des congrès d’Issy-

L
es Congolais ont, pour la 35e fois, cé-
lébré le 6 novembre 2021 la Journée les-Moulineaux, est une occasion de rencontrer les entreprises et de
nationale de l’arbre. Une journée ins- bénéficier d’un accompagnement de spécialistes de l’Agence congolaise
pour l’emploi (ACPE) tel que préconisé par les organisateurs.
tituée en 1986, consistant à inciter chaque
Hugues Ngouélondélé, ministre
Congolais à planter un arbre d’essence frui-
de la Jeunesse, des Sports, de
tière ou forestière. L’objectif étant de verdir l’Education civique, de la For-
ou reverdir des espaces, afin de lutter contre mation qualifiante, en présence
le changement climatique. Pour la mise en de ses homologues Jacqueline
Lydia Mikolo des Petites et
œuvre de cette initiative, il a été créé l’Uni- moyennes entreprises et Edith
té d’afforestation industrielle du Congo. Le Delphine Emmanuel, de l’En-
Congo a connu, alors, grâce à cette struc- seignement supérieur, ainsi que
ture, le plus grand succès dans la technique de Rodolphe Adada, ambas-
sadeur du Congo en France, a
de bouturage, devenant ainsi un leader en déclaré ouverte la première édi-
matière d’afforestation. tion du Forum de recrutement
des compétences au sein de la
En 1986, l’initiative était quasiment inédite diaspora congolaise en Europe.
pour la plupart d’entre nous. Par ce fait, le Au préalable, il a rappelé le
contexte actuel où le Congo, Hugues Ngouelondélé entouré de ses homologues des PME et de l’enseignement supérieur /
Congo devenait le premier pays en Afrique Crédit photo : Frdy Mizelet by Flam
sous l’impulsion du chef de
à avoir posé un tel acte concret, alors que l’Etat, Denis Sassou N’Gues- rappeler, constitue un vivier té-Travail-Progrès », qu’il me
personne ne pensait au rôle que pouvaient so, vit le projet de société indéniable de talents de haute soit permis de vous rappeler
jouer les arbres dans la régulation du climat. « Ensemble poursuivons la qualité, dont le Congo et les en- que la mère-patrie a besoin de
marche » désormais converti treprises installées dans notre vous ; elle tend la main, saisis-
À cette époque, les questions de protection pays ont grand besoin », a dé- sez-la ! ».
en programme d’action gouver-
de l’environnement n’étaient qu’une vue de nementale. claré Hugues Ngouélondélé. Un message en rajout du pré-
l’esprit. Autant dire qu’elles ne constituaient C’est dans ce contexte de vaste À son adresse, le ministre de la cédent où le Premier ministre,
aucunement une priorité pour la commu- chantier que l’ACPE a pris la Jeunesse a dit : « Quelles que Anatole Collinet Makosso, disait
résolution d’organiser un fo- soient les motivations qui jus- en substance : « …avec un peu
nauté internationale. rum de l’emploi pour les com- tifient votre présence en Eu- de patriotisme, la diaspora
pétences qui existent au sein rope, le temps est venu de por- congolaise peut jouer un rôle
Pendant la COP26 à Glasgow, en Ecosse, les de la communauté congolaise ter un regard nouveau sur la capital dans la marche vers le
dirigeants du monde se sont engagés à en- résidant en Europe. « Car notre terre de nos ancêtres. Comme développement ».
le proclame notre devise « Uni- Marie Alfred Ngoma
rayer la déforestation d’ici à 2030. Les enga- diaspora d’Europe, faut-il le
gements clés pris à Glasgow comprennent
AFRIQUE CENTRALE
notamment la conservation des forêts et
autres écosystèmes terrestres, ainsi que
l’accélération de leur restauration. L’accord La CEEAC et le MAEP élaborent un
prévoit également la promotion de la pro-
duction et de la consommation durables de
programme de gouvernance
produits de base (qui n’entraînent pas la La réunion technique conjointe Commission de la Communauté économique
déforestation et la dégradation des terres) des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et Mécanisme africain d’évaluation
ou encore la réduction de la vulnérabilité par les pairs (MAEP) s’est ouverte, le 8 novembre, à Libreville, au Gabon, sous
des communautés qui vivent dans ces ter- la présidence de l’ambassadeur Gilberto Da Piedade Verissimo.
ritoires. La rencontre a pour objectif de nue de la gouvernance ». gouvernance ».
faire un état des lieux du niveau En outre, ils ont déploré le fait Le MAEP a été créé, le 9 mars
d’engagement et de participation que des neuf Etats membres, 2003, comme instrument d’au-
Comme en échos à ces engagements, le des Etats de la région face aux seuls deux (le Tchad et le Rwan- to-surveillance en matière de
Congo lance, à l’occasion de la 35e édition instruments et processus conti- da) se sont soumis à l’évaluation gouvernance, afin de consolider
de la Journée nationale de l’arbre, le projet nentaux relatifs à la gouvernance par les pairs dans le cadre du Fo- la bonne gouvernance et d’ac-
; et de consigner les idées essen- rum des chefs d’État et de gou- célérer l’intégration régionale et
de création d’un puits de carbone de 40 000 tielles nécessaires à l’élaboration vernement du MAEP. le développement socio-écono-
hectares. Le pays renvoie ainsi à la commu- du Programme de la décennie de L’engagement des autres Etats mique en Afrique. Dix-sept ans
nauté internationale un message bien clair la gouvernance en Afrique cen- à l’égard de l’amélioration de la plus tard, il compte quarante
trale ; gouvernance a été indirectement et un Etats membres depuis fin
: avec le reboisement tous azimuts+++ de Au cours de leurs allocutions res- réaffirmé dans le traité révisé et mars 2021.
son territoire, le Congo est un pays précur- pectives, les deux intervenants (le les textes subséquents. L’ambas- Les Communautés économiques
seur, notamment en matière de lutte contre président de la Commission de la sadeur Gilberto Da Piedade Ve- régionales sont les partenaires
CEEAC et la cheffe du bureau de rissimo a exprimé toute sa déter- clés et les piliers de l’exécution
le changement climatique. liaison de l’Union africaine près la mination à réunir les conditions du mandat du MAEP tel que
CEEAC, représentant le MAEP) nécessaires à la mise en œuvre stipulé dans le document de
Pour que le pays conserve son leadership se sont réjouis de la tenue de ces du MAEP au sein des Etats qui base. Elles constituent le cadre
dans ce domaine, les pouvoirs publics de- travaux qui marquent, selon eux, hésitent encore. nécessaire pour harmoniser les
un redémarrage et surtout un Pour sa part, Hortense Nguema politiques économiques et so-
vraient inciter davantage les Congolais à renforcement de la collaboration Okome, cheffe du bureau de liai- ciales et mettre en œuvre les
participer activement et à tous les niveaux à entre les deux institutions. son de l’Union africaine près la recommandations des rapports
cette action salvatrice aussi bien pour eux- Pour le président de la Commis- CEEAC, représentant le MAEP, d’évaluation du MAEP et des Pro-
sion de la CEEAC, la collaboration a appelé certains Etats membres grammes d’action nationaux des
mêmes que pour le monde entier. La Jour- CEEAC-MAEP autour de l’élabo- à rattraper le retard de la région États membres de la région. Les
née de l’arbre au Congo est une cérémonie ration du programme régional dans la mise en œuvre des enga- travaux de la réunion technique
populaire. Il importe que chaque Congo- décennal est « la preuve que les gements prévus dans le MAEP. conjointe sur l’élaboration du
neuf des onze pays de la CEEAC, Selon elle, « une telle démarche Programme de la décennie de la
laise, chaque Congolais l’intériorise. qui sont membres du MAEP, ont devient une urgence au regard gouvernance en Afrique centrale
Valentin Oko réaffirmé leur attachement au de la faible performance des prendront fin le 10 novembre.
principe de l’amélioration conti- Etats de la région en matière de Yvette Reine Nzaba
6 | AFRIQUE/MONDE L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E N°4120 - mercredi 10 novembre 2021

COP26
La société civile met la pression sur les pays riches La Russie
propose de
Une semaine après l’entame de la COP26 à Glasgow, en Ecosse, les représentants créer un organe
de la société civile ont appelé les gouvernements à prendre au sérieux le contenu international de
des négociations et à présenter des propositions ambitieuses et concrètes pour faire contrôle pour les
avancer les discussions. Quelques extraits des intervenants.
projets forestiers
Le directeur exécutif de Climate Action les communautés de première ligne ». gement insuffisantes. Au cours de la se- L’Organe international de
Network, Tasneem Essop : « La demande Mary Church, Friends of the Earth maine à venir, les négociateurs doivent contrôle des projets forestiers
publique de responsabilité pour lutter Scotland, responsable des campagnes se dépêcher de combler ces lacunes, tout climatiques contribuerait à la
contre la crise climatique augmente et les : « Cette semaine ne devrait pas détour- en fournissant un règlement complet et qualité des projets forestiers, a
gouvernements ne peuvent plus ignorer solide pour mettre en œuvre l’Accord de déclaré, le 8 novembre, le
ner l’attention des négociations réelles représentant spécial du
le pouvoir du peuple. […] Une COP26 qui doivent aboutir à de réelles réductions Paris et traiter les pertes et les dommages président russe chargé du climat,
riche en déclarations et engagements d’émissions et le soutien aux pays et aux de manière significative ». Rouslan Edelgueriev, lors d’une
climatiques grandioses mais faible en personnes en première ligne de la crise Sven Harmeling, Global Policy Lead table ronde dans le cadre de la
engagements réels, en particulier sur le climatique. Le financement climatique, Climate Change and Resilience, 26e Conférence des parties à la
financement, notamment le financement Convention-cadre des Nations
dont les pays riches ont un besoin urgent CARE International : « Il est temps que unies sur les changements
des pertes et dommages causés par le pour permettre aux nations en première les pays développés ne fassent plus obs- climatiques.
changement climatique ». D’où « un re- ligne de la crise climatique de s’éloigner tacle aux actions pour répondre aux ap-
tour à la table à dessein pour finaliser un «Je voudrais remercier le gou-
des combustibles fossiles et de faire face pels croissants à des financements sup- vernement britannique qui a
plan qui répond vraiment aux besoins des aux impacts du changement climatique, plémentaires pour faire face aux pertes et organisé le forum forestier et
personnes en première ligne de la crise fait également toujours défaut ». dommages croissants dans les pays vulné- a réuni les pays intéressés par
climatique, avec de vraies solutions ». rables que nous avons entendus au cours le secteur forestier. Et puis, je
Jennifer Morgan, directrice exécu-
Fernanda Carvalho, Global Policy de la première semaine de la COP26 ». pense que l’étape suivante est
tive de Greenpeace International : «
Manager, Climate & Energy Practice de nécessaire. Il faut créer en-
La COP26 doit faire preuve d’ambition et Hellen Neima, directrice de la cam- semble des organes de travail,
WWF : « Les annonces des dirigeants, à de justice, et malgré quelques rayons de pagne pour le climat en Afrique chez des structures qui contrôle-
elles seules, n’apporteront pas le change- soleil, les pays ne font tout simplement Corporate Accountability : « La première raient la réalisation des pro-
ment radical nécessaire pour faire face à pas assez d’efforts. Le grand test pour le semaine a été une démonstration de jets, mèneraient des activités de
la crise climatique ». succès de la COP26 est le financement, pouvoir et de manipulation, les gouver- contrôle pour éviter les débor-
Teresa Anderson, conseillère en po- l’adaptation et les pertes et dommages. nements du Nord sachant ce qui retient dements de carbone, les fuites
et obtenir des normes de haute
litique climatique, ActionAid Interna- Pour répondre à l’ambition et à l’action l’attention de certains gouvernements qualité dans les projets fores-
tional : « Un manque de substance, un requises, les pays doivent sortir de leur du Sud mondial… c’est-à-dire l’argent. Il tiers», a-t-il ajouté.
écran de fumée, un statu quo sans aucun zone de confort dès maintenant ». était difficile de voir les gouvernements Selon lui, le président russe a al-
plan pour mettre fin à la dépendance aux Colin McQuistan, responsable du cli- africains jeter l’éponge et fermer leurs loué de grandes ressources pour
combustibles fossiles. Au lieu de façon- portes à nous, au peuple et à notre cri lutter contre les incendies de fo-
mat et de la résilience chez Practical
ner une véritable transformation, la plu- pour de vraies solutions. nous avons be- rêt. En outre, la Russie a l’inten-
Action : « Nous avons besoin d’un ave- tion de s’engager également dans
part de ces objectifs sont susceptibles de nir pour l’agriculture qui reconnaisse la soin que les gouvernements africains se
l’intensification de la restauration
dépendre fortement des compensations valeur des petits agriculteurs et des sys- lèvent et fassent ce pour quoi nous les des forêts, ce qui aura des effets
carbone, qui conduisent à l’accaparement tèmes agricoles moins intensifs, et non avons envoyés à la COP : apporter de positifs à l’échelle mondiale.
des terres et aux violations des droits de leur fermeture ». vraies solutions ». Les délégations de près de 200
humains dans les pays du Sud ». Pour la Eddy Pérez, responsable diplomatie, pays participent au travail de la
Dr Rachel Cleetus, directrice des poli- COP26, celle de la Russie compte
deuxième semaine, « l’accent doit reve- Climate Action Network - Réseau action
tiques et économiste en chef, Programme environ 270 personnes. Dans la
nir sur les négociations, en instaurant la climat Canada : « Les négociateurs ne
climat et énergie à l’Union of Concerned plus grande ville d’Écosse, les
confiance et la coopération nécessaires doivent pas quitter Glasgow sans un ac- parties à la convention, après
Scientists : « Les promesses de finance-
pour limiter le réchauffement à 1,5 °C et cord qui gardera 1,5 à portée de main ». plusieurs tentatives échouées au
ment climatique pour aider les pays en
fournir des financements pour protéger Noël Ndong cours des années précédentes,
développement restent également lar-
tentent de nouveau de s’entendre
sur les règles de mise en œuvre de
COUVERTURE SANITAIRE UNIVERSELLE l’Accord de Paris sur le climat. En

L’OMS et l’OIF définissent les mêmes axes d’intervention outre, les participants à la confé-
rence évoquent les projets d’adap-
tation aux effets des changements
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) climatiques qui ne peuvent plus
ont signé, le 9 novembre à Genève, un accord définissant les domaines d’intervention communs sur être évités. La publication des do-
la couverture sanitaire universelle et la lutte contre le paludisme. cuments finaux de la COP26 est
attendue à l’issue du travail des
L’accord a été conclu entre « Cet accord est la pro- négociateurs.
la secrétaire générale de chaine étape dans le ren-
la francophonie, Louise forcement des relations
g La Russie continuera d’aider le
Mushikiwabo, et le direc- étroites entre nos deux Niger à améliorer les capacités de
teur général de l’OMS, organisations. La pan- ses forces armées, ainsi qu’à former
Tedros Adhanom Ghe- démie de covid-19 a mis ses militaires et agents de police,
breyesus. Il vient renforcer en évidence l’importance indique un communiqué de Maria
Zakharova, porte-parole du minis-
l’ancrage entre les deux de la solidarité mondiale
tère russe des Affaires étrangères,
organisations et préciser et la collaboration inter- à l’occasion d’un attentat au Niger.
les principaux axes d’inter- nationale. L’engagement «La Russie soutient la lutte du
vention dans le cadre d’un de la francophonie en peuple nigérien contre la menace
accord signé en avril der- faveur de la paix, de la terroriste et continuera d’aider le
Niger à améliorer les capacités de
nier. Ce document porte démocratie et des droits
ses forces armées, à former ses
notamment sur des activi- de l’homme fait de l’OIF militaires et agents des forces de
tés communes à réaliser, un partenaire idéal pour l’ordre», précise le texte.
dans le cadre de l’académie l’OMS », a indiqué Tedross Les terroristes ont attaqué, le 2 no-
de l’OMS, la couverture sa- Adhanom Ghebreyesus. vembre, un groupe d’habitants de
plusieurs villages dans la région de
nitaire universelle, les soins Louise Mushikiwabo a, pour
Tillabéri, à l’ouest du Niger, à proxi-
de santé primaires, la lutte sa part, salué la collabora- mité des frontières du Mali et du
contre le paludisme ainsi tion naissante avec l’OMS. Burkina Faso. Soixante-neuf per-
que dans bien d’autres do- sonnes ont été tuées.
Les Dépêches de Brazzaville Itar-Tass
maines d’intérêt commun. Louise Mushikiwabo
N°4120 - mercredi 10 novembre 2021 L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E AFRIQUE/MONDE | 7

FAMINE

Environ 45 millions de personnes


exposées au fléau dans le monde
Près de quarante-cinq millions de personnes sont exposées et proches d’atteindre un niveau de famine aigu. Mais, cela pourra
arriver si les Etats ne mettent pas sur pied des stratégies nécessaires pour contrer les conflits, les méfaits du changement
climatique et de la covid-19. L’annonce a été faite, le 8 novembre, par le Programme alimentaire mondial (PAM).
Selon le directeur exécutif du situation s’est aggravée alors que
PAM, David Beasley, environ qua- le pays est frappé par des inonda-
rante-cinq millions de personnes tions qui ont englouti des villages
sont menacées par la faim. Les entiers.
personnes âgées et les enfants « Les prix des produits alimen-
souffrant de malnutrition sont taires montent en flèche, les fer-
particulièrement vulnérables. Ce tilisants sont plus chers, tous ces
constat a été faite grâce à une facteurs alimentent une nou-
évaluation récente de l’insécurité velle crise comme celle qui sévit
alimentaire. Cette étude souligne actuellement en Afghanistan,
que trois millions de personnes ainsi que les situations d’ur-
sont désormais confrontées à la gence de longue date comme au
famine, notamment dans des pays Yémen et en Syrie », a encore
comme l’Afghanistan, l’Éthio- souligné le responsable onusien
pie, Haïti, la Somalie, l’Angola, le avant de reconnaître que malgré
Kenya et le Burundi. l’augmenation du coût de l’aide
« Des dizaines de millions de humanitaire de manière exponen-
personnes sont au bord du tielle, son organisation et ses par-
gouffre. Les conflits, le change- tenaires humanitaires redoublent
ment climatique et la covid-19 d’efforts pour venir en aide à des
ont augmenté le nombre des millions de personnes menacées
personnes en situation de fa- de famine. Mais, elle a besoin de
mine pointue », a déclaré le di- plus de fonds pour atteindre les
recteur exécutif du PAM, tout en 2021, une année de famine à l’échelle biblique, selon David Beasley ! familles du monde entier qui ont
signifiant que les dernières don- déjà épuisé leur capacité à faire
de la famine, la faim sévère a Beasley, en spécifiant que son de la prévention de la famine dans
nées liées à la situation montrent face à la faim extrême. D’autant
déjà touché un million de per- institution a besoin de soixante- le monde est estimé à sept mil-
qu’un grand nombre de pays sont plus que cette année, le PAM a
sonnes, dont cinq cent mille neuf millions de dollars au cours liards de dollars. Car, au Soudan
exposés au fléau. Par exemple, déjà entrepris la plus grande opé-
sont en situation d’urgence. des six prochains mois pour at- du Sud, les besoins humanitaires
l’Afghanistan, le Tigré et le sud de ration de son histoire, ciblant cent
C’est ainsi que le PAM intensi- teindre un million de personnes dépassent les ressources dont dis-
Madagascar. Car, ces pays sont en trente-neuf millions de personnes
fie sa réponse », a précisé David exposées à la famine. Et, le coût pose le PAM pour y répondre. La
proie à la sécheresse combinée à dans les quatre-vingt-cinq pays où
un effondrement économique qui il opère. Ce travail couvre à la fois
a gravement affecté les familles. « Des dizaines de millions de personnes sont au bord les besoins alimentaires et nutri-
Au moins soixante-neuf millions tionnels d’urgence afin de renfor-
de dollars pour sauver un million du gouffre. Les conflits, le changement climatique et cer la résilience et accroître l’au-
de personnes dans le monde la covid-19 ont augmenté le nombre des personnes en tonomie des personnes les plus
« Au sud de Madagascar, frappé pauvres et les plus vulnérables de
par la sécheresse, où le climat situation de famine pointue » la planète.
entraîne des conditions proches Rock Ngassakys

AFRIQUE DU NORD

La Tunisie détient le taux de la dette extérieure le plus élevé


Un taux jamais atteint en Afrique du Nord, selon les estimations de la Banque africaine de développement (BAD) dans sa
4e édition du rapport intitulé « Perspectives économiques en Afrique du Nord/ La dynamique de la dette : la voie vers la
perspective post-covid ». En 2020, la dette extérieure de la Tunisie a représenté 97,2% du Produit intérieur brut ( PIB).
La dette extérieure de la Tuni- soutenable », si le pays n’engage 70% est externe, a dépassé, en du PIB », soutient-elle. la gestion de la dette publique
sie s’élevait à 97,2% du PIB en pas des réformes crédibles avec 2020, 80% du PIB, poursuivant La dette publique s’est élevée à et renforcer la mobilisation des
2020, soit le taux le plus élevé un soutien interne. À défaut de la tendance haussière amorcée 35,7 milliards de dollars fin juin ressources intérieures, Audrey
en Afrique du Nord, indique la réformes, la dette publique brute en 2011. Les coûts du service dernier, soit 81,5% du PIB. Tunis Verdier-Chouchane, économiste
BAD, dans son rapport intitulé devrait s’envoler à près de 100% de la dette accaparent 28% du cherche à obtenir un nouveau régionale pour l’Afrique du Nord,
« Perspectives économiques en du PIB sur le moyen terme, es- budget, ce qui limite les autres prêt de 4 milliards de dollars a mis l’accent sur la nécessité de
Afrique du Nord 2021 », avec time la BAD. dépenses en faveur du dévelop- auprès du Fonds monétaire in- mettre en place des mécanismes
comme thème « La dynamique 28% du budget accaparé par les pement. En 2019, la dette des ternational (FMI), alors que de ainsi que des institutions qui
de la dette en Afrique du Nord : coûts du service de la dette entreprises publiques représen- nouvelles négociations ont dé- permettent de trouver le juste
la voie vers la reprise post-co- La banque ajoute que les risques tait 13% du PIB. Ces entreprises marré depuis la mi-mai. En avril équilibre entre les avantages et
vid ». La Tunisie reste plus vul- liés à la viabilité de la dette sont sont toujours en proie à des diffi- 2016, le FMI avait accepté d’oc- les coûts d’une dette supplé-
nérable aux chocs exogènes aggravés par les risques de fi- cultés financières, selon la BAD. troyer à la Tunisie un prêt de 2,8 mentaire, et a appelé à une meil-
que les autres pays d’Afrique du nancement, la surévaluation du « A la mi-2020, les entreprises milliards de dollars sur quatre leure transparence de la dette et
Nord en raison de sa forte dé- taux de change effectif réel et les publiques ont bénéficié de ga- ans, dont elle n’avait perçu que d’ un suivi minutieux des passifs
pendance à l’égard de la dette passifs contingents et garanties ranties publiques estimées à 1,6 milliard de dollars, en raison éventuels, mettant l’accent sur la
extérieure qui a augmenté de des entreprises publiques. Les 15% du PIB. Si l’on ajoute la de l’incapacité du gouvernement nécessité de restructurer les en-
42,4 points entre 2012 et 2020, besoins de financement public dette des entreprises d’Etat à à mettre en œuvre l’ensemble treprises d’Etat et d’utiliser effi-
selon le rapport. Par ailleurs, la représentaient entre 14 et 18% celle de l’administration cen- des réformes structurelles pré- cacement la dette pour financer
BAD met en garde contre le scé- du PIB sur une base annuelle, trale, la dette publique totale vues par l’institution financière des investissements productifs.
nario d’une dette publique « in- alors que la dette publique, dont dépasserait nettement 100% internationale. Pour améliorer Noël Ndong
8 | AFRIQUE/MONDE L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E .. N°4120 - mercredi 10 novembre 2021

MALI

Les sanctions de la Cédéao vont-elles contraindre la junte à


tenir les élections à la date prévue ?
Dans le cadre de l’application des mesures du sommet du 16 septembre à Accra, au Ghana, l’organisation régionale qui s’attend à ce que les militaires au pouvoir respectent
strictement le calendrier de la transition devant déboucher sur le rétablissement d’un pouvoir civil vient de prendre des mesures pour hâter ce processus. Elle a imposé des
sanctions individuelles aux membres de la junte, en raison du retard dans l’organisation des élections, mais la grande inconnue est que personne ne sait si cela va amener les
nouvelles autorités à revenir sur leur décision.

Le gouvernement malien ne veut pas taires se poursuivent. Mais les res-


déroger à sa position : il n’entend ponsables de la junte répètent vou-
pas organiser les élections présiden- loir organiser des « assises nationales
tielle et législatives le 27 février 2022, » avant de fixer la date des élections.
comme initialement prévu. Il l’a ou- Ils affichent ouvertement à cette
vertement notifié à la Communauté instance leur volonté de reporter
économique des Etats de l’Afrique les élections présidentielle et légis-
de l’Ouest (Cédéao) qui, elle, ne latives. « Les autorités maliennes
veut pas aussi faire marche arrière parlent des assises nationales de
sur ses décisions prises précédem- la refondation comme une sorte de
ment contre la junte. L’organisation préalable aux élections. Le chro-
réitère la nécessité de maintenir nogramme indique que ces assises
cette date dont les militaires avaient pourraient prendre fin vers dé-
eux-mêmes choisie. Et en attendant cembre et c’est à l’issue de ce pro-
cette échéance, elle continue de faire cessus qu’un calendrier sera établi
pression sur le régime, allant jusqu’à et soumis aux Maliens ainsi qu’à
annoncer des sanctions qui com- la communauté internationale »,
prennent l’interdiction de voyager et Les représentants de la Cédeao/DR explique Abdou Abarry, l’ambassa-
le gel de leurs avoirs financiers. maliens, précise-t-on. et d’une bonne part de la communau- fixée, le gouvernement malien venait deur du Niger aux Nations unies, qui
« Toutes les autorités de la tran- Fin octobre, une délégation du té internationale à céder la place aux d’expulser le représentant de l’or- a codirigé en octobre une délégation
sition sont concernées par des Conseil de sécurité de l’Organisation civils après des élections program- ganisation régionale, Hamidou Boly, onusienne à Bamako avec son homo-
sanctions qui vont entrer en ap- des Nations unies (ONU), en visite mées fin février prochain, devraient lui reprochant des « agissements logue français, Nicolas de Rivière. «Si
plication immédiatement », selon à Bamako, avait insisté auprès des se conformer à cette obligation. incompatibles avec son statut ». Les on ne peut pas avoir d’objection
le président de la Commission de la autorités sur l’importance de res- dirigeants de la Cédéao condamnent pour les réformes, il ne faudrait
Cédéao, l’Ivoirien Jean-Claude Kassi pecter le calendrier électoral censé Eviter de retarder de façon pro- cette expulsion, mais manifestent pas retarder de façon prolongée la
Brou. Il s’exprimait en fin de semaine permettre le rétablissement d’un longée la fin de la transition leur intention d’aider le Mali où la si- fin de la transition et la possibilité
dernière à l’issue d’un sommet ex- gouvernement civil. Cela revient à Or, depuis des semaines, la junte et tuation sécuritaire s’est dégradée. pour les Maliens et les Maliennes
traordinaire sur la situation au Mali dire que les militaires, qui ont pris le le gouvernement qu’elle a installé Au niveau du Conseil de sécurité de de choisir démocratiquement les
et en Guinée, où des militaires ont pouvoir par la force en août 2020 et signalent de plus en plus clairement l’ONU, l’on réclame également le res- personnes qui vont prendre en
également pris le pouvoir. Les sanc- l’ont conforté par un nouveau putsch que l’échéance ne sera pas respectée. pect des délais électoraux et un re- charge la destinée de leur pays »,
tions annoncées visent également les en mai 2021 avant de s’engager sous En rapport avec les scrutins dont tour à un pouvoir civil au Mali où des souligne le diplomate nigérien.
membres des familles des dirigeants la pression des voisins ouest-africains la Cédéao exige la tenue à la date violences djihadistes et communau- Nestor N’Gampoula

IN ME MORIAM
10 NOVE MBRE 2020 – 10 NOVE MBRE 2021

Voilà une année que le seigneur a rappelé à lui notre mère, tante, grand-mère,
sœur, nièce et cousine, maman Marie Louise Kusuamina Biabonga née
Doumounou, femme de cœur, humble, aimable, et dont la présence manque
profondément.
« Ta famille se rassemble dans cette prière pour demander sans cesse au
Tout-Puissant seigneur Dieu de t’accorder sa clémence, sa miséricorde et
une bonne place dans son royaume. Maman Marie-Louise, Mémé Kulutu,
nous t’aimerons toujours, merci pour tout. »
Famille Doumounou.

AVIS DE RECHE RCHE


Le Groupe Yannick recherche : Maître chien, APS (agent de
sécurité), conducteur moto et véhicule, comptable et secrétaire.
Délai des dossiers du 10 au 13 novembre2021.
Tél : 06 402 81 81
Adresse : 2549 rue Charles des faucault Centre-ville, face à la
résidence Marina
N°4120 - mercredi 10 novembre 2021
.. L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E CULTURE | 9

ÉMULATION

Promouvoir le livre de la lauréate du Prix des 5 continents 2020


Un concours littéraire dénommé « Culture et mémoire » est organisé par l’Association culture Elongo (ACE), avec le concours de
l’Agence d’information d’Afrique centrale (Adiac) et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Il s’inscrit dans le cadre
de la promotion du livre Tous les enfants dispersés de Beata Umubyeyi Mairesse, lauréate du Prix littéraire des 5 continents 2020.
L’opération de promotion de plique: « L’organisation de ce littéraires et associations, pré-
la lauréate du prix littéraire concours littéraire « Culture et cise: « Si on avait plus d’exem-
des 5 continents 2020, Béata mémoire » répond à un double plaires, on aurait même impli-
Umubyeyi Mairesse, a été lan- objectif : contribuer à la pro- qué des collégiens. En fait, le
cée tout récemment dans cinq motion du Prix littéraire des livre reste un objet culturel que
établissements (scolaires et 5 continents 2020 ; apporter des anciens, des jeunes et des
universitaire) de Brazzaville, le livre auprès des élèves et moins jeunes lisent. On a tous
à savoir les lycées de la Ré- étudiants congolais. De façon besoin de se frotter à ce type de
volution ; Nganga-Edouard principale, la période indiquée texte littéraire. Le prix Gon-
; Savorgnan-de-Brazza ; Jo- est celle de la lecture par les ly- court 2021, Mohamed Mbougar
seph-Chaminade ; et la Faculté céens et les étudiants du roman Sarr, est par exemple attribué
des lettres, arts et sciences hu- “Tous les enfants dispersés” de à un jeune qui a commencé à
maines (Flash) de l’Université Beata Umubyeyi Mairesse. Par lire des livres importants très
Marien-Ngouabi. ailleurs, nous préparons égale- jeune ».
Pour permettre un bon dérou- ment l’évaluation des lecteurs Quant aux prix (récompenses)
lement de l’opération, les do- qui aura lieu dans la semaine aux lauréats, l’ACE n’aura pas
cuments ci-après ont été remis du 22 novembre ainsi que beaucoup à offrir mais ce sera
aux chefs desdits établisse- l’émulation ». principalement des livres. Ce-
ments : une charte du concours Il convient, toutefois, de noter pendant, elle lance un appel aux
littéraire « Culture et mémoire que le concours se tient déjà opérateurs économiques qui
» ; une fiche d’engagement à si- dans la mesure où les lecteurs souhaitent bien encourager des
gner par les élèves ou étudiants s’investissent. Les acteurs des jeunes à s’associer à l’opération.
participants ; un cahier de texte cinq établissements précités Entendu que le jeu concours «
servant de registre de prêt du sont en train de lire, l’évaluation Culture et mémoire » a vocation
livre ; et huit exemplaires du étant prévue pour la semaine du à être pérennisé pour favoriser
roman. 22 novembre dans chaque éta- le partage culturel francophone
Sur la tenue de ce jeu concours blissement. Les deux meilleurs et le vivre-ensemble.
et de ce qui va se passer entre candidats seront récompensés. L’ACE, pendant cette phase
les dates du 25 octobre au 27 S’agissant de l’implication des de lecture du roman, souhaite
novembre, le secrétaire litté- élèves du lycée et étudiants de avoir une médiatisation de l’ac-
raire chargé des relations ex- la Flash dans le même concours, tivité (articles de presse, pas-
térieures avec les clubs litté- le Pr Omer Massoumou, secré- sage à la télévision, affiches…).
raires et associations de l’ACE, taire littéraire chargé des rela-
le Pr Omer Massoumou, ex- tions extérieures avec les clubs Bruno Okokana

COMMUNIQUE DE LA COUR ROYALE


Face aux attaques perpétrées au terme d’une cabale média- Les dépositaires du sanctuaire de Mouyou ont donc recadré
tique menée par quelques troublions en quête de célébrité les faits et attiré l’attention du conservateur du Nkobi de
se réclamant du Nkobi de Mouyou à Nsah, la Cour Royale Nsah sur l’intangibilité, à toute épreuve, de son intégrité et
avait décidé de saisir les dépositaires du sanctuair e de de sa fidélité aux recommandations en vigueur, tout en
Mouyou à Kialé et détenteurs dudit Nkobi. demandant aux filous ainsi démasqués de ne plus jamais
récidiver ou entreprendre, de nouveau, l’action incriminée
Ces derniers, eux aussi surpris par la nature inédite et rocam- et dénoncée.
bolesque d’une telle démarche initiée par ces impertinents,
se sont dits étonnés par ces comportements étranges et Ils ont appelé les autorités administratives et politiques à ne
contraires aux valeurs prônées par le Kwembali, essentiel- pas donner foi, ni accorder le moindre crédit aux propos
lement fondées sur le respect des anciens, principalement mensongers et scandaleux que déverseraient ces vassaux
du Roi et de la Reine, ultimes garants incarnant le Kwembali. autoproclamés et impénitents.

Pourtant, nonobstant leur importance, les contentieux et La Cour Royale a pris acte de cette décision, empreinte de
autres problèmes divers étaient toujours traités dans un maturité et de mansuétude. Elle a félicité le recours fait à la
cercle restreint d’ihitiés, mus par une quête permanente de sagesse ancestrale et a, pour sa part, mis en garde ces usur-
consensus. pateurs qui n’ont pour seul projet que de nuire à l’unité et au
bon climat de fraternité régnant au sein de la communauté
De ce fait, les dépositaires du sanctuaire de Mouyou à Kialé Téké.
ont convoqué en urgence le conservateur du Nkobi de
Mouyou à Nsah qui, sous serment du Kwembali affirme n’avoir
jamais concédé la moindre parcelle de son autorité à qui
que ce soit, conformément aux préceptes ancestraux.

Il s’agit, à l’évidence, d’un cas flagrant d’usurpation de pou-


voiret d’escroquerie rarement vécu dans l’histoire du
Royaume Téké.
10 | ANNONCES L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E N°4120 - mercredi 10 novembre 2021

AVIS D’APPE L D’OFFRE S


21_RFGS_137273

Objet
Recrutement d’un Cabinet de Consultance pour la mise en œuvre de la
numérisation de la campagne de distribution de masse des MILDAs
Date de l’appel d’offres
10 Novembre 2021
Date de clôture pour la réception des manifestations d’intérêt
08 Décembre 2021
Numéro de référence : 21_RFGS_137273
1.Introduction gnées d’insecticide à longue durée d’action sur l’en-
Catholic Relief Services (CRS) est une organisation semble du territoire national.
à but non lucratif, constituée en vertu des lois du
District de Columbia, États-Unis, ayant son princi- 1.Objectifs Spécifiques
pal siège au 228 W. Lexington Street, Baltimore, •Apprêter tous les équipements TIC pour le déve-
Maryland 21201, États-Unis, opérant en République loppement
du Congo avec un protocole d’accord signé en •Installer la plateforme CAT sur tous les smart-
Octobre 2018 avec le Gouvernement de la Répu- phones dans le délai imparti
blique du Congo. Depuis 2018, CRS travaille avec •Former les Administrateurs et les Superviseurs sur
le Ministère de la Santé à travers le Programme l’utilisation des équipements TIC et de la plateforme
National de Lutte Contre le Paludisme sur le renfor- CAT
cement de la lutte contre le paludisme sous finan- •Appuyer le PNLP pour atteindre une meilleure cou-
cement du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la verture de la campagne de distribution de masse
tuberculose et le paludisme (Le Fonds Mondial). des moustiquaires avec des données fiables et à
Parmi les interventions prévues dans le cadre de la temps réel
subvention actuelle NFM3, il est prévu la distribu- •Mettre en place au niveau du PNLP une base des
tion de produits de santé anti-palustres et l’organi- données robuste, cohérente et sécurisée sur les
sation d’une campagne de distribution de masse bénéficiaires des MILDAs à l’échelle nationale pour
des moustiquaires imprégnées d’insecticide au appuyer ou informer les campagnes futures dans
cours de l’année 2022. Pour la réalisation de cette le domaine de la santé.
campagne, CRS compte numériser tout le proces- •Renforcer les capacités du PNLP et d’autres par-
sus de la campagne, de l’identification des bénéfi- tenaires de mise en œuvre sur l’utilisation et la ges-
ciaires à la distribution finale. tion de la technologie de l’information dans la réa-
Pour la mise en œuvre pérenne de ce projet de lisation des campagnes de distribution de masse.
numérisation, CRS cherche à recruter un cabinet
local de consultance qui aura à gérer tout le proces- Les fournisseurs désireux de prendre part à ce mar-
sus en utilisant l’ensemble des équipement TIC et ché peuvent retirer le Dossier d’Appel d’Offres au
plateforme CAT qui seront fournis par CRS. bureau de CRS sis Près de l’école Rémo sur l’Ave-
nue du Tribunal, Quartier Air Afrique, Centre-ville,
2.Objectif General Brazzaville, République du Congo ou en faire la
Améliorer la qualité des données et des informa- demande par email à l’adresse électronique
tions requises pour la réalisation d’une campagne bidcg@crs.org
de distribution de masse des moustiquaires impré-
N°4120 - mercredi 10 novembre 2021 L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E AFRIQUE/MONDE | 11

URBANISME ET HABITAT

Pius Mwabilu lance la campagne sur les baux à loyer


La campagne a commencé par un atelier de mise à niveau les directeurs-chefs de service et chefs de
division Urbanisme et Habitat, pour l’application de la loi n°15/025 du 31 décembre 2015, fixant la
garantie locative à trois mois pour le bail résidentiel dans le pays.
Le ministre d’Etat en charge de l’Urbanisme et Habitat, Pius Mwabilu
Mbayu Mukala, a lancé, le 8 novembre à Kinshasa, un atelier de ren-
forcement des capacités des gestionnaires de la loi de son secteur. A
cette occasion, il a sensibilisé les directeurs-chefs de service et chefs de
division de son secteur, sur l’application des textes légaux en rapport
avec les baux à loyer.
L’objectif est d’améliorer la capacité des agents de l’administration ap-
pelés à mettre en application au quotidien la loi n°15/025 du 31 dé-
cembre 2015, fixant la garantie locative à trois mois pour le bail résiden-
tiel en République démocratique du Congo.
Pour Pius Mwabilu, la tenue de cet atelier a constitué l’acte inaugu-
ral d’une sensibilisation active, participative et inclusive concernant
la mise en application de cette loi qui permettra d’instaurer un nou-
vel ordre locatif, dans le but de réduire considérablement les tensions
entre bailleurs et locataires. Le ministre d’Etat en charge de l’Urba-
nisme et Habitat a dit avoir pris bonne note de toutes les préoccupa-
tions et recommandations formulées par les participants à cet atelier.
Présentant les grands axes de la campagne de vulgarisation de la loi
n°015/25 du 31 décembre 2015 relative aux baux à loyer non profes-
sionnel, le conseiller politique et en charge de la communication du
ministre de l’Urbanisme et Habitat, Jules Kidinda, a notamment cité
l’application mobile Ebail, qui servira pour l’enregistrement des bail-
leurs, locataires, agences et courtiers immobiliers.
Lucien Dianzenza Les participants à l’atelier/DR

DISTINCTION

Esther Misheng Mbidi désignée ambassadrice


internationale de la jeunesse pour la paix
Le Conseil universel pour la paix des nations et des continents (Culpac) a désigné, le 8 novembre en son siège à la Cité de
la paix, dans la commune de Ngaliema, à Kinshasa, Esther Misheng Mbidi en qualité d’ambassadrice internationale de la
jeunesse pour la paix Afrique-Europe. La cérémonie s’est déroulée en présence de la distinguée Fanny Tshisekedi Kasalu,
présidente de la Fondation Kasalu et fille aînée du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi-Tshilombo.
Dans son mot de circons- Esther Misheng Mbidi a or-
tance, le directeur général ganisé, le 5 novembre au
du Culpac, Daniel Santu Palais du Peuple à Kinsha-
Biko, avec à ses côtés son sa, la première Foire in-
conseiller diplomatique, Pa- ternationale des entre-
trice Salaga, a indiqué : « preneurs. Economiste et
La direction générale du directrice du cabinet Cre-
Culpac, après plusieurs dassur&Consulting, elle
concertations, tient à re- est consultante experte
connaître cette brave per- en assurances, crédits, au-
sonnalité désignée comme dit et gestion des risques.
ambassadrice internatio- Diplômée de l’université
nale de la jeunesse pour d’Utrecht aux Pays-Bas, et
la paix, en vue de la conti- de l’Université de Mons en
nuité de bons projets éco- Belgique, elle est titulaire
nomiques et financiers d’un master en Economie
pour l’épanouissement de d’entreprise et d’un autre
la jeunesse entre l’Afrique en sciences de gestion,
et l’Europe, une voie pour avec comme spécialisation
diminuer la migration le contrôle de gestion dans
Esther Misheng Mbidi à l’honneur au Culpac, à côté de Fanny Tshisekedi Kasalu
entre ces deux conti- le secteur des assurances.
nents ». pays en Afrique qui freine et je m’engage à pour- qui est l’honorable Baha- Elle a débuté sa carrière
Il a également lancé un ap- l’élan des nations pour suivre la mission huma- ti Lukwebo qui a fait en à la Banque nationale hol-
pel global à œuvrer pour le développement de ce nitaire sur la paix, la sorte que cette foire soit landaise comme analyste
la paix : « Vivons dans grand continent d’avenir vulgarisation des droits un lieu avec cette grande financière des compagnies
l’amour les uns envers les mondial ». humains et le dévelop- réussite, et aussi je n’ou- d’assurance et auditrice
autres, ayons le bon sens Prenant la parole lors de pement par des activi- blierais pas son excel- interne, avant d’occuper
pour bâtir et pérenniser cette cérémonie à son hon- tés bienfaisantes pour lence André Flahaut en plusieurs fonctions dans
la paix dans le monde, neur, Esther Misheng Mbi- la jeunesse en RDC et à Belgique, qui soutient le secteur financier en
dans nos pays, villes, com- di a déclaré : « C’est un l’international. J’en pro- aussi cette initiative… Je Belgique. Elle a donc été
munes, quartiers et fa- honneur pour moi d’être fite pour l’occasion de re- m’engage à combattre, à désignée ambassadrice in-
milles, afin d’éradiquer les retenue comme ambas- mercier le grand parrain militer pour la paix de la ternationale de la jeunesse
antivaleurs, le tribalisme sadrice internationale de la Foire internatio- jeunesse ici en RDC et à pour la paix du Culpac.
ou le népotisme dans nos pour la paix. Je promets nale des entrepreneurs, l’international… ». Martin Enyimo
12 | RDC/KINSHASA L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E N°4120 - mercredi 10 novembre 2021

MUSIQUE

MPR met Kinshasa et la toile en émoi


Nini tosali te ? (Que n’avons-nous pas fait ? ), le tout nouveau titre de l’atypique duo kinois, sorti le 5
novembre, fait déjà parler de lui dans la ville. Depuis le week-end dernier, il est au centre de toutes les
conversations et n’arrête pas de recueillir de nombreux commentaires des internautes sur la toile.
« Je suis passé par toutes les mériter tous ces déboires ? Tous
émotions en regardant ce clip. les efforts fournis s’avèrent sans
Je suis du Congo voisin mais ce succès. Jusqu’à quel point al-
clip relate parfaitement la souf- lons-nous quémander ? Sommes-
france et la mauvaise qualité de nous une génération sacrifiée ?
vie de nombreuses familles afri- Chaque année se reproduisent
caines. Notre mode de vie tourne les mêmes faits.
en rond malgré la succession des Assez court, comparé aux deux
présidents. Ceux qui succèdent précédents, le dernier et troi-
au pouvoir promettent mais ne sième couplet rend compte du
réalisent pas et c’est toujours la mal-être qui caractérise la jeu-
jeunesse qui en souffre. Les pro- nesse. Le moral dans les chaus-
jets d’avenir des jeunes sont tués settes, elle réalise à quel point la
à petit feu. Bravo MPR », peut-on vie est rude et sans issue. L’espoir
lire dans l’un des commentaires se dissipe au fil des ans, la foi se
postés le 8 novembre à l’aube. En perd, les cœurs rongés sont fati-
effet, ce nouveau titre qui s’an- gués. Comment connaître la paix
nonce tel un incontestable tube, quand l’avenir est sombre, l’incer-
comme sait en faire le désormais titude permanente. Vois-tu à quel
réputé duo depuis près de quatre point nous perdons patience ? Nos
ans à présent. sourires cachent notre détresse.
A tour de rôle, Yuma Dash et Les images poignantes du clip il-
Zozo Machine chantent quelques lustrent à suffisance le récit trou-
strophes de cette triste mais blant de ces jeunes en mal d’es-
belle poésie qu’est Nini tosali te poir, désabusés, qui de la vie, ne
Le duo Zozo machine - Yuma Dash, chanteurs du MPR /DR
? Le morceau composé de trois reçoivent que coups sans répit.
couplets décrit le désarroi de la d’indépendance est juste alar- vaines promesses, disparaissent duit. Kabila devrait, semble-t-il, Ce discours servi avec la fran-
population congolaise dont la mant, dit le premier couplet. Inu- dès lors que leurs attentes sont partir pour que tout aille pour le chise habituelle du groupe cette
foi est ébranlée. Et qui plus est, tile de voter, les élections ne sont comblées. Les larmes sont le quo- mieux. Il est parti mais tout de- fois n’a rien d’ironique. Tous les
a perdu toute confiance en ses pas la panacée. La faim comme tidien de sorte que le rire n’est meure difficile. Entre constats mélomanes se disent interpellés
dirigeants. Le refrain, lui, revient une seconde nature colle à la peau plus que de façade. malheureux et questionnements, par le « chef-d’œuvre », comme
sur tous les efforts que le peuple du Congolais alors que l’insécuri- le duo remet bien de choses en l’ont qualifié certains. Ainsi, Nini
n’a de cesse de fournir pour s’en té bat son plein en cité. Le député Le départ de Mobutu devrait cause. Faisons-nous de bonnes tosali te ? aligne plus de 7 000
sortir. Etudes faites, prières et festoie le clair de son temps alors tout résoudre études ? Traités de fainéants alors commentaires qui s’accordent
jeûnes jusqu’à briser les liens fa- que le quotidien ressemble à un Comme dit dans le commen- que nous vendons noix de cola et sur la description réaliste que
miliaux quitte à conjurer le mau- combat de fauves à l’instar de ce- taire susmentionné, le deuxième cigarettes à la sauvette? Alors le nouveau titre fait du triste ta-
vais sort. La lutte pour la survie lui qui a mis aux prises Ali et Fo- couplet déplore que les prési- que ma mère se tue à l’ouvrage, bleau de leurs nations. En effet,
au quotidien. Que n’a-t-il donc reman. Pays riche une simple éti- dents se succèdent mais que la vendant pain et charbon de bois, les Congolais de la rive droite se
pas été fait ? Il semble que rien quette accolée. Toutes sortes de situation empire. L’on avait pré- je n’ai rien à lui offrir pour lui pro- disent solidaires de ce message
n’y fasse, les années passent et prières ont été faites, Dieu voit-il tendu que le départ de Mobutu curer le sourire. Aucune réponse qui, selon leur entendement, est
tout va de mal en pis. à quel point la foi s’estompe ? aurait tout résolu. Quoique parti, favorable à toutes les demandes valable pour les deux rives.
Le bilan des soixante et un ans Les politiques sans vision font de rien de particulier ne s’est pro- d’emploi. Qu’avons-nous fait pour Nioni Masela

SOLUTIONS NUMÉRIQUES

Kinshasa accueille la première édition « Kin-Tech »


L’édition de deux jours du salon sur le numérique est annoncée à partir du 11 novembre, sous le
patronage du gouverneur de la ville-province, Gentiny Ngobila Mbaka.
Après la visite des stands sieurs secteurs de la vie. Il mocratique du Congo, par
par les officiels à la tête des- y a, entre autres, le secteur ses avancées dans ce secteur.
quels l’autorité urbaine, les de transport, avec la solu- La capitale congolaise est
après-midis seront consa- tion Hoja; et de l’État civil. également, selon la ministre
crés aux conférences. Pen- D’autres solutions concerne- provinciale, la ville porteuse
dant deux jours, les deux ront les régies financières et de la vision du chef de l’État,
grandes salles de l’hôtel de des publicités extérieures, Félix-Antoine Tshisekedi,
ville de Kinshasa vibreront pour la collecte des taxes sur la création dans chaque
au rythme des expositions sur la publicité, etc. « Il ne ville des agences provinciales
des porteurs et offreurs des s’agit pas ici des solutions pour le développement du
solutions numériques pour pour des supermarchés ni numérique.
des institutions publiques et pour une boîte privée quel- « Il était question ici de lan-
étatiques. conque. Il s’agit, plutôt, des cer ce salon, fruit des avan-
Ce salon, ouvert à tous les offres utiles et nécessaires cées de la gestion du numé-
développeurs qui recevront pour des entreprises pu- rique, mais également la
une invitation, les places bliques et étatiques », a fait matérialisation de process
étant limitées, permettra aux savoir Yvette Tabu, citée par et de la gestion adminis-
entreprises digitales, déve- la Cellule de communication trative de notre gouverne-
loppeurs purement congo- de l’Hôtel de ville. ment, pour montrer la voie
lais et particulièrement de Elle a rappelé que Kinshasa aux autres provinces », a
Kinshasa, d’exposer des so- est la ville pionnière du nu- souligné la ministre.
lutions numériques pour plu- mérique en République dé- Lucien Dianzenza
N°4120 - mercredi 10 novembre 2021 L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E RDC/KINSHASA | 13

LINAFOOT/LIGUE 1

Mazembe, Bazano et Lupopo gagnent...


Renaissance battue par Sanga Balende
La 27e édition du championnat de la Ligue nationale de football (Linafoot) a déjà pris sa vitesse de croisière
avec de plus en plus des rencontres qui se jouent à travers le pays. Les 7e et 8e journées se sont jouées le week-
end dernier et en ce début de semaine.
Après le nul d’un but partout à la 14e mn, sur un service
contre la Jeunesse sportive de Ngulubi. La JS Groupe
Groupe Bazano, l’actuel lea- Bazano compte 11 points en
der du championnat, le Tout sept sorties. Avec cinq dé-
Puissant Mazembe s’est of- faites et deux résultats nuls,
fert le scalp du FC Lubum- Panda n’a pas encore gagné
bashi Sport par trois buts à pour sa première dans l’élite
zéro, avec l’ailier tanzanien du football national, n’ayant
Thomas Ulimwengu à la 25e engrangé que 2 points.
mn de la tête, et à la 59e mn Etant sur une lancée de
sur une passe décisive de tonnerre, le FC Saint-Eloi
Jean Baleke. Le milieu récu- Lupopo de Lubumbashi fait
pérateur ivoirien Christian un début de saison excep-
Koffi Kouamé a inscrit le tionnelle. En déplacement
troisième but sur penalty à à Kinshasa, les Cheminots
la 64e mn. Mazembe a donc du coach Christian Bracconi
conforté sa place de leader ont dicté leur loi aux locaux
avec désormais 16 points en du Racing Club de Kinshasa
six matches. Les Kamikazes (RCK). Ils l’ont emporté au
de Lubumbashi Sport ont stade des Martyrs par un
déjà joué huit matches pour but à zéro, une réalisation
8 points glanés. de Boka Issaka dès la 7e mn,
Alors que Mazembe renouait son premier but de la saison.
avec la victoire après le nul, C’est la cinquième vic-
la Jeunesse sportive Groupe toire de Lupopo de la sai-
Arsène Zola et Thomas Ulimwengu célèbrent un but de Mazembe
Bazano a aussi retrouvé le son et totalise 16 points en
seulement grappillés en sept de l’envol. Le club n’a pas ma Pembe voudrait assurer
goût du succès après avoir six matches livrés, même
matches livrés. encore fait signer le techni- ses arrières. L’équipe est
accroché l’ogre Mazembe. nombre de points que son
cien Otis Ngoma qui devrait donc coachée en attendant
Les Lumpas, coachés par rival de toujours, le TP Ma-
Renaissance du Congo, prendre les rênes du staff par l’adjoint José Mundele.
Raoul Mutufwila (ancienne zembe. Le club bleu et or
début de saison délicat… technique. Tout serait blo- Renaissance du Congo a
gloire de V.Club des années s’est assigné comme objectif
Ce début de championnat qué au niveau d’une clause enregistré sa première vic-
1980), ont battu, le 7 no- d’occuper une place qualifi-
est délicat pour le FC Re- de contrat, celle de porter toire, le 5 novembre dernier,
vembre au stade Père Au- cative pour une compétition
naissance du Congo. Le club l’affaire à la Fédération in- au stade Kashala-Bonzola
gustin de Kikula à Likasi, les africaine interclubs depuis
dirigé par Willy Mandala ternationale de football asso- de Mbuji-Mayi, face à l’US
locaux de l’Union sportive l’arrivée du gouverneur
(dont les dernières rumeurs ciation en cas de résiliation Tshinkunku de Kananga,
Panda B52, par un but à Jacques Kyabula à sa tête.
ont fait état de sa démis- abusive du contrat. L’ancien par deux buts à zéro, avec
zéro. Mwadi Kasaka a mar- RCK est lanterne rouge du
sion) n’arrive pas à prendre coach du Daring Club Mote- Emmanuel Bola Lobot à la
qué l’unique but de la partie championnat, avec 2 points
38e mn et Yves Magola avant
la fin de la première pé-
riode. Mais trois jours plus
tard, soit le 8 novembre, les
Oranges de Kinshasa sont
retombés dans leurs travers,
avec une troisième défaite
de la saison, face à Sa Ma-
jesté Sanga Balende qui n’a
pas joué un match de cham-
pionnat depuis trente-deux
jours, battus par un but à
trois. Alidor Walema (42e mn
sur penalty), Jerry Kambu
(49e mn) et Omwele (74e
mn) ont été les buteurs pour
les Anges et Saints de Kasaï
Oriental. Fahad Bardiro a ré-
duit l’écart pour les Renais
à la 82e mn. Sanga Balende
compte désormais 7 points en
quatre matches. Renaissance
du Congo a 6 points à son
compteur en sept matches.
Lupopo, début de saison tonitruant... Martin Enyimo
14 | ANNONCE L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E N°4120 - mercredi 10 novembre 2021

NÉCROLOGIE Les Familles Ngarila et Yamba


ont la profonde douleur
La famille Mabonzo, Prosper
Mabonzo, agent des d’annoncer aux parents, amis
Dépêches de Brazzaville, et connaissances le décès de
Odile Bitsindou, Juge Nkoun- leur fille, belle-fille, mère et
kou, Valentin Nkounkou, sœur, Divine Céleste Matondo,
Pothard Mabonzo, Fabrice survenu le 1er novembre au
Mabonzo, Marelle Mabonzo CHU de Brazzaville des suites
et Vivien Mabonzo informent de maladie.
les parents, amis et connais-
La veillée mortuaire se tient au
sances du décès de leur père,
oncle et grand-père, Antoine n°37 de la rue Zonzo à
Mabonzo, survenu le 30 Mouhoumi, sur l’avenue de
octobre 2021 à Brazzaville. l’Étage.
La veillée mortuaire se tient La date de l’inhumation sera
au n°1 de la rue Antonetti à communiquée ultérieurement.
Bacongo (au croisement des
5 chemins).
L’inhumation a lieu vendredi
12 novembre au cimetière Brice Bakouma, agent des
Samba Alphonse. Dépêches de Brazzaville et
famille ont la profonde douleur
d’annoncer aux parents, amis et
AVIS DE VE NTE connaissances le décès de leur
-Un domaine de 3000 m2 sur l’avenue illuminée, construit en matériaux père, oncle et grand-père David
durable avec 6 bâtiments.
Bakouma, survenu le 1er
-Une grande villa de 4 ch, 3 SDB, 3 WC, 3 salon, 1 salle à manger, 2 salles de
récépetions, 1cuisine, 1 bureau et 1 terrasse. novembre à Brazzaville.
-Une villa R+1 : 1 saon, 1 salle à manger, 1 cuisine, 1 CH (sous sol), 1 gde La veillée mortuaire se tient à
chambre à l’étage avec balcon et rangements, 1 petite véranda à l’entrée. son domicile, sis n°550, rue Nkô,
-1 bâtiment de 3 appartements R+1 avec 1 CH chacun à l’étage, RD chaus- au Plateau des 15 ans, à côté de
sée, salon/salle à manger, coin douche/WC, coin cuisine à l’entrée.
-un bâtiment de 5 appartements, plain pied : 1CH/salon reserve.
l’église Mayangui.
-deux bâtiments R+1 ; 8 appartements (4x2) inachevés. L’inhumation a lieu le vendredi
-un suppresseur, une bâche à eau de plus 25 m3. 12 novembre au village Man-
-des arbres fruitiers. doundou à Louingui (Boko).
CONTACTS : 06 868 64 21 / 05 340 98 51 / 06 809 59 12
N°4120 - mercredi 10 novembre 2021 L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E POINTE-NOIRE | 15

SÉCURITÉ MARITIME

Lancement de la 3e édition du symposium des chefs d’état-major


Organisés par le gouvernement congolais en partenariat avec la France, les travaux de la troisième édition se sont ouverts
le 8 novembre sur le thème «L’opérationnalisation de l’architecture de Yaoundé : voies et moyens », sous la direction du
Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, en présence du ministre de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo, des
représentants des pays riverains du golfe de Guinée, des autorités civiles et militaires nationales ainsi que départementales.

Le Premier ministre a remercié marquer notre reconnaissance


le gouvernement de la Répu- à cette action de la France et
blique française, pour la parfaite saluer l’implication des autres
collaboration et la compréhen- partenaires. En même temps,
sion mutuelle qui caractérisent l’intensité du problème nous
les présentes assises. Aussi a-t-il oblige à réitérer notre appel à
rappelé que le rôle des forces ar- une mobilisation accrue de la
mées est, de tout temps, de ga- communauté internationale
rantir l’intégrité du territoire et dans une mutualisation des
d’assurer la paix, le monde d’au- efforts pour donner les meil-
jourd’hui étant celui du risque leurs chances au processus de
globalisé. Yaoundé », a ajouté Charles Ri-
Le souffle de la violence qui est chard Mondjo.
alimenté par le terrorisme, la S’exprimant sur les enjeux de ce
criminalité transfrontalière, la symposium, le chef d’état-major
piraterie maritime, les trafics illi- de la marine française, l’amiral
cites de tout genre, a dit le chef Pierre Vandier, a indiqué que
du gouvernement, parcourent depuis 2013, son pays s’engage
le monde et constituent une dans le processus de Yaoundé
somme de défis de première im- et l’objectif de ce symposium,
La photo de famille après l’ouverture officielle du symposium / Adiac
portance à la sécurité des Etats. c’est donc l’opérationnalisation
Et, la paix au-delà des frontières des hommes et des femmes de tecture régionale de sécurité La communauté internatio- du processus. Pour lui, quand
nationales est désormais prise terrain. En effet, face à la me- maritime dans le cadre d’une nale a un rôle à jouer. les chefs d’etat-major se ren-
en charge par les groupements nace qui constitue l’insécurité stratégie maritime intégrée « C’est, me semble-t-il, le mes- contrent, ils parlent des choses
régionaux dans le cadre de la sé- en mer dans le golfe de Gui- s’était révélée indispensable sage que la France a voulu qui sont moins politiques et qui
curité collective, les menaces à la née, notre réponse sécuritaire pour rendre possible la guerre transmettre aux Etats rive- sont plus opérationnelles, cela
paix étant devenues profuses et est restée relativement faible collective contre la criminalité rains du golfe de Guinée lors- permet de partager les difficul-
diffuses. au regard des expériences en mer », a-t-il déclaré. qu’elle a entrepris de proposer tés et d’en savoir là où les pays
Selon Anatole Colinet Makosso, d’ailleurs. L’étendue géogra- Pour sa part, le ministre de la ce symposium tournant et le en sont. Notons que ce sympo-
le thème de ces retrouvailles ré- phique du problème et l’insuf- Défense nationale a expliqué cycle d’exercices de marine sium s’inscrit dans le cadre du
pond à la nécessité de revisiter le fisance des moyens ont requis qu’il reste persuadé que la sé- qui se déroulent régulièrement processus de Yaoundé par lequel
socle de l’architecture de sureté une approche régionale ; car curisation d’un espace maritime sur le territoire maritime du les Etats s’engagent à coopérer
et de sécurité maritimes du golfe aucun Etat riverain du golfe comme celui du Golfe de Guinée golfe de Guinée avec la parti- en vue de renforcer la sécurité
de Guinée dans son ambition de Guinée n’est en mesure de ne peut être totalement réali- cipation d’autres partenaires maritime. Cette troisième édition
comme dans ses faiblesses. faire face, seul, au défi trans- sée par la seule action des Etats pour renforcer les capacités se tient après celle de Dakar en
« Ensuite, nous pouvons rele- national de l’insécurité mari- membres. opérationnelles de nos forces 2017 et celle d’Accra en 2019.
ver à grands traits le constat time. C’est en cela que l’archi- navales. C’est ici l’occasion de Séverin Ibara

INTERVIEW

Partcipation du Fonea au premier Forum de recrutement


Le Fonds National d’Appui à l’Employabilité et à l’Apprentissage, Fonea, participe au premier Forum de recrutement
européen de la Diaspora à Issy-les-Moulineaux. Trois questions à Patrick Robert Ntsibat, son directeur
Les Dépêches de Braz- pé. Notre plan d’action se dé- sous le patronage de Hugues
zaville (L.D.B.) : Anté- cline en huit axes : Développer Ngouelondélé, Ministre de
rieurement et pendant la formation professionnelle ; la jeunesse et des sports, de
très longtemps, le Congo développer l’apprentissage ; l’éducation civique, de la for-
mettait en avant « Il n’est garantir l’employabilité des mation qualifiante et de l’em-
jamais trop tard pour ap- demandeurs d’emploi ; garan- ploi, notre ministre de tutelle,
prendre ! ». Le Fonea s’ins- tir le financement du Fonea devrait être une réussite.
crit-il dans cette directive ; faire entendre la voix des La logistique déployée, la
? parties prenantes ; renforcer quantité et la qualité des par-
Patrick Robert Ntsibat les compétences dans les en- ticipants attendus en sont les
(P.R.N.) : La politique et treprises ; mettre en place une preuves irréfutables. La deu-
les orientations d’un État gouvernance qui rassure ; et xième concerne le Fonea où
changent ou s’ajustent enfin, communiquer efficace- nous prévoyons sortir de ce
d’un contexte à un autre et ment. forum avec une satisfaction to-
d’une période à une autre. A tale. Non seulement ce devrait
l’époque du « Il n’est jamais L.D.B. : A quel niveau fixez- être une bonne tribune pour
trop tard pour apprendre ! », vous le curseur de satisfac- présenter le Fonds mais, plus
le gouvernement poursuivait tion à l’issue du 1er Forum encore, nous sommes certains
le but de lutter contre l’anal- d’Issy-les-Moulineaux? que aurons tout lieu de nous
phabétisme et l’illettrisme. Ce P.R.N : Il n’est pas toujours réjouir du nombre de visites
résultat avait sans doute été aisé de porter un jugement et de l’intérêt que porteront
atteint puisque, pendant des sur soi-même mais je peux les participants à notre stand.
années, le Congo affichait un dire deux choses sans risquer Cela renforcera notre ferme
taux d’alphabétisation de plus P.R.N : D’abord nous avons un de me tromper. La première, volonté d’aller encore plus loin
de 95%. Aujourd’hui, avec le L.D.B. : Quel est le pro- plan stratégique pluriannuel à propos de l’organisation de pour la bonne application du
Fonea, l’État poursuit un autre gramme d’action de cette sur la période 2020-2023 du- ce forum par l’Agence Congo- plan stratégique pluriannuel n
but, celui de la formation et de formation et de l’employabi- quel, chaque année, un plan laise Pour l’Emploi, qui est faveur de nos compatriotes.
l’employabilité des Congolais. lité auprès des Congolais ? d’action opérationnel est extir- l’institution sœur du Fonea,
Marie Alfred Ngoma
16 | DERNIÈRE HEURE .. L E S D É P Ê C H E S D E B R A Z Z AV I L L E N°4120 - mercredi 10 novembre 2021

FOOTBALL

Le Centre technique d’Ignié bientôt doté de deux pelouses synthétiques


Le Centre technique d’Ignié va faire peau neuve avec l’installation des deux pelouses en matière synthétique. La société
Greenfield chargée d’exécuter les travaux s’est engagée à livrer à la Fédération congolaise de football (Fécofoot) la première
partie d’ici au 20 décembre, sauf l’arrosage.
Le projet qui consiste à moderni- livrons quelque chose tout en
ser le Centre technique d’Ignié vous demandant de l’entretenir.
est en train de prendre déjà Malheureusement, vous attendez
forme. Les membres de la Fé- quand vous ne pouvez plus l’uti-
dération congolaise de football liser pour réfléchir sur comment
se sont rendus compte de cette faire la maintenance », a-t-il déplo-
évidence le 9 novembre, lors de ré.
la visite du chantier. Les travaux Dejà avec l’installation de ces deux
s’exécutent dans un bon timing . pelouses synthétiques, le rêve de la
Car après avoir fini la fondation, Fécofoot de moderniser ce centre à
la société s’active à exécuter la l’image des autres qui existent dans
deuxième phase du projet qui le monde est en train de devenir une
consiste à installer deux pelouses réalité. Outre les pelouses synthé-
synthétiques dont l’une sur le ter- tiques, la deuxième partie des tra-
rain de la compétition et l’autre vaux consistera à lui donner deux
sur le terrain d’entraînement pelouses en gazon naturel ainsi que
ainsi que d’autres travaux liés à la construction d’un bâtiment à deux
l’éclairage et l’arrosage. niveaux pour les Diables rouges
« Avant le 20 décembre, tout sera seniors messieurs puis un autre
installé sauf l’arrosage dont le bâtiment pour les jeunes et les
contrat pour la commande vient dames. « Nous voulons faire ce
d‘être signé. Tous les travaux se- centre technique à l’image des
Jean Guy Blaise Mayolas en discussion avec le chef du projet /Adiac
ront prêts avant cette date », a autres centres installés ailleurs.
expliqué Franclin Ngwese Nga- ait le bon climat pour travail- huit ans pour la pelouse. Franclin vingtaine de camions. Mais au- C’est un centre pour toutes les
bé, le chef de projet financé par ler surtout pendant la première Ngwese Ngabé a, par ailleurs, jourd’hui, ils n’ont livré qu’un catégories des Diables rouges (les
la Fédération internationale de semaine parce que la colle ne déploré les difficultés liées à la seul », a-t-il regretté. jeunes, les dames et les Diables
football association. marche pas avec la pluie», a -t-il fourniture du gravier pour poser Il a, en outre; insisté sur la main- rouges A). C’est un projet pro-
« Quand nous sommes venus ici ajouté les poteaux d’éclairage sur les tenance. Pour réussir à garder les metteur pour le football congo-
pour la première fois, c’était une L’ingénieur en génie civil qui est deux terrains. Le financement, pelouses en l’état, la société se lais. On va essayer d’y rêver.
forêt. Aujourd’hui, d’ici à deux à sa quatrième mission au Congo a-t-il précisé, est disponible mais propose de former deux ou trois C’est dans cet esprit que nous al-
ou trois semaines, on peut jouer a expliqué que la qualité des ceux qui ont la mission de leur personnes que la Fécofoot met- lons amener ce projet à terme », a
ici . D’ici à trois semaines, vous travaux répond au standard. La fournir le produit lui jouent de tra à sa disposition. « J’insiste sur commenté Jean Guy Blaise Mayo-
allez marcher sur la pelouse garantie de la fondation, a-t-il mauvais tour. « Ils ont déjà reçu la maintenance parce que c’est le las, président de la Fécofoot.
déjà installée à condition qu’on précisé, est de quinze ans contre l’argent pour la livraison d’une problème en Afrique. Nous vous James Golden Eloué

JUDO

Les arbitres congolais actualisent leurs connaissances


Le président de la Fédération congolaise de judo et disciplines associées (Fécoju-Da), Me Francis
Ata, a organisé, le 8 novembre à Brazzaville, un stage d’imprégnation et d’échange d’expérience
au profit des arbitres et encadreurs des clubs de ladite fédération. Le stage, animé par des experts
internationaux, a pour base les nouvelles règles d’arbitrage.
En présence du représentant de l’accent sera mis sur la partie pra-
la direction générale des Sports, tique puisque durant le stage, des
Furet Likoué, et du Comité natio- combats seront organisés afin de
nal olympique et sportif congo- juger le niveau des stagiaires.
lais, Fernand Ondono, Me Francis Durant quatre jours, les nou-
Ata a marqué, une fois de plus, sa veaux arbitres qui viennent de
volonté de remettre sur les rails toutes les ligues vont apprendre
le judo en mettant les arbitres à les nouvelles règles utilisées au
l’école du donner et du recevoir. niveau international tandis que
« Nous sommes désormais une les anciens profiteront de ce
fédération. Nous devrons pro- stage qui se déroule au gymnase
fiter du savoir-faire des autres Etienne-Monga pour échanger
pour booster nos connais- avec leurs collègues.
sances. Aujourd’hui, nous Ce stage précède, en effet, les
commençons avec les arbitres compétitions départementales
alors, profitez de cette occasion qui débutent dans les prochains
pour se mettre à jour et ap- jours. Il a été annoncé lors du
prendre des nouvelles règles. Je périple qui a conduit le bureau
vous demande d’être assidus et exécutif de la fédération dans
toujours disponibles», a déclaré tous les départements du pays
le président de la Fécoju-Da. pour mettre en place les ligues.
Ce stage est animé par deux ex- C’est, d’ailleurs, ce qui a poussé
perts internationaux de la Fédé- les ligues à envoyer leurs repré-
ration internationale de judo. Il sentants.
s’agit du président de la commis- Notons que ce stage est le pre-
Des arbitres/Adiac
sion d’arbitrage de la République mier du genre après près de cinq
démocratique du Congo, Blaise « Nous sommes désormais une fédération. Nous devrons profiter du ans de crise ayant miné cette
Donat Zaki Zanga, et son premier organisation sportive. Toutes les
vice-président, José Mbuyulu. Ils savoir-faire des autres pour booster nos connaissances. Aujourd’hui, entités-clés de la Fécoju-Da bé-
seront accompagnés du président nous commençons avec les arbitres alors, profitez de cette occasion néficieront des moments de recy-
de la Commission nationale d’ar- clage, afin de replacer facilement
bitrage du Congo, Me Jean Henri
pour se mettre à jour et apprendre des nouvelles règles. Je vous ce sport sur l’échiquier national et
Nzaou. demande d’être assidus et toujours disponibles» international.
Selon Blaise Donat Zaki Zanga, Rude Ngoma

Vous aimerez peut-être aussi