Vous êtes sur la page 1sur 8

Accueil > 

Enseignement moral & civique [7-EC11] >  Devoirs > Devoir 1

Commencé le mercredi 13 octobre 2021, 23:40

État Terminé

Terminé le mercredi 13 octobre 2021, 23:45

Temps mis 4 min 14 s

Note 20 sur 20 (100%)


Feedback Un excellent travail ! Les connaissances essentielles de ce cours sont parfaitement maîtrisées. 

Description

Lisez attentivement cet extrait de l’ouvrage de Gérald Bronner, qui fait le point sur la défiance actuelle vis-à-vis de toute
forme d’autorité. 

 «
Les mythes du complot sont des serpents de mer de l’imaginaire humain et tout
d’abord parce qu’ils rendent de grands services à notre soif de comprendre le
monde. En effet, ces mythes sont fondés sur un effet de dévoilement très
satisfaisant pour
l’esprit, un sentiment proche de ce que nous ressentons lorsque
nous découvrons la solution d’une énigme : il s’agit de donner une cohérence à des
faits qui n’en avaient pas jusque-là, de trouver un liant entre des événements
apparemment indépendants
en montrant qu’ils sont noués, dans l’ombre, par la
volonté d’un groupe ou d’un individu. Ces mythes sont souvent spectaculaires et
frappent aisément les esprits. Subséquemment, ils sont facilement mémorisés, ce
qui constitue un atout majeur pour
leur diffusion sur le marché cognitif. Par ailleurs,
celui qui fait sien le mythe du complot a le sentiment d’en savoir davantage que le
quidam et d’être donc moins naïf que lui. De là, il n’est pas toujours aisé de le
convaincre de l’inanité de ses
arguments, car il voit vite son interlocuteur comme le
médiateur d’une doctrine officielle qu’il entend combattre. Si l’on ajoute à cela que
les mythes du complot flattent souvent les stéréotypes ou toutes les formes de sub-
cultures, on comprend aisément
qu’il n’est pas besoin d’être irrationnel pour les
estimer séduisants. […]

Cette suspicion explicite ou implicite a toujours existé. C’est l’apanage des pouvoirs,
qu’ils soient économiques, politiques ou symboliques, que d’inspirer de tels
sentiments, et elle a accompagné l’histoire de la démocratie dès son origine. Mais
cette
suspicion s’est renouvelée dans ses thématiques, dans ses objets, et surtout, elle s’est diffusée très au-delà des terres
de la radicalité qui, il y a peu de temps encore, étaient les seuls espaces où elle se faisait entendre. »
Question 1

Correct

Note de 5,00 sur 5,00

À partir de l’étude du texte précédent, sélectionner dans le menu déroulant l'explication qui convient à chaque extrait.

« Les mythes du complot sont des serpents de mer de l’imaginaire humain »

Le complotisme est une très ancienne idée.

« Ils rendent de grands services à notre soif de comprendre le monde »

Le complotisme donne une grille d’analyse simple dans un monde complexe.

« Ces mythes sont fondés sur un effet de dévoilement très satisfaisant pour l’esprit »

Le complotisme offre à ses adeptes le sentiment d’avoir résolu une énigme – ce qui est très gratifiant.

« Il s’agit de donner une cohérence à des faits qui n’en avaient pas jusque-là, de trouver un liant entre des événements

apparemment indépendants »

Le complotisme cherche à lier différents événements qui ne sont pas liés entre eux. En trouvant une connexion (fallaci

« Événements apparemment indépendants en montrant qu’ils sont noués, dans l’ombre, par la volonté d’un groupe ou d’un

individu »

Le complotisme repose sur l’idée que des groupes de gens agissent de manière cachée. Le but des adeptes du complo

Votre réponse est correcte ! Continuons l’analyse de ce texte sur le complotisme. 


La réponse correcte est :
À partir de l’étude du texte précédent, sélectionner dans le menu déroulant l'explication qui convient à chaque extrait.

« Les mythes du complot sont des serpents de mer de l’imaginaire humain » [Le complotisme est une très ancienne idée.]

« Ils rendent de grands services à notre soif de comprendre le monde » [Le complotisme donne une grille d’analyse simple
dans un monde complexe.]

« Ces mythes sont fondés sur un effet de dévoilement très satisfaisant pour l’esprit » [Le complotisme offre à ses adeptes le
sentiment d’avoir résolu une énigme – ce qui est très gratifiant.]

« Il s’agit de donner une cohérence à des faits qui n’en avaient pas jusque-là, de trouver un liant entre des événements
apparemment indépendants » [Le complotisme cherche à lier différents événements qui ne sont pas liés entre eux. En
trouvant une connexion (fallacieuse, en réalité) entre eux, les adeptes du complotisme pensent décrypter une vérité
cachée.]

« Événements apparemment indépendants en montrant qu’ils sont noués, dans l’ombre, par la volonté d’un groupe ou d’un
individu » [Le complotisme repose sur l’idée que des groupes de gens agissent de manière cachée. Le but des adeptes du
complotisme est de révéler ces groupes au grand jour.]

Question 2

Correct

Note de 5,00 sur 5,00

À partir de l’étude du texte précédent, sélectionner dans le menu déroulant l'explication qui convient à chaque extrait.

« Ces mythes sont souvent spectaculaires et frappent aisément les esprits. Subséquemment, ils sont facilement mémorisés,
ce qui constitue un atout majeur pour leur diffusion sur le marché cognitif. »

Par ses explications simples mais marquantes, le complotisme se propage rapidement dans le catalogue des idées.

« Par ailleurs, celui qui fait sien le mythe du complot a le sentiment d’en savoir davantage que le quidam et d’être donc
moins naïf que lui. »

Le complotisme offre à ses adeptes le sentiment d’être supérieur intellectuellement. Il est donc difficile d’essayer de lu

« Les mythes du complot flattent souvent les stéréotypes ou toutes les formes de sub-cultures. »

Le complotisme s’appuie sur les préjugés ancrés dans la société et sur des éléments des cultures marginales, souvent

« C’est l’apanage des pouvoirs, qu’ils soient économiques, politiques ou symboliques, que d’inspirer de tels sentiments, et
elle a accompagné l’histoire de la démocratie dès son origine. »

Le complotisme est ancien et vise depuis longtemps les élites. Il est d’ailleurs renforcé dans les cadres démocratiques.

« Cette suspicion s’est renouvelée dans ses thématiques, dans ses objets, et surtout, elle s’est diffusée très au-delà des
terres de la radicalité qui, il y a peu de temps encore, étaient les seuls espaces où elle se faisait entendre. »

Le complotisme s’est développé en dehors de ses thèmes habituels (politique, économique) et en dehors de ses public

Votre réponse est correcte ! Bravo, vous avez bien compris ce texte pourtant difficile de Gérald Bronner.
La réponse correcte est :
À partir de l’étude du texte précédent, sélectionner dans le menu déroulant l'explication qui convient à chaque extrait.

« Ces mythes sont souvent spectaculaires et frappent aisément les esprits. Subséquemment, ils sont facilement mémorisés,
ce qui constitue un atout majeur pour leur diffusion sur le marché cognitif. » [Par ses explications simples mais
marquantes, le complotisme se propage rapidement dans le catalogue des idées.]

« Par ailleurs, celui qui fait sien le mythe du complot a le sentiment d’en savoir davantage que le quidam et d’être donc
moins naïf que lui. » [Le complotisme offre à ses adeptes le sentiment d’être supérieur intellectuellement. Il est donc
difficile d’essayer de lui montrer les limites de son raisonnement.]

« Les mythes du complot flattent souvent les stéréotypes ou toutes les formes de sub-cultures. » [Le complotisme s’appuie
sur les préjugés ancrés dans la société et sur des éléments des cultures marginales, souvent prisées par les adeptes du
complotisme.]

« C’est l’apanage des pouvoirs, qu’ils soient économiques, politiques ou symboliques, que d’inspirer de tels sentiments, et
elle a accompagné l’histoire de la démocratie dès son origine. » [Le complotisme est ancien et vise depuis longtemps les
élites. Il est d’ailleurs renforcé dans les cadres démocratiques.]

« Cette suspicion s’est renouvelée dans ses thématiques, dans ses objets, et surtout, elle s’est diffusée très au-delà des
terres de la radicalité qui, il y a peu de temps encore, étaient les seuls espaces où elle se faisait entendre. » [Le complotisme
s’est développé en dehors de ses thèmes habituels (politique, économique) et en dehors de ses publics classiques (une
frange marginale de la population).]

Description

Lisez attentivement cette interview d’Antoine Bristielle, auteur d’une étude sur l’engouement pour les théories anti-vaccin,
qui éclaire certains discours actuels autour de la fabrication en urgence des vaccins contre la Covid-19.
« Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, "le taux de confiance dans les scientifiques a chuté de 95 % à 75 %", indique
sur franceinfo Antoine Bristielle, professeur agrégé en sciences sociales et auteur d'une étude pour la Fondation Jean-
Jaurès sur
la percée anti-vaccin en France. Selon lui, « c'est extrêmement problématique pour avoir un assentiment vis-à-vis
de la politique sanitaire et sur le vaccin en particulier ».
« Près d'une personne sur deux en France affirme qu'elle ne se ferait pas vacciner. C'est ça ?
Ce sont des chiffres qui sont extrêmement importants. Donc si on regarde, il y a à peu près 54% seulement des Français qui
accepteraient de se faire vacciner alors que chez nos voisins allemands, par exemple, c'est 69%, au Royaume-Uni c'est 79%.
Donc,
on est en France sur une défiance par rapport au vaccin contre le Covid qui est bien supérieure à nos voisins.
Cette défiance par rapport au vaccin ne date pas d'hier d'ailleurs ?
Non, en France on est défiant globalement par rapport au vaccin et c'est sûr que c'est renforcé avec le vaccin contre le
Covid, vu qu'il n'y a pas forcément de recul par rapport à celui-ci. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles beaucoup
de
personnes déclarent être, à l'heure actuelle, réticentes à se faire vacciner. C'est aussi une peur des effets secondaires.
Ce sont les débats entre les scientifiques depuis des mois qui alimentent ça ?

Oui, bien sûr. Sur certains plateaux de télévision, il y a eu une telle mise en scène, parfois artificielle, de controverses entre
des scientifiques qu'on était dans une sorte de brouhaha permanent qui fait que l'autorité scientifique a été largement
sapée. Et on a cette perte de la confiance envers les institutions scientifiques. »
« Vaccin contre le Covid-19 », interview d’Antoine Bristielle, France Info, 17 novembre 2020

Question 3

Correct

Note de 1,00 sur 1,00

À partir de vos connaissances et de la lecture du texte précédent, indiquez, pour chacune des propositions suivantes, si elle
est vraie ou fausse : 
La crainte à l’égard des vaccins est ancienne en France. 

Sélectionnez une réponse :


Vrai 

Faux

La réponse correcte est « Vrai ».


Question 4

Correct

Note de 1,00 sur 1,00

À partir de vos connaissances et de la lecture du texte précédent, indiquez, pour chacune des propositions suivantes, si elle
est vraie ou fausse : 
La crise sanitaire a renforcé la confiance des Français dans les scientifiques.

Sélectionnez une réponse :


Vrai

Faux 

La réponse correcte est « Faux ».

Question 5

Correct

Note de 1,00 sur 1,00

À partir de vos connaissances et de la lecture du texte précédent, indiquez, pour chacune des propositions suivantes, si elle
est vraie ou fausse : 
La crise sanitaire a dégradé la confiance des Français dans les scientifiques.

Sélectionnez une réponse :


Vrai 

Faux

La réponse correcte est « Vrai ».

Question 6

Correct

Note de 1,00 sur 1,00

À partir de vos connaissances et de la lecture du texte précédent, indiquez, pour chacune des propositions suivantes, si elle
est vraie ou fausse : 
Avant la mise sur le marché du vaccin, près d’un Français sur deux affirme qu’il ne se fera pas vacciner. 

Sélectionnez une réponse :


Vrai 

Faux

La réponse correcte est « Vrai ».


Question 7

Correct

Note de 1,00 sur 1,00

À partir de vos connaissances et de la lecture du texte précédent, indiquez, pour chacune des propositions suivantes, si elle
est vraie ou fausse : 
Avant la mise sur le marché du vaccin, près d’un Français sur quatre affirme qu’il ne se fera pas vacciner.

Sélectionnez une réponse :


Vrai

Faux 

La réponse correcte est « Faux ».

Question 8

Correct

Note de 1,00 sur 1,00

À partir de vos connaissances et de la lecture du texte précédent, indiquez, pour chacune des propositions suivantes, si elle
est vraie ou fausse : 
Avant la mise sur le marché du vaccin, près d’un Britannique sur deux affirme qu’il ne se fera pas vacciner. 

Sélectionnez une réponse :


Vrai

Faux 

La réponse correcte est « Faux ».

Question 9

Correct

Note de 1,00 sur 1,00

À partir de vos connaissances et de la lecture du texte précédent, indiquez, pour chacune des propositions suivantes, si elle
est vraie ou fausse : 

Avant la mise sur le marché du vaccin, près d’un Britannique sur trois affirme qu’il ne se fera pas vacciner.

Sélectionnez une réponse :


Vrai 

Faux

La réponse correcte est « Vrai ».


Question 10

Correct

Note de 1,00 sur 1,00

À partir de vos connaissances et de la lecture du texte précédent, indiquez, pour chacune des propositions suivantes, si elle
est vraie ou fausse : 

Cette défiance s’explique par les conditions de réalisation du vaccin et la crainte d’effets secondaires.

Sélectionnez une réponse :


Vrai 

Faux

La réponse correcte est « Vrai ».

Question 11

Correct

Note de 1,00 sur 1,00

A partir de vos connaissances et de la lecture du texte précédent, indiquez, pour chacune des propositions suivantes, si elle
est vraie ou fausse : 
Cette défiance s’explique par les mauvais résultats des études préliminaires des vaccins. 

Sélectionnez une réponse :


Vrai

Faux 

La réponse correcte est « Faux ».

Question 12

Correct

Note de 1,00 sur 1,00

À partir de vos connaissances et de la lecture du texte précédent, indiquez, pour chacune des propositions suivantes, si elle
est vraie ou fausse : 

Cette défiance s’explique par les controverses entre scientifiques pendant la crise sanitaire, ce qui fait que les Français n’ont
pas confiance dans la science.

Sélectionnez une réponse :


Vrai 

Faux

La réponse correcte est « Vrai ».

Vous aimerez peut-être aussi